LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -21%
TOSHIBA 50UA3A63DG TV 4K UHD – 50″ (126 ...
Voir le deal
333 €

La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par komyo le Ven 5 Sep 2014 - 8:51

La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad

20 Août 2014

Malgré l’insistance de la journaliste qui voulait absolument la réaliser il y a une année, cette interview a été censurée par un « grand » média tunisien. Et pour cause ! Une année après, TS la publie dans son intégralité.

Mezri Haddad, octobre 2012.
1° Dans votre livre « La face cachée de la révolution tunisienne" vous expliquiez que la Révolution de Jasmin avait été en fait téléguidée par Washington. Deux ans après, avez-vous toujours la conviction que cette révolution" était un projet impérial?

Mezri Haddad- Dans ce livre publié en septembre 2011 à Tunis d’abord et en France par la suite, j’ai défendu la thèse suivant laquelle les événements de décembre 2010- janvier 2011 traduisaient une révolte sociale identique à celle de janvier 1984, qui a d’ailleurs fait plus de morts qu’en 2011, et identique aussi à celle de janvier 1978. A elles seules, ces deux révoltes ont fait près de 1000 morts, mais on ne les a pas appelé des « martyrs » ! Pas plus qu’on n’avait considéré la « révolte du pain » de 1984, ou la révolte syndicale et estudiantine de 1978 comme étant des révolutions. Toute l’imposture est là. Pour répondre à votre question, deux ans après, je suis plus que jamais convaincu que la « révolution du jasmin » était une imposture médiatique et politique qui a été pour les Américains l’occasion idéale de mettre en branle leur projet de Grand Moyen-Orient. Cela ne signifie point que Washington a appuyé sur un bouton pour provoquer cette révolte. Celle-ci avait des causes endogènes et parfaitement objectives : le chômage des jeunes, la paupérisation des régions défavorisées et, surtout la cupidité sans limites des familles régnantes. Cette crise sociale aurait pu finir par un heureux compromis entre le régime, l’opposition et la société civile, comme en 1978 et en 1984. Mais, grâce à leurs relais au sein de l’opposition, de l’armée dite nationale et des cyber-collabos, les services américains ont provoqué la chute du régime à des fins stratégiques dépassant de loin les enjeux en Tunisie.

2° Selon vous, la Tunisie s'inscrit-elle dans le calendrier impérial et néo-conservateur donné par le général Wesley Clark?

En réalité, le « printemps arabe », c’est-à-dire le Grand Moyen-Orient, envisagé dans l’anticipation du bras de fer inexorable entre les USA, la Chine et la Russie pour le leadership du monde, n’a pas commencé en Tunisie en 2010 mais en Irak en 2003. On est passé du hard power pour faire tomber Saddam Hussein, au soft power pour faire tomber Ben Ali. La Tunisie devait être l’étincelle pour allumer la poudrière arabe et provoquer le « désordre créatif » cher à Condolizza Rice. Le fameux « printemps arabe » devait se réactiver en Tunisie non guère parce que c’est le régime le plus dictatorial du monde arabe, le plus injuste socialement et le plus fragile économiquement. C’est plutôt le contraire : comparé aux autres pays, c’était le régime le plus libéral, le moins injuste socialement et le plus prospère économiquement. C’est pour cette raison que la Tunisie a été retenue comme le laboratoire idéal par les stratèges de l’agenda néo-conservateur. C’est-à-dire le maillon faible pour constituer l’arc géopolitique sunnite, ou plus exactement l’axe islamo-atlantiste Rabat-Alger-Tunis-Tripoli-le Caire-Damas…Contrairement à ce qui a été dit dans les médias mainstream, ce qui s’est passé en Tunisie n’était pas une révolte de la pauvreté mais de la richesse et de la croissance mal partagées entre les différentes strates sociales et entre les régions géographiques. Dans les dix dernières années, notre PIB était 40% supérieur à celui du Maroc et de l’Egypte, 19% supérieur à celui de l’Algérie. L’économie tunisienne se portait nettement mieux que l’économie grecque, portugaise, espagnole ou chypriote.

3° Comment expliquez-vous le soutien des Américains (et des Occidentaux) aux "islamistes" des différents pays arabes (Tunisie, Egypte, Libye, Syrie)?

Les origines de ce soutien remontent loin dans l’histoire. Que ce soit en Arabie pour briser l’empire ottoman ou en Inde pour son implosion et sa partition, les Anglais ont toujours joué l’islamisme contre le nationalisme. Les premiers Etats confessionnels et de type islamiste sont l’Arabie Saoudite (1932) et le Pakistan (1947), au grand désespoir de Gandhi qui croyait à l’unité géographique de l’Inde dans la diversité confessionnelle. Par ailleurs, les services de sa majesté ont joué un rôle important dans la naissance des Frères musulmans en 1928, précisément pour affaiblir le Wafd, principal mouvement nationaliste égyptien qui luttait contre le colonialisme britannique. Les Américains ont hérité des Anglais cette politique machiavélique. Ils ont soutenu les Frères musulmans contre Nasser, le MTI (mouvement islamiste tunisien) contre Bourguiba ; ils ont salué la révolution iranienne en 1979, comme ils ont soutenu le FIS contre le FLN. En Afghanistan, comme par la suite en Tchétchénie, ils ont financé et armé la « résistance » islamiste pour achever l’URSS. Les relations entre islamisme et impérialisme obéissent donc une vieille alliance stratégique. Après le « printemps arabe » et même avant, les Américains ne pouvaient pas trouver meilleurs alliés que les islamistes. Je dirai même que c’est pour sceller définitivement cette alliance entre le dollar et la charia que le « printemps arabe » a vu le jour.

4° Les actions des salafistes d'un côté et des FEMEN (mouvements féministes radicaux de l'autre) participent-ils de la déstabilisation de la Tunisie orchestrée de l'extérieur? Si oui quels sont les pays qui sont derrière ces mouvements ?

La Tunisie a été déstabilisée avant l’apparition de ces symptômes d’une société malade, ayant perdue ses repères identitaires. C’est la « révolution du jasmin » qui a charrié cette boue. L’antagonisme radical entre salafistes et FEMEN, entre la burka et les seins en l’air, résume l’état de délabrement politique et moral de la Tunisie et consacre la décadence d’un pays exposé à toutes les subversions. Les Tunisiens, gouvernants comme gouvernés, peuple comme élite, sont les seuls responsables de cette situation. Les pays qui peuvent orchestrer ce genre de mouvement ne font que profiter d’une conjoncture propice à toutes les subversions, selon leur propre agenda et pour préserver leurs propres intérêts. Lorsque la souveraineté d’un pays n’a plus de sens, y compris pour son « élite » gouvernante et opposante, alors toutes les absurdités et les afflictions deviennent possibles et la société finit par s’en accommoder progressivement... jusqu’au réveil douloureux !

5° Quel est le rôle précis du Qatar en Tunisie, au Mali (avec Aqmi) et en Syrie avec l'ASL?

Même si certains de mes compatriotes, qui ont été dans l’hystérie pseudo-révolutionnaire, ont du mal à le reconnaitre par fierté déplacée, le rôle du Qatar dans la déstabilisation de la Tunisie a été déterminant. Mais cet émirat n’a pas obligé les Tunisiens à détruire les acquis d’un demi-siècle d’indépendance. Peu initiés à la politique, encore moins à la géopolitique, mes compatriotes ont cru avoir réalisé la plus grande révolution dans l’histoire de l’humanité. Les médias occidentaux ont salué notre « courage » incomparable et flatté notre ego surdimensionné, et nous y avons cru. C’est souvent par l’appât de la liberté que certains peuples se font conduire à l’abattoir et creusent leur propre tombe. Le Qatar n’a fait que répondre aux exigences américaines en essayant de consolider ses propres intérêts. Rached Ghannouchi a parfaitement eu raison de déclarer publiquement que « le Qatar était notre partenaire dans la révolution ». Il sait de quoi il parle ! Au Mali et dans d’autres pays africains de Tombouctou à Dakar, le Qatar suscite depuis cinq ans des conflits ethniques ou confessionnels au profit exclusif de l’islamo-wahhabisme, estampillé AQMI ou Boko Haram. Cette stratégie était parfaitement visible sauf pour les Etats occidentaux qui faisaient semblant de ne rien voir. Mieux vaut tard que jamais, la France a fini par comprendre ce péril qui menace ses propres intérêts en Afrique et qui pourrait même, à moyen et long termes, se manifester à l’intérieur de l’hexagone ! Une telle prise de conscience ne guide pas encore la politique française en Syrie. En soutenant l’ASL, ce ramassis de mercenaires, d’anciens esclaves de Ben Laden, de djihadistes offshore et de barbares wahhabites, tous armés et financés par l’Arabie Saoudite et le Qatar, la France ne contribue pas à la victoire de la démocratie et à la chute de la dictature, comme voudrait le faire croire la propagande, mais au triomphe de l’obscurantisme partout dans le monde arabe.
.
6° Comment expliquez-vous qu'un régime d'inspiration islamique (Enhada) puisse accepter d'endetter son pays auprès de la Banque Mondiale, du FMI... N'est-ce pas contradictoire avec les préceptes de la religion musulmane et de l’économie islamique ?

Je ne sais pas ce que l’on entend par « économie islamique » et banques islamiques. Je sais en revanche que tout dans les dogmes islamistes est contraire aux préceptes de l’Islam qui est le mien. Il faut réaliser une bonne fois pour toute que l’islamisme est une « religion séculière » dans le sens que Raymond Aron assignait à ce concept, c’est-à-dire une idéologie totalitaire semblable au communisme et au nazisme. Par définition même, l’islamisme est une idéologie théocratique et totalitaire. Comme je l’écris depuis 25 ans, le triomphe de l’islamisme en tant que doctrine politique amorce le déclin de l’islam en tant que religion. C’est un processus long, universel et dialectique qui a été remarquablement décrit par Tocqueville, avec la notion de déchristianisation, et par Max Weber avec la notion de désenchantement. Rien ne me surprend donc dans les orientations économiques et politiques d’Ennahda : ni sa soumission aux oukases du FMI, ni sa volonté de privatiser toutes les entreprises étatiques à moindre frais et au profit du Qatar et des Etats-Unis, ni sa permission aux Américains d’établir la base militaire que Ben Ali leur a refusé…
.
7° Quelle est votre analyse sur l'assassinat de Chokri Belaid, opposant au régime Tunisien ?

Je n’ai pas d’analyse à faire mais un constat à établir : comme Tarek Mekki avant lui, Chokri Belaïd a été éliminé dès qu’il a commencé à mettre en cause la règle du jeu imposée par la puissance « libératrice », à la volonté de laquelle tout le monde s’est soumis. Chokri Belaïd a signé son acte de mort dès qu’il a dénoncé l’hégémonisme qatarien en Tunisie. Maintenant, qui a ordonné et planifié son exécution, est une question à laquelle il est difficile de répondre avec précision. Dans un pays qui a perdu sa souveraineté et où les services de renseignement d’une vingtaine de pays arabes et occidentaux agissent impunément, et où, aussi, des organisations islamo-terroristes ont délocalisé leurs activités, tout peut arriver.

8° Quel avenir voyez-vous pour la Tunisie et pour l'ensemble des nations arabes ?

A long terme, dans dix, vingt ou peut-être trente ans, la Tunisie retrouvera la paix civile, recouvrira sa souveraineté, reprendra le train de la Modernité dans une société sécularisée et au sein d’un Etat authentiquement démocratique. Mais auparavant, elle sera brulée au feu de l’intégrisme et subira les affres de l’anarchisme et de l’insécurité. La « révolution du jasmin » a réveillé ce que l’illustre Bourguiba -qui connaissait si bien la psychologie de son peuple- appelait le « démon numide », c’est-à-dire la tentation anarchiste et la prédisposition au désordre. Mais dans sa longue et cruelle histoire depuis les phéniciens, la Tunisie a toujours eu des sursauts rédempteurs. Elle a été anéantie plusieurs fois, mais à chaque destruction, elle a pu renaitre de ses cendres. C’est tout le sens de mon livre « Carthage ne sera jamais détruite », publié en France en 2002 et dans lequel je mettais déjà en garde aussi bien le gouvernement que l’opposition de la situation que nous vivons actuellement. Pour le reste du monde arabe, je crains le pire : embrasement et partition de la Libye, insécurité en Egypte, démembrement définitif et irréversible de l’Irak, continuation de la guerre en Syrie qui pourrait s’étendra au Liban, tentatives de déstabilisation de l’Algérie, basculement de la Jordanie dans l’islamisme « modéré » à la manière marocaine… Avec le printemps dit arabe, le monde arabo-musulman est entré dans un cycle d’instabilité chronique dont nul ne peut pour le moment anticiper les dégâts, encore moins envisager l’issu. Lorsque j’ai parlé dans mon livre, « La face cachée de la révolution tunisienne », de Sykes-Picot 2, beaucoup m’ont pris pour un adepte de la « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons qui ne connaissent pas l'Histoire, ni la géopolitique, ni même la politique. Depuis l'édition de ce livre en 2011, plusieurs analystes parlent de Sykes-Picot 2, y compris Mohamed Hassanine Haykel. Je ne peux que m’en réjouir.

9° Que répondez-vous à vos détracteurs qui vous accusent d'être un agent de Ben Ali ou d'être un "islamophobe" ?

Ce sont des accusations propres aux sociétés intellectuellement sous-développées et psychologiquement malades. Pour l’islamophobie, c’est une invention conceptuelle de certains philo-islamistes occidentaux soi-disant sensibles au racisme anti-musulman, qui était réel après le 11 septembre 2001. Ce néologisme est devenu par la suite l’arme fatale des islamistes contre les laïcs et les réformistes, ainsi que pour interdire toute critique d’une religion supposée parfaite, en oubliant que la perfection fige la Raison et tue la Foi. Pour eux, si je considère l’islamisme comme une subversion de l’Islam et comme une véritable nécrose de la civilisation, je suis un islamophobe. Cela n’impressionne pas l’homme de foi que j’ai toujours été. Reste l’accusation d’être un agent de Ben Ali. Si par « agent » on désigne un homme qui, après avoir été l’un des tout premiers opposants à Ben Ali – devançant Ghannouchi et Marzouki-, avant de réaliser qu’une alliance tactique avec ce régime était nettement préférable à un pacte avec une opposition phagocytée par l’islamisme et par certains services de renseignement étrangers, et bien j’en assume le choix et endosse pleinement la responsabilité. Mieux encore, je suis fier d’avoir été l’ambassadeur du dernier Etat souverain et moderniste, même s’il fut autoritaire. Je préfère être « l’agent » de Ben Ali que l’agent de cheikh Hamad, de John McCain, ou de l’hirondelle du « printemps arabe », Hillary Clinton. Je ne regrette pas un seul instant d’avoir cru, comme avant moi Mohamed Charfi, Dali Jazy, Abdelbakhi Hermassi, Serge Adda…, au réformisme et au gradualisme démocratique. Ce que je regrette en revanche, c’est de n’avoir pas eu l’influence que certains conseillers stupides et conservateurs avaient auprès de Ben Ali. Je regrette de n’avoir pas réussi, depuis 2001, à convaincre Ben Ali de déverrouiller la presse, d’éradiquer la corruption, d’assainir la justice, d’élargir le multipartisme, de prendre en considération les revendications de la jeunesse…, autant de réformes que je préconisais dans mon livre de 2002, « Carthage ne sera pas détruite ». Pour ceux qui douteraient de ce combat que j’ai mené dans la solitude et en subissant très souvent les coups bas des caciques du RCD et des bouledogues du palais, ils n’ont qu’à lire ce livre qui a été publié en France. C’est écrit noir sur blanc.
.
10° Envisagez-vous de revenir sur le devant de la scène politique en Tunisie ?

Même si à ce jour, je suis resté indépendant des partis et des idéologies, comme je l’ai toujours été toute ma vie, je n’ai pas quitté la scène politique tunisienne, au grand dam des mercenaires et des nouveaux politiciens de pacotille. Dès février 2011, j’ai appelé à la constitution d’un mouvement néo-bourguibiste, mais je n’ai pas été entendu par cette classe politique qui était encore dans le délire pseudo-révolutionnaire. Pour l’instant, je soutiens indistinctement Kamel Morjane et Béji Caïd Essebsi, dont j’espère une entente cordiale et une alliance stratégique. Aujourd’hui, je ne conçois mon « action politique » que par le travail intellectuel, qui est par définition même solitaire. Depuis janvier 2011, par la parole et par la plume, je pense avoir contribué au réveil patriotique des Tunisiens en leur révélant la face cachée de la « révolution du jasmin ». Tant que j’en aurais l’énergie et la volonté, je continuerai dans ce sens. Dans cette inflation politicienne, dans cette métastase d’ambitions politiques, dans cette frénésie présidentielle, je préfère me réfugier dans ce domaine où il n’y a ni précipitation ni concurrence : celui de la philosophie et de la réflexion politique. Dans ce domaine, facebook, internet et vidéo auto-glorificatrices qui sont bons pour cultiver le narcissisme et amuser la populace, ne sont d’aucune utilité. Seule la connaissance réelle de l’histoire et des enjeux géopolitiques est sollicitée pour fixer dans le marbre certaines vérités. N’avons-nous pas appris du Coran que :
فَأَمَّا ٱلزَّبَدُ فَيَذْهَبُ جُفَآءً وَأَمَّا مَا يَنفَعُ ٱلنَّاسَ فَيَمْكُثُ فِي ٱلأَرْضِ

Désenchanté et revenant de son utopie, Platon disait bien à la fin de sa vie, dans sa fameuse Lettre VII, que « La philosophie est le refuge des âmes bien nées, qui n’ont pas voulu, n’ont pas pu, ou n’ont pas su faire de la politique ».

Tunisie-Secret
http://www.tunisie-secret.com/La-theorie-du-complot--un-concept-invente-par-les-comploteurs-pour-anesthesier-les-cons-par-Mezri-Haddad_a1009.html


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par troubaa le Ven 5 Sep 2014 - 10:35


en 2012 il a écrit: elle (la tunisie) sera brulée au feu de l’intégrisme et subira les affres de l’anarchisme et de l’insécurité. La « révolution du jasmin » a réveillé ce que l’illustre Bourguiba -qui connaissait si bien la psychologie de son peuple- appelait le « démon numide », c’est-à-dire la tentation anarchiste et la prédisposition au désordre.

Depuis les faits ont prouvé le contraire.

Qui sont les cons ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par komyo le Ven 5 Sep 2014 - 11:26

Ah troubaa et ses affirmations... ! pirat


Comme tu n'es pas capable d'argumenter, je te laisse !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par gaston21 le Ven 5 Sep 2014 - 15:26

Une analyse historique intéressante. Et qui donc, toujours, tire les ficelles? Mais parfois, on se brûle! Et c'est bien ce qui arrive. L'incendie se propage; pourra-t-on l'arrêter? Et à quel prix? Hello, Kerry? On a besoin de toi!
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par troubaa le Ven 5 Sep 2014 - 16:28

komyo a écrit:Ah troubaa et ses affirmations... ! pirat


Comme tu n'es pas capable d'argumenter, je te laisse !
Une fois de plus regarde les FAITS !

Regarde la situation de la Tunisie ! qu'est ce que tu veux que j'argumente.
C'est l'anarchie ?
Le désordre ?
Les islamiste au pouvoir ?
Le chaos économique ?
La guerre civile ?

de tout ce qu'il dit il y a quoi de vrai 2 ans après ?

On sait bien il traite tout le monde de con et cela te plait (ton fameux égotisme), cela te rassure tu penses faire parti de ceux qui ne sont pas con du cou. Mais bon tu es jeune non ? cela te passera. Tu finiras par trouver ce genre de gesticulation ridicule et futile.

Mais à part cela tu veux que j’argumente quoi ? Ce qui s'affirme sans preuve se dénonce sans preuve non (je paraphrase euclide de mémoire)

blablabla blabla blablabla. Y a pas une preuve. Y a pas un élément factuel.
Je sais pas moi lit, réfléchis, interroge toi
"Les américains ont appuyé sur un bouton". Ca c'est de l'argument ? C'est ce genre de phrase qui te convainc ? Il suffit de te dire cela et tu y crois ? Franchement ?

Une fois de plus les faits Komyo ! Entre le délire et la réalité.

Dans quel situation est la Tunisie ?
Est ce une démocratie ?
Y a-t-il eu une constitution élaborée, dans la douleur certes, mais sans guerre civil, suite à des discussion, des compromis, de palabres au sein de la population tunisienne et de la constituante ?
Y a eu des clash, des disputes, même des assassinats hélas (des cons tueurs y en a partout, meme en Russie c'est dire !) mais au final ils y sont arrivés Ils sont arrivé à faire que leur révolution soit bénéfique pour eux.

Alors au final... Les prévisions de ton gars sont elles justes ? Pose toi la question !

Il prévoyait l'anarchisme, le chaos, l'insécurité, l’islamisme. tout cela est faux.
C'est un nostalgie de Bouguiba et de la dictature....!
Il est contre la révolution (vive la dictature pour lui !) alors il lui retire toute légitimité en disant qu'elle n'est pas l'oeuvre du peuple mais des américains. Voila. C'est le but recherché;
Je sais pas.. c'est gros non. c'est con.

tu remarqueras toujours le même argument : Des qu'une révolution ne plait pas c'est l'oeuvre des américains. Avoue. "ha cete révolution ne me plait pas c'est donc les américains qui' l'ont fermenté".
hey ! ca va oui... on le connait le discours ! ca marche plus si cela a marché un jour.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
kamelo
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par kamelo le Dim 21 Sep 2014 - 14:56

L'idée de "démocratie" est juste un faux argument avancé par les occidentaux pour tenter de conquérir de nouveaux marchés au mépris de leur peuple. Avec une "démocratie", c'est plus facile, alors qu'avec un régime autocratique (non placé par les occidentaux, comme Pinochet au Chili), c'est bien plus compliqué.

Comme bien d'autres "révolutions", ce n'était pas une véritable "révolution" du peuple. Il est vrai que nombreux détestaient Bourguiba, mais c'est au pays lui-même de régler ses soucis, et non qu'un pays extérieur vienne leur faire la morale ou agir pour qu'ils puissent rejoindre cette oligarchie financière voulue par les atlantistes entre autres.

Alors, la "théorie du complot" n'est juste qu'une manœuvre pour vouloir discréditer ses contradicteurs. Tout ce qui se dit n'est pas toujours exact en effet, mais tout n'est pas faux aussi.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par troubaa le Jeu 26 Mar 2015 - 16:41

Je n'ai pas trouvé de post sur les attentats du 11 septembre alors je post ici ma réflexion :

Attentats du 11/09/01 :

Souvenez-vous un des argument principal des partisans de la théorie du complot était que les avions avaient "disparus" au moment du crash et que cela était impossible, car quand un avion s’écrasait il y avait toujours des débris importants de l'avion.

Entre autre le célèbre livre de Meyssan publiant une photo de la pelouse du pentagone se demandant où était passé l'avion. Ainsi que le vol UA 93 qui s'écrase près de Pittsburg totalement détruit en 1000 morceaux.

Ors il vient d'y avoir deux accidents d'avion, presque coup sur coup, un au Mali il y a quelques mois, l'autre en France,  qui viennent s’écraser de plein fouet sur le sol alors qu'ils étaient en plein vol.
Ce ne sont pas des crash dus à des atterrissages forcés en catastrophe, ni des crashs en phase de décollage ou d’atterrissage, mais des crashs alors que les avions étaient en plein vol comme pour le 11/09.
Et que constate-t-on ?  qu'il ne reste plus rien des avions comme cela s'est produit pour 2 avions des attentats du 11/09. (Le crash sur le pentagone et le crash près de Pittsburg suite à la révolte des passagers)

Sans parler du vol de Malaysia air lines, dont aucun débris n'a été retrouvé, et donc qui s'est probablement désintégré sur un mur d'eau de mer après une chute vertigineuse.

Voila un des arguments forts des partisans de la théorie du complot qui vole en éclat, si je puis me permettre cette expression.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Anonymous
Invité
Invité

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par Invité le Jeu 26 Mar 2015 - 18:04

c'est déjà faux: il n'y a qu'un avion "disparu sans laisser de trace", c'est celui du Pentagone.
Jamais entendu qu'on en disait autant des autres du 9/11.

Bien sûr qu'il reste plein de débris dans le cas de l'accident en France. Ils sont petits et éparpillés, mais ils sont bien là: ils ont retrouvé notamment une "boîte noire"...
Donc ton argument "vole en éclat".

Un crash au Mal il y a quelques mois ? Je ne trouve pas... Tu as d'autres précisions ?
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par Dédé 95 le Jeu 26 Mar 2015 - 18:32

En plus en France on trouve des corps entiers, certes abimés, mais entiers!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par gaston21 le Jeu 26 Mar 2015 - 19:36

Au Mali, l'avion a laissé plein de traces, y compris des corps. Le moteur de l'avion était enfoncé à cinq mètres de profondeur.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par troubaa le Ven 27 Mar 2015 - 10:55

Des trâces oui comme dans les alpes ou comme à pittsburg ou au pentagone.

Mais de la carlingue comme au mont saint odile non : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/24/01016-20150324ARTFIG00201-crash-a320-un-nouveau-coup-dur-pour-l-avion-d-airbus.php

et regarde ce qui restait du crash au mali : http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/20/01003-20140920ARTFIG00137-le-crash-du-vol-d-air-algerie-au-mali-reste-inexplique.php


C'est la différence entre un crash "atterrissage forcé" avec un crash en heurtant le sol de plein fouet.

Dans le second cas tout est pulvérisé, il ne reste que des petits bouts, des débris.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par Dédé 95 le Ven 27 Mar 2015 - 13:35

troubaa a écrit:Dans le second cas tout est pulvérisé, il ne reste que des petits bouts, des débris.
En effet, plein de débris, a tel point que pour les WTC , on imagine la pulvérisation à la suite de l'écroulement et du crash!
Mais pas assez pulvérisé pour retrouver quelques jours après...les passeports des terroristes!
Un miracle de Allah surement!
C'est comme l'attentat de Charlie, faut vraiment ètre con pour laisser sa pièce d'identité sur le pare brise de la voiture!

Je ne suis pas un fervent défenseur de la théorie du complot, mais l'expérience historique devrait nous enseigner la prudence!
CIA et autres officines d'espionnage, de contre-espionnage, de double-contre-anti-espionnage ( Very Happy ), devrait nous poser quelques questions!
Innocentes hier, coupables aujourd'hui...pas grave ceux qui se posaient la question hier sont morts ou Halzeimer est passé par là pour pas les prendre au sérieux!
Les Etats , eux, ne changent pas de type de propriétaire et d'intérets à défendre, et plus le mensonge est gros.....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par troubaa le Ven 27 Mar 2015 - 14:06

Dédé 95 a écrit:En effet, plein de débris, a tel point que pour les WTC , on imagine la pulvérisation à la suite de l'écroulement et du crash!
Mais pas assez pulvérisé pour retrouver quelques jours après...les passeports des terroristes!
Un miracle de Allah surement!
tout à fait ou le hasard comme aurait dit le reptueux ou le complot comme disent d'autre.
Dernièrement il y a un joueur du loto qui a gagné pour la deuxième fois le gros lot.
un miracle d'allah ?
un hasard ?
un complot ?

C'est comme l'attentat de Charlie, faut vraiment ètre con pour laisser sa pièce d'identité sur le pare brise de la voiture!
con sur
"merde j'ai ma carte d'identité, attend je ne vais pas y aller avec mes papiers je la laisse dans la voiture".
Et après l'attentant c'est la fuite, les échanges de tire avec la police
dans l'action on oublie qu'on a laissé sa carte d'identité qu'on est assis dessus peut être même.

c'est aussi possible comme scénario.

Mais bon on peut aussi y voir un complot ou l'oeuvre d'allah, au choix.

A vrai dire chacun voit ce qu'il a envie de voir.

non ?

Les faits c'est qu'il n'y a plus de reste important d'un avion suite a un choc de plein fouet. Tout le départ de la théorie de Meyssan qui s'écroule.
ceci dit plus de reste important ne veut pas dire qu'il y n'a plus de restes. Des restes ont été retrouvés sur chacun de ces crashs.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Anonymous
Invité
Invité

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par Invité le Ven 27 Mar 2015 - 18:23

"la théorie du complot", ça ne veut strictement rien dire.

D'abord et surtout parce que c'est un singulier, et de nouveau parce que cela implique un "tout ou rien" sans aucune nuance.

Il y a "les complotistes" et "les autres". Les deux sont des formes d'aveuglement stupides.


La réalité c'est qu'il y a très certainement des tas de complots mineurs et majeurs, pas nécessairement liés entre eux, et pas nécessairement non plus nuisibles.  Parfois, c'est pour "la bonne cause".
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par komyo le Sam 18 Avr 2015 - 19:49

Quelques exemples tirés de l'histoire récente, c 'est assez édifiant !
quand les russes disent se méfier d un false flag, on les comprend !


1. – En 1931, les troupes japonaises ont déclenché une petite explosion dans un train et ont accusé la Chine pour justifier l’invasion de la Mandchourie. C’est une histoire connue sous le nom de l’incident de Munken ou l’incident de Mandchourie. Le tribunal militaire international de Tokyo a trouvé que«plusieurs des participants à ce plan, dont Hashimoto (un officier supérieur de l’armée japonaise) ont plusieurs fois admis leur participation à ce complot et ont déclaré que le but de cet incident était de donner une excuse à l’occupation de la Mandchourie par l’armée du Kwantun ». Voyez ici.

2. – Un haut officier de la SS nazi a avoué au tribunal de Nuremberg que, sous les ordres du chef de la Gestapo, lui et d’autres militaires nazis ont attaqué leur propre peuple et des infrastructures pour en rejeter la faute sur les Polonais afin de justifier l’invasion de la Pologne.

3. – Le général nazi Franz Halder a aussi témoigné au tribunal de Nuremberg que le dirigeant nazi Goering avait admis avoir donné l’ordre de mettre le feu au parlement allemand (le Reichstag) en 1933 et avait accusé à tort les communistes de cet acte criminel.

4. – Le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev a admis par écrit que l’Armée rouge soviétique avait bombardé le village russe de Mainila en 1939, tout en accusant la Finlande de cette attaque, et s’en est servi comme prétexte pour lancer la guerre d’hiver contre la Finlande. Le président russe Boris Eltsine a admis que la Russie avait été l’agresseur dans la guerre d’hiver.

5. – Le parlement russe, l’actuel président russe Poutine et l’ancien dirigeant soviétique Gorbatchev ont tous reconnu que Joseph Staline avait ordonné à sa police secrète d’exécuter 22 000 officiers de l’armée polonaise à Katyn, en 1940, et en a fait porter la faute aux nazis.

6. – Le gouvernement britannique a admis avoir bombardé, entre 1946 et 1948, cinq bateaux transportant des juifs cherchant à fuir l’holocauste pour se réfugier en Israël et avoir créé un faux groupe appelé Défenseurs de la Palestine arabe, qu’il a accusé d’avoir bombardé ces bateaux. (Voir ici, ici etici)

7. – Israël a reconnu qu’en 1954 une cellule terroriste israélienne opérant en Égypte avait placé des bombes dans plusieurs bâtiments, dont des bureaux diplomatiques américains, et avait laissé des preuves impliquant les Arabes. (Une des bombes s’est déclenchée prématurément, permettant aux Égyptiens d’identifier les coupables et plusieurs Israéliens impliqués ont avoué.) (Voir ici et ici)

8. – La CIA a admis qu’elle avait employé des Iraniens dans les années 1950 pour se faire passer pour des communistes cherchant à commettre des attentats, tout cela pour essayer de retourner la population contre le premier ministre élu démocratiquement.

9. – Le premier ministre turc a reconnu que le gouvernement turc avait organisé les attentats de 1955 contre le consulat turc en Grèce, endommageant par la même occasion le lieu de naissance, situé a proximité, du fondateur de la Turquie moderne, tout en faisant porter la responsabilité à la Grèce et justifier les violences anti-grecques.

10. – Le premier ministre britannique a avoué à son secrétaire de la défense que le président américain Dwight Eisenhower et lui avaient approuvé un plan en 1957 pour lancer des attaques sur la Syrie et en reporter la faute sur le gouvernement syrien comme moyen de parvenir à un changement de régime

11. – Un ancien premier ministre italien, un juge italien et un ancien chef du contre-espionnage italien ont admis que l’OTAN, avec l’aide du Pentagone et de la CIA, ont organisé des attentats en Italie et d’autres pays européens pour que la population se joigne aux gouvernements dans leur lutte contre le communisme. Comme l’a fait remarquer un participant à ce programme secret: «Vous devez attaquer des civils, des gens, des femmes et des enfants, des innocents et des inconnus totalement éloignés de la sphère politique. La raison en est très simple. Tout cela pour pousser les gens, le peuple italien, à se tourner vers l’État pour demander plus de sécurité.» (Voir aussi ici) (L’Italie et d’autres pays européens avaient déjà rejoint l’OTAN avant que ces attentats ne soient perpétrés.) Et regardez cette émission spéciale de la BBC. Ils ont aussi exécuté des attentats en France, en Belgique, au Danemark, en Allemagne, en Grèce, en Hollande, en Norvège, au Portugal, au Royaume Uni et encore dans d’autres pays.

Les attentats sous fausse bannière exécutés sous ce programme OTAN/CIA comportent entre autres :

L’assassinat du premier ministre turc (1960)

Des attentats à la bombe au Portugal (1966)

Le massacre de la Piazza Fontana en Italie (1969)

Des attaques terroristes en Turquie (1971)

Les attentats à la bombe de Peteano (1972)

Les fusillades de Brescia en Italie et un attentat à la bombe dans un train (1974)

Des fusillades à Istanbul (1977)

Le massacre d’Atocha à Madrid (1977)

L’enlèvement et le meurtre d’un Premier ministre italien (1978)

Les attentats de la gare de Bologne en Italie (1980)

La fusillade et l’assassinat de 28 passants à Brabant en Belgique (1985)

12. – En 1960, le sénateur américain George Smathers propose que les États Unis lancent «une fausse attaque sur la baie de Guantanamo qui nous donnerait l’excuse pour déclencher une bataille puis d’aller renverser Castro.»

13. – Des documents du département d’État montrent que, en 1961, le chef de l’armée et d’autres fonctionnaires de haut niveau discutaient de l’opportunité de faire exploser un consulat en République dominicaine pour avoir le prétexte d’envahir le pays. Le plan ne fut jamais exécuté mais tout ce beau monde l’envisageait comme une sérieuse possibilité.

14. – Comme le gouvernement américain l’a reconnu, des documents de 1962 récemment déclassifiés montrent que le chef des armées a donné son accord à un plan pour faire exploser des avions AMÉRICAINS (sous un plan très élaboré d’échange d’avions) et pour commettre aussi des actes terroristes sur le sol américain, en accuser des Cubains et justifier ainsi une invasion de Cuba. Regardez l’article de ABC, les documents officiels etl’interview par Peter Jennings de l’ancien journaliste d’investigation d’ABC world news.

15. – En 1963, le département de la Défense américain a écrit un mémopoussant à des attaques à l’intérieur de l’Organisation des États d’Amérique, dans des pays comme la Jamaïque ou Trinité et Tobago, pour ensuite en accuser le gouvernement cubain.

16. – Le département de la Défense américain a même été jusqu’à proposerde secrètement payer quelqu’un dans le gouvernement Castro pour attaquer les États-Unis: «La seule solution restante à envisager serait alors de corrompre un des subordonnés militaire de Castro pour qu’il lance une attaque sur Guantanamo.»

17. – La NSA a avoué qu’elle avait menti à propos de ce qu’il s’était réellement passé dans le golfe du Tonkin en 1964, manipulant les données pour qu’elles montrent des bateaux vietnamiens tirer sur un navire américain, justifiant ainsi le déclenchement de la guerre du Vietnam.

18. – Un comité d’enquête du Congrès américain a montré que, dans le cours de sa campagne «Cointelpro», le FBI avait utilisé de nombreux provocateurs, des années 1950 jusqu’aux années 1970, pour perpétrer des violences et les utiliser pour faussement accuser des activistes politiques.

19. – Un haut général turc a admis que les forces turques avaient incendié une mosquée à Chypre dans les années 1970 pour en faire porter la responsabilité sur leurs ennemis. Il expliqua: «Au cours de certaines guerres on accuse l’ennemi d’actes de sabotage pour augmenter la résistance populaire. On l’a fait à Chypre, on a même brûlé une mosquée.» En réponse à l’air incrédule de son interlocuteur, le général a ajouté «C’est juste un exemple.»

20. – Un document déclassifié de la CIA, datant de 1973, a révélé un programme pour entraîner des forces de police et militaires étrangères à la manière de fabriquer des dispositifs piégés, en faisant croire qu’ils les entraînaient seulement à la façon d’enquêter sur les actes terroristes:

Voici le programme:

a. Enseigner aux stagiaires les techniques de base pour utiliser des explosifs de démolition, commerciaux ou militaires, et la manière de les utiliser dans des opérations de terrorisme ou de sabotage industriel.

b. Présenter aux stagiaires le matériel et l’équipement disponibles sur le marché, ceux qui sont susceptible d’être utilisés par des terroristes ou des saboteurs pour fabriquer des explosifs.

c. Familiariser les stagiaires avec les concepts d’analyse de la cible et de planification des opérations utiles à un terroriste ou un saboteur.

d. Présenter aux stagiaires les moyens et techniques concernant les dispositifs piégés avec des travaux pratiques sur des dispositifs déjà fabriqués ou à fabriquer eux même.

Le programme fournit aux stagiaires de bonnes opportunités de familiarisation et d’entrainement en manipulant, préparant et utilisant les diverses charges explosives, agents incendiaires, outils de terrorisme et techniques de sabotage.

21. – Le gouvernement a admis (et ici) qu’en 1978 les services secrets allemands ont fait exploser une bombe contre le mur extérieur d’une prison et placé des outils d’évasion pour qu’un prisonnier, un membre de la Faction armée rouge, puisse s’évader et qu’on lui fasse porter la responsabilité d’un attentat.

22. – Un agent du Mossad a reconnu qu’en 1984 le Mossad avait placé un émetteur radio dans la résidence de Kadhafi à Tripoli pour transmettre de fausses émissions enregistrées par le Mossad, dans le but de faire croire que Kadhafi soutenait le terrorisme.

23. – Le Conseil sud-africain pour la vérité et la réconciliation a trouvé qu’en 1989, le Bureau de coopération civile (une branche secrète des forces de défense sud-africaines) avait proposé à un expert en explosifs de «participer à une opération destinée à discréditer l’ANC en faisant exploser le véhicule de police de l’officier chargé de l’enquête sur le meurtre», faisant ainsi croire que l’ANC était responsable de l’opération.

24. – Un diplomate algérien ainsi que plusieurs officiers de l’armée algérienne ont reconnu que, dans les années 1990, l’armée algérienne massacrait fréquemment des civils et en accusait les militants islamiques. (Voir la vidéo)

25. – Une publication de 1994 de l’armée américaine, les Tactiques techniques et procédures de défense internes pour les Forces spéciales, rééditée en 2004, recommande ouvertement d’employer des terroristes et d’utiliser des opérations sous fausses bannières pour déstabiliser les régimes de gauche en Amérique latine. Des attaques sous fausse bannière ont donc été exécutées en Amérique du sud et d’autres régions du monde dans le cadre de la guerre sale de la CIA. (Voir ici)

26. – Dans le même genre, un manuel d’opérations psychologiques rédigé par un contractant de la CIA pour le compte des rebelles contras du Nicaraguafait remarquer l’intérêt d’assassiner quelqu’un de son bord pour créer unmartyr pour la cause. Le manuel a été authentifié par le gouvernement américain. Le Washington Post, l’AP et d’autre médias ont fait un tel remue-ménage autour de cette affaire que, durant la campagne présidentielle de 1984, le président Reagan, a été confronté à cette question à la télévision nationale:

«En ce moment, nous faisons face à cette extraordinaire histoire de manuel de guérilla de la CIA distribué aux anti-sandinistes que nous soutenons, manuel qui professe non seulement le meurtres de sandinistes, mais aussi l’utilisation de criminels pour tuer des membres de la guérilla que nous soutenons, afin d’en faire des martyrs.»

27. – Une équipe indonésienne enquêtant sur les violents pillages qui se sont déroulés en 1998 a déterminé que «des membres de l’armée ont été impliqués dans les pillages, certains dans le but délibéré de les provoquer.»

28. – Des officiers supérieurs du renseignement et de l’armée russe ont reconnu que le KGB avait, en 1999, fait exploser des appartements occupés par des Russes pour en accuser les Tchétchènes et justifier l’invasion de la Tchétchénie. (Voir ce rapport et cette discussion)

29. – Comme le rapportent la BBC, le New York Times, et l’AP, des officiels de Macédoine ont admis que le gouvernement avait tué de sang-froid sept immigrants innocents et prétendu que c’étaient des soldats d’al-Qaïda qui tentaient de tuer des policiers macédoniens, ceci pour essayer de se joindre à la guerre contre la terreur

30. – Des officiers supérieurs de la police de Gènes, en Italie, ont avoué que, en juillet 2001, au G8 de Gènes, la police avait placé des cocktails Molotov et simulé le poignardage d’un officier de police pour justifier une violente répression contre les manifestants.

31. – Les États-Unis ont lancé de fausses accusations contre l’Irak en disant qu’il avait joué un rôle dans les attaques du 11 septembre, comme le montre un mémo du secrétariat à la Défense, et ces accusations ont été la justification principale pour déclencher la guerre contre ce pays. Même après que la Commission sur le 11 septembre n’a reconnu aucune relation entre les deux, Dick Cheney a dit avoir des preuves accablantes de relations entre al-Qaida et le régime de Saddam Hussein, que Cheney avait probablement des informations inaccessibles à la commission du 11 septembre et que les médias ne faisaient pas leur devoir en rapportant de tels liens. Les hauts fonctionnaires américains reconnaissent maintenant que la guerre d’Irak a été lancée pour le pétrole, pas pour le 11 septembre ou les armes de destruction massive. A la suite des déclarations de quelques loups solitaires, de nombreux officiels américains disent maintenant que le 11 septembre a été du terrorisme d’état, mais que ce n’était pas l’Irak qui était derrière les terroristes. (De nombreux officiels ont aussi supposé que le 11 septembre était une opération sous fausse bannière organisée par quelques voyous dans le gouvernement américain, mais une telle affirmation sort du sujet de notre discussion. Le point actuel est que les États-Unis ont accusé l’Irak tout en sachant que l’Irak n’avait rien à voir la dedans.)

32. – Même si le FBI reconnait maintenant que les attaques à l’anthrax ont été lancées par un ou plusieurs scientifiques travaillant pour le gouvernement, un haut dirigeant du FBI a dit que des officiels de la Maison Blanche leur avaient ordonné d’accuser al-Qaida pour ces attaques à l’anthrax (rappelez vous à quoi les lettres ressemblaient). Des officiels du gouvernement confirment aussi que la Maison Blanche avait essayé de lier ces attaques à l’Irak pour justifier un changement de régime dans ce pays.

33. – Selon le Washington Post, la police indonésienne a reconnu que les militaires avaient tué des professeurs américains à Papua en 2002 et accusé le groupe séparatiste papou pour qu’il soit placé sur la liste des organisations terroristes.

34. – Le très respecté ancien président indonésien Gus Dur a aussi reconnuque le gouvernement avait probablement joué un rôle dans les attentats de Bali en 2002.

35. – La police gardant le sommet de l’Union européenne de 2003 en Grèce a été filmée en train de donner des cocktails Molotov à un manifestant pacifique.

36. – L’ancien avocat du département de la Justice, John Yoo a suggéré en 2005 que les Américains devraient lancer l’offensive contre al-Qaida en «créant une fausse organisation terroriste. Elle pourrait avoir ses propres sites web, centres de recrutement et d’entrainement et opérations de financement. Elle pourrait lancer de fausses opérations terroristes et se donner le crédit pour les vrais, semant la confusion dans les rangs d’al-Qaida, semant le doute entre ses rangs et remettant en question la validité de ces communications.»

37. – Dans le même genre, le professeur John Arquilla de la Naval Postgraduate School, un analyste stratégique réputé pour avoir développé le concept de guerre du net, a poussé les services de renseignement occidentaux à créer de nouveaux pseudo gangs de terroristes comme moyen de perturber les vrais réseaux terroristes. Selon Seymour Hersh, un journaliste ayant été honoré d’un prix Pulitzer, la stratégie des pseudo gangs est déjà utilisée par le Pentagone:


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

Contenu sponsorisé

 La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe) Empty Re: La « théorie du complot », un concept inventé par les comploteurs pour anesthésier les cons, par Mezri Haddad (sur la Tunisie et le printemps arabe)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 8 Avr 2020 - 13:20