LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Partagez
avatar
Invité
Invité

L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Invité le Mar 26 Aoû - 9:33

Il devrait être interdit à des particuliers et des groupes, y compris des Etats, de posséder des terrains.
Ils appartiennent à toute l'humanité, et si on veut un jour pouvoir nourrir tous les habitants et avoir une "juste répartition des ressources", il faut abolir la notion de propriété des biens naturels, qui cause de guerres, invasions, colonisations, etc...

Je sais que c'est totalement irréaliste comme idée dans le mode de fonctionnement actuel, mais faut-il attendre que la société tombe dans la chaos, la banqueroute, pour commencer à évoluer dans ce sens, par étapes ?

L'argument qu'on m'oppose est "je ne pourrais plus avoir un jardin à moi ?". Ma réponse: au contraire, le droit à un jardin de taille raisonnable serait attribué à ceux qui le désirent, et la maison peut être propriété privée.
avatar
Invité
Invité

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Invité le Mar 26 Aoû - 11:10

Donc si les terrains appartiennent à l'état au lieu des fermiers ou métayers , qui va cultiver ? Des ouvriers spécialisés en agriculture ? Là c'est une nouvelle forme d'industrialisation .

Ou est-ce que les terrains doivent appartenir à une communauté celle du village où chacun y aurait accès dans tous les sens du terme .

Faire payer les légumes est le signe d'une civilisation capitaliste . Sinon tout changer ? Là tout le monde dit que c'est une utopie . Donc vive l'utopie .
avatar
Invité
Invité

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Invité le Mar 26 Aoû - 11:24

hum... as-tu lu mon post, logan ?
avatar
Invité
Invité

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Invité le Mar 26 Aoû - 11:28

Oui , alors ils appartiendront à toute l'humanité comme tu dis , voilà une idée normale un désir humain . Non ce n'est pas irréaliste .
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10578
Localisation : ici ou là

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par troubaa le Mar 26 Aoû - 13:40


Je ne comprends pas très bien. : tu veux découpé les champs de la Bauce en 100 000 parcelles ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Invité
Invité

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Invité le Mar 26 Aoû - 14:15

confused Je ne vois vraiment pas le rapport.  Il faut d'abord lire le post qui ouvre le fil, Troubaa, avant de faire un commentaire.

Je donne simplement un avis sur un principe général.

C'est un changement de point de vue que je rappelle, et qui a déjà été énoncé depuis bien longtemps, comme ce vieux discours du chef indien qui avait "cédé" le terrain de la ville de New York (quelqu'un connaît la référence ?).

Ce serait intéressant de voir comment cela se passe dans certaines régions du monde, où il existe déjà ce principe.  Par exemple, les tributs nomades font paître leurs troupeaux dans des territoires qui n'appartiennent à "personne".   Ils partagent aussi les puits d'eau. L'idée est donc très ancienne. Sans doute que l'idée de propriété du sol est apparue avec l'agriculture ? Il fallait se défendre contre les pillards, donc mettre des clôtures ... Là on a l'idée que "le sol appartient à celui qui le cultive", qui est déjà un principe intermédiaire.

Si on veut mettre le principe "pas de propriété privée" en application, c'est surtout la mentalité qu'il faut changer.
A la limite, peu importe s'il appartient officiellement à quelqu'un, ou non. Si on a dans l'idée que c'est un bien commun dont on est seulement gestionnaire, et dont on devra répondre de la bonne gestion (santé du sols, etc) cela change tout.

On peut commencer par soi-même, dans son lieu de vie.  Je trouve géniale l'idée des potagers urbains: les habitants s'amusent à cultiver fruits et légumes dans les zone cultivables de leur village, parfois le rond de terre autour des arbres dans les trottoirs, et et tout le monde peut se servir gratuitement.  Cela a l'air de bien marcher.
Il faut un peu éduquer les récolteurs, pour qu'ils attendent la pleine maturité, mais comme cela se passe entre voisins, ça va vite. La rue devient un lieu de rencontre et d'échange (en espérant qu'elle ne soit pas trop polluée par les voitures, mais bons, les champs aspergés de pesticides ne valent pas mieux)
lien Ne croyez pas que de telles initiatives soient négligeables: elle changent les mentalités.  Les enfants, nés dans un pareil environnement, connaîtront la valeur d'un fruit ou d'un légume, seront imprégnés de cette mentalité de partage, et parmi eux, il y aura peut-être des "moteurs" pour une société nouvelle.

Imaginons qu'un habitant découvrait une nappe de pétrole dans son jardin.  Au lieu de devenir propriétaire du pétrole exploité (ce qui pose déjà problème, puisque la nappe s'étend plus loin), il en ferait profiter tout le monde en finançant des infrastructures communes, par exemple.  Si un pommier donne beaucoup de fruits, c'est toujours beaucoup trop pour une famille, qui pourrait partager avec le voisin qui a eu son pommier abattu par la tempête (ce n'est pas utopique, cela se passe déjà ainsi).  

J'ai écris au début que c'était inapplicable actuellement parce qu'il faudrait le faire à une échelle mondiale, donc avec un gouvernement mondial, ce qui n'est pas envisageable, parce que le monde est dominé par des gloutons qui veulent tout pour eux.  Déjà faire évoluer les mentalités serait un petit pas dans la bonne direction.

Pour les hésitants, ils faut se dire que si on ne fait rien, éh bien, rien ne changera.  Il faut préparer le changement pour qu'il puisse se produire, même par petites touches.

Je vis dans un petit lotissement qui vit déjà dans cette mentalité de partage et d'entraide.  C'est tout simplement paradisiaque.  Chacun a sa spécialité: l'un gèrera le poulailler commun, moi j'aurai des plantes médicinales et aromatiques en quantités à partager, l'autre a planté une vingtaine d'arbres fruitiers, et après 2 ans, partage déjà sa récolte.  Il y a un groupe d'achat commun, et même des habitants du village s'y sont joint et on se réparti les tâches: l'un va à la ferme chercher les légumes, l'autre va chercher le pain...  On se sent GESTIONNAIRE des ressources, et non pas propriétaire.
avatar
Invité
Invité

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Invité le Mer 27 Aoû - 6:50

L'émission sur ARTE hier soir (voir ICI) dénonce le processus de vente par lEtat du patrimoine historique et naturel;: l(Autriche qui vend ses montagnes (128.000 € pour une !!!), l'Irlande ses forêts (qui sont rasées en un temps record), la Grèce ses îles, l'Italie ses sites historiques, etc.

La réflexion des passants étaient souvent "les propriétaires, c'est nous, puisque l'Etat, c'est nous, ils ne peuvent pas vendre ça, ils privent l'Etat de revenus dans le futur...".

Que l'Etat vendent des immeubles sans intérêt OK, ou même des industries, OK. Par contre, je suis opposée à l'idée de vendre des services publics (si des privés peuvent les rentabiliser, l'Etat devrait aussi pouvoir le faire), le patrimoine historique et surtout, surtout; le sol.
Un irlandais disait même que l'air, l'eau, le sol sont des biens publics. C'est exactement ce que je voulais dire plus haut.

Tout deviens monayable, c'est une vision qui dérive du matérialisme à outrance. Un"spiritualiste" n'y penserait même pas.

Je prends l'exemple extrême opposé: le Bouthan. Non pas que ce soit un idéal (je suis opposée aux théocraties), mais leur objectif est le Bonheur National Brut, et non pas le PNB. Ils refusent qu'on détruise leur territoire.

Je retiens encore une phrase de cet irlandais "un peuple sans terre est un peuple d'esclaves"

J'ai entendu des conférences d'économistes sur internet qui dénoncent le cercle vicieux: endettement des pays, faillite, vente à bas prix des infrastructures, il reste à savoir qui les rachète, et on comprendra sans doute mieux l'objectif final. C'est une nouvelle forme de colonisation.

Je croyais avoir ouvert un post totalement irréaliste, mais j'ai constaté hier soir que la réalité dépasse l'imagination: on arrive dans un système où les privés empêchent l'accès aux forêts, donneront leur nom aux montagnes, construiront n'importe quoi n'importe où... on va non seulement vers l'auto-destruction mais surtout à l'enrichissement de certains aux détriment du "peuple", donc exactement dans la direction opposée à l'humanisme et au bien de tous.
avatar
Invité
Invité

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Invité le Mer 27 Aoû - 8:53

Ok , mais là je pense qu'on va arriver dans une nouvelle histoire ; de fous .

Je me mare quand ils disent que ce sont les croyants qui provoquent la décadence PTDR

Contenu sponsorisé

Re: L'air, l'eau, le sol et le sous-sol: patrimoine de l'humanité ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 14:09