LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -33%
Microsoft Manette Xbox One sans fil
Voir le deal
39.99 €

Israël-Gaza : la bataille du jour

Anonymous
Invité
Invité

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Invité le Mar 23 Déc 2014 - 7:07

Quand je vous disais que beaucoup de juifs sont anti-sionistes. Voici pour des groupes hors israël, mais il y en a autant à l'intérieur, et il y en aurait bien plus s'ils n'étaient pas eux-même victime de la propagande mensongère des sionistes. On leur ment sur les palestiniens, on entretien la haine, et même des non juifs sont harponnés par leur propagande et deviennent à leur tour des défenseurs de leurs crimes. Dans les forums notamment, la propagande est active. De fausses attaques arrivent toujours à propos pour faire croire à des agressions palestiniennes.
Les politiciens occidentaux ont affaire à un lobby très puissant. Il est temps que tout cela cesse !


Onze organisations juives européennes appellent à la reconnaissance de l’Etat palestinien et au retour aux frontières de 1967

Le réseau des Juifs Européens pour une Paix Juste (JEPJ) lance un appel pour la reconnaissance de l'État de Palestine, dans un communiqué diffusé lundi.

Né en 2002 à Amsterdam, ce réseau européen regroupe 11 organisations juives parmi lesquelles l'Union des progressistes juifs de Belgique. Il milite pour le retrait israélien des territoires occupés et soutient notamment la campagne Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël. Le JEPJ appelle à un renforcement de la campagne BDS, mais aussi à une reconnaissance de "l'État de Palestine dans les frontières de 1967, y compris Jérusalem-Est". Je suis contente de voir que le reste du monde commence enfin à bouger, les média à diffuser des infos dans ce sens... mais beaucoup trop tard et pas assez fermement.


L'Etat d'Israël fait peser une menace sur tous les Juifs du monde

Dans son communiqué, le JEPJ critique lundi "l'agression contre Gaza pendant l'été 2014", "l'annexion de facto de la vallée du Jourdain" en Cisjordanie, et "les provocations à Jérusalem-Est", où "chaque semaine, une nouvelle extension de colonie est annoncée". "À Silwan, les colons expulsent la population locale. Sur l'Esplanade des Mosquées, avec la complicité de la police et de l'armée, des groupes fanatiques religieux et d'extrême droite se pavanent et essaient de s'emparer d'une partie de la mosquée al-Aqsa. L'occupation israélienne est à la fois immorale et illégale selon la loi internationale. Elle met aussi en danger les Juifs partout dans le monde", affirme le réseau.

L'Europe ne met pas assez la pression

Il estime "que les gouvernements européens et l'Union européenne portent une lourde responsabilité dans cette situation", étant donné qu'"un tiers des exportations israéliennes va vers l'Union" et que celle-ci "n'a jamais cherché à peser pour contraindre Israël à en finir avec l'occupation". LIEN
spin
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 68
Messages : 4812
Localisation : France sud-est

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par spin le Mar 23 Déc 2014 - 8:30

Leela a écrit:Quand je vous disais que beaucoup de juifs sont anti-sionistes.  
Ce n'est pas être anti-sioniste que de contester les abus d'Israël ou de certains Israéliens, sur le plan moral ou le plan politique pragmatique (efficacité à long terme). A moins de diaboliser le sionisme et les sionistes comme d'autres diabolisent les "sectes" (même principe, on enferme un jugement de valeur dans un seul substantif). Mais il y a aussi des sionistes pacifistes.

à+


_._._._._._._._._._._._


http://bouquinsblog.blog4ever.com
http://forumsblog.blog4ever.com
http://daruc.pagesperso-orange.fr
Anonymous
Invité
Invité

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Invité le Mar 23 Déc 2014 - 8:44

En effet, je viens de lire l'article de Wiki à ce sujet, alors disons les "sionistes expansionnistes", ceux qui estiment que le Grand Israël leur appartient de droit divin.

Mais ce que j'ai écrit reste exact: il y a beaucoup de juifs qui ne sont pas sionistes du tout, même avec cette définition "élargie".
spin
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 68
Messages : 4812
Localisation : France sud-est

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par spin le Mar 23 Déc 2014 - 9:17

Leela a écrit:En effet, je viens de lire l'article de Wiki à ce sujet, alors disons les "sionistes expansionnistes", ceux qui estiment que le Grand Israël leur appartient de droit divin.  
Comme ça, OK, c'est toujours plus précis avec un adjectif. Ces gens sont d'ailleurs le pire danger pour Israël.

à+


_._._._._._._._._._._._


http://bouquinsblog.blog4ever.com
http://forumsblog.blog4ever.com
http://daruc.pagesperso-orange.fr
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10376
Localisation : France

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Nous chrétiens de palestine

Message par komyo le Mar 3 Fév 2015 - 14:22

Nous, Chrétiens de Palestine, disons « Allahu Akbar »

L’Archevêque Theodosios de Sebastia


Le seul évêque palestinien chrétien orthodoxe en Terre Sainte s’exprime sur la souffrance des Chrétiens de Palestine, leur unité avec les Musulmans dans la lutte palestinienne, les martyrs chrétiens orthodoxes et l’Ukraine.

L’Archevêque Théodosios de Sebastia (Atallah Hanna), 49 ans, est le seul archevêque chrétien orthodoxe de Palestine à être en poste à Jérusalem et en Terre Sainte, tandis que tous les autres évêques du Patriarcat de Jérusalem sont des Grecs. Les autorités israéliennes l’ont plusieurs fois maintenu en détention, l’ont arrêté à la frontière ou ont confisqué son passeport. Parmi tous les ecclésiastiques de Jérusalem, il est le seul qui ne jouisse pas du privilège de passer par la porte VIP à l’aéroport – à cause de sa nationalité. « Pour les autorités israéliennes je ne suis pas un évêque, mais plutôt un Palestinien » explique son Éminence. Quand il parle au téléphone il utilise beaucoup de mots qui sont d’habitude entendus de la part de Musulmans : « Alhamdulillah, Inch’Allah, Macha’Allah ». Il parle l’Arabe, et le mot arabe pour « Dieu » est Allah, que vous soyez chrétien ou musulman.

Nadezdha Kevorkova (NK) : Votre Éminence, qu’est-ce que cela fait d’être le seul évêque palestinien de Terre Sainte?

Théodosios (Hanna) de Sebastia (TS) : Tout d’abord, je souhaite confirmer que je suis le seul évêque palestinien du Patriarcat orthodoxe de Jérusalem. Un collègue évêque officie dans la ville d’Ibrid au nord de la Jordanie ; et il y a aussi de nombreux prêtres palestiniens.

Je suis fier d’appartenir à cette grande institution religieuse qui a plus de 2000 ans.

Mon église a protégé la présence chrétienne en Terre Sainte et les objets sacrés en rapport avec la vie du Christ et l’histoire de l’Église Chrétienne.

Je suis fier de ma religion et de ma nationalité, je suis fier d’appartenir à ma patrie. Je suis un Palestinien, et j’appartiens à ce peuple religieux qui combat au nom de sa liberté et de sa dignité à réaliser ses rêves et ses droits nationaux.

Je soutiens les Palestiniens, et partage leur cause comme leurs ennuis. Nous, les Chrétiens orthodoxes palestiniens se sommes pas détachés de leurs souffrances.

La question palestinienne en est une qui nous concerne tous, Chrétiens comme Musulmans. C’est un problème pour tout individu intellectuellement libre aspirant à la justice et à la liberté en ce monde.

Nous, les Chrétiens de Palestine souffrons avec le reste des Palestiniens de l’occupation et des difficultés de notre situation économique. Les Musulmans et les Chrétiens souffrent de la même manière, puisqu’il n’y a pas de différence dans la souffrance pour n’importe lequel d’entre nous. Nous vivons tous dans les mêmes circonstances compliquées, et surmontons les mêmes difficultés.

Nous protégeons ces gens en tant qu’église et en tant qu’individus, et espérons que le jour vient où les Palestiniens auront leur liberté et leur dignité.

Un pèlerin chrétien tient une croix alors qu’il se penche dans l’eau après une cérémonie au site baptismal connu sous le nom de Qasr el-Yahud, sur les rives du fleuve Jourdain près de la ville cis-jordanienne de Jéricho, le 18 janvier 2015
Photo Reuters / Mohamad Torokman

NK : Pour ceux qui viennent visiter la Terre Sainte, il y a peu d’opportunités pour constater à quel point la situation des Palestiniens est difficile. Qu’avez-vous à dire à ceux qui désirent mieux comprendre le problème palestinien ?

TS : Les autorités israéliennes traitent le peuple palestinien d’une façon que nous ne pourrons jamais accepter ou tolérer, d’abord et avant tout parce qu’Israël traite les Palestiniens comme des étrangers, comme si nous étions des étrangers sur notre terre.

Les Palestiniens n’ont jamais été des étrangers que ce soit à Jérusalem ou dans tout l’ensemble de la Terre Sainte. Israël est une force d’occupation qui nous traite comme si nous étions des visiteurs ou quelque espèce de résidents temporaires. Mais nous sommes le peuple natif de cette terre. Nous ne sommes pas arrivés ici, nous y avons toujours été. Par contraste, Israël est apparu hors de nulle part.

Ils nous traitent comme si nous étions arrivés ici d’ailleurs, comme si nous avions récemment et par accident erré jusqu’à cette terre. Mais nous en sommes les propriétaires légitimes. Nous n’avons pas envahi Israël. Israël a envahi nos vies en 1948, et en 1967 a occupé Jérusalem-Est. Nous avions été ici bien longtemps avant Israël. Lorsque Israël a fini par arriver ici, nos ancêtres avaient vécu ici pendant des siècles.

C’est pourquoi nous ne pouvons accepter qu’Israël nous traite comme des étrangers dans notre patrie. Je vais être franc et vous le répéter : les Chrétiens et les Musulmans souffrent de la même manière, aux mains des autorités israéliennes.

NK : Visiter Jérusalem est-il aussi difficile pour un Chrétien palestinien de Cisjordanie que pour un Musulman?

TS : Ils ne demandent pas si une personne arrivant de Beit Jala ou de Ramallah vers Jérusalem est chrétienne ou musulmane. Ils ne posent qu’une seule question, « Avez-vous un laissez-passer pour entrer dans Jérusalem ou pas ? »

Le laissez-passer autorisant un Palestinien à pénétrer dans Jérusalem est délivré par Israël. Personne ne peut passer sans en avoir un. En perpétuant sa politique raciste envers les Palestiniens, Israël dédaigne plusieurs confessions. Nous sommes tous pareillement ciblés. Tout dépend de l’obtention d’un laissez-passer, que vous soyez chrétien ou musulman.

Nous sommes tous leurs cibles.

Pour couronner le tout, Israël a pris le contrôle de beaucoup de propriétés appartenant à l’Église chrétienne orthodoxe, et interfère dans les affaires internes de l’Église. Ils font pression sur les Chrétiens palestiniens de toutes sortes de façons, essayant de les pousser à partir.

Il n’y a qu’une seule cause à la souffrance, à la fois pour les Chrétiens comme pour les Musulmans en Terre Sainte.

NK : La récente attaque sur le journal satyrique français à déclenché une vague de manifestations anti-musulmanes en Europe. Netanyahou a défilé au premier rang d’une telle manifestation. Quelle est votre réaction face à ce qui s’est passé?

TS : Nous dénonçons les attaques de Paris qui ont été commises par des gens représentant prétendument une religion particulière.

Mais ils ne représentent aucune religion – ce sont des assassins.

Cette attaque a été perpétrée par des gens qui prétendent avoir la foi, mais ils ne représentent aucunement l’Islam ni ne peuvent agir au nom de l’Islam, ils ne font que nuire et faire du tort à l’image de l’Islam à travers leurs actes.

Pareillement, nous dénonçons tout autant les opérations terroristes en Syrie et en Irak, que les attaques terroristes à Paris.

Ceux qui ont commis les attaques terroristes de Paris et d’ailleurs appartiennent aux mêmes groupes qui se livrent au terrorisme en Syrie et en Irak et attaquent des lieux saints, profanent des églises et kidnappent des dirigeants religieux.

Ils attaquent des femmes et des enfants en Syrie, au Liban et en Irak.

Nous avons été témoins de l’acte de terreur, à Tripoli au Liban il y a seulement quelques jours qui a tué des douzaines de personnes innocentes dans un café.

Nous condamnons les attaques terroristes de Paris et nous condamnons également toutes les attaques similaires partout dans le monde. Nous sommes fermement opposés à l’idée d’une connexion entre ces attaques et l’Islam.

Nous sommes actuellement en préparation d’une conférence internationale à laquelle prendront part des personnalités religieuses – Chrétiennes, Musulmanes et Judaïques – de plusieurs pays pour affirmer que nous, les représentants des trois religions monothéistes, sommes contre la terreur, le fanatisme et la violence utilisés sous des slogans religieux. La conférence aura peut-être lieu à Amman, en Jordanie.

NK : Pour un esprit occidental, « Allahu Akbar » ressemble à une menace. Qu’en pensent les Chrétiens de Terre Sainte?

TS: Nous, les Chrétiens, disons aussi « Allahu Akbar ». C’est une expression de notre entendement que le Créateur est grand. Nous ne voulons pas que cette phrase soit mise en relation avec le terrorisme et avec des crimes.

Nous refusons d’associer ces mots à des massacres et à des meurtres.

Nous nous exprimons contre l’usage de cette phrase dans ce contexte. Ceux qui s’en servent insultent notre religion et nos valeurs religieuses.

Ceux qui se servent de ces mots en commettant des actes irréligieux, païens et barbares nuisent à la religion.

« Allahu Akbar » est une expression de notre foi.

Il ne faut pas utiliser ces mots dans des buts sans rapport avec la religion pour justifier la violence et la terreur.


NK : Les gens disent-ils « Allahu Akbar » à l’église?

TS : Bien entendu.

Pour nous, « Allah » n’est pas un terme islamique. C’est un mot utilisé en Arabe pour signifier le Créateur qui a fait le monde dans lequel nous vivons. Donc quand nous disons « Allah » dans nos prières, nous entendons par là le Créateur de ce monde.

Dans nos prières et nos requêtes, dans nos cérémonies religieuses chrétiennes orthodoxes, nous nous servons précisément de ce mot. Nous disons, « Gloire à Allah pour l’éternité ». Nous disons beaucoup « Allah » au cours de notre liturgie. C’est une erreur de penser que le mot « Allah » n’est utilisé que par les Musulmans.

Nous, les Arabes chrétiens, disons « Allah » dans notre langue arabe comme moyen d’identifier et de nous adresser au Créateur dans nos prières.

NK : Tout ceci a-t-il un rapport avec le Christ ? Est-ce lui qui a provoqué un schisme religieux en Terre Sainte ? Les Chrétiens et les Musulmans reconnaissent que Jésus Christ est né, et ils attendent son second avènement et le jour du jugement. Les Juifs par contre le récusent, et attendent leur Messie.

TS : Nous Chrétiens croyons que Jésus est déjà venu. Nous avons récemment célébré Noël comme rappel que Jésus est venu en ce monde, qu’il est né à Bethléem, et a entamé son chemin ici en Terre Sainte pour le bénéfice de toute l’humanité et pour la rédemption du monde.

Donc en ce qui nous concerne, Jésus est déjà venu.

Les Juifs croient qu’il n’est pas encore venu, et s’attendent à son avènement. C’est le désaccord principal entre les Juifs et nous. Nous croyons que Jésus est déjà venu, alors qu’ils n’y croient pas.

Malgré cela, nous ne sommes pas en guerre contre les Juifs. Nous n’exprimons pas d’antagonisme envers les Juifs ou qui que ce soit au monde, en dépit de différences dans nos croyances.

Nous prions pour ceux qui sont en désaccord avec nous.

Lorsque Jésus est venu en ce monde il ne nous a pas dit de haïr, d’ignorer, ou d’être en guerre les uns contre les autres ; il ne nous a pas dit de tuer celui-ci ou celui-là. Il nous a donné une instruction très simple : de nous aimer les uns les autres. Quand Jésus nous a dit de nous aimer les uns les autres, cet amour ne dépendait pas de la manière d’être d’une personne, ou de ce qu’elle faisait. Si nous sommes réellement de vrais Chrétiens, c’est notre dette d’aimer tous les êtres et de les traiter positivement, et avec amour.

Quand nous voyons quelqu’un être mauvais, perdu, et loin d’Allah et de la foi, quelqu’un qui agit mal, alors il est de notre devoir de prier pour lui, même s’il est peut-être différent de nous et de notre religion. Quand nous avons des désaccords religieux avec des gens, nous prions qu’Allah les guide sur le bon chemin. La haine, la colère et l’accusation de détenir une foi erronée ne font pas partie de notre éthique en tant que Chrétiens. C’est là le désaccord central et la différence entre la religion juive et la nôtre. La religion juive qui avait existé avant le Christ est celle de gens qui attendaient la venue du Christ. Beaucoup de Juifs l’ont suivi, pourtant il y a eu ceux qui n’ont pas cru en lui, et qui l’ont rejeté.

Nous savons que Jésus fut persécuté, et les premiers Chrétiens le furent aussi. Par exemple, le roi Hérode tua des milliers de bébés à Bethléem en pensant que Jésus serait parmi eux. Le livre des Actes des Apôtres, ainsi que la tradition sacrée, parlent de nombreux exemples de persécution des premiers Chrétiens.

Malgré cela, nous voyons en chaque personne qui n’est pas d’accord avec nous sur la religion un frère, notre congénère. Allah nous a tous créés, il nous a donné la vie, et c’est par conséquent notre devoir d’aimer chaque personne et de prier pour ceux qui sont dans l’erreur ou ne comprennent pas, afin qu’Allah les guide sur le bon chemin.

NK : Est-ce pour cela que les Chrétiens et les Musulmans sont persécutés ?

TS : Nous ne faisons pas de différence entre les Palestiniens sur la base de qui est chrétien ou qui est musulman, qui est religieux et qui ne l’est pas, qui est resté et de quel parti ils sont membres. Nous ne divisons pas les gens en fonction de leurs convictions ou de leur religion.

Pour la résistance cela n’a pas d’importance qu’ils soient chrétiens ou musulmans.

Quelles que soient leurs opinions politiques, tous les Palestiniens soutiennent activement l’idée que le peuple palestinien  doit pouvoir exercer ses droits et accomplir son rêve.

Oui, de nombreux Chrétiens ont été tués depuis 1948 et jusqu’à ce jour. Certains Chrétiens ont été poussés à quitter leurs maisons. Quelques villages chrétiens ont été complètement détruits et maintenant il n’y reste plus une seule maison ou un seul habitant, comme à Al Galil sur le plateau du Golan par exemple.

Beaucoup d’églises ont été attaquées à Jérusalem ; il y a eu des tentatives de saisie de leurs biens et de leurs terres.

Il y a des Chrétiens dans des prisons israéliennes – pas autant que des Musulmans, mais il y en a. La communauté chrétienne est plus petite en général, mais nous avons nos propres martyrs à avoir été tués ainsi que des prisonniers qui ont passé de longues années derrière les barreaux.

Les Chrétiens souffrent sous l’occupation israélienne tout comme les Musulmans – toute la population palestinienne souffre sous son joug. Ils ne font pas de distinction entre nous.

NK : Y a-t-il des aspects spécifiques à la vie des Chrétiens en Terre Sainte?

TS : Voici un des nombreux exemples, en relation avec l’Église Orthodoxe Russe.

La Cathédrale de la Sainte Trinité, située dans la partie occidentale de Jérusalem, appartenait à l’Église Orthodoxe Russe mais après 1948 Israël a tiré avantage de la situation en Russie pour saisir certains des bâtiments autour de la Cathédrale, s’en servant comme locaux pour la police et de prison où fut pratiquée la torture.

Quand quelqu’un dit « moskobiya », se référant à quelque chose en relation au Patriarcat de Moscou, une chose sacrée et spirituelle, les premières choses qui viennent à l’esprit d’un Palestinien vivant à Jérusalem sont la torture, la police, les interrogatoires et la prison.

À Nazareth, par exemple, le mot « moskobiya » est exclusivement associé à la vieille école russe ou l’élite culturelle, scientifique et politique palestinienne avait étudié. Bien qu’elle ait été fermée après la Révolution de 1917 en Russie, sa renommée lui a survécu.

Donc c’est seulement pour les Palestiniens de Jérusalem.

NK : Que pensent les Chrétiens palestiniens, je veux dire en premier les Chrétiens orthodoxes, de la crise en Ukraine?

TS : Globalement, nous sommes profondément inquiets de la division en Ukraine. Nous croyons toujours que tous les Chrétiens ukrainiens doivent rester dans le giron de leur Mère l’Église qui est le Patriarcat de Moscou.

Je souhaite que la crise ukrainienne soit résolue à travers le dialogue pour que nous voyions la réconciliation et la fin de la violence et du sang répandu.

Les Chrétiens n’ont pas besoin de guerres, de tueries et de massacres. La crise politique doit être résolue pacifiquement. L’Église doit travailler dur pour assurer que les divisions soient résolues et surmontées.

L’Église Orthodoxe en Ukraine est forte car la plupart des gens y suivent le Christianisme Orthodoxe.

Les dissensions doivent être guéries. Nous espérons vraiment que les efforts du Patriarcat de Moscou et du Patriarcat de Constantinople nous aideront à réunifier l’Église en Ukraine.

Je crois que le schisme peut être inversé et que ceux qui se sont détachés peuvent revenir. Mais pour que cela ait lieu nous avons besoin d’humilité, de foi et d’une volonté forte.

Nous prions pour l’Église Orthodoxe de l’Ukraine.

Source : http://rt.com/op-edge/227871-palestinian-orthodox-christian-bishop/

Nadezhda Kevorkova est une correspondante de guerre qui a couvert les événements du Printemps Arabe, des conflits militaires et religieux autour du monde, ainsi que le mouvement anti-mondialisation.

Traduction française : Will Summer (source : GlobalPresse.com)

Autres articles sur ce site

http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/02/03/nous-chretiens-de-palestine-disons-allahu-akbar/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Mar 3 Fév 2015 - 15:54

Dans 10,000 ans, il n'y aura plus ni religion ni guerre. Alors ceux qui prônent ces deux aberrations maintenant manquent d'imagination.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
spin
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 68
Messages : 4812
Localisation : France sud-est

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par spin le Mar 3 Fév 2015 - 16:10

komyo a écrit:Le seul évêque palestinien chrétien orthodoxe en Terre Sainte s’exprime sur la souffrance des Chrétiens de Palestine, leur unité avec les Musulmans dans la lutte palestinienne,
Et bien sûr, il s'exprime en toute liberté, il pourrait dire le contraire sans risquer de représailles pour lui-même et ses ouailles...

Pour ce que disent les chrétiens moyen-orientaux quand ils se retrouvent en (relative) sécurité en Occident, voir Bat Yeor ou Sami Aldeeb (on peut chercher avec leurs noms).

à+


_._._._._._._._._._._._


http://bouquinsblog.blog4ever.com
http://forumsblog.blog4ever.com
http://daruc.pagesperso-orange.fr
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10376
Localisation : France

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par komyo le Mar 3 Fév 2015 - 17:03

Et bien sur tous les chrétiens orientaux et palestiniens ont le même discours, et bien sur quand un chrétien palestinien est solidaire des musulmans de son pays, il le fait par pression...

spin
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 68
Messages : 4812
Localisation : France sud-est

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par spin le Mar 3 Fév 2015 - 17:17

komyo a écrit:Et bien sur tous les chrétiens orientaux et palestiniens ont le même discours, et bien sur quand un chrétien palestinien est solidaire des musulmans de son pays, il le fait par pression...
Je ne te le fais pas dire. Il n'en reste plus beaucoup sur place, d'ailleurs.

à+


_._._._._._._._._._._._


http://bouquinsblog.blog4ever.com
http://forumsblog.blog4ever.com
http://daruc.pagesperso-orange.fr
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Mar 3 Fév 2015 - 17:54

Le Repteux a écrit:Dans 10,000 ans, il n'y aura plus ni religion ni guerre. Alors ceux qui prônent ces deux aberrations maintenant manquent d'imagination.

je le pense aussi , mais bien avant 10000 ans , heureusement !

et ni états , ni frontières, ni monopoles , etc...
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10376
Localisation : France

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par komyo le Mar 3 Fév 2015 - 17:55

spin a écrit:
komyo a écrit:Et bien sur tous les chrétiens orientaux et palestiniens ont le même discours, et bien sur quand un chrétien palestinien est solidaire des musulmans de son pays, il le fait par pression...
Je ne te le fais pas dire. Il n'en reste plus beaucoup sur place, d'ailleurs.

à+

Ce genre de déplacement, permet de masquer le fait qu' il ne reste plus bcp de palestiniens qu'ils soient musulmans ou chrétiens a jérusalem Est.


Dernière édition par komyo le Mar 3 Fév 2015 - 18:50, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Mar 3 Fév 2015 - 18:09

lola83 a écrit:
Le Repteux a écrit:Dans 10,000 ans, il n'y aura plus ni religion ni guerre. Alors ceux qui prônent ces deux aberrations maintenant manquent d'imagination.

je le pense aussi , mais bien avant 10000 ans , heureusement !

et ni états , ni frontières, ni monopoles , etc...
On est d'accord sur l'objectif, reste à nous mettre d'accord sur les moyens! C'est pas gagné d'avance! Fight


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Mar 3 Fév 2015 - 18:16

le repteux a écrit:On est d'accord sur l'objectif, reste à nous mettre d'accord sur les moyens! C'est pas gagné d'avance! Fight

en effet !

au début : Fight

mais j'espère à la fin : copains
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Mar 3 Fév 2015 - 18:41

Te fais pas d'illusion, on n'y arrivera jamais, il nous reste trop peu de temps. Pour que nos idées changent, il leur faut du temps, beaucoup de temps, parce que le changement dépend du hasard, et que plus le temps s'écoule, plus les possibilités de coïncidence augmentent.
spin
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 68
Messages : 4812
Localisation : France sud-est

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par spin le Mar 3 Fév 2015 - 19:05

komyo a écrit:Ce genre de déplacement, permet de masquer le fait qu' il ne reste plus bcp de palestiniens qu'ils soient musulmans ou chrétiens a jérusalem Est.
Non, il n'y a presque plus de chrétiens dans la bande de Gaza, et pas du fait d'Israël.

A part ça, quand le Pape adresse aux musulmans des propos modérés et pacifiques il y a des chrétiens assassinés en représailles et il doit s'excuser. Et tu te figures qu'un évêque palestinien pourrait impunément tenir ne serait-ce que les mêmes propos ? Réellement, ou tu fais semblant ?

à+


_._._._._._._._._._._._


http://bouquinsblog.blog4ever.com
http://forumsblog.blog4ever.com
http://daruc.pagesperso-orange.fr
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10376
Localisation : France

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par komyo le Mar 3 Fév 2015 - 22:31

fausse barbe spin !


La purge israélienne des chrétiens palestiniens
Il y a, dans le livre récent de l’écrivaine palestinienne Souad Amiry, « Sharon et ma belle-mère », une scène absurde, révélatrice de l’attitude des juifs israéliens à l’égard des deux autres religions monothéistes.

Jonathan Cook, dimanche 14 janvier 2007

En 1991, bien avant qu’Israël ne transforme Ramallah, la ville d’Amiry, en un ghetto permanent derrière des checkpoints et des murs, il était possible pour un Palestinien de Cisjordanie de se rendre en voiture à Jérusalem et même en Israël - du moins s’il était porteur du permis ad hoc.

Un jour, Amiry était allée avec sa voiture à Jérusalem-Est, cette moitié de la ville qui était palestinienne avant la guerre de 1967 et qui a, depuis, été engloutie dans une incessante colonisation juive illégale, organisée par l’Etat.

Là, elle voit un vieux juif s’effondrer hors de sa voiture, sur le bord de la route. Elle se range sur le côté, comprend qu’il fait une crise cardiaque et le pousse comme elle peut sur le siège arrière de sa propre voiture. Ne parlant pas l’hébreu, elle cherche à le rassurer en lui disant, en anglais, qu’elle l’emmène à l’hôpital le plus proche.

Mais quand il commence à réaliser qu’elle est palestinienne, Amiry se rend compte du problème terrible que son acte charitable a créé : la peur du vieil homme pourrait lui faire avoir une autre attaque cardiaque. « Et s’il avait une attaque fatale sur le siège arrière de ma voiture ? », se demande-t-elle, « La police israélienne croirait-elle jamais que j’essayais simplement de venir en aide ? »

Le vieil homme juif cherche à se tranquilliser en demandant à Amiry si elle est de Bethléem, une ville palestinienne connue pour être chrétienne. Incapable de mentir, elle lui dit qu’elle est de Ramallah. « Vous êtes chrétienne ? », demande-t-il de manière plus directe. « Musulmane », avoue-t-elle, pour la plus grande horreur du bonhomme. Ce n’est qu’à leur arrivée à l’hôpital qu’il s’est suffisamment détendu pour pouvoir marmonner en guise de remerciement : « Il y a de bons Palestiniens, après tout ».

Cette histoire m’est revenue à l’esprit alors que j’étais en route pour Bethléem, le jour de la Noël. La petite ville dont la victime juive d’une crise cardiaque espérait tant qu’Amiry fût originaire, tient tout à fait aujourd’hui de l’enclave isolée comme d’autres villes palestiniennes de Cisjordanie - du moins l’est-elle pour ses habitants palestiniens.

Pour les touristes et les pèlerins, entrer à Bethléem ou en sortir a été rendu assez simple, vraisemblablement pour cacher aux visiteurs internationaux les réalités de la vie palestinienne. Je me suis même vu offrir un festif Père Noël en chocolat par les soldats qui contrôlent l’accès à la ville où Jésus serait né.

Pourtant, apparemment inconscient des pénibles parallèles historiques, Israël force les étrangers à passer par un « passage de frontière » - une trouée dans le mur de béton gris et menaçant - qui rappelle les dures images en noir et blanc de l’entrée d’Auschwitz.

La grille d’entrée d’Auschwitz présentait une devise pleine de duplicité, « Arbeit macht frei » (Le travail rend libre) ; il en est de même pour l’entrée à Bethléem. « La paix soit avec vous » est écrit en anglais, en hébreu et en arabe sur un grand panneau coloré couvrant un morceau du béton gris. Sur une bonne partie de la longueur du mur, les gens de Bethléem ont griffonné leurs propres appréciations, plus réalistes, de ce mur.

Les visiteurs étrangers peuvent partir, tandis que les Palestiniens de Bethléem sont maintenant bouclés dans leur ghetto. Tant que ces villes palestiniennes ne sont pas transformées en camps de la mort, l’Occident semble prêt à fermer les yeux. De simples camps de concentration sont, semble-t-il, acceptables.

L’Occident s’est, un moment, livré à un accès d’examen de conscience à propos du mur, à la suite de la publication, en juillet 2004, de l’avis consultatif de la Cour Internationale de Justice condamnant sa construction. Aujourd’hui, les seules maigres réprimandes viennent de leaders chrétiens, en période de Noël. L’archevêque de Canterbury, en Grande-Bretagne, Dr Rowan Williams, a été le plus important d’entre eux cette année.

Mais, même ces préoccupations se rapportent essentiellement à des craintes devant la diminution rapide des chrétiens nés en Terre Sainte, qui constituaient jadis une proportion significative de la population palestinienne. Il n’y a pas de chiffres précis, mais les médias israéliens laissent supposer que les chrétiens qui constituaient pas moins de 15% des Palestiniens des Territoires occupés sont à peine 2 ou 3% maintenant. La plupart se retrouvent en Cisjordanie, près de Jérusalem, à Bethléem, Ramallah et les villages avoisinants.

On peut reconnaître une configuration semblable en Israël également, où les chrétiens en sont arrivés à constituer une proportion toujours plus réduite des Palestiniens ayant la citoyenneté israélienne. En 1948, ils représentaient un quart de cette minorité (elle-même 20% de la population totale d’Israël), et seulement 10% aujourd’hui. La majorité d’entre eux vivent à Nazareth et dans les proches villages de Galilée.

Assurément, la baisse continue du nombre de chrétiens en Terre Sainte intéresse presque aussi vivement les dirigeants israéliens que les patriarches et les évêques qui visitent Bethléem à la Noël - mais pour une raison diamétralement opposée. Israël est heureux de voir partir les chrétiens, du moins dans sa variété indigène, palestinienne.

(Davantage bienvenus sont ces toqués de sionistes chrétiens fondamentalistes venus des Etats-Unis pour aider à manigancer, organiser le départ des Palestiniens, musulmans aussi bien que chrétiens, avec la croyance qu’une fois que les juifs auront toute la Terre Sainte sous leur domination, Armageddon et les « Temps de la Fin » approcheront.)

Ce n’est bien sûr pas l’histoire officielle d’Israël. Les dirigeants israéliens ont été prompts à reporter le blâme de cet exode des chrétiens sur l’ensemble de la société palestinienne dont ils étaient issus, arguant qu’un extrémisme islamique croissant et l’élection du Hamas à la direction de l’Autorité Palestinienne ont fait peser une menace physique sur les chrétiens. Cette explication évite soigneusement de mentionner le fait que cela fait des décennies que la proportion de chrétiens est en baisse.

Selon l’argument d’Israël, la décision prise par beaucoup de chrétiens de quitter un pays où des générations de leurs ancêtres étaient enracinées, est simplement un reflet du « choc des civilisations », dans lequel un Islam fanatique fait face à l’Occident judéo-chrétien. Les chrétiens palestiniens, comme les juifs, se sont trouvés pris du mauvais côté des lignes proche-orientales de confrontation.

Voici comment, par exemple, le « Jerusalem Post » caractérisait le destin des non musulmans en Terre Sainte, dans un éditorial de Noël : « L’intolérance musulmane à l’égard des chrétiens et des juifs est fait exactement de la même étoffe. C’est le même jihad. » Le « Jerusalem Post » concluait en soutenant que ce n’est qu’en tenant tête aux jihadistes que « la situation des chrétiens persécutés - et de l’Etat juif persécuté - serait améliorée ».

Dans un article publié par WorldNetDaily et rediffusé sur Ynet, le site Internet le plus populaire d’Israël, Aaron Klein faisait récemment étalage de sentiments semblables. Il y présentait, d’une manière absurde, une procession de familles à travers Nazareth lors de l’Eid al-Adha, la plus importante fête musulmane, comme une démonstration de force d’un Islam militant destiné à intimider les chrétiens du lieu.

Des drapeaux verts de l’Islam étaient « brandis », selon Aaron Klein dont le compte-rendu transformait une troupe locale de scouts et sa fanfare en « de jeunes musulmans en tenue de combat », « battant le tambour ». Les jeunes de Nazareth formaient apparemment la prochaine génération d’ingénieurs de roquettes Qassam : « Des enfants musulmans tiraient des pétards vers le ciel, ratant parfois leur coup, les petits explosifs atterrissant dangereusement près de la foule ».

Pareilles représentations, fausses et sensationnalistes, de la vie palestinienne constituent aujourd’hui la matière première des médias locaux et américains. Le soutien accordé au Hamas est, par exemple, présenté comme une preuve d’un jihadisme se déchaînant au sein de la société palestinienne, au lieu de l’évidence d’un désespoir devant la corruption du Fatah et la collaboration avec Israël, et de la détermination des Palestiniens ordinaires à se trouver des dirigeants prêts à contrer, par une résistance adéquate, le cynisme en phase terminale d’Israël.

La thèse du choc des civilisations est habituellement attribuée à un groupe d’intellectuels américains, en particulier Samuel Huntingdon, le titre de son livre ayant popularisé cette idée, et l’orientaliste universitaire Bernard Lewis. Mais à leurs côtés, se sont trouvées les lumières dirigeantes du mouvement néocon, un groupe de penseurs profondément intégrés aux centres du pouvoir américain et qui ont été récemment décrits par Ynet comme comptant essentiellement « des juifs partageant un amour pour Israël ».

En réalité, l’idée d’un choc des civilisations s’est développée à partir d’une vision du monde modelée par la propre interprétation d’Israël de ses expériences au Proche-Orient. Une alliance entre les néocons et des dirigeants israéliens a été scellée au milieu des années 90 avec la publication d’un document appelé « Une cassure nette : une nouvelle stratégie pour rendre le royaume sûr ». Il offrait une politique étrangère américaine taillée sur mesure pour s’adapter aux intérêts d’Israël, y compris des plans pour une invasion de l’Irak forgés par des néocons de premier plan et approuvés par le Premier ministre israélien d’alors, Benjamin Netanyahou.

Lorsque les néocons ont accédé au pouvoir avec l’élection de George Bush à la Maison Blanche, la naissance du rejeton bâtard du choc des civilisations - la guerre contre le terrorisme - était pratiquement inévitable.

Paradoxalement, cette vision de notre futur, arrangée par des juifs américains et israéliens, est imprégnée du symbolisme religieux fondamentaliste chrétien, depuis la promotion d’une croisade de l’Occident civilisé contre les hordes musulmanes jusqu’à la suggestion que la confrontation finale entre ces civilisations (une attaque nucléaire sur l’Iran ?) pourrait être les « Temps de la Fin » eux-mêmes - et dès lors conduire au retour du Messie.

Si ce choc doit se réaliser, il faut qu’il soit convaincant sur sa ligne de confrontation la plus inéluctable : le Proche-Orient et plus spécifiquement la Terre Sainte. Le choc des civilisations doit s’incarner dans l’expérience d’Israël comme Etat civilisé, démocratique, luttant pour sa survie même, contre ses barbares voisins musulmans.

Il n’y a qu’un problème pour vendre cette image à l’Occident : la minorité des Palestiniens chrétiens qui a vécu heureusement sous domination musulmane durant des siècles, en Terre Sainte. Aujourd’hui, et d’une manière parfaitement exaspérante pour Israël, ces chrétiens brouillent l’image en continuant de prendre un rôle de premier plan dans la définition du nationalisme palestinien et la résistance à l’occupation israélienne. Ils préfèrent se rallier aux « fanatiques » musulmans plutôt qu’à Israël, unique bastion de la « civilisation » judéo-chrétienne au Proche-Orient.

La présence de chrétiens palestiniens nous rappelle que le prétendu « choc des civilisations » en Terre Sainte n’est pas vraiment une guerre de religions mais un choc de nationalismes, entre autochtones et colons européens.

A l’intérieur d’Israël, par exemple, des chrétiens ont constitué la colonne vertébrale du parti communiste, le seul parti non sioniste qu’Israël ait autorisé pendant plusieurs décennies. Beaucoup parmi les artistes et les intellectuels palestiniens très critiques à l’égard d’Israël sont chrétiens, notamment le défunt romancier Emile Habibi, l’écrivain Anton Shammas, les réalisateurs de films Elie Suleiman et Hany Abou Assad (vivant maintenant en exil), et le journaliste Antoine Shalhat (qui, pour des raisons inconnues, est soumis à une - peu rigoureuse - assignation à résidence, avec interdiction de quitter Israël).

Le plus célèbre politicien palestinien nationaliste, à l’intérieur d’Israël, est Azmi Bishara, encore un chrétien, passé en jugement et régulièrement insulté par ses collègues parlementaires.

De même, les chrétiens ont été, plus largement, au cœur du mouvement palestinien national laïque, aidant à définir son combat. Cela va de professeurs exilés, comme feu Edward Said, à des militants des droits de l’homme dans les Territoires occupés, comme Raja Shehadeh. Les fondateurs des ailes les plus militantes du mouvement national, les Fronts Démocratique et Populaire pour la Libération de la Palestine, étaient Nayif Hawatmeh et George Habash, tous deux chrétiens.

Cette intime implication des chrétiens palestiniens dans le combat national palestinien est une des raisons pour lesquelles Israël a mis tant de zèle à trouver des moyens pour encourager leur départ - pour l’attribuer ensuite à l’intimidation par les musulmans et à leur violence.

A la vérité, pourtant, la baisse du nombre de chrétiens peut s’expliquer par deux facteurs qui n’ont ni l’un ni l’autre de lien avec un choc des civilisations.

Le premier facteur est un taux de natalité plus faible dans la population chrétienne. Selon les derniers chiffres du Bureau israélien des Statistiques, une famille chrétienne, en Israël, compte en moyenne 3,5 personnes pour 5,2 dans une famille musulmane. Par ailleurs, en 2005, 33% des chrétiens avaient moins de 19 ans, contre 55% des musulmans. En d’autres termes, la proportion de chrétiens en Terre Sainte a été érodée, avec le temps, par un taux de natalité plus élevé chez les musulmans.

Mais un second facteur est au moins aussi important, sinon plus. Israël a établi une autorité tyrannique, oppressante sur les Palestiniens, tant à l’intérieur d’Israël que dans les Territoires occupés, avec pour but d’encourager les Palestiniens les plus privilégiés - ce qui, d’une manière disproportionnée, voulait dire chrétiens - à partir.

Cette politique a été mise en œuvre par ruse, pendant des décennies mais a été fortement accélérée ces dernières années avec l’érection du mur et l’établissement de nombreux checkpoints. L’objectif était d’encourager l’élite palestinienne et la classe moyenne à rechercher une vie meilleure en Occident, en abandonnant la Terre Sainte.

Des chrétiens palestiniens ont eu les moyens de fuir, pour deux raisons. D’abord, ils ont traditionnellement joui d’un niveau de vie plus élevé, en tant que citadins commerçants et hommes d’affaires, que des fermiers subsistant pauvrement à la campagne. Ensuite, leur lien avec les Eglises dans le monde a facilité la recherche d’un refuge à l’étranger, souvent au départ de voyages faits pour que leurs enfants puissent étudier outre-mer.

Israël a tourné à son avantage les ressources financières des parents chrétiens et les opportunités accrues pour leurs enfants, en rendant difficile l’accès à un enseignement supérieur pour les Palestiniens, tant en Israël que dans les territoires occupés.

En Israël, par exemple, les citoyens palestiniens continuent de rencontrer plus de difficultés pour accéder à l’université que les citoyens juifs, et plus encore pour obtenir des places dans les filières les plus convoitées, comme la médecine et l’ingénierie.

Au lieu de quoi, pendant des décennies, chrétiens et musulmans d’Israël sont devenus membres du parti communiste avec l’espoir d’obtenir des bourses d’études pour accéder à des universités d’Europe de l’Est. Les chrétiens ont également pu exploiter leurs liens avec les Eglises pour être aidés dans leur départ en Occident. Beaucoup de ces diplômés de l’étranger ne sont, bien sûr, jamais revenus, sachant en particulier qu’ils seraient confrontés à une économie israélienne dont une grande partie est fermée aux non-juifs.

Quelque chose de semblable s’est produit dans les Territoires occupés où des universités palestiniennes ont lutté, sous occupation, afin d’offrir un niveau de formation correct, en étant particulièrement confrontées à des restrictions sévères des déplacements de l’équipe enseignante et des étudiants. Aujourd’hui encore, il n’est possible de préparer un doctorat ni en Cisjordanie ni à Gaza, et Israël empêche les étudiants palestiniens de fréquenter ses propres universités. Le seul recours, pour la plupart de ceux qui peuvent se le permettre, a été de se rendre à l’étranger. Là encore, beaucoup ont choisi de ne jamais revenir.

Mais dans le cas des Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, Israël a trouvé encore plus commode de fermer la porte derrière eux. Israël a établi, en violation au droit international, des règles qui dépouillent ces Palestiniens, pendant leur absence, de leur droit de résidence dans les Territoires occupés. Lorsqu’ils essayaient de revenir dans leurs villes et leurs villages, beaucoup découvraient qu’ils n’étaient autorisés à séjourner que sur base de visas temporaires, y compris des visas touristiques, qu’ils étaient tenus de renouveler auprès des autorités israéliennes, tous les quelques mois.

Il y a presque un an, Israël a tranquillement pris la décision de commencer à expulser ces Palestiniens en refusant d’émettre de nouveaux visas. Beaucoup d’entre eux sont des universitaires et des gens du monde des affaires qui ont essayé de reconstruire une société palestinienne après des décennies de dommages infligés par le régime d’occupation. Un rapport récent de l’université palestinienne la plus respectée, Bir Zeit près de Ramallah, révélait qu’un département avait perdu 70% de son personnel à cause du refus d’Israël de renouveler les visas.

Bien qu’on ne dispose pas de chiffres, on peut sans doute tenir pour assuré qu’un nombre disproportionné de Palestiniens qui perdent leur droit de résidence sont chrétiens. Il est certain que de nouveaux préjudices portés au système d’enseignement dans les Territoires occupés auront pour effet d’augmenter l’exode de la prochaine génération de leaders palestiniens, y compris chrétiens.

En outre, l’étranglement économique des Palestiniens par le mur, les restrictions dans les déplacements et le boycott économique international de l’Autorité Palestinienne, portent atteinte à la vie de tous les Palestiniens avec une dureté accrue. Les Palestiniens privilégiés - ce qui, sans aucun doute, inclut beaucoup de chrétiens - sont encouragés à trouver une issue rapide hors des Territoires.

Du point de vue d’Israël, la perte de chrétiens palestiniens, c’est autant de gagné. Israël serait encore plus heureux s’ils partaient tous et si Bethléem et Nazareth passaient sous la garde effective des Eglises internationales.

Sans les chrétiens palestiniens pour brouiller le tableau, il sera beaucoup plus facile pour Israël de persuader l’Occident que l’Etat juif fait face à un ennemi monolithique, l’Islam fanatique, et que le combat national palestinien est en réalité à la fois une couverture pour le jihad et une manière de détourner l’attention du choc des civilisations contre lequel Israël est le dernier rempart. Israël aura les mains libres.

Des Israéliens comme la victime d’une crise cardiaque du récit de Souad Amiry, peuvent croire que les chrétiens palestiniens ne constituent pas réellement une menace pour leur existence ou l’existence de leur Etat, mais croyez bien qu’Israël a toutes les bonnes raisons de continuer à persécuter et à exclure les chrétiens palestiniens autant, si pas plus, que les musulmans palestiniens.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
spin
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 68
Messages : 4812
Localisation : France sud-est

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par spin le Mer 4 Fév 2015 - 8:51

komyo a écrit:fausse barbe spin !
La purge israélienne des chrétiens palestiniens
Il y a, dans le livre récent de l’écrivaine palestinienne Souad Amiry, « Sharon et ma belle-mère », une scène absurde, révélatrice de l’attitude des juifs israéliens à l’égard des deux autres religions monothéistes.
Je répète, à Gaza l'exode des chrétiens n'est pas le fait d'Israël. Surtout, par rapport à ce que tu as répercuté, je ne sais pas ce que cet évêque pense réellement, peut-être qu'il est sincère après tout, mais je sais qu'il ne pourrait pas impunément, pour lui et ceux dont il a la charge, dire autre chose. Idem aussi bien les Palestiniens sunnites qui pourraient être tentés (on sait que beaucoup le sont) de militer pour la paix.

A part ça, les druzes israéliens n'ont pas de problème sérieux (ou alors ils gueulent et en général ça marche). Il parait même qu'ils fournissent ses meilleurs soldats à Tsahal. Les réfugiés (musulmans) du Darfour (un conflit beaucoup plus dur dont on parle beaucoup moins), installés en Israël après avoir été refusés par l'Egypte, y posent les mêmes problèmes que ce type d'immigrés partout ailleurs, ni plus ni moins.

à+


_._._._._._._._._._._._


http://bouquinsblog.blog4ever.com
http://forumsblog.blog4ever.com
http://daruc.pagesperso-orange.fr
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par geveil le Mer 4 Fév 2015 - 21:13

komyo a écrit:fausse barbe spin ![/i]
Pas d'attaques personnelles! Maintenant, ce n'est peut-être qu'une petite pique. Mais je le lis comme une façon de traiter Spin d'hypocrite.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10376
Localisation : France

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par komyo le Mer 4 Fév 2015 - 22:33

une fausse barbe, c'est une fausse explication qui masque la vraie. genre le problème des palestiniens chrétiens se sont les palestiniens musulmans quandde fait c'est surtout la colonisation israélienne. Après l'hypocrisie serait de le savoir mais de maintenir tout a fait intentionnellement un discours qui déforme la réalité, ce qui est différent. En l'occurence je pense que spin répète des croyances en étant certain de ce qu'il avance.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par geveil le Mer 4 Fév 2015 - 23:14

La langue française fout le camp, de mon temps, dire de quelqu'un "c'est une fausse barbe" signifiait " il trompe son monde", ça ne voulait pas dire c'est une fausse explication.  Maintenant, je te laisse avec ta conscience, tu sais mieux que moi ce que tu voulais dire à Spin.
Quant à dire que Spin répète des croyances, il me semble bien mieux documenté que toi et beaucoup plus neutre.
Tout ça ne veut pas dire que je sois d'accord avec la politique israélienne actuelle, mais il faudrait peut-être essayer de se mettre à la place des israéliens, constitués en majorité de juifs qui ont souffert deux mille ans de persécution, de pogroms, d'interdiction de travail "noble".  Les juifs très croyants et pratiquants étudiaient la thora du matin au soir, ils priaient Dieu, et à quoi ça leur a servi?  Alors, un certain nombre de jeunes ont tourné le dos à la religion et sont devenus " réalistes" et même socialistes.  N'ont-ils pas eu raison de vouloir trouver un pays où ils pouvaient vivre tranquilles?  Qui leur venait en aide, l'ONU? Tu rigoles? Les pays européens, France comprise?  Tu rigoles ( Cf Vichy, la police et le vel d'hiv), les States?  Tu rigoles? Les bateaux de juifs étaient refoulés à New-York, etc.
Maintenant on leur reproche d'être " réalistes", ben oui, ils ont pris modèle sur toi, mon vieux. Ils sont convaincus qu'être réaliste c'est de se montrer le plus fort sous peine de voir l'ennemi les prendre pour des faibles et les attaquer.

Quant à mon opinion, c'est qu'être réaliste c'est prendre en compte TOUS les phénomènes de la vie, y compris la psychologie et la spiritualité, et si les Israéliens faisaient preuve de plus de force spirituelle, les choses pourraient peut-être s'arranger, mais ni toi ni moi ne sommes à leur place.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Mer 4 Fév 2015 - 23:48

Bien résumé ça, Geveil, mais la spiritualité je n'y crois pas. Pour moi, c'est le hasard qui fait ce genre de changement, parfois en bien, parfois en mal: ça dépend pour qui.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10376
Localisation : France

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par komyo le Jeu 5 Fév 2015 - 7:34

geveil a écrit:La langue française fout le camp, de mon temps, dire de quelqu'un "c'est une fausse barbe" signifiait " il trompe son monde", ça ne voulait pas dire c'est une fausse explication.  Maintenant, je te laisse avec ta conscience, tu sais mieux que moi ce que tu voulais dire à Spin.
Quant à dire que Spin répète des croyances, il me semble bien mieux documenté que toi et beaucoup plus neutre.
Tout ça ne veut pas dire que je sois d'accord avec la politique israélienne actuelle, mais il faudrait peut-être essayer de se mettre à la place des israéliens, constitués en majorité de juifs qui ont souffert deux mille ans de persécution, de pogroms, d'interdiction de travail "noble".  Les juifs très croyants et pratiquants étudiaient la thora du matin au soir, ils priaient Dieu, et à quoi ça leur a servi?  Alors, un certain nombre de jeunes ont tourné le dos à la religion et sont devenus " réalistes" et même socialistes.  N'ont-ils pas eu raison de vouloir trouver un pays où ils pouvaient vivre tranquilles?  Qui leur venait en aide, l'ONU? Tu rigoles? Les pays européens, France comprise?  Tu rigoles ( Cf Vichy, la police et le vel d'hiv), les States?  Tu rigoles? Les bateaux de juifs étaient refoulés à New-York, etc.
Maintenant on leur reproche d'être " réalistes", ben oui, ils ont pris modèle sur toi, mon vieux. Ils sont convaincus qu'être réaliste c'est de se montrer le plus fort sous peine de voir l'ennemi les prendre pour des faibles et les attaquer.

Quant à mon opinion, c'est qu'être réaliste c'est prendre en compte TOUS les phénomènes de la vie, y compris la psychologie et la spiritualité, et si les Israéliens faisaient preuve de plus de force spirituelle, les choses pourraient peut-être s'arranger, mais ni toi ni moi ne sommes à leur place.

le fait de dire a spin qu'il s'agit de croyance de sa part, est là, effectivement une petite pique. On est  influencé par le milieu dans lequel on baigne. tout le monde a pu faire l'expérience d'aller a l'étranger de suivre les médias, les discussions entre amis, l'influence familiale, à la longue une sorte de consensus autour de thèmes fini par se développer. On saute quelques fuseaux et la la perception est différente. Pour revenir au conflit israélo palestinien. Objectivement ce que tu dis est vrai, mais tout aussi objectivement, quoique l'on puisse trouver comme raison a postériori, les palestiniens n'avaient pas grand chose a voir avec les souffrances des juifs. Pour les arabes c'est vécu comme un des derniers avatars de la colonisation européenne. Avatar d'autant plus choquant qu'ils ne sont en rien pour la shoah.
Sinon de mon point de vue spin n'est en rien neutre, son discours que ce soit sur les récents bombardements de gaza ou sur la plupart des points qu'il aborde reprend tous les éléments de communication visant a lisser les crimes d israel et a en justifier la politique. Sa neutralité en la matière me semble tout sauf évidente...après es tu toi meme neutre sur ce sujet, pour pouvoir décider qui l est ou non ?

Juste une précision, je suis tout a fait pour l'existence d israel, les gens qui habitent la bas sont pour la plupart des gens bien et l'on ne peut que souhaiter, pour eux et pour les palestiniens qui vivent la bas que la situation se normalise.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par geveil le Jeu 5 Fév 2015 - 23:54

komyo a écrit:
Sinon de mon point de vue spin n'est en rien neutre, son discours que ce soit sur les récents bombardements de gaza ou sur la plupart des points qu'il aborde reprend tous les éléments de communication visant a lisser les crimes d israel et a en justifier la politique. Sa neutralité en la matière me semble tout sauf évidente...après es tu toi meme neutre sur ce sujet, pour pouvoir décider qui l est ou non ?
Je ne crois pas avoir décidé que Spin est plus neutre que toi, mais qu'il me semble plus neutre et mieux informé.  Si je n'ai pas écrit " il me semble" et bien, je l'ajoute maintenant.
Pour le reste, il me semble que tu ne connais pas ou mal l'histoire de la création d'Israël.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10376
Localisation : France

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par komyo le Ven 6 Fév 2015 - 7:33

Il me semble que l'on peut toujours mieux la connaitre. Ceci étant il n'y a pas une histoire, mais des histoires. Ainsi quand en son temps ben gourion disait, je comprends les palestiniens qui nous haissent, j'ai mis la phrase exacte sur le forum, ll y a de cela quelque temps. C'est quasiment passé dans l'esprit de certains a pourquoi nous haissent ils avec tout ce qu'on leur apporte...
Donc il y a bien des histoires, sachant que généralement c'est le vainqueur qui l'écrit.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Ven 6 Fév 2015 - 11:50

oui et souvent les vainqueurs enjolivent leurs victoires , quand aux défaites ils les passent sous silence ou les minimisent

les récits de la bible au moins retracent exactement les victoires comme les défaites
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Ven 6 Fév 2015 - 16:07

Tu exagères Lola. La Bible est une histoire comme une autre, et ses scribes tirent la couverture de leur côté, comme tous les historiens.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Ven 6 Fév 2015 - 16:11

ta  réponse  montre, le repteux,  que tu ne la connais pas

c'est fou le nombre de personnes qui se permettent de parler de choses qu'ils ne connaissent pas !

ça me sidère réellement ! scratch
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Ven 6 Fév 2015 - 17:00

Non, et je ne connais pas ton Dieu non plus. Encore une fois, quelle prétention!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Ven 6 Fév 2015 - 22:19

c'est donc l'hopital qui se fout de la charité (un autre hopital )! , expression française que tu connais ou non et qui veut dire que toi qui te reconnais très prétentieux tu en accuses les autres
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par geveil le Ven 6 Fév 2015 - 22:39

J'aimerais tellement que tu sois plus grande, Lola. Arrête avec ces querelles de cours de récré.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Ven 6 Fév 2015 - 22:56

pour moi avec le repteux ce ne sont pas des querelles mais des escarmouches amicales

s'il n'est pas d'accord , à lui de le dire

et moi la cour de récré , j'adore !
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Sam 7 Fév 2015 - 0:36

lola83 a écrit:c'est donc l'hopital qui se fout de la charité (un autre hopital )! , expression française que tu connais ou non et qui veut dire que toi qui te reconnais très prétentieux tu en accuses les autres.
Oui, mais dans mon cas, je me moque de ma prétention. Moque-toi de ton Dieu pour voir, je te jure que je ne me moquerai pas de toi!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Sam 7 Fév 2015 - 1:17

Le Repteux a écrit:
lola83 a écrit:c'est donc l'hopital qui se fout de la charité (un autre hopital )! , expression française que tu connais ou non et qui veut dire que toi qui te reconnais très prétentieux tu en accuses les autres.
Oui, mais dans mon cas, je me moque de ma prétention. Moque-toi de ton Dieu pour voir, je te jure que je ne me moquerai pas de toi!

je n'ai aucune envie de me moquer de Dieu , plaisanter avec lui à la rigueur Very Happy

et tu peux bien te moquer de moi tant que tu veux , les moqueries n'ont aucun effet sur moi , ça glisse sur les plumes de la blanche colombe que je suis Very Happy
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10105
Localisation : Dijon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par gaston21 le Sam 7 Fév 2015 - 11:20

lola83 a écrit:oui et souvent les vainqueurs enjolivent leurs victoires  , quand aux défaites ils les passent sous silence ou les minimisent

les récits de la bible au moins retracent exactement les victoires comme les défaites

lola, là, tu pousses un peu le grand-père dans les orties! Regarde la guerre contre Benjamin. Ce pauvre lévite qui trouve sa copine morte, qui la coupe en morceaux  pour en distribuer les bouts de viande (avec ou sans os?) dans tout le territoire de l'héritage d'Israël...Et la guerre démarre! On se massacre à grands coups d'épées, on s'étripe gaiement; on offre des holocaustes à Yahweh (On appelle ça des méchouis...). Pour finir, les benjamites sont "ratiboisés"...Est-ce la paix ? Que dalle! On les passe tous au fil de l'épée, et même les bêtes n'y échappent pas!Toutes occises! Un peu plus tard,à Jabès, on tue tout, femmes et enfants! On épargne cependant 400 filles vierges, "ignorantes de l'homme", pour le juste repos du guerrier. Manque de bol! 400 filles pour une armée de soudards, c'est pas beaucoup! La suite? Au prochain numéro...pour faire saliver le Repteux! Un grand sourire!
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par loli83 le Sam 7 Fév 2015 - 12:46

justement gaston tu vas tout à fait dans le sens que j'indique : la bible ne cache rien !

contrairement aux récits de rois païens qui ne parlent que des actions qui contribuèrent à leur  gloire

mais tu me ferais vraiment plaisir si tu arrêtais de présenter à ta sauce empoisonnée des faits qui s'expliquent parfaitement et que je t'ai déjà expliqué maintes fois , notamment l'histoire de la femme coupée en morceaux ( avec les os , oui )

comme tu as toujours fait l'idiot en prétendant que adam et  eve avait été chassés du paradis pour avoir commis l'acte sexuel , alors que justement au contraire c'était leur mission de procréer

là , cette mauvaise foi , à force je t'avoue ça me fatigue ...., c'est dommage car je t'aime bien
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par troubaa le Mer 17 Juin 2015 - 17:29

Israël présente sa version de la guerre à Gaza :

Correspondant à Jérusalem
Un rapport et un dessin animé. En l'espace de quarante-huit heures, les autorités israéliennes ont dévoilé leurs moyens de défense face aux accusations qui s'accumulent à l'horizon. La commission des droits de l'homme de l'ONU, chargée d'enquêter sur le déroulement de l'Opération bordure protectrice, en juillet-août 2014 dans la bande de Gaza, doit publier sous peu ses conclusions. Le gouvernement de Benyamin Nétanyahou, qui prête à cette instance un fort biais anti-israélien, a préféré tirer le premier. Sans surprise, il rejette sur le Hamas la responsabilité du déclenchement de la guerre ainsi que de son lourd bilan matériel et humain, non sans accuser au passage la presse internationale d'avoir dissimulé les exactions perpétrées par les factions palestiniennes.
Pièce maîtresse de ce système de défense, le rapport de 277 pages publié par le ministère israélien des Affaires étrangères revient tout d'abord sur le contexte dans lequel a éclaté ce nouvel épisode de violence. Un conflit armé, rappellent les auteurs, oppose depuis plus d'une décennie l'État hébreu aux groupes armés implantés dans la bande de Gaza. Plus de 1265 Israéliens ont été tués par des attaques du Hamas depuis l'an 2000 tandis que 15.200 roquettes ont été tirées depuis le territoire palestinien, y compris après le désengagement décidé en 2005 par Ariel Sharon.
« Je salue la publication de ce rapport, qui présente le vrai visage de l'opération Bordure protectrice »
Benyamin Nétanyahou, premier ministre israélien
Le 7 juillet 2014, l'armée israélienne a décidé de lancer une opération aérienne afin de faire cesser les tirs de projectiles qui, depuis l'arrestation récente de dizaines de cadres du Hamas en Cisjordanie, étaient en nette recrudescence. Plus de 4500 projectiles ont été tirés durant le conflit, rappellent les auteurs du rapport, si bien que 10.000 Israéliens ont été contraints de fuir la zone frontalière. Dix jours après le début des hostilités, Tsahal décidait de conduire une opération terrestre «limitée» dans l'enclave, afin de détruire les 32 tunnels offensifs percés par le mouvement islamiste pour conduire des infiltrations en territoire israélien. Cette confrontation, qui a duré 51 jours au total, s'est soldée par la mort d'environ 2200 palestiniens, ainsi que de 67 soldats israéliens et de six civils résidant près de la frontière.
Fidèles à l'argumentaire employé par Tsahal durant le conflit, les auteurs du rapport accusent le Hamas non seulement d'avoir visé de manière indiscriminée des civils israéliens, mais aussi d'avoir délibérément mis en danger la population palestinienne en dissimulant ses lance-roquettes et ses combattants au cœur de zones densément peuplées. 18.000 habitations ont été détruites par les bombardements israéliens, selon le décompte de l'ONU. «L'armée israélienne, plaident les rapporteurs, a été confrontée à des combattants déguisés en civils ou en soldats israéliens, à des habitations converties en postes de commandement militaire, à des immeubles de plusieurs étages employés comme points de surveillance, à des minarets utilisés par des snipers, à des écoles transformées en entrepôts d'armes, à des structures civiles piégées au moyen d'explosifs et à des ouvertures de tunnels situés au beau milieu de quartiers d'habitations.»
Les auteurs, qui accusent les factions palestiniennes d'avoir exploité avec cynisme l'émotion suscitée par les nombreuses victimes, citent des manuels du Hamas découverts par l'armée israélienne. Ces documents «démontrent que la stratégie était d'importer les hostilités en milieu urbain, et d'utiliser les zones bâties et la présence de population civile pour en tirer un avantage tactique et politique», précisent-ils, avant d'affirmer: «C'est dans ce contexte que les dommages infligés à la population et aux infrastructures civiles doivent être évalués».
S'appuyant sur les analyses conduites par l'armée israélienne, le rapport affirme que 44 % des tués palestiniens étaient des combattants affiliés au Hamas, au djihad islamique ou à d'autres factions. Cette estimation contredit de façon spectaculaire celle avancée par l'ONU, selon laquelle plus de 75 % des victimes étaient des civils non engagés dans les combats. «Je salue la publication de ce rapport, qui présente le vrai visage de l'opération Bordure protectrice, a déclaré Benyamin Nétanyahou, le premier ministre israélien. Ce document prouve de manière incontestable que les opérations conduites par l'armée israélienne étaient conformes au droit international.»
Les autorités israéliennes, qui attendent avec une certaine inquiétude le rapport de la commission des droits de l'homme de l'ONU, estiment avoir allumé un efficace contre-feu. Elles espèrent par ailleurs couper l'herbe sous le pied de la Cour pénale internationale, qui s'interroge sur l'opportunité d'ouvrir une enquête sur d'éventuels crimes de guerre commis l'été dernier à Gaza.
« Il est déconcertant de constater que le ministère des Affaires étrangères perd son temps à produire une vidéo qui vise à ridiculiser le travail des journalistes en temps de guerre »
L'Association de la presse étrangère à Jérusalem
Pour faire bonne mesure, le ministère des Affaires étrangères a mis en ligne un dessin animé qui vise manifestement à discréditer la couverture du conflit par la presse internationale. Ce document d'une quarantaine de secondes met en scène un reporter de télévision présenté comme un doux imbécile, qui refuse de voir les exactions perpétrées par le Hamas. En l'absence de journalistes israéliens, qui ont interdiction d'entrer dans la bande de Gaza, le travail des journalistes étrangers durant le conflit a été régulièrement critiqué par les autorités israéliennes.
Ceux-ci se sont notamment vus reprocher de ne pas avoir diffusé d'images montrant les sites de lancements de roquettes ou les combattants du Hamas en milieu urbain. Mais des témoignages de militaires israéliens publiés par l'ONG Breaking the silence ont depuis lors confirmé que ceux-ci opéraient très largement à l'abri des regards. «Il est déconcertant de constater que le ministère des Affaires étrangères perd son temps à produire une vidéo qui vise à ridiculiser le travail des journalistes en temps de guerre», a regretté l'Association de la presse étrangère à Jérusalem.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/06/17/01003-20150617ARTFIG00076-israel-presente-sa-version-de-la-guerre-a-gaza.php


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10105
Localisation : Dijon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par gaston21 le Lun 7 Sep 2015 - 16:13

Là où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir...
Qui parle de de ce grignotage continu du territoire palestinien? Pendant que les yeux du monde sont fixés ailleurs, la destruction de l'Etat palestinien se poursuit inexorablement.
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Notre ministre des Affaires Etrangères est occupé ailleurs! Il veut même exterminer Assad! Et, pour l'Iran, plus dur que les américains! Aurait-il des préférences?

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/09/07/des-milliers-d-installations-palestiniennes-menacees-en-cisjordanie_4747789_3218.html
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par geveil le Mar 8 Sep 2015 - 15:54

Mais qu'est-ce que ça peut te faire, Gaston? Si tu es aussi sensible aux exactions commises lors de conflits, tu pourrais te masturber la zone des émotions en allant dans bien d'autres contrées que le moyen-orient.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Dédé 95 le Mar 8 Sep 2015 - 16:16

Tu soutiens le colonialisme Geveil?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Le Repteux le Mar 8 Sep 2015 - 16:58

C'est pas des yeux qu'il a le Dédé, c'est des idéolozieux! :mdr:


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10105
Localisation : Dijon

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par gaston21 le Mar 8 Sep 2015 - 16:59

Mais, vieux Lion, je fais les deux! Sourire!

Contenu sponsorisé

Israël-Gaza : la bataille du jour - Page 20 Empty Re: Israël-Gaza : la bataille du jour

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 1 Avr 2020 - 16:14