LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Témoignage d'un éveil spontané

Partagez
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Ven 27 Fév - 16:01

gaston21 a écrit:Eh oui, Leela, belle comparaison! C'est comme ça que l'homme se dit qu'il est toujours là; que pour lui c'est un nouveau matin, qu'il peut hisser la voile et voguer vers le soleil... L'Eveil matinal spontané au lieu de l'ensevelissement...Un grand sourire!
bon, heu... ce que tu dis est vrai pour ceux dont l'intérêt dans la vie se limitent essentiellement à cet endroit là...

Le matin, quand je me réveille, je n'ai pas besoin de regarder sous les draps pour me réjouir d'être en vie (même si j'étais un mec), et de me lancer dans la nouvelle journée qui commence: il y a une tellement grande variété de choses qui me réjouissent...
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 28 Fév - 12:03

Leela a écrit:

Le matin, quand je me réveille, je n'ai pas besoin de regarder sous les draps pour me réjouir d'être en vie (même si j'étais un mec), et de me lancer dans la nouvelle journée qui commence: il y a une tellement grande variété de choses qui me réjouissent...
apprécier le temps qui passe, les choses simples est ce cela l'eveil ?
Amicalement
avatar
fleurdevie
Novice

Féminin Date d'inscription : 12/11/2017
Age : 30
Messages : 2
Localisation : Partout

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par fleurdevie le Dim 12 Nov - 1:32

Invité a écrit:On peut tout imaginer , même l'inimaginable . Mais on ne peut concevoir l'anéantissement de sa propre conscience , car à un moment donné on imagine que plus rien n'existe que l'on est plus et que pas une once de lumière de souvenir existe encore , à vrai dire plus rien ; "n'est" . C'est bien sûr pour toi concevable , mais absolument pas pour moi c'est un non sens total il n'y a aucune faille qui m'indique que ma conscience disparaîtra . Pourquoi ? parce que ma conscience est immortelle et j'en suis convaincu ça c'est de la foi , et tu ne pourras jamais me faire changer d'avis . jocolor


Bonjour tout le Monde,
Merci pour ces échanges absolument délicieux
Je me suis régalée des pages durant (et j'ai ri aussi, vous êtes très forts)
Merci merci merci à Invité X
Ta structure cérébrale est d'une cohérence remarquable

Je ne réponds à aucun post particulier,
Je dis juste ce que j'ai envie de dire
Et je vous remercie encore pour vos mots - qui, j'en suis certaine - éveillent beaucoup de lecteurs.

Amusez-vous bien, on est dans ce plan (qui est notre création) principalement pour jouer le JE.
Content

Qui tu es ne peut être contenu dans le mental, parce qu’il contient le mental

Et le mental ne peut pas "te" contenir

Tu peux savoir beaucoup de choses mais tu ne peux jamais mentalement savoir le VRAI TOI

Tu peux uniquement rester comme le VRAI TOI dans l’immobilité, la présence, le vide, l'espace informé, la conscience pure 

avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par troubaa le Dim 12 Nov - 9:42

Qui tu es ne peut être contenu dans le mental, parce qu’il contient le mental

Et le mental ne peut pas "te" contenir

Tu peux savoir beaucoup de choses mais tu ne peux jamais mentalement savoir le VRAI TOI

Tu peux uniquement rester comme le VRAI TOI dans l’immobilité, la présence, le vide, l'espace informé, la conscience pure 

c'est qui IL ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
fleurdevie
Novice

Féminin Date d'inscription : 12/11/2017
Age : 30
Messages : 2
Localisation : Partout

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par fleurdevie le Dim 12 Nov - 9:55

La présence de ce Silence
La conscience pure qui seule demeure
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Mar 12 Déc - 21:14

fleurdevie a écrit:La présence de ce Silence
La conscience pure qui seule demeure
comme souvent dans ce type d'échange , c'est beau mais cela ne veut rien dire désolé .
Je me demande si ce n'est pas une façon de se saouler de paroles hermétiques

amicalement
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8658
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Mer 13 Déc - 10:07

Fleurdevie, déjà fanée? Les gars, vous faites fuir les dames! Tendez-leur les bras, au risque de vous faire mordre!
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Mer 13 Déc - 15:48

gaston21 a écrit:Fleurdevie, déjà fanée? Les gars, vous faites fuir les dames! Tendez-leur les bras, au risque de vous faire mordre!
je confirme seulement que c'est beau!!!mais cela ne veut rien dire .
A moins bien sûr de pouvoir donner un exemple précis, ou l'expliquer avec des mots simples .
C'est le problème de fond .
Amicalement
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Lun 2 Avr - 20:33

Invité a écrit:
Le Repteux a écrit:Pourquoi vouloir arrêter ses pensées, je les aime bien moi mes pensées, et quand il y en a une que je n'aime pas, je la remplace par une autre.
Il n'y a rien à vouloir, ce n'est pas un but à atteindre.

Quant aux pensées, elles sont très pratiques. La question n'est pas de les arrêter, mais de ne pas en être dépendant, de ne pas y être identifié ; il est possible de voir les pensées pour ce qu'elles sont : de simples pensées, comme des nuages qui passent dans le ciel. Pour la majorité des humains actuellement, ce n'est pas le cas : nous prenons nos pensées très au sérieux. Il y a une immense différence entre celui qui pense qu'il est triste et celui qui voit de la tristesse passer. Le premier est la tristesse ; le second voit la tristesse. Le premier se sent concerné par la tristesse ; le second a conscience que ce n'est qu'un film, un rêve.

Actuellement, la pensée est compulsive : les gens pensent sans s'arrêter. Il y a un bruit de fond permanent à l'intérieur. Mais il est impossible de décider d'arrêter de penser : ça c'est encore une volonté de contrôle. Si je dis : « à mon top, arrête de penser », je te fiche mon billet que tu n'y arriveras pas. La seule chose qu'il est possible de faire, c'est de sentir que nous ne sommes pas nos pensées, de les observer, de mettre une distance entre nous et la pensée au lieu de rester le nez collé dessus comme si elles étaient nous. C'est à cette seule condition que le flux des pensées commence à ralentir, et on commence à prendre conscience de l'espace indicible qu'il y a entre deux pensées.

Il est fascinant de voir à quel point une simple pensée a le pouvoir de nous rendre malheureux (ou heureux) : c'est ça l'identification à la pensée. La liberté, c'est d'être indépendant des pensées.
Adhésion totale.
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Lun 2 Avr - 20:35

fleurdevie a écrit:La présence de ce Silence
La conscience pure qui seule demeure
C'est exactement ça. Et c'est là qu'intervient la non-pensée.
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Lun 2 Avr - 20:37

fleurdevie a écrit:
Invité a écrit:On peut tout imaginer , même l'inimaginable . Mais on ne peut concevoir l'anéantissement de sa propre conscience , car à un moment donné on imagine que plus rien n'existe que l'on est plus et que pas une once de lumière de souvenir existe encore , à vrai dire plus rien ; "n'est" . C'est bien sûr pour toi concevable , mais absolument pas pour moi c'est un non sens total il n'y a aucune faille qui m'indique que ma conscience disparaîtra . Pourquoi ? parce que ma conscience est immortelle et j'en suis convaincu ça c'est de la foi , et tu ne pourras jamais me faire changer d'avis . jocolor


Bonjour tout le Monde,
Merci pour ces échanges absolument délicieux
Je me suis régalée des pages durant (et j'ai ri aussi, vous êtes très forts)
Merci merci merci à Invité X
Ta structure cérébrale est d'une cohérence remarquable

Je ne réponds à aucun post particulier,
Je dis juste ce que j'ai envie de dire
Et je vous remercie encore pour vos mots - qui, j'en suis certaine - éveillent beaucoup de lecteurs.

Amusez-vous bien, on est dans ce plan (qui est notre création) principalement pour jouer le JE.
Content

Qui tu es ne peut être contenu dans le mental, parce qu’il contient le mental

Et le mental ne peut pas "te" contenir

Tu peux savoir beaucoup de choses mais tu ne peux jamais mentalement savoir le VRAI TOI

Tu peux uniquement rester comme le VRAI TOI dans l’immobilité, la présence, le vide, l'espace informé, la conscience pure 


Je réitère les remerciements de Fleur de vie pour cet ensemble de messages et notamment ceux de Invité X.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Lun 2 Avr - 20:43

ah ! ça change un peu de l'économie ou de la politique ou des rengaines de Dan
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Jeu 5 Avr - 8:33

"L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant...Quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue parce qu'il sait qu'il meurt et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. Toute notre dignité consiste donc en la pensée." Blaise Pascal.









Il vaut toujours mieux être un roseau pensant qu’un bouleau obtus. Pascal n’irait pas contredire La Fontaine.

La pensée est à la source de tous nos actes même ceux qui sont inconscients. Il ne s’agit que d’une pensée inconsciente…Quand à l’instinct il a bien fallu que les actes qui en découlent soient un jour pensés par un de nos nombreux ancêtres pour prendre place dans notre cerveau reptilien…

On dit parfois qu’on doit avoir un comportement digne. Mais ce comportement n’est que la résultante de nos pensées. Dès lors que nous entrons dans le phénomène de la pensée, nous sortons simultanément du calice. Nous considérons que la vision macroscopique, ce regard intelligent et intelligible, cette transmission de notre analyse ou le monologue intérieur sont des saisies indéniables de la vie.



Nulle critique envers ce travail. Il est indispensable. Sans cette pensée, nous ne serions que des outres vides. Des enveloppes ayant délaissé le contenant possible.

C’est inconcevable. D’autant plus que non seulement nous ne cessons de penser mais bien souvent nous pensons à « l’insu de notre plein gré »…

Et c’est là que surgit le problème.



Peut-on parler comme Pascal de « dignité » lorsque nous constatons à maintes reprises, avec un minimum de vigilance, que ce phénomène de la pensée nous échappe et s’établit parfois sans que nous parvenions à le maîtriser ?

Combien de fois n’avons-nous pas souffert de ce sommeil insaisissable sous le feu ardent des pensées volages ?



Nous devrions être digne de ne pas être maîtres de nous-mêmes ?



Bien entendu que Pascal parlait de la portée inestimable de ses pensées, de la force et la profondeur de ses raisonnements. Mais nous ne sommes pas des Blaise Pascal…

Nous ne sommes pas ces maîtres spirituels qui usent avec une justesse inégalable de leur capacité à penser ou bien à s’extraire dans la méditation du maelström inépuisable des neurones tourbillonnants.

Mais nous, à notre humble niveau, nous ne pouvons pas honnêtement être dignes de cette faiblesse chronique qui nous ronge et nous perturbe.





Qu’en est-il du silence ?

Le silence porte en lui la conscience de la vie. Pas son commentaire intellectuel, philosophique ou spirituel mais sa réception totale, immédiate, épurée. Les pensées peuvent commenter la vie mais dès lors elles l’observent avec une certaine prétention, avec cette satisfaction du chercheur…Mais celui-là n’est pas au cœur de la vie. Il n’est plus qu’un chirurgien qui autopsie.

Nous devons apprendre le silence, nous devons apprendre à nous taire. Intérieurement.

On n’entend rien dans ce tohu-bohu. Nous vivons comme dans un poste radio où les ondes s’interfèrent. Chaque émission veut prendre la place, chaque musique s’impose, chaque parole se répète, c’est une cacophonie indescriptible. Il faut que ça cesse. C’est à partir du silence que nous pourrons apprendre à parler. Comme s’il restait à chaque fois que nous lançons en nous un cheminement intellectuel, une grotte, un antre ou un calice, un refuge à rejoindre comme un ressourcement possible. Il faut s’aventurer avec parcimonie, ne pas aller trop loin, ne pas se lancer sur plusieurs routes, éviter les croisements pour viser sans détour l’horizon. Et revenir à chaque fois dans le cocon originel du silence.

C’est un retour à la Nature qui se propose. Nos vies modernes sont saturées de bruits et d’attirances. Nos rencontres, nos proches, nos voisins, la rumeur de la ville, la télé, la radio, les MP3, nos téléphones, les avions, les voitures, le chien qui braille, le coq qui chante, cet environnement carcéral qui ceint nos oreilles et déverse en nous une boue tonitruante de bruits incessants.

Qui donc peut se targuer de vivre dans le silence ?

Où peut-on le retrouver ?

N’y a t- il pas en nous une habitude perverse de cette houle d’océan comme une dépendance, une angoisse même si l’étendue venait à se taire ? N’entretenons-nous pas inconsciemment ce ressac indocile, ces vagues grondantes comme des poisons renouvelés ?

J’en ai vu bien souvent des randonneurs qui avançaient dans des paysages paisibles comme en terrain hostile et lançaient à vaux l’eau des verbiages futiles, comme pour combler ce silence assommant.

Je n’y ai perçu aucune dignité…

Ca pensait à tue-tête et c’est ma tête qu’ils tuaient.



Nous apprendrons à penser quand nous aurons appris le silence.



Je pense (et, oui, là, pour l’instant, je n’ai pas le choix…) à ce petit enfant, ce petit d’homme à qui tous les adultes qui l’entourent et l’accompagnent s’efforcent de le remplir de connaissances, à le plonger dans les expériences de la vie. Rien à redire. C’est l’adulte qui se construit. Mais il y manque trop souvent l’amour du silence. Le silence en soi, quand la paix retombe, avant même que le sommeil l’enveloppe, cet abandon délicieux dans le calice, là où se tient tapie la conscience muette de l’amour de la vie.

Bienheureux l’enfant qui un jour s’assoit seul au sommet d’une colline et dans le silence intérieur perçoit la rotation de la Terre.

Celui-là peut être digne.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par troubaa le Jeu 5 Avr - 13:24

C'est quoi le silence ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Jeu 5 Avr - 13:47

Apprendre à être là, ni dans la croyance du bonheur, ni dans l'inquiétude du malheur, ni même dans le désir de jouir de l'instant. Rien. Juste être là, sans aucune pensée intrusive, sans aucune émotion débridée, sans aucune intention, sans aucune volonté.

Être là. Absent à l'extérieur dans la présence à soi.
Mais je sais que pour certains, ça ne veut rien dire, ce ne sont que des mots. Et effectivement, vouloir décrire le silence par des mots, c'est déjà ne plus être dans le silence. Mais alors comment parvenir à décrire l'intérieur d'un espace où nous ne sommes plus ? Il ne s'agirait que de la mémoire de ce lieu et elle est inévitablement incorrecte...
Donc, si je parle pour ne rien dire de vrai, il vaudrait mieux que je me taise.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par troubaa le Jeu 5 Avr - 13:56

si c'est une réponse à ma question "qu'est-ce le silence" je n'ai rien compris.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Jeu 5 Avr - 15:30

troubaa a écrit:si c'est une réponse à ma question "qu'est-ce le silence" je n'ai rien compris.
Oui, je sais.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Jeu 5 Avr - 15:40

Very Happy , troubaa , j'ai envie de te dire :" ne te prends pas la tête "

c'est peut être ça le silence : ne pas se prendre la tête Very Happy
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par troubaa le Jeu 5 Avr - 17:40

c'est dommage parce que pour moi le silence c'est un peu comme le néant.

Le silence des ondes n'est il pas le prolongement du néant des choses ?

Quant au silence des pensées, voila un concept passionnant, où silence devient synonyme d’absence.

Les pensées ne faisant pas de bruits, leur silence relèverait donc de l'absence.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Jeu 5 Avr - 18:04

"Les pensées ne faisant pas de bruits, leur silence relèverait donc de l'absence."
Personnellement, je "pense" que les pensées font beaucoup de bruit et que ce tintamarre insoumis relève justement de l'absence à soi puisque intérieurement, il n'y a bien souvent personne pour contrôler le débit. C'est là qu'il y a une absence, celle de la conscience du phénomène. Au contraire, le silence intérieur, de par le travail qu'il réclame, dans un premier temps, créé l'espace favorable à l'établissement d'un silence véritable, celui qui s'établit lorsque le contrôle de la pensée n'est plus nécessaire et que l'immobilité intérieure suffit à prolonger ce silence. C'est similaire en fait à ce que les sportifs appellent "la zone" ou "le flux" ...Il s'installe lors d'un effort très long, une sorte de béatitude où la douleur s'efface et où il ne reste qu'une incroyable énergie, non pas une énergie euphorique mais une sorte de conscience extra sensorielle. Sans l'avoir testé mais pour en avoir lu quelques textes, les expériences de John Lilly avec le LSD ou les caissons d'isolation sensorielle. On retrouve également cet état de conscience modifiée dans les textes de Jacques Brosse dans la pratique du zazen.
Pour ma part, la méditation ou le sport d'endurance suffisent à mon bonheur.
Pour reprendre la phrase : "Il s'agit de ne pas se prendre la tête", c'est également ce que disait Douglas Harding. Lui, proposait même de la prendre et de la poser Smile Ce qui a pour effet de ne pas se concevoir comme "émetteur" d'une volonté mais "récepteur" d'une non-volonté. Un abandon intérieur si ardu à atteindre que beaucoup abandonnent en le cherchant Smile
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Jeu 5 Avr - 19:37

Nasta a écrit:
Mais je sais que pour certains, ça ne veut rien dire, ce ne sont que des mots. Et effectivement, vouloir décrire le silence par des mots, c'est déjà ne plus être dans le silence. Mais alors comment parvenir à décrire l'intérieur d'un espace où nous ne sommes plus ? Il ne s'agirait que de la mémoire de ce lieu et elle est inévitablement incorrecte...
Donc, si je parle pour ne rien dire de vrai, il vaudrait mieux que je me taise.

on appelle cela de la masturbation intellectuelle , cela convient à certains !!!
Je peux fort bien le comprendre !!!

Pas à moi
amicalement
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Jeu 5 Avr - 19:50

dan 26 a écrit:
Nasta a écrit:
Mais je sais que pour certains, ça ne veut rien dire, ce ne sont que des mots. Et effectivement, vouloir décrire le silence par des mots, c'est déjà ne plus être dans le silence. Mais alors comment parvenir à décrire l'intérieur d'un espace où nous ne sommes plus ? Il ne s'agirait que de la mémoire de ce lieu et elle est inévitablement incorrecte...
Donc, si je parle pour ne rien dire de vrai, il vaudrait mieux que je me taise.

on appelle  cela de la masturbation intellectuelle , cela convient à certains !!!
Je peux fort bien le comprendre !!!

Pas à moi
amicalement
Je peux fort bien comprendre et ça ne me pose aucun problème.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Jeu 5 Avr - 20:44

Nasta a écrit:
Je peux fort bien comprendre et ça ne me pose aucun problème.
merci
amicalement
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par troubaa le Jeu 5 Avr - 21:52

si les pensées font du bruit alors je repose ma question "qu'est ce que le silence ?"

Quand on place un concept au centre d'une réflexion il est bon de le définir.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Ven 6 Avr - 20:10

troubaa a écrit:si les pensées font du bruit alors je repose ma question "qu'est ce que le silence ?"

Quand on place un concept au centre d'une réflexion il est bon de le définir.

Je n'ai aucunement la légitimité pour définir ce qu'est "le" silence.
Je suis juste en droit de définir "mon" silence, celui qui me convient.
Et qui du coup ne peut pas convenir à quelqu'un d'autre puisque c'est le mien.
Alors, non, Troubaa, je ne sais pas définir le silence. Tout comme je ne sais pas définir l'amour. Mais je peux définir l'amour qui répond à ce que j'en pense.
Alors, je sais bien que ça n'aide personne dans le cadre d'une discussion mais il en est, à mes yeux, de ces "concepts" qui ne peuvent qu'être individuels. Perdant dès lors leur statut de concept.
Il m'arrive pourtant d'échanger avec des gens qui reconnaissent dans "mon" silence des similitudes avec le leur. Sans pour autant qu'on ne puisse en donner une définition.
Tout cela contribue à entretenir une image "immature" de la spiritualité mais personnellement, ça ne me pose aucun problème.
Je comprends du coup parfaitement que ces "visions" non-identifiables, non reproductibles par autrui et qui varient d'un individu à l'autre et parfois même au sein de l'individu, laissent une impression farfelue et chaotique Smile
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 7 Avr - 9:42

Nasta a écrit:
Je n'ai aucunement la légitimité pour définir ce qu'est "le" silence.
Je suis juste en droit de définir "mon" silence, celui qui me convient.
Et qui du coup ne peut pas convenir à quelqu'un d'autre puisque c'est le mien.
Alors, non, Troubaa, je ne sais pas définir le silence. Tout comme je ne sais pas définir l'amour. Mais je peux définir l'amour qui répond à ce que j'en pense.
Alors, je sais bien que ça n'aide personne dans le cadre d'une discussion mais il en est, à mes yeux, de ces "concepts" qui ne peuvent qu'être individuels. Perdant dès lors leur statut de concept.
Il m'arrive pourtant d'échanger avec des gens qui reconnaissent dans "mon" silence des similitudes avec le leur. Sans pour autant qu'on ne puisse en donner une définition.
Tout cela contribue à entretenir une image "immature" de la spiritualité mais personnellement, ça ne me pose aucun problème.  
Je comprends du coup parfaitement que ces "visions" non-identifiables, non reproductibles par autrui et qui varient d'un individu à l'autre et parfois même au sein de l'individu, laissent une impression farfelue et chaotique Smile
ta vie ne dois pas être simple !!Mais bon si cela te convient c'est le principal

amicalement
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Sam 7 Avr - 9:51

je trouve aussi que lorsque l'on atteint la sérénité , on ne se pose pas ce genre de questions

pour ma part mes pensées ne m'ont jamais posé aucun problème

par contre étant plus jeune j'étais davantage perturbée par mes émotions , maintenant depuis déjà un bon moment je relativise beaucoup , la vie devient plus simple
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 7 Avr - 12:28

loli83 a écrit:je trouve aussi que lorsque  l'on atteint la sérénité , on ne se pose pas ce genre de questions

pour ma part mes pensées ne m'ont jamais posé aucun problème

par contre étant plus jeune j'étais davantage perturbée par mes émotions , maintenant depuis déjà un bon moment je relativise beaucoup , la vie devient plus simple  

Pour moi relativiser c'est une façon d'arriver à une certaine sérénité . Le meilleur moyen d'y arriver étant d'avoir eu quelques incidents de vie. Le décès d'un proche par exemple . Et de profiter des choses simples

Amicalement
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Sam 7 Avr - 13:14

dan 26 a écrit:
Nasta a écrit:
Je n'ai aucunement la légitimité pour définir ce qu'est "le" silence.
Je suis juste en droit de définir "mon" silence, celui qui me convient.
Et qui du coup ne peut pas convenir à quelqu'un d'autre puisque c'est le mien.
Alors, non, Troubaa, je ne sais pas définir le silence. Tout comme je ne sais pas définir l'amour. Mais je peux définir l'amour qui répond à ce que j'en pense.
Alors, je sais bien que ça n'aide personne dans le cadre d'une discussion mais il en est, à mes yeux, de ces "concepts" qui ne peuvent qu'être individuels. Perdant dès lors leur statut de concept.
Il m'arrive pourtant d'échanger avec des gens qui reconnaissent dans "mon" silence des similitudes avec le leur. Sans pour autant qu'on ne puisse en donner une définition.
Tout cela contribue à entretenir une image "immature" de la spiritualité mais personnellement, ça ne me pose aucun problème.  
Je comprends du coup parfaitement que ces "visions" non-identifiables, non reproductibles par autrui et qui varient d'un individu à l'autre et parfois même au sein de l'individu, laissent une impression farfelue et chaotique Smile
ta vie ne dois pas être simple !!Mais bon si cela te convient c'est le principal

amicalement
Ça te paraîtra sans doute étrange Dan mais mon existence est très "simple" et sereine Smile Il m'a suffi justement de ne plus chercher les réponses universelles, par exemple sous la forme de concepts, mais de simplement développer les valeurs qui me touchent et me permettent de ne plus être troublé par les paramètres extérieurs. Cela ne signifie pas que je suis dans la fuite ou le déni des approches et réflexions d'autrui mais juste que ce sont leurs versions et que si je les entends et que j'y réfléchis, elles ne portent PLUS atteinte à mon bien être.
avatar
Nasta
Chevalier

Date d'inscription : 14/03/2012
Messages : 49

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Nasta le Sam 7 Avr - 13:17

loli83 a écrit:je trouve aussi que lorsque  l'on atteint la sérénité , on ne se pose pas ce genre de questions

pour ma part mes pensées ne m'ont jamais posé aucun problème

par contre étant plus jeune j'étais davantage perturbée par mes émotions , maintenant depuis déjà un bon moment je relativise beaucoup , la vie devient plus simple  
Les émotions dès lors qu'elles accompagnent les pensées font qu'il ne s'agit plus de pensées mais de troubles et c'est là effectivement que la sérénité est salutaire. Comme le dit fort justement Dan, les épreuves de la vie sont fort utiles, au-delà des douleurs qu'elles génèrent. Elles sont des tremplins et non des gouffres...
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Sam 7 Avr - 13:21

nasta a écrit: juste que ce sont leurs versions et que si je les entends et que j'y réfléchis, elles ne portent PLUS atteinte à mon bien être

super Nasta !

l'idéal serait de ne s'être jamais laisser perturber , mais tout le monde n'a pas cette chance ( que j'ai eue )
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 7 Avr - 18:24

loli83 a écrit:
l'idéal serait de ne s'être jamais laisser perturber , mais tout le monde n'a pas cette chance ( que j'ai eue )
décidément je confirme loli !! tu es pleine de contradiction .
Quand tu m'insultes par exemple est ce la preuve que quelque chose te perturbe ou non ?
Amicalement
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8658
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Sam 7 Avr - 18:47

Loli, "il" t'a à l'oeil, le coquin...
Nasta, tu as raison, les épreuves de la vie fortifient et ne devraient pas troubler la sérénité. Mais peut-être vaut-il mieux être beau, bien nourri (sans être obèse!), cossu, adoré des femmes qui se pâment devant ton charme fou, de droite pour être bien vu des gens qui mènent la danse des affaires, que mal foutu, borgne et sans le sou! Sourire!
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Sam 7 Avr - 19:06

dan , je ne t'insulte pas (contrairement à toi ) , je te vanne pour essayer de te faire prendre conscience de tes limites et de ce fait d'être moins prétentieux et donc d'être plus sympathique à tout le monde

c'est un service que j'essaye de te rendre

mais tu m'as demandé de te lâcher , je te lâche ,
à moins que tu veuilles qu'on y revienne ? Very Happy
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 7 Avr - 20:45

loli83 a écrit:dan , je ne t'insulte pas (contrairement à toi ) , je te vanne pour essayer de te faire prendre conscience de tes limites et de ce fait d'être moins prétentieux et donc d'être plus sympathique à tout le monde  

c'est un service que j'essaye de te rendre

mais tu m'as demandé de te lâcher , je te lâche ,
à moins que tu veuilles qu'on y revienne ? Very Happy  
tu me manques,Bisou mais cette agressivité à mon endroit est en contradiction avec ton message , c'est tout , sans strictement aucune acrimonie à ton endroit . Je ne fais que constater .

amicalement
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3659
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par geveil le Mer 11 Avr - 16:01

Mais qu'est-ce que vous avez tous ou presque à vous en prendre à Dan?  Je ne comprends pas, s'il est aussi stupide et malhonnête que vous le prétendez, vous n'avez qu'à le mettre en quarantaine.....  à moins qu'avec prétention, vous pensez pouvoir le changer?loli83 a écrit:dan , je ne t'insulte as (contrairement à toi ) , je te vanne pour essayer de te faire prendre conscience de tes limites et de ce fait d'être moins prétentiepux et donc d'être plus sympathique à tout le monde  

c'est un service que j'essaye de te rendre

Ah, ben voilà, c'est bien ça!


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Mer 11 Avr - 16:11

c'est bien ça quoi ?

"faire prendre conscience" n'est pas changer quelqu'un
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3659
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par geveil le Mer 11 Avr - 16:33

loli83 a écrit:c'est bien ça quoi ?

"faire prendre conscience" n'est pas changer quelqu'un  
Ben si, avant c'était une personne inconsciente, après, c'est une personne consciente, elle a donc changé. Twisted Evil


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Mer 11 Avr - 16:40

faire prendre conscience de certaines choses
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 12473
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Mer 11 Avr - 19:25

[quote="geveil"]
Mais qu'est-ce que vous avez tous ou presque à vous en prendre à Dan?  Je ne comprends pas, s'il est aussi stupide et malhonnête que vous le prétendez, vous n'avez qu'à le mettre en quarantaine.....  [size=24][b]à moins qu'avec prétention, vous pensez pouvoir le changer[/b][/size]?loli83 a écrit:dan , je ne t'insulte as (contrairement à toi ) , je te vanne pour essayer de te faire prendre conscience de tes limites et de ce fait d'être moins prétentiepux et donc d'être plus sympathique à tout le monde  

c'est un service que j'essaye de te rendre

Ah, ben voilà, c'est bien ça! et oui certains  ne supportent pas des points de vues différents .
de plus loli "vanne " alors que moi avec les mêmes propos "je l'insulte!!!!"  Cherchez l'erreur ?

Croire que quelqu'un vous en veut  est une forme de paranoïa , quand il n'y a a aucune raison pour cela  

amicalement

en définitive je reste pour certain un bon sujet de discussion !!est ce que je dérange?

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11027
Localisation : Enfant du Monde

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Dédé 95 le Sam 14 Avr - 15:49

Non pour moi tu représentes une certaine frange de la société qui épousent des thèses économiques et politiques qu'il faut combattre!
Tu es un exemple .... rien qu'un exemple!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Juil - 12:02