LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Témoignage d'un éveil spontané

Partagez
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Mer 27 Aoû - 19:35

Satori :

Donc la personnalité bien évidemment n'est pas la conscience merci pour cette précision.

Je pense qu'il ne peut ( bouddha ) enseigner le concept de Dieu directement mais il frôle la vérité en laissant toujours un suspense et une magie qui normalement devrait vous laisser le choix de juger personnellement . Il ne peut enseigner la théologie et pourtant puisque son but est de donner une technique du bien être à l'homme qui pourra vérifier ainsi par lui-même s'il existe ou non une divinité qu'il nomme d'ailleurs La Conscience pour la différencier ( des consciences ) .
Le Bouddha ne nie pas l'individualité du moi .


Ainsi parla le bienheureux qui poursuivit :

" Le fils du soleil a expliqué
" La forme comparée à l'écume
" Le sentiment à une bulle d'eau
" Le souvenir à un mirage ,
" Et la conscience comparée à une illusion .
" De quelle façon qu'on observe ,
" Les examine attentivement ,
" Ils se révèlent vides et sans substance
" Pour celui qui les voit avec sagesse .

" Ce corps , --
" A qui il enseigne la vaste sagesse --
" Une fois dépourvu de ces trois choses ,
" Est délaissé , rejeté :
" La vie , la chaleur , la conscience ;
" Lorsque le corps en est privé ,
" Il git là abandonné ,
" Inanimé , ???.
" Ainsi va son destin ,
" Illusion bavarde ,
" On l'appèle destin meurtrier ,
" Vide de toute essence .

" C'est ainsi qu'un Bhikkhu de grande énergie
" Devrait considérer ses ensembles ,
" Continuellement , jour et nuit ,
" Pleinement instruit et attentif .

" Qu'il abandonne tous ses liens ,
" Pour bâtir son propre refuge et ,
" AGIR DANS SA QUETE DE L IMMORTALITE .
" Comme si son ESPRIT était embrasé . "


Lieux et parole d'éveil ; châpitre l'écume de l'océan . Marc Desmedt .
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Jeu 28 Aoû - 10:35

"Paroles, paroles..." chantait Dalida! A-t-elle atteint l'immortalité?
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Jeu 28 Aoû - 10:51

Abandonner tous ses liens pour bâtir son propre refuge : belle formule, et juste . Tant qu'on est relié à une religion, ou une théorie, on n'est pas dans sa "maison" et le ien est aléatoire . L'éveil, c'est arriver dans son propre refuge .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Jeu 28 Aoû - 10:57

gaston21 a écrit:"Paroles, paroles..."
bah, les poèmes et les allusions au sexe que tu postes régulièrement en sont aussi, et le sujet qu'ils traitent sont (pour moi) sans aucun intérêt.

Celles-ci au moins donnent à réfléchir.  Il faut juste dépasser le style déroutant pour nous, occidentaux, et se méfier des traductions (celui ci a l'air particulièrement mal traduit)


elaine
le mot "refuge" en bouddhisme est important.  L'engagement s'appelle "prise de refuge", mais ce n'est pas dans un refuge personnel.  Les 3 entités dans lesquelles on prend refuge sont
- le bouddha (=la qualité de l'éveillé": ce n'est donc pas une personne)
- le dharma (=l'enseignement)
- le shanga (la communauté)

Mais comme l'enseignement demande de ne pas croire à quelque chose avant de l'expérimenter soi-même, en effet, on arrive à une cheminement très personnalisé
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3497
Localisation : France sud-est

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par spin le Jeu 28 Aoû - 11:11

gaston21 a écrit:"Paroles, paroles..." chantait Dalida! A-t-elle atteint l'immortalité?
Elle était très amie et plus avec Arnaud Desjardins (Les chemins de la sagesse, etc.)... http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaud_Desjardins

à+

avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Jeu 28 Aoû - 11:12

De l'importance du langage, qui ne dit pas à autrui ce qui se dit en soi ! J'ai refusé de prendre refuge dans le bouddhisme, comme dans toute autre obédience . Je cherche "mon propre refuge" ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Jeu 28 Aoû - 11:18

je l'ai cherché aussi, pendant une vingtaine d'années, puis un jour j'ai ressenti le besoin de choisir un chemin, même imparfait, mais qui assure 3 choses qu'on n'a pas quand on chemine seul:
- la continuité. Dans un chemin solitaire, j'avais l'impression de rester au pied de la montagne, essayant plein de chemins sans monter bien haut
- l'occasion de se corriger grâce à un regard extérieur et
- la dynamique de groupe, les rituels en commun, qui sont un grand "plus" par rapport à une démarche solitaire.

Je dis cela pour moi, hein ! Je conçois tout à fait qu'on puisse ne pas en avoir besoin.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Jeu 28 Aoû - 13:23

LoganJ a écrit:Satori :

Donc la personnalité bien évidemment n'est pas la conscience merci pour cette précision.

Je pense qu'il ne peut ( bouddha ) enseigner le concept de Dieu directement
C'est sûr, parce que Dieu est au-delà du mental, le mental ne peut pas le saisir, il ne peut pas le comprendre. Conceptualiser Dieu, c'est en faire un objet mental, c'est prétendre conceptualiser l'inconceptualisable, et c'est donc s'en éloigner.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Jeu 28 Aoû - 15:48

Comme Leela , je pense que les trois points qu'elle soulève sont importants et j'ai beaucoup apprécié la dynamique de groupe, mais dans la recherche en commun, pas dans le rituel . Je n'ai pas suppporté ce dernier le jour où on m'a "bombardée" "maitresse de collège" dans une sectoune gentille par ailleurs . Je n'ai pas supporté le rituel, la pompe...la déférence des gens ... J'aime mieux les bouts de bancs du fond, qui permettent l'évasion.


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Jeu 28 Aoû - 16:01

la pompe et la vénération bigote me feraient aussi fuir. Dans les rituels que j'apprécie, qui peuvent être de n'importe quelle religion, c'est bien sûr leur profonde symbolique mais surtout le fait de "prier" (chanter, penser) en groupe. Les chants, en général très étudiés pour leur portée et leur effet sur l'esprit, n'ont pas le même effet en groupe, que seul.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Jeu 28 Aoû - 20:25

Paroles , mais là on utilise un langage écrit . Issu de la parole , issue de la pensée , issue de la conscience cosmique .

Le verbe de Bouddha ou de Jésus vient de cela .

Et la science pour l'instant considère que c'est une anomalie . Mais une autre science que c'est naturel .
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3497
Localisation : France sud-est

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par spin le Jeu 28 Aoû - 20:45

LoganJ a écrit:Et la science pour l'instant considère que c'est une anomalie . Mais une autre science que c'est naturel .
La science peut dire au mieux (ou au pire, question de point de vue) que c'est une anomalie. Elle n'est pas faite pour aller plus loin. Après, y a-t-il des anomalies ou pas, c'est une autre question.

à+

avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Jeu 28 Aoû - 22:00

Si elle n'est pas faite pour aller plus loin , qu'elle ne dise pas que ou plutôt affirme qu'il s'agit probablement de la fameuse ; (schizo ) .

Pourtant Spin , le docteur Francis Lefébure est allé plus loin que tu ne l'imagines et ça a marché Very Happy
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3497
Localisation : France sud-est

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par spin le Jeu 28 Aoû - 22:04

LoganJ a écrit:Pourtant Spin , le docteur Francis Lefébure est allé plus loin que tu ne l'imagines et ça a marché Very Happy
Je ne connais pas.

à+

avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Ven 29 Aoû - 6:25

On ne peut pas être au courant de tout , mais il est évident que le phosphénisme est un facteur d'importance majeure pour l'éveil de la conscience . Les Cathares savaient cela mais bien sûr les asuras bouffis de méchanceté les ont fait taire ; baillonnés .
Neutral
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Ven 29 Aoû - 7:37

Lefébure a eu sa petite notoriété . Le phosphénisme - j'ai pratiqué- amène à un état de conscience modifié, comme d'autres pratiques physiques . La conscience est un phénomène bizarre : on ne sait rien d'elle mais on s'en sert . Notre mécanisme de vivant est très largement automatique et inconscient. Nous sommes pilotés, pour les trois quarts de notre activité . Peut-être que le temps d'existence doit servir à devenir conscient... y compris de l'inconscient .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Hitori le Ven 29 Aoû - 22:55

Pour recentrer le fil, il me semble intéressant de mettre un extrait du livre de Jean-Paul Sartre « La nausée » (Gallimard, 1951), extrait que l’on ne s’attendrait pas à voir sous la plume d’un athée * existentialiste et qui ressemble fort à une expérience d’éveil que ne renierait pas un mystique, puisque probablement ce roman est autobiographique (ou du moins en partie).


« Tout d’un coup, d’un seul coup, le voile se déchire, j’ai compris, j’ai « vu »… La Nausée, je ne la subis plus… c’est moi… La rencontre du marronnier, je ne me rappelais plus que c’était une racine. Les mots s’étaient évanouis et, avec eux, la signification des choses… Les faibles repères que les hommes ont tracés à leur surface… Et puis, j’ai eu cette illumination… à l’ordinaire, « l’existence » se cache. Elle est là, autour de nous, en nous, elle est nous… l’existence s’était soudain dévoilée… elle avait perdu son allure de catégories abstraite. La racine… le banc… le gazon… tout ça s’était évanoui ; la diversité des choses, leur individualité, n’était qu’une apparence, un vernis ; ce vernis avait fondu… je pensais sans mots, sur les choses, avec les choses… sans rien formuler… je comprenais que j’avais trouvé la clé de l’« Existence »… j’ai fait l’expérience de l’« Absolu »… le monde des explications et des raisons n’est pas celui de l’existence… ce moment fut extraordinaire… Au sein même de cette extase, quelque chose de neuf venait d’apparaître… Combien de temps dura cette fascination ? J’étais la racine du marronnier ou, plutôt, j’étais tout entier conscience de son existence… le temps s’était arrêté… l’existence n’est pas une chose qui se laisse penser plus loin ; il faut que ça vous envahisse brusquement… mes yeux ne rencontraient jamais que ce plein ; ça grouillait d’existences qui se renouvelaient sans cesse et qui ne naissent jamais… l’arbre frissonnait mais le frisson n’était pas une qualité… c’était une chose, une chose-frisson se coulait dans l’arbre… tout était plein… tout était fait avec de l’existence… je me laissais aller… assommé par cette profusion d’êtres sans origine ; partout des éclosions, des épanouissements, mes oreilles bourdonnaient d’existence… »


Preuve s’il en est que l’éveil peut apparaître même où on l’attend le moins.

* Bien qu’il semble probable qu’à la fin de sa vie Sartre ait eu la foi. Peut être suite à ses états d’éveil, qui ont du certainement le questionner.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Sam 30 Aoû - 6:48

Saisissant passage, en effet . Il prouve que l'éveil ne nécessite pas la foi . C'est un état de conscience de l'existant non intellectuel .
On a escamoté les derniers écrits de Sartre, gênants pour son image de philosophe matérialiste . Je n'ai jamais pu me les procurer .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 30 Aoû - 6:50

intéressant !

Je pense même que si on cherche l'éveil, on ne le trouvera pas: la notion de le chercher ou de l'espérer est incompatible avec l'état, parce que c'est un acte de volonté (intellectuelle, donc) projeté dans le temps.

Il arrive "comme cela", et j'ai entendu plus de cas d'éveil spontanés chez des personnes qui ne le cherchaient pas, que chez des méditants, yogis, qui faisaient, "en connaisseurs", de longues dissertations à son sujet.

C'est même ce qui est enseigné: "il ne faut pas avoir de but, dans la méditation".
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 30 Aoû - 13:08

Hitori a écrit:Pour recentrer le fil, il me semble intéressant de mettre un extrait  du livre de Jean-Paul Sartre « La nausée » (Gallimard, 1951), extrait que l’on ne s’attendrait pas à voir sous la plume d’un athée * existentialiste et qui ressemble fort à une expérience d’éveil  que ne renierait pas un mystique, puisque probablement ce roman est autobiographique (ou du moins en partie).


« Tout d’un coup, d’un seul coup, le voile se déchire, j’ai compris, j’ai « vu »… La Nausée, je ne la subis plus… c’est moi… La rencontre du marronnier, je ne me rappelais plus que c’était une racine. Les mots s’étaient évanouis et, avec eux, la signification des choses… Les faibles repères que les hommes ont tracés à leur surface… Et puis, j’ai eu cette illumination… à l’ordinaire, « l’existence » se cache. Elle est là, autour de nous, en nous, elle est nous… l’existence s’était soudain dévoilée… elle avait perdu son allure de catégories abstraite. La racine… le banc… le gazon… tout ça s’était évanoui ; la diversité des choses, leur individualité, n’était qu’une apparence, un vernis ; ce vernis avait fondu… je pensais sans mots, sur les choses, avec les choses… sans rien formuler… je comprenais que j’avais trouvé la clé de l’« Existence »… j’ai fait l’expérience de l’« Absolu »… le monde des explications et des raisons n’est pas celui de l’existence… ce moment fut extraordinaire… Au sein même de cette extase, quelque chose de neuf venait d’apparaître… Combien de temps dura cette fascination ? J’étais la racine du marronnier ou, plutôt, j’étais tout entier conscience de son existence… le temps s’était arrêté… l’existence n’est pas une chose qui se laisse penser plus loin ; il faut que ça vous envahisse brusquement… mes yeux ne rencontraient jamais que ce plein ; ça grouillait d’existences qui se renouvelaient sans cesse et qui ne naissent jamais… l’arbre frissonnait mais le frisson n’était pas une qualité… c’était une chose, une chose-frisson se coulait dans l’arbre… tout était plein… tout était fait avec de l’existence… je me laissais aller… assommé par cette profusion d’êtres sans origine ; partout des éclosions, des épanouissements, mes oreilles bourdonnaient d’existence… »


Preuve s’il en est que l’éveil peut apparaître même où on l’attend le moins.

* Bien qu’il semble probable qu’à la fin de sa vie Sartre ait eu la foi. Peut être suite à ses états d’éveil, qui ont du certainement le questionner.
Je suis content de découvrir Sartre sous cet aspect, je ne savais pas tout ça. Effectivement, son témoignage est aussi limpide que le saisissement qu'il décrit. Après avoir écrit tout ce qu'il a écrit, ça a dû lui faire drôle... Laughing
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Hitori le Sam 30 Aoû - 15:25

Satori a écrit:Je suis content de découvrir Sartre sous cet aspect, je ne savais pas tout ça. Effectivement, son témoignage est aussi limpide que le saisissement qu'il décrit. Après avoir écrit tout ce qu'il a écrit, ça a dû lui faire drôle...

Ben ouais, l’ostracisme à joué en plein et cet aspect de la personnalité de Sartre a été occulté. Il est fort possible que Sartre ait commencé à douter vers les années 70 ( et peut être même avant) et il  s’en était même confié à sa compagne Simone de Beauvoir en lui disant que cette pensée n’était pas trop claire dans son esprit…..mais il cantonnait cela à la sphère privée.

En 1980, il l’affiche au grand jour. Le Nouvel Observateur a publié les interviews qu’il a eu avec Pierre Victor ( Benny Lévy) son secrétaire et confident, dans lesquelles il affirme sa foi en un principe créateur…..Il dit en substance :

« Je ne pense pas être le résultat d’un pur hasard, de simple poussière de l’univers mais plutôt quelqu’un qui a été attendu, préparé. En bref, un être que seulement un créateur aurait pu créer; Et cette idée d’une main créatrice se réfère à Dieu »

Bien sûr, ce fut un tollé de rejet de la part de ses partisans qui le traitèrent de vieillard sénile, et même de sa compagne (SDB) qui écrira dans « La cérémonie des adieux » :

« Comment peut-ton expliquer cet acte sénile d’un traître ?………  Tous mes amis, tous les sartriens et tous les éditeurs de la revue “les temps modernes” (revue fondée par Sartre) me supporte dans ma consternation »


Oui, oui…..qui veut tuer son chien l’accuse de la rage…..n’empêche que le père fondateur d’une branche de l’athéisme , qui retourne sa veste………  dur, dur à avaler pour ceux qui ne supportent pas la remise en question de leur dogme. Very Happy
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 30 Aoû - 16:17

Hitori a écrit:
Satori a écrit:Je suis content de découvrir Sartre sous cet aspect, je ne savais pas tout ça. Effectivement, son témoignage est aussi limpide que le saisissement qu'il décrit. Après avoir écrit tout ce qu'il a écrit, ça a dû lui faire drôle...

Ben ouais, l’ostracisme à joué en plein et cet aspect de la personnalité de Sartre a été occulté.
Bizarre que notre ami Onfray, le grand redresseur de vérité historique (cf son livre sur Freud), n'écrive pas un bouquin pour apprendre au grand public que Sartre a fini dans le mysticisme. Laughing

Hitori a écrit:Il est fort possible que Sartre ait commencé à douter vers les années 70 ( et peut être même avant) et il  s’en était même confié à sa compagne Simone de Beauvoir en lui disant que cette pensée n’était pas trop claire dans son esprit…..mais il cantonnait cela à la sphère privée.

En 1980, il l’affiche au grand jour. Le Nouvel Observateur a publié les interviews qu’il a eu avec Pierre Victor ( Benny Lévy) son secrétaire et confident, dans lesquelles il affirme sa foi en un principe créateur…..Il dit en substance :

« Je ne pense pas être le résultat d’un pur hasard, de simple poussière de l’univers mais plutôt quelqu’un qui a été attendu, préparé. En bref, un être que seulement un créateur aurait pu créer; Et cette idée d’une main créatrice se réfère à Dieu »

Bien sûr, ce fut un tollé de rejet de la part de ses partisans qui le traitèrent de vieillard sénile, et même de sa compagne (SDB) qui écrira dans « La cérémonie des adieux » :

« Comment peut-ton expliquer cet acte sénile d’un traître ?………  Tous mes amis, tous les sartriens et tous les éditeurs de la revue “les temps modernes” (revue fondée par Sartre) me supporte dans ma consternation »


Oui, oui…..qui veut tuer son chien l’accuse de la rage…..n’empêche que le père fondateur d’une branche de l’athéisme , qui retourne sa veste………  dur, dur à avaler pour ceux qui ne supportent pas la remise en question de leur dogme. Very Happy
C'est gé-nial ! Laughing Je comprends mieux pourquoi Simone de Beauvoir a dit (paraît-il) que Sartre était un très mauvais coup. La pauvre, elle a dû se sentir complètement cocue...
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Sam 30 Aoû - 17:48

Un très mauvais coup? Jalousie de femme! Moche comme il était, ce n'était pas son visage qui attirait ces dames, mais peut-être une caractéristique physique que la bonne morale nous interdisait à l'époque de mentionner. De nos jours:
""Tout fait nombre...Voilà commencement de chère et de festin, mettons-le en notre gibecière!" dit le poète!
Il est bien possible que Sartre, comme tant d'autres, soit tombé dans une sorte de mysticisme relié à la sénilité.  Ca arrive, même aux gens d'une intelligence exceptionnelle.
Le phosphénisme? Elaine, raconte! J'ai bien envie d'essayer! Je ne remets en aucune façon en doutecette impression d'Eveil; mais je le relie surtout à l'intervention du cerveau droit qui prend avantage sur notre cerveau gauche, celui qui règle nos activités journalières. Dans certaines circonstances exceptionnelles et accidentelles ou par une ascèse longue et appropriée, peut-on donner priorité à ce cerveau droit? Sans doute.
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Hitori le Sam 30 Aoû - 21:47


Satori a écrit:Bizarre que notre ami Onfray, le grand redresseur de vérité historique (cf son livre sur Freud), n'écrive pas un bouquin pour apprendre au grand public que Sartre a fini dans le mysticisme.

Ah mais il a écrit sur Sartre et Beauvoir, en les descendant en flèche et en les mettant plus bas que terre.

Voici la chronique mensuelle N° 99 d’août 2013 de son site:

LA NAUSEE DE SARTRE –

« L’Ecole Normale Supérieure a organisé il y a peu une « Nuit Jean-Paul Sartre » – bonne idée, la nuit va bien à ce penseur de la haine, du mépris, de la vengeance, à l’homme qui jouissait d’envoyer les autres au combat pour couper les génitoires des bourgeois, mais, couard à souhait, a toujours pris soin de ne jamais joindre le geste à la parole et de rester bien au chaud dans les cafés de Saint-Germain. Ce philosophe qui voyait des dictateurs chez les démocrates et des démocrates chez les dictateurs, cet ultra-bolchevique qui vomissait le social-démocrate, mais se prosternait et baisait les pieds du premier dictateur venu, pourvu qu’il se dise de gauche, cet homme qui écrivit dans une revue collabo, fit travailler Beauvoir à Radio-Vichy quelques semaines avant le débarquement et produisit, ensuite, une théorie de l’engagement, ce fielleux qui fit en 1972 l’éloge de la peine de mort pour raisons politiques et regrettait qu’en 1793 il n’y eut pas eu plus de guillotinés, cette girouette qui crut un temps que les Juifs n’existaient pas et étaient une invention des antisémites, puis qui trouvait que les palestiniens avaient raison de les exterminer, avant d’affirmer, pensant sous lui, qu’ils étaient la vérité messianique de toute révolution, cette figure emblématique de l’intellectuel français telle que Paris nous la fabrique, avait en effet bien besoin de l’ENS, du haut-parleur de France-Culture, de la caution d’Alain Badiou et de quelques autres sartrophiles, sartrolâtres, sartrologues, pour apparaître sous les traits du grand homme, grand penseur, grand philosophe, grand intellectuel… »


gaston a écrit:Il est bien possible que Sartre, comme tant d'autres, soit tombé dans une sorte de mysticisme relié à la sénilité. Ca arrive, même aux gens d'une intelligence exceptionnelle.

Oui, c’est possible, comme il est possible que son questionnement l’ait poursuivi toute sa vie, mais que pris dans les rets qu’il avait lui-même tissés, il lui était difficile de l’avouer et que ce ne soit qu’au soir de sa vie qu’il se soit libéré.

.....mais je le relie surtout à l'intervention du cerveau droit qui prend avantage sur notre cerveau gauche.....

Ho gaston ! J\'y crois pas C’est à se demander si tu lis les réponses des autres…. cela doit faire 10 000 fois qu’on te dis que cerveau droit/ cerveau gauche, c’est un » neuromythe »….il n’y a pas d’asymétrie fonctionnelle du cerveau, les deux hémisphères travaillent en collaboration et non en opposition ( un peu comme Satori et moi Very Happy )…….mais bon, continue de le croire si cela te chante.

avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Dim 31 Aoû - 7:50

Je reconnais , dans la prose d'Onfray, le besoin compulsif de démolir tout ce qui risque de le dépasser d'une tête, cerveau droit et cerveau gauche réunis .
Ils collaborent , évidemment et peuvent en cas de séparation accidentelle ou provoquée se suppléer partiellement . En fait on les distingue surtout parce que le site de la parole est à gauche . Mais, psychiquement, on évoque surtout deux facultés complémentaires humaines: la sensibilité et la raison . Inséparables : un rationnel sans sentiment est insensible à l'émotion qui fait agir le sensitif san raison n'importe comment .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Dim 31 Aoû - 10:39

Si vous voulez trouver des "nids" d'éveillés, regardez en replay le docu." Des trains pas comme les autres", passé sur France 5 hier à 18 H05. La Grèce. En plus des images à couper le souffle, vous découvrirez les monastères des Météores; des bonnes soeurs qui effectivement semblent vivre ailleurs que sur notre bonne terre! Et des gens simples qui se dopent aux icônes et marchent ensuite tranquillement sur les braises. J'avais peur même que la mamie bien grasse qui s'y aventurait ne prenne feu! La graisse est inflammable! Même pas les pieds brûlés! Là aussi un phénomène étrange!
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 31 Aoû - 10:48

hum... quel rapport avec le sujet ? Tu pourrais expliquer ?
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Dim 31 Aoû - 11:05

Le mysticisme a des effets physiques , tels qu'il est rapporté, sans trucages .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 31 Aoû - 11:10

Hitori a écrit:
Satori a écrit:Bizarre que notre ami Onfray, le grand redresseur de vérité historique (cf son livre sur Freud), n'écrive pas un bouquin pour apprendre au grand public que Sartre a fini dans le mysticisme.  

Ah mais il a écrit sur Sartre et Beauvoir, en les descendant en flèche et en les mettant plus bas que terre.
Ouais, Onfray a fait du Onfray, il ne risquait pas d'évoquer les accès de pleine conscience de Sartre. On ne peut pas transformer un âne en cheval de course.

Comme dit Elaine, c'est compulsif chez lui de tirer à boulets rouges. Pourtant il ne devrait pas en vouloir comme ça à Sartre ce brave homme : nous n'avons pas de libre arbitre ! Comment Onfray peut-il reprocher leurs actes à certains, alors qu'il certifie par ailleurs que nos actes sont le résultat exclusif des processus électrochimiques ayant lieu dans notre cerveau ? Comment peut-il prétendre que sa philosophie matérialiste est justifiée, alors que son matérialisme est un déterminisme issu directement de ses neurones sur lequel il n'a aucune prise ?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12970

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Dim 31 Aoû - 12:58

Hitori a écrit:Oui, c’est possible, comme il est possible que son questionnement l’ait poursuivi toute sa vie, mais que pris dans les rets qu’il avait lui-même tissés, il lui était difficile de l’avouer et que ce ne soit qu’au soir de sa vie qu’il se soit libéré.

je suis plutôt pour la deuxième possibilité , c'est trop facile de traiter quelqu'un de fou ou de sénile quand son opinion ne nous convient pas

et oui , j'avais aussi noté l'idée reçue qui ne quitte pas gaston à propos du cerveau droit ou gauche
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Dim 31 Aoû - 17:08

lola83 a écrit:
Hitori a écrit:Oui, c’est possible, comme il est possible que son questionnement l’ait poursuivi toute sa vie, mais que pris dans les rets qu’il avait lui-même tissés, il lui était difficile de l’avouer et que ce ne soit qu’au soir de sa vie qu’il se soit libéré.

je suis plutôt pour la deuxième possibilité , c'est trop facile de traiter quelqu'un de fou ou de sénile quand son opinion ne nous convient pas

et oui , j'avais aussi noté l'idée reçue qui ne quitte pas gaston à propos du cerveau droit ou gauche  

Et pourtant ce que je dis est prouvé scientifiquement; à croire que l'Eveil obscurcit...J'ai cité les p'tites soeurs des Météores; elles sont heureuses dans leur monde intérieur et c'est très bien; mais qu'apportent-elles à la Société? Nib! Du vent!
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 31 Aoû - 17:21

Ce qui est prouvé "scientifiquement", c'est que n'importe qui peut marcher sur les braises sans être blessé: il suffit d'aller assez vite.

Il faut être bien naïf pour y voir un signe d'éveil spirituel ! PTDR

C'est vraiment n'importe quoi... J\'y crois pas


Explication rationnelle de la marche sur le feu
Le chercheur Carlos Fonseka enquêta lui aussi sur ce phénomène et se rendit à Ceylan. Il découvrit que les participants ne restaient que trois secondes en moyenne dans le feu et qu’ils traversaient en dix pas.

Donc, la plante des pieds ne reste pas plus d'une seconde au contact du feu. Ce contact, très bref, explique en grande partie l'absence de brûlure.
Cela explique d'ailleurs pourquoi ces marcheurs ne sont pas affectés par le feu du brasier mais ne supportent pas la brûlure d'une cigarette.

Il s’aperçut aussi que les marcheurs étaient habitués à marcher pieds nus et que leur plante de pied était très dure. Une corne aux pieds très épaisse constitue une excellente protection.
 LIEN
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par geveil le Mar 10 Fév - 22:24

LoganJ a écrit: Essayez d'imaginer que votre psychée meurt vous n'y arriverez pas .
Si, j'y arrive très bien. Il fut un temps où je trouvais cela révoltant, scandaleux, inadmissible, révoltant. Maintenant, j'ai toujours les mêmes sentiments, mais je suis résigné.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Mar 10 Fév - 22:43

On peut tout imaginer , même l'inimaginable . Mais on ne peut concevoir l'anéantissement de sa propre conscience , car à un moment donné on imagine que plus rien n'existe que l'on est plus et que pas une once de lumière de souvenir existe encore , à vrai dire plus rien ; "n'est" . C'est bien sûr pour toi concevable , mais absolument pas pour moi c'est un non sens total il n'y a aucune faille qui m'indique que ma conscience disparaîtra . Pourquoi ? parce que ma conscience est immortelle et j'en suis convaincu ça c'est de la foi , et tu ne pourras jamais me faire changer d'avis . jocolor
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Mar 10 Fév - 22:47


j'arrive aussi à l'imaginer, c'est comme quand je m'endors... il n'y a plus rien.

Mais c'est pas pour ça que c'est comme ça ! Content
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par geveil le Mar 10 Fév - 23:08

LoganJ a écrit: parce que ma conscience est immortelle et j'en suis convaincu ça c'est de la foi , et tu ne pourras jamais me faire changer d'avis . jocolor
Peu importe que tu changes ou non d'avis, par contre, il m'importe que tu n'écrives pas " Personne ne peut imaginer sa fin" ou quelque chose comme ça.
D'ailleurs, en fait, je m'en f..., ces joutes verbales sont un jeu, mais un jeu qui m'amuse de moins en moins.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 14 Fév - 17:57

LoganJ a écrit:On peut tout imaginer , même l'inimaginable . Mais on ne peut concevoir l'anéantissement de sa propre conscience , car à un moment donné on imagine que plus rien n'existe que l'on est plus et que pas une once de lumière de souvenir existe encore , à vrai dire plus rien ; "n'est" . C'est bien sûr pour toi concevable , mais absolument pas pour moi c'est un non sens total il n'y a aucune faille qui m'indique que ma conscience disparaîtra . Pourquoi ? parce que ma conscience est immortelle et j'en suis convaincu ça c'est de la foi , et tu ne pourras jamais me faire changer d'avis . jocolor
Un grand merci Longanj, de ta réponse .
Tout d'abord je tiens à ,te rassurer il n'est pas question pour moi de te faire changer d'avis , comme je le dis souvent si cela te convient c'est le principal .

Par contre cela fait des mois voire de années que je vous explique que le besoin de croire( la foi), est liée à cette impossibilité qu'à l'homme d'imaginer sa finitude , cela lui est totalement insupportable  tu l'exprimes fort bien d'ailleurs . Et cette peur , cette angoisse , totalement impossible à maitriser , l'amène à se raccrocher naturellement aux organisations humaines qui apportent des réponses eschatologiques à savoir les religions, et sectes .

Vous le niez pour la plus part, certains m'insultent à ce sujet, et étrangement comme tu viens de le faire , au détours d'un échange vous avouez  indirectement , cette réalité .

Pourquoi ce déni ? Je te pose la question simple , pourquoi refuser de  le comprendre ?
Réponse :  l'admettre c'est détruire les fondements même de la foi !!!

Raison pour laquelle je dis régulièrement qu'il y a d'autres méthodes pour atténuer cette angoisse naturelle, sans compter garder sa foi pour soi, sans chercher à la partager comme tu le fais .

Car le problème fondamental d'utiliser la foi, ou la religion, pousse certains à vouloir imposer la leur aux autres, et de fait est sources de nombreux excès !!!

Encore un grand merci pour ta réponse, et les messages mis en gras .

qui confirme involontairement les propos que je vous tiens, et que vous refusez d'écouter.

Amicalement
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Dim 15 Fév - 8:24

Le sommeil n'est pas l'abolition de la conscience, mais l'accès à l'inconscient, bien plus vaste territoire où plongent nos communes racines . Ce qu'on appelle cerveau gauche est une extension de la constatation des aires logiques plus importantes dans le cerveau gauche, d'où partent les connexions qui se croisent pour agir sur le côté droit, généralement prioritaire dans la vie pratique . Mais les deux hémisphères se suppléent, l'un venant au secours de l'autre, en cas de panne . Droitier, on peut apprendre à écrire de la main gauche ...
La discussion sur Sartre et Onfray démontre la mauvaise foi des "amis" trahis par la tardive conversion au judaïsme, sous l'action de ses discussions avec Béni Levy . On comprend les choses différemment, en vieillissant mais le gâtisme va plutôt vers l'exacerbation des acquis automatiques .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 15 Fév - 8:32

Le sommeil n'est pas l'abolition de la conscience, mais l'accès à l'inconscient, bien plus vaste territoire où plongent nos communes racines .
je parlais de la sensation de sombres dans le sommeil, où je n'ai plus conscience de rien, même pas de mon inconscient puisque je ne me souviens pas de mes rêves, c'était juste pour répondre à Logan.

Il paraît qu'avec un certain entraînement, on peut rester conscient pendant le sommeil: quelqu'un d'entre vous en a déjà entendu parlé, ou expérimenté ?
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par geveil le Dim 15 Fév - 8:49

Dan, ton texte est excellent, bien écrit, et pour le coup, j'ai pris plaisir à le lire. Tu dis que c'est la peur de notre finitude qui nous pousse à croire en quelque chose. Et je le pense aussi, mais la croyance n'est pas la foi( Cf. mon post " croyance et foi" que tu pourras trouver grâce au pavé " rechercher").
Maintenant qu'il existe une âme individuelle qui subsiste après la mort, j'ai du mal à y croire, quel serait son support? Ça ne veut pas dire que ne n'est pas possible, il y a tant de choses que nous ignorons, et ça, c'est toi qui devrais l'admettre.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par elaine 23 le Dim 15 Fév - 9:20

La physique quantique permet de suggérer que le support du matériel est...immatériel . C'est la matière qui devient virtuelle: plus tangible, mais réelle et susceptible de se re-matérialiser ... ça permet plein d'extrapolations intéressantes . Si je casse l'ordi, je ne peux plus communiquer avec vous mais je ne suis pas morte .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 15 Fév - 10:11

Leela a écrit:
j'arrive aussi à l'imaginer, c'est comme quand je m'endors... il n'y a plus rien.

Mais c'est pas pour ça que c'est comme ça !  Content  
Un expérience intéressante dans ce domaine , car le sommeil c'est en definitive la sensation du cerveau au repos.
Avez vous subit une anesthésie totale ? Le trou noir, pas de bruit, pas de rêve, pas de sensation, pas de notion de temps !!!! On arrête tout , et on se réveille sans être capable de dire le temps que cela a duré, avec strictement aucun souvenir , même si l'anesthésie a durée des heures . C'est assez fabuleux comme sensation , rien strictement rien .
amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 15 Fév - 10:18

ce que tu dis là, Dan, c'est exactement ce que je ressens quand je dors.
Je ne vois pas où sont les "sensations fabuleuses" là dedans, puisqu'il n'y en a pas...
(Oui, j'ai subit une anesthésie totale)


PS c'est vrai que tu écris correctement maintenant, ça fait plaisir, et montre que tu en es parfaitement capable.  Merci, du coup j'ai déjà plus envie de te lire, puisque les fautes nombreuses étaient une des raisons pour lesquelles je ne te lisais plus (j'ai moi-même une orthographe trop "fragile" que pour supporter de mauvais exemples)


Dernière édition par Leela le Dim 15 Fév - 11:13, édité 1 fois (Raison : orthographe !)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Dim 15 Fév - 11:09

elaine 23 a écrit:La physique quantique permet de suggérer que le support du matériel est...immatériel  . C'est la matière qui devient virtuelle: plus tangible, mais réelle et susceptible de se re-matérialiser ... ça permet plein d'extrapolations intéressantes . Si je casse l'ordi, je ne peux plus communiquer avec vous mais je ne suis pas morte .

C'est là, à mon avis, le noeud de l'affaire. Depuis des millénaires, l'homme a fondé tout son savoir sur l'existence de la matière; c'est même de la matière que surgissait l'esprit, la conscience. Et encore de nos jours, on n'arrive pas à remplacer cette très ancienne conception par celle qui
rejette la matière comme primordiale et qui ne la considère plus que comme un condensé de l'énergie. C'est pourquoi je considère que Einstein et ses associés devraient être consacrés comme les meilleurs théologiens et philosophes de l'ère moderne! Il faut tout remettre en question et ne plus raisonner que dans cette perspective. Et beaucoup de mystères et d'interrogations prennent un aspect nouveau.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 15 Fév - 18:18

Leela a écrit:ce que tu dis là, Dan, c'est exactement ce que je ressens quand je dors.
Je ne vois pas où sont les "sensations fabuleuses" là dedans, puisqu'il n'y en a pas...
(Oui, j'ai subit une anesthésie totale)
C'est simple pourtant s'endormir se réveiller sans avoir eu l'impression de temps qui passe , le véritable trou noir .
Amicalement

avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 15 Fév - 18:22

dan 26 a écrit:
Leela a écrit:ce que tu dis là, Dan, c'est exactement ce que je ressens quand je dors.
Je ne vois pas où sont les "sensations fabuleuses" là dedans, puisqu'il n'y en a pas...
(Oui, j'ai subit une anesthésie totale)
C'est simple pourtant s'endormir se réveiller sans avoir eu l'impression de temps qui passe , le véritable trou noir .
Amicalement

???? je ne comprends pas ton intervention. Tu ne fais que répéter ce que j'ai dit... et cela, en contradiction avec ton post auquel je répondais...

Décidément, si l'orthographe s'est améliorée, il y a encore de sérieux problèmes... scratch
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 15 Fév - 18:50

Leela a écrit:


???? je ne comprends pas ton intervention.   Tu ne fais que répéter ce que j'ai dit... et cela, en contradiction avec ton post auquel je répondais...

Décidément, si l'orthographe s'est améliorée, il y a encore de sérieux problèmes...  scratch  
C'est pourtant simple à comprendre, quand tu dors tu rêves, et vois le temps passer .
Sous anesthésie c'est le véritable trou noir sans strictement aucune sensation , de temps .
amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 15 Fév - 18:52

donc tu n'as pas lu ce que j'ai écris, comme d'hab, sinon tu ne dirais pas ça.  Pourtant, c'est dans le texte que tu as mis en "quote".

Bon, on perd son temps, là: en 3 posts seulement, on tourne déjà en rond dans un dialogue de sourds...

Tu es vraiment le champion  PTDR


  bye.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 15 Fév - 22:45

Il paraît qu'avec un certain entraînement, on peut rester conscient pendant le sommeil: quelqu'un d'entre vous en a déjà entendu parlé, ou expérimenté ? _._._._._._._._._._._._ a écrit:Leela

Oui on peut rester conscient dans le sommeil . Ou reprendre conscience en plein sommeil , et se retrouver dans un plan astral . On peut avoir conscience d'être réellement dédoublé .
Je confirme , sans être un spécialiste de ce sport .

Dan26 :

Je n'ai aucune réponse à te donner pour la voir retordue dans tous les sens Neutral
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 15 Fév - 22:55

LoganJ a écrit:

Dan26 :

Je n'ai aucune réponse à te donner pour la voir retordue dans tous les sens Neutral

Comment veux tu que je torde tes réponses, je ne fais que mettre en avant tes contradictions, ou tes non réponses .
Donc je confirme tu te défiles , pourtant la question était simple : Pourquoi ce déni ? Je te pose la question simple , pourquoi refuser de le comprendre ? .


Leela a écrit:

Je dis cela pour moi, hein !  Je conçois tout à fait qu'on puisse ne pas en avoir besoin.
mais que dis tu là ferais tu du dan ? Laughing Laughing Laughing

amicalement


Dernière édition par dan 26 le Dim 15 Fév - 23:36, édité 2 fois

Contenu sponsorisé

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 23:51