LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Témoignage d'un éveil spontané

Partagez
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 28 Juin - 11:41

Leela a écrit:
Une hypothèse à la gaston
en effet: mal documentée, véhiculant des idées fausses: la spécialisation des deux hémisphères n'existe pas comme il le décrit, c'est cela qui a été prouvé scientifiquement.
Ce n'est pas aussi manichéen que ça : les deux hémisphères ne sont pas identiques. On observe bien une propension du cerveau droit pour les activités dites « intuitives » comme l'art, et une propension du cerveau gauche pour les activités dites « cartésiennes » comme les maths (je simplifie). Ce sont bien des observations : chez un poète en train de créer, l'hémisphère droit est plus actif que l'hémisphère gauche, et réciproquement chez un matheux. D'ailleurs la psychologie et les sciences de la communication ne se privent pas de mettre l'accent dessus, quand par exemple on apprend à quelqu'un à repérer ses schémas inconscients.

Mais on observe aussi, du fait de la plasticité, que le cerveau est capable de modifier son fonctionnement et de remplacer certaines zones par d'autres pour le même type d'activité. les AVC sont l'exemple typique : lorsqu'un patient a perdu l'usage du langage parce que la zone dédiée est cramée, il peut développer une autre zone du cerveau pour redévelopper l'aptitude du langage.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 28 Juin - 12:01

gaston21 a écrit:Tout ça me laisse rêveur. Je puis descendre en moi-même et me ressentir en profondeur sans même avoir recours à une image. La conscience n'a pas besoin d'image pour exprimer sa présence.
La caractéristique de l'identification à la forme (l'état de conscience le plus répandu actuellement), c'est de confondre son identité avec l'image mentale que l'on a de soi-même : mon corps, mon histoire personnelle, mes croyances, mes convictions, mon statut social, ma culture, mes possessions matérielles, mes préférences etc.

Autrement dit, au lieu d'avoir conscience d'être l'Indicible, nous croyons être une personne. On le vit comme tel au jour le jour, même si on a des croyances spirituelles par ailleurs.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 28 Juin - 12:15

Satori a écrit:Ce n'est pas aussi manichéen que ça
c'est bien ce que j'ai voulu dire: en réalité, c'est plus complexe et plus "plastique" de d'attribuer l'exclusivité d'un hémisphère à UN rôle et l'autre exclusivement à l'autre, comme cela a été la mode tout un temps.

Note que cette idée a été utile, cela a aider à faire comprendre les deux modes de fonctionnement, incompatibles: on est soit dans l'un, soit dans l'autres. On devrait parler de mode de fonctionnement intuitif (?) ("cerveau droit") ou mental ("cerveau gauche").
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 28 Juin - 12:42

Leela a écrit:
Satori a écrit:Ce n'est pas aussi manichéen que ça
c'est bien ce que j'ai voulu dire: en réalité, c'est plus complexe et plus "plastique" de d'attribuer l'exclusivité d'un hémisphère à UN rôle et l'autre exclusivement à l'autre, comme cela a été la mode tout un temps.

Note que cette idée a été utile, cela a aider à faire comprendre les deux modes de fonctionnement, incompatibles: on est soit dans l'un, soit dans l'autres.  On devrait parler de mode de fonctionnement intuitif (?) ("cerveau droit") ou mental ("cerveau gauche").
Même s'il est vrai que la plasticité relativise beaucoup les rôles des deux hémisphères, il est vrai aussi que les modes de fonctionnement (logique ou analogique) sont associés à la prédominance d'un hémisphère sur l'autre. C'est un phénomène maintes fois observé. Après, l'idéal est l'équilibre entre les deux modes de fonctionnement. Il y a des scientifiques (peu) qui sont aussi peintres ou poètes : là on touche à cet équilibre. Il y en a d'autres qui sont complètement déséquilibrés (dan pour ne pas le citer). Et puis il y a plein de gens entre les deux.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Sam 28 Juin - 12:59

tiens, je pensais au contraire qu'il y avait beaucoup de scientifiques qui ont aussi une occupation artistique (musique, ou autre), surtout chez les chercheurs.

Après, l'idéal est l'équilibre entre les deux modes de fonctionnement.
oui, mais ils sont alternés: impossible d'être dans les deux à la fois, on bascule de l'un à l'autre.
Donc pour moi l'idéal serait de pouvoir commander ce "basculement", parce que parfois j'ai vraiment du mal à quitter le mode "mental", d'autres fois, ça va tout seul, surtout quand je passe par une phase de travail manuel, qui me "vide" les pensées beaucoup plus efficacement que la méditation, qui a plutôt tendance à les exacerber.

Alors, on peut utiliser le "mode" qui convient le mieux à ce qu'on veut faire, un artiste restant le plus souvent en mode intuitif.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Le Repteux le Sam 28 Juin - 16:54

Satori a écrit:La seule chose qu'il est possible de faire, c'est de sentir que nous ne sommes pas nos pensées, de les observer, de mettre une distance entre nous et la pensée au lieu de rester le nez collé dessus comme si elles étaient nous. C'est à cette seule condition que le flux des pensées commence à ralentir, et on commence à prendre conscience de l'espace indicible qu'il y a entre deux pensées.
S'il y en a un ici qui regarde ses pensées passer, c'est bien moi. Je n'arrête pas de dire que nos pensées sont le fruit du hasard provoqué par le mécanisme même qui les induit. Pour moi, nos pensées se développent toutes seules, elles s'entretiennent les unes les autres, et elles répondent toutes seules aux pensées des autres. Oups, il y en a justement une qui vient de s'échapper, mais elle n'a pas fait exprès!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Sam 28 Juin - 17:49

Je rappelle une nouvelle fois le livre du Dr Jill Bolte Taylor, "Voyage au-delà de mon cerveau".
Neuro-anatomiste, donc connaissant bien toutes les arcanes du fonctionnement cérébral, elle a été victime d'une hémorragie très grave dans l'hémisphère gauche. Déconnectée complètement de la zone "raisonnement, calcul etc..., elle s'est retrouvée instantanément au "paradis" ( malgré de très fortes douleurs).
"...Votre énergie se diffuse à tout ce qui vous entoure. Voilà que vous atteignez les dimensions de l'Univers! La petite voix qui vous rappelle qui vous êtes et où vous habitez se tait. Vous oubliez les dimensions qui vous ont façonné au cours des ans. La plénitude de l'instant présent vous absorbe tout entier. Tout, y compris la force vitale à l'oeuvre en vous, rayonne d'énergie à l'état pur. Mû par une curiosité enfantine, votre esprit découvre la possibilité inédite de baigner dans une mer d'euphorie et votre coeur connait enfin la paix...Mon hémisphère droit a exulté de se découvrir associé au flux de l'éternel. Je ne me sentais plus isolée ni seule au monde. Mon âme en expansion atteignait les dimensions de l'Univers entier en s'ébattant allègrement dans un océan sans bornes..."
Je ne doute pas que des méthodes de méditation et de recueillement pratiquées à long terme, et sans doute d'ailleurs des drogues, puissent donner la priorité au cerveau droit au détriment du cerveau gauche. N'est-ce-pas le but que cherchent nos moines et nonnettes?  Reste à savoir s'il vaut mieux privilégier le cerveau du chercheur et du savant ou celui du Bouddha assis...Mon choix est vite fait.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 28 Juin - 22:55

Satori a écrit:


dan 26 a écrit:Je reconnais que c'est moins poétique , mais bon !!!
On voit que ça te tiens très à cœur l'absence de poésie. Un monde froid et dénué de sens, ça c'est le pied !
Ce n'est pas le pied cela me convient c'est tout!!Où est le problème ? ,
Depuis que je suis sur les forums, je dis que certains ont besoin de merveilleux, de poésie, et d'autres pas !!!Et je rajoute toujours.......... où est le problème ?
Seriez vous arrivé au point, au travers de vos besoins de croire de ne pas admettre des avis différents ?
amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Sam 28 Juin - 23:12

[quote="Satori]Le gras souligné montre ton incompréhension : il n'y a pas d'états de conscience « normaux », ou autrement dit, il n'y a que des états de conscience modifiés.

tu n'as pas lu attentivement "cette sensation d'état modifié" , es tu aller voir le definition des pays enthéogène avant de répondre !!!!

La colère est un état de conscience sans aucun rapport avec le sentiment amoureux par exemple
.
non désolé la colère est une réaction
Toute la journée, nous vivons des dizaines d'états de conscience différents ;

tu mélanges tout désolé , etat de conscience et réaction par rapport à une situation


dan 26 a écrit:il est intéressant aussi de voir , les travaux qui ont été faits dans ce domaine, sur les fameux "mystiques", (le Dalaï Lama par exemple ) dans le domaine de ces sciences , toutes ces sensations sont issues du cerveau . étrange n'est ce pas ?
C'est profondément inexact, ça c'est un cliché de comptoir. Je suis impressionné par ton absence totale d'humilité face à des sujets dont tu ignores tout : les expériences menées avec le Dalaï Lama (et avec d'autres méditants) montrent au contraire que c'est la méditation qui génère une modification du fonctionnement et de la chimie du cerveau. Tu inverses la cause et la conséquence.

Et alors c'est exactement ce que je dis la méditation poussée permet de secreter des dorgues dans le cerveau, qui donne cette impression . Impression que l'on peut atteindre avec des drogues enthéogènes . aller une source non orienté le monde des religions, numero 51 page 36 à 41. Le pouvoir des hallucinogènes, témoignage d'un voyageur du sacré, et nouvelles frontières de la conscience !!! Et on en reparle si tu veux . Tout y est avec précision r,


Ça fonctionne dans les deux sens : modifier le cerveau (et/ou sa chimie) via un accident (ou une prise de drogue) va modifier l'état de conscience. Et modifier l'état de conscience (via la méditation ou n'importe quelle technique) va modifier le fonctionnement du cerveau. Ça s'appelle la plasticité : même le simple fait de faire du tennis tous les jours modifie le fonctionnement du cerveau. Toutes les activités modifient le fonctionnement du cerveau.
peu importe cela donne cette impression d'absolu, de cosmos, de presence en nous de se rapprocher de dieu , où est le problème ?


Enfin, ce qui caractérise l'expérience spirituelle, c'est sentir la Présence qui est en nous (que Yolande appelle le « silence »). Ça c'est un truc bouleversant, une prise de conscience qui s'impose comme une évidence absolue, et qui rend tout le reste absolument insignifiant.
Tout à fait mais ce n'est qu'n ressenti emis par notre cerveau !!! Comem la méditation transcendantale

Or, ressentir la présence n'arrive JAMAIS lors d'une prise de drogue... et pour cause : comme l'a dit Leela, (en général) la prise de drogue obscurcit la conscience, alors que l'expérience spirituelle éclaircit la conscience.

Non désolé, va voir les effets des drogues dites enthéogènes , et on en reparle si tu veux !!!

Ce sont deux processus opposés, sauf exception, mais ces exceptions concernent des drogues spécifiques utilisées dans un cadre spécifique de technique énergétique, ce qui n'a rien à voir avec les toxicos qui s'envoient en l'air.
Tout a fait faire le distingo avec drogue enthéogène et hallucinogène je suis d'accord .


dan 26 a écrit:il n'y aurait donc aucun effet de transcendance , mais plutôt d'immanence !!!!
La transcendance et l'immanence sont les deux faces d'une même pièce ; ce sont deux mots qui représentent la même réalité indicible. Le sacré est à la fois en nous et au-delà de la création.
Non désolé la transcendance c'est "l'esprit vient de ........."
l'immanence "l'esprit vient du cerveau de l'homme " la notion de sacrée n'intervient pas
Amicalement
[
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par gaston21 le Dim 29 Juin - 10:11

dan, oui, cette impression de communiquer avec l'Univers trouve certainement naissance dans le cerveau, dans l'hémisphère droit, semble-t-il . Mais le cerveau lui-même ne serait-il pas lui-même l'antenne, le récepteur d'une Réalité autrement plus vaste, celle justement dont l'Univers est une face?
La Réalité ne s'arrête pas à notre paquet de neurones. Je crois pour ma part que tout est relié dans une espèce d'osmose géante. Et je pense que certains, par leurs qualités intrinsèques et surtout par beaucoup de travail intérieur, arrivent à faire fonctionner leurs deux hémisphères de façon équilibrée, en profitant des avantages de l'un et de l'autre.Et j'en suis ravi!
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 10:17

Mais le cerveau lui-même ne serait-il pas lui-même l'antenne, le récepteur d'une Réalité autrement plus vaste, celle justement dont l'Univers est une face?
ça me fait plaisir de te l'entendre dire: c'est tellement plus logique, comme hypothèse.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 12:09

gaston21 a écrit:dan, oui, cette impression de communiquer avec l'Univers trouve certainement naissance dans le cerveau, dans l'hémisphère droit, semble-t-il . Mais le cerveau lui-même ne serait-il pas lui-même l'antenne, le récepteur d'une Réalité autrement plus vaste, celle justement dont l'Univers est une face?
La Réalité ne s'arrête pas à notre paquet de neurones. Je crois pour ma part que tout est relié dans une espèce d'osmose géante. Et je pense que certains, par leurs qualités intrinsèques et surtout par beaucoup de travail intérieur, arrivent à faire fonctionner leurs deux hémisphères de façon équilibrée, en profitant des avantages de l'un et de l'autre.Et j'en suis ravi!
Moi aussi j'en suis ravi, mais je reste persuadé que c'est le cerveau qui est à l'origine de la pensée et de l'esprit , ou de la conscience .
Pour preuve comment expliquer l'action des anesthésiants, sur le cerveau , qui arrive à neutraliser la conscience, l'ame , ou l'esprit ?
A moins que l'on puisse me dire où va se cacher l'âme, lors d'une intervention chirurgicale !!!!
Amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 12:28

j'en viens à penser qu'en effet, certains n'ont pas d'âme, pas d'esprit.
Ca s'appelle l'involution (l'esprit se dissout dans la matière, par sa propre décision). Wink
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 12:37

dan 26 a écrit:
Ça fonctionne dans les deux sens : modifier le cerveau (et/ou sa chimie) via un accident (ou une prise de drogue) va modifier l'état de conscience. Et modifier l'état de conscience (via la méditation ou n'importe quelle technique) va modifier le fonctionnement du cerveau. Ça s'appelle la plasticité : même le simple fait de faire du tennis tous les jours modifie le fonctionnement du cerveau. Toutes les activités modifient le fonctionnement du cerveau.
peu importe cela donne cette impression d'absolu, de cosmos, de presence en nous  de se rapprocher de dieu
Non pas peu importe, tu inverses la cause et la conséquence, ce n'est pas un détail anodin, mais tu ne comprends pas la différence. A quoi bon discuter ? Au lieu de prendre un article de journal comme la vérité révélée (à supposer que tu l'ais compris), tu devrais prendre conscience qu'il existe des dizaines de neuroscientifiques qui étudient ces phénomènes, qu'il existe des milliers de pages de rapports et d'articles scientifiques à ce sujet, et que la compréhension du schmilblick est encore à l'état embryonnaire. Tu verrais alors que tu es bien le seul à affirmer que tu sais ce qui se passe. les gens sérieux qui étudient ça avancent à petits pas, ils mettent en évidence certaines choses, mais ils sont encore à des années-lumière d'avoir une compréhension globale du phénomène.

Sur les drogues, on dirait que tu as trouvé le Graal en apprenant l'existence des enthéogènes, mais d'une part ce ne sont que des psychotropes, d'autre part ils induisent une transe, ce qui n'est pas le cas du témoignage présenté en ouverture de ce sujet. Yolande est dans un état de Présence 24h sur 24, elle est parfaitement lucide, ça n'a rien à voir avec un état de méditation et encore moins avec une transe. Essaye de discuter avec un mec qui vient de gober de l'ayahuasca ou du peyotl, on va rire...

Enfin, j'imagine que tu n'as jamais testé la prise de psychotropes, et je suis certain que tu n'as jamais fait l'expérience de la Présence : comme toujours, tu affirmes des trucs sans en avoir fait l'expérience toi-même, tu crois savoir ce qui se passe mieux que les gens qui font ces expériences. Tu te rends compte que c'est de la croyance au moins ?
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 12:46

gaston21 a écrit:dan, oui, cette impression de communiquer avec l'Univers trouve certainement naissance dans le cerveau, dans l'hémisphère droit, semble-t-il . Mais le cerveau lui-même ne serait-il pas lui-même l'antenne, le récepteur d'une Réalité autrement plus vaste, celle justement dont l'Univers est une face?
La Réalité ne s'arrête pas à notre paquet de neurones. Je crois pour ma part que tout est relié dans une espèce d'osmose géante. Et je pense que certains, par leurs qualités intrinsèques et surtout par beaucoup de travail intérieur, arrivent à faire fonctionner leurs deux hémisphères de façon équilibrée, en profitant des avantages de l'un et de l'autre.Et j'en suis ravi!
Le cerveau est effectivement une antenne, un décodeur. Il est piloté par le corps énergétique : toute substance sécrétée dans le cerveau trouve sa source au niveau énergétique. Ce qui se passe dans le cerveau n'est que la manifestation physique de ce qui se passe à un niveau plus profond. Chez la majorité des gens, seule une très faible quantité de Kundalini circule. Plus cette énergie est éveillée et mise en mouvement, plus son courant afflue dans le canal central (Sushumna), et plus l'être humain expérimente des niveaux élevés de conscience. C'est ça qui génère les modifications du fonctionnement cérébral que l'on observe.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 12:54

dan 26 a écrit:Moi aussi j'en suis ravi, mais je reste persuadé que c'est le cerveau qui est à l'origine de la pensée et de l'esprit ,  ou de la conscience .
Ouais, tu crois. Tu es beaucoup plus croyant que les gens qui expérimentent des états de conscience élevés et qui ne font que constater ce qui se passe.

dan 26 a écrit:Pour preuve comment expliquer l'action des anesthésiants, sur le cerveau , qui arrive à neutraliser la conscience, l'ame , ou l'esprit ?
Ça ne veut rien dire ça. Et puis si tu prends une radio et que tu débranches des fils, elle ne va plus fonctionner. Est-ce que ça prouve que c'est la radio qui fabrique la musique ? Ben non, puisque la radio ne fait que capter de la musique qui est émise ailleurs. Le fait qu'une altération du cerveau altère la conscience ne prouve pas que c'est le cerveau qui fabrique la conscience.

dan 26 a écrit:A moins que l'on puisse me dire où va se cacher l'âme, lors d'une intervention  chirurgicale !!!!
L'âme n'est nulle part ; c'est le monde qui est dans l'âme, et non pas l'âme qui est dans le monde. Quand tu rêves, le rêve est dans ta conscience.
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 12:55

Le Repteux a écrit:
Satori a écrit:La seule chose qu'il est possible de faire, c'est de sentir que nous ne sommes pas nos pensées, de les observer, de mettre une distance entre nous et la pensée au lieu de rester le nez collé dessus comme si elles étaient nous. C'est à cette seule condition que le flux des pensées commence à ralentir, et on commence à prendre conscience de l'espace indicible qu'il y a entre deux pensées.
S'il y en a un ici qui regarde ses pensées passer, c'est bien moi.
Est-ce que tu sens l'espace qu'il y a entre deux pensées ?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12970

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Dim 29 Juin - 13:14

dan a écrit:L'Arc en Ciel etait un mystère, un miracle , nous savons maintenant qu'il s'agit d'un effet d'optique , avec les bulles d'eaux .

essaye d'être un peu plus exact quand tu exposes ce que tu crois savoir ! ce ne sont pas des" bulles " d'eau ( qui contiennent de l'air ) , mais des gouttes d'eau
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 15:19

lola83 a écrit:
dan a écrit:L'Arc en Ciel etait un mystère, un miracle , nous savons maintenant qu'il s'agit d'un effet d'optique , avec les bulles d'eaux .

essaye d'être un peu plus exact quand tu exposes ce que tu crois savoir ! ce ne sont pas des" bulles " d'eau ( qui contiennent de l'air ) , mais des gouttes d'eau
Cela change quoi au sens de ma phrase ?
amicalement
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Le Repteux le Dim 29 Juin - 15:33

Satori a écrit:
Le Repteux a écrit:S'il y en a un ici qui regarde ses pensées passer, c'est bien moi.
Est-ce que tu sens l'espace qu'il y a entre deux pensées ?
Non, mais à mon avis, s'il y avait un espace entre chaque pensée, elles ne pourraient plus s'enchaîner, et elles ne pourraient donc plus exister puisque, selon moi, leur existence tient dans leur enchaînement. Nos pensées se développent par enchaînement, s'expriment par enchaînement, et elles sont aussi retenues par enchaînement: il suffit d'essayer de donner des mots au hasard pour réaliser qu'il y a toujours un lien entre eux. Plus précisément, mais je l'ai déjà dit, je crois que les informations que notre cerveau contient sont retenues sous forme d'onde, raison pour laquelle, contrairement à un ordinateur, s'il s'arrête complètement, il ne peut plus repartir.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 15:46

Intéressant, comme réflexion.  Ça correspond tout à fait à ce qu'explique Tollé: les pensées sont produites par l'ego*, qui fait tout pour garder le contrôle, et il fonctionne dans le passé et le futur, jamais dans le présent.
Quand on est concentré sur une activité artisanale, ou quand on joue de la musique, la pensée s'arrête et on est "dans le présent".
Le Repteux: cela ne t'est jamais arrivé de te "perdre" complètement dans la contemplation d'un coucher de soleil , ou dans une activité que tu apprécies (pêche, musique, jardinage, bricolage, ... ) ?
Ces moments là sont très intenses, on oublie tout: le temps, un petit mal de tête, le stress: on est tout plaisir. Cela arrive quant les pensées s'arrêtent, et on est pleinement dans l'instant présent, avec sa consceince, hors du temps.


* je n'emploie pas "ego" dans le sens négatif, au contraire, pour moi, il est le conducteur de notre véhicule terrestre (le corps). Mais il doit être un serviteur (pour organiser notre vie) et pas un maître. Une sorte de majordome, en quelques sortes.


Dernière édition par Leela le Dim 29 Juin - 16:38, édité 1 fois
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12970

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Dim 29 Juin - 15:47

dan 26 a écrit:
lola83 a écrit:
dan a écrit:L'Arc en Ciel etait un mystère, un miracle , nous savons maintenant qu'il s'agit d'un effet d'optique , avec les bulles d'eaux .

essaye d'être un peu plus exact quand tu exposes ce que tu crois savoir ! ce ne sont pas des" bulles " d'eau ( qui contiennent de l'air ) , mais des gouttes d'eau
Cela change quoi au sens de ma phrase  ?
amicalement

ça change qu'il n'y aurait pas d'arc en ciel s'il y avait pas de gouttes d'eau
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 16:58

Le Repteux a écrit:
Satori a écrit:
Est-ce que tu sens l'espace qu'il y a entre deux pensées ?
Non, mais à mon avis, s'il y avait un espace entre chaque pensée, elles ne pourraient plus s'enchaîner, et elles ne pourraient donc plus exister puisque, selon moi, leur existence tient dans leur enchaînement.
C'est comme si tu me disais que s'il y avait du silence entre deux sons, les sons ne pourraient plus s'enchaîner, et ils ne pourraient plus exister puisque, selon toi, leur existence tient dans leur enchaînement.

Tout son émerge du silence et retourne au silence. Mais s'il y avait du bruit tout le temps, nous n'aurions pas conscience de l'existence du silence. Les sons sont des formes ; le silence est sans forme.

C'est pareil pour les pensées : toute pensée émerge du vide intérieur et retourne au vide intérieur. Mais comme nous sommes noyés dans un bruit mental perpétuel, nous n'avons pas conscience de l'espace intérieur. Toute pensée est une forme ; l'espace intérieur est sans forme.

C'est pareil pour les objets : tout le monde prête attention aux choses, mais personne ne prête attention au vide qui les entoure et qui les contient. Et même à l'intérieur de toute chose, eu égard aux distances faramineuses entre les atomes par rapport à leur taille, et entre les électrons et le noyau, il y a bien plus de vide que de "quelque chose" dans les objets. L'essence de toute chose, c'est le vide.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 17:15

[quote]
Satori a écrit:
Non pas peu importe, tu inverses la cause et la conséquence, ce n'est pas un détail anodin, mais tu ne comprends pas la différence. A quoi bon discuter ? Au lieu de prendre un article de journal comme la vérité révélée (à supposer que tu l'ais compris), tu devrais prendre conscience qu'il existe des dizaines de neuroscientifiques qui étudient ces phénomènes, qu'il existe des milliers de pages de rapports et d'articles scientifiques à ce sujet, et que la compréhension du schmilblick est encore à l'état embryonnaire. Tu verrais alors que tu es bien le seul à affirmer que tu sais ce qui se passe.

Peux tu me monter un seul passage, ou je dis que je sais et que je détiens la vérité .Contrairement à ceux que disent les croyants sur ces forums . Tu sembles confondre détenir la vérité avec donner son point de vue

les gens sérieux qui étudient ça avancent à petits pas, ils mettent en évidence certaines choses, mais ils sont encore à des années-lumière d'avoir une compréhension globale du phénomène.
C'est même assez surprennant qu'ils ne disent jamais qu'ils savent . Alors que les croyants des religions disent savoir sans aucune preuve .

Sur les drogues, on dirait que tu as trouvé le Graal en apprenant l'existence des enthéogènes, mais d'une part ce ne sont que des psychotropes, d'autre part ils induisent une transe,
Non désolé tu confonds produits hallucinogènes et drogues enthéogènes . Es tu aller voir la definition avant de répondre de ce type de drogue .

ce qui n'est pas le cas du témoignage présenté en ouverture de ce sujet. Yolande est dans un état de Présence 24h sur 24, elle est parfaitement lucide, ça n'a rien à voir avec un état de méditation et encore moins avec une transe
.Pas de présence d'impression de présence , le P majuscule démontre bien ton a-priori !!!

Essaye de discuter avec un mec qui vient de gober de l'ayahuasca ou du peyotl, on va rire...
Voir la différence entre produits enthéogènes, et hallucinogène !!!

Enfin, j'imagine que tu n'as jamais testé la prise de psychotropes, et je suis certain que tu n'as jamais fait l'expérience de la Présence
Tu sembles oublier que j'ai été croyants pendant plus de 30 ans, et que j'ai subi une OBE lors d'un malaise vagal .

: comme toujours, tu affirmes des trucs sans en avoir fait l'expérience toi-même, tu crois savoir ce qui se passe mieux que les gens qui font ces expériences. Tu te rends compte que c'est de la croyance au moins ?
Etre passé de la croyance religieux, à la libre pensée permet d'avoir abordé toutes les cotés du miroir . Celui qui croit à tendance à dire je sais "c'est la vérité" , je te défis de trouver un seul de mes messages qui fait etat de vérité , je ne fais que donner mon point de vue .
Amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 17:18

[quote]
Satori a écrit:

Le cerveau est effectivement une antenne, un décodeur. Il est piloté par le corps énergétique : toute substance sécrétée dans le cerveau trouve sa source au niveau énergétique. Ce qui se passe dans le cerveau n'est que la manifestation physique de ce qui se passe à un niveau plus profond.
Veux tu parler du cerveau reptilien , qui serait peut être  le foyer de notre psyché .

Chez la majorité des gens, seule une très faible quantité de Kundalini circule. Plus cette énergie est éveillée et mise en mouvement, plus son courant afflue dans le canal central (Sushumna), et plus l'être humain expérimente des niveaux élevés de conscience.
C'est ça qui génère les modifications du fonctionnement cérébral que l'on observe

Les termes Kundalini, sushumna sont propre à une religion, une secte, une pratique ils n'ont strictement donc aucun sens pour les personnes qui n'en font pas partie ,il est lié à une croyance relative à une énergie , donc rien de bien sérieux désolé . Ne pas oublier que l'impression de conscience modifiée , est une sensation émise par le cerveau.
Que l'on se comprenne bien je ne dis pas que ces impressions n'existent pas, je dis seulement qu'elles s'expliquent d'une façon purement rationnelle . Sans avoir besoin d'y mettre des mots que personne ne comprends pour faire croire à une science réservée aux initiés.
Amicalement

.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 17:29

lola83 a écrit:


ça change qu'il n'y aurait pas d'arc en ciel s'il y avait pas de gouttes d'eau
A quoi cela sert de pinailler!!!!
amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 17:32

[quote]
Leela a écrit:
Le Repteux: cela ne t'est jamais arrivé de te "perdre" complètement dans la contemplation d'un coucher de soleil , ou dans une activité que tu apprécies (pêche, musique, jardinage, bricolage, ... ) ?
Cela m'est arrivé plusieurs fois , et alors où est le problème ?
amicalement

avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 17:36

dan 26 a écrit:Etre passé de la croyance religieux, à la libre pensée permet d'avoir abordé toutes les cotés du miroir .
Oui, tu as expérimenté (et tu expérimentes encore) deux dogmes. Tu es juste passé d'un extrême à l'autre, d'une croyance à l'autre. Dans le témoignage qui ouvre ce sujet, il n'est pas question de croyance, mais d'expérience. Sauf que tu la ramènes en prétendant que toi tu SAIS, ce qui fait qu'avec toi, on ne peut même pas parler du sujet.

dan 26 a écrit:Celui qui croit à tendance à dire je sais "c'est la vérité" , je te défis de trouver un seul de mes messages qui fait etat de vérité
Ici par exemple :
dan 26 a écrit:Que l'on se comprenne bien je ne dis pas que ces impressions n'existent pas, je dis seulement qu'elles s'expliquent d'une façon purement rationnelle .
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 18:33

Satori a écrit:

Oui, tu as expérimenté (et tu expérimentes encore) deux dogmes. Tu es juste passé d'un extrême à l'autre, d'une croyance à l'autre.
Quel est le dogme du rationalisme, et de la libre pensée. Peux tu m'en décrire un seul dogme



dan 26 a écrit:Celui qui croit à tendance à dire je sais "c'est la vérité" , je te défis de trouver un seul de mes messages qui fait etat de vérité
Ici par exemple :
dan 26 a écrit:Que l'on se comprenne bien je ne dis pas que ces impressions n'existent pas, je dis seulement qu'elles s'expliquent d'une façon purement rationnelle .
Alors où lis tu que je dis que "je sais", et que "c'est la vérité ?"
Sincèrement je ne vois pas tu sembles confondre explications sujettes à échanges et savoir !!!
amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 18:41

dan 26 a écrit:
Satori a écrit:
Oui, tu as expérimenté (et tu expérimentes encore) deux dogmes. Tu es juste passé d'un extrême à l'autre, d'une croyance à l'autre.
Quel est le dogme du rationalisme,  et de la libre pensée. Peux tu m'en décrire un seul dogme  
En vrac : la conscience est fabriquée par le cerveau, l'univers n'a aucun sens, la vie est arrivée par hasard, nous ne sommes rien d'autre que des machines biologiques, etc. etc.

dan 26 a écrit:

Ici par exemple :

Alors où lis tu que je dis que "je sais", et que "c'est la vérité ?"
Sincèrement je ne vois pas tu sembles confondre explications sujettes à échanges et savoir !!!
C'est bien le problème. Tu affirmes des trucs, et après tu t'étonnes quand on te dit que tu affirmes des trucs. On parle d'une expérience que tu n'as jamais vécu, et tu la ramènes pour expliquer que tout ça n'est qu'un shoot chimique, sans même chercher à comprendre. La réponse est AUTOMATIQUE chez toi, pas une seconde tu ne t'es penché sur le témoignage dont il est question dans ce sujet. On est HS de bout en bout avec toi.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 18:54

[quote]
Satori a écrit:

C'est bien le problème. Tu affirmes des trucs, et après tu t'étonnes quand on te dit que tu affirmes des trucs.
Depuis quand quand ont dit on affirme ? quand on dit on donne son point de vue !!!
Rien de plus .
amicalement .
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Dim 29 Juin - 19:01

Satori a écrit:

Quel est le dogme du rationalisme,  et de la libre pensée. Peux tu m'en décrire un seul dogme  
En vrac : la conscience est fabriquée par le cerveau, l'univers n'a aucun sens, la vie est arrivée par hasard, nous ne sommes rien d'autre que des machines biologiques, etc. etc.

Peux tu me dire dans quel livre de référence, lors de quelle réunion, ces dogmes ont été définis et surtout par qui ? D'autant plus que je ne suis pas convaincu par certains de ceux que tu a decrit ? Exemple il n'est pas neccessaire pour moi de chercher un sens à.... . On ne sait rien pour le moment d'une façon certaine dans de nombreux domaines, il faut savoir mettre un point d'interrogation à des questions sans réponses .......pour le moment.
amicalement


avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Dim 29 Juin - 22:39

et c'ets reparti... Toujours les mêmes refrains  Sleep 
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Lun 30 Juin - 7:42

Leela a écrit:et c'ets reparti...  Toujours les mêmes refrains  Sleep 
Je répondais à Sotori qui utilise le terme dogme à mal escient !!
amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Lun 30 Juin - 12:18

Tu as pourri le fil en un tour de mains, c'est du grand art. Merci.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Lun 30 Juin - 15:26

Satori a écrit:Tu as pourri le fil en un tour de mains, c'est du grand art. Merci.
Peux tu me dire si la phytospiritualité , defendue par cette dame n'est pas assimilée à une forme de démarche sectaire ?
Pour revenir au sujet  donc .
Amicalement


Dernière édition par dan 26 le Lun 30 Juin - 15:50, édité 2 fois
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Le Repteux le Lun 30 Juin - 15:34

Satori a écrit:
Le Repteux a écrit:
Non, mais à mon avis, s'il y avait un espace entre chaque pensée, elles ne pourraient plus s'enchaîner, et elles ne pourraient donc plus exister puisque, selon moi, leur existence tient dans leur enchaînement.
C'est comme si tu me disais que s'il y avait du silence entre deux sons, les sons ne pourraient plus s'enchaîner, et ils ne pourraient plus exister puisque, selon toi, leur existence tient dans leur enchaînement. Tout son émerge du silence et retourne au silence. Mais s'il y avait du bruit tout le temps, nous n'aurions pas conscience de l'existence du silence. Les sons sont des formes ; le silence est sans forme.
Ce dont nous avons conscience, c'est du changement. Si un bruit est continu, nous n'en avons plus conscience. Nous percevons seulement les choses qui risquent de nous être utiles ou de nous nuire.

C'est pareil pour les pensées : toute pensée émerge du vide intérieur et retourne au vide intérieur. Mais comme nous sommes noyés dans un bruit mental perpétuel, nous n'avons pas conscience de l'espace intérieur. Toute pensée est une forme ; l'espace intérieur est sans forme. C'est pareil pour les objets : tout le monde prête attention aux choses, mais personne ne prête attention au vide qui les entoure et qui les contient. Et même à l'intérieur de toute chose, eu égard aux distances faramineuses entre les atomes par rapport à leur taille, et entre les électrons et le noyau, il y a bien plus de vide que de "quelque chose" dans les objets. L'essence de toute chose, c'est le vide.
Le vide entre deux atomes d'une même molécule est plein de ce qui induit leur liaison. Comme nous, ils ne peuvent pas se défaire de leurs interactions, mais différemment de nous, ils ne peuvent pas imaginer qu'ils le peuvent.

@ Leela
Quand j'observe un coucher de soleil, en plus de trouver ça beau, je me demande pourquoi mon cerveau trouve ça beau, et aussi si ma thèse sur la gravitation s'approche de la réalité. Mon vide à moi, c'est ma thèse! Quand j'y pense, je me sens bien!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Lun 30 Juin - 15:40

Le Repteux a écrit:

@ Leela
Quand j'observe un coucher de soleil, en plus de trouver ça beau, je me demande pourquoi mon cerveau trouve ça beau, et aussi si ma thèse sur la gravitation s'approche de la réalité. Mon vide à moi, c'est ma thèse! Quand j'y pense, je me sens bien!
C'est plus facile à certains qu'à d'autres de faire le vide dans leur tête !!!! Laughing Laughing Laughing Laughing 
amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Lun 30 Juin - 15:41

dans ce cas, le Repteux, en effet, tu restes dans le mental.
Ça doit être épuisant, à la longue, non ? Le mental bouffe une énergie terrible.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9702
Localisation : vallée du vent

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par dan 26 le Lun 30 Juin - 15:51

Leela a écrit:dans ce cas, le Repteux, en effet, tu restes dans le mental.
Ça doit être épuisant, à la longue, non ?  Le mental bouffe une énergie terrible.
C'est sur mais il évite de devenir un légume, ou de se faire manipuler.
amicalement
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Le Repteux le Lun 30 Juin - 16:03

Leela a écrit:dans ce cas, le Repteux, en effet, tu restes dans le mental.
Ça doit être épuisant, à la longue, non?  Le mental bouffe une énergie terrible.
J'ai l'impression que ce n'est pas le cas quand il s'agit de créativité, parce que cela implique d'imaginer un futur bienfait. Si je suis déprimé par exemple, je ne peux pas penser à ma thèse, parce que j'ai alors l'impression qu'elle ne fonctionnera pas, mais sinon j'ai toujours du plaisir à y penser, donc ce n'est pas un effort pour moi.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Lun 30 Juin - 16:07

dan 26 a écrit:
Satori a écrit:Tu as pourri le fil en un tour de mains, c'est du grand art. Merci.
Peux tu me dire si la phytospiritualité , defendue par cette dame
 Shocked 

dan 26 a écrit:n'est pas assimilée à une forme de démarche sectaire ?
?
?????
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Lun 30 Juin - 16:09

Le Repteux a écrit:
Leela a écrit:dans ce cas, le Repteux, en effet, tu restes dans le mental.
Ça doit être épuisant, à la longue, non?  Le mental bouffe une énergie terrible.
J'ai l'impression que ce n'est pas le cas quand il s'agit de créativité, parce que cela implique d'imaginer un futur bienfait. Si je suis déprimé par exemple, je ne peux pas penser à ma thèse, parce que j'ai alors l'impression qu'elle ne fonctionnera pas, mais sinon j'ai toujours du plaisir à y penser, donc ce n'est pas un effort pour moi.
c'est toujours du mental, même ce que tu appelles créativité, c'est encore du mental, dans le cas où tu "imagines un futur"...

Tu n'as jamais joué de la musique ou pratiqué un sport qui -demande beaucoup de concentration (tennis, par exemple) ?
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Lun 30 Juin - 16:09

Le Repteux a écrit:
Satori a écrit:
C'est comme si tu me disais que s'il y avait du silence entre deux sons, les sons ne pourraient plus s'enchaîner, et ils ne pourraient plus exister puisque, selon toi, leur existence tient dans leur enchaînement. Tout son émerge du silence et retourne au silence. Mais s'il y avait du bruit tout le temps, nous n'aurions pas conscience de l'existence du silence. Les sons sont des formes ; le silence est sans forme.
Ce dont nous avons conscience, c'est du changement. Si un bruit est continu, nous n'en avons plus conscience.
Quand un bruit s'arrête, c'est du changement, et alors on prend conscience du silence.

Le Repteux a écrit:
C'est pareil pour les pensées : toute pensée émerge du vide intérieur et retourne au vide intérieur. Mais comme nous sommes noyés dans un bruit mental perpétuel, nous n'avons pas conscience de l'espace intérieur. Toute pensée est une forme ; l'espace intérieur est sans forme. C'est pareil pour les objets : tout le monde prête attention aux choses, mais personne ne prête attention au vide qui les entoure et qui les contient. Et même à l'intérieur de toute chose, eu égard aux distances faramineuses entre les atomes par rapport à leur taille, et entre les électrons et le noyau, il y a bien plus de vide que de "quelque chose" dans les objets. L'essence de toute chose, c'est le vide.
Le vide entre deux atomes d'une même molécule est plein de ce qui induit leur liaison.
 Shocked 
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Le Repteux le Lun 30 Juin - 17:32

Leela a écrit:c'est toujours du mental, même ce que tu appelles créativité, c'est encore du mental, dans le cas où tu "imagines un futur"... Tu n'as jamais joué de la musique ou pratiqué un sport qui -demande beaucoup de concentration (tennis, par exemple) ?
J'ai fait de la compétition sportive toute ma vie, ski alpin, canoë-kayak d'eau vive, kite, et je puis t'assurer que je n'ai jamais cessé de penser à mon futur geste, soit à l'entraînement, soit en compétition. Quand on essaye d'améliorer son sort, il faut nécessairement penser d'avance, et je n'ai jamais trouvé ça difficile, mais comme je disais, il faut nécessairement imaginer que ça va fonctionner pour faire ça tout le temps, alors peut-être que ceux qui essayent d'arrêter de penser ne peuvent tout simplement pas imaginer que le futur leur apportera du bonheur. C'est un peu comme s'ils voulaient arrêter le temps quoi!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Le Repteux le Lun 30 Juin - 17:37

Satori a écrit:Quand un bruit s'arrête, c'est du changement, et alors on prend conscience du silence.
Exact, et cette conscience nous fait porter attention à ce qui se passe, au cas où le silence soit précurseur de malheur, ou même qu'il soit précurseur de chance à saisir.

Satori a écrit:
Le Repteux a écrit:Le vide entre deux atomes d'une même molécule est plein de ce qui induit leur liaison.
 Shocked 
T'es surpris du vide de mon intervention, ou du trop plein?


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Lun 30 Juin - 18:26

Le Repteux a écrit:
Leela a écrit:c'est toujours du mental, même ce que tu appelles créativité, c'est encore du mental, dans le cas où tu "imagines un futur"... Tu n'as jamais joué de la musique ou pratiqué un sport qui -demande beaucoup de concentration (tennis, par exemple) ?
J'ai fait de la compétition sportive toute ma vie, ski alpin, canoë-kayak d'eau vive, kite, et je puis t'assurer que je n'ai jamais cessé de penser à mon futur geste, soit à l'entraînement, soit en compétition. Quand on essaye d'améliorer son sort, il faut nécessairement penser d'avance, et je n'ai jamais trouvé ça difficile, mais comme je disais, il faut nécessairement imaginer que ça va fonctionner pour faire ça tout le temps, alors peut-être que ceux qui essayent d'arrêter de penser ne peuvent tout simplement pas imaginer que le futur leur apportera du bonheur. C'est un peu comme s'ils voulaient arrêter le temps quoi!
je comprends ce que tu veux dire, mais je m'exprime peut-être mal.

J'essaie autrement.

À un moment donné, tu es tellement "dans" l'action que tout ce que tu décris vient sans effort, tu ES l'action.  Tu ne réfléchis pas au geste que tu vas faire (soulever un pied et le poser là, ouvrir ta main pour saisir ça...), mais tu observes l'environnement, ton esprit EST partout à la fois, tu as pleine conscience de l'action et de l'environnement, sans faire aucun effort mental.  Tu ne penses pas, tu y es.  L'action suit automatiquement.  Comme quand tu conduis ta voiture dans une situation difficile et surprenante, tu ne vas pas penser que tu vas pousser sur telle ou telle pédale, mais tes gestes vont être automatiques et tu vas trouver sans réfléchir la meilleure action à faire.  Donc là, tu n'es plus dans le mental, mais dans la conscience.  Tu ne commandes plus l'action, mais c'est elle qui te porte.

C'est différent du mécanisme que ton esprit suit quand tu .... (je cherche un exemple)...   scratch  ... ah, par exemple quant tu passes un examen dans une branche que tu maîtrises mal.  Là tu vas réfléchir, cela va te demander un effort, à un moment donné tu as l'impression que ta tête va exploser, alors que ce que tu décris là ne te demande aucune effort, tu es "porté" par l'action.

Tu sens ce que je veux dire ?
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Le Repteux le Lun 30 Juin - 19:23

Je comprends très bien ce que tu veux dire: tu parles de l'exécution d'un automatisme. Quand on fait du sport, il y a ce qui est relève de l'automatisme, et ce qui relève de l'improvisation. La course à pied est presque entièrement du ressort de l'automatisme s'il n'y a pas d'obstacles, mais descendre une pente de ski ou une rivière abruptes relève en plus de l'improvisation. Dans la vie, quand on essaye de dépasser nos automatismes, nous sommes dans l'improvisation, et c'est à ce moment-là que nous devons nous concentrer sur ce que nous faisons, et non quand nous sommes sur le pilote automatique.

Comme quand tu conduis ta voiture dans une situation difficile et surprenante, tu ne vas pas penser que tu vas pousser sur telle ou telle pédale, mais tes gestes vont être automatiques et tu vas trouver sans réfléchir la meilleure action à faire.  Donc là, tu n'es plus dans le mental, mais dans la conscience.  Tu ne commandes plus l'action, mais c'est elle qui te porte.
Là tu parles d'un réflexe, qui est la dernière limite avant de se casser la gueule, et qui n'est pas du tout conscient justement parce que tu n'as pas le temps de prévoir ta réaction. L'improvisation, c'est quand tu fais consciemment quelque chose d'imprévu, mais que tu te laisses un certain jeu au cas où ça ne fonctionnerait pas. C'est donc quand il y a du changement en vue que nous devons prendre conscience de ce que nous sommes en train de faire, et non quand tout va sur des roulettes. Par contre, quand tout va bien, on peut parfaitement prendre conscience de ce qu'il y a de nouveau dans le paysage, jusqu'à ce qu'on se mette à rêver parce que rien de nouveau ne s'y produit.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Invité
Invité

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Invité le Lun 30 Juin - 20:37

ben non, ce n'est pas cela.  Je sais bien ce qu'est le réflexe automatique, mais ce n'est de cela que je parle.
Quand tu dois éviter un accident, ce n'est pas un automatisme ni un réflexe parce que tu ne t'es jamais retrouvé dans cette situation.
Pendant une fraction de seconde, ton mental s'est arrêté, et c'est ton instinct SEUL qui a fonctionné, et il a agit infiniment plus vite et mieux que si tu avais réfléchi à ce que tu allais faire.  Tu as été pleinement présent et conscient des tous les éléments (l'état de la route, le vent, le mouvement des autres véhicules...), à la vitesse de l'éclair.  C'est de cet état de présence totale que je parle.

Un autre exemple.
Un pianiste interprète un morceau.  Il fait "un" avec l'émotion qu'il veut transmettre, il ne pense pas du tout à la position de ses doigts: ils courent tout seul sur le clavier (ça, OK, c'est du réflexe), mais il y a quelque chose en plus, c'est cette émotion qui va se transmettre dans les nuances de l'interprétation.  Ca se fait sans réfléchir, sans penser.  C'est un état, pas une réflexion.  On est dans le présent, pas dans l'avenir, on ne pense plus à rien, on "est" la musique, l'émotion.

Ce n'est que quand il arrive à déconnecter le contrôle du mental qu'il commencera à bien jouer.  Il laisse l'émotion s'exprimer à travers lui, il est cette émotion.  Dans cet état le temps peut sembler considérablement ralenti, ou accéléré.

Si tu n'as jamais ressenti (ou remarqué) cela, alors je comprends que cela ne te dise rien.  Mais ça m'étonnerait.
Les artistes ne peuvent pas créer sans être dans cet état.  Si c'est le mental qui crée, alors il n'y a pas d'émotion dans l'oeuvre sera peut-être parfaite techniquement, mais il manquera quelque chose.  D'ailleurs le mental ne crée pas; il ne fait que reproduire et recombiner des éléments qu'il connait déjà.

J'ai parlé de sport, parce qu'en en faisant, il m'est arrivé quelques fois d'entrer dans cet état, très différent.  "Avant", on réfléchit: en effet, comme tu expliques plus haut, on se dit que le vent venant de gauche, il faudra placer la balle plus à gauche.  Je suis une piètre débutante, en tennis, mais un jour je suis arrivée dans cet état, et j'ai battu à plate couture une personne qui était "classée".  Mon jeu était 100 fois meilleur que d'habitude, et cela se faisait tout seul, sans que je doive réfléchir.  Je ne sentais pas la fatigue, les mouvements partaient tout seuls, anticipant la réaction de l'adversaire.  C'était le tennis qui me portait, et plus "moi" qui dirigeait le jeu.

Avec l'inspiration artistique, c'est comme ça, mais très fort.  Quand on a fini, on se demande comment on a fait, d'où est venue cette idée, c'est comme si on était possédé par cette oeuvre, qui se fait d'elle même.  On ne dirige plus le pinceau, c'est lui qui nous dirige.  Bien sûr c'est nous qui l'actionnons, mais on ne le controle pas.  Le mental n'existe plus, les pensées non plus, le Temps non plus, on fait "un" avec le tableau,les couleurs, le pinceau...

C'est ce qu'on a appelé (à tord) le "cerveau droit".  Il se peut que certaines personnes n'entrent jamais dans cet état.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12970

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par loli83 le Lun 30 Juin - 20:55

il semble que pour les poètes et les bons écrivains ce soit pareil , ils sont pris par leurs personnages , par l'action , comme si c'était quelqu'un d'autre qui écrivait pour eux

Contenu sponsorisé

Re: Témoignage d'un éveil spontané

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 23:51