LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

Argentine et fonds vautours.

komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10383
Localisation : France

Argentine et fonds vautours. Empty Argentine et fonds vautours.

Message par komyo le Lun 23 Juin 2014 - 8:42

Pour ceux qui ne connaitraient pas bien le principe, ci joint un article de C.Sannat sur ce sujet.



Depuis une semaine, la Cour suprême américaine a rendu son jugement confirmant que l’Argentine devait bel et bien payer ses dettes à ce que l’on appelle les « fonds vautours ». Depuis une semaine, les rumeurs sur une nouvelle faillite de l’Argentine n’étaient même plus des rumeurs, non, en fait l’Argentine était déjà considérée en faillite et les agences de notations (en particulier américaines) étaient déjà en train de dégrader à nouveau la note de l’Argentine !
La réalité est, comme souvent, un peu plus compliquée que ce qui nous arrive de façon simplifiée sans oublier la petite once de propagande destinée à mettre dans l’esprit des citoyens qu’une dette cela se paie et qu’il n’y a pas d’autre solution que de boire le calice jusqu’à la lie. Nous allons revenir là-dessus. Mais tout d’abord, petit arrêt sur ce qu’est un « fonds vautour ».

Un « fonds vautour », c’est quoi ?… la preuve du système totalitaire marchand !
Comme beaucoup parmi nous ont dû l’apprendre (souvent à leurs dépens), en ce bas monde on s’enrichit rarement en respectant les règles et en étant « moral ». Non, pour s’enrichir, mieux vaut être sans foi ni loi, peu regardant sur l’éthique et même savoir utiliser une certaine forme de violence. C’est d’ailleurs parfaitement valable pour le monde politique où il est rare d’accéder aux plus hautes fonctions en étant simplement gentil, honnête et travailleur (c’est un mythe que l’on vend au petit peuple pour qu’il travaille dur et se taise).

Un « fonds vautour » c’est donc un organisme financier privé qui, comme un vautour, vient se nourrir du mourant ou du cadavre du mourant – en l’occurrence un pays avec quelques dizaines de millions de vrais gens derrière la réalité des chiffres. On pourrait aussi appeler ces financiers-là (ceux qui gèrent les fonds vautours) des charognes gérant des fonds charognes… certes moins doux que « fonds vautours » presque poétique !

Donc ces charognards des fonds charognes viennent racheter à très bas prix la dette d’un pays (ou d’une entreprise) lorsque la situation semble totalement désespérée. Évidemment, comme personne ne veut de cette dette parce qu’il s’agit d’une situation avérée ou presque de faillite, cette dette ne vaut rien ou pas grand-chose. Les charognards achètent donc des titres obligataires pour quelques pour cent de leur valeur initiale. Puis ils vont exercer le maximum de recours juridiques, notamment aux États-Unis où la loi est particulièrement sévère sur les obligations des emprunteurs et protectrices des très « gentils » créanciers (au nom du respect de la propriété privée). Naturellement, en France ou en Argentine, on se fiche comme d’une guigne d’une décision de justice américaine, sauf que… si vous n’obéissez pas à une décision de justice US, vous vous retrouvez immanquablement cloué au pilori des marchés financiers dominés de façon écrasante par le monde anglo-saxon et donc américain.

La réalité de notre monde, où nous sommes tombés dans la dépendance à l’égard des USA par manque de volonté politique pour établir de véritables contre-pouvoirs, c’est qu’une décision de justice US aussi injuste soit-elle s’impose dans le monde entier ou presque, ce qui constitue un déni majeur de démocratie à l’égard de tous les autres peuples de la planète. Il faut être conscient que nous vivons sous un régime non pas d’occupation militaire américaine (quoi que) mais sous un régime d’occupation politique et économique des États-Unis. À ce niveau-là, ce n’est plus de la domination. C’est de l’occupation.

En dévoyant les institutions judiciaires et en les privatisant, les fonds charognards comme les grandes multinationales ont réussi depuis quelques années à dépasser les justices nationales et à transcender les frontières pour leur plus grand profit et au détriment des peuples.

Le traité transatlantique, qui veut consacrer les tribunaux privés d’arbitrages où les décisions rendues devront s’appliquer sans possibilité de recours à tous les pays et à leurs citoyens, permettra d’aller au bout de cette logique et d’en finir définitivement avec la démocratie telle que nous la connaissions.

Bienvenu dans le système totalitaire marchand.

La capitulation de l’Argentine
Le peuple argentin, après plus de 13 ans de crise, est fatigué et personne ne peut lui en vouloir. Évidemment, le problème n’est pas que l’Argentine doive payer 1,3 milliard de dollars à des charognards. L’Argentine en a peu ou prou les moyens. Le problème c’est que cela va constituer un précédent juridique très préjudiciable pour ce pays (et tous les autres) puisque cela signifie que les créanciers qui n’acceptent pas les accords de réductions de dette ont raison et que la dette, quoi qu’il arrive, devra être payée au prix fort par les peuples eux-mêmes. Il s’agit, là encore, ni plus ni moins que d’une mise officielle en esclavage alors que personne n’a forcé les prêteurs à prêter à l’Argentine. Octroyer un prêt est, par essence risqué, et c’est d’ailleurs parce que cela est risqué que cela mérite une « rémunération » appelée taux d’intérêt.
Ce qui se passe actuellement en Argentine revient à dire que les prêteurs n’ont plus aucun risque à assumer et, pire encore, que ceux qui rachètent à très bas prix des créances douteuses et qui donc au départ n’ont rien prêté peuvent en plus avoir la certitude d’être remboursés au prix initial !! C’est évidemment totalement inique et hallucinant. Il ne s’agit même pas ici de parler de la dette « honteuse », il faut juste dénoncer une opération de vol à grande échelle en bande organisée et cette bande est constituée de fonds charognards américains, de collusion avec le pouvoir politique américain, de la « justice » américaine, du monde de la finance américain et bien évidemment des agences de notation.

N’oubliez pas l’affaire de la BNP avec qui personne ne fait le lien concernant ce qui se passe pour l’Argentine.

BNP-Paribas et Argentine, même combat !
Que la BNP se soit ou pas mal comportée n’est en l’espèce même pas le problème, et je peux vous assurer que je ne suis pas tendre avec les banques qui représentent un danger évident pour tous les peuples de la planète.

Mais ce qu’il se passe avec une amende de plus de 10 milliards de dollars est là encore une mise sous coupe réglée de notre pays par un envahisseur économique qui nous a déclaré une véritable guerre et qui, en réalité, est en guerre avec la planète entière. Il s’agit évidemment de l’Empire américain.

Alors l’Argentine a capitulé devant la décision américaine parce que, tout simplement, il vaut mieux accepter de payer beaucoup même si c’est difficile et être des « esclaves » pas trop fauchés que des hommes libres totalement ruinés, et c’est là tout le génie de l’Empire américain qui sait avec une grande efficacité prélever le maximum de ce qui est possible sans tuer « l’esclave ».

Plus l’Empire américain est contesté et contestable et plus il devient violent et arrogant, plus il devient également dangereux pour le reste du monde.

Enfant je rêvais de l’Amérique, de sa liberté, et de ses idées. Aujourd’hui, les États-Unis sont devenus le cauchemar du monde. La seule satisfaction c’est qu’ils ont d’ores et déjà perdu la bataille morale. Le reste suivra car les cimetières de l’histoire sont remplis d’empires qui ont commencé par perdre la bataille morale. Reste la violence pour tenter de se maintenir encore un peu, puis vient la chute finale et l’effondrement… inéluctable. Ce moment n’est plus très loin, il sera très difficile mais ce sera une véritable libération pour les peuples de la planète et pour la démocratie.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »
Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10108
Localisation : Dijon

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par gaston21 le Lun 23 Juin 2014 - 21:41

Alors, dan, troubaa, votre avis sur la question? Moi qui pensais que l'Amérique ne nous voulait que du bien...
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10108
Localisation : Dijon

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par gaston21 le Lun 4 Aoû 2014 - 16:24

Tiens, pas de réponse...Deux fonds vautours, deux fonds brigands mettent à genoux un pays entier de plus de 40 millions d'habitants, cinq fois grands comme la France, et personne ne hurle à l'escroquerie, au viol! Tout ça parce qu'un juge qui ne mérite même pas la qualification de petit pois
l'a décidé! Dans quel monde vit-on sinon celui de l'exploitation éhontée de l'homme par l'homme? Et vive le capitalisme et la spéculation, et mort aux faibles et aux couillons!

Tiens, à propos de dettes, un article qui donne une vue originale et moins sadique que celle soigneusement entretenue par ceux qui veulent nous tenir en laisse et nous faire suer le burnous:

http://www.marianne.net/Tromperie-sur-la-dette_a240371.html?TOKEN_RETURN

Et une réflexion basique, sur un exemple simple. La SNCF s'est très lourdement endettée avec la construction des lignes TGV.  On met son endettement au même niveau que celui de l'entreprise qui va moderniser son équipement. Mais quelle est la durée réelle de l'amortissement? Cinq ans pour une machine, combien pour un remblai, un tunnel, un viaduc, ou même un poteau caténaire? On trompe son monde et ça marche! Pourquoi donc s'en priver?
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par troubaa le Lun 4 Aoû 2014 - 16:50

gaston21 a écrit:Alors, dan, troubaa, votre avis sur la question? Moi qui pensais que l'Amérique ne nous voulait que du bien...

Ce n'est pas le même Sannat qui il y a un an ou deux nous vantait le modèle Argentin pour sortir de la crise financière.

Komyo devrait pouvoir nous trouver l'article.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par troubaa le Lun 4 Aoû 2014 - 16:58

gaston21 a écrit:
Et une réflexion basique, sur un exemple simple. La SNCF s'est très lourdement endettée avec la construction des lignes TGV.  On met son endettement au même niveau que celui de l'entreprise qui va moderniser son équipement. Mais quelle est la durée réelle de l'amortissement? Cinq ans pour une machine, combien pour un remblai, un tunnel, un viaduc, ou même un poteau caténaire? On trompe son monde et ça marche! Pourquoi donc s'en priver?

Je suis bien d'accord avec toi cela doit faire partie des investissement d'infrastructure de l'Etat. Pour le coup cela rentre dans les missions régaliennes de l'Etat au même titre que construire des aéroports, de ports ou des ponts.

Mais en France l'Etat s'occupe de tout sauf de l'essentiel.... Pareil on distribue à tout va de l'argent pour les asso culturelles mais il n'y a pas d'argent pour construire des prisons ou embaucher du personnel de justice...

Tout et n'importe quoi.

Bon pour en revenir à ton post :
C'est la raison pour laquelle Réseaux Ferrés de France avait été créé pour détacher la dette de la sncf et rendre la SNCF "viable".

A l'époque tous les syndicats de cheminots avaient criés au loup et fait grève. (surprenant ?)

Le gouvernement hollande a de nouveaux rapprocher les deux entités.... à nouveau grève ! (resurprenant ?)

Bref.

Tu sais  : on vit dans un pays de fou. La tête à l'envers !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10383
Localisation : France

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par komyo le Lun 4 Aoû 2014 - 18:34

troubaa a écrit:
gaston21 a écrit:Alors, dan, troubaa, votre avis sur la question? Moi qui pensais que l'Amérique ne nous voulait que du bien...

Ce n'est pas le même Sannat qui il y a un an ou deux nous vantait le modèle Argentin pour sortir de la crise financière.

Komyo devrait pouvoir nous trouver l'article.


J'ai l'impression que tu confonds avec l'Islande, mais je peux me tromper.
Voici un article de sannat sur l'argentine publié en début d'année, il explique bien comment certains raflent les actifs a bas pris, c'est intéressant pour comprendre ce mécanisme de prédation financière.


Crise en Argentine: le pesos, monnaie de singe
Posté le 31/01/2014
Sélectionner une langue​▼
Share on printShare on emailShare on facebookShare on twitterMore Sharing Services
Ceux qui s’intéressent un peu à l’économie se souviennent certainement de la crise argentine du début des années 2000 qui avait mené ce pays moderne à une faillite retentissante plongeant les Argentins dans une misère noire. Le cas de l’Argentine est passionnant notamment parce que, encore une fois, l’Argentine est un pays moderne aux standards que nous qualifierons pour plus de simplicité « d’occidentaux ».

En Argentine, vous avez des transports en commun, de grandes métropoles, une véritable industrie, vous avez, figurez-vous, même des hôpitaux, de l’électricité, Internet et le e-commerce qui, comme partout, est en pleine expansion. L’Argentine, c’est l’Espagne, la France ou l’Italie. C’est non seulement un beau et grand pays avec une population parfaitement éduquée, mais c’est en réalité, un pays qui fonctionne d’une façon très similaire à la nôtre, aux nôtres. C’est précisément pour ces raisons qu’il est aussi passionnant d’étudier ce cas qui nous renseigne, hélas pour nos amis Argentins, d’une manière très précise sur ce qu’est une crise de solvabilité de l’État, sur ce qu’est une crise monétaire violente avec dévaluation massive.

Étudier le cas argentin permet des extrapolations assez évidentes sur ce que pourrait être notre quotidien en cas de crise économique monétaire ou de solvabilité. Ce pays, véritable laboratoire de la crise économique, nous permet de cerner avec précision les conséquences concrètes et c’est bien ce qui en fait tout l’intérêt. Comme certains le savent sans doute, la situation là-bas est redevenue en quelques jours très délicate même si cela date en réalité de 2001 puisque cette faillite argentine n’a en réalité toujours pas été véritablement digérée, disons simplement que depuis quelques semaines rien ne va plus en Argentine.

Les supermarchés préviennent que les fournisseurs vont augmenter les prix !

Alors aujourd’hui, je vous propose un petit voyage dans la presse de ce pays d’Amérique du sud, avec que des informations toutes fraîches du jour et évidemment les articles correspondant dont vous trouverez les liens ci-dessous comme vous en avez désormais l’habitude. Avec 100 pesos t’as plus rien ! Il y a une bonne façon de cerner assez rapidement la situation économique d’un pays en particulier en cas de problèmes monétaires.

Il suffit de prendre le plus gros billet en circulation, pour nous ce serait un billet de 500 euros, et de regarder le pouvoir d’achat conféré par la coupure la plus importante, mais cela fonctionnerait parfaitement pour nous, Français, également avec un billet de 50 euros, qui est la plus grosse coupure réellement utilisée, nous avons rarement des billets de 100 ou 200 ou même 500 euros, les banques françaises ne les mettant tout simplement pas ou presque pas en circulation.

Bref, en Argentine, le plus gros billet est celui de 100 pesos, et mon petit doigt me dit qu’hélas, il vont devoir certainement en imprimer un d’une valeur plus importante prochainement si les autorités monétaires n’arrivent pas à reprendre le contrôle de la situation. Je vous traduis ici quelques lignes de cet article de La Republica, grand quotidien argentin. « Que pouvez-vous acheter avec 100 pesos aujourd’hui ? Le billet de banque de la valeur la plus élevée en Argentine ne suffit même plus pour désormais acheter un CD.

La liste des produits « inaccessibles » s’étend et va des produits alimentaires aux billets de cinéma populaires sans oublier aussi quelques fromages et morceaux de viande. Dans l’habillement, chaussettes et sous-vêtements les plus simples sont encore en dessous de cette valeur. Les hausses de prix sont largement répandues, le billet de 100 pesos perd tous les jours du pouvoir d’achat et est de moins en moins efficace au moment d’acheter des biens et services. Pour la crème glacée, le prix au kilo est désormais de plus de 130 pesos dans certaines chaînes.

Cet article se poursuit en donnant toute une liste de produits dont le prix explose pour se terminer par une comparaison justement avec la valeur du plus gros billet européen, celui de 500 euros, en donnant la conversion en peso argentin à savoir 5 650 pesos au taux officiel et 8 850 pesos sur le marché parallèle… seul endroit où vous procurer les précieuses devises étrangères pour sauver ce qu’il reste de votre épargne ! 1re conséquence d’une crise monétaire, une inflation très forte qui fait augmenter très brutalement les prix, rendant inaccessible de nombreux produits pour la plus grande majorité des gens dans la mesure où les prix montent… pas les salaires ! Vous voyez avec cet article concrètement l’érosion rapide du pouvoir d’achat d’une monnaie purement papier, « fiduciaire ».

Les hôpitaux et cliniques signalent une « situation dramatique » après la dévaluation C’est ce que nous apprend cet article de La Capital, qui revient sur les conséquences dramatiques en termes d’accès aux soins de cet effondrement du peso argentin. En effet, les prix des fournitures « biomédicales » ont augmenté, en quelques jours seulement, de 45 % et les modalités de paiements ont également été durcies, les fournisseurs internationaux demandant à être payés immédiatement et en dollars (américains).

Les pénuries guettent et les responsables des services sanitaires sont très inquiets de la fonte rapide des stocks qui, sans remplacement immédiat, constitue un très grand danger. 2e conséquence d’une crise monétaire, le secteur médical dont les fournitures nécessaires font appel très majoritairement au marché international et à des fournisseurs partout à travers la planète se retrouve très rapidement à faire face à des pénuries de plus en plus importantes, puisque l’incertitude monétaire entraîne l’impossibilité de commercer avec l’étranger.

Les supermarchés préviennent que les fournisseurs vont augmenter les prix ! Pour les prix de l’alimentaire, la chambre des supermarchés vient d’avertir que les prix allaient très fortement augmenter avec une moyenne d’au moins 10 %, ce qui est inférieur à la dévaluation actuelle du peso dans la mesure où beaucoup de produits alimentaires sont produit localement et ne viennent pas de l’étranger. Dans certains cas (nombre non précisé), les augmentations de prix iront jusqu’à 30 %. 3e conséquence d’une crise monétaire, là encore, cet article de Iprofesional montre que l’ensemble des produits de la vie courante voient leurs prix exploser à la hausse, y compris même si c’est dans une moindre mesure pour les produits locaux.

Avec la mondialisation et la globalisation, plus rien ou presque n’est aujourd’hui 100 % local

Avec la mondialisation et la globalisation, plus rien ou presque n’est aujourd’hui 100 % local. Même pour l’agriculteur qui va cultiver en Argentine, il lui faudra des semences Monsanto américaines, des engrais chimiques européens, du pétrole saoudien pour faire tourner ses tracteurs. Résultat, une baisse rapide de la valeur de la monnaie se transmet presque immédiatement à l’ensemble de l’économie. Une fois la perte de confiance établie, la spirale infernale est très difficile à stopper, et tout cela se termine en hyperinflation.

Les concessionnaires d’automobiles disent que le secteur est « paralysé » Le chef de la Chambre de commerce automobile a averti que le secteur est paralysé et a exprimé sa préoccupation sur l’incertitude de prix après la dévaluation du peso de 20 % confirmé par le gouvernement la semaine dernière . Le directeur a expliqué que les principaux problèmes sont l’incertitude de la valeur des voitures neuves et surtout… l’impossibilité d’établir des chiffres ou des prix ! Les prix des véhicules neufs sont donc en train d’augmenter entre 5 % et 20 % .

Le journal rapporte que l’un des rares modèles qui peut être trouvé pour moins de 100 000 pesos est la Renault Clio Mio, qui est vendue dans sa version cinq portes Confort à 98 000 pesos. 4e conséquence d’une crise monétaire, l’arrêt rapide des activités industrielles et commerciales entraîne évidemment la faillite de très nombreuses entreprises, suivie par une montée rapide du taux de chômage et ses cohortes de misère et de pauvreté. Une crise monétaire c’est toujours, toujours catastrophique pour les vrais gens de la vraie vie, c’est-à-dire nous, dans la mesure où les peuples ont de tout temps été les variables d’ajustement de nos grands mamamouchis. Et vous allez le voir, ici comme ailleurs, sous nos latitudes comme les autres, ceux qui s’enrichissent sont hélas… toujours les mêmes !

Les banques sont les grandes gagnantes de la dévaluation

C’est un article tout chaud du jeudi 30 janvier 2014 du journal argentin Contexto qui nous explique que les grands gagnants de cette dévaluation sont en fait des gagnantes puisqu’il s’agit des banques qui ont pu parfaitement anticiper cette dévaluation de la devise argentine, comme en témoigne a priori l’évolution avant la dévaluation du marché des futurs, ce qui veut dire qu’il y aurait eu quelques fuites permettant aux banques de profiter de gains d’environ 30 %, alors fuite gouvernementale ou crise monétaire créée de toute pièce par les banques elles-mêmes, il est à ce stade encore très difficile de le dire avec certitude, mais je penche pour la deuxième solution à savoir qu’il s’agit d’une attaque orchestrée de la finance internationale contre le peso argentin mais pas uniquement, puisqu’actuellement aussi bien le réal brésilien que la livre turque ou encore le rouble russe subissent des attaques importantes sur leurs monnaies respectives sur fonds de réduction des injections de liquidités de la FED !

5e conséquence d’une crise monétaire, il ne faut jamais croire que les banques n’ont pas intérêt aux crises, en réalité, les crises permettent aux banques et aux spéculateurs internationaux de rafler à très bas prix des actifs de grande qualité qui leur rapporteront beaucoup d’argent. En fait, il faut toujours chercher à savoir quel est le moment le plus opportun pour créer une crise financière, en général pour ne pas dire toujours, ce sont les banques centrales – en particulier la FED, la Banque centrale américaine, qui je le rappelle est détenue par les banquiers privés de Wall Street – qui donnent le coup d’envoi des soldes sur les actifs soit en augmentant les taux d’intérêt, soit en réduisant comme c’est le cas aujourd’hui les injections de liquidités.

On nous explique que cela est toujours fait dans l’intérêt économique de la nation, mais cela n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît, notamment parce que les banques centrales créent également les bulles financières par des politiques très accommodantes. Il y aurait de multiples façons de rendre l’évolution économique beaucoup plus linéaire. Il faut donc garder à l’esprit que les crises sont le moment où l’on peut acheter des actifs bradés. Pour pouvoir le faire, il faut pouvoir conserver son pouvoir d’achat monétaire. C’est la raison pour laquelle vous devez répartir votre risque monétaire en plusieurs devises et évidemment assurer le tout avec… des métaux précieux comme l’or et l’argent !

Lire plus d'articles de l'auteur sur son blog Le Contrarien


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par Le Repteux le Lun 4 Aoû 2014 - 19:06

Sanat a écrit:C’est la raison pour laquelle vous devez répartir votre risque monétaire en plusieurs devises et évidemment assurer le tout avec… des métaux précieux comme l’or et l’argent !
Et ainsi jouer le même jeu que les banques et les bourses: spéculer sur une ressource qui n'en est pas une, l'argent!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10383
Localisation : France

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par komyo le Lun 4 Aoû 2014 - 20:32

entre un billet de banque qui en période d’hyperinflation va perdre toute sa valeur (sauf comme pq)  et de l'argent je préfère quand meme ce dernier !
Au passage, acheter de l'argent ou de l'or en estimant que la monnaie peut s effondrer revient
plus a prendre une assurance de dernier recours que de spéculer sur des valeurs que l'on ne possède jamais...
et comme il vaut mieux avoir une assurance avant que la maison brule. (mais bon chacun fait comme il veut en ce domaine !) ^^



http://ida-annuaire.com/articles/la-demande-industrielle-fera-bondir-le-prix-de-largent/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par Le Repteux le Lun 4 Aoû 2014 - 20:42

C'est justement parce que chacun fait ce qu'il veut de son argent que certains pays ont des problèmes monétaires présentement. Il faudrait réguler la spéculation, mais comme tout le monde adore spéculer, à commencer par ceux qui achètent des billets de loto, tous les paliers de gouvernement laissent aller, et ils en profitent pour s'en mettre plein les poches en passant.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux

Contenu sponsorisé

Argentine et fonds vautours. Empty Re: Argentine et fonds vautours.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 4 Avr 2020 - 18:00