LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Aimer la vie.

Partagez
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Aimer la vie.

Message par geveil le Mar 13 Mai - 10:51

Ben oui, ce n'est pas évident, quand on constate tout ce qu'elle apporte de drames et de tragédies.

Certes, on y trouve aussi douceur et beauté, et en tant qu'humains, nous pouvons y contribuer. Mais, selon les circonstances, ne doit on pas aussi accepter de faire souffrir, même de tuer, par exemple pour manger? Aimer la vie, ne serait-ce pas d'une certaine façon être de doux guerriers? Voici donc deux questions subsidiaires:
1- Supposons que l'on vive heureux, sans aigreur ni haine dans le cœur, entouré de sa famille et de ses amis. Mais voilà qu'un bande de loubards nous attaque. Par amour de la vie, faut-il se défendre quitte à tuer ou refuser d'attenter à la vie de qui que ce soit, et se laisser tuer?

2- Notre société veut maintenir en vie des personnes porteuses de gènes délétères qui peuvent avoir des enfants faibles et souffreteux. Est-ce aimer la vie que refuser l'élimination des plus faibles par la nature? ( Pas de cris d'orfraie, respirer, réfléchir, prendre son temps avant de répondre syouplé).


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12767
Localisation : Enfant du Monde

Re: Aimer la vie.

Message par Dédé 95 le Mar 13 Mai - 12:35



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Mar 13 Mai - 12:48

Pour moi aimer la vie, c'est se réveiller en se disant "chic, voilà encore une journée qui commence !"
C'est remercier pour tout ce qu'on a de positif: capacité de marcher, parler, écouter de la musique, etc ( la liste est looooooongue).

Les questions de Geveil  concernent plutôt l'établissement de l'échelle des valeurs et d'une morale: pour moi, c'est d'un autre ordre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Mar 13 Mai - 14:10

1ère question de geveil , réponse :

dans ces circonstances , bien sûr qu'il faut se défendre , cela s'appelle de la légitime défense , et s'il n'y a pas d'autre moyen aller jusqu'à tuer les agresseurs

2 ème question , réponse :

ce problème ne devrait pas relever de la société , mais les familles devraient être libres de procréer ou pas  et de laisser faire la nature sans acharnement thérapeutique , mais sans élimination systématique  non plus
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Aimer la vie.

Message par elaine 23 le Mar 13 Mai - 16:46

la légitime défense justifie une réponse adaptée à l'agression : c'est, je crois, la philosophie du kung-fu . L'agresseur prend souvent pour prétexte une "faute" imputée à la victime, pour se donner bonne conscience .
Quant à l'eugénisme, c'est une question difficile . Stephen Hawkings avec son "locked syndrom" a eu une vie riche et somme toute, heureuse . Les difficultés de l'existence, une fois surmontées, font des souvenirs aussi précieux que les jours de bonheur . On n'est pas heureux parcequ'on a tout, mais parcequ'on aime la vie, sa vie . Et ça reste le suprême tabou .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1080
Localisation : En Terre Croyante

Re: Aimer la vie.

Message par Hitori le Mar 13 Mai - 19:35

Ben, le problème geveil, c’est qu’il y a comme un hiatus entre la Vie et nous. Nous avons, en tant qu’êtres humains, étant doués de conscience, créé la morale, en établissant une échelle de valeur et défini ce qui est bien et ce qui est mal.

Mais la Vie n’a pas de ces considérations là. Ce qui est son moteur, c’est sa préservation et son hégémonie et pour cela elle emploie tous les moyens, mêmes les plus extrêmes….en se phagocytant elle-même.

Alors bien évidemment, face à des situations particulières, cela va nous mettre en porte à faux, tiraillés que nous sommes entre notre sens moral et la nécessité vitale, qui bien souvent vont se trouver être contradictoires.

Mais chacun donnera une réponse différente en fonction de nombreux paramètres, qui vont incliner notre penchant à plus aller d’un côté que de l’autre. Soit, le sens moral pour moi passe au second plan et ce qui prime c’est ma survie et celle de mes proches, soit j’attache plus d’importance à un certain code d’honneur, à une certaine éthique, sur ma propre survie. Souvent, c’est un mélange des deux…..d’où une certaine inhibition face à une situation extrême.

Mais bon, philosopher au coin du feu, en disant qu’on ferait ceci ou cela……..et être en situation réelle sont deux choses totalement différentes. Face à un état d’urgence ( sauf à avoir une grande maîtrise de son mental et de son corps) l’instinct de survie prend le pas et on est tout surpris, à posteriori, de notre réaction.

Sur un autre fil de discussion nous évoquions le « Sens ». La Vie a-t-elle un sens ou pas ? Si elle a un sens, même s’il nous est incompréhensible, elle doit certainement avoir ses raisons d’agir ainsi et nous devrions aller dans ce sens en l’aimant sans aucune restriction ni réticence. Si elle n’a pas de sens, c’est à nous d’en créer un. ………Le problème, c’est que nous nous trouvons le cul entre deux chaises et forcément tiraillés entre notre partie animale et instinctive (tuer ou être tué) et notre conscience morale (sens déontologique)

Personnellement, j’accrédite le Sens et serais plus enclin à faire confiance en la Vie et à l’aimer. Lorsqu’elle est en adéquation avec mes besoins et mes aspirations, je la remercie et lorsqu’elle « me » semble hostile, je ne lui en veux pas et cherche à tirer profit du négatif qui se présente, car il y a toujours possibilité d’extraire du positif, même dans les situations qui « nous » semblent antagonistes.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Mar 13 Mai - 23:29

Ecoute, Hitori, ou plutôt lis, je suis bien d'accord avec tes idées, je viens de finir " J'arrête de (me) juger" d'Olivier Clerc. Il termine son livre par un chapitre invitant à tout aimer, même Hitler, il donne aussi un exemple de ce qu'on peut toujours tirer du positif d'une épreuve difficile.

Mais franchement, franchement, quoi de positif une mère qui assiste à l'assassinat de son bébé pourrait-elle en tirer? Certains, peu d'ailleurs, qui ont atteint un très haut niveau de spiritualité pourraient en effet tirer des leçons, trouver un sens à de telles épreuves, ou tout simplement les accepter, mais combien ne sont pas équipés pour cela, ne peuvent tirer aucune leçon et sont désespérés ?

Comprends-tu pourquoi je pose la question, aimer la vie?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14872
Localisation : ici ou là

Re: Aimer la vie.

Message par troubaa le Mar 13 Mai - 23:55

Je crois que tu poses mal ta question Geveil.

Je crois "aimer la vie quant on souffre horriblement" serait une formulation plus conforme à ta pensée.

Sinon j'ai envie de te répondre que 99% des femmes qui mettent au monde un bébé aiment la vie ....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Aimer la vie.

Message par Le Repteux le Mer 14 Mai - 0:00

Aimer la vie, c'est encore une question d'absolu, mais malheureusement, il n'y a pas d'absolu ici-bas: pas d'Amour avec un grand A, pas de Liberté avec un grand L, pas de Bonheur avec un grand B, pas de Vie avec un grand V. La vie est faite de hauts et de bas, et notre cerveau a besoin des ces changements pour fonctionner correctement, mais trop de changement est aussi difficile à vivre pour lui que pas assez.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Mer 14 Mai - 0:30

Hitori a écrit:Ben, le problème geveil, c’est qu’il y a comme un hiatus entre la Vie et nous. Nous avons, en tant qu’êtres humains, étant doués de conscience, créé la morale, en établissant une échelle de valeur et défini ce qui est bien et ce qui est mal.

Mais la Vie n’a pas de ces considérations là. Ce qui est son moteur, c’est sa préservation et son hégémonie et pour cela elle emploie tous les moyens, mêmes les plus extrêmes….en se phagocytant elle-même.

Alors bien évidemment, face à des situations particulières, cela va nous mettre en porte à faux, tiraillés que nous sommes entre notre sens moral et la nécessité vitale, qui bien souvent vont se trouver être contradictoires.

Mais chacun donnera une réponse différente en fonction de nombreux paramètres, qui vont incliner notre penchant à plus aller d’un côté que de l’autre. Soit, le sens moral pour moi passe au second plan et ce qui prime c’est ma survie et celle de mes proches, soit j’attache plus d’importance à un certain code d’honneur, à une certaine éthique, sur ma propre survie. Souvent, c’est un mélange des deux…..d’où une certaine inhibition face à une situation extrême.

Mais bon, philosopher au coin du feu, en disant qu’on ferait ceci ou cela……..et être en situation réelle sont deux choses totalement différentes. Face à un état d’urgence ( sauf à avoir une grande maîtrise de son mental et de son corps) l’instinct de survie prend le pas et on est tout surpris, à posteriori, de notre réaction.

Sur un autre fil de discussion nous évoquions le « Sens ». La Vie a-t-elle un sens ou pas ? Si elle a un sens, même s’il nous est incompréhensible, elle doit certainement avoir ses raisons d’agir ainsi et nous devrions aller dans ce sens en l’aimant sans aucune restriction ni réticence.  Si elle n’a pas de sens, c’est à nous d’en créer un. ………Le problème, c’est  que nous nous trouvons le cul entre deux chaises et forcément tiraillés entre notre partie animale et instinctive (tuer ou être tué) et notre conscience morale (sens déontologique)

Personnellement, j’accrédite le Sens et serais plus enclin  à faire confiance en la Vie et à l’aimer. Lorsqu’elle est en adéquation avec mes besoins et mes aspirations, je la remercie et lorsqu’elle « me » semble hostile, je ne lui en veux pas et cherche à  tirer profit du négatif qui se présente, car il y a toujours possibilité d’extraire du positif, même dans les situations qui « nous » semblent antagonistes.  

je partage assez ton point de vue Hitori , ça fait plaisir de te lire  cheers 
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Mer 14 Mai - 7:04

geveil a écrit:Certains, peu d'ailleurs, qui ont atteint un très haut niveau de spiritualité pourraient en effet tirer des leçons, trouver un sens à de telles épreuves, ou tout simplement les accepter, mais combien ne sont pas équipés pour cela, ne peuvent tirer aucune leçon et sont désespérés ?

Comprends-tu pourquoi je pose la question, aimer la vie?
je comprends mieux ta question.

Je ne me l'étais jamais posée sous cet angle, je répondrais qu'aimer la vie malgré les épreuves serait le but, et "aimer" dans ce sens serait "rester attaché" à cette expérience enrichissante qu'est la Vie, mais aimer ce qui est souffrance n'a pas de sens. On peut être reconnaissant pour la leçon qu'elle nous enseigne, c'est tout. Aussi travailler sur cet amour/attachement à la vie qui est une illusion. On doit réaliser que c'est une précieuse illusion (précieuse parce qu'utile) et justement, s'en détacher puisqu'on sait qu'elle est provisoire.
Reconnaître et se libérer de la souffrance en découvrant la vraie nature des choses est une des bases de la progression spirituelle. Donc le terme "aimer" ne convient pas, à mon avis. Ce mot français est particulièrement imprécis...

Ca c'est la réponse que j'avais trouvé dans le bouddhisme, non pas à la question comme tu la poses, mais "comment supporter les injustices de ce monde pour qu'elle ne vous gâchent pas la vie" (elles m'affectaient fort).

Ca rejoint un peu celle de Hitori ( oui, ça fait plaisir de te lire, Hitori !)
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Aimer la vie.

Message par elaine 23 le Mer 14 Mai - 7:12

C'est toute la question de la résilience . Il ne s'agit pas d'aimer ce qu'on traverse, mais de le traverser avec les passages difficiles, parce que le bout du tunnel voit revenir la lumière . Dans la traversée noire, on n'a pas le temps de réfléchir . Quand j'ai su que j'allais devenir veuve à cinquante ans , je me suis mise ... à jouer au brige . Idiot, hein ? Mais ça faisait quelques heures de répit pour penser à autre chose . Chacun ses recettes . Dans le grand âge, je pianote sur le clavier...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Mer 14 Mai - 7:46

Merci de vos sages messages.  Je vais tenter de répondre à chacun d'entre vous.

Hitori a écrit:Personnellement, j’accrédite le Sens et serais plus enclin  à faire confiance en la Vie

Faire confiance en la vie, oui, mille fois oui ( Voir à ce sujet " Croyance et foi" )
et à l’aimer.
C'est sans doute le cas de Martin Gray, qui a écrit " Au nom de tous les miens", homme incroyable, qui après avoir perdu sa famille dans un incendie de forêt a refait sa vie et s'est consacré à la lutte contre ces incendies.
Lorsqu’elle est en adéquation avec mes besoins et mes aspirations, je la remercie et lorsqu’elle « me » semble hostile, je ne lui en veux pas et cherche à  tirer profit du négatif qui se présente, car il y a toujours possibilité d’extraire du positif, même dans les situations qui « nous » semblent antagonistes.  
Moi aussi, mais ça ne répond pas à la question de ce que peut éprouver une mère ( aimante, car il y en a hélas qui s'en foutent ) quand on écrase son bébé contre un mur ( Véritable, par les nazis et autres malades ).  Quel sens cela peut-il bien donner aux humains ?  Le monde est merveilleux, nous sommes d'accord, mais de telles choses ne le disqualifient-elles pas, comme un coup bas sur un ring disqualifie celui qui le donne?
Ta réponse est là, Hitori:
Ben, le problème geveil, c’est qu’il y a comme un hiatus entre la Vie et nous. Nous avons, en tant qu’êtres humains, étant doués de conscience, créé la morale, en établissant une échelle de valeur et défini ce qui est bien et ce qui est mal.

Mais la Vie n’a pas de ces considérations là. Ce qui est son moteur, c’est sa préservation et son hégémonie et pour cela elle emploie tous les moyens, mêmes les plus extrêmes….en se phagocytant elle-même.
C'est bien ce qui me fait poser la question.  Nous sommes ici dans la pensée, car dans la vie quotidienne, bien entendu que j'aime vivre.  Faut-il alors que j'arrête de penser, ou du moins de juger, comme le préconise Olivier Clerc?  Peut-être, mais jamais je n'oublierai qu'en vivant, je me fais complice " des moyens les plus extrêmes".  Tu vois ?

Troubaa a écrit:Je crois "aimer la vie quant on souffre horriblement" serait une formulation plus conforme à ta pensée.

Sinon j'ai envie de te répondre que 99% des femmes qui mettent au monde un bébé aiment la vie ....
99% ce n'est pas sûr, celle qui accouche d'un bébé dû à un viol, je ne sais pas.
De plus, j'ai interrogé nombre de femmes sur les douleurs de l'accouchement, c'est pénible mais pas horrible selon elles.  Enfin , le but de cette souffrance est constructif, elle a un sens, si l'on veut, mais quel sens peut bien avoir les tortures que des hommes infligent à d'autres humains?

Le Repteux a écrit:Aimer la vie, c'est encore une question d'absolu, mais malheureusement, il n'y a pas d'absolu ici-bas: pas d'Amour avec un grand A, pas de Liberté avec un grand L, pas de Bonheur avec un grand B, pas de Vie avec un grand V. La vie est faite de hauts et de bas, et notre cerveau a besoin des ces changements pour fonctionner correctement, mais trop de changement est aussi difficile à vivre pour lui que pas assez.
Le but serait d'aimer la vie, malgré tout c'est-à-dire, absolument, un peu comme Job qui aime Dieu malgré toutes ses souffrances. C'est cet absolu qui touche peut-être au divin,  mais à quel prix !!!
Leela a écrit:
aimer la vie malgré les épreuves serait le but, et "aimer" dans ce sens serait "rester attaché" à cette expérience enrichissante qu'est la Vie, mais aimer ce qui est souffrance n'a pas de sens.
C'est ton interprétation du verbe aimer, pour moi, ça n'a rien à voir avec " rester attaché".
"Expérience enrichissante"????  En quoi la mère dont on tue le bébé est-elle enrichie?

On peut être reconnaissant pour la leçon qu'elle nous enseigne, c'est tout.
 A qui cette mère peut être reconnaissante?
Aussi travailler sur cet amour/attachement à la vie qui est une illusion.
Mais tout est illusion, et le créateur, la vie si tu préfères, est un grand illusioniste.
On doit réaliser que c'est une précieuse illusion (précieuse parce qu'utile)
Utile à quoi?
et justement, s'en détacher puisqu'on sait qu'elle est provisoire.
Tu veux dire sans doute " éphémère", car provisoire implique une suite.
Reconnaître et se libérer de la souffrance en découvrant la vraie nature des choses est une des bases de la progression spirituelle. Donc le terme "aimer" ne convient pas, à mon avis. Ce mot français est particulièrement imprécis...
Le peu que j'ai compris du bouddhisme est l'invitation à faire taire nos désirs, plus de désirs, plus de souffrance, est-ce bien cela?

Si oui, alors plus de désir, plus de vie.
Sinon, explique moi.

Ca c'est la réponse que j'avais trouvé dans le bouddhisme, non pas à la question comme tu la poses, mais "comment supporter les injustices de ce monde pour qu'elle ne vous gâchent pas la vie" (elles m'affectaient fort).
 S'ils ne s'agissait que d'injustices! Mais il s'agit d'horreurs !!!! affraid


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Mer 14 Mai - 8:24

geveil a écrit:Le peu que j'ai compris du bouddhisme est l'invitation à faire taire nos désirs, plus de désirs, plus de souffrance, est-ce bien cela?
non, c'est le genre de simplification caricaturale qui n'a plus aucun sens, tout comme dire que les bouddhistes sont nihilistes parce que "le vide" serait la "vraie nature des choses" d'après ce qu'ils en ont (mal) compris.
J'ai déjà expliqué une dizaine de fois, sorry, mais je suis fatiguée de me répéter.  Le mieux est que tu laisses tomber ce que tu crois avoir compris du bouddhisme, au moins cela t'évitera de propager des idées fausses à son propos Wink   Rassure toi, tu n'es pas le seul dans ce cas...
.A qui cette mère peut être reconnaissante?
où est-ce que je parle de "quelqu'un" ???  Si tu fais de semblables ajouts, on n'en sortira jamais.  Tu donnes toi même l'exemple de Martin Gray qui a su faire ce que je dis pourtant en toute lettres: "On peut être reconnaissant pour la leçon qu'elle nous enseigne, c'est tout. "
"Peut" est une possibilité, pas une réaction idéale ou systématique.
"C'est tout", indique que c'est le maximum qu'on peut en attendre, c'est donc "au mieux", comme dans l'exemple que tu cites.

Quant à "injustice", à mes yeux, elle englobe les horreurs: pourquoi des innocents doivent-ils les subir ?  C'est injuste.


PS j'avais publié une série d'articles sur META sur le bouddhisme à l'époque où j'étais modo, et ils avaient été suivis d'échanges intéressants.  Je les recopierai ici comme cela je pourrai y faire référence plutôt que de devoir tout ré-expliquer à chaque fois.  Le problème est que les mots désir, attachement, souffrance, compassion, vacuité, impermanence sont très mal traduits et engendrent automatiquement des malentendus.  Les notions bouddhistes sont subtiles mais très précises, très logiques, mais pour les comprendre il faut les connaître d'abord mot par mot, et puis surtout les mettre ensemble: on ne peut pas les isoler de leur contextes comme tout le monde fait (même les bouddhistes...).  C'est un tout interdépendant.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Mer 14 Mai - 9:01

Leela a écrit:
.A qui cette mère peut être reconnaissante?
où est-ce que je parle de "quelqu'un" ???
 Alors à quoi ?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Mer 14 Mai - 9:43

Je n'ai pas non plus dit "à quelque chose".  Tu chicanes, là.
C'est une disposition d'esprit.
Une fois l'épreuve derrière le dos, Le père d'une fillette violée qui a, par son action, évité à d'autres fillettes de subir le même sort, pourra se dire que son épreuve a eu des conséquences positives pour la collectivité.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Aimer la vie.

Message par Le Repteux le Mer 14 Mai - 15:49

Face à l'horreur de la cruauté, mon remède, c'est d'imaginer que je tue les méchants, sans leur laisser le temps de s'en apercevoir. Je n'ai jamais vécu ce genre d'horreur, mais vous pouvez être certains que je ne me laisserais pas faire. C'est la seule justice qui vaille pour moi: pris en flagrant délit, je ne donne aucune chance aux méchants, c'est moi ou lui, comme ça, j'aurai au moins l'impression d'avoir éliminé une tare, et tant pis si j'y reste, au moins, je n'aurai pas mon impuissance sur la conscience toute ma vie.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Mer 14 Mai - 16:11

ah moi je leur ferais subir le supplice qu'ils ont infligé aux autres, pour qu'ils réalisent ce qu'ils font, parce qu'ils s'auto-convainquent que l'autre ne souffre pas, ou alors refusent de le considérer.

Du moins face à ces horreurs, c'est la réaction que j'ai.

Passer à l'acte, ce serait autre chose, bien sûr...


Brrrr je viens d'apprendre qu'une femme que je connaissait bien à une époque, et que j'appréciais beaucoup, a tué son mari avec un couteau.  Elle s'est rendue directement à la police et déclarant qu'elle était en profonde dépression, ce dont je doute fort (je sais en reconnaître les signes).

Or son mari la battait, elle lui avait donné un ultimatum (dixit un de ses cousins).
Je ne comprends pas... pourquoi ne l'a-t-elle pas dit à la police ?  Cela m'a fort remuée.  Je pense que je vais aller la voir en prison, et le lui demander, si elle veut bien en parler.
J'ai vu dans la presse qu'elle serait libérée parce que "pas responsable de ses actes", ce qui me semble invraisemblable: au contraire, je pense qu'elle a très bien planifié son coup: elle était organisée, précise, très intelligente, très "digne", très appréciée à son travail.  Championne d'arts martiaux (son mari aussi), elle était plutôt gaie et très calme.   Il y a quelque chose qui cloche, dans cette affaire.
S'il n'y avait pas 3 enfants, j'aurais dit qu'elle ne voulait pas salir la mémoire de son mari vis-à-vis de ses proches, mais ça ne colle pas...  Ou alors elle était perturbée psychologiquement (schizophrénie...?).  Ce sont des choses qu'on peut cacher.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Aimer la vie.

Message par Le Repteux le Mer 14 Mai - 16:22

Leela a écrit:ah moi je leur ferais subir le supplice qu'ils ont infligé aux autres, pour qu'ils réalisent ce qu'ils font, parce qu'ils s'auto-convainquent que l'autre ne souffre pas, ou alors refusent de le considérer. Du moins face à ces horreurs, c'est la réaction que j'ai. Passer à l'acte, ce serait autre chose, bien sûr...
Pour moi, la vengeance ne mène à rien, mais éliminer un danger, si.

Brrrr je viens d'apprendre qu'une femme que je connaissait bien à une époque, et que j'appréciais beaucoup, a tué son mari avec un couteau.  Elle s'est rendue directement à la police et déclarant qu'elle était en profonde dépression, ce dont je doute fort (je sais en reconnaître les signes). Or son mari la battait, elle lui avait donné un ultimatum (dixit un de ses cousins).
Légitime défense, c'est probablement ce que j'aurais fait aussi, mais ce n'est pas reconnu par la loi. Il aurait fallu qu'elle soit plus discrète, ce qui indique qu'elle a probablement agi sous le coup de l'émotion. Si un gars tue sa femme de cette manière, il est gracié, mais pas l'inverse.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Mer 14 Mai - 16:51

elle avait peut être pris du prozac ...
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Mer 14 Mai - 17:55

on peut imaginer tout ce qu'on veut, moi ce qui m'intéresse, c'est ce que elle en dira...
La légitime défense est bien sûr prise en considération au tribunal.

Mais bon, inutile de continuer à en discuter dans le vide, sans en savoir plus...

Revenons au sujet, et on peut le faire à partir de cet "accident".

Pour pouvoir aimer la vie, il faut être en bonne santé physique et surtout : mentale.  Les névrosés ne sont pas heureux, mais tourmentés, tiraillés, même torturés.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Mer 14 Mai - 18:32

Leela a écrit:Pour pouvoir aimer la vie, il faut être en bonne santé physique et surtout : mentale.  Les névrosés ne sont pas heureux, mais tourmentés, tiraillés, même torturés.
Exactement, c'est une affaire d'hormones et j'ai déjà entendu plusieurs émissions sur ce sujet. La philosophie peut-elle nous faire aimer la vie? Moi, elle me la ferait plutôt détester, mais je présume que c'est une question liée au fonctionnement de mon cerveau, dopamine, et autres molécules du bonheur.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1080
Localisation : En Terre Croyante

Re: Aimer la vie.

Message par Hitori le Mer 14 Mai - 22:35


geveil a écrit:Comprends-tu pourquoi je pose la question, aimer la vie?

Ce que je comprends, c’est que la vie est un don et en tant que tel il faut le chérir. A cheval donné, on ne regarde pas les dents , dit bien à propos un dicton populaire.

Enfin quoi…….personne ne nie que rien n’est parfait, que la vie est un combat et qu’au bout c’est l’inconnu qui nous attend avec l’angoisse de notre disparition……mais c’est justement cela qui en fait la richesse.

Oui, il y a des souffrances que rien ne justifie, du moins à l’aune de notre compréhension. Oui, beaucoup de choses nous semblent injustes. Oui, l’existence est une vallée de larmes. Oui, la vieillesse est un naufrage. Oui, la vie est une garce…..et pourtant…..le sourire d’un enfant, la chaleur d’un feu de bois, l’union de deux corps aimants (oui, je sais, tu trouves cela laid), la beauté d’un paysage, le sentiment océanique de faire partie de quelque chose qui nous dépasse. Tout cela nous attache à la vie, nous imprègne d’elle et nous la fait aimer. Garce peut être, mais belle à ……..en mourir. Very Happy 

Mais à tout bien considérer, nous aurions pu ne pas venir à l’existence et ne pas connaître tout cela, ce mélange de joies et de peines, cette aventure extraordinaire, cet étonnement de vivre. Aurait-ce été préférable ? Ou doit-on dire qu’elle chance de connaître tout ceci, ce sentiment d’être investie d’une interrogation inassouvie, d’une attente grandiose, de vivre la Vie, d’être la Vie ?

Je réponds sans hésiter, oui à la vie……. mille fois oui, même! De toute façon, avons-nous le choix ? Nous n’avons pas choisi de venir au monde (sauf à adhérer à certaines écoles de pensée qui explique que c’est l’âme qui choisi de s’incarner) et avons été projeté dans l’existence tout ébahi de nous trouver là. Alors le mieux que l’on puisse faire c’est de tirer partie des cartes qui nous ont été octroyées et faire en sorte de jouer la partie avec humour et désinvolture, sans se prendre la tête si par malchance nous n’avons pas reçu d’as.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Mer 14 Mai - 23:22

Hitori a écrit:
geveil a écrit:Comprends-tu pourquoi je pose la question, aimer la vie?

Ce que je comprends, c’est que la vie est un don et en tant que tel il faut le chérir. A cheval donné, on ne regarde pas les dents , dit bien à propos un dicton populaire.

Enfin quoi…….personne ne nie que rien n’est parfait, que la vie est un combat et qu’au bout c’est l’inconnu qui nous attend avec l’angoisse de notre disparition……mais c’est justement cela qui en fait la richesse.

Oui, il y a des souffrances que rien ne justifie, du moins à l’aune de notre compréhension. Oui, beaucoup de choses nous semblent injustes. Oui, l’existence est une vallée de larmes. Oui, la vieillesse est un naufrage.  Oui, la vie est une garce…..et pourtant…..le sourire d’un enfant, la chaleur d’un feu de bois, l’union de deux corps aimants (oui, je sais, tu trouves cela laid), la beauté d’un paysage, le sentiment océanique de faire partie de quelque chose qui nous dépasse. Tout cela nous attache à la vie, nous imprègne d’elle et nous la fait aimer. Garce peut être, mais belle à ……..en mourir. Very Happy 

Mais à tout bien considérer, nous aurions pu ne pas venir à l’existence et ne pas connaître tout cela, ce mélange de joies et de peines, cette aventure extraordinaire, cet étonnement de vivre. Aurait-ce été  préférable ? Ou doit-on dire qu’elle chance de connaître tout ceci, ce sentiment d’être investie d’une interrogation inassouvie, d’une attente grandiose, de vivre la Vie, d’être la Vie ?

Je réponds sans hésiter, oui à la vie……. mille fois oui, même!  De toute façon, avons-nous le choix ? Nous n’avons pas choisi de venir au monde (sauf à adhérer à certaines écoles de pensée qui explique que c’est l’âme qui choisi de s’incarner) et avons été projeté dans l’existence tout ébahi de nous trouver là. Alors le mieux que l’on puisse faire c’est de tirer partie des cartes qui nous ont été octroyées et faire en sorte de jouer la partie avec humour et désinvolture, sans se prendre la tête si par malchance nous n’avons pas reçu d’as.

 cheers  Hitori , je t'adore ! Very Happy 
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Mer 14 Mai - 23:59

Hitori a écrit:
geveil a écrit:Comprends-tu pourquoi je pose la question, aimer la vie?

Ce que je comprends, c’est que la vie est un don et en tant que tel il faut le chérir. A cheval donné, on ne regarde pas les dents , dit bien à propos un dicton populaire.

Enfin quoi…….personne ne nie que rien n’est parfait, que la vie est un combat et qu’au bout c’est l’inconnu qui nous attend avec l’angoisse de notre disparition……mais c’est justement cela qui en fait la richesse.

Oui, il y a des souffrances que rien ne justifie, du moins à l’aune de notre compréhension. Oui, beaucoup de choses nous semblent injustes. Oui, l’existence est une vallée de larmes. Oui, la vieillesse est un naufrage.  Oui, la vie est une garce…..et pourtant…..le sourire d’un enfant, la chaleur d’un feu de bois, l’union de deux corps aimants (oui, je sais, tu trouves cela laid),
Un amour partagé est très beau, la naissance d'un enfant aussi, mais ce sont les soubresauts, les cris inarticulés que je trouve laids.

la beauté d’un paysage, le sentiment océanique de faire partie de quelque chose qui nous dépasse. Tout cela nous attache à la vie, nous imprègne d’elle et nous la fait aimer. Garce peut être, mais belle à ……..en mourir. Very Happy
 Pour toi, peut-être....

Mais à tout bien considérer, nous aurions pu ne pas venir à l’existence et ne pas connaître tout cela, ce mélange de joies et de peines, cette aventure extraordinaire, cet étonnement de vivre. Aurait-ce été  préférable ? Ou doit-on dire qu’elle chance de connaître tout ceci, ce sentiment d’être investie d’une interrogation inassouvie, d’une attente grandiose, de vivre la Vie, d’être la Vie ?
Hemingway, Primo Levi, Koestler, Romain Gary et bien d'autres se sont suicidés.

Je réponds sans hésiter, oui à la vie……. mille fois oui, même!
 C'est parce que tu es plein de vitalité et que ton cerveau secrète des endorphines en pagaille. On raconte que certains prisonniers des camps de concentration gardaient leur joie de vivre malgré toutes les horreurs dont ils étaient témoins. Ils étaient doués pour ( Cf. ce joli film " Que la vie est belle" mais dans lequel le réalisateur s'est bien gardé de montrer les horreurs nazies.)

De toute façon, avons-nous le choix ? Nous n’avons pas choisi de venir au monde (sauf à adhérer à certaines écoles de pensée qui explique que c’est l’âme qui choisi de s’incarner) et avons été projeté dans l’existence tout ébahi de nous trouver là. Alors le mieux que l’on puisse faire c’est de tirer partie des cartes qui nous ont été octroyées et faire en sorte de jouer la partie avec humour et désinvolture, sans se prendre la tête si par malchance nous n’avons pas reçu d’as.
C'est vrai, mais il y en a qui ont vraiment une très mauvaise donne. On peut toujours se dire que c'est quelque chose qui nous dépasse qui l'a voulu, se donner ainsi bonne conscience et continuer à jouir de la vie sans se prendre la tête, comme tu dis, et être ainsi complice de toutes les horreurs qui se trament en coulisse.

Fuyez mes messages à tire d'aile et continuer à jouir de la vie en la déchirant. La brebis adore qu'on la tue pour que vous puissiez vous régaler de ses gigots.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Jeu 15 Mai - 0:03

Fuyez mes messages à tire d'aile et continuer à jouir de la vie en la déchirant. La brebis adore qu'on la tue pour que vous puissiez vous régaler de ses gigots.
ça, c'est en effet le genre de message qui me fait fuir.

On dirait que tu nous reproches de ne pas avoir la même vision pessimiste que toi ?

tsss tssss...  No 
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Jeu 15 Mai - 0:07

pourquoi nous traites- tu de complices ?

si nous ne participons pas aux horreurs et si nous ne pouvons rien faire pour qu'elles ne surviennent pas , nous ne sommes pas complices

ceux qui y participent et ceux qui pourraient faire quelque chose et ne le font pas sont complices en effet oui , mais tout le monde n'est pas à mettre dans le même panier
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Aimer la vie.

Message par elaine 23 le Jeu 15 Mai - 7:44

Il y a des Orientaux qui remercient la brebis qu'ils tuent et le font avec respect . Vous me direz que la brebis ne sent pas la différence : voire!


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Jeu 15 Mai - 8:21

Je ne suis pas pessimiste.  Le pessimisme consiste à croire que tout va mal, ce que je ne crois pas, il y a d'excellentes choses dans l'existence, comme Hitori nous le dit avec enthousiasme et je ne suis pas le dernier à les mettre en lumière.  Mais il y a aussi des horreurs.  Ceci dit, on peut aimer quelqu'un tout en étant parfaitement conscient de ses défauts. Donc, on peut aimer l'existence tout en étant parfaitement conscient qu'elle abrite des horreurs.
Mais j'ai écrit quelque chose que vous semblez avoir du mal à intégrer, à savoir, de même qu'on peut aimer son partenaire malgré ses défauts, il peut arriver qu'un jour, il commette une faute tellement vile que là, on ne peut plus l'aimer. C'est par exemple le fait que dans l'existence puissent apparaître des êtres capables de torturer un enfant devant sa mère.  Et j'ai dit que pour ma sensibilité un tel fait disqualifie la vie.  Ce verbe, " disqualifier" qu'on emploie en sport est d'ailleurs ici tout à fait adapté, en effet, comme le dit Hitori:
Mais la Vie n’a pas de ces considérations là. Ce qui est son moteur, c’est sa préservation et son hégémonie et pour cela elle emploie tous les moyens, mêmes les plus extrêmes….en se phagocytant elle-même.

Il a raison, mais il se trouve que moi et mes frères humains avons une morale et nous introduisons des règles dans le sport, pour justement qu'on évite d'employer tous les moyens pour gagner ( Certains humains n'ont d'ailleurs pas ces scrupules et organisent des combats où tous les coups sont permis, jusqu'à la mort.  Sont-ils de grands amoureux de la vie?).

Une chose qui pourrait me permettre d'aimer la vie ( Ou Dieu, si l'on veut ) sans réserve serait d'adopter la croyance des chrétiens et de Lola, à savoir qu'il existe un être, réel et conscient, le diable qui ne souhaite qu'une chose, détruire, et pour qui tous les moyens sont bons.  Mais j'ai beaucoup de mal avec cette idée, je veux dire que j'ai du mal d'un point de vue logique, je crois plutôt que Dieu est comme Janus, une entité à double face. Et qui coucherait à côté d'une femme dont le soir on admire une face sachant qu'au matin, si elle est tournée du côté gauche, on va découvrir sa face horrible?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Jeu 15 Mai - 8:36

la différence entre ton point de vue et le mien, c'est que ces "horreurs", bien que faisant partie de la vie, sont anti-vie, donc maladie.

Parce que pour moi le contraire de la vie, c'est la maladie (et non la mort).  Mais d'un autre côté, la maladie nous renforce.

 confused Alors ???


"Rien", comme tu dit (et je trouve cette réponse très profonde)


C'est *




* en bouddhisme, cela s'appelle l"ainsité", dont la compréhension mène à l'"équanimité"
En faisant une recherche sur le mot "ainsité", je vois que la sophrologie l'a aussi adopté.  Intéressant
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Jeu 15 Mai - 8:58

puisque tu me cites geveil , je réponds : mon "Dieu" est le contraire de ce que tu dis , il a tout mis en place pour notre bonheur , ce sont les hommes qui ne respectent pas leurs semblables ni la nature

donc Dieu ou la Vie n'a rien à voir avec ce qui te chagrine à juste titre ( sauf pour les ébats amoureux  Wink , là je t'ai déjà suggéré de moins gigoter et de le faire en silence , puisque c'est cela qui te gêne , mes suggestions sont tout à fait possibles , c'est juste un changement d'habitudes  Very Happy )

au final , il faut t'en prendre aux hommes mauvais , c'est tout , et arrêter de te torturer toi même avec tes constats , quand je dis "t'en prendre" cela veut dire les tenir pour les vrais responsables des méfaits qui te révoltent , quand à les éliminer cela ne nous appartient pas , c'est soit à la justice mise en place par les hommes à le faire soit à un moment donné ce pourra être le rôle de la justice divine (de mon point de vue personnel ), quand à faire justice soi même en cas d'inaction de la justice des hommes , à chacun de voir , je ne l'encourage pas mais je peux le comprendre
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

Re: Aimer la vie.

Message par Tibouc le Jeu 15 Mai - 15:24

Il y a aussi les maladies, les catastrophes naturelles, dont on ne peut blâmer les hommes (sauf à adhérer au mythe du Péché Originel bien sûr).
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Jeu 15 Mai - 15:32

Tibouc a écrit:Il y a aussi les maladies, les catastrophes naturelles, dont on ne peut blâmer les hommes (sauf à adhérer au mythe du Péché Originel bien sûr).

ça se discute ça tibouc ( sans parler du manquement originel ) , en effet beaucoup de maladies pourraient être évitées avec une vie saine ( de ses parents en amont aussi )

les catastrophes aussi , souvent les hommes ne sont pas prudents et choisissent d'habiter dans des zones dangereuses

mais c'est vrai il y a des cas où l'on n'y est pour rien ni nos parents non plus , c'est la faute à pas de chance ...
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Aimer la vie.

Message par Le Repteux le Jeu 15 Mai - 17:57

Attention Lola, te laisse pas convaincre par le plus grand des hasards!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Jeu 15 Mai - 18:04

il ne faut pas confondre temps et circonstances ( mauvais moment , mauvais endroit ) avec votre soi disant hasard créateur
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Aimer la vie.

Message par Le Repteux le Jeu 15 Mai - 18:17

Le plus grand des hasards créateurs, ce n'est pas rien!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1080
Localisation : En Terre Croyante

Re: Aimer la vie.

Message par Hitori le Ven 16 Mai - 22:38

geveil a écrit:Fuyez mes messages à tire d'aile et continuer à jouir de la vie en la déchirant. La brebis adore qu'on la tue pour que vous puissiez vous régaler de ses gigots.

Accepter, c’est reconnaître ce qui est, cela ne veut pas dire que l’on approuve, mais seulement que devant la nécessité des choses, on prend sur soi et on fait contre mauvaise fortune bon cœur.

La vie étant ce qu’elle est, on la prend ou on la laisse. Certains se suicident dis-tu. C’est leur choix et il est respectable, mais ce n’est pas le mien. Comme déjà dit, je remercie la Vie pour m’avoir permis de venir à l’existence.  Je suis un battant et toute ma vie j’ai fait front contre l’adversité et je continuerais jusqu’à mon dernier souffle.

En cela je m’inscris totalement dans le canevas existentiel qui oblige tout être à combattre et a se transcender, à donner le meilleur de lui-même. Cela commence à la conception avec la compétition des spermatozoïdes. Le meilleur gagnera. Et les autres peuchère, tu ne les plains pas…….puis ça continu avec le corps qui doit se défendre contre  les virus et les microbes. Les leucocytes tueurs vont bouffer la gentille bactérie…c’est pas gentil ça ! Tout agent extérieur va être impitoyablement détruit…..pauvre mec ! Etc…etc……

Tu sais, pendant un certain temps de ma vie, j’ai été végétarien.  Cela s’inscrivait dans une démarche spirituelle. Pour cela j’ai lutté contre ma tendance naturelle à manger de la viande. Et bien cela m’a paradoxalement déclenché des crises d’acide urique. Je n’ai pas écouté mon corps et il me la fait savoir.

La nature c’est la compétition et cela se vérifie à tous les stades de la vie, du plus petit au plus grand, de la cellule à la galaxie. Alors soit tu t’inscris dans sa dynamique, soit tu t’en exclus. Mais si tu veux avoir des chances d’être bien dans ta tête et dans ton corps, il faut accepter cette évidence. Encore une fois, cela ne veut pas dire que l’on cautionne, mais qu’on l’accepte comme quelque chose faisant partie de ce qui est.  

Ceci étant dit, je te concède que poser l’existence du mal, c’est apporter la preuve du caractère non fini de la « réalité ». Et en ce sens peut être que notre devoir en tant qu’être humain, doués de sensibilité, c’est de permettre à la « réalité » son accointance avec elle, en faisant de nous les démiurges du sens moral.


Dernière édition par Hitori le Sam 17 Mai - 16:43, édité 1 fois (Raison : correction aurttôgraafike :-))
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Ven 16 Mai - 22:55

j'ai bien aimé ton discours Hitori

mais tu pourrais développer un peu ton dernier paragraphe ?

Ceci étant dit, je te concède que poser l’existence du mal, c’est apporter la preuve du caractère non fini de la « réalité ». Et en ce sens peut être que notre devoir en tant qu’être humain, doués de sensibilité, c’est de permettre à la « réalité » son accointance avec elle, en faisant de nous les démiurges du sens moral.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Ven 16 Mai - 23:58

100% d'accord avec toi, Hitori, c'est comme ça, aimer la vie c'est accepter aussi ses horreurs.
Hitori a écrit:La nature c’est la compétition et cela se vérifie à tous les stades de la vie, du plus petit au plus grand, de la cellule à la galaxie. Alors soit tu t’inscris dans sa dynamique, soit tu t’en exclus. Mais si tu veux avoir des chances d’être bien dans ta tête et dans ton corps, il faut accepter cette évidence. Encore une fois, cela ne veut pas dire que l’on cautionne, mais qu’on l’accepte comme quelque chose faisant partie de ce qui est.
Sache que moi aussi je suis un battant, mais j'ai aussi une trop grande sensibilité, raison profonde sans doute de mes messages. Pourtant, j'ai trop peur de la mort pour m'en exclure, je pense seulement qu'il faut être conscient de ce qu'est l'existence, et comme tu le dis, à nous, êtres moraux, de faire le maximum pour la douceur.  The big problem, c'est ce que tu nous confies à propos de ton végétarisme que ta constitution n'a pas accepté et je généralise, à savoir: la vie ne va-t-elle pas nous en envoyer plein la g... si nous nous efforçons de la rendre plus douce? Et si c'est le cas, n'ai-je pas raison de dire que c'est une vraie salope?  Ceci dit que des gens comme toi, les battants, en jouissent, après tout, on peut aimer une salope, bravo! Ça me rappelle un bon roman qui met en scène un comptable rond de cuir, craintif, qu'un bon vivant prend sous sa coupe, il lui fait connaître plein de choses, des belles femmes, des courses de taureaux, l'ivresse de la voile en mer, etc, etc. Mais encore une fois combien comme toi ont une bonne donne et combien une mauvaise donne?


Dernière édition par geveil le Sam 17 Mai - 0:44, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Sam 17 Mai - 0:43

la donne on peut souvent la changer en le voulant vraiment ( mais pas toujours , il est vrai , si vraiment c'est insupportable , il reste le suicide , mais beaucoup est possible avant d'en arriver là )
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Sam 17 Mai - 0:46

lola83 a écrit:la donne on peut souvent la changer en le voulant vraiment  ( mais pas toujours , il est vrai , si vraiment c'est insupportable , il reste le suicide , mais beaucoup est possible avant d'en arriver là )
Oui, mais pour le vouloir, il faut avoir de la volonté, donc une forme de vitalité, et ce n'est pas la chose la mieux partagée du monde. Beaucoup manquent de volonté, c'est donc une mauvaise donne.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1080
Localisation : En Terre Croyante

Re: Aimer la vie.

Message par Hitori le Sam 17 Mai - 16:48

Lola a écrit:j'ai bien aimé ton discours Hitori

Heureux qu’il te plaise. Wink 

mais tu pourrais développer un peu ton dernier paragraphe ?

Pas de problème…….Il y a la réalité ultime (que certains appellent Dieu) et il y a la réalité relative qui est la notre. La réalité ultime est au-delà de toutes notions de bien ou de mal, alors que notre réalité a pris corps dans la division, dans la séparation. Donc forcément, étant dans le monde de la dualité, nous subissons ce déchirement polaire, avec la souffrance qui en découle. Dans cette réalité, qui est le monde de l’impermanence, tous les phénomènes sont transitoires et n’existent pas intrinsèquement. Ils ne sont que la concordance à un instant T de différents changement énergétiques. Nous y compris…..et oui, malgré les apparences, nous ne sommes qu’un point nodal dans le ballet des énergies.

Mais cette réalité (le manifesté), puisqu’elle n’est pas statique, est en devenir, elle s’auto organise vers l’accomplissement de ce qui est pour elle sa finalité, à savoir la fusion des principes. Et c’est là, que nous humains, avons peut être un rôle à jouer en insufflant dans sa dynamique une étique morale, permettant à l’humain d’infléchir la montée vers la symbiose, pour qu’in fine les aspirations de la « réalité » et les nôtres fusionnent également.

Et en ce sens, nous deviendrons des démiurges. Nous aurons été les créateurs du sens moral de la réalité, dans sa montée vers le point Omega.



geveil a écrit:Sache que moi aussi je suis un battant, mais j'ai aussi une trop grande sensibilité, raison profonde sans doute de mes messages. Pourtant, j'ai trop peur de la mort pour m'en exclure,

Peut-être qu’il te faudrait commencer par accepter l’idée de la mort, de ta propre mort. Non pas pour mettre fin à tes jours, mais au contraire pour pouvoir vivre pleinement le temps qui t’est impartie. Tout travail sur soi commence par cela, accepter sa mort….le jour où on a intégré cela, un grand poids nous est enlevé et la vie prend toute sa valeur……et on en accepte toutes ses facettes, comme quelque chose de transitoire et d’éphémère. On vit sa vie pleinement, avec ses joies et ses peines, sans focaliser exagérément sur elles.

Ceci dit que des gens comme toi, les battants, en jouissent, après tout, on peut aimer une salope, bravo!

Là aussi, je crois qu’il te faudrait revoir la définition du mot amour. L’amour n’est pas un sentiment qui se monnaye, il ne s’établi pas sur des bases rationnelles, il est en dehors de toute compromission, de tout calcul.

Quand on aime, la raison est occultée et comme tu le dis, on peut aimer une garce qui nous en fait pire que pendre……..c’est ça l’amour, ça ne s’explique pas…… ça se vit…..t’as vu comme je retombe bien sur mes pattes? Very Happy 

Mais encore une fois combien comme toi ont une bonne donne et combien une mauvaise donne?

Oui, bof……..même si je m’estime chanceux par rapport à d’autres plus mal lotis, j’ai moi aussi reçu de mauvaises cartes, d’entrée de jeu. Comme tout le monde, d’ailleurs. Mais j’ai toujours essayé de tirer partie de mes forces sans m’apitoyer sur mes faiblesses……..La différence entre un bon joueur de cartes et un mauvais, n’est pas dans la donne reçue mais dans la manière d’en tirer partie.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Sam 17 Mai - 18:51

Merci Hitori pour les précisions  Very Happy 

le problème c'est que j'ai du mal à concevoir la dualité dont tu parles , pas faute pourtant de l'avoir lu à toutes les sauces dans les forums de spiritualité que je fréquentais , mais bon ça ne veut pas rentrer , c'est cette phrase qui m'échappe :

alors que notre réalité a pris corps dans la division, dans la séparation. Donc forcément, étant dans le monde de la dualité, nous subissons ce déchirement polaire, avec la souffrance qui en découle.

le reste ça va , je te suis bien

je te suis aussi tout à fait quand tu dis à Geveil :

hitori a écrit:Peut-être qu’il te faudrait commencer par accepter l’idée de la mort, de ta propre mort. Non pas pour mettre fin à tes jours, mais au contraire pour pouvoir vivre pleinement le temps qui t’est impartie. Tout travail sur soi commence par cela, accepter sa mort….le jour où on a intégré cela, un grand poids nous est enlevé et la vie prend toute sa valeur……et on en accepte toutes ses facettes, comme quelque chose de transitoire et d’éphémère. On vit sa vie pleinement, avec ses joies et ses peines, sans focaliser exagérément sur elles.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9106
Localisation : Dijon

Re: Aimer la vie.

Message par gaston21 le Sam 17 Mai - 19:49

Je crois en définitive que le meilleur remède contre le spleen de l'existence, c'est de "se foutre" de ce qui peut nous arriver et de tout prendre avec humour et rigolade, comme Petiot devant la guillotine qui allait le raccourcir. C'est un état d'esprit qu'on peut conquérir peu à peu. C'est la méthode que j'ai choisie. La mort? Bah, je sais qu'elle est proche, mais je ne voudrais surtout pas qu'on veuille me prolonger pour des questions de déontologie figées dans un passé préhistorique. De toute façon, vieux Lion, tu vas perdre conscience avant que ton âme "altérée de désirs errants et perdus" se détache de ton corps perclus et boursoufflé...Bon courage et un grand sourire!
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Lun 25 Mai - 14:03

Superbe discussion. Ce message de Leela dans la discussion sur la Bible et le NT m'y fait revenir:

Leela a écrit:Et non: je ne peux pas faire abstraction du contenu pour ne juger que la forme.
Moi non plus, la vie est splendide, certes, mais sur le fond, elle peut-être aussi bien douce que d'une cruauté inouie.

Quand le fond ne me plaît pas, je m'en fiche de la forme puisque pour moi la forme est un outil et pas un but en soi.
Exactement, la vie est belle pour qu'on s'y attache et qu'elle puisse établir son hégémonie, au mépris de toute morale.

mais ce n'est pas seulement l'interprétation qu'on en a fait, Jipi, c'est le texte lui même, l'histoire qu'il raconte, qui ne me plaît pas.
Et si en plus, il a généré de multiples souffrances, je ne vois vraiment pas pourquoi je chercherais à louer sa "forme".
Et l'histoire du monde, elle te plaît?
Le risque serait justement d'oublier le fond au profit de la forme, et là on tombe dans le piège "diabolique" que j'évoque plus haut.
Piège diabolique, en effet, c'est ce que j'ai écrit plusieurs fois, la beauté du monde, c'est la beauté du diable.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Lun 25 Mai - 14:14

Et l'histoire du monde, elle te plaît?
elle n'a pas à me plaire, ou non: elle est.
La souffrance et l'injustice, j'aime pas.

Une réflexion pêchée chez Franois Cheng (de mémoire) : "il faut distinguer la vie, des circonstances. On peut aimer la vie, sans aimer les circonstances"

As tu lu ses conférences sur la beauté et la mort, Geveil ?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: Aimer la vie.

Message par loli83 le Lun 25 Mai - 17:42

On peut aimer la vie, sans aimer les circonstances"

c'est pas mal cette formule ! Smile
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Aimer la vie.

Message par geveil le Lun 25 Mai - 19:39

Lola m'a répondu que nous ne sommes pas complices des horreurs de ce monde.
Je dis, si! Je ne cherche pas à culpabiliser qui que ce soit, mais à faire prendre conscience.  A quoi ça peut servir d'être plus conscient du monde?  Je n'en sais rien.
Lola, si tu vas dans un restaurant dont les mets sont délicieux et ne cherche pas à savoir ce qui se trame dans les cuisines, tout va bien.  Mais si par hasard, tu apprends que les cuistots font cuire des bébés en les  présentant au menu comme des cochons de lait, que feras-tu? Si tu continues à venir dans ce restaurant, tu deviens complice, non ?

Tu peux me rétorquer que tu n'es pas complice des horreurs que commettent les hommes, soit, encore que ce soit à analyser de près, mais celles de la nature? Tu objecteras que la nature ne ment pas, contrairement au chef cuisinier.  Et bien si, tu es certainement au fait de stratagèmes de mimétisme qu'utilisent bien des insectes. Tu diras que le mimétisme n'est pas un mensonge, car les insectes ne le font pas délibérément.  Ah bon, ne le font-ils pas pour tromper leurs proies? Que ce soit délibéré ou non, c'est un mensonge.
Bref, le fait d'accepter la vie et mieux, de nous reproduire font de nous des complices de sa volonté d'hégémonie.  On peut l'aimer, comme l'aime Hitori, la croquer à belles dents, mais nous sommes complices de ses horreurs.

Bon, alors effectivement, qu'est-ce que ça change d'être conscients de cette complicité? Aucune idée.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Aimer la vie.

Message par Invité le Lun 25 Mai - 20:20

Bon, alors effectivement, qu'est-ce que ça change d'être conscients de cette complicité? Aucune idée.
ben... c'est qu'une fois confiant, on peut changer son comportement pour ne plus être complice... Wink

On peut aussi chercher l'info, plutôt que d'attendre qu'elle nous vienne toute cuite.

Ça n'empêche pas du tout d'aimer la vie. Au contraire: quand on aime, on respecte spontanément. Ceux qui ne le font pas, n'aiment pas la vie, puisqu'ils la détruisent et répandent la souffrance.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Aimer la vie.

Message par elaine 23 le Mar 26 Mai - 8:13

Ce que dit Geveil, je me le redis quand je fais cuire de la viande. On est des prédateurs sadiques - vues les conditions d'élevage et d'abattage . Aimer la vie serait la respecter, vivre de pain, de lait, d'œufs et de fruits . C'est possible, seul ou dans un groupe consentant, impossible à une mère de famille , dans un milieu ordinaire .
De deux choses l'une, ou bien la conscience s'éteint avec la vie qui la porte, ou bien est-elle un artefact nécessaire à l'évolution d'une personnalité qui évolue, d'existence en existence ( ou ailleurs, autrement ) . De là vient l'importance d'aimer la vie ou d'y être indifférent .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)

Contenu sponsorisé

Re: Aimer la vie.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 18 Déc - 19:02