LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

-41%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
219 € 369 €
Voir le deal

liber : Un impôt unique et un revenu universel

JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Ven 23 Oct 2015 - 12:48

Dédé 95 a écrit:Je viens de te lire Jipi, effectivement, mais il faut développer, et ce soir je n'ai pas toute ma tête! drunken  Very Happy
Rappelle le moi, car ta réflexion est intéressante!

"il faut développer" ; alors j'attends ce que tu as à proposer comme développement.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Ven 23 Oct 2015 - 12:54

Dédé 95 a écrit:
Alors je repose la question: QUI financera ce revenu? Pas celui qui reçoit le revenu, sinon on retombe dans le style du RSA!
Pou faire court et simple : un impôt unique de 23 % sur tous les revenus.

A la différence du RSA même si tu y a travailles tu as le droit à ce revenu, vu qu'il est universel et sans condition.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Ven 23 Oct 2015 - 13:53

troubaa a écrit:
Dédé 95 a écrit:
Alors je repose la question: QUI financera ce revenu? Pas celui qui reçoit le revenu, sinon on retombe dans le style du RSA!
Pou faire court et simple : un impôt unique de 23 % sur tous les revenus.

A la différence du RSA même si tu y a travailles tu as le droit à ce revenu, vu qu'il est universel et sans condition.

C'est à dire qu'il n'y aurait plus qu'UN impot ?
23% sur TOUT les revenus, y compris sur le revenus du capital?
Et cet impot remplacerais permettrais de subvenir aux besoins de la population du pays ?
Besoins obligatoires, pas suivant le choix de chacun.
Plus de valeur ajoutée, la porte ouverte à l'anarchie des prix!
Plus de revenus particuliers aux communes, l'Etat est tout puissant ? Merci ....
Plus donc de prélèvements sociaux sur les salaires bruts?
Et qui gère ce monstre financier? L'Etat?
Mais je croyais que les libéraux s'en tenaient aux fonctions régaliennes de l'Etat, il va falloir nous expliquer Troubaa, t'es pas clair, en tout cas pour moi!
Moi j'y voit une contradiction!
J'y voit surtout une forme de "socialisation obligée" face à la menace d'un crack économique mondiale !
ce qui permettra de dire après une guerre inévitable..." bah c'est pas la faute au capitalisme c'est la faute à ....A qui au fait en 13 et en 38 ?


Ps: Jipi je répond en partie à ce que je t'ai promis!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Ven 23 Oct 2015 - 14:59

C'est bien tu inventes n'importe quoi....

Tu mas demandé comment financé je t'ai répondu (e n'est qu"'un" hypothèse) tou tle reste est du délire made by dédé-tout-seul-dans-son coin-comme-un-grand qui ne lit pas les infos sur les liens qu'on lui donne et raconte n'importe quoi.

Bref t'es à coté de la plaque.

Tu verras l'exemple finlandais si il est mis en pratique.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Ven 23 Oct 2015 - 17:26

Dédé 95 a écrit:
C'est à dire qu'il n'y aurait plus qu'UN impot ?
23% sur TOUT les revenus, y compris sur le revenus du capital?
Et cet impot remplacerais permettrais de subvenir aux besoins de la population du pays ?
Besoins obligatoires, pas suivant le choix de chacun.
Plus de valeur ajoutée, la porte ouverte à l'anarchie des prix!
Plus de revenus particuliers aux communes, l'Etat est tout puissant ? Merci ....
Plus donc de prélèvements sociaux sur les salaires bruts?
Et qui gère ce monstre financier? L'Etat?
Mais je croyais que les libéraux s'en tenaient aux fonctions régaliennes de l'Etat,

Ps: Jipi je répond en partie à ce que je t'ai promis!

Je retiens surtout la question de l'Etat.

L'Etat a pu jouer, à certaines époques, un rôle de contrôle des puissances financières privées. Ce n'est plus le cas aujourd'hui en France où l'Etat s'est résigné à être le valet fidèle exécuteur des volontés de ces puissances financières.

Je serais assez d'accord pour dire que l'Etat n'a pas à gérer l'économie. La gestion de l'économie devrait être assurée par ceux qui produisent les richesses, c'est-à-dire les travailleurs, qu'ils aient un rôle de simples exécutants, de cadres ou de dirigeants d'entreprises, à l'exclusion des actionnaires. J'ajouterais les consommateurs.

Producteurs comme consommateurs ont leurs organisations qui sont capables d'assumer cette gestion de l'économie.

Le financement du RME devrait être assuré par ceux qui produisent les richesses, et non pas par les contribuables. On a un exemple de ce mode de gestion avec la Sécurité Sociale telle qu'elle a été instituée par le Conseil National de la Résistance ; depuis, l'Etat y a mis son nez de façon abusive.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10101
Localisation : Dijon

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Ven 23 Oct 2015 - 18:25

JiPi, très bonne réflexion. Oui, il y aura toujours moins de travail, et tant mieux. Et il faut que tout le monde en profite, c'est-à-dire qu'il faudra continuer à réduire le temps de travail légal, au grand désespoir de nos réacs de droite qui préfèrent jouer sur la disponibilité de la main d'oeuvre pour peser de plus en plus sur les salaires. Mais seul le travail crée la richesse et il est normal que chacun mette la main à la pâte et mouille un peu la chemise. Le travail reste une valeur morale. Je suis horrifié de voir une ministre inciter les enfants à apprendre...par jeu et non par l'effort! C'est une perversion impardonnable. C'est dès l'enfance qu'on apprend le besoin et le goût de l'effort. Veut-on une société de bras cassés?
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Ven 23 Oct 2015 - 19:48

Merci Jipi, merci Gaston!
En effet l'Etat n'a pas à intervenir dans l'économie sauf....
Et ce SAUF je ne le rencontre plus dans les analyses politico-économiques, et encore moins chez les défenseurs du système actuel!
Ce SAUF c'est la Planification des besoins! On parlais de plans avant 1975 (*), maintenant c'est le laisser -aller avec les risque attenants, car produire pour produire on sait où ça nous mêne!
Le consommateur dictant la production et la planification? C'est un leure, tout ceux qui font dans la publicité le savent! Le consommateur subit une guerre commerciale ( baisse de qualité des produits entre autre) et surtout gabegie de production (40% de la production est détruite avant d'ètre vendue), même si les entreprises ont tendance à diminuer leurs stocks de surproduction!


(*)Bien que je ne sois pas un adepte forcené de la planification démocratique je vous donne quelques éléments de réflexion!
L'écosocialisme par exemple:
https://www.cairn.info/revue-ecologie-et-politique-2008-3-page-165.htm

L'exemple de la Suède:
http://www.persee.fr/doc/reco_0035-2764_1953_num_4_2_406967

Un avis qui date d'avant 75 planification éclairante ou souple!
https://books.google.fr/books?id=CxWIFj5SEuYC&pg=PA270&lpg=PA270&dq=La+planification+d%C3%A9mocratique&source=bl&ots=vzOjHaagpk&sig=C4BrzxxXgWVZ0q_SSmRS2O1ywWg&hl=fr&sa=X&ved=0CFgQ6AEwCWoVChMIwOTrn5HZyAIVC1kaCh0UmwP-#v=onepage&q=La%20planification%20d%C3%A9mocratique&f=false

Un avis TRES orienté  Very Happy  :
http://www.lariposte.com/pour-une-planification,553.html

Maintenant allez sur Wikipédia (faites un don en passant Very Happy ), la définition de la Planification Démocratique est précise et fouillée!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Ven 23 Oct 2015 - 19:56

Gaston a écrit:Je suis horrifié de voir une ministre inciter les enfants à apprendre...par jeu et non par l'effort
Le jeux est pourtant une manière naturelle d'apprendre l'essentiel, c'est ainsi que procèdent les animaux. Pour le superflu, il faut voir à qui profite la gastonnade. Quoi? Quel lapsus? :mdr:


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Ven 23 Oct 2015 - 20:26

« S’il est impossible d’appliquer des réformes au capitalisme afin de mettre les bénéfices au service de la survie humaine, quelle alternative existe-t-il si ce n’est d’opter pour un genre d’économie planifiée au niveau national et international ?

L'objectif n'est pas de réformer le capitalisme ; réformer le capitalisme, c'est la préoccupation de ceux qui veulent prolonger sa survie.

L'objectif à se fixer, c'est de préparer l'après capitalisme?

Le capitalisme n'est qu'un moment de l'Histoire.

Une "économie planifiée au niveau national et international", bien sûr ; mais qui doit être chargé d'établir ce plan et de le mettre en application ?

Des problèmes tels que le changement climatique nécessitent “la main visible” de la planification directe [...]. Au sein du capitalisme, nos dirigeants corporatistes ne peuvent absolument pas s’empêcher de prendre systématiquement des décisions sur l’environnement et l’économie qui sont erronées, irrationnelles et, en fin de compte, suicidaires au niveau mondial étant donné la technologie qu’ils ont à leur disposition. Alors, quel autre choix avons-nous si ce n’est d’envisager une véritable alternative écosocialiste ? »
C'est là un aspect qui est de plus en plus d'actualité.
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Ven 23 Oct 2015 - 20:54

Bien sur Jipi, mais tu remarquera que j'ai spécifié que j'étais pas un adepte forcené de la planification démocratique!
Ceci dit c'était surtout pour aborder la question quel peut ètre le role de l'Etat, et on peut le concevoir ainsi dans un premier temps, sans pour autant faire abstraction de la lutte pour "l'après-capitalisme" comme tu le soulignes!
En effet, mais les anti-communistes primaires rejettent le matérialisme-historique, pour beaucoup le capitalisme à toujours existé!
Et donc ils ne consoivent pas qu'il puisse y avoir un autre système qui lui succède! C'est pourquoi on les appellent des "réactionnaires". Ce sont Chouans de la révolution Française, revus et corrigés au XXIème siècle!

Voilà l'introduction à une étude sur ce problème des raisons de changer de mode de production:

Ce ne sont pas les travailleurs, ni ceux des USA ni du reste du monde, qui ont causé l’effondrement du capitalisme en 2007-2008, aux USA puis dans le monde, avec notamment la crise en Europe. Ce ne sont pas non plus les milieux populaires et pas même les milieux de la petite bourgeoisie qui en sont la cause. Non ! C’est le grand capital lui-même qui a scié la branche sur laquelle il était assis. C’est lui qui a produit la déstabilisation économique et ses conséquences sociales et politiques. C’est lui qui progressivement déstabilise le monde et détruit l’économie et la société.
Dure intro, Troubaa va dire orientée, et bien oui, à un matracage médiatique sur les bienfait du capitalisme, des avancées technologiques et autres Giving Pledge il faut opposer la réalité, la crise de 2008 est toujours là et s'amplifie, la preuve:
http://www.matierevolution.fr/spip.php?article2943

Et pour expliquer le lien entre capitalisme et libéralisme, l'un perdurant, l'autre disparaissant, cet courte étude:
http://www.lemondepolitique.fr/culture/liberalisme_capitalisme.html

J'ai retenu ceci:
Le courant libéral avec ses convictions relatives aux libertés individuelles apporte avec lui l’esprit individualiste des grands auteurs libéraux. Adam Smith et son « laisser-faire », ou encore sa « main invisible » conduit les hommes à ne rechercher que leurs propres intérêts, ce qui n’amène pas à des conséquences défavorables puisque la société libérale fonctionne justement de cette manière. Les intérêts égoïstes des hommes peuvent donc être poursuivis dans l’intérêt de tous.../...
Il convient cependant d’ajouter que le capitalisme peut exister en l’absence de mise en œuvre d’un libéralisme pur. L’Etat peut ainsi jouer un rôle important dans la persistance du système en intervenant dans la sphère économique, ce qui est contraire à la volonté libérale. Cependant, le capitalisme est très dépendant de la forme que prend l’Etat.
Mais le libéralisme n'existe plus, ce sont les banques qui dirigent l'économie!
Pour qui tente de monter son entreprise en mesure la triste réalité!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10101
Localisation : Dijon

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Sam 24 Oct 2015 - 18:46

Le Repteux a écrit:
Gaston a écrit:Je suis horrifié de voir une ministre inciter les enfants à apprendre...par jeu et non par l'effort
Le jeux est pourtant une manière naturelle d'apprendre l'essentiel, c'est ainsi que procèdent les animaux. Pour le superflu, il faut voir à qui profite la gastonnade. Quoi? Quel lapsus? :mdr:

Le jeu ne donne pas le goût de l'effort. Le laxisme dans l'éducation est le lit de l'assistanat. Combien de fois entend-on que les enfants ne savent plus travailler, ne savent plus faire un effort ni avoir éprouvé la fierté d'avoir passé un cap, surmonté une difficulté, sauté un obstacle? Le bac ancien exigeait de l'élan, on le passe maintenant à cloche-pied...
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Sam 24 Oct 2015 - 19:26

Exiger des autres qu'ils fassent des efforts, c'est de l'esclavagisme. Les gens font volontiers les efforts qui leur semblent bons pour eux, pas pour les autres.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Sam 24 Oct 2015 - 19:54

Repteux, Gaston parles des enfants et adolescents!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Sam 24 Oct 2015 - 21:10

C'est pareil pour tout le monde, on ne fait pas d'effort pour se nuire, et on n'a pas l'impression de se forcer quand on fait quelque chose pour soi puisqu'on sait que ça va rapporter. Les seuls efforts qu'on a l'impression de faire, c'est quand on est forcés par les autres. Inversement, quand on veut forcer les autres à faire ce qu'on veut, c'est pas pour eux qu'on le fait, mais pour nous.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Ven 11 Déc 2015 - 20:20

Le projet en Finlande avance les premières pistes se dessinent  :

Par Marc de Basquiat
Président de l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence (AIRE)

9 décembre 2015


Depuis l’élection en avril d’une coalition pro-revenu de base en Finlande, le sujet suscite l’engouement. Les média relaient à l’envi informations ou rumeurs. Il faut dire qu’à rebours de l’actualité particulièrement déprimante de cet automne, la perspective d’allouer à chaque citoyen une somme mensuelle de 800 euros, sans condition, attire les regards.
Tous les sondages, aussi bien en Finlande qu’en France ou dans d’autres pays montrent un support croissant pour cette idée. En France, un sondage publié par l’IFOP en mai 2015 démontrait que ce soutien transcende les clivages politiques. A la question « Etes-vous favorable à la mise en place d’un revenu de base garanti à tous les citoyens qui se substituerait à la plupart des allocations existantes ? », une réponse positive était apportée, selon la proximité déclarée à tel ou tel parti, par 72% à 79% des sympathisants de gauche et 50% à 54% des sympathisants de droite.
Publié par KELA (Social Insurance Institution of Finland), un sondage montre un soutien de 69% de la population finlandaise, dont 69% à 86% à gauche et 54% à 56% à droite, les électeurs du parti centriste au pouvoir (KESK) se déclarant à 62% en faveur d’un revenu de base inconditionnel. Fort de ce soutien populaire, le Premier Ministre Juha Sipilä a annoncé le lancement d’une série d’expérimentations, dont la plus importante est celle d’un « universal basic income » 1 pour réformer le système de sécurité sociale, en réponse aux évolutions du marché du travail. Ceci permettra également d’évaluer comment renforcer l’autonomie et l’incitation au travail, tout en réduisant la bureaucratie et la complexité d’accès aux dispositifs sociaux.
La direction de ce projet a été confiée au professeur Olli Kangas (KELA) qui précise le planning 2 : travaux préparatoire du 5 décembre 2015 au 15 novembre 2016 ; expérimentation pendant deux ans démarrant en 2017 ; évaluation en 2019.
Soyons clairs : les paramètres du dispositif expérimentés sont encore très loin d’être figés. Néanmoins, l’intérêt est tel que les média traitent du sujet dans tous les pays. Deux questions concentrent les débats : le montant alloué et la liste de prestations remplacées par le revenu universel.
Olli Kangas précise que le groupe de travail évaluera au moins quatre options : (A) un niveau élevé permettant de se substituer aux prestations d’assurance sociale ; (B) un niveau moyen remplaçant les prestations de base sans modifier les assurances sociales contributives ; (C) un impôt négatif permettant d’assurer un traitement continu entre les ménages aux revenus faibles ou élevés ; (D) diverses combinaisons d’un revenu universel et de compléments conditionnels.
L’option (A) attire particulièrement l’attention, avec un montant évoqué de 800 euros. Un repère est le niveau des pensions de base, 750 euros (à comparer aux 800 euros en France pour l’Allocation de solidarité aux personnes âgées, ASPA). Supprimer les pensions d’assurance retraite correspondrait alors à une spoliation pure et simple des droits accumulés au cours de ses années actives. Il est évident que les syndicats comme les retraités des classes moyennes ou aisées s’opposeront à cette proposition.
L’option (B) paraît beaucoup plus réaliste, calée sur le niveau des prestations de base finlandaise, soit 550 euros par mois. En France, on peut comparer ceci au RSA, de 524 euros pour une personne seule ne bénéficiant pas d’aide au logement (8% des cas). Dans la très grande majorité des cas, les personnes en situation difficile perçoivent des APL (d’environ 300 euros) en complément d’un RSA net maximum de 461 euros (toujours pour une personne seule). Une question particulièrement importante sera donc l’articulation du revenu universel finlandais avec l’aide apportée pour le logement.
L’option (C) ne doit probablement pas être vue comme une alternative mais plutôt comme le complément indispensable des schémas (A) ou (B) qui ne disent rien du financement. Dans notre essai LIBER, un revenu de liberté pour tous 3, nous montrons comment une combinaison de type (B)+(C) pourrait s’appliquer en France : un prélèvement proportionnel de 23% au premier euro permettrait d’équilibrer un crédit d’impôt individuel mensuel de 460 euros pour les adultes (en 2015) et de moitié pour les mineurs.
Dans notre schéma, les assurances sociales (retraites, chômage, indemnités journalières, accidents du travail et maladies professionnelles) ne sont pas modifiées. Pas plus que l’accès au système de santé dont il s’agit plutôt de renforcer le financement. Quelques prestations conditionnelles demeurent : aides au logement, handicap, dépendance, garantie de revenu pour les plus âgés.
L’annonce d’une expérimentation finlandaise est vue comme une opportunité par tous ceux qui ont pris conscience de la nécessité de réformes majeures de nos mécanismes de protection sociale. Le revenu de base inconditionnel, malgré son apparente simplicité, nécessite un paramétrage précis pour afficher des progrès en termes de justice et d’efficacité. A l’évidence, nous devons laisser le temps à nos amis finlandais d’affiner leur projet.
 

Read more at http://www.generationlibre.eu/a-la-une/lexperimentation-finlandaise-dun-revenu-de-base-encore-flou/#20qcht1hFvq8cMu3.99


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Ven 11 Déc 2015 - 22:12

Le revenu universel qui va être expérimenté en Finlande

Si le projet aboutit, ce sont les régions pilotes confrontées à un fort taux de chômage qui pourraient d'abord en bénéficier.
Ce projet et son application vont être attentivement suivis par ceux qui prônent l'instauration de cette allocation universelle, ou revenu inconditionnel d’existence, pour lutter contre la pauvreté et le chômage.
https://francais.rt.com/international/4605-finlande-fin-travail-revenu

Un projet, en France, s'attaquant aussi au problème du chômage :

Le projet « zéro chômage de longue durée », bientôt une réalité

Le projet porté par ATD Quart Monde pourrait être voté mercredi 9 novembre à l’Assemblée.
Il s’agit d’autoriser à la rentrée 2016 dix territoires à se lancer dans une expérimentation visant à prouver qu’il revient moins cher d’embaucher des chômeurs au smic plutôt que de compenser leur inactivité par des dépenses sociales.
C’est finalement mercredi 9 décembre, et non le 25 novembre comme annoncé initialement, que le projet de loi « d’expérimentation territoriale visant à faire disparaître le chômage de longue durée », sera examiné en séance à l’Assemblée nationale.

> À lire : Les « territoires zéro chômage » à l’Assemblée

Selon son rapporteur, le député PS de Côte-d’Or Laurent Grandguillaume, il « devrait être voté sans souci, tous les groupes ayant dit qu’ils voteraient pour, sauf les Républicains qui ont indiqué qu’ils s’abstiendraient ».
Soutenu officiellement depuis le 19 octobre par le gouvernement, qui l’a programmé en urgence, le texte est ensuite annoncé au Sénat le 16 janvier, pour un vote définitif vers mars. Le temps de publier tous les décrets, la mise en œuvre concrète sur le terrain se dessine pour la rentrée 2016. Bref, l’utopie « territoires zéro chômage de longue durée » va bien devenir réalité.

D’où vient l’idée ?

Né dans les 1990 dans l’esprit d’une poignée d’acteurs de l’insertion du Maine-et-Loire, ce projet iconoclaste est basé sur un triple constat, que résume Patrick Valentin, l’un de ses militants : « Beaucoup de personnes ne trouvent pas d’emploi alors qu’elles ont des compétences. Cette privation d’emploi coûte à la société un prix exorbitant. Pourtant, le travail ne manque pas puisqu’il existe beaucoup de tâches utiles à la société qui ne sont pas réalisées. »

> À lire : ATD Quart Monde veut créer des territoires « zéro chômage »

Convaincus qu’il reviendrait moins cher pour la collectivité de financer un CDI payé au smic à un chômeur plutôt que de continuer à dépenser de l’argent pour compenser son inactivité, ces militants se mettent alors à recenser sur leur commune les compétences de 59 chômeurs, et à imaginer les travaux utiles qu’ils pourraient faire.
Mais, comme la plupart de ces travaux ne sont pas solvables, ils voudraient avoir l’autorisation d’expérimenter localement la réaffectation de toute une série de dépenses sociales liées à la privation d’emploi sur le financement de leur projet. Or, à l’époque, la loi n’autorise pas ce type d’expérience et l’aventure tourne court.

Des années pour convaincre

Cependant, en 2010, la « mission emploi » d'ATD Quart Monde commence à s’intéresser de près au projet de Patrick Valentin. Car, depuis 2003, les collectivités locales ont maintenant le droit de déroger à la loi pour faire des expérimentations sociales, comme cela s’est fait sur le RSA.
Toutefois, le projet, qui revient à créer des emplois en fonction des besoins non pas des entreprises mais des chômeurs, laisse longtemps perplexe le monde politique. Jusqu’à ce que quelques députés, dont Laurent Grandguillaume et Dominique Pottier, député de la Moselle, s’en fassent les ambassadeurs. « J’ai eu moins de mal à convaincre Sylvia Pinel de modifier son projet de réforme des autoentrepreneurs », s’amuse aujourd’hui Laurent Grandguillaume alors que le projet est sur le point d’être voté.

> À lire : A Pipriac, les demandeurs d’emploi font la grève du chômage

D’ores et déjà, cinq territoires ruraux ont commencé à travailler sur le sujet : Pipriac (Ille-et-Vilaine), Mauléon (Deux-Sèvres), Prémery (Nièvre), Colombey-les-Belles (Meurthe-et-Moselle), et Jouques (Bouches-du-Rhône). « Deux ou trois territoires urbains sont aussi sur les rangs à Lille, Dijon et peut-être Bordeaux », complète Patrick Valentin.

Quelle forme prendra le projet ?

Concrètement, le projet a pas mal évolué depuis l’origine. Selon le texte qui sera examiné à l’Assemblée, l’expérimentation durera cinq ans et concernera au plus dix territoires, où elle sera pilotée par un comité local.
« L’un des points importants consistera à s’assurer que les activités créées pour donner du travail aux chômeurs ne feront concurrence ni aux entreprises du coin ni aux établissements publics locaux », explique Michel de Virville, conseiller honoraire à la cour des comptes, qui accompagne le projet.
Les demandeurs d’emploi depuis plus d’un an vivant sur le territoire concerné depuis au moins six mois pourront être volontaires. Ceux qui seront recrutés seront embauchés en CDI et au moins au smic.

Embaucher près de 200 chômeurs

Ces embauches seront rendues possible par la création d’un « Fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée », qui permettra d’amorcer le projet, le temps que les économies réalisées sur les dépenses sociales soient visibles.
Il pourrait être doté d’au moins 10 millions d’euros – le chiffre reste à arbitrer – prélevé sur le budget de l’État et des conseils généraux concernés, de façon à amorcer le projet. L’idée est d’embaucher près de 200 chômeurs dans chacun des 10 territoires.
Au plus tard dix-huit mois avant le terme de l’expérimentation, il est prévu qu’un rapport dresse le bilan de l’expérimentation, en évaluant son impact direct et indirect. « Si l’évaluation démontre que c’est une réussite, précise Laurent Grandguillaume, l’expérimentation sera généralisée à tous les territoires candidats. » Sinon, l’aventure s’arrêtera.

Nathalie BIRCHEM

infos orange
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Dim 17 Jan 2016 - 12:34

Expérimentation du revenu universel en Finlande

La Finlande va-t-elle servir de modèle pour les autres pays européens ?
Par Guy Sorman


Les politiciens de profession sont devenus très ennuyeux, ce qui explique l’émergence, dans toutes les démocraties occidentales, de partis rebelles : Ciudadanos en Espagne, Le Front national en France, le Tea Party, Parti du Thé aux États-Unis, les Indépendantistes catalans ou écossais… Il faut comprendre les électeurs : ils s’ennuient à subir les mêmes ritournelles, à droite et à gauche. La politique, dès l’instant où elle est devenue un spectacle, exige du nouveau. Mais pas seulement pour des raisons superficielles : les vieux programmes incessamment recyclés n’apportent pas de solution à des situations pénibles, durables, parfois héréditaires, comme le chômage des jeunes non qualifiés ou la dépendance excessive de certaines strates de la population envers les aides publiques. Il en va de même face à l’immigration, où les discours symétriques et opposés de la mondialisation ou du nationalisme ne se traduisent en rien par des effets pratiques : les migrants, en dernière analyse, décident seuls de leurs mouvements.

Ce ne sont pourtant pas les idées qui manquent, conçues et affinées par les économistes et sociologues dans les Universités, les Laboratoires, les Fondations et les études et ouvrages publiés. Mais tout se passe comme si les politiciens ne lisaient rien, ne consultaient aucun expert en dehors de leurs conseillers en marketing et fabricants de slogans usés. Ce qui rend d’autant plus stimulante une innovation fondamentale, que la Finlande s’apprête à expérimenter : le revenu minimum universel, nommé souvent par les économistes Impôt négatif sur le revenu.

Le concept est ancien : on l’attribue souvent à Milton Friedman qui l’a défendu avec ardeur et talent dans les années 1980. Mais la proposition était déjà disponible sur le marché des idées, de père inconnu. Dans le projet finnois qui devrait être mis en œuvre cette année, chaque citoyen adulte, quel que soit son revenu et sa situation, recevrait une allocation mensuelle de l’ordre de 800 euros. Chacun serait libre d’utiliser cette somme à sa guise, considérant que tout individu, pauvre ou riche, est responsable de son destin : s’il consacre son allocation mensuelle à acheter de la vodka, c’est son choix et l’État ne doit pas s’en mêler.

Cette allocation implique, en contrepartie, la suppression de la plupart ou de toutes les aides sociales accordées jusqu’ici par l’État, sous condition de revenus et affectées obligatoirement à une destination spécifique, comme l’aide au logement, à la scolarisation des enfants, à l’isolation de votre logement, etc. La suppression des anciennes aides conditionnelles devrait dégager des ressources publiques suffisantes pour financer le revenu garanti universel : ce serait un jeu financier à somme nulle. La bureaucratie qui actuellement gère les aides sociales n’aurait plus raison d’être, elle disparaîtrait. Il ne serait plus nécessaire de solliciter quelque aide que ce soit, de remplir un dossier et au bureaucrate compétent d’examiner ce dossier et de décider d’aider ou non le solliciteur.

Le revenu garanti automatique devrait desserrer l’étreinte de la bureaucratie publique sur les citoyens, inversant un siècle de socialisation par le haut. En pratique, chaque citoyen devra remplir une déclaration d’impôts, recevoir automatiquement son allocation mensuelle, quel que soit son revenu, et réintégrer, dans son revenu taxable le montant de l’allocation. Les plus modestes qui ne payent pas d’impôt sur le revenu conserveraient donc l’intégralité de l’allocation et les autres en restitueraient une partie, ce qui, de fait, introduit une certaine progressivité dans l’allocation.

Le diable se cachant dans les détails, on ne sait pas encore, en Finlande, à quel seuil de revenus l’allocation universelle pourrait ou non être taxée ; on ne sait pas encore si cette allocation remplacerait toutes les aides sociales existantes ou si certaines seraient maintenues comme, par exemple, des aides aux handicapés.

Fait remarquable, extraordinaire, tous les grands partis finnois approuvent cette initiative : elle n’est ni de gauche ni de droite. À gauche, on peut se rassurer en caractérisant l’aide généralisée de l’État à tous comme une forme achevée de socialisme universel. À droite, on peut y voir un recul sans précédent du contrôle de la bureaucratie sur les citoyens, une extension de la liberté du choix, une restitution, sans condition, aux citoyens d’une partie de leurs impôts.

Le gouvernement finnois en attend des effets bénéfiques sur l’emploi et la croissance : un jeune ou moins jeune peu qualifié acceptera plus volontiers un emploi médiocrement rémunéré, sachant que par ailleurs il continuera à percevoir son allocation universelle. Par symétrie, l’employeur hésitera moins à recruter ou licencier, l’allocation universelle jouant le rôle d’amortisseur social. Comme la richesse nationale est fonction du nombre de personnes actives, la Finlande en espère un sursaut de croissance. L’allocation pourra, le cas échéant, régler le flux migratoire selon que le gouvernement décide ou non de l’attribuer seulement aux citoyens et résidents légaux.

Au total, ce projet est tellement simple et apolitique que l’on se demande pourquoi il n’a jamais été appliqué, alors même que la procédure est vantée par les économistes depuis cinquante ans. Il faut envisager que la classe politique et bureaucratique craint d’innover et plus encore de perdre une partie de son influence sur la société : l’abandon des aides sociales spécifiques ne permettra plus d’acheter des voix électorales. Si l’expérience finlandaise est convaincante, toute l’Europe suivra1, exactement lorsqu’au début des années 1980, le monétarisme américain s’est imposé, jugulant l’inflation, et que les privatisations, inventées en Grande-Bretagne, se sont universalisées. Un jour prochain, on parlera peut-être d’un modèle finlandais, ce qui rendra la politique ordinaire moins ennuyeuse, l’État moins pesant, les citoyens plus responsables.

http://www.contrepoints.org/2016/01/17/235669-experimentation-du-revenu-universel-en-finlande


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Ven 29 Jan 2016 - 22:19

Revenu minimum garanti pour tous: après la Finlande, le Québec

Le Premier ministre québécois veut instaurer dans sa province une allocation sociale versée de façon inconditionnelle à tous les citoyens afin de garantir un revenu minimum. Une révolution de l'État providence qui deviendra réalité l'an prochain en Finlande.

Deux ans après son arrivée au pouvoir, Philippe Couillard, le Premier ministre du Québec s’est rallié à une idée défendue depuis plus de 15 ans par l’un de ses ministres, François Blais: le revenu minimum garanti. Cet universitaire va donc pouvoir passer de la théorie à la pratique. En 2001, dans un livre intitulé "Un revenu garanti pour tous", François Blais proposait de réformer la politique sociale du pays qui est nettement plus avancée qu’aux États-Unis.

Les Canadiens ne paient en effet ni pour se soigner ni pour assurer l’éducation de leurs enfants. Les Québécois ont également droit à des allocations familiales et à des crédits d’impôts dont le niveau dépend du nombre des enfants qu’ils ont à charge.

Un minimum de 12.600 dollars par an, exige la gauche

François Blais souhaite remplacer ces aides par un revenu minimum annuel, garanti et inconditionnel, pour chaque citoyen. Mais cette réforme radicale de l’État providence ne se fera pas de façon brutale. Il n’est pas question pour ce libéral (un parti qui se situe au centre gauche au Canada) de supprimer toutes les aides sociales du jour au lendemain pour les remplacer par ce revenu minimum.

Favorable au principe du revenu minimum, le parti de gauche, Québec solidaire, prône le versement à chaque citoyen de 12.600 dollars canadiens par an, soit 685 euros par mois. Le gouvernement n’avance lui aucun chiffre. Pour révolutionnaire qu’il soit, le projet québécois n’est pas inédit en Amérique du Nord. L’Alaska verse depuis deux ans un dividende universel sur les revenus générés par l'extraction pétrolière. Son montant reste néanmoins modeste (2.072 dollars par an en 2015).

Le rêve un peu fou de certains Suisses

En Europe, la Finlande sera en 2017, le premier État membre de l’UE à instaurer un revenu minimum universel. Aux Pays-Bas, la ville d'Utrecht expérimente également cette nouvelle approche qui a également ses thuriféraires en Suisse. Les défenseurs de ce qu’on appelle chez nos voisins le revenu de base inconditionnel ont d'ailleurs obtenu une petite victoire en recueillant 126.000 signatures favorables à leur initiative.

Alors que le gouvernement fédéral est clairement opposé à leur projet, ils ont obtenu le droit d'organiser cette année une votation. La proposition qu’ils vont soumettre au vote des électeurs suisses est audacieuse. Ils veulent qu’avec le fruit des impôts soit versé à chaque adulte 2.500 francs suisses par mois, allocation à laquelle s’ajouteraient 625 francs par enfant de moins de 18 ans. Une famille de quatre personnes toucherait ainsi 5.635 euros par mois sans travailler.

Il est néanmoins peu probable qu’une majorité de Suisses approuvent cette proposition fort généreuse. En 2012, les syndicats suisses n'étaient pas parvenus à convaincre les électeurs d'accorder six semaines de congés payés aux salariés.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Sam 30 Jan 2016 - 8:10

Les Canadiens ne paient en effet ni pour se soigner ni pour assurer l’éducation de leurs enfants.

Bravo, quelle belle oeuvre sociale !
Attendez c'est pas si simple:
La santé:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sant%C3%A9_au_Qu%C3%A9bec

L'Education:
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ducation_au_Qu%C3%A9bec

Disons que c'est un peu le système français, loin de l'affirmation: C'est gratuit

Il sort d'ou cet article quand je lis:
Une famille de quatre personnes toucherait ainsi 5.635 euros par mois sans travailler.
C'est pas des francs suisse?

Un ouvrier Français avec sa femme caissière et les allocs pour les 2 enfants, ne gagnent pas cette somme.
Je comprend que bien de Français lorgnent vers la Suisse....de grands généreux!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Sam 30 Jan 2016 - 11:54

Simple calcul : 2500x2 + 625x2 = 6250 francs suisse = 5600 et quelques euros.

Si si l'ouvrier et la caissière gagnent virtuellement cette somme sauf qu'ils en donnent 50 à 70 % à  l'Etat.

N'oublie pas qu'un smicard coûte 2000 euros à une entreprise donc il gagne virtuellement 2000 eurois.

La source : http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/revenu-minimum-garanti-pour-tous-apres-la-finlande-le-quebec-947428.html


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Sam 30 Jan 2016 - 12:48

C'est bien ce qui est écrit ?
Une famille de quatre personnes toucherait ainsi 5.635 euros par mois sans travailler.
Or 2 smic + 199€ d'alloc ça fait pas toucher cette somme.

Tu sais le français moyen il vit, avec ce qu'il touche, avec le salaire net pas le salaire brut encore moins avec ton salaire virtuel.
Alors à choisir entre un REVENU de 3000€ à se crever le cul à balayer les bureau et recevoir 2600 de plus à rien faire, y a pas photo.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Sam 30 Jan 2016 - 13:20

oui je sais que le frznçais vis avec ce qu'il touche
C'est pour cela que je dis : trop d’impôt appauvri le peuple.

Tu n'as pas compris le principe  : cela s'additionne !
Si tu ne travailles pas tu touches 800Q euros
Si tu travailles à balayer le bureau et nettoyer les poubelles : tu touches 800 euros + ton salaire.

Le principe tu drevenus minimu est que tu le touches que tu travailles ou non


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10101
Localisation : Dijon

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Sam 30 Jan 2016 - 16:37

J'ai l'impression que les suisses sont brouillés avec les chiffres; c'est du n'importe quoi.  Par contre le cheminement vers le revenu universel n'est pas une mauvaise chose; nos sociétés sont riches et il y aura de moins en moins de travail; on peut offrir aux malchanceux de la vie un niveau d'existence minimal. Il suffit de si peu pour tomber dans le dénuement; un simple divorce malheureux et on plonge...Et ceux qui n'ont rien et qu'on aide participeront obligatoirement à l'activité commerciale et donc industrielle. Les impôts? Il vaut mieux les utiliser à aider les mal lotis qu'à produire des armes!
Roosevelt n'avait pas cette pudeur! Nos taux d'imposition sont plus que raisonnables; il faudrait surtout plus de tranches, comme jadis; 14 tranches en 1983, dont une à 65 %. Merci qui?

http://www.liberation.fr/france/2009/03/17/roosevelt-n-epargnait-pas-les-riches_546501;
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Sam 30 Jan 2016 - 18:25

Qui va payer?
Les entreprises car les salariés eux ils toucheront l'argent.

T'es d'accord Troubaa ? drunken drunken


Dernière édition par Dédé 95 le Sam 30 Jan 2016 - 18:26, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Sam 30 Jan 2016 - 18:25

II


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Dim 31 Jan 2016 - 18:47

Dédé 95 a écrit:Qui va payer?
Les entreprises car les salariés eux ils toucheront l'argent.

T'es d'accord Troubaa ? drunken drunken
Tout à fait ! mais en remplacement pas en supplément.
1) cela remplacerait un nombre incroyable de prestations sociales (une centaine de différentes)
2) cela annule donc le coût de gestion de ces prestations. Au lieu d'voir moult dossiers, moult personnes qui étudient ton dossier, te conseillent t'orientent .tu reçois un virement tous les mois sans aucune démarche autre que de déposer ton certificat de naissance et de décès.
3) c'est fiscalisé - imposable à l'impôt sur le revenu, car c'est un revenu.
4) c'est économiquement boostant d'avoir "une ceinture de sécurité sociale" et non enfermant dans la pauvreté. (que je travaille ou non je touche ce revenu)

Pour info en 2007 Villepin le proposait dans sa pré-campagne contre sarko. Pour l'instant Fillon et Mariton le proposent. Et surement Lemaire, le plus libéral des 3, celui qui explique le libéralisme sans le nommer.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Dim 31 Jan 2016 - 19:33

Ha en remplacement.....je me disais aussi.  Very Happy
Donc ça change rien quoi, si j'ai bien compris ce sera tout le monde et donc il y aura plus (+) d'allocataires, et donc plus d'argent à sortir donc plus d'impots pour les entreprises?
En fin de compte ça fera surtout moins de fonctionnaires et donc plus de chomeurs et donc plus (+) d'allocataires et.....
C'est le diable libéral qui se mord la queue. Very Happy

Ps: et les retraités..... Siffle


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Dim 31 Jan 2016 - 20:40

non le pooste de fonctionnaire crée du chômage.
Donc moins de fonctionnaire = moins de chômeur
Interroge toi pourquoi malgré un record de fonctionnaire la france a un record de chomage
Créer des emplois administratifs détruits plus d'emplois productifs dans le privé.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Dim 31 Jan 2016 - 20:54

Titanic

Les Français ont besoins de nombreux emplois dans l'agriculture.
1 milliard d'individus sur la planète crèvent de faim, qui crée des emplois ?
Qui crée des entreprises agricoles?
T'a peur, t'es comme me MEDEF, ça rapporte pas assez et c'est crevant de piocher la terre ?

A toi Troubaa.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10101
Localisation : Dijon

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Dim 31 Jan 2016 - 21:44

troubaa, les fonctionnaires et les cheminots, ça ne t'empêche pas de dormir? Une petite pilule chinoise au coucher ou une petite chinoise sans pilule et tu retrouveras un sommeil apaisé!

http://www.reponsesbio.com/2014/06/15/de-merveilleuses-petites-pilules-chinoises/
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Dim 31 Jan 2016 - 21:46

les entreprises.
je vois pas l'interet de la question. tu crois que c'est un fonctionnaire rond-de-cuir qui créé des emplois.
T'as rien compris alors.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Dim 31 Jan 2016 - 21:48

gaston21 a écrit:troubaa, les fonctionnaires et les cheminots, ça ne t'empêche pas de dormir?
si cela m'empeche de dormir.... mais bon tu sais on connait ta mentalité y a que le cheminot avec son marteau qui travaille, les autres sirote au pied de la piscine...


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mar 19 Avr 2016 - 22:16

DERNIÈRE ÉTAPE AVANT LE REVENU UNIVERSEL ?
Dernière étape avant le revenu universel ?

MARC DE BASQUIAT

Marc de Basquiat est économiste, président de l'A.I.R.E et co-fondateur du Mouvement français pour un Revenu de base (MFRB). Diplômé de SUPELEC, d’ESCP Europe et docteur en économie de l’université d’Aix-Marseille, Marc de Basquiat est chargé de projets de transformation d’un grand groupe dans le secteur de l’énergie et poursuit en parallèle ses recherches visant à réformer le système socio-fiscal français.


Le choix du député Christophe Sirugue de proposer au gouvernement des pistes de progrès dans notre outillage de minima sociaux était évident : auteur en juillet 2013 du rapport qui a fondé la Prime d'activité, ce membre de la Commission des Affaires Sociales est devenu un expert largement reconnu de ces questions difficiles. Son nouveau rapport est encore plus intéressant que le premier, avec une synthèse rigoureuse et des propositions audacieuses.

Le scénario 1 proposé par le rapport est un catalogue de 12 mesures de bon sens, techniques, mais dont il ne faut attendre aucun progrès statistiquement mesurable. Le scénario 2 a le courage d’affronter des anomalies plus sévères, en limitant à deux ans le bénéfice d’une prestation ASS ambiguë depuis son origine et faisant disparaître les acronymes ATA, AV, RSO, PTS et ASI. Les difficultés techniques en sont conséquentes.

Le scénario 3 est nettement plus séduisant. Il propose une « Couverture socle commune » pouvant être complétée selon les cas de compléments d’insertion (dans une logique équilibrant droits et devoirs) ou de soutien (pour les personnes âgées ou handicapées). Le montant est individualisé, un couple bénéficiant d’un montant double de celui d’une personne seule, évitant de décourager les personnes concernées de déclarer une vie commune. La présence d’enfants n’intervient plus dans le calcul de la prestation, des allocations familiales conditionnelles devant être ajustées en conséquence. L’incompréhensible forfait logement du RSA est supprimé, les aides au logement étant alors allouées en fonction des besoins du ménage. L’accès est accordé dès 18 ans, ce qui manifeste concrètement l’investissement  de la société dans sa jeunesse.

Ces évolutions techniques, judicieuses, n’ont rien d’anodin. Elles traduisent l’émergence d’une protection sociale plus universelle, individualisée, automatique. La société n’est plus très loin d’assumer enfin sa mission régalienne : fournir à chacun les conditions minimales d’une existence digne, en étant attentif à ne pas l’enfermer dans l’inactivité.

C’est sur ce point qu’il manque une dimension importante dans ce rapport : tous les minima sociaux qu’il s’agit de remplacer sont des prestations différentielles, dont le montant diminue au rythme de progression des revenus d’activité du bénéficiaire. Leur fusion dans une « couverture socle commune » conserve cette caractéristique : la désincitation, qui avait motivé le remplacement du RMI par le RSA en 2008.

Nous proposons de compléter le socle différentiel par une généralisation de la récente Prime d’activité, qui pourrait prendre la forme d’un « Compte socle d’activité », universel, où serait calculé tous les mois le différentiel entre l’allocation socle et un pourcentage des revenus du ménage.

https://www.generationlibre.eu/paroles-d-experts/derniere-etape-avant-le-revenu-universel/


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Mer 20 Avr 2016 - 7:55

La société n’est plus très loin d’assumer enfin sa mission régalienne : fournir à chacun les conditions minimales d’une existence digne, en étant attentif à ne pas l’enfermer dans l’inactivité.
C'est qui la "société" ? Une mission régalienne ? J'ose pas croire que c'est en défense de l'Etat!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mer 20 Avr 2016 - 10:14

ca t'emmerde que ces idées novatrices, parce que pour le coup se sont effectivement et réellement des idées novatrices, ne viennent pas de l'extrême gauche gueularde mais de libéraux humanistes.

Ca t'en bouche un coin hein pépé Smile


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Mer 20 Avr 2016 - 12:00

T'appelle cela une idée novatrice ?
Moi j'appelle cela une énième idée pour tenter de sortir du dilemme: comment calmer les velléités de lutte des exploités face à la misère engendré par le système.

Parce que le libéralisme économique c'est humaniste ? L'exploitation de l'homme par l'homme c'est humaniste?
Evidemment.... avec de telles théories.

Mais tu n'a pas répondu à ma question :
C'est qui la "société" ? Une mission régalienne ? J'ose pas croire que c'est en défense de l'Etat!

Je peux te donner la réponse si tu veux, je l'ais même exprimé au début de ce post.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mer 20 Avr 2016 - 12:28

oui c'est une idée novatrice parce que récente et jamais mis en application.
Evidemment comme marx n'y avait pas pensé tu ne peux y souscrire.
Evidemment les libéraux sont humanistes. Les liberté n'est pas le bien le plus précieux ?
Et c'est le capitalisme qui est l'exploitation de l'homme par l'homme Et le communisme l'inverse.
C'est bien connu.

Quant à tes questions je vais te faire une réponse de libéral car :
Je ne suis ni l'Etat,
Je ne suis ni papa-maman
Je ne vais pas te prendre par la main.
Je t'invite à réfléchir par toi même comme un adulte responsable.

Je vais t'aider en te donnant 2 indices :
A ta première question : Cherche de quoi il parle et tu auras la réponse à ta question.
A ta deuxieme quetiopn : Tu as la réponse dans ce que tu as quoté

Signé le père fouras. Very Happy

Vola voila.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Ven 16 Déc 2016 - 16:49

Tibouc a écrit:

Ce qui veut dire qu'on donnerait 400 euros à tout le monde, même aux plus riches ! Et ben je ne suis pas d'accord !!!
Je suis pour un revenu de base sans contrepartie d'activité et à durée indéterminé pour les personnes qui ne travaillent pas et qui n'ont pas d'autres revenus. Mais ceux qui n'en ont pas besoin je ne vois pas pourquoi l'Etat leur offrirait 400 euros ?!*


L'objectif du "Revenu du base" tel qu'il a été conçu par ses fondateurs (voir l'article de wikipedia que j'ai cité) n'est pas, dans une société très inégalitaire, d'allouer une certaine somme à tous, riches et pauvres ; l'objectif visé est d'éliminer la pauvreté ; dans cette société "utopique", il n'y a plus de riches et de pauvres ; c'est une société où un revenu est assuré "à chacun selon ses besoins" (Actes des Apôtres 2:45
Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
4:34
Car il n'y avait parmi eux aucun indigent: tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu'ils avaient vendu,
4:35
et le déposaient aux pieds des apôtres; et l'on faisait des distributions à chacun selon qu'il en avait besoin.
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Ven 16 Déc 2016 - 18:03

Là je comprend mieux où tu veux en venir avec le RME!
J'ai bien fait de rappeler le Salaire Minimum GARANTI qui est un moyen de maintenir un revenu minimum lié à la croissance mais surtout sans possibilité pour les acteurs économiques de déroger à ce minimum....et là? Bonjour la démocratie et son programme! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Ven 16 Déc 2016 - 18:13

[quote="troubaa"]LE MONDE | 12.05.2014 à 11h20 |
Marc de Basquiat (économiste) et Gaspard Koenig (philosophe)

Qui peut être satisfait du « modèle social français », ce maquis d'impôts et d'allocations empilés au fil des décennies, symptôme d'un paternalisme bureaucratique et méprisant ? Les pauvres ? Nombre d'entre eux, par fierté ou découragement devant la complexité des procédures, ne réclament même pas le revenu de solidarité active (RSA) auquel ils auraient droit. Les salariés ? Bien malin qui pourrait déchiffrer les trente lignes d'une feuille de paie, mélange de fausses cotisations et de vrais impôts. Les « smicards » ? Leur progression salariale est découragée par les effets de seuil. Les jeunes? Ils paient pour les retraités et les familles nombreuses. La complexité insondable et l'inefficacité patente du système sociofiscal représentent une insulte faite à chaque citoyen.
C'est pourquoi nous proposons, dans un rapport publié par le think tank Génération libre, de le refonder entièrement. Partons de considérations simples. Quelle est la première fonction de l'Etat régalien dans le domaine social ? Assurer la survie des membres du groupe. Et donc garantir à chacun un revenu minimum. Non pour vivre dans l'oisiveté, mais pour être en mesure d'effectuer ses propres choix.

Cette sécurité est le pendant de la responsabilité, puisqu'elle doit libérer les individus de la peur du lendemain, et l'administration de la tâche de multiplier sans fin les allocations, au gré des calculs électoraux. Nous baptiserons donc ce revenu minimum « Liber ».

Calculé pour permettre de subvenir aux besoins fondamentaux, il prendra la forme non pas d'une somme versée à tous, mais d'un crédit d'impôt – système imaginé par le très libéral Milton Friedman (1912-2006) dans les années 1960 et étudié depuis par grand nombre d'intellectuels, de Lionel Stoléru à Michel Foucault (1926-1984) ou de dirigeants, de Richard Nixon (1913-1994) à Lionel Jospin !

IL ENCOURAGE LE TRAVAIL

Ce « Liber » sera financé par un impôt sur tous les revenus et au premier euro : la « Libertaxe ». Pour chacun d'entre nous, la simple soustraction du montant du Liber (fixe et universel) à celui de la Libertaxe (proportionnelle aux revenus) aboutira automatiquement soit, pour les plus faibles revenus, à un « impôt négatif », somme versée en cash par la collectivité, soit, pour les plus hauts revenus, à un « impôt positif », contribution nette à la collectivité.

Le Liber permet donc de lutter contre la pauvreté, les sommes étant perçues sur le seul critère des revenus et se substituant aux allocations spécifiques. Il évite tout paternalisme en rendant les citoyens responsables de leurs propres choix (chacun est libre de dépenser comme il l'entend son impôt négatif).

Il encourage le travail, puisque les sommes touchées sous forme d'impôt négatif décroissent de manière parfaitement linéaire avec l'augmentation des revenus. Enfin, il permet aux mécanismes économiques de fonctionner sans entraves (avec un smic plus flexible, par exemple), tout en fournissant à tous un filet de sécurité adapté aux aléas des carrières et des vies, en particulier dans un monde de chômage structurel.

A quoi ressemblerait le Liber dans la France de 2014 ? Il remplacerait de nombreuses allocations, dont le RSA, la prime pour l'emploi ou les allocations familiales. De son côté, la Libertaxe, prélevée à la source et sur une base individuelle, se substituerait à l'impôt sur le revenu, à la contribution sociale généralisée, à l'impôt sur les sociétés et à tous les autres prélèvements qui encombrent la feuille de paie.

COMBIEN IL « DONNE », COMBIEN IL « REÇOIT »

A titre d'exemple, et toutes choses égales par ailleurs en termes de niveaux de fiscalité et de dépenses publiques, un Liber de 450 euros par adulte et de 225 euros par enfant impliquerait une Libertaxe de 23 % sur l'ensemble des revenus. Dans cette hypothèse, un quart de la population serait contributrice nette (payant l'impôt positif), et une bonne moitié récipiendaire nette (recevant l'impôt négatif).

Les grandes masses de redistribution ne seraient pas fondamentalement modifiées, sinon que les jeunes et les actifs se verraient traités plus équitablement, et que chacun comprendrait aisément combien il « donne » à la société et combien il en « reçoit ». Par ailleurs, en supprimant des montagnes de formulaires intrusifs, le Liber permettrait d'intégrer les plus fragiles.

Le Liber représenterait une innovation dont la France pourrait être fière, et une rupture majeure dans l'histoire sociale. C'est ce que Michel Foucault percevait bien dans sa leçon du 7 mars 1979 au Collège de France, consacrée à l'idée de l'impôt négatif : « La seule chose importante, disait-il, c'est que l'individu soit tombé au-dessous d'un certain niveau et le problème est, à ce moment-là, sans regarder plus loin, et par conséquent sans avoir à faire toutes ces investigations bureaucratiques, policières, inquisitoires, de lui accorder une subvention telle que le mécanisme par lequel on la lui accorde l'incite encore à repasser au niveau du seuil. (…) C'est très important par rapport à tout ce qui avait été, depuis des siècles, élaboré par la politique sociale en Occident. »

Une société où tous pourraient vivre dignement, sans assistanat ni paternalisme, est à portée de main.

C'est tout à fait ça.

JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Ven 16 Déc 2016 - 18:16

Dédé 95 a écrit:Là je comprend mieux où tu veux en venir avec le RME!
J'ai bien fait de rappeler le Salaire Minimum GARANTI qui est un moyen de maintenir un revenu minimum lié à la croissance mais surtout sans possibilité pour les acteurs économiques de déroger à ce minimum....et là? Bonjour la démocratie et son programme! Very Happy
Je ne vois pas bien ce que tu veux dire quand tu dis "Bonjour la démocratie et son programme".
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Ven 16 Déc 2016 - 19:28

Bah qui garantira un salaire minimum ?
C'est contenu dans aucun des programmes et la démocratie ne repose pas sur le principe du programme du Peuple, mais seulement d'une parti du peuple!
A droite comme à gauche du reste. Pour eux l'essentiel c'est d'ètre élu, le programme de gouvernement ils n'en sont pas les auteurs, ce sont les décisionnaires économiques qui le dictent!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3850
Localisation : l'univers donc nulle part

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par geveil le Lun 19 Déc 2016 - 6:42

HS:
Tiens, puisqu'on parle d'impôt, ma fille est instit suppléante. Mère célibataire de deux enfants, elle n'est pas imposable.
L'Education nationale a négligé de la payer pendant une année scolaire. Elle n'a reçu sa paye que l'année fiscale suivante, si bien que ça lui a fait un revenu de 2800 €/mois. Du coup, elle est imposable et le fisc lui réclame environ un mois de salaire.

Si elle avait reçu sa paye en temps utile, elle serait restée non imposable.

Elle doit donc payer à cause de la carence de l'EN.

Que faire?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Lun 19 Déc 2016 - 9:40

HS:
Contacter le receveur des impôts, (percepteur?) pour un accord à l'amiable!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par loli83 le Lun 19 Déc 2016 - 11:57

mais oui Geveil , il faut qu'elle se manifeste , de mon temps avant la retraite , on pouvait demander à étaler les revenus perçus d'un coup (et en retard) sur trois ans

je suis remontée loin dans le sujet et presque pour l'anecdote , je voulais souligner ce message du repteux :
C'est pareil pour tout le monde, on ne fait pas d'effort pour se nuire, et on n'a pas l'impression de se forcer quand on fait quelque chose pour soi puisqu'on sait que ça va rapporter. Les seuls efforts qu'on a l'impression de faire, c'est quand on est forcés par les autres. Inversement, quand on veut forcer les autres à faire ce qu'on veut, c'est pas pour eux qu'on le fait, mais pour nous.

je suis tout à fait d'accord avec lui , on peut faire des efforts par plaisir , en jouant , c'est mon cas au foot Very Happy !
le problème avec l'éducation nationale c'est l'abandon du résultat , pas la méthode employée , le jeu c'est bien mais si on n'explique pas que cela doit conduire à un résultat ,( comme au foot obtenir le meilleur score possible ) ça ne sert à rien !

Contenu sponsorisé

liber : Un impôt unique et un revenu universel - Page 2 Empty Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 29 Mar 2020 - 15:10