LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


liber : Un impôt unique et un revenu universel

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Lun 12 Mai - 19:24

LE MONDE | 12.05.2014 à 11h20 |
Marc de Basquiat (économiste) et Gaspard Koenig (philosophe)

Qui peut être satisfait du « modèle social français », ce maquis d'impôts et d'allocations empilés au fil des décennies, symptôme d'un paternalisme bureaucratique et méprisant ? Les pauvres ? Nombre d'entre eux, par fierté ou découragement devant la complexité des procédures, ne réclament même pas le revenu de solidarité active (RSA) auquel ils auraient droit. Les salariés ? Bien malin qui pourrait déchiffrer les trente lignes d'une feuille de paie, mélange de fausses cotisations et de vrais impôts. Les « smicards » ? Leur progression salariale est découragée par les effets de seuil. Les jeunes? Ils paient pour les retraités et les familles nombreuses. La complexité insondable et l'inefficacité patente du système sociofiscal représentent une insulte faite à chaque citoyen.
C'est pourquoi nous proposons, dans un rapport publié par le think tank Génération libre, de le refonder entièrement. Partons de considérations simples. Quelle est la première fonction de l'Etat régalien dans le domaine social ? Assurer la survie des membres du groupe. Et donc garantir à chacun un revenu minimum. Non pour vivre dans l'oisiveté, mais pour être en mesure d'effectuer ses propres choix.

Cette sécurité est le pendant de la responsabilité, puisqu'elle doit libérer les individus de la peur du lendemain, et l'administration de la tâche de multiplier sans fin les allocations, au gré des calculs électoraux. Nous baptiserons donc ce revenu minimum « Liber ».

Calculé pour permettre de subvenir aux besoins fondamentaux, il prendra la forme non pas d'une somme versée à tous, mais d'un crédit d'impôt – système imaginé par le très libéral Milton Friedman (1912-2006) dans les années 1960 et étudié depuis par grand nombre d'intellectuels, de Lionel Stoléru à Michel Foucault (1926-1984) ou de dirigeants, de Richard Nixon (1913-1994) à Lionel Jospin !

IL ENCOURAGE LE TRAVAIL

Ce « Liber » sera financé par un impôt sur tous les revenus et au premier euro : la « Libertaxe ». Pour chacun d'entre nous, la simple soustraction du montant du Liber (fixe et universel) à celui de la Libertaxe (proportionnelle aux revenus) aboutira automatiquement soit, pour les plus faibles revenus, à un « impôt négatif », somme versée en cash par la collectivité, soit, pour les plus hauts revenus, à un « impôt positif », contribution nette à la collectivité.

Le Liber permet donc de lutter contre la pauvreté, les sommes étant perçues sur le seul critère des revenus et se substituant aux allocations spécifiques. Il évite tout paternalisme en rendant les citoyens responsables de leurs propres choix (chacun est libre de dépenser comme il l'entend son impôt négatif).

Il encourage le travail, puisque les sommes touchées sous forme d'impôt négatif décroissent de manière parfaitement linéaire avec l'augmentation des revenus. Enfin, il permet aux mécanismes économiques de fonctionner sans entraves (avec un smic plus flexible, par exemple), tout en fournissant à tous un filet de sécurité adapté aux aléas des carrières et des vies, en particulier dans un monde de chômage structurel.

A quoi ressemblerait le Liber dans la France de 2014 ? Il remplacerait de nombreuses allocations, dont le RSA, la prime pour l'emploi ou les allocations familiales. De son côté, la Libertaxe, prélevée à la source et sur une base individuelle, se substituerait à l'impôt sur le revenu, à la contribution sociale généralisée, à l'impôt sur les sociétés et à tous les autres prélèvements qui encombrent la feuille de paie.

COMBIEN IL « DONNE », COMBIEN IL « REÇOIT »

A titre d'exemple, et toutes choses égales par ailleurs en termes de niveaux de fiscalité et de dépenses publiques, un Liber de 450 euros par adulte et de 225 euros par enfant impliquerait une Libertaxe de 23 % sur l'ensemble des revenus. Dans cette hypothèse, un quart de la population serait contributrice nette (payant l'impôt positif), et une bonne moitié récipiendaire nette (recevant l'impôt négatif).

Les grandes masses de redistribution ne seraient pas fondamentalement modifiées, sinon que les jeunes et les actifs se verraient traités plus équitablement, et que chacun comprendrait aisément combien il « donne » à la société et combien il en « reçoit ». Par ailleurs, en supprimant des montagnes de formulaires intrusifs, le Liber permettrait d'intégrer les plus fragiles.

Le Liber représenterait une innovation dont la France pourrait être fière, et une rupture majeure dans l'histoire sociale. C'est ce que Michel Foucault percevait bien dans sa leçon du 7 mars 1979 au Collège de France, consacrée à l'idée de l'impôt négatif : « La seule chose importante, disait-il, c'est que l'individu soit tombé au-dessous d'un certain niveau et le problème est, à ce moment-là, sans regarder plus loin, et par conséquent sans avoir à faire toutes ces investigations bureaucratiques, policières, inquisitoires, de lui accorder une subvention telle que le mécanisme par lequel on la lui accorde l'incite encore à repasser au niveau du seuil. (…) C'est très important par rapport à tout ce qui avait été, depuis des siècles, élaboré par la politique sociale en Occident. »

Une société où tous pourraient vivre dignement, sans assistanat ni paternalisme, est à portée de main.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/05/12/un-impot-unique-et-un-revenu-universel_4415112_3234.html

http://www.generationlibre.eu/influence/un-impot-unique-et-un-revenu-universel-liber-une-proposition-fiscale-innovante-2/


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8748
Localisation : Dijon

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Mar 13 Mai - 16:25

Je sue sang et eau pour faire ma déclaration d'impôts...Si c'était si simple, pourquoi aucun pays n'a adopté ce système? Je reste sceptique. Question allocs, oui, certainement qu'on pourrait simplifier. Question revenus et conditions d'existence, je ne suis pas sûr. Par contre, il est évident que les impôts sont très mal répartis et qu'il faudrait mieux les équilibrer en revenant aux tranches d'impôt anciennes. Pourquoi saute-t-on de 14 % d'impôt à 30 %, puis à 41 et 45%? C'est idiot et injuste. Il y a quelques années,il y avait onze tranches. Mais ce n'est pas aux esprits obtus des gens de l'ENA qu' apparaîtra cette anomalie. Ils sont trop intelligents!
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14353

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par loli83 le Mar 13 Mai - 16:30

je trouve qu'il y a eu des progrès tout de même , pour le simple salarié tout est déjà reporté , il n'y a plus qu'à signer

mais bien sûr , on l'a déjà dit , la réglementation est trop importante , trop compliquée , il faudrait simplifier
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Mar 13 Mai - 19:59

Il faudrait surtout informatiser l'État. Seule l'informatique est en mesure de simplifier la complexité.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Mar 13 Mai - 20:32

Repteux si tu savais comme l'informatique est complexe! C'est bien pour cela que l'Etat est compliqué ?
Bah non...
Quel plaisir d'avoir notre feuille d'impot déjà, en partie, remplie comme dit Lola!

Réfléchi Repteux!

- Bonjour madame, je viens déclarer mes impots mais j'ai appris que je peux déduire 500€ de frais professionels!
Cas 1 sans informatique:
- Bonjour monsieur, euh, oui, surement, je ne connais pas tout, je ne veux pas vous léser!
- Arlette t'es au courant sur cette histoire de 500€
- Oui enfin pas dans le détail, mais faut voir avec le Chef au 3èm, il précisera..
- Merci Arlette, monsieur allez voir au 3ème, mon chef vous aiguillera!
Tu connais la suite tu as lu comme tout le monde les 12 travaux d'Astérix!  Very Happy 

Cas 2 avec informatique:
- Oui, si vous le dites.
- Et alors ?
- Veuillez attendre nous avons une mauvaise liaison internet en ce moment!
- Arlette, t'a la liaison avec Bercy et la base de donnée ?
- Je sais pas je suis sur facebook en ce moment, et je te dis pas, et.... et .....
- Heu, alors pour mes 500€
- Bah déduisez, si vous faites erreur, on vous feras un rappel!

Moralité: Alors que l'informatique aurais pu simplifier la vie, Face de Bouc l'a compliquée!

On dit merci qui ?
Ps: Moi j'ai mes conseils fiscaux, j'ai pas de revenus....en France, et les Iles Caimans me demandent rien, elle est pas belle la vie?
 PTDR  PTDR 




_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Mar 13 Mai - 21:25

Ici, l'état est en retard sur nous pour ce qui est de combiner l'informatique et internet. On avait commencé à développer un registre des armes à feu au fédéral, le nouveau gouvernement l'a aboli. On avait commencé d'informatiser le système de santé, on a arrêté parce que ça dépassait les prévisions budgétaires. On peut faire sa déclaration d'impôt par internet, mais ça coûte des sous pour le logiciel. Le public n'est pas branché, mais le privé oui. Tu as beau rigoler, l'informatique et le net ajoutent beaucoup d'efficacité aux systèmes de gestion, mais les politiciens sont encore trop vieux pour être nés avec un téléphone intelligent dans les mains.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par kamelo le Dim 25 Mai - 0:26

Deux choses pour lesquels je suis en accord sur le constat établi, et où je suis en désaccord sur la solution proposée.

Le système social tel qu'il existe aujourd'hui en France est beaucoup trop complexe et qu'il serait intéressant non pas de le simplifier, mais d'apporter de la clarté.

* Les allocations

Ce système n'est pas calculé selon le même plafond.

- Pour les allocations logement, le montant est proportionnel d'une part au loyer et aux revenus ;
- Pour les allocations familiales, il est calculé surtout en fonction du nombre d'enfants d'un couple, et à partir du second enfant.

* le RSA

Ce système n'existe qu'avec de nombreuses conditions, dont l'âge. Est-ce qu'il permet efficacement de s'insérer dans le milieu professionnel ? J'en doute.


Sur le principe, je suis favorable à une grille unique pour recevoir une aide sociale qui doit être proposée pour tout le monde. Cette aide serait liée aux revenus et à la situation familiale. Si les revenus dépassent les plafonds, pas d'aide, et en dessous, des critères clairs doivent pouvoir pour ceux qui pourraient y avoir droit d'en bénéficier.

Seulement, j'ai bien parlé d'aides et non d'assistanat. Ceci signifie que ces droits doivent être compensés par des devoirs, à savoir de tout mettre en oeuvre pour s'insérer dans le milieu professionnel, même si la personne n'a pas toujours ce qu'elle désire. Ce qui veut dire que si la personne ne veut rien faire pour s'en sortir et vivre dans l'assistanat, eh bien que ces aides soient les plus faibles possible.

Le système "liber" qui est proposé ne me plait pas du tout, et il est évident que je ne pourrai pas défendre ce système :

* contrairement à ce qui a été dit, cela n'incite pas les personnes à trouver un emploi, car la personne qui toucherait le liber maximum serait celle qui n'aurait aucun autre revenu. Si cette personne bosse pour une mission d'interim par exemple, son liber serait réduit sans pour autant avoir plus de revenus au final.

* le "libertaxe" remplacerait l'impôt sur le revenu et autres contributions. Cependant, avec quoi seront financés nos services publics ? Car M. Friedman a toujours défendu la privatisation de la quasi totalité des secteurs, y compris l'éducation. C'est là où c'est l'arbre qui cache la forêt : ces services publics, indispensables pour que tous contribuent selon ses moyens et bénéficient selon ses besoins sont l'ossature première d'un État. Cela ne signifie pas pour autant que ces services publics doivent nécessiter des dépenses publiques sans limites raisonnables, mais qu'il puisse y avoir un coût minimum pour une efficacité maximale.


Oui pour mettre de la clarté dans cette bureaucratie rigide et complexe, mais pas pour favoriser l'assistanat et ni pour rompre avec le principe de contribuer selon ses moyens et bénéficier selon ses besoins.

Je te rappelle de plus que pour le RSA, les bénéficiaires peuvent en faire ce qu'ils veulent.


Autant je suis très attaché à une liberté élargie de l'expression, mais pour le reste, la liberté économique doit être encadrée et contrôlée, tout simplement parce que trop de personnes ne sont pas raisonnables et ne savent pas s'auto-discipliner. De plus, tout ne doit pas se réduire aux services marchands, car la solidarité requiert aussi des rapports humains autres que celui de l'argent. C'est ce qui permet d'avoir une société de fonctionner de façon plus saine.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Lun 26 Mai - 12:30

kamelo a écrit:* contrairement à ce qui a été dit, cela n'incite pas les personnes à trouver un emploi, car la personne qui toucherait le liber maximum serait celle qui n'aurait aucun autre revenu. Si cette personne bosse pour une mission d'interim par exemple, son liber serait réduit sans pour autant avoir plus de revenus au final.

Si tu écris cela c'est que tu n'a rien compris au système. Tu touches toujours le même montant que tu travailles ou non. C'est en quelque sorte le minimum vitale (pas confortable)
Tu ne travailles pas tu touches 400 euros
Tu travailles et tu gagnes le smic cela te fait 1000 + 400 = 1400 euros. Donc si tu travailles tu multiplies tes revenus par 3.5 !


* le "libertaxe" remplacerait l'impôt sur le revenu et autres contributions. Cependant, avec quoi seront financés nos services publics ?

On s'en tient aux fonctions régaliennes de l'Etat : Sécurité(intérieur - extérieur - diplomatie) - enseignement - justice - économie - santé publique
C'est le rôle principal de l'Etat que l'Etat doit savoir assurer parfaitement ! (ce qui est loin d'être le cas.. a force de vouloir tout faire on fait tout mal !)

Le reste n'a aucune valeur service public. C'est du détournement d'activité.

(l'assurance maladie comme l'assurance chômage c'est de l'assurance... comme leur nom l'indique)


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Lun 26 Mai - 13:34

Troubaa a écrit:(l'assurance maladie comme l'assurance chômage c'est de l'assurance... comme leur nom l'indique)

Non son nom c'est la Sécurité Sociale!
Les assurances privées voudraient bien s'accaparer la mane des salaires différés que sont les cotisations à la Sécu! Comme on les comprend, il suffit de voir le prix des complémentaires santé!

Tu es aussi pour la médecine à deux vitesses Troubaa ? affraid 


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Lun 26 Mai - 13:54

Dédé 95 a écrit:

Non son nom c'est la Sécurité Sociale!

Décidément tu n'y connais rien. Comme pour l'EPIC !

Faux c'est l'assurance Maladie :
CPAM : Caisse primaire d'assurance maladie.
C'est une assurance ! (si cela t’intéresse je t'expliquerai pourquoi on appelle cela assurance...)

pff....  toute une éducation à refaire..  bounce 


La sécurité sociale rassemble 3 branches :
- Assurance maladie
- Allocations familiales
- Caisse de Retraites.


Quand le môssieur te parle assurance maladie il ne te parle pas de caisse de retraite....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Lun 26 Mai - 14:07

Définition de la Sécurité sociale

Etymologie : La Sécurité sociale est une institution officielle regroupant plusieurs organismes de gestion qui ont pour objet de protéger les citoyens contre les conséquences d'événements ou de situations qualifiées de risques sociaux. Elle leur apporte des garanties minimales de prise en charge des conséquences de ces risques sociaux (maladie, maternité, accidents du travail ou de la vie privée, invalidité…).

Organisée en branches (Maladie, Accidents, Famille, Vieillesse), la Sécurité sociale est constituée de divers organismes, souvent de droit privé, auxquels la loi a conféré une mission de service public pour la gestion des régimes obligatoires couvrant les risques sociaux des salariés ou non, ainsi que des professions libérales.

En France, un embryon de politique sociale a été progressivement élaboré par la IIIe République :
- Assistance médicale gratuite en 1893,
- Couverture des accidents du travail en 1898,
- Lois sur les vieillards et les infirmes en 1905,
- Ministère du Travail et de la Prévoyance en 1906,
- Loi sur les retraites ouvrières et paysannes en 1910.

La Sécurité sociale a été créée par une ordonnance de 1945. Basée sur la solidarité nationale, elle rend obligatoire l'affiliation au régime général de la Sécurité sociale pour tous les salariés ou autres travailleurs, quelles que soient leurs rémunérations et la nature de leur contrat de travail. La gestion des différentes "Caisses", organismes financiers qui matérialisent la Sécurité sociale, est devenue paritaire en 1967.

Le financement de la Sécurité sociale est principalement assuré par des cotisations sociales :
- sur le travail salarié avec une part salariale et une part patronale,
- sur les revenus de toute nature (Contribution sociale généralisée ou CSG).

La Sécurité sociale, dont le budget représente plus de 20% du PIB, permet de réaliser une véritable redistribution des ressources dont l'ampleur va croissant à cause notamment du développement de la consommation médicale, du vieillissement de la population et de l'augmentation du chômage. En dépit des mesures prises depuis les années 1980, le déficit de la Sécurité sociale reste l'un des grands sujets d’inquiétude de la société française.


Oui c'est tellement mieux pour le patronat d'appeler cela Assurance Maladie!
Tu n'a pas connu l'époque ou on élisait nos représentants à cette vénérable institution, depuis c'est l'état qui en est le maitre d'opeuvre...et qu'est-ce que l'Etat?  Sleep


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Lun 26 Mai - 14:56

Et alors ?

Quand je te parle assurance maladie je te parle pas sécu !!!!!!!!!!!!!!!!

T'as pas encore compris la différence ?

Oui ce sont deux choses différentes.. mais cela tu ne le savais même pas :! Môssieur le soi-disant grand défenseur des prolétaires... rigolo va.

Espèce de politicard plus soucieux de défendre sa doctrine que les prolétaires...

Pas la peine de mettre un copier/coller de ce que je t'ai expliqué pour faire croire que tu sais mieux alors que tu ne dis que connerie sur connerie.

Va coucher avec ton franco va..


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Tibouc le Mar 27 Mai - 2:26

troubaa a écrit:
kamelo a écrit:* contrairement à ce qui a été dit, cela n'incite pas les personnes à trouver un emploi, car la personne qui toucherait le liber maximum serait celle qui n'aurait aucun autre revenu. Si cette personne bosse pour une mission d'interim par exemple, son liber serait réduit sans pour autant avoir plus de revenus au final.

Si tu écris cela c'est que tu n'a rien compris au système. Tu touches toujours le même montant que tu travailles ou non. C'est en quelque sorte le minimum vitale (pas confortable)
Tu ne travailles pas tu touches 400 euros
Tu travailles et tu gagnes le smic cela te fait 1000 + 400 = 1400 euros.  Donc si tu travailles tu multiplies tes revenus par 3.5 !

Ce qui veut dire qu'on donnerait 400 euros à tout le monde, même aux plus riches ! Et ben je ne suis pas d'accord !!!
Je suis pour un revenu de base sans contrepartie d'activité et à durée indéterminé pour les personnes qui ne travaillent pas et qui n'ont pas d'autres revenus. Mais ceux qui n'en ont pas besoin je ne vois pas pourquoi l'Etat leur offrirait 400 euros ?!*

Un tel système ne règle pas du tout le principal problème qu'on a aujourd'hui : à savoir les inégalités de plus en plus croissantes !
Je serais donc pour :
1) Un revenu de base minimum sans contrepartie d'activité et à durée indéterminée pour les personnes qui ne travaillent pas et qui n'ont pas d'autres revenus.
2) Une augmentation du SMIC pour que la différence entre le revenu de "l'assistanat" (décrit en 1)) et le revenu quand on travaille soit conséquente.
3) Un plafonnement des revenus, c'est-à-dire un revenu maximum autorisé (10, 20, 50, 100 fois le revenu minimum, ça peut se discuter), au dessus duquel comme disait Georges Marchais "on prend tout".

* C'est comme les allocations familiales, je ne comprends absolument pas pourquoi on les donnent à toutes les familles, même les plus aisées !
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mar 27 Mai - 9:19

Parce que tu raisonnes uniquement en "qui reçoit" et non en balance "ce que je paye - ce que je reçois".

A titre d'exemple, et toutes choses égales par ailleurs en termes de niveaux de fiscalité et de dépenses publiques, un Liber de 450 euros par adulte et de 225 euros par enfant impliquerait une Libertaxe de 23 % sur l'ensemble des revenus. Dans cette hypothèse, un quart de la population serait contributrice nette (payant l'impôt positif), et une bonne moitié récipiendaire nette (recevant l'impôt négatif).

Les grandes masses de redistribution ne seraient pas fondamentalement modifiées, sinon que les jeunes et les actifs se verraient traités plus équitablement, et que chacun comprendrait aisément combien il « donne » à la société et combien il en « reçoit ». Par ailleurs, en supprimant des montagnes de formulaires intrusifs, le Liber permettrait d'intégrer les plus fragiles.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Invité
Invité

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Invité le Mar 27 Mai - 10:07

En résumé leś riches ne paient pas de taxes (évasion fiscale), les pauvres recevraient de quoi vivre et compléteraient avec du travail au noir pour aussi éviter les taxes ...
Pas facile d'en sortir.

Peut être en supprimant la taxe sur le revenu, et en augmentant fortement les taxes sur les biens qui ne sont pas indispensables ?

Je sais, je dis sans doute n'importe quoi, mais quand je lis a ce sujet, je ne vois pas de moyen de s'en sortir, tant qu'on taxe le travail. Or je suis "pour" l'allocation minimale mais aussi pour un encouragement à travailler, sans quoi le pays ne fonctionnera plus.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Mar 27 Mai - 10:40

Moi je suis pour la création d'emploi, les allocs c'est un paliatif qui ne devrait pas exister, c'est l'aumone de la société qui n'est pas capable de subvenir aux besoins fondamentaux!
Mais la création d'emplois dépend du bon vouloir des banques...et du meilleur taux de profit!
Non ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3661
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par geveil le Mer 28 Mai - 9:14

Puisqu'on parle d'impôt, je viens de remplir ma déclaration en ligne, c'est tout simplement kafkaien, 7 rubriques et dans chacune un nombre invraisemblable de cases.  Je m'y suis perdu, je recevais un message d'erreur sybillin, je ne voyais pas où était cette erreur. J'ai envoyé un mail aux impôts, j'ai reçu  bien sûr un message disant qu'on me répondrait dans les plus brefs délais, j'ai attendu quatre jours, alors, j'ai téléphoné à un service d'aide, mais c'était aide technique, ils m'ont donné un autre numéro, saturé.  Après une matinée de tentatives, je suis tombé sur un être humain, enfin, peut-être.  Il m'a bien expliqué, mais sur un ton condescendant et un peu brutal.  Enfin, je suis arrivé au bout.

Vous rendez-vous compte du temps et de l'énergie perdue par les citoyens à compléter ces feuilles d'une part, puis à les contrôler par une armée ''d'inspecteurs", c'est dingue, c'est je le répète, kafkaien, ubuesque. Ras le bol, ras le bol !!!! GRRRR !


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Mer 28 Mai - 9:29

Tu n'étais pas salarié Geveil?
Tu as des revenus autres?
Tu étais perdu dans les sommes variables à déduire?

Je ne comprends pas, comme 50% des français tout est déjà inscrit sur le feuille, si tu déclares par internet, il suffit de reporter ce qui est écrit case par case, et même là la somme était déjà inscrite!
Enfin je cite mon cas....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mer 28 Mai - 9:40

geveil a écrit:Puisqu'on parle d'impôt, je viens de remplir ma déclaration en ligne,
Moi j'ai arrété de la faire en ligne. C'est plus facile sur papier.

Vous rendez-vous compte du temps et de l'énergie perdue par les citoyens à compléter ces feuilles d'une part, puis à les contrôler par une armée ''d'inspecteurs", c'est dingue, c'est je le répète, kafkaien, ubuesque. Ras le bol, ras le bol !!!! GRRRR !
Résultat de la compléxité administrative.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14353

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par loli83 le Mer 28 Mai - 10:04

moi aussi je l'ai faite en ligne , j'ai juste eu un problème avec le mot de passe car il faut faire attention à ne pas rester en majuscules quand on le tape à l'enregistrement au départ , sinon on ne sait plus où on en est entre les lettres et les chiffres

sinon  à part ça , j'ai trouvé la procédure très simple , si on n'a rien à rajouter , deux clics et on valide

si on rajoute quelque chose , il suffit de faire défiler les pages en cliquant sur suivant , on rajoute ce qu'il faut sur la page concernée et à la fin on valide , je ne vois pas où serait le problème

en plus , le montant définitif de l'impôt qui sera à payer s'affiche directement
( entre parenthèses , ça a encore pas mal augmenté )

P.S. vu la réduction constate des effectifs dans la fonction publique , ( mis à part l'enseignement pour aucun effet sur les résultats des élèves ) à mon avis , il n'y a pas beaucoup de contrôles , autres que informatiques
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8748
Localisation : Dijon

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Mer 28 Mai - 17:15

Moi aussi, je le fais sur papier; c'est en définitive plus simple. Et puis j'ai tant de sources de profit que je suis noyé dessous! L'an passé, j'ai fait pas mal d'erreurs, sans le vouloir. J'ai même oublié les revenus de mon épouse! Aspect psychanalytique? Je demande au psy auquel vous pensez! J'ai confessé mes erreurs à la dame des impôts; je l'ai émue en lui disant que je n'étais plus qu'un vieux con...Elle m'a absous sans même me prescrire de pénitence!
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3661
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par geveil le Mer 28 Mai - 18:44

Je suis bien content pour vous si c'est simple, mais je ne suis pas un demeuré, j'ai plusieurs sources de revenu dont des chambres d'hôtes, et je le répète, le nombre de petites cases 5IY, 5OO, etc, est invraisemblable. Enfin, si vous ne trouvez pas que c'est kafkaien, tant mieux, ça prouve que vous êtes parfaitement adapté au système.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14353

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par loli83 le Mer 28 Mai - 19:43

mais les cases sont les mêmes sur la déclaration papier ou par informatique
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3661
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par geveil le Mer 28 Mai - 20:08

Décidément, on ne comprend pas ce que je veux dire:  cette prolifération de cases est kafkaienne !


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14353

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par loli83 le Mer 28 Mai - 20:09

mais si on comprend , en effet il y a trop de cases , mais au départ ce n'est pas cet aspect que tu soulevais , mais la difficulté de la déclaration sur internet
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Jeu 29 Mai - 12:22

on peut dire qu'il y a presque autant de cases que de niches fiscales !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Dim 3 Aoû - 14:58

Un revenu pour tous une analyse publiée dans Politis :

http://www.generationlibre.eu/wp-content/uploads/2014/07/Politis-2014-07-241.pdf

Comment est-il possible qu’avec 400 milliards
d’euros de dépense sociale par an on croise
encore dans le métro ou sur le trottoir des gens
qui ne mangent pas à leur faim ?
»


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8748
Localisation : Dijon

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Dim 3 Aoû - 17:00

Bah...Selon la revue Challenges, les 500 premières fortunes de France se sont accrues en moyenne de 15 % en 2013. C'est bien de s'occuper des pauvres sans le sou!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8176
Localisation : France

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par komyo le Mar 28 Juil - 19:03

pour l actualité on va remonter un vieux post !


http://positivr.fr/finlande-revenu-base-universel/

c est un libéral a la tete d une coalition qui va du ps a la droite qui gouverne ! Wink
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Sipil%C3%A4


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mar 28 Juil - 20:00

Merci à toi de faire connaitre cette info..... comme quoi tous les libéraux ne sont pas des pestiférés...

Un rayon de soleil au milieu de cette grisaille anti-libérale.

tiens cela ne se passe pas en France?? mais pourquoi donc.

C'est Gaspar qui va être contant !
Justement je viens de le voir sur canal. Il est qualifié de libéral libertaire à l'opposé de Frédéric Beigbeder qualifié de liberal conservateur. (un mec de droite quoi...)

Liberal libertaire cela me va bien...

Ce revenu de base viendrait remplacer toutes les aides sociales existantes.

Les Finlandais auraient alors le choix de vivre chichement sans bosser ou de compléter cette somme par le boulot. 79% d’entre eux ont déjà exprimé, via un sondage, leur soutien à une telle réforme.

Aux Pays-Bas, Utrecht s’apprête à expérimenter elle aussi le revenu de base. On a hâte d’observer l’action de ceux qui osent porter de nouvelles attaques à la pauvreté. Car ce combat a besoin d’innovation… et de culot ! Au pire, nos voisins nordiques pourront dire qu’ils ont essayé !

Mais quelle horreur tous ces pays libéraux !

Je ne retiens pas mon plaisir....
Mais ses défenseurs rétorquent qu’ il serait en grande partie financé rien que par l’élimination des frais alloués à la gestion des aides sociales !



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Mar 28 Juil - 21:54

Il y a déjà pas mal de temps que j'entends parler de ce "RME", "Revenu Minimum d'Existence" et l'idée me séduit beaucoup.

Je suis évidemment sensible à l'objection de Dédé concernant la Sécurité Sociale ; mais comme il n'est pas là en ce moment, je ne vais pas m'engager sur ce terrain.

Je note aussi que cela ne règlerait pas toutes les questions, en particulier l'organisation du monde du travail.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8748
Localisation : Dijon

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Mer 29 Juil - 18:56

La Finlande, premier royaume de l'Utopie? On peut toujours rêver! Tiens, on pourrait commencer par la Grèce! Il n'y aurait plus de faux aveugles ni de faux sourds! Qu'en pensez-vous?
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Jeu 17 Sep - 23:11

Marc de Basquiat, économiste, est venu présenté son livre « Liber, un revenu de liberté pour tous », co-écrit avec Gaspard Koenig. Il explique pourquoi un revenu de liberté permettrait de responsabiliser les citoyens, de clarifier le système fiscal français et d’apporter un minimum pour vivre.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8748
Localisation : Dijon

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Ven 18 Sep - 19:08

Très simpliste et très injuste. Le minable condamné au même taux d'impôt que le "super-riche", quelle injustice! Les enfants non pris en compte...L'impôt sur le revenu est l'impôt le plus juste, autrement plus que la TVA qui frappe indistinctement le mangeur de patates et le friand de caviar!
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Ven 18 Sep - 19:23

En admettant que le caviar soit 100 fois plus cher que la patate, s'il ne mange que du caviar, le riche déboursera donc 100 fois plus en taxes que les pauvres pour se nourrir. L'impôt des riches, lui, rapporte seulement deux fois plus à l'état que celui des pauvres. Dans ce cas il vaut mieux taxer, et je parie que si on le fait, les riches vont s'organiser pour que le prix du caviar baisse. :mdr:


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Ven 18 Sep - 19:31

Pour les enfants : bah non vu que les enfants touchent un revenu ils ne peuvent pas offrir en plus une déduction.

cela veut dire que tout le monde participe au même effort proportionnellement à son revenu.  il n'y a rien de plus juste.

L'impôt sur le revenu en France est le plus injuste des impôts où seuls sont imposées massivement les classes moyennes. tel qu'il est pratiqué tous les français ne sont pas égaux il y a massivement discrimination fiscale. au moins avec la tva il n'y a pas de discrimination.

evidemment le reptueux un pauvre qui s'achetera une twingo paiera 2000 euros de tva un riche qui s'achetera une mercedes à 100 000 eurios paiera 20 000 euros de tva.

Ce qui est anormale c'est la tva sur les produits de première nécessite. vital donc. Il ne devrait pas y avoir de tva sur l'alimentation. on paye plus de tva quand on achete une baguette que quand on achète le journal. c'est débile.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Ven 18 Sep - 19:47

Pas de TVA chez nous pour les denrées alimentaires, sauf pour les plats cuisinés.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mar 20 Oct - 23:49

Une explication instructive suite à des analyses pas tout à fait juste entendues sur France 2 au sujet de l'essais finlandais de mise en place de ce système.

========================================================

Mercredi 14 octobre au JT de 20h, David Pujadas attirait l’attention sur l’actualité finlandaise. Le gouvernement va y expérimenter « un revenu minimum universel pour tous ». L’introduction est simple et claire : « cette allocation de base qui remplacerait toutes les aides pour ceux qui ne travaillent pas et qui s’ajouterait au salaire pour ceux qui travaillent est une idée ancienne. La Finlande veut passer à l’acte, ce serait une première ».
Le reportage effectué en Finlande est intéressant, bien structuré, avec quelques imprécisions qu’il convient de signaler. En revanche, la conclusion de François Lenglet révèle une méconnaissance du sujet. Nous l’invitons à prendre connaissance de notre rapport LIBER, un revenu de liberté pour tous pour corriger ses erreurs d’analyse, qui tiennent en trois points : la confusion entre prestations contributives et allocations de solidarité, la crainte non fondée d’une préférence générale pour l’oisiveté, une vision partielle du dispositif qui laisse entendre que la proposition serait inégalitaire.

LES PRESTATIONS CONTRIBUTIVES NE SONT PAS CONCERNÉES

Dans le reportage en Finlande, une approximation apparaît sur le schéma crayonné par le reporter sur son cahier. Il indique qu’il s’agit de supprimer « les retraites, les indemnités chômage, en fait toutes les allocations, pour les remplacer par un seul revenu universel ». Il se rattrape quelque peu en évoquant les montants proposés : « 400 euros, 750 soit le minimum vieillesse, ou carrément 1000 euros ».
Le terme de « retraite » est mal choisi, car il ne s’agit pas de supprimer les prestations dites « contributives », pour lesquelles les personnes ont cotisé au long de leur vie active, mais bien plutôt les prestations « non contributives », financées par le budget général de la Nation, correspondant effectivement chez nous au « minimum vieillesse », aujourd’hui appelé ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Agées). De la même façon, il ne s’agit pas de supprimer l’assurance chômage, financée par les contributions des salariés, mais plutôt les mécanismes de solidarité pour les chômeurs, tels que le RSA.
De même, pour répondre à l’inévitable question sur le financement, François Lenglet improvise : « L’idée c’est de supprimer tout ou partie des aides sociales existantes, les allocations logement, les allocations familiales, et même la retraite de base de la sécu, et de distribuer tout cet argent aux Français de façon égalitaire, quelle que soit leur âge et leur situation ». Concernant les aides au logement, c’est bien évidemment faux : un revenu universel et individuel ne pouvant, par définition, pas répondre efficacement à la diversité des situations des ménages. Concernant les allocations familiales, elles sont destinées à financer les besoins des enfants, pas des adultes. Enfin, la « retraite de base de la sécu » est une assurance financée par les cotisations des salariés, ce qui n’a rien à voir avec l’ASPA évoquée plus haut. Les trois prestations évoquées par François Lenglet ne sont donc pas concernées.

UN REVENU D’ASSISTANAT ENCOURAGEANT L’OISIVETÉ ?

Le journaliste interroge des Finlandais, en particulier l’un d’eux, sans travail, qui répond avec franchise : « Je ne veux pas travailler pour travailler. En ce moment, les 600€ d’allocation chômage que je touche tous les mois, ça me suffit ». Ceci appelle la question clé : « Est-ce que tu vas vraiment chercher un travail si tu touches ‘assez’ d’argent ? ».
Rappelons à cet égard l’importance cruciale du choix du montant du revenu inconditionnel. Un montant élevé se traduit effectivement par ce que les économistes appellent « l’effet revenu », les bénéficiaires pouvant s’estimer satisfaits de cette manne pour assurer une existence conforme à leurs aspirations. Par ailleurs, ce montant généreux ne peut se financer qu’au prix d’un taux de prélèvement élevé, ce qui induit nécessairement « l’effet de substitution » qui exprime la désincitation induite par une rémunération trop fortement ponctionnée.
Au niveau de 400 à 500 euros par mois, il est probable que la désincitation « effet revenu » soit limitée aux personnes qui font le choix d’une vie particulièrement frugale. Ce qu’exprime le jeune Finlandais interviewé invite effectivement à ne pas trop s’éloigner de cette zone. Par ailleurs, l’empilement de mesures destinées à diminuer le coût du travail pour l’employeur (exonération Fillon, CICE, taux de cotisations réduits pour les bas salaires) limite l’effet de substitution, mais au prix d’une complexité qui ne va pas sans peser sur la fluidité du marché du travail.

UNE PROPOSITION INÉGALITAIRE ?

Le reportage se conclut pas quelques mots de l’économiste Joonas Rahkola. Sceptique, celui-ci signale qu’on ne peut pas « mettre en place ce revenu universel et garantir en même temps que tout le monde gardera le même niveau de vie, quelle que soit sa situation, c’est le principal problème ». Il précise également qu’il faudra encore d’autres aides sociales, même avec un revenu universel. Nous ne pouvons que confirmer cette prudence, le calage du dispositif étant assez complexe et des cas particuliers (handicap, logement, dépendance, etc.) devant nécessairement faire l’objet de mécanismes d’aides complémentaires.
Le journaliste va plus loin en indiquant que pour cet économiste « l’idée est trop belle pour devenir une réalité, elle est aussi très inégalitaire », sans la moindre explication sur ce jugement. De même, pressé par David Pujadas de donner son avis, son sentiment, François Lenglet révèle sa compréhension lacunaire de la proposition : « L’état providence ne doit-il pas aider les citoyens de leurs moyens à proportion de leurs besoins, de leurs difficultés ? Est-ce qu’on peut imaginer par exemple qu’un jeune de bonne famille, avec un bon diplôme, touche chaque mois exactement la même somme qu’un chômeur sénior non qualifié ? Sous ses dehors égalitaires, ce revenu universel est en réalité très inégalitaire ».
Cette erreur d’analyse est assez fréquente chez ceux qui n’ont pas perçu la logique complète, combinant le revenu universel avec une fiscalité qui assure la différenciation de traitement entre ceux qui ont des revenus et ceux qui n’en ont pas. Notre rapport LIBER, un revenu de liberté pour tous explique ceci de façon précise. Chaque individu est ainsi crédité d’une somme couvrant ses besoins de subsistance, quelques soient les vicissitudes de l’existence, tandis que chacun contribue au financement de façon proportionnée à ses moyens.
A cet égard, nous invitons le lecteur à se reporter à la tribune publiée le 13 octobre par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des Inégalités : « Pourquoi faire payer les riches ne paie plus »[1]. Il y explique de façon limpide pourquoi des solutions fiscales universelles sont préférables au point de vue de la légitimité et de l’efficacité.

LES POINTS FORTS DU REVENU D’EXISTENCE INCONDITIONNEL

L’interview d’Annika Saarikko, vice-présidente du parti de centre-droit actuellement au pouvoir en Finlande est dénué d’ambiguïté. Constatant que l’Etat Providence à la finlandaise ne marche plus, il faut tenter autre chose : « On a été un des meilleurs pays au monde dans beaucoup de domaines, mais c’est fini car notre situation économique empire. On doit trouver de nouveaux moyens pour aider la population. Nous ne voulons pas faire de différence entre les gens, pourquoi certains sont pauvres… On veut donner la même somme d’argent pour tout le monde ».
Le fait qu’un pays scandinave, depuis longtemps à l’avant-garde en matière sociale, s’oriente vers une solution universelle, « sans faire de différence entre les gens », est un signal extrêmement fort. D’autant que la mesure est soutenue par 80% de la population et 70% des députés finlandais. L’idée fait également son chemin en France. Un sondage IFOP publié en mai 2015 montrait que les Français sont à 60% favorables « à la mise en place d’un revenu de base garanti à tous les citoyens qui se substituerait à la plupart des allocations existantes ». François Lenglet reconnait d’ailleurs ce large soutien : « C’est l’une des rares idées qui permet de réconcilier la gauche et les libéraux de droite, parce que la gauche y voit un instrument de lutte contre la pauvreté tandis que pour les libéraux, c’est un levier de réforme d’un État providence qu’ils jugent trop complexe et coûteux ».
La conclusion du reportage finlandais pose la bonne question : « Le travail doit-il être au centre de nos vies ? Ici on est convaincu que la croissance économique est trop faible pour offrir un emploi à tout le monde. C’est une vraie révolution qui s’annonce, et le revenu universel est un moyen de s’y préparer ».
Dans notre pays où plus personne ne croit au retour du plein emploi des Trente Glorieuses, sauf quelques démagogues et nostalgiques, certains travaillent heureusement à mettre en place des solutions adaptées à un monde où le travail se fait intermittent, pluriel, mobile, cognitif… C’est par exemple le cas du Compte Personnel d’Activité, annoncé par le gouvernement pour mise en œuvre dès janvier 2017. Modeste au départ, ce nouveau dispositif permettra la portabilité de droits sociaux lors des changements d’employeurs, donnant au salarié les moyens opérationnels de gérer l’accès à des prestations individuelles.
Au final, reprenons la conclusion de la tribune publiée par Laurent Joffrin dans les colonnes de Libération le 22 juillet 2015 : « Les conservateurs de tous bords en font une critique virulente, évidemment. A droite, on stigmatise un assistanat généralisé. A gauche (Attac par exemple), on fait l’éloge du salariat, seul à même de fonder les droits des travailleurs (lequel salariat a pourtant été longtemps décrié par les marxistes comme un régime d’exploitation…). Conservateurs de tous les partis, réfléchissez ! »[2].

LIENS

Interview Finlande : http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/finlande-bientot-un-revenu-universel_1127915.html
Commentaires de François Lenglet : http://www.francetvinfo.fr/monde/le-revenu-universel-une-bonne-solution_1127925.html

Read more at http://www.generationlibre.eu/a-la-une/ou-france-2-critique-linitiative-finlandaise/#W0lmmjXaje0i2xlL.99


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8748
Localisation : Dijon

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par gaston21 le Mer 21 Oct - 17:33

Du rêve, tout ça. L'assistanat poussé au niveau extrême, à celui du ridicule.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Mer 21 Oct - 19:56

L'Etatisation du salariat, chère à Staline , Mao et consort!

Comme tu dis Gaston, l'assistanat, le retour au moyen age et les serfs! Hier c'était les seigneurs et les curés, demain ce sera les Gros Financiers et les ENA.

Comme dit l'article, une bonne solution! Tu parles.
Plus de lutte de classe, plus de prolos, tous unis dans l'etat, quand je parles du Film Solent Green, bientot on nous donneras à manger gratuitement avec du.......Soleil Vert!
Quand à ce qui restera comme "privilégiés", bah on construit tranquillement sur les Iles et les chantiers navales préparent les demeures du futur!





_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Mer 21 Oct - 23:53

ha cela te fais mal qu'il n'y ait plus de lutte de classe par d'autres voies que ton marxisme chéri. Ça tue ton fonds de commerce ! Panique pas dédé !

Ce n'est pas de l'assistanat Gaston mais de la responsabilisation individuelle on te donne le minimum vitale pour vivre, parce qu'on estime qu'au XXI° siècle nul ne doit être privé de toit et de nourriture.
hé oui les libéraux ne sont pas des inhumains au contraire mais cela non plus n'est pas compris. caricature quand tu nous teins.

L'Etat ne gère plus ta vie mais te donne les moyens de rester en vie. La différence est énorme.
Après chacun fait ce qu'il veut de sa vie, avec toujours ce filet de sécurité. Un peu comme un alpiniste encordé.

Mais bon en France on est des conservateurs on ne sait rêver que de de Gaulle et Marx ! l’œil dans le rétro et surtout pas l’œil vers l'avenir.... Mais de Gaule c’était les années 1950, l'après guerre... Marx le XIX° siècle, la première révolution industrielle. Voila vos tristes références pour demain ?

Le monde a changé depuis vos héros, les solutions aussi. Tout le monde s'en est rendu compte sauf le conservateur nostalgique français.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Jeu 22 Oct - 8:37



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Jeu 22 Oct - 13:13

J’ai bien noté, Gaston et Dédé, votre critique du RME.

Je pense qu’il y a une question à considérer, c’est la question de l’Etat.

Dans la perspective communiste, qui est, en quelque sorte, notre boussole, l’Etat n’existe plus. Or, dans la formule qui est proposée actuellement pour ce RME, la gestion de son financement est confiée à l’Etat, ce qui est contraire à la visée communiste.

Il y a un élément que Marx ne pouvait prévoir, c’est l’évolution du mode de production des biens nécessaires à la satisfaction des besoins : l’automatisation, les perspectives de robotisation, font qu’il faut infiniment moins de travail pour produire une même quantité de biens. La solution logique serait le partage du travail et une nouvelle diminution du temps de travail, après les 48 heures, les 40 heures, les 35 heures. La CGT. Dans la préparation de son 120e anniversaire, évoque la perspective des 32 heures.

Dans la société vers laquelle nous allons, le travail prendra une place plus réduite par rapport au temps « libre » ; c’est d’ailleurs déjà commencé. Actuellement, c’est le travail qui procure aux individus une « reconnaissance sociale » ; en sera-t-il toujours ainsi ? Voir « le droit à la paresse » de Paul Lafargue. L’idée du RME est de reconnaître ce « droit à la paresse », avec l’assurance d’avoir un revenu suffisant pour vivre, sans se faire traiter « d’assisté ». Mais se pose alors la question du devoir de contribuer à la production des biens nécessaires à la satisfaction des besoins de tous, ce qui pourrait être assuré, en dehors du « salariat », par un « service civil » de quelques heures par jour ou quelques années au cours de sa vie.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Jeu 22 Oct - 19:34

Je viens de te lire Jipi, effectivement, mais il faut développer, et ce soir je n'ai pas toute ma tête! drunken Very Happy
Rappelle le moi, car ta réflexion est intéressante!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par JiPi22 le Jeu 22 Oct - 21:08

Bonne nuit et j'espère que tu auras retrouvé ta tête demain matin.

cat
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Le Repteux le Ven 23 Oct - 0:01

Tous des alcoolos ces communistes! :mdr:
Ça me fait penser qu'il traîne un fond de gnôle dans mon frigo.
copains À la santé du communisme!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Ven 23 Oct - 8:24

Ce qui est intéressant JIPI, c'est que pour des raisons différentes beaucoup de courant idéologiques se rejoignent pour la nécessité d'une mise en place d'un revenu universel. On l'évoque aussi bien dans la silicone valley californienne que dans les reunions "enfumées" des cercles d'extrême gauche.
Quel consensus ! c'est impressionnant.

Et pour répondre au petit tableau de dédé... (les ultra libéraux pourraient l'utiliser car tout dépend de qui l'on met derrière le "ils" de "'ils profitent" ).

Vu que ce revenu est universel et ouvert à tous il n'y a pas de "ils" profitent mais qu'un "nous en profitons tous".
C'est très égalitaire : un individu = un citoyen = une voie = un revenu.
Sans aucune distinction de race, de couleur, de religion, d'opinion, de statu social....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Ven 23 Oct - 8:48

Mais pour qu'il y ai un revenu émanent de l'état il faut que quelqu'un paye!
L'Etat va fabriquer de la fausse monnaie ou va pressurer ceux qui profitent?
Ca va pas plaire à beaucoup! N'est-ce pas Troubaa ?
Car je suppose que ce n'est pas le revenu universel qui va financer l'impot, ce serait assez absurde!
On donne d'un coté, pour reprendre de l'autre!
L'argent ne tombe pas du ciel, il faut du travail pour créer de la richesse, et il faut surtout (depuis un certain Adam) travailler pour vivre!
C'est un des problème que l'on reproche au capitalisme qui permet à certains de vivre sans jamais avoir travaillé!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13415
Localisation : ici ou là

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par troubaa le Ven 23 Oct - 8:58

tiens voila dédé qui comprend que l’impôt c'est prendre d'une main pour donner de l'autre, en ayant entre temps gaspillé une partie de ce qui avait été donné.  Tu as peur d'etre mis à contribution.....? t'es comme gaston de gauche tant que tu n'as pas a payer Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Tu as vu le titre : un impot unique pour un revenu unique.
Je te laisse relire le début du sujet tu y trouveras des propositions de financement.

Tu peux lire aussi le projet de financement de l'essai finlandias. Une partie importante serait financée par les économies du coût de la redistribution actuelle. Le fameux gaspillage redistributif, quand tu as "100 allocations" différentes associées à "1OO baremes" différents, avec "100 interlocuteurs différents", le coût de gestion est faramineux !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11326
Localisation : Enfant du Monde

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Dédé 95 le Ven 23 Oct - 11:49

Tu as vu le titre : un impot unique pour un revenu unique.
Ce n'est pas le titre qui est; un impot unique ET un revenu unique.
Ca n'a pas la même signification!

Par ailleurs non l'impot c'est pas prendre d'une main pour donner de l'autre!
L'impot c'est une contribution à un service donné, en l'occurrence celui de l'Etat...TON Etat!
Ainsi les Impots financent le régalien comme les services publics, mais malheureusement il est obligé de financer les gabegies (faillite des banques, crises systémiques etc...) des entreprises privées, leur incapacité actuelle à satisfaire, et les besoins, et par corollaire les forces de travail, ce qui entraine pour l'état la nécessité de secourir ceux qui seraient tentés de se révolter (chomage, misère, etc...)

Alors je repose la question: QUI financera ce revenu? Pas celui qui reçoit le revenu, sinon on retombe dans le style du RSA!

Ps: Je suis comme toi je suis mis à contribution, je paye des impots aussi, pas autant, mais tu veux qu'on échange nos revenus ?
Sinon quand je paye 20% de TVA sur mes courses au super marché j'en paye autant que toi, à moi que la nourriture soit fonction des revenus de la personne ?
Tu connais l'image, : Quand on à faim on mange un beefsteack, ce n'est pas parce qu'on est "riche" qu'on en mange deux!

PS2: Quand à ta réflexion sur les couts de gestion, on en ferait quoi du personnel dégagé en simplifiant? Des chomeurs, puisque les entreprises se refusent à embaucher et à satisfaire les besoins?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: liber : Un impôt unique et un revenu universel

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 14 Aoû - 21:21