LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Disparition du travail

Partagez
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Ven 13 Jan - 18:54

Seul problème que personne ne veut voir "depuis 20 ans le chomage de masse augmente " tout à fait d'accord", mais le nombre de personnes en poste de travail , privés, publics, dans des entreprises françaises à l'étranger aussi d'une façon considérable plus de 4,5 millions , même si on neutralise les chiffres de la démographie , les postes de travail sont plus nombreux !!!Cherchez l'erreur ?

Mais non de non qui va oser le regarder en face .

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Ven 13 Jan - 19:15

Seul problème que personne ne veut voir "depuis 20 ans le chomage de masse augmente " tout à fait d'accord", mais le nombre de personnes en poste de travail , privés, publics, dans des entreprises françaises à l'étranger aussi d'une façon considérable plus de 4,5 millions , même si on neutralise les chiffres de la démographie , les postes de travail sont plus nombreux !!!Cherchez l'erreur ?
Non les postes de travail (au nom du terme "emploi") ne sont pas assez nombreux, tu saisis la nuance ?
Parceque tu oublie une chose, c'est que la population augmente, et avec elle les besoins! Ce que tu fais semblant d'ignorer !
Quand au Français travaillant à l'étranger c'est peu de monde! Ton chiffre inclus les résidents, pas les emplois! Ca ne veut rien dire!
Je crois qu'ils sont 1million 7 recensé, inclus les familles de diplomate! Ce qui équilibre le nombre d'értrangers travaillant en France, en particulier les frontaliers.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Ven 13 Jan - 20:51

Dédé 95 a écrit:
Seul problème que personne ne veut voir "depuis 20 ans le chomage de masse augmente " tout à fait d'accord", mais le nombre de personnes en poste de travail , privés, publics, dans des entreprises françaises à l'étranger aussi d'une façon considérable plus de 4,5 millions , même si on neutralise les chiffres de la démographie , les postes de travail sont plus nombreux !!!Cherchez l'erreur ?
Non les postes de travail (au nom du terme "emploi") ne sont pas assez nombreux, tu saisis la nuance ?
Parceque tu oublie une chose, c'est que la population augmente, et avec elle les besoins! Ce que tu fais semblant d'ignorer !
Quand au Français travaillant à l'étranger c'est peu de monde! Ton chiffre inclus les résidents, pas les emplois! Ca ne veut rien dire!
Je crois qu'ils sont 1million 7 recensé, inclus les familles de diplomate! Ce qui équilibre le nombre d'értrangers travaillant en France, en particulier les frontaliers.
donc cela montre bien que le problème de fond est du essentiellement que le problème vient du fait que plus de personnes veulent travailler qu'il y a 20 ans , par exemple  les couples où les deux travaillent  alors qu'il y a 20 ans  1 seule personne faisait vivre la famille !!Cherchez l'erreur


Dernière édition par dan 26 le Ven 13 Jan - 21:03, édité 2 fois
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Ven 13 Jan - 20:55

Bah oui, même si on neutralise les chiffres de la démographie , les postes de travail sont plus nombreux!
Mais pas assez!
merci de le confirmer!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Jeu 2 Fév - 21:27

dan 26 a écrit:
Dédé 95 a écrit:
Non les postes de travail (au nom du terme "emploi") ne sont pas assez nombreux, tu saisis la nuance ?
Parceque tu oublie une chose, c'est que la population augmente, et avec elle les besoins! Ce que tu fais semblant d'ignorer !
Quand au Français travaillant à l'étranger c'est peu de monde! Ton chiffre inclus les résidents, pas les emplois! Ca ne veut rien dire!
Je crois qu'ils sont 1million 7 recensé, inclus les familles de diplomate! Ce qui équilibre le nombre d'értrangers travaillant en France, en particulier les frontaliers.
donc cela montre bien que le problème de fond est du essentiellement que le problème vient du fait que plus de personnes veulent travailler qu'il y a 20 ans , par exemple  les couples où les deux travaillent  alors qu'il y a 20 ans  1 seule personne  faisait vivre la famille !!Cherchez l'erreur

Qu'il y ait plus de gens voulant travailler est une évidence, mais cela ne change rien au problème de fond qui est la raréfaction du travail, et a son corollaire le problème de la répartition des richesses produites !



quatrième révolution industrielle:
Quel rapport entre les salariés d'Auchan qui manifestent contre le remplacement massif des caissières par des automates, Les chauffeurs avec véhicule de tourisme (VTC) d’UBER qui font la « grève » pour protester contre la hausse des tarifs de la plateforme numérique originaire des États-Unis ou l’expérimentation du premier Drone taxi ? Si a priori il n’y a aucune relation directe entre eux, en fait ils ont un dénominateur commun avec les effets produits par une nouvelle révolution industrielle, dans laquelle nous entrons à marche forcée. Selon les experts du forum économique de Davos (WEF) cela va provoquer la perte d'environ 5 millions de postes de travail jusqu'en 2020. Toutes les branches d’activités et tous les pays sont concernés. Par exemple, en France, 20.000 postes ont été supprimés en dix ans dans la grande distribution à cause du développement des caisses automatiques. Soit une baisse de 10 % des effectifs depuis leur mise en place et désormais il n’y a même plus besoin de caissières et à terme de manutentionnaires pour la mise sur rayon. UBER révolutionnait l’industrie des transports en lançant dans les rues de Pittsburgh ses premiers taxis autonomes. Fort de son succès, l’entreprise est déjà en train de plancher sur sa prochaine innovation : les véhicules volants ou drones Taxi. Face à cette annonce de nombreux sceptiques ont émis des réserves comme John ZIMMER, directeur de LYFT et principal rival de l’entreprise. Pour lui, la décongestion des villes passera plutôt par le développement de formes de mobilité partagées, de la conduite autonome, et la réinvention de l’espace urbain. Mais surtout par la réduction des mobilités, moins impressionnant qu’un drone volant, mais plus réaliste.

Des cycles étonnement réguliers d’un siècle environ pour les trois premières révolutions industrielles,

Les révolutions industrielles s’enchaînent presque mécaniquement comme dans une chaîne de montage qui assemble des éléments successifs. La toute première révolution industrielle Prend son essor dans les années 1780. L’invention en 1769 de la machine à vapeur par J. WATT en constituera l’élément déclencheur. 100 ans plus tard, en 1880, c’est au tour de la seconde révolution industrielle. Celle-ci donne un nouvel éclairage au progrès par la magie de l’électricité. Avec l’invention du moteur à explosion que le Belge Étienne LENOIR a mis au point, en 1860 et son perfectionnement qui le rendra opérationnel à partir de la fin des années 1880, c’est le début de l’ère du pétrole et de l’explosion démographique. Puis, un siècle après, à partir des années 1980 la troisième révolution industrielle annonce l’ère numérique avec le développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication pour aboutir à la société dans laquelle nous évoluons de plus en plus portée par l’innovation technologique du numérique, qui depuis 2010 nous fait enter dans la quatrième révolution industrielle.

Avec la première révolution industrielle, l’histoire tourne ainsi la page d’un monde qui, depuis l’invention de l’agriculture au néolithique, il y a quelques 10 000 ans, avait très peu évolué. Surtout, l’activité de production n’avait pas connu de transformation majeure, malgré le recours à des énergies naturelles comme l’hydraulique ou le vent. Toutefois des sociétés rurales des pays pauvres, notamment Africaines, une partie ne connait pas encore l’électrification et travaille ses parcelles de terres pour survivre par sa seule force physique et celle animale. Pour l’habitant de ces pays, débattre sur la question : sommes-nous encore dans la troisième ou sommes-nous entrés dans la quatrième révolution industrielle lui est totalement incompréhensible et inutile au sens culturel et économique.

Révolution industrielle croissance et bombes démographiques

Les activités humaines épuisent la planète et modifient son fonctionnement. Ces transformations sont aggravées par la taille de la population mondiale qui a augmenté de façon continue depuis l’apparition de l’Homo sapiens et qui, malgré certaines irrégularités au cours des âges, dépasse maintenant sept milliards d’habitants. La croissance démographique a été particulièrement rapide au cours XXe et en ce XXIe siècle.

Au début de la première révolution industrielle (1780) la population mondiale se situe à environ 700 millions. Un siècle plus tard au début de la seconde révolution industrielle (1880) la population mondiale avec 1,4 milliard d’habitants a doublé. Encore un siècle plus tard au début de la troisième révolution industrielle (1980) la planète compte 4,4 milliards d’habitants, soit plus du triple qu’au début de la seconde révolution industrielle. A partir de 2010 où s’amorce le passage dans la quatrième révolution industrielle dite du « Big Data » la population mondiale frôle les 7 milliards qui seront atteints et dépassés l’année suivante. Autrement dit, en l’espace des trois révolutions industrielles la population mondiale a été multipliée par 10 sur un peu plus de deux siècles.

A partir des années 1950, nous assistons à une accélération extrêmement importante de la croissance démographique. Alors qu’il a fallu plusieurs millénaires pour atteindre le premier milliard d’humains (1830), ensuite un siècle pour atteindre 2 milliards (1930), 30 ans pour atteindre les 3 milliards (1960), 25 ans pour atteindre 4 milliards (1975),13 ans pour atteindre 5 milliards (1988), 12 ans pour atteindre 6 milliards (2000) et 11 ans de plus en Octobre 2011 pour atteindre et dépasser les 7 milliards (7,467 milliards au 1er Novembre 2016). Actuellement, c’est 1 million d’humains qui s'ajoutent à la population mondiale, tous les 4½ jours.

La croissance démographique apparaît aussi comme le fruit de l'amélioration des conditions de vie. Toutefois, dans les pays du tiers-monde, la pression démographique apparaît surtout comme un handicap et le lien entre démographie et développement de ces pays qui ne pourront jamais atteindre le modèle Occidental, auquel ses populations aspirent légitimement, reste l'objet de nombreux débats, mais à terme c’est le risque de grandes migrations avec des conflits aux violences insoupçonnables... Avec une perte annuelle mondiale de 100 000 km2 de terres arables et si la population augmente d’un milliard d’habitants dans les 12 ans à venir, comme pour la période 1999 – 2011, nous frôlerons les 9 milliards à l’horizon 2030 - 2035…Si on y ajoute l’épuisement des énergies fossiles, le dérèglement climatique, les conflits économiques aggravés par des données cultuelles et culturelles plus la sixième extinction qui a commencé, nos enfants et petits enfants ne nous diront surement pas merci…

Croissance et explosions successives de la bombe démographique entraînent l’épuisement des ressources fossiles, dont certaines seront accrues par les nouveaux besoins de la quatrième révolution industrielle.

Jeremy RIFKIN, homme clé de la prospective mondiale, est l’auteur du livre intitulé la « Troisième révolution industrielle », ouvrage dans lequel il analyse l’étouffement de nos économies sous la dépendance des énergies fossiles.

En étudiant les conditions qui ont déclenché les grandes révolutions économiques de l’histoire, il observe qu’elles se produisent à chaque fois que de nouvelles technologies de communication apparaissent et se conjuguent simultanément avec de nouvelles sources d’énergies. Selon lui, la crise que nous connaissons aujourd’hui tient au fait que nous cherchons à restaurer ou prolonger artificiellement les « vieilles recettes » de la deuxième révolution industrielle, plutôt que de se projeter dans une Troisième révolution industrielle, fondée sur le couplage des technologies de l’Internet et des énergies nouvelles.

Contrairement aux experts du forum économique mondial de Davos (WEF) qui considèrent que nous entrons dans la quatrième révolution industrielle, pour Jeremy RIFKIN nous sommes à un autre niveau d’évolution technologique de la troisième révolution industrielle et « Notre civilisation industrielle est à un tournant ». Le pétrole et les autres énergies fossiles touchent à leur fin, tandis que les technologies issues de ces énergies ou alimentées par ces dernières sont devenues obsolètes.

Toute l’infrastructure industrielle fondée sur ces énergies fossiles est dans un état d’obsolescence avancée et il en résulte une hausse dramatique des taux de chômage. Les gouvernements, les entreprises et les consommateurs sont submergés par les dettes, et les niveaux de vie s’effondrent. Un milliard d’êtres humains sont confrontés à la faim. Pire encore, les premiers signes du changement climatique, engendrés par ce modèle, font leur apparition, mettant ainsi en péril les capacités de survie de notre espèce.

Parmi ses propositions pour reconstruire une économie « durable » Jeremy RIFKIN identifie 5 piliers qui doivent être mis en œuvre simultanément :

Le développement des énergies renouvelables à grande échelle (champs éoliens, centrales photovoltaïques, énergies marines … )
La généralisation des énergies renouvelables à l’échelle de chaque bâtiment transformé en mini-centrales électriques
Le déploiement des technologies de stockage, par le biais de l’hydrogène ou d’autres moyens, dans chaque bâtiment et dans toute l’infrastructure, pour emmagasiner et réguler la production de ces énergies intermittentes
L’utilisation de la technologie de l’Internet pour transformer le réseau électrique en système intelligent de distribution décentralisée de l’énergie.
La transformation de la flotte de transport en véhicules électriques rechargeables ou à piles à combustible, pouvant acheter ou vendre de l’électricité sur un réseau électrique intelligent.

Lorsque, selon lui, les 5 piliers entrent en synergie et sont couplés à des progrès significatifs en termes d’efficacité énergétique, ils forment une nouvelle plateforme technologique indivisible qui permet d’augmenter considérablement la productivité des entreprises et des industries, de créer de nouvelles opportunités commerciales, de développer la création d’emplois, et d’atteindre des objectifs de développement durable ambitieux…

Le problème c’est que ni la problématique démographique, ni les besoins en électricité qui vont croitre démesurément ou les terres rares (qui ne sont pas aussi rares que cela) qui sont aussi une énergie venant du sous sol ne sont évoquées. Sans terres rares, pas d'Ipad, pas d'écrans plasma ni LCD. Impossible de produire une voiture hybride ou à pile à combustible, pas d'ampoules basse consommation. Or, aujourd'hui, la situation est alarmante. En effet, la demande de terres rares est explosive, notre dépendance totale et l'offre est sur le point de s'assécher violemment. Il n´existe peu de matières premières dont la demande a été multipliée par 30 fois en 50 ans. La Chine, c'est 90 à 95% de la production mondiale (2013) : elle alimente à elle seule toute la planète en terres rares. En 10 ans, elle a éradiqué la quasi-totalité de ses concurrents occidentaux par une guerre de prix destructive ; très peu ont survécu. Elle est devenue totalement "maître du jeu".

Par ailleurs, n’oublions pas que l'électricité n'est pas une énergie primaire. Il faut du charbon, du gaz, du fioul de l'hydraulique, de la biomasse, du nucléaire pour la produire. Le renouvelable, même si l'on ajoute l'hydraulique, le photovoltaïque et l'éolien, ils ne peuvent compenser la production électrique fournie par les énergies fossiles, vu les niveaux actuels de consommation. Quant à passer à 100 % en dehors d’une décroissance drastique de la consommation et des coupures de courant obligées répétitives, c’est mission impossible, car l'électricité n'est pas stockable et pas de vent ou pas de soleil pas d’électricité. Certes pour des applications individuelles de faibles puissance le stockage en batteries est possible, mais ce n'est pas l'électricité issue du renouvelable qui va remplacer le coke pour produire de l'acier, ou extraire les lanthanides des terres rares qui sont indispensables, entre autre, à l’éolien et au photovoltaïque, et dont La demande augmente considérablement très rapidement…

Avec la quatrième révolution industrielle c’est aussi une rupture avec le rapport au travail sans précédent

Avec le « Big Data » qui signifie méga données, grosses données ou encore données massives nous entrons bien dans une quatrième révolution industrielle. C’est une nouvelle façon d'organiser les lieux de production caractérisée par une interconnexion des machines entre elles (via internet) mais aussi entre elles et l’extérieur (clients, partenaires, autres sites de productions). C’est aussi accroître la flexibilité de la production et d’optimiser la gestion des ressources au sein d’usines intelligentes, modulaires, qui intégreront de bout en bout toutes les interactions nécessaires à la vie d’un produit, de sa conception à sa commercialisation et à sa maintenance. On définit aussi la 4ème révolution industrielle par la convergence des technologies du numérique, des biotechnologies, et de la physique de l'infiniment petit.

Les transformations du monde du travail

La quatrième révolution industrielle marque une rupture avec la troisième qui s'accompagne d'une réorganisation complète du monde du travail, à la fois moteur et conséquence de celle-ci.

Si la troisième révolution industrielle a rompu avec le fordisme et le Taylorisme, c'est-à-dire à une myriade d’ouvriers généralement sans qualification qui exécutait des taches simples et répétitives sur des chaines de montage remplacées par la robotisation, celle-ci limitée à des séries d’opération précises, par exemple d’assemblage, dépendait toutefois de l’intervention humaine pour des tâches de surveillance, de contrôle, d’arrêt et de mise en route.

Avec la quatrième révolution industrielle c’est un nouveau concept d’usine complètement « virtualisée » qui permet de modéliser en 3D à la fois l’environnement de production, les processus de production, et les produits eux-mêmes, ce qui lui permet de se reconfigurer dynamiquement pour différents types de production en fonction de la demande et de l’usage des produits.

Toutes les machines, opérateurs, produits, physiques ou virtuels, communiquent entre eux, via l’Internet. Les chaînes d’approvisionnement, de production, de maintenance deviennent collaboratives. On utilise dans cette évolution l’ « Internet des objets », où tout objet à l’intérieur comme à l’extérieur de l’usine devient également un capteur connecté qui communique avec son environnement de production et d’usage via des réseaux intelligents. La boucle d’amélioration des produits est ainsi optimisée, comme leur maintenance.

Certes, il nous est aujourd’hui impossible de prévoir la nature et le type de nouvelles activités que générera forcément la 4ème Révolution industrielle d’ici les 20 prochaines années. Il était impossible à la fin des années 80 d’imaginer le bond du virtuel et du numérique qui contribue aujourd’hui à l’émergence de nouvelles formes d’emploi (plateformes numériques, par exemple). Avec la déconcentration des activités et le travail à distance, des formes hybrides d’emploi, à la frontière du salariat apparaissent déjà. En France, le statut d’auto-entrepreneur largement utilisé illustre parfaitement ce type de forme hybride d’emploi. Pour les entreprises, ce système a l’avantage de faire diminuer ses coûts. De leur côté, les travailleurs bénéficient d’un contact direct avec leurs clients, sont libres de décider de leurs horaires et peuvent combiner plusieurs activités. Bien que juridiquement indépendants, ils échappent à un lien de subordination tel que le définit un contrat de travail, mais ils peuvent être dépendants économiquement de plateformes numériques, avec tous les risques que cela implique.

Pour conclure

Passons sur la voiture sans chauffeur ou le drone taxi, la quatrième révolution industrielle, telle qu’elle a été évoquée au forum économique de Davos indique qu’elle entraînera la perte de plus de 5 millions d'emplois et si aucune action n'est engagée les « gouvernements devront faire face à un chômage en hausse constante et à des inégalités ». On peut imaginer les conséquences et dès lors regretter qu’elle fût exclue des débats des primaires de la droite, comme de la Gauche. Espérons qu’elle le soit au moins pour le vote final des premier et second tours des Présidentielles 2017.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Jeu 2 Fév - 21:48

[quote]
komyo a écrit:

Qu'il y ait plus de gens voulant travailler est une évidence, mais cela ne change rien au problème de fond qui est la raréfaction du travail, et a son corollaire le problème de la répartition des richesses produites !
Et non réfléchis  2 secondes  si il y a  2 millions de personnes  au lieu d'un  qui veulent travailler , et que les postes de travails passent de 1 millions à 1,  5 millions, le problème est impossible  à résoudre . Les chiffres etant un exemple .La cause du chomage  est essentiellement  un problème  de modification de structure sociétale, familiale,  et de sur consommation . Comment expliquer  qu'avec un salaire,  on vivait bien  et que maintenant avec deux on vit moins bien  alors que les salaires  se sont maintenus . c'est un changement radical et progressif  de notre sociétés qui est la cause de tout cela  . L'économie ne pourra jamais  absorber tous ceux qui veulent travailler , ou avoir un autre salaire . Les solutions seraient pourtant simples.



[spoiler="quatrième révolution industrielle"]Peu importe une réalité  est simple à controler  actuellement  il y a plus de personnes en poste de travail en 2017  qu'en 1980 par exemple , en tenant compte des français qui travaillent à l'étranger dans des groupes français . Cherchez l'erreur .  Pourquoi personne  ne veut le voir . Certes nous avons perdu beaucoup d'emplois en industrie  à cause de note  non compétitivité  (prix de revient, charges, normes,  etc ) , mais il y a eu une mutation  importante dans les collectivité locales, les services, le tourisme, l'ESS ,les auto entrepreneurs , les NT,  dans les entreprises française à l'étranger etc etc .
Cherchez l'erreur ? Pourquoi tous refusent de le voir .

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Ven 3 Fév - 9:09

Dan a écrit:Comment expliquer  qu'avec un salaire,  on vivait bien  et que maintenant avec deux on vit moins bien  alors que les salaires  se sont maintenus . c'est un changement radical et progressif  de notre sociétés qui est la cause de tout cela .

L'économie ne pourra jamais  absorber tous ceux qui veulent travailler , ou avoir un autre salaire . Les solutions seraient pourtant simples.

Certains vivaient bien, pas tous.
La cause c'est le pouvoir d'achat!
Les salaires se sont maintenus pas les prix des denrées!
J'ai souvent donné l'exemple de mon grand père, qui était un petit administratif (pointeau dans une usine, le smic) avec une pension militaire (disons 400€ par mois), ma grand mère ne travaillait pas, ils avaient 4 enfants, ils se sont fait batir (année 30) une maison en banlieue parisienne proche.
Je défi un couple d'en faire autant aujourd'hui!
Si, l'économie peut donner du travail à chacun, tu vis trop au jour le jour!
Seulement l'"économie" ne VEUT (ou ne peut) donner du travail à chacun, car elle repose essentiellement sur le taux de profit qui tend à diminuer! Sans compter la concurrence effrénée et criminelle...


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Ven 3 Fév - 11:07

les solutions pourraient etre simples, partage accrue du travail donc baisse du temps de travail, et départ a la retraite plus tot, récupération des gains de productivité obtenus par l'automatisation, etc.
Malheureusement c'est tout le contraire qui est fait par les tenant du système libéral.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Ven 3 Fév - 16:56

[quote]
komyo a écrit:les solutions pourraient etre simples, partage accrue du travail donc baisse du temps de travail, et départ a la retraite plus tot, récupération des gains de productivité obtenus par l'automatisation, etc.
Malheureusement c'est tout le contraire qui est fait par les tenant du système libéral.

Mais ce n'est pas possible d'etre incapable de comprendre que  ces applications augmenteraient le prix de revient d'un façon considérable des produits , donc les prix de vente c'est un cercle vicieux plus que vicieux .
L'automatisation n'est possible que dans certains métiers , il faut arrêter de rêver ;et de plus ce sera progressif  et lent .

Ma solution est plus simple assurer un salaire de la personne au foyer quand il y a des enfants , taxer d'une façon dissuasive les foyer quand deux personnes travaillent à partir d'un certain plafond , faire de même pour les retraités à partir d'un certain revenu .
Controler les patrons qui font travailler leurs conjoints et les mettent au chomage pour utiliser le système . Arrêter toutes les combines qui incitent les personnes qui travaillent a choisir le chomage . Augmenter le delta entre les bas salaires non qualifié , et les revenus de l’assistanat .
Je suis intimement convaincu que 50 % des chômeurs profitent de ce système .

amicalement


avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Ven 3 Fév - 18:07

Dan a écrit:Je suis intimement convaincu que 50 % des chômeurs profitent de ce système .

Je vous laisse deviner pour qui il va voter... affraid


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Ven 3 Fév - 19:07

Dédé 95 a écrit:
Dan a écrit:Je suis intimement convaincu que 50 % des chômeurs profitent de ce système .

Je vous laisse deviner pour qui il va voter... affraid

fillon aussi en était intimement convaincu, on voit qui profite et de quoi .. Cool
c est amusant ces voleurs qui sont convaincu que parce qu'eux volent dans les grandes largeurs,
tout le monde fait comme eux ! !!



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Ven 3 Fév - 19:18

...c'est peut être pour s'excuser ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Sam 4 Fév - 0:01

komyo a écrit:
fillon aussi en était intimement convaincu, on voit qui profite et de quoi .. Cool
c est amusant ces voleurs qui sont convaincu que parce qu'eux volent dans les grandes largeurs,
tout le monde fait comme eux ! !!

J'ai gravité (bénévolement)  dans toutes ces organisations, missions locales, challenge, pole emplois,CLI, , CLD, CGD, cli restrincte, etc etc pendant des années et peux  témoigner de ce que j'y ai vu de l’intérieur .50 %  des chômeurs  sont totalement inclassables, trop eloignés de l'emploie, pour avoir trop profité du système .En terme clair le trop de social a crée la misère . Même dans ma famille  proche , dans mes relations, chez mes amis  ces pratiques  sociales ont fait des dégats .

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Sam 4 Fév - 10:18

Bis répétita, et c'est un mensonge, dont acte!
Oui 51,53% et non 50% des chômeurs sont inclassables, et de la faute à qui ?
C'est pas eux qui créent l'emploi....si ?

Plutôt que de diffusé des sous-entendu, tu dis trop de social, comment tu explique ce trop et quel limite tu fixe, on attend tous de ta part de la franchise.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Sam 4 Fév - 17:10

dan 26 a écrit:
komyo a écrit:
fillon aussi en était intimement convaincu, on voit qui profite et de quoi .. Cool
c est amusant ces voleurs qui sont convaincu que parce qu'eux volent dans les grandes largeurs,
tout le monde fait comme eux ! !!

J'ai gravité  (bénévolement)  dans toutes ces organisations, missions locales, challenge, pole emplois,CLI,  , CLD, CGD, cli restrincte, etc etc pendant des années et peux  témoigner de ce que j'y ai vu de l’intérieur .50 %  des chômeurs  sont totalement inclassables, trop eloignés de l'emploie, pour avoir trop profité du système .En terme clair le trop de social a crée la misère . Même dans ma famille  proche , dans mes relations, chez mes amis  ces pratiques  sociales ont fait des dégats .

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Sam 4 Fév - 17:40

Oui, on avait comprit, mais quelle limite tu fixe à ce trop ?
Sinon c'est critiqué pour critiquer!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Ven 31 Mar - 20:27

il est ou celui qui dit qu'il y aura toujours du travail pour tout le monde !?

https://fr.express.live/2017/03/30/robot-macon-pose-3-000-briques-jour-travailleur-de-construction-500/



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Ven 31 Mar - 20:56

komyo a écrit:il est ou celui qui dit qu'il y aura toujours du travail pour tout le monde !?

https://fr.express.live/2017/03/30/robot-macon-pose-3-000-briques-jour-travailleur-de-construction-500/

savez vous au moins qu'il y a une grande partie des métiers du futur sur 10 ans que nous ne connaissons pas encore .
Un seul exemple dans notre département il y a un manque important de postes à pourvoir dans le domaine de laide à la personne , valide, invalide, malade etc !!!! Au point de voir des centres de formations dans ce domaine se développer d'une façon considérable . Réaménagement des maisons afin d'organiser les fins de vie chez soi !!
Livraison de repas à domicile , organisme pour faire les courses , les repas sur place , etc etc !!!
Sans compter les métiers du futurs à découvrir et à créer !!
toutes les périodes ont vu des destructions d'emplois , et des créations d'autres activités .
Faut il vous parler du maréchal ferrant ?

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Sam 1 Avr - 9:31

...tu deviens devin ?
Oui on peut parler du maréchal ferrant, qui faisait vivre une ou deux familles et un apprenti!
Le métier Disparu il ont été deux à vendre des machines agricoles, et c'est pas ça qui les à fait vivre!
Expérience dans ma famille coté Normand, aujourd'hui le premier est chez Emmaus à Esteville.

6 millions de chômeurs d'après l'UDI et Fillon. 6 millions de postes de travail que les investisseurs ne veulent pas créer, ils préfèrent faire de la location de logement ou de locaux industriels (avec l'aide des associations locales Siffle )
700 000 postes non pourvus (faux grossier de Dan et des CCI, déjà expliqué)
5 millions 300 000 sans postes de travail, et tout ce que tu as comme solution....demain on rasera gratis!
Pour quelqu'un qui nous as dit qu'il a eu jusqu'à 100 employés (sic Dan) et aujourd'hui? T'en as mis combien au chômage ?

Vous inquiétez pas, une bonne gueguerre et l'économie repart, certains sont prèts à se cacher...


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Sam 1 Avr - 13:06

ne pas voir l'orientation d'une société et s abriter derrière un, ça s 'est toujours passé comme ça est aussi scientifique qu'une croyance religieuse.
Hier l esperance de vie est de quelques décennies, aujourd'hui plusieurs et demain...
Pour le travail c'est pareil, idem de beaucoup de choses...

Pour ceux qui peuvent évoluer dans leur représentation du monde...

http://www.numerama.com/politique/245152-selon-le-mit-chaque-robot-introduit-sur-le-marche-du-travail-detruit-6-emplois.html?utm_content=buffer3986d


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7646
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Sam 1 Avr - 17:39

Oui, Dan, les vieux, c'est l'avenir! Plus il y aura de c...à torcher, et plus il y aura de couches, et plus l'industrie textile se développera! En Chine ou au pied du Kilimandjaro!
Et puis, "l'élevage" des vieux en Ehpad, ça rapporte plus que celui des cochons (bien qu'il y ait des cochons chez lez vieux...): Un vieux qui "dure", ça vous ruine un patrimoine! Il a intérêt à mourir vite; j'ai un exemple très récent; le pépé voulait mourir mais on faisait tout pour lui tenir les ouïes dans l'eau! Investissez dans les Ehpad! Jean Sarkozy avait flairé le filon...
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Sam 1 Avr - 18:24

komyo a écrit:ne pas voir l'orientation d'une société et s abriter derrière un, ça s 'est toujours passé comme ça est aussi scientifique qu'une croyance religieuse.
Hier l esperance de vie est de quelques décennies, aujourd'hui plusieurs et demain...
Pour le travail c'est pareil, idem de beaucoup de choses...

Pour ceux qui peuvent évoluer dans leur représentation du monde...
je l'ai déjà expliqué 100000 fois  la principale cause du chomage pour moi,  et du a  la famille au changement de consommation . Depuis 1980  nous avons détruit la cellule familiale et de fait beaucoup plus de personnes désirent travailler.
Exemple avant 1980 quand une personne travaillait dans un couple  cela suffisait amplement !!
Tous nos problèmes sont liés  à ce changement  de structure  familiale .Qui a entrainé  de nombreux autres problèmes

Ce n'est pas une critique c'est un constat .
pour ce qui est des postes à pourvoir http://www.lexpress.fr/emploi/offres-d-emploi-non-pourvues-pole-emploi-demonte-les-chiffres-farfelus_1767580.html

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Sam 1 Avr - 18:55

Alors pourquoi tu parles continuellement, avec les CCI et les syndicats patronaux du reste, de 700 000 emplois non pourvus, alors que ceux qui ont les chiffres dénoncent ce mensonge!

Oui depuis 40 ou 50 la femme travaille ....et alors ?
Pour deux raisons!
1 - Se libérer du carcan de la morale religieuse ...et libérale, de la femme à la cuisine!
2 - C'est devenu une nécessité pour la plupart des couples, du reste si un couple veut devenir propriétaire, les banques recherchent des garanties, et tout le monde n'a pas un papa derrière pour subvenir aux besoins financier!

Je rappelle que 10 % des salariés travaillent au SMIC!
Que la précarité du travail (CDD et autre intérim) n'a jamais été aussi élevé! 13%
Rajouté aux chômeurs, on imagine...


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7646
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Dim 2 Avr - 17:30

Beaucoup de femmes travaillent par simple nécessité financière. Comment l'expliquer alors que le rendement du travail a été multiplié par x? Mais voyons, chez les requins les dents n'en finissent pas de pousser!
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Dim 2 Avr - 19:14

gaston21 a écrit:Beaucoup de femmes travaillent par simple nécessité financière. Comment l'expliquer alors que le rendement du travail a été multiplié par x? Mais voyons, chez les requins les dents n'en finissent pas de pousser!
Je suis entièrement d'accord c'est exactement ce que je dis , nous avons changé de société et de fait plus de personnes veulent un salaire (travailler), voilà pour moi la principale cause de ce taux de chomage  important .
Ce ne sont donc pas des pertes d'emplois, puisqu'il y a eu des mutations , mais un changement de société, et de consommation .
Attention de ne pas encore vous méprendre  à mon sujet , je ne critique pas, je ne fais que constater.

Les requins , qui font travailler des millions de personnes .
Et qui ne gagnent pas toujours , par contre ils savent prendre des risques pour les autres ....eux

Dernier point important de plus en plus d'entreprises refusent de faire appel à pôle emploi , car il ne gèrent pas des emplois, mais plutôt le chomage .

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Dim 2 Avr - 19:41

Le rôle de Pole emploi n'est plus de gérer les emplois mais de mettre en relation les employeurs et les chômeurs!
Si les employeurs refusent de créer des emplois, ce n'est pas à Pole emplois de s'en occuper.
Oui ça devrait être à Pôle emploi de gérer, en particulier les ASSEDIC, depuis qu'un certain Fillon à décider de regrouper l'Agence Nationale pour Emploi et la caisse de secours paritaire!
Mais Fillon à du recevoir des pots de vin pour développer les intérimaires! La honte d'une société humaniste, les marchands d'esclaves du 21ème siècle.

Quand aux requins, ils font travailler personnes, ils cachent leurs profits dans les banque Suisse! affraid
Faut suivre l'actualité!  study


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Sam 20 Mai - 18:18

de la banque mondiale cet organisme spécialisé dans le catastrophisme (qui heureusement n'atteint pas les plus déterminés de nos camarades libéraux, qui eux n'abandonneront jamais l'espoir qui les anime d'un monde de croissance infinie) ! ^^


http://www.latribune.fr/economie/international/robots-les-propos-alarmants-de-la-banque-mondiale-sur-l-emploi-703387.html


"Deux tiers des emplois pourraient être détruits à cause de l'automatisation des tâches" selon le directeur de la Banque mondiale Jim Yong Kim. Ce constat, qui concerne les pays en développement, risque de relancer la polémique sur la place des robots sur le marché du travail.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12994

Re: Disparition du travail

Message par loli83 le Sam 20 Mai - 18:59

il pense qu'il ne faut pas aller contre le progrès , dont les robots font partie , à condition qu'il ne participe pas à la pollution , à la destruction des espèces
du travail il y en aura toujours , mais il doit se transformer , s'adapter
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Sam 20 Mai - 19:49

Aller vers le progrès sans nul doute. Les robots et plus généralement TOUT ce qui sert à libérer l'être humain de la servitude il faut s'en réjouir.
Mais quand les mêmes qui préconisent et industrialisent l'automatisation des tâches, viennent affirmer que le temps de travail des êtres humains doit augmenter, que l'on doit travailler 40 et 45h plutot que 35, que arréter le travail à 60 ans est une honte il faut continuer jusqu'à 65!
NON!
JE HAI CE SYSTEME Geveil!




_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Sam 20 Mai - 21:14

loli83 a écrit:il pense qu'il ne faut pas aller contre le progrès , dont les robots font partie , à condition qu'il ne participe pas à la pollution , à la destruction des espèces
du travail il y en aura toujours , mais il doit se transformer , s'adapter
Entièrement d'accord avec toi . De nombreux métiers vont apparaitre  au détriment d'autres .Comme cela c'est produit depuis  le début de l'époque  dite "moderne".
Ne pas oublier que le problème  du chomage est du essentiellement  du fait  que beaucoup plus, de personnes  veulent travailler (un salaire), depuis les années 1980 . Nous avons subit un changement  radical   société   qui est à l'origine  du chomage .

Ne pas encore une fois se méprendre sur mes propos , (je commence à comprendre  certains )ce n'est pas une critique  mais un constat
Amicalement


Dernière édition par dan 26 le Sam 20 Mai - 21:36, édité 1 fois
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3475
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Disparition du travail

Message par geveil le Sam 20 Mai - 21:16

Dédé, tu hais le système ou ceux qui le défendent?  Moi aussi, je le déteste, mais ceux qui le défendent sont des humains, comme Troubaa, par exemple, ils ont aussi des problèmes.  Penses-tu que tu vaux mieux qu'eux, qu'ils mériteraient de mourir et toi de vivre éternellement?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Sam 20 Mai - 21:39

geveil a écrit:Dédé, tu hais le système ou ceux qui le défendent?  Moi aussi, je le déteste, mais ceux qui le défendent sont des humains, comme Troubaa, par exemple, ils ont aussi des problèmes.  Penses-tu que tu vaux mieux qu'eux, qu'ils mériteraient de mourir et toi de vivre éternellement?
Pour haïr il faut un certains niveau de bêtise . Ne pas etre en accord on peut le comprendre , seul les animaux haïssent .
Les hommes réfléchissent .

amicalement
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10614
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Sam 20 Mai - 21:54

si je comprends bien dédé hais le système qui lui a permis de travailler 35 h par semaine d'avoir 5 semaines de congés payé, de travailler en moyenne que 3.5 jours par semaine (si on ramène le nombre de jour travaillé dans l'année) , de prendre sa retraite à 60 ans et de profiter de la plus longue durée de vie que l'humanité ait connu tout en touchant tous les mois de l'argent versé par la communauté ! C'est insupportable un tel système. Pas d'autre choix que de le haïr !

J'imagine que quand il va se faire soigner avec des machines derniers cris il hurle : "Que je hais ce système de merde c'est pas possible"

Franchement il y a vraiment de quoi haïr ce système non ! Mais quelle horreur ! on a jamais rien connu de pire sur terre !


HAIR

Avoir de la haine pour quelqu'un, lui vouloir du mal, abhorrer, exécrer quelqu'un : Haïr les dictateurs.

Avoir de la répugnance, de l'aversion, de l'horreur pour quelque chose : Haïr l'hypocrisie

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/_ha%C3%AFr/38857


Dernière édition par troubaa le Sam 20 Mai - 22:00, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Sam 20 Mai - 21:59

troubaa a écrit:si je comprends bien dédé hais le système qui lui a permis de travailler 35 h par semaine d'avoir 5 semaines de congés payé, de travailler en moyenne que 3.5 jours par semaine (si on ramène le nombre de jour travaillé dans l'année) , de prendre sa retraite à 60 ans et de profiter de la plus longue durée de vie que l'humanité ait connu tout en touchant tous les mois de l'argent versé par la communauté ! C'est insupportable un tel système. Pas d'autre choix que de le haïr !

J'imagine que quand il va se faire soigner avec des machines derniers cris il hurle : "Que je hais ce système de merde c'est pas possible"

Franchement il y a vraiment de quoi haïr ce système non ! Mais quelle horreur ! on a jamais rien connu de pire sur terre !
HAIR
Avoir de la haine pour quelqu'un, lui vouloir du mal, abhorrer, exécrer quelqu'un : Haïr les dictateurs.
Avoir de la répugnance, de l'aversion, de l'horreur pour quelque chose : Haïr l'hypocrisie
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/_ha%C3%AFr/38857
pour Haïr il faut avoir un sérieux problème !!

amicalement
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Sam 20 Mai - 23:14

Dédé 95 a écrit:Aller vers le progrès sans nul doute. Les robots et plus généralement TOUT ce qui sert à libérer l'être humain de la servitude il faut s'en réjouir.
Mais quand les mêmes qui préconisent et industrialisent l'automatisation des tâches, viennent affirmer que le temps de travail des êtres humains doit augmenter, que l'on doit travailler 40 et 45h  plutot que 35, que arréter le travail à 60 ans est une honte il faut continuer jusqu'à 65!
NON!
JE HAI CE SYSTEME Geveil!



il faut avouer que même si on peut toujours trouver de bonnes raisons aux esclavagistes :
ils sont gentils, ont comme nous des enfants une famille, des besoins, ils sont quand même difficile a aimer...
surtout quand on sait que le travail se raréfie et que les robots peuvent aisément remplacer la plupart des gens
pour leur laisser justement du temps, pour aimer, vivre, s'amuser se cultiver !
tout semble organisé par certains, pour continuer un jeu pervers de dominants et dominés, de riches et de pauvres.
Cet après midi, je me faisais la réflexion que des dictateurs ont emmené a des guerres des millions d'hommes
et de femmes absolument sans état d'âme !
Là la guerre est économique, et certains de ces technocrates sont en train de se dire, que les ressources baissant
si l'humanité était moindre cela ne serait pas un mal...et probablement sans plus d état d'âmes que les anciens tyrans
du 20 siècle.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3475
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Disparition du travail

Message par geveil le Dim 21 Mai - 8:01

Bien sûr Komyo, la question est alors quasiment religieuse, ou métaphysique, comme tu voudras:  existe-t-il deux entités, l'une amour et joie, désignée généralement par Dieu et l'autre, perverse, haineuse et destructrice désignée généralement par Satan.  Certains humains seraient des adorateurs de Dieu, gentils, aimables, aimants, sensibles et constructifs, les autres des suppôts de Satan, égoïstes, cupides, haineux et destructeurs.
Dans ce cas, un "soldat" de Dieu se permettrait de les haïr.

Le problème, Komyo, est que la haine est une des caractéristiques de Satan.  Du coup, haïr d'autres hommes fait de nous des suppôts de Satan.

Deuxième possibilité:  il n'existe aucune des entités ci-dessus définies.  Dans ce cas, c'est que tous les hommes portent en eux des possibilités de haine et d'amour, les conditions historiques, parents, naissance, entourage, qualité des tissus biologique, etc, font que c'est l'amour qui émerge chez certains et la haine chez d'autres.  De ce point de vue, nous sommes tous semblables, et d'une certaine façon, haïr son semblable c'est se haïr soi-même.

J'en déduis donc qu'il ne faut pas haïr, il faut comprendre pour guérir.

Bien sûr, si je suis salarié et qu' un patron me jette, j'éprouverai de la colère contre lui et à la limite de la haine, car de nature animale, j'éprouve des émotions,  mais en mettant la pensée aux commandes, comme je l'ai fait ci-dessus, ce qui est tout de même l'apanage humain je pourrai échapper aux émotions destructrices, me sentir mieux et surtout agir efficacement.

Pour corroborer cette façon de voir, je pense aux films policiers dans lesquels on voit souvent un commissaire dire à un jeune lieutenant " Je te retire l'enquête, car tu en fais une affaire personnelle et ça peut te conduire à commettre des erreurs"


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12994

Re: Disparition du travail

Message par loli83 le Dim 21 Mai - 8:15

dédé a écrit:Mais quand les mêmes qui préconisent et industrialisent l'automatisation des tâches, viennent affirmer que le temps de travail des êtres humains doit augmenter, que l'on doit travailler 40 et 45h plutot que 35, que arréter le travail à 60 ans est une honte il faut continuer jusqu'à 65!
NON!

d'accord Dédé ! moi aussi je dis non !

Troubaa , là tu as tort dans ta réponse à Dédé , les avantages sociaux que nous avions ce fut grâce à la lutte des travailleurs , en ce moment on est en train de revenir en arrière , Dédé n'est pas contre le progrès , tu as mal lu son message
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Dim 21 Mai - 9:48

komyo a écrit:

surtout quand on sait que le travail se raréfie
tout le fond du problème est là l'analyse est fausse , il y a de plus en plus de travail , et surtout de plus en plus de personnes qui veulent travailler (ou avoir un salaire ).
tout le fond du problème est là et personne ne veut le voir .
Certes nous avons perdu des postes dans l'industrie mais avons crée des milliaons d'emplois dans d'autres domaines , en France et à l'étranger .
C'est le changement de notre structure familiale vers 1970 , qui est la cause de tout cela

Quand arriverons nous à le comprendre .


Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Dim 21 Mai - 10:38

Ta rengaine part d'une mauvaise analyse Dan.
Il y a de plus en plus de travail!
OUI, car il y a de plus en plus de besoins, et cette augmentation des besoins vient du fait qu'il y a de plus en plus d'habitants!
Seulement la technique évolue, et c'est ça que tu refuse de voir!
Car cette technique permet une augmentation de la rentabilité donc dans la diminution de plus en plus grande de besoins techniques humains.

Cette rentabilité elle profite à qui ?
Pas à ceux qui travaillent sinon il y aurait pas de chômage mais au contraire, tous travailleraient mais moins de temps, à la fois en horaires et en années!

Qui profite de cette avancée technique ?
Surement pas les producteurs.
La structure familiale n'a rien à voir là dedans, ça ce sont les vieilles théories religieuse, l'homme au boulot la femme au foyer!.
Du reste ça se contredit, car si la femme travaille à l'extérieure de son foyer, il faut qu'elle soit remplacée et donc elle crée de l'emploi!

Hier la femme restait à faire la cuisine ou à laver le linge à la main, aujourd'hui des millions d'emplois la délivre de cette corvée.

Une vision qui m'a toujours fait sourire, les teintureries!
Une femme faisant à l'"extérieur" ce qu'elle pourrait faire à l'"intérieur"!
C'est à dire gagner sa vie à laver le linge pour payer ....une blanchisseuse!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6839
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Dim 21 Mai - 11:30

geveil a écrit:Bien sûr Komyo, la question est alors quasiment religieuse, ou métaphysique, comme tu voudras:  existe-t-il deux entités, l'une amour et joie, désignée généralement par Dieu et l'autre, perverse, haineuse et destructrice désignée généralement par Satan.  Certains humains seraient des adorateurs de Dieu, gentils, aimables, aimants, sensibles et constructifs, les autres des suppôts de Satan, égoïstes, cupides, haineux et destructeurs.
Dans ce cas, un "soldat" de Dieu se permettrait de les haïr.

Le problème, Komyo, est que la haine est une des caractéristiques de Satan.  Du coup, haïr d'autres hommes fait de nous des suppôts de Satan.

Deuxième possibilité:  il n'existe aucune des entités ci-dessus définies.  Dans ce cas, c'est que tous les hommes portent en eux des possibilités de haine et d'amour, les conditions historiques, parents, naissance, entourage, qualité des tissus biologique, etc, font que c'est l'amour qui émerge chez certains et la haine chez d'autres.  De ce point de vue, nous sommes tous semblables, et d'une certaine façon, haïr son semblable c'est se haïr soi-même.

J'en déduis donc qu'il ne faut pas haïr, il faut comprendre pour guérir.

Bien sûr, si je suis salarié et qu' un patron me jette, j'éprouverai de la colère contre lui et à la limite de la haine, car de nature animale, j'éprouve des émotions,  mais en mettant la pensée aux commandes, comme je l'ai fait ci-dessus, ce qui est tout de même l'apanage humain je pourrai échapper aux émotions destructrices, me sentir mieux et surtout agir efficacement.

Pour corroborer cette façon de voir, je pense aux films policiers dans lesquels on voit souvent un commissaire dire à un jeune lieutenant " Je te retire l'enquête, car tu en fais une affaire personnelle et ça peut te conduire à commettre des erreurs"

je vois que tu es spinozien dans une de tes remarques " Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.
citation a laquelle je souscris tout a fait. Maintenant, je ne pense pas que les émotions soient en elles même négatives, la colère émotion animale comme probablement toutes celles que nous éprouvons, permet de défendre son territoire et par extension nous défendre contre les injustices. L'abbé pierre était souvent en colère et se référait souvent au christ et a l'épisode ou il chassa les marchand du temple. Actuellement, nous avons ces mêmes marchands, qui utilisent la moraline (terme popularisé sur le forum par troubaa), pour refuser aux plus pauvres et aux plus démunis de se rebeller ou de se soulever, c'est intolérable. En cela, je pense que la colère est la continuation de l'indignation dont parlait Stephane hessel. Sans indignation, sans colère, on laisserait les pires situations se développer.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Dim 21 Mai - 13:36

Oui, OUI, OUI.
Mais la colère, l'indignation et même la haine, on ne l'a pas contre l'individu, mais contre ce qu'il peut soutenir.
Contre un individu c'est détourner la réalité et se donner bonne conscience!
Je vais prendre un exemple, celui de Hitler.
Voilà un individu, qui as animé en tant que responsable, une machine meurtrière.
Doit on dire, la 2ème guerre mondiale, les pogroms, les meurtres en série, et les destructions c'est de la faute d'Hitler ?
Surement pas, car celà dédouanerait ses complices et surtout effacerait les raisons de la montée de ce parti , les nazis, dans ce pays!
Et ses complices, ce sont les millions d'allemands qui l'ont applaudis?
Surement pas, ils en étaient les victimes!

Alors le responsable?
Et bien, le système économique mondialisé, l'impérialisme, qui a engendré une inflation galopante, qui as ponctionné à outrance un peuple, qui as laissé s'installer un Ford et des banques pour créer et développer une machine de guerre!

En personnifiant on occulte le responsable...un système économique.

Moi j'ai de la colère et même de la haine contre ce système.
Ceux qui le défende ? Bah ils ne se rendent même pas compte qu'ils en sont les victimes...à terme!

Après moi le déluge!
expriment-ils? Bien leur en fasse, mais moi je penses à mes concitoyens et mes descendants, pas seulement ceux de ma famille....je ne suis pas égoiste, mais humaniste!

C'était mon 1/4 d'heure philomachin...


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Dim 21 Mai - 14:11

komyo a écrit:


En cela, je pense que la colère est la continuation de l'indignation dont parlait Stephane hessel. Sans indignation, sans colère, on laisserait les pires situations se développer.
Ok mais entre colère , et la haine il y a une sacrée différence . La colère peut être constructive si elle est accompagnée de propositions positives . La haine est toujours destructrice, et surtout déclenche la haine de l'autre .

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Dim 21 Mai - 14:45

La haine est l'envers de l'amour. La haine est une colère intense doublée de désirs malveillants: on voudrait que l'objet de notre haine ne puisse nous avoir causé du mal impunément. C'est une manifestation d'insatisfaction à l'égard d'un être ou d'une situation qui détient un pouvoir sur notre satisfaction.

Oui la haine est destructrice et dans certains cas c'est tant mieux.
Le nazisme et ses dérivés d'aujourd'hui, j'en ais la haine et je veux leur destruction, pas toi Dan?

Quand à dire qu'elle déclenche la haine de l'autre, je ne suis pas d'accord! Si il fallait que je détruise tout ceux qui vivent de la haine, je pense aux actionnaires des produits de destruction, armements etc..., on ne vivrait plus, et ce serais absurde!
Non ceux là je les plaint...


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10614
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Dim 21 Mai - 15:01

loli83 a écrit:
dédé a écrit:Mais quand les mêmes qui préconisent et industrialisent l'automatisation des tâches, viennent affirmer que le temps de travail des êtres humains doit augmenter, que l'on doit travailler 40 et 45h plutot que 35, que arréter le travail à 60 ans est une honte il faut continuer jusqu'à 65!
NON!

d'accord Dédé ! moi aussi je dis non !

Troubaa , là tu as tort dans ta réponse à Dédé , les avantages sociaux que nous avions ce fut grâce à la lutte des travailleurs , en ce moment on est en train de revenir en arrière , Dédé n'est pas contre le progrès , tu as mal lu son message  

Mais la provenance de ce que nous profitons  ne change rien aux qualités du système. Cela fait parti de notre système non ?

On juge un système, et si il a pu évoluer de la sorte grâce à des revendications humaines c'est qu'il n'est pas immuable et pas si mauvais non ?

On a connu d'autres systèmes où les revendications ne sont jamais pris en compte. Je ne connais d'ailleurs pas d'autres système où les revendications humaines sont autant pris en compte.

Que tout ne soit pas parfais je peux l'accepter et même le revendiquer. Tout système étant imparfait par nature et la recherche permanente et perpétuelle d'amélioration est indispensable, parce que le monde change en permanence et ainsi que les aspirations humaines.

Pour ces raison haïr notre système relève de l'aveuglement intellectuel. il faut être aveuglé, car malgré tous ces nombreux défauts ce système est le meilleur que l'humanité ait connu.

On en revient au problème de la mode actuelle de l'exagération intellectuelle en guise d'argument, attitude qui est totalement caricaturale et irrationnelle et qui pour moi est complètement débile. oui débile.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Dim 21 Mai - 16:12

Troubaa a écrit:Mais la provenance de ce que nous profitons  ne change rien aux qualités du système. Cela fait parti de notre système non ?
Non, celà fait partie d'une réaction au système en un mot à ses contradictions.
Toute avancée humaine repose sur une lutte, et en matière d'économie politique elle s'appelle la lutte de Classe et c'est un concept libéral:

Wiki a écrit:La lutte des classes est une théorie qui explique les enjeux et les tensions dans une société divisée en classes sociales, chacune luttant pour sa situation sociale et économique. Ce concept est apparu au xixe siècle chez les historiens libéraux français de la Restauration, François Guizot, l'initiateur, Augustin Thierry, Adolphe Thiers et François-Auguste Mignet, auxquels Karl Marx l'a emprunté.


On juge un système, et si il a pu évoluer de la sorte grâce à des revendications humaines c'est qu'il n'est pas immuable et pas si mauvais non ?
Il n'a pas évolué, il s'est maintenu, et souvent dans la souffrance du plus grands nombres, la lutte des marchés et des matières de 1914, c'est des millions de morts.
La lutte des marchés du pétrole c'est combien de morts au MO ?
Les 300% de dettes de l'humanité c'est combien de morts de pauvreté en perspective?

Les revendications humaines (je dirais du prolétariat) ne sont acceptées QUE sous la contrainte, et uniquement si elle ne remettent pas en cause le système (je vais pas de citer des exemples, ils sont trop nombreux).

On a connu d'autres systèmes où les revendications ne sont jamais pris en compte. Je ne connais d'ailleurs pas d'autres système où les revendications humaines sont autant pris en compte.
On parles ici du système économique actuel, système qui est mondialisé!
Là tu parles de système politique!
TOUT les systèmes politiques reposent et ont reposé, à quelques exceptions près (*), sur le système capitaliste. Russie et Chine, Cuba et autres Vénézuela y compris, ne t'en déplaise!

(*) C'est la raison d'être des partis politiques, à visage découvert ou non, de contrer politiquement quelques velléités de remise en cause.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7646
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Dim 21 Mai - 17:53

Incroyable qu'on puisse croire qu'il y aura toujours autant de travail quand les robots remplacent de plus en plus nos bras et nos cerveaux! Les statistiques sont pourtant là, évidentes. Mais il vaut mieux fermer les yeux et se boucher les oreilles. Combien de jeunes cherchent vainement du travail? Combien de cinquantenaires qu'on envoie dans des formations "bidons" pour cacher les vraies statistiques du chômage? Mais un chômage important calme les ardeurs ouvrières et les exigences de salaire. C'est excellent pour les dividendes...Bien sûr qu'il faut poursuivre la baisse du temps de travail pour que tous puissent profiter de la robotisation.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9740
Localisation : vallée du vent

Re: Disparition du travail

Message par dan 26 le Dim 21 Mai - 18:15

gaston21 a écrit:Incroyable qu'on puisse croire qu'il y aura toujours autant de travail quand les robots remplacent de plus en plus nos bras et nos cerveaux! Les statistiques sont pourtant là, évidentes. Mais il vaut mieux fermer les yeux et se boucher les oreilles. Combien de jeunes cherchent vainement du travail? Combien de cinquantenaires qu'on envoie dans des formations "bidons" pour cacher les vraies statistiques du chômage? Mais un chômage important calme les ardeurs ouvrières et les exigences de salaire. C'est excellent pour les dividendes...Bien sûr qu'il faut poursuivre la baisse du temps de travail pour que tous puissent profiter de la robotisation.
C'est quelque chose ces dividendes hein Gaston ?
aller: combien d'après toi devrait gagner un actionnaire, qui prend des risques en prêtant son argent aux entreprises pour leur développement ?

plutôt que regarder l'évolution du chomage,  si vous regardiez l'évolution  des emplois, dans tous les domaines .
Vous verriez qu'il y a eu de grande mutation,  une destruction de  la cellule familiale , plus de femmes qui sont venus  sur le marché  du travail, et étrangement plus d'emplois  (le solde étant positif depuis 30 ans toutes les années ) .Sans oublier tous les emplois crées à l'étranger par des groupes français  pour des français , qui travaillent dans d'autres pays (plus de 2 millions !!)
Cherchez l'erreur , ou continuez à vous bercer d'illusions  négatives , afin d'eviter de voir les véritables causes .

Pourquoi refuser de voir les réalité , et gober  tout ce que disent  nos économistes qualifiés  .
Je confirme pour moi le chomage n'est pas du à des pertes d'emplois , mais à la démographie, et  du fait que plus de personnes  désirent avoir un salaire .
Cherchez l'erreur .

amicalement
.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Dim 21 Mai - 18:34

Dan a écrit:Je confirme pour moi le chomage n'est pas du à des pertes d'emplois , mais à la démographie, et du fait que plus de personnes désirent avoir un salaire .

C'est vrai ça PLUS (+) de personnes désirent avoir un salaire?
Pourquoi, avant qu'il y ait du chomage les gens ne voulaient pas de salaire ?
PTDR PTDR
Pour la démographie, bis répétita (Alzheimer ? Very Happy ) c'est une vérité de La Palisse!
Pourquoi? Il est impossible de créer des emplois puisque par définition il y a plus de demande?
Aller Dan, toi un ancien d'une CCI tu vas nous expliquer pourquoi si il y a de la demande il y a du chomage! confused confused



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10614
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Dim 21 Mai - 20:13

gaston21 a écrit:Incroyable qu'on puisse croire qu'il y aura toujours autant de travail quand les robots remplacent de plus en plus nos bras et nos cerveaux! Les statistiques sont pourtant là, évidentes.
.
tu n'as pas l'air d’être fort en statistique.
Tiens en voila une :
c'est dans les pays les plus robotisés qu'il y a moins de chômage.

C'est excellent pour les dividendes...
Suivant ta logique non
si tout le monde est pauvre personne n’achètera ce que les robots produiront
donc adieu les ventes, adieu les profits, adieu les dividendes.
simple logique.

Moi ce que je trouve incroyable c'est l'étroitesse d'esprit de certains qui sont incapable d'imaginer, de concevoir et d'accepter un monde différent de celui qu'ils ont connu.

Sur un autre sujet "un monde sans argent" d'autre imagine que l'évolution technologique permettra  l'homme de se passer d'argent en bouleversant les fondamentaux de la société.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Dim 21 Mai - 20:42

« Avoir une industrie compétitive, c'est avoir une industrie automatisée dont les taux d'automatisation sont équivalents à ceux de nos voisins allemands. Le taux de robotique allemand est bien supérieur au notre, or, leur taux de chômage, bien inférieur. Il vaut mieux avoir une entreprise présente en France compétitive et équipée de robots que pas d'entreprise du tout. Il est important que l'on préserve des usines sur notre sol et même que l'on en recrée. »
http://www.clubic.com/pro/emploi-informatique/article-804992-1-paradoxe-taux-robotisation-chomage.html
Voilà le problème, LES MARCHES!
On pense tous à Whirpool. Siffle
Car comme le précise l'article que je cites:
Quand on pense robotisation d'une chaîne de production, on imagine que ce sont des emplois humains qui sont directement supprimés. C'est le cas des postes les moins qualifiés. L'équation est plus complexe qu'il n'y paraît puisque ce sont les pays les plus robotisés qui ont les taux de chômage les plus bas
.
Bah oui, ces manoeuvres et ces ouvriers, ils peuvent pas être ingénieurs comme tout le monde ?
...en plus ils critiquent le chomage. Et ce sont les robots qui les fait des faignants (sic)

Ce discours fait écho à la position défendue par l'IFR (International Federation of Robotics). Les pays les plus robotisés, à savoir la Corée du Sud, le Japon et l'Allemagne comptent respectivement 478, 314 et 292 robots pour 10 000 employés. Ce sont aussi ceux qui affichent les plus faibles taux de chômage dans le monde.
Ils sont payés combien les ouvriers dans ces pays? Siffle

Alors Troubaa, produit en Allemagne et même en Pologne...
et ta vie sera belle!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: Disparition du travail

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 0:16