LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Disparition du travail

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Disparition du travail

Message par komyo le Mer 7 Mai - 16:19

charles sannat et d'autres avant lui ont fait remarquer que du fait de l'automatisation et demain de la robotisation (sans parler d'internet) le travail va tendre a se raréfier. C'est extrèmement naif d'imaginer que comme les gens sont passés des campagnes aux usines, des usines aux bureaux (cf ci dessous avec la bnp), il va y avoir des transferts massifs dans d'autres domaines.
Etant donné qu'une des composantes d'une civilisation basée sur l'offre est de baisser les couts et notamment la masse salariale, que va t il se passer ? ceux qui ont investit s'enrichiront encore un peu plus. Les autres, en fin de droit rejoindrons la masse a laquelle on imposera de plus en plus de petits jobs sous payés, comme c'est déjà le cas au usa ou en allemagne. En ça, je pense qu'il faut vraiment réfléchir a quelle europe voulons nous appartenir... Comme le titre est général, je pense que l'on pourra ajouter ici des articles sur ce phénomènes et les propositions des uns ou des autres, (salaire minimum pour tous, etc)



« Deux exemples de la mutation économique en cours et du massacre de l’emploi… »
Lire l'article

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je partage avec vous régulièrement ma conviction que nous faisons face à une mutation sans précédent de notre système économique. Si nous faisons face à des défis majeurs concernant les ressources naturelles en général et leur raréfaction, cela ne reste qu’une des composantes de la crise économique actuelle.

Notre système économique est avant tout basé sur le travail comme outil de répartition des richesses. Il y a aussi évidemment la rétribution du capital ou encore les systèmes sociaux mais, essentiellement, tout repose sur le travail. Sans travail, pas d’argent. Pourtant, il va bien falloir trouver quelques solutions et assez rapidement, n’en déplaise à notre président François Hollande qui faisait le « pimpin » démago chez Bourdin hier matin, car le monde change et il change très vite.

Le système économique est en train de muter vers la dématérialisation, vers le « tout Internet » qui permet des optimisations de ressources humaines monstrueuses et ne va pas tarder à pouvoir intégrer les nouveautés portées par la véritable nouvelle révolution technologique en cours, à savoir la robotique.

Aujourd’hui, deux informations qui peuvent sembler à la fois sans importance et sans lien entres elles sont tombées. L’une a été relayée par l’AFP et l’autre par Reuters. La première concerne la plus grande banque française, la BNP, et la seconde l’un des plus grands distributeurs américains, Office Depot. Elles nous disent toutes les deux la même chose. Le massacre de l’emploi est en train de s’intensifier et l’action publique sera désarmée face à un tel déferlement en raison en particulier de son impréparation. Nos dirigeants n’ont tout simplement pas compris ce qui arrivait. La prise de conscience n’a pas encore eu lieu.
BNP Paribas va investir pour améliorer sa relation client en France

La BNP va donc investir 210 millions d’euros en trois ans en France (dépenses faisant partie d’un programme prévoyant deux milliards d’euros d’investissements au niveau du groupe d’ici à 2016) afin d’améliorer les relations avec ses clients, en développant notamment de nouveaux formats d’agence.

Je vous passe tout le blabla d’enrobage destiné à masquer la réalité la plus crue et presque indicible concernant la « fôôrmation » des collaborateurs, la possibilité pour les clients d’avoir un dépannage de 100 euros dans n’importe quelle agence en cas de vol de sa carte (sans blague, quelle innovation géniale tout de même) ou encore la possibilité d’avoir un rendez-vous dans les deux heures, sans oublier la « quââlité » de la relation clients dont les banques n’ont que foutre, et je vous propose de vous concentrer sur l’essentiel et de décrypter la stratégie évidente de la BNP qui sera également celle de tous les autres établissements bancaires et financiers qui, je le rappelle, en France, rien que dans les agences occupent environ 450 000 personnes !!

Non, l’important dans tout ce communiqué et ce blabla politiquement correct et tout autant insupportable c’est cette phrase :

« Cette démarche s’accompagnera d’une remise à plat du format des agences autour de trois concepts : l’agence express pour les opérations les plus simples (retraits d’espèces, dépôts de chèques), l’agence conseil semblable aux agences actuelles et les agences projets où seront disponibles des conseillers spécialisés, en immobilier par exemple. »

Reprenons. Il y aura donc l’agence express pour toutes les formalités bancaires les plus simples et ne nécessitant pas d’intervention humaine en dehors de quelques automates déjà installés. Ces agences seront donc, à terme, totalement automatisées et il n’y aura pas besoin de collaborateur.

Puis il y aura les agences conseil « semblables aux agences actuelles ». Il s’agira dans ce cas de maintenir une présence physique pour un temps seulement auprès d’une clientèle moyen de gamme. Nous dirons qu’il s’agira des agences des classes moyennes mais que très rapidement, là encore, il n’y aura plus besoin de monde pour la simple et bonne raison que la banque en ligne cela fonctionne très bien. Terriblement bien même. L’idée vraisemblablement est de passer par un format intermédiaire afin de gérer progressivement l’extinction du réseau d’agences traditionnelles. Nous aurons donc en bas les agences express avec uniquement des automates et éventuellement quelques hôtesses d’accueil humanoïdes (voir la vidéo passionnante en annexe ci-dessous), puis en haut la dernière catégorie, beaucoup moins nombreuse : les agences conseil ! Les agences conseil seront réservées soit à certaines opérations spécifiques du type crédit immobilier et plus généralement à la clientèle haut de gamme, celle dont les besoins bancaires sont réels et qui rapportent beaucoup d’argent aux banques. Dans ces agences (au mieux une par arrondissement parisien au lieu d’une quinzaine actuellement), il y aura encore des banquiers humains pour quelques années.

« La transformation physique des agences durera jusqu’en 2019. À terme, nous aurons de 5 % à 10 % d’agences express, de 10 % à 15 % d’agences projets et le reste en agences conseil, a précisé la directrice des réseaux France de BNP Paribas… » Le message codé et subliminal est que dans les faits, dès 2019, BNP Paribas pourra se passer de presque 80 % de son réseau d’agences actuel sans que ses bénéfices ne s’en ressentent. Certes le CA de la banque baissera un peu mais la marge explosera tant les coûts d’exploitation d’une agence physique sont importants. Mesures de sécurité, personnel en double pour assurer une ouverture sur des plages horaires importantes, risques de braquages, chauffage, eau, entretien, personnel de nettoyage, etc.

Retenez donc mes chers lecteurs que les agences bancaires telles que nous les connaissons vont disparaître d’ici 2019… c’est vraiment demain.

Mes chers amis banquiers d’en bas (et je le dis avec beaucoup de bienveillance ayant moi aussi été banquier d’en bas en ayant fait d’ailleurs quelques CDD l’été comme guichetier dans ce qui s’appelait encore à l’époque le Crédit Lyonnais), je vous conseille de préparer votre reconversion et de ne pas attendre d’être 450 000 ex-banquiers d’agences à chercher du boulot car vos CV vont saturer le marché de l’emploi… et le cours de l’ancien banquier va considérablement baisser… Vous avez en gros 3 ans au maximum devant vous pour vous préparer. N’hésitez pas utiliser vos DIF, CIF, et PIF qui sont les congés formations divers et « avariés ».
Heureusement, tout est prévu !!

« Sur les trois ans, nous allons augmenter de 50 % par an nos investissements en formation et en accompagnement du changement, a relevé Mme Capobianco… » Comprenez par-là que comme votre poste va tout simplement disparaître, la banque va devoir vous accompagner gentiment vers la sortie.

La messe est dite pour les réseaux bancaires et si vous y travaillez soyez-en conscient et préparez-vous en conséquence.
Office Depot compte fermer 400 magasins et relève ses prévisions

Autre nouvelle du même acabit et avec une logique identique c’est celle que nous fait suivre Reuters.

En effet, « Office Depot a relevé mardi ses prévisions de résultat opérationnel pour l’année en cours et a prévu de fermer 400 magasins aux États-Unis dans les deux ans, des annonces qui ont fait grimper son action de plus de 10 % dans les transactions d’avant-Bourse à Wall Street ».

Officiellement, « les fermetures de points de vente s’inscrivent dans le plan de réorganisation du groupe après l’acquisition en novembre d’OfficeMax, explique le directeur général Roland Smith dans le communiqué de résultats ».

Soyons honnêtes, il ne s’agit pas là d’un mensonge. Disons qu’une stratégie s’inscrit toujours dans un contexte et qu’il y a toujours un prétexte plus audible. Mieux vaut dire suite au rachat on ferme quelques doublons (ce qui en plus est vrai) et puis on réorganise l’ensemble pour profiter des « synergies » et améliorer la « compétitivité » du groupe afin de « créer de la valeur » pour nos « clients » (et accessoirement pour nos actionnaires). Voilà, encore une fois, le blabla de rigueur que l’on nous déverse à longueur de journée. Pas étonnant que nous soyons tous anesthésiés après de telles doses.

Non, la réalité c’est que là encore, la vente en ligne se développe encore à une vitesse hallucinante et qu’il est beaucoup plus simple, beaucoup plus facile, beaucoup plus rapide de se faire livrer ses fournitures de bureaux que de se faire suer à prendre sa voiture faire 25 kilomètres de bouchons et passer une après-midi entière à acheter une ramette de papier A4.

Mais il est difficile de dire publiquement on n’a plus besoin de personne ou presque, donc on va lourder tout le monde, tout fermer, n’ouvrir que 5 grandes plateformes de dispatch et de préparation de commandes entièrement automatisées et on va se gaver sans ne plus avoir besoin de personne ! Le vrai bonheur du patronat !!

« Les 400 fermetures contribueront aux bénéfices dès 2015 et devraient permettre des économies d’au moins 75 millions de dollars par an à partir de la fin de 2016, a précisé la société… » Je vous laisse faire le calcul. 400 magasins de moins avec 20 collaborateurs.

Évidemment, le cours de Bourse du titre s’envole puisque des magasins ferment, c’est-à-dire que l’on casse l’outil de travail ! Et donc sous prétexte que l’on casse l’outil de travail, le cours de Bourse monte ! Vous savez pourquoi ?

Parce que ce n’est pas la casse de l’outil de travail, c’est la mutation et l’adaptation de l’outil de travail à une nouvelle réalité auxquelles nous assistons.

François, lui, croit au retournement… Vraiment, il n’a rien compris et le problème c’est qu’il n’est pas le seul, il est l’illustration parfaite de la classe d’incompétents qui nous dirige.

Préparez-vous, l’hiver vient et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »
Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Invité
Invité

Re: Disparition du travail

Message par Invité le Mer 7 Mai - 16:22

trop looooong, comme souvent, cher Komyo...
Ne pourrais tu pas faire un résumé, ceux qui veulent plus de détail suivront le lien...
Siouplééééé Wink
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mer 7 Mai - 16:34

Non, non, non, là ca va !  Surprised 

Il faut lire, en plus il y a bcp d'exemple et c'est une lecture agréable !

Sinon, je confirme ce qu'il dit, j'ai travaillé dans les deux domaines qu'il décrit
banque (il y a plus de 30ans) a l'époque il y avait de grands centraux avec des foultitudes de gens qui
traitaient la paperasse chèques, traites, virement and so on
et le monde de la distribution, la aussi tout c'est automatisé, code barre, picking, etc !

dés qu'un patron pouvait remplacer un gars par une machine ou un logiciel pour des questions de rentabilité,
il le faisait. Le problème c'est que l'on améliore l'offre, mais la demande va chuter un peu partout dans le monde.
Certains n'ayant visiblement pas compris (comme ford) que tout était lié !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mer 7 Mai - 16:44

très drôle quand on sait qu'il travaille pour une société de vente en ligne d'or sur internet.. qui n'a donc pas de magasin. ce qui ne l’empêche pas lui d'avoir quand même du travail.

comme quoi il a toujours tendance avoir le mauvais coté des choses.... ce qui est détruit et non ce qui est créé.

Sacré Charles !



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mer 7 Mai - 16:57

ca n'a rien de drole, il est sur une niche en terme d'activité. Celle ci consiste a stocker de l'or physique pour des particuliers.
Je ne vais pas te faire un cours sur l'or, mais il faut savoir que pour 100 contrats d'or vendu par les banques, il y a une unité de
physique disponible...
Des boites comme celle ou sanat bosse propose de l'achat et du stockage de métaux précieux en dehors du système bancaire et souvent de france
pour éviter ce qui va se passer quand un jour les états iront se servir ou bien quand les particuliers demanderont a leur banque de leur remettre
ce qu'ils ont acheté. C'est un choix et un modèle particulier, qui est assez plausible quand on pense au montant monnaie créé actuellement par les économies libérales (us, uk, japan et demain draghi). Ainsi rien qu'aux usa c'est 83 milliards d'usd d'imprimé tous les mois (c'est une image)


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mer 7 Mai - 17:43

je m'en fou du marché de l'or. Ce n'est pas cela le problème.

Il nous fait la démonstration que le travail disparaît parce que les banques vont fermer quelques guichets alors que lui travaille pour une activité "para-bancaire" sans guichet.

Comme quoi la notion travail-guichet n'est pas lié. Il en est la preuve.

Et donc qu'il peut y avoir fermeture de guichet sans obligatoirement destruction d'emplois.

Il travaille dans une société actuelle adaptée à la société et il refuse que d'autres sociétés s'adaptent à la société.

Il aurait pu compenser sa démonstration en expliquant que l'activité bancaire n'avait pas obligatoirement besoin de guichet pour donner du travail aux gens et qu'il en était l'exemple même.

Non il nous étale sa conception réac de la société il en est encore à avoir besoin d'un guichet de poste ou bancaire comme dans les années 50.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Mer 7 Mai - 18:16

Le travail ? Je suppose que vous parlez "poste de travail", car quand je converse sur le forum...je travaille! Quand je fais l'amour...je travaille, et même souvent je suis en sueur!  Very Happy 

Alors parlons postes de travail.
je ne suis pas un fanatique de Charles Sannat, je lui préfère Dominique Méda.


L’actuel paradoxe des sociétés fondées sur le travail

Le retour des pensées de légitimation du travail en passant du terme emploi au travail. Le travail est et doit devenir le lieu et au fondement du lien social et de la réalisation de soi.

Trois grands courants de pensée du XX siècle face au travail catégorie anthropologique

Pour la pensée chrétienne, le travail est l’activité fondamentale de l’homme et permet l’approfondissement des rapports avec autrui. Le travail humain est donc la continuation sur terre de la création divine.
Un vaste courant de pensée humaniste exprime la liberté créatrice de l’homme.
L’actuelle pensée marxiste considère que le travail est une catégorie centrale et qu’il constitue l’essence de l’homme.
Trois grands courants de pensée du XX siècle face au travail comme lien social

Pour la pensée chrétienne, le travail s’inscrit dans une relation à l’autre et dans l’idée d’utilité sociale.
La pensée humaniste et sociologique, le travail apparaît comme le véritable lieu de la socialisation et de la formation de l’identité individuelle et collective.
Pour la pensée marxiste, le travail est fondamentalement social, l’utilité générale est le but à atteindre avec la réalisation des désirs individuels et collectifs.
Ces courants de pensée ont le même espoir dans une transformation qui permettrait au travail de quitter le domaine de l’aliénation pour retrouver son véritable visage, son véritable sens : la libération du travail.
Le travail peut devenir le lieu de l’épanouissement de soi en même temps que de l’utilité sociale.

Le travail structure notre rapport au monde mais aussi nos rapports sociaux. Il est le rapport social fondamental.

Un certain nombre de voix annoncent la fin des sociétés fondées sur le travail.
Le travail est une catégorie historique dont l’invention n’est devenue nécessaire qu’à une époque donnée. Les fonctions du travail comme l’intégration sociale et la réalisation de l’individu sont à différencier du système qui permet à ces fonctions de s’exercer.

Les sociétés primitives offrent un exemple de sociétés non structurées par le travail. Celui désigne une activité physique pénible, mobilisant un savoir-faire technique et la médiation d’un outil.

La satisfaction des besoins physiques et naturels, n’occupe qu’une petite partie de temps et des intérêts des peuples considérés. Les besoins sont satisfaits en peu de temps et avec un minimum d’efforts.

Le droit au travail se confond avec le droit au moyen de pouvoir gagner sa vie, et donc le droit au libre exercice d’un travail. La vraie liberté du travail ne peut prendre son sens que si elle est appuyée sur le droit au travail.

La véritable ligne de partage passe en réalité entre ceux pour qui le droit au travail est encore l’équivalent d’un droit à la survie ou à la vie et ceux pour qui ce droit est un droit au travail épanouissant.

En 1848 le pas est franchi : le travail est devenu le moyen de la réalisation de soi et du lien social.
La vocation de l’entreprise est de produire, et de la manière la plus efficace. En revanche, on se méprend quand on raisonne comme si elle était une sorte de communauté politique, destinée à favoriser l’épanouissement des individus.

Pour que l’entreprise soit citoyenne, il faudrait que le pouvoir, les responsabilités, les choix soient réalisés par l’ensemble de ses acteurs

Elle n’est donc ni un lieu d’expression de soi, ni un lieu d’apprentissage de la vie sociale.

L’idée a pris, ces dernières années, de plus en plus de consistance. A gauche, comme à droite. Nous serions en train de connaître "la fin du travail", titre du livre de l’économiste américain Rikfin, paru en 1995 qui a lancé tout un mode de pensée.

Selon Jeremy RIKFIN, dans son livre "la fin du travail", l’automation engendrerait tant de gains de productivité que le travail serait appelé à s’éteindre dans les prochaines années. Il part d’une idée simple : "Jamais l’économie occidentale ne créera suffisamment d’emplois pour équilibrer les réductions d’effectifs entraînées par la révolution de l’information".

La réflexion a été rapidement reprise de ce coté-ci de l’Atlantique, plusieurs auteurs complétant cette réflexion.

Pour Robert CASTEL historien, dans "les métamorphoses de la question sociale" la crise de l’emploi met en cause la propriété sociale : La question sociale n’a cessé de resurgir au fil des siècles. Redéfinir la notion de propriété donc de créer une nouvelle forme de propriété sociale dans laquelle on peut rester en dehors de la propriété matérielle tout en étant en sécurité est la question sociale du XX siècle pour l’auteur.

Alain LIPIETZ économiste avec "La société en sablier. Le partage du travail contre la déchirure sociale" en 1996, analyse la société de chômage de masse et de la déchirure sociale et propose des solutions de rechange comme le partage du travail et des revenus, le développement du "tiers-secteur", et une réforme fiscale.

Pour Anne-Marie GROZELIER sociologue, la fin du travail n’est pas une fatalité avec son livre "Pour en finir avec la fin du travail" en 1998. Son ouvrage veut dynamiter une des idées pré mâchées de la pensée unique, selon laquelle le travail serait une valeur en voie de disparition. Sans nier le développement de la précarité, qu’elle minore cependant, la sociologue reconnaît que, même s’il s’est complexifié, le travail conserve sa place essentielle dans la vie économique.

S’appuyant sur les statistiques, elle affirme que l’effritement de la société salariale n’est nullement confirmée ; au début du siècle 60% de la population était salariée, 65% après 1950, près de 90% maintenant. Certes, le pourcentage de contrats précaires augmentent et l’emploi à temps partiel représente 15,5% de la population active en 1998.

Ma conclusion ? Vivement que les machines libèrent l'homme mais elles ne le feront pas dans dans le cadre des rapports sociaux actuels, rapport que nous subissons!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Disparition du travail

Message par Le Repteux le Mer 7 Mai - 18:31

Qu'est-ce que ça change qu'il n'y ait plus d'emploi rémunéré? Les gens vont quand même continuer de vivre non? Je n'ai presque jamais été rémunéré pour ce que je faisais dans ma vie, et j'ai toujours trouvé des choses intéressantes à faire. Développons ce que les robots ne peuvent pas développer, servons-nous de nos têtes au lieu de nos pieds. Tant mieux si les robots font le sale boulot!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Mer 7 Mai - 19:01

Le Repteux a écrit:
Qu'est-ce que ça change qu'il n'y ait plus d'emploi rémunéré? (1) Les gens vont quand même continuer de vivre non? Je n'ai presque jamais été rémunéré pour ce que je faisais dans ma vie (2), et j'ai toujours trouvé des choses intéressantes à faire (3). Développons ce que les robots ne peuvent pas développer, servons-nous de nos têtes au lieu de nos pieds. Tant mieux si les robots font le sale boulot!
1- Ce que ça change ? Le chomage!
Et lorsqu'il n'y aura plus que des chomeurs, qui paiera les chomeurs ? Déjà que les propriétaires trouvent qu'ils paient trop de charges...
2- Si, tu a été rémunéré puisque tu as une retraite!
3- C'est pourquoi j'ai précisé, nous parlons postes de travail, pourquoi tu t'en écarte?
4- Oui les robots peuvent faire le boulot, c'est la question qui est posée, mais qui paieras nos têtes et nos bras pour faire ce qui nous plait?
Perso j'ai une réponse, et le bouquin de Méda la développe! Quelle est ta réponse à toi?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Disparition du travail

Message par Le Repteux le Mer 7 Mai - 19:25

J'ai seulement 100$/mois de rentes de travail, la pension de 1300$, le gouvernement l'offre à tout le monde. J'ai été sans travail rémunéré presque toute ma vie, et j'ai toujours aimé ce que j'ai fait. C'est pas ça que les robots nous promettent? Oublie pas qu'ils ne peuvent pas mentir! :sourire prometteur:


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mer 7 Mai - 19:35

dans ton raisonnement tu as raison
si les robots font notre travail ils produiront de la richesse
et donc des moyens de vivre pour nous

mais là on est dans un autre monde.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Disparition du travail

Message par Le Repteux le Mer 7 Mai - 19:50

Donne-nous encore 20 ans, et si rien ne change, les africains n'auront plus besoin de s'en faire pour trouver à manger. Je dis toujours que l'avenir est imprévisible, mais la robotisation est inéluctable. Ceux qu'on fait présentement travailler à trois sous en Afrique pour faire pousser des fleurs vont être remplacés par des robots à un sous dès qu'ils vont être disponibles. Tout ce qui ne demande pas d'intelligence peut être exécuté par un robot, et c'est tant mieux, du moins pour un moment.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mer 7 Mai - 20:51

Dédé 95 a écrit:

Ma conclusion ? Vivement que les machines libèrent l'homme mais elles ne le feront pas dans dans le cadre des rapports sociaux actuels, rapport que nous subissons!

tout à fait d accord !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mer 7 Mai - 21:02

troubaa a écrit:je m'en fou du marché de l'or. Ce n'est pas cela le problème.

Il nous fait la démonstration que le travail disparaît parce que les banques vont fermer quelques guichets alors que lui travaille pour une activité "para-bancaire" sans guichet.

Comme quoi la notion travail-guichet n'est pas lié. Il en est la preuve.

Et donc qu'il peut y avoir fermeture de guichet sans obligatoirement destruction d'emplois.

Il travaille dans une société actuelle adaptée à la société et il refuse que d'autres sociétés s'adaptent à la société.

Il aurait pu compenser sa démonstration en expliquant que l'activité bancaire n'avait pas obligatoirement besoin de guichet pour donner du travail aux gens et qu'il en était l'exemple même.

Non il nous étale sa conception réac de la société il en est encore à avoir besoin d'un guichet de poste ou bancaire comme dans les années 50.

C'est faussé comme raisonnement, tu tires d'un cas extrêmement particulier une généralisation qui a fait long feu, si en mettant des gens sur le carreau pour améliorer la productivité on ferait baisser le chomage par transfert sur d'autres activités, ça se saurait. Je ne sais pas si il y a encore des gens qui croient a ça, mais si c'est le cas il faut qu'ils consultent !
la banque c'est plus de 400000 emplois, si demain on remplace les gens par des robots ou des logiciels comme je l'ai vécu, c'est la sidérurgie bis, bcp de gens des bassins d emploi de l est n'ont toujours pas retrouvé de job, c'est garanti qu'il en sera de meme pour les employés mis sur le carreau. L'adaptation, parlons en de ton adaptation, c'est uniquement d etre plus compétitif et peu importe si a terme si cela va mettre toute la société en précarité. C'est un système de prédation qui nivelle tout le monde par le bas pour le bénéfice exclusif d'une minorité, du moins dans le système actuel !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mer 7 Mai - 21:21

DIA veut fermer toutes ses boutiques en France. 7000 emplois en jeu.




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mer 7 Mai - 21:38

La fumisterie du ruissellement des richesses vers le bas...




Penser en amont est une stratégie nécessaire proposée par Paul Jorion et débattue et défendue ici sur son blog (LE TEMPS QU’IL FAIT LE 2 MAI 2014 ; L’IMPORTANCE DE PENSER « EN AMONT », par rienderien)

Considérons la question des inégalités qui est enfin devenue l’un des éléments fondamentaux du débat économique (notamment au sommet de Davos de janvier 2014 ou récemment aux USA avec le succès du livre de Thomas Piketty, « Le Capital au XXIe siècle », Ed. Seuil) et par conséquent politique : elle relèverait aussi d’une approche en amont. Et parler des inégalités excessives amène bien sûr à évoquer les fameux « 1% » et, en quittant la pure discussion économique, à se poser la question politique : qui réellement dirige nos affaires ? Sommes-nous dominés par un petit groupe d’individus, quel que soit le nom qu’on leur donne, « 1% », élite, aristocratie, oligarchie, kleptocratie, ploutocratie… ? Tous les faits disponibles convergent pour donner une réponse claire et positive.


Un nouveau chiffre est ainsi apparu : les 67 plus riches en 2014 (qui étaient 85 en 2013) possèdent autant que la moitié des humains les plus pauvres… De plus, dire qu’une très faible minorité de personnes dirigent le monde est effectivement prouvé par la fameuse étude des chercheurs de l’Institut Polytechnique de Zurich qui a montré que 147 sociétés multinationales (sur 43.000 !) contrôlent par des réseaux d’actionnariat 40% de la richesse cumulée des entreprises du monde entier ; on peut dire que les principaux dirigeants de ce groupe relativement infime comparé à la population mondiale peuvent agir en Maîtres du monde. Une autre information est donnée dans Le Monde daté du 29/4/2014 : « le montant des liquidités accumulées par les 2300 plus grosses entreprises américaines non financières (…) représente l’équivalent du produit intérieur brut de la Russie, soit 2000 milliards de dollars. Un trésor de guerre gigantesque qui ne demande aujourd’hui qu’à être investi ». Donc quelques magnats capitalistes jouent entre eux au Monopoly – et ils ne sont pas toujours américains et seront probablement de plus en plus chinois dans un proche avenir. Quand des usines ou même des divisions entières rentables sont fermées ou démantelées, victimes de ces mécanos d’entreprises, il est difficile pour les salariés qui vont tout perdre de ne pas se sentir broyés par quelques êtres humains occupant la place de Seigneurs inaccessibles, au sens géographique et caractériel : lointains et impitoyables. Oui, il y a donc bien un groupe mondial dirigeant et très réduit que décrit par exemple Saskia Sassen dans une interview (1).

Ce groupe est essentiellement disparate car il comprend aussi bien de géniaux innovateurs partis de rien (S. Jobs), des prédateurs qui ont su être au bon endroit au bon moment (C. Slim), des spéculateurs hors pair (G. Soros), des dictateurs, des rentiers du pétrole et tous les héritiers de premier rang – femme ou enfants, mais vu les chiffres des patrimoines, il est clair que des générations de rentiers richissimes se mettent actuellement en place. Les innovateurs flamboyants jouent (sans le vouloir ?) un rôle idéologique majeur car leur réussite proclame que la société qui est la nôtre permet ces miracles et qu’ils sont à la source d’activités créatrices d’emplois (la fumisterie du ruissellement des richesses vers le bas).

Malgré leurs différences, principalement dues aux histoires contingentes de leur enrichissement pharamineux, ils ont des points communs. Ils ne se cachent pas (même si la plupart prisent la discrétion), leurs noms sont connus, leurs activités non dissimulées (même si certaines sont des zones grises et utilisent les havres fiscaux pour fuir les impôts), légales dans le cadre des lois et règlements existants, certes taillés sur mesure mais selon des voies démocratiques, en Occident du moins. Et surtout comme le dit S. Sassen, ce sont des « formations prédatrices», sortes d’associations, sans chefs, – où la concurrence peut être féroce et sans merci – et non une secte cachée ayant un objectif de domination secrète comme certains aimeraient le faire croire avec des intentions malsaines. Non, tout se passe comme si la majorité de ces ultra-riches ne « voulaient » que s’enrichir, sans fin… à la folie. Et leur pouvoir écrasant sur nos sociétés est à la fois une conséquence et un moyen de cette pulsion morbide. D’ailleurs certains d’entre eux, plus lucides sur leur condition humaine, créent des fondations ou font du mécénat car ils veulent ainsi se rapprocher des pauvres mortels…

Mais cette simple constatation sur la faiblesse numérique du groupe dominant pourrait entrainer un terrible danger dû à une fausse solution : penser à des solutions primaires et en apparence radicales. On confisque tout ; on les empêche de nuire ; on leur prend tout et basta ! Mais comme pour l’Hydre de Lerne, les têtes multiples d’un dragon repoussent inlassablement. Qu’enseigne l’Histoire ? Une société de classes a horreur du vide. Chaque révolution type « table rase » a dans un premier temps éliminé son oligarchie et dans un deuxième temps permis de remettre en place des couches dirigeantes qui en ont profité pour s’enrichir ou du moins obtenir de vrais privilèges les séparant du reste de leur peuple. Vassili Grossman donne dans son grand roman – un chef-d’œuvre du XXe siècle –, « Vie et destin » (2), un témoignage impressionnant de cette apparition d’une nouvelle classe dominante en URSS, dans un pays « construisant le socialisme ». Une héroïne du roman voyage dans un bateau sur la Volga, en 1942, en pleine guerre donc, et elle se révolte, dans son for intérieur, devant les comportements et les privilèges de la nouvelle classe dirigeante, créée par le Parti, celle qui sera désignée comme la nomenklatura soviétique. D’ailleurs, à la chute de l’URSS, beaucoup de ses membres, ou de ses enfants, sauront se reconvertir en classe d’oligarques (dans tout l’ex-empire soviétique) après une escroquerie massive aux privatisations. C’est une leçon à ne pas oublier.

« La machine à concentrer la richesse » est analysée par Paul Jorion. Cette machine produit des fortunes colossales et en conséquence des personnes ultra-riches ; on peut penser que des patrimoines ou leurs possesseurs, c’est la même chose mais cette nuance a son importance. En effet la fortune une fois créée, elle ne cesse de s’accroître par une accumulation systémique et, même s’il est vrai qu’un individu est comme un germe de nucléation dans une cristallisation patrimoniale, arrive un moment où ces personnes, ou ses héritiers, sont « possédés » par leurs biens immenses. Dans un premier temps il faudrait déjà songer à drastiquement ralentir le fonctionnement de la dite machine. Une solution simple, qui fut notamment mise en œuvre par Roosevelt, est évidemment d’imposer les revenus avec des taux fortement progressifs (jusqu’à 80%) ce qui opère une forte redistribution. D’autres actions « en aval » seraient également de remettre au goût du jour : des lois anti-trust, limiter les monopoles, lutter contre la corruption. Mais pour traiter « en amont », il faut alors se poser des questions plus fondamentales comme celles de la propriété, des intérêts payés pour les capitaux prêtés, de l’héritage, du vivre-ensemble sur une planète aux ressources limitées…

La question n’est donc pas de faire des révolutions purificatrices qui illusoirement ne traitent que les effets – en aval – mais au contraire d’agir en amont… C’est donc un système produisant structurellement des immenses différences sociales, des ultra-riches, qu’il faudrait abolir et non se préoccuper de ces individus, finalement interchangeables et, pour certains, assez pitoyables dans leur soif de l’or.

=======================

(1) – « Le capitalisme est entré dans des logiques d’extraction et de destruction » par Saskia Sassen

Elle y déclare notamment : « Je ne parle pas de quelques individus ni même de multinationales obnubilées par leurs chiffres d’affaires et leur cotation en Bourse. Pour moi, il s’agit de « formations prédatrices » : un assemblage hétéroclite et géographiquement dispersé de dirigeants de grandes entreprises, de banquiers, de juristes, de comptables, de mathématiciens, de physiciens, d’élites globalisées secondées par des capacités systémiques surpuissantes – machines, réseaux technologiques… – qui agrègent et manipulent des savoirs et des données aussi composites que complexes, immensément complexes à vrai dire. Plus personne ne maîtrise l’ensemble du processus. »

(2) – Le Livre de Poche, pp 181 à 183. Tout ce passage raconte comment par un hasard de la guerre, Lioudmila est témoin d’une réalité qui ne devrait habituellement pas être vue : « Dans le bateau voyageaient, dans les cabines de 1ère classe, des responsables des ministères, bien vêtus, coiffés de bonnets d’astrakan. Dans les cabines de 2e classe voyageaient les épouses et belles-mères, chacune dans sa tenue respective, comme s’il y avait un uniforme pour les femmes de dirigeants et un autre pour les mères et belles-mères. Les femmes étaient en manteaux de fourrure et fichus blancs (…). Elles étaient accompagnées d’enfants aux yeux blasés. (…). [l’auteur indique que ces gens ont des provisions de riches : boites hermétiques, bouteilles aux bouchons cachetés]. Le bateau entier était réservé à des cadres du parti et du ministère qui revenaient à Moscou (…) mais à Kazan, les autorités militaires avaient ordonné de prendre à bord des soldats et des civils (…). [L’armée impose donc ces voyageurs importuns malgré la tentative des apparatchiks pour s’y opposer par un coup de fil au ministère]. C’était un spectacle étrange et incroyable que de voir ces soldats, en route pour Stalingrad, se sentant fautifs parce qu’ils dérangeaient des passagers forts de leurs droits. »

N.B. – Vassili Grossman était un correspondant de guerre extrêmement courageux et il a vécu en première ligne tout ce qu’il a écrit.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Sam 24 Mai - 8:45

Bienvenu les drones !




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Lun 26 Mai - 17:24

en peu de mots jorion a résumé l'essentiel !




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Mar 27 Mai - 10:32

Jorion donne des patrons une mauvaise image. Les patrons suent sang et eau pour augmenter le bien-être de leurs ouvriers. Un exemple patent, Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef, et abonné des medias..." Pourquoi est-on devenu un pays de proies et pas de prédateurs?",
a-t-il-dit. Il n'a pas dit "Faites comme moi!".  Il a fait fortune en revendant son réseau de boutiques The Phone House au groupe anglais CarPhone Warehouse qui l'a ensuits cédé à l'américain Best Buy, qui lui-même a liquidé les points de vente français (600 licenciements). Et ce n'est pas tout. Il liquide ensuite Virgin Mobile en le refilant à Numéricable ; et hop! 30 millions d'euros dans la poche! C'est dur, la vie de patron! J'en ai les larmes aux yeux! ( Marianne)
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mar 27 Mai - 10:46

Dommage que ce ne soit pas Gaston qui ait créé Phone House et les 600 emplois qui allaient avec... sur qu'avec lui la chaine de magasin serait encore viable et aurait résister à la concurrence des Darty Boulanger Carrefour et internet.

Prochaine fois Gaston tu penseras à crever les entreprises avant ces salopards de profiteurs de patrons.

Et ta filiale Gaston Mobile comment marche t elle ? ca va tu as des abonnés ? Tu arrives à prendre des parts de marché ?


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mar 27 Mai - 10:52

gaston21 a écrit:Jorion donne des patrons une mauvaise image. Les patrons suent sang et eau pour augmenter le bien-être de leurs ouvriers. Un exemple patent, Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef, et abonné des medias..." Pourquoi est-on devenu un pays de proies et pas de prédateurs?",
a-t-il-dit. Il n'a pas dit "Faites comme moi!".  Il a fait fortune en revendant son réseau de boutiques The Phone House au groupe anglais CarPhone Warehouse qui l'a ensuits cédé à l'américain Best Buy, qui lui-même a liquidé les points de vente français (600 licenciements). Et ce n'est pas tout. Il liquide ensuite Virgin Mobile en le refilant à Numéricable ; et hop! 30 millions d'euros dans la poche! C'est dur, la vie de patron! J'en ai les larmes aux yeux! ( Marianne)


tsss, tsss, jalousie tout cela, ce Monsieur a une famille a nourrir, des enfants a élever, il paye des impots.
Peut etre a t il un ryad a marrakesh qui alimente l'économie locale.
Bref, c'est grace a des gens comme lui que la société fonctionne ! (bien) ^^


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mar 27 Mai - 10:55

Et toi Komyo tu as créé combien d'emplois ?


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Disparition du travail

Message par Dédé 95 le Mar 27 Mai - 11:05

La société The Phone House est une filiale du groupe britannique Carphone Warehouse, créé en 1989 par Charles Dunstone. Ce dernier détient des capitaux dans le groupe Best Buy Europe Group, distributeur d'équipements et de services de téléphonie mobile. The Phone House est donc une des deux sociétés gérées par Best Buy Europe Group ayant investi en France depuis 1996, après avoir connu un réel engouement en Angleterre. En l'espace de dix ans, The Phone House est devenue leader en France avec la vente de dix millions de téléphones portables. En octobre 2011, The Phone House comptait réseau de trois cent quarante magasins, dont soixante-quatre franchises. Le siège social de la société se trouve à Suresnes, dans le département des Hauts-de-Seine. The Phone House vend les produits de tous les opérateurs comme Orange, SFR, Bouygues, Virgin... et de tous les constructeurs (Nokia, Samsung, LG, Sony-Ericsson, etc.). The Phone House propose également un vaste choix d'accessoires, des assurances contre le vol ou la casse, des solutions Internet, des promotions, ou encore, certaines exclusivités. La crise n'a pas épargné la société. Les grands opérateurs de téléphonie mobile ont tendance à se concentrer sur leur propre réseau de distribution. Ainsi, en 2012, Bouygues Télécom a cessé sa collaboration avec The Phone House, tandis qu'Orange, qui représente un quart de son chiffre d'affaires annuel, pourrait faire de même. Cela a conduit l'entreprise à annoncer un plan de près de 250 suppressions de postes et la fermeture de 79 magasins. JDN

C'est la crise Gaston...la crise! Pas pour tout le monde! Ou plutot ils tentent de sauver leur système, ou ce qu'il en reste de viable!

Troubaa moi j'ai créé en 20 ans: 2 + 1 + 2 emplois et j'en ai maintenu une dizaine, je suis dans les normes?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mar 27 Mai - 11:23

troubaa a écrit:Et toi Komyo tu as créé combien d'emplois ?

Au moins un, le mien, je ne voulais pas être a la charge de pole emploi trop longtemps !

Par contre, je peux t assurer que j'ai fait gagner bcp de fric a mon précédent patron !

J'ai défendu les droits des salariés dans ma boite, ça a été violent, mais tous sont bien partis et je peux
t'assurer que cela ne s'est pas fait sans conflit !

J'ai enseigné aussi, dans un domaine d'activité qui me plait.

Et toi tu as défendu les droits de tes semblables, transmis quelque chose a d'autres ?


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mar 27 Mai - 11:29

Bien on a plein d’entrepreneur en herbe sur ce forum.

Moi aussi j'ai été enseignant Komyo, pour des BTS, mais bon je n’avais pas la fibre.... j'ai laissé tombé au bout de 2 ans.

Oui Komyo plusieurs fois même, mais pas la forme que toi... plutôt associative ou amicale mais pas syndicale.


ps : sinon pour rester à l'exemple de Gaston, je ne vois pas où est le problème. Le gars il crée sa boite puis la revend... on est libre quand même.... on ne va pas condamner quelqu'un pour cela... Enfin je ne sais pas je trouve vos réactions étrange.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Mar 27 Mai - 22:10

A ces prix là, oui, on peut vendre! C'est ainsi qu'on en arrive à ce qu'en Grande Bretagne 5 milliardaires possèdent autant que 20 % de la population. C'est vrai que je n'ai pas créé d'emplois, j'avoue que j'en ai même supprimé...A Toulon, les manches de pelle prenaient feu tellement mes gars les manipulaient! J'ai supprimé des postes sans que le volume de travail exécuté en souffre le moins du monde. Vois-tu, troubaa, je ne crois pas être un extrémiste, mais je cherche l'équilibre et la justice.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mer 28 Mai - 7:35

L'automobile de demain ^^

http://www.hemisferiocriativo.com/pesquisa-flycitycopter.php


C'est un peu décalé du sujet. Mais le projet est sympa !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Disparition du travail

Message par hokmah le Mer 28 Mai - 9:46

Face à la raréfaction du travail le droit tente de créer des prés-carrés par le biais de dépôts de brevets et autres labels afin de se les approprier. La vieille pratique de l’exploitation «culturelle» d’une différence : société orale contre société scripturale... dévalorisation de la Parole, suprématie de l’Écrit : montée en puissance du mensonge et des délires procéduriers.
C'est d'abord dans des champs sémantiques qu'on investit des territoires, par fictions juridiques ou autres.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Disparition du travail

Message par loli83 le Mer 28 Mai - 9:51

gaston21 a écrit:A ces prix là, oui, on peut vendre! C'est ainsi qu'on en arrive à ce qu'en Grande Bretagne 5 milliardaires possèdent autant que 20 % de la population. C'est vrai que je n'ai pas créé d'emplois, j'avoue que j'en ai même supprimé...A Toulon, les manches de pelle prenaient feu tellement mes gars les manipulaient! J'ai supprimé des postes sans que le volume de travail exécuté en souffre le moins du monde. Vois-tu, troubaa, je ne crois pas être un extrémiste, mais je cherche l'équilibre et la justice.

est ce que des gens ont été licenciées , du coup ?

si oui , pas étonnant que tu étais mal vu ...
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Mer 28 Mai - 17:24

lola83 a écrit:
gaston21 a écrit:A ces prix là, oui, on peut vendre! C'est ainsi qu'on en arrive à ce qu'en Grande Bretagne 5 milliardaires possèdent autant que 20 % de la population. C'est vrai que je n'ai pas créé d'emplois, j'avoue que j'en ai même supprimé...A Toulon, les manches de pelle prenaient feu tellement mes gars les manipulaient! J'ai supprimé des postes sans que le volume de travail exécuté en souffre le moins du monde. Vois-tu, troubaa, je ne crois pas être un extrémiste, mais je cherche l'équilibre et la justice.

est ce que des gens ont été licenciées , du coup ?

si oui , pas étonnant que tu étais mal vu ...

Non, bien sûr, mais les mutations volontaires, les départs en retraite, et puis aussi les travaux de modernisation faisaient que...Une seule bourreuse-niveleuse, avec son conducteur et son mécanicien, fait le travail de 200 hommes en temps normal. Dans le Midi, le temps que le poseur mette son bleu de travail, la machine a disparu à l'horizon!
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Disparition du travail

Message par loli83 le Mer 28 Mai - 17:45

Bon , c'est le principal
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Jeu 29 Mai - 12:47

hokmah a écrit:Face à la raréfaction du travail le droit tente de créer des prés-carrés par le biais de dépôts de brevets et autres labels afin de se les approprier. La vieille pratique de l’exploitation «culturelle» d’une différence : société orale contre société scripturale... dévalorisation de la Parole, suprématie de l’Écrit : montée en puissance du mensonge et des délires procéduriers.
C'est d'abord dans des champs sémantiques qu'on investit des territoires, par fictions juridiques ou autres.

je suis d'accord avec toi

brevetons les recettes de cuisine !

si la frite la mayo et la crème chantilly avaient été breveté la France serait aussi riche que le qatar ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 

que mac do verse des royalties à la france !


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Jeu 29 Mai - 18:14

troubaa a écrit:
hokmah a écrit:Face à la raréfaction du travail le droit tente de créer des prés-carrés par le biais de dépôts de brevets et autres labels afin de se les approprier. La vieille pratique de l’exploitation «culturelle» d’une différence : société orale contre société scripturale... dévalorisation de la Parole, suprématie de l’Écrit : montée en puissance du mensonge et des délires procéduriers.
C'est d'abord dans des champs sémantiques qu'on investit des territoires, par fictions juridiques ou autres.

je suis d'accord avec toi

brevetons les recettes de cuisine !

si la frite la mayo et la crème chantilly avaient été breveté la France serait aussi riche que le qatar ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 

que mac do verse des royalties à la france !


lol, c'est pas con ! mais comme cette mode du tout juridique est plus américaine que française, je pense qu'ils auraient vite trouvé la parade.
Genre la patate vient des usa ! ^^


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Ven 30 Mai - 23:19

Un vrai projet de gauche : tenir compte de la réalité, par Zébu
27 MAI 2014
Un véritable projet de gauche serait de tenir compte de la réalité.
Sa première observation, sans aveuglement ni oeillères, serait que le capitalisme crée désormais de la richesse sans emplois.
La colonisation du bon vieux temps a été partiellement rangée au magasin des accessoires mais il reste au capitalisme pour créer des richesses, la spéculation et les robots. De travail humain et d’emplois, disons le crûment : il n’a plus que faire.

Corollaires :
Défendre un contrat social fondé sur le travail est voué à l’échec.
Un système de sécurité collective fondé sur le travail est voué à l’échec.
Un système qui redistribue ou ‘met à distance’ les revenus (qui finiront par être réinjectés sous forme de liquidités dans le même système) est voué à l’échec parce que l’emploi disparaissant, les revenus qui en dépendent disparaissent eux aussi.

L’incompréhension de cette nouvelle donne par les syndicats et les partis de gauche les a conduits sur la voie de garage où nous les voyons aujourd’hui.

Interdisons à nouveau la spéculation pour que les richesses créées ne finissent pas dans les poches de prédateurs. Taxons les robots pour qu’ils ne travaillent pas seulement au bénéfice des détenteurs d’anciennes richesses accumulées et d’une poignée de sociopathes accros du pouvoir et de la domination. Il faudra bâtir une nouvelle sécurité collective qui ne soit plus fondée sur l’emploi mais sur la création d’activités socialement utiles, quelle que soit leur valeur marchande, quel que soit le chiffre qu’elles représentent à l’échelle planèticide du PIB.

Il faut pour cela aussi refonder le système politique, aujourd’hui ancré aux mêmes prémisses obsolètes de prix marchands et de PIB, et instituer une perspective innovante, en phase avec la survie harmonieuse de l’espèce humaine sur le long terme.

C’était là le sens de l’appel lancé par ses grands anciens à recréer un CNR (*) pour les temps qui sont les nôtres. Il ne lui manquait qu’un coup de Ripolin et nos propres manches retroussées !

================================
(*) Aujourd’hui 71e anniversaire de la création du Comité National de la Résistance.

http://www.pauljorion.com/blog/?p=65418


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Sam 31 Mai - 10:33

Jeudi soir, "Envoyé spécial" sur France 2. Au Brésil, élevage de millions de poulets gavés aux antibiotiques pour grossir plus vite (chacun sait que les antibiotiques à haute dose font grossir); céréales et soja OGM cultivés dans d'immenses domaines adjacents; conditionnement sur place complètement automatisé. Tout ça certainement propriété d'un mec cossu ou d'un fonds de pension... Et la population autochtone en train de crever aux bordures! Patience, on y arrive! Mon vieux père Adrien avait 6 vaches et on vivait à six! Très bientôt la ferme à 1000 vaches! La vache? Une simple machine de production! Les vaches de mon père avaient des noms; je me souviens encore de la Marguerite!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mar 19 Aoû - 7:28

MM. Hollande & Gattaz : Pourquoi ne pas parler du travail et de l’emploi tels qu’ils sont et non tels qu’ils devraient être ?
18 AOÛT 2014 par PAUL JORION | Print MM. Hollande & Gattaz : Pourquoi ne pas parler du travail et de l’emploi tels qu’ils sont et non tels qu’ils devraient être ?
Messieurs Hollande et Gattaz,

Maintenant que la série C’est pas du boulot ! (voir ci-dessous) est achevée sur ventscontraires.net, et que le Medef hésite à sortir ses 10 propositions, pourquoi ne pas mettre à plat la situation du travail et de l’emploi tels qu’ils sont et non tels qu’ils devraient être ?

Vous continuez à dire, je le crains : « Que les entreprises créent de l’emploi et que les chercheurs d’emploi en trouvent ! ».

Comme si le travail et l’emploi n’étaient pas devenus aujourd’hui, avec le progrès de la machine : avec la robotisation des tâches manuelles et la logicièlisation des tâches intellectuelles, des espèces en voie de disparition !

Comme si la question du travail et de l’emploi n’était pas devenue un problème de société !

Comme si l’on était encore en 1929 !

Pourquoi 1929 ? parce que c’est l’année suivante que John Maynard Keynes, dans Les alternatives économiques de nos petits-enfants, nous lance un avertissement solennel :

Nous souffrons d’une nouvelle maladie dont certains de mes lecteurs n’auront pas même encore entendu mentionner le nom, mais dont ils entendront abondamment parler dans les années qui viennent – à savoir le chômage technologique. Ce qui veut dire le chômage dû au fait que nous découvrons des moyens d’économiser l’utilisation du travail à un rythme plus rapide que celui auquel nous parvenons à trouver au travail de nouveaux débouchés.

1930 ! Rendez-vous compte : il y a quatre-vingt quatre ans ! Et nous continuons à faire comme si la question ne se posait pas ! Allo-o ?!

Espérant que vous aurez à coeur de penser à l’avenir de ceux, en voie d’extinction, qui touchent encore des salaires et envisagerez la mise à plat indispensable et urgente de la question du travail et de l’emploi,

Je vous prie de croire, MM. Hollande & Gattaz, à l’expression de mes sentiments distingués.

Paul Jorion


C’est pas du boulot

(I) « Nous nous débarrassons du travail de manière massive »
(II) « La personne remplacée par une machine n’en profite absolument pas »
(III) « Les machines pourraient financer une allocation universelle »
(IV) « Pas de décroissance sans remise en question de la propriété privée »
(V) « Peut-on sortir d’un modèle économique fondé sur la croissance ? »
(VI) « Les Luddites avaient compris la réalité du développement technologique »
(VII) « Reconstituer la planète, c’est du travail… et de l’emploi »


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mar 19 Aoû - 12:50

Qu'est ce qu'il est con ce Jorion.... et en plus ça rime ¨¨¨¨¨
Parfois tu as de très bon copier/coller (je pense au dernier sur la dernière guerre en Irak.. c’était une très belle analyse...) parfois c'est étrange.

Mais bon Jorion comme Sannat c'est le zinc du café du commerce.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Mar 19 Aoû - 13:15

troubaa a écrit:Qu'est ce qu'il est con ce Jorion.... et en plus ça rime ¨¨¨¨¨
Parfois tu as de très bon copier/coller (je pense au dernier sur la dernière guerre en Irak.. c’était une très belle analyse...) parfois c'est étrange.

Mais bon Jorion comme Sannat c'est le zinc du café du commerce.



Si on est dans celui qui le dit y est, tu as raison !

Je ne suis pas d accord avec tout jorion, mais si il y a bien quelque chose que l'on ne puisse lui retirer c'est la pertinence de ses analyses.
C'est d'ailleurs un des rares qui ai décrit la crise des subprimes avant qu'elle ne se déclenche.
tu aurais dis quoi a l'époque, la meme chose ?

quant a sannat, il a de l'humour et bcp de bon sens et personnellement ca me convient !  Very Happy


Dernière édition par komyo le Mar 19 Aoû - 21:26, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Mar 19 Aoû - 17:24

Il est bien évident, et je l'ai toujours dit; il n'y a plus assez de travail pour tout le monde! Et tant mieux!  La mécanisation et la robotisation font que le volume de travail a diminué d'un facteur X et que ça continuera. J'ai lu dernièrement que 80 à 90 % du travail pouvait être robotisé. Je pense d'ailleurs que le soin que prennent nos dirigeants à exiger des études ou des formations de plus en plus longues est un moyen caché de diminuer le nombre des potentiels demandeurs d'emploi. Quatre ans de formation pour dames-pipi! Et formation interdite aux hommes! Et voilà ce qu'on appelle l'égalité hommes-femmes! Je suis outré par une telle injustice!

http://www.bilboquet-magazine.fr/une-ecole-privee-pour-dames-pipi-ouvre-ses-portes-a-paris/

Seulement voilà; avoir un grand nombre de chômeurs permet de tirer les salaires vers le bas! Sauf ceux des patrons!

Il faudrait une réorganisation dirigiste du temps de travail, avec diminution progressive et un nouveau mode de vie, pas forcément plus clinquant, mais empreint de sagesse et de modération.
On en est loin avec nos socialistes de salon!
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mar 19 Aoû - 17:36



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Disparition du travail

Message par komyo le Dim 24 Aoû - 19:04



Bon c'est en anglais, mais assez compréhensible avec la video pour ceux qui ne comprennent pas !

Je sais que je me répète mais quelque part, cela pose de sacrés problèmes au niveau social et économique. Si cette tendance se confirme des millions de gens vont se retrouver sans emploi. Or ces machine une fois qu'elles ont remplacé des humains ne cotisent en rien. Elle améliore juste la productivité et donc le rendement du capital, dis autrement certains vont devenir toujours plus riches et d'autres vont s enfoncer dans la misère. il faudrait que les gains de productivité obtenu soient partagés avec ceux qui ont perdu leur travail et ainsi profitent a tous !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Invité
Invité

Re: Disparition du travail

Message par Invité le Lun 25 Aoû - 15:31

komyo a écrit:Je sais que je me répète mais quelque part, cela pose de sacrés problèmes au niveau social et économique. Si cette tendance se confirme des millions de gens vont se retrouver sans emploi. Or ces machine une fois qu'elles ont remplacé des humains ne cotisent en rien. Elle améliore juste la productivité et donc le rendement du capital, dis autrement certains vont devenir toujours plus riches et d'autres vont s enfoncer dans la misère. il faudrait que les gains de productivité obtenu soient partagés avec ceux qui ont perdu leur travail et ainsi profitent a tous !
Je ne suis pas d'accord. Dans l'absolu (je sais bien que ce n'est pas ce qui se passe actuellement), je trouve ça très bien que des robots puissent remplacer les humains, notamment pour les tâches ingrates, tu sais, tous ces boulots aliénants dont personne ne voudrait si les gens avaient le choix.

D'ailleurs c'est toujours pareil : d'un côté personne ne veut remplir les emplois ingrats (c'est-à-dire au bas-mot 80% des emplois), et de l'autre, on ne cherche qu'à créer des emplois. C'est absurde. Et j'ajoute que la création d'emploi permanente n'est nécessaire que dans l'optique de la croissance permanente.

Conclusion : arrêtons de créer des emplois ! Dans une optique de décroissance raisonnable (éventuellement accompagnée du salaire universel), tout le monde serait très content que des machines fassent le sale boulot à notre place. Si le destin de l'humanité c'est de travailler toujours plus, autant mettre la Traviata et allumer le gaz tout de suite.

Le sens de l'histoire, me semble-t-il, c'est plutôt que la technologie permette à l'homme de s'émanciper des tâches ingrates, de façon à ce que le minimum décent de confort matériel soit possible en ne travaillant que quelques heures par semaines (une dizaine d'heures maximum). Ça dégagerait d'autant plus de temps pour l'art, la philosophie, la famille, le sport etc., bref, pour que la créativité de chacun puisse s'exprimer à plein, dans une société plus épanouie, moins aliénée par la simple survie.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Disparition du travail

Message par loli83 le Lun 25 Aoû - 15:44

cheers ! tout à fait d'accord Satori !
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Lun 25 Aoû - 16:07

pour une fois moi aussi !


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Disparition du travail

Message par hokmah le Mar 26 Aoû - 4:48



_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: Disparition du travail

Message par Tibouc le Mar 26 Aoû - 6:39

Ah m**de ! Moi aussi !!! affraid


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: Disparition du travail

Message par gaston21 le Mar 26 Aoû - 10:45

Mais bien sûr que tout le monde est d'accord! Mais est-ce-que ça se passe comme ça? Non! La robotisation du travail permet la suppression de main d'oeuvre et surtout, en même temps, la plupart du temps, l'augmentation des profits des détenteurs de capitaux. Regardez comment réagit la Bourse.
Si tant de jeunes et de séniors sont au chômage, c'est en bonne partie due à cette automatisation. Elle est souhaitable et nécessaire, mais il faudrait qu'elle s'accompagne de mesures sociales fortes. Ce n'est pas le cas. Ecoutez donc les cris déchirants des patrons qui voudraient revenir aux...48 heures ( avec les HS!). Les dividendes ne sont pas encore assez élevés!
avatar
Invité
Invité

Re: Disparition du travail

Message par Invité le Mar 26 Aoû - 11:05

moi aussi y en être d'accord !

Avec un bémol: la pluspart des gens ne sont pas encore murs pour occuper leurs loisirs intelligemment. (Je vais me faire trucider) Mais tant qu'ils n'ont pas de temps libre, ils ne peuvent pas apprendre à l'occuper, donc ce n'est certainement pas un argument.

"Certains" ont intérêt à maintenir les gens occupés avec du boulot, des soucis et des distractions abêtissantes, de l'alcool et autres jeux vidéos. Ça les empêche de réfléchir...
avatar
Invité
Invité

Re: Disparition du travail

Message par Invité le Mar 26 Aoû - 11:53

Leela a écrit:moi aussi y en être d'accord !

Avec un bémol: la pluspart des gens ne sont pas encore murs pour occuper leurs loisirs intelligemment.  (Je vais me faire trucider)  Mais tant qu'ils n'ont pas de temps libre, ils ne peuvent pas apprendre à l'occuper, donc ce n'est certainement pas un argument.

"Certains" ont intérêt à maintenir les gens occupés avec du boulot, des soucis et des distractions abêtissantes, de l'alcool et autres jeux vidéos.   Ça les empêche de réfléchir...
Il y a eu un sondage intéressant à ce sujet, c'était une double question à propos du salaire universel. La première question qui était posée aux gens était : « si vous n'aviez pas besoin de travailler pour vivre (grâce au salaire universel), est-ce que vous continueriez à être actif d'une façon ou d'une autre (continuer son métier, se mettre à son compte, s'investir dans une asso, faire de l'art, du bénévolat, etc.) ? » 80% des sondés ont répondu « oui ».

La seconde question posée au même panel de sondés : « si les gens n'avaient pas besoin de travailler pour vivre (grâce au salaire universel), est-ce que vous pensez qu'ils continueraient à être actif d'une façon ou d'une autre ? » 80% des sondés ont répondu... « non » ! Laughing

Autrement dit, pour soi-même on se dit qu'on ferait quelque chose, qu'on ne resterait pas toute la journée affalé dans son canapé. Mais pour les autres, on pense le contraire... Paradoxal n'est-ce pas ?

troubaa a écrit:pour une fois moi aussi !
Alors là tu m'étonnes ! Laughing  Comme quoi, il ne faut jamais désespérer... Tu réalises que ce que je dis est inenvisageable dans une optique de croissance (économique) perpétuelle ?
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: Disparition du travail

Message par troubaa le Mar 26 Aoû - 13:49

Satori a écrit:
troubaa a écrit:pour une fois moi aussi !
Alors là tu m'étonnes ! Laughing  Comme quoi, il ne faut jamais désespérer... Tu réalises que ce que je dis est inenvisageable dans une optique de croissance (économique) perpétuelle ?

ha non c'est ce que tu n'as pas compris.... c'est envisageable uniquement dans le cas d'une croissance permanente.
Sinon tes robots tu croies qu'ils vont apparaître par la voie du saint esprit :  "Et le 8iem jour dieu créa les robots travailleurs...." Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Et il y aura obligatoirement un transfert de la richesse produite vers la population.
Au lieu de travailler 8h a 10 euros de l’heure pour réaliser une tache je n'aurais qu'à travailler une heure à 100 euros de l'heure pour surveiller le robot / l'entretenir, le construire etc... ou simplement le regarder

Sinon si les gens sont des miséreux le robot ne servira à rien car personne ne pourra acheter ce qu'il a produit. donc cette hypothèse est totalement absurde.

Autre possibilité : cela sonnera le glas de la monnaie d'échange, car ce que produira le robot sera gratuit.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill

Contenu sponsorisé

Re: Disparition du travail

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 4:48