LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


La dette et votre épargne

Partagez
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Jeu 30 Oct - 8:23

Bof tout va bien, c'est la FED qui vous le dit!
La Fed met fin aux rachats d’actifs qui dopaient les marchés depuis 2008. L’annonce ne provoque pas de perturbations majeures sur les marchés.
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0203899119380-virage-reussi-pour-la-fed-qui-evite-la-panique-financiere-1058902.php?sC3hTLx5qmE9rL5c.99
Le compteur de la dette à ralenti, si, si, tenez regardez bien, rien que pour la France car je n'ose pas vous mettre le compteur des US ou mondial, vous paniqueriez !



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: La dette et votre épargne

Message par gaston21 le Jeu 30 Oct - 10:38

En regardant le docu. "Capitalisme" jeudi soir sur ARTE, très instructif, avec le combat des thèses Keynes/Hayek, je réfléchissais à ceci. La politique européenne nous oblige à quémander aux banques l'argent nécessaire avant d'entreprendre quoi que ce soit. A la rigueur, la BCE crée un peu d'argent mais en le comptabilisant en dette et en le "refilant" aux banques pour qu'elles prélèvent leur pourcentage, comme pour les macs...Pas d'argent, pas de boulot, et des chômeurs en plus! C'est le travail qui crée l'argent, ce n'est pas l'argent qui doit créer le travail! On marche vraiment sur la tête, car seul le travail peut créer de l'argent, et non l'inverse! L'essor des grands pays n'a pu se faire qu'autant que ceux-ci ont créé leur propre monnaie, de rien, pour lancer leur développement. La Chine, par exemple, a-t-elle emprunté de l'argent aux banques pour devenir ce qu'elle est devenue? On nous "bourre le mou" en nous répétant que nous sommes responsables de la stagnation de notre économie et de nos dettes. Ce n'est pas vrai! L'erreur tragique pour nous, c'est l'accord Giscard-Pompidou de 1973 qui nous a castré de toute possibilité d'être notre propre créateur de monnaie. Ca a été le début de la fin de nos Trente Glorieuses! Mais voilà, nous sommes conditionnés par les affirmations fausses et répétées de nos prétendus experts financiers qui eux aussi ont été auparavant intoxiqués. Les plus instruits ne sont pas toujours les plus intelligents! On crève d'avoir soumis la possibilité de travail au pouvoir cynique de l'argent!
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Jeu 30 Oct - 12:10

+2


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9119
Localisation : vallée du vent

Re: La dette et votre épargne

Message par dan 26 le Jeu 30 Oct - 12:22

gaston21 a écrit:En regardant le docu. "Capitalisme" jeudi soir sur ARTE, très instructif, avec le combat des thèses Keynes/Hayek, je réfléchissais à ceci. La politique européenne nous oblige à quémander aux banques l'argent nécessaire avant d'entreprendre quoi que ce soit. A la rigueur, la BCE crée un peu d'argent mais en le comptabilisant en dette et en le "refilant" aux banques pour qu'elles prélèvent leur pourcentage, comme pour les macs...Pas d'argent, pas de boulot, et des chômeurs en plus! C'est le travail qui crée l'argent, ce n'est pas l'argent qui doit créer le travail! On marche vraiment sur la tête, car seul le travail peut créer de l'argent, et non l'inverse! L'essor des grands pays n'a pu se faire qu'autant que ceux-ci ont créé leur propre monnaie, de rien, pour lancer leur développement. La Chine, par exemple, a-t-elle emprunté de l'argent aux banques pour devenir ce qu'elle est devenue? On nous "bourre le mou" en nous répétant que nous sommes responsables de la stagnation de notre économie et de nos dettes. Ce n'est pas vrai! L'erreur tragique pour nous, c'est l'accord Giscard-Pompidou de 1973 qui nous a castré de toute possibilité d'être notre propre créateur de monnaie. Ca a été le début de la fin de nos Trente Glorieuses! Mais voilà, nous sommes conditionnés par les affirmations fausses et répétées de nos prétendus experts financiers qui eux aussi ont été auparavant intoxiqués. Les plus instruits ne sont pas toujours les plus intelligents! On crève d'avoir soumis la possibilité de travail au pouvoir cynique de l'argent!
on a beau le tourner comme l'on veut, la première et la principale erreur est de vivre au dessus de ses moyens, c'est ce que fait la France depuis plus de 30 ans .
Le reste n'est que détail , par rapport à la cause principale .
La dette est le cumul, des pertes que nous faisons toutes les années . Au lieu de prêter avec nos réserves, nous dépendons des banques avec nos pertes récurrentes qui s'additionnent

La chine n'a pas emprunté car elle a toujours eu des budgets excédentaires, à ce jour elle rentre  3 milliards de résultat bénéficiaire par jour .
Créer sa propre monnaie, en étant dépensier, c'est créer une monnaie totalement instable .
C'est sur nous sommes devant deux théories différentes , les paniers percés, et la gestion en bon père de famille . Effacer la dette c'est donner une prime à la médiocrité , au dépends des prévoyants .
La fable de la cigale est la fourmi est un bon exemple . "Alors crevez maintenant "!!!!

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Jeu 30 Oct - 12:49

Bah oui mais la Chine est un pays "communiste"!  Siffle
C'est bien TOI, DAN, qui participe de cette création de dette en prétant de l'argent public (collectivités locales), à certains commerces qui ont été content de "TON" cadeau, et puis qui ferment boutique!
Alors crevons ensemble...pour ton plus grand bien.
C'est ton système que j'attaque, pas toi!

Allez encore un de tes mensonge:
La chine n'a pas emprunté car elle a toujours eu des budgets excédentaires, à ce jour elle rentre 3 milliards de résultat bénéficiaire par jour .
Bah non!
L'endettement de la deuxième économie de la planète a battu un record fin juin, atteignant un niveau très élevé pour un pays émergent.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/07/21/20002-20140721ARTFIG00337-la-dette-chinoise-progresse-avec-une-rapidite-inquietante.php


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: La dette et votre épargne

Message par Le Repteux le Jeu 30 Oct - 16:33

Dan a écrit:la première et la principale erreur est de vivre au dessus de ses moyens, c'est ce que fait la France depuis plus de 30 ans.
Ceux qui vivent le plus au-dessus de leurs moyens, ce sont les USA, mais tous les pays développés le font, alors pourquoi la France ne le ferait-elle pas dans ce cas?


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9119
Localisation : vallée du vent

Re: La dette et votre épargne

Message par dan 26 le Jeu 30 Oct - 17:27

Le Repteux a écrit:

Ceux qui vivent le plus au-dessus de leurs moyens, ce sont les USA, mais tous les pays développés le font, alors pourquoi la France ne le ferait-elle pas dans ce cas?
Parce que c'est totalement anti économique . Quel est le particulier, l'entreprise, qui peut se permettre de vivre 30 ans au dessus de ses moyens , sans etre en faillite et perdre tout ses biens ?
Certains volent tuent, et ne sont pas pris, pourquoi pas moi, si l'on raisonne comme cela !!!!
amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: La dette et votre épargne

Message par Invité le Jeu 30 Oct - 17:40

Le Repteux a écrit:Ceux qui vivent le plus au-dessus de leurs moyens, ce sont les USA, mais tous les pays développés le font, alors pourquoi la France ne le ferait-elle pas dans ce cas?
tout le monde vit au-dessus de ses moyens, à partir du moment où il a emprunté de l'argent pour acheter...  C'est le système économique qui veut cela: les intérêts qu'ils paye après alimente les banques...  De plus, cela alimente aussi la société de consommation, la fameuse "croissante" soit disant si indispensable.

On a le gouvernement qu'on mérite... Wink
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9119
Localisation : vallée du vent

Re: La dette et votre épargne

Message par dan 26 le Jeu 30 Oct - 18:01

[quote]
Leela a écrit:
tout le monde vit au-dessus de ses moyens, à partir du moment où il a emprunté de l'argent pour acheter...  
Vivre au dessus de ses moyens ce n'est pas ne pas emprunter , mais calculer sa capacité de rembourser . Ce que font  toutes les banques pour les particuliers et les entreprises .

C'est le système économique qui veut cela: les intérêts qu'ils paye après alimente les banques...  De plus, cela alimente aussi la société de consommation, la fameuse "croissante" soit disant si indispensable.
Un emprunt doit être accepté, accordé  en fonction de sa capacité à rembourser .

On a le gouvernement qu'on mérite...
Et le pays que l'on fait, quoique l'on fasse il y a toujours des corporatismes contre .
Il nous faut des radicaux pas des c ........m ..........comme Hollandouille
Amicalement
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: La dette et votre épargne

Message par Le Repteux le Jeu 30 Oct - 18:16

dan 26 a écrit:
Le Repteux a écrit:Ceux qui vivent le plus au-dessus de leurs moyens, ce sont les USA, mais tous les pays développés le font, alors pourquoi la France ne le ferait-elle pas dans ce cas?
Parce que c'est totalement anti économique . Quel est le particulier, l'entreprise, qui peut se permettre de vivre 30 ans au dessus de ses moyens , sans être en faillite et perdre tout ses biens ?
Certains volent tuent, et ne sont pas pris, pourquoi pas moi, si l'on raisonne comme cela !!!!
amicalement
Les états agissent ainsi pour demeurer concurrentiels, pour attirer les investissements, pour favoriser les exportations, pour augmenter leur chiffre d'affaires, etc. Un état qui ne le ferait pas serait aussitôt défavorisé. Il n'y a pas de solution miracle, mais d'après moi, une entente entre eux pour diminuer cette concurrence pourrait aider à diminuer la croissance artificielle qu'elle crée.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9119
Localisation : vallée du vent

Re: La dette et votre épargne

Message par dan 26 le Jeu 30 Oct - 18:37

Le Repteux a écrit:

Les états agissent ainsi pour demeurer concurrentiels, pour attirer les investissements, pour favoriser les exportations, pour augmenter leur chiffre d'affaires, etc. Un état qui ne le ferait pas serait aussitôt défavorisé.
Je suis d'accord mais toujours à la hauteur de ses moyens, cela ne peux marcher autrement .
amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Jeu 30 Oct - 18:42

Ban a écrit:Et le pays que l'on fait, quoique l'on fasse il y a toujours des corporatismes contre .
Il nous faut des radicaux pas des c ........m ..........comme Hollandouille
Oui il y a des corporatisme, les membres des CCI en sont l'exemple typique.
Comme si on savait pas que tu fais la propagande de l'aile droite du FN!
Raconte nous ton service militaire, qu'on rigole un peu, un an dans les paras rue St Dominique à Paris ? Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: La dette et votre épargne

Message par Le Repteux le Jeu 30 Oct - 20:39

Et il y en a qui se glorifient de s'être entraînés à tuer des gens, pfffff...


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9119
Localisation : vallée du vent

Re: La dette et votre épargne

Message par dan 26 le Jeu 30 Oct - 22:17

Le Repteux a écrit:Et il y en a qui se glorifient de s'être entraînés à tuer des gens, pfffff...
C'est vrai que si en 1945, personne n'était venu nous libérer , après s'être entrainé cela aurait été mieux!!!!,
Il leur aurait eté plus facile , et efficace de dire à l'occupant "quittez ce pays " !!! Laughing Laughing Laughing
Face aux fous de dieu, il faut aller les voir et dire "aimons nous les uns les autres " Laughing Laughing Laughing Ils comprendront je pense !!!
devant la folie une seule chose compte , aller embrasser les fous
Amicalement
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Jeu 30 Oct - 22:58

troubaa a écrit:information honnête ?.... non du tout tu te nourris d'information TRES partisane qui ne recherche jamais l'analyse mais toujours le dénigrement.

Je retiens que face aux faits que je t'ai exposé tu n'as rien à redire et à contredire,. Tu te contentes d'un dénigrement de posture.....
De quel  Information honnete parles tu donc ? de ceux qui ne se donnent meme pas la peine de t'exposer les faits pour mieux t'entuber (faut appeler un chat un chat... )

Je ne dis pas que tout va bien madame la marquise mais que c'est un pas en avant. Aucun de tes gourous que tu vénères tant n’évoque cette possibilité. Faut vraiment être aveuglé par l'information que tu ingurgites pour oser parler d'information honnête.

encore quelques faits et chiffres d'un guru ne cherchant qu'a masquer les véritables informations ^^



L’info de la BCE qui démontre que les banques vont mal



Dimanche dernier la Banque Centrale Européenne a donc rendu son verdict sur les stress tests qu’elle mène depuis plusieurs mois, et cette fois plusieurs banques manquent l’examen. Les précédents stress tests menés en 2009 et 2011 avaient sérieusement entamé la crédibilité de la BCE en ne détectant rien du tout (les banques irlandaises avaient obtenu un satisfecit avant de faire faillite quelques mois plus tard, idem pour Dexia). Cette fois 25 banques échouent, sur 130 contrôlées au total, ce qui n’est pas rien.

Faut-il pour autant prendre ces tests au sérieux, comme s’empressent de le faire les grands médias ? Pas vraiment. Déjà parce que cette liste ne compte que des banques de seconde catégorie, des banques chypriotes et grecques (pour lesquelles il n’y a nul besoin de réaliser des tests pour savoir qu’elles sont en faillite), ainsi que des banques italiennes. Les seuls établissements importants sont Dexia et Monte dei Paschi, dont les difficultés sont connues depuis longtemps. Aucune grosse banque systémique européenne ne figure parmi les recalés, et pour cause, la chute de l’une d’entre elles provoquerait une crise destructrice (on l’a vu avec Lehman Brothers) ! La BCE s’est limitée à désigner quelques petits canards boiteux de façon à rassurer les marchés.

Il n’y a pas non plus de quoi être rassuré lorsque l’on regarde, justement, les scénarios "noirs" retenus par la BCE pour les différents pays européens : une baisse des prix de l’immobilier de l’ordre de 20% ainsi qu’une baisse du même niveau des indices boursiers (seulement !), un taux de chômage à peine plus élevé que le taux actuel (12,2% en France contre 10,9 aujourd’hui, 27,1% en Espagne contre 23,2 aujourd’hui, 14,4% en Italie contre 12,2 aujourd’hui), une déflation limitée (-0,3% en France, +0,6% en Italie), une hausse des taux d’intérêt inférieur à ce qu’on déjà vécu certains pays (5,8% pour l’Italie alors qu’elle a été à 7,4%, 5,6% en Espagne alors qu’elle a été à 7,6%), et enfin une "récession" plus que limitée (-1,1% pour la France, -1,6% pour l’Italie, -1,0% pour l’Espagne). Ce dernier chiffre évoque plus une poursuite du ralentissement actuel qu’une véritable crise, ces scénarios manquent singulièrement de stress !

On notera également que le principal risque a été oublié : la dette souveraine. Un pays ne peut pas faire faillite comme chacun sait (sauf la Grèce, sauf Chypre… pour l’instant). Il ne faut pas se fâcher avec les grandes banques ni avec les Etats, la BCE est vraiment bien élevée.

Et puis, deux jours plus tard, comme par inadvertance, la BCE publie un chiffre qui aurait du faire l’effet d’une bombe mais ne sera finalement pas repris dans les médias : les banques européennes ont 880 milliards d’euros de créances douteuses (c’est-à-dire en retard de paiement depuis au moins 90 jours), et ce chiffre représente 4% de leur bilan. 4% ça ne paraît pas beaucoup, mais cela correspond à leur effet de levier moyen, c'est-à-dire le rapport entre leurs fonds propres et leurs engagements, le total de leur bilan, le levier "brut", sans pondération des risques (par exemple pour BNP Paribas : 1800 milliards d’actif total pour 72 milliards de fonds propres, soit 72/1800=0,04 donc 4%, Deutsche Bank est à 3,1%, Société Générale à 3,3%, ING Bank à 4,6%).

Le chiffre de 4% est dans la moyenne de l’effet de levier des banques en Europe. Alors même si ces créances ne sont pas perdues en totalité (les paiements peuvent reprendre, la banque peut saisir l’actif du créancier pour le revendre), on découvre tout de même que les créances douteuses des banques européennes sont au même niveau que leurs fonds propres… Autrement dit, elles sont virtuellement en faillite. Merci à la BCE pour cette info !


http://www.express.be/business/fr/economy/les-obligations-souveraines-dernier-rempart-avant-leffondrement/208883.htm


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: La dette et votre épargne

Message par troubaa le Ven 31 Oct - 8:25

gaston21 a écrit:L'erreur tragique pour nous, c'est l'accord Giscard-Pompidou de 1973 qui nous a castré de toute possibilité d'être notre propre créateur de monnaie. Ca a été le début de la fin de nos Trente Glorieuses! Mais voilà, nous sommes conditionnés par les affirmations fausses et répétées de nos prétendus experts financiers qui eux aussi ont été auparavant intoxiqués. Les plus instruits ne sont pas toujours les plus intelligents!
Bien sur nos prétendus experts financiers en savent moins que toi Gaston... Faut proposer ta candidature au ministère de l'èconomie...

Je ne savais pas que la fin des 30 glorieuses provenait de cette loi de 1973... Moi qui croyait betement que c'était a cause de la fin des accords de bretton qoods et du premier choc pétrolier...

Juste comme cela en passant : La loi de 1973 ne nous a jamais empéché d'etre notre propre créateur de monnaie ni en france ni en Europe.
Mais bon tu as du lire un jour sur agoravox que c'etait la cause de tous nos malheurs...


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Ven 31 Oct - 12:18

En fait lisant Gaston et te lisant, je me disais que c'est probablement la conjugaison de plusieurs facteurs qui se recoupent.
Le choc pétrolier, l'ouverture progressive des marchés avec la délocalisation qui s'en est ensuivi et notre perte de compétitivité.

Dit autrement, pour tourner le système n'a pu fonctionner qu'a la dette, achat de pétrole et de matière première avec des bons du trésor, prêt au ménages pour stimuler la croissance et les achats.
Le phénomène s'amplifiant, il va de soi que ceux qui prêtent s'y retrouve via les intérêts qu'ils demandent en cela je pense que le capital a déjà du etre remboursé plusieurs fois, un audit sérieux permettrait d'y voir plus clair !

C'est assez bien pensé de la part de la fed d'ailleurs, au passage comme pour la banque de france, ce sont des intérêts privés qui sont
aux commandes. Si l'on y réfléchit, d'un coté ils payent les fournisseurs en monnaie de singe et de l'autre il prennent des intérêts sur l'argent émis !
Quelqu'un de vraiment intelligent dirait qu'ils vivent au dessus de leurs moyens...! ^^
Mais comme il y a bcp de gogos qui n'ont pas compris le mécanisme et qui accusent les gens endettés par le système d'être des profiteurs (sacrée blague), pourquoi se gêner...!


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Ven 31 Oct - 15:05

Troubaa a écrit:Je ne savais pas que la fin des 30 glorieuses provenait de cette loi de 1973... Moi qui croyait betement que c'était a cause de la fin des accords de bretton qoods et du premier choc pétrolier...
En effet, en 1973, la loi dite Pompidou-Giscard-Rotschild a modifié les statuts de la Banque de France, en statuant que "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la banque de France".Art.25
En 1944, les accords de Bretton Woods avaient mis en place un système de changes fixes entre les mon­naies et l’or ou le dollar, la clé de v0ûte du système étant la pos­si­bilité de convertir, selon une parité fixe, le dollar en or (35$ l’once d’or). Cependant, à partir des années 1960, ce système butte sur les déficits exté­rieurs des États-​​Unis qui importent plus qu’ils n’exportent et financent la dif­fé­rence par création moné­taire. La quantité d’« euro­dollars » (des dollars détenus par des agents ne résidant pas aux États-​​Unis) en cir­cu­lation dans le monde se déve­loppe rapi­dement, d’autant plus que des banques situées hors des Etats-​​Unis (en Europe notamment) se mettent à accorder des crédits en dollars. Les réserves d’or de la Fed (la banque cen­trale des États-​​Unis) deviennent mani­fes­tement insuf­fi­santes pour convertir les dollars en res­pectant la parité officielle.
Sup­pression de la conver­ti­bilité en or du dollar en 1971. Les taux de change des mon­naies ne sont plus fixes à partir de 1973.

Donc en France c'est bien Giscard-Pompidou-Rotchild, qui ne faisaient que se plier au système mondialiste en construction! Pour moi au stade ultime, celui de l'impérialisme économique!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: La dette et votre épargne

Message par troubaa le Ven 31 Oct - 16:46

Comprends tu ce que tu copie/coller (qui a mopn avis sont 2 copier/coller distinct) dédé ?
J'en doute vu ton commentaire.

On va reprendre ta citation :
la loi dite Pompidou-Giscard-Rotschild a modifié les statuts de la Banque de France, en statuant que "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la banque de France".Art.25

Ce qui veut dire dédé ?


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Ven 31 Oct - 17:15

Ce qui veut dire que l'état ne peut obtenir des "liquidités" que par l'intermédiaire de banques privées et donc avec intéret!
Sur 2000 M de dettes, 1100 sont liès aux intérets, t'es d'accord ou pas?

J'EDIT:
L'idée sous-jacente est de se dire que si la France n'avait pas payé d'intérêt sur sa dette, comme cela était techniquement possible avant 1973, alors la dette de la France ne serait "que" de 700 milliards d'euros ! Et indirectement donc, que les 1100 milliards d'intérêt versés par l'Etat depuis 1973 (donc par le contribuable) ont servi à enrichir "les banquiers".
Graphiquement, on voit que la "rupture" semble avoir lieux autour de 1973, et une envie soudaine nous prend donc d'accuser cette fameuse loi française Giscard-Pompidou-Rotschild. Mais 1973, coïncide aussi "comme par hasard" avec la fin du système monétaire de Bretton Woods, le premier choc pétrolier et la naissance du footballeur Johan Micoud ! Et le premier point à une importance cruciale...
Tu vois je te donne des contre-arguments.
Excuse moi de m'etre servi de l'italique!
http://www.captaineconomics.fr/-loi-1973-giscard-pompidou-rotschild-dette-publique-france-etienne-chouard


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: La dette et votre épargne

Message par troubaa le Ven 31 Oct - 17:48

Merdum dédé lit tes liens ! tu te tires une balle dans le pieds !
Il expose cette analyse pour démontrer qu'elle est fausse ! C'est l'intro que tu copies pas le développement !

Ce gars démolie chouard, Mélanchon, Lepen and co et les théories fumeuses concernant ces lois. Théorie basées sur de pauvres analyses graphiques et ne prenant pas en compte d'autres faits nettement plus important que cette loi.

Je cite toujours ton lien (C'est un peu long mais clairement expliqué....)

En effet, entre 1945 et 1971, la forte régulation financière, "grâce" entre autre aux accords Bretton Woods et à la faible ouverture internationale de l'époque, a permis une forte diminution de la dette dans les pays développés. En effet, à cette époque, la "répression financière", concept introduit dans les travaux de Shaw et McKinnon (1973), permettait aux Etats de se financer à très bas coût (en termes réel) dans la plupart des pays, non pas via un financement direct et sans intérêt par une banque centrale, mais grâce à :

- La mise en place de plafond de taux d'intérêt par le gouvernement, indiquant un niveau maximum de taux d'intérêt contraignant pour les investisseurs.


- Le captation des investissements domestiques des fonds de pensions ou des banques, via des mesures prudentielles obligeant ces institutions à détenir de la dette souveraine domestique, le contrôle des capitaux ("forced home bias"), un niveau de réserve élevé et la taxation des autres produits financiers.

- Le contrôle ou le management direct des banques dans des pays comme la Chine et l'Inde.

La période de "répression financière" obligeait donc de très nombeux investisseurs privés à detenir de la dette souveraine nationale, ce qui permettait à l'Etat d'emprunter à des taux réels (en prenant en compte l'inflation) très bas, et même le plus souvent négatif. C'est de ce côté là qu'il faut chercher ! Toujours selon l'étude de Reinhart, la "libéralisation" en France a eu lieu autour de l'année 1984 ; et si l'on regarde le taux d'emprunt réel, il est nettement négatif sur la période entre 1945 et 1984, et clairement positif ensuite (surligné en jaune par le Captain').

Simplement pour rappel, la croissance nominale (croissance en valeur) en France sur la période de 1950 à 1984 était de 12,1% par an, contre seulement 4% par an sur la période 1985 à 2011. Si l'on regarde la croissance réelle (en volume), la différence est plus que significative ; 4,4% en moyenne sur la période "pré-libéralisation" et 1,9% en moyenne depuis. N'y voyez pas là l'impact négatif de la libéralisation sur la croissance ; le choc pétrolier de 73 et la fin de la période de reconstruction post-guerre jouant un rôle très important dans ce changement de croissance.

Mais attention à ne pas confondre "les banquiers" et "les marchés", en simplifiant le tout pour conclure "et bien c'est simple, il y a juste à retourner à cette belle période de répression financière...". Si l'Etat emprunte auprès d'un fonds de pension à un taux réel négatif, comme cela était en moyenne le cas dans le monde durant la période post-guerre, alors cela signifie qu'en terme réel, les fonds de pension perdent de l'argent et donc qu'in fine , lorsque vous toucherez votre retraite, alors vous aurez vous aussi perdu de l'argent en terme réel. Idem pour vos revenus via l'assurance-vie, qui ne couvrent dans ce cas même pas l'inflation....



La question de la monétisation de la dette est loin d'être simple ; cet article n'est absolument pas exhaustif mais permet je pense de montrer pourquoi la loi de 1973 n'est pas LA cause de la hausse de l'endettement en France. La suite dans quelques jours, où nous verrons pourquoi une monétisation totale de la dette n'est pas LA solution et donc pourquoi la BCE ne doit pas racheter à long terme l'integralité des dettes en faisant marcher la planche à billets (les mots souligés ont de l'importance, comme nous le verrons dans le prochain article).

Conclusion: Si l'on retourne au milieu des années 1970 et que l'on essaye de comprendre pourquoi la dette de la France a commencé à exploser à cette période, il me semble davantage cohérent de désigner la fin de Bretton Woods et la libéralisation financière mondiale de l'économie comme "facteurs" de ce phénomène, et non pas comme "causes". De plus, et comme très bien expliqué dans l'article "Idées reçues sur la loi du 3 janvier 1973, dite "loi Rothschild"", "une analyse du texte et des débats permet de montrer que la loi de 1973 n'apporte rien de nouveau sur le plan de l'emprunt sans intérêt, même si elle introduit des nouveautés indéniables dans les missions et les outils de l'institut d'émission". Retourner à un financement direct des Etats sans intérêt par sa banque centrale ne permettrait pas de résoudre le problème de la dette, sauf en supposant un retour à un budget équilibré et une forte crédibilité des engagements politiques (ce qui impliquerait l'absence de risque d'inflation via une création monétaire trop forte). Mais dans cette situation, la crise de la dette serait résolue d'elle même ; les taux auxquels la France pourrait emprunter sur les marchés seraient proche de 0 et hop, plus de problème, même sans abroger la fameuse loi de 1973 (ou son équivalent l'article 123 du traité de Lisbonne)...


Voila quand on post un lien on le lit.. sacré canaille va !  Razz

Si tu veux en savoir plus, surtout sur le pourquoi du comment de cette loi  : http://www.contrepoints.org/2012/03/12/72842-idees-recues-sur-la-loi-du-3-janvier-1973-dite-loi-rothschild


L’information honnête demande à ce qu'on aille voir plus loin que le bout de son nez. Faut aps gober tout ce qui tombe du ciel d'internet il faut essayer de comprendre.
Trop de manipulation. Il faut être sceptique tout le temps.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Ven 31 Oct - 17:57

Oui j'avais raison, jusqu'en 73 et la non convertibilité du dollar en or!
Tu remarquera Troubaa que j'avais écris:

Tu vois je te donne des contre-arguments.
... en copiant l'adresse du lien.

Je suis pas un fan de Chouard je suis Marxiste et troskiste si tu t'en étais pas aperçu Very Happy , et pour un marxiste ce qui compte c'est l'action, pas la parlote!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: La dette et votre épargne

Message par Le Repteux le Ven 31 Oct - 18:39

Tu aurais pu ajouter...ouiiiiii, les chériessss, j'arriiiiive!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: La dette et votre épargne

Message par gaston21 le Ven 31 Oct - 23:06

dan 26 a écrit:
gaston21 a écrit:En regardant le docu. "Capitalisme" jeudi soir sur ARTE, très instructif, avec le combat des thèses Keynes/Hayek, je réfléchissais à ceci. La politique européenne nous oblige à quémander aux banques l'argent nécessaire avant d'entreprendre quoi que ce soit. A la rigueur, la BCE crée un peu d'argent mais en le comptabilisant en dette et en le "refilant" aux banques pour qu'elles prélèvent leur pourcentage, comme pour les macs...Pas d'argent, pas de boulot, et des chômeurs en plus! C'est le travail qui crée l'argent, ce n'est pas l'argent qui doit créer le travail! On marche vraiment sur la tête, car seul le travail peut créer de l'argent, et non l'inverse! L'essor des grands pays n'a pu se faire qu'autant que ceux-ci ont créé leur propre monnaie, de rien, pour lancer leur développement. La Chine, par exemple, a-t-elle emprunté de l'argent aux banques pour devenir ce qu'elle est devenue? On nous "bourre le mou" en nous répétant que nous sommes responsables de la stagnation de notre économie et de nos dettes. Ce n'est pas vrai! L'erreur tragique pour nous, c'est l'accord Giscard-Pompidou de 1973 qui nous a castré de toute possibilité d'être notre propre créateur de monnaie. Ca a été le début de la fin de nos Trente Glorieuses! Mais voilà, nous sommes conditionnés par les affirmations fausses et répétées de nos prétendus experts financiers qui eux aussi ont été auparavant intoxiqués. Les plus instruits ne sont pas toujours les plus intelligents! On crève d'avoir soumis la possibilité de travail au pouvoir cynique de l'argent!
on a beau le tourner comme l'on veut, la première et la principale erreur est de vivre au dessus de ses moyens, c'est ce que fait la France depuis plus de 30 ans .
Le reste n'est que détail , par rapport à la cause principale .
La dette est le cumul, des pertes que nous faisons toutes les années . Au lieu de prêter avec nos réserves, nous dépendons des banques avec nos pertes récurrentes    qui s'additionnent

La chine n'a pas emprunté car elle a toujours eu des budgets excédentaires, à ce jour elle rentre  3 milliards de résultat bénéficiaire par jour .
Créer sa propre monnaie, en étant dépensier, c'est créer une monnaie totalement instable .
C'est sur nous sommes devant deux théories différentes , les paniers percés, et la gestion en bon père de famille . Effacer la dette c'est donner une prime à la médiocrité , au dépends  des prévoyants .
La  fable de la cigale est la fourmi est un bon exemple . "Alors crevez maintenant "!!!!

Amicalement

dan, quand Mao a commencé à transformer la Chine, avec bien sûr beaucoup de peine et des larmes, il n'a pas emprunté; il est parti de rien. Staline et Hitler ont fait de même. Et la France après la guerre a-t-elle payé ses dettes
auprès des USA? Et l'Allemagne après 14-18? Oui, on l'avait contraint à le faire; ça a "foiré" et on sait comment ça s'est terminé! Non, il faut casser ce système pervers qui nous rend les esclaves de la Finance apatride. L'expérience actuelle
montre à l'évidence que plus on cherche à réduire le déficit, plus le ratio dette/PIB se détériore. La récession produit des pertes de recettes plus importantes que les dépenses. Et cette horrible dette est-elle simplement légitime? Le peuple est-il responsable par exemple des cadeaux fiscaux invraisemblables de Balladur-Sarko? Ce sont ces deux zèbres qui nous ont coûté le plus cher! Et si, en définitive, on faisait cracher au bassinet les obèses du fric?  10 % du patrimoine des plus riches ferait baisser la dette de 500 milliards d'euros environ. Sûr qu'ils n'en crèveraient pas! Et puis, 150 milliards de niches fiscales et d'évasion de capitaux...Il faut prendre le gras où il est!
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9119
Localisation : vallée du vent

Re: La dette et votre épargne

Message par dan 26 le Ven 31 Oct - 23:44

[quote]
gaston21 a écrit:

Non, il faut casser ce système pervers qui nous rend les esclaves de la Finance apatride.
pour ne pas etre esclave de la Finance, il suffit de vivre à la hauteur de ses moyens , c'est pourtant assez simple .  


L'expérience actuelle montre à l'évidence que plus on cherche à réduire le déficit, plus le ratio dette/PIB se détériore.
Il ne faut pas réduire le defincit, il faut un budget à l'équilibre, voire excédentaire, nous n'aurions strictement aucun problème .

Le peuple est-il responsable par exemple des cadeaux fiscaux invraisemblables de Balladur-Sarko? Ce sont ces deux zèbres qui nous ont coûté le plus cher! Et si, en définitive, on faisait cracher au bassinet les obèses du fric?  10 % du patrimoine des plus riches ferait baisser la dette de 500 milliards d'euros environ. Sûr qu'ils n'en crèveraient pas! Et puis, 150 milliards de niches fiscales et d'évasion de capitaux...Il faut prendre le gras où il est!
Ce n'est pas à ceux qui savent gérer à payer pour ceux qui sont incapables de le faire , comment expliquer que jusqu'à Giscard, on a pu équilibrer nos budgets, et qu'ensuite tous les dirigeants de gauche comme de droite, ont été incapable de le faire ?
pour preuve il été prévu il y a quelques mois de prévoir l'équilibre budgétaire dans la constitution, qui a mon avis aurait été plus judicieux, que ce sacré principe de précaution, qui freine toutes innovations .
Amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9119
Localisation : vallée du vent

Re: La dette et votre épargne

Message par dan 26 le Ven 31 Oct - 23:48

gaston21 a écrit:

Et si, en définitive, on faisait cracher au bassinet les obèses du fric?  10 % du patrimoine des plus riches ferait baisser la dette de 500 milliards d'euros environ. Sûr qu'ils n'en crèveraient pas! Et puis, 150 milliards de niches fiscales et d'évasion de capitaux...Il faut prendre le gras où il est!
C'est plus de 2000 milliards de dettes que nous devons Gaston , plus de 8 fois nos recettes fiscales annuelles !!! C'est te dire le problème accumulé depuis plus de 30 ans!!!
Amicalement
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: La dette et votre épargne

Message par gaston21 le Sam 1 Nov - 10:46

Allons, dan. Tu sais fort bien que notre malheur trouve son origine dans les accords de Bretton Woods qui organisait le système monétaire mondial autour du roi dollar; puis l'accord Pompidou-Giscard- Rotschild, puis l'Europe avec Maastricht, la BCE et l'abandon de notre pouvoir monétaire à la Finance mondiale, puisque la BCE est indépendante! Tu ne vas quand même pas me dire que tu acceptes que les 67 milliardaires les plus riches détiennent autant de richesse que les 3,5 milliards d'humains les plus pauvres! Ah oui, ils donnent! Ils font même du mécénat! Mais de qui on se moque? Il faudra bien un jour que ça pète! C'est au peuple de se serrer la ceinture quand on voit l'étalage indécent de certains de nos compatriotes? Va demander conseil à nos avocats d'affaires ou autres, de Villepin à Sarko. en passant par Copé et DSK ou Balkany!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Sam 1 Nov - 12:46

Ce qui nous importe, c’est le sens de l’action des régulateurs et des pouvoirs publics. En procédant à des stress tests « politiques », ils font de la politique! Car dire, par exemple, qu’en France, 100% des établissements passent positivement, cela veut dire que les propriétaires n’ont pas besoin de remettre de l’argent, que c’est la collectivité qui va jouer le rôle d’assureur et cela veut dire que cela va augmenter considérablement le coût des bail-in scélérats qui ont été instaurés par la loi.

Les résultats des stress tests sont une mauvaise nouvelle pour les déposants.


Bcp de tblx très intéressants pour mieux comprendre la situation ! Ainsi que l'articulation états/banques qui nous mènent à la situation actuelle.
Notamment, celle que décrit Troubaa, des charges insupportables sur la fraction de gens qui travaillent encore.

http://leblogalupus.com/2014/10/28/les-clefs-pour-comprendre-du-mardi-28-octobre-2014-les-stress-tests-une-tres-mauvaise-nouvelle-pour-les-deposants-et-epargnants-par-bruno-bertez/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Invité
Invité

Re: La dette et votre épargne

Message par Invité le Sam 1 Nov - 13:13

Mon cher Gaston
Ne serait-tu pas jalous ?

Amicallemant


Spoiler:
Faut bien que je le remplace un peu, hein !
Remarquez la tournure Socratique de ma question, qui pousse les gens à s'interroger, se remettre en question, et qui n'injurie personne PTDR
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Sam 1 Nov - 13:52

Mon cher Gaston
Ne serait-tu pas jalous ?

Amicallemant





Leela, si tu écris anglais c'est jealous ! qu'il faut écrire ! ^^
Je ne te parle même pas d'amicalement !
Imiterais tu celui dont ne le lisant pas, je ne prononcerai pas le nom !
rabbit




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Sam 1 Nov - 14:15

Vous ètes tous des crapules, on ne se moque pas d'un illétré!
Spoiler:
ha ça fait du bien, je croyais ne plus pouvoir le placer!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: La dette et votre épargne

Message par gaston21 le Lun 3 Nov - 11:08

Le meilleur exemple qu'on puisse donner pour montrer qui dirige le monde! Qui conduit les élections américaines? Le fric et ceux qui le possèdent! Voilà la démocratie idéale! Que représente le peuple dans cette comédie honteuse? Alors, serrez-vous la ceinture! Vous n'êtes que des bougres qu'on peut essorer à loisir! Et c'est dans le Figaro!

http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/02/01003-20141102ARTFIG00173-midterm-une-deferlante-d-argent-sans-precedent-sur-la-campagne-americaine.php
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: La dette et votre épargne

Message par loli83 le Lun 3 Nov - 11:42

gaston a écrit:Vous n'êtes que des bougres qu'on peut essorer à loisir!

on pourrait dire aussi "des citrons qu'on peut presser jusqu'à l'écorce "

mais à la fin " on ne peut plus tondre un oeuf " ! Twisted Evil
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Lun 3 Nov - 11:46

Qu'est-ce que tu as Lola contre l'é corce?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: La dette et votre épargne

Message par loli83 le Lun 3 Nov - 11:59

Very Happy , au contraire j'adore les corses !

sans compter les paysages magnifiques de la Corse elle même

cette année j'ai renoncé à faire une partie du GR 20 , mais c'est partie remise !
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: La dette et votre épargne

Message par gaston21 le Jeu 6 Nov - 11:11

L'Europe nous serine: "Vous dépensez trop, serrez-vous la ceinture"! Mais qui donc est à la tête de l'Europe? Un gars qui a cautionné pendant 18 ans le plus gigantesque détournement fiscal depuis qu'Adam a donné sa côte au Créateur! Contrairement à Chirac, ça me les fait bouger toutes les deux!

http://www.leparisien.fr/economie/luxembourg-un-paradis-fiscal-pour-340-multinationales-06-11-2014-4270409.php
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: La dette et votre épargne

Message par troubaa le Jeu 6 Nov - 11:33

Et nous en France on exonère le foot (l'eufa) et les oeuvres d'art !

PAs sur que le plus con des deux soit le luxembourgeois.

Mais tinquiete au Luxembourg : Moins d'impot, un smic plus élevé, et moins de pauvre qu'en France ! finalement qui a raison ? eux ou nous ?

Ha c'est vrai notre fumeux modèle sociale et national qu'on a tant de mal à remettre en question !

Franchement vive les paradis fiscaux non ... ? Simple question pourquoi préféré les enfers fiscaux aux paradis fiscaux ? Y aurait il qu'en terme de fiscalité que l'enfer serait préféré au paradis ?
Simple provocation ironique..


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Jeu 6 Nov - 13:53

troubaa a écrit:Et nous en France on exonère le foot (l'eufa) et les oeuvres d'art !

PAs sur que le plus con des deux soit le luxembourgeois.

Mais tinquiete au Luxembourg : Moins d'impot, un smic plus élevé, et moins de pauvre qu'en France ! finalement qui a raison ? eux ou nous ?

Ha c'est vrai notre fumeux modèle sociale et national qu'on a tant de mal à remettre en quesiton !

comment vendre de la merde, du détournement et la mafia financière ! Wink
Autant comparer la gestion de mandelieu la napoule avec ses yachts et ses mémères a caniche avec sarcelle.
La preuve que c'est mieux gérer, on y vit mieux...! Mad


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Jeu 20 Nov - 23:22

Evident et malheureusement bcp de gens ne seront absolument pas préparés...

Intéressant cette notion de biais de conformité, on y est confronté dés que l'on sort de la doxa officielle, sur la russie, l'économie, les esprits sont tellement conditionnés que cela devient difficile d'avoir un autre avis que celui véhiculé par des émissions comme "c dans l'air" que je regardais avec effarement hier !



« Les signes incontestables de la faillite en cours de la France… »

Il y a la réalité fantasmée, celle que l’on aimerait avoir, le doux rêve, et puis il y a la triste réalité des faits que l’immense majorité ne veut pas voir.
Il y a deux notions de psychologie humaine à avoir en tête lorsque l’on aborde ce type de sujet. La première c’est celle « d’aveuglement volontaire » ou le sujet rejette volontairement tous les faits qui le dérangent dans son confort quotidien. Penser que la France va faire faillite est tellement effrayant que l’on préfère ne pas voir, on fait « l’autruche » comme le dit si bien le langage populaire, la tête dans le sable et le derrière prêt à recevoir un bon coup de pied… Mais au moins, on ne le voit pas venir avec angoisse.
La deuxième notion dont je parlais dans l’article d’hier est le biais dit de « conformité », où l’on veut tous se ressembler pour se sentir accepté par le « groupe ». La pensée exprimée sera donc toujours la pensée consensuelle du groupe ou la pensée que l’on pense que le groupe peut entendre. C’est ce biais qui explique le « consensus » ou la « pensée unique » ou les propos lénifiants dont nous sommes abreuvés.
Lorsque vous prenez en compte ces deux éléments, vous obtenez une écrasante majorité de gens qui « font » le consensus et qui, pour ne pas voir la réalité froide et monstrueuse, vont s’aveugler volontairement et développer une pensée unique stérilisante et la défendre bec et ongle. Celui qui dit la réalité des faits devient l’ennemi du groupe que le groupe va chercher à abattre. Le message est inaudible.
C’est ce que nous vivons avec nos proches, notre familles, nos amis, nos collègues de travail.
Les signaux faibles d’une faillite déjà en cours sont désormais parfaitement visibles.
Il y a quelques années, on me demandait souvent quels seraient les signes avant-coureurs de l’effondrement et de la faillite de notre pays. J’ai toujours répondu que je ne savais pas mais qu’on les reconnaîtrait d’une façon évidente. Avec une certitude absolue. Un peu comme la fille qui va devenir votre épouse. Le choix est une évidence tellement l’amour est grand et tout aussi évident… Bon, la suite va être nettement moins romantique.
Ces signaux faibles, ces indices précurseurs d’une faillite déjà entamée et inéluctable, sont désormais là, sous nos yeux. Ils s’étalent à longueur de grands titres de presse mais, entre le biais de conformité et d’aveuglement volontaire sans oublier l’immédiateté de l’information jamais analysée où un titre chasse tout aussi vite l’autre en mélangeant aussi bien l’économique que le people, dans un monde où tout se vaut, où il n’y a plus de hiérarchie de degré d’importance, évidemment l’immense majorité passe complètement à côté et ne le voit même pas. La majorité veut continuer son doux rêve le plus longtemps possible. On ne peut pas leur en vouloir, mais leur réveil sera très douloureux. Je constate néanmoins que si nous ne devons pas leur en vouloir, l’inverse n’est pas vrai et, bien souvent, ils nous en veulent beaucoup de vouloir mettre fin à leurs illusions, comme ces enfants gâtés qui voudraient encore croire au Père Noël et ne veulent surtout pas grandir.
Je vous livre donc ici quelques exemples, tous parfaitement vrais et qui se déroulent là, maintenant, tout de suite sous vos yeux ébahis… Il suffit juste de les mettre bout à bout, de les prendre ensemble et pas séparément entre deux histoires de Nabilla ou de terrorisme islamique et vous verrez qu’ils pointent tous exactement dans la même direction : celle de caisses totalement vides pour l’État, de caisses tellement vides, qu’en réalité la question n’est même plus de savoir si l’État va ou pas faire faillite mais quand l’État sera obligé de le reconnaître et quelles seront les modalités de renégociation de notre dette. Ce n’est pas pour dans 20 ans. Ce n’est pas pour aujourd’hui non plus mais vraisemblablement pour 2015 et plus probablement que nous ne pourrons sans doute pas passer le budget 2016.
Joëlle, instit sans salaire, dépannée avec des bons alimentaires
« Les enseignants stagiaires de l’école supérieure de professorat et de l’éducation de Livry-Gargan ont manifesté ce mardi.
La grogne s’intensifie en Seine-Saint-Denis. Ce mardi plus de 300 jeunes professeurs des écoles stagiaires manifestaient à Livry-Gargan. Ils devraient être plus nombreux encore à se rassembler mercredi devant la direction académique de Bobigny. Ce qu’ils réclament ? Une révision de leur formation, mal adaptée, mais aussi le versement des salaires de certains de leurs collègues qui n’ont toujours pas été payé depuis la rentrée… »
Officiellement, c’est toujours la faute « aux problèmes informatiques » ou aux retards administratifs, la réalité c’est que tout le monde se fout de tout et qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses. Alors on refile des tickets resto aux instits… Pathétique état de la France.
Source Le Parisien ici
L’armée va revendre son matériel à une entreprise privée pour le louer…
Comme nous n’avons plus un radis, nos armées vont tout simplement revendre leur matériel à des sociétés privées (Macron est très pour et Michel Sapin très contre et Hollande a donné raison à Macron). L’armée va donc percevoir quelques milliards de ces ventes tout de suite, ce qui va boucher un trou de plus de 2 milliards d’euros dans le budget de la défense, puis les armées vont payer un « loyer » une location pour leur matériel… Résultat : l’année prochaine, il faudra trouver autre chose pour boucler le budget… Plus d’argent et pathétique état de la France.

Baisse de 30 % des retraites complémentaires des fonctionnaires
« Selon l’information diffusée par FranceInfo, une mauvaise surprise pour 110 000 fonctionnaires en retraite. Leur complément de retraite sera amputé d’un tiers dès l’an prochain. Une décision de l’UMR, l’Union mutualiste retraite qui doit être entérinée mardi après-midi au cours d’une assemblée générale de cette mutuelle qui propose une épargne retraite facultative aux fonctionnaires essentiellement. » 30 % mes chers amis, ce n’est pas rien… Au cas où vous auriez un doute, il n’y a juste plus de pognon. Fini. Terminé et c’est maintenant.

Agirc… les caisses de retraites des cadres, en faillite !
« L’information n’est pas nouvelle : nous vous en parlions déjà le 11 octobre… 2012 dans notre Ecodigest titré « Retraites complémentaires, fin de partie en 2017″. Ce jour là, les partenaires sociaux – syndicats et patronat – devaient se réunir pour changer ce qui pouvait l’être. Seulement voilà, quasiment rien n’a été fait, à part un gel de la revalorisation des pensions, et en novembre 2014 nous pouvons encore écrire ici que l’AGIRC risque la banqueroute en 2017-2018. Exactement comme en 2012, mais deux ans plus tard. »
Il n’y a plus d’argent et la faillite c’est maintenant.

Police et gendarmerie… chronique d’une catastrophe annoncée !
Alors que « plusieurs milliers de policiers ont défilé aujourd’hui à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail et « le mal-être » dans la police, une initiative rare pour ce corps de métier », cet autre article du Figaro nous apprend que les véhicules d’inervention de nos forces de l’ordres sont à bout de souffle et qu’il n’y a tout simplement plus d’argent pour en acheter… à côté de ça on soutien à bout de bras Renault et ses véhicules électriques qui n’ont aucune utilité en les subventionnant à hauteur de 10 000 euros pièces…. Pathétique état de la France.
Source Le Figaro ici et ici
Il ne s’agit là que de quelques exemples, volontairement je n’ai pas abordé le corollaire de cet absence d’argent, à savoir l’augmentation de toutes les taxes et impôts. L’État ira, pour survivre, jusqu’au bout de sa logique mortifère. Incapable de nous réformer depuis 50 ans, vivant sur l’héritage des Trente Glorieuses qui ne sont plus qu’un vague souvenir, soumis à la pression de l’arrivée de centaines de milliers de nouveaux retraités chaque année à qui l’on demande environ 12 mois avant d’être en mesure de leur verser leur première pension, croulant sous le poids de décennies de dettes accumulées, étouffant sous une fiscalité qui sera de plus en plus prégnante jusqu’à tuer toute activité économique, ayant perdu notre souveraineté monétaire et budgétaire, notre pays est tout simplement factuellement financièrement condamné à la faillite et elle a, sous vos yeux, déjà commencé.

À demain… si vous le voulez bien !!
Charles SANNAT
« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)
Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: La dette et votre épargne

Message par loli83 le Ven 21 Nov - 10:04

autant je suis d'accord avec le constat général pour dire que en effet ça va mal en france , c'est une évidence , et effectivement on peut se demander si ça va tenir et dans le cas contraire  se demander aussi pour quand est la chute

je me pose ces questions sans m'angoisser du tout car je n'aime pas le système actuel

j'ai commencé par " autant je suis d'accord ..." , mais je continue en disant que par contre les exemples particuliers qui sont cités au début ne me paraissent pas significatifs , soit ce sont des problèmes administratifs qui ont toujours existé , soit des problèmes de sociétés particulières mal gérées , ce qui a aussi toujours existé
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Ven 21 Nov - 10:12

lola83 a écrit:autant je suis d'accord avec le constat général pour dire que en effet ça va mal en france , c'est une évidence , et effectivement on peut se demander si ça va tenir et dans le cas contraire  se demander aussi pour quand est la chute

je me pose ces questions sans m'angoisser du tout car je n'aime pas le système actuel

j'ai commencé par " autant je suis d'accord ..." , mais je continue en disant que par contre les exemples particuliers qui sont cités au début ne me paraissent pas significatifs , soit ce sont des problèmes administratifs qui ont toujours existé , soit des problèmes de sociétés particulières mal gérées , ce qui a aussi toujours existé

Le problème c'est que ça devient de plus en plus général, une hirondelle ne fait pas le printemps, de même qu'un cygne noir !
Mais quand tu regardes les chiffres, l'évolution de certains pays, ce que j'appellerai la tendance globale, on y va lentement mais très surement, malheureusement ! Car ca annonce de grands bouleversements pour lesquels la majorité de nos concitoyens, du fait de notre mode de vie actuel, seront complètement désarmés !



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6948
Localisation : Dijon

Re: La dette et votre épargne

Message par gaston21 le Ven 21 Nov - 10:26

Allons, komyo, tu nous fiches le moral à zéro! De l'argent, on en a plein "les pognes"! La preuve? Nos socialos, ces administrateurs hors pair, vont signer un contrat de 3 milliards d'euros pour acheter 12 "zincs". Bien sûr qu'ils sont indispensables pour nous protéger contre les ET! Et ce n'est pas tout! On va se payer des missiles tout neufs; les anciens? On va les mettre sur le Bon Coin! Quelle gabegie! Payez donc vos impôts le coeur léger. Et pour le fonds vert sur le climat, la France va cracher un milliard d'euros au bassinet contre 750 millions pour l'Allemagne. On est bien le meilleur, non? D'ici à ce qu'on paye un lit nuptial à la Julie...

http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/21/01003-20141121ARTFIG00040-la-france-modernise-ses-capacites-de-dissuasion-nucleaire.php
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Lun 1 Déc - 12:13

gaston21 a écrit:Allons, komyo, tu nous fiches le moral à zéro!





Meuh non Gaston !

Tout ceci me rappelle un merveilleux film d’Audiard « Comment réussir quand on est con et pleurnichard ».  Smile


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Mar 2 Déc - 20:28

A mon avis, ce préparer à une crise économique majeur, n'est effectivement pas une mauvaise idée...
certains d entre vous l'ont ils fait ? le font il ? et comment si c'est le cas !?





« Pourquoi c’est grave pour les nuls !! »
Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Comme vous le savez vraisemblablement puisqu’on nous le répète à l’envi, l’or ne sert à rien puisqu’il ne rapporte rien. Passons sur le fait qu’il est normal qu’une monnaie ne rapporte rien. C’est le fait de prêter sa monnaie à quelqu’un qui rapporte. Pierre a des pièces d’or, Paul a un projet, Pierre finance Paul. Depuis des lustres, l’économie fonctionne sur ce principe somme toute assez simple. Au passage, Paul va rembourser Pierre en lui donnant à la fin un peu plus de pièces que ce qu’il avait reçu sous forme de prêt. C’est le taux d’intérêt. Celui qui rémunère le risque du crédit et donne ce que l’on nomme le rendement.

Encore une fois, une liasse de billets en euros ou en dollars ne rapportera pas plus qu’une bourse de piécettes. La monnaie par nature est neutre. C’est ce que l’on en fait.

Pourtant, je ne sais pas si vous avez vu, mais ces derniers temps, laisser votre argent à la banque ne rapporte plus rien. En Allemagne, par exemple, on vous applique même des taux d’intérêts négatifs. Pour le dire autrement : quand vous mettez des sous de côté à la banque… on vous en rend moins !! Et là, je sens que vous allez commencer à aimer l’or qui certes ne rapporte rien… mais au moins ne vous coûte rien et peut même accessoirement s’apprécier mais c’est encore autre chose.

Pourquoi l’argent ne rapporte plus rien ? Parce que l’argent n’a plus de prix !

D’accord me direz-vous, mais pourquoi diable l’argent n’a-t-il plus de prix ? Eh bien il faut encore se référer à une « loi » économique bête comme chou. Ce qui est rare est cher, ce qui est abondant n’est pas cher… Simple non ? Comme il y a trop d’argent eh bien l’argent ne vaut plus rien, il ne vaut tellement plus rien que l’épargner ne sert plus à rien… Bon, il y en a encore un paquet qui n’a pas encore saisi la gravité de la situation économique et monétaire, mais vous qui lisez ces lignes vous commencez à avoir quelques bons vieux gros doutes… Et vous avez 1 000 fois raison.

Jamais dans l’histoire économique de l’humanité un prêteur n’a accepté de perdre de l’argent et non pas de prêter gratuitement mais en plus d’accepter que cela lui coûte de l’argent. Je vous assure qu’il faut regarder les métaux précieux en ayant bien ce point-là à l’esprit.

Les taux d’intérêt négatifs démontrent que l’argent n’a plus de prix et qu’il ne vaut plus rien. Tout simplement.

Mais allons plus loin… Avec les taux négatifs, c’est le pouvoir de conservation de la valeur de la monnaie qui est remis profondément en cause et c’est très inquiétant car quand les gens ne peuvent plus conserver de la valeur avec leur monnaie… la perte de confiance n’est plus très loin. Et là, c’est le drame.

Mais alors pourquoi y-a-t-il trop d’argent ? La preuve en image.
Vous voyez sur ce graphique la création monétaire de toutes les banques centrales qui, pour continuer la partie de Monopoly, impriment tout plein de billets tous neufs… Vous voyez également qu’en Europe la BCE fait l’inverse et que son « bilan » diminue, ce qui explique la récession européenne, mais ne nous leurrons pas, la croissance achetée à crédit par les autres banques centrales en imprimant de l’argent qu’ils n’ont pas n’est pas une solution non plus. La mort par la déflation ou par l’hyperinflation, dans les deux cas c’est la mort. C’est le choix de l’arme qui change.

Allons plus loin et regardons l’impression monétaire exprimée en pourcentage du PIB

Ouille ! Ceux qui pensent que le franc suisse c’est une bonne idée… eh bien qu’ils passent les premiers, je les regarde ! À force d’imprimer tout plein de francs suisses pour acheter tout plein d’obligations en euros pour lutter contre la hausse du franc suisse eh bien les Suisses… font n’importe quoi ! Vous comprenez pourquoi certains voulaient organiser cette votation sur l’or. Ils ont raison et le franc suisse se prépare un beau cataclysme. C’était des chiffres de 2013, donc depuis, pour la BCE, cela a considérablement baissé. Sous la pression allemande, il n’y a pas de création monétaire en Europe et la BCE est impuissante quoi qu’en dise Mario Draghi.

Mais pourquoi les banques centrales font-elles ça me demanderez-vous ?
Réponse simple sur cette image. Nous avons accumulé tellement de dettes qu’il faut masquer notre insolvabilité par la création de monnaie. Car s’il n’y a pas assez d’argent, l’argent va retrouver un prix. Et comme tout le monde est endetté, il faudrait beaucoup d’argent puisque tout le monde en aurait besoin, il y aurait une « forte demande » d’argent. Or dans ce cas, il n’y aurait pas assez d’argent pour tout le monde et quand la demande est supérieure à l’offre les prix s’envolent. Les taux d’intérêt seraient très élevés et comme nous sommes surendettés, nous ne pourrions pas payer aussi cher et nous serions en faillite… CQFD.

Oui mais papa, pourquoi avons-nous tant de dettes ?

D’abord parce que nous avons fait n’importe quoi et qu’il arrive un moment où l’on finit toujours par payer ses bêtises, mais jusqu’à présent cela ne se voyait pas parce que nous avions de la « Crôaassance »… Sauf que…
Sauf que la croissance moyenne de chaque décennie est inférieure à la décennie précédente et nous en somme à la croissance 0… Et encore, 0 c’est sans prendre en compte que pour avoir 0, nous avons 4 % de déficit budgétaire…

Bon d’accord, mais le monde est en croissance, la Chine va sauver l’économie mondiale !

Hahahahahahaha quel humour vous avez… Tenez, regardez cette « une » d’un journal plutôt sérieux nommé Libération.

D’abord ce titre est drôle mais il est surtout vrai ! La dette publique chinoise représente 58 % du produit intérieur brut (PIB) fin 2013 – contre 17 % en 2009 !! La dette cumulée des secteurs public et privé a elle aussi fait un bond, passant de 131 % en 2008 à 215 % en 2013. En clair, c’est la fausse croissance chinoise. 7 % de croissance du PIB par an grâce à 10,25 % de dette du PIB par an !!

Mais pourquoi rien ne marche ?
Déjà pour des raisons démographiques. Lorsque la population diminue, il est rare que le PIB augmente pour la simple et bonne raison que le PIB c’est un montant de richesse par tête de pipe et quand il y a moins de têtes de pipe, eh bien il y a moins de richesses au total. La « déflation » démographique s’accompagne d’une déflation économique. Et puis il y a d’autres facteurs comme la mondialisation qui est déflationniste et pour rester compétitif, il faudrait baisser nos salaires… ou fermer nos frontières, vaste débat. Il y a les progrès techniques, qui sont déflationnistes, et aussi la nature même du capitalisme qui EST par définition déflationniste puisqu’il vise toujours à faire mieux avec moins… C’est même ce que l’on appelle la « productivité » !!

Mais quelles sont donc les raisons d’espérer ?

Hahahahaha… Aucune. Mais même pour les médecins, il est difficile d’annoncer à un malade qu’il n’en a plus que pour six mois… Quant au patient, dans ces cas-là, hélas, il n’a plus aucune raison d’espérer. En revanche, il peut mettre ses affaires en ordre. C’est cela que vous devez faire à présent.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)
Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: La dette et votre épargne

Message par Dédé 95 le Mar 2 Déc - 20:41

Belle démonstration, mais comme toujours chez Sannat, conclusion défaitiste...dommage!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Mar 2 Déc - 21:04

Dédé 95 a écrit:Belle démonstration, mais comme toujours chez Sannat, conclusion défaitiste...dommage!

il y a une conclusion chez sannat, que tu partages a savoir que le système n'est pas réformable et que ceux qui sont a sa tête
feront tout pour le voir continuer le plus longtemps possible meme si à terme cela doit le détraquer davantage, en 2008 ils auraient
pu être pris des mesures contre l'effondrement a venir, rien n'a été fait si ce n'est fabriquer de l'argent pour rembourser la dette.
Il n'y a plus malheureusement qu'a attendre le mur ou la pluie pour ceux qui ont un parapluie et espérer y survivre le mieux possible.
après que la terre continue de tourner est a peu près une certitude...
avatar
Invité
Invité

Re: La dette et votre épargne

Message par Invité le Mar 2 Déc - 21:17

A mon avis, ce préparer à une crise économique majeur, n'est effectivement pas une mauvaise idée...
certains d entre vous l'ont ils fait ? le font il ?
Ça fait 30 ans que je le fais, mais relax !
Je ne suis pas du tout extrémiste, mais je trouve simplement plus logique et plus éthique de ne pas posséder plus que nécessaire.  
D'abord,  j'ai loué une maison chez des fermiers (il y a 30 ans).  J'ai appris à cultiver, faire des conserves, élever de la volaille, faire du pain, du fromage.  Je sais déjà coudre depuis toujours, et bricoler: menuiserie, travaux dans la maison.  Avec cela, je peux faire des échanges de service, aider...   J'approfondis les cueillettes sauvages: plantes, champignons.  Puis j'ai re-déménagé il y a 2 ans dans une maison qui a des besoins minimaux en énergie, j'ai gardé seulement un petit studio (moins cher, plus facile à entretenir) + un atelier, et dans un voisinage très sympa qui gère un grand terrain: tous des passionnés de culture naturelle... Maintenant, j'habite dans une région peu habitée, à la nature luxuriante.

Mais tout cela, je l'ai fait surtout parce que c'est un grand plaisir, pas par peur du futur, qui n'est qu'hypothétique: j'adore la Nature et vivre plus près d'elle, diminuer mes besoins, ma dépendance avec la société de consommation, sans pour cela la rejeter, bien sûr !  Faut garder un juste équilibre.  Il y a de bonnes choses dans la technologie moderne... dont les maisons "passives", internet... !

Je garde des amis dans tous les niveaux de la société, j'attache beaucoup d'importance à ne pas me limiter à ceux qui ont la même optique de vie que moi, d'ailleurs mon boulot me plonge dans tout l'opposé de ce que je suis à la maison, et j'aime ça !
Je me suis inscrite au SEL local et commence à participer à la vie culturelle de la région: danses folkloriques, activités artisanales.  

Vivre dans un tissus social solidaire et joyeux est important: je fuis les extrémistes écolos autant que les consuméristes extrémistes.

J'aime bien la phrase du Tao
"il y aura toujours suffisance
pour qui se suffit
de ce qui suffit".

(PS: j'effacerai ceci bientôt, c'est trop personnel, donc merci de ne pas reproduire mon texte en "citation")
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: La dette et votre épargne

Message par troubaa le Mar 2 Déc - 22:57

ce qui est bien avec Sannat c'est qu'on en apprend tous les jours.

"Le monde est en décroissance démographique d'où la crise...."

par contre si il pouvait soigner sa syntaxe et dire moins de connerie.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: La dette et votre épargne

Message par komyo le Mer 3 Déc - 10:36

Ce qui est bien avec toi troubaa c'est que tu sais tout mieux que tout le monde, normal tu t informes ! Cool

quelques tableaux explicatifs de sannat, que j'ai oublié de copier coller


l’impression monétaire exprimée en pourcentage du PIB



Mais pourquoi les banques centrales font-elles ça me demanderez-vous ?
Réponse simple sur cette image. Plus c’est rouge plus c’est endetté!!



Oui mais papa, pourquoi avons-nous tant de dettes ?
D’abord parce que nous avons fait n’importe quoi et qu’il arrive un moment où l’on finit toujours par payer ses bêtises, mais jusqu’à présent cela ne se voyait pas parce que nous avions de la « Crôaassance »… Sauf que…
Sauf que la croissance moyenne de chaque décennie est inférieure à la décennie précédente et nous en somme à la croissance 0… Et encore, 0 c’est sans prendre en compte que pour avoir 0, nous avons 4 % de déficit budgétaire…


Mais heu… ouiiiin-ouiiiiinnnn,  pourquoi rien ne marche ?
Déjà pour des raisons démographiques. Lorsque la population diminue, il est rare que le PIB augmente pour la simple et bonne raison que le PIB c’est un montant de richesse par tête de pipe et quand il y a moins de têtes de pipe, eh bien il y a moins de richesses au total. La « déflation » démographique s’accompagne d’une déflation économique. Et puis il y a d’autres facteurs comme la mondialisation qui est déflationniste et pour rester compétitif, il faudrait baisser nos salaires… ou fermer nos frontières, vaste débat. Il y a les progrès techniques, qui sont déflationnistes, et aussi la nature même du capitalisme qui EST par définition déflationniste puisqu’il vise toujours à faire mieux avec moins… C’est même ce que l’on appelle la « productivité » !!





LE fond du problème troubaa, c'est que tu es le vecteur d'une religion ancienne, complètement dépassée et qui a fait la preuve de sa dangerosité, qui s'appelle le libéralisme économique sans controle ! tu ne veux pas admettre le résultat sur les populations et comme tout bon stalinien tu penses que c'est plus de libéralisme qui va régler le problème ! c'est de la foutaise, cela va appauvrir encore davantage la majorité au profit d'une minorité. La conclusion de sannat est imparable, elle n'est pas de lui d'ailleurs, il n'en est qu'un vecteur !
Par essence le capitalisme avec son absence de redistribution est fondamentalement inflationniste . dis autrement les germes de sa destruction sont en lui !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9023
Localisation : ici ou là

Re: La dette et votre épargne

Message par troubaa le Mer 3 Déc - 23:03

n'appelle pas libéralisme ce qui n'a rien à voir avec le libéralisme. L’endettement n'a rien à voir avec le système économique qu'il soit libéral ou dirigiste.
Le problème n'est pas l'endettement ce que sert à financer l'endettement. Mais bon...

Sur le libéralisme tu peux lire cet excellent article peut être y comprendras tu mieux et sortiras de tes préjugés primaires sur le libéralisme:
Alain Madelin :
FigaroVox: Alors que Nicolas Sarkozy a été élu ce weekend président de l'UMP, quel regard portez-vous aujourd'hui sur ce qui a longtemps été votre famille politique? Est-elle à la hauteur des enjeux actuels?

Alain MADELIN: A l'évidence, l'UMP, dans ses propositions, son programme et son action n'a pas vraiment permis de relever les défis posés à notre pays. Après l'immobilisme chiraquien post-2002, et à la faveur - ou avec l'alibi - de la crise, la droite UMP a plaidé pour le retour de l'Etat, le renforcement des frontières, la mise en oeuvre du principe de précaution, par exemple pour les gaz de schiste, augmenté les impôts et même défendu l'idée d'aligner la fiscalité du capital sur celle du travail! Sans doute l'idée la plus fumeuse pour l'économie, partiellement mise en œuvre sous Sarkozy, parachevée par les socialistes. Ce qui nous vaut aujourd'hui le double record du monde de la fiscalité du capital et de la taxation marginale du travail.
De même, l'idée du Pacte de responsabilité et du CICE était en germe dans la TVA sociale prônée par l'UMP.
Je pense que si les libéraux sont entrés dans l'UMP après 2002, le libéralisme en est sorti.
Pour moi, se dire de droite est bien trop court : il existe une droite dirigiste, protectionniste, xénophobe, à l'opposé de ce que je pense, et aux antipodes des solutions qu'il faut proposer aujourd'hui.

La droite libérale que vous incarnez existe-t-elle encore? Qui pourrait la représenter aujourd'hui?
Il est frappant de voir comment l'UMP, née de familles gaullistes, centristes et libérales, qui n'étaient pas de droite à l'origine, a viré à droite toute et en est même très fière: la «droite décomplexée», ça marche. Or, pour moi, se dire de droite est bien trop court: il existe une droite dirigiste, protectionniste, xénophobe, à l'opposé de ce que je pense, et aux antipodes des solutions qu'il faut proposer aujourd'hui.
Les idées libérales aujourd'hui ne sont pas incarnées politiquement. En revanche, elles irriguent de plus en plus largement le champ politique.

Nicolas Sarkozy a-t-il été un jour libéral, comme certains le lui reprochaient d'ailleurs en 2007?
Cette question me rajeunit. Du temps de mon premier compagnonnage avec Nicolas Sarkozy, celui des Etats Généraux de l'opposition - qui avaient alors très largement une tonalité libérale - les journalistes nous demandaient souvent ce qui nous différenciait lui et moi. Je répondais que j'étais libéral avant d'être de droite, tandis que lui disait qu'il était de droite avant d'être libéral.

Le mot «libéralisme» a mauvaise presse en France. Comment l'expliquez-vous?
Des idées qui hier, semblaient marginales, font souvent aujourd'hui presque consensus. Il serait dès lors dommage de ne pas profiter de cette opportunité pour transformer en profondeur notre pays.
Je conteste votre affirmation. Tous les sondages montrent que lorsqu'on met le mot «libéralisme» en compétition avec les mots socialisme, droite, capitalisme, il ressort largement en tête.
J'ajoute que lorsque l'on oublie le mot pour présenter aux français des propositions libérales en termes de liberté d'agir ou de choisir, on rallie les deux tiers et les trois quarts d'entre eux. Prenons un exemple précis: l'âge de la retraite. Faut-il l'établir à 64, 65, ou 70 ans?
C'est une mauvaise solution car le problème ne se pose pas ainsi.
La question économique est de ne pas distribuer plus d'argent qu'il n'y en a dans les caisses. La solution sociale la plus juste, c'est d'appliquer le principe «à cotisations égales, retraites égales» et de laisser en suite chacun choisir librement l'âge de sa retraite - c'est la retraite à la carte - et faciliter la constitution d'une épargne retraite complémentaire.
C'est le principe de la retraite par points, une idée qui d'ailleurs transcende aujourd'hui les clivages. Voilà un exemple de réforme libérale qui pourrait rassembler. Des idées qui hier, semblaient marginales, font souvent aujourd'hui presque consensus. Il serait dès lors dommage de ne pas profiter de cette opportunité pour transformer en profondeur notre pays.

N'avez-vous pas manqué de pédagogie, en vous enfermant dans une sémantique libérale?
On peut ne pas aimer le mot, néanmoins politiquement, philosophiquement, économiquement, il a un contenu clair, de plus en plus actuel. C'est un mot magnifique, évoqué par tous les défenseurs des droits de l'homme dans le monde dont le premier sens, selon le dictionnaire, est «généreux». Aujourd'hui d'ailleurs, qualifier un socialiste de libéral est une preuve d'évolution dans l'échelle politique!

Diriez-vous que d'une certaine manière François Hollande mène une politique libérale?
La croissance, c'est à la fois la compétitivité des entreprises et celle de l'Etat. De façon assez surprenante, vous avez une sorte de consensus mou entre la gauche, la droite, le centre et le patronat, sur l'idée selon laquelle le problème de compétitivité serait essentiellement dû au coût du travail trop élevé. On prône alors une politique qui a sa cohérence économique, la déflation salariale. Puisque je ne peux pas dévaluer ma monnaie, je pratique une sorte de dévaluation intérieure, en baissant les coûts de production, à commencer par le coût du travail, et en demandant aux salariés de payer une partie du coût de leur travail comme consommateur ou comme contribuable. C'est la politique initiée au précédent quinquennat avec la TVA sociale et poursuivie aujourd'hui avec le CICE et le Pacte de responsabilité. Je ne cesse de dire que cette politique est inepte et inefficace. La désillusion, qu'on commence à voir pointer, s'annonce grande.
Cette politique de baisse du coût du travail et de coupes dans les dépenses publiques, apparait comme une purge, et je ne veux pas laisser penser qu'il s'agit d'une politique libérale.
Les coupes salariales et l'austérité combinées forment une politique qui ne peut qu'échouer, et beaucoup la remettent en cause. Lorsque vous arrosez l'ensemble des entreprises avec un pacte de responsabilité de 50 milliards, les entreprises applaudissent ce qu'elles voient comme une reprise des impôts supplémentaires qu'on leur a fait payer. Dans les faits, on arrose le sable: la Poste ou la grande distribution sortent gagnants, alors que le problème de la compétitivité est celui de l'investissement dans les entreprises innovantes. 50 milliards paraît énorme, mais représente à l'arrivée 2% maximum du coût d'un produit industriel soumis à la compétition international, c'est-à-dire moins qu'une variation de quelques jours de l'euro, moins que l'impact de la facture du pétrole. Imaginer qu'on va bouleverser la compétitivité avec cette mesure est absurde.
Il faut changer de cap économique. S'il est vrai qu'on a distribué plus de salaires qu'il n'y a eu de gain de productivité au cours des 15 dernières années - il faut bien constater que cette augmentation est de la seule responsabilité du patronat. La question n'est pas aujourd'hui de diminuer les salaires au niveau des gains de productivité, mais d'augmenter les gains de productivité pour rejoindre le niveau des salaires. Cette politique de baisse du coût du travail et de coupes dans les dépenses publiques, apparait comme une purge, et je ne veux pas laisser penser qu'il s'agit d'une politique libérale. Il y a peut-être des socio-patronaux dans le gouvernement, mais sûrement pas de socio-libéraux!

Alors que faut-il faire?
S'il n'est pas dans le pouvoir de l'Etat de fabriquer la croissance, il est en son pouvoir de la libérer. Les deux ingrédients de la croissance sont le travail et le capital. Or, nous avons -répétons-le - les records mondiaux de taxation du capital et du travail. Ceci ne passe pas par le chômage et le recul du pouvoir d'achat.
Nous avons donc d'urgence besoin d'une fiscalité normale, qui s'aligne au moins sur la fiscalité des pays nordiques, qui ont, comme nous, un fort taux de dépenses sociales.
Nous avons également le patronat le plus assisté au monde. La facture de l'assistance au patronat et à l'économie va dépasser 150M€. En échange de cette somme, je pourrais supprimer l'impôt sur le revenu, sur les sociétés et les charges sociales patronales. C'est vous dire l'énormité de cette facture. Certes, on ne peut tout supprimer, mais il existe des marges de manœuvre. Je propose d'échanger ce trop plein de subventions contre des baisses d'impôts et des libertés supplémentaires!
Je suis un libéral « complet », politique, économique et sociétal : demandez à Zemmour ! Il se complaît à dénoncer l'axe du mal « libéral-libertaire » que je forme, selon lui, avec Cohn-Bendit. Je suis effectivement à l'opposé de cette verticale du pouvoir poutinienne, jacobine et paternelle qui fascine Zemmour.
Nous avons besoin aussi de reconstruire un vrai marché du travail, avec un droit du travail moins rigide et plus moderne.
La formation professionnelle devrait être également une grande cause de mobilisation nationale au-delà des clivages partisans. Plutôt que de faire des emplois d'avenir, qui sont bien chiches en terme d'avenir, mieux vaudrait mobiliser l'ensemble des entreprises au service d'une action d'urgence et en utilisant tous les nouveaux moyens de l'éducation numérique.
Ajoutons que nous avons besoin d'une large ouverture à la concurrence d'activités fermées, y compris les activités publiques.
L'outil de la compétitivité de l'Etat n'est pas la hache budgétaire mais la restructuration et la délégation de gestion pour réinventer l'Etat.

On connaît mal vos positions sur les questions de société ... Les qualifieriez-vous également de libérales?
Je suis un libéral «complet», politique, économique et sociétal: demandez à Zemmour! Il se complaît à dénoncer l'axe du mal «libéral-libertaire» que je forme, selon lui, avec Cohn-Bendit. Je suis effectivement à l'opposé de cette verticale du pouvoir poutinienne, jacobine et paternelle qui fascine Zemmour. Que la politique était belle du temps de la raison d'Etat!
En fait, et c'est ce qui angoisse Zemmour, c'est qu'il sait bien au fond de lui-même que nous ne subissons pas une simple crise dont il serait facile de sortir en restaurant l'ordre ancien. Nous vivons une profonde mutation.
Un changement de civilisation avec le passage de la société industrielle à la société mondiale de la connaissance. Une mutation de la notion de souveraineté, le grand passage de la souveraineté de l'Etat à la souveraineté de l'individu.
La réinvention des Etats est aujourd'hui guidée par le principe de subsidiarité, admirablement résumé par Abraham Lincoln «Tout ce que les citoyens sont capables de faire, il faut leur laisser faire».
Les analyses de Zemmour sont souvent très fines, mais ses conclusions, le rétablissement de l'autorité et de la virilité perdues, me paraissent d'un autre âge.
Et on sent aujourd'hui chez nos concitoyens une revendication spontanée de reprise en main de leurs affaires malmenées par l'Etat, une sorte de nouveau «laissez-nous faire» sous-jacent à beaucoup de colères des français. Les politiques doivent comprendre que le «faites moi confiance» ou l'anaphore égocentrique du «Moi président de la République» ne sont plus supportables. Je rêve d'un président qui dirait: «Je vous fais confiance», et qui ajouterait «je ne suis pas là pour faire, mais pour permettre de faire». Ceci dépasse la gauche et la droite. Il existe d'ailleurs à gauche un héritage génétique libéral autour de l'idée de «l'émancipation» des individus et j'accepte volontiers la devise des sociaux- démocrates «la liberté autant que possible, l'Etat autant que nécessaire».

Le triomphe de Zemmour ne signifie-t-il pas la défaites de vos idées?
Quand le bateau menace de couler, c'est le moment où l'on attend beaucoup de la protection du capitaine. Dans l'état de désarroi qui est le nôtre, et lorsque le capitaine parait dépassé, on désigne des boucs émissaires, comme les riches, la finance, les immigrés, l'Europe, l'Euro… On se réfugie dans un certain conservatisme social.
Je sais bien qu'à côté du niveau de vie économique, il existe aussi un niveau de vie du cœur, fait d'un certain nombre de valeurs, d'un héritage culturel, de règles de vie commune, et que ce niveau de vie là baisse aussi. Je ne mésestime pas ces problèmes même si je pense que la crispation identitaire n'est pas la solution.
Prenez l'exemple du mariage pour tous. J'avais critiqué le pacs devant le notaire à l'époque, en disant qu'il n'allait pas assez loin et qu'il fallait faire l'union civile devant le maire. Personne, hélas, ne m'a suivi alors à droite. Ainsi, les couples homosexuels se seraient de fait «mariés» à la mairie, et l'on n'aurait pas donné aux nombreux français qui sont attachés au mot «mariage» comme une sorte «appellation hétérosexuelle contrôlée» le sentiment d'être dépossédés.
Les analyses de Zemmour sont souvent très fines, mais ses conclusions, le rétablissement de l'autorité et de la virilité perdues, me paraissent d'un autre âge.

L'économie libre que vous prônez ne soulève-t-elle pas une question morale? Que faites-vous des ouvriers et des mineurs exploités dans des pays en voie de développement?
Il y a effectivement une question morale: faut-il interdire aux plus pauvres de s'enrichir? Les plus pauvres profitent incontestablement de libertés économiques et du libre-échange. La vraie question me parait être celle de la baisse du moral des français, de la perte de confiance dans l'avenir. Regardons aujourd'hui l'avenir avec confiance.
Deux moteurs de croissance sont aujourd'hui allumés à l'échelle de la planète. Le moteur de l'innovation et de la création destruction. Les progrès à venir dépassent l'imagination. Le moteur de la mondialisation et de l'enrichissement par l'échange.
J'ai le sentiment de vivre une sorte de « perestroïka française ». Souvenez-vous, dans les pays de l'Est, vers la fin du communisme. On y faisait ce diagnostic « la base ne veut plus, le sommet ne peut plus ». La perestroïka, c'était la tentative de la nomenklatura de faire un certain nombre de réformes censées prolonger le système et le préserver d'une remise en cause plus profonde.
7% de croissance signifie que vous doublez votre niveau de vie tous les dix ans, tandis que 0,5% de croissance le doublent tous les 150 ans. Le problème, c'est que les français ont aujourd'hui la sensation de subir une grande panne. Ceci exacerbe les tensions sociales et les politiques sont tentées, faute de résultats, de s'affirmer par des discours démagogiques.
Je considère aujourd'hui la situation sociale comme très grave: la pauvreté et le précariat gagnent du terrain, le chômage progresse, le pouvoir d'achat réel recule, les fins de mois sont de plus en plus difficiles, et même souvent dramatiques pour beaucoup trop de nos compatriotes. Une partie de France décroche, que ce soit dans nos cités ou au fond de nos campagnes.
Tous ces drames humains au quotidien ne sont pas le fruit d'un excès de libéralisme ou d'une insuffisance de dépenses publiques!
J'ai le sentiment de vivre une sorte de «perestroïka française». Souvenez-vous, dans les pays de l'Est, vers la fin du communisme. On y faisait ce diagnostic «la base ne veut plus, le sommet ne peut plus». La perestroïka, c'était la tentative de la nomenklatura de faire un certain nombre de réformes censées prolonger le système et le préserver d'une remise en cause plus profonde. Je pense qu'aujourd'hui l'urgence sociale, l'impératif de la croissance et l'exigence de mutation de l'économie et de l'Etat exigent un sursaut libéral.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/11/28/31001-20141128ARTFIG00379-alain-madelin-l-ump-le-liberalisme-et-moi.php

C'est bien sannat qui écrivait cela :
Mais pourquoi rien ne marche ?
Déjà pour des raisons démographiques. Lorsque la population diminue, il est rare que le PIB augmente pour la simple et bonne raison que le PIB c’est un montant de richesse par tête de pipe et quand il y a moins de têtes de pipe, eh bien il y a moins de richesses au total. La « déflation » démographique s’accompagne d’une déflation économique. Et puis il y a d’autres facteurs comme la mondialisation qui est déflationniste et pour rester compétitif, il faudrait baisser nos salaires… ou fermer nos frontières, vaste débat. Il y a les progrès techniques, qui sont déflationnistes, et aussi la nature même du capitalisme qui EST par définition déflationniste puisqu’il vise toujours à faire mieux avec moins… C’est même ce que l’on appelle la « productivité » !!


est on en décroissance démographique ?
oui : sannat a raison
non : sannat dit des conneries. Et comme elle n'interviendra au mieux pas avant 30 à 50 ans tu peux en tirer la conclusion que tu veux.... si tu es objectif évidemment.

Je te l'ai déjà dit le niveau d'analyse économique de sannat est à l'image de sa syntaxe : niveau café du commerce.

et puis n’oublie pas de suivre ses conseils.. achète de l'or.... aupres de sannat si possible  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill

Contenu sponsorisé

Re: La dette et votre épargne

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 4:47