LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

"Châtiments corporels" dans l'éducation

Partagez
avatar
Invité
Invité

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Invité le Lun 17 Fév - 16:40

Lola
je pense que quand tu reliras tout ceci à tête reposée, tu pourras constater que tes reproches ne sont pas justifiés. Wink
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Hitori le Lun 17 Fév - 17:11

Hitori , soyons sérieux , j'ai trop de respect pour toi pour ignorer par le mépris tes propos comme je le fais parfois pour certains

Oui Lola, moi aussi j’ai du respect pour toi, mais je t’ai seulement mise en face de ton propre miroir. Ce que tu reproches aux autres, les autres peuvent aussi te le reprocher.

tu parles de violence et de degré dans la violence , mais ce que j'essaye de vous faire comprendre depuis le début c'est que ce n'est pas de la violence , on ne parle pas de la même chose et il faut savoir le reconnaitre

Désolé, mais si pour toi, le fait de donner une gifle à un enfant n’est pas un acte de violence parce que tu pense le faire par amour, cela ne change en rien le fait que ce soit un acte violent. On ne change pas la nature des choses en les affublant d’un nom différent.

d'après vous , si une personne a besoin d'une opération dans le cas d'une appendicite par exemple , sous prétexte que le chirurgien va ouvrir le ventre de la personne avec un scalpel ( acte violent s'il en est ) il ne faudrait pas le faire , il faudrait seulement raisonner la personne , lui dire que c'est psychologique ou essayer de la masser

ou encore un chirurgien dentiste qui vous arrache une dent , c'est violent aussi , non ? peut être devrait il plutôt vous laissez pourrir la dent dans la bouche , et sous prétexte que c'est un enfant , laisser encore plus aller les choses quitte à ce que l'enfant meure dans le cas ci dessus

c'est pareil dans mon exemple , c'est un acte du même genre , violent si l'on veut mais dans l'intérêt de la personne

Ah, donc c’est violent ? On est bien d’accord. Mais tes comparaisons ne tiennent pas la route, car dans un cas, il n’y a pas moyen de faire autrement, pour le bien de la personne, alors que dans l’autre, la violence n’est pas nécessaire et je dirais même qu’elle est préjudiciable.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Lun 17 Fév - 17:53

mes comparaisons tiennent tout à fait la route car dans ces cas la personne est en danger et il n'y a pas d'autres solutions , tu ne veux pas entendre que ce n'était pas un enfant éduqué comme tu l'as fait et comme je l'ai fait pour les miens

pour ma part j'en reste là , car ça devient un dialogue de sourds
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Hitori le Lun 17 Fév - 18:20

mes comparaisons tiennent tout à fait la route car dans ces cas la personne est en danger et il n'y a pas d'autres solutions , tu ne veux pas entendre que ce n'était pas un enfant éduqué comme tu l'as fait et comme je l'ai fait pour les miens

Et toi tu ne veux pas entendre que ta réaction a été un acte de violence.

pour ma part j'en reste là , car ça devient un dialogue de sourds

Hein ? t’as dit quoi ?…j’ai pas entendu…..Attends, je prend mon sonotone………Voilà, c’est fait…..Ah, tu quittes le débat, c’est dommage, mais c’est comme tu veux…. je pense néanmoins que tu devrais toi aussi penser à prendre ton sonotone.  Siffle 

Enfin, ce n’est pas parce qu’on est sourd qu’on doit se faire la gueule hein ? C’est pourquoi, puisqu’on est sur le fil spiritualité, je te fais une bise sur le troisième œil.  cyclops 

avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Lun 17 Fév - 18:27

c'est un acte de violence oui , mais pas dans le sens où vous l'entendez , c'est un acte de violence positif , pour le bien de l'individu , et dans le cas précis l'expérience l' a démontré

bon , ceci dit je fais de même un gros bisou  Bisou 

n.b. je suis miro mais j'entends très bien  Very Happy 
avatar
mayadevi
Vicomte

Féminin Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 206
Localisation : à l'ouest

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par mayadevi le Lun 17 Fév - 18:53

Certains sur Meta connaissent la profession que j'ai exercée. le devoir de réserve m'oblige à ne pas en parler plus avant mais j'ai approché de si près la violence, entre autres faite aux petits que j'ai abandonné mon métier après un burn-out. J'ai alors changé presque tout dans ma vie, divorcé, et pour en revenir à la vie spirituelle c'est le travail sur moi-mème et mon esprit qui m'a mené sur le chemin où j'avance avec bonheur depuis une douzaine d'année.

La violence physique est insupportable quand on la voit tout les jours de près mais la violence psychologique insidieuse est peut-etre encore plus grave. Elle démolit à petit feu.
avatar
Invité
Invité

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Invité le Lun 17 Fév - 19:00

mayadevi a écrit:La violence physique est insupportable quand on la voit tout les jours de près mais la violence psychologique insidieuse est peut-etre encore plus grave. Elle démolit à petit feu.
je suis tout à fait d'accord avec cela. Ici, on n'a abordé que les fessées et gifles, qui peuvent être "light" ou aller très loin, mais il est encore beaucoup plus difficile de déceler les humiliations, culpabilisations... La frontière avec l'éducation, qui est un conditionnement, et le "formattage", qui étouffe, est très difficile à établir.

Ce n'est, comme tu dis, que pas une constante introspection, auto évaluation, correction... qu'on peut s'améliorer.
A ce point de vue, élever des enfants est un fabuleux moyen de développement spirituel, d'augmentation du niveau de conscience.

La vie de couple aussi, d'ailleurs, si on ne se contente pas de la subir... Wink
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Le Repteux le Lun 17 Fév - 19:02

Maya a écrit:La violence physique est insupportable quand on la voit tout les jours de près mais la violence psychologique insidieuse est peut être encore plus grave. Elle démolit à petit feu.
Exact, et surtout celle exercée à plusieurs sur un seul individu, comme sur Dan par exemple!  Fuite


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Lun 17 Fév - 19:46

Ah, donc c’est violent ? On est bien d’accord. Mais tes comparaisons ne tiennent pas la route, car dans un cas, il n’y a pas moyen de faire autrement, pour le bien de la personne, alors que dans l’autre, la violence n’est pas nécessaire et je dirais même qu’elle est préjudiciable. [/code] Hitori a écrit:


La "violence" est constitutive de ce monde, il me semble abusif de la déclarer, à priori, "préjudiciable" dans la mesure ou elle n'est pas intentionnée à la base.

Je ne sais pas la profession qu'exerçait mayadevi, mais si l'organisme dans lequel il la pratiquait s'instituait autour de la violence, là, elle devient condamnable car pratiquée avec intention.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Le Repteux le Lun 17 Fév - 19:50

Mayadevi cache une femme Hokmah!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
mayadevi
Vicomte

Féminin Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 206
Localisation : à l'ouest

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par mayadevi le Lun 17 Fév - 20:01

Je suis une femme Hokmah et je ne pratiquais pas de violence, je la voyais tous les jours à l'oeuvre en face de moi. Je devais décider du sort de ceux qui l'avaient utiliser contre d'autres....la loi n'est pas toujours juste mais doit passer.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Lun 17 Fév - 20:19

preuve que tu m'avais pas lu leela puisque moi j'en avais parlé des violences psychologiques en disant en effet qu'elles pouvaient être plus graves
avatar
Invité
Invité

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Invité le Lun 17 Fév - 20:50

désolée de ne pas retenir par coeur des dizaines, voire des centaines de lignes écrites chaque jour ici, ni de prendre le temps de relire...  

Je ne comprends pas ton agressivité: je ne t'ai fait aucun reproche personnels, bien au contraire, j'ai montré beaucoup de compréhension et de nuances par rapport à ta position. Aurais tu aussi oublié ces passages ?  Siffle 

Bah, ce n'est pas grave, ça ira mieux demain Wink
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Lun 17 Fév - 21:27

Le Repteux a écrit:Mayadevi cache une femme Hokmah!

"Les femmes sont des hommes comme les autres"... Théorie des genres, me diras-tu, peut être ?...  Very Happy 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Le Repteux le Lun 17 Fév - 22:21

Chose certaine, je n'ai pas l'impression de répondre de la même manière quand je crois parler à une femme. Pourtant, ce n'est pas faute d'essayer. J'ai l'impression que les femmes sont intellectuellement différentes des hommes dans leurs rapports humains, tout en étant semblables dans le reste. Leur empathie, cette capacité que nous avons tous de nous imaginer à la place de l'autre, semble basée sur ce qu'elles ressentent des autres, alors que, si je me fie à la mienne, la notre semble basée sur ce que les autres pensent. En tout cas, c'est extrêmement ardu de discuter de ce sujet avec les femmes, et je ne crois pas que ce soit uniquement parce que nous sommes culturellement différents, mais surtout intellectuellement. Là, je parie qu'elles vont rappliquer. Comme dirait Gaston, je mets mon casque lourd. :sourire à l'épreuve des balles:


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 8:16

le repteux comme toujours tu généralises , c'est un défaut récurrent chez toi

dommage car cela te cache la réalité des choses

tu te trompes sans arrêt sur mon compte , peut être parce que tu penses parler à une femme

pourtant je suis un homme à l'intérieur même si j'ai sans aucun doute une apparence de femme
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par elaine 23 le Mar 18 Fév - 9:38

la spiritualité serait-elle sexuée ?


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Mar 18 Fév - 10:35

En ce sens la théorie des genres à l'avantage de désexualiser un certains nombre de "registres" ou cette notion n'a rien à faire... Le pansexualisme est un des aspect de notre culture et de notre époque.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par elaine 23 le Mar 18 Fév - 16:04

Il y a beaucoup de confusions, plus ou moins volontaires, dans cette polémique du genre . On sait depuis longtemps que tout humain a les deux composantes en lui : c'est ça qu'il faut expliquer, pas confondre .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Le Repteux le Mar 18 Fév - 16:27

lola83 a écrit:le repteux comme toujours tu généralises , c'est un défaut récurrent chez toi
On a les défauts de ses qualités. Il y a un avantage et un désavantage à toute chose. Du point de vue des autres, tu as le défaut de nommer leurs défauts, mais du tiens, tu as la qualité de les déceler.

dommage car cela te cache la réalité des choses
Ta réalité n'est pas la même que la mienne. Nous avons tous un point de vue différent sur les mêmes choses. Nous ne pouvons pas reprocher aux autres leur point de vue seulement parce qu'il est différent. C'est absolument impossible d'avoir exactement le même point de vue qu'un autre, c'est une impossibilité physique. Et c'est tant mieux, sinon il n'y aurait pas d'évolution sociale.

Tu te trompes sans arrêt sur mon compte , peut être parce que tu penses parler à une femme pourtant je suis un homme à l'intérieur même si j'ai sans aucun doute une apparence de femme.
Es-tu trans-genre? Tu sembles pourtant avoir une empathie typiquement féminine quand tu discutes avec d'autres femmes, une empathie basée sur les sentiments, me tromp'je?


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 16:38

bien sûr que l'on peut être différent , et c'est tant mieux

mais le fait de généraliser est seulement une mauvaise habitude , pas une qualité ni un défaut , et les mauvaises habitudes peuvent se changer contrairement à la personnalité

pour ce qui est de moi , oui , je me considère comme trans genre , mais un homme peut avoir de l'empathie ( faculté de se mettre à la place des autres )
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Le Repteux le Mar 18 Fév - 17:03

lola83 a écrit: le fait de généraliser est seulement une mauvaise habitude , pas une qualité ni un défaut , et les mauvaises habitudes peuvent se changer contrairement à la personnalité
C'est une mauvaise habitude pour toi, mais pas pour moi. À partir de ma thèse sur le mouvement, je cherche à connaître la nature de l'intelligence. Pour ça, il faut que je compare la nôtre à celle des animaux, et que je compare les intelligences humaines entre elles. Malgré l'égalitarisme ambiant, je dois généraliser et je dois préjuger. En recherche, préjuger, c'est tout simplement imaginer la suite.

pour ce qui est de moi , oui , je me considère comme trans genre , mais un homme peut avoir de l'empathie ( faculté de se mettre à la place des autres )
Il y a justement deux manières de se mettre à la place des autres: imaginer ce qu'ils ressentent, comme les femmes, et imaginer ce qu'ils pensent, comme moi et mes pareils. Le premier est nettement moins égocentrique que le deuxième, mais je crois que la différence entre les deux est issue de nos différents instincts, et non de nos intelligences. Chez les animaux, les mâles ont un instinct différent de celui des femelles, et si c'est la même chose chez nous, cela influence nécessairement nos modes de pensée.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 17:23

j'ai remarqué que ceux qui imaginent ce que les autres pensent sont aussi bien des hommes que des femmes

et vouloir penser à la place des autres je trouve cela assez nul , pour ne pas dire totalement nul , mieux vaut écouter ce que chacun a à dire
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7474
Localisation : Dijon

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par gaston21 le Mar 18 Fév - 17:24

Je dois être anormal...ou exceptionnel?  Je crois qu'on confond trop l'enfant "battu" et celui qui va recevoir quelques baffes parce qu'il a fait une grosse bêtise . Mon père était rude, mon maître très sévère et il ne perdait pas de temps à nous faire du Dolto! Et je les vénère toujours! Je savais que mon père se tuait à nous nourrir et que c'était très dur pour lui. Je savais qu'il nous aimait et il n'avait pas besoin de nous le dire. Il était juste et j'étais bien conscient de la c... que j'avais faite. Il me mettait simplement des barrières à ne pas dépasser. Mon maître était entièrement dévoué à ses élèves et voulait que nous progressions pour avoir une vie meilleure. Je lui dois beaucoup. Et, ma foi, on me trouve plutôt calme et philosophe sur les bords...J'attends qu'on me montre que la jeunesse actuelle est mieux élevée que celle de mon époque. Si j'en crois les profs, les flics et même les parents, je me permets d'en douter...
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Le Repteux le Mar 18 Fév - 17:38

lola83 a écrit:j'ai remarqué que ceux qui imaginent ce que les autres pensent sont aussi bien des hommes que des femmes
Et ceux qui imaginent ce que les autres ressentent aussi, j'imagine! Pourtant, je n'imagine jamais ce qu'un autre homme ressent, et je ne le tiens pas non plus par la main pour le consoler.

et vouloir penser à la place des autres je trouve cela assez nul , pour ne pas dire totalement nul , mieux vaut écouter ce que chacun a à dire
Il ne s'agit pas de penser à leur place puisque c'est impossible, mais d'anticiper ce qu'ils vont dire, et ce n'est pas nul, ça permet de mieux comprendre ce qu'ils veulent dire et de mieux préparer nos réponses. Seulement écouter ce que les autres ont à dire est un geste typiquement féminin, car il permet d'imaginer d'avance ce qu'ils ressentent et non ce qu'ils pensent.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 17:44

gaston21 a écrit:Je dois être anormal...ou exceptionnel?  Je crois qu'on confond trop l'enfant "battu" et celui qui va recevoir quelques baffes parce qu'il a fait une grosse bêtise . Mon père était rude, mon maître très sévère et il ne perdait pas de temps à nous faire du Dolto! Et je les vénère toujours! Je savais que mon père se tuait à nous nourrir et que c'était très dur pour lui. Je savais qu'il nous aimait et il n'avait pas besoin de nous le dire. Il était juste et j'étais bien conscient de la c... que j'avais faite. Il me mettait simplement des barrières à ne pas dépasser. Mon maître était entièrement dévoué à ses élèves et voulait que nous progressions pour avoir une vie meilleure. Je lui dois beaucoup. Et, ma foi, on me trouve plutôt calme et philosophe sur les bords...J'attends qu'on me montre que la jeunesse actuelle est mieux élevée que celle de mon époque. Si j'en crois les profs, les flics et même les parents, je me permets d'en douter...

d'accord avec toi Gaston  Wink 

d'ailleurs un des problème des jeunes des " cités " vient du fait que les assistantes sociales ont répandu l'idée chez les immigrés qu'il ne fallait plus lever la main sur leurs enfants

certains abusaient avec violence il est vrai et il y avait quelque chose à faire

mais au lieu de leur apprendre à se modérer , à être juste et plus tolérants , on a fait comme dit par Leela et Hitori : ne jamais taper dans aucun cas !( sous peine de poursuites et de placement de leur enfant )

ces populations n'avaient pas la culture suffissante pour appliquer d'autres méthodes d'éducation , résultat des courses : des jeunes complètement livrés à eux mêmes par démission des parents

on voit les résultats ! Mad 
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Hitori le Mar 18 Fév - 18:22

La "violence" est constitutive de ce monde,………

Ah bon, tu crois ?…..Tu enfonces une porte ouverte là hokmah…Tu penses que je vis où, dans un monde de Bisounours où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ? La violence, je la connais et je l’ai pratiquée et je peux te dire qu’elle est une voie de perdition, pour soi et pour les autres.

Mais bon, une fois cela établi, que faisons-nous ?  Allons-nous dire : « Puisque la violence est constitutive du monde, on ne peux rien y faire, vautrons nous dedans », ou alors : « Oui, la violence est constitutive du monde, mais nous les humains, nous avons la possibilité de la sublimer, en prenant conscience du rôle qui nous est dévolu  et puisqu’on ne peut pas l’éradiquer, nous allons la canaliser, de la même manière qu’on ne peut pas arrêter l’eau, mais qu’on peut la canaliser».  
l
…….il me semble abusif de la déclarer, à priori, "préjudiciable" dans la mesure ou elle n'est pas intentionnée à la base.

Une violence est préjudiciable si elle peut être évitée . J’ai assez développé, dans ce fil, l’impact que peut avoir la violence à l’encontre des plus jeunes, pour y revenir. Il y a d’autres moyens d’éducation que les coups, beaucoup plus efficaces et garants de la santé physique et morale de nos enfants.

Et que l’on vienne pas me dire qu’une gifle n’est pas de la violence.  Il n’y a pas de degrés dans la violence, une simple poussée du plat de la main est une violence. Secouer violemment le corps, aussi. Du moment que je m’en prends au corps de l’autre, je suis violent. Car enfin, Il faut qu’il soit à l’article de la mort pour dire que c’est violent ?

@ mayadevi :

Oui, la violence psychique peut s’avérer encore plus dévastatrice que la violence physique. Mais aucune des deux ne devrait exister, ni à l’encontre d’adultes et encore moins à l’encontre d’êtres en formation que sont les enfants.  J’ai moi aussi constaté les dégâts que la violence peut occasionner sur des êtres fragiles et je n’admets en aucun cas qu’on puisse la banaliser…..Grrrrrrr ! elle ne doit ne plus faire partie de notre système d’éducation. D’ailleurs nous sommes à la traîne à ce sujet, il y a déjà 32 pays qui ont interdit les violences éducatives…..bon, on y viendra sûrement.


@Lola et gaston :

Il y aurait 50% de parents qui frappent leur enfant avant l’âge de 2 ans, en pensant que du moment que c’est l’éducation
qu’ils ont reçu, cela est profitable à l’enfant. Ils oublient simplement que les coups libèrent des hormones qui produisent  incompréhension et peur et peuvent perturber le développement du cerveau, pouvant déboucher à terme sur un manque de confiance en soi et envers les autres….sans parler des traumatismes somatiques, ou des problèmes de dépendances.
Et un enfant frappé…..frappera, car quand on a rencontré la violence pendant l’enfance, c’est comme une langue maternelle, elle est ancrée en nous.

Tiens, en guise de dessert :

On frappe un animal, c’est de la cruauté
On frappe un adulte, c’est une agression
On frappe un enfant, c’est de l’éducation

Chercher l’erreur…….
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 19:06

c'est faux ce que tu dis Hitori , puisque j'en ai l'exemple en moi même

ma mère m'a frappée injustement assez longtemps , c'est vrai que cela m'a traumatisée , ce n'est pas pour cela que j'ai frappé mes enfants , l'ainé je ne l'ai jamais touché , même pas une fois

alors qu'est ce que tu dis de cela ? pourtant c'était bien l'ainé , le cadet on aurait pu me dire tu t'es aperçu de ton erreur et tu as changé de méthode

le deuxième je l'ai tapé quelques fois, très peu , cela peut se compter sur les dix doigts parce que je ne trouvais pas de moyen de le canaliser , pour avoir essayer le coup de l'enfermer , je me suis aperçu que c'était pire encore

en grandissant il s'est calmé lui même , et les choses sont rentrées dans l'ordre et il n'est pas traumatisé sauf pour cette histoire d'enfermement que je regrette
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Hitori le Mar 18 Fév - 19:38

Qu’est-ce qui est faux ? Je dis différentes choses dans mon message, alors précise ta pensée. Suspect 
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 21:35

hitori a écrit:Et un enfant frappé…..frappera, car quand on a rencontré la violence pendant l’enfance, c’est comme une langue maternelle, elle est ancrée en nous.

cette généralité est fausse , je te l'ai expliqué dans mon message
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3435
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par geveil le Mar 18 Fév - 22:18

Hitori a écrit:

Mais bon, une fois cela établi, que faisons-nous ?  Allons-nous dire : « Puisque la violence est constitutive du monde, on ne peux rien y faire, vautrons nous dedans », ou alors : « Oui, la violence est constitutive du monde, mais nous les humains, nous avons la possibilité de la sublimer, en prenant conscience du rôle qui nous est dévolu  et puisqu’on ne peut pas l’éradiquer, nous allons la canaliser, de la même manière qu’on ne peut pas arrêter l’eau, mais qu’on peut la canaliser».  
 Cette vision des choses me convient tout à fait.

Si cela vous intéresse, j'ai écrit un long article sur la violence,   ICI


Dernière édition par geveil le Mer 19 Fév - 18:21, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Mar 18 Fév - 22:26

Par violence, Hitori, je n'entends pas seulement celle intervenant dans l'éducation ou les relations humaines... une explosion nucléaire, une super novae, des chutes d'eaux, un tsunami... la violence est une clé de voûte... avec ses ruptures d'équilibres... une taloche ou un coup de pied au cul en sont des formes naturelles et je pense qu'il ne faut pas chochoter comme on le fait aujourd'hui. L'enfant roi devient aussi parfois un tyran voire un assassin... mais ça n'est pas automatique... Combien ont été renforcés après avoir été un peu bousculés ? alors que d'autres se victimisent et pleurnichent toute leur vie... Même un accouchement peut être "violent" et la littérature la raconte. Ne parle-t-on pas de traumatisme de la naissance ? Aux extrêmes nous avons le cocooning et les bisounours ou les commandos et les survivalistes... Je ne suis ni pour un de ces camps, ni pour l'autre


Dernière édition par hokmah le Mar 18 Fév - 22:29, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 22:28

je ne peux pas le lire , il faut s'inscrire , je ne sais plus si je l'ai déjà fait
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Mar 18 Fév - 22:35

idem pour moi... un message de Word Press.com ???


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Le Repteux le Mar 18 Fév - 22:46

Il faut cliquer sur "retour" en bas de la page.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Hitori le Mar 18 Fév - 22:51

Lola, Ce n’est pas moi qui le dit, mais toutes les études faites sur ce sujet mettent en évidence cette corrélation.

Et ce n’est pas parce que toi, bien qu’ayant été battue, tu ne te considères pas violente (bien que de ton propre aveu ,tu reconnais avoir frappé un de tes enfants), que la relation de cause à effet soit fausse. Car comme dit Gérard Lopez (psychiatre et fondateur de l’institut de victimologie de Paris) : « Si tous les enfants maltraités ne deviennent pas des agresseurs, il est rare de trouver un agresseur qui n’est pas été maltraité ».

Voici une d’entre elles, rapportée par Olivier Maurel Fondateur de l’OVEO :

« Cette étude montre que les traumatismes subis dans la période de la préadolescence marquent en profondeur le cerveau et y provoquent des lésions qui peuvent prédisposer à la violence. Les rats qui ont subi de tels traumatismes se livrent à des comportements agressifs et sont porteurs des mêmes altérations du cerveau que l’on a pu déceler chez les êtres humains violents.
Cette recherche montre que les personnes exposées aux traumatismes dans l’enfance ne souffrent pas seulement sur le plan psychologique, mais subissent une réelle altération de leur cerveau, résume Carmen Sandi. Cela ajoute une dimension plus profonde aux conséquences des traumatismes avec bien entendu des implications scientifiques, thérapeutiques et sociales. »

Le mécanisme qui explique cette propension à la violence chez les rats et chez les hommes traumatisés dans leur jeune âge est un déficit de la capacité d’inhibition de la violence. Normalement, la partie antérieure du cerveau, le cortex orbitofrontal, maintient à un niveau modéré les tendances agressives qui peuvent s’avérer nécessaires pour l’autodéfense de l’individu. Mais lorsque cette partie du cerveau est altérée par des traumatismes, elle ne joue plus ce rôle modérateur et c’est comme si les tendances agressives n’avaient plus de frein. Ce qui aggrave encore les choses, c’est que, parallèlement, une autre partie du cerveau est stimulée, l’amygdale, impliquée dans les réactions émotionnelles. Autrement dit, quand on fait subir des traumatismes à un enfant, on dope son moteur de violence et on affaiblit ses freins ».

Je pense que tu devrais te documenter sur la question et je ne doute pas qu’après cela ton point de vue s’élargira….enfin, j’espère.

@geveil :

oui, nous avons souvent des concordances. Wink 

Faut-il s’inscrire pour voir ton blog ?

@ hokmah

Oui, je t’entends bien et tu as raison, la voie de l’équilibre reste la meilleure, n’empêche que comme je l’ai écrit, en tant qu’être humain nous avons un rôle à jouer pour infléchir le cours des choses.


avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 22:52

oui , merci

mais du coup on ne tombe pas directement sur l'article , je ne l'ai pas trouvé
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 22:59

Hitori , je connais tout ça , et c'est vrai

mais je n'aime pas que l'on généralise , voilà tout

et tu as dit le contraire de ta citation que voilà : Gérard Lopez (psychiatre et fondateur de l’institut de victimologie de Paris) : « Si tous les enfants maltraités ne deviennent pas des agresseurs, ... ».


tes propres paroles :
"Et un enfant frappé…..frappera, car quand on a rencontré la violence pendant l’enfance, c’est comme une langue maternelle, elle est ancrée en nous.
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Hitori le Mar 18 Fév - 23:28

Oui, mais il faut mettre la phrase entière…. «...... il est rare de trouver un agresseur qui n’est pas été maltraité ».

Donc, lorsque je dis qu’un enfant frappé frappera, ce n’est pas le contraire de la citation, car dans la citation il est dit que la majorité des agresseurs ont été maltraités.

Mais bon, l’important de la chose n’est pas qu’on généralise ou pas, l’important c’est que la violence faite aux enfants aura des répercutions certaines à l’age adulte. Dire que dans le  lot, une minorité en réchappera, ne supprime pas la gravité de la chose.  

C’était ça le centre du débat, pas un ergotage sur les généralités ou pas.

Bon, je vais me pieuter………bonne nuit. Dors
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mar 18 Fév - 23:35

je trouve que les détails ont leur importance, que veux tu ...

bonne nuit ! Very Happy 
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Mer 19 Fév - 0:24

En matière de violence je crois que dans l'histoire de l'humanité c'est la première fois que l'on constate un tel grouillement d'humains entassés dans des mégalopoles avec tout cela implique comme "nouvelles" délinquances dans ce nouvel environnement.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Invité
Invité

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Invité le Mer 19 Fév - 8:09

La violence est un sujet intéressant: on pourrait scinder le fil et y mettre les posts qui s'y rapportent ?

Pour revenir à la Voie Spirituelle, pour ma part, je la perçois incluant une "psychanalyse/psychothérapie" en premier lieu.  Dans la mesure où est coincé dans ses conditionnements, on n'est pas réceptifs à la partie spirituelle.

En deuxième lieu (ce n'est ni un ordre d'importance, ni chronologique), il y a l'altruisme et l'humanisme.
Cela sert aussi de jauge: si on ne devient pas plus compatissant et altruiste, c'est qu'on est sur la mauvaise voie.  Un bon exemple sont les sectes qui isolent leurs membres de leur milieu social, ou apprennent à les mépriser.

Puis il y a la vie dans le "non matériel", avec des êtres immatériels, et là, le champ d'expérience de chacun est varié... ou nul.  Je dois avouer personnellement m'y engager avec prudence, voire avec méfiance, parce que les illusions ou auto-convictions y sont nombreuses.  Par contre, on peut y puiser une énergie, un but.  C'est une arme à double tranchants.

Il est plus important AMHA, de travailler dans le concret, l'humanisme, l'écologie, s'améliorer, canaliser ses émotions, se remettre sans cesse en question...


Dernière édition par Leela le Mer 19 Fév - 8:50, édité 2 fois (Raison : orthographe (psychothérapie))
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mer 19 Fév - 8:17

oui , pour faire un post particulier sur la violence , je verrais ça à mon retour
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Mer 19 Fév - 8:37

phychothérapie ?  confused  C'est quoi ?


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par elaine 23 le Mer 19 Fév - 8:44

violence et religion ne s'opposent pas : les guerres de religion sévissent toujours en ce moment- même

(HS : mes posts passent à la trappe, quand il y a simultaneité, c'est irritant: prière de réactiver la fonction qui signale un post simultané)


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12916

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par loli83 le Mer 19 Fév - 8:47

elaine , moi je le vois , la réaction après le lancement du message n'est pas pareille , et il y a un message qui le signale , prête y attention , on n'a rien touché et on ne peut rien faire de mieux
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par hokmah le Mer 19 Fév - 9:01

elaine 23 a écrit:
(HS : mes posts passent à la trappe, quand il y a simultaneité, c'est irritant: prière de réactiver la fonction qui signale un post simultané)

Ça m'arrivait souvent... maintenant je fais attention de confirmer mon message si un autre s'est intercalé entre temps...


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7474
Localisation : Dijon

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par gaston21 le Mer 19 Fév - 11:07

Hitori, tu fais de gros efforts pour défendre ton point de vue, mais tu ne me convaincras pas. Nos jeunes actuels, qui la plupart ont été élevés bien gentiment, se conduisent-ils mieux que ceux de ma génération dont le père était plus strict et ne s'encombraient pas de psychologie à la "mords-moi le n..." ? C'est l'inverse. La drogue, les cuites, les agressions, les coups de couteau etc...L'âge de raison vient à sept ans, dit-on. Alors, raisonner un gamin de trois ou quatre ans, qu'on m'explique. Et crois bien que mon cerveau ne conserve aucune séquelle; j'avais même la bosse des maths! Et dire que je suis même pour une application révisée de la charia...Dix coups de fouet, c'est rapide et plus efficace que quelques heures de TIG à "se les glander" à l'ombre, sous un tilleul...Sourire!
avatar
Invité
Invité

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Invité le Mer 19 Fév - 11:38

gaston21 a écrit:Hitori, tu fais de gros efforts pour défendre ton point de vue, mais tu ne me convaincras pas. Nos jeunes actuels, qui la plupart ont été élevés bien gentiment, se conduisent-ils mieux que ceux de ma génération dont le père était plus strict et ne s'encombraient pas de psychologie à la "mords-moi le n..." ? C'est l'inverse. La drogue, les cuites, les agressions, les coups de couteau etc...L'âge de raison vient à sept ans, dit-on. Alors, raisonner un gamin de trois ou quatre ans, qu'on m'explique. Et crois bien que mon cerveau ne conserve aucune séquelle; j'avais même la bosse des maths! Et dire que je suis même pour une application révisée de la charia...Dix coups de fouet, c'est rapide et plus efficace que quelques heures de TIG à "se les glander" à l'ombre, sous un tilleul...Sourire!
Houla ! Tu fais dans le conflit de génération là Gaston. Mais les enfants d'aujourd'hui ne vivent pas dans le même monde que ceux de ta génération. Il me semble que la société humaine est beaucoup plus violente (psychologiquement surtout) et anxiogène aujourd'hui que pendant le baby boom. La compétition est exacerbée, l'insécurité matérielle est de plus en plus patente, les repères structurants sont de plus en plus foulés au pied... bref, tu vois le tableau, il n'est pas glorieux. Ce qui a fait dire à Claude Lévi-Strauss peu avant sa mort qu'il allait quitter un monde qu'il ne reconnaissait pas et qu'il n'aimait pas.

Ceci explique cela, aujourd'hui les jeunes ont peur de devenir clodos, même un bac+15 ne leur permet plus d'échapper aux affres du chômage. A travail équivalent, les jeunes d'aujourd'hui sont beaucoup moins bien payés que ceux de ta génération (relativement par rapport au coût de la vie), ils accèdent à la propriété beaucoup plus tard. Normal parce qu'il y a de plus en plus de barrières, ceux-là mêmes qui proclamaient en 68 qu'il était interdit d'interdire ont tout interdit au nom de la sacro-sainte sécurité. On ne peut même plus faire un feu sur la plage ou pisser contre un arbre... moi qui adore pisser dehors...

Comme l'a dit La Fontaine, « l'adversaire d'une vraie liberté est un désir excessif de sécurité. » C'est mécanique : plus il y a de sécurité, moins il y a de liberté. Vu que la sécurité est devenue une véritable religion, inutile de dire que les libertés fondent comme neige au soleil. Tout est sous contrôle, des caméras partout, des puces dans les pièces d'identité, du fichage à tire larigot, des flics qui passent plus de temps à racketter les automobilistes qu'à faire leur boulot, un État qui s'immisce jusque dans notre maison pour nous dire comment élever nos enfants ou pour nous obliger à installer un détecteur d'incendie au plafond, la liste est tellement longue que je m'arrête là.

Bref, la société est plus violente qu'hier. Beaucoup plus déstructurée aussi, beaucoup plus... aseptisée, dégénérée. C'est essentiellement ce manque de sens et de repères structurants qui génère de la violence. Et tout ça n'est pas le fait du hasard ou de la fatalité. Je te suggère la lecture d'un livre comme « Gouverner par le chaos », tu constateras que tout ce bordel est le fruit d'une stratégie délibérée.
avatar
Invité
Invité

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Invité le Mer 19 Fév - 11:45

Il y a beaucoup d'enfants élevés sans claques ni fessées, et qui sont parfaitement équilibrés, respectueux, travailleurs, responsables, gentils...
*
Je ne vois pas ce que les châtiments corporels auraient pu leur apporter en plus ???

Il y a trop enfants mal éduqués, c'est vrai, mais n'est-ce pas simplement parce que les parents sont absents et/ ou démissionnaires, qui les ont livrés à eux-même ?  Que la TV les remplacent ?  N'y a-t-il pas d'autre cause que l'absence de claques (d'ailleurs, qui prouve qu'ils n'en reçoivent pas ?). Ne serait-ce pas la vraie cause ?
J'aurais même tendance à dire que les enfants "mal éduqués" actuellement sont victimes de châtiments corporels en plus des psychologiques.



* je suis sûre que Gaston ne répondra pas à cette question. Wink


Dernière édition par Leela le Mer 19 Fév - 13:13, édité 1 fois

Contenu sponsorisé

Re: "Châtiments corporels" dans l'éducation

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov - 10:55