LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -31%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
90 €

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Dim 29 Mar 2015 - 8:33

komyo a écrit:

comme si les banques informaient véritablement les déposants des risques, si c était le cas la plupart se seraient déjà sauvés en vitesse !
Renseigne toi avant de dire cela, quand tu fais un placement financier depuis quelques années il est demandé le type d'arbitrage que doit faire la banque, et le profil de risque ou non qui doit etre appliqué . Tous les financiers savent que le profit (ou la perte ) est toujour lié au risque que l'on prend. C'est la règle du jeux.


pour avoir travaillé dans une banque en guichet, les employés essayaient de placer ce que la société leur avait demandé de vendre. Normal ils sont notés la dessus et ont quelques primes
tu mélanges  ce qui est proposé en placement non risqués,(livret divers )  et au placement financiers (portefeuilles boursiers)  qui sont traités par des conseillés financiers pour des placement importants .

De tout manière cette notion de risque est complètement subjective, madoff était qualifié en AAA par les agences de notation et tout le monde pensait qu'il était informé avant les autres du fait de son ancien job.
tu mélanges risque , et confiance portée à une entreprise, un pays, ou une personne .
tu crois que les gens ou les communes qui ont emprunté en étant adossé au CHF étaient au courant des risques.
il y a 10 ans , non maintenant c'est obligatoire par contrat .

Et ceux qui vont expérimenter le chateau de cartes du a cette défaillance, tu penses aussi qu'ils étaient au courant des risques !
Le fait de savoir que c'est un chateau de carte montre qu'ils sont au courant maintenant .
L'affaire Kerviel en est un bon exemple , quand il gagnait des sommes astronomiques la banque ne s'est jamais plainte !!



Doubler son capital avec des taux a 2%  ! ?
une paille 35 ans sans compter que l état met la main au panier et que l'inflation s occupe du reste.
Donc nos amis portugais en faisant le choix d'un risque de 3% auraient mis 23,5 années pour doubler la mise ! tu parles d'un rendement extraordinaire !
il y a deux facteurs à prendre en compte le rendement sans risque , lié au dividende, et la fluctuation du cours avec risque . Le premier etant lié au résultat de l'entreprise, et l'autre à l'offre et la demande du cours . C'est sur le cours que l'actionnaire ou celui qui place de l'argent prends des risques



là ils ont tout perdu et n'ont qu a s en prendre a eux meme, de leur appétit au risque  Mad   si je suis ta logique !  
tout à fait  "si ils ont été informés au départ des risques pris." raison pour laquelle une bonne gestion de finance demande une grande diversification des placements  


Je pense que si  ils te lisaient, ils seraient atterrés d'un tel manque de compréhension et d'empathie !
j'explique simplement ,  le mécanisme et sincèrement je ne vois pas ce que vient faire l'empathie  dans cela .
Merci de me lire attentivement avant de répondre .
Je mets en gras les points importants à retenir, si tu désires comprendre, au lieu de rester enfermer dans ce que tu ne sembles pas connaître . .
amicalement[/quote]
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par loli83 le Dim 29 Mar 2015 - 12:32

désolé Dan c'est Komyo qui retrace la réalité et je suis bien placé pour le dire

de part mes fonctions quand j'étais en activité j'ai eu aussi une clientèle aisée et souvent d'un certain âge qui souhaitait faire des placements , je leur ai toujours conseillé des placements sûrs, dits de "trésorerie", qui rapportaient moins en théorie que d'autres mais les autres étaient plus risqués

et à l'époque je n'ai eu que des félicitations de la part des clients car les placements prédits plus juteux se sont effondrés à cette époque

pourtant si j'avais écouté les instructions de l'état , il était fortement conseillé de privilégier les placements risqués et nous étions notés en fonction de cela et aussi en fonction des sommes totales placées
comme mon total était important , je n'ai pas été trop pénalisé , mais d'autres moins consciencieux ne se sont pas génés de donner ce que j'appelle de "mauvais conseils " car ils n'expliquaient pas les risques

à l'heure actuelle les banques continuent avec ce système , quand un nouveau produit de placement sort , les conseillers doivent en faire à tous prix la promo et tant pis pour les clients si la conjoncture fait que cela s'avère un mauvais placement , même si les risques sont un peu plus explicités qu'avant le discours passe rapidement dessus et est noyé dans les avantages potentiels
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Dim 29 Mar 2015 - 18:39

lola83 a écrit:désolé Dan c'est Komyo qui retrace la réalité et je suis bien placé pour le dire

de part mes fonctions quand j'étais en activité
Ce n'est donc pas la réalité mais ta réalité.Désolé de te l'apprendre pour les placements financiers  il faut faire appel à des conseillers financiers indépendants qui évitent de vendre les produits d'une seule banque, et prônent  tous la diversification , règle de fond de tous placements .  Et en diversifiant le portefeuille ils limitent les risques , en indiquant toujours  répartir les placements  , en fonction de la volonté du client .
Il y a des personnes qui peuvent et veulent prendre des risques, et d'autres pas . Ceux qui prennent des risques peuvent gagner ou perdre beaucoup c'est la règle de base de la finance .


lola83 a écrit:
comme mon total était important , je n'ai pas été trop pénalisé , mais d'autres moins consciencieux ne se sont pas génés de donner ce que j'appelle de "mauvais conseils " car ils n'expliquaient pas les risques
Tu reconnais donc qu'il y a des placements avec et sans risques , merci .

Il est très facile de qualifier le conseil après les faits . Si les placements à risque avaient permis de doubler en quelques années, c'est toi qui aurait été taxée de mauvaise conseillère .
C'est le problème de fond du risque .

Par contre les banques maintenant sont tenues d'indiquer clairement le risque . Raison pour laquelle la diversification des supports est une bonne méthode .


Je suis actionnaire dans une entreprise de conseil patrimonial indépendant , excuse moi .  

Amicalement .
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Dim 29 Mar 2015 - 19:33

oui c'est cela tu as raison, prenons un financier indépendant  cyclops  madoff était un financier indépendant ! Laughing
vu le rendement, il était sensé diversifier et quand au risque toute le monde était persuadé qu'il n'y en avait aucun.
La preuve, le nombre de gestionnaire de fortune qui se sont fait avoir.
Que faut en tirer comme conclusion !
qu'hier comme aujourd'hui avec la titrisation et la grande mode des assurances vie a moins de fourgousser, un petit nom a apprendre pour vous, finalement on ne sait pas grand chose de la composition d un portefeuille.
Il y a depuis l'épisode 2008 soit disant une information sur le risque, mais celle est très simpliste. Il y a quelques temps avant que les banques ne les refourgue a la bce, la plupart avait plein les cales de dette grecque, italienne, ou portugaise.
En théorie les obligations d état sont sensées etre sures, sans risque, du pain béni ! clown

ce que je veux vous faire comprendre et que vous semblez avoir de la peine a concevoir,  c'est que la notion de risque change au fur et a mesure de l'arrivée d'imprévus, on l'a vu pour cette banque portugaise ou pour les subprime classées elles aussi 3A, par définition le reste est encore dans les limbes !

quoiqu'il en soit ces gens n'avaient pas d information exacte, ne demandait pas un rendement extraordinaire et enfin pensait probablement qu en cas de défaut l'état serait toujours là.

Cela donne une bonne idée de ce qui peut se passer demain pour la plupart d entre nous quand l'argent est géré par des tiers et que vous n'avez pas une bonne idée de ce qu'ils en font...!


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Dim 29 Mar 2015 - 20:19

Ce que ne veux pas admettre Dan, c'est qu'il y a interconnexion, depuis pas mal d'années, entre les différents acteurs financiers!
La plus petites banque financière qui coule, a des répercution sur toutes les banques de placement, c'est pourquoi certains réclament la différenciation entre les deux sortes de banques, les banques de placement et les banques de dépot!
Ce que refuse le pouvoir capitaliste mondial, puisque TOUTES les banques JOUENT avec les dépots privés!
La Banque des règlements internationaux (BRI) estime que, fin 2012, la valeur nominale totale de l’OTC des produits dérivés atteignait 632 579 milliards de dollars soit 10 fois le PIB mondial!

L'imagination des participants aux marchés financiers semble infinie et de nouveaux produits tant dérivés que sous-jacents naissent régulièrement, certains pour disparaître rapidement faute d'intérêt suffisant, mais nombre d'entre eux s'installent durablement.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_d%C3%A9riv%C3%A9_(finance)


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Dim 29 Mar 2015 - 22:37

komyo a écrit:oui c'est cela tu as raison, prenons un financier indépendant  cyclops  madoff était un financier  indépendant !  Laughing
vu le rendement, il était sensé diversifier et quand au risque toute le monde était persuadé qu'il n'y en avait aucun.
Merci de me lire attentivement je parle de conseillé financier indépendant.  Donc qui a accès à des quantités de produits de fonds différents. Madoff  avait monté son propre fond , c'est un escroc, qui faisait de la cavalerie ce n'est pas la même chose  



La preuve, le nombre de gestionnaire de fortune qui se sont fait avoir.
Que faut en tirer comme conclusion !
C'est simple que tout le monde peut se tromper même le meilleur expert . mais quand on promet des rendements à deux chiffres on devrait etre vigilant


qu'hier comme aujourd'hui avec la titrisation et la grande mode des assurances vie a moins de fourgousser, un petit nom a apprendre pour vous, finalement on ne sait pas grand chose de la composition d un portefeuille.
Ce n'est pas vrais la plus part des fonds cotés en bourse , envoie en fin d'années la composition précise des portefeuilles



Il y a depuis l'épisode 2008 soit disant une information sur le risque, mais celle est très simpliste.
tu confirmes donc mes propos merci . Cela dépend du courtier, et de la Banque . Il y a des banques et des courtiers dit d'affaires qui sont sérieux .



Il y a quelques temps avant que les banques ne les refourgue a la bce, la plupart avait plein les cales de dette grecque, italienne, ou portugaise.
En théorie les obligations d état sont sensées etre sures, sans risque, du pain béni !

tu le dis toi même avant, je suis d'accord .

ce que je veux vous faire comprendre et que vous semblez avoir de la peine a concevoir,  c'est que la notion de risque change au fur et a mesure de l'arrivée d'imprévus, on l'a vu pour cette banque portugaise ou pour les subprime classées elles aussi 3A, par définition le reste est encore dans les limbes !
tu devrais savoir que le risque est lié à l'avenir  économique, qui peut prévoir ? Ce ne sont que des supputations . C'est la règle du risque dans ce domaine

quoiqu'il en soit ces gens n'avaient pas d information exacte, ne demandait pas un rendement extraordinaire et enfin pensait probablement qu en cas de défaut l'état serait toujours là.
Raison pour laquelle des nouvelles règles ont été imposées aux banques .


Cela donne une bonne idée de ce qui peut se passer demain pour la plupart d entre nous quand l'argent est géré par des tiers et que vous n'avez pas une bonne idée de ce qu'ils en font
rien de plus facile gère le toi même , et donne nous les résultats dans 2 ans par exemple . Essaye;  c'est facile tu peux monter des portefeuilles boursier factices pour t'exercer , et on en reparle . Tu verras tout seul que dans ce domaine il faut faire appel aux professionnels ,comme dans de nombreux domaines  rien n'est simple .
amicalement
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3853
Localisation : l'univers donc nulle part

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par geveil le Dim 29 Mar 2015 - 22:45

Le problème n'est pas là, vous pourrez toujours trouver chacun des exemples et des contre-exemples.Je n'y connais rien de rien en finance, mais il y a des penseurs qui disent que l'argent est mauvais en soi. Ces penseurs sont sans doute aussi intelligents que toi, Dan, alors renseigne toi, tu cherches sur ton moteur de recherche " désargence" ou "un monde sans argent" ou " prosperdis", ou " pour la fin de la monnaie", et ne dis pas que ces gens sont puérils ou immatures, je n'en suis pas sûr,mais je pense qu'ils sont aussi mûrs que toi.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Lun 30 Mar 2015 - 0:24

geveil a écrit:Le problème n'est pas là, vous pourrez toujours trouver chacun des exemples et des contre-exemples.Je n'y connais rien de rien en finance, mais il y a des penseurs qui disent que l'argent est mauvais en soi.  Ces penseurs sont sans doute aussi intelligents que toi, Dan, alors renseigne toi, tu cherches sur ton moteur de recherche " désargence" ou "un monde sans argent" ou " prosperdis", ou " pour la fin de la monnaie", et ne dis pas que ces gens sont puérils ou immatures, je n'en suis pas sûr,mais je pense qu'ils sont aussi mûrs que toi.
Il y a eu un thème déjà sur ce sujet j'ai eu l'occasion d'y participer . pour moi c'est de l'utopie pure et simple . Les penseurs !!!en question s sont des doux réveurs pour moi
Attention de ne pas mélanger argent banque et finances .
L'argent est sale ............surtout celui des autres c'est bien connu .
amicalement
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Sam 18 Avr 2015 - 15:59

a propos de la banque "spirito santo" !
on voit bien que les particuliers n étaient absolument pas informés des risques !
De toute manière, vu l instabilité financière international, je pense que le risque est désormais partout, et surtout dans ce qui parait aujourd'hui comme non risqué, assurances vie, obligations d états, notamment et bien sur la bourse en cas de krach !




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Sam 18 Avr 2015 - 22:15

komyo a écrit:a propos de la banque "spirito santo" !
on voit bien que les particuliers n étaient absolument pas informés des risques !
Depuis quelques années le risque est obligatoirement signalé pour les placements . Il faut savoir une chose logique :  plus il est pris de risques , plus on risque de gagner , ou de perdre beaucoup .

C'est une des règles de la finance .
Soit un placement à risque soit un placement sécurisé à  rendement et risque réduit , c'est un choix .
Raison fondamentale pour laquelle il est conseillé de diversifier ses placements financiers quand on peut .
il y a une régle en bourse , ne pas jouer de l'argent dont on risque avoir besoin , et on a gagné ou perdu seulement quand on a vendu . Pour information sur 10 ans le CAC 40 à varié entre 6200 et 2800, c'est dire la variation , actuellement il est au alentour de 5200 , après avoir pris une hausse de plus de 20 % depuis janvier 2015 !!!
Pour ceux qui le désirent je vous propose de gérer un portefeuille virtuel et vous verrez que ce n'est pas si simple et si facile à gérer .
Amicalement
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Dim 19 Avr 2015 - 9:07

Si vous voulez un autre point de vue sur l économie que celui de la presse mainstream, je vous conseille cette vidéo à partir de 13 minutes.



j'aime bien aussi ses commentaires : le déni est la première étape avant la prise de conscience..., pas la peine de vous cachez la tête dans le sable...
Smile


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Dim 19 Avr 2015 - 9:20

komyo a écrit:Si vous voulez un autre point de vue sur l économie que celui de la presse mainstream, je vous conseille cette vidéo à partir de 13 minutes.

Je suis abonné à de nombreux journaux financiers et ils y a souvent des experts qui font de la prospective, tous se sont trompés quand on regarde leur prophétie dans le temps . Peux par exemple avaient prévu la bulle des entreprises NT !!!, les placements nocifs, la faillite de la banque américaine , la cavaleries le Mardoff etc etc !!!
qui croire ?

Amicalement
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Dim 19 Avr 2015 - 10:05

Connaissez vous le nom de la plus grande société dans le monde ? Et son nombre d'employés?

Spoiler:
L'armée des Etats Unis! 3 millions et demi d'employés, 1% de la population de ce pays!

Et qui la finance?

Spoiler:
La dette mondiale: 26 M de dollar chaque seconde! compensée par la monnaie fictive!

Pas besoin de prospective, la messe est dites!
Un pays comme le Japon à 300%, oui Trois cent %, de dette par rapport à son PIB, c'est à dire qu'il lui faudrait 3 ans de travail, et donc de production de biens, pour revenir à zéro, autant dire que c'est une tache impossible.

A ce jeu là la Grèce, dont certains se font des idées, n'est qu'à 85%, ce qui n'empèche pas le FMI de déclarer:
« Il n'y a pas de temps à perdre, il faut redoubler d'efforts. La validité du programme (de réformes) doit être claire. L'Europe n'a pas besoin d'une nouvelle crise ».
Et quel est ce programme vu par le FMI?

Les créanciers insistent pour que les réformes ne grèvent pas les finances publiques, ni la compétitivité de l'économie grecque. Ils continuent à militer pour une réforme des retraites, une modernisation de l'administration publique, davantage de recettes de privatisations.

C'est à dire:
- Diminution des retraites
- Moins de fonctionnaires (donc plus de chomage)
- La manne des entreprises au main de la finance privée!

Alexis Tsipras à raison d'affirmer « il y a eu un progrès considérable sur la collecte de l'impôt ou la lutte contre la corruption », mais que « le désaccord persiste sur les questions de droit du travail, de réforme de notre système de sécurité sociale, sur une hausse de la TVA ou la valorisation des biens publics ».

Mais pour le Japon ?
Heueueueu, circulez y a rien à voir!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par gaston21 le Dim 19 Avr 2015 - 10:47

dan, et tous ces gens qui se retrouvent ruinés en un clin d'oeil, ils jouent à la Bourse? Ils suivent les cours? Ils lisent les journaux financiers? Non, ils économisent péniblement et confient leurs maigres économies à des banques en qui ils font confiance et qui les truandent! Ne pas inverser les rôles! Demande aux anciens "baisés" de ENRON! La Finance mondiale s'engraisse par la spéculation et l'escroquerie des gens qui travaillent. Qui va payer à la prochaine explosion de la bulle financière? Les salauds s'en sortent toujours! Les Etats sauvent les banques et les peuples payent!
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Dim 19 Avr 2015 - 15:16

gaston21 a écrit:dan, et tous ces gens qui se retrouvent ruinés en un clin d'oeil, ils jouent à la Bourse? Ils suivent les cours? Ils lisent les journaux financiers? Non, ils économisent péniblement et confient leurs maigres économies à des banques en qui ils font confiance et qui les truandent! Ne pas inverser les rôles!
tout à fait mais tu oublies les autres qui sont aussi des gens sans connaissances et qui ont eu plus de chance , en ayant eu la chance de choisir des banques ou meilleurs support. C'est le principe même du risque !!!!! Risquer c'est l'aventure . Seule erreur (à voir ), ils auraient du être informé des risques , notion , information qui depuis est obligatoire pour les banques et conseillés financiers .


Demande aux anciens "baisés" de ENRON! La Finance mondiale s'engraisse par la spéculation et l'escroquerie des gens qui travaillent.
La spéculation ne coute et ne rapporte qu'à ceux qui spéculent et donc prennent des risques , quand il y a des gagnant il y a forcement des perdants , et pas que des petits porteurs .

Qui va payer à la prochaine explosion de la bulle financière?
Ce qui prennent des risques, ils payent ou gagnent ; c'est le jeu .


Les salauds s'en sortent toujours!
Non désolé de gros détendeurs d'actions comme des grandes entreprises, ou des banques essuient aussi les plâtres , mais cela on ne le dit pas . Voir Eurotunnel, usinor, le CL , etc etc .

C'est plus simple de faire pleurer dans les chaumières en parlant des petits porteurs qui perdent , que de parler des grands groupes qui gagnent ou des petits porteurs qui gagnent aussi .



Les Etats sauvent les banques et les peuples payent!
En sauvant les banques ils sauvent les avoirs que le peuple à dans ces comptes , plus de 3000 milliards en France plus que la dette de l'etat qui est de 2000 milliards .
Amicalement .
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Mer 20 Mai 2015 - 9:41

tiens a propos de banque !    Very Happy

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 11258003_939169366122841_3891781155357960874_n


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Mer 20 Mai 2015 - 21:03

komyo a écrit:tiens a propos de banque !    Very Happy
Il est certain , et incontestable que la banque etait au courant!!!  Elle oublie de se rappeler quand Kerviel  faisait de belles opérations , qui lui permettait de consolider ses bilans .
Il est impossible de jouer  des sommes pareilles à terme , sans l'accord des entreprises .
Dire le contraire c'est ne rien connaître aux activités boursières à terme .

Inutile de "crier", cela n'est pas nécessaire, nous ne sommes pas sourds.

Toshirô



A savoir jouer des sommes énormes , sans débourser un centimes, en jouant seulement sur la date de liquidation des opérations à terme en fin de mois .
Amicalement


Dernière édition par dan 26 le Mer 20 Mai 2015 - 21:36, édité 1 fois
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Mer 20 Mai 2015 - 21:15

En réponse au post du dessus!
Un peu d'éducation sur les traders :
1. Trainer en justice le trader sans que ses patrons qui ont concocté le produit toxique en collusion avec le hedge fund de John Paulson est peu courageux, et surtout dangereux. Ce genre de produit n'est pas confectionné frauduleusement par le trader, et s'il avait fait savoir à ses clients que ce produit était pourri et vendu a découvert par John Paulson, il ne se serait pas vendu. Les individus n'ont pas été inquiétés. Seule la firme a payé une amende.

2. La Société Générale remporte le prix Ponce Pilate : non seulement elle s'en est lavé les mains, mais elle a poursuivi l'intéressé pour la totalité du montant alors que la perte de Jérôme Kerviel était très inferieure aux 5 milliards d'euros perdus : le montant (qui est déductible fiscalement) est dû à la manière dont la Banque de France a forcé la liquidation sauvage des positions. Si les patrons immédiats ont été démissionnés, leurs propres patrons ont été promus et sont plus que jamais en charge de ces activités.

C'est de qui?
Georges Ugeux, PDG de Galileo Global Advisors, une banque d'affaires internationale a New York. De 1996 a 2003, il a été Executive Vice President International du New York Stock Exchange. Il donne un séminaire à la Columbia Law School sur les systèmes bancaires et financiers européens. Il est également l'auteur de La trahison de la finance, chez Odile Jacob.

Mais Dan sait mieux, pire qu'Allah!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Mer 20 Mai 2015 - 23:22

Dédé 95 a écrit:En réponse au post du dessus!
Un peu d'éducation sur les traders :
1. Trainer en justice le trader sans que ses patrons qui ont concocté le produit toxique en collusion avec le hedge fund de John Paulson est peu courageux, et surtout dangereux. Ce genre de produit n'est pas confectionné frauduleusement par le trader, et s'il avait fait savoir à ses clients que ce produit était pourri et vendu a découvert par John Paulson, il ne se serait pas vendu. Les individus n'ont pas été inquiétés. Seule la firme a payé une amende.

2. La Société Générale remporte le prix Ponce Pilate : non seulement elle s'en est lavé les mains, mais elle a poursuivi l'intéressé pour la totalité du montant alors que la perte de Jérôme Kerviel était très inferieure aux 5 milliards d'euros perdus : le montant (qui est déductible fiscalement) est dû à la manière dont la Banque de France a forcé la liquidation sauvage des positions. Si les patrons immédiats ont été démissionnés, leurs propres patrons ont été promus et sont plus que jamais en charge de ces activités.

C'est de qui?
Georges Ugeux, PDG de Galileo Global Advisors, une banque d'affaires internationale a New York. De 1996 a 2003, il a été Executive Vice President International du New York Stock Exchange. Il donne un séminaire à la Columbia Law School sur les systèmes bancaires et financiers européens. Il est également l'auteur de La trahison de la finance, chez Odile Jacob.

Mais Dan sait mieux, pire qu'Allah!



  :affraid: :affraid: :affraid: Suspect  Laughing Laughing Laughing 

concernant kerviel, j en parlais ce week end en séminaire avec un copain qui est ancien de la bourse de paris, (avant qu elle ne ferme).
Il me disait que pour lui c était impossible que le management de la sg n était pas au courant de ce qui se passait...!   Tant qu il gagnait de l'argent, c'était open bar. Quand ca a senti le roussi, sauve qui peut et mise en place de l opération fusible !

sannat a fait un bon papier la dessus !
pas de copier coller pour les réfractaires I love you  juste le lien et c est pas long...!

http://www.lecontrarien.com/2015/05/20


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Jeu 21 Mai 2015 - 7:14

komyo a écrit:


concernant kerviel, j en parlais ce week end en séminaire avec un copain qui est ancien de la bourse de paris, (avant qu elle ne ferme).
Il me disait que pour lui c était impossible que le management de la sg n était pas au courant de ce qui se passait...!   Tant qu il gagnait de l'argent, c'était open bar. Quand ca a senti le roussi, sauve qui peut et mise en place de l opération fusible !

sannat a fait un bon papier la dessus !
pas de copier coller pour les réfractaires I love you  juste le lien et c est pas long...!

merci encore une fois de confirmer mes propos, sans l'avouer. mais c'est normal tout ce qui vient de dan est à contredire . Juste pour montrer l'ampleur de la connerie humaine .
amicalement
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Jeu 21 Mai 2015 - 8:16

C'est pas pour te contredire mais pour rectifier tes erreurs!
C'est bien toi qui as écrit:
Il est impossible de jouer des sommes pareilles à terme , sans l'accord des entreprises .
Dire le contraire c'est ne rien connaître aux activités boursières à terme .
A savoir jouer des sommes énormes , sans débourser un centimes, en jouant seulement sur la date de liquidation des opérations à terme en fin de mois .
J'ai souligné en gras ton erreur, car bien sur que si on peux jouer des sommes énormes sans débourser un centime!
Que tu ne le saches pas n'à rien d'extraordinaire, ça as froissé ton égo que je l'ai révéler?
Tiens va prendre quelques jours de vacances ça nous fera du repos! Et je t'assure tu ne nous exiteras pas (sic) Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Jeu 21 Mai 2015 - 8:22

Dédé 95 a écrit:C'est pas pour te contredire mais pour rectifier tes erreurs!
C'est bien toi qui as écrit:
Il est impossible de jouer  des sommes pareilles à terme , sans l'accord des entreprises .
Dire le contraire c'est ne rien connaître aux activités boursières à terme .
A savoir jouer des sommes énormes , sans débourser un centimes, en jouant seulement sur la date de liquidation des opérations à terme en fin de mois .
J'ai souligné en gras ton erreur, car bien sur que si on peux jouer des sommes énormes sans débourser un centime!
Que tu ne le saches pas n'à rien d'extraordinaire, ça as froissé ton égo que je l'ai révéler?
Tiens va prendre quelques jours de vacances ça nous fera du repos! Et je t'assure tu ne nous exiteras pas (sic) Very Happy Very Happy Very Happy


bien dit DD, et comme dan ne te lis pas, contrairement a mes messages qu il quote sans arrêt alors que je l'ai ban  !  
Je relaye ta réponse, cela l occupera ! ^^


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Jeu 21 Mai 2015 - 8:33

t'inquiète qu'il me lis il en bave de mes réponse, mais là il part quelques jours, il l'annonce partout, comme si il allait nous manquer! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par troubaa le Jeu 21 Mai 2015 - 9:30

Revenons sur terre
Il est aussi probable que kerviel ait agi avec la complicité de la direction qu'en truandant, voir même un mix des deux.

Faut juste des preuves. Dans un sens comme dans l'autre.

Les ont-dit es copains et autre rumeur ont peu d'intérêt.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par troubaa le Jeu 21 Mai 2015 - 9:46

Non DD ce n'est pas ce que dan a écrit une fois de plus tu ne comprends rien.

La partie que tu aurais du mettre en gras est "sans l'accord de l'entreprise". Et cela tu fais que le confirmer.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Jeu 21 Mai 2015 - 9:57

C'est certain TRoubaa, du reste l'actualité nous confirme le "jeux" des banques avec les fonds déposés et autres fonds fictifs!
Pour la première fois depuis des décennies, des banques américaines sont forcées de reconnaître leur culpabilité devant la justice pénale. Mercredi, JP Morgan et Citigroup ont admis que des traders qu’elles employaient s’étaient entendus pour manipuler le marché des devises à leur avantage... et au détriment de leurs clients.

http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/02179920004-etats-unis-57-milliards-de-dollars-damendes-pour-5-grandes-banques-mondiales-1121108.php

Au détriment de leurs clients est un euphémisme, si ils avaient gagnés, les clients n'auraient psa porté plainte.
--------------------
Non Troubaa je parlais moi de ce que j'ai mis en gras, relis bien TOUT ce que j'ai répondu:
J'ai souligné en gras ton erreur, car bien sur que si on peux jouer des sommes énormes sans débourser un centime!
Et mes exemples l'expliquent!
Que les banques soient complices tout le monde le sait, c'est cela que j'appelle la spéculation financière qui aujourd'hui porte je le rappelle sur 800 000 milliards dans le monde! (Rien que ça), et c'est pourquoi on peut affirmer que le système est en plein déclin!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15351
Localisation : vallée du vent

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par dan 26 le Jeu 21 Mai 2015 - 12:13

troubaa a écrit:Non DD ce n'est pas ce que dan a écrit une fois de plus tu ne comprends rien.

La partie que tu aurais du mettre en gras est "sans l'accord de l'entreprise". Et cela tu fais que le confirmer.
Je confirme ce que j'ai dit et que la clochette n'a rien compris à mon message comme d'habitude .
Il est impossible de jouer des sommes pareilles à terme , sans l'accord des entreprises .
Dire le contraire c'est ne rien connaître aux activités boursières à terme .
A savoir jouer des sommes énormes , sans débourser un centimes, en jouant seulement sur la date de liquidation des opérations à terme en fin de mois .
nécessite impérativement la caution de l'entreprise sur le marché boursier !!!
le principe est simple acheter en début de mois, avec réglement à terme à la liquidation qui a lieu vers la fin du mois, et revendre avec plus value (si il y en a ), avant la date de liquidation , permet de jouer en bourse sans débourser un centime, mais cela nécessite impérativement l'aval de l'entreprise qui se porte garant , du cout du report , si celui est nécessaire . Ou de payer la perte .
Amicalement
Je parts pour 5 jours, je sais je sais que je vais vous manquer, (n'insitez pas j'ai retnu l'hotel!!!) à plus à mercredi prochain Laughing
amicalement à tous

Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Jeu 21 Mai 2015 - 14:04

Vous avez lu le post du dessus qui définie pour Dan le role du Trader qui est de jouer des sommes énormes sans débourser un centime, en jouant seulement sur la date de liquidation des opérations à terme en fin de mois!
Nous parlions bien sur des traders pas du petit financier ou du boursicoteur, kerviel n'est pas de ceux-là!
Alors voyons donc ce qu'est un traders et ses sources de spéculation:

Rappelons qu'à l'origine, le rôle d'une banque dit de « désintermédiation » est la mise à disposition a priori gratuite se son expertise au service de ses clients. Alors comment réalise-elle des profits ?
1- Le risque de crédit : le risque naît de la probabilité d'une entreprise ou d'un Etat à faire défaut sur sa dette. Le produit traité est similaire à une assurance qui protège son acheteur d'un défaut éventuel, c'est-à-dire d'un évènement qui ferait que l'entreprise ou l'Etat se verrait dans l'incapacité d'honorer sa dette.

2 -Le risque de taux («  fixed income  ») : le risque naît du mouvement des taux d'intérêts, qui sont décidés par les banques centrales. Si vous empruntez à 5% aujourd'hui pour un an et que soudainement la banque centrale décide de baisser ses taux à 4% par an, vous ne pourrez re-prêter votre argent qu'à 4%. Vous aurez donc perdu de l'argent. C'est le deuxième marché le plus important du monde en terme de volume.

3 - Le risque des actions («  equity  ») : c'est le risque le plus connu. Il est lié aux activités des entreprises. C'est un petit marché comparé au marché de la dette. C'est semble-t-il celui dont parles Dan.

4 - Le risque de change (FX) : c'est le risque lié aux taux de changes. C'est le marché le plus important du monde avec un volume journalier de 2.000 milliards de dollars, en constante augmentation.

5 - Le risque des matières premières : petit marché comparé aux changes ou à la dette, mais en pleine expansion aussi, le risque est lié au prix des matières premières.

6 - Le «  market maker  » : travaillant sur les produits de bases tels que le spot (cours des devises) le « cash action », les obligations d'Etat etc. le market maker ne fait que répondre aux clients en cotant des prix à double sens, un prix où il est d'accord pour acheter et un autre prix où il est d'accord pour vendre.

7 - Le trader de produits vanilles : les produits vanilles sont ceux qui génèrent le plus de revenus dans la salle. Mais ces profits ne représentent plus que 60% du total et sont en constante diminution, concurrencés par les produits structurés. Les revenus ne proviennent que très peu des marges (même s'il en y a), et beaucoup plus des activités de spéculation.

8 - Le trader de produits structurés : les produits structurés sont les plus à la mode en ce moment et les profits qu'ils représentent sont en forte hausse sur les dernières années. Ces produits proposent souvent une indexation complexe de la rentabilité sur différents produits vanilles. Les profits générés proviennent alors des marges prises par la banque lors de la transaction.

9 - Le «  proprietary trader » (« prop trader ») : privilégiés de la banque, les prop traders ont carte blanche pour spéculer avec les capitaux bancaires sur tous les marchés. A l'opposé du market maker , il ne cote pas les clients. Métier à haut risque mais l'un des mieux rémunérés au monde, il donne droit à un pourcentage des gains. Les prop traders sont de purs spéculateurs.

Alors quel avenir pour ces boursicoteurs de fin de mois ?
Une évolution récente parallèle et induite par l'importance grandissante des produits exotiques est que l'une des deux fonctions du trader prend peu à peu le pas sur l'autre.

Ce changement a au moins trois conséquences pratiques dans la salle : la première est que les prop traders, emblème d'un certain trading , et toutes les fonctions qui impliquent les capitaux propres de la banque, sont de plus en plus rares. La deuxième est la place croissante qu'occupent les automates de trading . Ils sont une preuve tangible de l'expulsion progressive du travail stochastique au profit de la part déterministe du trading . Ainsi Goldman Sachs a renvoyé récemment l'équipe de traders des dérivés actions de New York pour les remplacer par des automates.

Quelle est ma source ? Non non pas la CCI locale ! Very Happy

Groupe Novencia,
cabinet de conseil, ingénierie et intégration au service des marchés financiers.
De fins connaisseurs! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Jeu 21 Mai 2015 - 14:56

troubaa a écrit:Revenons sur terre
Il est aussi probable que kerviel ait agi avec la complicité de la direction qu'en truandant, voir même un mix des deux.

Faut juste des preuves. Dans un sens comme dans l'autre.

Les ont-dit es copains et autre rumeur ont peu d'intérêt.


et bien justement on y est sur terre !

http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/affaire-kerviel-des-revelations-jouent-en-faveur-de-lancien-courtier?id=6792574


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Lun 25 Mai 2015 - 7:01

sont plutot précisent pour des rumeurs en plus avec un officier de police...!
bienvenu dans le monde des banksters !



Excellent article de Médiapart (pensez à les soutenir Smile ) sur un sujet évident : la Société Générale a une énorme part de responsabilité dans cette affaire…



C’est une déposition sans précédent, qui transforme le dossier Kerviel en un scandale Société générale. La commandante de police chargée de piloter cette affaire à la brigade financière a raconté au juge d’instruction Roger Le Loire les dysfonctionnements rencontrés lors de ses enquêtes, menées entre 2008 et 2012. Son témoignage fait basculer le dossier et ne peut que forcer la justice à rouvrir l’enquête.


C’est une déposition sans précédent dans l’histoire judiciaire. Elle met à bas tout le dossier Kerviel et pourrait contraindre la justice à rouvrir l’enquête et à réviser ses jugements. Elle pose aussi la question du rôle du parquet qui, dans cette affaire, semble avoir oublié la notion de justice équitable, en soutenant sans réserve et sans distance la position de la Société générale.


Le 9 avril, selon nos informations, le dossier de l’affaire Kerviel a explosé dans les bureaux du juge d’instruction Roger Le Loire. Ce jour-là, le vice-président du tribunal de grande instance de Paris a auditionné un témoin hors norme dans le cadre d’une plainte contre X pour escroquerie au jugement déposée par Jérôme Kerviel : la commandante de police de la brigade financière chargée de l’affaire Kerviel. Celle qui a mené deux fois l’enquête, une première fois en 2008, une seconde en 2012.


Faisant preuve d’un courage exceptionnel et d’une rare intégrité intellectuelle, Nathalie Le Roy, qui a depuis changé d’affectation, avoue devant le juge les doutes qu’elle nourrit sur son enquête de 2008. Cette enquête qui a amené à la condamnation de Jérôme Kerviel à trois ans de prison ferme et 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts en appel (le montant des dommages et intérêts est en cours de révision à la cour d’appel de Versailles, après l’arrêt de la Cour de cassation annulant le jugement de la partie civile). L’enquêtrice explique devant le juge avoir complètement changé d’avis sur le dossier.


Alors qu’elle était convaincue de la culpabilité de Jérôme Kerviel en 2008, Nathalie Le Roy a commencé à avoir des interrogations, puis des certitudes, quand elle a repris l’enquête en 2012. « À l’occasion des différentes auditions et des différents documents que j’ai pu avoir entre les mains, j’ai eu le sentiment puis la certitude que la hiérarchie de Jérôme Kerviel ne pouvait ignorer les positions prises par ce dernier », assure-t-elle devant le juge.


Elle détaille les faits troublants et les dysfonctionnements qu’elle a eu à connaître dans le cadre de cette enquête et qui donnent une tout autre dimension à l’affaire. Son récit est stupéfiant et bouscule tout ce qui a été dit jusqu’ici sur ce dossier. À l’issue de cette audition, le juge Le Loire a, semble-t-il, été ébranlé. Car le dossier a basculé. La justice ne peut plus fermer les yeux sur ses errements : ce n’est plus de l’affaire Kerviel qu’il s’agit, mais bien d’une affaire Société générale.


Jamais jusqu’alors, cette commandante de police n’avait raconté cette enquête et exprimé ses doutes sur son déroulé. Ce n’est que parce qu’elle a eu à répondre à la convocation du juge Roger Le Loire qu’elle a accepté de briser le silence. Elle s’en explique devant le juge. « Je ne me suis jamais manifestée pour ne pas interférer dans le cours de la justice, mais j’avoue que ma convocation aujourd’hui m’apporte un soulagement. Je me suis très longtemps remise en question », confie-t-elle lors de son audition.


Face au juge Le Loire, elle revient en détail sur les différentes procédures qu’elle a eu à mener de 2008 à 2012. Elle raconte une enquête complètement prise en main par la Société générale. La banque impose sa version, choisit les interlocuteurs mais fait aussi pression sur les témoins, refuse de répondre aux réquisitions quand elles dérangent. L’enquêtrice parle aussi de l’étrange attitude du parquet. Malgré les doutes dont elle avait fait part, malgré les témoignages qu’elle avait recueillis, malgré les demandes d’expertise qu’elle avait formulées après avoir repris l’enquête en 2012, le parquet préfère enterrer le dossier et s’en tenir au récit largement développé par la banque, sans aller chercher plus loin.


Dès la révélation de l’affaire aux premières heures du 24 janvier 2008, la Société générale a imposé sa version des faits : la banque était victime d’un trader fou, travaillant en solitaire, jouant des milliards à l’insu de sa hiérarchie, de tous les contrôles. Ses positions extravagantes avaient coûté 4,9 milliards d’euros de pertes à la banque, avait alors affirmé son PDG, Daniel Bouton, alors même que toutes les opérations n’étaient pas débouclées, comme l’indique le rapport de la Commission bancaire. Depuis, la Société générale n’a jamais varié ni dans son récit ni sur le montant de ses pertes. Par deux fois, la justice a confirmé la version de la banque et a condamné Jérôme Kerviel pour abus de confiance, faux et usage de faux, introduction frauduleuse dans les systèmes informatiques.


Tous les témoins qui ont essayé à un moment ou à un autre de contester la ligne de défense de la Société générale, d’expliquer le fonctionnement des marchés et du monde bancaire, de démontrer qu’il était impossible que la banque ignore tout, de suggérer des pistes d’enquête, ont été ignorés, parfois dénigrés. Certains salariés de la Société générale, comme Philippe Houbé, qui travaillait chez Fimat, filiale de la banque chargée des opérations de compensation, ont été licenciés pour avoir osé contredire « l’histoire officielle ».


Cette fois, la Société générale et la justice vont-elles pouvoir balayer d’un revers de la main ce nouveau témoin ? Nathalie Le Roy est un personnage respecté à la brigade financière et dans le monde judiciaire. Connue pour sa rigueur et son expertise, elle s’est vu confier des dossiers très lourds et est très appréciée par les juges d’instruction.


Quand Eva Joly a commencé à s’intéresser – très tardivement, a-t-elle regretté – à l’affaire Kerviel, elle a écouté longuement ses proches, notamment Julien Bayou, des connaisseurs du dossier, l’avocat de Jérôme Kerviel, David Koubbi, lui expliquer l’affaire. Si les arguments des uns et des autres l’ont convaincue, un détail à chaque fois la choquait : l’enquête avait été menée par Nathalie Le Roy. « J’ai eu à travailler avec elle dans de nombreuses enquêtes. Je connais son professionnalisme et sa rigueur », objectait Eva Joly. Pour l’ancienne juge d’instruction, l’enquête ne pouvait avoir été bâclée. Bâclée ? Elle ne l’a certes pas été. Mais orientée, cadrée, détournée de certains sujets qu’il ne fallait pas approcher ? Peut-être.


« J’ai eu le sentiment d’avoir été instrumentalisée »


Avec le recul, c’est ce doute qu’exprime Nathalie Le Roy lors de son audition, en revenant sur ses premiers moments à la banque. « J’ai eu le sentiment d’avoir été instrumentalisée par la Société générale », confie-t-elle au juge. Une instrumentalisation facilitée par le fait que l’enquêtrice débarque dans un monde financier totalement inconnu. « J’ai été saisie de l’affaire le 24 janvier 2008. Ce dossier m’a été attribué alors que je n’avais aucune connaissance boursière », déclare-t-elle.


La Société générale pourvoit à tout, et prend les inspecteurs de la brigade financière en main, les guide dans la jungle de la finance.  « J’ai tout d’abord entendu madame Dumas [adjointe au responsable des opérations à GEDS, le département où travaille Jérôme Kerviel – ndlr], alors que dans un même temps se déroulaient les perquisitions au siège de la Société générale par les collègues de service. L’ordinateur de Jérôme Kerviel était déjà mis à l’écart (…). Il avait peut-être été étudié, mais ça je ne le sais pas. (…) L’ensemble des documents qui ont été requis dans cette enquête auprès de la Société générale nous ont été fournis par cette dernière, car nous n’avions pas le matériel informatique pour l’exploitation. (…) C’est la Société générale elle-même qui m’adresse les personnes qu’elle juge bon d’être entendues. Je n’ai jamais demandé : “Je souhaiterais entendre telle ou telle personne.” C’est la Société générale qui m’a dirigé tous les témoins », raconte-t-elle. « C’était une position assez confortable », reconnaît-elle devant le juge, avec regret semble-t-il.


« Consignes générales : restituer les faits négatifs en recherchant leur portée, en les remettant dans leur contexte, en les noyant dans les faits positifs, en utilisant la complexité technique », recommandait la Société générale à ses salariés dans un autre dossier, celui du Sentier. Ce procédé est largement utilisé dans l’enquête sur Kerviel. Les témoignages sont noyés dans la technique et le jargon. Les personnes interrogées y parlent beaucoup de positions « short » et « long », de « put » et de « call », de warrants et d’opérations pending, de système Eliot et d’opérations sur Click options. Mais elles se gardent bien d’indiquer les carrefours importants des opérations financières, d’évoquer les appels de marge ou les effets des positions sur la trésorerie quotidienne, de faire allusion au système Zantaz logé aux États-Unis qui conserve tous les mails, ou même de la chambre de compensation Eurex. Bref, de tout ce qui  peut permettre de retracer les mouvements et les contreparties des opérations réalisées par Jérôme Kerviel.


Tous les témoins entendus par la brigade financière accréditent alors la thèse d’un Jérôme Kerviel, trader solitaire, pouvant engager 50 milliards d’euros – plus que les fonds propres de la banque – dans des opérations spéculatives, à l’insu de tous. Ce que conteste Jérôme Kerviel dès sa première audition. « J’ai entendu Jérôme Kerviel qui s’était présenté spontanément pendant 48 heures dans le cadre de sa garde à vue. Déjà à l’époque, il développait la théorie selon laquelle il avait effectivement pris les positions qui lui étaient reprochées, ce en pleine connaissance de la hiérarchie, ce qu’il a toujours maintenu », se rappelle Nathalie Le Roy devant le juge.


L’enquête se poursuit dans le cadre de l’information judiciaire confiée aux juges Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset le 28 janvier 2008. Il faut boucler très vite, d’autant que la commission bancaire et surtout le rapport de l’inspection des finances, commandé par la ministre Christine Lagarde, ont déjà tranché le sujet dès mars 2008 : la Société générale est totalement victime des agissements de son trader.


En octobre 2008, l’enquête de la justice est à son tour achevée. « Sur la masse de scellés que nous avions réalisés, vu l’urgence, compte tenu du peu d’effectifs dans le groupe et de la masse de travail qu’il y avait à effectuer, certains n’ont pas été exploités », reconnaît l’ancienne enquêtrice de la brigade financière. D’autant qu’il faut parfois des équipements spéciaux pour pouvoir les exploiter. Alors, les enquêteurs s’en tiennent à ce que la Société générale leur fournit. « À titre d’exemple, le fameux entretien qui a eu lieu entre Jérôme Kerviel et ses supérieurs hiérarchiques à la découverte des faits, ça devait être les 20 et 21 janvier 2008 de mémoire, tous les enregistrements qui ont été faits dans cette salle nous ont été transcrits de manière manuscrite par la Société générale », précise-t-elle.


Le juge Van Ruymbeke puis le président du tribunal correctionnel, Dominique Pauthe, ont refusé à plusieurs reprises à la défense de Jérôme Kerviel, alors représentée par l’avocat Olivier Metzner, d’avoir accès à ces scellés. Ce n’est que quelques semaines avant le procès en appel que la présidente, Mireille Filippini, a accepté que la défense puisse y accéder. Trop tard pour pouvoir les exploiter à temps pour le procès.


David Koubbi, le nouvel avocat de Jérôme Kerviel, découvrira plus tard que certains scellés, dont l’ordinateur de Jérôme Kerviel ou des contenus de boîtes mails, n’ont jamais été ouverts. Il mettra aussi la main sur ces fameuses bandes – 45 au total – ayant enregistré les conversations entre Jérôme Kerviel et ses supérieurs. La défense découvrira les propos de Jean-Pierre Mustier, alors numéro deux de la Société générale, reconnaissant avoir perdu un milliard d’euros dans les subprimes. Et elle découvrira surtout des blancs, d’énormes blancs dans les enregistrements, blancs qui ne sont pas signalés dans la transcription manuscrite. Plus de deux heures et quarante-cinq minutes de conversations ont ainsi disparu (lire notre enquête : Les silences des bandes de la Société générale) !


Un mail à tête de mort


« L’enquête étant clôturée, j’ai fait mon rapport de synthèse à charge contre Jérôme Kerviel, tout en mettant en avant les manquements et les dysfonctionnements au sein de la Société générale. Nous sommes en 2008. Je suis convaincue de la culpabilité de Jérôme Kerviel et de la véracité des témoignages recueillis », déclare l’ancienne enquêtrice de la brigade financière au juge. Ce dossier l’a passionné, reconnaît l’enquêtrice. Elle se souvient avoir suivi toutes les audiences du procès. D’autant que, à la suite de cette première affaire, elle s’est formée dans les affaires boursières et on lui confie nombre d’enquêtes dans ce domaine, à la brigade financière.


Les premiers doutes viendront plus tard, en 2012, quand Jérôme Kerviel dépose deux plaintes, pour faux et usages de faux et escroquerie au jugement. Elle est à nouveau chargée de l’enquête préliminaire. Elle raconte que David Koubbi, l’avocat de Jérôme Kerviel, lui demande alors si elle est prête à recevoir des documents et des témoins, même si ceux-ci peuvent contredire ses conclusions initiales. « Je ferai mon devoir et entendrai tous les témoins qu’il est nécessaire d’entendre », assure avoir répondu Nathalie Le Roy.


Des témoignages, l’avocat de Jérôme Kerviel en a reçu de multiples. Car le procès en première instance puis le procès en appel ont réveillé des consciences, suscité des indignations. Des connaisseurs du monde financier, d’anciens traders ou banquiers, même s’ils n’ont aucun lien avec la Société générale, se sont manifestés pour expliquer que la thèse soutenue par la banque était tout simplement impossible. Les uns et les autres ont fait œuvre de pédagogie pour expliquer le fonctionnement des marchés, les points de contrôle, les contreparties extérieures. Tous aboutissaient aux mêmes conclusions : la hiérarchie de Jérôme Kerviel ne pouvait ignorer les positions considérables qu’il avait prises. « C’était visiblement connu sur le marché puisqu’il était surnommé par certains traders “le gros” », raconte Nathalie Le Roy.


Des salariés ou d’anciens salariés de la Société générale sont aussi intervenus, expliquant que tout le monde connaissait les pratiques de Jérôme Kerviel (lire Les confessions d’un ancien trader). « Certains ont accepté de témoigner sous leur nom, d’autres sous couvert d’anonymat », relève l’ancienne enquêtrice.


Celle-ci a en particulier détaillé devant le juge le témoignage de Florent Gras, un ancien salarié de la Société générale. « Il m’a tout de suite dit que l’activité de Jérôme Kerviel était connue, qu’il avait lui-même alerté madame Claire Dumas, qui était dans sa ligne hiérarchique. Il m’a dit avoir envoyé à cette dernière et à d’autres un mail avec une tête de mort pour attirer leur attention », déclare-t-elle. L’avertissement aurait été lancé en avril 2007, soit plus de neuf mois avant le scandale.


« J’avais demandé à la Société générale l’extraction des mails de Florent Gras et le mail en question n’y figurait pas. D’où la réquisition judiciaire du 10 octobre 2012 adressée à M. Oudea (PDG de la Société générale) pour obtenir l’extraction de la messagerie de madame Dumas, ciblée avec ses échanges avec Florent Gras et qui est restée lettre morte », poursuit-elle.


La Société générale n’a pas répondu à cette réquisition de la brigade financière. Comme elle n’a pas répondu à la réquisition pour obtenir les boîtes mails de certains supérieurs hiérarchiques, comme elle n’a pas répondu à d’autres demandes. La banque n’a aucune envie en 2012 de rouvrir une enquête, alors que sa position de victime a été reconnue par la justice en première instance et qu’un procès en appel est encore en cours.


Mais il n’y a pas que la Société générale qui refuse de revenir sur le dossier Kerviel. Le parquet de Paris a également tout fait pour enterrer définitivement l’affaire. Alors que les éléments et les témoignages s’accumulent, laissant penser que la Société générale n’est peut-être pas qu’une simple victime, l’enquêtrice, déclare-t-elle au juge Le Loire, s’est ouverte de ses doutes et de ses questionnements à sa hiérarchie. Celle-ci tente de la rassurer en disant qu’elle avait mené son enquête « en fonction des éléments qui lui avaient été communiqués ». Elle a également alerté le parquet, insistant sur les zones obscures qui ne cessaient d’apparaître dans ce dossier. Pour permettre d’y voir plus clair, elle demande d’engager de nouveaux actes et de nouvelles expertises portant à la fois sur les bandes et sur la saisie des mails stockés aux États-Unis.


Mais tout cela reste aussi lettre morte. Le parquet oppose un refus à tout et décide de classer les deux plaintes sans suite, avant même que l’enquêtrice ait rédigé un rapport de synthèse. « Les deux enquêtes (…) ont fait l’objet d’un retour en l’état à la demande du parquet, deux jours avant l’audience [qui devait prononcer le jugement de la cour d’appel – ndlr], sans synthèse de ma part. J’ai appris le lendemain, soit la veille de l’audience, que les plaintes étaient classées sans suite dans le cadre d’un non-lieu ab initio », dit-elle.


« Vous souvenez-vous de la date ? » demande le juge Roger Le Loire. « Il me semble que l’audience avait lieu le 24 octobre 2012 et que j’ai renvoyé le dossier sans synthèse le 22 », déclare-t-elle. Le parquet estimait manifestement qu’il y avait urgence à clore l’enquête, à fermer toutes les portes, avant le verdict de la cour d’appel condamnant définitivement Jérôme Kerviel comme seul responsable des pertes de la Société générale. Pourquoi ? Sur ordre de qui ? Faut-il croire que les intérêts du monde bancaire sont désormais supérieurs à ceux de la justice ?


« Cadres séquestrés »


Ce classement sans suite ordonné par le parquet perturbe d’autant plus l’enquêtrice qu’à l’occasion de ce procès en appel, auquel elle assistait, elle a rencontré de nombreux traders, outrés par le sort réservé à Jérôme Kerviel.  Un témoignage dans l’assistance l’a alors particulièrement frappée, dit-elle.


« Lors du délibéré, dans les couloirs, j’ai assisté à une conversation d’une dame qui se présentait comme étant aux ressources humaines de la Société générale encore actuellement, qui ne pouvait donc se manifester et qui disait qu’elle était ulcérée que Jérôme Kerviel serve de fusible. Ne sachant comment comprendre ses propos, je me suis présentée à elle en tant que commandant de police à la brigade financière. Elle m’a dit se nommer G. C.. (…) Tout en connaissant ma qualité, elle a surenchéri en m’expliquant qu’en janvier 2008, après la découverte des faits, Frédéric Oudéa, à l’époque directeur financier, avait “séquestré” un certain nombre de cadres afin de leur faire signer un engagement de confidentialité de tout ce qu’ils avaient pu apprendre et qu’ils s’engageaient même à ne pas en parler à leur propre conjoint. De ce qu’elle me disait, la plupart des personnes ont signé cet engagement », rapporte Nathalie Le Roy sur le procès-verbal d’audition. Selon nos informations, des témoins extérieurs ont également assisté à cet échange.


Après cette conversation, Nathalie Le Roy lui a laissé son numéro de téléphone. « Elle m’a appelée. Nous nous sommes rencontrées et elle m’a dit être dans la réflexion de savoir si elle était disposée à témoigner mais de manière anonyme. Je n’ai plus jamais eu de nouvelles », dit-elle. La peur, sans aucun doute, l’a dissuadée d’aller au-delà.


Ainsi, Frédéric Oudéa, actuel PDG de la Société générale, aurait pu faire pression pour empêcher que certains salariés témoignent devant la justice. Le soupçon avait déjà émergé lors du procès en appel (lire notre article Affaire Kerviel: le prix du silence). Un des responsables hiérarchiques de Jérôme Kerviel, Martial Rouyère, était appelé à témoigner devant le tribunal. Il avait été licencié à la suite du scandale mais en bénéficiant d’une prime de sept années de salaire. Du jamais vu dans l’histoire des prud’hommes.


« Est-ce le prix du silence ? » avait alors demandé la présidente du tribunal, Mireille Filippini. « Le fait de signer un accord comme celui-là ne vous lie que si vous ne voulez pas subir les conséquences… », répondit alors Martial Rouyère. « Qu’est-ce qui se passe si vous parlez ? » demanda l’avocat de Jérôme Kerviel. « Je dois rendre l’argent », répliqua Martial Rouyère. La déclaration ne fit même pas sursauter les juges. Plutôt que de pousser plus loin son questionnement, la présidente préféra clore l’audition, sans demander d’autres éclaircissements. Le pouvoir de l’argent peut beaucoup, même faire oublier à la justice quelques principes fondamentaux.


Mais pourquoi ces accords de confidentialité, ces compensations hors norme et peut-être ces pressions sur témoins ? Pourquoi la banque refuse-t-elle de délivrer des documents demandés par les enquêteurs, après leur en avoir obligeamment sélectionné d’autres ?  La Société générale aurait-elle quelque chose à cacher ?


« Dans le cadre du fonctionnement procédural de cette enquête, je me suis étonnée qu’il n’ait jamais été possible d’obtenir une expertise sur le montant des pertes déclarées par la Société générale », soulève Nathalie Le Roy durant son audition. C’est un des points clés de ce dossier hors norme. Les pertes de la Société générale, reconnues par la justice, l’ont été aux seuls dires de la banque. Même si le montant peut être révisé par la cour d’appel de Versailles, Jérôme Kerviel a tout de même été condamné par deux fois à verser 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts sur la seule parole de son ancien employeur.


 « Il faudrait solliciter une expertise afin de s’assurer que les pertes annoncées sont bien en totalité liées aux opération de Jérôme Kerviel, chercher à savoir quelles sont les contreparties des opérations de débouclage. Car si la Société générale a perdu les 4,9 milliards, il y a forcément quelqu’un qui en a bénéficié », remarque, en guise de conclusion, l’ancienne enquêtrice de la brigade financière. Une suggestion qui pourrait être retenue par le juge d’instruction Roger Le Loire.


Jusqu’à présent, ce mystère reste entier. Officiellement, personne n’a gagné face à la Société générale. Aucun intervenant financier, en tout cas, ne s’est vanté d’avoir réalisé de gains substantiels dans ces opérations. Les 4,9 milliards d’euros perdus par la Société générale se sont évanouis dans la nature.


Et encore la banque n’a-t-elle, in fine, pas tout perdu. Car dès mars 2008, sans attendre les décisions de la justice, Bercy, s’appuyant sur le rapport de l’inspection des finances, accordait un avoir fiscal de 1,7 milliard d’euros à la banque, du fait de ses pertes, inclus dans ses comptes 2007, alors que tout s’était passé en 2008. Ce cadeau fiscal a vite servi. Dans l’année, la direction de la SG – banque pourtant très touchée par la crise des subprimes – décidait de verser 420 millions d’euros, soit 45 % de son bénéfice, de dividendes à ses actionnaires et de racheter pour 1,2 milliard d’euros d’actions. À quelques millions près, c’est la somme dont lui ont fait cadeau les contribuables.


Source : Martine Orange, pour son blog Mediapart, le 17 mai 2015.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par gaston21 le Lun 25 Mai 2015 - 16:36

Une affaire à peu près identique en 2008, mais aux Caisses d'épargne (devenues la BPCE). Il ne s'agissait que d'une "paume" de 751 millions d'euros, et on s'est vite occupé de l'étouffer. Il est vrai qu'à l'époque, après le sinistre de la banque Lehman Brothers, valait mieux faire le dos rond! Se rappeler que si les banques peuvent arguer d'avoir été fraudées par un de leurs employés, elles peuvent réclamer une ristourne fiscale; 1,66 milliard d'euros pour la SG, 250 millions pour la BPCE. Qu'ils sont généreux les contribuables! Et la Justice, qui défend-elle? Mais non, elle est simplement généreuse et compréhensible! (Marianne)
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par troubaa le Jeu 10 Mar 2016 - 22:27

Le pays du libéralisme et de la finance est bien plus dur vis à vis de ses banquiers : De l'interet de la responsabilisation.

Au Royaume-Uni, les banquiers n'échapperont plus à la prison

Voilà une annonce qui devrait inciter les patrons de banque à la prudence. Au Royaume-Uni, les dirigeants d'établissement risquent désormais d'être incarcéré, en vertu de nouvelles dispositions légales entrées en vigueur lundi 7 mars. Ils seront passibles de peines de prison s'ils font des erreurs manifestes conduisant à la faillite de leur banque.

Ce dispositif entre dans le cadre d'une série de mesures destinées à rendre les banquiers directement responsables d'éventuels manquements, afin d'éviter les écarts de conduite qui avaient aggravé les déboires de la City de Londres durant la crise financière de 2008-2009.

Ce gouvernement a tiré les leçons du passé

Le dirigeant d'une banque ou d'un gros établissement financier est désormais passible de sept années de prison s'il est reconnu coupable d'avoir pris "une décision qui a provoqué la faillite de l'institution" ou "d'avoir eu conscience que le risque induit par la décision pouvait provoquer la faillite", a expliqué l'administration du Trésor dans un communiqué.

"Ce gouvernement a tiré les leçons du passé", a souligné le ministre britannique des Finances, George Osborne, dans le même communiqué. Cette nouvelle disposition découle de l'adoption en décembre 2013 d'une épaisse loi de réforme bancaire, un texte discuté pendant trois ans qui figure parmi les principales mesures instaurées pour tirer les leçons de la crise financière.

Un texte pour clarifier les responsabilités

Un pan réglementaire distinct découlant de cette loi est aussi entré en application lundi 7 mars. Appelé "Hauts dirigeants et régime de certification", il vise à mieux distinguer la chaîne de responsabilités au sein des institutions financières de façon à pouvoir désigner le cas échéant les individus fautifs.

Sa version finale a toutefois été expurgée de l'une de ses principales dispositions, qui prévoyait le renversement de la charge de la preuve: dans sa version d'origine, un dirigeant mis en cause devait prouver qu'il avait tout fait pour empêcher les écarts de conduite de sa banque.

Le texte final publié par le Trésor lui a substitué un "devoir de responsabilité" imposé aux dirigeants des firmes financières, en vertu duquel ces derniers devront "prendre toutes mesures raisonnables pour éviter des infractions à la régulation". Mais "il reviendra aux régulateurs de prouver que tel haut dirigeant n'a pas accompli son devoir à tel propos", a précisé le nouveau régime réglementaire

Source : J.M. avec AFP - BFM Business - jeudi 10 mars 2016


Dernière édition par troubaa le Jeu 10 Mar 2016 - 22:41, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Le Repteux le Jeu 10 Mar 2016 - 22:35

Leur reste plus qu'à promettre la prison aux membres du gouvernement qui n'appliqueraient pas cette loi à la lettre.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Jeu 24 Mar 2016 - 21:34

comme je l écrivais quelque part la banque est la sidérurgie de demain !

ca va rincer sérieusement et mettre encore davantage de monde sur le carreau !
d'ici quelques temps retour a la campagne pour tous avec jardinet, comme a détroit...

http://www.vice.com/fr/read/confessions-d-une-ex-banquiere-francaise


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par gaston21 le Ven 25 Mar 2016 - 16:44

"C'est ben vrai, ça!"...Et les banques n'ont même pas besoin de vaseline...Elles tiennent le monde; regardez en Europe. Draghi crée de la monnaie à partir de rien et à qui la donne-t-il? Et comment pourrait-on placer son argent dans les paradis fiscaux sans leur complicité?
Avec mon humour grinçant j'avais fait sortir de son bureau le directeur de l'agence du Crédit Mutuel que je fréquente lorsque l'affaire de la banque Pasche a éclaté. Il avait l'air très gêné; les personnes présentes le regardaient d'un air goguenard. Je m'étais présenté avec une serviette en disant tout haut qu'elle était pleine de billets de 500 euros que je désirais transférer en Suisse! Mais je suis un bon client; ils ne m'ont pas fichu dehors!
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Dédé 95 le Ven 25 Mar 2016 - 17:56

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Maxres11


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Mar 12 Juil 2016 - 8:14

Alors que les capitalisations en Bourse de grandes banques européennes s'effondrent, la Deutsche Bank David estime que les banques européennes ont un besoin urgent de liquidités. Les signes faisant craindre un krach bancaire européen se multiplient.

Selon David Folkerts-Landau, économiste en chef de la Deutsche Bank, les banques européennes ont besoin en urgence de quelque 150 milliards d'euros afin d'éteindre l'incendie. La Deutsche Bank, faisant le constat d'une grave crise bancaire, en appelle même à l'Union européenne, alors que cette dernière se refuse par principe à toute intervention et renflouement («bail-outs»).

Le secteur bancaire européen «est gravement malade et doit s'attaquer à ses problèmes très rapidement, sinon on court à la catastrophe. Je ne suis pas un prophète de malheur, je suis juste réaliste», a prévenu Lorenzo Bini Smaghi, un cadre d'état-major de la Société générale et ancien administrateur de la Banque centrale européenne.


pendant ce temps, endormis par leurs représentants et les médias de masse, les foules se précipitaient au stade ! cheers


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
Gerard
Gerard
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 58
Messages : 3213
Localisation : Paris

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Gerard le Mar 12 Juil 2016 - 18:20

komyo a écrit:pendant ce temps, endormis par leurs représentants et les médias de masse, les foules se précipitaient au stade ! cheers

Very Happy Rassure-toi Komyo !  
2017 arrive, c'est une année impaire et y aura ni Euro, ni Mondial, ni J.O..

Par contre, y aura une présidentielle, une législative, et peut-être un référendum sur l'Europe.

Wink  2017 va être une année intéressante, non ?

...
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par gaston21 le Mar 12 Juil 2016 - 18:57

C'est là qu'on voit qu'on est manipulé! On nous amuse avec l'Euro et autres colifichets, mais tout se passe dans notre dos, et quand je dis "dans le dos", je pourrais descendre d'un étage! L'Europe n'est plus qu'un organisme financier et elle a perdu son âme! Regardez ce qui se passe actuellement avec l'Espagne et le Portugal! "Fô faire suer le burnous"! Osons questionner les français, comme on vient de le faire en Angleterre. L'Europe, une Bastille?
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par troubaa le Mar 12 Juil 2016 - 21:29

oui surtout toi gaston !

Sais tu que c'est mario Draghi qui soutient le secteur bancaire européen à bout de bras via une politique financière interventionniste qui déplait tant à l'Allemagne.

C'est pour cela que le secteur bancaire européen ne s'est pas écroule, grâce à Draghi seceur bancaire qui progressivement remonte la pente. Les Françaises sont quasi sauvées restent les italiennes en grande fragilité.

Depuis le temps qu'on t'annonce l'écroulement du système bancaire européen et que celui ci n'a toujours pas eu lieu.Sais tu pourquoi Gaston ? qui manipule qui ? les vendeurs d'apocalypse non ? Interroge toi.

Et si ta croyance dans le "ils sont tous des grands méchants" étaient fausse ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par gaston21 le Mer 13 Juil 2016 - 17:50

Oui, troubaa, je suis de près les pratiques de Draghi. Un retraité SNCF, ça a du temps pour s'informer...
Draghi est un sorcier; comme Jésus, avec un litron de rouge, il serait capable d'apaiser la soif de toute une fan-zone...Même qu'il rachète les dettes des entreprises avec l'argent qui lui tombe du ciel et ce depuis des mois! Et attention, "pas avec le dos de la cuillère"! Et ça ne redémarre pas! L'Europe est une machine folle, mais une bonne "tondeuse" pour nous qui sommes sous le joug! La tondeuse qui coupe les poils de Hollande nous paraît bien chère...mais si on compare...Sourire!

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/08/la-bce-commence-a-acheter-des-dettes-d-entreprises_4942450_3234.html
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Mer 13 Juil 2016 - 18:29

troubaa a écrit:oui surtout toi gaston !

Sais tu que c'est  mario Draghi qui soutient le secteur bancaire européen à bout de bras via une politique financière interventionniste qui déplait  tant à l'Allemagne.

C'est pour cela que le secteur bancaire européen ne s'est pas écroule, grâce à Draghi  seceur bancaire qui progressivement remonte la pente. Les Françaises sont quasi sauvées restent les italiennes en grande fragilité.

Depuis le temps qu'on t'annonce l'écroulement du système bancaire européen et que celui ci n'a toujours pas eu lieu.Sais tu pourquoi Gaston ? qui manipule qui ? les vendeurs d'apocalypse non ? Interroge toi.

Et si ta croyance dans le "ils sont tous des grands méchants" étaient fausse ?

que les italiennes ? et la deutsche bank elle va bien ?

l'emission de monnaie est sensé relancer la croissance, or celle ci plafonne lamentablement dans toutes les économies libérales euro atlantique.
en théorie cela devrait après la déflation en cours, apporter un épisode hyper inflationniste !
Mais si tu penses que tout s'arrange... king
c'est tant mieux, souhaitons le ! jocolor



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par troubaa le Mer 13 Juil 2016 - 20:18

au moins on n'est plus en récession.

je ne pense pas que tout s'arrange mais que tout change ce qui est différent.
Dis moi cela fait combien d'année que tu nous annonces via des prophètes d'apocalypse un écroulement du système bancaire ?

Et si un jour tu nous faisais une introspection sur toutes les prophétie apocalyptique que tu nous a annoncés et qui ne se sont jamais produites... ca ferait un beau roman non ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Mer 13 Juil 2016 - 21:53

de mon point de vue les chiffres sont largement bidonnés, si tu prends la population active, le baltic drive index et d'autres indicateurs, on est clairement en recession. Mais bon ,les bagarres de chiffre...
Je pense que l'occident est dans une situation similaire a l'union soviétique quelques années avant son effondrement, car le modèle économique appliqué n'est plus viable. LA seule solution qui a été trouvée jusqu'a maintenant c'est de monter la dette a des niveaux qui la rend inremboursable.
Après l'effondrement, si il n'y a pas une guerre ou un autre cygne noir ravageur, épidémie ou autre , cela repartira sur d'autres bases !
L'avenir nous dira si j'ai raison ou non..!


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par gaston21 le Jeu 14 Juil 2016 - 19:01

Il est évident que tôt ou tard on va au krach en Europe. L'euro nous y conduit tout droit. Jadis, les pays utilisaient leur monnaie comme outil d'ajustement; les dévaluations étaient mal perçues, mais c'était le seul moyen de rester compétitif en matière de production. Maintenant, l'Allemagne écrase tous les autres pays sans possibilité qu'on puisse la rattraper. Alors, entendre mon congénère Mosko donner des leçons à l'Espagne et au Portugal, ça me révolte! Voilà encore un socialo renégat, parmi tant d'autres! Ah, les places sont confortables, à Bruxelles! Il est loin le temps où il "tractait" dans les rues de Montbéliard!
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par troubaa le Jeu 14 Juil 2016 - 20:00

boule de crystal !
20 ans que les mêmes nous content la même apocalypse....
"L'avenir nous le dira" mais komyo l'avenir te l'a déjà dit vu que tes prédictions apocalyptiques ne se sont pas produites...

Tiens au fait d’après toi on ne devrait pas être en pénurie de pétrole actuellement.... la banquise aurait du disparaître, l'evrest ne devrait plus avoir de glacier, la famine du à l'appauvrissement des sols devrait se généraliser, les maladies se répendre, on devrait tous etre intoxiqué, mal formé etc etc..

"L'avenir nous le dira"
C'est tout dit oui !

Une chose est certaine c'est que l'avenir n'est pas écrit. Et cela vous l'avez oublié !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Ven 5 Aoû 2016 - 11:38

tout va bien....aie confiance dans le système, il n'y a rien depuis longtemps, aie confiance...   Razz



Philippe Herlin: Crise bancaire en Italie: le domino suivant est la France

Nous avons déjà parlé de la crise bancaire qui agite l’Italie, avec ses 360 milliards d’euros de créances douteuses, soit l’équivalent de 22% du PIB, un montant démesuré qui fait craindre le pire. La situation s’est provisoirement stabilisée suite à un deal entre le chef du gouvernement et Bruxelles : un plan d’aide de l’État italien a été négocié le temps de passer le référendum constitutionnel du mois d’octobre où Matteo Renzi jouera sa tête. S’il l’emporte, il pourra encore jouer la montre, sinon la crise politique précipitera les choses…

Charles Gave: 70% des banques européennes en état de quasi faillite
En prévision, il importe de savoir quel pays subirait le choc le plus important à la suite d’un effondrement du secteur bancaire italien. C’est sans conteste la France, très largement devant les autres pays européens. Selon les chiffres de la Deutsche Bank et de la Banque des règlements internationaux, les engagements globaux de l’économie française envers sa voisine italienne, pour les banques ainsi que le secteur privé non financier, s’élèvent à plus de 300 milliards d’euros, soit largement devant le pays qui arrive en deuxième position, l’Allemagne, avec une centaine de milliards d’euros. Les deux économies sont en effet largement imbriquées, d’ailleurs plutôt au profit de la France qui est régulièrement accusée, dans la péninsule, de racheter les pépites de l’industrie locale dans le luxe, les télécoms, outre des participations importantes dans l’assurance et les banques. S’il ne faut pas trop s’inquiéter pour la santé des marques de luxe acquises par les Français LVMH et Kering (Fendi, Bulgari, Gucci, Brioni, etc.), les engagements dans le secteur bancaire et l’assurance risquent de coûter très cher en cas de crise financière.

Une grave crise bancaire italienne se transmettrait donc immédiatement à la France, et c’est ainsi toute la zone euro qui tremblerait. Mais, bien sûr, on pourra compter sur Mario Draghi qui activera les rotatives de la Banque centrale européenne pour tenter de noyer sous un déluge de liquidités les trous béants des bilans bancaires. Il n’est cependant pas sûr que cela suffise, tant la solvabilité et la crédibilité des banques italiennes et françaises seront remises en cause.

Charles Gave: “Le système bancaire italien est en faillite !”

L’OCDE prédit une cascade de faillites et l’Europe devra sauver les banques

La BCE, via l’Autorité bancaire européenne, a publié le 29 juillet les résultats des stress-tests sur la capacité des grandes banques européennes à supporter un “scénario noir” mêlant récession économique et remontée des taux : soyons rassurés, tout va bien ! Comme d’ailleurs lors des précédents tests, qui n’avaient pas vu venir la faillite des banques irlandaises ou grecques… La banque italienne la plus en difficulté, Banca Monte dei Paschi di Sienna (BMPS), a levé 5 milliards d’euros et cela a, semble-t-il, satisfait la BCE… Rien n’est donc arrangé sur le fond et les craintes sur l’Italie, et la France, demeurent très élevées.

Source: goldbroker – GoldBroker.fr tous droits réservés


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par troubaa le Ven 5 Aoû 2016 - 13:19

C'est pour cela que Draghi déverse des milliards à tout va.

Mais de l'autre coté pour relancer la croissance (et l'inflation) il a baissé les taux d'emprunt à 0%. Du coup il réduit les charges financières des Etats mais aussi la marge des banques... Quand elles prêtent pour de l'immobilier à 2.5% la marge est bien plus réduite que quand elles prêtaient à 7 ou 10%.

Et hélas tous les Etats (enfin ceux du sud) en profitent pour faire plonger leur déficit, il n'y a qu'à voir les cadeaux électoraux d'hollande financés par Draghi, au lieu d'en profiter pour les réduire.

Plus on est en déficit plus on est à la merci des aléas de la finance.

C'est le serpent qui se mord la queue.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10111
Localisation : Dijon

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par gaston21 le Ven 5 Aoû 2016 - 19:44

Mais, troubaa, l'Europe va nous sauver! D'autant plus qu'elle a sa tête un Al Capone!
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par komyo le Ven 5 Aoû 2016 - 23:02

troubaa a écrit:C'est pour cela que Draghi déverse des milliards à tout va.

Mais de l'autre coté pour relancer la croissance (et l'inflation) il a baissé les taux d'emprunt à 0%. Du coup il réduit les charges financières des Etats mais aussi la marge des banques... Quand elles prêtent pour de l'immobilier à 2.5% la marge est bien plus réduite que quand elles prêtaient à 7 ou 10%.

Et hélas tous les Etats (enfin ceux du sud) en profitent pour faire plonger leur déficit, il n'y a qu'à voir les cadeaux électoraux d'hollande financés par Draghi, au lieu d'en profiter pour les réduire.

Plus on est en déficit plus on est à la merci des aléas de la finance.

C'est le serpent qui se mord la queue.

cela fait longtemps, que l'on avait prévu la phase helicopter money, la croissance c'est mouru, je te l'ai déjà dit !
mais pour toi tout ce qui existe est immuable quand cela t arrange (du style tu vois komyo tout va toujours bien)
et mutable à d'autres moments (regarde le climat n'arrete pas de changer) bref... ! :affraid: clown


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

Contenu sponsorisé

[Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France - Page 2 Empty Re: [Régulation bancaire ] Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 8 Avr 2020 - 13:33