LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Ven 31 Jan - 14:23



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12561

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par loli83 le Sam 1 Fév - 4:48

c'est bien de pouvoir entendre de tels témoignages
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Sam 1 Fév - 18:39

Excellente video. Et un Bourdin qui se "fait remonter les bretelles"! Il est obligé d'avaler ses propres arguments, ceux que nos medias s'efforcent de nous imposer. Un exemple type de la programmation des gens; c'est si facile de leur faire avaler des couleuvres! La Syrie était en paix; le régime était sans doute très peu démocratique, mais on connait pire et on s'en accommode. Ne parlons pas de la dictature de l'argent qui nous est si commune...Toutes les religions avaient leur place. Et maintenant?
Et qui donc fournit les armes aux rebelles, voire les entraînent? Allez, cherchez un peu qui se trouve derrière le rideau. Après l'Iran, l'Irak, la Syrie...Dommage que ça coince à Genève; pas vrai, Kerry?
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Sam 1 Fév - 18:48

gaston21 a écrit:Excellente video. Et qui donc fournit les armes aux rebelles, voire les entraînent? Allez, cherchez un peu qui se trouve derrière le rideau. Après l'Iran, l'Irak, la Syrie...Dommage que ça coince à Genève; pas vrai, Kerry?

Il me semble qu'il y a une démocratie avancée qui s'appelle l'arabie saoudite, curieusement personne ne demande des les bombarder au nom des droits de l'homme !
Si c'est pas etre complice de dictateur, comme dirait un penseur de méta...


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
mayadevi
Vicomte

Féminin Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 206
Localisation : à l'ouest

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par mayadevi le Sam 1 Fév - 19:05

J'avais entendu ce syrien sur RMC. Cette émission du matin avec J.J. Bourdin est souvent très intéressante car la confrontation des opinions d'auditeurs est précieuse pour se faire une opinion critique sur la situation en Syrie ou ailleurs mais aussi en France.

J'ai lu depuis quelques mois plusieurs livres sur le régime de Bachar El Assad et de son père depuis ces dernières decennies, mais aussi ceux de journalistes européens vivant plusieurs semaines auprès des "rebelles"...Mon avis est donc partagé mais je pense que d'une rebellion d'un petit groupe de chiites, au début, ayant des vraies raisons de se rebeller contre le pouvoir, les apports extérieurs de combattants d'Al Caida..aidés par l'Arabie Séoudite et le Qatar et les intérèts souterrains de l'Amérique..d'Israel aussi sans doute ont déstabilisé totalement le pays. Bachar semble avoir repris la main et l'on va sans doute assister à un échec de la coalition hétéroclite...Ensuite, hélas, une répression. Mais la démocratie est-elle possible dans beaucoup de ses pays : Irak; Iran...
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12561

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par loli83 le Sam 1 Fév - 19:41

moi aussi mon avis est partagé , tu fais une bonne analyse Maya
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Ven 11 Avr - 18:54

Un article d'AgoraVox. L'affreux Assad gaze les femmes, les enfants et les vieux. Pour les vieux, c'est pas grave...On se demandait bien pourquoi, tout à coup, après avoir menacé la Syrie d'une attaque foudroyante, soutenue par notre petit Napoléon, Obama a tout arrêté. Assad devait détruire immédiatement tous ses stocks; il a obéi et il en a livré une brouette... Et puis, plus rien; le rideau est tombé! On a soigneusement caché la suite. Tiens, c'est en douce qu'on apprend, pour ceux seuls qui "fouinent", que le fameux sarin était l'oeuvre de l'autre camp, des braves rebelles qui veulent rétablir la démocratie! Et que la Turquie, notre amie dans l'OTAN, est le complice de cette monstruosité. D'ailleurs, c'est par elle que transitent nos jeunes cinglés qui veulent rejoindre le Djihad. Et l'ONU dans tout ça? A quel jeu joue-t-elle? Qui mène la danse macabre?

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rai-news-24-les-rebelles-syriens-150522
avatar
mayadevi
Vicomte

Féminin Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 206
Localisation : à l'ouest

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par mayadevi le Sam 12 Avr - 12:07

Article très intéressant. Gaston.

Concernant les jeunes partant pour le Djihad, très bon livre du Juge Marc Trévidic : "Terroristes, les 7 piliers de la déraison." Il est sorti en livre de poche. Il nous apprend bien plus que tous les discours dogmatiques en illustrant ses propos par des récits de jeunes terroristes, hommes et femmes...
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Sam 12 Avr - 21:46

gaston21 a écrit:Un article d'AgoraVox. L'affreux Assad gaze les femmes, les enfants et les vieux. Pour les vieux, c'est pas grave...On se demandait bien pourquoi, tout à coup, après avoir menacé la Syrie d'une attaque foudroyante, soutenue par notre petit Napoléon, Obama a tout arrêté. Assad devait détruire immédiatement tous ses stocks; il a obéi et il en a livré une brouette... Et puis, plus rien; le rideau est tombé! On a soigneusement caché la suite. Tiens, c'est en douce qu'on apprend, pour ceux seuls qui "fouinent", que le fameux sarin était l'oeuvre de l'autre camp, des braves rebelles qui veulent rétablir la démocratie! Et que la Turquie, notre amie dans l'OTAN, est le complice de cette monstruosité. D'ailleurs, c'est par elle que transitent nos jeunes cinglés qui veulent rejoindre le Djihad. Et l'ONU dans tout ça? A quel jeu joue-t-elle? Qui mène la danse macabre?

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rai-news-24-les-rebelles-syriens-150522

Il serait bien que tu envoies ce témoignage a cet abruti de pata physique, qui a accusé ceux qui ne voulaient pas aller bombarder les syriens d etre des soutiens de dictateurs !
Le message sera vite supprimé, on ne doit pas critiquer les idées des chefs sur pata !
c'est écrit dans leur "charia", mais tu peux essayer ! ^^


Dernière édition par komyo le Mer 16 Avr - 21:45, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Mer 16 Avr - 21:31

Connaissez-vous Bandar-Bush? Eh bien, c'est celui qui fournit les armes aux djihadistes de Syrie!
Le terrorisme alimenté par les USA! On les trouve vraiment dans tous les coups fourrés, ces amerlos!
Oui, ils protègent le monde, c'est notre bouclier contre la barbarie! Regardez la pantomime des pourparlers entre Israël et la Palestine sous l'égide de Kerry alors qu'ils n'ont strictement rien fait pour stopper la colonisation! Pour l'Ukraine, heureusement qu'ils sont là!

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140416.OBS4056/les-djihadistes-syriens-perdent-leur-principal-financier.html
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Jeu 17 Avr - 9:13

komyo a écrit:Il me semble qu'il y a une démocratie avancée qui s'appelle l'arabie saoudite, curieusement personne ne demande des les bombarder au nom des droits de l'homme !
Si c'est pas etre complice de dictateur, comme dirait un penseur de méta...
Les Occidentaux (pour simplifier) interviennent militairement dans un pays islamique quand deux conditions sont réunies :
1) Ils y ont un ennemi musulman déclaré...
2) Ils ont de bonnes chances d'y trouver des alliés musulmans solides...

Voir Irak, Afghanistan, Mali, et ce n'est quand même pas un fiasco globalement. Ce n'est pas le summum de la vertu et de la grandeur d'âme, mais ce n'est pas non plus le comble de l'abjection ou de la sottise. C'est une application des préconisations de Samuel Hutington dans le Choc des civilisations.

Pour la Syrie, Assad n'est un ennemi de l'Occident que vraiment pour la forme (pendant des décennies la frontière syrienne a été la plus tranquille des frontières d'Israël), et ses ennemis sont très liés avec des ennemis déclarés de l'Occident (toujours pour simplifier).

à+

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Dim 3 Jan - 8:35



Frédéric Pichon - Avant le conflit, vous étiez souvent présentée comme le visage « sophistiqué » de la Syrie, la face moderne du régime : anglophone, titulaire d'un doctorat de littérature anglaise, rompue aux rencontres diplomatiques avec les grands de ce monde. Beaucoup ont espéré en 2011 que vous feriez défection pour vous désolidariser de la politique menée par Bachar el-Assad. Pourquoi ne pas l'avoir fait et regrettez-vous votre choix ?



Bouthaina Chaabane - Si vous le voulez bien, j'aimerais d'abord revenir sur l'expression que vous avez utilisée, celle de visage « sophistiqué » de la Syrie. Les Occidentaux ont tendance à penser que les gens qui adoptent des comportements semblables aux leurs sont plus civilisés et plus modernes que les autres. Pour moi, au contraire, les personnes civilisées sont celles qui restent fidèles à la terre qui les a vues naître. Qu'y a-t-il de rétrograde à aimer son pays, à le servir, surtout dans les circonstances dramatiques que nous connaissons ? L'Occident a commis une grosse erreur en encourageant les Syriens à fuir le régime. Du reste, ces défections ont été très peu nombreuses malgré la constitution par le Qatar d'un fonds spécial destiné à aider financièrement les candidats à l'exil (1). J'ai pu mesurer combien cette démarche participait d'une sorte d'aveuglement occidental. L'Occident n'a rien compris à la Syrie, à son peuple et à son histoire. Notre pays a son propre agenda guidé par ses propres intérêts. Il refuse de voir sa politique dictée de l'extérieur. Je sais que mon départ aurait fait plaisir à tout le monde en Occident ; mais, que voulez-vous, ce n'est pas dans ma nature. Et soyez sûr que je n'ai pas choisi la facilité. J'aimerais être considérée comme « moderne », tout simplement parce que je reste déterminée à défendre mon pays et ma famille.



F. P. - Pourtant, en tant que proche conseillère de Bachar el-Assad, vous faisiez partie de ceux qui soulignaient la nécessité d'entreprendre des réformes. Ces réformes auraient-elles pu éviter la crise qui a éclaté en 2011 ?



B. C. - Vous avez raison, mais les réformes ne peuvent venir que de l'intérieur. Nous l'avons vu en Libye et en Irak : chaque fois que les médias ou les gouvernements occidentaux ont tenté de promouvoir la démocratie, cela a tourné au fiasco. Les « printemps arabes » se sont mués en « catastrophe arabe ». Quand est venu le tour de la Syrie, les mêmes ont commencé à parler de démocratie, de liberté, de droits de l'homme. Malheureusement, les gens soutenus par l'Occident pour mener à bien cette mission étaient soit des individus qui vivaient hors de Syrie depuis longtemps et qui ignoraient tout du pays, soit des extrémistes auxquels l'idée de démocratie était totalement étrangère. Dans leur esprit, le problème n'était pas politique ; il ne s'agissait pas d'encourager un changement de gouvernement ou de président. En fait, dès le départ, les Occidentaux avaient décidé de briser la Syrie. C'est pourquoi la crise actuelle met en cause la sécurité de notre pays et son existence même. Les tentatives occidentales visant à mettre des pays à terre sous prétexte de se débarrasser de personnages comme Saddam Hussein, Kadhafi ou Bachar el-Assad constituent des ingérences inacceptables, illégales au regard du droit international et teintées de colonialisme. Je ne parle même pas du résultat...



F. P. - En 2011, la Syrie fonctionnait selon un système de parti unique. Ne devait-elle pas sortir de cette situation archaïque ?



B. C. - Je sais bien que nous ne vivons pas dans un monde parfait. Il est clair que nous n'avons pas atteint tous les objectifs que nous nous étions fixés, y compris en matière de corruption comme l'a rappelé le président Assad lui-même lors de son discours d'investiture (2). Mais, en 2012, la Constitution syrienne a été modifiée : le système de parti unique a laissé place au multipartisme ; l'état d'urgence a été aboli ; des élections municipales et législatives ont été organisées. Ces réformes étaient nécessaires et sont absolument capitales. Comme à leur habitude, les Occidentaux ont accueilli ces avancées avec scepticisme. C'est à se demander s'ils sont vraiment intéressés par les réformes. Savent-ils qu'avant la crise la Syrie ne comptait aucun sans-abri, que les infrastructures sanitaires et éducatives fonctionnaient ? Chaque village comptait son école gratuite. Les étudiants allaient à l'université pour à peine 20 dollars par an ! Et, surtout, la Syrie n'avait pas de dette extérieure. C'est un point essentiel qui nous a attiré des haines tenaces. La crise a été un désastre pour le développement du pays...



F. P. - L'élection présidentielle du 3 juin 2014 a, elle aussi, suscité des réactions négatives de la part des médias occidentaux...



B. C. - Le contraire eût été étonnant. Pourtant, il fallait voir les milliers de personnes qui se sont précipitées dans les isoloirs, que ce soit en Syrie ou à l'étranger. À l'exception, bien entendu, de la France et de l'Allemagne qui ont interdit que cette consultation soit organisée dans nos consulats. N'est-ce pas un drôle de paradoxe ? Ces élections ont clairement montré que le peuple syrien soutenait le président. Pour une bonne raison : les Syriens veulent la sécurité et c'est lui, n'en déplaise à l'Occident, qui l'incarne. Le président Assad est perçu comme le seul qui soit capable d'assurer l'intégrité du pays et la paix. Les médias occidentaux et leurs gouvernements nous ont sous-estimés. Vous savez, nous sommes un peuple millénaire. Parlez avec les gens dans la rue, discutez avec les chauffeurs de taxi : s'il y a bien une chose qui ressort, c'est cette fierté. Nous appartenons, je le répète, à l'une des plus vieilles civilisations au monde. Damas fut l'une des premières villes habitées de l'histoire de l'humanité. Les Syriens ne sont pas naïfs, ils n'ont pas besoin des conseils de l'Occident. Ils n'acceptent pas qu'on leur dise pour qui voter, comme à l'époque des colonies...



F. P. - Vous avez participé aux négociations de Genève avec l'opposition. N'envisagez-vous pas de dialoguer un jour avec ces opposants ?



B. C. - Depuis trois ans, nous avons perdu tant d'hommes et de ressources que notre situation peut sembler désespérée. Mais un élément a été préservé : notre indépendance. Et c'est là l'essentiel. J'ai passé le tiers de ma vie dans les coulisses du pouvoir, j'ai participé à des conférences internationales, à des négociations pour le processus de paix, à l'Assemblée générale de l'ONU... L'impression que j'en ai retirée, c'est que l'Occident n'a cessé de sous-estimer notre indépendance politique. Or nous avons toujours préservé notre souveraineté, sans dépendre de quiconque. J'ai vécu six ans en Grande-Bretagne, j'y ai passé mon doctorat, j'y ai enseigné. Jamais je n'ai eu la prétention de savoir mieux que les Anglais ce qui était bon pour eux. Les gouvernements français et anglais sont allés chercher des émigrés de longue date installés à Paris ou à Londres et ont décrété qu'ils étaient les représentants du peuple syrien. Franchement, cela ferait rire si ce n'était pas tragique. Même les terroristes armés leur dénient toute représentativité !

Quand je les ai rencontrés à Genève, je n'ai pu m'empêcher de penser : « Mais qui sont ces gens ? Qui représentent-ils sinon les fantasmes de leurs commanditaires occidentaux ? » Lors des pourparlers auxquels j'ai participé, ces opposants ont clairement montré qu'ils ne connaissaient rien à la Syrie et qu'ils étaient sous influence. Un journaliste français a révélé qu'avant de partir à la conférence de Genève ils ont été briefés par Ahmet Davutoglu, le ministre turc des Affaires étrangères de l'époque. Les instructions étaient claires : ne surtout pas parler de la lutte contre le terrorisme (dont on sait aujourd'hui qu'il a été encouragé par les autorités turques) et demander le départ du président ainsi que la formation d'un gouvernement de transition. Le départ du président Assad, c'est décidément une véritable obsession ! Comment dialoguer avec des gens qui se font dicter leur agenda par des pays comme la France ou la Turquie ? Auriez-vous de l'estime pour un politicien français dont les positions seraient soufflées par John Kerry ? Robert Ford, l'ambassadeur américain, a joué ce rôle au début de la crise en manipulant l'opposition. La Turquie également, ainsi que le Qatar qui a torpillé le processus en achetant tout le monde. Ce sont les interférences extérieures qui ont aggravé la situation. Même le vice-président américain Joe Biden l'a admis récemment (3).



F. P. - Seriez-vous prête, néanmoins, à leur tendre la main ?



B. C. - Malgré tout ce qui s'est passé, je peux vous dire que le gouvernement syrien veut sincèrement mettre fin à cette crise. Nous tendons la main à tous ceux qui aiment la Syrie et qui disposent d'une véritable capacité de décision. Même si le résultat n'est pas au rendez-vous, nous devons essayer : quiconque place l'intérêt de la Syrie en tête de ses priorités est le bienvenu, pour l'avenir de la Syrie. Sur le plan intérieur, nous avons grandement progressé sur le chemin de la réconciliation nationale : des groupes rebelles ont accepté de déposer les armes et de conclure des trêves, comme à Homs au printemps 2014. Discuter avec des gens qui veulent réellement le bien du pays et qui ne prennent pas leurs ordres auprès des chancelleries ou des banquiers du Golfe me semble, somme toute, assez normal.



F. P. - Sous l'effet de l'afflux des réfugiés, la population de Damas a triplé. Mais, malgré le canon qui retentit au loin, la vie continue à suivre son cours, les gens sortent, les étals des marchés sont pleins. Cette situation peut-elle encore durer longtemps ?



B. C. - Cette guerre a affecté chaque citoyen syrien : il suffit de voir tous ces immeubles, ces usines, ces écoles et ces hôpitaux détruits. C'est un véritable désastre. La responsabilité en incombe d'abord et avant tout à ceux - Turquie et Qatar en tête - qui ont permis que déferlent en Syrie des terroristes se réclamant de l'islam. Ce ne sont pas des musulmans, je refuse de leur appliquer ce terme : ce sont des terroristes, des criminels qui sont venus ici pour tuer et ramener notre pays plusieurs siècles en arrière. Les gouvernements et les médias occidentaux ont fait, dès le début, une erreur d'analyse. Ils n'ont eu de cesse de réclamer le départ du président Bachar el-Assad. On a eu droit à toutes sortes de prophéties qui ne se sont pas réalisées : il va tomber dans deux semaines, dans un mois, dans un an... Rien, dans la couverture médiatique et dans la présentation des enjeux de la crise syrienne, n'était vrai. Les médias ont relayé les mensonges et les approximations que colportaient des télévisions arabes comme al Jazeera ou al Arabyia. Ils ont fait preuve d'une paresse intellectuelle qui n'est pas à leur honneur. Bien qu'ils soient habituellement très prompts à dénoncer l'arbitraire, la manipulation et la propagande, ils ont renoncé à toute déontologie dans le traitement de la crise syrienne.

Je vais vous dire une chose : la Syrie a beaucoup perdu dans ce conflit. Elle a perdu ses meilleurs hommes, elle a perdu ses enfants, ses infrastructures, mais l'Occident, aussi, a beaucoup perdu. L'Occident a perdu sa crédibilité. Franchement, comment prendre au sérieux des gens comme Obama, Cameron ou Hollande ? Tant de mensonges ont circulé : on a vendu à vos opinions publiques une opposition dite « modérée » qui s'est avérée collaborer avec l'État islamique ! On a fait taire certains journalistes occidentaux parce qu'ils disaient la vérité. Ces pratiques vont à l'encontre de tous les principes du journalisme. En disant cela, je ne me livre pas à une attaque en règle ; mais, puisque vous me donnez l'occasion de m'exprimer, j'essaie juste d'expliquer à vos lecteurs que la situation est bien plus complexe qu'il n'y paraît et qu'ils ont été floués par les médias.



F. P. - La révolte qui a éclaté en mars 2011 a été fermement combattue. Comprenez-vous que les opinions publiques en Occident puissent être choquées par la violence de la répression ? L'armée syrienne n'a-t-elle pas fait un usage exagéré de la force, comme disent les spécialistes du maintien de l'ordre ?



B. C. - Vous savez, dès les premières semaines du conflit, le plus lourd tribut a été payé par les forces de sécurité. L'existence de manifestations pacifiques, sans être tout à fait fausse, doit être largement relativisée. Dès le début, certains groupes infiltrés dans les cortèges étaient bien décidés à provoquer une escalade en s'en prenant frontalement aux policiers et aux militaires. Vous parlez d'un usage exagéré de la force. Lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser à Homs devant une école, tuant cinquante enfants de moins de 12 ans, il n'y a pas eu la moindre protestation ni condamnation de la part d'un gouvernement occidental. Quand les terroristes ont investi la ville d'Adra, égorgeant les femmes et les enfants dont le seul tort était d'être loyalistes, comment voulez-vous que l'armée, qui a en charge la sécurité du pays, réagisse autrement que par la force ? C'est la responsabilité d'un gouvernement et de ses soldats de protéger les citoyens. Moi-même, je ne peux pas me rendre dans mon village d'origine car il est entouré de zones tenues par des terroristes. En France, en 2012, lorsqu'il s'est agi de neutraliser Mohammed Merah, la police française a fait quasiment sauter son appartement. Il a fini avec plusieurs dizaines de balles dans le corps. Quelqu'un a-t-il osé prétendre que les forces de l'ordre avaient fait un usage exagéré de la force ?

Une opposition armée, cela n'existe pas. Je ne pense pas que la France tolérerait une opposition armée. C'est une expression qui n'a aucun sens, forgée par les médias occidentaux. Il serait plus juste de parler de criminels armés ou de terroristes armés. La seule opposition qui importe, c'est une opposition politique. Or, mis à part le départ du président Assad, on ne connaît à celle-ci aucun programme. Comment voulez-vous que les Syriens fassent un autre choix que celui du gouvernement ? L'Occident veut nous enfermer dans un piège sémantique en faisant croire que la violence vient uniquement de notre côté. Oui, la violence existe, mais elle est légitime. Elle est celle que tout État souverain peut et doit exercer sur son sol si la sécurité et la stabilité du pays sont menacées. Qui peut nier que ce soit le cas en Syrie en ce moment ?



F. P. - La soudaine émergence de l'État islamique, en juin dernier, a redistribué les cartes. Les mises en scène macabres d'exécutions d'otages occidentaux ont bouleversé le monde. À présent, les États-Unis semblent avoir changé de stratégie et font désormais des groupes terroristes en Irak et en Syrie leur cible principale. Que pensez-vous de cette nouvelle configuration ?



B. C. - Nous avons condamné - et je condamne - les meurtres du journaliste américain James Foley et de son confrère Steven Sotloff. Nous condamnons tous les meurtres perpétrés par des terroristes, où qu'ils aient lieu et quelles que soient les personnes visées. Cette affaire montre, en tout cas, la persistance d'une vision ethnocentrée de l'Occident sur les affaires du monde. Tout à coup, les États-Unis se sont réveillés et ont enfin compris le problème du terrorisme en Syrie parce que l'un des leurs a été exécuté de façon barbare. Pourtant, depuis 2011, des dizaines de milliers de civils loyalistes et de soldats syriens ont été abattus et atrocement mutilés sans que cela n'émeuve personne (4). Aussi précieuse fût-elle, la vie de James Foley ne doit pas vous empêcher de vous intéresser à tous ces morts anonymes. Alors, et alors seulement, l'Occident sera reconnu à l'aune des valeurs qu'il proclame et prouvera qu'il ne s'agit pas seulement de slogans.

La montée en puissance de l'État islamique a fait bouger les lignes et obligé les pays occidentaux à reconsidérer la situation. Mais je ne crois pas que la lutte contre le terrorisme soit vraiment prise au sérieux. Prenez la résolution 2170 du Conseil de sécurité (5). Elle a été approuvée à l'unanimité. Pourquoi, dans ces conditions, les États-Unis n'ont-ils pas autorisé d'autres membres du Conseil de sécurité comme la Russie ou la Chine à se joindre à la coalition ? Au lieu de cela, on retrouve dans ses rangs des bailleurs de fonds de l'État islamique ! Sans compter que ladite coalition est loin d'avoir fait ses preuves : à Ayn el Arab (Kobané), par exemple, des habitants modestement armés ont infligé plus de pertes à l'EI que ce regroupement de 70 pays aux moyens bien supérieurs. À Genève, en février 2014, le gouvernement de Damas avait prévenu : l'urgence n'est pas une hypothétique transition politique en Syrie ; l'urgence est la lutte contre le terrorisme qui menace la région. Il a fallu attendre septembre 2014 pour que les États-Unis en fassent leur priorité. Pourquoi ne nous ont-ils pas écoutés ? Pourquoi ne pas nous avoir crus ? De toute façon, il y a tant d'intérêts financiers et pétroliers en jeu que je doute de la capacité de la Maison-Blanche à peser sur ses alliés traditionnels, à commencer par l'Arabie saoudite. Quant aux gouvernements européens, ils doivent prendre très au sérieux ces réseaux qui expédient des milliers de jeunes endoctrinés en Syrie, car ces terroristes reviendront chez eux un jour ou l'autre. Mais les plus dangereux sont sans doute ceux qui ne sont pas partis parce qu'ils passeront directement à l'action chez vous...



F. P. - Diriez-vous que, entre la France et la Syrie, le dialogue est définitivement rompu ?



B. C. - Nous n'avons pas compris pourquoi la France a adopté une position si extrême. Ce faisant, elle a sciemment encouragé le terrorisme en Syrie. Pour être franche, je n'y vois qu'une seule explication : le Qatar a acheté une partie du patrimoine français et il exige un retour sur investissement. Cette attitude arrogante s'appuie sur des considérations, hélas, bien éloignées de la démocratie ou des droits de l'homme. Je ne pense pas qu'elle reflète l'opinion des Français et, d'ailleurs, nous nous gardons bien de tout amalgame. Les Français sont toujours les bienvenus en Syrie. Personne ne vous dira : « Je vous hais parce que vous êtes français ! » Nous faisons la différence entre le peuple français et le gouvernement français. Mais nous sommes déçus. Vous avez devant vous quelqu'un qui a un doctorat d'une université britannique, qui a enseigné et publié de nombreux livres aux États-Unis (6), qui a été nominé pour le prix Nobel de la paix en 2005 et que le gouvernement américain, à la demande de la France, voudrait sanctionner en inscrivant son nom sur une liste noire ! C'est aberrant... Pourquoi un tel acharnement ? Parce que je dis la vérité et que je ne suis pas achetable ? Parce que je n'ai pas fait défection ?



F. P. - La France a été l'un des premiers pays à fermer son ambassade à Damas en mars 2012...



B. C. - Cette décision a été une erreur colossale. Dans son intérêt, la France aurait dû conserver son ambassade en Syrie ne serait-ce que pour se tenir au courant des événements sur le terrain. Cela dit, quand l'ambassadeur de France Éric Chevallier a tenté de convaincre son ministre de tutelle que le rapport des forces était différent de celui qu'on décrivait dans les journaux et que le président Assad n'était pas près de tomber, il n'a pas été écouté (7) ! Tout simplement parce que ce n'était pas le discours qu'on attendait de lui. Ce qui montre bien qu'il y avait un plan et que, selon ce plan, il fallait renverser le président Assad par tous les moyens, sans tenir compte de la réalité. Vous mesurez sans doute le caractère inédit de la situation : un gouvernement qui désavoue son ambassadeur sous prétexte qu'il fait le métier pour lequel il est payé ! Je me souviens très bien qu'en 1996, à l'époque où je travaillais aux côtés du président Hafez el-Assad, celui-ci avait imposé aux États-Unis la présence de la France lors des pourparlers sur le Liban. Washington avait dû accepter à contrecoeur. C'est vous dire combien l'attitude de la France depuis 2011 est totalement en décalage par rapport à ce que nous pouvions attendre d'un pays qui connaît aussi bien la région.

Je l'affirme en toute sincérité : nous sommes prêts à reprendre des relations normales avec tout le monde, y compris avec la France. Mais ces pays devront reconnaître la pleine souveraineté de la Syrie et son droit inaliénable à décider de façon autonome. Il faut que ces relations soient fondées sur le respect mutuel et non sur des diktats.



F. P. - Comment voyez-vous l'avenir de la Syrie ?



B. C. - C'est une bonne question, la seule qui vaille. La crise actuelle n'est pas seulement syrienne. Elle est aussi régionale et internationale. Le monde se trouve à un moment charnière où le système unipolaire est en train d'agoniser tandis que le système multipolaire tarde à se mettre en place. Le centre de gravité se déplace vers l'Asie. L'émergence de la Russie, de l'Inde et de la Chine est le phénomène majeur de ces dernières années. Quant aux printemps arabes, aussi bien en Syrie qu'ailleurs, ils constituent aussi une nouvelle étape pour la région. C'est un processus lent mais qui aboutira à la marginalisation des idéologies extrémistes et à l'épuisement de l'islamisme politique. Regardez la Tunisie, d'où est parti le mouvement. Les élections de la fin octobre 2014 y ont marqué la défaite du Front islamique et la victoire des forces laïques. Voilà la vraie nature des Arabes ! Les Arabes ne sont pas des extrémistes. Il y a parmi eux des nationalistes qui croient dans le véritable islam - l'islam modéré - et qui, comme en Syrie, sont persuadés que chrétiens et musulmans forment une seule nation. Ce sont ces forces qui écriront l'avenir du monde arabe. Il faudra sans doute dix ans pour qu'un nouveau Moyen-Orient voie le jour mais, quel qu'il soit, ce ne sera pas celui que l'Occident avait imaginé. Le monde arabe est en train de bâtir un nouveau modèle politique séculier où la souveraineté tiendra une place centrale.



F. P. - Quelle place la Syrie occupe-t-elle dans cette recomposition régionale ?



B. C. - La Syrie est le laboratoire de ce nouveau monde arabe. Aux yeux d'un Marocain ou d'un Irakien, notre pays est le Bilad el Cham, le coeur du monde arabe. En ce moment, des pays comme la Tunisie, l'Algérie ou l'Égypte sont en train de normaliser leurs relations avec Damas. Le problème demeure celui des monarchies du Golfe qui s'opposent à un tel rapprochement et qui tiennent dans leur dépendance de nombreux États de la Ligue arabe.



F. P. - Vous êtes l'une des plus proches collaboratrices du président Assad. En tant que conseiller politique, vous le côtoyez tous les jours. Avec le recul, comment expliquez-vous qu'il ait réussi à se maintenir au pouvoir depuis bientôt quatre ans ?



B. C. - La résilience du président Assad a étonné le monde entier, tout simplement parce que - je le répète - l'évaluation de départ était faussée. Les plus clairvoyants ont été soigneusement empêchés de décrire la réalité - votre ambassadeur en sait quelque chose. Mais ici nous savions très bien que le président Assad ne quitterait jamais la Syrie. Lorsqu'il est venu à Damas, l'émissaire de l'ONU Lakhdar Brahimi lui a proposé l'asile politique en Égypte ou en Algérie. Cette initiative ridicule trahit une profonde méconnaissance du pays et de la personnalité du président.

Je vais vous raconter une histoire que peu de gens connaissent. Pendant la Première Guerre mondiale, le grand-père du président Bachar el-Assad, Ali, vivait à Qardaha, le berceau de la famille Assad. Des réfugiés chrétiens, qui fuyaient le génocide perpétré par les Turcs, se sont présentés aux portes du village. Eh bien, contre l'avis de tous, Ali a obligé les villageois à les accueillir. C'est la raison pour laquelle il y a encore de nos jours des chrétiens à Qardaha. Un Assad ne cède jamais aux pressions. Le président n'abandonnera jamais sa charge, car sa responsabilité est celle que lui ont confiée les Syriens. Comme il l'a rappelé, il vivra et mourra dans son pays. C'est aussi simple que cela. Sur le plan personnel, tous ceux qui l'ont approché, y compris des journalistes occidentaux, vous diront qu'il s'agit d'un homme modeste, très accessible, qui ne rechigne pas à aller au contact de la population. En un mot, un homme bien éloigné des caricatures dont on l'affuble à l'extérieur.

http://www.politiqueinternationale.com/revue/article.php?id_revue=146&id=1347&content=synopsis


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Dim 3 Jan - 9:25

A part ça : http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/2016/01/d-importantes-revelations-faites-au-hezbollah-d-irak-par-les-detenus-de-daech.html (site sioniste, mais il cite ses sources). Ou on apprend (moi en tout cas) qu'il y a des forces armées turques en Irak, et qu'elles sont dans un collimateur chiite. Bref, ça confirme le laborieux recadrage des alliances, et que c'est de plus en plus sunnites contre chiites, ces derniers tenant de plus en plus la corde pour le soutien occidental (au passage http://bouquinsblog.blog4ever.com/sunnites-chiites-pourquoi-ils-s-entretuent-martine-gozlan).

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Dim 3 Jan - 10:43

spin a écrit:A part ça : http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/2016/01/d-importantes-revelations-faites-au-hezbollah-d-irak-par-les-detenus-de-daech.html (site sioniste, mais il cite ses sources). Ou on apprend (moi en tout cas) qu'il y a des forces armées turques en Irak, et qu'elles sont dans un collimateur chiite. Bref, ça confirme le laborieux recadrage des alliances, et que c'est de plus en plus sunnites contre chiites, ces derniers tenant de plus en plus la corde pour le soutien occidental (au passage http://bouquinsblog.blog4ever.com/sunnites-chiites-pourquoi-ils-s-entretuent-martine-gozlan).


les alliances bougent beaucoup effectivement !
sinon cette declaration d'un ancien directeur de la cia va dans le sens d'une explication politique a la situation actuelle au moyen orient.


« Même s’il n’y avait pas eu une religion appelée islam ou un prophète nommé Mahomet, l’état des relations entre l’Occident et le Moyen-Orient aujourd’hui serait plus ou moins inchangé. » L’homme qui écrit cela s’appelle Graham E. Fuller. Il a été vice-président du National Intelligence Council de la CIA. Pas vraiment un gauchiste, donc. Mais un connaisseur (il a écrit plusieurs livres sur Moyen-Orient) et un assez bon analyste. Il s’explique :

« Il existe une douzaine de bonnes raisons en dehors de l’islam et de la religion pour lesquelles les relations entre l’Occident et le Moyen-Orient sont exécrables. La plupart de ces raisons sont bien connues : les croisades (une aventure économique, sociale et géopolitique occidentale), l’impérialisme, le colonialisme, le contrôle occidental des ressources énergétiques du Moyen-Orient, la mise en place de dictatures pro-occidentales, les interventions politiques et militaires occidentales sans fin, les frontières redessinées, la création par l’Occident de l’État d’Israël, les invasions et les guerres américaines, les politiques américaines biaisées et persistantes à l’égard de la question palestinienne, etc. Rien de tout cela n’a de rapport avec l’islam. Il est vrai que les réactions de la région sont de plus en plus formulées en termes religieux et culturels, c’est-à-dire musulmans ou islamiques. Ce n’est pas surprenant. Dans chaque grand affrontement, on cherche à défendre sa cause dans les termes moraux les plus élevés. »

Surprenant, non ? Cet homme de la CIA nous dit que toutes les discussions dans les médias évitent le fond du problème, et sont même à côté de la plaque. Toutes les discussions à la Finkielkraut ou à la Fourest sur le danger de l’islam et le refus des musulmans de s’intégrer, c’est de la diversion. Un rideau de fumée. Curieusement la CIA n’intéresse pas nos médias même lorsqu’elle écrit des choses fort intéressantes qu’il faudrait vraiment communiquer au grand public.

Pourtant, la réalité est devant nos yeux : les Etats-Unis sont une puissance en faillite qui ne se maintient que par le pillage et donc la guerre. C’est de cela qu’on devrait débattre si l’on veut mettre fin à l’engrenage infernal guerres – terrorisme – répression et ainsi de suite. Il est urgent de changer radicalement la politique sociale et la politique internationale.

Que Fourest, Finkielkraut et consorts aient trop peur de parler des vrais problèmes, on peut comprendre qu’ils n’y voient pas leur intérêt. Mais les médias ? Pourquoi ce silence ? Combien de tragédies faudra-t-il encore avant qu’enfin la sécurité des gens soit plus importante que les tabous de la realpolitik ?

Source : RT
http://michelcollon.info/Pour-une-fois-je-suis-d-accord.html?lang=fr


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Dim 3 Jan - 12:11

komyo a écrit:sinon cette declaration d'un ancien directeur de la cia va dans le sens d'une explication politique a la situation actuelle au moyen orient.
Il peut dire ce qu'il voudra, je trouve qu'écarter la religion comme élément essentiel du déterminisme c'est du foutage de gueule.

avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par Dédé 95 le Dim 3 Jan - 12:55

La religion n'est qu'un motif, comme hier la guerre de 39/45 c'est l'antisémitisme d'un taré.
L'hypocrisie n'a pas de limite.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Dim 3 Jan - 13:31

spin a écrit:
komyo a écrit:sinon cette declaration d'un ancien directeur de la cia va dans le sens d'une explication politique a la situation actuelle au moyen orient.
Il peut dire ce qu'il voudra, je trouve qu'écarter la religion comme élément essentiel du déterminisme c'est du foutage de gueule.

c est en cela ou nous divergeons, je pense que mettre cela sur le compte de guerre de religions et remonter jusqu'à medine pour expliquer la situation politique actuelle n'a pas grand sens. Même si pour les raisons expliquer plus haut des gens s en réclame. c est utiliser une grille inadaptée parce qu on a prisl habitude de ne manier que celle ci. Comme si l on voulait tout réparer avec un marteau.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Dim 3 Jan - 15:56

komyo a écrit:c est en cela ou nous divergeons, je pense que mettre cela sur le compte de guerre de religions et remonter jusqu'à medine pour expliquer la situation politique actuelle n'a pas grand sens.
Ce que tu ne veux pas voir, c'est qu'il y a une religion (et une seule) au nom de laquelle on tend à refuser, depuis le début, le distinguo religion-politique. Le Calife a toujours été à la fois le Pape et l'Empereur.

avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Dim 3 Jan - 17:27

La religion est un prétexte facile; la cause des guerres est plus profonde, surtout celle en cours au Moyen-Orient. Le Coran n'est pas un livre belliqueux, beaucoup moins que la Bible. Le musulman n'est pas un va-t-en guerre.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Dim 3 Jan - 17:50

gaston21 a écrit:Le Coran n'est pas un livre belliqueux, beaucoup moins que la Bible.
Le Coran, pas la Bible, présente comme le suprême message de Dieu, pour peu qu'on admette que la sourate 9 est la dernière révélée donc la plus importante, une injonction de soumettre l'humanité à l'Islam par les armes.

Mahomet a déclenché plus de quinze expéditions de conquête (définitive), en prétendant à chaque fois qu'on allait l'attaquer (un ange ou un espion le lui avait dit), alors qu'il ne l'a été réellement qu'une seule fois. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_exp%C3%A9ditions_de_Mahomet

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Dim 3 Jan - 19:20

spin a écrit:
komyo a écrit:c est en cela ou nous divergeons, je pense que mettre cela sur le compte de guerre de religions et remonter jusqu'à medine pour expliquer la situation politique actuelle n'a pas grand sens.
Ce que tu ne veux pas voir, c'est qu'il y a une religion (et une seule) au nom de laquelle on tend à refuser, depuis le début, le distinguo religion-politique. Le Calife a toujours été à la fois le Pape et l'Empereur.

oui, mais ce que tu ne vois pas toi, c'est que la plupart des régimes du coin étaient laiques avant que les occidentaux décident de les supprimer pour des raisons géopoliques, (on peut remonter a nasser et d'autres) le reste se trouve dans les raisons données par ce cadre de la cia, je ne vais pas me répéter. Nous avons eu le printemps arabe, l'automne islamiste et l'hiver intégriste ! la terre tourne et vue l'imbrogio dans la région je pense que l'on aura encore des surprises et pas forcément un islamisme triomphant. Avec les connaissances actuelles, meme si des sectes peuvent prospérer il est a mon avis complètement impossible de revenir en arrière définitivement.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Dim 3 Jan - 20:21

komyo a écrit:oui, mais ce que tu ne vois pas toi, c'est que la plupart des régimes du coin étaient laiques  avant que les occidentaux décident de les supprimer pour des raisons géopoliques, (on peut remonter a nasser et d'autres)
Sancta simplicitas ! Les Occidentaux n'ont "supprimé", en tant que régimes "laïques", que Saddam et Kadhafi (laïcité discutable d'ailleurs, Kadhafi était coraniste et voulait mater les sunnites) qui étaient des ennemis déclarés de longue date. Le Shah, Moubarak, Ben Ali, ont simplement été lâchés, grosse bêtise peut-être mais autrement tout le monde hurlerait qu'on soutient des dictateurs.

Nasser était tellement laïque qu'il a fait passer une loi interdisant aux coptes d'enseigner l'arabe (leur langue nationale) parce que langue du Coran. Et il n'a pas été renversé.

avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Lun 4 Jan - 19:12

spin a écrit:
gaston21 a écrit:Le Coran n'est pas un livre belliqueux, beaucoup moins que la Bible.
Le Coran, pas la Bible, présente comme le suprême message de Dieu, pour peu qu'on admette que la sourate 9 est la dernière révélée donc la plus importante, une injonction de soumettre l'humanité à l'Islam par les armes.

Mahomet a déclenché plus de quinze expéditions de conquête (définitive), en prétendant à chaque fois qu'on allait l'attaquer (un ange ou un espion le lui avait dit), alors qu'il ne l'a été réellement qu'une seule fois. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_exp%C3%A9ditions_de_Mahomet

Je préfère suivre la Vache (sourate II)!
- Dieu est, en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant; il est miséricordieux.
- Mangez et buvez des biens que Dieu vous a accordés; n'usez pas de violence sur la terre, en la corrompant (Allah écolo!)
- Ceux qui croient, ceux qui pratiquent le Judaïsme, ceux qui sont chrétiens ou çabéens, ceux qui croient en Dieu et au dernier jour; ceux qui font le bien: voilà ceux qui trouveront leur récompense auprès de leur seigneur. Ils n'éprouveront plus aucune crainte; ils ne seront pas affligés.
- Nous avons fait alliance avec les fils d'Israël.
- Vous n'adorerez que Dieu; soyez bon à l'égard de vos parents, de vos proches, des orphelins et des pauvres. Usez envers les hommes de paroles de bonté; acquittez-vous de la prière; faîtes l'aumône.
- Dieu est le maître de la grâce incommensurable.
- Celui qui s'est soumis à Dieu et qui fait le bien aura sa récompense auprès de son seigneur.
- O fils d'Israël! Souvenez-vous des bienfaits dont je vous ai comblés; je vous ai préférés à tous les mondes.
- L'Orient et l'Occident appartiennent à Dieu; il guide qui il veut dans un chemin droit.
- Dieu marche avec vous tous, où que vous soyez. Dieu est puissant sur toute chose.

Des phrases du Coran qu'on se garde bien de citer...

Gaston, mon fils, tu auras bien mérité ton paradis! Je te réserve des houris premier cru!
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 70
Messages : 5203
Localisation : Val David, Québec

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par Le Repteux le Lun 4 Jan - 19:15

Oups... un instant... j'ai cru lire premier cul! :mdr:


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Lun 4 Jan - 19:24

gaston21 a écrit:
Je préfère suivre la Vache (sourate II)!
- Dieu est, en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant; il est miséricordieux.
Il parait que cette sourate est un fourre-tout où on a placé tout ce qu'on n'arrivait pas à caser ailleurs. C'est pourquoi elle est pleine de contradictions.

Miséricordieux avec ceux qui se repentent (y compris d'avoir douté...), donc se soumettent, OK, il faut bien une carotte à côté du (très gros) bâton (http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamf.htm). Ca n'aurait jamais marché autrement.

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Lun 4 Jan - 22:27

spin a écrit:
komyo a écrit:oui, mais ce que tu ne vois pas toi, c'est que la plupart des régimes du coin étaient laiques  avant que les occidentaux décident de les supprimer pour des raisons géopoliques, (on peut remonter a nasser et d'autres)  
Sancta simplicitas ! Les Occidentaux n'ont "supprimé", en tant que régimes "laïques", que Saddam et Kadhafi (laïcité discutable d'ailleurs, Kadhafi était coraniste et voulait mater les sunnites) qui étaient des ennemis déclarés de longue date. Le Shah, Moubarak, Ben Ali, ont simplement été lâchés, grosse bêtise peut-être mais autrement tout le monde hurlerait qu'on soutient des dictateurs.

Nasser était tellement laïque qu'il a fait passer une loi interdisant aux coptes d'enseigner l'arabe (leur langue nationale) parce que langue du Coran. Et il n'a pas été renversé.

nasser se foutait surtout ouvertement du voile et des frères musulmans !



en résumé, des régimes qui ne sont pas fondamentalistes, irak, syrie, libye, iran, sont dézingués pour des raisons économiques et politiques, et les régimes ultra religieux, arabie saoudite, barhein, quatar sont armés, protégés par les défenseurs des droits de l'homme.
Je ne crois pas que les américains se soient beaucoup plaint quand des chiites arabes ont manifesté pour plus de droit en arabie saoudite dans une sorte de printemps arabe très vite étouffé, pas plus que nos grands démocrates du forum d'ailleurs !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Mar 5 Jan - 10:12

komyo a écrit:nasser se foutait surtout ouvertement du voile et des frères musulmans !
Ca ne suffit pas à en faire un laïque.
komyo a écrit:en résumé, des régimes qui ne sont pas fondamentalistes, irak, syrie, libye, iran sont dézingués pour des raisons économiques et politiques,
Je répète, seul Saddam et Kadhafi ont été "dézingués", et c'étaient des ennemis déclarés et des boutefeux tous azimuths. Les autres, on a juste laissé faire (à moins de considérer que tout ce qui se passe là-bas est organisé et encadré par un Occident machiavélique ? Mais alors on est dans la théorie du complot et le racisme). C'était naïf et irresponsable au vu de la suite plus ou moins prévisible, ça ne suffit pas à justifier tes procès d'intention.
komyo a écrit:et les régimes ultra religieux, arabie saoudite, barhein, quatar sont armés, protégés par les défenseurs des droits de l'homme.
Ce ne sont PAS des ennemis déclarés (ils sont mêmes très obséquieux dans leur genre). Sournois et rusé, peut-être (et même probablement), mais si on les attaquait est-ce qu'on trouverait des alliés sur place contre eux, à part les chiites très minoritaires ? Donc ce serait vraiment vu comme une "croisade", et le conditionnement religieux aidant le rejet serait encore plus fort et saignant. Encore une fois, on applique les principe de Hutington... et au moins à court terme ça ne marche globalement pas si mal que ça.

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Mar 5 Jan - 10:41

spin a écrit:
komyo a écrit:nasser se foutait surtout ouvertement du voile et des frères musulmans !
Ca ne suffit pas à en faire un laïque.


komyo a écrit:bien évidemment non, mais puisque tu donnes des exemples, j'en cite d'autres. Libre a toi de les minimiser ou pas, mais vu l'évolution politique de ces pays, c'est intéressant. Ne serait ce que pour montrer que la situation n'est pas figée dans le marbre depuis médine ne t'en déplaise.
Je répète, seul Saddam et Kadhafi ont été "dézingués", et c'étaient des ennemis déclarés et des boutefeux tous azimuths. Les autres, on a juste laissé faire (à moins de considérer que tout ce qui se passe là-bas est organisé et encadré par un Occident machiavélique ? Mais alors on est dans la théorie du complot et le racisme). C'était naïf et irresponsable au vu de la suite plus ou moins prévisible, ça ne suffit pas à justifier tes procès d'intention.


komyo a écrit:el assad est pas loin de l'être, c'est d'ailleurs l'objectif déclaré, on a aussi oublié de cité mossadegh dans la liste de gens éliminés par l'occident pour des raisons économiques. D'ailleurs ton analyse est simplette quand tu parles d'ennemi déclaré et de boutefeux tous azimuths. J'ai le souvenir d'avoir travaillé dans une société qui s occupait de grands travaux a bagdad. A l'époque tout le monde se précipitait la bas a qui mieux mieux pour vendre, soit des armes, soit des contrats d"équipement et l'occident a été très content quand l'irak s'est confronté a l'iran. Comme quoi, la mémoire des uns et des autres est bien sélective. Quant a khadafi il semblait plutot assagi dans les derniers temps, allant jusqu'a etre reçu à l'élysée avec son appareillage de bédoin. Ce n'est d'ailleurs pas al assad qui avait été invité a assisté a un défilé du 14 juillet ? En fait en grattant un peu, on s'apperçoit que la constante de ces régimes était la défense des palestiniens et la condamnation d'israel. Pas si curieusement que cela, le 11 septembre dans lequel ils n'étaient en rien impliqués a été l'occasion de leur condamnation et de leur élimination par les usa. Comme quoi la théorie du complot, aura certainement de l'avenir dans les manuels d'histoire, ne t en déplaise cher réaliste !
Ce ne sont PAS des ennemis déclarés (ils sont mêmes très obséquieux dans leur genre). Sournois et rusé, peut-être (et même probablement), mais si on les attaquait est-ce qu'on trouverait des alliés sur place contre eux, à part les chiites très minoritaires ? Donc ce serait vraiment vu comme une "croisade", et le conditionnement religieux aidant le rejet serait encore plus fort et saignant. Encore une fois, on applique les principe de Hutington... et au moins à court terme ça ne marche globalement pas si mal que ça.

komyo
Bien sur que ce ne sont pas des ennemis déclarés, puisque nous les protégeons essentiellement pour des raisons énergétiques qui sont d'ailleurs en train de changer. Comme jancovici l'expliquait dernièrement, le pétrole moyen oriental est désormais a 80% vendu ailleurs que dans les pays de l'ocde.
entre attaquer et arrêter de protéger il y a un gap, 
sinon je trouve cette explication très personnelle de ta part, notamment sur cet aspect sournois et rusé, je ne vois pas pourquoi, ils le seraient plus ou moins que d'autres, russes, américain, israéliens, etc. 




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Mar 5 Jan - 11:50

komyo a écrit:sinon je trouve cette explication très personnelle de ta part, notamment sur cet aspect sournois et rusé, je ne vois pas pourquoi, ils le seraient plus ou moins que d'autres, russes, américain, israéliens, etc. 
Tout le monde l'est plus ou moins dans ce domaine, je n'angélise ni ne diabolise personne. Ce que je voulais dire (mais tu ne voudras pas le savoir de toute façon) c'est qu'ils jouent un double jeu avec les islamistes y compris EI (peut-être aussi pour ne pas subir d'attentats chez eux, peut-être aussi par désir sincère de faire triompher l'Islam... rien n'est simple).

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Mar 5 Jan - 13:49

spin a écrit:
komyo a écrit:sinon je trouve cette explication très personnelle de ta part, notamment sur cet aspect sournois et rusé, je ne vois pas pourquoi, ils le seraient plus ou moins que d'autres, russes, américain, israéliens, etc. 
Tout le monde l'est plus ou moins dans ce domaine, je n'angélise ni ne diabolise personne. Ce que je voulais dire (mais tu ne voudras pas le savoir de toute façon) c'est qu'ils jouent un double jeu avec les islamistes y compris EI (peut-être aussi pour ne pas subir d'attentats chez eux, peut-être aussi par désir sincère de faire triompher l'Islam... rien n'est simple).

tu méjuges, expliqué comme ça c'est plus clair. Nous sommes d'accord sur la complexité en jeu.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Ven 19 Fév - 22:56

Un document exceptionnel sur France 2, hier: "Un oeil sur la Planète", consacré à la Syrie. A voir pour se faire une idée plus objective des événements. La Syrie avant 2011, qui vivait dans la tolérance mutuelle et un niveau de vie décent. L'action sournoise des Frères musulmans contre les chiites; le soulèvement qu'il déclenche et soutient, soutenu par les monarchies du Golfe; l'aveuglement de la France du temps de Sarkozy puis surtout de Hollande avec un ministre qui s'est révélé nocif; l'utilisation du gaz à Damas dont le dernier rapport américain donne la responsabilité aux rebelles; d'innombrables groupes rebelles qui se forment et se défont en fonction de l'argent qu"on leur donne; le rôle du pétrole dans tout ça et la concurrence entre le gaz iranien et celui du Qatar et de l'Arabie; le jeu plus que trouble de la Turquie. La France a été d'un aveuglement complet dans ce drame et persiste dans sa position insoutenable. Il faut voir ce docu. pour mieux prendre en compte la responsabilité occidentale et surtout de notre pays.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par spin le Sam 20 Fév - 9:02

gaston21 a écrit:Un document exceptionnel sur France 2, hier: "Un oeil sur la Planète", consacré à la Syrie. A voir pour se faire une idée plus objective des événements. La Syrie avant 2011, qui vivait dans la tolérance mutuelle et un niveau de vie décent.
Une minorité religieuse avait pris le contrôle en 1970, avec (en gros) le soutien des autres minorités religieuse. La majorité sunnite l'acceptait mal, il y avait depuis le début, 1970 donc, des actions de guérilla, avec uns sommet à près de 25000 morts à Hama en 1982.

Cette fixation sur Assad qui doit partir chez les dirigeants français est aberrante. Si abominable que soit son régime (parce qu'il est quand même loin d'être tendre) il ne défend pas que lui-même, et nous avons des ennemis communs qui sont plus abominables encore.

avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Sam 20 Fév - 16:55

Pour compléter, un article d'AgoraVox, et un jugement sur Fabius que je partage entièrement. La France a payé très cher son arrogance; bah, on lui donne un titre prestigieux! Pauvre Gauche qui a vraiment perdu la boussole!

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/syrie-france-2-complotiste-177864

https://www.contrepoints.org/2016/02/11/238573-laurent-fabius-grand-communicant-mais-petit-diplomate
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Ven 26 Fév - 18:46

Dernière conférence, ratée, sur la Syrie, à Genève. On a auparavant retiré les statues dénudées qui se trouvaient dans l'hôtel, pour ne pas froisser les opposants à Assad, qui eux sont les combattants de la liberté! Et ce n'était que des islamistes modérés!
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 70
Messages : 5203
Localisation : Val David, Québec

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par Le Repteux le Ven 26 Fév - 18:59

Ce n'est pas ça qu'il faut faire, il faut s'allier dans un intérêt commun, celui d'arrêter la violence entre les peuples, pas en prenant parti, mais en séparant les belligérants.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par troubaa le Ven 26 Fév - 19:54

Faire tomber un dictateur c'est donner l'opportunité au peuple de se construire un avenir plus agréable. Donner l'opportunité ne veut ps dire réussir.

Conforter un dictateur c'est approuver ces agissements à l'égard de son peuple. Solution préférée par tous les petits occidentaux égoïstes soucieux de leur petit confort. "qu'il continue à martyriser son peuple du moment que je vive en paix..."


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Lun 29 Fév - 16:35

A part ça, l'affreux, c'est Assad! Et ça marche! Et savoir que le gaz n'a été utilisé que par les rebelles, et trois fois au moins, ne change rien à l'affaire. Oh, les affreux complotistes!

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/robert-kennedy-jr-denonce-le-178261
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 70
Messages : 5203
Localisation : Val David, Québec

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par Le Repteux le Lun 29 Fév - 17:02

troubaa a écrit:Faire tomber un dictateur c'est donner l'opportunité au peuple de se construire un avenir plus agréable. Donner l'opportunité ne veut ps dire réussir.

Conforter un dictateur c'est approuver ces agissements à l'égard de son peuple. Solution préférée par tous les petits occidentaux égoïstes soucieux de leur petit confort. "qu'il continue à martyriser son peuple du moment que je vive en paix..."
Le dictateur en question appartient à un clan qui n'oubliera pas l'insulte. Il ne faut ni approuver ni réprouver, il faut séparer les belligérants et rebrasser les cartes.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Sam 2 Avr - 9:08

faire tomber un dictateur pour le remplacer par quelque chose de bien pire,,comme en irak, libye, syrie, comme daesh si il menace leurs intérêts économiques ou géo stratégiques, certains systèmes comme le BAO n'en sont pas a leur coup d'essai en la matière... ce manque de vergogne et d'honneteté intellectuelle est affraid affraid affraid   comme dirait certains ! Cool

En syrie, seul la russie semble avoir fait un job correct, comme semble le reconnaitre du bout des lèvres certains médias qui hier se déchainaient contre ceux qui osaient contester la pensée toute faite (propagande) à destination de nos concitoyens;


http://www.les-crises.fr/propagande-attentats-bobards-mediatiques-autour-des-propos-de-jean-luc-melenchon%E2%80%8B/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Sam 2 Avr - 17:25

On sent que le vent tourne; grâce aux russes, la victoire a changé de camp et Daesh recule de partout; et la France là-dedans? "empapaoutée" dans de sales draps! Fabius, reviens! Il nous manque un chef de guerre! Absente aux pourparlers de Genève! Pourtant, avec notre porte-avion si apte à faire des ronds dans l'eau...Une diplomatie absente et surtout à plat ventre devant les américains! La Syrie était un joyau pour la France;...on s'est simplement trompé de cheval!
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 70
Messages : 5203
Localisation : Val David, Québec

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par Le Repteux le Sam 2 Avr - 17:51

Agressif le papy pour  son âge. Encore trop de testostérone j'imagine! Wink


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Ven 10 Juin - 16:51

Tiens, on semble s'apercevoir que Daesh s'approvisionnait en armes par la Turquie! La Turquie, membre de l'OTAN et amie des USA...et de l'Europe! L'oncle SAM a une DMLA prononcée! Et on organise benoîtement des conférences sur la paix au Moyen-Orient! Nos dirigeants sont-ils aveugles ou menteurs? Je vous laisse le choix. Tous les documents prouvent que l'opposition contre le gouvernement légal de Syrie est approvisionnée en armes par l'Occident, le Qatar et l'Arabie Saoudite. Et il ose dire que ça va mieux, le bigleux!

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/06/10/syrie-le-principal-axe-de-ravitaillement-de-l-ei-vers-la-turquie-coupe_4947800_3218.html
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Ven 17 Juin - 11:04

Une preuve supplémentaire de l'implication de la Turquie dans le conflit au Moyen-Orient et de son aide active à Daesh; la Turquie, amie de l'Europe et des USA, membre de l'OTAN! Et Kerry ne sait rien de tout ça! Plus hypocrite, tu meurs!

http://premium.lefigaro.fr/international/2016/06/16/01003-20160616ARTFIG00270-daech-des-bateaux-charges-d-armes-traques-en-mediterranee.php
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Lun 11 Juil - 22:18

Les néo cons américain ont trouvé le filon, ils utilisent toujours l'argument de la liberté pour envahir des pays ou détruire les régimes qui font obstacle a leurs ambitions.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Sam 27 Aoû - 16:37

un autre revient sur l'influence de la cia et des américains dans le démarrage de de ce conflit !

Spoiler:
Comment la guerre a éclaté en Syrie

Par Steven Sahiounie – Le 10 août 2016 – Source American Herald Tribune



La veille du 11 septembre 2001 était un jour comme les autres à New York. Le 10 septembre 2001, personne n’était au courant des événements bouleversants qui surviendraient le lendemain.

De la même manière, on pourrait penser que la veille du jour où les violences ont éclaté à Deraa en Syrie, en mars 2011, était un jour normal, sans conscience du soulèvement sur le point de débuter.

Mais ce n’était pas le cas. Des visiteurs étrangers à la Syrie s’attelaient et s’activaient à Deraa bien avant que ne débute le premier acte de la mise en scène de son soulèvement.


La mosquée Omari était le lieu des préparations en coulisse, où on répète et se change. Les terroristes libyens, fraichement débarqués d’un autre champ de bataille − celui de l’attaque, déclenchée par l’OTAN et les États-Unis pour un changement de régime en Libye − se trouvaient à Deraa bien avant les violentes révoltes de mars 2011. Le clerc de la mosquée Omari était le Sheikh Ahmad al Sayasneh. Un vieil homme avec un grave problème oculaire détériorant sa vision, l’obligeant à porter des lunettes noires spéciales. Il n’était pas seulement malvoyant, mais également sensible à la lumière, ce qui le poussait à rester isolé en intérieur le plus souvent possible. Il était habitué à évaluer les gens selon leur voix et leur accent. L’accent de Deraa est prononcé. Les hommes se rendant à la mosquée Omari étaient des locaux, tous avec l’accent de Deera. Cependant, les visiteurs venus de Libye ne se sont pas fait connaître par le clerc car il aurait pu les démasquer. Au lieu de ça, ils ont travaillé avec les hommes du coin ; quelques personnages clés dont ils ont fait leurs partenaires et leurs confidents. La participation de membres des Frères musulmans locaux, qui auraient assisté les mercenaires/terroristes, était une étape essentielle du plan de la CIA, soigneusement préparé et dirigé depuis la Jordanie.

En mobilisant l’assistance et la coopération des adeptes locaux du salafisme, les Libyens ont pu aller à Deraa sans provoquer de soupçons. Les locaux étaient en première ligne de l’opération.

Les agents de la CIA supervisant l’opération de Deraa depuis leur bureau en Jordanie avaient déjà fournis les armes et les fonds nécessaires pour alimenter le feu d’une révolution en Syrie. Avec suffisamment d’argent et d’armes, on peut déclencher une révolution n’importe où dans le monde.

En réalité, le révolte à Deraa en mars 2011 n’a pas été lancée par des graffitis tagués par des adolescents, et il n’y avait pas de parents mécontents réclamant l’émancipation de leurs enfants. Ceci a fait partie du script style Hollywood écrit par les talentueux agents de la CIA, qui avaient pour mission de détruire la Syrie dans le but de changer son régime. Deraa n’était que la scène 1 de l’acte 1.

Le fait que les soi-disants adolescents tagueurs de graffiti et leurs parents n’aient pas été trouvés, nommés ou photographiés est le premier indice que leur identité doit rester obscure.

Tout soulèvement nécessite le soutien de la base. Habituellement, une situation survient et les manifestants occupent les rues. Les équipes de sécurité entrent en jeu pour préserver la paix et dégager les rues, et s’il y a une répression brutale, les manifestants pacifiques réagiront avec indignation, se sentant opprimés et victimes d’injustice. Le nombre de manifestants gonflera, alors. On arrive au point ou les manifestants peuvent prendre deux directions : soit ils cèdent et rentrent chez eux, soit ils réagissent violemment, ce qui entrainera une réponse violente des équipes de sécurité, qui elles-mêmes préparent le terrain à une véritable révolte généralisée.

Le soulèvement orchestré à Deraa impliquait quelques locaux dans la rue, inconscients du fait qu’ils participaient à une production CIA-Hollywood. Ils étaient les figurants non rémunérés de la scène qui allait être filmée. Ils étaient motivés par des revendications, qui peut-être perduraient depuis une génération ou plus, et étaient peut-être ancrés dans le wahhabisme, idéologie exportée mondialement depuis le Royaume d’Arabie saoudite, par la famille royale et leurs fonctionnaires.

Les Libyens stockaient les armes à la mosquée Omari bien avant qu’aucune rumeur concernant des adolescents arrêtés pour graffitis ne soit répandue. Le clerc, malvoyant et âgé, n’était pas au courant de ce qui se tramait dans sa mosquée, ni de l’infiltration d’étrangers en son sein.

Les armes sont arrivées à Deraa depuis le bureau de la CIA en Jordanie. Le gouvernement américain a de très solides liens avec le roi de Jordanie. La Jordanie est peuplée à 98% par des Palestiniens, mais a pourtant un traité de paix avec Israël depuis fort longtemps, en dépit du fait que 5 millions de parents de citoyens jordaniens vivant juste à côté en Palestine occupée soient privés de toute forme de droits humains. Le roi de Jordanie doit garder quotidiennement l’équilibre entre ses citoyens, la paix et la sécurité de son pays, et les intérêts américains et leurs projets pour le Moyen-Orient. Le roi Abdullah n’est pas seulement un funambule, mais un jongleur, toute la pression sur lui doit lui peser, ainsi qu’à la reine Rania, elle-même palestinienne. Ces faits doivent être observés au premier plan du paysage de la République arabe syrienne, qui pendant les 40 dernières années était la pierre angulaire de la politique intérieure et extérieure syrienne, façonnée dans l’intérêt des droits humains des Palestiniens, de leur liberté et de la justice.

La politique américaine d’attaque de la Syrie pour changer son régime n’était pas uniquement motivée par les gazoducs, les puits de pétrole, l’emplacement stratégique et l’or : il s’agissait aussi de détruire cette pierre angulaire des droits palestiniens. Se débarrasser du président Bashar al-Assad, c’était se débarrasser d’un des rares dirigeants arabes parlant d’une voix ferme et inébranlable en faveur du droit des palestiniens.

L’emplacement de Deraa, juste sur la frontière jordanienne, est l’unique raison de son choix comme lieu de tournage de l’acte d’ouverture de la révolte syrienne. Si vous demandez à la plupart des Syriens s’ils sont déjà allés à Deraa ou ont planifié d’y aller, ils répondront Non. C’est une petite ville agricole, insignifiante. Un endroit très peu vraisemblable pour commencer une révolution d’échelle nationale. Deraa a une importance historique due à ses ruines archéologiques, mais cela n’a d’intérêt que pour les professeurs d’histoire ou les archéologues. L’accès aux armes en Jordanie a fait de Deraa l’endroit parfait pour mettre en scène le soulèvement qui s’est transformé en guerre internationale. Toute personne dotée de bon sens supposerait qu’une révolte ou une révolution en Syrie débuterait à Damas ou Alep, les deux plus grandes villes. Pendant deux ans et demi de violence à travers le pays, la population d’Alep n’a jamais participé au soulèvement, ni appelé à un changement de régime. Alep, le grand centre industriel de la Syrie, n’a jamais voulu se mêler à la mission de la CIA, et sentait qu’en restant loin de toute implication elle serait épargnée, et que les violences finiraient par s’éteindre naturellement avec le manque de participation des civils. Ça ne s’est toutefois pas déroulé comme cela pour Alep. En lieu et place, les États-Unis ont assisté l’Armée syrienne libre, qui venait principalement d’Idlib et de ses environs et, en invitant leurs partenaires étrangers, ont jailli dans Alep depuis la Turquie. Après avoir pris des vols Turkish Airlines venant d’Afghanistan, d’Europe, d’Australie et d’Afrique du Nord, ils ont atterri à Istanbul et ont été transportés par des bus du gouvernement turc jusqu’à la frontière d’Alep. Les tickets d’avion, de bus, les chèques, provisions, nourriture et besoins médicaux, tout a été fourni en Turquie par un fonctionnaire d’Arabie saoudite. Les armes ont toutes été fournies par les États-Unis d’Amérique, venant de leur entrepôt de Benghazi, en Libye. La mission de changement de régime des États-Unis/OTAN fut couronnée de succès en Libye, l’Amérique s’accaparant toutes les armes et réserves appartenant auparavant au gouvernement libyen, y compris des tonnes de lingots d’or volées par le gouvernement US à la Banque centrale de Libye.

Les Libyens entrent en scène. Mehdi al Harati, le Libyen doté d’un passeport irlandais, a été chargé de diriger une brigade de terroristes en étant payé et dirigé par la CIA en Libye. Une fois ses combats achevés là-bas, il a été déplacé en Syrie du Nord dans la région d’Idlib − qui est la base opérationnelle de l’Armée syrienne libre soutenue par les États-Unis − que le sénateur républicain John McCain a promue au Congrès américain, et qu’il a visitée personnellement en entrant illégalement en Syrie, sans passeport ni contrôle frontalier. En Arizona, le sénateur McCain est favorable à l’expulsion de n’importe quel étranger sans papiers entrant aux États-Unis, mais il enfreint lui-même la loi internationale en pénétrant illégalement en Syrie en tant qu’étranger sans papier. Mais il était en compagnie d’amis de confiance et d’associés, l’Armée syrienne libre. Les mêmes qui ont décapité des chrétiens et des musulmans, violé des femmes et enfants des deux sexes, vendu des filles en tant qu’esclaves sexuelles en Turquie, et mangé le foie cru d’un homme, ce qu’ils ont fièrement filmé et mis en ligne.

Auparavant, il n’y avait aucun terroriste d’al-Qaïda en Syrie, et le pays avait traversé la guerre voisine en Irak sans trop d’accrocs, mis à part les 2 millions d’Irakiens réfugiés qu’elle a acceptés. Peu de temps avant le début de la révolte mise en scène à Deraa, Brad Pitt et Angelina Jolie se trouvaient à Damas, et se faisaient accompagner par le Président et la Première Dame. Pitt et Jolie étaient venus rendre visite aux réfugiés de guerre irakiens à Damas pour leur apporter leur soutien. Brad Pitt était stupéfait que le président syrien le conduise personnellement, sans gardes du corps et dispositif de sécurité. Pitt et Jolie étaient habitués à leur lourde équipe de sécurité aux États-Unis. Le président Assad expliquait que lui et sa femme étaient à l’aise à Damas, sachant que c’était un endroit sûr. Et en effet, l’association d’agents de voyage français a estimé la Syrie comme étant la destination touristique la plus sûre de toute la région méditerranéenne, c’est-à-dire encore plus sûre que la France elle-même.

Mais la stratégie américaine était de créer un Nouveau Moyen-Orient, qui ferait de la sécurité en Syrie un lointain souvenir, à cause de la tornade qui s’ensuivit, alias le vent du changement.

La Tunisie, la Libye, l’Égypte puis la Syrie ont servis de tremplins pour le printemps arabe. Mais le scénario prévu en Syrie ne s’est pas tout à fait déroulé conformément au script. Il a dépassé la date limite ainsi que le budget. Le générique de fin ne s’est pas déroulé, et les rideaux ne se sont pas encore refermés sur la scène.

Nous ne devons pas sous-estimer le rôle que les médias de masse ont joué dans la destruction de la Syrie. Par exemple, Rula Amin d’Al Jazeera se trouvait à Deraa et a personnellement interviewé le clerc Sayasneh de la mosquée Omari. Al Jazeera est la propriété et le média du prince du Qatar. Celui-ci fut l’un des financiers clé des terroristes attaquant la Syrie. Les États-Unis envoyaient les armes, fournitures et imagerie militaire satellite, cependant le cash ayant servi à rémunérer, à payer les pots-de-vin en Turquie, et d’autres dépenses nécessitant de l’argent liquide a été couvert par le prince du Qatar et le roi d’Arabie saoudite, jouant leur rôle de plus proches alliés des États-Unis d’Amérique au Moyen-Orient. C’était une équipe de production composée des USA, de l’UE, l’OTAN, la Turquie, la Jordanie, Israël et les monarchies arabes du golfe Persique, principalement l’Arabie saoudite et le Qatar. La CIA n’a eu aucun problème à couvrir des opérations en pays étrangers, y compris des attaques à large échelle, mais le financement devait venir d’un autre pays : les électeurs américains ne se soucient guère que des gens soient tués en Syrie, mais ils n’accepteraient jamais de payer pour ça. Tant que les Arabes finançaient le projet, c’était OK pour le pays de l’Oncle Sam, qui de toute façon n’était sans doute pas capable de situer la Syrie sur une carte.

Rula Amin et d’autres employés d’Al Jazeera, de CNN l’américaine, BBC la britannique, et France24 la française, ont entamé une campagne de propagande politique délibérée contre le gouvernement syrien, et le peuple syrien souffrant de la mort et de la destruction apportée par les terroristes qui prétendaient n’être que des participants à un soulèvement local. Parfois, les scripts se ressemblaient tellement qu’on aurait dit qu’ils avaient tous été écrits dans la même chambre d’hôtel à Beyrouth. Montèrent alors sur scène les personnalités de médias en ligne, Robert Fisk, de sa position privilégiée à Beyrouth, et Joshua Landis, de son perchoir à Oklahoma. Ces deux hommes, assis si loin des évènements en question, prétendaient connaître tout de la situation en Syrie. Les lecteurs britanniques et américains étaient influencés par leurs explications délibérément orientées, tandis que les vrais Syriens vivant en Syrie qui lisent l’anglais étaient déconcertés. Les Syriens se demandaient bien comment les rédacteurs occidentaux pouvaient prendre parti pour des terroristes étrangers, adeptes d’un islam radical et attaquant tout civil désarmé tentant de défendre sa maison et sa famille. Les médias présentaient les terroristes comme les combattants de la liberté, des héros de la démocratie, pendant qu’ils violaient, pillaient, mutilaient, kidnappaient pour des rançons et tuaient des civils non armés qui n’avaient pas lu le script avant que la fusillade ne commence à Deraa. Il n’y eut qu’une bande-annonce de film pour le monde entier, une vidéo faite à partir d’un portable bon marché qui s’est propagée dans le monde, vendant à ses spectateurs l’idée d’une Syrie se battant dans une lutte dramatique pour la liberté, la justice, à la manière américaine. Depuis le tout début, Al Jazeera et tous les autres médias payaient 10 000 dollars pour n’importe quelle vidéo amateur tournée en Syrie. Une nouvelle industrie cotée est apparue en Syrie, pleine de réalisateurs et d’acteurs désireux de se faire filmer et connaître. L’authenticité n’était jamais mise en question, les médias voulait seulement du contenu qui alimenterait leur campagne de propagande en Syrie.

Deraa fut donc l’acte d’ouverture d’une longue tragédie qui doit toujours se conclure. Le clerc qui était un personnage clé dans les toutes premières scènes, Sheikh Sayasneh, a été assigné à résidence, puis amené clandestinement à Amman en Jordanie, en janvier 2012. Il donne maintenant des conférences en Amérique près de Washington DC. Tout comme les acteurs en herbe arrivent à trouver leur route jusqu’à Hollywood, qui est la Mecque de l’industrie du film, le Sheikh Sayasneh a trouvé sa voie jusqu’à la Mecque de tous les projets de changement de régime.

Steven Sahiounie a commencé à écrire des analyses et commentaires politiques durant la guerre en Syrie qui débuta en mars 2011. Il a publié plusieurs articles, et a été affilié à de nombreux médias. Il a été interviewé par des médias américains, canadiens et allemands.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par troubaa le Sam 27 Aoû - 22:58

tu as raison : Vive hassad à mort les américains.

On sait que tu préféres qu'on laisse les peuples se faire massacrer pour la paix dans le monde.



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par gaston21 le Dim 28 Aoû - 17:37

troubaa, tu sembles avoir une idée claire de ce qui se passe en Syrie. Grand bien te fasse! Pour ma part, j'avoue que c'est le panier de crabes où chacun essaie d'attraper l'autre. Le conflit trouve son origine dans des dissensions très anciennes; l'attaque turque contre les kurdes remonte au Moyen-Age...Par contre je voudrais qu'on m'explique le jeu trouble des américains; que vient faire Joe Biden à Ankara, qui souffle le feu sur le conflit turco-kurde au lieu d'essayer l'apaisement? Pour finir, on en arrivera toujours à l'affrontement USA-Russie; Assad n'est qu'une carte dans cet affrontement; ce n'est pas un tendre, mais combien d'années a-t-on fait ami-ami? Et Saddam Hussein, te souviens-tu? Suprématie mondiale avec une forte odeur de pétrole, voilà qui peut tout simplement nous amener à une guerre mondiale. Et qui l'aura provoquée?
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 8955
Localisation : vallée du vent

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par dan 26 le Dim 28 Aoû - 17:49

gaston21 a écrit:troubaa, tu sembles avoir une idée claire de ce qui se passe en Syrie. Grand bien te fasse! Pour ma part, j'avoue que c'est le panier de crabes où chacun essaie d'attraper l'autre.
Tout à fait un véritable souk , que sont venus faire les américains, et russes dans un tel merdier ?


Le conflit trouve son origine dans des dissensions très anciennes; l'attaque turque contre les kurdes remonte au Moyen-Age...Par contre je voudrais qu'on m'explique le jeu trouble des américains; que vient faire Joe Biden à Ankara, qui souffle le feu sur le conflit turco-kurde au lieu d'essayer l'apaisement? Pour finir, on en arrivera toujours à l'affrontement USA-Russie; Assad n'est qu'une carte dans cet affrontement; ce n'est pas un tendre, mais combien d'années a-t-on fait ami-ami? Et Saddam Hussein, te souviens-tu? Suprématie mondiale avec une forte odeur de pétrole, voilà qui peut tout simplement nous amener à une guerre mondiale. Et qui l'aura provoquée?
Que disaient ces méchants dictateurs ?"Nous sommes les seuls à pouvoir contenir ces fous, mais il faut nous laisser faire, et arrêter de vouloir imposer votre vision des valeurs morales au monde "
Amicalement
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par komyo le Dim 28 Aoû - 19:14

troubaa a écrit:tu as raison : Vive hassad à mort les américains.

On sait que tu préféres qu'on laisse les peuples se faire massacrer pour la paix dans le monde.


après plusieurs années passées a en parler a tort et a travers, tu n'es toujours pas capable d'orthographier
son nom ! affraid pirat

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bachar_el-Assad

fais un effort, quand même ! Suspect


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par troubaa le Dim 28 Aoû - 20:42

Pour un tyran jamais !


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill

Contenu sponsorisé

Re: Un syrien s'exprime librement sur la Syrie sur RMC

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin - 5:51