LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


La révolution "secrète" en Islande

kamelo
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

La révolution "secrète" en Islande Empty La révolution "secrète" en Islande

Message par kamelo le Sam 25 Jan 2014 - 14:59

Très peu de médias des lobbys en ont parlé, et pourtant, ce qu'il s'est passé en Islande est quelque chose qui aurait été souhaitable dans tous les pays où cette crise de 2008 a fait des dégâts, sur les biens et les personnes.





Certes, le contexte en Islande n'était pas le même qu'en France ou d'autres pays (ils sont environ 320 000 habitants), car ce pays avait choisi de tout miser sur la finance. Mais c'est le peuple qui a gagné.

Ils ont une monnaie nationale, ils ne sont pas dans l'Union Européenne et les peuples sont plus à même de demander des comptes à leurs politiques.

La France comme bien d'autres pays continuent de payer pour cette crise, par le biais de mesures d'austérité voulus par un petit groupe de lobbys.

Lorsqu'une banque reproche à un particulier une mauvaise gestion de ses comptes, celui-ci n'a d'autres choix que de s'exécuter aux exigences de son banquier. Mais lorsque la banque fait n'importe quoi, elle demande de l'aide aux États et souhaite ainsi que ce soient les particuliers qui puissent supporter cela.

Les politiques n'ont pas sauvé le système financier : ils ont juste appliqué ce que les lobbys leur ont demandé de faire.

 Question Pensez-vous que le système qui a été pratiqué en Islande peut être intéressant en terme de leçons à retenir pour les peuples ?


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 75
Messages : 14683
Localisation : paris et toulon

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par loli83 le Sam 1 Fév 2014 - 5:14

oui , c'est très intéressant , mais dans les pays plus importants difficile pour eux de se débarasser des fils dans lesquels ils se sont empêtrés
kamelo
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par kamelo le Ven 7 Fév 2014 - 1:03

En effet, c'est délicat car en cas de crise financière, un État ne peut plus agir pour redresser sa propre économie en jouant sur sa monnaie lorsqu'il l'a perdu.

La Grèce aurait pu (peut-être) se redresser économiquement si elle avait gardé le drachme.

Deux citations qu'il est bon de rappeler et à faire rappeler :

"Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation." (Thomas Jefferson, troisième président des Etats-Unis).

"Il n’est rien, s’agissant de l’argent, qu’une personne dotée d’une curiosité, d’un zèle et d’une intelligence raisonnable ne puisse comprendre. [...] L’étude de la monnaie est, par excellence, le domaine de l’économie dans lequel la complexité est utilisée pour déguiser la vérité et non pour la révéler."(John Kenneth Galbraith, " L’argent ").

Je suis convaincu que si la France n'avait pas accepté cette monnaie appelée euro, je ne dis pas qu'elle aurait pu s'en sortir sans encombres, mais elle aurait plus de marges de manœuvres pour le faire.




_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 86
Messages : 9974
Localisation : Dijon

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par gaston21 le Ven 7 Fév 2014 - 17:03

Bien d'accord avec toi!
Anonymous
Invité
Invité

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par Invité le Ven 7 Fév 2014 - 19:03

Un village qui résiste à l'envahisseur, ça doit le démanger comme une tique...

La révolution "secrète" en Islande Screen33
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par Le Repteux le Ven 7 Fév 2014 - 20:48

La crise de 2008 n'a pas été assez dure pour que nous comprenions. La prochaine fois, j'espère que les gouvernements n'appuieront pas les banques, et qu'ils prendront ensuite de vraies mesures pour les empêcher de faire comme bon leur semble.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
kamelo
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par kamelo le Dim 16 Mar 2014 - 22:35

C'est possible que la leçon n'a pas été aussi importante à retenir. Ce qui n'empêche pas des États qui ont sombré, et qui ont énormément de difficultés à se redresser, notamment des pays méditerranéens, mais les pays d'Europe centrale ne sont pas pour la majorité mieux lotis. Une Union Européenne qui demande de saigner un peuple pour qu'il puisse réduire ses déficits, alors que les principaux responsables sont la sphère financière. Lorsqu'un pays est dépendant de l'euro, il n'a plus de possibilité de décider comment prendre des mesures économiques parce qu'il est lié à un organisme supranational.

l'Islande, qui pourtant n'a pas la monnaie unique, a pu renverser la tendance en faisant porter la responsabilité sur les vrais responsables : les banquiers.

Aurait-elle pu agir de façon similaire si l'Islande avait adopté l'euro ?

Nos sociétés sont trop interdépendantes des milieux financiers et les monnaies en sont l'huile de tout ce système.

Il est évident qu'un pays doit apprendre à s'auto-gérer si elle veut rester autonome dans ses propres décisions afin de satisfaire l'intérêt général de ses citoyens.

La bonne nouvelle, c'est que l'Islande a retiré sa candidature pour entrer dans l'Union Européenne. C'est, à mon sens, une sage décision.

Deux vidéos qui parlent justement du cas de l'Islande, l'une sur sa dette et l'autre sur son refus de candidature.





_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10275
Localisation : France

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par komyo le Mar 23 Juin 2015 - 12:18

comme quoi ! la politique européenne de soutien a tout prix des banque (to big to fail) n est peut etre pas la bonne solution !
c est d ailleurs la position des vrais libéraux il me semble !

L'Islande a laissé ses banques faire faillite, et jeté des banquiers en prison. Et voici ce qui s'est produit

L'Islande, l’une des nations les plus touchées par la crise bancaire, semble avoir complètement surmonté ses problèmes, et cette année, elle devrait être le premier pays du monde frappé par la crise de 2008 à dépasser le PIB le plus élevé qu’il avait atteint avant cette crise, rapporte ZeroHedge. Le pays est parvenu à ce résultat sans sacrifier son système social et les dépenses du gouvernement. Il y a encore quelques années, l'Islande est arrivée au bord de la faillite lorsque ses banques, qui au fil des ans s’étaient montrées bien trop audacieuses, se sont trouvées en situation de quasi-effondrement.

Selon le Fonds monétaire international (FMI) l'Islande a réussi à se remettre totalement de la crise, sans avoir compromis son modèle social qui prévoit la gratuité des frais de santé et d'éducation. Le pays, qui ne fait pas partie de l’Union européenne, n’a pu compter que sur lui-même pour se relever, et pour se faire, il a opté pour une approche très originale mais efficace.

A la différence des autres pays heurtés par la crise, l’Islande a laissé ses banques faire faillite, ne préservant que les comptes des ménages résidents. Les étrangers qui avaient placé leur argent dans les banques du pays ont tout perdu lorsque ces banques ont fait faillite. Ailleurs, dans le reste de l'Europe, de nombreuses banques ont été nationalisées car il n’était pas concevable qu’elles puissent faire faillite.

Le pays a également imposé des contrôles de capitaux. Par conséquent, les Islandais ne pouvaient plus investir ou placer librement leur argent à l'étranger, ce qui était, selon de nombreux économistes, contraire aux règles du marché libre. De plus, le pays n’est pas intervenu pour empêcher la dévaluation de la couronne islandaise, et il a toléré l’inflation. Celle-ci a provoqué une hausse des prix domestiques, mais elle a aussi eu pour effet de stimuler les exportations. Les pays de la zone euro ne pourraient tolérer une telle dévaluation ; celle-ci renchérirait les dettes nationales des différents Etats-membres.

Mais le plan semble avoir fonctionné. La dette nationale de l'année dernière ne représentait que 82% du PIB du pays, comparativement à 95% il y a quatre ans. À la fin de cette décennie, la dette devrait même continuer à baisser pour atteindre 54% du PIB. Le chômage a également baissé de façon spectaculaire, et actuellement, le taux de chômage s’établit à 4%, contre près de 8% en 2009.

De tels résultats soulèvent la question de la pertinence des politiques économiques qui ont été menées dans le reste de l'Europe ou aux États-Unis en réponse à la crise. Les banques n’auraient-elles pas dû supporter elles-mêmes les conséquences de la crise qu'elles avaient causée? D’après Zéro Hedge cette réussite contredit de nombreux économistes, notamment keynésiens, qui affirmaient que le soutien de l’économie était nécessaire pour sortir de la crise.

En outre, l’Islande a fait condamner les administrateurs de Kaupthing, l'une des principales banques de la nation, non seulement à des amendes, mais à des peines de prison allant de quatre à cinq ans. Lors de leur procès, le procureur spécial islandais Olafur Hauksson s’était posé la question de la responsabilité :

Pourquoi devrions-nous tolérer qu’une partie de notre société ne soit pas soumise à la règle de droit ou qu’elle puisse échapper à ses responsabilités? Il serait dangereux de laisser quelqu’un devenir trop gros pour devenir l’objet d’une enquête. Cela laisserait l’impression qu’il existe un refuge sûr ».
http://www.express.be/business/fr/econo ... 214182.htm


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par troubaa le Mar 23 Juin 2015 - 14:01

tout à fait komyo !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 86
Messages : 9974
Localisation : Dijon

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par gaston21 le Mar 23 Juin 2015 - 17:23

L'Islande, l'exemple du pays qui a su garder sa liberté et sa souveraineté; la France qui s'est enlisée dans le salmigondis européen et qui s'y étouffe... Et une classe politique composée de frères siamois dont la seule différence est l'accoutrement...
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10275
Localisation : France

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par komyo le Mar 5 Juil 2016 - 14:01



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10275
Localisation : France

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par komyo le Mar 5 Juil 2016 - 15:29

tu m étonnes que les voyous ne veulent pas de transparence, en France en Europe ou ailleurs, il y risquerait leur chemise !

- Assurer une totale transparence

Pour faire toute la lumière sur cette crise, le Parlement islandais, a également mis sur pied une Commission spéciale d’enquête. Son travail : établir une chronologie de la crise, analyser avec minutie le processus d’effondrement bancaire, examiner les responsabilités de chacun des acteurs économiques.
Expliquer comment la taille des trois principales banques a été multipliée par 20 en sept ans ! Ou pourquoi les propriétaires de ces banques en étaient également les principaux emprunteurs...

Le résultat de cette commission [4] est impressionnant : huit livres, soit plus de 2500 pages, relatant dans le détail la crise de 2008. « Tous les citoyens ont accès à ce texte, qui est disponible dans les librairies depuis 2010, explique Árni Daníel Júlíusson. Il donne clairement le nom de tous les responsables de cette crise, et montre comment les responsables politiques n’ont rien fait, alors qu’ils savaient qu’un effondrement était en cours. » Le texte va jusqu’à révéler les courriels échangés entre responsables bancaires, mettant en évidence qui avait accès à quelle information, qui a pris les décisions et sur quelles bases.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 86
Messages : 9974
Localisation : Dijon

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par gaston21 le Mar 5 Juil 2016 - 17:20

Hélas, la France est enfermée dans la cage de l'Europe et ne contrôle plus rien. Et dans la cage dorée du FMI; les barreaux sont dorés mais ça reste une prison!
Gerard
Gerard
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 57
Messages : 3135
Localisation : Paris

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par Gerard le Mar 5 Juil 2016 - 19:18

kamelo a écrit: La bonne nouvelle, c'est que l'Islande a retiré sa candidature pour entrer dans l'Union Européenne. C'est, à mon sens, une sage décision.

Neutral Absolument. "Ne pas rentrer dans l'EU" c'est faisable, tandis que "Sortir de l'EU" c'est impossible (comme on le voit en ce moment avec le Brexit).

Wink  Donc l'erreur à ne pas faire, c'est d'y entrer.

...
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par Le Repteux le Mar 5 Juil 2016 - 22:07

Pour l'Islande, il n'y a pas de problème à s'associer avec d'autres pays, elle sait maintenant comment sortir du piège s'il se referme: mettre ses propres dirigeants dehors et prendre les décisions par référendum. On a internet, servons nous-en!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10275
Localisation : France

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par komyo le Mar 10 Jan 2017 - 11:53

Contrairement à l’incroyable servilité des peuples et des gouvernants d’Europe, face à la dictature de la finance, un pays a repris fermement son destin en main : l’Islande. Il a refusé de payer sa dette et renoncer à l’Europe. Aujourd’hui, les Islandais ne s’en portent que mieux. Quel pays, quel dirigeant, montrera la même volonté que les Viking ?

Spoiler:
Alors que l’Europe corrompue continue de protéger ses banquiers véreux, un pays a pris son destin en main, et décider de s’attaquer aux racines du mal : la finance. Ce petit pays, qui s’est fait remarquer par l’enthousiasme de ses supporters vikings, pendant l’Euro de foot 2016, en France, et la bravoure de son équipe nationale, fait aujourd’hui figure de modèle, pour ne pas dire figure de proue, dans la lutte contre le mondialisme étouffant, imposé par les capitalistes ultra-libéraux, favorables à une loi de la jungle sans merci entre les êtres humains. Au passage, un modèle socio-économique, ardemment préconisé par Fillon, le candidat chrétien de droite extrême à la présidentielle de 2017.

Que s’est-il passé dans cette île septentrionale, perdue dans l’Atlantique Nord, entre la Norvège et Groenland ? Qu’est-ce qui a fait se révolter ses 330 000 habitants, au point de faire vaciller les politiciens en place, et, fait rare et peut-être unique au sein du monde occidental, d’envoyer les neufs principaux banquiers du pays en prison ? La crise des subprimes de 2007 et le tsunami financier qui a suivi en 2008 ! Là où, partout ailleurs, en Europe et dans le monde, politiciens corrompus et banquiers se sont entendus pour faire payer les centaines de milliards de pertes aux citoyens des pays, comme ce fut le cas en France, avec Sarkozy, l’Islande, elle, a tout bonnement refusé de faire payer les victimes et, à l’inverse, a choisi de s’en prendre aux responsables indélicats : ses propres banquiers.

L’Islande relève la tête, la Grèce s’agenouille

En Europe, les banques ont été sauvées par les contribuables des Etats, grâce aux décisions désastreuses des gouvernements de les renflouer. Non contente d’asphyxier l’économie et les peuples, une directive européenne, prise à cette époque, autorise de surcroît les banques à se payer sur leurs clients en cas de difficultés ou de faillite. Qui était président de la Commission Européenne à l'époque ? Un certain Barroso, qui a rejoint depuis Goldman Sachs. Qui lui a succédé à ce poste ? Un certain Juncker, ancien Premier ministre de l’un des plus importants paradis fiscaux de la planète : le Luxembourg.

Une directive retranscrite, sans sourciller, dans le droit français, en 2015, par Valls, sous la présidence de Hollande. La même année, la Grèce -confrontée aux mêmes difficultés que l’Islande- cédait à la pression de la troïka, et capitulait en rase campagne, au moment où le monde attendait qu’elle prenne la tête de la résistance à l’oppression de la finance mondiale. Un cuisant revers, en dépit de l’arrivée au pouvoir de Syriza et Tsipras, qui promettaient de renverser le système !

Contrairement à la Grèce, de son côté, l’Islande décidait de s’affranchir de la tutelle des banques et renonçait à intégrer l’Union européenne, avec laquelle elle était en négociation depuis quelques années. Après la faillite des trois principales banques, Kaupthing, Landsbanki et Glitnir, le secteur bancaire a été nationalisé. Il a été décidé de ne pas payer la dette contractée par ces dernières auprès de banques de Grande-Bretagne et des Pays-Bas, dettes générées par leurs mauvaises politiques financières.

93% des Islandais refusent de payer la dette

Une assemblée populaire a été créée pour réécrire la Constitution. Une nouvelle constitution est élaborée par une assemblée constituante à partir de 2011, qui instaure, notamment, le recours direct au peuple souverain. Mais celle-ci ne verra finalement pas le jour.

En 2008, après la nationalisation de la principale banque du pays, la monnaie (couronne islandaise) s’est effondrée, la bourse a cessé son activité, le pays s’est trouvé en banqueroute.

En 2009, la protestation citoyenne a provoqué des élections anticipées. S’en est suivi la démission du Premier ministre et de son gouvernement. La situation économique désastreuse du pays a persisté à cause d’une loi qui contraignait les citoyens à rembourser mensuellement les 3500 millions d’euros de dette sur 15 ans, moyennant un intérêt de 5%.

En 2010, le peuple descend dans la rue et demande l’abrogation de cette loi par referendum. Le NON au paiement de la dette l’emporte avec 93% des voix. Ce qui pousse le gouvernement (social-démocrate et vert) à examiner les responsabilités juridiques à l’origine de la crise. S’appuyant sur une enquête d’Interpol, plusieurs banquiers et cadres supérieurs sont placés en détention.

Les banquiers envoyés en prison, le pays respire à nouveau

En octobre 2016, neufs grand banquiers écopent de 46 ans de prison cumulés, par la Cour suprême de Reykjavik. Même si tout n’est pas rose, l’activité économique, à travers le tourisme notamment, a repris de belles couleurs. Les Islandais ont vu leurs salaires progresser, ils ne sont plus surendettés et ils ne consomment plus à crédit.

Affranchis des puissances financières, l’Islande a montré la voie. Qui veut suivre son exemple, parmi les candidats à l'élection présidentielle de 2017


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

Contenu sponsorisé

La révolution "secrète" en Islande Empty Re: La révolution "secrète" en Islande

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 9 Déc 2019 - 21:31