LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

L'univers est-il un hologramme ?

Partagez
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12970

L'univers est-il un hologramme ?

Message par loli83 le Sam 14 Déc - 13:35

un site et un article que pour ma part je trouve intéressant au plus haut point

il conforte en plus ma théorie personnelle qui était de dire que l'univers est fini , bien qu'en expansion , en croissance en quelque sorte comme un corps d'enfant puis d'adolescent qui grandit et se transforme tout en restant un volume bien défini par rapport à l'extérieur de son corps

http://webinet.cafe-sciences.org/articles/lunivers-est-il-un-hologramme/

je recopie une partie de l'article :

j’ai découvert que les drôles de propriétés des trous noirs nous renseignent peut-être sur la nature profonde du monde qui nous entoure…

Perdue l’information ou pas?
Il faut dire que dès le départ, l’extrême simplicité des trous noirs a posé un cas de conscience aux physiciens. En effet, la seule chose qui caractérise un trou noir c’est sa taille: à partir de là, on a vu dans le billet précédent qu’on pouvait tout connaître de lui. C’est donc un objet extraordinairement simple, avec un seul paramètre: sa taille (dans des modèles plus sophistiqués le trou noir a aussi une charge électrique et un moment de rotation, mais ça reste un objet simple à trois paramètre). Tout ce qu’on y envoie, que ce soit sous forme de rayons ou de particules, s’y dissout irrémédiablement. Plus on jette de trucs dans le trou noir, plus le monde devient simple à décrire. Les trous noirs sont donc une insolente violation du deuxième principe de thermodynamique, qui postule que tout système isolé évolue vers des états plus compliqués à décrire, plus “désordonnés” ou -pour parler comme les physiciens- ayant une plus grande entropie.

Une autre manière de saisir le problème est d’imaginer que vous puissiez pénétrer dans un trou noir, à bord d’une navette capable de résister à son écrasante force de gravité:

1) Depuis la Terre on n’aurait plus moyen d’avoir de vos nouvelles. De l’information a donc disparu, alors que le principe de conservation de l’information est sans doute l’un des piliers les plus fondamentaux de la physique.

2) En revanche vous même vous ne ressentiriez rien de spécial en franchissant sa surface. A part le fait que vous n’auriez jamais assez d’énergie pour ressortir du trou noir, tout irait bien pour vous et votre vaisseau spatial. Aucune information n’a donc disparu de votre point de vue. Alors y a-t-il eu une perte d’information ou pas?

Ce casse-tête initié par Stephen Hawking en 1976 fut l’objet d’un des débats les plus animés de la fin du XXeme siècle, entre ceux qui pensaient que l’information pouvait se perdre (le clan de Hawking) et ceux qui n’y croyaient pas (Susskind, ‘t Hooft, Bekenstein…). Une histoire merveilleusement racontée par Susskind dans son livre “la guerre des trous noirs” qui vit finalement triompher le deuxième camp.

Les trous noirs sont des hologrammes…

Pour la plupart des physiciens actuels, la solution de ce paradoxe se trouve sans doute à la frontière du trou noir, cette limite qu’on appelle son “horizon”, dont nul ne peut revenir une fois qu’il en a franchi le seuil. On a vu dans le dernier billet qu’elle avait la forme d’une sphère parfaite (le “no hair theorem” démontre même qu’elle n’admet aucune irrégularité -aucun cheveu), dont la taille est très exactement proportionnelle à la quantité d’informations contenues dans le trou noir. Un peu comme s’il s’agissait d’un écran sphérique, composé d’une myriade de pixels de même taille élémentaire.

Chaque fois que le trou noir absorbe un nouveau bit d’information (un photon par exemple), un nouveau pixel vient s’ajouter à la surface et l’agrandit légèrement. Autrement dit la surface du trou noir est le reflet exact de toute l’information qu’a avalé le trou noir depuis sa création. En rentrant dans l’horizon du trou noir, vous et votre vaisseau spatial avez agrandi légèrement sa surface, et toute l’information vous concernant s’est en quelque sorte retrouvée sur ce supplément de surface! Même si un observateur extérieur ne peut plus avoir de vos nouvelles directement, votre trace reste “codée” en quelque sorte à la surface du trou noir.

Tout se passe comme si la surface était une plaque photosensible, conservant l’image de vous en 3D: c’est la définition d’un hologramme! De même qu’il est impossible de deviner l’objet photographié en observant directement la plaque qui contient son hologramme, de même on est incapable de deviner le contenu d’un trou noir en observant sa surface. L’analogie est séduisante mais elle a ses limites. Par exemple, inutile d’éclairer votre trou noir avec un rayon laser -comme on le fait pour voir apparaître l’image en 3D à partir d’un film contenant un hologramme: on n’a aucune idée de la façon dont est codée l’information contenue dans le trou noir. Tout ce qu’on sait c’est que ça doit être très très embrouillé…

L’espace qui nous entoure est un hologramme

...

je vous invite à lire la suite ...

une remarque personnelle concernant la dernière phrase "
Tout ce qu’on sait c’est que ça doit être très très embrouillé
je pense qu'il vaut mieux dire et donc écrire "très complexe" plutôt que très embrouillé


Dernière édition par lola83 le Sam 14 Déc - 18:20, édité 1 fois (Raison : orthographe)
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'univers est-il un hologramme ?

Message par elaine 23 le Sam 14 Déc - 15:37

la complexité nous embrouille, c'est hélas vrai! Bel article, difficile à traduire en conception claire, en effet . En fait,un "big bang" crée un univers quand un trou noir est saturé d'information, et nous vivons à l'intérieur de l'un d'eux ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: L'univers est-il un hologramme ?

Message par hokmah le Sam 14 Déc - 18:24

Cela me fait penser à cette vidéo et la notion de membres fantômes dans le cerveau...



_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7627
Localisation : Dijon

Re: L'univers est-il un hologramme ?

Message par gaston21 le Dim 15 Déc - 15:12

Je suis bien incapable de suivre. Je lis pourtant tous les articles que je rencontre sur les trous noirs
(et pas uniquement les trous...noirs...). Une chose me choque, le rapport point-surface; le point n'a point de surface, donc par définition ne peut contenir une information; mais c'est une querelle de jésuite...Le trou noir reste un mystère, et je ne pense pas qu'on est près de le découvrir. Il faut rester modeste.Et pourquoi une étoile qui s'effondre  sur elle-même laisse donc s'échapper autant d'énergie? Cette énergie devrait être absorbée par le trou noir en formation.
Par contre, le site qu'indique Lola me semble très intéressant.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/11/22/01008-20131122ARTFIG00615-la-probable-naissance-d-un-trou-noir-observee-en-direct.php

Contenu sponsorisé

Re: L'univers est-il un hologramme ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 23:53