LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


La théorie du genre...

Partagez
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Jeu 5 Juin - 13:50

lola83 a écrit:eh bien , moi je prends le risque ( d'ailleurs ce n'est même pas un risque , c'est suicidaire de ma part Very Happy ) , le risque de  répondre à Satori et qu'il  déforme , caricature ou ignore mes arguments
Tu radotes, c'est lourdingue à force.

lola83 a écrit:mis à part le genre , tous les arguments développés ci dessus par Satori sont assez valables
Tu as été touchée par la grâce ? Laughing 

lola83 a écrit:ce qui ne va pas ce sont les accusations qu'il associe

alors lui , ce n'est pas le "tu" , c'est le "vous" , allez tout le monde dans le même sac et à la décharge ! et "vous planez" et vous ceci et vous cela ...

alors qu'il nous fait dire encore ce que nous n'avons pas dit
Grosso modo dans ce débat, nous sommes deux face au reste des participants. Ce qui VOUS différencie sont des détails à la marge, puisque globalement VOUS êtes tous d'accord pour défendre cette idéologie du gender. Donc je VOUS mets tous dans le même panier, parce que je ne vais pas me fatiguer à vous écrire un message personnalisé à chacun quand mon but est de poster un message à vocation générale. Tu permets ? Parce que j'en ai un peu marre, quand je répond à Tibouc par exemple, que toi ou Leela veniez me dire : « Mêêêê j'ai jamais dit ça Môa ». Ça fait à peu près 100 fois que vous me le faites ce coup-là.

lola83 a écrit:donc pour argumenter sur le cas des jumeaux , ( mes arguments seront ignorés bien sûr ) , si nous n'avons pas répondu jusqu'ici , c'est évidemment que cette expérience était une aberration et même un crime
Heureux de te l'entendre dire. Tu n'en tires aucune conclusion quant à la théorie du genre ? Parce que cette expérience n'était finalement rien d'autre que sa mise en pratique.

lola83 a écrit:chaque personne étant unique , il n'y a pas  d'expérience à faire sur le biologique , pour moi le biologique est inné et ce n'est que par la suite que la société peut influer sur la personnalité
Cette phrase est biscornue. Le biologique est inné... PTDR Merci de préciser.

En l'occurrence le débat porte sur le psychologique, qui est à la fois inné et acquis selon moi (ça s'appelle la plasticité phénotypique), et qui est complètement acquis selon certains. VOUS niez qu'il y ait des différences psychologiques INNÉES entre les hommes et les femmes, il me semblait que c'était ça le débat, et ta phrase est trop vague pour en savoir plus quant à ta très respectable position sur ce sujet (faut prendre des gants avec ces dames).

lola83 a écrit:et quand je dis que le biologique est inné , entendons nous  bien , nous avons un certain nombre de gènes qui nous caractérisent y compris les gènes sexuels et y compris les gènes de la personnalité , vouloir faire découler les comportements relatifs aux  gènes de la personnalité avec les comportements relatifs aux gènes sexuels , voilà où est l'erreur
Là par contre, ça ne veut rien dire parce que les gènes de la personnalité, ça n'existe pas (en tout cas pas en tant que tels, au sens strict), sans compter la confusion qui est faite entre gènes et chromosomes. Il y a beaucoup de gènes qui influent sur la personnalité, comme par exemple la probabilité de faire des dépressions, mais ce ne sont pas des gènes de la personnalité.

Pour revenir à nos moutons, (sur ce que je comprends de la phrase) on est au cœur du débat : il semble que tu nies que les chromosomes sexuels influent sur notre personnalité. Et pourtant, le fait d'être biologiquement un homme ou une femme veut dire que l'on a des hormones différentes, et chacun sait que les hormones ont une influence décisive sur le comportement, sur les émotions, la personnalité etc. Je me demande bien comment tu te dépatouilles avec ça. Merci de répondre puisque c'est ça le point central.

Après je comprends que tu dis qu'il y a une partie innée dans la personnalité, mais qu'elle n'a rien à voir avec le sexe. Tu dis qu'on est tous différents de façon innée, mais que ces différences ne sont pas liées au sexe. En fait, tu opposes le fait d'être tous différents au fait qu'il y ait des grandes constantes chez les hommes et chez les femmes. Et c'est bien là où tu te trompes : les deux sont vrais en même temps. On est tous différents et en même temps il existe des caractéristiques COMMUNES en fonction de certains critères, notamment en fonction du sexe. Quand tu auras compris ça, le débat sera fini.

lola83 a écrit:donc les opérations chirurgicales sur le sexe ou bien sont des crimes comme dans le cas des jumeaux , ou bien ne sont que des opérations de confort comme les opérations de chirurgie esthétique et qui, comme elles , peuvent avoir des risques , je suis tout à fait contre , le mieux c'est apprendre à être bien dans sa peau tels que la nature nous a fait
Le cas des jumeaux ne se résume pas à une opération chirurgicale : on a tout fait pour faire croire à celui qui a été opéré qu'il était une fille (le taré qui menait l'expérience voulait prouver qu'on ne naît pas fille ou garçon, mais qu'on le devient indépendamment de son sexe). C'est normal qu'il soit tombé des nues quand il s'est rendu compte qu'il était un garçon. Là tu mets son suicide uniquement sur le compte de l'opération, mais c'est une partie d'un ensemble, et c'est cet ensemble qui l'a fait souffrir au point de vouloir en finir.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: La théorie du genre...

Message par elaine 23 le Jeu 5 Juin - 15:59

Je dois dire que je partage entièrement le point de vue de la dernière intervention de Satori . J'ai du mal à comprendre le sens de ce débat, tant il est évident que chacun a les hormones de son sexe - sauf dérèglement hormonal, mais que la vie affective et sociale n'est pas réglée par les seules hormones .
Par ailleurs, lois, coutumes, circonstances forgent une personnalité et l'essentiel est d'être bien dans sa peau, sans que la société vous brime ou vous stigmatise .
Je trouve les gay prides et autres femen, grotesques parcequ'outrancières . La dignité est ailleurs .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: La théorie du genre...

Message par loli83 le Jeu 5 Juin - 16:37

tu es fatigant Satori , mais là, tu as tout de même fait un effort pour examiner mes arguments

je passe sur l'habituelle mise de tout le monde dans le même sac , le fait de jouer sur les mots aussi , les évidences aussi par rapport aux causes du suicide pour le jumeau , etc

bref , effectivement le coeur du débat est là :

Pour revenir à nos moutons, (sur ce que je comprends de la phrase) on est au cœur du débat : il semble que tu nies que les chromosomes sexuels influent sur notre personnalité. Et pourtant, le fait d'être biologiquement un homme ou une femme veut dire que l'on a des hormones différentes, et chacun sait que les hormones ont une influence décisive sur le comportement, sur les émotions, la personnalité etc. Je me demande bien comment tu te dépatouilles avec ça. Merci de répondre puisque c'est ça le point central.

Après je comprends que tu dis qu'il y a une partie innée dans la personnalité, mais qu'elle n'a rien à voir avec le sexe. Tu dis qu'on est tous différents de façon innée, mais que ces différences ne sont pas liées au sexe. En fait, tu opposes le fait d'être tous différents au fait qu'il y ait des grandes constantes chez les hommes et chez les femmes. Et c'est bien là où tu te trompes : les deux sont vrais en même temps. On est tous différents et en même temps il existe des caractéristiques COMMUNES en fonction de certains critères, notamment en fonction du sexe. Quand tu auras compris ça, le débat sera fini.

bon,  j'essaye d'expliquer encore :

les hormones sexuelles influent sur le comportement sexuel , c'est évident et par suite sur les émotions liées à ce comportement sexuel et sur le désir d'enfantement pour les "femelles" ,( sans compter que le taux d'hormones est très variable et donc les comportements aussi ) ,  en dehors de cela ( il n'y a pas que le sexe dans la vie ) les comportements n'ont rien à voir avec l'identité sexuelle

là où est ton erreur c'est la constatation que chez la plupart des personnes on constate des comportements qui paraissent liés au sexe , je dis bien qui paraissent et du coup tu en fais une généralité , et tu n'es pas le seul bien sûr , mais c'est faux

et si je ramène souvent mon cas , c'est que rien ne vaut l'expérience pour bien parler des sujets

et pardon pour l'emploi du "tu " , je demande un joker pour le cas Satori
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Jeu 5 Juin - 16:58

elaine 23 a écrit:J'ai du mal à comprendre le sens de ce débat, tant il est évident que chacun a les hormones de son sexe - sauf dérèglement hormonal, mais que la vie affective et sociale n'est pas réglée par les seules hormones .
Par ailleurs, lois, coutumes, circonstances forgent une personnalité et l'essentiel est d'être bien dans sa peau, sans que la société vous brime ou vous stigmatise .
+1, 100% d'accord avec celà, c'est parfaitement résumé.

Je regrette de m'être laissé embarquer parce que tout avait déjà été dit avant, mais j'ai toujours du mal quand on déforme mes propos, je me sens obligée de ré-expliquer, mais avec certains, c'est sans fin...


Dernière édition par Leela le Jeu 5 Juin - 17:36, édité 1 fois (Raison : j'avais laissé traîner un petit tu, le vilain, qui a profité d'un moment d'inattention...)
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: La théorie du genre...

Message par Tibouc le Jeu 5 Juin - 18:21

Lola a écrit:donc pour argumenter sur le cas des jumeaux , ( mes arguments seront ignorés bien sûr ) , si nous n'avons pas répondu jusqu'ici , c'est évidemment que cette expérience était une aberration et même un crime
Dans l'expérience des jumeaux, le jumeaux qui fut castré et soumis à un traitement d'hormones féminines n'a pas eu le choix de devenir une femme ou non. Donc ça n'a rien à voir avec ce que je dit depuis le début.
D'ailleurs cette expérience a été critiqué par des militants intersexuels (hermaphrodites) qui sont contre la réattribution sexuelle sans que la personne le demande.


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: La théorie du genre...

Message par elaine 23 le Ven 6 Juin - 8:48

Bel essai, Leela !
L'expérience des jumeaux prouve donc que , pour changer de genre, il faut avoir recours à l'artifice . Cela plaide en faveur de l'inné . Elisabeth Badinter a écrit " XY, de l'identité masculine," livre intelligent et passionnant . Le féminin est le seul genre, à la conception, le chromosme masculin est, biologiquement, secondaire . Re-devenir femme serait plus facile que de devenir-enfin- homme ?
Il y a l'inné et puis tout ce que la vie y ajoute .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Ven 6 Juin - 10:32

lola83 a écrit:tu es fatigant Satori , mais là, tu as tout de même fait un effort pour examiner mes arguments

je passe sur l'habituelle mise de tout le monde dans le même sac , le fait de jouer sur les mots aussi , les évidences aussi par rapport aux causes du suicide pour le jumeau , etc
Condescendance mâtinée de supériorité. Ton attitude est aussi méprisable que méprisante, tu es incapable de parler de ce sujet sans verser dans l'attaque personnelle permanente, ça devient grotesque et malsain.

lola83 a écrit:les hormones sexuelles influent sur le comportement sexuel , c'est évident et par suite sur les émotions liées à ce comportement sexuel et sur le désir d'enfantement pour les "femelles" ,( sans compter que le taux d'hormones est très variable et donc les comportements aussi ) ,  en dehors de cela ( il n'y a pas que le sexe dans la vie ) les comportements n'ont rien à voir avec l'identité sexuelle
C'est inexact. Les hormones influent sur l'ensemble de la psychologie de l'individu, sur les sentiments, les émotions, la sensibilité etc. D'autre part, le simple fait d'avoir un corps d'homme ou de femme est déterminant aussi au niveau de la construction de la personnalité et de l'expérience subjective. Vous parlez sans cesse de l'influence de l'environnement, mais quoi de plus immédiat et de plus influent comme environnement que le corps dont nous sommes dotés ?

lola83 a écrit:là où est ton erreur c'est la constatation que chez la plupart des personnes on constate des comportements qui paraissent liés au sexe , je dis bien qui paraissent et du coup tu en fais une généralité , et tu n'es pas le seul bien sûr , mais c'est faux
Ça prête à confusion : à force de parler de sexe au lieu de genre, on se demande si tu utilises ce terme dans le sens de la sexualité, ou bien dans le sens de la dualité masculin/féminin. Sinon ta phrase est trop vague pour avoir un sens précis. Comme on dit en sciences, c'est un énoncé ni vrai ni faux, parce qu'il veut tout dire et rien dire. Une phrase de politicien...

lola83 a écrit:et pardon pour l'emploi du "tu " , je demande un joker pour le cas Satori
Tu sais ce qu'il te dit le « cas Satori » ?


Dernière édition par Satori le Ven 6 Juin - 12:48, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Ven 6 Juin - 10:36

elaine 23 a écrit:Je dois dire que je partage entièrement le point de vue de la dernière intervention de Satori . J'ai du mal à comprendre le sens de ce débat, tant il est évident que chacun a les hormones de son sexe - sauf dérèglement hormonal, mais que la vie affective et sociale n'est pas réglée par les seules hormones .
C'est pour ça que je suis tombé de l'armoire au début, et c'est bien le problème de ce débat : il n'y a rien de plus difficile à démontrer qu'un évidence. Quand on se retrouve face à des gens qui nient l'évidence, on se retrouve comme deux ronds de flan...
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Ven 6 Juin - 10:43

Tibouc a écrit:
Lola a écrit:donc pour argumenter sur le cas des jumeaux , ( mes arguments seront ignorés bien sûr ) , si nous n'avons pas répondu jusqu'ici , c'est évidemment que cette expérience était une aberration et même un crime
Dans l'expérience des jumeaux, le jumeaux qui fut castré et soumis à un traitement d'hormones féminines n'a pas eu le choix de devenir une femme ou non. Donc ça n'a rien à voir avec ce que je dit depuis le début.
D'ailleurs cette expérience a été critiqué par des militants intersexuels (hermaphrodites) qui sont contre la réattribution sexuelle sans que la personne le demande.
C'est vrai qu'il n'a rien demandé, mais il est vrai aussi que cette expérience n'est rien d'autre que la mise en pratique de la théorie du genre, en ceci qu'elle prétend qu'on ne naît pas homme ou femme, mais qu'on le devient.

Je te ferais remarquer que le jumeau qui s'est fait castrer n'a pas demandé non plus à devenir un homme. Il n'a rien demandé, c'était un bébé. Mais comme c'était un garçon, un individu doté d'un sexe masculin, il est évident qu'il ne se serait pas suicidé si on lui avait dit qu'il était un garçon au lieu de vouloir faire un tour de magie. Cette expérience est la preuve qu'on ne devient pas homme ou femme, mais qu'on naît homme ou femme.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: La théorie du genre...

Message par elaine 23 le Ven 6 Juin - 11:03

On est -selon E. Badinter- conçu femme et le chromosome Y s'installe, après la fécondation, par la perte d'un petit bout du X: curieux, qu'il lui pousse à l'extérieur ce qui, chez la femme demeure interne !
La parthenogenèse permet la reproduction uniquement femelle chez certaines espèces . L'hormone mâle est donc un artefact inventé par la nature pour assurer la diversité humaine . Ne cherchons pas à la trafiquer ideologiquement .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Ven 6 Juin - 11:09

elaine 23 a écrit:On est -selon E. Badinter- conçu femme et le chromosome Y s'installe, après la fécondation,  par la perte d'un petit bout du X: curieux, qu'il lui pousse à l'extérieur ce qui, chez la femme demeure interne !
La parthénogenèse permet la reproduction uniquement femelle chez certaines espèces . L'hormone mâle est donc un artefact inventé par la nature pour assurer la diversité humaine . Ne cherchons pas à la trafiquer ideologiquement .
Je ne te le fais pas dire...
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1057
Localisation : En Terre Croyante

Re: La théorie du genre...

Message par Hitori le Ven 6 Juin - 21:20


Satori a écrit:Grosso modo dans ce débat, nous sommes deux face au reste des participants

Non, non…nous sommes plus nombreux, t’inquiète  Very Happy (pas sur le forum, il est vrai)……… mais il n’y a pas que nous deux à qui cette idéologie à la noix fait gerber.

Voilà ce que pense Michel Onfray de la théorie du genre :

Chronique N° 106 de mars 14 :

MAUVAIS GENRE –

"Je découvre avec stupéfaction les racines très concrètes de la fumeuse théorie du genre popularisée dans les années 90 aux Etats-Unis par la philosophe Judith Butler qui ne cache pas l’inscription de sa pensée dans la lignée déconstructiviste de Foucault, Deleuze-Guattari et Derrida.

En 1966, les époux Reimer consultent le docteur John Money (1921-2006), sexologue et psychologue néo-zélandais spécialiste de l’hermaphrodisme à l’université américaine Johns Hopkins. Cet homme affirme depuis 1955 que l’identité sexuelle biologique du mâle ou de la femelle ne suffit pas à constituer le genre sexuel du garçon ou de la fille –la thèse cardinale de la Théorie du Genre. Le problème des Reimer ? La circoncision de David pour des raisons médicales, un phimosis, l’un de leurs jumeaux, a raté : la cautérisation électrique a brûlé le pénis, la verge est calcinée.

Le Docteur Money saisit l’occasion pour prouver expérimentalement la validité de ses hypothèses théoriques. Il invite les parents à éduquer David comme une fille. David devient Brenda. Il subit un traitement hormonal. Quatorze mois plus tard, on lui retire les testicules. Elle est habillée en fille, traitée comme telle. A six ans, il semble devenu une fille. John Money publie des articles et des livres pour défendre la théorie du genre avec ce qui est devenu dans la littérature spécialisée « le cas John / Joan ».

Or David/Brenda grandit douloureusement. Sa voix mue à l’adolescence ; il est attiré par les filles. Le médecin veut lui imposer une vaginoplastie ; il refuse. Money contraint les deux jumeaux à simuler des relations sexuelles pour stimuler le désir de David. A treize ans, David menace de se suicider si ses parents continuent à lui imposer les visites à Money. A quinze ans, le jeune homme arrête son traitement hormonal et se fait prescrire de la testostérone. Il subit une mastectomie et deux opérations de phalloplastie. Ses problèmes identitaires le détruisent. Il boit. Il suit un traitement médical pour schizophrénie.

Devant sa détresse ses parents lui révèlent enfin la vérité. Brenda redevient ce qu’il était : David. Il épouse une femme. Mais ne trouve ni la paix, ni la sérénité. Il se suicide en 2002 par une overdose de médicaments. Son frère Brian met fin lui aussi à ses jours en 2004. Silence de Money qui avait publié Homme & Femme, Garçon & Fille en 1972 en racontant l’histoire qui prouvait selon lui la validité de ses hypothèses. Précisons qu’il défendait par ailleurs la pédophilie et stigmatisait l’hétérosexualité comme une convention à déconstruire…

En 1997, Milton Diamond, professeur d’anatomie et de biologie reproductrice de l’université de Hawaï, découvre la falsification et la dénonce. Money réplique et dénonce… une conspiration de l’extrême-droite et des mouvements anti-féministes ! Ses partisans épousent son délire : les vrais souvenirs de David sont présentés comme relevant du « syndrome des faux souvenirs »… Autrement dit : le menteur dit vrai ; l’homme qui dit vrai, ment – mais ne le sait pas ! Effet de l’inconscient… Dénégation du réel une fois de plus chez cet homme qui croyait plus juste ses délires que la réalité qui, si la raison ne l’avait pas déserté, lui prouvait pourtant la nature délirante de ses théories.

Judith Butler fait le tour du monde en défendant ces délires. La presse de la bienpensance française de gauche lui ouvre largement ses colonnes. De la même façon que le réel a montré les erreurs de Marx & de Lénine, de Freud & de Lacan, mais qu’il y a toujours des marxistes & des freudiens, le réel a montré en 2002 que la théorie du genre était une fiction dangereuse, mais quantité de gens souscrivent à cette nouvelle déraison – dont Najat Valaud-Belkacem. Un jour viendra où l’on fera le compte des ravages effectués par cette sidérante idéologie post-moderne. Quand ? Et après quels considérables dommages ?"

NB : C’est moi qui mets en gras.
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: La théorie du genre...

Message par Tibouc le Sam 7 Juin - 2:54

Satori a écrit:
Tibouc a écrit:
Lola a écrit:donc pour argumenter sur le cas des jumeaux , ( mes arguments seront ignorés bien sûr ) , si nous n'avons pas répondu jusqu'ici , c'est évidemment que cette expérience était une aberration et même un crime
Dans l'expérience des jumeaux, le jumeaux qui fut castré et soumis à un traitement d'hormones féminines n'a pas eu le choix de devenir une femme ou non. Donc ça n'a rien à voir avec ce que je dit depuis le début.
D'ailleurs cette expérience a été critiqué par des militants intersexuels (hermaphrodites) qui sont contre la réattribution sexuelle sans que la personne le demande.
C'est vrai qu'il n'a rien demandé, mais il est vrai aussi que cette expérience n'est rien d'autre que la mise en pratique de la théorie du genre, en ceci qu'elle prétend qu'on ne naît pas homme ou femme, mais qu'on le devient.

Je te ferais remarquer que le jumeau qui s'est fait castrer n'a pas demandé non plus à devenir un homme. Il n'a rien demandé, c'était un bébé. Mais comme c'était un garçon, un individu doté d'un sexe masculin, il est évident qu'il ne se serait pas suicidé si on lui avait dit qu'il était un garçon au lieu de vouloir faire un tour de magie. Cette expérience est la preuve qu'on ne devient pas homme ou femme, mais qu'on naît homme ou femme.
On aurait pu le laisser tel qu'on l'était, malgré son problème au pénis et lui laisser le choix une fois adulte d'être éventuellement opéré.
Cette histoire vient du fait que les médecins (et beaucoup de gens) pensent qu'on doit être soit un homme soit une femme et rien d'autre, et que donc dans un cas comme celui-là comme dans les cas naturels d'hermaphrodisme on doit attribuer (arbitrairement) un sexe à l'enfant.

Le problème vient donc de l'idéologie selon laquelle on doit être homme ou femme et qu'il n'y aurait pas de troisième choix. C'est donc bien le contraire de ce que moi et lola disons.

Tu vois, je peux aisément retourner ton argument comme une crêpe !  sunny


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 10:33

Hitori a écrit:Non, non…nous sommes plus nombreux, t’inquiète   Very Happy (pas sur le forum, il est vrai)……… mais il n’y a pas que nous deux à qui cette idéologie à la noix fait gerber.
Ouuuuffff tu me rassures...  Wink  A force de fréquenter ce forum, parfois j'ai l'impression d'avoir loupé un épisode... Shocked 

Hitori a écrit:Judith Butler fait le tour du monde en défendant ces délires. La presse de la bienpensance française de gauche lui ouvre largement ses colonnes.
J'ai bien aimé cette phrase : « la presse de la bienpensance française de gauche », tiens tiens, vous avez dit bizarre ? Laughing
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: La théorie du genre...

Message par Dédé 95 le Sam 7 Juin - 10:43

Ca existe encore une presse de "gauche" ?
Bolloré, Dassault, Tapis, Bouyghe, Lagardère de beaux spécimens de "gauchiste"... a si pardon il reste l'Huma...pour quelque temps!  affraid 


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 10:47

Satori/Hitori

C'est ridicule de diviser ainsi les intervenants en 2 catégories antagonistes, la première ne comprenant que 2 personnes.

Il ne faut pas oublier elaine, et d'autres qui ont des avis nuancés, finalement très proches des votres.

La distance qui nous sépare est minime, et elle est de l'ordre de la croyance, donc elle ne se discute pas, il faut simplement accepter qu'elle existe.

Le principal est d'être d'accord sur les applications pratiques, et c'est le cas.

Voici pour moi ce "principal": ne pas faire de discrimination sous prétexte de sexe F ou M, et laisser à chacun le choix d'être ce qu'il veut, sans le stigmatiser.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: La théorie du genre...

Message par spin le Sam 7 Juin - 11:01

Je ne me suis pas trop mêlé à cette discussion parce que j'ai du mal à vraiment jauger cette théorie, mais il y a un truc qui me frappe, ici comme ailleurs. On est passé sans vraiment le dire, subrepticement, de la théorie à l'idéologie, qui suscite forcément une idéologie en réaction. Ce n'est pas sain...

à+

avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 11:12

Tibouc a écrit:On aurait pu le laisser tel qu'on l'était, malgré son problème au pénis et lui laisser le choix une fois adulte d'être éventuellement opéré.
Si on l'avait laissé tel qu'il était, il ne se serait jamais posé la question, et il aurait su qu'il était un garçon (et il ne se serait pas suicidé).

Tibouc a écrit:Cette histoire vient du fait que les médecins (et beaucoup de gens) pensent qu'on doit être soit un homme soit une femme et rien d'autre, et que donc dans un cas comme celui-là comme dans les cas naturels d'hermaphrodisme on doit attribuer (arbitrairement) un sexe à l'enfant.

Le problème vient donc de l'idéologie selon laquelle on doit être homme ou femme et qu'il n'y aurait pas de troisième choix. C'est donc bien le contraire de ce que moi et lola disons.
 Shocked 

Tu t'enfonces. « L'idéologie selon laquelle on doit être homme ou femme », ça s'appelle la DUALITÉ : c'est l'« idéologie »... de l'univers !

Et pourquoi seulement un troisième « choix » au fait ? Pourquoi pas 29 autres « choix » ? On va dire que homme et femme ça n'existe pas, et on va inventer 29 nouveaux genres : Cofmjh, efoiu, rfiuj, thoij, vftoi, goimft etc.

C'est débile hein ? Laughing Ouais, donc on fait quoi ? Bon ben le plus simple si on suit ton raisonnement, c'est de dire tout simplement que le genre, ça n'existe pas. Attention mesdames et messieurs.....  affraid  heuuuu, non pardon : attention bonnes gens, oyez oyez, grande nouvelle en direct de la 112e dimension : LES HOMMES ET LES FEMMES, ÇA N'EXISTE PAS !

Voilà, ça c'est fait..... D'ailleurs, on va changer la grammaire et supprimer le masculin et le féminin, question de cohérence.

Sinon tu te contredis, je pourrais aller chercher les innombrables passages où tu expliques qu'on ne naît pas homme ou femme, mais qu'on le devient, ce qui est le principe de base de la théorie du genre (et le sujet du présent débat). Mais évidemment, une fois que tu es mis devant le fait accomplit, c'est tellement glauque que tu cherches une pirouette pour t'en sortir.

Enfin, pour info :
Hermaphrodisme : Mise en cause de la pollution

À partir de 2003, des chercheurs danois puis bien d'autres ont mis en évidence qu'une contamination par des matières polluantes véhiculées par la chaîne alimentaire, en particulier :

- les PCB semblent responsables ou coresponsables d'une augmentation notable des cas d'hermaphrodisme chez les ours polaires ;
- aux États-Unis en Floride, le Pr. Lou Guillette (zoologiste) constate lui, que les alligators naissent avec des attributs mâles fortement réduits, dans un lac autrefois contaminé par des pesticides ;
- une biologiste américaine, la Pr. Shanna Swan, mandatée par l'Académie des Sciences des États-Unis confirme des études sur la reproduction allant dans ce sens ;
- un développement de pénis chez des buccins des côtes françaises a également été constaté, peut-être à cause des concentrations élevées en produits nettoyants pour les coques des bateaux ;
- les phtalates et d'autres oestromimétiques féminisants sont fortement soupçonnés d'être à l'origine d'une multiplication du nombre et de la gravité des malformations génitales des petits garçons. Chez l'homme on parle de syndrome de dysgénésie testiculaire pour décrire l'ensemble des symptômes associées, qui s'accompagnent aussi d'une augmentation du risque de cancer des testicules.

[...]

Dans l'espèce humaine le terme hermaphrodisme (vrai ou pseudo) est parfois encore employé pour désigner l'intersexuation. Le terme d'hermaphrodisme appliqué aux humains a commencé à être employé par la médecine vers la fin du XIXe siècle . et au début du XXe siècle3. Une partie des médecins considèrent l'hermaphrodisme comme une pathologie.

Une personne atteinte de cette condition est le plus souvent infertile, même si on rapporte des cas d'ovulations ou de spermatogenèse. Les taux de testostérone et d'œstrogènes ont souvent tendance à s'inhiber l'un et l'autre (de sorte que ni les seins ni le système pileux ne se développent normalement, et parfois les organes externes restent trop peu développés pour permettre aisément un coït avec pénétration)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hermaphrodisme
Ça fait vachement envie...

Tibouc a écrit:Tu vois, je peux aisément retourner ton argument comme une crêpe !
Ouais, j'ai encore mal aux seins... Laughing 
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 11:21

Leela a écrit:Satori/Hitori

C'est ridicule de diviser ainsi les intervenants en 2 catégories antagonistes, la première ne comprenant que 2 personnes.
Oui Leela, ouiiiii, c'est ridicule ce que je dis. De toute façon depuis le début je dis des truc ridicules, tu me l'as déjà dit.

Leela a écrit:Il ne faut pas oublier elaine, et d'autres qui ont des avis nuancés, finalement très proches des votres.
Je ne les oublie pas, mais on ne les a quasiment pas vu dans ce débat. On ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de monde ici qui ait dénoncé haut et fort cette théorie du genre.

Leela a écrit:La distance qui nous sépare est minime, et elle est de l'ordre de la croyance, donc elle ne se discute pas, il faut simplement accepter qu'elle existe.
C'est sûrement pour ça que tu me casses les pieds depuis des jours et que tu t'es liguée avec lola et Tibouc pour décréter tous en chœur que j'étais un crétin sourd et aveugle. Prends-moi pour un con, je ne te dirais rien.

Leela a écrit:Voici pour moi ce "principal": ne pas faire de discrimination sous prétexte de sexe F ou M, et laisser à chacun le choix d'être ce qu'il veut, sans le stigmatiser.
La reine des platitudes. Suspect
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 11:23

spin a écrit:Je ne me suis pas trop mêlé à cette discussion parce que j'ai du mal à vraiment jauger cette théorie
C'est pourtant pas très compliqué : « On ne naît pas homme ou femme, on le devient ». C'est ça l'idéologie la théorie dont on parle.
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 11:56

c'est bien évidemment faux au niveau physique, et c'est en partie vrai au niveau psychique, dans la mesure où la société influence ou impose un rôle et un caractère "standard".
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 12:08

Leela a écrit:c'est en partie vrai au niveau psychique, dans la mesure où la société influence ou impose un rôle et un caractère "standard".
Non, c'est faux, les influences extérieures n'ont pas le pouvoir de changer le genre. Toujours le même réductionnisme artificiel, qui réduit le genre au rôle social, mais les femmes de l'équipe de France de foot féminine sont des femmes. C'est bien ce que je dis : nos avis n'ont rien à voir.

Et ce truc là, « en partie vrai », c'est une façon de dire ni oui ni non. On ne serait ni vraiment homme ni vraiment femme (autrement dit le genre n'existe pas vraiment), ben non : on est soit masculin, soit féminin. Il n'y a pas de milieu, c'est comme la conduite automobile : on conduit soit à gauche comme les Anglais, soit à droite comme les Français, on ne conduit pas au milieu.
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 12:15


Le modelage d'une personnalité par l'éducation, l'influence de l'entourage, l'image-modèle que donnent les parents et la culture (films, livres) seraient illusoires? Shocked   C'est en effet très original comme point de vue, ça je n'ai jamais entendu, et effectivement, je n'adhère pas...

Le "soit à gauche, soit à droite" à 100% là non plus, je n'adhère pas: en matière de personnalité, toute la gamme entre les deux existe, à mon avis, et doit être reconnue.

En effet, cela fait déjà deux point pour lesquels ou n'est pas d'accord.
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 12:19

Je n'ai pas dit ça. J'ai dit que tu fais du réductionnisme : tu réduis le genre au rôle social. Et de mon côté je m'évertue à te dire qu'une femme qui aime jouer au foot ne devient pas un homme pour autant, mais tu dois être aveugle...
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 12:22

Leela a écrit:
Le "soit à gauche, soit à droite" à 100% là non plus, je n'adhère pas: en matière de personnalité, toute la gamme entre les deux existe, à mon avis, et doit être reconnue.
Ouais : il n'y a pas de Yin, et pas de Yang d'après toi. Et pourtant, le Yin contient du Yang et réciproquement : mais ça ne veut pas dire pour autant que le Yin et le Yang n'existent pas. C'est cette nuance qui t'échappe.
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 12:28

je ne comprends plus rien...
je m'évertue à te dire qu'une femme qui aime jouer au foot ne devient pas un homme pour autant,
avec cela, je suis tout à fait d'accord, mais je ne vois pas le rapport.  Le foot est un sport, je ne vois pas en quoi il serait plus viril que le tennis ou la natation.

Je n'ai pas dit ça
éh bien si:
les influences extérieures n'ont pas le pouvoir de changer le genre.
La définition du genre, si j'ai bien compris, c'est justement CE qui est imposé par la société, mais CETTE PARTIE LÀ n'est pas innée.   L'autre partie, ce sont les hormones qui influencent le caractère, ça, c'est sûr, mais d'une façon assez limitée.  La société amplifie le "genre", ou le diminue, comme on peut le constater au quotidien.
Ouais : il n'y a pas de Yin, et pas de Yang d'après toi.
archifaux, ça devient de nouveau carrément du mensonge
Et pourtant, le Yin contient du Yang et réciproquement
c'est exactement ce que je disais plus haut, en disant que toutes les nuances existent entre les deux extrêmes.  On n'est pas 100% yin, et pas 100% yang, et la proportion varie d'ailleurs au cours de la vie.



Merci pour cette occasion d'avoir encore pu m'entrainer à éviter le "tu qui tue", je trouve que je m'en suis bien tirée, mais maintenant, je vais poursuivre mes activités du jour... Wink
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 12:50

Leela a écrit:
je m'évertue à te dire qu'une femme qui aime jouer au foot ne devient pas un homme pour autant,
avec cela, je suis tout à fait d'accord, mais je ne vois pas le rapport.
Eh bien je vais te le donner le rapport : tu expliques que la société influe sur la personnalité, et tu en conclus que les influences de la société influencent le genre. Je te réponds qu'on a la preuve du contraire sous les yeux : quels que soient ses goûts, ses activités et sa personnalité, une femme reste une femme et un homme reste un homme.

Leela a écrit:Le foot est un sport, je ne vois pas en quoi il serait plus viril que le tennis ou la natation.
Je donne l'exemple du foot puisque c'est l'exemple archi-classique que donnent les tenants du gender eux-même. Et dans le sens inverse, en général ils donnent l'exemple du garçon qui joue à la poupée.

Leela a écrit:
Je n'ai pas dit ça
éh bien si:
les influences extérieures n'ont pas le pouvoir de changer le genre.
Oui, je dis que les influences de la société ne changent pas le genre (parce qu'il est inné) ; or toi tu me fais dire ça :
Leela a écrit:Le modelage d'une personnalité par l'éducation, l'influence de l'entourage, l'image-modèle que donnent les parents et la culture (films, livres) seraient illusoires? C'est en effet très original comme point de vue
Donc, je rererererépète : un garçon qui joue à la poupée ne devient pas une fille pour autant, et une fille qui aime les jeux de garçons ne devient pas un garçon pour autant.

Leela a écrit:
tu réduis le genre au rôle social
archifaux, mais je ne vais pas me répéter pour la Xème fois.
Archifaux ? Mais alors en quoi les influences de la société changent les filles en garçons alors ? On arrive encore une fois dans l'abscons.

Je vais te redire ce que j'ai déjà dit à lola : tu opposes le fait d'être tous différents au fait qu'il y ait des grandes constantes chez les hommes et chez les femmes. Et c'est bien là où tu te trompes : les deux sont vrais en même temps. On est tous différents et en même temps il existe des caractéristiques COMMUNES en fonction de certains critères, notamment en fonction du sexe.

Leela a écrit:
Ouais : il n'y a pas de Yin, et pas de Yang d'après toi.
encore archifaux, ça devient de nouveau carrément du mensonge
Tu permets ? Si tu expliques qu'on peut être entre les deux (entre l'homme et la femme), c'est exactement comme comme si tu niais l'existence-même des hommes et des femmes. Il faut ASSUMER les CONSÉQUENCES de ton délire.

Leela a écrit:
Et pourtant, le Yin contient du Yang et réciproquement
c'est exactement ce que je disais plus haut, en disant que toutes les nuances existent entre les deux extrêmes.  On n'est pas 100% yin, et pas 100% yang, et la proportion varie d'ailleurs au cours de la vie.
Et voilà, ça recommence confused  : le monsieur t'explique que ce n'est pas parce que le Yin contient du Yang que le Yin n'est pas vraiment du Yin. Il y a décidément une nuance qui t'échappe, comme quoi avec certains il vaut mieux être binaire...

Leela a écrit:Merci pour cette occasion d'avoir encore pu m'entrainer à éviter le "tu qui tue", je trouve que je m'en suis bien tirée
Ouais ouais, tu m'as juste traité de menteur, c'est rien... Laughing
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 13:16

Sleep
tu opposes le fait d'être tous différents au fait qu'il y ait des grandes constantes chez les hommes et chez les femmes. Et c'est bien là où tu te trompes : les deux sont vrais en même temps. On est tous différents et en même temps il existe des caractéristiques COMMUNES en fonction de certains critères, notamment en fonction du sexe.
c'est ce que je me tue aussi à dire, j'ai même donné des exemples concrets qui vont dans ce sens.  De la réalité, pas des théories.  Faut lire, mon gaillard. Wink

PS. Une phrase peut être un mensonge, sans pour cela que la personne soit une menteuse.  Peut-être parle-t-elle sincèrement.

Bonne sieste à tous !
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 13:35

Leela a écrit:c'est ce que je me tue aussi à dire, j'ai même donné des exemples concrets qui vont dans ce sens.  De la réalité, pas des théories.
On est bien d'accord sur le fait que le Yin contient du Yang et réciproquement.

Mais toute influencée que tu es par la pensée dominante, tu rajoutes qu'on peut être entre les deux, ce qui revient à dire (c'est moi qui le dit, c'est la conséquence LOGIQUE, ne me traite pas de menteur) que le Yin et le Yang n'existent pas vraiment, et qu'il n'y a finalement qu'un mélange des deux plus ou moins coloré dans un sens ou dans l'autre. Et ce faisant, tu nies tout simplement l'existence de la dualité qui existe partout dans l'univers : jour/nuit ; haut/bas ; bien/mal ; féminin/masculin etc.

OUI le masculin contient du féminin et réciproquement, NON ça ne veut pas dire qu'on est plus ou moins homme ou plus ou moins femme. La preuve, on l'a tous les jours sous les yeux : les femmes qui font des métiers (ou des activités) considérés comme des métiers (ou des activités) d'hommes ne se posent pas une seconde la question de savoir si elles sont des femmes ou des hommes (et vice versa).

D'ailleurs si on était tous plus ou moins hommes et/ou plus ou ou moins femmes, il n'y aurait pas de masculin et de féminin dans la grammaire. La grammaire est binaire (comme la conduite à gauche ou à droite), et PERSONNE ne se demande si on doit utiliser le pronom il ou le pronom elle quand on parle de quelqu'un. C'est le type d'évidence qui vous échappe complètement.

Leela a écrit:Faut lire, mon gaillard. Wink
Je ne suis pas ton gaillard mémé, on ne se connaît pas.

Leela a écrit:PS. Une phrase peut être un mensonge, sans pour cela que la personne soit une menteuse.  Peut-être parle-t-elle sincèrement.
Oxymore.
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 14:40

PERSONNE ne se demande si on doit utiliser le pronom il ou le pronom elle quand on parle de quelqu'un. C'est le type d'évidence qui vous échappe complètement.
ben voyons   PTDR

Si je suis la reine des platitudes  queen  j'ai trouvé mon roi king   LOL 
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: La théorie du genre...

Message par Dédé 95 le Sam 7 Juin - 14:45

Alors où se situent les hermaphrodites de naissance, et pas seulement dans l'espèce humaine, le ying ou le Yang ?
Rappelez moi quand même, cette théorie du gender ça ne concerne que le sexuel?
(Je dis cela car j'ai une expérience proche à ce sujet)
Autre question, la bible raconte donc des conneries, y a pas eu une femme issue d'un homme, ils sont nés indépendemment l'un de l'autre?
Voilà c'était pour faire avancer le schilmblic, sur ce je vais rejoindre la manif pour la PMA pour tous.... Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: La théorie du genre...

Message par elaine 23 le Sam 7 Juin - 16:01

Le débat passionné me méduse, j'avoue . On nait avec un sexe et des hormones qui déterminent le "genre", c'est donc inné . Mais le contexte culturel, les bouleversements adolescents, les fluctuations hormonales , font parfois choisir une orientation sexuelle différente, qu'il est légitime de parfaire biologiquement, si on le désire. Je ne vois pas où est le problême, sinon dans les passions ideologiques et partisanes .
Ma première passion, à 14 ans, se portait sur une condisciple fille , ce qui est courant. Mais je suis devenue hetero sans ambiguité, bien qu'aimant , enfant, les jeux de garçon et délaissant les poupées . Adulte, je me suis sentie mère . C'est femelle, une mère ? Maintenant encore, des gens me prennent pour leur "mère spirituelle", mais je n'en demande pas tant! Toutefois, j'ai l'aile protectrice facile . J'ai une préférence pour les échanges masculins. C'est moi : de quel genre ? Mais je m'en fous!


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 16:23

mais elaine, le"genre" dont il est question ici est quelque chose d'autre, ce n'est pas le genre grammatical masculin ou féminin, ni le sexe avec lequel on naît.

Il s'agit de la "théorie du genre".  Je cite Wiki:

Le genre est un concept utilisé en sciences sociales pour désigner les différences non biologiques entre les femmes et les hommes.
Alors que le sexe fait référence aux différences biologiques entre femmes et hommes, le genre réfère aux différences sociales, psychologiques, mentales, économiques, démographiques, politiques, etc.
(...)
Le genre peut se définir de la manière suivante :
« [U]n système de bicatégorisation hiérarchisée entre les sexes (hommes/femmes) et entre les valeurs et représentations qui leur sont associées (masculin/féminin). »
Le genre se distingue donc du sexe : il va au delà des attributs biologiques pour s’intéresser à la différence sociale. Le concept de genre permet donc de penser les relations entre femmes et hommes en termes de rapports sociaux.
Mais le genre se distingue également de l'orientation sexuelle (hétérosexualité, bisexualité, homosexualité) qui elle-même se distingue de la transsexualité.


Or le débat semble ne tourner qu'autour du sexe physique, qui pourtant ne pose problème à personne.

La théorie du genre, comme son nom l'indique, est une théorie, c'est à dire un concept destiné à étudier une phénomène social, à savoir la place des femmes dans la société (Tibouc, corrige moi si je me trompe).
A l'étude, certains en concluent que le "genre" n'existe pas, il est uniquement social, et d'autres défendent le point de vue que le sexe implique aussi un genre (caractère, goûts) qui serait de même "polarité": les femmes seraient entièrement yin, les hommes, yang.

Or Jung propose que l'anima serait de polarité inverse du sexe: les femmes auraient un "animus" et les  hommes un "anima".  Qui a raison ?  Bah, je ne sais pas. Ça reste des théories.

Pour moi, le sexe influence effectivement les goûts et le caractère (porter et mettre au monde un enfant n'est pas anodin), mais la société tentera de renforcer cette différence, l'inverser, ou la laisser libre de s'accentuer ou de diminuer selon les goûts de chacun (ce qui est le point de vue que je défend).
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5213
Localisation : Val David, Québec

Re: La théorie du genre...

Message par Le Repteux le Sam 7 Juin - 17:16

Tant que l'utilité du sexe ne sert qu'à la reproduction, comme chez les animaux, le genre n'a aucune importance, d'ailleurs il n'avait pas d'importance avant que les femmes s'émancipent. C'est seulement depuis que les femmes peuvent choisir leur apport à la société que le genre a pris de l'importance, parce qu'elles se sont aperçues que les hommes brimaient leurs choix. Maintenant qu'elles ont le choix, les gays et les lesbiennes veulent le leur, et tous ceux qui sont entre les deux aussi. Viendra le jour où on n'aura plus besoin d'hommes et de femmes pour reproduire l'espèce: que deviendront les genres, que deviendront les instincts sexuels mâles et femelles?


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 17:29

la suppression des "genres" standards (selon la définition ci-dessus), qu'il y en ait 2 ou 50, ce serait l'idéal, alors chacun fait selon son instinct, et sans doute des différences globales se dessineront entre les hommes et les femmes : mais ce ne sera peut-être pas dans les domaines qu'on imagine.

Par exemple, on n'aurait jamais imaginé il y a 50 ans que les femmes pourraient devenir majoritaires parmi les médecins, tant l'image du "couple" médecin mâle/infirmière femelle était ancré.

Mais je veux bien parier que les dockers seront toujours à grande majorité masculins.  LOL 
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7029
Localisation : Dijon

Re: La théorie du genre...

Message par gaston21 le Sam 7 Juin - 17:44

J'ai toujours pris la théorie du genre comme un produit de cerveaux mal oxygénés, peut-être parce que trop sollicités! et peut-être mal équilibrés! Ca ne tient pas la route. Je constate que notre chère doyenne semble du même avis. Ecoutez les vieux et les vieilles; il ne leur reste plus que la sagesse! Et encore...


Re: La théorie du genre...

Message par gaston21 le Mer 21 Mai - 11:06


Je me demande vraiment comment on a pu vivre si longtemps l'esprit tranquille avant que des cerveaux américains surchauffés aient découvert la théorie du genre. Et depuis nous nous masturbons les méninges et nous coupons les poils du c... en quatre! Pour quel résultat? Que dalle sinon des querelles stériles qui ne font qu'envenimer les relations entre les "forts du savoir"? J'ai l'impression de relire du Molière...Score 1 à 0 en faveur des corses! L'effet Sainte Rita qui les inspire!
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: La théorie du genre...

Message par Dédé 95 le Sam 7 Juin - 17:46

Pas si sur leela!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: La théorie du genre...

Message par Dédé 95 le Sam 7 Juin - 17:50

Et puis Gaston regarde la 2ème chaine, il y a Mauresmo, tu me vois si elle me draguait? Je serais mal à l'aise!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Sam 7 Juin - 17:55

tant que l'égalité des droits, l'égalité de l'éducation, ne sera pas la même pour tous: hommes et femmes dans le monde, les "genres" (pure création des sociétés -en général macho-, je le rappelle) existeront, qu'on le veuille, ou non.

L'idéal est donc de fait en sorte que les "genres" ne soient plus qu'un mauvais souvenir dans L'Histoire, mais je crains que ce ne soit pas pour demain...
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: La théorie du genre...

Message par Tibouc le Dim 8 Juin - 2:33

Satori a écrit:Mais toute influencée que tu es par la pensée dominante, tu rajoutes qu'on peut être entre les deux, ce qui revient à dire (c'est moi qui le dit, c'est la conséquence LOGIQUE, ne me traite pas de menteur) que le Yin et le Yang n'existent pas vraiment, et qu'il n'y a finalement qu'un mélange des deux plus ou moins coloré dans un sens ou dans l'autre. Et ce faisant, tu nies tout simplement l'existence de la dualité qui existe partout dans l'univers : jour/nuit ; haut/bas ; bien/mal ; féminin/masculin etc.
Allez, moi je le dis :
Non le Yin et le Yang n'existent pas !
Ah ça fait du bien !!!  Very Happy 

Ce sont des concepts imaginés par les Hommes (les anciens chinois en l’occurrence) pour expliquer le monde, qui n'existent pas en soi dans la Nature.
Il ne faut pas prendre les symboles pour des réalités.


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Dim 8 Juin - 7:51

ça, c'est vrai aussi  PTDR 
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6188
Localisation : France

Re: La théorie du genre...

Message par komyo le Dim 8 Juin - 8:31

Tibouc a écrit:
Satori a écrit:Mais toute influencée que tu es par la pensée dominante, tu rajoutes qu'on peut être entre les deux, ce qui revient à dire (c'est moi qui le dit, c'est la conséquence LOGIQUE, ne me traite pas de menteur) que le Yin et le Yang n'existent pas vraiment, et qu'il n'y a finalement qu'un mélange des deux plus ou moins coloré dans un sens ou dans l'autre. Et ce faisant, tu nies tout simplement l'existence de la dualité qui existe partout dans l'univers : jour/nuit ; haut/bas ; bien/mal ; féminin/masculin etc.
Allez, moi je le dis :
Non le Yin et le Yang n'existent pas !
Ah ça fait du bien !!!  Very Happy 

Ce sont des concepts imaginés par les Hommes (les anciens chinois en l’occurrence) pour expliquer le monde, qui n'existent pas en soi dans la Nature.
Il ne faut pas prendre les symboles pour des réalités.

Effectivement, ce sont avant tout des moyens d expliquer le monde. Il faut néanmoins comprendre que dans la tradition chinoise, le yang pur et le yin pur n'existe pas, il y a toujours une part de yang dans le yin et toujours une part de yin dans le yang. Ceci posé, il reste des couples plus ou moins opposés ou complémentaires selon la façon dont on voit les choses. Créateur, réceptif; énergie matière; lumière ombre; feu eau; soleil lune; homme femme; and so on.


Dernière édition par komyo le Dim 8 Juin - 10:14, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: La théorie du genre...

Message par elaine 23 le Dim 8 Juin - 10:09

Satori, la nuit n'est jamais absolument noire et le jour absolument lumineux . Oui, tout est mélange, plus ou moins clair, plus ou moins foncé . Ce doit être pour ça qu'on cherche sa "moitié", complémentaire, pas toute yin, pas toute yang: le symbole comporte toujours un petit rond de la couleur opposée en chaque moitié . Les différences existent bel et bien, mais individuelles, c'est tout ce qu'il y a à comprendre, je crois .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: La théorie du genre...

Message par loli83 le Mar 10 Juin - 1:48

Tibouc a écrit:
Satori a écrit:Mais toute influencée que tu es par la pensée dominante, tu rajoutes qu'on peut être entre les deux, ce qui revient à dire (c'est moi qui le dit, c'est la conséquence LOGIQUE, ne me traite pas de menteur) que le Yin et le Yang n'existent pas vraiment, et qu'il n'y a finalement qu'un mélange des deux plus ou moins coloré dans un sens ou dans l'autre. Et ce faisant, tu nies tout simplement l'existence de la dualité qui existe partout dans l'univers : jour/nuit ; haut/bas ; bien/mal ; féminin/masculin etc.
Allez, moi je le dis :
Non le Yin et le Yang n'existent pas !
Ah ça fait du bien !!!  Very Happy 

Ce sont des concepts imaginés par les Hommes (les anciens chinois en l’occurrence) pour expliquer le monde, qui n'existent pas en soi dans la Nature.
Il ne faut pas prendre les symboles pour des réalités.

tu as bien fait de le dire  Very Happy   cheers ! moi,  pour une fois je n'osais pas , c'est tellement ancré chez la plupart de ceux qui se disent spirituels

en tous cas au pire si on veut utiliser ce concept , il faut le faire de la façon nuancée dont l'explique Elaine , je note au passage que savoir de quel genre elle est ne l'intéresse pas et elle a bien raison , elle est seulement elle même , de sexe biologique féminin mais dans toute sa sagesse et sa splendeur ni de genre féminin  , ni de genre masculin

pour l'instant la grammaire nous impose des il et des elle , donc il faut bien faire avec
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: La théorie du genre...

Message par elaine 23 le Mar 10 Juin - 8:32

Si j'ai bien compris, la querelle s'origine dans la vieille revendication féministe face à l'oppression sociale et culturelle masculine .Mais je ne vois pas ce que ça vient faire dans les revendications actuelles, sauf l'exigence du salaire égal pour un travail égal . Dans les familles, les mâles deviennent machos à cause des mères : quand elles cesseront d'élever filles et garçons inégalitairement, monsieur fera naturellement sa part des tâches ménagères, devenu mari . Et les livres de classe tiendront compte de cette évolution . Les livres sont d'ailleurs en retard sur l'évolution des jeunes générations et c'est un combat d'arrière-garde .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: La théorie du genre...

Message par Invité le Mar 10 Juin - 10:06

Il y a des quartiers en France où le problème ressurgit de façon aiguë. Et puis il n'y a pas que la france, dans le monde Wink
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7029
Localisation : Dijon

Re: La théorie du genre...

Message par gaston21 le Sam 12 Juil - 9:36

Un article bien "senti" de Natacha Polony. On amuse la galerie avec l'ABCD et pendant ce temps on assassine une maîtresse d'école qui consacrait sa vie aux enfants! "Tu as mal parlé à ma fille! Je te tue!". Voilà où on est arrivé, à force de laxisme et de la perte de considération du personnel enseignant.
Il ne faut pas les traumatiser, ces gosses. Laissons-les insulter, voire frapper leur prof, mais surtout que ce dernier se laisse bafouer sans répondre!  Et puis, plus de notes, plus de classement! Ils échouent à l'école? Il suffit simplement de noter sur 24 au lieu de 20 et le résultat du bac explose! Mais dans quelle société nous trouvons-nous? Pas étonnant que la France soit dans les derniers dans le classement international. Et voilà que Taubira veut porter à 21 ans la responsabilité pénale jusqu'ici fixée à 18 ans!
Merci, Mr Rouget, mon vieux maître, pour m'avoir "filé des torgnoles" quand je le méritais! C'est grâce à votre sévérité que j'ai réussi dans la vie!

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/07/12/31003-20140712ARTFIG00001-natacha-polony-notre-ecole-n-a-plus-rien-d-un-sanctuaire.php
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: La théorie du genre...

Message par Tibouc le Sam 12 Juil - 14:47

gaston21 a écrit:Un article bien "senti" de Natacha Polony. On amuse la galerie avec l'ABCD et pendant ce temps on assassine une maîtresse d'école qui consacrait sa vie aux enfants! "Tu as mal parlé à ma fille! Je te tue!". Voilà où on est arrivé, à force de laxisme et de la perte de considération du personnel enseignant.
Il ne faut pas les traumatiser, ces gosses. Laissons-les insulter, voire frapper leur prof, mais surtout que ce dernier se laisse bafouer sans répondre!  Et puis, plus de notes, plus de classement! Ils échouent à l'école? Il suffit simplement de noter sur 24 au lieu de 20 et le résultat du bac explose! Mais dans quelle société nous trouvons-nous? Pas étonnant que la France soit dans les derniers dans le classement international. Et voilà que Taubira veut porter à 21 ans la responsabilité pénale jusqu'ici fixée à 18 ans!
Merci, Mr Rouget, mon vieux maître, pour m'avoir "filé des torgnoles" quand je le méritais! C'est grâce à votre sévérité que j'ai réussi dans la vie!

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/07/12/31003-20140712ARTFIG00001-natacha-polony-notre-ecole-n-a-plus-rien-d-un-sanctuaire.php
C'est absurde. Il n'y a aucun rapport entre les ABCD de l'égalité et ce fait divers sordide, que le fait de généraliser à quelque chose qui serait global me parait d'ailleurs fallacieux.


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9066
Localisation : ici ou là

Re: La théorie du genre...

Message par troubaa le Mer 16 Juil - 15:27

Je suis d'accord avec toi Tibouc.
Ce fait divers ne méritait pas plus de 2 lignes dans la rubrique fait divers.



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: La théorie du genre...

Message par loli83 le Mer 16 Juil - 17:51

non , quand même troubaa ! même si ce fait divers n'a rien à voir avec le sujet , la victime méritait tout de même plus de 2 lignes

Contenu sponsorisé

Re: La théorie du genre...

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 16:57