LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal

la dignité

loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

la dignité  Empty la dignité

Message par loli83 le Mar 29 Oct 2013 - 21:47

compte rendu du dernier débat café philo avec pour thème la dignité :

« Le mot se rencontre de plus en plus fréquemment, surtout au travers de la dénonciation des « atteintes à la dignité humaine ». Que mettre sous ce mot ?

En première approximation, la dignité est associée au sérieux et à la gravité. Plus précisément, être digne c’est savoir se tenir (en public), faire honneur à son rang ou à sa fonction ; c’est aussi adopter un comportement fait de réserve et de retenue – comme le sage stoîcien, lors d’un festin ! En bref, être digne, c’est faire preuve de tenue et de retenue.

A un second niveau, la dignité apparaît comme une exigence morale et spirituelle. Etre digne, c’est contrecarrer la tendance à se laisser aller, pour tâcher de se hisser à la hauteur d’une certaine idée de l’homme – qui, pour certains, représente le moi social que nous avons intériorisé, et qui, pour d’autres, constitue leur idéal d’accomplissement humain. Robinson s’arrachant à la « souille » pour devenir, à ses propres yeux, un homme qui se respecte, est l’illustration la plus parlante de cette dignité recouvrée.

La dignité n’est pas qu’une attitude ou une qualité personnelle : elle est aussi une caractéristique inhérente à la personne humaine comme telle. Dans le vocabulaire de Kant, on dira que, contrairement à la chose (réalité matérielle ou animal) qui a un prix, la personne, elle, a une dignité. Dignité qui nous impose de ne jamais traiter un être humain (quel qu’il soit, et fût-il coupable d’actes indignes !) simplement comme moyen en vue d’un objectif, quel qu’il soit.



Qu’est-ce qui fait la dignité de l’homme comme homme ? Pour Pascal, « la Pensée fait la grandeur de l’homme ». D’autres mettront l’accent sur son libre-arbitre (notamment face à la mort), ou encore sur son aptitude à légiférer, à s’imposer des devoirs stricts, non seulement pour lui-même, mais universellement. Comme en témoigne la Déclaration Universelle de Droits de l’Homme du 10 décembre 1948 :

Article 1er : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits »

Après cet exposé , la discussion s’engage :

° On relève la polysémie du mot qui prend, au cours de l’histoire, des sens quasiment opposés ; la « dignité » est à l’origine (dignitas) entendue comme honneur, distinction particulière qui instaure des différences entre les êtres humains , selon leur âge, leur rang social, leur fonction; c’est en ce sens que nous parlons de dignitaires de l’Etat ou de dignitaires de l’Eglise, que nous disons de quelqu’un : « il est digne d’éloges » ou que nous stigmatisons « une vieille dame indigne ». En revanche, la dignité, au sens moderne du mot, pose comme un principe inconditionnel que tous les êtres humains participent à la même humanité et méritent de ce fait le même respect. La dignité, au sens traditionnel du terme, est présente quand elle renvoie à une conduite qu’il convient d’adopter en certaines circonstances et qui manifeste l’appartenance à une hiérarchie sociale (garder sa dignité, perdre sa dignité) ainsi que l’évoque Jean au début de son exposé.

Le débat s’engage surtout sur « le droit à mourir dans la dignité », ce qui soulève de nombreux problèmes, tant au niveau de l’éthique que de la pratique médicale . En dépit des lois qui d’année en année, précisent le champ à l’intérieur duquel le médecin peut intervenir, celui-ci porte tout le poids d’une décision qu’il est seul à prendre. On relève à ce propos que la notion est ambiguë et équivoque . Pour certains, mourir dans la dignité légitime le droit à l’euthanasie , devant la certitude de la déchéance physique et mentale. Pour d’autres au contraire, même privé de conscience, l’être humain conserve sa dignité. Le même discours ambivalent peut être tenu pour l’interruption volontaire de grossesse et pour tout ce qui touche à la vie humaine.

On s’interroge sur les limites de la notion de dignité ; le criminel, le bourreau qui commettent des actes indignes visant justement à rabaisser l’être humain au rang d’animal ou de chose , tels que le viol, la torture, l’enfermement dans des prisons ou des camps inhumains, la mise en esclavage, gardent-ils leur dignité ? nous sommes tentés de distinguer la dignité inhérente à tout homme et des comportements indignes ; quand la dignité est refusée à un homme par autrui, comment peut-il garder le sentiment de sa dignité c'est-à-dire l’estime de soi ?

D’autres problèmes n’ont pas été abordés : où plaçons-nous notre dignité ? s’il est vrai que le travail contribue à fonder la dignité de chacun, quel regard portons-nous sur les chômeurs, les mendiants, les sans-domicile, les exclus ?


note personnelle ( j'étais absente ) : présente et à contrecourant du présentateur du sujet , j'aurais parlé de la dignité chez les animaux , la plus belle ( mais triste ) leçon de dignité m'a été donnée par mon chat très malade ( cancer des os ) souffrant beaucoup et qui s'efforçait de faire comme si de rien n'était , quelle leçon de courage et de dignité !
quand vraiment j'ai vu qu'il souffrait quand je le prenais , je me suis décidé à l'emmener chez le vétérinaire qui l'a fait partir en douceur et je l'ai enterré dans le jardin , ce fut un crève coeur , heureusement j'ai de bons voisins qui m'ont réconforté
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par geveil le Mar 29 Oct 2013 - 23:00

Tout a été dit, plus rien à ajouter !scratch 


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Anonymous
Invité
Invité

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par Invité le Mer 30 Oct 2013 - 0:56

c'est un sujet intéressant, mais je ne pense pas que les animaux aient le sentiment ou la conscience de leur dignité, et qu'elle serait un moteur de leur comportement.

La notre a, en effet, sans doute beaucoup à voir avec notre nécessité de nous intégrer dans la société, donc d'y être "bien vu", et/ou de correspondre à un idéal qu'on s'est forgé.
quand la dignité est refusée à un homme par autrui, comment peut-il garder le sentiment de sa dignité c'est-à-dire l’estime de soi ?
en ayant lui même gardé l'estime de soi, ce qui, dans ce cas, demande d'avoir soit beaucoup de lucidité, soit pas assez... Wink
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par elaine 23 le Mer 30 Oct 2013 - 8:21

Merci, Lola, pour cet écho intéressant de la réunion , autour du sujet de la dignité .
Il semble en ressortir qu'il y a la dignité, qui est sens personnel de l'estime de soi : on ne s"abaissera"pas à tel ou telle acte ou attitude . A l'excès, on tombe dans l'orgueil, par défaut, dans le masochisme .
Et puis la dignité que la société ou l'individu investit dans une valeur humaine reconnue ou niée .
Le cas de l'avortement, de la peine de mort, de l'euthanasie font essentiellement appel à cette notion partagée ou non .
L'insulte de "vieille salope", qu'il m'est arrivé de recevoir, dévalorise la dignité de qui l'a proférée , se sachant intouchable : nos actes nous jugent et mesurent le sentiment qu'on a de sa dignité et de celle qu'on accorde à l'autre .
Mais le sentiment de l'image vieillie, dégradée, qu'on perçoit en image renvoyée par autrui, atteint le sens de sa propre dignité, incite au repli . L'euthanasie entérine cette dévalorisation de soi qui fait préférer la mort à l'image qu'on a et qu'on donne de soi.Pratiquée par compassion, en son âme et conscience, par l'équipe soignante, après consultation des proches ( ou non, souvent!) et entretien si possible, avec le mourant, elle se justifie pleinement . Institutionnalisée, légalisée , elle dit aux malades : "pressez-vous de dégager , soyez dignes, bon sang!" . Si bien qu'on en vient à anticiper l'indignité, à l'appliquer bien avant la dégradation de l'état du malade : "sois digne, mon vieux, dégage, t'es foutu!" . Intolérable, sous cet angle-là, amha - comme dit ...-


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par loli83 le Mer 30 Oct 2013 - 8:46

oui , je partage ton analyse Elaine , mais par rapport au commentaire de leela je persiste à dire que mon chat a été un modèle de dignité même si c'était naturel chez lui et qu'il n'en était pas conscient ,

d'ailleurs j'ai souvent remarqué que les personnes les plus dignes l'étaient naturellement , je pense à des hommes comme nelson mandela ou ghandi , il y a des femmes aussi bien sûr , mais là sur le coup je n'ai pas de nom qui me vient
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par hokmah le Mer 30 Oct 2013 - 8:53

Courage ! Fuyons... Fuite  copains 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
Anonymous
Invité
Invité

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par Invité le Mer 30 Oct 2013 - 9:27

lola83 a écrit:(...)par rapport au commentaire de leela je persiste à dire que mon chat a été un modèle de dignité même si c'était naturel chez lui et qu'il n'en était pas conscient
eh bien on est d'accord alors, je n'ai rien dit de plus: il n'en n'a pas conscience. C'est une attitude spontanée.

La question est: comment arrivent-ils à avoir cette dignité naturelle ?
Je pense que c'est justement parce qu'ils n'ont pas d'émotion perturbatrice: amour propre, amour possessif, égoïsme, sensiblerie, auto-apitoiement, peur de la mort, etc.
Alors oui, en effet, on peut les prendre en exemple.  Mais faut-il pour cela revenir au même niveau d'inconscience ?  Je ne pense pas que ce soit possible, ni souhaitable.  La conscience, nous l'avons (même si c'est peu), et nous devons "faire avec".  Elle nous apporte beaucoup de bon.  A nous de diminuer ses effets perturbateurs, en gardant ses avantages.

Et cela nous ramène une fois de plus au travail sur soi qu'on fait en essayant de se détacher des émotions perturbatrices (=atteindre une sérénité). Wink



@ hokmah
peux-tu expliquer ton "courage, fuyons" ?  Je ne comprends vraiment pas... Dubitatif
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par loli83 le Mer 30 Oct 2013 - 9:55

une petite minute je me suis interrogée aussi pour le "courage , fuyons" mis par hokmah ,

et puis je crois avoir compris que c'est seulement une expression rigolote pour dire que malgré la volonté de courage (ou de dignité ) certains préfèrent la fuite , c'est le contraste avec la parole ( courage ) et l'action qui s'en suit (fuyons ) qui est drôle

je me trompe peut être ...
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par elaine 23 le Mer 30 Oct 2013 - 10:42

Intéressant , le parallèle avec les animaux, qui ne sont d'ailleurs pas tous dignes : leurs émotions les rendent aussi parfois lâches, sournois, méchants, même ceux qu'on aime . Mon chien est un émotif: il a peur et fuit dès qu'il me voit bouger un meuble ( souvenir traumatique! preuve qu'ils ont une sacrée mémoire) . Il est capable de se mettre entre sa gamelle négligée et le chat, pour parer à une éventuelle descente sur le plat, du félin intéressé . Et là, il mordrait méchamment son compagnon, par ailleurs très aimé .
On n'est pas monolithique et nous sommes parfois dignes et parfois pitoyables . La différence est que nous pouvons réagir et nous corriger , consciemment .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par loli83 le Mer 30 Oct 2013 - 10:44

bien vu , aussi Elaine
spin
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 68
Messages : 4812
Localisation : France sud-est

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par spin le Mer 30 Oct 2013 - 10:49

elaine 23 a écrit:Si bien qu'on en vient à anticiper l'indignité, à l'appliquer bien avant la dégradation de l'état du malade : "sois digne, mon vieux, dégage, t'es foutu!" . Intolérable, sous cet angle-là, amha - comme dit ...-
Vieux problème. Il parait que Sophocle, quand il a atteint les 90 ans sans maladie particulière, s'est vu sévèrement reprocher cette faute de gout... enfin, il y avait une histoire d'héritage...

à+


_._._._._._._._._._._._


http://bouquinsblog.blog4ever.com
http://forumsblog.blog4ever.com
http://daruc.pagesperso-orange.fr
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par elaine 23 le Mer 30 Oct 2013 - 10:54

lol! si bien que tu compenses, pour te faire accepter . Dans mon village, une fois par mois, on ramasse les "encombrants" pour les mettre à la décharge ...
Bonheur de se savoir encore aimé, même encombrant ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par hokmah le Mer 30 Oct 2013 - 12:12

Tout à fait lola... la fuite est souvent perçue comme indigne...mais ne vaut-il "pas mieux être un chien vivant plutôt qu'un lion mort" ou "mourir pour des idées... d'accord, mais de mort lente" -j'espère que ça ne sera pas sous la torture...Laughing 

Il est parfois digne de s'indigner...scratch 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par loli83 le Mer 30 Oct 2013 - 12:32

Very Happy , oui hokmah ! j'ajouterais aussi une devise de précaution : " courageux mais pas téméraire "
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par geveil le Mer 30 Oct 2013 - 13:52

Leela a écrit:c'est un sujet intéressant, mais je ne pense pas que les animaux aient le sentiment ou la conscience de leur dignité, et qu'elle serait un moteur de leur comportement.
Tiens, c'est amusant, pour tester la dignité de ma chienne, je lui présente un morceau de nourriture ou un os et l'agite d'un côté à l'autre ou de haut en bas devant elle . Elle le suit des yeux et de la tête, alors je lui dit " Moi, à ta place, ça fait longtemps que j'aurais dit " Tu me le donnes ou non?" et que je serais parti. Un peu de dignité, voyons!" Mais elle continue jusqu'à fatigue.
Je l'ai fait avec le chien de visiteurs, même scénario.

Hein, que dites-vous ? Ah: " Quel manque de dignité de ta part de te livrer à un jeu pareil !" Oui, c'est vrai, mais je suis un peu gamin...


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Anonymous
Invité
Invité

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par Invité le Mer 30 Oct 2013 - 14:04

Une anecdote qui m'avait fait réfléchir. Des SDF m'accroche à la sortie de la voiture "madame, vous n'auriez pas quelques sous pour nous ?". Je m'arrête, leur explique que je n'ai pas de monnaie, mais que j'en prendrais en passant devant la banque. On papote un peu, de tout et de rien (ils étaient sympas).
A mon retour, je leur donne de quoi se payer une tournée, sans commentaire ni condescendance, et je re-papote quelques minutes avec eux, comme des humains égaux à moi. J'étais avec un de mes fils (10 ans ?)

L'un d'eux me dit qu'en attendant, il était allé changer de pantalon, parce que... vous comprenez...l'autre était sale...
Cela m'a fait un immense plaisir, je trouvais cela bien plus important que de leur donner de l'argent. En fait, en parlant avec eux sans réticence, en confiance (ils étaient 3!), je leur avais inconsciemment rendu un peu de dignité.
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par elaine 23 le Mer 30 Oct 2013 - 15:37

C'est indispensable, de dire quelque chose de fraternel à celui qui tend la main, en donnant un peu d'argent . L'indignité est du côté des juges, pas des perdants . Voir le publicain et le samaritain de l'évangile ... La fraternité, c'est essentiel .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
Anonymous
Invité
Invité

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par Invité le Mer 30 Oct 2013 - 15:43

je repense à tes démêlés de l'autre côté.  Il est certain que tu gardes toute ta dignité, et que "les autres" perdent la leur... ils ne s'en rendent même pas compte...

De nouveau... comment ne s'en rendent-ils pas compte ?  On revient sans doute aux notions de l'échelle de valeurs selon laquelle on fonctionne.  La leur ne favorise certainement pas le respect, ni la gentillesse...
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par elaine 23 le Mer 30 Oct 2013 - 15:51

Bof, je sais qu'on lit ce que j'écris ici et ça m'est égal . Le pire, c'est que je n'amorce pas la provocation et, de fil en aiguille, je me retrouve dans un box d'accusé . C'est intéressant, en fait, quand on arrive au détachement émotionnel pour s'en tenir au discours sur ce qu'on croit . Finalement, ça m'est utile, parceque je n'ai plus d'animosité : c'est ...anthropologique, mais dénué de la haine dont on m'accuse .L'injure n'est grave que lorsqu'elle vient des pairs . Ceux-là peuvent, seuls, attenter à la dignité, puisqu'ils ont les mêmes valeurs .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
Anonymous
Invité
Invité

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par Invité le Mer 30 Oct 2013 - 16:33


je sais aussi qu'ils lisent, et l'idée est loin de me déplaire Wink
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10105
Localisation : Dijon

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par gaston21 le Mer 30 Oct 2013 - 17:59

elaine, du moment que j'ai écrit sur mon testament de vie que je réclamais l'euthanasie en cas de maladie grave etc.., je me fous éperdument qu'on me dise : "Allez, dégage, pépé, t'es foutu! " . Le principal, c'est que je dégage...Là dessus nous ne serons jamais d'accord. La dignité, c'est bien, il en faut, mais parfois il ne faut pas trop en faire état; on risque alors de tomber dans l'arrogance. Il y a toujours un juste milieu. Entre le vieux Lion et sa chienne, où se place la dignité? Faire saliver cette malheureuse bête, la traumatiser, lui provoquer peut-être des douleurs cervicales..., n'y-a-t-il pas un peu de sadisme du maître devant une chienne aussi adorable et aimante? Un reste de l'instinct du fauve...
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par geveil le Mer 30 Oct 2013 - 18:27

Elle est encore jeune, et je ne pense pas qu'elle ait déjà de l'arthrose cervicale, par contre le vieux lion, grrrrr.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.

Contenu sponsorisé

la dignité  Empty Re: la dignité

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 1 Avr 2020 - 17:11