LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


De la sensation à l'Être

Partagez
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3667
Localisation : l'univers donc nulle part

De la sensation à l'Être

Message par geveil le Mar 17 Sep - 13:18

Quand je dis " je vis" je fais allusion à l'ensemble des sensations, perceptions, émotions et pensées qui m'habitent ( Le verbe "habiter" n'est peut-être pas adéquat, mais pour des raisons de clarté, je ne vais pas en discuter maintenant ).
Définir la vie, ce n'est pas définir une vie, mais une classe qui a des caractères communs que l'on connaît, autonomie, faculté de se reproduire, etc...
La question fondamentale que je pose est donc, je le répète, si un biologiste dit qu'un microbe est un être vivant, ce microbe éprouve-t-il quelque chose ? Le biologiste ne peut me répondre. Dans ce cas le mot vivant a subi  un glissement de sens.
Je vais plus loin, je ne sais pas si tu es vivant, car quoique pourvu de toutes les caractéristiques du règne vivant tel que défini par les biologistes, je ne peux accéder instantanément à ce qui fait que tu es vivant, à savoir, tes sensations, tes émotions, tes pensées.

Quand on parle d'une tomate, on parle d'un fruit, mais on ne sait pas ce qu'est une tomate car pour le savoir, il faudrait être une tomate.
Quand on parle de fourmi, on ne sait pas ce qu'est une fourmi, pour le savoir ........
Ceci dit, on n'utilise pas le mot "tomate" en souvenir d'avoir été une tomate, on désigne un fruit, c'est-à-dire une sous-ensemble de perceptions , le rouge, le rond, le lisse, une odeur et un goût particuliers qui se retrouvent à peu près  à chaque fois qu'on est devant ce fruit( Sauf pour les tomates venant d'Espagne ), d'où la classe " tomates ".
Donc, pour  finir, dans le cas  des tomates  et des fourmis, il n'y a pas  glissement sémantique, par contre il peut y avoir affinement et enrichissement du sens  du mot.
Un entomologiste en sait beaucoup plus que moi sur le sens du mot " fourmi", mais nous parlons bien de la même chose, ou plus exactement, la définition que j'en donne est une partie de celle qu'en donne l'entomologiste, à quelques détails près, sans doute.

Alors que pour ce qui est du mot "vivant", moi je parle de mon vécu et le biologiste d'une classe  de phénomènes. Les sens que je donne à ce mot et celui qu'en donne le bio sont totalement disjoints.

DEFINITION: Je suis vivant en tant qu’ensemble de sensations, de perceptions, d’émotions, de sentiments, de pensées.  J’appellerai , par convention, intérieur l’ensemble de ces manifestations .

POSTULAT: Je nommerai “l’extérieur ” ce qui provoque ces manifestations.

J’ étais allongé sur le dos et contemplait le ciel bleu. Mais c’est du continu pensais-je, comme le vert des prés ou une note de musique. Or je sais que ce continu n’est qu’une apparence, la note ut est en fait produite par une vibration de l’air, le bleu par une vibration électromagnétique.

ANALYSE: Tout état de l’intérieur est du à une variation de l’extérieur.  Il existe des niveaux dans les états de l’intérieur. Par exemple la hauteur d’un son; plus la fréquence de vibration est élevée, plus le son paraît “haut”. Par ailleurs, l’intensité du son est proportionnelle au logarithmique de son amplitude ( loi de Flechner)
De même qu’un état continu de l’intérieur est du à une variation dans l’extérieur, un état de conscience peut être corrélé à une variation dans l’intérieur. C’est en quelque sorte la sensation du mouvement des sensations. Par exemple, pour faire prendre conscience d’un danger, on utilise les sirènes dont le son varie aussi bien en hauteur qu’en intensité. On remarquera qu’un état de conscience peut être suscité aussi bien par l’apparitions de nouvelles sensations (exemple ci-dessus) que par leur disparition : si le tic-tac de ma pendule cesse, je me réveille, c’est-à-dire je prends conscience.
Il existe des niveaux  de conscience; plus le changement dans le sensitif est important et rapide, plus le niveau de conscience est élevé, par exemple, un coup de canon mobilise plus ma vigilance que le miaulement d’un chat. Un état de conscience c, est donc fonction croissante  de la dérivée du sensitif s, par rapport au temps t:

c =f(∂s/∂t )

On constate que lorsqu’une variation se répète régulièrement, l’état de conscience qu’elle suscite tend à disparaître; par exemple, je ne peux m’endormir ( état de conscience constant) dans mon nouvel appartement parce que des trains passent à proximité mais après une période d’adaptation, je ne fais plus attention, je m’endors.  Notez bien cette remarque, un état de conscience peut-être aussi bien créé par l’apparition d’une sensation nouvelle que par la disparition d’une sensation connue. Ce sont là des prises de conscience que j’appellerai “passives”.
L’activité aussi conduit à la prise de conscience, puisque l’activité provoque un changement dans l’environnement, que ce soit en se déplaçant ou en focalisant son attention.
Enfin, il est clair que des sensations sont liées aux mouvements de notre physiologie, sensations  dont nous ne sommes  habituellement pas conscients par accoutumance, mais à des variations de ces sensations peuvent être associés des états de conscience, par exemple, on peut prendre conscience des battements du coeur lorsqu’il accélère. Il est intéressant de noter que moyennant un peu d’entraînement, on peut  prendre conscience des battements cardiaques même lorsque leur fréquence est constante, mais ce  n’est possible que parce qu’il s’agit de battements ; je renforce ainsi cette idée qu’un état de conscience ne peut provenir que d’un changement de ce qui  alimente l’intérieur.
Du fait de l’accoutumance, il faut donc assortir la formule ci-dessus d’un coefficient a(t), que j’appellerai facteur d’accoutumance, fonction décroissante du temps d’où la formule:

c=a(t)f(∂s/∂t) où a(0)=1  et a(∞ )= 0

De cette formule, on peut déduire que pour maintenir la conscience à un niveau constant, on peut agir sur les trois termes de l’équation ci-dessus:

Sur ∂s: En augmentant  l’intensité des stimuli ou en diminuant  l’intensité des stimuli. Ne perdons pas de vue, en effet, que la disparition d’une sensation est aussi une variation ∂s du sensitif.

sur ∂t, en augmentant le nombre des stimuli et en diminuant leur durée.

sur a(t), en variant les stimuli ou en exerçant ses sens.


En diminuant le nombre et l’intensité des stimuli, c’est moins évident mais j’en ai parlé dans une remarque ci-dessus, à propos de la pendule. C’est ainsi que j’expliquerais le fait que des moines bouddhistes se retirent pendant des années,( La conscience par la solitude ) et la conscience vaste et limpide dont parle Matthieu Richard, viendrait de la suppression progressive des mouvements de l’intérieur. En extrapolant , on peut penser qu’à la limite, après un long chemin, à l’instant de la mort , toutes les sensations disparaissant en un temps infiniment bref,  ∂s/∂t sera infiniment grand et mon niveau de conscience infini. Mais cette solution est limitée à une petite portion de la population, quoique, si j’en crois Matthieu Ricard, il y avait tout de même 20% de la population tibétaine dans les monastères.
Toutefois qu’il est à noter que certains humains,  semblent avoir atteint l’éveil en pleine vie.

Conclusion:  
C’est cette conscience infinie dont l’Être a besoin pour se sentir être . Elle n’a ni forme ni couleur, puisque tous les sensations ont disparues, plus de durée et pour la même raison, n’occupe plus d’espace. Bref, l’Être n’a pas d’attribut ou les a tous, ce qui revient au même, ( Pour bien comprendre cela, je rappelle que le blanc n’est pas une couleur, mais la synthèse de toutes les couleurs) C’est le tout qui n’est rien,  La réponse est à la fois paradoxale et pourtant logique: il y a et il n’y a pas à la fois, ce qui évoque le chat de Schrödinger en mécanique quantique.
Une telle conscience pourrait-elle  émerger de l’univers, comme aboutissement de l’histoire?  A supposer que ce soit possible, l’Être ne pouvant se connaître que dans la fusion avec l’Autre, dès lors qu’il aurait atteint la totalité , dès lors qu’il serait de nouveau l’Un seul et unique, ne se connaîtrait plus, pas plus qu’une épée ne peut se couper elle-même, et ne serait plus rien. Nous arrivons alors à cette conclusion, c’est que l’Être n’aurait d’autre choix pour maintenir sa conscience à niveau constant, c’est-à-dire se sentir être, que de créer.
La vie n’est donc rien d’autre qu’une grande respiration à l’échelle cosmique.
Unité,
Expiration: scission, dispersion ( Big-bang ? ), diversité,
Inspiration:  fusions, réunification.
Unité
Etc....
Et ceci se fait à ( presque) toutes les échelles, comme dans un  hologramme, le tout est contenu dans d’infimes parties.



Le cerveau ne secrète pas la pensée, c'est le lieu ou l'Être peut sentir, aimer et penser, le lieu où il retrouve en partie son unité.
En fait,  l'UN s'est divisé, et chacune de ses parties se combine à d'autres, formant un ensemble plus complexe QUI EST PLUS QUE LA SIMPLE SOMME des parties.
De plus, dans cette nouvelle combinaison, les constituants ne disparaissent pas, ils gardent leurs caractéristiques, c'est ce qu'on appelle la mémoire.
C'est au moment de la rencontre que quelque chose se passe qui est de l'ordre de la sensation. Elle est très intense lors de la liaison mais se maintient plus faiblement pendant son existence car la liaison est vibratoire ( Il est clair que cela est indémontrable, mais pas plus que l'hypothèse que vous êtes vivants ). Pour prendre une image, la terre tourne autour du soleil, elle lui est en quelque sorte attachée, mais cette attache n'est pas rigide, et la terre parcourt une ellipse, elle en est donc alternativement plus ou moins proche.

A un certain degré de complexité, celui du cerveau, il y a en permanence du mouvement, des liaisons et des ruptures ayant toutes des répercussions dans l'ensemble du cerveau, du fait des liaisons synaptiques. C'est de ce mouvement que naît la conscience qui est en quelque sorte la sensation des sensations.
Ceci dit, la conscience ne se définit pas, elle se vit, comme le jaune ou le do majeur ou l'odeur de l'ail.
On peut tout au plus expliquer COMMENT ces phénomènes se produisent.




_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: De la sensation à l'Être

Message par loli83 le Mar 17 Sep - 14:11

J'ai bien suivi tout ton discours Geveil , c'est très interessant , le dernier paragraphe me parait moins clair , il faudra que je le relise

une petite remarque amusante , vu que je suis souvent à l'envers des autres , dans un de tes exemples ça ne rate pas :

geveil a écrit: un coup de canon mobilise plus ma vigilance que le miaulement d’un chat.
pour moi , c'est le contraire !Very Happy 
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Mar 17 Sep - 15:21

La conscience, c'est un phénomène complexe, qui est effectivement , reconnaitre "ce que ça fait de", mais, à partir de là, chez l'humain, c'est la réflexion sur le phénomène, et, si on sait comment , on ne sait toujours pas pourquoi .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3667
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: De la sensation à l'Être

Message par geveil le Mar 17 Sep - 15:56

Mais, Elaine, on ne sait pas pourquoi, et je le crains, on ne saura jamais pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Mar 17 Sep - 16:09

Alors, il ne faut pas proposer comme sujet : "de la sensation à l'Etre, s'il est inconnaissable ?


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3667
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: De la sensation à l'Être

Message par geveil le Mar 17 Sep - 16:31

Je suppose que tu as oublié un smiley de rigolade dans ton message:D 


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Mar 17 Sep - 17:00

Pas du tout : quel rapport entre l'Etre ( la conscience d'être) et la sensation ? Tout le monde vivant a des sensations sans se poser la question de l'Etre . Je sens donc je suis vivant, mais je sais que je sens parce que je me pose la question.


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3667
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: De la sensation à l'Être

Message par geveil le Mar 17 Sep - 18:34

elaine 23 a écrit:Pas du tout : quel rapport entre l'Etre ( la conscience d'être) et la sensation ?
Ben je croyais l'avoir expliqué clairement dès le début de mon texte ?scratch 


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: De la sensation à l'Être

Message par loli83 le Mar 17 Sep - 18:56

c'est ce qu'il m'a semblé aussi ,

Elaine tu lis peut être trop de livres scratch 

que tu ne sois pas convaincue c'est autre chose ...
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Mer 18 Sep - 7:35

Je lis sans doute trop pour retenir trop peu . Mon travers est de lire trop vite, je le reconnais et vous en demande pardon .J'ai gardé le cerveau agile mais ça bouscule ce que j'exprime sur le clavier . Bon, je viens de tout relire et n'ai rien à reprendre : tout me semble une analyse cohérente . La conclusion me laisse sur ma faim, mais c'est obligatoire . Depuis les scribes bibliques, on a décrit un créateur en mal de créatures, pour se sentir Etre .C'est peut-être de là aussi que nait le désir d'enfant . La vie a besoin de "croitre et multiplier" pour être toujours plus vivante.
D'où vient le besoin paradoxal de l'ermite qui fuit la sensation pour trouver l'Etre en lui ?


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8955
Localisation : Dijon

Re: De la sensation à l'Être

Message par gaston21 le Mer 18 Sep - 16:08

elaine 23 a écrit:Je lis sans doute trop pour retenir trop peu . Mon travers est de lire trop vite, je le reconnais et vous en demande pardon .J'ai gardé le cerveau agile mais ça bouscule ce que j'exprime sur le clavier . Bon, je viens de tout relire et n'ai rien à reprendre : tout me semble une analyse cohérente . La conclusion me laisse sur ma faim, mais c'est obligatoire . Depuis les scribes bibliques, on a décrit un créateur en mal de créatures, pour se sentir Etre .C'est peut-être de là aussi que nait le désir d'enfant . La vie a besoin de "croitre et multiplier" pour être toujours plus vivante.
D'où vient le besoin paradoxal de l'ermite qui fuit la sensation pour trouver l'Etre en lui ?
elaine, tu vas bien loin pour chercher la raison du désir d'enfant...Un bon coup des hormones suffit! L'amour lui-même est conjugaison d'hormones, comme chez mon épagneul ! D'accord, on va l'habiller de tout un réseau de considérations philosophiques, mais, si on en cherche la racine, elle est là; le maintien de l'espèce!
Belle analyse, vieux Lion!
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Mer 18 Sep - 16:51

Si tu le dis, Gaston ... A force de parler avec ton chien, il semble t'avoir convaincu de beaucoup de choses . Mais l'humain est quand même un peu plus complexe que l'amibe, même si le socle est animal et chimique. Le mental existe, indépendamment des processus corporels qui le soutiennent , et le senti-mental aussi ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: De la sensation à l'Être

Message par loli83 le Lun 25 Nov - 23:34

un petit texte d'un ami jean yves Vincent :

La vie spirituelle, c'est la vie elle-même !

Ce que je souhaite exprimer par "vie spirituelle", c'est uniquement la vie dans sa globalité et à laquelle est associé ce mouvement vers l'intérieur (session de silence ou méditation). Je pense que dans notre monde actuel, nous ne vivons (en général) que sur les couches superficielles de notre esprit, ce qui fait que nous ne sommes pas vraiment "entier". Et pour faire la distinction avec cette "vie-là" où sont délaissés, occultés, les niveaux les plus essentiels de notre être, on parle alors de "vie spirituelle". Mais en fait la "vie spirituelle", ce n'est rien d'autre que la "vie", car la vie dans sa totalité englobe les différents aspects de soi. Cette "vie spirituelle" n'exclue donc pas le niveau matériel de l'existence, au contraire, elle amène son intégration et son épanouissement.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8955
Localisation : Dijon

Re: De la sensation à l'Être

Message par gaston21 le Mar 26 Nov - 18:14

Voilà des millénaires qu'on refuse tout psychisme aux animaux ; ce n'est que depuis peu d'années qu'on leur accorde une vulgaire conscience; avant on les massacrait, on les torturait sans remords. Combien de fois ai-je vu passer des porcs en plein hiver dans des wagons à claire voie!! Et les abattages au couteau...Qu'on continue sur l'ordre de Yahweh ou d'Allah, des sacrés loulous! A la rigueur, maintenant, avec la conscience, on leur accorde l'instinct; mais pas question qu'ils réfléchissent! Or, il suffit d'observer, sans parti-pris, la façon dont ils se comportent pour voir qu'ils réfléchissent, qu'ils établissent des stratégies. Et dites-moi comment on peut réfléchir sans avoir conscience de soi-même ? C'est absolument impossible si vous réfléchissez au problème. Acceptez votre état d'animal! D'accord, l'Evolution, vos cordes vocales, votre main vous ont fait prendre une avance considérable sur la minette ou l'épagneul, ça crève les yeux, mais au fond du fond, nous ne sommes pas la cuisse de Jupiter, nous ne sommes pas foncièrement différents. Et en morale? Demandez aux talibans, à Al Qaïda, aux lanceurs de bombes, aux criminels de tout gente, aux femmes qui tourmentent leurs maris...Du calme, gaston...
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

Re: De la sensation à l'Être

Message par Tibouc le Mer 27 Nov - 4:55

D'après le test de la tâche (faire une tâche sur le front de l'animal et le mettre devant un miroir pour voir si ça le fait réagir, s'il essaye de se frotter le front) beaucoup de mammifères et d'oiseaux auraient conscience d'eux-même.
Pour certaines espèces comme les gorilles pour lesquels le test s'avère négatif, d'aucuns disent que c'est parce que dans ses espèces là on ne se regarde jamais les yeux dans les yeux car c'est un signe d'agressivité.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Mer 27 Nov - 8:21

Du calme, Gaston! Je crois que nul ne dénie un mental aux animaux et nous humanisons beaucoup nos animaux familiers . Mais vouloir refuser les indéniables différences entre espèces est fallacieux . Les hommes sont différents des femmes, dans la même espèce et les différences s'accentuent en changeant d'espèce . La pieuvre est intelligente, oui, et alors ? Nos chiens sont des merveilles de sensibilité et d'intelligence, oui , mais il faut respecter les différences . Je voyais l'autre jour un reportage sur le ridicule des "parents à chienchien", qui l'habillent, dorment avec, comme avec des humains . Un chien, ça court dans la nature après des odeurs que nous ne soupçonnons pas .
Reste que le traitement des animaux de boucherie est ignoble, je suis bien d'accord .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: De la sensation à l'Être

Message par hokmah le Mer 27 Nov - 8:37

Qu'un animal développe des stratégies c'est établi, la situation engendre cette dernière... un homme peut s'extraire d'une situation et se mettre à "réfléchir", "méditer" sur lui même, s'envisager dans des scenarii fictionnels ; peut être ce qui le différencie de l'animal "fixé" dans un éternel présent ? scratch 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: De la sensation à l'Être

Message par loli83 le Mer 27 Nov - 11:15

je suis d'accord avec vous Elaine et hokmah

je rajoute même par rapport à l'exemple d'elaine (les différences entre hommes et femmes ), qu'il y a encore plus de différences dans l'espèce humaine si on tient compte des transgenres
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: De la sensation à l'Être

Message par solasido le Lun 20 Avr - 7:21

Bonjour Geveil et à tous


La conversion de ton superbe texte en hexagrammes donne ce qui suit
pour la fonction que tu proposes comme
un schéma de réflexion contemplative restaurant chaque plan d'harmonie:

0 Soi-Même
1 Un
2 Schéma
3 Réflexion
4 Contemplation
5 Restauration
6 Chacun
7 Plan
8 Harmonie

Observé [796]  [679968]  La Durée          n° 32
Transformant [898]  [787778]  La Révolution           n° 49
Résultant [968]  [778878]  La Limitation           n° 60
===============

La formule conscience sensation temps (durée) gagne à être mise en relation avec la conjecture de Syracuse et avec un autre point à analyser également concernant  l'art de trianguler, car c'est aussi et avant tout cela qu'indique la fonction utilisée, pour la logique du développement de ces idées constituant dès lors un alphabet de la lumière, appelé à devenir
à son tour un alphabet de l'infini un processus harmonique et graduel qui se devine peu à peu.


c'est à dire une triangularité, à peu près comme ce qui suit par analogie
avec les lois de la Triade, c'est à dire :  Unité, Causalité, Processus.

Conscience ==> Unité
Sensation ==> Causalité
Temps  ==> Processus

Dans une première étape trois cas sont envisagés.
Pour la seconde étape, en appliquant la loi d'octave
il y a successivement

3*1 = 3 cas
3*2  = 6 cas
3*4  = 12 cas
3*8  = 24 cas
3*16  = 48 cas
3*32  = 96 cas
3*64  = 192 cas
3*128  = 384 cas
3*256  = 768 cas
3*512  = 1536 cas
3*1024  = 3072 cas
3*2048  = 6144 cas
3*4096  = 12288 cas

Il s'agit ici du développement d'une triangularité selon la Loi d'Octave
tout ceci est expliqué en détail via le yi king, si l'on veut bien prendre
la peine d'échapper pour un moment aux projections occidentales habituelles
sur l'alchimie spirituelle de l'ésotérisme musical du yi king.

Bien à toi, à tous et à chacun

Créons-nous un excellent aujourd'hui

Merci beaucoup
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: De la sensation à l'Être

Message par solasido le Lun 20 Avr - 7:50

Bonjour Elaine et à tous

elaine 23 a écrit:D'où vient le besoin paradoxal de l'ermite qui fuit la sensation pour trouver l'Etre en lui ?



Un élément de réponse

3 l'Impératrice   ==> chameau
6 les  Amoureux
9 l'Ermite
12 Le Pendu   ==>  Aiguille

Ces arcanes sont en relation avec la Parole de Jésus via le symbolisme de l'alphabet hébreux
que chacun peut retrouver avec son moteur de recherche favori si nécessaire.

Il est plus facile à un chameau de passe par le chas d'une aiguille
qu'à un riche à entrer au royaume des cieux.


Le chas d'une aiguille désigne un passage très étroit d'une porte à l'Est de Jérusalem
qui était gardée fermée la nuit et que l'on ouvrait pour faire passer les chameaux.


Bien à chacun et à tous



Créons-nous un excellent aujourd'hui


Merci beaucoup


Dernière édition par solasido le Lun 20 Avr - 8:39, édité 1 fois
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Lun 20 Avr - 8:12

l'impératrice introduit la création du réel, du renouveau, pour moi et correspond au chakra coronal, 7: le Nom en nous
l'amoureux met en face des choix existentiels, entre, cinq, le pape qui dit ce qu'on doit et sept, le chariot, qui engage à l'introspection face à la direction à prendre .chakra 6, troisième œil.
l'Hermite, la voie difficile de l'accomplissement, chakra 5 ( que ta volonté... à travers mon action)
le pendu, 12, le sens caché, racines célestes du Retour au réel caché .
Interprétation possible : On est face à un choix complexe, carrefour existentiel, qui demandera des efforts et des réflexions profondes face aux conséquences .
La somme: 30, confirme l'Impératrice: promesse de fécondité du choix .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3667
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: De la sensation à l'Être

Message par geveil le Lun 20 Avr - 10:51

Est-ce de ton invention, Elaine? Chapeau! Le chapeau étant bien sûr le symbole du recouvrement des allégories mitigées. La valeur du mot chapeau est 55, signe de bonne réception et de compréhension réciproque 5 étant le nombre des doigts de la main et la moitié de l'arcane suprême. Elaine, je te reçois cinq sur cinq.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Lun 20 Avr - 11:01

J'ai beaucoup aimé le symbolisme du tarot, de l'arbre de vie et des centres énergétiques, combinés. Par moi, oui: la synthèse, pas le fond . 55, en guématrie, c'est dix, la roue de la fortune,on ne choisit pas mais on fait au mieux avec ce qui advient . La Force (11), suivra . Merci, Geveil I love you


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8955
Localisation : Dijon

Re: De la sensation à l'Être

Message par gaston21 le Lun 20 Avr - 11:07

On est mal barré! Et voilà que le vieux Lion s'égare dans le symbolisme...Ce n'est pas ainsi qu'il attrapera les gazelles! L'ermite? Simplement un asocial ou un tire-au-flanc! Maintenant, libre à lui de se contempler le nombril! Mais ce n'est pas lui qui fera avancer le schmilblic! Qu'apportent les ermites au progrès de la société?
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Lun 20 Avr - 11:20

Il ne t'a sûrement pas échappé qu'il s'agit de l'Hermite ( l'hermétiste, l'initié, avec un H au début .)
Il parcourt péniblement le chemin horizontal qui joint les deux centres des épaules: la droite, sacerdotale et la gauche, royale , à moins que ce ne soit le contraire, j'ai oublié. Bref, , parceque là, il y a croisement au chakra cinq, le Verbe, et que le Verbe est sacré . De mémoire usée, hein! ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12139
Localisation : Enfant du Monde

Re: De la sensation à l'Être

Message par Dédé 95 le Lun 20 Avr - 11:27

Je vois que Seul à Sidon fait des émules! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Lun 20 Avr - 11:32

Moins on en a, plus on l'étale, sa culture Laughing Je parle pour moi .
J'ai travaillé sur ce qui me parlait, si bien que la mienne a de gros trous .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: De la sensation à l'Être

Message par solasido le Lun 20 Avr - 11:36

Bonjour Geveil et à tous

geveil a écrit:Est-ce de ton invention, Elaine?  Chapeau!  Le chapeau étant bien sûr le symbole du recouvrement des allégories mitigées. La valeur du mot chapeau est 55, signe de bonne réception et de compréhension réciproque 5 étant le nombre des doigts de la main et la moitié de l'arcane suprême.  Elaine, je te reçois cinq sur cinq.

Elaine développe les données à entendre
au niveau des arcanes du tarot
avec mon message publié plus haut (7h 50)

Cette suite d'arcane vient d'une curiosité intéressante.
Non seulement Jésus parlait en paraboles
mais également en série mathématiques.

Les arcanes 3/6/9/12 représentent quatre premiers multiples du nombre trois
à la base de ta démonstration.

Chacun peut retrouver la valeur emblématique des arcanes majeurs du tarot
et en particulier pour mieux saisir un des sens possible de la phrase suivante de Jésus :

Il est plus facile à un chameau à passer par le chas d'une aiguille
qu'à un riche à entrer au  royaume des cieux.



La suite complète suggérée donne un septénaire ou un ennéagramme remarquable
(avec le fou et le bateleur) associable à chacun des 24+30=54 heptagrammes platonniciens

0 le Fou
1 le Bateleur
3 Impératrice
6 Amoureux
9 Ermite
12 Pendu
15 Diable
18 Lune
21 Monde



Bien à toi, à chacun et à tous

Belle suite et souriante journée

Merci beaucoup
avatar
Invité
Invité

Re: De la sensation à l'Être

Message par Invité le Lun 20 Avr - 11:59

elaine 23 a écrit:Moins on en a, plus on l'étale, sa culture Laughing  Je parle pour moi .
J'ai travaillé sur ce qui me parlait, si bien que la mienne a de gros trous .
tu devrais le faire plus souvent, pour ma part...

Comme tu l'étales quasi pas, on dirait que tu oses à peine parfois lancer une petite bulle..., on peut te situer par rapport à cette sage maxime...

Bisou
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Lun 20 Avr - 15:30

J'essaie de ne pas ennuyer mes interlocuteurs . On n'est pas là pour se gargariser de sa propre excellence supposée . Ce sont des sujets qui se partagent, ne s'assènent pas .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: De la sensation à l'Être

Message par solasido le Lun 20 Avr - 16:20

Bonjour Elaine et à tous

elaine 23 a écrit:J'essaie de ne pas ennuyer mes interlocuteurs . On n'est pas là pour se gargariser de sa propre excellence supposée . Ce sont des sujets qui se partagent, ne s'assènent pas .



Qui ne sait pas ce qu'il veut finit par l'obtenir



Merci beaucoup

avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: De la sensation à l'Être

Message par elaine 23 le Lun 20 Avr - 17:05

Obtenir ce qu'on ne savait pas vouloir peut être un bonheur, une embellie dans une situation grise, un espoir neuf .
Accepter les autres comme ils sont : bien sûr, c'est la direction, mais il y a loin de la coupe aux lèvres .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)

Contenu sponsorisé

Re: De la sensation à l'Être

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 23 Oct - 3:48