LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Dieu derrière la porte du physicien

Partagez
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mer 17 Juil - 7:36

Dans "ni hasard ni nécessité" , Marc Halévy conclut à ... l'esprit universel, faute de meilleur terme pour conclure les différentes conclusions auxquelles aboutit la science actuelle : La dimension spirituelle fait partie du réel et doit donc être comprise dans la recherche scientifique . Baptisée souvent "information", elle est démontrée extérieure à la bulle cérébrale humaine, et faite de mémoire ( temps) et de mouvement (espace), dont est fait ce qu'on appelle le "réel" .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Hitori le Mer 17 Juil - 11:11

elaine a écrit:
Dans "ni hasard ni nécessité" , Marc Halévy conclut à ... l'esprit universel, faute de meilleur terme pour conclure les différentes conclusions auxquelles aboutit la science actuelle : La dimension spirituelle fait partie du réel et doit donc être comprise dans la recherche scientifique . Baptisée souvent "information", elle est démontrée extérieure à la bulle cérébrale humaine, et faite de mémoire ( temps) et de mouvement (espace), dont est fait ce qu'on appelle le "réel" .
Derrière la porte du physicien, qui descend l’escalier de la matière, il y a  une  porte, puis une autre porte, puis encore une autre, puis une autre et derrière la dernière (pour le moment), on trouve un champ vibratoire qui ne serait en fait qu’un champ informationnel.

C’est ce champ qui génère les particules « matérielles » observables à notre échelle, via la vibration de cordes enroulées sur elles-mêmes, dans des dimensions supérieures à nos 4 dimensions d’espace-temps.

Toute information échangée entre deux particules est mémorisée dans ce champ et chaque particule va garder la mémoire de cette rencontre et chaque nouvelle inter action va enrichir ainsi le champ informationnel qui va acquérir de plus en plus de mémoire et de plus en plus d’informations.

l’Univers serait donc une entité évolutive accumulant de plus en plus « d’intelligence », au travers d’expériences relationnelles soumises à un perpétuel mouvement, qui ne laisse aucune place à l’immobilisme. Il y a constamment des cycles naissance/vie/mort, qui ne sont en fait que l’Ouroboros  de la manifestation de la Vie Une et Eternelle.
avatar
Invité
Invité

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Invité le Mer 17 Juil - 11:24

Hitori, je vais te poser une question qui est sans doute idiote, mais je me sens suffisamment en phase avec ce que tu dis, pour oser le faire.  Si la question ets bête, la réponse sera sans doute intelligente.

(Le , c'est dans l'espoir de te voir ici plus souvent Siffle )

Les chercheurs repoussent sans cesse les limites de la connaissances de notre univers, mais plus ils s'avancent, plus des questions se posent. Autrement dit: plutôt que de dire "la science finira par tout expliquer", il semblerait que ce soit le contraire.  
Je pousse le bouchon plus loin: En partant de l'interdépendance et de la "pensée créatrice", ne sommes nous pas en train de créer notre univers, à mesure qu'on repousse les limites perceptibles par nos sens ?

Je m'exprime mal, mais peut-être me comprendras tu quand même. Zen 
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Hitori le Mer 17 Juil - 17:10

Leela a écrit:
Je pousse le bouchon plus loin: En partant de l'interdépendance et de la "pensée créatrice", ne sommes nous pas en train de créer notre univers, à mesure qu'on repousse les limites perceptibles par nos sens ?

Lorsqu’on aborde ce genre d’interrogations, il faut toujours garder présent à l’esprit que nous ne pouvons que faire des supputations. Certaines sembles mieux tenir mieux la route que d’autres, qui apparaissent un peu plus déjantées.  Mais si ça se trouve, la Vérité est encore plus incroyable que la plus délirante de nos hypothèses.

Il faut aussi se méfier des mots et bien définir leur sens, sinon, c’est la porte ouverte à pas mal d’incompréhensions.  Par exemple, dans ta phrase, qui est ce « nous » ? Si cela fait référence au mental, on peut d’ores et déjà répondre par non !  Le mental  ne peut rien créer, il n’en a pas le pouvoir. Par contre si par « nous » nous nous référons au Soi qui habite chacun de nous, alors là, on peut répondre par l’affirmative.

L’univers dans lequel nous croyons être inséré n’est pas en réalité à l’extérieur de nous, mais à …….. l’intérieur. Il se trouve en totalité à l’intérieur de notre conscience, partant de la prémisse que nos conscience individuelle ne sont que le reflet de la Conscience Universelle qui  est ........l’Absolu et par conséquent rien ne peut lui être extérieur.

Mais le mental, bien qu’il ne puisse pas de lui-même créer, va fractionner notre personnalité et établir une séparation entre lui et la transcendance. Il va intercaler un « filtre » entre la réalité et lui et ce filtre ne laissera passer que les énergies compatibles entre eux.  

Alors, bien sûr, le monde va être ce que nous allons en faire, au travers de nos actes et de nos pensées (qui sont la même chose), qui vont conditionner le monde dans lequel nous allons évoluer. Si nous voulons que le monde change, rien ne sert de fustiger  les autres et les choses, et attendre que le changement vienne de l’ « extérieur », il  faut au contraire avoir un comportement juste et pur et une pensée juste et pure envers le monde et les choses pour que le monde que nous créons soit pur et juste.  

Si nous voulons savoir qui nous sommes, il suffit de regarder le monde et la réponse nous est apportée. Partant de là, nous savons ce qu’il nous reste à faire pour élargir notre conscience et nous épurer de toutes souillures. Nous avons la possibilité d’être heureux, cela ne dépend que de nous, encore faut-il vouloir mouiller sa chemise. Tout nous est donné, mais rien ne nous est offert.
avatar
Invité
Invité

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Invité le Mer 17 Juil - 17:47

OK pour ls supputations, de toutes façons, c'est un principe que j'applique à tout... Wink
A part le fait que ma forme physique mourra un jour, je ne suis certaine de rien, même pas de ce que je suis (et cela ne me dérange pas).

Le "nous" dans ma question, ce sont le humains, tous.
Je comprends ce que tu veux dire, mais ma question allait plus loin.
Elle entre dans le délire, mais j'aime bien faire des théories déjantés, même si je n'y crois pas.
C'est plus "matériel" que ce que tu expliques. Cela s'applique à ces particules infiniment petites, par exemple. Ou à l'infiniment grand: est-ce qu'à partir d'un certain moment, nos théories ne prendront pas corps comme nous les avons imaginées ?
Je pense évidemment au principe d'illusion et d'interdépendance.

La nature fluctuante et incertaine de ces découvertes scientifiques fait que je me pose cette question.

Mais sans doute devrais-je y revenir quand j'aurai fini la lecture de "l'infini dans la paume de la main": il y a encore trop de choses que j'ignore.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Lun 22 Juil - 11:36

tombée en surfant , "par hasard", sur l'intéressante suite d'exposés :


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9667
Localisation : vallée du vent

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par dan 26 le Lun 22 Juil - 14:56

elaine 23 a écrit:tombée en surfant , "par hasard", sur l'intéressante suite d'exposés :
Comment pouvez vous porter crédit objectif à un cite de propagande religieuse ? Pour exemple" il n'y a qu'un esprit corrompu qui peut demander qui a crée dieu !!!!!"Sacrée réponse n'est ce pas à qui a crée dieu !!!!
amicalement
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7619
Localisation : Dijon

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par gaston21 le Lun 22 Juil - 15:16

Hitori, un sacré moral!
" Nous avons la possibilité d’être heureux, cela ne dépend que de nous, encore faut-il vouloir mouiller sa chemise. Tout nous est donné, mais rien ne nous est offert."

Si tu trouves ton épouse dans le lit du facteur ou de l'archiprêtre, comment feras-tu pour être heureux, sauf si tu es "partageux", bien sûr ! Et la mère qui voit mourir son enfant; et la mamie qui étouffe de chaleur sous ses combles ( 36 ° à cette heure ) . Elle mouille pourtant sa chemise...
Quant aux souillures ! Le goùt délicieux du péché...Le nectar du péché...L'eau me vient à la bouche, mais juste à la bouche, hélas...Sans rancune! Un grand sourire !
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Lun 22 Juil - 15:19

A Dan
Je m'attendais à la réflexion: on me la fait toujours sur Meta . Faut croire que vous ne lisez que ce qui peut conforter vos préjugés, comme si vous aviez peur de les perdre . Moi, non: je lis tout et les intervenants sont des scientifiques reconnus pour leurs travaux, pas pour leur présence aux offices .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9667
Localisation : vallée du vent

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par dan 26 le Lun 22 Juil - 15:22

elaine 23 a écrit:A Dan
Je m'attendais à la réflexion: on me la fait toujours sur Meta . Faut croire que vous ne lisez que ce qui peut conforter vos préjugés, comme si vous aviez peur de les perdre . Moi, non: je lis tout et les intervenants sont des scientifiques reconnus pour leurs travaux, pas pour leur présence aux offices .
tu sembles oublier que certains scientifiques sont croyants et que cela déforme souvent leur jugement , et certains dans la liste sont connus pour leur engagement religieux .
certains comme Einstein on eu des propos totalement différents , niant fortement le dieu du théisme . Je confirme c'est un cite de propagande !!! Désolé
Pasteur, et Newton sont reconnus comme savants catholiques désolé
amicalement


Dernière édition par dan 26 le Lun 22 Juil - 15:39, édité 1 fois
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Lun 22 Juil - 15:24

D'autres sont incroyants et cela déforme autant leur jugement . Un argument est à examiner, pas à ne retenir que si l'auteur est ceci ou cela .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Invité le Lun 22 Juil - 15:33

dan 26 a écrit:Comment pouvez vous porter crédit  objectif à un cite de propagande religieuse ?
1. au nom d'un droit qui s'appelle "la liberté de pensée et de religion".  On a même le droit de croire en dieu. Eh oui...
2. ce n'est pas parce qu'on consulte un site qu'on est d'accord avec son objectif ni même ce qu'il publie.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Lun 22 Juil - 15:40

J'en suis à la suite de Fibonacci, que j'avais oubliée . Frappant comme la nature utilise les mathématiques pour créer l'harmonie . Et c'est mathématique, pas subjectif .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9667
Localisation : vallée du vent

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par dan 26 le Lun 22 Juil - 15:44

elaine 23 a écrit:D'autres sont incroyants et cela déforme autant leur jugement . Un argument est à examiner, pas à ne retenir que si l'auteur est ceci ou cela .
cite moi un seul qui se dit athée ?
En fonction de l'engagement de la personne un argument devient partisan , et cela est d'autant plus surprenant de la part de scientifiques
amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Invité le Lun 22 Juil - 15:49

elaine 23 a écrit:J'en suis à la suite de Fibonacci, que j'avais oubliée . Frappant comme la nature utilise les mathématiques pour créer l'harmonie . Et c'est mathématique, pas subjectif .
oui, c'est passionnant, je vais aussi regarder cela.

Contrairement à ce que croit ce pauvre Dan qui voit des intégristes partout, cela ne modifie pas mes convictions... Wink
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Hitori le Lun 22 Juil - 18:38

Gaston a écrit :
Hitori, un sacré moral!
" Nous avons la possibilité d’être heureux, cela ne dépend que de nous, encore faut-il vouloir mouiller sa chemise. Tout nous est donné, mais rien ne nous est offert."

Si tu trouves ton épouse dans le lit du facteur ou de l'archiprêtre, comment feras-tu pour être heureux, sauf si tu es "partageux", bien sûr ! Et la mère qui voit mourir son enfant; et la mamie qui étouffe de chaleur sous ses combles ( 36 ° à cette heure ) . Elle mouille pourtant sa chemise...
Quant aux souillures ! Le goùt délicieux du péché...Le nectar du péché...L'eau me vient à la bouche, mais juste à la bouche, hélas...Sans rancune! Un grand sourire !

Sacré Gaston ……ou l’art de transformer les écrits des autres en sortant une phrase de son contexte.Shocked 

Je parlais de la compréhension de notre véritable nature, à savoir que nous sommes les créateurs de notre monde et  dans cette optique, si le monde est ce qu’il est, c’est bien évidemment nous les seuls responsables.  Donc, si nous voulons que ce monde là change et bien…..c’est à nous de le faire changer…….et d’être heureux.

Et puis… quand bien même, considérons que nous ne soyons pas créateur de notre monde et qu’il dépende de causes extérieures à nous…… et alors ?….ça change quoi ? …. nous allons nous lamenter parce qu’il nous arrive ceci ou cela de désagréable ? …nous allons pleurer sur notre sort, en invoquant la malchance, les autres, le ciel ou que sais-je  encore ? Ou bien, nous allons nous retrousser les manches et faire front à l’adversité en lui disant qu’elle n’aura pas raison de nous?

Faire que nous trouvions dans l’adversité les raisons de voir malgré tout  que le bonheur peut toujours nous accompagner.

C’est ça la grandeur de l’être humain, tomber dix fois et se relever onze, pousser le rocher sachant qu’il va dévaler la pente,  ceci ad infinitum et …..se trouver heureux. Voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Voir le beau malgré la laideur qui nous entoure. Aimer dans un milieu hostile. Vieillir sans se lamenter sur sa jeunesse enfuie, mais remercier pour tout ce que nous a donné la Vie.

Si nous comprenons que le bonheur ne dépend que de notre état d’esprit et n’est pas la recherche effrénée des satisfactions  de l’ego, il est à notre portée. Hier au soir, j’étais allongé, seul dans la nuit, le regard dirigé vers la voûte étoilée, complètement détendu et je suis resté là un long moment en savourant le silence et la paix qui m’entouraient et j’étais….heureux…. totalement heureux, sans pensées parasites ni cogitations du mental……heureux d’être tout simplement…..vivant.  Et pourtant des désagréments j’en ai comme tout le monde et parfois c’est lourd à gérer, mais bon, je relativise et je fais la part des choses en passant un bon coup de balai dans mon espace intérieur.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7619
Localisation : Dijon

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par gaston21 le Mar 23 Juil - 11:26

Hitori, j'admire ta philosophie et je l'écris en toute sincérité ! Mais j'aime bien blaguer et faire des croche-pieds, mais sans méchanceté ! Tu as de la chance de pouvoir contempler un ciel noir et étoilé! Il y a quatre ou cinq ans, dans les Cévennes, j'ai été submergé par l'émotion quand j'ai vu au-dessus de moi le ciel de mon enfance, tout noir et fourmillant d'étoiles! La nuit de Dijon est une nuit bleue (mais pas dans le sens corse!)...Quand au verre à moitié plein, il faut vite le vider pour qu'on vous le remplisse; la méditation devant un verre à moitié plein, rien de tel pour broyer du noir...le contraire de l'Eveil ! Sourire!
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mer 24 Juil - 7:37

Moi, je trouve ça stimulant : il en reste à remplir! Le verre plein, on peut juste le vider, rien y ajouter ...
La magie du féminin est d'être "creux", ouvert, à "remplir" et il ne faut pas craindre le symbolisme trivial qui n'est que le reflet des Grandes Formes du Réel . Le monde est machiste, "plein" de lui-même et de ses débordements : "arrêtez: ça déborde!", disait une vieille pub pour limiter les déchets .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Invité le Mer 24 Juil - 9:47

Merci aux admins d'avoir nettoyé le fil ! Bisou 

elaine 23 a écrit:tombée en surfant , "par hasard", sur l'intéressante suite d'exposés :
J'ai commencé à visionner.  Le début, style "prêche tapageur" américain, est rebutant... mais je n'y trouve rien à redire !  
C'est juste.  J'aborde les exposés des scientifiques.  Je suis évidemment sur la défensive puisqu'en effet, la compilation annonce clairement la couleur, mais au moins a-t-elle l'honnêteté de le faire !

D'emblée, je sais qu'à chaque fois qu'ils évoqueront un "ordre merveilleux", comme le nombre d'or, j'entendrai "des lois matérielles constituants notre univers", ce qui prouve un "plan", mais pas encore un Dieu dans le sens religieux.

Je soupçonne déjà qu'ils n'hésiteront pas à faire cette récupération: c'est intéressant à observer, surtout s'ils le font plus intelligemment que ce qu'on entend d'habitude (style "les miracles scientifique du Coran").
C'est d'ailleurs une forme de sophisme : les 6 et 9 de cette description que je trouve si instructive: http://pages.infinit.net/plotin11/sophismes.htm

Elaine, je suppose que tu as fini de le visioner: est-ce que scientifiquement, il reste intéressant jusqu'au bout ?  Ou il dérive trop ?


---------------

Après 14 minutes
Que des banalités jusque maintenant, mais qui sont inattaquables, selon ma logique.  
Les matérialistes seront obligés de la balayer pour être cohérents, mais pourtant, ce qu'ils disent et logique. "Tout" ne peut pas venir de rien. D'ailleurs la première loi de la thermodynamique, admise par les matérialistes, le dit clairement "rien ne se crée, tout se transforme".
Mais bon, commencer avec de l'inattaquable, n'est qu'une façon de séduire le public.

Alors je décroche pour aller à la conclusion: bourrage de crâne musulman "Mohammed ne peut pas avoir écrit le Coran, donc c'est Dieu qui l'a fait"... bof... pas envie de me taper deux heures de discours + du temps pour vérifier à partir de quand les infos ont été déformées pour arriver à leur conclusion.

Par contre ils donnent là la liste des documents de bases, interviews ou vidéo, et là, ça vaut sans doute la peine d'aller à la pêche.

En effet, je crains qu'en faisant un montage habile de courts extraits, le message soit perverti.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mer 24 Juil - 10:38

C'est possible : j'en suis restée à la formule de Fibonacci, qui est exacte et, jusque là, je pouvais adhérer à tout. Mais évidemment, on va tomber sur l'apologie coranique comme dans les sites "pro-vie", on tombe sur du bla-bla religieux . Mais les textes signés de physiciens ne sont pas apologétiques, bien qu'ouvertement spiritualistes .
J'avais précisé que je cherchais des savants croyants, il est donc normal que le site ne présente que ceux-là .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Invité le Mer 24 Juil - 10:42

est-ce que tu pourrais en donner une petite liste ?  J'aimerais aller les écouter, mais directement, pas via l'interprétation/transformation, comme on le fait pour Einstein, que chaque "camp" tire à soi en manipulant ses déclarations.

J'ai trouvé cette liste de Nobels "croyants", mais j'en retirerait d'office tous ceux qui ont vécu dans un contexte où il n'était pas possible de se déclarer athée ou agnostique...

http://www.adherents.com/people/100_Nobel.html

Faut voir aussi qui a fait cette liste, et si la "croyance" est réellement profonde...  Il peut y avoir de la confiture de cerise dans un pot étiqueté gelée de coing"...
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mer 24 Juil - 10:56

Tu as raison: la suite ne vaut pas la peine d'être écoutée, tournant au prêche inévitable et partisan .Mais en écoutant jusqu'à Fibonacci, tu as une succession d'exposés intéressants .
Un article qui recentre le sujet , ici:


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7619
Localisation : Dijon

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par gaston21 le Mer 24 Juil - 15:21

Il faudrait déjà connaître pour chacun leur propre conception de Dieu; et comme Dieu est concevable mais indéchiffrable et in-dicible", il est difficile d' émettre une opinion précise sur leur croyance respective . Je pense simplement que nos connaissances actuelles  en maths, en physique de l'infiniment petit, en Relativité, en astrophysique, en connaissance du psychisme animal ( la conscience ) incitent chaque homme à abandonner la notion du hasard dans la Création et l'Evolution. Il y avait jadis obligatoirement une Création avec une date de début obligatoire et une matière bien "matérielle", qui ne pouvait disparaître. Le grand Albert a cassé le moule...Et on ne peut plus de nos jours concevoir un monde sorti du hasard . Les maths qui sous-tendent tout l'édifice impliquent derrière tout ça une Intelligence à l'œuvre. Mais n'en faisons pas le terrible et
grotesque  personnage qu'en ont fait les religions.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Jeu 25 Juil - 7:46

L'énoncé du Schmilblik ne découvre rien de sa nature, hélas! Mais la nature intelligente et complexe est déjà plus vraisemblable que la mécanique /univers admise jusqu'il y a peu .
En dernier ressort , la matière serait juste une résistance issue du mouvement dans le champ de Higgs . L'existence, une trajectoire dans le milieu compact, champ seulement plus dense qu'ailleurs, dans le néant vibratoire . Une vague dans l'ocean, quoi ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par hokmah le Ven 4 Oct - 22:19

Et si l'homme était devenu "l'étalon quantique" de la mesure de l'univers ?





_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12948

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par loli83 le Sam 5 Oct - 0:26

merci Hokmah pour cette vidéo , j'ai bien aimé

sauf une petite phrase , qui pour moi correspond à une mode , un genre de pensée unique du moment où il est de bon ton quand on parle de Dieu d'une part  d'employer divers noms ( pourquoi pas , mais bon ça complique inutilement ) mais surtout d'autre part à chaque fois bien préciser que surtout on ne parle pas d'un Dieu à barbe blanche  

ah , cette fameuse barbe imaginée par les peintres , les sculpteurs , les poètes , on peut dire qu'elle aura fait parler d'elle !

alors que ce ne sont que des images qui ont essayé de rendre la notion de "l'ancien des jours" dont il est question dans la bible en parlant d'une vision de Dieu par les prophètes

la réalité de Dieu est bien sûr au delà d'une description anthropomorphique , mais une image étant une image , pourquoi faire une fixation dessus si ce n'est la crainte de ne pas être considéré par les confrères et le public intéressé par les nouvelles découvertes  

je déteste la crainte des hommes ...

il est tard , je divague peut être un peu Very Happy
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par hokmah le Sam 5 Oct - 6:09

Cette histoire récurrente anthropomorphique du Dieu Barbu" est ridicule mais il ne faut pas oublier que les symboles (svastika, croix, bouddha rieur etc..., ainsi que certaines musiques...) ont un impact direct et étrange sur "l'esprit humain" tel des signaux pavloviens engendrant des réactions automatiques, des "transes mystiques" des foules....etc... Le charisme de certains tribuns galvanisant les foules repose sur ces méandres psychologiques des masses.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par geveil le Sam 5 Oct - 9:14

Salut Hitori,
Dans ma manifestation Hitori, la prose est claire, roborotive, tonique, plaisante, enthousiasmante ( Ça, c'est pour faire passer la pilule et apprivoiser l'ego )Voici maintenant la pilule amère:  Je pense que cette prose gagnerait à plus de rigueur, ainsi
Hitori a écrit:Leela a écrit:
En partant de l'interdépendance et de la "pensée créatrice", ne sommes nous pas en train de créer notre univers, à mesure qu'on repousse les limites perceptibles par nos sens ?
Il faut aussi se méfier des mots et bien définir leur sens, sinon, c’est la porte ouverte à pas mal d’incompréhensions.
 C'est aussi la pensée que le Soi a fait apparaître dans la manifestation nommée ici Geveil.
Par exemple, dans ta phrase, qui est ce « nous » ? Si cela fait référence au mental, on peut d’ores et déjà répondre par non !  Le mental  ne peut rien créer, il n’en a pas le pouvoir. Par contre si par « nous » nous nous référons au Soi qui habite chacun de nous, alors là, on peut répondre par l’affirmative.
Trois fois le pronom "nous", qui sont les deux derniers?  Le soi, et donc le soi se réfère à lui-même ?  Dans geveil, le Soi croit que cette affirmation aurait gagné en clarté s'il avait écrit par l'intermédiaire de sa manifestation Hitori " Si "nous" désigne le Soi, c'est-à-dire Moi-même.....", sauf bien sûr si ces nous sont des mentals.

L’univers dans lequel nous croyons être inséré n’est pas en réalité à l’extérieur de nous, mais à …….. l’intérieur.
Oui et non, il est bien à l'intérieur du Soi, mais à l'extérieur de l'ego.
Il se trouve en totalité à l’intérieur de notre conscience,
A qui le pronom possessif " notre" fait-il référence ?
S'il fait référence au Soi, alors il est utilisé comme par Louis XIV, s'il fait référence aux divers ego, alors la proposition est fausse.

partant de la prémisse que nos conscience individuelle ne sont que le reflet de la Conscience Universelle qui  est ........l’Absolu et par conséquent rien ne peut lui être extérieur.
Même remarque, peut-être eut-il été préférable d'écrire " partant de la prémisse que les consciences ...."
Mais le mental, bien qu’il ne puisse pas de lui-même créer, va fractionner notre personnalité et établir une séparation entre lui et la transcendance.
Qu'est-ce que le mental, le diable de la Bible ?
Il va intercaler un « filtre » entre la réalité et lui et ce filtre ne laissera passer que les énergies compatibles entre eux.  
Ça paraît intéressant mais dans geveil, le Soi ne comprend pas très bien. Son reflet Hitori pourrait-il reformuler ?

Alors, bien sûr, le monde va être ce que nous allons en faire, au travers de nos actes et de nos pensées (qui sont la même chose), qui vont conditionner le monde dans lequel nous allons évoluer.
Qui est "nous", le Soi ou les ego qui se prennent pour Moi?  D'ailleurs, quelle différence y-t-il entre " l'ego" et le "mental" ? Si le mental est une entité divisante, l'ego est-il une partie du Soi?
Si nous voulons que le monde change, rien ne sert de fustiger  les autres et les choses, et attendre que le changement vienne de l’ « extérieur », il  faut au contraire avoir un comportement juste et pur et une pensée juste et pure envers le monde et les choses pour que le monde que nous créons soit pur et juste.
 Même question, qui est nous ?

Si nous voulons savoir qui nous sommes, il suffit de regarder le monde et la réponse nous est apportée. Partant de là, nous savons ce qu’il nous reste à faire pour élargir notre conscience et nous épurer de toutes souillures. Nous avons la possibilité d’être heureux, cela ne dépend que de nous, encore faut-il vouloir mouiller sa chemise. Tout nous est donné, mais rien ne nous est offert.
Dans geveil, cela paraît vrai, si les ego sont malheureux c'est parce qu'ils ne Me sont pas reliés. Mais si tous les ego M'étaient instantanément reliés, il n'y aurait plus d'histoire, plus d'existence et ce serait le néant.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Hitori le Lun 7 Oct - 17:15

Bonsoir geveil !

Merci pour ton appréciation de ton autre manifestation. Very Happy  Comme je n’aime pas saucissonner les posts, car j’estime que cela nuit à la qualité de l’échange, en risquant de focaliser sur un élément secondaire au détriment de sens général du message, je vais te répondre globalement.

Ma pensée…..mais qui pense au fait ? le petit Moi ? le grand Moi ? le Ça ? le Je ? le Nous ? le Vous ? ou bien autre chose ? confused  Nous collons des étiquettes sur des concepts tout droit sortis de notre intellect, qui aime bien cataloguer, sérier, dénommer. S’il est utile, pour une bonne compréhension, de bien définir les mots servant aux échanges, il est  tout autant nuisible de vouloir nommer l’innommable. La seule chose dont nous soyons sûr (et encore, mais bon….c’est autre sujet), c’est que ça pense ! Et que la  pensée se pense. Quand à savoir QUI pense…..ben, bien malin qui peut le dire ! Ah oui, Dan te dirait que c’est le cerveau !bounce 

Donc je disais, que ma pensée….. pense qu’il existe quelque chose de l’ineffable qui réside en nous, quelque chose qui est au-delà de l’intellect, quelque chose qui est notre véritable identité, alors que nous nous prenons pour notre intellect. Je pense qu’il n’existe qu’une Conscience qui est ce « quelque chose d’ineffable » en chacun de nous. Mais, est ce la vérité, ou bien un tour que me joue mon intellect ? Difficile de le savoir ! Peut-être suis-je le jouet de mon mental, qui se rassure en me disant que Dieu et lui ne font qu’un, ou peut être pas et qu’effectivement je suis, nous sommes, cette Conscience Une et Eternelle et qu’en définitive je suis, que chacun de nous, est SEUL……. solipsisme quand tu nous tiens.  Va savoir…..

Voilà mon ami, tu l’auras compris, je n’ai aucune certitude, seulement une forte « intuition », acquise au fil de nombreuses années de cheminement sur la Voie, intuition venant du plus profond de mes tripes et qui me ferait croire que c’est là l’expression de la vérité. Mais, on ne peut pas exclure que ce soit un mirage projeté par mon mental…… qui se prendrait pour Dieu.

Quoi qu’il en soit, je continue de cheminer avec mes deux fidèles compagnons, j’ai nommé la foi et le doute. Les années passent et la flamme perdure et même si je sais que l’Arcane suprême me sera à jamais inaccessible, l’enthousiasme (dans son sens étymologique) est toujours là.

Bien à toi.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par geveil le Lun 7 Oct - 18:22

Hitori a écrit:
Ma pensée…..mais qui pense au fait ? le petit Moi ? le grand Moi ? le Ça ? le Je ? le Nous ? le Vous ? ou bien autre chose ? confused  Nous collons des étiquettes sur des concepts tout droit sortis de notre intellect, qui aime bien cataloguer, sérier, dénommer. S’il est utile, pour une bonne compréhension, de bien définir les mots servant aux échanges, il est  tout autant nuisible de vouloir nommer l’innommable. La seule chose dont nous soyons sûr (et encore, mais bon….c’est autre sujet), c’est que ça pense ! Et que la  pensée se pense. Quand à savoir QUI pense…..ben, bien malin qui peut le dire ! Ah oui, Dan te dirait que c’est le cerveau !bounce 
Tu sais, je n'argumente pas histoire de prouver quoi que ce soit, mais pour la beauté de la chose, or, pendant mes études j'ai acquis en mathématiques, le goût de la rigueur et de la précision, donc, démarche purement esthétique.
Alors disons que dans ce qui précède, ce qui pense est peut-être inatteignable, mais rien ne m'interdit, et je ne crois pas que ce soit nuisible, de mettre un nom, ou plutôt un mot sur ce que j'imagine, de même que la perfection n'est pas de ce monde, mais le concept de perfection existe.
Spoiler:
Aïe, aïe, aïe, voilà que JE parle comme si J'étais gereve Evil or Very Mad 
Donc je disais, que ma pensée…..
Mais à qui appartient la pensée? Dans Hitori, elle implique en utilisant le pronom possessif " ma" un possesseur, que ce "possesseur " soit indéfinissable, soit, mais il est supposé, et sans doute parle-t-elle d'elle même.  La bonne formule aurait été de dire "Dans Hitori, ça pense qu’il existe quelque chose de l’ineffable qui y réside , quelque chose qui est au-delà de l’intellect, quelque chose qui est LA véritable identité, qui se cache derrière une de ses manifestations, l'intellect. Dans Hitori, elle pense qu’il n’existe qu’une Conscience qui est ce « quelque chose d’ineffable » et qui n'est qu'elle-même.
Mais, est ce la vérité, ou bien un tour que me joue mon intellect ?
L'intellect de qui ?

Difficile de le savoir ! Peut-être suis-je le jouet de mon mental
Le mental de qui ?

, qui se rassure en me disant que Dieu et lui ne font qu’un,
Ce n'est pas le mental, une des manifestations de l'ineffable dans Hitori, c'est Dieu lui même qui se rassure, car Il y a compris que
je suis, nous sommes, cette Conscience Une et Eternelle et qu’en définitive je suis, que chacun de nous, est SEUL……. solipsisme quand tu nous tiens.  Va savoir…..
C'est aussi la conviction apparue dans Geveil.

Mais, on ne peut pas exclure que ce soit un mirage projeté par mon mental…… qui se prendrait pour Dieu.
Le mental de qui ?


Bien à toi.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Edouard LaHonte Jr le Mar 8 Oct - 3:16

Salut à vous deux cheers , j'ose m'immiscer comme ça on est 3, parfait pour jouer au Marx Brothers !

Il y a un phénomène trompeur qui quand on l'étudie avec soin en dit long sur l'epagneul de Gaston.
Je veux parler du test du miroir. Beaucoup se leurre parce-qu'il pense que le truc magique c'est quand une entité s'identifie au reflet alors qu'une autre va le prendre pour autrui.

Mais en fait ce qui est outrageant c'est justement quand une entité comprend que c'est un reflet mais aussi que ce reflet n'est pas lui. Exprimé plus prosaiquement, le mystère est qu'on est capable d'inférer qu'il existe un monde physique distinct de celui de nos représentations et là je rejoins Sire Hitori, je pense que l'Homme n'est pas un animal comme les autres.

Je pense que l'epagneul de Gaston ne distingue pas l'objet de sa représentation, comme dans un cartoon quand il sort de l'écran, la scène qu'il vient de quitter cesse d'exister alors que je pense que l'ordinateur sur lequel j'écris en ce moment continuera d'être même quand je ne serai plus là.

Bien sûr, d'un point de vue phénoménologique, le toutou est aussi conscient que moi, il a des emotions, des impressions et un monde de représentations mais celles-ci renvoient à un monde dans lequel il est immergé.

D'aucun vont m'arguer que c'est un faux dilemme et qu'en réalité il y a un continuum et l'Homme est simplement plus sophistiqué. Le problème avec cette argument est que la conscience se prête mal à ce petit jeu, ou bien j'ai conscience de quelque chose ou non.

C'est quoi d'avoir vaguement conscience, c'est comme être bourré ? scratch 

Soit je me souviens de ce que j'ai fait le lendemain de la murge, soit je ne me souviens pas et quand on parle d'avoir vaguement conscience on veut dire que le cours des évènements remémorés est partiellement reconstitué mais il n'empêche que tel évènement est conscient ou bien il y a blanc.

Donc chers compères, le test du miroir me permet de définir un “je” qui est celui qui n'est pas son reflet dans le miroir et qui fait cette inférence. Bien sûr, c'est maigre, et moins qu'un Dieu qui lui seul peut affirmer qu'il est celui qui est, mais c'est mieux que rien, non ?

Un petit jeu super marrant pour terminer : Admettons qu'on vous greffe un troisième oeil au bout de l'index et que vous le pointiez vers vos autres yeux au milieu de la figure, qu'y verriez-vous ? What a Face 



_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par geveil le Mar 8 Oct - 8:41

Edouard LaHonte Jr a écrit:on est capable d'inférer qu'il existe un monde physique distinct de celui de nos représentations.
Dans la carcasse nommée geveil, monte la pensée que si "on" est le soi, donc moi, tout en est une représentation ( Une de mes représentations, nommée Schopenhauer, l'a très bien expliqué dans " Le monde comme volonté et comme représentation")

Le mot représentation est amusant, c'est aussi une pièce de théâtre.



je pense que l'ordinateur sur lequel j'écris en ce moment continuera d'être même quand je ne serai plus là.
Cette phrase montre que ma manifestation nommée Edouard se prend encore pour le Soi, donc pour Moi, en effet, quand la représentation Edouard ne sera plus là, JE serai toujours là.

D'aucun vont m'arguer que c'est un faux dilemme et qu'en réalité il y a un continuum et l'Homme est simplement plus sophistiqué. Le problème avec cette argument est que la conscience se prête mal à ce petit jeu, ou bien j'ai conscience de quelque chose ou non.
Ma pensée dans geveil rejoint celle-là.

C'est quoi d'avoir vaguement conscience, c'est comme être bourré ? scratch 

Soit je me souviens de ce que j'ai fait le lendemain de la murge, soit je ne me souviens pas et quand on parle d'avoir vaguement conscience on veut dire que le cours des évènements remémorés est partiellement reconstitué mais il n'empêche que tel évènement est conscient ou bien il y a blanc.

Donc chers compères, le test du miroir me permet de définir un “je” qui est celui qui n'est pas son reflet dans le miroir et qui fait cette inférence. Bien sûr, c'est maigre, et moins qu'un Dieu qui lui seul peut affirmer qu'il est celui qui est, mais c'est mieux que rien, non ?
Tout à fait, mais s'il y a un "je" qui comprend que l'image ( Geveil ou Edouard ) n'est pas le sujet, il faut dorénavant supprimer le pronom personnel "je" de la conversation ou lorsqu'il est utilisé, il doit être accompagné de la conscience de ce que l'image est aussi une représentation de "je" ( "Ô, insensé qui croit que je ne suis pas toi" a dit la géniale représentation Victor Hugo ).

Un petit jeu super marrant pour terminer : Admettons qu'on vous greffe un troisième oeil au bout de l'index et que vous le pointiez vers vos autres yeux au milieu de la figure, qu'y verriez-vous ? What a Face 
C'est une des plus amusantes expériences de pensée que J'ai pu voir par l'intermédiaire de ma représentation geveil. Dans geveil, JE dis souvent que l'Être ne peut se connaître lui-même pas plus qu'un œil ne peut se voir, mais si le nerf optique de l'œil du doigt aboutissait dans la même zone cervicale, que se passerait-il ? Il y aurait deux images superposées. On trouve là le problème de la transmission de pensée. Si chacune de mes représentations pouvait accéder instantanément aux pensées d'une autre, ça ferait une sacrée cacophonie, d'où la nécessité de la séparation à laquelle je me suis résolu quand je n'étais qu'UN.



_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mar 8 Oct - 8:53

Mais, au- delà ou en-deçà, de l'image, "je " sait qu'il est "je", et pas Dieu, puisqu'il fait la différence . La cinquième vache qui rit sur la boite de fromage, est une image, mais "je" ne peut avoir une "image" de lui-même, juste un ressenti, qui résiste à l'épreuve du temps, et se reconnait sujet par rapport à des objets ( y compris les représentations de lui-même, renvoyées par autrui) . ça démarre vers trois ans et ne s'éteint qu'avec l'Alzheimer, si on admet que "je" y est encore là ...ça, c'est le grand mystère: si JE s'est mis à se différencier en je, pourquoi l'effacerait-il ? Sheldrake parle de "l'habitude" que prennent les formes . Je a creusé un sillon dans la séparation : repassez une feuille pliée, la marque du pli reste .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12948

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par loli83 le Mar 8 Oct - 9:28

moi qui aime les choses simples , j'avoue que j'ai du mal à vous suivre

et comme j'ai toujours eu depuis toujours aucun doute sur le fait de bien me connaître , vu que je dis toujours que je fonctionne comme un ordinateur ( un ordinateur un peu ringard et pas très performant Very Happy , mais avec  un principe de logique tout de même )

donc, les histoires de reflet , de moi , de soi , de Je et du reste (mental , intellect , ego , que sais je encore ...) j'avoue que ça me laisse "baba" Very Happy 

je ne critique pas , j'admire même que vous réussissiez à vous y retrouver dans vos raisonnements , j'ai l'impression aussi que c'est en partie un jeu pour vous

quand à moi je préfère les jeux plus physiques , les mots croisés ou le sudoku

désolé de vous décevoir sans doute Smile 
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mar 8 Oct - 9:57

Moi, c'est l'économique, toi, le philosophique : chacun ses goûts ...et ses dé-goûts. Mais on est censés chercher le Graal...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12948

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par loli83 le Mar 8 Oct - 10:04

oui , chercher le Graal ...je le vois dans le sens de s'élever , de tendre vers le beau , le vrai ( Dieu pour moi , comme d'hab Very Happy )
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par geveil le Mar 8 Oct - 10:16

elaine 23 a écrit:si JE s'est mis à se différencier en je, pourquoi l'effacerait-il ?
C'est une question qui plaît à "j" dans geveil. Mais n'est-il pas question, à longueurs de messages que le but de l'univers est de retourner vers l'UN ou Dieu pour d'autres?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3472
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par geveil le Mar 8 Oct - 10:20

lola83 a écrit:moi qui aime les choses simples , j'avoue que j'ai du mal à vous suivre  
C'est très simple Lola, tout le problème est de distinguer entre le sujet ( Ce qui sent, s'émeut, pense ) et l'objet, ce qui provoque les sensations, les émotions, les pensées. Dans notre société individualiste, beaucoup de gens voient l'autre comme un objet et ils s'en servent pour la satisfaction de leurs désirs, ne pas voir le sujet en l'autre, est d'une certaine façon être coupé de Dieu.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7619
Localisation : Dijon

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par gaston21 le Mar 8 Oct - 10:52

lola, nous sommes au moins deux à penser que tout ça ressemble un peu aux élucubrations d'Antoine...Comme l'a écrit Rabelais, "on n'est jamais assis que sur son cul!" ! Alors, essayons de rester assis! Pour ma part, je crois qu'il y a une Grande Conscience, que nous en faisons même parie fondamentalement, et que mon épagneul aussi en fait partie. Et j'attends toujours qu'on me démontre scientifiquement qu'entre lui et moi existe une différence fondamentale de nature. Il a un corps, un esprit, des sentiments; il réfléchit, a des stratégies, prévoit mes mouvements, sait se faire comprendre par le geste et les yeux etc...Parler d'instinct est complètement faux. Par contre, entre lui et son maître, bien sûr qu'il y a quelques différences ! Il ne sait pas sa table de multiplication, comme les gosses d'aujourd'hui!
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mar 8 Oct - 11:06

Une chanson semi-réaliste de ma jeunesse, terminait le refrain par :
"Et si tu pars pour revenir, pourquoi partir ?" Pourquoi Dieu se donnerait-il la peine de faire les feuilles uniques - bien qu'à partir d'un même plan de construction-? Pas un oiseau, pas un poisson, pas un chien ou un homme identique à un autre ?
Vous n'envisagez que le quantitatif alors que c'est le qualitatif qui témoigne de l'avancement de l'évolution en marche .
S'il y a retour vers l'UN, c'est le point omega de Teilhard .
A quoi bon tricoter, hein : toutes les pelotes de laine se ressemblent et se retrouvent dans le pull achevé . Mais le pull est "autre chose" que des pelotes de laine en quntité égale .
Dieu a bien le droit de se tricoter un univers...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12948

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par loli83 le Mar 8 Oct - 12:05

Elaine a écrit:Vous n'envisagez que le quantitatif alors que c'est le qualitatif qui témoigne de l'avancement de l'évolution en marche .
c'est qui le Vous ? moi je suis d'accord avec toi Elaine

je suis d'accord aussi avec Gaston et même avec Geveil sur son dernier message que je comprends ce coup là
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par hokmah le Mar 8 Oct - 12:14

Une nouvelle sainte trinité et son "mystère"...Geveil/Hitori/ELH !

J'aime beaucoup ce troisième œil... encore un coup des Illuminati... Fuite 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12948

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par loli83 le Mar 8 Oct - 12:19

j'imagine Hitori en Dieu le père , ELH en fils très spécial et Geveil en saint-esprit Laughing Laughing Laughing  

les illuminati seraient parmi nous ? Suspect
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mar 8 Oct - 16:10

Moi je les trouve bien machistes . Le Saint Esprit est évidemment féminin et vaut les deux autres, au point d'être le seul universel ...Basketball 


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par hokmah le Mar 8 Oct - 17:36

elaine 23 a écrit:Moi je les trouve bien machistes . Le Saint Esprit est évidemment féminin et vaut les deux autres, au point d'être le seul universel ...Basketball 
Peut-on reprocher a un arbre d'être sylvestre ?: LOL 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Tibouc le Mar 8 Oct - 19:53

Edouard Lahonte Jr a écrit:Je pense que l'epagneul de Gaston ne distingue pas l'objet de sa représentation, comme dans un cartoon quand il sort de l'écran, la scène qu'il vient de quitter cesse d'exister alors que je pense que l'ordinateur sur lequel j'écris en ce moment continuera d'être même quand je ne serai plus là.
Il existe pourtant des animaux (comme les éléphants) qui manifestent de la tristesse quand on leur retire un membre de leur communauté, non ?
Ils sont donc capables de constater une absence.


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12948

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par loli83 le Mar 8 Oct - 20:35

et je vous ai parlé de ma minette quand je place ses petits , elle les appelle et les cherche durant plusieurs jours

je la fais opérer le 17 , elle n'aura plus cette tristesse
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Edouard LaHonte Jr le Mer 9 Oct - 2:12

Le Roi a écrit:Il existe pourtant des animaux (comme les éléphants) qui manifestent de la tristesse quand on leur retire un membre de leur communauté, non ?
J'ai entendu dire ça, en effet. Mais on peut déjà mettre de côté la question de la tristesse, je pense qu'on est tous d'accord pour affirmer qu'un éléphant a des emotions.

Son altesse a écrit:Ils sont donc capables de constater une absence.
Admettons le cas d'un éléphant qui remue avec sa trompe les ossements d'un proche disparu et montre de la tristesse.

Un signe est quelque chose qui tient lieu pour quelqu'un de quelque chose d'autre. Dans ce cas les ossements pour Dumbo renvoient au disparu, pas de lézard.
Mais justement, si l'éléphant pensait que ces os ne sont pas son pôte disparu, il ne les remuerait pas. L'éléphant ne constate pas une absence d'un pôte mais un changement d'état du pôte, la veille il était tout pimpant et frétillait de la trompe et maintenant il est tout mité et il ne bouge plus.

Je suis entièrement d'accord avec toi, l'éléphant a des émotions et il a aussi un monde de représentations qui lui est propre, son umwelt, et certaines sont très sophistiquées. Mais l'Homme est pour le moins bizarre, il ne voit pas dans dans les os un changement d'état, il se dit que son pôte n'existe plus et que peut-être il doit être ailleurs.

Alors je pense que parler de signe est peut-être abusif parce-que dans l'esprit de Dumbo, les os ne renvoient pas à son pôte mais les os sont son pôte et il s'attriste de son état. Quand les éléphants fabriqueront des mausolées, et diront des oraisons funèbres en Latin, je reviserai mon jugement.



_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
Invité
Invité

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Invité le Mer 9 Oct - 6:45

je partage l'avis du manant ELH.
Je rattache cette tristesse des animaux à leur instinct de survie de l'espèce. La notre aussi, d'ailleurs. L'instinct veut qu'une mère protège et nourrisse ses petits. Donc si elle ne les voit plus, elle panique.
La tristesse, c'est plus que cela, et les animaux le ressentent aussi, mais je pense que la notre est plus profonde, parce qu'on se faisait une image de la personne, partiellement fausse d'ailleurs, mais qui augmentait notre attachement.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par elaine 23 le Mer 9 Oct - 7:15

Va savoir ...Pour l'éléphant, on ne fait que supposer. Mais les animaux éprouvent l'absence des êtres et des lieux auxquels ils sont attachés . Les exemples abondent , de chats revenant chez eux, après avoir fait des centaines de kilomètres en train ou en voiture .Et de chiens chercha.nt obstinément le chat de la maison disparu . Il y a donc sentiment et souvenir chez les bêtes, même s'il n'y a pas le sens du temps, par contre . Parti une heure ou trois jours, c'est aussi long pour le chien qui attend son maitre .

Mais c'est la perte qui marque hommes et bêtes, pas l'empathie . L'absent manque , mais ne demande plus compassion . Ce qui fait qu'on est triste pour soi, parceque l'absent manque et on ne pleure que sur soi .

Si vous ne l'avez lu, je conseille Konrad Lorenz . Notamment , le petit livre sur l'agression, mais je les ai tous lus avec passion, plus jeune .

L'animal est capable d'amour , mais il ne fait pas tout le cirque que nous nous faisons sur la vie et la mort, et qui est propre à notre espèce . Il faut distinguer la fonction intellectuelle discursive et les sentiments . Notre socle animal est partagé , mais pas l'intellect abstrait , qui nous fait "autre", pas plus .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)

Contenu sponsorisé

Re: Dieu derrière la porte du physicien

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 13:54