LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

L'euthanasie pour souffrance psychique

Partagez
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Mer 11 Mar - 18:55

ben justement, c'est parce que le sujet a été tout le temps dévié (par toi, surtout) qu'on n'est pas arrivé à en discuter.

C'est le résultat du "trollage" (déviation systématique).

Un peu de respect pour le sujet, s'il te plaît.  Pour moi il n'est pas épuisé du tout, loin de là, tandis que celui pour l'euthanasie médicale l'est depuis longtemps.

Merci donc d'ouvrir un autre fil si tu veux parler d'autre chose, ce n'est quand même pas difficile, Gaston.
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Mer 11 Mar - 19:25

J'ai mis un message sur la question du suicide assisté ; je me demande s'il a été vu.
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Mer 11 Mar - 21:38

oui, je l'ai vu, Jipi

Pour moi, tu peux développer Wink
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Mer 11 Mar - 22:18

En premier lieu, c'est la solitude dans laquelle ceux et celles qui se décident à se suicider sont contraints d'accomplir ce geste. Dans un cas précis que j'ai connu de près, on n'a jamais bien pu savoir ce qui se passant dans sa tête ; apparemment pas de souffrances psychiques intolérables, dépression ? on ne peut même pas dire ça ; elle se suicidait en fait à petit feu en ne se nourrissant plus ; son geste accompli, la secousse, bien sûr, pour ses proches (elle avait 46 ans) mais c'était, en fait un soulagement, pour elle comme pour son entourage ; si elle nous avait demandé, nous aurions, bien sûr, refusé accepter sa décision d'en finir et nous aurions tout fait pour la retenir. Mais je me dis toujours que s'il avait existé un lieu où elle aurait pu être accompagnée dans son départ, nous aurions eu la même peine mais au moins elle ne serait partie seule. Et c'est la même chose pour les autres cas de suicide que j'ai connus. Alors il n'est plus question de tenter de mesurer la souffrance des personnes en question, c'est de respecter leur décision et de leur offrir si ces personnes le désirent un lieu où elles seraient accompagnées dans leur départ par des personnes compétentes et n'ayant pas d'attaches affectives directes.

On en vient à la question de la liberté de pouvoir choisir le moment de son départ, que cette décision de partir soit ou non motivée par une souffrance particulière.

Question : la personne en question a-t-elle le droit de priver son entourage, et la société en général des services, matériels ou moraux qu'elle pourrait encore rendre ? Qui est habilité à en juger ?

Voici quelques éléments de réflexion ; j'attends les réactions pour poursuivre cette réflexion.

Bonne nuit.

La mort n'est pas forcément quelque chose de triste.
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Mer 11 Mar - 22:30

je partage tout à fait cette approche.

Bien sûr il y a les cas de suicide des personnes âgées qui sont déprimées, et on peut les comprendre. Là comme dit Elaine, il faudrait plus d'amour autour d'elles, c'est une meilleure solution que le suicide, mais la société est mal organisée pour cela, et ... l'amour ne se commande pas !

Choisir le moment où l'on part, c'est aussi un rêve que je caresse... Suprême liberté. Pouvoir choisir chaque jour de vivre, ou de partir simplement parce qu'on estime en toute sérénité que notre vie est finie, notre mission accomplie, ce doit être formidable ! Je suis sûre que cette possibilité me ferait prendre encore plus goût à la vie, et que je ne partirais que quand je commence à trop peser sur les autres: de cela, j'ai peur, encore plus que de la maladie ou de la souffrance.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par elaine 23 le Jeu 12 Mar - 8:33

La question de la dépendance qui fait qu'on épuise son entourage justifie qu'on veuille abréger leur fardeau . Mais on peut organiser un réseau d'aidants autour d'un grand malade . La question matérielle réglée, l'amour qu'on échange jusqu'à la fin a une qualité d'amour extraordinaire, qui unit les deux âmes par delà la mort.


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Jeu 12 Mar - 8:59

je le pense aussi, et puis dépendre des autres peut aussi faire partie d'une démarche nécessaire pour eux comme pour nous.

Ce qui est précieux à l'approche du départ, c'est que les "vraies valeurs" montent à la surface: on est obligé de se débarrasser des autres et jusqu'au dernier moment on peut recevoir des "cadeaux" incomparables.

Savoir mourir est aussi un art... Je pense avoir déjà ouvert un fil là dessus mais je ne le trouve plus.
Ça vous intéresse d'en ouvrir un autre ?

Comme cela on peut revenir ici dans l'euthanasie pour souffrance psychique. Par exemple: dans quelle mesure dépendre entièrement des autres peut en être une ? Que ce soit suite à un handicap ou en fin de vie.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par elaine 23 le Jeu 12 Mar - 9:08

Quand tu as le souci de ceux qui t'aiment assez pour veiller quasi maternellement sur toi, sans penser que tu es de trop, c'est un souci pas une souffrance . On ne se lasse pas de l'amour .
Et je n'ai jamais su dire adieu . J'accumulais mes trésors affectifs, parfois au détriment de la morale, mais quelle richesse!


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Jeu 12 Mar - 10:13

actuellement, être entourée d'affection de cette façon est une chance rare. Peut-être faut il penser à cela avant, pour la préparer ? Plus donner, pour, après, accepter de recevoir ? Tout le monde est bénéficiaire...
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par elaine 23 le Jeu 12 Mar - 10:39

Sans doute... L'amour, ça se cultive. J'ai la main verte, je pense! Et beaucoup de chance. Et je ne suis pas douée pour la déprime . Merci mon papa, mort en souriant malgré son pauvre souffle, merci mes deux hommes, morts sur des mots d'amour à 22 ans d'intervalle après la lutte vaine contre le cancer . La souffrance, ils l'ont connue, y compris psychique, mais aucun n'a été pressé de partir . La veille de sa mort, ma mère, cancer aussi,disait avec regret que si son fils était là, c'est que c'était la fin !


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Jeu 12 Mar - 11:36

Leela a écrit:
Choisir le moment où l'on part, c'est aussi un rêve que je caresse...  Suprême liberté.   Pouvoir choisir chaque jour de vivre, ou de partir simplement parce qu'on estime en toute sérénité que notre vie est finie, notre mission accomplie, ce doit être formidable !   Je suis sûre que cette possibilité me ferait prendre encore plus goût à la vie, et que je ne partirais que quand je commence à trop peser sur les autres: de cela, j'ai peur, encore plus que de la maladie ou de la souffrance.
C'est tout à fait mon cas, à moi aussi.

Savoir mourir est un art...
Mais chacun peut exercer cet art à sa manière.

Je trouve que les cas de départs sereins que cite élaine sont, eux aussi, de belles façons de partir.

Mais, pour en revenir au sujet, la question, dans le cas de souffrances psychiques intolérables, est, au fond, aussi, une question de respect de la liberté de la personne. Le problème, c'est que, dans la plupart des cas, la personne en question n'a pas exprimé ce qui était sa volonté, et ne se trouve plus guère dans la possibilité de le faire, et que c'est donc à un tiers de décider de son sort.
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Jeu 12 Mar - 12:18

... et la personne qui devrait décidé pour elle n'est absolument pas compétente pour le faire, puisqu'elle ne peut pas ressentir ce que l'autre ressent... On est dans la totale subjectivité, avec les risques de projections...
Il y a aussi le fait qu'en cas de souffrance intolérable, on tombe rapidement en "burnout/dépression", donc on n'a pas une vue claire de la situation.

C'est donc très difficile.

Je suis d'accord avec ce que tu dis, c'est très bien résumé.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par elaine 23 le Ven 13 Mar - 7:35

On choisit désormais pour autrui le moment où il arrive. Personne ne demande à naitre. Vouloir choisir "SON" moment de partir, c'est un rêve personnel que le suicide résout . Un problême de société ne se pense pas depuis l'ego individuel .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Ven 13 Mar - 12:21

Je ne sais plus si j'en avais parlé ici, mais elaine évoque le cas ailleurs: chez nous, ce prisonnier à perpétuité qui demande l'euthanasie parce que ses perspectives de vie lui sont insupportables.

Voici l'ARTICLE

Sa demande a été très près d'aboutir, d'autres prisonniers avaient aussi suivi l'exemple.

C'est un exemple typique des dérives possibles. C'est du suicide assisté et rien d'autre.
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Ven 13 Mar - 13:32

elaine 23 a écrit:On choisit désormais pour autrui  le moment où il arrive. Personne ne demande à naitre. Vouloir choisir "SON" moment de partir, c'est un rêve personnel que le suicide résout . Un problême de société ne se pense pas depuis l'ego individuel .
Justement, je me posais la question au niveau du "problème de société" : pourquoi notre société met-elle tant d'investissements dans les moyens médicaux pour prolonger au maximum les vies individuelles ? Sachant par ailleurs que le développement de l'industrie des armes de destruction massive va exactement à l'inverse.
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Ven 13 Mar - 13:54

... idem pour la malbouffe et la pollution de l'environnement.

On vit plus longtemps en nombre d'années, mais on constate que l'espérance de vie en bonne santé diminue de façon inquiétante. D'où: les suicides épidémiques chez les personnes âgées malheureuses.

Le suicide chez les personnes âgées est en hausse… dans l'indifférence générale ! Un problème méconnu et banalisé : passé un certain âge, la mort ne surprend plus… Pourtant, crise suicidaire et crise du vieillissement ne doivent pas être confondus. Notre société a-t-elle le droit de laisser ses personnes âgées se suicider ?

Si beaucoup de personnes âgées se suicident en France, cette violente réalité reste trop souvent occultée.

Un réel problème de santé publique
A l'inverse du suicide de l'adolescent, le suicide de la personne âgée provoque peu d'émoi médiatique. C'est un phénomène constamment sous-évalué et banalisé. Pourtant les chiffres sont accablants et la France reste l'un des pays dits évolués qui "suicide" le plus ses vieillards, dans une certaine indifférence.

Suicide des personnes âgées Le suicidant âgé est souvent très déterminé, le passage à l'acte est fréquemment préparé avec soin et les moyens utilisés sont volontiers radicaux : défenestration, noyade, pendaison, arme à feu…
ARTICLE

Cette problématique entre bien dans le cadre de ce sujet
- comment prévenir ces cas (de l'amour....)
- dans les cas désespérés, l'euthanasie "pour raison psychique" peut éviter des souffrances terribles de ceux qui veulent se suicider, n'y arrivent pas bien ou se ratent, pour se retrouver dans une vie pire qu'avant...

Je ne prend pas position: je pose la question. Wink
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par loli83 le Ven 13 Mar - 14:06

de toutes façons JiPi , la société marche de plus en plus sur la tête
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Ven 13 Mar - 18:44

Très lucide, leela, ton petit topo sur le suicide, soulignant la responsabilité de la société dans le nombre de suicides de personnes âgées, et la détermination de ces personnes.

Pour moi, l'objectif d'une action sur cette question doit être, d'une part, travailler à ce que la société ne "fabrique" plus de désespérés, comme c'est le cas dans la société actuelle ; et, au niveau législatif, que le droit de disposer de sa fin de vie soit reconnu.

Comme tu dis, il n'est pas question de juger. Pour ma part, étant donné le fait qu'il y a des personnes qui décident effectivement de "partir", qu'elles puissent avoir les moyens de le faire sans devoir mettre 10.000 euros pour aller en Suisse.

Je viens de voir qu'un amendement sur le droit au suicide assisté vient d'être repoussé à l'Assemblée Nationale mais finalement d'assez peu : 89 contre - 70 pour ; le clivage étant essentiellement : gauche pour - droite contre.
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Ven 13 Mar - 18:56


ouaip, JP.
C'est une terrible réalité. J'ai connu un cas voisin: la troisième fois a été la bonne mais quelle souffrance ! Les reproches de sa mauvaise femme, ... l'enfer pour ce pauvre brave homme.

Déjà avoir envie de se suicider suppose des années de souffrance, de désespoir.

Parfois, il vaut mieux être seul, mais être seul à cet âge, c'est aussi difficile, voire impossible !

Tu comprends pourquoi je voulais absolument rester dans le sujet initial ?

Il y a encore beaucoup à en dire... pale
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par gaston21 le Ven 13 Mar - 19:07

elaine 23 a écrit:On choisit désormais pour autrui  le moment où il arrive. Personne ne demande à naitre. Vouloir choisir "SON" moment de partir, c'est un rêve personnel que le suicide résout . Un problême de société ne se pense pas depuis l'ego individuel .
Non, elaine, le suicide ne résout pas grand-chose. Combien d'essais manqués? Combien ne savent pas quels médicaments utiliser et à quelle dose? Comment se les procurer? Quel pourcentage important d'échecs avec souvent des suites très douloureuses? Et cette société qui s'acharne à vous ramener à la vie même si vous avez exprimé clairement vos volontés. Le train? Oui, je peux t'en parler, mais après, souvent, il faut nettoyer le ballast...
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Ven 13 Mar - 19:54

Des 6 cas de suicides que j'ai connus de plus ou moins près, dans 5 cas, c'était la corde : là, pas de risque de se louper, à moins que quelqu'un arrive dans les 5 minutes ; et dans ces 5 cas que j'ai connus, c'était, à n'en pas douter, bien réfléchi, et dans ce cas la personne en question choisit son moment de telle façon qu'on ne vienne pas l'empêcher. Le 6e cas, c'était "les cachets", là aussi la personne en question avait bien choisi son moment pour être sûre de ne pas être dérangée.
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Ven 13 Mar - 20:29

terrible...
Quelles souffrance il y a derrière tout ça, et quel choc pour ceux qui les découvrent pale ça peut traumatiser une personne à vie, puis la culpabilisation...

Faudrait faire quelque chose (tout cela m'y fait réfléchir très sérieusement: il suffirait parfois d'un peu d'affection, une partie de cartes, un coup de pouce...)
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Ven 13 Mar - 21:28

Leela a écrit:terrible...
Quelles souffrance il y a derrière tout ça, et quel choc pour ceux qui les découvrent pale ça peut traumatiser une personne à vie, puis la culpabilisation...

Faudrait faire quelque chose (tout cela m'y fait réfléchir très sérieusement: il suffirait parfois d'un peu d'affection, une partie de cartes, un coup de pouce...)
Non, ce n'est pas si simple que ça.

Dans ces 6 cas que j'ai connus c'était la conclusion logique de l'évolution d'une situation donnée qui, dans tel ou tel cas pouvait se trouver tragique, mais pas forcément.

Et les samouraïs qui se font "hara-kiri" ; ou les officiers de haut rang qui se tirent une balle dans la tête parce qu'ils considèrent avoir perdu l'honneur !!!!
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Ven 13 Mar - 22:03

ça, c'est fort différent, comme cas.

avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par JiPi22 le Sam 14 Mar - 18:30

Bien sûr. Mais c'est pour dire que les motifs qui poussent des gens à se suicider sont très diverses.

Dans les cas où ces personnes auraient probablement renoncé à "partir" s'il s'était trouvé auprès d'elles quelqu'un pour les réconforter on peut regretter en effet que ce n'ait pas été le cas.

Mais dans les cas où la décision est réfléchie et assumée, la question qui se pose c'est : n'y aurait-il pas place, dans l'éventail de nos services sociaux et hospitaliers, pour des lieux où ces personnes pourraient trouver un accompagnement pour leur départ sans avoir à courir en Belgique ou en Suisse.

Aux dernières nouvelles :

Les députés français ont rejeté mercredi par 89 voix contre 70 des amendements visant à légaliser le suicide médicalement assisté et l’euthanasie dans le cadre de l’examen d’une proposition de loi sur la fin de vie.

Comme on pouvait s’y attendre les « Non » sont venus essentiellement des députés UMP.

L'écart entre les "Oui" et les "Non" n'est pas énorme. On peut donc penser que nous sommes sur la voie d'une solution, qui, d'après les sondages, est soutenue par un grande majorité.
avatar
Invité
Invité

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Invité le Mar 23 Juin - 22:21

Je lis ceci avec consternation...
Je n'appelle plus cela de l'euthanasie médicale mais du suicide assisté...

environ 50 personnes reçoivent une euthanasie en Belgique chaque année pour des raisons de souffrance psychique, soit 3% du total des euthanasies.  LIEN
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par gaston21 le Mer 24 Juin - 17:24

Peu importe le terme employé, mais si elle demande avec persévérance qu'elle soit euthanasiée, et que des médecins jugent sa demande recevable, je ne vois pas pourquoi on lui refuserait ce service. Faut-il croire qu'elle affabule? Je ne le pense pas. Si elle souffre le martyre comme elle l'affirme et s'il n'y a aucun moyen d'y remédier, eh bien, il est normal qu'on mette fin à son supplice. Je préfère de loin
l'attitude ouverte de la Belgique aux contorsions idiotes de notre Président! Lui qui se réclame du peuple, eh bien, qu'il fasse un référendum! Ah, le référendum, tous les présidents en parlent avant l'élection; après? aux oubliettes!

Contenu sponsorisé

Re: L'euthanasie pour souffrance psychique

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 12:28