LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Notre conscience aux yeux de la science

Partagez
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Edouard LaHonte Jr le Mer 2 Jan - 12:07

Oh la li la lo la la … ! Shocked

Dan, tu te pointes la gueule de bite enfarinée, comme ça, tu déblatères des conneries ici et là en prétendant y voir clair … Et tu t'étonnes d'être raillé ?

Le sujet c'est la conscience aux yeux de la science mais comme l'a très bien dit Messire Hitori, la définition de la conscience comme objet d'étude a priori restreint la conclusion de son essence dans son paradigme de départ.

Si tu parles de self-awareness, tu es déjà dans une optique dualiste ou bien confronté à un phénomène de loop.

Si par conscience tu penses à un “ce-que-ça-fait-de”, le champs est plus large, on parle de qualia.

Si tu réduit les qualia à une fonction de rapportabilité, alors c'est cette dernière qui reste à expliquer.

Mais la conscience est toujours un objet du domaine de la métaphysique dans tous les cas.

Encore une fois, tu confonds le NCC avec le hard problem. Le premier ne vise qu'à établir des corrélations entre une activité cérébrale et un ressenti subjectif qui reste un témoignage. Le second pose la question de l'ontologie de la conscience, comment d'un blob de matière ou bien d'une information peut se manifester un ressenti, une émotion, une sensation.

Si j'osais, et vu que tu m'as l'air franchement siphonné du capuchon grâve, je caricaturerais le problème et le formulerais comme combien pèse une idée, dans quel espace elle se développe ?

CAPISCE ? Very Happy

Le matérialisme propose que tout est réductible à la matière en dernier lieu et donc il n'est pas absurde de s'interroger sur la substance des émotions ou sensations, pas plus du moins que celle du sexe des anges.

Mais bon, tu m'as l'air aussi dégourdi qu 'un singe en hiver … Rolling Eyes

Il ne suffit pas d'être abonné à Science et Avenir et aux absents pour admettre son ignorance, il n'y a bien que les Petits Pépés La Science dans ton genre pour être CONVAINCU.

P-s :
… le prends pas mal, mon gars, je ne suis pas en rogne, au contraire, plus il y aura de rationalistes dans ton espèce dans le clapier, et plus je me marre. cheers

P-s 2 : Raté Rantanplan ! Mon lab n'a que faire des analyses d'urines, il se concentre sur l'IA et la conscience, precisément ce domaine que tu championnes, cher phoenix de ces lieux farao


_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Mer 2 Jan - 12:17

" Oh la li la lo la la … !" Laughing

t'inquiète Edouard , mon mp n'est pas méchant , mais il n'empêche que s'il ne fait pas un effort , il ne faudra pas qu'il s'étonne

merci pour tes vraies explications pour ta part , dans ce sujet

bonne année I love you
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Ven 4 Jan - 0:04

[quote="Edouard LaHonte Jr"]

Le sujet c'est la conscience aux yeux de la science mais comme l'a très bien dit Messire Hitori, la définition de la conscience comme objet d'étude a priori restreint la conclusion de son essence dans son paradigme de départ.

Si tu parles de self-awareness, tu es déjà dans une optique dualiste ou bien confronté à un phénomène de loop.

Si par conscience tu penses à un “ce-que-ça-fait-de”, le champs est plus large, on parle de qualia.

Si tu réduit les qualia à une fonction de rapportabilité, alors c'est cette dernière qui reste à expliquer.

Mais la conscience est toujours un objet du domaine de la métaphysique dans tous les cas.

Encore une fois, tu confonds le NCC avec le hard problem. Le premier ne vise qu'à établir des corrélations entre une activité cérébrale et un ressenti subjectif qui reste un témoignage. Le second pose la question de l'ontologie de la conscience, comment d'un blob de matière ou bien d'une information peut se manifester un ressenti, une émotion, une sensation.

Si j'osais, et vu que tu m'as l'air franchement siphonné du capuchon grâve, je caricaturerais le problème et le formulerais comme combien pèse une idée, dans quel espace elle se développe ?

CAPISCE ? Very Happy

Le matérialisme propose que tout est réductible à la matière en dernier lieu et donc il n'est pas absurde de s'interroger sur la substance des émotions ou sensations, pas plus du moins que celle du sexe des anges.

Mais bon, tu m'as l'air aussi dégourdi qu 'un singe en hiver … Rolling Eyes

Il ne suffit pas d'être abonné à Science et Avenir et aux absents pour admettre son ignorance, il n'y a bien que les Petits Pépés La Science dans ton genre pour être CONVAINCU.
alors c'est simple explique nous comment fonctionne la conscience dans le cerveau

le prends pas mal, mon gars, je ne suis pas en rogne, au contraire, plus il y aura de rationalistes dans ton espèce dans le clapier, et plus je me marre.
Tres content de te faire rire, mais soit sympa de nous expliquer comment fonctionne la conscience dans le cerveau ./ C'est simple comme tu peux le voir . Amicalement

j'attend ta réponse.



P
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Ven 4 Jan - 0:20


m'enfin, Dan, tu ne sais pas lire ??? J\'y crois pas

Commence par lire ce qu'il a écrit avant de lui en demander plus.
Mais la conscience est toujours un objet du domaine de la métaphysique dans tous les cas.
voilà la réponse à la question que tu poses ... après. Autrement dit: la science n'a pas encore pu cerner ce qu'est la conscience. Ce que tu crois savoir, ce ne sont que des théories de certains "savants" qui veulent écrire de beaux articles dans des revues de vulgarisation.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Ven 4 Jan - 1:16

Adrienne a écrit:
Ce que tu crois savoir, ce ne sont que des théories de certains "savants" qui veulent écrire de beaux articles dans des revues de vulgarisation.
Non désolé la science a expliqué comment fonctionne la conscience au travers de l'imagerie cérébrale . Des centaines de textes et de résultats d'expériences l'ont expliqué
amicalement .
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Ven 4 Jan - 1:18

Dan , il faut arrêter , tu parles des sensations , des observations , pas de la conscience

il est évident que lorsque le cerveau est mort on ne peut plus rien dire ,
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par hokmah le Ven 4 Jan - 1:29

Non désolé la science a expliqué comment fonctionne la conscience au travers de l'imagerie cérébrale.©Dan26

Dan, puisque tout est dit... pourquoi tu causes encore....? à moins que tu ne mettes ta soutane de Père de la haute maïeutique pour nous enseigner vulgairement la lecture... à moins que tu ne passes ta soutane de Père Hocquet... monkey


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Tibouc le Ven 4 Jan - 1:55

dan 26 a écrit:
Adrienne a écrit:
Ce que tu crois savoir, ce ne sont que des théories de certains "savants" qui veulent écrire de beaux articles dans des revues de vulgarisation.
Non désolé la science a expliqué comment fonctionne la conscience au travers de l'imagerie cérébrale . Des centaines de textes et de résultats d'expériences l'ont expliqué
amicalement .
Non, à travers l'imagerie cérébrale, la science a expliqué partiellement comment fonctionne le cerveau.
Tu es à la limite de l'imposture dan (ou alors c'est de la stupidité...)


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Edouard LaHonte Jr le Ven 4 Jan - 5:23

Tres content de te faire rire, mais soit sympa de nous expliquer comment fonctionne la conscience dans le cerveau ./ C'est simple comme tu peux le voir .

Jesus Marie Joseph … !! J\'y crois pas

Dame Adrienne, Reine Lola et Roi putatif Tibouc Ier ont bien saisi, comment se fesse que tu pédales encore ???

Personne ne s'entend sur la définition de la conscience et donc les hypothèses ne sont que des tentatives d'expliquer l'objet comme défini dans son paradigme a priori.

Partons du préjugé le plus réductionniste ; Nous n'avons qu'un seul objet tangible, un témoignage, quelqu'un affirme avoir une sensation de plaisir quand il mange son chocolat préféré.

Il reste donc à expliquer comment le cerveau produit un tel témoignage, c'est-à-dire un rapport qui se manifèste par un sourire béat, une exclamation comme mmMMmm.

Selon ce paradigme, la réaction et le témoignage constituent la conscience et rien d'autre.

Mais pour d'autres, ce ressenti subjectif, le qu'est-ce-que-ça-fait-de, les qualia, ne sont pas réductibles au seul témoignage et donc le hard problem est de comprendre comment un organe physique peut produire une impression subjective.


Le NCC vise à établir des corrélations entre une activité cérébrale et un témoignage, c'est un mapping mais l'imagerie ne nous dit rien sur le hard problem. Par exemple, quand je mange mon chocolat préféré, tel et tel réseau de cognitions est activé mais c'est tout.

Une dernière tentative de clarification et après je jette l'éponge Sad

Le cerveau peut être étudié selon le paradigme de système informationnel. Quand une imprimante imprime, c'est qu'elle a reçu l'ordre d'imprimer et on peut penser que quand je dis mMMMm, il est bon mon chocolat, mon cerveau ne fait que rapporter une commande et cette événement laissera une trace dans le système visible par l'imagerie.
Mais si mon imprimante témoignait de sa jouissance personnelle à imprimer, je serais forcé de chercher une explication à ce phénomène singulier, l'ordre d'imprimer et de rapporter est l'information mais dans le cas d'un ressenti subjectif on est confronté à un problème, l'information s'accompagne d'un phénomène redondant qui implique le sujet dans le processus, c'est le problème du double-codage et du sens.

C'est ce qui donne tout son sel à l'idée du zombie philosophique dont tu m'as l'air un joli specimen What a Face . On peut parfaitement imaginer un monde absolument identique au notre mais dans lequel toutes les entités n'ont aucun ressenti subjectif, tout comme une imprimante imprime sans avoir conscience d'imprimer.

En résumé tu es complètement éjecté. Tu ne distingues pas la physique de la métaphysique sans parler du pataphysique, j'ai connu des phacochères plus aptes à discerner l'humour. Le NCC est l'objet des neurosciences mais ce qui relève de l'ontologie est du domaine de la philosophie.
Est-ce-que la Science sera à même de traiter un jour la question de l'essence est un autre débat … bounce




_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Ven 4 Jan - 7:20

wouéééé flower au moins les questions de Dan t'ont-elles extorqué des explications qui sont très intéressantes pour moi aussi. I love you
Comme quoi, à toute chose malheur est bon.

Sire Edouard, avant que vous ne jetiez l'éponge, ne serai-ce pas abuser de votre bienveillance que d'encore vous solliciter avec une question ?



Tu avais évoqué que les EMI étaient étudiées. Peux tu nous donner la tendance (ou les principales tendances) d'explication ?) Non pas pour parler encore des EMI (c'est hors sujet) mais pour raconter sous quel angle "la science" envisage que la conscience pourrait se situer dans un plan non physique, et que le cerveau n'en serait que l'émetteur/récepteur.

Quand je dis "non physique", je ne veux pas dire surnaturel: à mes yeux, un état de matière plus subtil, moins matériel, où elle de "situerait", serait quelque chose de tout à fait "naturel". Une sorte d'énergie structurée, peut-être ? Ca doit quand même être quelque chose...

En surfant sur "qualia", je tombe sur le mot "physicalisme". J'ouvre un sujet là dessus, juste au niveau des définitions ICI
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Edouard LaHonte Jr le Ven 4 Jan - 8:21

Tu avais évoqué que les EMI étaient étudiées. Peux tu nous donner la tendance (ou les principales tendances) d'explication ?) Non pas pour parler encore des EMI (c'est hors sujet) mais pour raconter sous quel angle "la science" envisage que la conscience pourrait se situer dans un plan non physique, et que le cerveau n'en serait que l'émetteur/récepteur.

A ce stade de reflexion on a un pied dans la métaphysique et l'autre dans la Science qui s'autorise à des spéculations plus ou moins hasardeuses.
Aussi loin qu'on puisse aller serait d'envisager une forme de dualisme de propriétés puisqu'un dualisme de substances s'oppose radicalement à la méthodologie scientifique orthodoxe.
La conscience serait première et fondamentale. Mais …

Quand je dis "non physique", je ne veux pas dire surnaturel: à mes yeux, un état de matière plus subtil, moins matériel, où elle de "situerait", serait quelque chose de tout à fait "naturel". Une sorte d'énergie structurée, peut-être ? Ca doit quand même être quelque chose...

Un dualisme de propriétés s'accommode plutôt mal avec l'idée d'énergie, aussi subtile soit elle. Ce qui apparait comme plus élégant serait le concept d'information et le fonctionnalisme qu'il lui est souvent associé. Malgré tout c'est à partir de ce point là que les confusions abondent.
L'onde en mécanique quantique n'est pas une onde dans le sens d'onde de choc mais plutôt celle d'une vague comme dans une vague de crimes. On s'approche alors plus du concept d'information recherché.

Tout ça est largement étudié et débattu, si tu es interessée par les études d'états de conscience modifiés, comme l'extase mystique par exemple, il y a les travaux de Mario Beauregard, chercheur en neurosciences. Les études les plus travaillées de conscience et mécanique quantique sont celles du Physicien Henri Stapp. D'autres comme Chalmers s'y plonge mais avec suspicion, après tout les qualia ne ressemblent pas plus à une onde qu'à une particule !
Enfin, un grand nombre pensent que c'est une voie sans issue, comme Koch et qu'il faut creuser la piste d'une propriété biologique du neurone ou d'un ensemble de neurones encore inconnue.

Une seule chose est sûre, quand Dan affirme que la question de la conscience est réglée, tous les chercheurs sont partagés entre ceux qui pensent qu'il vaut mieux en rire et les autres en pleurer. geek

Bonne chasse aux livres, très chère Very Happy

P-s : J'ai un faible pour David Chalmers mais je l'avoue, je suis parti pris...


_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par elaine 23 le Ven 4 Jan - 8:38

On ne peut parler de la conscience , sans la situer sur une échelle quantitative : portion d'un plus grand ensemble , dominé par la sur/conscience ( intuition?), et plongeant dans le sub puis dans l'in-conscient .

Comment un segment peut-il englober le tout ? Comment peut-on l'étudier séparément qu'en renonçant à toute méta ?

Je dis des bêtises ? Mon chien ne peut m'expliquer tout entière, parcequ'il n'a pas le cerveau apte à le faire . J'existe, pourtant, il le constate sans en douter, ni conclure que c'est lui qui me fabrique .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Ven 4 Jan - 12:52

"Une seule chose est sûre, quand Dan affirme que la question de la conscience est réglée, tous les chercheurs sont partagés entre ceux qui pensent qu'il vaut mieux en rire et les autres en pleurer." LOL Edouard , tu as vraiment le sens de la formule !

je suis chercheuse en tous genres sans être savante , et je préfère de loin en rire Clown

merci pour les explications complémentaires
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Ven 4 Jan - 14:44

[quote]
lola83 a écrit:Dan , il faut arrêter , tu parles des sensations , des observations , pas de la conscience
Veux tu m'excuser de te contredire, mais le phénomène de la conscience a été expliqué en partie , voir par exemple "les dossiers de la Recherche "numéro 30 de fevrier 2008 , tout un dossier à été réservé à cette démonstration. de la page 6 à la page 88

avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1057
Localisation : En Terre Croyante

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Hitori le Ven 4 Jan - 16:30

Dan a écrit :Veux tu m'excuser de te contredire, mais le phénomène de la conscience a été expliqué en partie , voir par exemple "les dossiers de la Recherche "numéro 30 de fevrier 2008 , tout un dossier à été réservé à cette démonstration. de la page 6 à la page 88

Dan, je et l’ai déjà dit, il faut lire les interventions de tes interlocuteurs et tenir compte de ce qu’ils disent. Edouard a pris la peine de t’expliquer (merci Edouard de tes interventions, au passage), que lui-même, travaillant dans la partie, ne peut pas définir la conscience et que le hic c’est que « l'information s'accompagne d'un phénomène redondant qui implique le sujet dans le processus, c'est le problème du double-codage et du sens. »

Alors essaye de faire un effort, au lieu de jouer au débile……..nous allons finir par croire que tu l’es réellement…….à force. Crying or Very sad

Bon essayons d’avancer……..Peut-on parler de la conscience en ignorant ce que nous nommons l’inconscient ?

Les expériences sur les processus mentaux qui mettent en évidence l’activité neuronale, via les imageries cérébrales, sont loin de démontrer que ces dits processus sont consciemment accessibles.

Est-ce que notre conscience est à même de nous faire prendre entièrement conscience du monde dans lequel nous sommes immergés ? Certainement pas ! Car notre cerveau est incapable d’assimiler en même temps la multitude d’informations dans lesquelles nous baignons. Le cerveau est obligé de faire des choix en ne sélectionnant qu’une infime partie de celles-ci.

Mais la plus grande partie ne serait pas ignorée, elle imprégnerait ce que nous appelons l’inconscient. Il y aurait deux processus à l’œuvre ; l’attention consciente et l’imprégnation inconsciente.

Dans ces conditions, la vision " Dannesque " d’un centre particulier dans le cerveau qui contiendrait la conscience, est certainement erronée. La réalité est probablement bien plus complexe que ça, comme dit Daniel Dennett, dont le modèle des «versions multiples» de la conscience fait voler en éclats l'illusion de ce qu’il appelle le théâtre cartésien.


avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Ven 4 Jan - 17:23

merci à toi aussi Hitori pour ces éclaircissements !

je ne pense pas que Dan joue au débile , il ne l'est pas non plus , heureusement pour lui , mais il a une intelligence en dessous de la moyenne , ce qui est respectable en soit , il faut de tout pour faire un monde

le problème chez lui , c'est qu'avec son bon sens , il s'est rendu compte de quelques mensonges (notamment dans les religions ) et de quelques usurpations (notammennt de la part de pseudos scientifiques ) et du coup il croit qu'il détient tout le savoir et qu'on ne peut plus rien lui apprendre

Dan , s'il te plait descend de ton perchoir et redevient un homme simple et sympathique
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Ven 4 Jan - 21:54

Merci Edouard, je note, je note toutes ces références. J'espère que ce n'est pas trop difficile à lire, je n'ai aucune base en philosophie ou médecine.
Mes journées sont bien remplies pour le moment, les passages sur les forums sont rapides, juste des "pauses cafés", et le soir trop crevée pour étudier.
Tout cela me passionne, et je suis bien contente d'avoir déjà quelques explications comme tu les donnes, autant de pistes à explorer.

Chalmer
Je trouve un article qui présente son livre l'"esprit conscient" ICI. Rien que de lire l'article, il semble que c'est un fameux labyrinthe, d'explorer la conscience !
On tourne vite en rond
cette œuvre de 1996 de Chalmers est considérée comme une petite révolution dans la conception matérialiste dominante de l’esprit, c’est-à-dire dans le paradigme physicaliste actuel permettant de comprendre l’esprit et sa place au sein de la nature.
Wouééé je sais déjà ce que signifie "physicaliste": ça démarre fort ! Content PTDR
Pourquoi as-tu un parti pris pour lui ?

Extrait (qui répond notamment aux affirmations de Dan):
Ce modèle physicaliste, s’il fait ses preuves pour comprendre l’esprit [2], laisse un lieu étrange en jachère ou plutôt reste interdit face au phénomène de la conscience en tant qu’elle est phénoménale, c’est-à-dire tissu qualitatif accompagnant l’expérience. Non que le sujet et son expérience inobjectivable lui semble terre étrangère qu’on ne saurait connaitre, mais il semblerait que ce paradigme n’ait pas les moyens d’expliquer cette expérience. Le physicaliste pourrait répondre par l’illusion de l’expérience de la conscience, la conscience se faisant des illusions sur soi, son accès à soi l’empêchant donc de comprendre sa réductibilité à l’être matériel.
Ce qui émerge comme idée quand je lis cet article, c'est pour être conscient, il faut prendre du recul, être "en dehors" de notre corps et de nos émotions. La conscience est la capacité de les observer, ce qui implique que la conscience ne fait pas partie du corps.
Bon, c'est juste une idée "comme ça", c'est peut-être idiot... Mais il me paraît impossible à la foi d'être et de s'observer.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Sam 5 Jan - 16:17

Tibouc a écrit:

A travers l'imagerie cérébrale, la science a expliqué partiellement comment fonctionne le cerveau.
Tu es à la limite de l'imposture dan (ou alors c'est de la stupidité...)


Je ne faisais pas mention du cerveau, puisque j'ai dit qu'il y a plus de 70 % du cerveau dont on ne connaissait pas le fonctionnement, mais de la conscience , relis moi STP attentivement

Alors je te propose de te rapprocher des résultat des travaux , réalisés grace à l'imagerie cérébrale par le professeurs Pierre Fiset et son équipe à Montréal, ainsi que découvrir les résultat des travaux de Steven Laureys intitulé "on peut détecter la conscience dans le cerveau " . Selon les résultats actuels il n'y aurait pas de zone précise responsable de la conscience mais des régions connectées ente elles , qui fonctionneraient ensemble à distance (Le précuneus, le cortex cingulaire la région mésiofrontale , en passant par le Talamus ).
avant de conclure rapidement à mon sujet.
Amicalement



Dernière édition par dan 26 le Sam 5 Jan - 17:12, édité 1 fois
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Sam 5 Jan - 16:28

[quote]
Edouard LaHonte Jr a écrit:[
Personne ne s'entend sur la définition de la conscience et donc les hypothèses ne sont que des tentatives d'expliquer l'objet comme défini dans son paradigme a priori.
Dis plutôt que les philosophes, et les scientifiques, n'ont pas la même définition de la conscience .

Partons du préjugé le plus réductionniste ; Nous n'avons qu'un seul objet tangible, un témoignage, quelqu'un affirme avoir une sensation de plaisir quand il mange son chocolat préféré.
[color=green]Ce n'est pas de la conscience c'est l'utilisation de nos sens .

Selon ce paradigme, la réaction et le témoignage constituent la conscience et rien d'autre.
Excuse moi de te contredire , mais à mes yeux tu mélanges tout(vraiment désolé de te le dire) je sais que cela va t'énerver , la conscience est le fait de se sentir vivre , ensuite ce sont les sens qui agissent .

Le NCC vise à établir des corrélations entre une activité cérébrale et un témoignage, c'est un mapping mais l'imagerie ne nous dit rien sur le hard problem. [u]Par exemple, quand je mange mon chocolat préféré, tel et tel réseau de cognitions est activé mais c'est tout/u]
Je me répète cela n'a rien à voir avec la conscience .
mais si ce sujet, et la contradiction doit t'énerver , on peut en rester là, en toute conscience !!! hihi
Amicalement


avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Sam 5 Jan - 16:35

[quote]
Hitori a écrit:
Dans ces conditions, la vision " Dannesque " d’un centre particulier dans le cerveau qui contiendrait la conscience, est certainement erronée.
je viens de vous donner les résultats de la recherche dans ce domaine plus haut. Je pense sincèrement que dans ce domaine il y a opposition entre les scientifiques cartésiens matérialistes , et les scientifiques métaphysiciens, car l'on a beau être un chercheur on n'en est pas moins un homme avec sa sensibilité .
Amicalement


avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Sam 5 Jan - 16:37

[quote]
lola83 a écrit:
le problème chez lui , c'est qu'avec son bon sens , il s'est rendu compte de quelques mensonges (notamment dans les religions ) et de quelques usurpations (notamennt de la part de pseudos scientifiques ) et du coup il croit qu'il détient tout le savoir et qu'on ne peut plus rien lui apprendre
Je n'ai pas la prétention de savoir quoique ce soit, puisque je donne mes sources dans ce domaine . Amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Sam 5 Jan - 16:40

Adrienne a écrit:
Ce qui émerge comme idée quand je lis cet article, c'est pour être conscient, il faut prendre du recul, être "en dehors" de notre corps et de nos émotions. La conscience est la capacité de les observer, ce qui implique que la conscience ne fait pas partie du corps.
Bon, c'est juste une idée "comme ça", c'est peut-être idiot... Mais il me paraît impossible à la foi d'être et de s'observer.
Attention de ne pas mélanger la conscience biologique , cognitive, et la conscience philosophique.
Amicalement
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par elaine 23 le Dim 6 Jan - 8:35

S'observer en train d'être, c'est bouddhiste, pourtant , non ? La conscience volontaire, dont vous parlez , c'est la bille du stylo bille ( ça existe encore ?) . Mais l'encre ?


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7034
Localisation : Dijon

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par gaston21 le Dim 6 Jan - 10:52

dan, je vois que tu hérisses le poil de ces dames. Les dames, il faut les ménager ! Déjà qu'on leur doit le péché originel et les catastrophes qui ont suivi...Au bout du bout, comment définis-tu la conscience ? On ne peut la nier; elle est en nous, elle est dans mon épagneul, dans le merle que je cherche par la fenêtre, et dans doute, pour moi, dans le radis noir que je vais manger ce midi ! On a tort,à mon avis, de ne la voir que chez l'homme , au moins dans certaines formes de croyances . La conscience, elle est partout, dans la tête de dan comme dans le persil ou le quark. C'est même un élément fondamental de ce qui est . Pour moi, la conscience est synonyme du mot esprit; et comme j'incline à penser que esprit et énergie se confondent, parce que je ne crois pas à une quelconque création de cette énergie,
la Réalité est unique et ne se divise pas dans son essence . Esprit, conscience, énergie, c'est du pareil au même . Et je te rappelle que la matière est énergie . Einstein a trouvé ça, un jour !
Que tu appelles cette Réalité Dieu, le grand Sachem ou je ne sais quoi n'y changera rien . Elle est là depuis toujours,insensible aux vents de l'espace et aux caprices du Temps ! Par contre, l'émergence de cette conscience à notre propre conscience est fonction de sa propre complexification. Un exemple tout imple, le boulier et l'ordinateur !
As-tu pensé à aller à la messe ce dimanche ? Sourire !
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Dim 6 Jan - 12:34

je partage tout ce bon discours avec toi Gaston , vraiment super , mais je rajoute que si l'energie n'est pas créée elle vient d'une Source d'Energie éternelle

comme Dan ne va plus à la messe et ne fais plus sa prière le soir , je lui suggère d'imprimer ton message , de l'encadrer , de le mettre dans sa chambre et de le lire tous les soirs

pour varier il peut aussi encadrer et lire celui d'Adrienne où il est question de notre devenir pour lequel on ne peut être sûr de rien
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Dim 6 Jan - 14:03

gaston21 a écrit:dan, je vois que tu hérisses le poil de ces dames. Les dames, il faut les ménager ! Déjà qu'on leur doit le péché originel et les catastrophes qui ont suivi...Au bout du bout, comment définis-tu la conscience ? On ne peut la nier; elle est en nous, elle est dans mon épagneul, dans le merle que je cherche par la fenêtre, et dans doute, pour moi, dans le radis noir que je vais manger ce midi ! On a tort,à mon avis, de ne la voir que chez l'homme , au moins dans certaines formes de croyances . La conscience, elle est partout, dans la tête de dan comme dans le persil ou le quark. C'est même un élément fondamental de ce qui est . Pour moi, la conscience est synonyme du mot esprit; et comme j'incline à penser que esprit et énergie se confondent, parce que je ne crois pas à une quelconque création de cette énergie,
la Réalité est unique et ne se divise pas dans son essence . Esprit, conscience, énergie, c'est du pareil au même . Et je te rappelle que la matière est énergie . Einstein a trouvé ça, un jour !
Que tu appelles cette Réalité Dieu, le grand Sachem ou je ne sais quoi n'y changera rien . Elle est là depuis toujours,insensible aux vents de l'espace et aux caprices du Temps ! Par contre, l'émergence de cette conscience à notre propre conscience est fonction de sa propre complexification. Un exemple tout imple, le boulier et l'ordinateur !
As-tu pensé à aller à la messe ce dimanche ? Sourire !
Et si la conscience se résumait en un seul mot "la vie" la sensation de vivre. Qui sait ? .
amicalement
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Tibouc le Dim 6 Jan - 20:21

gaston a écrit:Au bout du bout, comment définis-tu la conscience ? On ne peut la nier; elle est en nous, elle est dans mon épagneul, dans le merle que je cherche par la fenêtre, et dans doute, pour moi, dans le radis noir que je vais manger ce midi ! On a tort,à mon avis, de ne la voir que chez l'homme , au moins dans certaines formes de croyances . La conscience, elle est partout, dans la tête de dan comme dans le persil ou le quark. C'est même un élément fondamental de ce qui est . Pour moi, la conscience est synonyme du mot esprit; et comme j'incline à penser que esprit et énergie se confondent, parce que je ne crois pas à une quelconque création de cette énergie,
la Réalité est unique et ne se divise pas dans son essence
C'est aussi ce que disait Pierre Theilard de Chardin : l'esprit ne peut être apparue d'un seul coup dans l'Homme, ni même chez les animaux, puisque rien ne vient de rien.
Donc il faut nécessairement que l'Esprit soit présent en tout, sous une forme ou une autre.


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Dim 6 Jan - 21:14

waw Gaston cheers pour une fois que tu es sérieux, on te voit capable de belles envolées lyriques !

Je suis d'accord d'envisager qu'il y ait une "conscience" dans chaque molécule, mais la grande différence est que les humains ont une conscience individuelle, et encore, elle n'en n'est sans doute qu'à son balbutiement. Beaucoup d'humains fonctionnent encore avec un esprit de groupe. La famille s'éclatant, ils se raccrochent à une religion, ou à un club de foot... ils leur faut une communauté.

Pour reprendre la théorie de Max Heindel, le monde minéral aurait un seul esprit (ex: l'esprit de la planète Terre), les plantes et les animaux un esprit par race. L'homme, en multipliant les races d'élevage et de compagnie, aide les animaux à évoluer ver sun esprit individuel. Il propose aussi une gradation dans les niveaux de conscience, qu'il est difficile de résumer.

Je ne considère cela que comme une théorie, mais elle me paraît logique, et elle se vérifie quand on observe le monde: les animaux d'une certaine race qui bougent ensemble comme un seul individu, la fourmilière qui fonctionne comme une entité, les fourmis étant les "cellules"... et même l'enfant qui s'identifie à sa mère les premières années: il lui en faudra plusieurs pour apprendre qu'il est une personne, qui peut dire "je" et "non".

Dans un reportage sur l'exploration du passé par hypnose, un participant se souvenait avoir vécu au temps de l'homme des cavernes, et il était "une tribut". Une femme témoignait avoir revécu une incarnation précédente où elle était "à la fois la mère et l'enfant".

Cela s'inscrirait dans le processus d'individualisation progressif, qui s'accompagne d'une "matérialisation" le l'esprit, c'est à dire qu'il s'identifierait à son corps. Le processus peut continuer vers une matérialisation si excessive que l'esprit s'y perd: on s'identifie à son corps, mais aussi à ses possessions: maison, voiture, famille, travail...
Ou alors on entame le chemin inverse: la vie spirituelle, avec la conscience en plus.

avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Dim 6 Jan - 23:01

elaine 23 a écrit:S'observer en train d'être, c'est bouddhiste, pourtant , non ? La conscience volontaire, dont vous parlez , c'est la bille du stylo bille ( ça existe encore ?) . Mais l'encre ?

Par quel moyen peut-on s'observer au sens propre du terme , il me semble que c'est impossible . Sinon je ne vois pas comment on pourrait avoir une image de soi .
Observer ses mains , est un excellent moyen de concentration , on se recentre .
Il n'y a pas d'encre dans mon clavier .
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par elaine 23 le Lun 7 Jan - 9:38

Elle est au bout de tes doigts, que ta pensée anime . L'encre, c'est la pensée, fleuve issu d'une source obscure mais universelle , semble-t-il .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Lun 7 Jan - 10:01

Elaine

Génial le rapprochement de la pensée avec une encre que l'on sculpte .
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Lun 7 Jan - 19:08

Par quel moyen peut-on s'observer au sens propre du terme , il me semble que c'est impossible .
On observe ses actions, ses réactions, ses émotions, ses changements, les réactions chez les autres face à nous, nos réactions par rapport à l'environnement, on cherche pourquoi on a pris telle décision, ...
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Lun 7 Jan - 22:43

[quote]
Adrienne a écrit:On observe ses actions, ses réactions, ses émotions, ses changements,
tu n'as pas répondu comment fait on ?

les réactions chez les autres face à nous, nos réactions par rapport à l'environnement, on cherche pourquoi on a pris telle décision, ..
.
Si les autres sont de sensibilités différentes ils peuvent avoir des visions de nous, différentes en partant d'une seule source, image !!!
Encore une bêtise du bouddhisme , quand on essaye un peu de réfléchir à toutes ces niaiseries qui y sont colportées !!
Pour rigoler un peu une réflexion intéressante du Dalaï-lama-Lama qu'il a distillé à ses fervent adeptes à Mundgod devant 30 000 pèlerins, il y a quelques jours, au sujet de l’homosexualité !!
Je cite mot à mot ces mots de sagesse : "Les temps ont changé , souligne sa sainteté !!!Si l'on s'aime avec sincérité , tous les orifices peuvent être éventuellement appropriés !!!!" Qu'elle sagesse n'est ce pas ? Quelle vérité ? Que fait on des trous de nez et des oreilles ??
Merci mon dieu de ne pas être reconnu comme un sage!!! C'est dramatique ce que l'on arrive à faire croire aux hommes !!!
Excusez moi
Amicalement .

avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Lun 7 Jan - 22:52

tiens , voilà que tu remercies Dieu maintenant ! Very Happy

tu manques de cohérence Dan ! Very Happy , c'est pas toi qui prétendait qu'il n'existait pas ?
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Lun 7 Jan - 22:55

lola83 a écrit:tiens , voilà que tu remercies Dieu maintenant ! Very Happy

tu manques de cohérence Dan ! Very Happy , c'est pas toi qui prétendait qu'il n'existait pas ?
Tu n'as pas compris mon humour de dérision !!!
Sincèrement que penses tu de ses paroles !!!?
Amicalement
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Lun 7 Jan - 22:56

Dan
tu n'as pas répondu comment fait on ?
je ne comprends pas ta question, Dan
Je ne vois pas le problème qu'il y a, quand on ressens une émotion, de se demander pourquoi on la ressent.
Si on prend une décision hâtive, de se demander pourquoi on l'a prise, en réaction à quoi, ou poussé par quelle pulsion inconsciente.
Idem, si un autre réagit face à nous, se demander pourquoi il réagit ainsi: le problème vient-il de lui, ou de nous.
Cela s'appelle "auto-analyse", et c'est enseigné en psychologie, je ne vois pas où seraient les niaiseries, bouddhistes ou autres, là dedans.
Et je vois encore moins le rapport avec ce que tu cites du Dalaï Lama ...

Heu... tu vas bien, Dan ?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Lun 7 Jan - 23:06

Dan ,je ne souhaite pas prendre parti , chacun est responsable de ses paroles , comme de ses actes

je comprends tout Dan ...contrairement à toi ...moi aussi je faisais de l'humour , les smileys ça sert à ça , tu devrais les utiliser aussi
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Lun 7 Jan - 23:37

[quote]
Adrienne a écrit:Dan je ne comprends pas ta question, Dan
pour observe ses actions, ses réactions, ses émotions, ses changements, je rappelle que ce n'est pas moi au départ qui posait cette question
Je ne vois pas le problème qu'il y a, quand on ressens une émotion, de se demander pourquoi on la ressent.
donc la phrase est mal posée ce n'est pas s'observer mais se questionner .
Si on prend une décision hâtive, de se demander pourquoi on l'a prise, en réaction à quoi, ou poussé par quelle pulsion inconsciente.
Idem, si un autre réagit face à nous, se demander pourquoi il réagit ainsi: le problème vient-il de lui, ou de nous.
Cela s'appelle "auto-analyse", et c'est enseigné en psychologie, je ne vois pas où seraient les niaiseries, bouddhistes ou autres, là dedans.
Donc je me répété la phrase encore une fois est mal posée, on ne s'observe pas soit même on analyse ses actions , mais non de non c'est un reflex naturel on le fait tous . qui n'a pas dit je viens de faire une c.......rie ?

Et je vois encore moins le rapport avec ce que tu cites du Dalaï Lama ...
C’était en relation avec les fameuse sagesses distillées par le bouddhisme , vous avez deux beaux exemples une question mal posée, et une ânerie marante et grivoise !!
Amicalement :


avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Lun 7 Jan - 23:41

lola83 a écrit:Dan ,je ne souhaite pas prendre parti , chacun est responsable de ses paroles , comme de ses actes

je comprends tout Dan ...contrairement à toi ...moi aussi je faisais de l'humour , les smileys ça sert à ça , tu devrais les utiliser aussi
Ok je le saurai à l'avenir merci .
Que penses tu des fameuse paroles de ce sage bouddhiste ?
Amicalement
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par loli83 le Lun 7 Jan - 23:56

rhooo , je viens de te répondre Dan !
avatar
Athanor
Comte

Masculin Date d'inscription : 17/09/2012
Messages : 372

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Athanor le Mar 8 Jan - 0:52

Dan, tu écris :

"Je cite mot à mot ces mots de sagesse : "Les temps ont changé , souligne sa sainteté !!!Si l'on s'aime avec sincérité , tous les orifices peuvent être éventuellement appropriés !!!!"
Qu'elle sagesse n'est ce pas ? Quelle vérité ? Que fait on des trous de nez et des oreilles ??"


==> écoute une chose, s'il avait dit que l'homosexualité était un crime, tu aurais bondi en hurlant à l'inquisition intolérante. Là, il dit qu'il s'en fout et tu l'agresses aussi. alors ? mauvaise foi de ta part, non ?
Vois tu, tu devrais être d'accord avec lui (même s'il parle crûment par humour) car il se base sur le fait que l'identité réelle de l'homme n'est pas le corps physique ni la sexualité. ça ne veut pas dire qu'il faille faire n'importe quoi, mais simplement qu'il ne faut pas développer des positions hystériques et extrêmistes à outrance quand il s'agit du corps. Ainsi, on n'a pas à juger quelqu'un là dessus car nous ne sommes pas des homos ou des hétéros, mais des humains, tout simplement.
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Mar 8 Jan - 1:39

bah, Dan, tu chicanes, là... Ce que je décris, c'est bien "s'observer". Appelle cela autrement si tu veux, mais ne dis pas que ce mot n'est pas correct.

Va voir ce que signifie "observer" au dictionnaire. Tiens, je n'ais t'aider (TLF)

- Considérer avec attention, avec application.
- Se surveiller attentivement, agir avec circonspection
- Surveiller attentivement.

Donc, ce que je fais par rapport à mes actions et réactions, c'est bien "m'observer". Cela va plus loin que simplement se dire "pourquoi ais-je fait cette connerie".
Visiblement, tu n'en n'as jamais entendu parler, mais bon, chacun ses hobbies, n'est-ce pas ?

Et je ne vois pas de quelle question "mal posée" tu parles. Je répondais à ta question de savoir comment je faisais pour m'observer, et je pense avoir répondu correctement, à mon petit niveau.

Quant à la "sagesse bouddhiste", personne ne t'oblige à t'aligner dessus: tu en penses ce que tu veux, c'est ton problème.


avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Edouard LaHonte Jr le Mar 8 Jan - 4:47

Il est encore là le bouffon vert ? ...Ou bien je me décarcasse pour des prunes ? Very Happy



Dis plutôt que les philosophes, et les scientifiques, n'ont pas la même définition de la conscience .

Ah bien !? Merdum, on m'aurait menti ! Shocked Je cours chercher mon permis de chasse aux Ducons, c'est bientôt l'ouverture.
Dis moi, mon brave Very Happy , dans quelle catégorie tu classes les gugusses dans mon genre chercheurs en sciences cogs qui sont forcés d'interpréter leurs observations quand il s'agit du problème de la conscience ?

Excuse moi de te contredire , mais à mes yeux tu mélanges tout(vraiment désolé de te le dire) je sais que cela va t'énerver , la conscience est le fait de se sentir vivre , ensuite ce sont les sens qui agissent .

Oh non, rassure-toi, tu ne m'enerves pas du tout, au contraire, ça me détend de te lire... Laughing
Va faire un tour sur le sujet des qualia et tu verras que ta définition de se sentir vivre dit a peu près la même chose, sinon en plus naïf, on parle bien de la même chose donc.

Par contre,
les sens agissent.
Ça, c'est du copieux, ça veut dire quoi ? What a Face

Histoire d'éclairer ta lanterne qui fonctionne encore au pétrole visiblement, je vais essayer encore.

Un quale est une émotion ou impression, un ce-que-ça-fait-de. Tu ne vois donc pas qu'il est implicite dans cette dénomination qu'un sujet se dégage ?
On parle donc de conscience phénoménologique mais il s'agit bien toujours de la même chose. L'avantage d'un tel paradigme est qu'il aborde le sujet sans le problème que pose la définition dualiste d'âme, le fameux problème de l'homunculus, ce mimi-moi qu'on imagine dans sa tête et qui finit sur une impasse, celle de la regression infinie, le minimoi étant une personne il y a donc un mini-mini-moi et ainsi de suite...

L'idée de qualia permet d'envisager des pistes fructueuses de recherches. Par exemple celle de l'IA, s'il n'y a pas de siège de la conscience alors c'est peut-être du système dans son entier d'où elle emerge. Dans ce cas un système équivalent quand bien même de substrat différent devrait manifester des qualia. En simple, une intelligence artificielle suffisamment élaborée devrait avoir des émotions.

Mais ne te formalise pas trop, hein, après tout, pourquoi se faire chier à étudier des choses très alambiquées alors qu'il suffit d'être abonné à Science & Vit ... ? elephant



_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par elaine 23 le Mar 8 Jan - 8:16

L'IA implique de concevoir la conscience comme l'oxygène: un élément indispensable au cogito mais extérieur au récepteur . C'est logique et je souscris . Le hic, c'est que , visiblement, il manque encore quelque chose pour que le Golem s'émeuve .Quoi ? la vie, parbleu : ce truc incompréhensible qui nous meut et nous émeut . Le terme "meut" se répète comme la sonnerie du téléphone, non ?


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Invité le Mar 8 Jan - 8:57

La mouvance de l'émouvoir manifestation de la conscience , phénomène de synergie est l'interdépendance métapsychique reliant chaque individuum indépendant , à l'unité et à l'évolution spirituelle de toute l'humanité par le biais de l'inconscient collectif de K.Jung Arrow
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Edouard LaHonte Jr le Mar 8 Jan - 9:16

La mouvance de l'émouvoir manifestation de la conscience , phénomène de synergie est l'interdépendance métapsychique reliant chaque individuum indépendant , à l'unité et à l'évolution spirituelle de toute l'humanité par le biais de l'inconscient collectif de K.Jung



Ça, c'est monstrueux ! Cher Tchaïpov, m'autorises-tu à citer cette envolée dans quelque forum auquel je participe ? Ce serait gentil de ta part Smile ?



P-s : C'est Carl Gustav Jung, pas Karl Jung, tu dois confondre avec Karl Borisov ou Karl Abruni...


_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par elaine 23 le Mar 8 Jan - 9:52

L'inconscient collectif serait le réservoir de carburant, et la fécondation, l'étincelle qui démarre le moteur individuel . Question : l'inconscient ne devient-il conscient qu'avec la maturation individuelle, ou c'est cette dernière qui accède à ce qu'elle conçoit comme inconscient, mais qui est "sur-conscience ?


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9240
Localisation : vallée du vent

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par dan 26 le Mar 8 Jan - 13:35

lola83 a écrit:rhooo , je viens de te répondre Dan !
Ok j'ai compris que du moment que cela vient d'un sage tu ne prends pas partie !!! Si j'avais utilisé ces propos je pense que tu n'aurais pas eu la même attitude . t
Tout le problème des ces fameux sages se trouve là . Ils peuvent dire n'importe quoi du moment que nombreux sont ceux qui le prennent pour sage .
Cela me fait penser aux oeuvres d'art d'un maître , du moment que la majorité du troupeau le considéré comme un geni, personne n'ose donner son opinion sur ses oeuvres ratées .
Sommes nous devenus un troupeau .
amicalement



Dernière édition par dan 26 le Mar 8 Jan - 18:02, édité 1 fois
avatar
Athanor
Comte

Masculin Date d'inscription : 17/09/2012
Messages : 372

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Athanor le Mar 8 Jan - 13:53

Ce n est pas le probleme, tu parles pour ne rien dire, que reproches tu a cette phrase du dalai lama ? (en dehors de la vulgarité de son propos, destiné a deteriorer son image de sage. car puisque tu l ignores, ces sages sabordent eux memes cette image de sage que leur attribuent les gens. C est pareil dans le T'chan, le tao, mais tu as une vision occidentale anti sectes dus aux problemes d ici et cette vision est completement en decalage avec la realite extreme orientale).
avatar
Athanor
Comte

Masculin Date d'inscription : 17/09/2012
Messages : 372

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Athanor le Mar 8 Jan - 14:06

Voila encore un exemple de lacheté, tu n assumes pas une probable homophobie alors tu restes evasif... Piégé n est ce pas...;-)

Et le dalaï, lui, est totalement detaché de la question...

Les hysteriques fermés et bloqués, agressifs et irrationnels, ne sont donc pas ceux qu on croit ;-)

Contenu sponsorisé

Re: Notre conscience aux yeux de la science

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû - 15:37