LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

patanjali
patanjali
Marquis

Masculin Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 83
Messages : 406

Brève histoire des hydrocarbures abiotiques Empty Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

Message par patanjali le Mer 30 Oct 2019 - 7:55

L’erreur des hydrocarbures fossiles

L’hypothèse de l’origine fossile et biologique du pétrole a été émise en 1757 par le savant russe Mikhailo Lomonosov. Elle fut réfutée rapidement par le scientifique allemand Alexander Von Humbolt et le Français Gay-Lussac. Puis au XIXème siècle les chimistes français et russe Marcelin Berthelot et Dimitri Mendeleev (le même Mendeleev qui laissa son nom à la table périodique des éléments chimiques) démentirent également l’hypothèse de Lomonosov.
Aucune expérience n’a jamais permis de prouver la provenance biotique du pétrole. Au contraire, toutes substances biologiques peuvent être produites à partir du pétrole, ce que certains prennent  pour la preuve de son origine biotique.


Résultats des recherches russes d’hydrocarbures abiotiques


Dès 1946, l’URSS qui manquait de ressources d’énergie, lança un projet de recherche d’hydrocarbure abiotique par des forages profonds, au-delà des couches sédimentaires. En 1951, le Professeur Nikolaï Kudryavtsev annonça les résultats des recherches soviétiques par son académie des sciences en énonçant la “théorie russo-ukrainienne de l’origine profonde et abiotique du pétrole”.
Les gaz naturels en provenance du manteau terrestre, remontent dans les failles rocheuses profondes de la croûte terrestrre. Composés d'hydrocarbures : principalement du méthane (CH4) mais aussi de propane (C3H8), de butane (C4H10), de pentane (C5H12), ils se polymérisent davantage en remontant vers la surface moins chaude, devenant du pétrole liquide et de l'asphalte visqueux.

Les résultats obtenus ont prouvé la théorie ; Les forages très profonds (5 à 10 km de profondeur), dans des zones où il n’y a jamais eu aucune forêt, dans des roches cristallines où est absente toute trace végétale ou animale, ont permis de trouver des quantités très importantes de pétrole, indemne de traces végétales.
Alors que dans les zones sédimentaires d’anciens massifs forestiers disparus dans les profondeurs de la croûte terrestre, 1 forage sur 26  seulement est concluant, les résultats ont été trois fois supérieurs pour les forages établis dans les zones supposées de fractures profondes du manteau terrestre.
Par ailleurs, des sites pétrolifères dont le débit semblait proche du tarissement, ont vu leurs réserves augmenter considérablement alors que l’exploitation avait cesse. Ce constat met en évidence le phénomène de rechargement des nappes, à partir de failles profondes du manteau terrestre.

Le pétrole n’a donc aucune origine biotique. Il est un produit primordial dont la génèse a lieu dans le manteau terrestre à de grandes profondeurs et dans des conditions de chaleur et de pression très élevées (minimum 25 Kbar). Ce qui veut dire que la quantité de pétrole générée par la Terre n’est fonction que de la quantité de matériaux primordiaux impliqués dans la formation originelle de la planète.
Cette source n’est pas “épuisable” à l’échelle humaine et la génèse en est constante.

Malgré une littérature scientifique russe très importante concernant le pétrole ou gaz abiotique, les Occidentaux l’ont ignorée officiellement. Mais en secret, BP a fait son expérience de forages profonds (10 km), non pas sur terre mais en mer dans le golfe du Mexique, ce qui a conduit à la catastrophe de Deepwater Horizon en 2010.


Manipulation et spéculation


La théorie du “pic de production pétrolier” qu’émit en 1956 Hubbert, ingénieur de la Shell était une réaction aux découvertes soviétiques. Elle est fausse, ce qui a été corroboré à maintes reprises dans la mesure où des gisements pétroliers sont constamment découverts en Russie et ailleurs dans le monde et ce dans des endroits qui seraient improbables à la découverte et l’exploitation pétrolières en suivant les canons de la théorie biotique de l’origine du pétrole. Les réserves découvertes de pétrole ou gaz n’ont jamais été aussi vastes.

L’abondance ou rareté a des répercussions économiques et géopolitiques: les prix du pétrole sont essentiellement spéculatifs. L’idée de rareté a été créée de toute pièce à des fins de profit et de contrôle géopolitiques de toute zones géographiques potentiellement pétrolifère par ingérences financière ou militaires directes ou par proxy dans tout pays découvrant des réserves de pétrole
Le cas du Yemen:
On sait que le Yémen flotte sur une mer de pétrole. C’est déjà une raison suffisante pour en faire une proie appétissante. Mais ce qu’on ne sait pas c’est que les plaques géologiques contenant le pétrole yéménite vont en pente jusqu’à un réceptacle géologique naturel.
Ce réceptacle ou réservoir se trouve dans le sous-sol saoudien, ce qui explique que les Saoudiens peuvent puiser autant qu’ils veulent en millions de barils, sans que leurs réserves baissent de façon significative. C’est cette particularité géologique et cette capacité de collecter par le bas le pétrole des autres, qui fait que le Yémen ne doit jamais profiter lui-même de son pétrole aux dépens des réserves de l’Arabie Saoudite qui sont le bien privé des talmudistes et des Etats-Unis.https://reseauinternational.net/la-veritable-nature-et-la-mysterieuse-raison-de-la-guerre-du-yemen/

Le mensonge du réchauffement anthropique

L’ omniprésence et abondance des sources de pétrole devenues évidentes, contrariant la thèse du pic pétrolier, la,manipulation médiatique de l’opinion s’est servie du prétendu effet de serre du CO2 produit par l’ère industrielle. Cette hypothèse fut présentée à l’ONU non pas par des scientifiques soucieux de l’environnement, mais par le pétrolier canadien Maurice Strong, ami de David Rockefeller au début des années 1970.

Mais ceci est une autre histoire qui ne repose plus simplement sur de la dissimulation mais sur un mensonge simpliste qui dissimule des intentions politiques malthusiennes et criminelles et qui aboutit à une arnaque financière mondiale.

Références:
https://resistance71.wordpress.com/2011/06/12/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-petrole-abiotique/
http://www.reveil-citoyen.fr/2019/03/08/petrole-biotique-ou-abiotique/
http://petrole-abiotique.blogspot.com/2005/09/autres-arguments-le-charbon-est.html


_._._._._._._._._._._._


Pour examiner la vérité il est besoin, une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. (Descartes)
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 14593
Localisation : vallée du vent

Brève histoire des hydrocarbures abiotiques Empty Re: Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

Message par dan 26 le Dim 17 Nov 2019 - 19:46

Je crois plus au pétrole issu des algues marines et de la photosynthèse , le pétrole abiotique pose un problème technique, et de coût d'exploitation lié à la profondeur d'extraction .
Par contre avant de parler profit des TGE, ne jamais oublier que ce sont les états (donc nous ) qui profitent le plus des taxes sur le pétrole et dérivés .
amicalement
patanjali
patanjali
Marquis

Masculin Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 83
Messages : 406

Brève histoire des hydrocarbures abiotiques Empty Re: Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

Message par patanjali le Lun 18 Nov 2019 - 8:47

dan 26 a écrit:Je crois plus au pétrole issu des algues marines et de la photosynthèse , le pétrole abiotique pose un problème technique, et de coût d'exploitation lié à la profondeur d'extraction .
On n’a jamais fourni la preuve que la matière biologique puisse être transformée en pétrole. L’origine fossile du pétrole reste une hypothèse du 18ème siècle et le pétrole issu des algues est un fantasme.
Les coûts des forages à grande profondeur sont largement compensés par le taux de réussite (60 % contre 30 % dans les roches sédimentaires) et par  la durée supérieure d’exploitation.

Par contre avant de parler profit des TGE ne jamais oublier que ce sont les états (donc nous ) qui profitent le plus des taxes sur le pétrole et dérivés .

Explique-nous en quoi nous profitons en payant ces taxes écologiquess.
20 % vont à des subventions de technologies inefficaces, le reste passe par les Etats dont le gros du budget consiste à payer aux banques privées des intérets de dettes.

L’argent finit toujours par s’accumuler au pouvoir financier mondialiste.


_._._._._._._._._._._._


Pour examiner la vérité il est besoin, une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. (Descartes)
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 14593
Localisation : vallée du vent

Brève histoire des hydrocarbures abiotiques Empty Re: Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

Message par dan 26 le Lun 18 Nov 2019 - 9:42

"
patanjali" a dit
On n’a jamais fourni la preuve que la matière biologique puisse être transformée en pétrole. L’origine fossile du pétrole reste une hypothèse du 18ème siècle et le pétrole issu des algues est un fantasme.
Les coûts des forages à grande profondeur sont largement compensés par le taux de réussite (60 % contre 30 % dans les roches sédimentaires) et par  la durée supérieure d’exploitation.

merci de te renseigner avant de répondre : https://www.fournisseur-energie.com/les-algues-le-carburant-du-futur/
les algues et la photosynthèse sont une piste d' énergie il y en a d'autres


Explique-nous en quoi nous profitons en payant ces taxes écologiquess.
20 % vont à des subventions de technologies inefficaces, le reste passe par les Etats dont le gros du budget consiste à payer aux banques privées des intérets de dettes.
Quand je parle de taxe, c'est la taxe sur les produits pétroliers , qui représente jusqu'à 80 % du prix . Cette taxe remonte à l'état , qui vient financer tout ce qui est payé par nos impôts. Donc une ressource financière pour l'état (et nous donc ) importante .que tu le veuilles ou non . Les intérêt de la dette sont une petite partie du budget de l'état tout le reste finance notre pays , et directement ou indirectement nous revient . Désolé de te l'apprendre . Donc la taxe sur les produits pétroliers nous revient indirectement, raison pour laquelle l'état ne peut s'en passer, sans aller chercher encore à augmenter nos imports si elle devait disparaitre .
Les finances publiques sont un vase communiquant !!!



L’argent finit toujours par s’accumuler au pouvoir financier mondialiste
excuse moi mais tu dis n'importe quoi !!! tu oublies tout ce qui est financé par l'état et dont nous profitons, enseignement, santé, collectivité locales, transports , infrastructures , aides sociales , etc etc .
Si l'argent part en partie (faible ), vers les banques , c'est que notre pays a mal été géré pendant plus de 30 ans !!! Les pays biens gérés ne sont pas endettés comme nous , et de fait ne dépendent pas des puissances financières . Tu devrais relire la fable de la fontaine, la cigale et la fourmis , et t'en inspirer .
On ne peut dans tous les domaines dépenser plus que ce que l'on gagne , c'est le BA BA de l'économie, et de la logique .

Amicalement
patanjali
patanjali
Marquis

Masculin Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 83
Messages : 406

Brève histoire des hydrocarbures abiotiques Empty Re: Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

Message par patanjali le Lun 18 Nov 2019 - 15:34

dan 26 a écrit:
merci de te renseigner avant de répondre : https://www.fournisseur-energie.com/les-algues-le-carburant-du-futur/
les algues et la photosynthèse sont une piste d' énergie il y en a d'autres

Extrait de la conclusion de ton site.
"De plus, le coût reste assez élevé : 10 dollars le litre, ce qui n’est aujourd’hui pas assez attrayant pour remplir les pompes à carburant. Les biocarburants ne sont pour le moment pas en mesure de satisfaire la totalité de la demande en carburants de manière équivalente à ce qui est produit de nos jours par le pétrole."

Encore une utopie !
Merci, je ne m’informe pas par cette littérature écolo. Je préfère des sites réalistes

Pour le reste je respecte tes convictions libérales qui étaient valables au bon vieux temps de notre jeunesse, lorsque la France était un Etat souverain qui s’autofinançait par sa propre banque nationale émettrice de sa propre monnaie, mais...

Depuis il y a eu la loi de 1973 dite aussi « loi Pompidou-Giscard-Rothschild », qui oblige le gouvernement d’emprunter aux grandes banques privées.
Ensuite il y a eu le traité de Maastricht (1992), l’Euro (2002) et le traité de Lisbonne contre la volonté du peuple français.
A présent c’est la Commission Européenne, non élue par le peuple, mais désignée par les instances créancières (BCE, FMI, Banque Mondiale), qui dicte à la France la politique économique chaque année par ses  « Grandes Orientations de Politique Economique ».

La politique économique ne se fait plus dans l’intérêt du peuple mais dans l’intérêt des grandes institutions financières.


_._._._._._._._._._._._


Pour examiner la vérité il est besoin, une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. (Descartes)
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 14593
Localisation : vallée du vent

Brève histoire des hydrocarbures abiotiques Empty Re: Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

Message par dan 26 le Lun 18 Nov 2019 - 15:52

"patanjali" a dit
Extrait de la conclusion de ton site.
"De plus, le coût reste assez élevé : 10 dollars le litre, ce qui n’est aujourd’hui pas assez attrayant pour remplir les pompes à carburant. Les biocarburants ne sont pour le moment pas en mesure de satisfaire la totalité de la demande en carburants de manière équivalente à ce qui est produit de nos jours par le pétrole."
merci pour ta réponse voir le gras , cela veut dire que ce n'est qu'un problème actuel , et que l'on peut espérer des méthodes industrielles qui pourraient rendre ce produit accessible . Ne connais tu pas le terme" innovation", qui a permis de trouver de nombreuses solutions à nos problèmes

Encore une utopie !
Merci, je ne m’informe pas par cette littérature écolo. Je préfère des sites réalistes
Ce n'est pas une littérature écolo

Pour le reste je respecte tes convictions libérales qui étaient valables au bon vieux temps de notre jeunesse, lorsque la France était un Etat souverain qui s’autofinançait par sa propre banque nationale émettrice de sa propre monnaie, mais...
Mais surtout qui ne repensait pas plus que ce qu'elle rentrée en ressource .
Une gestion d'un pays en "bon père de famille , jusqu'à Giscard !!

Depuis il y a eu la loi de 1973 dite aussi « loi Pompidou-Giscard-Rothschild », qui oblige le gouvernement d’emprunter aux grandes banques privées.
Ensuite il y a eu le traité de Maastricht (1992), l’Euro (2002) et le traité de Lisbonne contre la volonté du peuple français.
A présent c’est la Commission Européenne, non élue par le peuple, mais désignée par les instances créancières (BCE, FMI, Banque Mondiale), qui dicte à la France la politique économique chaque année par ses  « Grandes Orientations de Politique Economique ».
emprunter pour investir dans le temps ne pose aucun problème , c'est quand on emprunte pour équilibrer des dépenses exagérées que cela pose problème .

La politique économique ne se fait plus dans l’intérêt du peuple mais dans l’intérêt des grandes institutions financières.
la politique économique consiste à dépenser moins ou autant que ce que l'on rentre en caisse . Une telle gestion mène à la faillite , et ce sont les institutions financières qui en profitent .
Les banquiers vivent grâce à l'incurie de certaines gestions . C'est grace aux cigales que les institutions financières progresses , elles vivent sur l'incurie de certains

Amicalement

Contenu sponsorisé

Brève histoire des hydrocarbures abiotiques Empty Re: Brève histoire des hydrocarbures abiotiques

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 19 Jan 2020 - 14:48