LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

David Salas y Mélia, climatologue, réponds à vos questions sur la chaleur exceptionnelle

komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10387
Localisation : France

David Salas y Mélia, climatologue, réponds à vos questions sur la chaleur exceptionnelle Empty David Salas y Mélia, climatologue, réponds à vos questions sur la chaleur exceptionnelle

Message par komyo le Ven 26 Juil 2019 - 9:27

David Salas y Mélia, chercheur climatologue dans une équipe mixte de Météo-France et du CNRS

Si j'ai bien compris, le réchauffement climatique provoque un déplacement de la moyenne (température et précipitation) mais surtout une augmentation de l'écart type. Nos sociétés (en particulier les activités agricoles) peuvent elles résister à cette augmentation de la variabilité (sans parler de la disparition des insectes pollinisateurs) ?De plus, l'impact dû au changement des précipitations est il encore plus à craindre que celui des températures ?Merci.

-Thibaud


Bonjour Thibaud,


En effet, un réchauffement de 1,5 °C, par exemple, signifie qu’au plan mondial la moyenne des températures progresse de 1,5 °C. Le réchauffement varie cependant d’une région à l’autre (environ 1 °C sur les océans mais beaucoup plus sur l’océan Arctique en raison de la fonte des glaces qui le recouvrent, et de l’ordre de 2 °C sur les continents). A 1,5 °C de réchauffement, les extrêmes froids devraient se réchauffer de 4 à 5 °C et les extrêmes chauds d’environ 3 °C sur de nombreuses régions, et non pas de 1,5 °C. Donc, en effet, la distribution des températures est modifiée (changement de l’écart type).

Par ailleurs, les régions semi-arides devraient recevoir encore moins de précipitations, tandis qu’au contraire les régions humides seront encore plus pluvieuses. Il faut cependant compter avec une augmentation de l’évaporation (en raison du réchauffement) dans de nombreuses régions. Ainsi, même dans les régions où le cumul des pluies n’évolue pas, les ressources en eau du sol pourraient diminuer, car moins de pluie pénétrera dans le sol, l’évaporation venant en retrait des précipitations.
Le Monde hier à 16h06

Tchat

Le cycle du carbone présentant une certaine inertie, n'est il déjà pas trop tard pour rester en dessous des 1.5°C ?Quid des boucles de réactions positives ? A t'on de la marge avant le point de basculement ?

-Thibaud


Bonjour Thibaud,


Actuellement, l’humanité émet divers gaz à effet de serre. Certains, comme le méthane, sont plus puissants que le CO2 mais ont une courte durée de vie dans l’atmosphère. Ainsi, si l’on arrêtait d’émettre du méthane, en quelques décennies ce gaz retrouverait son niveau du 19e siècle.



Le CO2 pose plus de problèmes. D’une part, dans son ensemble, l’humanité en émet de grandes quantités (environ 37 milliards de tonnes par an actuellement) en raison de l’utilisation d’énergies carbonées fossiles (charbon, gaz naturel, pétrole), de la production de béton et de la déforestation. Les océans absorbent environ un quart de nos émissions de CO2 et les continents environ un tiers. Le reste (un peu moins de la moitié de nos émissions) s’accumule dans l’atmosphère.



Il est encore possible de stabiliser le réchauffement planétaire à 1,5 °C au-dessus de la température de 1900 (objectif de l’accord de Paris - COP21), mais ce sera difficile. Il faut en effet que les émissions humaines de CO2 deviennent nulles d’ici à 2050 puis légèrement négatives. Dans la pratique, cela signifie que toutes nos émissions (qui continueront à exister) devront être compensées par un retrait de CO2 de l’atmosphère, par diverses techniques. De plus, en tentant de réduire le contenu atmosphérique en CO2, les océans et les continents pourraient restituer une partie du CO2 qu’ils ont absorbé ! Et il faut compter aussi avec la fonte des permafrosts, ceux-ci dégazant du CO2 mais aussi du méthane.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

    La date/heure actuelle est Dim 5 Avr 2020 - 19:48