LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

-25%
Le deal à ne pas rater :
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
149.99 € 199.99 €
Voir le deal

Le mythe du charbon propre et autre trumperies !

komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10392
Localisation : France

Le mythe du charbon propre et autre trumperies !  Empty Le mythe du charbon propre et autre trumperies !

Message par komyo le Mar 2 Juil 2019 - 11:10

Le charbon, bientôt propre depuis un siècle

Dans son premier discours sur l’état de l’union, en janvier, Donald Trump a fait l’éloge du “beau charbon propre” (“beautiful, clean coal”) américain.

Cette oxymore – même dans l’imaginaire collectif le charbon est associé à la saleté – ne surprend même plus.
Le charbon propre c’est celui dont la combustion n’émettra plus de gaz à effet de serre, ni d’autres polluants atmosphériques, qui ne produira plus de cendres contaminant les rivières… bref qui ne polluera plus.
Il est devenu une des tartes à la crème des discussions sur l’énergie ou le climat.
Mais l’histoire du “charbon propre” est sans doute plus ancienne que vous l’imaginez…

Même lavé, le charbon n’est pas propre…

En France, l’expression “charbon propre” se rencontre depuis le début de la Révolution Industrielle, mais dans le sens originel de l’adjectif : le charbon est propre à tel ou tel usage.

(...)

Au début du XXe siècle, un nouveau sens apparaît : dans des publications techniques, charbon propre commence à désigner un charbon à faible teneur en cendre, c’est-à-dire un charbon qui va donner moins de résidus solides après sa combustion et qui, par conséquent, aura une meilleure densité énergétique.

(...)

Mais en dépit du lavage, la teneur en cendre du charbon reste toujours d’au moins quelques pourcents, parfois plus de 10%.

La gestion de ce résidu est un des problèmes environnementaux majeurs posés par l’utilisation de charbon : les cendres peuvent contenir de nombreux éléments toxiques comme du plomb ou de l’arsenic. Le charbon même lavé est donc loin d’être propre…

Même si il est un peu éclipsé par la pollution atmosphérique et les émissions de gaz à effet de serre, ce problème n’est pas réglé aujourd’hui : en 2016, les États-Unis ont produit un peu plus de 100 millions de tonnes de cendres de charbon.

La moitié environ finissent dans des décharges ou des bassins de rétention et l’administration Trump souhaite autoriser leur rejet dans les rivières…

(...)

Le charbon propre, chimère politique
(...)

Si malgré ces échecs le charbon propre revient périodiquement à la mode, c’est parce qu’il a une réponse à un problème politique bien précis : l’incapacité à faire un choix entre l’évidence du changement climatique et un attachement économique, stratégique ou affectif au charbon.

Pour que ces deux réalités puissent coexister, il faut que le charbon propre existe. Et s’il n’existe pas il faut l’inventer.

C’est également pour cette raison que Donald Trump vante lui aussi le charbon propre.

Lorsqu’il a annoncé sa décision de sortir de l’Accord de Paris, il l’a fait au nom des industries fossiles américaines mais sans remettre en cause l’existence du changement climatique.

Lui, et son administration, ressentent cette dissonance cognitive, pour la résoudre il faut bien que les énergies fossiles puissent devenir propres.

Le mythe du “charbon propre” ne disparaîtra qu’avec l’attachement que certains pays et communautés vouent au charbon lui-même.

Le problème, c’est que les négociations internationales sur le climat s’efforcent d’être neutres technologiquement : elles prétendent fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre sans jamais parler du sort des activités qui les émettent, et de leurs salariés.

Ce non-dit créé une tension propice à l’apparition de fausses solutions comme la capture du carbone.

S’il y a quelque chose à apprendre de l’attitude de Trump sur le climat et du retrait américain de l’Accord de Paris, c’est peut-être ça : il est temps que les discussions portent aussi sur les moyens.

(Jancovici)


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

    La date/heure actuelle est Mer 8 Avr 2020 - 15:12