Le ministre de l'Agriculture préconise une hécatombe mondiale