LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 15356
Localisation : ici ou là

Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par troubaa le Mar 1 Jan - 7:55

Cela concerne une très grande partie des salariés du privé

Les salariés du privé payeront davantage de cotisations et devront reculer d'un an leur départ en retraite pour éviter une décote.


C'est une réforme des retraites avant l'heure… mais que pour le privé! Dès le 1er janvier 2019, les règles changent pour les 18 millions de salariés cotisants au régime de retraite complémentaire Arrco (tous les salariés) et Agirc (uniquement les 4 millions de cadres). Les masses en jeu sont importantes puisqu'elles représentent 78 milliards de pensions versées chaque année à 12,6 millions de retraités et pèsent pour 40 % de la pension des non-cadres et jusqu'à 60 % de celle des cadres. Décidés par le patronat et les syndicats (à l'exception de la CGT et FO) lors de l'accord d'octobre 2015 et entérinés dans l'accord national interprofessionnel de 2017, quatre grands changements vont s'imposer.

Premièrement, les deux structures distinctes Agirc et Arrco fusionnent en une seule au 1er janvier. Il n'y aura plus qu'un seul compte de points Agirc-Arrco, basé sur la valeur du point Arrco. Pour les 80 % de salariés qui ne sont pas cadres et ont acquis des droits à l'Arrco, aucune incidence. En revanche, les 20 % de cadres vont voir leurs points Agirc transformés en points Arrco. «Nous garantissons une stricte équivalence des droits, en allant jusqu'à 9 chiffres après la virgule», affirme François-Xavier Selleret, directeur général du GIE Agirc-Arrco, le gestionnaire du régime. Pour être parfaitement transparent, un double affichage sera maintenu tout au long de 2019, et une calculette en ligne permettra à chacun de vérifier que ses droits sont intégralement conservés.

Toute personne née à partir du 1er janvier 1957, qui voudra dorénavant partir à 62  ans, même en ayant tous ses trimestres, se verra appliquer une décote de 10 % sur sa pension pendant trois ans

Deuxième grand changement, les cotisations des actifs vont augmenter. «Cela s'explique par la nécessité, pour fusionner, d'harmoniser les taux entre l'Agirc et l'Arrco, qui diffèrent actuellement», explique François-Xavier Selleret. À titre d'exemple, pour un non-cadre rémunéré 2206 euros bruts mensuels en 2018, la cotisation salarié va augmenter en 2019 de 2 euros par mois et la part patronale de 6 euros par mois. L'impact est beaucoup plus fort pour les cadres: pour un salaire de 4749 euros bruts mensuels, le salarié devra payer 19 euros de plus par mois de cotisation et son employeur 31 euros.

Troisième modification, l'âge de départ en retraite sera de facto reculé d'un an, de 62 à 63 ans, en raison de la mise en place d'un bonus/malus. Toute personne née à partir du 1er janvier 1957, qui voudra dorénavant partir à 62  ans, même en ayant tous ses trimestres, se verra appliquer une décote de 10 % sur sa pension pendant trois ans. Pour l'éviter, il faudra accepter de travailler un an de plus. En allant au-delà, il sera possible de bénéficier d'une surcote durant un an, qui sera de 10 % pour deux ans de travail supplémentaire, 20 % pour trois ans et 30 % pour quatre ans. Les retraités ne payant pas de CSG seront exonérés de la décote et ceux ayant une CSG réduite (à 3,8 %) n'auront qu'une minoration de 5 % au lieu de 10 %. Pour s'y retrouver, le simulateur «M@rel» sur le site Internet de l'Agirc-Arrco permet à chacun de faire le calcul en fonction de son cas personnel.

» LIRE AUSSI - Inquiets pour leur pouvoir d'achat, les Français redoutent l'impact de la réforme des retraites

Exemple: un retraité touchant 1600 euros de pension verra sa pension amputée de 50 euros par mois pendant trois ans s'il part à la date de son taux plein. Alors que s'il travaille un an de plus, sa pension passera à 1665 euros mensuels grâce aux points de retraite complémentaire supplémentaires obtenus durant l'année travaillée et grâce à la surcote. Reste à savoir quel comportement vont adopter les futurs retraités. À l'origine, l'incitation à partir plus tard devait permettre au régime d'économiser 800 millions d'euros par an. Mais les gestionnaires craignent de n'atteindre que la moitié de cet objectif.

Dernier aspect de ce grand chambardement : pour la réversion et les droits familiaux, les partenaires sociaux ont aligné les deux régimes sur le mieux disant

Enfin, une quatrième évolution concerne la revalorisation des pensions dans le temps. La règle depuis 2015 est de les revaloriser en fonction de l'inflation moins 1 point, avec interdiction de passer en dessous de 0 % (ce qui reviendrait à baisser les pensions). À compter du 1er janvier, les pensions Agirc-Arrco ne seront plus indexées sur l'inflation mais sur l'évolution moyenne des salaires. Ce qui est a priori plus favorable pour les retraités, les salaires augmentant traditionnellement plus vite que les prix. Sauf que les partenaires sociaux pourront tenir compte d'un «facteur de soutenabilité». Et donc minorer ou majorer au coup par coup le taux d'indexation en fonction de l'équilibre financier du régime.

Dernier aspect de ce grand chambardement: pour la réversion et les droits familiaux, les partenaires sociaux ont aligné les deux régimes sur le mieux disant. La réversion qui n'était versée qu'à partir de 60 ans à l'Agirc le sera désormais dès 55 ans comme à l'Arrco. Quant à la majoration de pension de 10 % pour les parents de trois enfants, qui était plafonnée à 1034 euros annuels dans chacun des régimes, elle est portée à 2 071 euros pour tous. Des avantages qui devraient, toutefois, être remis à plat avec la future réforme des retraites, celle promise par Emmanuel Macron et qui doit aboutir à un régime universel…

http://premium.lefigaro.fr/conjoncture/2018/12/26/20002-20181226ARTFIG00154-retraites-complementaires-tour-de-vis-au-1er-janvier-2019.php


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 15356
Localisation : ici ou là

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par troubaa le Mar 1 Jan - 7:57

Mais ouf les retraités touchant de 1200 à 2000 euros par mois paieront moins de CSG !

Egoïsme Egoïsme.....



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14597

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par loli83 le Mar 1 Jan - 21:54

troubaa a écrit:Mais ouf les retraités touchant de 1200 à 2000 euros par mois paieront moins de CSG !

Egoïsme Egoïsme.....


Je n'arrive pas à savoir s'il s'agit de 2000 € net ou brut , et il semble même que ce soit plus compliqué

?
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 86
Messages : 9216
Localisation : Dijon

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par gaston21 le Mer 2 Jan - 11:16

Ouf! Le pouvoir d'achat va exploser en 2019! Et il a déjà fait un bond en 2018! Comment? Vous le l'avez pas remarqué? Ah oui, il y a eu l'inflation, mais il ne faut pas en tenir compte! Sinon, tout est foutu!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 9009
Localisation : France

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par komyo le Mer 2 Jan - 14:49

Macron et ses tam-tam médiatiques appliquent a la lettre l'injonction de Machiavel, "gouverner c'est faire croire" et si l'on peut diaboliser ceux qui parlent vrais comme Mélenchon et les lanceurs d'alerte. C'est d'autant mieux. Bref manipulation a la Big Brother habituel, il y a que troubba pour arriver a s'auto persuader que c'est la réalité.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 15356
Localisation : ici ou là

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par troubaa le Mer 2 Jan - 16:04

quand même le salaire net à augmenter en 2018 !
Par exemple :
une personne touchant 2428 brut
avait en net
1840 euros en décembre 2017
1850 en janvier 2018
1873 en octobre 2018.
soit 33 euros de plus par mois soit 430 par an (sur 13 mois !)


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14597

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par loli83 le Mer 2 Jan - 16:26

mais pas pour les retraités ! au contraire ça a diminué
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 15356
Localisation : ici ou là

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par troubaa le Mer 2 Jan - 16:53

Pas pour le minimum vieillesse qui augmente de 35 euros par mois au 01/01/19 !

Seulement pour les retraités "aisés" qui touchent plus de 2750 euros par mois si ils sont en couple et 2000 si ils sont seuls..

On va pas les pleurer ! non vraiment pas ! ils préfèrent faire payer la femme célibataire avec deux enfants à charge ... drôle de notion de solidarité ces retraités !

(c'est sur que c'est pas une fake news de facebook, certains se gardent bien de cacher ce genre de faits ! je parle pas de toi loli mais des fake news abondantes de facebook sur le sujet)


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14597

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par loli83 le Mer 2 Jan - 21:22

toujours pas d'infos sur le net ou le brut ?
il semble qu'il soit question aussi de revenu imposable ou revenu fiscal de référence
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13517
Localisation : vallée du vent

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par dan 26 le Mer 2 Jan - 21:34

gaston21 a écrit:Ouf! Le pouvoir d'achat va exploser en 2019! Et il a déjà fait un bond en 2018! Comment? Vous le l'avez pas remarqué? Ah oui, il y a eu l'inflation, mais il ne faut pas en tenir compte! Sinon, tout est foutu!
Si Tu n'es pas capable d'augmenter toi même ton pouvoir d'achat , cela montre un sacré problème de gestion des finances personnelles .

Aller bientôt on va demander à l'etat de nous apprendre à nous laver les mains . Ou du gratuit sans savoir que le gratuit on le paye ensuite par les impôts .

Je demanderais à l’état si ils optent pour le RIC, de créer des cours d'économie familiale , pour les personnes qui ne savent pas gérer un budget !!! . En demandant au ministre des finances d'y participer en tant qu'élève .

amicalement
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 86
Messages : 9216
Localisation : Dijon

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par gaston21 le Jeu 3 Jan - 18:53

Mon pouvoir d'achat, je le gère très bien et je n'ai jamais eu de soucis d'argent. Mais je connais des gens qui vivent très pauvrement. J'ai marché cet après-midi avec le responsable des Restos du coeur de Dijon et Côte d'Or; ça m'arrive souvent. Il est très conscient du malheur des gens; il n'a même pas le temps de les chercher en Chine...
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13517
Localisation : vallée du vent

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par dan 26 le Jeu 3 Jan - 19:38

gaston21 a écrit:Mon pouvoir d'achat, je le gère très bien et je n'ai jamais eu de soucis d'argent. Mais je connais des gens qui vivent très pauvrement. J'ai marché cet après-midi avec le responsable des Restos du coeur de Dijon et Côte d'Or; ça m'arrive souvent. Il est très conscient du malheur des gens; il n'a même pas le temps de les chercher en Chine...

Bravo , c'est exactement ce que je dis, certains le gérent, et d'autres se tournent  toujours vers l’état .
Par contre  le fait que certains vivent  pauvrement,  n'a rien à voir avec le pouvoir d'achat pour moi .
Ce que j'essaye de vous faire comprendre  , c'est qu le pouvoir d'achat en définitive a augmenté  , si on compare  les  salaires minimums d'une époque, et certains  repère de base .

Seul problème c'est que les consommations   ont changés , en particulier avec toutes ces NT, qui ont terriblement grévé  les budgets des manages.

Mais je suis intimement convaincu  que l'on peut compenser cela par des formes d'achats différents , qui devraient  permettre  d'augmenter même le pouvoir d'achat . Exemple  rapide : le prêt,  les brocantes,  les enseignes à prix bas,  les fins de stock, les achats groupés "groupons"  ,  les comparateurs de  prix,  les fins de séries, les épiceries sociales  etc etc .
Nous avons fait au fil des années un pays d'assistés , qui ne sait  plus se gérer  pour la plus part du temps, et qui attend tout de l’état .

certains  vivent pauvrement Ok,   mais il est bon de savoir  comment  ils en sont arrivés là . Certains  ont malheureusement  subit  des affres de la vie,  d'autres  ont cherché à profiter d'un système qui les a marginalisé  progressivement ..
il me semble pour en revenir au sujet que les retraités mensualisés au niveau de l'IR, ne voient pas trop de différences, si ce n'est un effet psychologique si ils n'ont pas été informé sur les nouvelles dispositions .


Amicalement

avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 76
Messages : 13074
Localisation : Enfant du Monde

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par Dédé 95 le Sam 12 Jan - 10:51

troubaa a écrit:quand même le salaire net à augmenter en 2018 !
Par exemple :
une personne touchant 2428 brut
avait en net
1840 euros en décembre 2017  
1850 en janvier 2018
1873 en octobre 2018.
soit 33 euros de plus par mois soit 430 par an (sur 13 mois !)

Ah, plus le mensonge est gros.....etc....

Pour Troubaa les retraites supérieures à 1200 € et inférieur à 2000€ ne paieront plus de CSG (sic)
J'ai   1381,83 € et je ne paye pas de CSG! Et celà depuis 2003 !
Pourquoi mentir?

On parles de la réalité? Voilà mon décompte:
          2012        2018
RATP  292,91      295,28  
SNCF   49,94      50,31
Cnav  812,23      819,55
Comp 215,40      216,69

2012 1370,48
2018 1381,83
Augmentation de 11 €40 en 6 ans, soit: 0,05%
L'inflation ? 5%,9
Les revenus ont augmenté d'apès nos petits bourgeois......


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: Retraites complémentaires : tour de vis au 1er janvier 2019

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 21 Jan - 16:40