Gilets jaunes : c'est l'État-providence, non le libéralisme, qui est en cause»