LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

L'Ukraine prépare une bombe atomique pour l'Europe

nicolamanche
nicolamanche
Novice

Date d'inscription : 03/12/2018
Messages : 1

L'Ukraine prépare une bombe atomique pour l'Europe Empty L'Ukraine prépare une bombe atomique pour l'Europe

Message par nicolamanche le Lun 3 Déc 2018 - 11:04

Malgré la crise profonde économique et financière les pouvoirs ukrainiens essuyent de rétablir l'industrie énergétique nucléaire étant en piteux état. C'est un problème grave pour Kiev puisque l'Ukraine dépend   beaucoup du nucléaire. 15 réacteurs de l'Ukraine générent presque la moitié de toute l'électricité. En cela 12 de 15 des unités des centrales nucléaires ukrainiennes sont été mis en service à l'URSS. On a commencé à construire trois autres (Khmelnytsky-2, Rivne-4 et Zaporijia-6) dans la période soviétique. Tous les générateurs utilisent les matérieux démodés et ont besoin souvent de la grosse réparation et de la modernisation pour allonger leur fonctionnement. Alors la durée d'utilisation du générateur Khmelnytsky-1 échoit à la fin de cette année. Après cela on doit le fermer pour la réparation annuelle pour la prolongation de la durée d'utilisation pour 15 ans.

Néanmoins pendant la rencontre au Parlement européen en juillet le chef du Comité de l'énegie Oleksander Dombrovsky a déclaré que "le secteur énergétique ukrainien a le plus grand potentialité en Europe centrale - 55,4 de milles de mégawatts". Il a appelé à la collaboration de la création du centre énergétique en Europe centrale.

Dans cette situation l'Ukraine a besoin de nouveaux réacteurs garnis de l'équipement moderne et employant le combustile américain pas cher. L'Ukraine a beaucoup de dettes et ne peut pas se permettre la construction de ces objets. Cependant la direction de l'opérateur de toutes les centrales nucléaires ukrainiens actives "Energoatom" a trouvé les moyens pour achever la construction de deux nouveaux unités de centrale Khmelnytsky-3 et Khmelnytsky-4. Ainsi on veut réaliser le projet du "pont énergétique" discuté pendant la rencontre au Parlement européen. La première étape de ce projet - c'est le grand réseau de bus entre l'unité de centrale Khmelnytsky-2 et la ville polonaise Rzeszow. Le président de "Energoatom" Yurij Nedashkovskij croit que l'exportation de l'énergie électrique (près de 7 milliards de kilowatte-heure par an) permettra d'attirer le financement pour achever la construction de deux unités de la Centrale nucléaire de Khmelnitski. Selon des premiers éléments l'Ukraine recevra près de 300 millions de dollars par an. On aura la possibilité d'achever la construction des unités de centrale №3 et №4 comme la caution du crédit sans les garanties souveraines.

Il y a à dire qu'on a roulé le projet en 2015. En ce temps-là la Rada a dénoncé l'accord de l'achèvement de la construction de la Centrale nucléaire de Khmelnitski avec la Russie. Mais la Pologne méfie de ses partenaires ukrainiens. Dans sa lettre au ministre de l'énergétique de la Pologne Kshishtof Tkhuzhevskij Nedashkovskij donne les nouveaux apaisements de la crédibilité de l'accord.

De prime face le président de "Energoatom" est assez convaincant mais les premières phrases de sa lettre donnent envie de dénoncer tous les accords. Dès le commencement on ne parlait que de la production de la deuxième unité de la Centrale nucléaire de Khmelnitski. Alors on a demandé comment l'Ukraine pouvait contribuer à l'énergie électrique les territoires de l'ouest si la Centrale nucléaire de Khmelnitski était sa source unique? De plus, une des unités de la centrale foctionne après la "réalisation des travaux préparatoires" au lieu de la réparation dans le courant de l'année.

D'après le rapport de l'AIEA de 2016 Khmelnitski-1 a été mis en service en 1987. En ce temps-là on a commencé la construction des unités trois et quatre. Maintenant la direction de "Energoatom" fait la manche pour achever leur construction. Il se fait qu'on presse l'éponge de la centrale nucléaire qui fournit seulement 9% de toute l'énergie élaborée par les centrales ukrainiennes parce qu'on veut construire les nouvelles unités de la centrale. Certes, ces unités ne fonctionneront pas sans panne.

L'Ukraine ne cesse pas d'énerver l'Europe à cause des situations extraordinaires dans les centrales nucléaires. Chaque année on marque quelques accidents avec des arrêts hors plan "pour la réparation". Maintenant "Energoatom" a annulé les travaux convenus avec l'AIEA sur le réacteur tombant en panne. On veut l'utiliser pour l'exportation.

Tout ça constitue la menace de la catastrophe pareille à Tchernobyl. Comment les pouvoirs ukrainiens contribueront à l'électricité les cytoens dans ces régions et changeront le prix dans les conditions du déficit de l'énergie électrique? C'est un problème de la politique intérieure de l'Ukraine. L'Europe peut se mêler dans le cas des plaintes collectives des habitants des régions occidentaux dans les instances internationales. Mais les décisions des pouvoirs ukrainiens et des focntionnaires du Comité de l'énergie de la Rada mettent en danger les pays voisins comme la Pologne et les autres membres de l'UE.

Tchernobyl fait peur à tout le monde. Cependant c'est la réalité. On ne peut pas exepter l'accident pareil. Three Mile Island, Bohunice, Fukusima... Khmelnitski peut être suivant à cause de l'avidité des fonctionnaires ukrainiens et leur envie d'entrer à l'Union européenne.

    La date/heure actuelle est Jeu 2 Avr 2020 - 17:25