LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -68%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
47.59 €

CO2

troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Sam 2 Mar 2019 - 21:56

komyo a écrit:

vu comment le climato scepticisme progresse chez les plus simplets et ras du front a d'extremes droites et chez les complotistes de tout bord, ta remarque est amusante.


tiens au fait,

Anomalie chaude persistante d'ampleur européenne

Yves Magliulo Applied Meteorology Product Manager chez MFI (Météo France International)

« Cette anomalie chaude persistante d'ampleur européenne que nous avons connue (et pas encore compétemment derrière nous) a engendré des records de température sur toute l'Europe, notamment dans le nord de l'Europe. A ceux qui pensent que c'est de la météo, on parle ici de la somme (ou moyenne) des anomalies chaudes, persistantes, c'est du climat, pas de la météo. Et cela s'explique (car hélas déjà en place depuis quelques années) par le dérèglement du jet stream, lié à la réduction de l'écart chaud - froid, tropique - arctique »

https://www.euronews.com/2019/02/26/record-breaking-february-weather-is-due-to-warming-of-the-arctic-says-climate-expert?

J'en conclue donc que les records de froids en pagaille en amérique du nord depuis Novembre c'est du climat et pas de la météo.

Donc d'un coté de la planète on aurait du climat qui se réchaufferait et de l'autre coté du climat qui se refroidirait.

on voit tout de suite que c'est d'un grand illogisme à l'image du climato alarmisme habituel.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10372
Localisation : France

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par komyo le Sam 2 Mar 2019 - 22:16

ton problème, c'est de faire de quelque chose de complexe un sujet aussi logique, comme A et non A.
Comme tu es dans le déni sur ces sujets, c'est sans doute plus pratique ainsi pour toi.

tiens pour information, il y est question entre autres, de l'augmentation des phénomènes extrêmes.

https://www.lesechos.fr/24/11/2018/lesechos.fr/0600208547947_climat---ce-rapport-americain-alarmant-qui-corrige-donald-trump.htm


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Dim 3 Mar 2019 - 9:25

ton problème, c'est de faire de quelque chose de complexe un sujet aussi logique,
c'est que pour toi c'est simple, quoi qu'il se passe c'est à cause du RC. Laughing Laughing Laughing Laughing

donc à force d'avaler du simplisme, tu n'as même plus conscience que le climat est un des systèmes les plus complexes que l'homme ait à étudier et à comprendre. Et après tu oses dire que c'est moi, qui suis dans le déni... très drôle !



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10101
Localisation : Dijon

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par gaston21 le Dim 3 Mar 2019 - 10:50

Troubaa, tu sais que je suis le Simplet du forum! Il en faut un pour faire rire les autres! Explique-moi pourquoi la quasi totalité des chefs d'Etat ont décidé de se réunir périodiquement pour coordonner leurs actions et tenter de ralentir l'irrémédiable. Seraient-ils de simples couillons?
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Dim 3 Mar 2019 - 11:41

dis moi quelles mesures concrètes ils ont pris lors de ces grandes reunions et tu auras la réponse !   scratch

Que des postures, des intentions vagues, aucun engagement concret.

Regarde la Chine elle s'est auto-autorisée à augmenter ses émissions de CO2 pendant 30 ans ! Après on verra...

Effectivement ils ont très peur du CO2.... Laughing Laughing Laughing Laughing

Par contre les petits fours sont bons, les photos belles, et les jet privé pour les emmener confortable !

Et pour manipuler les gens rien de mieux que de leur faire peur puis d'annoncer qu'on a la solution mais hélas douloureuse pour le peuple, y a pas d'autres solutions  comme par hasard !....

Pour ça ils sont pas couillons du tout, je le confirme !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par Dédé 95 le Dim 3 Mar 2019 - 11:50

Bah oui la chine est le réservoir de prolétaire bienvenu des capitalistes occidentaux. Les USA ont placés leurs dettes là bas!
Pas fous les ricains!
Les grèves y sont interdites et sanctionnées!

Allons Troubaa ne sois pas jaloux de ne pas avoir été invité à Davos!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
dan 26
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 15284
Localisation : vallée du vent

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par dan 26 le Dim 3 Mar 2019 - 18:11

gaston21 a écrit:Troubaa, tu sais que je suis le Simplet du forum! Il en faut un pour faire rire les autres! Explique-moi pourquoi la quasi totalité des chefs d'Etat ont décidé de se réunir périodiquement pour coordonner leurs actions et tenter de ralentir l'irrémédiable. Seraient-ils de simples couillons?
Faire peur pour faire croire , et maintenir son pouvoir est une méthode qui marche . La preuve
Amicalement
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par Dédé 95 le Dim 3 Mar 2019 - 18:50

Ha ce serait mieux si il y avait une dictature ....n'est-ce pas?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Dim 3 Mar 2019 - 20:09

Diesel, CO2: le patron de PSA, Carlos Tavares, dénonce le «diktat» de l'Europe


INTERVIEW EXCLUSIVE - Dans un entretien au Figaro, Carlos Tavares fustige la décision du Parlement de Strasbourg de réduire de 40 % les émissions de CO2. C'est «un vote contre l'industrie européenne» qui «met en risque les 13 millions de personnes qui travaillent dans notre industrie», s'indigne-t-il.

De nombreux projets de véhicules électriques seront présentés au Salon automobile de Genève qui ouvre ses portes le 7 mars. Carlos Tavares, président du directoire de PSA et qui vient de présenter des résultats historiques pour Peugeot et Citroën, analyse les incohérences de l'Union européenne dans sa politique en faveur de la voiture électrique. Dans sa lutte contre le diesel et contre les émissions de CO2, elle prend un risque immense, estime celui qui est aussi président de l'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA).

LE FIGARO. - Le Salon de Genève ouvre ses portes et vous y serez. Ces grands salons, qui ont fait l'histoire de l'automobile, sont-ils toujours incontournables?

Carlos TAVARES. - Notre monde change. Notre métier est devenu très exigeant sur le plan économique. Donc nous n'allons plus sur un salon par habitude. Nous y allons quand nous estimons que cela procure un rendement comparable ou supérieur à d'autres dépenses de communication. Nous y allons quand nous avons quelque chose à dire et que nous pouvons y démontrer la transformation de l'entreprise. Enfin, nous n'y allons que si le salon offre un contexte festif autour de ce magnifique instrument de liberté qu'est l'automobile.

«Notre métier est d'assurer de la manière la plus confortable, la plus sûre, la plus agréable et la plus économique possible la liberté de mouvement des êtres humains»

Automobile et fête ne riment plus forcément. Le rapport de nos sociétés à la voiture a changé. Elle devient de plus en plus le symbole de nuisances, de pollution…

Notre métier est d'assurer de la manière la plus confortable, la plus sûre, la plus agréable et la plus économique possible la liberté de mouvement des êtres humains. C'est une mission d'une rare noblesse! Notre entreprise est là pour apporter des solutions à ce désir de liberté. Aujourd'hui, au travers d'un objet qui s'appelle l'automobile, demain au travers d'autres produits ou d'autres services, avec d'autres contraintes, mais avec la même ambition.

L'enjeu climatique est devenu une urgence. Serez-vous en mesure d'apporter assez vite des solutions pour abaisser les émissions de CO2?

Malgré la violence, avec un «V» majuscule, qui est imposée aux constructeurs automobiles, je n'ai aucun doute que nous atteindrons les objectifs qui nous sont assignés. La décision du Parlement européen du 2 octobre 2018 est un diktat, qui exige une réduction des émissions de 40 % quand les constructeurs plaidaient pour 20 %. La violence de ce diktat renvoie un message de survie, puisque l'alternative, ce sont des amendes qui pourraient mettre certains constructeurs à genoux. Or, quand elles sont confrontées à un enjeu vital, les entreprises savent être résilientes. Elles réussiront à changer de cap comme on l'exige d'elles. Mais les effets de bord de ces décisions vont se matérialiser très loin en dehors de nos entreprises, dans toute la société. Comment les responsables politiques vont-ils gérer ces effets de bords? Comment nos sociétés pourront-elles digérer ce changement de cap?

Pourquoi les nouvelles règles européennes ont-elles alors été décrites, notamment par les défenseurs de l'environnement, comme une défaite, ou du moins une concession au lobby de l'industrie automobile?

Ceux qui ont imposé le 40 % ont le sentiment d'avoir cédé sur quelque chose, ceux qui se le font imposer le reçoivent comme une menace qui appelle une réaction darwinienne. Depuis deux mois, l'industrie automobile européenne a annoncé la suppression de plus de 20.000 postes. La volonté d'imposer la correction de trajectoire de l'industrie a parfaitement réussi! Veut-on aller plus loin encore? Très bien! Les entreprises s'adapteront. Mais cela met en risque les 13 millions de personnes qui travaillent dans notre industrie et cela déstabilisera très certainement nos sociétés européennes.

«Nous vivons un moment où personne n'écoute personne, où personne n'a confiance en personne. Cette méfiance de tous, c'est le fondement de la décadence de l'Europe», déplore Carlos Tavares.
«Nous vivons un moment où personne n'écoute personne, où personne n'a confiance en personne. Cette méfiance de tous, c'est le fondement de la décadence de l'Europe», déplore Carlos Tavares. -

Aucun débat apaisé n'est-il possible?

Comment débattre quand on n'est pas écouté! Nous sommes enfermés par cette surdité. Je peux en témoigner comme président de l'ACEA (Association européenne des constructeurs automobiles): la Commission européenne n'a jamais donné le moindre signe de vouloir engager une discussion constructive. L'Union européenne nous a totalement ignorés. Elle était elle-même ulcérée par l'affront de la tricherie d'un constructeur, ce qui l'a conduite à faire l'amalgame avec tout le secteur. Le vote du Parlement européen est un vote contre l'industrie européenne. C'est une revanche. Le chemin qui est pris nous emmène dans l'impasse et ce sera très douloureux.

Nous vivons un moment où personne n'écoute personne, où personne n'a confiance en personne. Les citoyens se méfient des politiques, les politiques se méfient des entreprises, les entreprises se méfient des politiques… Cette méfiance de tous, c'est le fondement de la décadence de l'Europe. Et, pendant ce temps-là, les autres régions avancent.

Ne faites-vous pas du chantage à l'emploi?

Pas du tout! Si être prémonitoire, c'est faire du chantage, alors ne disons rien et attendons que les choses se produisent. Tous les constructeurs européens l'ont expliqué. Tous l'ont dit, mais à des gens qui ne voulaient pas entendre.

En est-il de même pour le diesel?

Plus personne ne mène ce combat-là. La société a décidé de tuer le diesel. Passons à autre chose. Mais le problème, c'est que les émissions de CO2 augmentent. Donc on nous dit de passer à l'électrification. Très bien. Mais comment nos concitoyens pourront-ils disposer dans des conditions économiques raisonnables d'une pleine liberté de mouvement? Ces questions sont traitées avec une légèreté et un amateurisme atterrants.

«Je ne voudrais pas que dans vingt ans, mes petits-enfants me disent : « Papi, quand vous avez décidé le tout électrique, vous n'avez pas tout bien regardé !»

L'électrification n'est pas la solution?

Je ne dis pas cela. Mais je ne voudrais pas que dans vingt ans, mes petits-enfants me disent: «Papi, quand vous avez décidé le tout-électrique, vous n'avez pas tout bien regardé!». Il faut une vision à 360  degrés. Nous avons besoin d'un pilotage stratégique. Les constructeurs ont les produits. Mais il faut penser à la production de l'énergie propre qui propulsera les véhicules, l'empreinte carbone de la production et du recyclage des batteries, les conditions d'extraction des terres rares qu'elles contiennent, le dimensionnement du réseau de chargement, le devenir des 414 milliards de recettes fiscales en Europe sur les carburants, le financement… Comment les États, exsangues, au bout de leurs capacités d'endettement, de déficit et de pression fiscale, trouveront-ils l'argent pour financer les réseaux de chargement? Je constate que l'automobile est en position de fusible entre les ministères de l'Industrie et de l'Environnement. Il y a 13 millions de salariés qui sont les otages de ce débat de société. Cela mérite au minimum une approche professionnelle et scientifique de la question posée.

Vous êtes sévère sur le pilotage stratégique. Mais, pour le coup, la question de la production des batteries est posée. Participerez-vous au projet d'«Airbus des batteries »?

Je salue l'initiative de la France et de l'Allemagne. De grands acteurs, comme Bosch, ont regardé le dossier et considéré que ce n'était pas rentable. Nous avons étudié le sujet. Le capital initial nécessaire est colossal. Ce projet n'est possible que s'il est catalogué comme hautement stratégique et qu'à ce titre, il ne soit pas à la naissance étouffé par les règles qui contraignent les aides d'État. L'Union européenne sera-t-elle capable de s'élever à ce niveau de vision stratégique, au-delà des simples règles de concurrence intracommunautaires? Sera-t-elle capable de se débarrasser de son carcan technocratique pour permettre que l'on localise l'industrie de la batterie vers l'Europe? Bref, pouvons-nous faire confiance à l'Europe?

«Nous avons des échéances pour 2020, pour 2025, pour 2030. À ces dates, si les constructeurs ne vendent pas assez de véhicules électriques, ils seront ruinés par des amendes»

La décision sur Alstom-Siemens vous rend-elle pessimiste?

Cela peut jouer dans les deux sens. Soit elle rend en effet pessimiste. Soit elle est un électrochoc. Mais il faut faire vite. Nous avons des échéances pour 2020, pour 2025, pour 2030. À ces dates, si les constructeurs ne vendent pas assez de véhicules électriques, ils seront ruinés par des amendes. Dans le monde réel, nous, chefs d'entreprise, devons prendre des décisions et réserver des volumes de batteries auprès de fournisseurs asiatiques qui nous voient arriver avec un grand sourire, pendant que la paperasserie européenne suit son cours. Ils sont ravis de cette contrainte qui pèse sur nous et leur permet de négocier de bons prix! La décision du Parlement européen est tout simplement en train d'obliger le secteur automobile européen à exporter 40 % de la valeur des automobiles vers l'Asie. Est-ce pour cela que les citoyens européens ont voté? Les élus qui ont pris des positions jusqu'au-boutistes avaient-ils ce mandat-là?

«PSA a failli mourir il y a cinq ans et on s'en souvient encore. Seule la performance protège, le reste n'est que démagogie», explique Carlos Tavares.

Le redressement spectaculaire de PSA, puis d'Opel, montre combien la roue tourne vite. Redoutez-vous qu'un jour la chute puisse être aussi rapide?

Oui, les choses changent très vite. Il faut être concentré en permanence. Dès l'instant où vous modulez la pression sur l'accélérateur, vous avez déjà perdu! Les syndicats de PSA sont les premiers à m'en dissuader. Ils ont conscience de l'intensité de la compétition mondiale. PSA a failli mourir il y a cinq ans et on s'en souvient encore. Seule la performance protège, le reste n'est que démagogie. Nous avons chez PSA cette cohésion pour faire avancer l'entreprise. Cela passe aussi par une répartition des richesses, qui est certes imparfaite, mais qui a beaucoup progressé. Le total de ce que nous avons versé depuis cinq ans à nos salariés a été multiplié par 4,5 et est supérieur à ce que nous avons versé à nos actionnaires.

Les événements récents chez Renault-Nissan et Air France-KLM vous font-ils craindre pour votre alliance avec Opel dans le futur?

Il faut savoir s'élever au-dessus des tensions d'identités nationales ou d'entreprises. Notre seule destination, c'est de créer un champion européen, sur la base de deux entreprises nées dans deux nations qui se disputent la paternité de l'automobile, qui sont les deux plus puissantes d'Europe et qui ont les meilleurs systèmes d'éducation scientifique. Appelons un chat un chat: nous avons racheté Opel-Vauxhall, qui, pendant vingt ans, étaient en pertes. Autant PSA a maintenant intégré la nécessité d'être agile et performant, autant on rencontre encore dans certains secteurs d'activité allemands un réflexe de protection des positions acquises. C'est peut-être dû à l'incroyable niveau de richesses dans lequel a évolué pendant des décennies l'industrie automobile allemande.

Pour PSA, rien ne s'est finalement passé comme prévu. Selon vos projets initiaux, vous devriez être moins européen et beaucoup plus chinois…

En 2013, quand je suis arrivé, la planche de salut du groupe, c'était en effet la Chine. Et, aujourd'hui, nous faisons 80 % de nos ventes en Europe, ce continent qui vu d'ailleurs - par exemple de GM qui nous a vendu Opel - est incompréhensible. L'Europe est pour eux une conjonction d'injonctions contradictoires, de comportements schizophrènes et de réglementations imprévisibles. Nous qui y avons grandi sommes capables de le comprendre et d'y gagner de l'argent. Par contre, nous n'avons pas compris la Chine, son marché, les attentes de clients, le mode de pensée de nos partenaires qui sont des entreprises d'État. Le mode de décision dans nos coentreprises est d'une lenteur intolérable. Mais nous ne sommes pas résolus à l'échec. Nous ne quitterons pas la Chine. Nous déployons des projets qui nous amèneront à changer de modèle. Nous développons par exemple de manière autonome des activités de pièces et de véhicules d'occasion.

Vous avez longtemps travaillé chez Renault-Nissan, avec Carlos Ghosn. Que pensez-vous de cette affaire? Vous fait-elle réfléchir au risque pour un dirigeant d'entreprise d'être saisi par l'hybris?

Je ne veux pas parler de ce sujet. Ce serait interprété, déformé, sorti de son contexte. Quant au risque que vous évoquez, il est réel. C'est mon épouse qui veille depuis maintenant trente-huit ans à ce que je garde les pieds vissés sur le sol. Et elle le fait très bien d'ailleurs! J'ai mon ego, je ne fuis pas la lumière ni ne la recherche. Mais j'ai conscience du fait qu'être sous la lumière, c'est être exposé, et c'est donc un risque. Et je mesure la futilité de cela quand je pense à mes trois enfants et quatre petits-enfants. Cela me rappelle l'exigence d'un équilibre de vie. Et dans l'entreprise, cela plaide pour un exercice intelligent des contre-pouvoirs, en particulier au niveau du conseil de surveillance, et je tiens à saluer la qualité de la relation avec Louis Gallois

http://premium.lefigaro.fr/societes/2019/03/03/20005-20190303ARTFIG00107-diesel-co2-le-patron-de-psa-carlos-tavares-denonce-le-diktat-de-l-europe.php


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Dim 31 Mar 2019 - 15:47

Augmentation du CO2 : et si les fraises devenaient meilleures ?

Et si l’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère donnait de meilleures qualités nutritionnelles à notre alimentation ? Une étude semble le confirmer.

Par Christophe de Brouwer.

Avec le printemps, viendront rapidement les premières fleurs des fraisiers de nos jardins, promesses de belles récoltes rougies par plaisir au soleil et à la chaleur. Nos fraises ne sont jamais meilleures lorsque, encore chaudes d’un après-midi gracieux d’un mois de juin, nous les dégustons immédiatement, les pieds enfoncés dans l’humus des rangées.

Notre savoir ancestral rejoint une fois de plus la science actuelle.

En annonce de cette saison qui voit renaître la nature de notre hémisphère nord, un article, accepté par le peer review (lecture par les pairs) du journal scientifique Science of Food and Agriculture, vient d’être signalé. Il sera édité prochainement dans le journal, mais son draft (brouillon) est d’ores et déjà disponible.

Il parle de fraises ! « Impact of elevated carbon dioxide and temperature on strawberry polyphenols » (« Impact d’une température et d’un dioxyde de carbone élevés sur les polyphénols des fraises ») dont les auteurs, Balasooriya, Dassanayake, Seneweera et Ajlouni, sont tous de l’Université de Melbourne (Australie)1.

On sait que notre planète est plus verte aujourd’hui que hier, grâce à l’augmentation du CO22. Mais ce verdoiement est-il plus efficace en termes de santé publique ?

La question est évidemment légitime.

La population mondiale est en augmentation. D’aucuns crient qu’il y a trop de monde sur notre planète et que cela la détruit. Ceux-là préconisent une extinction massive de la population3, forcément et comme toujours, des plus faibles, afin que la Terre puisse à nouveau respirer !

Ou la vraie question n’est-elle pas d’essayer de comprendre et d’agir afin de permettre à cette population, c’est-à-dire nous, de continuer à prospérer, ni plus ni moins ?

Emmanuel Le Roy Ladurie, dans son livre phare Histoire humaine et comparée du climat, paru chez Fayard en 2004, avait montré une bonne corrélation entre le climat des régions européennes, en France surtout, au cours du temps et la prospérité de ses populations. Sans en faire nécessairement une cause à effet, il montrait de façon convaincante que les périodes de refroidissement étaient accompagnées de guerres, famines, épidémies, renchérissement du pain et d’autres denrées, de stagnation des populations, et que les périodes plus chaudes voyaient un accroissement de celles-ci et une tendance à la prospérité. Bien sûr des événements météorologiques graves intercurrents pouvaient perturber ces tendances générales.

Nous avons donc ici un premier élément de réponse venant de l’histoire.

L’étude qui vient de nous être livrée sous forme d’un draft définitif tend à répondre à une autre partie de la question : la qualité nutritive d’un aliment est-elle améliorée par l’augmentation du CO2 et/ou de la température. Le « et/ou » s’impose ici, car la réponse pourrait être positive pour une variable mais pas pour l’autre ; et qu’en est-il de l’interaction entre ces deux grandeurs ?

Précisons que ce genre d’étude n’est pas du tout isolé et que de très nombreux travaux portant sur ce fruit ou d’autres espèces d’aliments donnent des conclusions similaires.

La valeur nutritive d’une nourriture comporte plusieurs éléments : la quantité d’énergie apportée, les rapports entre sortes de nutriment (protéines, graisses, sucres), l’apport en oligo-éléments essentiels, les fibres, la présence des anti-oxydants et autres vitamines, etc.

Dans notre exemple, plus c’est rouge, brun, orange, plus il y a de polyphénols, une classe de molécules présentes dans les plantes, aux propriétés diverses et bien intéressantes et dont, notamment, les vertus anti-oxydantes sont assez essentielles.

Ce travail-ci étudie l’accumulation dans les fraises de cette classe de molécules (polyphénols, flavonoïdes, anthocyanes), sous diverses conditions : deux variétés de fraises sous deux températures, 25° et 30°, avec une concentration de CO2 croissante allant de 400, 650 et 950 ppm.

Les résultats montrent que l’effet sur la concentration de l’ensemble des polyphénols, lié à l’augmentation de température et du CO2, dans les limites du protocole, pris séparément, est toujours bénéfique. Par contre, le comportement selon les variétés peut diverger et montre que l’une semble mieux adaptée à des températures plus fraîches à l’inverse de l’autre, le CO2 agissant sur l’une et l’autre comme un booster.

En soi cette étude est anecdotique, et rencontre un savoir ancien détenu par celles et ceux qui travaillent la terre et qui choisissent les espèces et variétés à cultiver en fonction de la qualité du sol, des latitudes et des saisons. C’est la masse de ce type d’études, donnant des résultats similaires, qui est intéressante.

On pourrait penser que la planète s’adapte tant bien que mal à l’augmentation de population ! Mais c’est probablement l’inverse qui se passe : les populations humaines s’adaptent aux modifications du climat, en lui donnant, aujourd’hui, un bien maigre coup de pouce avec cette augmentation très marginale du CO2.

C’est très heureux, car il faut nourrir les habitants de notre Terre. Les famines ont aujourd’hui fortement reculé dans le monde, c’est une tendance, en fait, assez récente, depuis la fameuse révolution verte aux Indes (débutant en 1966) qui a stoppé les famines meurtrières que ce pays connaissait auparavant. Au-delà des perspectives humaines négatives que tout organisme dépendant de l’ONU se doit aujourd’hui d’indiquer, il nous faut aller observer le réel, c’est-à-dire les chiffres de production. Et pour le secteur céréalier, première source de nourriture, et notamment le riz, cela va fort bien !4

Un exemple frappant est la famine au Sahel : sauf les zones de guerre, et elles sont nombreuses, elle a reculé avec un très relatif mais apparemment bénéfique reverdissement des marges de son territoire ; en d’autres termes le désert recule au lieu d’avancer.

Malgré les cris d’alarmes qui, seuls, ont droit de cité dans nos journaux, les pays du Sahel, en dépit de leurs graves problèmes, connaissent une augmentation de leur production céréalière : 2017 + 5,6 % et 2018 + 4,9 % et les perspectives 2019 semblent de qualité5.

Cela pose d’ailleurs la question de l’orientation du partenariat que nous avons avec ces pays (je n’aime pas trop le terme « aide au développement » qui sonne si faux), mais c’est un autre débat.

Et que se passera-t-il si un processus climatique vers un refroidissement général se réalise, comme les phases des cycles solaires actuels le laissent peut-être présager ?

Voilà ce qu’une petite étude portant sur nos fraises nous propose de questionner.

H Balasooriya et al. Impact of elevated carbon dioxide and temperature on strawberry polyphenols. J Sci Food Agric, 24 March 2019. ↩️
Z Zhu et al. Greening of the Earth and its drivers. Nature Climate Change, 2016. ↩️
J Kanter. Scientist: Warming Could Cut Population to 1 Billion. New York Times, 2009. ↩️
FAO. Bulletin de la FAO sur l’offre et la demande de céréales. 2019. ↩️
FAO. SMIAR Perspectives de Récolte et Situation Alimentaire #1, mars 2019 ↩️

https://www.contrepoints.org/2019/03/31/340452-augmentation-du-co2-et-si-les-fraises-devenaient-meilleures


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10372
Localisation : France

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par komyo le Dim 31 Mar 2019 - 16:57

yes but ce qui est bon a petite dose pour les serres, car au bout d'un certain apport il me semble que cela n'a plus d'impact.
NE l'est pas pour le climat dans son ensemble, ce qui est une donnée a ne pas omettre intentionnellement...


https://skepticalscience.com/translation.php?a=175&l=12

Un des arguments de ceux qui nient l’existence du réchauffement climatique d'origine humaine, est que le dioxyde de carbone issu de l'usage de combustibles fossiles est en fait une bonne chose pour l'environnement. Leur argument est fondé sur la logique que, si les plantes ont besoin de CO2 pour leur croissance, alors plus il y en a mieux c’est. Il faudrait donc s'attendre à ce que nos cultures grandissent plus, et nos fleurs soient encore plus belles.

Cependant, cette philosophie "plus c'est mieux" n'est pas la façon dont les choses fonctionnent dans le monde réel. Il y a un dicton plus vieux et plus sage qui dit que "Trop d'une bonne chose peut être une mauvaise chose". Par exemple, si un médecin vous dit de prendre un cachet d’un médicament, la prise de trois cachets n'est pas susceptible de vous guérir trois fois plus vite ou de vous faire vous sentir trois fois mieux.

Il est possible d’aider à augmenter la productivité de certaines plantes avec du CO2 supplémentaire, dans des conditions contrôlées, en serre. C’est sur cette base que les sceptiques font valoir leurs revendications. De telles affirmations sont toutefois simplistes. Ils ne prennent pas en compte le fait qu'une fois que l’on augmente une substance nécessaire pour les plantes, leurs besoins en d'autres substances augmentent automatiquement.

Les plantes ne peuvent pas vivre uniquement avec du CO2. Elles croissen grâce à plusieurs nutriments, comme de l'eau et de la matière organique. Cette matière organique provient de la décomposition des plantes et des animaux ou des engrais artificiels. Il est simple d’augmenter la quantité d'eau et d'engrais et de protéger contre les insectes dans une serre fermée, mais qu'en est-il de le faire à l'air libre, à travers la Terre entière?

Quels seraient les effets d'une augmentation du CO2 sur la croissance des plantes? Les points suivants le montrent clairement.

1. Les plantes auront besoin d'eau supplémentaire. D’où viendra-t-elle? L'eau de pluie n'est déjà pas suffisante pour l'agriculture moderne et les aquifères s'épuisent partout sur la Terre.

D'autre part, comme prédit par le réchauffement climatique, les fortes tempêtes avec des précipitations importantes ont augmenté dans certaines parties du monde. On pourrait penser que ceci est bon pour la croissance des plantes. Malheureusement, quand la pluie tombe très vite, elle ne s'infiltre pas dans le sol. Au lieu de cela, elle s’écoule rapidement dans les ruisseaux, puis les rivières, et finalement dans l'océan, entraînant avec elle de grandes quantités de sol et d’engrais.

2. Contrairement à la nature, l'agriculture moderne ne s'auto-fertilise pas par le recyclage des plantes mortes, des animaux et de leurs déchets. Au lieu de cela, nous devons en permanence produire des engrais artificiels à partir de gaz naturel, dont les stocks finiront par s’épuiser. Si les besoin en engrais augmentent, la disponibilité de gaz naturel diminue créant ainsi une concurrence entre le chauffage de nos maisons et la production de notre nourriture, ce qui conduira à une hausse des prix pour les deux.

3. Une végétation plus dense peut rendre un paysage plus sujet aux incendies. La croissance des mauvaises herbes sera stimulée en même temps que celles des cultures et des pâturages, et augmentera ainsi le coût de l'agriculture. Des concentrations plus élevées en CO2 diminuent la qualité nutritionnelle de certains aliments de base, tels que le blé.

4. Le problème le plus grave est de loin le fait que l'augmentation de CO2 augmentera la température globale de la Terre, conduisant ainsi à une progression des déserts et d'autres types de zones arides. Pendant que la désertification s’accentuera, d'autres écozones, telles que écosystèmes tropicaux, forêts ou prairies vont migrer vers les pôles, tout en rétrécissant. Cela conduira à une diminution de la superficie des terres où les plantes et les animaux prospèrent.

5. Lorsque les plantes bénéficient d'une augmentation du dioxyde de carbone, ce n'est que dans des espaces clos, strictement isolés des insectes. Toutefois, lorsque la croissance du soja est stimulée à l'air libre, des changements majeurs dans sa composition chimique se produisent, le rendant plus vulnérable aux insectes, comme l'illustration ci-dessous le montre.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Dim 31 Mar 2019 - 17:14

he oui mais depuis les études récentes disent le contraire.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10372
Localisation : France

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par komyo le Dim 31 Mar 2019 - 17:53

quelles études récentes... contrepoint et les fraises ?


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Dim 31 Mar 2019 - 17:56

non l'étude. Lis l'article au moins !

tiens l'étude en anglais : Première publication: 24 mars 2019
https://doi.org/10.1002/jsfa.9706
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/jsfa.9706

Mais t'inquiète comme pour le groenland cela ne fera pas la une de libé ou du Monde.

c'est pas assez catastrophique les bonnes nouvelles ! ca fait pas vendre du papier !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10372
Localisation : France

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par komyo le Dim 31 Mar 2019 - 18:51

troubaa a écrit:non l'étude. Lis l'article au moins !

tiens l'étude en anglais : Première publication: 24 mars 2019
https://doi.org/10.1002/jsfa.9706
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/jsfa.9706

Mais t'inquiète comme pour le groenland cela ne fera pas la une de libé ou du Monde.

c'est pas assez catastrophique les bonnes nouvelles ! ca fait pas vendre du papier !

tu te fous de moi... c’est exactement ce que je dis plus haut, c’est bon pour les serres.
de là a l’extrapoler au monde entier, rien ne le dis dans l’article, pour le reste te référer
a skeptical science qui debunke ce genre de généralisation abusive.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par troubaa le Dim 31 Mar 2019 - 19:48

ok tu sais mieux que les scientifiques qui racontent des conneries.


tu es dans le déni permanent sauf quand il s'agit d'apocalypse climatique.....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10372
Localisation : France

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par komyo le Dim 31 Mar 2019 - 20:44

tu n’a rien lu, rien écouté, juste du blabla...


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
bas38
bas38
Duc

Masculin Date d'inscription : 20/03/2018
Age : 49
Messages : 934
Localisation : terre divine

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par bas38 le Jeu 10 Oct 2019 - 7:32

https://news.google.com/articles/CAIiEFsja9H2o6YHch_NNUvXpAMqGAgEKg8IACoHCAowr-6WCTCvjgUwxuKDBg?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr

c est bizarre comme les plus gros emetteurs sont aussi les financeurs du climato sceptiscisme....
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10372
Localisation : France

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par komyo le Jeu 10 Oct 2019 - 8:33

et oui patanjali ne s'en est pas encore rendu compte, c'est surtout ca le plus bizarre...


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10101
Localisation : Dijon

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par gaston21 le Jeu 10 Oct 2019 - 17:29

La pollution n'est pas nuisible pour tout le monde! Dans une interview à un site canadien, le PDG de l'Oréal, Jean-Paul Agon, a expliqué que la pollution était une excellente nouvelle, car elle allait stimuler les ventes de shampoings, de soins de peau et de revitalisants! Par la suite, il a été forcé de s'excuser; mais sa conviction intime reste! (Marianne). Combien de grands industriels pensent comme lui?
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10372
Localisation : France

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par komyo le Ven 18 Oct 2019 - 11:42

Iznogoud !
https://dailygeekshow.com/rechauffement-climatique-methane-fait-bouillir-la-mer-en-siberie/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
bas38
bas38
Duc

Masculin Date d'inscription : 20/03/2018
Age : 49
Messages : 934
Localisation : terre divine

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par bas38 le Ven 18 Oct 2019 - 11:50

certain iront disculper l homme defendant le coté naturel de l effet... omettant, negationnant toutes cause a effet anthropique....

Contenu sponsorisé

CO2 - Page 5 Empty Re: CO2

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 29 Mar 2020 - 15:14