LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


la vérité sur le réchauffement climatique

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Mar 23 Oct - 21:01

Il s'agit d'une transcription urgente de "Life, Liberty & Levin", le 21 octobre 2018. Cette copie peut ne pas être dans sa forme définitive et peut être mise à jour.

MARK LEVIN, HOST: Bonjour l'Amérique. Je suis Mark Levin. C'est "Life, Liberty & Levin". Bienvenue.

PATRICK MICHAELS, SENIOR FELLOW EN ÉTUDES ENVIRONNEMENTALES À L'INSTITUT CATO: Ravi de vous voir.

LEVIN: C'est un grand honneur de vous voir, Patrick Michaels, docteur. Expert sur tout ce qui concerne le climat et l'environnement, en ce qui me concerne. Un peu de votre parcours. Vous êtes le directeur du centre d'étude des sciences de l'Institut Cato. Vous détenez un baccalauréat en sciences et un baccalauréat en sciences, vous détenez des diplômes en biologie, en sciences et en écologie des plantes de l’Université de Chicago - une très bonne école. Doctorat en climatologie écologique de l'Université du Wisconsin à Madison, en 1979. Vous êtes l'ancien président de l'Association américaine des climatologues d'État. Vous étiez président du programme du Comité de climatologie appliquée de la Société météorologique américaine. Dis-le vite cinq fois.

MICHAELS: Oui.

LÉVIN: Vous avez été professeur de recherche en sciences de l'environnement à l'Université de Virginie pendant 30 ans et je vous présente un historique complet. Je donne cela au public pour qu'il sache que vous savez vraiment de quoi vous parlez. Vous êtes un contributeur et un critique du groupe d'experts intergouvernemental sur les changements climatiques des Nations Unies, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2007.

D'accord, commençons. Changement climatique, réchauffement de la planète, refroidissement de la planète - nous avons tout entendu. Qu'est-ce qui se passe là-bas?

MICHAELS: La température de surface de la planète est plus chaude qu’il ya cent ans, environ 9 / 10e de degré Celsius.

LEVIN: Neuf dixièmes de degré Celsius.

MICHAELS: C'est tout.

LÉVIN: C'est beaucoup?

MICHAELS: Non. Ce n'est pas beaucoup. Il y a deux périodes d'alerte, une au début du 20ème siècle qui n'aurait pas pu être causée par des êtres humains car nous n'avions pas laissé suffisamment de CO2 dans l'air, et une autre vers la fin du 20ème siècle qui ralentit ou se termine en fonction des données que vous utilisez quelque part à la fin des années 1990, pour reprendre avec le grand El Nino qui a couvert l'actualité ces deux dernières années.

Cela signifie donc que probablement environ la moitié, peut-être la moitié des neuf dixièmes du degré pourraient être causés par les gaz à effet de serre, car lorsque la planète s'est réchauffée à partir de 1976, la température de la stratosphère a commencé à baisser et c'est ce que prédit la théorie de l'effet de serre intuitif. Le grand philosophe des sciences, Karl Popper, a déclaré que si vous parveniez à une prédiction difficile avec votre théorie, vous pouvez continuer à entretenir votre théorie.

La théorie est donc juste, mais son application est fausse. Il fait loin d'être aussi chaud qu'il est censé l'être. Les modèles informatiques font des erreurs systématiques et dramatiques sur l'ensemble des tropiques, soit 40% de la Terre, et c'est de là que provient toute notre humidité, ou presque.

LÉVIN: Laissez-moi vous arrêter ici. Qui fait ces modèles d'ordinateur?

MICHAELS: Gouvernements. Il existe 32 familles de modèles informatiques utilisés par les Nations Unies, chacun parrainé par un gouvernement. Et tous prédisent beaucoup, beaucoup trop, le réchauffement.

La disparité entre ce qui est prévu et ce qui se passe et ce qui se passe continue de s’accroître.

LÉVIN: On le sait?

MICHAELS: Oui, parce que vous pouvez simplement regarder la température du ballon météo. Vous pouvez regarder les températures des satellites. Vous pouvez regarder quelque chose appelé les données de réanalyse. Ils se comportent tous de concert. Donc, ils montrent la même chose, et la même chose est très différente de cette chose. Cependant, nous devons appeler le conseil spécial.

LÉVIN: Un avocat spécial?

MICHAELS: Oui, car un modèle fonctionne et vous savez ce que c'est? C'est le modèle russe.

LÉVIN: Alors laisse-moi bien comprendre. Donc, tous les modèles de gouvernement sont comme ça?

MICHAELS: Oui.

LÉVINE: Le modèle russe aime ça.

MICHAELS: Oui, c'est le modèle russe qui se réchauffe le moins.

LEVIN: Et le modèle russe a le moins réchauffement et le modèle russe suit à peu près la réalité qui a été testée au cours des dernières décennies.

MICHAELS: Oui, correct. Si nous étions rationnels à ce sujet, pensez aux prévisions météorologiques quotidiennes. Vous regardez la chaîne météo, ils disent: "Oh, ce modèle le dit, ce modèle le dit. Nous pensons que celui-ci fonctionne le mieux, nous allons donc nous en remettre à cela." Eh bien, pour les prévisions climatiques, nous devrions utiliser le modèle russe, mais ce n’est pas le cas. Nous utilisons cette grande série de tous les autres modèles qui ont ce réchauffement qui ne se produit pas.

LÉVIN: Pourquoi tous ces autres modèles gouvernementaux, dont 31, sont-ils faux? Et pourquoi vont-ils tous dans la même direction, en haut?

MICHAELS: Parce qu'ils sont ce qu'ils sont est appelé paramétré. Ils sont tous paramétrés, puis-je traduire paramétré en anglais? Truqué. Ils n'obtiennent pas la bonne réponse, ne connaissent pas la bonne réponse pour un certain phénomène, nous avons donc essentiellement mis en place des étapes de code qui nous donnent ce que nous pensons que cela devrait être. Et l'erreur systématique qui a été commise est que les modèles ont été réglés, oui, ai-je dit, réglés.

Adapté pour simuler le réchauffement du début du 20ème siècle. Il a commencé en 1910 et s'est terminé en 1945 à environ 0,45 degrés Celsius. Mark, cela n'aurait pas pu être causé par le dioxyde de carbone.

LÉVIN: Parce qu'il n'y en avait pas assez.

MICHAELS: Il fallait en mettre suffisamment pour que la concentration de dioxyde de carbone de fond soit de 280 parties par million. Lorsque le premier réchauffement a commencé, il était de 298 parties par million. Si l'atmosphère est si sensible à un changement de 18 ppm de CO2, nous n'en parlerions pas pour l'instant et nous transpirerions.

LÉVIN: Donc, ce que vous dites, c'est du dioxyde de carbone produit par l'homme plus tôt, au siècle dernier, n'aurait pas pu produire ...

MICHAELS: Le début du 20ème siècle.

LÉVIN: Le début du 20ème siècle n'aurait pas pu produire cette chaleur. Alors qu'est-ce que c'est? Savons-nous?

MICHAELS: Non. Et vous savez, les trois mots les plus importants de la vie ne sont peut-être pas "je vous aime", mais peut-être "je ne sais pas". Je ne pense pas que quiconque sache vraiment ce qui a déclenché ce réchauffement. Il y a beaucoup de théories. La première est que c'était la dernière évasion d'une période froide, une période de plusieurs siècles connue sous le nom de petit âge glaciaire. C'est une plausibilité, mais pourquoi est-ce arrivé alors?

Mais nous n’avons pas vraiment une bonne explication à cela, mais parce que nous avons forcé les modèles informatiques à dire «Aha, influence humaine, CO2 et autres». Nous avons rendu les modèles trop sensibles, et c’est pourquoi, lorsque nous arrivons à la fin du 20e siècle, ils se réchauffent tout d’un coup, et la réalité est au rendez-vous. C'était garanti d'arriver.

Cela a été révélé dans le magazine "Science" à la fin de 2016 et il y avait un article publié par un modélisateur français du climat appelé "L'Art et la Science du Modélisation du Climat", dans lequel il parle de paramétrage - on pourrait dire fudging - les modèles à donner, ses mots, une gamme de résultats attendus et acceptables.

C'est donc le scientifique et non la science qui détermine la quantité de chaleur qu'il va chauffer. Beaucoup de gens ne le savent pas, mais c'est vrai, et vous savez, nous pourrions spéculer sur la raison pour laquelle ce document a été publié juste avant les élections de 2016? Je ne voudrais pas imputer la causalité, mais bon, si ...

LÉVIN: Mais je veux vous poser une question à propos de la causalité.

MICHAELS: Bien sûr.

LÉVIN: Vous avez 31 gouvernements.

MICHAELS: Les 31 modèles différents.

LEVIN: D'accord, 31 modèles différents. Ce sont plusieurs gouvernements.

MICHAELS: D'accord.

LÉVIN: Ils font des calculs?

MICHAELS: Ne les fudging pas, ils sont en train de paramétrer.

LÉVIN: D'accord, bien, vous avez utilisé le mot fudging. Est-ce que notre EPA fait ça? Est-ce que la NASA fait ça? Qui fait ça pour nous?

MICHAELS: Ah, bonne question, Mark, car la Cour suprême a dit à l'EPA en 2007 que si le dioxyde de carbone menaçait la santé et le bien-être de l'homme, il avait le pouvoir de le réglementer en vertu de la Clean Air Act.

LÉVIN: C'est le Massachusetts.

MICHAELS: C'est la masse EPA. Eh bien, ils ont produit une constatation de la mise en danger, 2009, et la découverte de la mise en danger de son climat prospectif est de 100%, je n'ai pas dit 90%, mais de 100% sur la base de ces modèles. Donc, si vous pouvez démontrer que ces modèles ne fonctionnent pas systématiquement, vous pouvez supprimer la découverte de la mise en danger, et ce serait la base de toutes les politiques élaborées par le gouvernement Obama.

LÉVIN: Ce qui voudrait dire que tu ne devrais pas réglementer ...

MICHAELS: Absolument.

LÉVINE: ... dioxyde de carbone.

MICHAELS: Absolument, la découverte de la mise en danger est le cœur du problème. Et pour vous donner une idée de l’impact de l’administration Obama sur cette question. Si vous écoutez son premier discours inaugural, le 20 janvier 2009. Le deuxième paragraphe de fond du discours porte sur le réchauffement climatique, après les soins de santé. Quatre-vingt-dix jours après la fin de son discours, son APE a abouti à une constatation préliminaire de mise en danger du dioxyde de carbone.

Ils travaillaient là-dessus avant qu'il ne soit président, les bureaucrates ne peuvent pas travailler aussi vite, puis la conclusion finale a été faite en décembre pour la conférence sur le climat de Copenhague qui était censée produire un autre réchauffement climatique.

LEVIN: Donc, vous nous dites que nous avons une énorme quantité de politique publique qui a un impact énorme sur la société et sur laquelle nous nous sommes appuyés - je vais utiliser mes mots, des modèles factices.

MICHAELS: Il est construit sur un château de cartes. Les modèles ne fonctionnent vraiment pas. Et si je pouvais vraiment être mystérieux, je pourrais expliquer le mécanisme expliquant pourquoi ils ne fonctionnent pas.

LÉVIN: Tant que je le comprends.

MICHAELS: Les modèles prévoient systématiquement que, lorsque vous remontez dans l'atmosphère des régions tropicales, qui représentent 40% de la surface de la Terre, la température devrait augmenter de façon spectaculaire à mesure que vous remontez dans l'atmosphère. Ainsi, lorsque vous arrivez au niveau du jet stream, les modèles informatiques prévoient sept fois. Je n'ai pas dit sept dixièmes de degré, j'ai dit sept fois plus de réchauffement que ce que l'on observe.

Mais pourquoi est-ce important? Pourquoi je t'ennuie avec ça? Parce que la distribution verticale de la température qui détermine le mouvement ascendant, ce qui signifie, elle détermine les précipitations, et devinez quoi? Presque toute l'humidité atmosphérique que nous avons autour de nous aujourd'hui dans la région humide de Washington, DC, qui provient des tropiques. Donc, si vous vous trompez de mouvement vertical, toutes les variables suivantes sont fausses. C'est une erreur systématique fantastique, et encore une fois, avec la différence entre les températures de surface ou plutôt les basses températures atmosphériques et ce qui est observé, c'est suffisant pour tuer la découverte de danger.

LEVIN: Ok, donc pour le piéton moyen comme moi, si vous vous trompez, qu'est-ce que cela signifie? Vous vous trompez tous les modèles météorologiques?

MICHAELS: Vous vous trompez de temps. C'est pourquoi, si vous regardez toutes ces familles de modèles, ils prédisent des changements radicalement différents des précipitations d'un modèle à l'autre. Eh bien, probablement parce qu’ils ont mal initialisé l’initialisation des précipitations des tropiques.

Les précipitations sont importantes. Je vous offre Wilmington, en Caroline du Nord, à titre d'exemple de précipitations. Il est important que vous veniez des tropiques, ne vous trompez pas et vous vous trompez.

LÉVIN: La météo empire-t-elle?

MICHAELS: Non. J'aime cette question, car c'est ce que vous voulez vraiment voir et c'est ce que fait Roger Pielke, Jr., de l'Université du Colorado. Oui, il y a plus de dégâts causés par les conditions météorologiques, car il y a plus de choses, de personnes et de biens dans le même temps. Donc, ce que vous voulez vraiment regarder, ce sont les dommages météorologiques en pourcentage du PIB.

Quand vous le regardez de cette façon, il n'y a rien du tout. Je suis sûr que les ouragans empirent. J'ai entendu cela sur tous les réseaux hérités de Florence et Harvey et ainsi de suite. En fait, il y a un type qui s'appelle Ryan Maui qui est juste un jeune météorologue tropical. Il est également chercheur associé à l'Institut Cato et suit l'énergie de ces cyclones tropicaux.

Depuis que nous avons des disques mondiaux qui ont débuté en 1970, et que l’on pourrait penser qu’il y aurait une relation entre cette énergie intégrée et le réchauffement de la planète, c’est tout simplement logique. Le vice-président Gore dit que cela doit être le cas. Ce n'est pas. Il n’ya aucune relation entre l’énergie accumulée du cyclone et la température de surface de la Terre. C'est juste pas là

Maintenant, quoi - attendez une minute, pourquoi notre gouvernement dit-il ceci? Ils l'ont dit dans leur dernier rapport intitulé "Impacts du changement climatique mondial aux États-Unis". Ils ont dit: "Oh, il y a eu une augmentation significative de la puissance des ouragans dans l'océan Atlantique entre 1970 et 2009", ou quelque chose du genre entre 1980 et 2009. Attendez une minute. Pourquoi t'es-tu arrêté en 2009? C'est un rapport de 2014. Parce que si vous prenez les données après 2009, l’augmentation disparaît et revient à son niveau actuel.

Pourquoi avez-vous commencé au milieu des années 1970, car nous avons des disques vraiment bons en 1920 et si vous regardez entre 1920 et 1950, vous constatez une augmentation qui est exactement la même que celle qui s'est produite ...

LEVIN: Donc, les informations qu'ils nous fournissent ...

MICHAELS: C'est biaisé.

LÉVIN: C'est biaisé.

MICHAELS: C'est biaisé. Ils cueillent des cerises.

LEVIN: Et ici, nous nous appuyons sur les climatologues, les météorologues, et ils deviennent hyper politiques et je veux revenir à cela ...

MICHAELS: L Absolument.

LÉVIN: ... dès notre retour. N'oubliez pas, Mesdames et Messieurs, vous pouvez regarder Levin TV presque toutes les nuits de la semaine en consultant crtv.com/mark, crtv.com/mark et en vous y inscrivant ou en nous appelant au 844-LEVIN TV, 844- LEVIN. LA TÉLÉ. Nous serons de retour.

Dr. Patrick Michaels. La politisation de la science. Laissez-moi vous lire quelque chose d’Ayn Rand, "Le retour du primitif: la révolution anti-industrielle", un de ses livres, a-t-elle écrit, que j’ai trouvé plutôt convaincant. Elle a déclaré: "Au lieu de leurs anciennes promesses, le collectivisme créerait une abondance universelle et leurs dénonciations du capitalisme pour avoir créé la pauvreté. Ils dénoncent maintenant le capitalisme pour avoir créé de l'abondance. Au lieu de promettre des conflits, le confort et la sécurité de tous, ils dénoncent être à l'aise et en sécurité. La demande de restreindre la technologie est la demande de restreindre l'esprit. C'est la nature, c'est la réalité qui rend ces deux objectifs impossibles à atteindre. La technologie peut être détruite et l'esprit peut être paralysé, mais aucun ne peut être restreint .

MICHAELS: Oui, je le fais. Maintenant, nous devrions poser la question, comment est-ce arrivé? Comment avons-nous utilisé l'autorité du gouvernement pour diriger essentiellement la technologie, l'énergie, etc.? Comment le gouvernement est-il devenu si intrusif dans le processus scientifique? Et pour faire cela, il faut connaître l’histoire. Cela ne remonte à nul autre que Franklin D. Roosevelt, qui, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avait compris que le projet Manhattan allait probablement réussir.

Et il a écrit au directeur du bureau responsable du projet et lui a dit: "Hé, il faut que tous ces scientifiques travaillent pour le gouvernement. Ils feront de grandes choses et tout le monde aura une vie plus belle", ce qui a eu un impact positif. document intitulé "Science: The Endless Frontier" (La science: la frontière sans fin), de Vannevar Bush, qui établit le projet de prise de contrôle de la science par le gouvernement fédéral avant la Seconde Guerre mondiale Il y avait très très peu d’argent fédéral dans la science sauf dans les écoles d’octroi de terres et les progrès scientifiques allaient parfaitement bien.

La croissance économique, nous étions l'envie du monde. Si la science est impliquée dans les économies en développement, et je crois que oui, nous nous en sortons vraiment, vraiment bien. À présent, lorsque le gouvernement prend le pouvoir, il obtient ce qu'il veut et peut donner de l'argent pour étudier le réchauffement climatique au moyen de modèles climatiques. N'a pas regardé l'histoire du climat et voir ce que cela nous dit vraiment, et le gouvernement peut alors avoir les politiques qu'il veut. Parce que, vous attendez-vous, attendez-vous vraiment des scientifiques qui ont été payés pendant des décennies pour étudier les effets du réchauffement et pour créer des modèles qui, en passant, ont trop chauffé, vous attendez-vous à ce qu'ils témoignent devant le Congrès besoin de plus de recherche? Ils diraient non, c'est vraiment pas un problème? S'ils le faisaient, ils seraient mis à la porte.

Et ainsi cela devient auto-perpétuant. Maintenant, le réchauffement climatique est un cosm, ce n'est pas un microcosme. C'est un assez grand cosmos - cosmos - dans cette constellation, mais il y a d'autres problèmes pour lesquels le gouvernement abuse de la science pour prendre les affaires des gens, si cela ne vous dérange pas, et que les gouvernements se faussent au service d'une fin politique.

Je pense que les conseils diététiques du gouvernement depuis 20 ou 30 ans s’avèrent erronés. Peut être associé à l'épidémie d'obésité et de diabète. Celles-ci - quand le gouvernement se réunit et élabore un plan sans s'en écarter, les gens sont blessés, et c'est ce qui se passe, et Ayn Rand avait raison. Une partie du plan consistait à nous sortir de notre flux d'énergie, à nous sortir du pétrole et à passer aux énergies renouvelables, énergies renouvelables qui ne fournissent pas assez d'énergie, et c'est intermittent pour détruire la technologie.

Ayn Rand parlait de ce qui s'était réellement passé. À la suite de Roosevelt et de Vannevar Bush, nous avons créé le State Science Institute. Et si vous vous en souvenez dans «Atlas Shrugged», c’est l’Institut national des sciences qui a détruit l’innovation de la société.

LÉVIN: J'ai donc un paradoxe intéressant, à savoir que vous avez une institution gouvernementale, ou plusieurs d'entre elles, qui prétendent être le dernier mot de la science en rejetant la science, en attaquant certains de ses aspects, en contestant le changement climatique.

MICHAELS: En l'ombrant.

LÉVIN: En le masquant, vous perdez donc des connaissances, vous perdez des connaissances scientifiques, n'est-ce pas?

MICHAELS: Oui, c'est un problème. Si vous dites, bien, ils étudient simplement l'effet de serre et l'effet de serre est réel et il va créer un certain réchauffement, donc toutes ces choses, toutes ces déclarations que nous obtenons au régime, sur l'opportunité d'exploiter le plus grand cuivre au monde Déposez en Alaska, ce que le gouvernement dit comportera un petit noyau de vérité, et ensuite ce sera construit dans un artifice de la taille du mont Everest à partir de ce petit noyau, et c'est le problème.

LÉVIN: Je ne veux pas simplifier les choses, mais qui sont ces personnes? Sont-ils omniprésents? Y en a-t-il dix?

MICHAELS: Lorsque vous achetez de l'académie, vous pouvez obtenir ce pour quoi vous avez payé, et vous savez, quand nous sommes entrés dans la fédéralisation de la science, l'académie a dit: "D'accord, nous allons demander votre argent et nous allons classez 50% pour chaque application de recherche que nous allons appeler des frais généraux, et cet argent, nous, les universités, l'utilisons à notre guise, et c'est pourquoi les départements d'ingénierie et de sciences génèrent tous ces revenus, probablement va garder la langue dramatique du département à couler qui n'a pas assez de trafic d'étudiants. "

Alors maintenant, les racines de l'académie pour tout grand gouvernement auquel il pense pouvoir se lier pour maintenir cette relation. Les racines du politiquement correct sont nombreuses, nombreuses et variées. Mais l'un d'entre eux était certainement l'esclavage de l'académie.

LÉVIN: C'est un point très important, car vous n'êtes pas le premier à qui j'ai parlé, mais il y a différents domaines. Ainsi, l’académie - les universités et les collèges - de moins en moins en termes de science pure, moins en termes de savoir pur, moins en termes de débat pur et ainsi de suite, de plus en plus directionnelle, de plus en plus idéologique. C'est ce que tu veux dire?

MICHAELS: Oui, ça l'est, et ce n'est pas seulement dans le contexte du changement climatique. En fait, je suis en train de terminer un manuscrit de livre qui se penche davantage sur le changement climatique, le régime alimentaire, la politique en matière de drogue, la guerre des opioïdes et toutes ces bonnes choses. Cela s'appelle "Scientocratie" et je pense que c'est ce que nous avons développé dans ce pays.

Et vous savez, nous pouvons faire quelque chose à ce sujet, mais il faut que ce soit une volonté publique, et le public est tellement scientifiquement mal informé que cela devient un très, très lourd ascenseur, n'est-ce pas.

LÉVIN: Un fait, cela devient très politique, n'est-ce pas? En d'autres termes, si vous ne croyez pas au changement climatique et que vous ne pouvez même pas l'expliquer, vous ne savez pas ce que cela signifie, vous ne savez pas d'où il vient, vous ne savez pas pourquoi il existe, mais vous savez en termes politiques, il vaut mieux y croire ou vous êtes un négateur, comme un négationniste de l'Holocauste.

MICHAELS: D'accord.

LÉVIN: Nous serons de retour.

LAUREN GREEN, CORRESPONDANTE, FOX NEWS: En direct du "siège de l’Amérique", je m'appelle Lauren Green. De nouvelles images montrent la dernière fois que le chroniqueur du "Washington Post", Jamal Khashoggi, a été vu en vie. Des images de la télévision d'Etat turque le montrent en train d'entrer au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul au début du mois. Les Saoudiens ont maintenant admis qu'il était mort en disant qu'il avait été tué lors d'une bagarre à l'intérieur du consulat. Les médias turcs ont également rapporté que la fiancée de Khashoggi est maintenant sous la protection de la police. Le rapport n'a cependant pas expliqué pourquoi.

Une enquête est en cours après l'effondrement d'un parquet lors d'une soirée dans un club-house situé près de l'Université Clemson en Caroline du Sud. Le sol s'effondra pendant que les gens dansaient blessant une trentaine de personnes alors qu’elles tombaient dans le sous-sol. Certaines ont été soignées à l'hôpital, mais aucune des victimes n'a été blessée. Je suis Lauren Green, maintenant de retour à "Life, Liberty & Levin".

LEVIN: Dr. Michaels, tout le monde dit que le réchauffement climatique est une chose terrible. Les océans vont monter, nous venons d'en parler. Les ouragans vont être plus intenses et ainsi de suite, et vous ne dites pas vraiment. Eh bien, nous n'en parlons jamais, y a-t-il des avantages à l'augmentation de la chaleur sur la planète?

MICHAELS: Oui, toute la philosophie est ici tout droit sortie de Voltaire. Vous savez, Pangloss et le meilleur de tous les mondes possibles, nous ne vivons pas dans le meilleur des climats possibles. Et notre atmosphère n’est pas dans la meilleure composition possible. Donc, qu'est-ce qui s'est passé avec le réchauffement de ce demi-degré à la fin du 20ème siècle et le niveau de CO2 dans l'atmosphère, eh bien, ce que nous avons fait, c'est créer une planète plus verte et plus verte et une planète plus verte. la terre est profonde. Un document très récent, publié il y a quelques mois, montre une augmentation considérable de la quantité de matière verte sur la planète.

LEVIN: Végétation.

MICHAELS: Végétation. Les augmentations les plus importantes se sont d'ailleurs produites dans la forêt tropicale humide. Il se développe comme le malaise.

LÉVIN: C'est pour ça qu'on n'en entend plus parler?

MICHAELS: Je ne sais pas pourquoi nous n'en entendons plus parler, mais il est en train de croître, et dans les prairies, dont une grande partie est utilisée pour l'agriculture non plus ...

LÉVIN: Prairies.

MICHAELS: Dans les Prairies où les vaches vont ou nous les récoltons pour le foin, les données pour 17 années de données satellitaires montrent que la prairie, la masse verte, si vous voulez, augmente de 5% par an. C'est énorme. Un autre article, le magazine "Nature" de Ziaxen Ju (ph), il y a deux ans, a examiné le verdissement planétaire et a expliqué quelles en sont les causes? Il a fait ce qu'on appelle une analyse factorielle. Soixante-dix pour cent de cela était un simple effet direct de la présence de plus de dioxyde de carbone dans l'air car il s'agissait d'un aliment végétal. Et l'une des autres grandes causes de l'écologisation de la planète était le changement climatique, le réchauffement de la planète. Oui, on n'en a jamais entendu parler, mais c'est réel.

LÉVIN: Donc, même si cela se réchauffe un peu, cela a un impact positif énorme sur la planète.

MICHAELS: Parce que la raison principale en est que les changements apportés à la serre ont pour effet de réchauffer les températures les plus froides, de préférence au réchauffement des températures plus chaudes. La saison de croissance, qui se termine avec le premier gel de l’automne et commence par le dernier gel Au printemps, les saisons de croissance sont de plus en plus longues et l’effet de serre affecte également les températures nocturnes davantage que les températures diurnes, c’est-à-dire quand il fait froid.

La planète a donc plus de temps pour verdir, puis les saisons de croissance sont plus longues et la fertilisation directe du dioxyde de carbone est encore plus importante que le changement climatique lui-même, et vous vous retrouvez avec une planète beaucoup plus verte. . J'ai regardé ces chiffres. Je peux vous dire que la quantité de productivité agricole induite par le CO2 sur la planète, en particulier dans ces zones de prairies, fournira une grande partie de notre nourriture pour notre avenir.

LÉVIN: Vous savez, franchement, la politique et la logique de tout cela sont un peu déroutantes, c'est-à-dire, vous pensez que si la chaleur augmente un tout petit peu et que ça va et vient, n'est-ce pas? Je veux dire, c’est comme ça que la nature fonctionne, c’est comme ça que la planète fonctionne, serait tellement bénéfique, que nous ne chercherions pas à réglementer l’enfer, nous le laisserions à peu près tout seul.

MICHAELS: Eh bien, vous pensez, mais malheureusement, comme nous en avons parlé au début du programme, si nous paramétrons les modèles pour produire de grandes quantités de chaleur au 21ème siècle, nous allons dire que tout est mauvais et va essayer, si vous voulez, de-technologize.

LÉVIN: Quand est-ce que tout cela a commencé? Quand est-ce que toute cette propagande, ces faux trucs ...

MICHAELS: Quand tout a commencé? Je vais vous dire quand ça a commencé. Cela a commencé à la fin des années 1970, quand un groupe de personnes que je connais ont décidé qu’elles souhaitaient l’énergie nucléaire. Ils ont alors décidé que Carter, qui se vendait en tant qu’ingénieur en nucléaire, était en fait un technicien sur un sous-marin et que Carter était favorable à cette technologie. , de sorte que s’ils plaidaient la question du réchauffement climatique comme une catastrophe causée par la combustion de combustibles fossiles, cela pourrait conduire à la nucléarisation du pays.

C’est à ce moment-là que tout a commencé et que tout est devenu incontrôlable parce que les alliés verts qui nous voulaient, la question des combustibles fossiles disparue, ne voulaient pas d’énergie nucléaire. Ils sont radicalement opposés à l'énergie nucléaire. Alors ils ont poussé l'énergie solaire et les éoliennes. Nous avons maintenant un réseau peu fiable et une électricité chère. Il a en fait une histoire. C'est arrivé. C'est un mouvement international qui a débuté en Suède avec Bert Bolin, qui a été le premier président du Groupe d'experts intergouvernemental sur les changements climatiques des Nations Unies. C'était un plan très conscient d'imposer cela non seulement à notre société, mais au monde.

LÉVIN: Qu'est-ce que ce mouvement de décroissance, de désindustrialisation? Cela fait-il partie de ce mouvement progressiste massif ou, pire encore, du socialisme ou du marxisme ou de quelque chose de ce genre? J'ai étudié, j'ai écrit, j'ai lu, c'est vraiment né en Europe et exporté aux États-Unis?

MICHAELS: C'est vrai, et le problème, c'est qu'il bénéficie d'un large soutien, à condition de diaboliser les producteurs d'énergie. Nous devrions célébrer les producteurs d'énergie. C’est l’énergie qui motive la technologie qui a doublé notre espérance de vie au cours des 100 dernières années. Nous devrions célébrer cela. Et si vous enlevez ça, vous allez aussi enlever ça.

LEVIN: N'oubliez pas, mes amis, vous pouvez me rejoindre presque tous les soirs de la semaine sur Levin TV, Levin TV, visitez crtv.com/mark, crtv.com/mark ou appelez-nous au 844-LEVIN-TV. . 844-LEVIN-TV. Nous serons de retour.

En haut de la série, nous avons parcouru un peu votre biographie et vous avez travaillé pour le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat de l'ONU. Je ne sais pas grand-chose à ce sujet, j'en sais un peu, je l'ai écrit un peu, mais il était notoirement corrompu intellectuellement, comme je l'ai compris. Parlez-nous-en.

MICHAELS: Eh bien, le GIEC, comme on l'appelle, est le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Les Nations Unies essaient de vous dire quelque chose, elles veulent que les gouvernements du monde aient une vision unifiée et, partant, une politique unifiée en matière de changement climatique. C'est pour ça que c'était là.

Maintenant, on m'a demandé d'écrire une petite partie du deuxième rapport. J'ai examiné les autres et les gens ont dit: "Pourquoi avez-vous travaillé pour le GIEC?" Le fait est que toutes les garden-parties ont besoin d'une mouffette. Et il y avait quelques mouffettes là-bas. Les mouffettes ont fini par décrocher parce qu'elles ont tendance à être tellement dégoûtées. Mais nous avons obtenu nos deux sous et, comme vous le savez, le problème est résolu, et tous ces documents produits comme les documents du GIEC, l’évaluation nationale américaine sur le changement climatique, sont des résumés de recherches scientifiques. Littérature.

Maintenant, le problème est que la littérature scientifique elle-même doit être biaisée, parce que nous travaillons, nous finançons l'hypothèse selon laquelle le changement climatique est une chose horrible. Cela a tous ces effets horribles et votre subvention ne sera pas renouvelée à moins que vous ne publiiez et que la littérature que vous résumez soit biaisée dans une direction donnée. C'est ainsi que nous avons eu la politique. Est-ce que certaines personnes se sont assises dans une pièce et ont dit, wow, voici comment nous allons procéder? Je ne sais pas. Mais cela aurait pu arriver.

LÉVIN: L'ONU est notoirement anticapitalisme et haute souveraineté, souveraineté nationale et ainsi de suite. Naomi Wolf a dit un jour, une militante de gauche, qu’il s’agissait bien de l’environnement, du changement climatique, de toutes ces questions et de la transformation de la société capitaliste.

MICHAELS: Correct.

LÉVIN: C'est ce qui se passe?

MICHAELS: Ils essaient. Ils ont certainement eu un bloc sur la route qui s'est passé, une bosse sur la route qui s'est produite il y a quelques années.

LÉVIN: Que s'est-il passé?

MICHAELS: Eh bien, nous avons un président qui ne se lançait pas et il a promis de se retirer de l'Accord de Paris sur les changements climatiques, c'est un accord qui a été élaboré en décembre 2015, dans lequel les nations du monde soumettent ce sont appelés plans volontaires pour réduire leurs émissions. Ainsi, par exemple, nous nous sommes portés volontaires pour réduire nos émissions selon un pourcentage assez élevé. Les Indiens se sont portés volontaires pour augmenter leurs émissions, les Chinois pour augmenter leurs émissions jusqu'en 2030, après quoi ils pourraient se stabiliser.

Le président a donc examiné la situation et a déclaré qu'il s'agissait d'un mauvais accord. Ce que je viens de vous dire, cela ne semble-t-il pas être une mauvaise affaire?

LÉVIN: Oui.

MICHAELS: Et il s'en est sorti. Pendant ce temps, quel pays de la planète a le plus réduit ses émissions? De toutes les nations sur la terre? Les USA de A.

LÉVIN: Cela aurait donc officialisé un accord selon lequel nous sommes obligés d'abaisser et où les Chinois et les Indiens pourraient augmenter?

MICHAELS: Oui. Maintenant, la chose - mais personne n'est obligé. Il n'y a pas de mécanisme d'application dans l'Accord de Paris. Ainsi, lorsque notre négociateur, John Kerry, est revenu et était présent lors des émissions télévisées du dimanche, il a dit: comment allez-vous appliquer cela? Qu'allez-vous faire des pays qui ne font pas ce qu'ils ont dit qu'ils allaient faire? Il a dit: "Nous allons leur faire honte." Honnêtement Dieu, je suppose que nous avons maintenant une honte de bombe et que cela va faire quelque chose. Bien sûr, les émissions augmentent.

LÉVIN: Pourquoi avons-nous baissé notre?

MICHAELS: Nous avons baissé le nôtre en grande partie à cause du bon vieux capitalisme et de la technologie, découvrant que nous ne manquions pas de gaz naturel, mais que si nous cassons des pierres sous nos pieds, nous pouvons extraire le gaz naturel du schiste.

LÉVIN: Fracking.

MICHAELS: Fracking, c'est vrai. Nous substituons donc du gaz naturel, qui coûte moins cher que le charbon pour la production d’électricité, et produit environ la moitié moins de CO2 par unité électrique que les centrales au charbon. Nos émissions diminuent donc, et je vois beaucoup de grandes entreprises expérimentent avec le gaz naturel pour le transport à grande échelle. Vous pouvez faire sur un chemin de fer parce que la taille du moteur n'a pas d'importance. On pourrait peut-être le faire dans les camions, donc les émissions sont plus efficaces, les émissions diminuent, puis dans 30 ou 40 ans, car il y a tellement de pressions pour être efficace, je ne sais pas quelle technologie nous allons utiliser. avoir, mais je parie que ce sera plus efficace. Les vieux slogans publicitaires, l'avenir appartient à l'efficacité, bien, bienvenue aux États-Unis.

LÉVIN: Nous serons de retour.

Patrick Michaels, pourquoi les médias font-ils un travail aussi déplorable en rapportant des informations de base comme vous nous l'expliquez en ce moment?

MICHAELS: Eh bien, la fin du monde se vend, regardez les notations de Weather Channel chaque fois qu’il ya un ouragan modeste, et si vous prévoyez et projetez le temps et le climat mondiaux à Armageddon, les gens vont se connecter, et même si cela ne se produit pas, comme cela est supposé, eh bien, vous n'avez pas à le signaler, n'est-ce pas? Vous n'êtes pas obligé de signaler que les modèles climatiques prédisent beaucoup trop de réchauffement tropical et toutes ces bonnes choses. Non, vous pouvez continuer comme vous voulez. Il y a un créneau, cependant, j'ai souvent pensé à cela. N'y aurait-il pas un marché pour un canal météo qui contenait juste des images de la plage et des journées ensoleillées avec les annonceurs Anheuser-Busch et Viagra, cela fonctionnerait, j'en suis sûr.

LÉVIN: Il y a une ouverture juste là.

MICHAELS: Oui.

LÉVIN: Mais c'est un très mauvais service, je le vois dans de nombreux problèmes culturels, sociaux et scientifiques, où la presse libre ne fournit pas d'informations. Ne fournit pas de faits. Il fournit des politiques idéologiquement poussées. Et cela me gène particulièrement dans ce domaine car il y a beaucoup de corrections à faire, donc c'est politisé. Cela devient un mouvement idéologique. Nous parlons de personnes veulent soulever des objections à ce sujet. Vous. Vous avez été victime d'un assaut d'agressions, comme je l'ai vu.

MICHAELS: Ce n'est pas très joli.

LÉVIN: Ce n'est pas très joli, simplement parce que tu dis une minute, j'ai différentes informations qui montrent autre chose. De quoi ça a l'air?

MICHAELS: Ce n'est pas amusant, mais ça doit être assez amusant pour que je continue à le faire. Le problème est que beaucoup de journalistes, beaucoup de gens y vont parce qu’ils sont idéalistes, ils veulent changer le monde, et mon Dieu, voici un problème qui affecte la structure énergétique de notre société, qui affecte vraiment notre société et je peux être impliqué dans cela? Ils forment donc des groupes de pression ou des groupes de pression internes comme la Society of Environmental Journalists.

LÉVIN: Je ne savais pas qu'il y en avait un?

MICHAELS: Oh, oui, ils sont très puissants dans la profession et imposent une ligne de conversation. Il y a certaines choses que vous ne dites pas, il y a certaines choses que vous dites. Et ils ont des conférences annuelles où les lumières de problèmes comme le changement climatique viennent et leur donnent des conférences sur la fin du monde. C'est donc un processus auto-alimenté et une institution.

LÉVIN: L'EPA est-elle une bonne ou une mauvaise agence? Quand vous en entendez parler, vous dites que l'air pur, l'eau pure sauvent les ours polaires, mais craignent-ils, ne réglementent-ils pas plus et ne rendent-ils pas le progrès plus difficile?

MICHAELS: Les ours polaires se réservent. Ils grandissent en nombre. L’EPA est l’aboutissement du premier mouvement écologiste aux États-Unis. Il a été créé par Richard Nixon et, d’ailleurs, l’air dans nos hangars d’air était de la merde.

LÉVIN: Au fait, nous allons en finir quand nous reviendrons. Nous serons de retour.

L’EPA a commencé sous Nixon, à quoi pensez-vous?

MICHAELS: Nous avons eu beaucoup de travail à faire quand cela a commencé. Nous avons eu de graves problèmes de qualité de l'air dans le pays et l'EPA a fait un excellent travail avec cela. Il a essayé - il a réussi à contrôler les oxydes de soufre et d'azote provenant des centrales électriques, des pluies acides et de toutes ces bonnes choses. Mais malheureusement, comme dans la plupart des bureaucraties, l’une des tâches les plus faciles est ce que vous obtenez et vous commencez à devenir plus mystérieux, mais votre bureaucratie est enracinée et l’agence prend alors toute sa vie et c’est ce qui s’est passé. Peut-il être réparé? Oui, ça pourrait être. Nous pourrions jeter un coup d'œil à la découverte de danger du dioxyde de carbone et constater à quel point il est scientifiquement étayé ou non. Je pense que cela irait un long chemin.

Et puis, nous aurions une politique beaucoup plus sensée. Nous ne nous tirerions pas dans le pied de force comme nous le faisons et nous continuerions à maintenir notre société à un niveau supérieur.

LÉVIN: C'est assez vrai. Le problème, c’est quand vous avez des gens qui sont intégrés dans ces agences et qui ne sont pas disposés à faire ce que vous dites ou qui sont motivés par une idéologie, ou qui sont là depuis des décennies et qui ont, comme vous le dites, leur programme - et ils vont le faire, devient un énorme problème. Laissez-moi vous dire que ce fut un grand plaisir.

MICHAELS: Oui, c'était très amusant.

LÉVIN: D'accord, merci beaucoup. À la prochaine fois sur "Life, Liberty & Levin".

https://www.foxnews.com/transcript/dr-patrick-michaels-on-the-truth-about-global-warming

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par komyo le Mar 23 Oct - 21:08

Comme dit plus haut, tant que ca ne les impacte pas directement, il n'y a pas grand chose a attendre des libéraux productivites !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Mar 23 Oct - 21:28

Un grand dessin comme réponse à un des plus grands climatologues.

c'est faible.

J'Edit : et surtout aucun rapport avec l'article


Dernière édition par troubaa le Mar 23 Oct - 21:42, édité 2 fois


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par komyo le Mar 23 Oct - 21:29

Patrick Michaels, un tartuffe bien connu, qui a travaillé pour différents lobbys. Mais il semble avoir trouve une oreille attentive chez toi et pour cause, il ne se passe rien et si il se presser quelque chose c'est pas de notre faute et de toute manière ça va être bon pour tout le monde. Le tryptique négationniste habituel face à la réalité que tout le monde constate un peu plus chaque jour !

Le verdissement étonnant de la Terre
Le titre de ce billet est la traduction de celui publié sur le blog de Judith Curry, The most amazing greening on Earth, sous la plume d'un tartuffe nommé Patrick J. Michaels.

On dirait le pseudonyme d'une rockstar, mais Pat Michaels a sa fiche sur Desmogblog ce qui n'est pas très bon signe au regard de sa crédibilité sur le plan de la science du climat.

Il est en effet Directeur du Centre pour l'Etude des Sciences (difficile de faire plus pompeux quand on connait le loulou) du Cato Institute, un institut dont le nom n'a rien de catholique (il vient de Caton le jeune, c'est pourquoi tant de vieux l'adorent) mais qui est très porté sur le libéralisme débridé, ayant été créé par devinez qui, par Charles Koch en compagnie de deux autres individus dont on se fiche un peu ici (l'un d'eux était Murray Rothbard, un « anarcho-capitaliste » fan de Ludwig von Mises, l'un des papes du libéralisme qui nous mène actuellement droit dans le mur)

On me dira encore que je fais dans l'ad hominem et je le reconnais et n'ai aucun remords, car il est indispensable de « planter le décor » en donnant le CV d'un individu qui vous sert une tambouille indigeste en vous prenant pour un demeuré.

Ainsi avec Desmogblog on apprend qu'il a par le passé contribué à combattre la législation anti-tabac, ce qui devrait tout de même avertir les benêts qui croient aujourd'hui à ce qu'il raconte dans ses papiers « scientifiques » destinés à nier les effets néfastes du réchauffement climatique.

Voici par exemple quelques unes de ses positions concernant le sujet :
La meilleure solution est probablement de ne rien faire, car ne rien faire, c'est faire quelque chose (source YouTube)
Ce n'est guère une nouvelle que les êtres humains ont joué un rôle dans le réchauffement planétaire amorcé il y a plus de 30 ans. Depuis près d'un siècle, les scientifiques savent que l'augmentation du dioxyde de carbone atmosphérique entraînera éventuellement un réchauffement plus prononcé en hiver, en particulier les jours les plus froids de l'hiver et un refroidissement de la stratosphère. Tout cela a été observé [...] la meilleure politique est de vivre maintenant avec un changement climatique modeste et d'encourager le développement économique, ce qui générera les capitaux nécessaires pour investir dans les technologies les plus efficaces du futur (source cato)
Comme on peut le constater Pat Michaels ne nie pas « complètement » ce que dit la science, il admet qu'il y a eu un certain réchauffement que bien sûr il minimise, mais le plus important est qu'il croit (et il est probablement très bien payé pour le croire) que ce réchauffement est si minime qu'il ne justifie pas qu'on s'en soucie le moins du monde et surtout qu'on empêche le développement économique dont ses généreux bienfaiteurs sont les principaux bénéficiaires.




Sources CDTM


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Mar 23 Oct - 22:02

Quand on a rien à répondre sur le fond on déblatère. Habituel mais inefficace. Rien ne l’arrête. Qu'il continue dans ses diffamations et insultes de caniveaux alors. Quand je pense que dans un de ces "billets" le Tetard ventait les CV en guise de preuves.

Evidemment quand on veut salir quelqu'un, enfin "on" les climato-certain, on l'accuse
d'avoir travaillé pour le lobby du tabac, oh la la la
on alors on l'accuse d’être négationniste :: oh la la la
ou alors on l'accuse de croire que le terre est plate : oh la la la
ou alors on l'accuse d’être créationniste : oh la la la

Bref discours habitue 1000 fois rabachés.

Ceci dit cela m'a permis de lire tes élogieux commentaires sur ma personne... très drôles cet étalage d'auto-congratulation et de mépris. J'espere au moins que cela t'a réconforté.

Et par rapport au contenu de l'article : un commentaire ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par komyo le Mer 24 Oct - 14:13

Blabla habituel, les explications scientifiques tu les as chez les scientifiques et elles sont résumées dans le rapport du GIEC. Et la raison voudrait qu'on en tienne compte, plutôt que de s abriter derrière les habituelles conneries. On veut nous faire peur, c est l apocalypse et autres denigrements de niveau de maternelle que l on trouve comme "argument" regulierement sous la plume des plus secoues des négationnistes.

Quand a ton Patrick Mickaël, on a les références qui vont avec le job !  On a beau chercher il n'est cité abondamment que dans la microsphere climato négationnistes, faut il s'en étonner ?
https://www.desmogblog.com/patrick-michaels

Revenons a l'actualité
.. https://actu.orange.fr/societe/environnement/mediterranee-des-inondations-et-maladies-liees-au-rechauffement-climatique-selon-une-etude-CNT0000017HAmK.amp


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Mer 24 Oct - 21:43

c'est sur que le sourcing de ton blog à charge est vachement crédible qui extrait des phrases par ci par là comme argumentaire. whaooooo impresionnant !

"et pi il a travaillé pour l'industrie du tabac preuve qu'il n'y connait rien en climat".... Laughing Laughing Laughing Laughing
(tiens des petits smileys comme les aime ton têtard...)

Vous êtes le directeur du centre d'étude des sciences de l'Institut Cato. Vous détenez un baccalauréat en sciences et un baccalauréat en sciences, vous détenez des diplômes en biologie, en sciences et en écologie des plantes de l’Université de Chicago - une très bonne école. Doctorat en climatologie écologique de l'Université du Wisconsin à Madison, en 1979. Vous êtes l'ancien président de l'Association américaine des climatologues d'État. Vous étiez président du programme du Comité de climatologie appliquée de la Société météorologique américaine.

../..

Vous avez été professeur de recherche en sciences de l'environnement à l'Université de Virginie pendant 30 ans et je vous présente un historique complet. Je donne cela au public pour qu'il sache que vous savez vraiment de quoi vous parlez. Vous êtes un contributeur et un critique du groupe d'experts intergouvernemental sur les changements climatiques des Nations Unies, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2007.

Pour komyo c'est un inconnu tout juste interessant pour la sphère des sceptiques.
Sans commentaire.
Si un : c'est un des plus grands spécialiste reconnu du climat.
C'est tout.


NB :baccalauréat US c'est l'équivalent de licence-Maitrise en France.  c'est pas le bac comme chez nous.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Sam 3 Nov - 19:04

Climat : entre panique et défaitisme

Extrait a écrit:Dans les années 1990, on nous prédisait qu’ajouter 100 ppm de CO2 dans l’atmosphère allait produire une hausse des températures de 4 à 6 degrés Celsius. On n’a cessé de réviser ça à la baisse. Au-delà du 1 degré enregistré de 1850 à 2000, on attend maintenant 0,5 degré de 2000 à 2050… même si, jusqu’à maintenant, c’est zéro degré.


A croire que leur mythe commence à se fissurer de toute part....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par komyo le Sam 3 Nov - 21:25

Encore une étude qui comme d'habitude, passera largement au dessus de la tête de troubba

https://www.generation-nt.com/rechauffement-climatique-ocean-chaleur-temperature-actualite-1959004.html


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Dim 4 Nov - 12:43

En quoi cela prouve-t-il que c'est de la faute de l'homme si les océans accumulent plus de chaleur que présumé...

Peut être la faute des experts du GIEC qui une fois de plus ont mal prophétisé...  mince alors ! pourtant ils font tellement peur les rapports du GIEC c'est qu'ils doivent être juste....

Encore une analyse qui passera largement audessus de la tête de komyo...

tu sais qu'à l'opposé la troposphère est nettement plus froide qu'attendu aussi... bref on en découvre tous les jours sur le climat... ha oui c'est vrai le climat est une science établie..... :mdr:

Le preuve.....

tu sais que tout cela, océan qui se rééchauffe, troposphère qui refroidit, planète qui verdit, tous plus qu'attendu, cela veut dire une chose : tous les modèles sauf faux !


copains


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12395
Localisation : Enfant du Monde

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par Dédé 95 le Dim 4 Nov - 13:05

Oui, tout est faux sauf les arguments de Troubaa le défenseur proclamé du libéralisme économique!
Principe hautement démocratique qui affirme que chacun est libre et ne doit pas avoir de contraintes au dessus de ses décisions!
Alors la concentration d'usines, aucun respect de la nature, c'est le droit des dirigeants capitalistes, les autres (la main d'oeuvre), on leur demande juste d'approuver...."qui c'est le patron ?"


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par komyo le Dim 4 Nov - 14:22

Ce sont des guignols !

La réalité des chiffres est la.


https://www.ncdc.noaa.gov/sotc/upper-air/201809


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Dim 4 Nov - 15:01

merci komyo c'est donc la startosphère qui se refroidirait et non la troposphère... mea culpa pour la confusion.

tiens : https://wattsupwiththat.com/2018/09/28/nasa-the-chill-of-solar-minimum-is-being-felt-in-our-atmosphere-cooling-trend-seen/

«Nous constatons une tendance au refroidissement», a déclaré Martin Mlynczak du Centre de recherche de Langley de la NASA. «Au-dessus de la surface de la Terre, près du bord de l’espace, notre atmosphère perd de l’énergie thermique. Si les tendances actuelles se poursuivent, il pourrait bientôt établir un record de l'âge de l'espace pour le froid

et tu trouveras tous les liens vers la source de la NASA en bas de l'article si tu doutes de la source.

nb : se serait donc la thermosphère. Je m'y perd quelque peu dans tous ces "sphère"...


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12395
Localisation : Enfant du Monde

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par Dédé 95 le Dim 4 Nov - 15:37

Laisse sphère ....nasa-the-chill-of-solar-minimum-is-being-felt-in-our-atmosphere-cooling-trend-seen

Sur un forum francophone c'est sphère avoir!
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par komyo le Dim 4 Nov - 16:44

troubaa a écrit:merci komyo c'est donc la startosphère qui se refroidirait et non la troposphère... mea culpa pour la confusion.

tiens : https://wattsupwiththat.com/2018/09/28/nasa-the-chill-of-solar-minimum-is-being-felt-in-our-atmosphere-cooling-trend-seen/

«Nous constatons une tendance au refroidissement», a déclaré Martin Mlynczak du Centre de recherche de Langley de la NASA. «Au-dessus de la surface de la Terre, près du bord de l’espace, notre atmosphère perd de l’énergie thermique. Si les tendances actuelles se poursuivent, il pourrait bientôt établir un record de l'âge de l'espace pour le froid

et tu trouveras tous les liens vers la source de la NASA en bas de l'article si tu doutes de la source.

nb : se serait donc la thermosphère. Je m'y perd quelque peu dans tous ces "sphère"...


C'est simple au dessus ça se refroidit, stratosphère, mais en dessous, la où on vit tous, ça se réchauffe !

Et c'est factuel !

Informations d'arrière-plan
Les températures au-dessus de la surface de la Terre sont mesurées dans la basse troposphère, la troposphère moyenne et la stratosphère à l'aide d'instruments embarqués à ballonnet (radiosondes) et de satellites à orbite polaire (NORO's TIROS-N). Les enregistrements de radiosondes et de satellites ont été ajustés pour éliminer les biais liés au temps (défauts artificiels causés par des modifications des instruments et des méthodes de mesure des radiosondes ainsi que des modifications des instruments et des caractéristiques orbitales des satellites au fil du temps). Les moyennes mondiales à partir des données de radiosondage sont disponibles de 1958 à aujourd'hui, tandis que les mesures par satellite remontent à 1979.

Les températures de la troposphère moyenne sont centrées dans la couche atmosphérique à environ 3 à 10 km au-dessus de la surface de la Terre, qui comprend également une partie de la basse stratosphère. (Le canal de l'unité de sondage à micro-ondes [MSU] utilisé pour mesurer les températures troposphériques moyennes reçoit environ 25% de son signal au-dessus de 10 km). La stratosphère s'est refroidie en raison de l'augmentation des gaz à effet de serre dans la troposphère et des pertes d'ozone dans la stratosphère, la contribution stratosphérique à la moyenne troposphérique, mesurée à partir de satellites, crée une composante artificielle du refroidissement aux températures moyennes de la troposphère. Les versions de l’Université de Washington (UW) des analyses UAH et RSS tentent de supprimer l’influence de la stratosphère des mesures de la troposphère moyenne, En conséquence, les versions UW ont tendance à avoir une tendance au réchauffement plus grande que les versions UAH ou RSS. Pour plus d'informations, s'il vous plaît voir NCEIPage Unité de sondage à micro-ondes .

Les données de radiosondage utilisées dans cette analyse globale ont été développées à l'aide du jeu de données ajusté en biais de Lanzante, Klein, Seidel (2003) ("LKS") et de la méthode de la première différence (Free et al. 2004) (RATPAC). Des détails supplémentaires sont disponibles . Les données satellitaires ont été ajustées par le Centre mondial d'hydrologie et climat de l' Université de l'Alabama à Huntsville (UAH) . Une analyse indépendante est également réalisée par Remote Sensing Systems (RSS) et une troisième analyse a été réalisée par le Dr Qiang Fu de l’Université de Washington (UW) (Fu et al. 2004) ** pour éliminer l’influence de la stratosphère sur la valeur de la troposphère moyenne. Les moyennes mondiales à partir des données de radiosondage sont disponibles de 1958 à aujourd'hui, tandis que les mesures par satellite ont commencé en 1979.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Dim 4 Nov - 19:14

bof hors l'événement météo el nino ce se réchauffe pas :




Malgré un mois d'octobre particulièrement doux en Europe (ce dont presque personne ne se plaindra), la courbe de température globale refuse très obstinément de se plier au dogme climatique.
Elle se contente donc d'une très modeste déviation de +0.22°C par rapport à la moyenne 1981-2010, rentrant dans le rang des "normales" du tout début de ce XXIème siècle...


C'est sur quand on pipotte les cartes, comme démontré, en inventant des zones où il y a une surchauffe imaginaire, ca ne peut que se réchauffer.... les mesures satellitaires elles ne trichent pas.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12395
Localisation : Enfant du Monde

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par Dédé 95 le Dim 4 Nov - 20:16

Y a pas de restriction d'eau ?
Curieux, les médias font silence....comme dirait?????


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par komyo le Lun 5 Nov - 8:12

On ne se plaindra pas de la douceur d octobre. Et quid du déficit hydrique ?

La tendance de la basse troposphère dérivée des satellites UAH (+0,128 ° C / décennie) est actuellement inférieure à celle du GISS et de celle du réseau de stations de Hadley Centre (+0,161 et +0,160 ° C / décennie respectivement), tandis que la tendance RSS (+0,158) ° C / décennie) est similaire. Les données relatives aux stations de surface indiquent une tendance d’environ 0,194 ° C / décennie [ citation requise ] , ce qui donne aux tendances UAH et RSS 66% et 81% de la valeur dérivée de la station de surface, respectivement.

Pendant un certain temps, la principale donnée des données satellitaires UAH était qu’elles semblaient contredire un large éventail de mesures et d’analyses de données de température de surface montrant un réchauffement. En 1998, les données UAH indiquaient un refroidissement de 0,05 K par décennie (à 3,5 km - troposphère moyenne à basse). Wentz & Schabel chez RSS dans leur article de 1998 montrait que cela (ainsi que d’autres divergences) était dû à la dégradation de l’orbite des satellites de la NOAA. [6] Une fois que les modifications orbitales ont été autorisées, les données indiquent une augmentation de la température de 0,07 K par décennie à ce niveau de l'atmosphère.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Lun 5 Nov - 19:20

On ne se plaindra pas de la douceur d octobre. Et quid du déficit hydrique ?
Après un excédent en hivers et au printemps, c'est cela la nature, il va falloir un moment t'y faire : ça varie !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par troubaa le Mar 6 Nov - 20:29

Les russes meilleurs prévisionnistes du climat ?



Le grosse ligne rouge c'est la moyenne des températures des différents modèles.

Les petits carrés bleus et vert les relevés réels des températures.

Le ligna mauve : Le modèle russe.

https://andymaypetrophysicist.com/facts-and-theories/?fbclid=IwAR2qfDOxKlLc25FLdPmhZ86j63DfUDM4aJ40rCeOJ2BU3vH8pyQbvqsweWs


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9022
Localisation : Dijon

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par gaston21 le Mer 7 Nov - 17:31

Un aspect de la pollution dont on ne parle jamais, la pollution lumineuse! De nos jours, un tiers des Terriens ne voient plus la voie lactée! Cherchez-la...Plus de 80% ne voient plus le ciel étoilé. Par contre, avec la lumière artificielle, trop de composante bleue qui agit sur le sommeil, la vigilance, l'humeur, trouble la sécrétion de la mélatonine, hormone qui contrôle beaucoup d'autres hormones. Il semble que la lumière bleue augmente les risques de cancer du sein et de la prostate. La lumière blanche contient au moins 30 % de bleu.
Venons-en aux à nos amis animaux. Ils sont paumés! Le papillon se trouve coincé dans un cercle lumineux; il tourne, il tourne et... La chauve-souris elle aussi tourne en rond...30% des vertébrés et 65 % des invertébrés vivent la nuit; c'est le chaos! Les insectes perdent le sens de l'orientation et ne pollinisent plus. Les vers luisants se repéraient à la lumière qu'ils émettaient ( j'en avais dans ma pelouse; disparus depuis des années). Plus moyen maintenant de jouer à papa-maman! C'est la cata!
(S&A)

Contenu sponsorisé

Re: la vérité sur le réchauffement climatique

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 20 Nov - 6:36