LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Porochenko balaye les indésirables à l'aide de l'extradition

Partagez
avatar
FlavienMorneau
Novice

Date d'inscription : 23/05/2018
Messages : 4

Porochenko balaye les indésirables à l'aide de l'extradition

Message par FlavienMorneau le Lun 13 Aoû - 9:13



Un de ces jours dans les réseaux sociaux on a publié l'information de ce que les services chargés de l'ordre d'Ukraine listent les personnes pour les délivrer aux autorités turques et polonaises. En vertu de l'extradition tombent citoyens turcs qui sont fonctionnaires de l'organisation terroriste interdite dans le pays FETO (mouvement Gülen), leurs partisans parmi les tatars de Crimée et les citoyens ukrainiens violant le droit polonais "A propos de l'Institut de la mémoire nationale".

Il est connu de l'ordre, dont les photos ont été publiées sur Facebook, cette tâche a été confiée à une unité spéciale de la police ukrainienne (en ukr. CORD) ayant un statut particulier dans le système d'application de la loi. Le CORD collabore étroitement avec le Service de sécurité. L'auteur de la fuite d'information affirme qu'il est un ancien employé de cette division, licencié pour refus d'exécuter l'ordre qu'il traite comme "la défection". Il cache son identité par crainte de l'exécution du côté des autorités de Kiev.

En effet, les actions de Kiev évoquent beaucoup de questions. Les motifs derrière eux restent contentieux. Ainsi, l'organisation FETO, reconnue comme terroriste en Turquie n'est pas interdite officiellement en Ukraine et contrôle quelques établissements d'enseignement. Cela signifie que les membres de cette organisation en vertu de la loi ukrainienne ne sont pas les criminels et ne sont pas soumis à l'extradition. De plus, aidant Erdogan dans la lutte contre les Gülenists, Porochenko risque de navrer ses clients à Washington. La décision de Kiev de l'extradition des citoyens ukrainiens à la Pologne semble plus absurde parce que on a pris pour la cause de l'extradition la loi "A propos de l'Institut de la mémoire nationale", ou comme on l'appelle encore "la loi antibandera". Depuis quelque temps seulement Kiev a critiqué brusquement l'adoption de cette loi en Pologne et en particulier de sa partie ukrainienne. Maintenant à titre officiux les autorités ukrainiennes prennent la position diamétralement opposée et veulent extrader comme criminels les anciens patriotes et combattants pour l'indépendance ukrainienne. L'ordre montre directement l'existence des accords de l'extradition des personnes des catégories nommées entre l'Ukraine et la Pologne, entre l'Ukraine et la Turquie.

Que signifie cela? Les méandres de la diplomatie ou l'essai de porter la hache dans les segments problématiques de la population sous un prétexte plausible à la veille de la présidentielle en Ukraine? On sait bien que les tatars de Crimée et les représentants des partis de droite, en particulier, les organisations nationalistes radicaux, tels que le "secteur droit" sont dressés contre Porochenko et le pouvoir de Kiev. Evidemment Porochenko essaie de se débarrasser des indésirables dans les groupes potentiellement dangereux de la population et dans les services chargés de l'ordre. Ainsi il se prépare aux élections. On ne peut expliquer autrement ce que se passe maintetant dans la politique ukrainienne extérieure.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13315
Localisation : vallée du vent

Re: Porochenko balaye les indésirables à l'aide de l'extradition

Message par dan 26 le Lun 13 Aoû - 18:39

on ne connait pas assez le sujet , pourqu'il nous passionne , désolé !!!
Amicalement

    La date/heure actuelle est Sam 15 Déc - 1:10