LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Néo libéralisme et climato sceptiques

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8533
Localisation : France

Néo libéralisme et climato sceptiques

Message par komyo le Dim 12 Aoû - 9:30

L'idéologie en question (il n'y en a qu'une à ma connaissance) est celle qui concerne le libéralisme, ou peut-être devrait-on plutôt dire, le néolibéralisme.

Les libéraux adorent et chérissent notamment Frédéric Bastiat qui avait dit:
N'eût-ce pas été un beau et solennel spectacle que le Pouvoir né de la révolution de Février se fût adressé ainsi aux citoyens: « Vous m'avez investi de la Force publique. Je ne l'emploierai qu'aux choses dans lesquelles l'intervention de la Force soit permise; or, il n'en est qu'une seule, c'est la Justice. (...) N'attendez de moi que deux choses: Liberté, Sécurité, — et comprenez bien que vous ne pouvez, sans les perdre toutes deux, m'en demander une troisième (dans Harmonies économiques)
Et force est de constater que les libéraux d'aujourd'hui prennent le mantra "Liberté et Sécurité, rien d'autre" à la lettre quand ils font référence au rôle que devrait d'après eux avoir l'Etat. Celui-ci ne devrait donc se mêler de rien d'autre, et surtout pas de nous dire ce qu'il convient de faire ou de ne pas faire en matière environnementale: les acteurs économiques, pour les (néo)libéraux, sont les seuls aptes à juger de ce qui est bon pour l'homme.

Dans ces conditions réglementer ou, pire, taxer afin de limiter les effets du réchauffement climatique sont des aberrations qu'il convient de combattre par tous moyens, y compris si cela doit se faire au mépris de la réalité des choses: c'est comme cela que l'on accuse les scientifiques d'être au mieux des incompétents qui ne connaissent rien à leur sujet d'étude, au pire des charlatans véreux uniquement intéressés par leurs crédits de recherche; c'est la logorrhée habituelle que l'on peut rencontrer sur un site libéral comme Contrepoints, le grand frère de Skyfall (la consanguinité de Skyfall avec le libéralisme ne fait aucun doute, de nombreux articles étant écrits en commun sur ce site ainsi que sur Contrepoints)

Sur le site philosciences.com nous pouvons notamment lire:
De nos jours le libéralisme a pris une forme différente que l’on peut nommer néolibéralisme. Cette doctrine prône une réduction maximale du rôle de l’État associé au développement du marché dans tous les domaines.
De manière frontale, la doctrine néolibérale affirme la suprématie de l’économie et du marché sur les valeurs humaines.
Le néolibéralisme instaure et valorise l’individualisme, la compétition entre tous et l’on méprisera l’action collective et l’autorité publique puisqu’elles servent à instaurer des règles contraires à la liberté.
Par ailleurs, si l'on procède à un tour d'horizon des organisations dites libérales, on s'aperçoit qu'elles sont toutes climatosceptiques; voici quelques exemples emblématiques:
The Heartland Institute
The George Marshall Institute
The Cato Institute
L'Institut Turgot pour la France
Le libéralisme en soi n'est pas plus méprisable que le communisme ou l'anarchisme, il n'a rien à voir avec le nazisme et on peut donc le respecter. Cependant, nier la réalité et injurier les scientifiques quand ils font leur travail sous le simple prétexte que les résultats ne s'accordent pas avec l'idéologie en question, c'est non seulement de la mauvaise foi, mais cela peut aussi être considéré comme un crime potentiel qui sera éventuellement jugé par ce que l'on a l'habitude d'appeler les générations futures, c'est-à-dire notre descendance.

A la limite on peut à ce stade confondre les deux premières motivations, religieuse et idéologique, car elles procèdent des mêmes systèmes de pensée (ou de non-pensée si l'on préfère)

Non seulement le libéral n'acceptera pas qu'on lui dicte ce qu'il faut faire, mais il refusera d'accepter le fait que l'homme, c'est-à-dire lui, soit responsable de problèmes causés par son activité débridée, il refusera donc en toute logique que l'on mette en place la moindre mesure destinée à résoudre (même très partiellement) ces problèmes qu'il aura pourtant provoqués.

S'il acceptait être la cause des problèmes et que l'Etat ou quelque organisme que ce soit (le GIEC par exemple) tirent la sonnette d'alarme et donnent des directives afin d'atténuer ou supprimer ces problèmes, alors tout son monde (néo)libéral s'écroulerait dans la minute, ce qu'il ne peut admettre.

Le libéral, comme le croyant religieux, est prisonnier de son dogme et de son catéchisme, il lui est quasiment impossible de s'en défaire.
Motivations d'ordre économique.
Les motivations économiques sont très souvent liées aux précédentes, celles d'ordre libéral, mais ce n'est pas une règle absolue, car on peut trouver des climatosceptiques en environnement plus "socialiste", là où les conditions de vie des gens sont intimement liées à des facteurs de production en relation avec le charbon, le pétrole, les mines, la déforestation, etc.

Par exemple il n'est pas sûr que les mineurs qui vont se retrouver au chômage suite aux modalités d’ouverture de nouvelles mines sur les terres fédérales américaines ne se rangeront pas dans le camp des climatosceptiques même s'ils ne sont pas foncièrement libéraux et se considèrent comme des personnes exploitées (exploitées au même titre que le charbon...)

Quoiqu'il en soit, les sommes en jeu dans l'exploitation des ressources dites fossiles, à savoir le charbon, le pétrole et le gaz, ainsi que l'industrie forestière (on devrait plutôt dire déforestière...) sont tellement immenses que les acteurs aux commandes ont les moyens financiers de notamment alimenter en fonds les organismes déjà cités dans le chapitre précédent sur les motivations idéologiques (Heartland, Marshall, Cato, etc.)

Non seulement les bénéfices de ces sociétés sont importants, mais de plus elles reçoivent des sommes colossales sous formes de subventions.

Quand vous avez une poule aux œufs d'or vous faites en sorte qu'elle ponde le plus longtemps possible, et si d'aventure cette poule procurait un quelconque désagrément à vos voisins, vous trouveriez mille excuses pour réfuter les accusations dont elle serait l'objet. De la même manière les industriels "fossiles" ne se privent pas de minimiser, voire de nier carrément les effets du réchauffement climatique provoqué en très grande partie par leur activité; avouer qu'ils sont responsables seraient en quelque sorte scier la branche sur laquelle ils se sont assis.

Ainsi Exxon savait dès 1981 que le changement climatique est une réalité:
Un courrier échangé entre l'université d'État de l'Ohio et un ex-expert d'ExxonMobil, Lenny Bernstein, montre que la firme était consciente du changement climatique dès 1981, sept ans avant que cela ne devienne un débat public...
Par la suite, la firme a pourtant financé une campagne climatosceptique pendant près trente ans, et dépensé plus de 30 millions de dollars pour nier l’existence d’un tel changement.
ExxonMobil Corporation, la première compagnie pétrolière mondiale, a financé en 2008 des recherches remettant en cause le réchauffement climatique.
Jusqu’à sa déclaration mercredi 8 juillet [2015], selon laquelle elle reconnaissait ce danger et cessait de financer des lobbies.
Ce changement de position intervient quelques mois après les révélations de financement de l'un des principaux experts climatosceptiques, Wei-Hock «Willie» Soon, par Exxon notamment, sans que celui-ci ait été déclaré dans ses papiers scientifiques.
En la matière on peut facilement utiliser l'adage "follow the money" afin de savoir à qui profite le crime: celui qui nie le réchauffement d'origine anthropique fait très probablement partie des responsables de ce réchauffement et en tire un certain bénéfice qu'il n'a pas intérêt à voir disparaître.
Motivations d'ordre technologique.
Un mantra de certains climatosceptiques est que l'homme pourra (saura) toujours trouver des solutions aux problèmes qu'il rencontre; il en a toujours été ainsi, du moins croient-ils, donc pourquoi cela changerait-il?

Une première objection pourrait être celle-ci: dans le passé les progrès scientifiques ont été extrêmement lents et n'ont eu que peu d'impact sur la vie des gens; ce n'est que depuis l'avènement de la révolution industrielle que le progrès scientifique se fait vraiment sentir à l'échelle d'une vie humaine.

On parle donc du milieu du 19ème siècle, soit il y a à peine un siècle et demi.

Et c'est justement depuis cette période que le climat semble s'être emballé...

Par conséquent on n'a pas véritablement beaucoup de recul pour savoir si l'homme est réellement capable de réparer ses erreurs technologiques (on a vu avec plusieurs accidents de centrales nucléaire ce qu'il en était...)

Tout cela n'empêche pas certains climatosceptiques qui croient dur comme fer au génie humain d'être persuadés que nous arriverons à contrer les effets néfastes du réchauffement climatiques (à condition, diront-ils, qu'il y ait des effets néfastes!)

Parmi les partisans de la géo-ingénierie on trouve donc à la fois des scientifiques "sérieux" et des climatosceptiques qui se proposent de réparer la terre comme on répare une voiture défectueuse:
la technologie de demain est censée résoudre les désordres engendrés par la technologie d'hier.

Ainsi un climatosceptique notoire comme Bjorn Lomborg peut-il proposer des solutions de géo-ingénierie dont vous trouverez une critique sur RealClimate:
Bjorn Lomborg’s Climate Consensus Center just released an un-refereed report on geoengineering
In this report [...] they simply omit the costs of many of the potential negative aspects of producing a stratospheric cloud to block out sunlight or cloud brightening, and come to the conclusion that these strategies have a 25-5000 to 1 benefit/cost ratio.
That the second author works for the American Enterprise Institute, a lobbying group that has been a leading global warming denier, is not surprising, except that now they are in favor of a solution to a problem they have claimed for years does not exist.
Avant de réparer quelque chose, la moindre des choses est d'essayer de ne pas la casser, donc de faire de la prévention; mais pour faire de la prévention il faut une volonté supra-individus, ce qui peut gêner les intérêts de certains (voir plus haut)

Par ailleurs on constate qu'une grande partie des climatosceptiques militants est constituée d'ingénieurs ou de scientifiques "vieille école", nourris dans les années après-guerre par le mythe du progrès technologique et notablement du nucléaire comme source importante d'énergie et de production d'électricité. C'est notamment ce que nous confirme cet article sur francetvinfo se basant sur une étude du Commissariat général au développement durable:
Plus d'un tiers des Français sont climato-sceptiques. Et moins ils croient au réchauffement climatique, plus ils ont tendance à soutenir le nucléaire.
"Les partisans du nucléaire se recrutent surtout chez les climato-sceptiques", relève l'étude.
Parmi ceux qui estiment que le réchauffement n'est pas prouvé, 58% attribuent plutôt des avantages au nucléaire.
Il suffit d'ailleurs de consulter les commentaires d'articles publiés en ligne sur le sujet du réchauffement climatique pour s'apercevoir qu'une partie significative des intervenants ont bien des qualifications scientifiques, mais sans pour autant être spécialisés en climatologie (c'est-à-dire dans une discipline liée au climat comme la glaciologie, l'océanographie, la dendrologie, etc.), bref qui parlent du sujet en "experts" autoproclamés sans en avoir la moindre compétence.

http://sogeco31.blogspot.com/2016/03/les-motivations-des-climatosceptiques.html?m=1


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14321
Localisation : ici ou là

Re: Néo libéralisme et climato sceptiques

Message par troubaa le Dim 12 Aoû - 10:46

confusion n'est pas raison on revoie l'idéologie néo-marxciste du Têtard poindre son nez à nouveau. vous vous souvenez où pour lui le problème c'est les riches et non les pauvres... parce que tous pauvre c'est très égalitaire vous comprenez...

La question à laquelle il se garde bien de répondre : a-t-on une preuve scientifique de l'origine du réchauffement climatique ?
toujours pas ! c'est hélas le chaînon toujours manquant des climato-alarmistes. mais cela ne l'empeche pas daffirmer et de vouloir imposer ses dogmes à tous.

Sur que les climato alarmistes qui revent de spoiler le peuple de sa liberté pour installer une nouvelle forme de dictature ne supportent pas les libéraux.

Pour le libéral que je suis c'est une bonne nouvelle que j'insupporte ceux qui veulent détruire notre démocratie.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8533
Localisation : France

Re: Néo libéralisme et climato sceptiques

Message par komyo le Lun 13 Aoû - 22:28

troubaa a écrit:confusion n'est pas raison on revoie l'idéologie néo-marxciste du Têtard poindre son nez à nouveau. vous vous souvenez où pour lui le problème c'est les riches et non les pauvres... parce que tous pauvre c'est très égalitaire vous comprenez...

La question à laquelle il se garde bien de répondre : a-t-on une preuve scientifique de l'origine du réchauffement climatique ?
toujours pas !  c'est hélas le chaînon toujours manquant des climato-alarmistes. mais cela ne l'empeche pas daffirmer et de vouloir imposer ses dogmes à tous.

Sur que les climato alarmistes qui revent de spoiler le peuple de sa liberté pour installer une nouvelle forme de dictature ne supportent pas les libéraux.

Pour le libéral que je suis c'est une bonne nouvelle que j'insupporte ceux qui veulent détruire notre démocratie.

comme si surtout toi tu prouvais quoique ce soit, il n'est pas très difficile de voir que les pays ou l'état est complètement défaillant, a une pléthore de pauvre hères parfois très débrouillards (vive le libéralisme ^^) mais qui n'arrivent a rien parce que tout est accaparé par une minorité. L'image du monopoly ou certains commencent la partie avec toute les pieces t emmerde parce qu'elle remet en cause ton modèle d'ascenseur sociale, mais elle est bien réelle.

quant au réchauffement d'origine anthropique, il est largement prouvé et démontré par la communauté scientifique mondiale, que tu aies des oeilleres pour t en rendre compte ne change rien a cette donnée de base. Et effectivement, dans la mesure ou le modéle libéral est largement a l'origine de ces dysfonctionnements, il va bien falloir en régler les exces un jour !  

La dictature des pollueurs et des destructeurs du bien commun qu'est la nature est déjà là, pas la peine de s'en inventer une imaginaire pour faire oublier celle que l'on vit tout les jours. Evil or Very Mad


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14321
Localisation : ici ou là

Re: Néo libéralisme et climato sceptiques

Message par troubaa le Lun 13 Aoû - 22:46

si c'est très difficile de voir ce que tu vois
il faut beaucoup d'imagination


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12098
Localisation : Enfant du Monde

Re: Néo libéralisme et climato sceptiques

Message par Dédé 95 le Mar 14 Aoû - 8:41

....ou de s'éduquer pour voir! Siffle


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: Néo libéralisme et climato sceptiques

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 19 Oct - 6:13