Biodiversité, biosphère et biomasse : c’est « tendance » et c’est trompeur …