LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


climat le gulf stream

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

climat le gulf stream

Message par komyo le Sam 21 Avr - 8:42

on a toujours dit que cela pourrait re créer un climat glaciaire en Europe, pour le coup, le karma des occidentaux et le pourrissage de l'atmosphère au CO2 pendant plus d'un siècle
aurait vraiment de lourdes conséquences. Mais qu'importe pour une espèce pour qui seul compte la jouissance à court terme et qui pour cela est championne en déni...



Climat : le Gulf Stream est en train de lâcher l'Europe

Tous les courants de l'Atlantique s'affaiblissent sous l'effet du dérèglement climatique.

Les climatologues l’annoncent et le redoutent depuis des années : sous l’influence du dérèglement climatique, la plupart des courants, petits ou grands, qui parcourent l’immense océan Atlantique en maintenant un équilibre dont bénéficient la plupart des climats européens, nord-américains et africains sont en train de se modifier. C’est ce que révèlent les deux études parues le 11 avril dans la revue anglaise Nature.

D’après les scientifiques, les courants qui parcourent l’Atlantique n’ont jamais été aussi faibles et aussi aléatoire depuis le début du Ve siècle. Ce phénomène s’ajoute à la fonte de la banquise qui déverse des millions de tonnes d’eau douce dans la mer. Cela a non seulement une influence sur l’Atlantique mais, de plus, remet en cause la circulation des eaux entre l’hémisphère Nord et l’hémisphère Sud.

En raison de la confrontation de plus en plus violente entre des masses d’eau dont la température et la salinité sont de plus en plus différentes, une partie des eaux chaudes gagnent les profondeurs de la mer et retournent vers le sud. Cela perturbe la circulation planétaire des eaux en provoquant ce que les spécialistes nomment « la circulation méridienne de retournement de l’Atlantique ». D’où les changements et des errements de plus en plus perceptibles d’un énorme circuit d’eau qui participe à la régulation ou au maintien des climats.

Menaces sur l'Europe
C’est pour ces raisons, selon les auteurs des deux études, que le célèbre Gulf Stream qui permet à l’Europe occidentale de profiter d’un climat tempéré est en train de s’affaiblir. La cause : ce courant n’est plus suffisamment refroidi et sa densité en sel diminue. Les anomalies étaient constatées depuis des années mais, explique le professeur de l’Institut polonais de Potsdam, Stefan Rahmstorf, qui a mené l’une des études, « nous avons maintenant des certitudes ». Il ajoute :

Nous avons analysé tous les ensembles de données de température de la surface de la mer disponibles, en comprenant les données de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Le modèle que nous avons trouvé dans les mesures ressemble exactement à ce qui est annoncé par les simulations informatiques, à savoir un ralentissement du Gulf Stream.
Une mauvaise nouvelle
Les scientifiques de la deuxième étude, menée par le groupe de David Thornalley de l’université de London College, affirment que pendant les cinquante dernières années, le Gulf Stream et d’autres courants aussi importants pour l’équilibre planétaires se sont modifiés « de façon certaine au cours du XXe siècle, avec un déclin notable à partir de 1950 » et que « cette évolution est très certainement liée à des facteurs humains ». David Thornalley, responsable de l’évaluation de l’équipe anglaise, estime que la modification des courants, notamment du Gulf Stream, « représente une diminution de 3 millions de mètres cubes d’eau à la seconde, soit l’équivalent d’une quinzaine de fleuves comme l’Amazone. Et je pense que c’est une très mauvaise nouvelle ».

Les conclusions des études sont en effet inquiétantes, puisque si la cause de l’affaiblissement des courants marins, à commencer par le Gulf Stream, est liée aux modifications climatiques, il aura en plus d’autres conséquences climatiques graves.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8658
Localisation : Dijon

Re: climat le gulf stream

Message par gaston21 le Sam 21 Avr - 10:37

Il est évident que le danger est là et que le Gulf Stream "s'essouffle". Les conséquences sur l'Europe seraient incalculables. Mais bah, c'est comme la barrière de corail en Australie! Tout ça c'est insignifiant!
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Sam 21 Avr - 14:41

El nino pour le coup de chaud en australie ?
....et ce n'est pas la première fois que cela arrive 2 années de vague de chaleur de suite ....depuis le temps que la barrière de corail se meure tu sais quoi gaston? elle est toujours pas morte !

mais bon tout est de la faute de l'homme ! c'est à cause d'adam et eve tout cela.. dieu les avait prévenu...


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Sam 21 Avr - 17:14

troubaa a écrit:El nino pour le coup de chaud en australie ?
....et ce n'est pas la première fois que cela arrive 2 années de vague de chaleur de suite ....depuis le temps que la barrière de corail se meure tu sais quoi  gaston? elle est toujours pas morte !

mais bon tout est de la faute de l'homme ! c'est à cause d'adam et eve tout cela.. dieu les avait prévenu...

la barriere de corail n'est pas encore complètement morte... vous etes donc prié de la fermer en attendant que ce soit acté...
c'est plus du déni, c'est du mépris pour la nature... !

Evil or Very Mad


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Sam 21 Avr - 18:13

bh voyons...

Et quand tu prends l'avion pour aller au japon tu te soucies de la barrière de corail ou tu n'en as rien à faire du moment que tu vas au japon.


A partir du moment où tu te comportes comme tout le monde je ne vois pas en quoi tu te permets de donner des leçons aux autres.... tu te crois meilleur à ce point là ? tu méprises les autres à ce point là ? Que fais tu de plus que moi pour ne pas polluer ? a part éructer et accuser les autres bien sur ?

La différence entre toi et moi c'est que moi je n'ai pas besoin d'accuser les autres pour me donner bonne conscience parce que je ne cherche pas à me donner une bonne conscience hypocrite. J'assume. J'assume l'humanité. Ces biens faits et ces mal fats et que à ta différence je ne suis pas apte à juger. je ne peux que constater.

Je constate que ce n'est pas la première fois qu'il y a une vague de chaud deux années de suite en autralie
je constate que cela fait 10 20 30 40 ans qu'on nous annonce que la barrière de corail meure....

Comme quoi la nature semble bien plus forte que tes peurs komyo. une fois de plus ou comme toujours ou comme à chaque fois ! parmi les multiples apocalypses que tu nous a anonnce combien se sont produites ? zero ? et pourtant tu ne comprends toujours pas....

Si tu ne méprise pas la nature fais lui confiance !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Sam 21 Avr - 21:34

troubaa a écrit:bh voyons...

Et quand tu prends l'avion pour aller au japon tu te soucies de la barrière de corail ou tu n'en as rien à faire du moment que tu vas au japon.


A partir du moment où tu te comportes comme tout le monde je ne vois pas en quoi tu te permets de donner des leçons aux autres....  tu te crois meilleur à ce point là ? tu méprises les autres à ce point là ?  Que fais tu de plus que moi pour ne pas polluer ? a part éructer et accuser les autres bien sur ?

La différence entre toi et moi c'est que moi je n'ai pas besoin d'accuser les autres pour me donner bonne conscience parce que je ne cherche pas à me donner une bonne conscience hypocrite. J'assume. J'assume l'humanité. Ces biens faits et ces mal fats et que à ta différence je ne suis pas apte à juger. je ne peux que constater.

Je constate que ce n'est pas la première fois qu'il y a une vague de chaud deux années de suite en autralie
je constate que cela fait 10 20 30 40 ans qu'on nous annonce que la barrière de corail meure....

Comme quoi la nature semble bien plus forte que tes peurs komyo. une fois de plus ou comme toujours ou comme à chaque fois ! parmi les multiples apocalypses que tu nous a anonnce combien se sont produites ? zero ? et pourtant tu ne comprends toujours pas....

Si tu ne méprise pas la nature fais lui confiance !

toujours les mêmes débilités pour finir tes posts, ca rejoins ce que je disais plus haut, la grande barriere n'est pas encore détruite donc omerta complète et tête dans le sable !
La nature est certainement plus forte que l'etre humain et se passera très bien de ce dernier, dommage que les plus cons d'entre eux, auront saccagés ce qui aurait pu etre un paradis
en en faisant un jouet pour charognards !



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Dim 22 Avr - 17:29



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Dim 22 Avr - 18:43

et cela va t'empecher d'aller au japon ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Dim 22 Avr - 20:33

tu prétends comparer le voyage que je fais au japon une fois tous les deux ans, avec les millions de trajets de tanker qui transportent d'Asie en Europe et inversement des produits sur le critère de la différence de prix.
Tu en as d'autres des comme ça ! tongue


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Lun 23 Avr - 11:33

il est de quelle amrque ton ordi ?
ta télé ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11027
Localisation : Enfant du Monde

Re: climat le gulf stream

Message par Dédé 95 le Lun 23 Avr - 13:58

Moi mon Ordi c'est une entreprise allemande sous traitant en France et fabriquant en Chine!

Tu disais Troubaa ? Siffle

Les PDG Allemand et Français doivent surement saluer l'arrivée massive de main d'oeuvre à bon marché en France, déjà ils gagneront le prix du voyage des tankers!

Qui est contre l'immigration? Siffle



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Lun 23 Avr - 16:46

[quote="Dédé 95"]
Moi mon Ordi c'est une entreprise allemande sous traitant en France et fabriquant en Chine!
Ca veut dire quoi en langage non inventée ?

Tu disais Troubaa ?  Siffle
ha toi rien tu m'interesses aps t'es trop nul


Les PDG Allemand et Français doivent surement saluer l'arrivée massive de main d'oeuvre à bon marché en France, déjà ils gagneront le prix du voyage des tankers!

dédé95 est tellement con qu'il ne sait pas que les lois s'appliquent à tous

Mais bon c'est du dédé95 raconter des conneries est sa marque de fabrique.

C'est pas notre fachon pour rien !



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11027
Localisation : Enfant du Monde

Re: climat le gulf stream

Message par Dédé 95 le Mar 24 Avr - 9:02

troubaa a écrit:
Dédé 95 a écrit:
Ca veut dire quoi en langage non inventée ?


ha toi rien tu m'interesses aps t'es trop nul




dédé95 est tellement con qu'il ne sait pas que les lois s'appliquent à tous

Mais bon c'est du dédé95 raconter des conneries est sa marque de fabrique.

C'est pas notre fachon pour rien !


Magnifique preuve, si il fallait encore le prouver, des réponses respectueuses de Troubaa !

Ceci dit la phrase : une entreprise allemande sous traitant en France et fabriquant en Chine!, que Troubaa n'as pas compris.
Signifie que l'économie capitaliste n'a pas de frontière sauf pour la conquète des marchés!
Vous remarquerez tous que Troubaa ne connait pas l'économie dont il se sert pour faire vivre son entreprise!
Le siège sociale, la sous traitance et les lieux de fabrication, voilà ce que ne connait pas Troubaa, à moins que?
A moins que ce soit de la provocation!
Hi hi!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Mar 24 Avr - 18:14

troubaa a écrit:il est de quelle amrque ton ordi ?
ta télé ?




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Mar 24 Avr - 19:16

bref tu es comme tout le monde. tu vis comme tout le monde. tu pollues comme tout le monde

Mais tu accuses les autres.

je voulais juste en venir là.

hypocrisie ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11027
Localisation : Enfant du Monde

Re: climat le gulf stream

Message par Dédé 95 le Mer 25 Avr - 11:37

La faute à qui si on pollue ?
A ceux qui dirigent l'économie mondiale! CQFD


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Mer 25 Avr - 18:54

bien sur pas à toi.. toi qui a deux maisons tu ne polliues pas et n'épuise pas les ressources de la terre inutilement...

tu ne pollues pas pour faire au moins 3000 km par an tous les ans rien que pour te faire bronzer les doigts de pieds et te tremper les mollets dans l'eau de mer à 28°.

non c'est la faute des autres toi tu es parfait..
que c'est dur de se responsabiliser hein dédé je comprends pourquoi tu es coco ! toujours à te défausser sur les autres !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11027
Localisation : Enfant du Monde

Re: climat le gulf stream

Message par Dédé 95 le Jeu 26 Avr - 13:05

Et hop, un peu d'attaques ad hominem, après il diras que c'est les autres!

Ceci dit, oui je pollue avec des voitures qui pollues parce qu'il vaut mieux investir dans ce qui rapporte que faire de la recherche qui coûte!
Comprendo

Ps: Oui je choisie mon lieu de résidence, moi je le loue pas dans des SCI ou certain maire me récompense (sic) d'une médaille! Siffle
petite provoc!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Jeu 26 Avr - 13:26

nia, nia, nia, toi aussi tu pollues donc la pollution mondiale des oceans, de la nature tu dois en es responsable,  si j ai bien compris ta simili logique,  je produis du co2, donc je ne devrais pas dénoncer les  centaines de milliards de tonnes émises qui modifient l athmosphere et de la le climat.  geek  jocolor


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Ven 27 Avr - 17:37

si tu peux le dénoncer si tu t'inclues comme pollueur et non si tu te contentes d'accuser les autres d’être mauvais alors que finalement ils ne font que se comporter comme toi.

y a rien de plus facile que de faire la leçon à la terre entière.
bien se comporter est nettement plus difficile.

le "c'est pas de ma faute c'est à cause des autres" est facile et hypocrite (voir le message de dédé95.. c'est pas de sa faute si sa voiture pour aller en corse pollue... c'est à cause des grands méchants. hahahahahah


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11027
Localisation : Enfant du Monde

Re: climat le gulf stream

Message par Dédé 95 le Sam 28 Avr - 11:35

Oui c'est à cause de ceux qui construisent des voitures polluantes ...hélas!
Mais allez expliquer celà à un "patron de combat" ....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Sam 28 Avr - 14:43

ha bon la pollution c'est pas à cause de ceux qui conduisent les voitures ? première nouvelle !

ha la la la déresponsabilisation dans toutes son horreur !


il y a deux solutions donc :
ya ka pas aller en corse en voiture pour ne pas polluer...
ou
ya ka fabriquer des voitures qui ne polluent pas.

Le premier "yaka" est nettement plus réalisable que le second. pas pour dédé le premier yaka est inenvisageable...

L'hypocrisie dans toute sa splendeur !

dédé avoir deux maisons c'est utilisé deux fois plus les ressources naturelles pour se loger que d'en avoir qu'une !

yaka fabriquer des maisons qui n'utilisent pas les ressources naturelles nous répondera dédé !

bha oui quoi yaka !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 11027
Localisation : Enfant du Monde

Re: climat le gulf stream

Message par Dédé 95 le Sam 28 Avr - 16:43

Yaka empécher des petits patrons de voyager pour conquérir des marchés .... Siffle
Oui y a ka fabriquer des voitures qui ne polluent pas, mais que diraient les actionnaires des c° Pétrolières et des Holcime et leurs sous-traitants en France?

PS: Petit menteur, Dédé il n'a qu'une maison,; le sachant et mille fois répété ....tu mens, et c'est pas beau pour un modérateur auto-proclamé!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8658
Localisation : Dijon

Re: climat le gulf stream

Message par gaston21 le Sam 28 Avr - 17:30

C'est certainement le tipi de Dédé en Corse qui ralentit le Gulf Stream! Autant certainement que le bâtiment de la Fondation Louis-Vuitton de LVMH qui, en plus de son chauffage ruineux, coûte annuellement aux contribuables la somme très modique de 80 millions d'euros simplement pour fonctionner,soit 80 euros par visiteur! Le capitalisme est ruineux!Mais il faut bien qu'on fasse parler de soi!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Sam 28 Avr - 21:29

troubaa a écrit:si tu peux le dénoncer si tu t'inclues comme pollueur et non si tu te contentes d'accuser les autres d’être mauvais alors que finalement ils ne font que se comporter comme toi.

y a rien de plus facile que de faire la leçon à la terre entière.
bien se comporter est nettement plus difficile.

le "c'est pas de ma faute c'est à cause des autres" est facile et hypocrite (voir le message de dédé95.. c'est pas de sa faute si sa voiture pour aller en corse pollue... c'est à cause des grands méchants. hahahahahah

argument visant a neutraliser la discussion, je maintiens que je pollue certes mais que nous pouvons vouloir individuellement et collectivement limiter celle ci au maximum !
cela passe par un changement de paradigme par rapport a la production et ce qui la sous tend. Le raisonnement ne faisons rien parce que vous en profitez n'est pas recevable !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Dim 29 Avr - 8:57

tiens un exemple parmi d'autres, ou la société civile doit et peut s'impliquer



Pareil avec les néocotinoidique qui transforment nos compagnes en mouroir de la biodiversité !
e n'est pas parce que nous mangeons le fruit de l'agriculture du tout chimique qu'il faut la défendre, c'est con comme sophisme et argument !!! Evil or Very Mad


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Dim 29 Avr - 9:05

non ce qui n'est pas recevable c'est dire que c'est la faute des autres, de certains; alors que nous sommes tous complice.

Qui plus est ce n'est pas le système qui pollue mais ce que créé le système.
Un avion qu'il soit fabriqué dans un monde communiste où tout le monde est égalitaire polluera autant qu'un avion fabriqué dans un monde capitaliste inégalitaire.

La seule voie c'est la recherche et l'innovation. Ors plus un système génère de richesses plus il génère de recherche.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Dim 29 Avr - 11:35

komyo a écrit:tu prétends comparer le voyage que je fais au japon une fois tous les deux ans, avec les millions de trajets de tanker qui transportent d'Asie en Europe et inversement des produits sur le critère de la différence de prix.
Tu en as d'autres des comme ça   !  tongue
La flotte mondiale des navires de commerce est d'environ 50 000 unités (jauge supérieure à 500 UMS). Les tankers (en français on dit « pétrolier ») représentent environ 20% du total (10 000 unités). Les « millions de trajets de tankers », c'est très exagéré...

D'autre part, sans aller jusqu'à dire que le transport maritime est écolo, il est en tout cas beaucoup plus économe (en argent et en énergie) que ses concurrents par unité de marchandise transportée. Le chargement d’un seul navire porte-conteneur de taille moyenne représente l’équivalent de l’envoi de 1 000 A380 ou de 6 000 semi-remorques. Il coûte aussi cher de transporter un conteneur de Shanghai à Anvers que de Marseille à Dijon.

Sinon, la part du transport maritime dans la production mondiale de CO2 est inférieure à 5% (selon les estimations elle varie de 3 à 4%). Accuser le transport maritime des émissions de CO2 n'est crédible que si l'on accuse d'abord l'industrie et le transport automobile. Je précise que je suis pour une économie privilégiant les circuits courts, mais je tenais à redonner certains ordres de grandeur.

Enfin, la teneur en CO2 dans l'atmosphère il y a un siècle était de 280 ppm, soit 0.028%. La teneur actuelle est d'environ 400 ppm (0.04%). Le réchauffement serait donc dû à une différence de 0.012% de CO2 dans l'atmosphère ? Vu sous cet angle, ça paraît peu crédible. Pour moi, le réchauffement climatique est l'arbre qui cache la forêt. La forêt de la pollution de l'atmosphère, des sols et des eaux par des millions de produits chimiques, nanotechnologies et autres OGM. Ça c'est grave, et les effets sont immédiatement visibles. L'appauvrissement des sols en biomasse par exemple, n'a rien à voir avec le réchauffement. L'augmentation des cancers non plus. Comme en plus le réchauffement connaît un plateau alors que les émissions de gaz à effet de serre ont continué à augmenter dans le même temps, la corrélation entre les deux n'est pas si évidente que ça. Quant en plus on connaît les scandales qui ont émaillé l'histoire du GIEC, il y a franchement de quoi être sceptique quant à l'origine anthropique du réchauffement.

Le climat se reformate, certes, mais d'une part il a toujours évolué (avec des périodes de stase, mais qui n'ont jamais duré) ; et d'autre part ce qui est sûr, c'est que l'on est en grande partie ignorant des causes profondes du phénomène. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut continuer à gaspiller du pétrole, mais je crois que tout le monde est d'accord là-dessus. Le problème, c'est qu'il faut bien le remplacer par quelque chose, et pour l'instant on n'a pas trouvé de solution miracle, tout simplement...
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Dim 29 Avr - 22:52

Wakizashi a écrit:

Enfin, la teneur en CO2 dans l'atmosphère il y a un siècle était de 280 ppm, soit 0.028%. La teneur actuelle est d'environ 400 ppm (0.04%). Le réchauffement serait donc dû à une différence de 0.012% de CO2 dans l'atmosphère ? Vu sous cet angle, ça paraît peu crédible. Pour moi, le réchauffement climatique est l'arbre qui cache la forêt. La forêt de la pollution de l'atmosphère, des sols et des eaux par des millions de produits chimiques, nanotechnologies et autres OGM. Ça c'est grave, et les effets sont immédiatement visibles. L'appauvrissement des sols en biomasse par exemple, n'a rien à voir avec le réchauffement. L'augmentation des cancers non plus. Comme en plus le réchauffement connaît un plateau alors que les émissions de gaz à effet de serre ont continué à augmenter dans le même temps, la corrélation entre les deux n'est pas si évidente que ça. Quant en plus on connaît les scandales qui ont émaillé l'histoire du GIEC, il y a franchement de quoi être sceptique quant à l'origine anthropique du réchauffement.

Il me semble avoir lu plusieurs articles sur ces chiffres en ppm et leurs impacts, j'y reviendra, idem des soit disants scandales du GIEC.
Mais a vrai dire il vaudrait mieux que ce soit des gens plus compétents que moi qui vous répondent.
Je vais demander a CDTM si ca l intéresse !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Lun 30 Avr - 11:37

en attendant ne vous inquiétez pas, on veut juste vous faire peur. continuons as usual, le co2 n a aa ucun impact et pour le reste attendons de voir !

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/mesure-que-larctique-fond-des-tonnes-de-mercure-sont-liberees-dans-latmosphere


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Lun 30 Avr - 12:41

komyo a écrit:Il me semble avoir lu plusieurs articles sur ces chiffres en ppm et leurs impacts, j'y reviendra
Tout dépend comment on les regarde. Quand le GIEC et les médias en parlent, d'abord ils ne parlent qu'en ppm (unité inconnue de la majorité du grand public), et ensuite ils comparent 280 ppm à 400 ppm en disant que cela représente plus de 40% de hausse. Certes, on ne peut pas dire que c'est faux, mais c'est orienté, biaisé. Parler de 40% de hausse sans donner les ordres de grandeur incriminés, à savoir que ces 40% ne représentent que 0.012% de CO2 supplémentaire dans l'atmosphère en un siècle, c'est proche du mensonge par omission. Mais le GIEC sait très bien que si l'on dit que le taux de CO2 dans l'atmosphère n'a augmenté que de 0.012% en un siècle, personne ne sera impressionné par ce pet de mouche...

komyo a écrit:idem des soit disants scandales du GIEC.
Même quand des faits n'arrangent pas nos conceptions, normalement l'honnêteté doit nous obliger à reconnaître les faits en question. Or ils sont bien réels ces scandales malheureusement, et leur existence relativise énormément leurs résultats et à fortiori leurs prédictions. Déjà, le GIEC a refusé pendant des années de communiquer ses données... ça commençait mal. En science normalement, les données sont publiques, afin évidemment que les résultats puissent être vérifiés par d'autres chercheurs. Ensuite par exemple, il y a le scandale de la fameuse courbe en crosse de hockey, dite courbe de Mann, qui a été LA courbe la plus utilisée pendant des années par le GIEC pour montrer la hausse des températures :



Cette courbe a 2 caractéristiques : d'abord elle montre une montée exponentielle des températures à droite (d'où son nom), mais aussi elle fait quasiment disparaître le petit âge glaciaire et l'optimum médiéval au profit d'une courbe proche d'une droite (avant la partie en forme de crosse). Michael Mann, le père de cette courbe, a triché pour la construire en utilisant un artifice statistique : à partir du nuage de points originel, il a utilisé une analyse en composantes principales partielles au lieu d'utiliser une analyse en composantes principales (ce qu'aurait normalement fait n'importe quel statisticien). McIntyre et McKitrick ont montré en 2005, dans un article publié dans la revue Geophysical Research Letters, qu'avec l'analyse en composantes principales partielles on obtient une courbe en forme de crosse de hockey à partir de n'importe quel nuage de points au hasard (représentant du bruit de fond par exemple). Évidemment, comme c'est un peu technique, le grand public est passé complètement à côté...

Bref, ce n'est qu'un exemple parmi d'autres, on pourrait parler aussi de Keith Briffa qui a truqué ses données pour produire une courbe de cernes d'arbres en sélectionnant un échantillon d'arbres minuscule (12 arbres) dont l'un deux s'écarte de plus de 8 écarts types de la moyenne, faussant à lui tout seul le résultat final. On comprend pourquoi il ne voulait pas communiquer ses données...

komyo a écrit:Je vais demander a CDTM si ca l intéresse !
Connais pas.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14225

Re: climat le gulf stream

Message par loli83 le Lun 30 Avr - 14:10

komyo a écrit:
Je vais demander a CDTM si ca l intéresse !
connais pas moi non plus
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Lun 30 Avr - 14:11



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Lun 30 Avr - 15:03

komyo a écrit:cdtm. abréviation du nom  de son blog.
http://sogeco31.blogspot.fr/2018/04/la-courbe-en-crosse-de-hockey-de.html?m=1
Je ne sais pas si c'est une tentative de réfutation, mais étant donné qu'à aucun moment l'auteur du blog n'aborde le problème de la méthodologie statistique qui aboutit à la courbe en crosse de hockey, j'espère que non... Effectivement, comme il le dit, il y a d'autres courbes en crosse de hockey, qui ont été faites pour essayer de sauver le soldat Mann. A partir de 2006, on va voir une floraison de ces courbes, dont une qui a été faite par Keith Briffa justement, à partir de sa tricherie à base de sélection d'arbres qui allaient dans le sens des conclusion auxquelles il voulait arriver.

komyo a écrit:en attendant ne vous inquiétez pas, on veut juste vous faire peur. continuons as usual, le co2 n a aa ucun impact et pour le reste attendons de voir !
Personne n'a dit ça me semble-t-il. Au niveau du réchauffement, à mes yeux il y a un double débat, 2 problématiques qui sont malheureusement régulièrement mélangées :

1- La vérité scientifique. Les causes réelles du réchauffement sont inconnues pour la plupart, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a débat. Je ne vois pas bien qu'est-ce qui pourrait justifier que ce débat soit occulté au profit d'un camp (qui n'a pas fait la preuve de sa probité qui plus est) ; il me semble que le débat scientifique est une des choses qui fait justement toute la grandeur de la science.

2- Quelles que soient les causes réelles du réchauffement, notre dépendance aux énergies fossiles est pour l'instant une réalité. Je le déplore, tout le monde le déplore d'ailleurs. Ici c'est un problème essentiellement technique : comment remplacer les énergies fossiles par des énergies plus propres ? Je suis persuadé que l'on y parviendra à moyen terme, mais en attendant, je ne vois pas comment nous pourrions nous priver de pétrole et de gaz.

Cela dit, prétendre que ceux qui remettent en cause l'origine anthropique du réchauffement le feraient pour des buts inavouables et non par simple amour de la vérité, ce n'est ni plus ni moins qu'un procès d'intention.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Lun 30 Avr - 16:16

Wakizashi a écrit:
komyo a écrit:cdtm. abréviation du nom  de son blog.
http://sogeco31.blogspot.fr/2018/04/la-courbe-en-crosse-de-hockey-de.html?m=1
Je ne sais pas si c'est une tentative de réfutation, mais étant donné qu'à aucun moment l'auteur du blog n'aborde le problème de la méthodologie statistique qui aboutit à la courbe en crosse de hockey, j'espère que non... Effectivement, comme il le dit, il y a d'autres courbes en crosse de hockey, qui ont été faites pour essayer de sauver le soldat Mann. A partir de 2006, on va voir une floraison de ces courbes, dont une qui a été faite par Keith Briffa justement, à partir de sa tricherie à base de sélection d'arbres qui allaient dans le sens des conclusion auxquelles il voulait arriver.

komyo a écrit:en attendant ne vous inquiétez pas, on veut juste vous faire peur. continuons as usual, le co2 n a aa ucun impact et pour le reste attendons de voir !
Personne n'a dit ça me semble-t-il. Au niveau du réchauffement, à mes yeux il y a un double débat, 2 problématiques qui sont malheureusement régulièrement mélangées :

1- La vérité scientifique. Les causes réelles du réchauffement sont inconnues pour la plupart, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a débat. Je ne vois pas bien qu'est-ce qui pourrait justifier que ce débat soit occulté au profit d'un camp (qui n'a pas fait la preuve de sa probité qui plus est) ; il me semble que le débat scientifique est une des choses qui fait justement toute la grandeur de la science.

2- Quelles que soient les causes réelles du réchauffement, notre dépendance aux énergies fossiles est pour l'instant une réalité. Je le déplore, tout le monde le déplore d'ailleurs. Ici c'est un problème essentiellement technique : comment remplacer les énergies fossiles par des énergies plus propres ? Je suis persuadé que l'on y parviendra à moyen terme, mais en attendant, je ne vois pas comment nous pourrions nous priver de pétrole et de gaz.

Cela dit, prétendre que ceux qui remettent en cause l'origine anthropique du réchauffement le feraient pour des buts inavouables et non par simple amour de la vérité, ce n'est ni plus ni moins qu'un procès d'intention.

Je ne pense pas que ce soit une réfutation, il me semble que c est antérieur a votre post. Concernant le besoin ou non de pétrole, c'est un autre débat. Si en amont vous niez déjà l'importance et l'influence du CO2 dans l effet de serre, qui me semble t il est admis par la communauté scientifique dans sa quasi totalité. Il y a déjà matière a débattre uniquement sur ce point.
Pour les buts inavouables, il y a probablement des deux, des lobbies qui s 'apparentent a des marchands de doute, recyclant toutes les théories possibles, mélangeant conspirationniste anti giec (qui valent d'autres procès d'intention), complot des scientifiques, et autre, l'important étant l'impact sur l'opinion et le public. Et des scientifiques qui font leur boulot, après si leurs théories sont recevables tant mieux.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Lun 30 Avr - 17:38

komyo a écrit:Je ne pense pas que ce soit une réfutation, il me semble que c est antérieur a votre post.
Ben non c'était postérieur justement, c'est pour ça que je posais la question...

komyo a écrit:Concernant le besoin ou non de pétrole, c'est un autre débat.
C'est bien ce que je dis, il y a 2 débats différents, l'un sur le réchauffement en lui-même, l'autre sur les ressources énergétiques. Mais à en écouter certains, remettre en question sur le rôle du CO2 dans cette affaire (qui n'est même pas le principal gaz à effet de serre pour rappel, il y a le méthane et la... vapeur d'eau loin devant) revient à nier le besoin d'effectuer une transition énergétique... ce qui revient à mélanger 2 choses qui n'ont rien à voir.

komyo a écrit:Si en amont vous niez déjà l'importance et l'influence du CO2 dans l effet de serre, qui me semble t il est admis par la communauté scientifique dans sa quasi totalité. Il y a déjà matière a débattre uniquement sur ce point.
Il y a débat pour admettre qu'il y a débat ? Shocked Ok, eh bien fin du non-débat alors...
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Lun 30 Avr - 18:10

Wakizashi a écrit:
komyo a écrit:Je ne pense pas que ce soit une réfutation, il me semble que c est antérieur a votre post.
Ben non c'était postérieur justement, c'est pour ça que je posais la question...

komyo a écrit:Concernant le besoin ou non de pétrole, c'est un autre débat.
C'est bien ce que je dis, il y a 2 débats différents, l'un sur le réchauffement en lui-même, l'autre sur les ressources énergétiques. Mais à en écouter certains, remettre en question sur le rôle du CO2 dans cette affaire (qui n'est même pas le principal gaz à effet de serre pour rappel, il y a le méthane et la... vapeur d'eau loin devant) revient à nier le besoin d'effectuer une transition énergétique... ce qui revient à mélanger 2 choses qui n'ont rien à voir.

komyo a écrit:Si en amont vous niez déjà l'importance et l'influence du CO2 dans l effet de serre, qui me semble t il est admis par la communauté scientifique dans sa quasi totalité. Il y a déjà matière a débattre uniquement sur ce point.
Il y a débat pour admettre qu'il y a débat ? Shocked  Ok, eh bien fin du non-débat alors...

bien dans la mesure ou l effet est connu et reconnu depuis quoi un siècle maintenant ? que l'augmentation température suit celle du CO2 je suppose que le débat est clos ?

sinon, si vous etes compétent en ce domaine, je vous propose d'aller échanger directement sur le blog CDTM, il a plus d'éléments scientifiques dans sa besace que je ne peux en avoir.
Ca sera plus intéressant pour vous !

cdlt


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Lun 30 Avr - 19:27

komyo a écrit:bien dans la mesure ou l effet est connu et reconnu depuis quoi un siècle maintenant ? que l'augmentation température suit celle du CO2 je suppose que le débat est clos ?
Supposez si vous voulez, à chacun ses croyances.

komyo a écrit:sinon, si vous etes compétent en ce domaine, je vous propose d'aller échanger directement sur le blog CDTM, il a plus d'éléments scientifiques dans sa besace que je ne peux en avoir.
Ca sera plus intéressant pour vous !
Sans façon, merci. Je débat pour le plaisir de discuter, et ce sur beaucoup de sujets. A la rigueur, si je veux vraiment débattre d'un sujet scientifique, je vais sur Futura-sciences (enfin, j'y allais à une certaine époque), mais globalement je débats de tout, pour le plaisir et non pour convaincre... et surtout avec des gens qui veulent débattre.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Lun 30 Avr - 20:07

Assimiler l'effet de serre a une croyance me semble curieux, mais bon, vous avez probablement vos raisons.
clown



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Mar 1 Mai - 11:28

Évidemment, si vous faites dire aux autres ce qu'ils ne disent pas, c'est plus facile. Votre croyance, vous l'aurez compris j'imagine, c'est qu'il n'y a pas débat sur le CO2, que le débat est clos comme vous dites car ce serait un fait avéré...

komyo a écrit:l'augmentation température suit celle du CO2
Ben non justement, pas forcément, encore une croyance. Si l'on remonte à 400 000 ans, on constate des fluctuations de la température qui précèdent des fluctuations dans le même sens du taux de CO2. La corrélation doit donc là être lue en sens inverse. Ceci a été montré dans une étude publiée dans Science en 2003, et même Jean Jouzel (éminent membre du GIEC français) est au courant puisqu'il en est l'un des co-signataires :

Caillon N, Severinghaus JP, Jouzel J, Barnola JM, Kang J et Lipenkov VY, "Timing of atmospheric CO2 and Antartic temperature changes across Termination III", Science, volume 229, 2003

Savez-vous que le taux de CO2 dans l'atmosphère était de 760 ppm (soit presque le double du taux actuel) il y a 34 millions d'années ?  A ce moment-là, la Terre se refroidissait et la calotte glaciaire commençait à se former. Et je ne parle pas du phénomène de saturation de l'effet de serre, ni des nombreuses oscillations plus ou moins périodiques qui font fluctuer le climat sur Terre :  le réchauffement de l'eau dans le Pacifique (El Nino) ou son refroidissement (La Nina) ; ou encore les oscillations de températures dans l'Atlantique Nord (puisque l'on est sur un fil parlant du gulf stream). Ces phénomènes sont périodiques, mais leur période varie et semble être chaotique, donc imprédictible (on sait par exemple que El Nino va revenir, mais on ne peut pas dire quand). La conjonction de ces différentes oscillations peut entraîner des oscillations irrégulières du climat terrestre, voir l'étude publiée par Syun-Ichi Akasofu : Two Natural Components of the Recent Climat Change.

Et je passe sur tout le reste (le rôle de la vapeur d'eau, celui du soleil lui-même, le plateau que connait la hausse des températures depuis 1998, etc. etc.) : la liste des arguments et des scientifiques qui vont à l'encontre du GIEC est aussi longue qu'un annuaire téléphonique. Rien que chez les Français, Benoît Rittaud, Vincent Courtillaut, François Gervais ou autres Marcel Leroux sont loin d'être des amateurs, mais comme vous le dites, le débat est clos. Vous ne répondez jamais aux argument technique, vous renvoyez vers un blog en admettant votre ignorance, mais dans le même temps vous êtes persuadé de savoir que le réchauffement est dû au CO2. C'est ça que j'appelle une croyance...
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Mar 1 Mai - 17:38

Wakizashi a écrit:Évidemment, si vous faites dire aux autres ce qu'ils ne disent pas, c'est plus facile. Votre croyance, vous l'aurez compris j'imagine, c'est qu'il n'y a pas débat sur le CO2, que le débat est clos comme vous dites car ce serait un fait avéré...

komyo a écrit:l'augmentation température suit celle du CO2
Ben non justement, pas forcément, encore une croyance. Si l'on remonte à 400 000 ans, on constate des fluctuations de la température qui précèdent des fluctuations dans le même sens du taux de CO2. La corrélation doit donc là être lue en sens inverse. Ceci a été montré dans une étude publiée dans Science en 2003, et même Jean Jouzel (éminent membre du GIEC français) est au courant puisqu'il en est l'un des co-signataires :

Caillon N, Severinghaus JP, Jouzel J, Barnola JM, Kang J et Lipenkov VY, "Timing of atmospheric CO2 and Antartic temperature changes across Termination III", Science, volume 229, 2003

Savez-vous que le taux de CO2 dans l'atmosphère était de 760 ppm (soit presque le double du taux actuel) il y a 34 millions d'années ?  A ce moment-là, la Terre se refroidissait et la calotte glaciaire commençait à se former. Et je ne parle pas du phénomène de saturation de l'effet de serre, ni des nombreuses oscillations plus ou moins périodiques qui font fluctuer le climat sur Terre :  le réchauffement de l'eau dans le Pacifique (El Nino) ou son refroidissement (La Nina) ; ou encore les oscillations de températures dans l'Atlantique Nord (puisque l'on est sur un fil parlant du gulf stream). Ces phénomènes sont périodiques, mais leur période varie et semble être chaotique, donc imprédictible (on sait par exemple que El Nino va revenir, mais on ne peut pas dire quand). La conjonction de ces différentes oscillations peut entraîner des oscillations irrégulières du climat terrestre, voir l'étude publiée par Syun-Ichi Akasofu : Two Natural Components of the Recent Climat Change.

Et je passe sur tout le reste (le rôle de la vapeur d'eau, celui du soleil lui-même, le plateau que connait la hausse des températures depuis 1998, etc. etc.) : la liste des arguments et des scientifiques qui vont à l'encontre du GIEC est aussi longue qu'un annuaire téléphonique. Rien que chez les Français, Benoît Rittaud, Vincent Courtillaut, François Gervais ou autres Marcel Leroux sont loin d'être des amateurs, mais comme vous le dites, le débat est clos. Vous ne répondez jamais aux argument technique, vous renvoyez vers un blog en admettant votre ignorance, mais dans le même temps vous êtes persuadé de savoir que le réchauffement est dû au CO2. C'est ça que j'appelle une croyance...


Il n'y a pas débat, car l'effet de serre, ou plus exactement le mécanisme du forçage radiatif est connu depuis plus d'un siècle et n'est pas remis en question par la plus grande partie de la communauté scientifique spécialisée en ce domaine.  Cce n'est pas moi qui l'invente c'est la réalité des chiffres. Je ne crois pas que Rittaud, courtillaut, Gervais et autres soient des spécialistes reconnues du climat ayant apportés des contributions retenues par leurs pairs. Il sont connus principalement pour relayer différentes théories, dans des médias et supports grands publics climato sceptiques auprès de gens qui n'ont pas l'air très armé pour leur apporter une contradiction, souvent la plupart étant des convaincus d'avance comme troubaa pout l etre pour des raison d'idéologie politique !   Est ce que ca en fait des spécialistes, il faudrait demander a des spécialistes.

Pour revenir a votre appréciation, je ne suis pas scientifique et le reconnait bien volontiers, dans le meme ordre d'idée sije m'intéresse a l'évolution, je vois les travaux qui ont été réalisés et considère que celle ci est avéré, meme si on continue a découvrir tous les jours des éléments dans ces disciplines et n'ai aucune connaissance scientifique préalable sur le sujet !

Dans cet ordre d'idée, l'argument comme quoi le CO2 est trop infime (ou son augmentation) nous avons eu une discussion d'ailleurs la dessus (du moins sur une présentation biaisée de rittaud par ailleurs) pour avoir un impact ne me semble pas pertinent par rapport a ce que j'ai pu lire ou étudier.
Pas plus que la piste solariste ou celle sur la vapeur d'eau, mais si demain les scientifiques trouvent que les courants marins sont ce qu'il y a de plus déterminants ou que c'est le soleil ou que sais je encore, je me rangerai certainement a leurs vues. Pour l'instant le mélange des genres, le giec est manipulé et c'est Galilée qu'on assassine, me semble plus relever d'éléments de langage parfois d'ailleurs accentués par des lobbies, que de faits réels !

concernant le consensus :

Oui, il y a un consensus scientifique

La chose la plus importante à comprendre au sujet du consensus scientifique selon lequel les activités humaines causent le réchauffement de la terre est que ce n'est pas le résultat de la pression des pairs ou de quelqu'un qui surveille les opinions des scientifiques. Il résulte de la méthode scientifique.


«Les scientifiques sont très intéressés par les théories selon lesquelles d'autres facteurs peuvent causer des changements climatiques», explique John Abraham. "Les anticonformistes avancent des idées et les scientifiques du consensus les étudient honnêtement et constatent qu'elles ne supportent pas l'examen scientifique. Cela arrive tout le temps. C'est comme ça que la science fonctionne. En fait, montrer que ces gars-là ont tort rend la science meilleure. « 
John Abraham
Professeur de sciences thermiques et des fluides, Université de St. Thomas School of Engineering

Un consensus scientifique émerge lorsque le poids de la preuve pour une proposition devient si grand que les chercheurs sérieux cessent d'en discuter entre eux. Ils passent ensuite à l'étude et au débat d'autres questions. Il y a un peu de débat scientifique sur de nombreux aspects du changement climatique, mais la question de savoir si les humains réchauffent la planète n'en fait pas partie.

Il y a eu trois études, utilisant des méthodologies différentes, qui ont montré que la quasi totalité  des scientifiques travaillant sur le climat - 97 pour cent - acceptent le point de vue du consensus.

Mais que se passerait-il si ces trois pour cent qui rejettent a le consensus soient comme Galilée, qui a contesté l'idée au 16ème siècle que le soleil tournait autour de la Terre?

John Abraham et cinq de ses collègues ont publié une étude cette année qui a révélé que les études rédigées par des anticonformistes climatiques « ont souvent été jugées non fondées au niveau des données »

Cela n'a pas empêché les dénialistes du climat de compiler de longues listes de personnes qu'ils prétendent être des climatologues dissidents. La plus importante d'entre eux était la pétition de l'Oregon, qui a été organisée par un chimiste nommé Art Robinson, fondateur d'un groupe appelé l'Institut des sciences et de médecine de l'Oregon (OISM), qui commercialise également Kit enseignement à domicile pour « les parents préoccupés par le socialisme dans les écoles publiques. «  (une référence du coup, ndlr ^^)  

La pétition aurait été signée par "31 000 scientifiques américains" qui s'opposaient au consensus "sur des bases scientifiques publiées dans des revues à comité de lecture". Mais d'après Michael Mann, directeur du Centre des sciences de la Terre de Penn State , la dernière liste comprenait les Spice Girls et plusieurs personnages de Star Wars.

Plus récemment, le déni du changement climatique Marc Morano, qui a travaillé pour Rush Limbaugh et Sen. James "Le changement climatique est un canular" Inhofe (R-OK), a compilé une liste plus petite qu'il dit est la preuve que le consensus est "en train de s'effondrer".

Barry Bickmore, « professeur de géochimie à l'Université Brigham Young, » a examiné un échantillon des noms figurant sur la liste de Morano et a trouvé des ingénieurs en mécanique, un biochimiste et un métallurgiste travaillant pour US Magnesium, mais aucun scientifiques du climat qui aurait publié dans des revues à comité de lecture.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Mer 2 Mai - 13:08

komyo a écrit:Il n'y a pas débat car l'effet de serre, ou plus exactement le mécanisme du forçage radiatif est connu depuis plus d'un siècle et n'est pas remis en question par la plus grande partie de la communauté scientifique spécialisée en ce domaine.
Ça fait un argument, qui est d'ailleurs à peu près le seul. Mais alors comment expliquez-vous le plateau que connaît la hausse des températures alors même que le taux de CO2 n'a pas cessé d'augmenter dans le même temps ? Comment expliquez-vous que dans le passé la Terre ait été bien plus froide avec un taux de CO2 deux fois plus élevé que le taux actuel ? Comment expliquez-vous que dans ce même passé l'augmentation du taux de CO2 ait été postérieure à l'élévation de la température ?

komyo a écrit:Je ne crois pas que Rittaud, courtillaut, Gervais et autres soient des spécialistes reconnues du climat ayant apportés des contributions retenues par leurs pairs.
Vincent Courtillot, pas un spécialiste reconnu du climat ? Laughing  Je vous laisse regarder sa bio... Benoît Rittaud est mathématicien, or dans le grand barnum des études sur le climat, une grande part du travail est une question de traitement des données, c'est-à-dire des mathématiques statistiques, qui est une discipline scientifique en soi. C'est d'ailleurs bien grâce à des statisticiens professionnels que l'on connaît la triche de Mann pour obtenir une courbe en crosse de hockey à partir de son nuage de points. Quant à François Gervais, qui au cours de sa carrière a notamment effectué des recherches sur... l'effet de serre  cheers , il a été examinateur d'un rapport du GIEC. Parce qu'il est incompétent selon vous ?

komyo a écrit:Il sont connus principalement pour relayer différentes théories, dans des médias et supports grands publics climato sceptiques auprès de gens qui n'ont pas l'air très armé pour leur apporter une contradiction, souvent la plupart étant des convaincus d'avance comme troubaa pout l etre pour des raison d'idéologie politique !   Est ce que ca en fait des spécialistes, il faudrait demander a des spécialistes.

Pour revenir a votre appréciation, je ne suis pas scientifique et le reconnait bien volontiers
Voyez-vous la contradiction dans ce que vous écrivez ?

Sinon, vous accusez troubaa d'être convaincu par avance par idéologie (ce avec quoi je suis assez d'accord), mais n'avez-vous pas l'impression de faire exactement la même chose sur ce sujet précis ? Vous prétendez tuer le débat dans l’œuf en niant son existence-même et en niant la compétence des scientifiques n'étant pas d'accord avec vous (sans être scientifique vous-mêmes), je me demande si vous vous rendez compte que votre attitude est typique de l'obscurantisme...

komyo a écrit:Dans cet ordre d'idée, l'argument comme quoi le CO2 est trop infime (ou son augmentation) nous avons eu une discussion d'ailleurs la dessus (du moins sur une présentation biaisée de rittaud par ailleurs) pour avoir un impact ne me semble pas pertinent par rapport a ce que j'ai pu lire ou étudier.
Ce qui serait intéressant, quand vous dites que cela ne vous semble pas pertinent, ce serait que vous expliquiez pourquoi. Vous comprendrez que « ce que j'ai pu lire ou étudier » n'est pas un argument ; à ce stade vous vous contentez d'affirmer vos croyances sans chercher à les justifier...

komyo a écrit:concernant le consensus :

Oui, il y a un consensus scientifique

La chose la plus importante à comprendre au sujet du consensus scientifique selon lequel les activités humaines causent le réchauffement de la terre est que ce n'est pas le résultat de la pression des pairs ou de quelqu'un qui surveille les opinions des scientifiques. Il résulte de la méthode scientifique.


«Les scientifiques sont très intéressés par les théories selon lesquelles d'autres facteurs peuvent causer des changements climatiques», explique John Abraham. "Les anticonformistes avancent des idées et les scientifiques du consensus les étudient honnêtement et constatent qu'elles ne supportent pas l'examen scientifique. Cela arrive tout le temps. C'est comme ça que la science fonctionne. En fait, montrer que ces gars-là ont tort rend la science meilleure. « 
John Abraham
Professeur de sciences thermiques et des fluides, Université de St. Thomas School of Engineering

Un consensus scientifique émerge lorsque le poids de la preuve pour une proposition devient si grand que les chercheurs sérieux cessent d'en discuter entre eux. Ils passent ensuite à l'étude et au débat d'autres questions. Il y a un peu de débat scientifique sur de nombreux aspects du changement climatique, mais la question de savoir si les humains réchauffent la planète n'en fait pas partie.

Il y a eu trois études, utilisant des méthodologies différentes, qui ont montré que la quasi totalité  des scientifiques travaillant sur le climat - 97 pour cent - acceptent le point de vue du consensus.

Mais que se passerait-il si ces trois pour cent qui rejettent a le consensus soient comme Galilée, qui a contesté l'idée au 16ème siècle que le soleil tournait autour de la Terre?

John Abraham et cinq de ses collègues ont publié une étude cette année qui a révélé que les études rédigées par des anticonformistes climatiques « ont souvent été jugées non fondées au niveau des données »

Cela n'a pas empêché les dénialistes du climat de compiler de longues listes de personnes qu'ils prétendent être des climatologues dissidents. La plus importante d'entre eux était la pétition de l'Oregon, qui a été organisée par un chimiste nommé Art Robinson, fondateur d'un groupe appelé l'Institut des sciences et de médecine de l'Oregon (OISM), qui commercialise également Kit enseignement à domicile pour « les parents préoccupés par le socialisme dans les écoles publiques. «  (une référence du coup, ndlr ^^)  

La pétition aurait été signée par "31 000 scientifiques américains" qui s'opposaient au consensus "sur des bases scientifiques publiées dans des revues à comité de lecture". Mais d'après Michael Mann, directeur du Centre des sciences de la Terre de Penn State , la dernière liste comprenait les Spice Girls et plusieurs personnages de Star Wars.

Plus récemment, le déni du changement climatique Marc Morano, qui a travaillé pour Rush Limbaugh et Sen. James "Le changement climatique est un canular" Inhofe (R-OK), a compilé une liste plus petite qu'il dit est la preuve que le consensus est "en train de s'effondrer".

Barry Bickmore, « professeur de géochimie à l'Université Brigham Young, » a examiné un échantillon des noms figurant sur la liste de Morano et a trouvé des ingénieurs en mécanique, un biochimiste et un métallurgiste travaillant pour US Magnesium, mais aucun scientifiques du climat qui aurait publié dans des revues à comité de lecture.

Je trouve que ce n'est pas une façon de débattre que d'empiler des citations ou des noms allant dans son sens. Moi aussi je peux copier-coller des citations, vous allez voir comme c'est agréable, et au final il n'y a plus de débat, c'est citation contre citation. Au passage, vous pourrez constater par vous-mêmes la pertinence de votre si chère notion de consensus scientifique :

Cette liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique liste les scientifiques à travers le monde qui sont climatosceptiques, c'est-à-dire sceptiques sur la réalité d'un réchauffement climatique exceptionnel, son origine humaine ou sur le fait qu'il ait des conséquences négatives. Ils sont Prix Nobel, Ph.D., lauréats de nombreux prix, auteurs d'articles majeurs.

Les idées de ces scientifiques sont détaillées sur leurs articles.

Cette liste, qui comprend plusieurs prix Nobel, est très incomplète, 31.000 scientifiques par exemple ayant signé l'Oregon Petition.

- Khabibullo Abdusamatov, mathématicien et astronome à l'observatoire de Pulkovskaya de l'académie des sciences russe : il montre que l'évolution de la température peut être majoritairement imputée à l'activité solaire, qui a été inhabituellement élevée.

- Arun D. Ahluwalia, Géologue à l'Université de Punjab, membre du comité International Year of the Planet parrainé par l'ONU. Il déclare que « le GIEC fonctionne en circuit clos, il n’écoute pas les autres. Ses membres manquent de largeur de vue. … Je suis étonné que le Prix Nobel ait été donné pour des conclusions inexactes par des gens qui ne sont pas des géologues ».

- Ralph B. Alexander, physicien, diplômé d'Oxford. Ralph Alexander a été chercheur dans différents laboratoire en Europe et en Australie et professeur à l'université d'état de Wayne, Detroit. Il est auteur du livre Global Warming False Alarm.

- Syun-Ichi Akasofu, ancien professeur de géophysique, fondateur de l'International Arctic Research Center au sein de l'université d'Alaska : « la méthode d'étude adoptée par le GIEC est déficiente à la racine, ce qui entraîne des conclusions sans fondement. [...] Contrairement à ce qu'affirme le GIEC, il n'y à ce jour aucune preuve définitive que "la plupart" du réchauffement actuel soit dû à l'effet de serre. [...] [Le GIEC] aurait dû reconnaître que les variations climatiques passées ne devaient pas être ignorées et donc que leurs conclusions étaient très approximatives. Le terme "la plupart" dans leurs conclusions est sans fondement. »

- David Archibald, scientifique australien, spécialiste de l'activité solaire et de son interaction avec le climat : il estime que c'est le soleil qui est le véritable responsable de l'évolution du climat et prédit un refroidissement climatique au vu de l'évolution de l'activité solaire.

- Robert H. Austin, physicien à Princeton, Ph.D. : signataire de l'Oregon Petition, il signe une lettre ouverte dans laquelle est écrit que « Les enregistrements de températures, mesurées ou reconstruites, indiquent que les changements climatiques du 20e et du 21e siècle ne sont ni exceptionnels, ni persistants, et les relevés historiques ou géologiques montrent de nombreuses périodes bien plus chaudes qu'aujourd'hui. [..] Les modèles climatiques actuels semblent insuffisamment fiables pour mesurer la part respective des contributions naturelles et humaines aux changements climatiques passés et, plus encore, futurs ».

- Sallie Baliunas, astronome au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, Ph.D. en astrophysique à Harvard : elle a souligné l'impossibilité que le réchauffement climatique soit causé par les rejets humains de CO2. Elle a reçu de nombreuses récompenses et a écrit plusieurs dizaines d'articles scientifiques dans des revues de premier plan.

- Tim Ball, Ph.D. en climatologie, ancien professeur à l'université de Winnipeg (Canada) : il rappelle les faiblesses des modes de mesure de la température et l'absence de fondement scientifique à la théorie liant émissions de CO2 et réchauffement climatique.

- Gary Becker, Prix Nobel d’Économie, Professeur Université de Chicago : "Ce qui menace la planète, ce n'est pas le réchauffement climatique, mais les politiques économiques stupides qui pourraient en dériver, poussées par des politiciens en quête d'une bonne cause."

- David Bellamy, botaniste environnementaliste, ancien maitre assistant Université de Durham : "Le réchauffement global est pour une large part un phénomène naturel. Le monde dépense d'énormes sommes d'argent pour stabiliser quelque chose qui ne peut l'être."

- Reid Bryson, professeur émérite de météorologie à l'université du Wisconsin, Ph.D. en météorologie, un des pères fondateurs de la climatologie moderne : il considère que les variations climatiques ont toujours existé et que le réchauffement climatique depuis le XIXe siècle est dû à la sortie du Petit Âge Glaciaire.

- Bob Carter, paléoclimatologue australien, professeur à la James Cook University (Australie) : il rappelle que même les mesures du GIEC ne montrent aucun réchauffement depuis 1998 et que les températures semblent au contraire baisser. Il écrit ainsi : « Il y a tout lieu de douter que le moindre réchauffement climatique soit en train d'avoir lieu, et plus encore qu'il soit causé par l'activité humaine ».

- John Christy, professeur de sciences de l'atmosphère et directeur du centre des sciences de la terre à l'université de l'Alabama, ancien rédacteur des rapports du GIEC : « je ne vois venir ni la catastrophe qu'on nous annonce, ni la preuve évidente que l'activité humaine doive être mise en cause dans le réchauffement que l'on peut observer. Je vois plutôt l'utilisation aveugle de modèles climatiques (utiles mais qui ne sont jamais des "preuves") et la coïncidence entre augmentation de la concentration en CO2 et réchauffement qui fonctionne de moins en moins avec le temps ».

- Ian Clark, hydrogéologiste, professeur à l'université d'Ottawa et auteur de plus d'une cinquantaine d'articles académiques : il écrit que les modèles climatologiques fondés sur l'augmentation du CO2 et de la vapeur d'eau sous-estiment l'effet des nuages qui font baisser la température atmosphérique. Pour Clark, c'est le soleil et la variation de son activité qui est le principal responsable des changements climatiques, comme dans le passé.

- Piers Corbyn, astrophysicien, spécialiste de la prévision météorologique à long terme dont il fait une activité commerciale, notamment par le site www.weatheraction.com

- Vincent Courtillot, géophysicien français, docteur en physique, professeur à l'université de Paris VII et auteur de nombreux articles scientifiques dans Science ou Nature.

- Richard Courtney, relecteur expert du GIEC, consultant en science du climat et de l'atmosphère, admet qu'aucune preuve convaincante d'un réchauffement climatique causé par l'homme n'a été découverte.

- Judith Curry , professeur à l'école des sciences de la terre et de l'atmosphère au Georgia Tech d'Atlanta . Décorée par l'American Meteorological Society , l'American Geophysical Union , la NASA , la NOAA et la Fondation Nationale des sciences .

- Dai Davies, physicien à l'Université de Canberra, affirme que le CO2 n’a qu’un effet négligeable sur le climat terrestre[4] et n’est pas toxique mais éminemment bénéfique pour la biosphère. Même si sa quantité était doublée, cela n'aurait aucun effet significatif sur la thermodynamique atmosphérique.

- Delgado Domingos, professeur en science environnementale au Portugal, avec plus de 150 publications à son actif. Pour le professeur Domingos, « créer une idéologie à partir du dioxyde de carbone est un non-sens dangereux… L’alarmisme actuel sur le changement climatique est un instrument de contrôle social, un prétexte pour des batailles politiques et économiques. Cela devient une idéologie préoccupante ».

- Diane Douglas, paléoclimatologue, auteur et éditeur de plus de 200 rapports scientifiques. Pour elle, les facteurs naturels et non le CO2 dominent le climat.

- Richard Dronskowski, professeur de chimie-physique à l'Université d'Aix la Chapelle, Allemagne, au Département de Chimie des Solides et Chimie Quantique. Lauréat du Prix Otto Hahn de l'Institut Max Planck, il est membre du Collegium de la Société de Recherche allemande, de la Société de Physique allemande et de l'American Chemical Society. Il a déclaré que "la courbe en crosse de hockey est une falsification grossière destinée à répandre la peur", "qu'il n'y a absolument aucun consensus, zéro consensus [au sujet du réchauffement climatique]" et qu'il connaît "des collègues qui financent des instituts entiers grâce au climat. Ils n'ont aucun moyen de faire machine-arrière car leurs instituts seraient ruinés".

- Geoffrey G. Duffy, physicien, professeur de mécanique des fluides au Department of Chemical and Materials Engineering de l'Université d’Auckland[6]. Selon Geoffrey Duffy, « même si l’on doublait ou triplait la quantité de dioxyde de carbone, cela n'aurait quasiment aucun impact, car la vapeur d’eau a dominé et domine tout l'effet de serre ».

- Jacques Duran, physicien, directeur de recherche CNRS, ancien Vice-Président Chargé de la Recherche de l'Université Pierre et Marie Curie (1986-1992) et auteur du site sceptique de référence francophone pensee-unique.fr

- Freeman Dyson, physicien, professeur émérite à l'université de Princeton, récompensé par de très nombreux prix : selon lui, la menace du réchauffement climatique est « largement exagérée ».

- Don J. Easterbrook, professeur émérite de géologie à l'Université de Western Washington, spécialiste en glaciologie, auteur de 8 livres et de 150 papiers scientifiques. Même s'il croit à la nécessité d'une réduction des gaz à effet de serre, il critique les projections de températures du GIEC. Lors d'une présentation à la conférence annuelle de la Société de Géologie Américaine, en 2006, il affirma que "si les cycles continuent comme par le passé, le cycle de réchauffement actuel va bientôt se terminer et la température va se refroidir légèrement jusqu'en 2035 environ... Le réchauffement total pour le 21e siècle devrait être autour de 0,3°C et non celui catastrophique de 3-6°C prédit par le GIEC".

- James A. Eden, spécialiste en physique de l'atmosphère dit : beaucoup de scientifiques sont en train de chercher un moyen de revenir doucement en arrière (sur les causes humaines du réchauffement climatique) sans ruiner leur carrière.

- Suren Erkman, professeur à l’Université de Lausanne, spécialiste en écologie industrielle, affirme : « Il y a encore, aujourd'hui, une discussion scientifique sur la contribution réelle du CO2 en tant que gaz à effet de serre. C'est une discussion qui n'est pas close. Très vite, dès le début, la question climatique a été instrumentalisée à différentes fins, économiques, politiques, ou purement idéologiques. »

- David Evans, mathématicien, ex-collaborateur du Bureau Australien sur l’effet de serre. Il a mis au point des modèles du cycle du carbone destiné au mécanisme de réduction de CO2 dans le cadre du protocole de Kyoto (1999-2005). Sur la base de nouvelles données, il a déclaré ne plus croire à l’influence du CO2 dans le réchauffement climatique.

- Chris de Freitas, professeur au sein de la faculté de géographie, de géologie et de sciences de l'environnement de l'université d'Auckland : « il y a des preuves du réchauffement climatique mais ce réchauffement ne confirme pas que c'est le dioxyde de carbone qui en est à l'origine. Le climat se réchauffe ou se refroidit perpétuellement ».

- Serge Galam, physicien, docteur en physique, École Polytechnique (France) : il estime que la cause des évolutions climatiques actuelles est encore inconnue et que le seul lien entre CO2 et réchauffement climatique est une coïncidence temporelle : « l'homme a été déclaré coupable simplement parce que pour l'heure on n'a pas trouvé d'autre coupable et aussi parce que les apparences sont contre lui ».

- David Gee, géologue, président du Comité des sciences du Congrès International de Géologie, avec à son actif plus de 130 publications. Selon lui, la théorie du réchauffement anthropique ne relève pas de la science falsifiable : « Combien d'années la planète doit-elle se refroidir pour que nous commencions à comprendre qu’elle ne se réchauffe pas ? »

- Christian Gerondeau, ingénieur diplômé de l'École polytechnique (1957) et de l'École nationale des ponts et chaussées, affirme qu'il n'existe aucun lien démontrable entre CO2 et température (CO2: un mythe planétaire, Toucan, 2009). Il dénonce les paradoxes, les contradictions, et les manipulations des données par des groupes de pression comme le GIEC (qui n'est pas un groupe d'experts, mais un ensemble de représentants des gouvernements), sur un réchauffement qui a arrêté sa progression depuis 1998, sur des mesures irréalistes par rapport aux besoins des pays en développement, et sur le gaspillage de l’argent public en la matière. Pour les écologistes, l'homme est mauvais, et le progrès aussi ; les faits ne les intéressent pas, sauf quand ils peuvent confirmer leur vision négative ; ainsi, on montre la banquise qui fond, mais pas l'accroissement de la glaciation en Antarctique.

- François Gervais, physicien, spécialiste de thermodynamique, professeur émérite à l’Université François Rabelais de Tours, médaillé du CNRS et primé par l’Académie des Sciences, estime que l'effet de serre du CO2 est à saturation, les activités humaines n'ont quasiment plus d'incidence sur le réchauffement. On a pris une conséquence pour une cause. Les fluctuations de température précèdent celles du CO2. Le réchauffement climatique est naturel.

- Ivar Giaever, prix Nobel de physique 1973 : il s'oppose tout particulièrement aux dévoiements de l'écologie à des fins politiques qu'organisent des individus comme Al Gore, Phil Jones ou James Hansen et des organismes comme le GIEC. Il a ainsi déclaré : « je suis un sceptique, le réchauffement climatique est devenu une nouvelle religion ». En 2011, il quitte l'American Physical Society en raison de ses positions sur le réchauffement. Il critique Obama en lui reprochant d'être mal conseillé en ce domaine.

- Robert Giegengack , géologue, professeur au département Earth and Environmental Science de l'Université de Pennsylvanie : selon lui, le « réchauffement climatique n'entre même pas dans le top 10 des problèmes environnementaux » et il déplore que « l'appétit du public pour cette idiotie soit devenu insatiable ».

- William C. Gilbert, chercheur en chimie. Gilbert, qui a publié en 2010 dans la revue Energy & Environment un papier intitulé “The thermodynamic relationship between surface temperature and water vapor concentration in the troposphere” juge sans détour la climatologie actuelle : "j'ai honte de ce que les sciences du climat sont devenues. La communauté scientifique se fie à des modèles inadaptés pour mettre la faute sur le CO2 et les citoyens innocents pour le réchauffement afin de générer des fonds et d'attirer l'attention. c'est ce qu'est devenue la "science" de nos jours et en tant que scientifique, j'ai honte."

- Stanley Goldenberg, météorologue à la division de recherche sur les ouragans de la NOAA, ex-directeur au National Hurricane Center. Selon lui, « c’est un mensonge éhonté colporté par les médias que de faire croire qu’il n’y aurait qu’une frange marginale de scientifiques sceptiques sur l’origine humaine du réchauffement climatique ».

- Thomas B. Gray, météorologue américain au National Oceanic and Atmospheric Administration : Sur la base de ses travaux sur le climat passé, il s'est opposé à la théorie de l'origine humaine du réchauffement climatique, insistant sur la dimension naturelle du phénomène. Il qualifia ainsi en 2007 le changement climatique de « phénomène naturel ». Il rappelle que « rien de ce qui est en train d'arriver sur le plan climatique ne peut être considéré comme anormal à la lumière de notre connaissance des variations climatiques passées ». Il accuse directement les tenants de la théorie de l'origine humaine du réchauffement climatique (AGW ou Anthropologic Glowal Warming) de ne s'appuyer « sur aucune donnée fiable ».

- Vincent R. Gray, scientifique britannique, Ph.D. en chimie, fondateur de la New Zealand Climate Science Coalition: il estime que les mesures du GIEC sont biaisées et pointe que rien ne montre un réchauffement exceptionnel du globe et, plus encore, une éventuelle origine humaine.

- William M. Gray, spécialiste des ouragans, Ph.D, auteur de très nombreux articles académiques : pour lui, le réchauffement climatique est essentiellement un phénomène naturel et non lié à l'activité humaine. Il s'est en particulier opposé à l'alarmisme de Gore et du GIEC en matière d'ouragans. Il a ainsi rappelé que les ouragans suivaient généralement un cycle multi-décennal et qu'il n'y avait rien d'anormal à observer des variations dans leur nombre et leur intensité.

- Michael Griffin, ancien directeur de la NASA, astrophysicien réputé, Ph.D. : « Je ne doute pas qu'il y ait une tendance actuelle au réchauffement climatique. Je ne suis pas sûr qu'il soit adapté de dire que le réchauffement climatique est un problème qu'il faut combattre. Supposer que c'est un problème, c'est supposer que le climat de la terre actuel est le climat optimal, le meilleur climat que nous puissions avoir ou ayons jamais eu, et que nous devons prendre des mesures pour qu'il ne change plus. »

- William Happer, physicien, Ph.D. en physique à Princeton, faculté de physique atomique de l'université Princeton : il déclara à propos des tenants de la théorie de l'origine humaine du réchauffement climatique et en particulier du GIEC que « ce qui était une science est devenue une religion ».

- Howard Hayden, professeur émérite de physique à l'Université du Connecticut. Il a écrit une lettre ouverte au Département d'État américain pour exprimer son scepticisme, en déclarant que "les activistes du réchauffement climatique, comme des fourmis qui considèrent que le monde est fait de rochers de 1 mm de diamètre, regardent les 3 derniers millionièmes de 1% de l'histoire de la Terre et font des conclusions extravagantes sur le climat et en particulier sur leur compréhension du climat".

- Dennis Hedke, géophysicien et chercheur américain, également élu républicain, affirme que « les spéculations théoriques sur l'effet de serre dû au CO2 ne peuvent prendre le pas sur les données empiriques disponibles. Tenter de modifier la concentration de CO2 dans le but de contrôler la température de la Terre est un effort futile qui n'a aucun fondement réellement scientifique et pratiquement aucune chance de succès. »

- Craig Idso, docteur en géographie de l'université d'état d'Arizona, fondateur du Center for the Study of Carbon Dioxide éditeur du site CO2science.org. Dr Idso fait la promotion du CO2 qui selon lui n'influence pas la température et est bénéfique à la croissance des plantes [19].

- Kiminori Itoh, Ph.D. en chimie industrielle, diplômé de l'université de Tokyo, actuellement au Département d'Ingénierie de l'Université de Yokohama, contributeur au rapport 2007 du GIEC (AR4), auteur de quatre livres sur le changement climatique dont le dernier s'intitule Mensonges et Tromperies dans l'Affaire du Réchauffement Climatique (en japonais).

- Zbigniew Jaworowski, Président du Conseil scientifique et professeur au Laboratoire Central de Protection radiologique de Varsovie, spécialiste de l'étude des carottes glaciaires. Après avoir réalisé 11 expéditions polaires entre 1972 et 1980 pour analyser des carottes glaciaires en vue d'étudier les disséminations radioactives dues aux essais des bombes nucléaires dans l'atmosphère, conclut que les mélanges gazeux contenus dans les glaces subissent des transformations physiques telles que leur composition ne correspond plus à celle de l'atmosphère captée à l'origine. Il conteste ainsi les mesures du GIEC, fondées pour une part importante sur des extrapolations issues de l'étude de ces carottes. Il parle de "manipulation impropre de données" et dénonce les supercheries dans la présentation statistique des résultats.

- Hans Jelbring, climatologie suédois, de l'Unité Paléogéophysique et de Géodynamique de l'Université de Stockholm. Selon Dr Jelbring, "la nature dysfonctionnelle des sciences du climat n'est pas autre chose qu'un scandale. La science est trop importante pour nos sociétés pour être pervertie comme elle l'a été par la communauté des sciences du climat. L'establishment du changement climatique a activement supprimé les résultats de chercheurs qui ne se plient pas au dogme du GIEC".

- Andrei Kapitsa, géographe, spécialiste de l’Antarctique, membre de l’académie des Sciences de Russie. Selon lui, "les théoriciens de Kyoto ont mis la charrue avant les bœufs. [L’étude des carottes glaciaires démontre que] c’est le réchauffement global qui est la cause de hauts niveaux de CO2 dans l’atmosphère et non le contraire".

- Richard Keen, climatologue américain au sein du département des sciences atmosphériques et océanographiques de l'université du Colorado : il est très critique vis-à-vis de l'existence même d'un réchauffement climatique et rappelle que les températures depuis 1998 ont baissé et que 2007 a été l'année la plus froide de la décennie.

- Madhav Khandekar, docteur en météorologie de l'université d'état de Floride, il a travaillé plus de 51 ans dans la climatologie, la météorologie et l'océanographie. Il est expert reviewer du GIEC 2007, membre de l'AMS depuis 1966, de l'AGU depuis 1986 et de la Canadian Meteorological and Oceanographic Society depuis 1970. Selon Dr Khandekar, « le réchauffement des années 80 et 90 a été principalement d'origine naturelle et la contribution du CO2 d'origine humaine est et sera très faible ».

- William Kininmonth, ancien directeur du centre national du climat australien, il a dirigé pendant douze ans son centre national du climat et a représenté l'Australie à l'organisation météorologique mondiale pendant seize ans (1982-1998) : Il s'oppose à la théorie de l'origine humaine du réchauffement climatique actuel et met en valeur les phénomènes naturels qui l'expliquent, aujourd'hui comme au cours des variations passées du climat. Il critique par conséquent le simplisme des modèles climatiques du GIEC, qui parte du présupposé, non démontré, que c'est l'homme qui affecte le plus le climat, et occulte les facteurs naturels comme l'activité solaire.

- Christopher J. Kobus, Professeur associé d'ingénierie mécanique à l'Université d'Oakland, spécialiste des énergies alternatives, des phénomènes de transferts thermiques et des systèmes d'énergie thermique. Dr Kobus n'hésite pas à qualifier le réchauffement anthropique de "fraude". Selon le Pr. Kobus, même les fraudeurs qui ont truqué les données admettent que le réchauffement n'existe pas dans les séries historiques de température qu'ils utilisent. Peut-être ce qui a le plus condamné les fraudeurs du Climategate est l'effronterie avec laquelle ils ont truqué les données.

- Christopher Landsea, météorologue à la NOAA, spécialiste des ouragans, Ph.D. : « le réchauffement climatique augmente peut-être la force du vent des ouragans, mais de sûrement pas plus que 1 ou 2% ». Ancien rédacteur du rapport du GIEC, il l'a quitté en en dénonçant l'instrumentalisation : « je ne peux pas continuer, en conscience, à contribuer à un processus que je considère être et conduit par des objectifs préconçus et scientifiquement non valable ».

- Philippe de Larminat, expert en modélisation des processus ("identification"), met en œuvre dans son ouvrage Changement climatique (ISTE Editions, 2014) des modèles historiques pour décrire et prévoir les changements climatiques depuis 1500 ans, sur une base purement statistique. Ses résultats montrent l'absurdité des conclusions du GIEC sur l'influence des activités humaines sur le changement climatique ainsi que l'impossibilité de modéliser physiquement quelque chose d'aussi complexe que le climat.

- Robert B. Laughlin, professeur à l'Université de Standford et prix Nobel de physique 1998 pour ses travaux sur l'effet Hall quantique fractionnaire. Dans son essai What the Earth Knows sur le changement climatique, il affirme que "les données géologiques suggèrent qu'on ne devrait pas s'inquiéter du climat, pas parce que c'est sans importance mais parce que contrôler le climat est hors de notre portée".

- David Legates, Ph.D., climatologue américain, professeur associé à l'université du Delaware et climatologue de l'état. Il considère que l'homme a une influence sur le climat mais qu'il faut la minorer fortement et que les modèles climatiques actuels, utilisés pour prévoir des situations apocalyptiques, occultent les phénomènes naturels bien plus importants comme l'activité solaire. Il a signé l'Oregon Petition, qui liste plusieurs dizaines de milliers de scientifiques et de spécialistes qui rejettent cette thèse et l'existence d'un « consensus scientifique ».

- Jean-Louis Le Mouël, géophysicien français, ancien directeur de l'Institut de Physique du Globe de Paris, médaille d'argent du CNRS, lauréat de la Flemming Medal, spécialiste du magnétisme terrestre. Il souligne que l'origine humaine du réchauffement climatique n'est qu'une hypothèse et qu'un débat scientifique est nécessaire. Il estime en particulier que les rôles de l'activité solaire et du magnétisme terrestre sont très sous-estimés.

- Marcel Leroux, climatologue français, né le 27 août 1938, décédé le 12 août 2008. Professeur émérite de climatologie à l'Université Jean-Moulin - Lyon-III, il était directeur du Laboratoire de climatologie, risques et environnement. Il a été nommé Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques le 31 octobre 2002. Marcel Leroux était connu pour ses concepts scientifiques originaux comme celui des AMP, et ses remises en cause de concepts climatiques comme le réchauffement climatique. Marcel Leroux (2003) résumait ainsi son point de vue sur la théorie du réchauffement climatique : « Le réchauffement global est une hypothèse issue de modèles théoriques et fondée sur des relations simplistes, qui annonce une élévation de la température, proclamée mais non démontrée. Les contradictions sont nombreuses entre les prédictions et les faits climatiques directement observés, l’ignorance délibérée de ces distorsions flagrantes constituant une imposture scientifique".

- Anatoly Levitin, Directeur du Laboratoire des Variations Géomagnétiques de l'Institut de magnétisme terrestre, de l'ionosphère et de la propagation des ondes de l'Académie des Sciences Russes. Selon le Dr Levitin, "le climat de la planète suit son propre cours et nous ne pouvons pas désigner de tendances significatives dans le changement car elles datent de millions d'années alors que leur étude est toute récente. Nous sommes les enfants du soleil ; nous manquons tout simplement de données pour faire des conclusions."

- Harold Lewis, professeur émérite de physique (1923 - 2011), ancien directeur du département de physique à l'Université de Californie, Santa Barbara. Il a déclaré que "l'arnaque du réchauffement climatique est la fraude pseudo-scientifique la plus grande et la plus réussie jamais vue de toute ma carrière de physicien" et a publiquement protesté contre la position de l'American Physical Society sur le réchauffement en démissionnant de l'Association en 2010. Il dénonce le « torrent d'argent » issu des subventions gouvernementales qui « corrompt » l'APS.

- Richard Lindzen, climatologue au MIT, Ph.D. en climatologie à Harvard, il a publié plus de 200 livres et articles dans des revues à comité de lecture : il est sceptique de la réalité d'un réchauffement exceptionnel et écrit : « Les générations futures se demanderont avec une stupéfaction amusée pourquoi, au début du 21e siècle, le monde développé s'est plongé dans une panique hystérique à propos d'une augmentation globale moyenne de température de quelques dixièmes de degré, et, sur la base d'exagérations grossières, de projections informatiques hautement incertaines, combinées en déductions improbables, il s'est trouvé en face d'un recul de l'âge industriel ».

- Geraldo Luís Lino, géologue brésilien, auteur d'un livre en 2009 intitulé “The Global Warming Fraud: How a Natural Phenomenon Was Converted into a False World Emergency” (la fraude du réchauffement global : comment un phénomène naturel a été converti en fausse urgence mondiale). Lino déclare que "des centaines de milliards de dollars ont été gaspillées dans les tentatives d'imposer la théorie du réchauffement anthropique qui n'a pas de preuve physique... Cette théorie a été imposée au forceps par un barrage d'histoires d'horreur et d'endoctrinement qui commencent dès les manuels de cours élémentaires."

- James Lovelock, figure historique de l'écologisme, auteur de la théorie Gaïa, reconnait être allé trop loin dans l'alarmisme climatique et reconnaît que le réchauffement climatique, s'il est dû à la hausse du CO2 atmosphérique, se produit à un rythme beaucoup plus lent que celui initialement estimé.

- Anthony Lupo, professeur de sciences de l'atmosphère à l'université du Missouri, Ph.D : « Je ne crois pas que le changement climatique soit une urgence, ou qu'il y ait de preuves valides pour accuser l'humanité du réchauffement climatique actuel. Il est indéniable que le réchauffement climatique a lieu, mais il pourrait ne rien devoir (0%) ou très peu (10%) à l'activité humaine »

- Horst Malberg, professeur en météorologie et climatologie, ancien directeur de l'Institut de Météorologie de l'Université de Berlin. Il a été co-signataire d'une lettre ouverte de plus de 100 scientifiques allemands à la Chancelière allemande en juillet 2009 qui dénonce la croyance du réchauffement anthropique comme une pseudo-science.

- Antonis Christofides et Nikos Mamassis, spécialistes des sciences de la Terre de l'Université Nationale Technique d'Athènes, Département des Ressources en Eau et de l'Ingénierie Environnementale. Ils affirment « qu'il n'y a strictement aucune raison de s'inquiéter du changement climatique anthropique parce qu'il n'y a strictement aucune preuve qu'une telle chose serait en train de se produire. »

- Augusto Mangini, paléoclimatologue et physicien à l'université de Heidelberg : sur la base de l'étude des climats anciens, il montre que les variations actuelles n'ont rien d'anormal : « Le GIEC estime que le CO2 a une influence déterminante sur les températures et que les variations naturelles sont négligeables. Or mes travaux montrent que le climat a toujours été soumis à des variations considérables, parfois lentes, parfois brutales. » Il accuse par ailleurs le GIEC de volontairement occulter ces variations passées pour faire naître la peur, ainsi que de nier le rôle du soleil, premier contributeur aux variations climatiques.

- Istvan Markó, chimiste, président de l'European Chemical Society, affirme en 2011 : « Nous ne savons que peu de choses du climat terrestre, et les déclarations du GIEC sont utilisées dans un but politique. (...) De plus, affirmer que le taux de CO2 augmente la température du globe est erroné. La hausse de température précède l’augmentation du taux de CO2 (...) On est donc en droit, scientifiquement, de se demander si cela vaut la peine d’investir une telle quantité d’argent et de mettre en péril nos industries et nos sociétés, pour un résultat qu’on ne sait de toutes façons pas atteindre (...) Le mieux, pour la science, c’est qu’on nous laisse travailler sereinement, et sans parti-pris, à l’évolution de nos connaissances et qu’on arrête de nous faire croire que « le débat est clos »... » En 2013, il publie « Climat, 15 vérités qui dérangent » ; il note que « le point de vue climatosceptique n’est pratiquement jamais relayé par la presse ».

- Henri Masson, ingénieur chimiste, docteur en sciences appliquées, professeur émérite à l’Université d’Anvers : « Toutes les prédictions présentées comme « probables » ou « éminemment probables » par le GIEC, c’est du pipeau ! Et toutes les sommes investies dans les superordinateurs utilisés pour faire tourner leurs modèles, ainsi que pour financer les équipes de recherche qui les font tourner, ne représentent donc rien d’autre qu’une perte d’argent colossale et parfaitement injustifiée, en période d’austérité budgétaire en plus. »

- Ryan Maue, Florida State University : Maue a montré que l'activité cyclonique était en baisse depuis 30 ans, et que les prévisions alarmistes du GIEC étaient infondées.

- Stephen McIntyre, Bachelor of science en mathématiques à l'université de Toronto : avec Ross McKitrick, il a fait reculer le GIEC sur l'utilisation de la courbe en crosse de hockey de Michael E. Mann, qui s'est révélée être une manipulation totale.

- François Meynard, ingénieur physicien et docteur ès Mathématique de l’EPFL, enseignant en Sciences humaines et sociales à l'EPFL, publie en 2011 un livre intitulé "La légende de l’effet de serre" (dans lequel il reprend, au premier chapitre, une liste de scientifiques climatosceptiques trouvée sur Wikibéral). Il affirme que l'effet de serre est « une chimère informatique dénuée de fondement physique ».

- Patrick J. Michaels, climatologue américain, estime que le réchauffement se traduira par un modeste accroissement de trois quarts de degré sur les 50 prochaines années. Il estime qu'il n'y a aucune incitation pour un scientifique à sortir du catastrophisme actuel : « si vous faites ça, vous risquez d'être mis au pilori par vos collègues.  Si le réchauffement n'est pas une menace, à quoi servent tous les fonds qui y sont consacrés ? »

- Ferenc Miskolczi, physicien de l'atmosphère, ex-directeur de recherche à la NASA déclare : « L'influence des gaz à effet de serre sur le réchauffement climatique est surestimée par le GIEC. L'excès éventuel de CO2 ne peut avoir aucun effet. Il faut rechercher d'autres causes à ce réchauffement. »

- Patrick Moore, Ph.D, co-fondateur de Greenpeace : il estime que le lien entre activité humaine et réchauffement n'est pas fondé scientifiquement.

- Nils-Axel Mörner, océanographe suédois, ancien directeur du département de paléogéophysique et de géodynamique de l'université de Stockholm. Mörner s'oppose fermement à l'alarmisme d'organismes comme le GIEC sur une éventuelle montée du niveau des océans liée au changement climatique. Il montre par exemple dans The Greatest Lie Ever Told que, sur trois cents ans, il existe des variations cycliques du niveau des eaux, sans tendance discernable. Il pointe également les lacunes des modèles informatiques sur lesquels est fondée l'hypothèse de l'origine humaine du réchauffement et dénonce l'instrumentalisation du GIEC à des fins politiques.

- Kary Mullis, Prix Nobel de chimie. Il est sceptique de l'alarmisme actuel, pointant en particulier du doigt l'erreur de croire que l'on peut prévoir le climat à dix ou trente ans, alors que notre connaissance du climat est très parcellaire.

- Mary Mumper, professeur de chimie, chef du Département de Chimie au Frostburg State University de Maryland. Pendant une de ses présentations, intitulée Le Carbone Anthropique et le Réchauffement Climatique, le Point de vue des Sceptiques, elle a déclaré : « je suis écologiste mais je me dois d'être en désaccord avec M. Gore » .

- Werner Munter, spécialiste suisse des avalanches (inventeur d'une méthode de réduction de risques d'avalanches), affirme que l’homme n’a rien à voir avec le réchauffement climatique : les scientifiques du GIEC « ne sont pas crédibles. Ils mentent pour préserver des intérêts économiques dont les leurs. Car il y a tout un business derrière la lutte contre le réchauffement. »

- Tad Murty, Ph.D., océanographe indo-canadien, spécialiste des tsunamis et ancien président de la Tsunami Society.

- James Peden, physicien atmosphérique, anciennement de la Space Research and Coordination Center à Pittsburgh. Il affirme que « de nombreux scientifiques cherchent maintenant une manière de s’en sortir facilement sans ruiner leur carrière professionnelle ».

- Ian Plimer, géologue australien, Ph.D. et auteur de plus d'une centaine d'articles scientifiques. Il a également écrit six livres et reçu de nombreuses récompenses, professeur émérite de géologie à l'Université de Western Washington, spécialiste en glaciologie, auteur de 8 livres et de 150 papiers scientifiques.

- Tom Quirk, Ph.D. en physique : il a montré que le CO2 émis par les activités humaines était très largement absorbé par l'écosystème et que la hausse des concentrations en CO2 atmosphérique ne pouvait pas être imputée à l'action humaine.

- Denis Rancourt, professeur de physique à l'Université d'Ottawa, spécialiste en spectroscopie. Rancourt, qui se déclare activiste de gauche, pense que les écologistes ont été trompés par la promotion du réchauffement climatique au rang de crise planétaire. Son essai contre la théorie du réchauffement climatique sur son blog a été qualifié par le journaliste Alexander Cockburn comme « un des meilleurs essais sur la fabrication du mythe de l'effet de serre dans la perspective d'un homme de gauche ».

- Hilton Ratcliffe, mathématicien et astrophysicien sud-africain, auteur du best-seller "Confessions of a Dissident Astronomer". Pour Ratcliffe, qui se considère écologiste, le « réchauffement anthropique est un mythe » et « ceux qui y croient n'ont pas regardé les nombres mais répètent une propagande politique ».

- Josef Reichholf, directeur du Département des Vertébrés au Conservatoire National Zoologique de Munich, professeur en science environnementale et conservation dans les 2 universités munichoises. Selon Reichholf, un climat plus doux est bon pour la diversité et ne va poser aucun problème majeur à l'humanité dans l'ensemble[36].

- John Reid, Physicien atmosphérique de la division océanographie du CSIRO australien (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization), spécialiste des ondes gravitationnelles de surface. Selon Dr Reid, "la méthode scientifique a été abandonnée" [dans la théorie du réchauffement anthropique] : « le réchauffement est la thèse centrale d'un nouveau système de croyance comme la Résurrection l'est pour le Christianisme. Al Gore a pris le rôle équivalent à celui de St Paul pour le prosélytisme de cette nouvelle croyance... Mon scepticisme du réchauffement vient du fait qu'en tant de physicien ayant travaillé étroitement dans les domaines relatifs au sujet, je sais à quel point la science qui le soutient est pauvre. »

- Benoît Rittaud, enseignant-chercheur en mathématiques, maître de conférences à l'université Paris 13, au sein du laboratoire d'analyse, géométrie et applications (Institut Galilée), auteur de l'ouvrage Le Mythe climatique (2012), parle d'une "pseudo-science adossée à la climatologie" qu'il appelle climatomancie : « art divinatoire visant à déduire du comportement humain l'avenir climatique de la Terre, dans l'idée de prescrire à chacun des actions de pénitence ». Il organise un Climathon pour dénoncer le ridicule des "carbocentristes".

- Burt Rutan, célèbre ingénieur aérospatial, qualifié par Newsweek "d'homme à l'origine de plus d'innovations dans l'avion moderne qu'aucun autre ingénieur vivant". Dans son exposé d'avril 2010 intitulé An Engineer's Critique of Global Warming Science, il ironise au sujet du réchauffement global : « ceux qui se qualifient de 'militants pour une planète verte' devraient se battre pour une atmosphère enrichie en CO2, pas une atmosphère en manque de CO2. La diversité augmente quand la planète est chaude et avec une teneur élevée en CO2... La vie personnelle d'Al Gore contribue à une planète verte - sa consommation énorme d'énergie avec ses 4 maisons et son jet aident en effet à rendre la planète plus verte. Bravo, Al pour avoir fait votre part dans la protection de la planète. »

- Tom V. Segalstad, géologue norvégien au Museum Géologique de l'Université d'Oslo. Ancien directeur du Museum d'Histoire Naturelle et du Jardin Botanique d'Oslo, il a enseigné la géochimie et la géophysique à l'université d'Oslo et à l'université d'État de Pennsylvanie USA. Selon Segalstad qui s'appuie sur des dizaines d'études de cycle de vie du CO2 atmosphérique, le CO2 d'origine humaine n'aurait qu'un effet de serre faible car la majorité de ce CO2 est absorbée par les océans bien plus rapidement que ne laisse entendre le GIEC.

- Nir Shaviv, physicien américano-israëlien, Ph.D., professeur associé à l'université de Jérusalem, spécialiste d'astrophysique et du changement climatique. Auteur de nombreux articles dans des revues de premier plan, il a été honoré par de nombreux prix. Il souligne le rôle de l'activité solaire et des rayons solaires pour expliquer le changement climatique, qui ne dépendrait que peu du CO2.

- Joanne Simpson, météorologue américaine à la NASA, première femme Ph.D. dans cette discipline, récompensée par de nombreux honneurs et auteur de plus de 190 articles académiques : elle estime que la théorie de l'origine anthropique du réchauffement climatique ne s'appuie que sur des modèles informatiques à la fiabilité douteuse : « La thèse qui attribue le réchauffement climatiques aux émissions de gaz à effet de serre par l'homme se fonde quasi exclusivement sur des modèles climatiques. Nous connaissons tous la fragilité de ces modèles concernant le système air-terre ».

- Fred Singer, physicien et climatologue américano-autrichien, professeur émérite à l'Université de Virginie, co-auteur du livre Unstoppable Global Warming: Every 1,500 Years (2006), affirme que « les preuves d'un réchauffement planétaire dû à l'activité humaine reposent sur du sable ».

- Hajo Smit, météorologiste hollandais, ancien membre du comité hollandais du GIEC. Il a déclaré : « Gore m’obligea à plonger dans la science de nouveau et je me retrouvai rapidement dans le camp sceptique. Les modèles climatiques sont utiles tout au plus à expliquer après coup les changements climatiques. »

- Willie Soon, Ph.D., astrophysicien américain au Solar and Stellar Physics Division du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics. Il a montré que le principal facteur influençant le climat était le soleil et non les gaz à effet de serre.

- Oleg Sorochtin, scientifique russe, institut océanologique de l'académie des sciences russe : il est très critique de la théorie de l'origine humaine du réchauffement climatique et insiste sur le rôle de l'évolution de l'activité solaire pour expliquer les variations de la température terrestre. Il écrit ainsi dans le journal russe Ria Novosti du 9 octobre 2007 que « l'augmentation de température a une origine humaine prononcée et n'est pas déterminée par l'"effet de serre" ou les "gaz à effet de serre". »

- Gerald Stanhill, climatologue britannique, professeur au département de physique environnementale de l'institut des sols, de l'eau et des sciences environnementales d'Israël : il estime que le GIEC occulte l'influence solaire, en particulier le phénomène de global dimming (assombrissement mondial) et considère qu'il ne peut absolument pas être représentatif de la communauté scientifique : « Cette omission de référence à ces changements dans les rapports du GIEC amène à se poser la question de la confiance que l’on peut placer dans un système de consensus scientifique imposé par le haut (top-down) qui ignore un élément aussi majeur et significatif dans le changement climatique. Une autre question, plus fondamentale, est de savoir si notre compréhension du changement climatique est actuellement suffisante pour produire une vue consensuelle utile. »

- Henrik Svensmark, physicien danois, directeur du Center for Sun-Climate Research au centre de la recherche spatiale danoise, lauréat de nombreux prix : il souligne que l'activité humaine a un effet négligeable par rapport aux effets du soleil sur le climat.

- Kunihiko Takeda, Vice Chancelier de l'Institut des Sciences et Technologies, Université de Chubu/Japon. Selon lui, « le CO2 n’a rien à voir avec le réchauffement global, quelle qu’en soit la quantité produite par l’activité humaine ».

- Hendrik Tennekes, ancien directeur de la recherche de l'institut météorologique hollandais, pionnier de la modélisation climatique : il dénonce l'utilisation de ces modèles, peu fiables selon lui, pour imposer le « dogme du réchauffement climatique » alors que le climat est à la « limite de la prévisibilité [scientifique] ».

- Frank Tipler, physicien-mathématicien, professeur à l'Université de Tulane. Pour Dr Tipler, « la théorie du réchauffement anthropique est un parfait exemple de pseudo-science, comme l'astrologie » car n'importe quel événement confirme cette théorie, selon ses défenseurs.

- Tom Tripp, auteur principal du GIEC depuis 2004 et Directeur technique des services et du développement d'US Magnesium. Selon Dr Tripp, « malgré tout ce que vous entendez dans les médias, il n'y a aucun consensus scientifique que [le réchauffement climatique] soit un problème. Parce qu'il y a la variabilité naturelle, vous ne pouvez pas trancher avant au moins 150 ans ».

- Anastasios Tsonis, physicien, spécialiste de la théorie du chaos appliquée à la météorologie, Professeur au département de sciences mathématiques à l'Université de Wisconsin-Milwaukee, responsable du groupe de recherche en science atmosphérique. Selon lui, on ne peut pas dire grand chose sur la part de l'homme dans les changements climatiques du siècle passé. Il a déclaré en 2009 : « la température a atteint un plateau et est en fait en baisse. Nous assistons à un nouveau changement de régime vers des températures plus basses qui va durer probablement trois décennies ».

- William W. Vaughan, spécialiste de l'atmosphère à la NASA, ancien chef de division au Marshall Space Flight Center, récipiendaire de la Médaille de la NASA pour Service Exceptionnel et auteur de plus de 100 articles dans des revues à comité de lecture. Selon lui, les changements climatiques récents sont de causes naturelles : « les causes de ces changement globaux sont dues au soleil et aux mouvements de la Terre sur son orbite. Pas les activités humaines ».

- Jan Veizer, professeur émérite de géologie Univ Ottawa, nombreuses publications scientifiques, déclare que le principal gaz à effet de serre est la vapeur d'eau ; 5 % seulement du CO2 dans l'atmosphère émane de l'activité humaine.

- Victor Manuel Velasco Herrera, physicien, institut de géophysique du National Autonomous University of Mexico (UNAM) : «[Les modèles et les prévisions du GIEC] sont incorrects car fondés uniquement sur des modèles mathématiques et les résultats prétendus de scénarios qui n'incluent pas, entre autres, l'activité solaire »[41].

- Robert Vivian, glaciologue, docteur en glaciologie : il souligne que les glaciers sont plutôt en extension qu'en recul, mais que l'on occulte les endroits où ils se développent pour se focaliser sur les reculs locaux. Il rejette l'explication du réchauffement climatique par l'activité humaine : « [...] Ce disant, c'est oublier que les hommes ne sont pas grand chose au regard des vicissitudes de la planète-terre dans l'univers. [...] La part du réchauffement provoqué par les industries humaines est tout à fait insuffisante pour expliquer, seule, les variations glaciaires. Elle n'en est pas la cause première. »

- Leonard Weinstein, Senior Research Scientist à la NASA, avec 35 ans de carrière au NASA Langley Research Center. Weinstein est à présent Senior Research Fellow au National Institute of Aerospace. Le Dr Weinstein a conclu dans son essai de 2009 Disproving The Anthropogenic Global Warming (AGW) Problem (Réfutation du Problème du Réchauffement Anthropique) que « toute analyse scientifique raisonnable doit aboutir à la conclusion que les bases de la théoriques [du réchauffement anthropique] sont fausses ».

- Duncan Wingham, professeur de physique climatique à University College London et directeur du Centre pour l'observation polaire et la modélisation, Ph.D. en physique : il a montré que, contrairement à l'idée reçue propagée par des organismes comme le GIEC, la banquise antarctique était stable ou en expansion. D'après ses travaux de 2006, 72 % de la banquise antarctique croît, au rythme de cinq millimètres par an.

- Frederick Wolf, climatologue américain qui a enseigné la météorologie et la climatologie au Keene State College dans le New Hampshire pendant 25 ans. Il est très critique de la théorie de l'origine humaine du réchauffement climatique. Il insiste en particulier sur la compréhension très incomplète que les scientifiques ont actuellement de l'atmosphère terrestre et rappelle que les variations climatiques de bien plus grande ampleur qu'aujourd'hui ont toujours existé.

- Leslie Woodcock, professeur émérite de l'Université de Manchester (School of Chemical Engineering and Analytical Science), ancien chercheur à la NASA, ne croit pas au réchauffement climatique, et dit que le « changement climatique » est un terme vide de sens utilisé par les grandes entreprises pour faire de l'argent.

- Antonino Zichichi, professeur émérite de physique nucléaire à l'université de Bologne et président de la World Federation of Scientists : il souligne que l'alarmisme du GIEC n'est fondé que sur des modèles informatiques qui sont « incohérents et invalides d'un point de vue scientifique ».

https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Mer 2 Mai - 17:01

Wakizashi a écrit:
komyo a écrit:Il n'y a pas débat car l'effet de serre, ou plus exactement le mécanisme du forçage radiatif est connu depuis plus d'un siècle et n'est pas remis en question par la plus grande partie de la communauté scientifique spécialisée en ce domaine.
Ça fait un argument, qui est d'ailleurs à peu près le seul. Mais alors comment expliquez-vous le plateau que connaît la hausse des températures alors même que le taux de CO2 n'a pas cessé d'augmenter dans le même temps ? Comment expliquez-vous que dans le passé la Terre ait été bien plus froide avec un taux de CO2 deux fois plus élevé que le taux actuel ? Comment expliquez-vous que dans ce même passé l'augmentation du taux de CO2 ait été postérieure à l'élévation de la température ?


on va scinder la discussion, sinon ca va partir dans tous les sens, autant rester sur un élément et le traiter entièrement avant de passer à un autre (si vous voulez bien)

Si j'ai bien compris le seul argument serait le consensus ? mais celui ci n'est il pas justement bâti sur à la fois les études passées et les récentes ?

Vous soulevez deux questions :

1) comment expliquez-vous le plateau que connaît la hausse des températures alors même que le taux de CO2 n'a pas cessé d'augmenter dans le même temps ?

2) Comment expliquez-vous que dans le passé la Terre ait été bien plus froide avec un taux de CO2 deux fois plus élevé que le taux actuel ? Comment expliquez-vous que dans ce même passé l'augmentation du taux de CO2 ait été postérieure à l'élévation de la température ?


Je ne l'explique pas, mais avant de faire des recherches, je voudrais vous poser quelques questions  !
qui a soulevé ces points, quand l'ont ils été, sous quelle forme, ont il été publiés, soumis à la critique ?
Ont il été ignorés, validés, infirmés ?

cdlt


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Mer 2 Mai - 19:46

je l'aime bien ce Wakizashi c'est comme un courant frais !

ça nous change de ce lourding de Troubaa !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Mer 2 Mai - 20:40

Wakizashi a écrit:


Vincent Courtillot, pas un spécialiste reconnu du climat ? Laughing  Je vous laisse regarder sa bio... Benoît Rittaud est mathématicien, or dans le grand barnum des études sur le climat, une grande part du travail est une question de traitement des données, c'est-à-dire des mathématiques statistiques, qui est une discipline scientifique en soi. C'est d'ailleurs bien grâce à des statisticiens professionnels que l'on connaît la triche de Mann pour obtenir une courbe en crosse de hockey à partir de son nuage de points. Quant à François Gervais, qui au cours de sa carrière a notamment effectué des recherches sur... l'effet de serre  cheers , il a été examinateur d'un rapport du GIEC. Parce qu'il est incompétent selon vous ?

A propos de Vincent Courtillot, je vous laisse le soin de regarder cette vidéo faite par un doctorant en climatologie




Pour la courbe de mann que vous présentez comme une triche, (sur quelle base) je vous renvoie à ce post déjà cité !

http://sogeco31.blogspot.fr/2018/04/la-courbe-en-crosse-de-hockey-de.html

Mais globalement je pense néanmoins, que le consensus en ce domaine est plus porteur de certitudes, que quelques contre théories non validées par la plupart des scientifiques ou des faits.
Pour ceux que le sujet intéressent !
https://theierecosmique.com/2015/09/24/trad-oui-il-y-a-un-fort-consensus-sur-le-changement-climatique/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Jeu 3 Mai - 11:10

komyo a écrit:Si j'ai bien compris le seul argument serait le consensus ?
Non, le seul argument que vous avez avancé, c'est le forçage radiatif. Le consensus n'est pas un argument, c'est une forme de fanatisme religieux, une volonté d'interdire un débat scientifique. Plus de 31 000 scientifiques ont signé l'Oregon Petition, sans parler de la liste longue comme le bras que je vous ai donnée : à ce stade le prétexte du consensus n'est même plus scandaleux, il est juste absurde, pour ne pas dire comique.


komyo a écrit:Je ne l'explique pas, mais avant de faire des recherches, je voudrais vous poser quelques questions  !
qui a soulevé ces points, quand l'ont ils été, sous quelle forme, ont il été publiés, soumis à la critique ?
Ont il été ignorés, validés, infirmés ?
Pour la 2e question, vous avez déjà la réponse puisque j'ai donné la source avant-hier, qui est une publication de 2003 dans une des deux plus grandes revues à référé mondiales, à savoir la revue Science :
Caillon N, Severinghaus JP, Jouzel J, Barnola JM, Kang J et Lipenkov VY, "Timing of atmospheric CO2 and Antartic temperature changes across Termination III", Science, volume 229, 2003

Quant à la première question (la température qui n'augmente plus), elle provient du GIEC lui-même. Laughing C'est sûr qu'ils n'en ont pas fait la pub... Pour être plus précis, elle provient du Climate Research Unit de l'université d'East Anglia, dont le directeur est Phil Jones :
http://www.cru.uea.ac.uk/documents/421974/1295957/Info+sheet+%231.pdf/c612fc7e-babb-463c-b5e3-124ac76680c5

komyo a écrit:A propos de Vincent Courtillot, je vous laisse le soin de regarder cette vidéo faite par un doctorant en climatologie

Vous me demandez des références scientifiques, je vous donne des publications dans des revues à référé, et derrière vous me demandez de visionner une vidéo amateur ? De presque 40 min qui plus est ?  Laughing  Vous plaisantez j'espère... Je la regarderai peut-être quand j'aurais un moment, mais de votre côté il va falloir faire un effort d'écriture si vous prétendez débattre.

komyo a écrit:Pour la courbe de mann que vous présentez comme une triche, (sur quelle base) je vous renvoie à ce post déjà cité !

http://sogeco31.blogspot.fr/2018/04/la-courbe-en-crosse-de-hockey-de.html
Sur quelle base ?  affraid  Vous ne lisez pas les messages ou quoi ? (Le message n°31 en l'occurrence) A ce stade, ça frise le déni de réalité.

Sinon, oui, je m'étais déjà farci votre lien, et j'y avais déjà répondu en vous demandant si cela avait valeur de réfutation pour vous, ce en quoi vous m'aviez répondu par la négative. Heureusement, comme il n'explique même pas en quoi Mann est accusé d'avoir triché (l'a-t-il seulement compris lui-même ?), il y répond évidemment d'autant moins.

De toute façon, comme il le dit lui-même à la fin : « Je ne suis pas un spécialiste ». Ok. Mais surtout il ajoute que « comme ça, à vue de nez, Mann avait fait un sacré bon boulot ». Oui, alors qu'il soit un amateur passe encore (on peut devenir compétent sur n'importe quel sujet en travaillant dessus), mais vous comprendrez qu'à vue de nez, ça ne va pas être suffisant. Il va falloir rentrer dans le détail, expliquer en quoi l'arnaque n'est pas une arnaque (l'utilisation d'une analyse en composantes principales partielles au lieu d'une analyse en composantes principales pour fabriquer la courbe à partir du nuage de points), parce que la preuve de ladite arnaque de la courbe en crosse de hockey a fait l'objet d'une publication scientifique :

McIntyre Stephen, McKitrick Ross, "Hockey sticks, principal components, and spurious significance", Geophysical Research Letters, 32 : L03710, 2005


komyo a écrit:Mais globalement je pense néanmoins, que le consensus en ce domaine est plus porteur de certitudes, que quelques contre théories non validées par la plupart des scientifiques ou des faits.
Et rebelotte avec le consensus. Des dizaines de milliers de scientifiques pas d'accord, qui publient des articles dans des revues à référé et qui signent des pétitions pour expliquer en quoi ils ne sont pas d'accord, ça ne vous suffit pas. Je ne vais pas vous empêcher de répéter votre dogme comme un mantra : à ce stade, c'est à vous de vous débrouiller avec votre honnêteté intellectuelle.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Jeu 3 Mai - 14:28

dommage ce refus d aller voir une vidéo qui réfute des arguments de courtillot, notamment sur la baisse un temps du réchauffement, au pretexte que c est long à visionner. Je me suis bien tapé courtillot hihi. Je pense que celui qui presente cette etude parle de ce qu' il connaît. C'est son métier contrairement à vous ou moi et il réponds sur la variation et la baisse constatée un temps en Europe et aux USA, argument souvent avancé . Et à d'autres points portés à la connaissance du public par courtillot. Dommage aussi, que vous niez toute validité (en extrapolant un peu) au consensus et au giec. Dans ces conditions, il est difficile d échanger et seul le temps nous départagera, mais il semble néanmoins qu' avec le temps les spécialistes soient de plus en plus catégoriques et personnellement je leur fais davantage confiance qu'aux listes de gens de différentes discilplines que vous mettez en avant.
Ceci étant si demain, la plupart des scientifques compétents en ce domaine changeaient d avis, et présentaient d autres théories qui fassent consensus, je les suivrais probablement. Les climatos
sceptiques aussi je suppose ! et la notion de consensus leur redeviendrait rapidement tout a fait acceptable. Mais nous n en sommes pas la ! I love you
Bien a vous !

https://voir.ca/cinema/2018/04/11/hubert-reeves-.faisons-comme-si-cetait-pas-foutu/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: climat le gulf stream

Message par troubaa le Jeu 3 Mai - 22:18

parce que ta vidéo est non scientifique et manipulatrice... on la connait la propagande climatique .youtubuesque mais quand on t'apporte une découverte scientifique concernant l'origine de la formation alors alors là comme c'est pas du youtube tu rejettes l'importance de la découveerte.

mais tu peux rigoler en parlant de Courtillaud. un peu d'humilité te ferais le plus grand bien. Mais c'est vrai que quand on a comme idole un blogger qui considère Rittaud comme faible en math on peut s'attendre à tout.

Le mépris n'est pas un argument. Désolé.

tu m'excuseras si ca pique un peu....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: climat le gulf stream

Message par komyo le Ven 4 Mai - 8:57

troubaa a écrit:parce que ta vidéo est non scientifique et manipulatrice... on la connait la propagande climatique .youtubuesque mais quand on t'apporte une découverte scientifique concernant l'origine de la formation alors alors là comme c'est pas du youtube tu rejettes l'importance de la découveerte.

mais tu peux rigoler en parlant de Courtillaud.  un peu d'humilité te ferais le plus grand bien. Mais c'est vrai que quand on a comme idole un blogger qui considère Rittaud comme faible en math on peut s'attendre à tout.

Le mépris n'est pas un argument. Désolé.

tu m'excuseras si ca pique un peu....

Je te retourne le propos, le mépris n'est pas un argument !
la vidéo est argumentée et documentée, après courtillot y répondra ou pas avec des arguments valides ou pas. c'est ça qui est intéressant, pas tes états d'âme ! tongue


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 453

Re: climat le gulf stream

Message par Wakizashi le Ven 4 Mai - 10:46

komyo a écrit:dommage ce refus d aller voir une vidéo qui réfute des arguments de courtillot, notamment sur la baisse un temps du réchauffement, au pretexte que c est long à visionner. Je me suis bien tapé courtillot hihi.
Vous pensez bien que je me suis aussi « tapé » les arguments des réchauffistes, du GIEC si vous préférez : leur représentation médiatique est sans commune mesure par rapport à celle des climatosceptiques. Ce qui est typique de ce que l'on appelle une propagande : un camp omniprésent médiatiquement, et l'autre camp absent, quand on ne va pas jusqu'à nier son existence, ou à le diaboliser. Ça ne vous rappelle rien, sur la Russie par exemple ? Ou sur la Syrie ? Ou sur la SNCF ? Ça ne vous fait rien de répéter la propagande des médias mainstream sur ce sujet, vous qui la rejetez sur tant d'autres ? Bref, de toute façon, auparavant j'étais convaincu comme vous que la Terre se réchauffe à cause de l'homme. Sauf que j'ai un peu étudié le problème, j'ai lu pas mal d'études, j'ai confronté les arguments, et j'ai finalement changé d'avis.

Quant à la vidéo, je n'ai pas refusé de la regarder. J'ai dit que je la regarderai peut-être quand j'aurais le temps. Cependant, je me doute déjà de ce que je vais trouver dedans (j'ai l'habitude), et je vous avoue que je suis blasé d'avance...

komyo a écrit:Je pense que celui qui presente cette etude parle de ce qu' il connaît. C'est son métier contrairement à vous ou moi et il réponds sur la variation et la baisse constatée un temps en Europe et aux USA, argument souvent avancé . Et à d'autres points portés à la connaissance du public par courtillot.
Stop avec l'argument d'autorité. Prétendre que les climatosceptique sont tous incompétents, c'est au-delà de la mauvaise foi. Vous valez mieux que ça.

komyo a écrit:Dommage aussi, que vous niez toute validité (en extrapolant un peu) au consensus et au giec.
Dommage que je sois climatosceptique en fait ? Laughing

Contenu sponsorisé

Re: climat le gulf stream

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Juil - 13:23