LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Le despotisme des curés

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Jeu 19 Avr - 20:08

wolfloup a écrit:A quoi faites-vous allusion, troubaa ?
au despotisme des curés...

que n'obtenaient-ils pas avec le chantage de l'excommunion ?

Que ne connaissaient-ils pas avec le "secret de la confession" ?

Et que ne brûlaient-ils ou n’écartelaient-ils  pas au motif de sorcellerie  (au sens très large du terme)

Valait mieux ne pas déplaire ni résister au curé....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Jeu 19 Avr - 21:03

[quote]
loli83 a écrit:dan , je ne relève pas tous tes éternels rabachages qui ne sont que des affirmations gratuites , et qui ne sont que ta croyance ,
je précise juste deux choses , pour ce qui est de jésus , c'est la bible qui me l'a fait connaitre , pas la religion catholique , ni protestante , ni orthodoxe
peux tu me dire comment la bible et le NT sont arrivés jusqu'à nous ma chère loli ? Tu semblerais ne pas connaitre les parcours de ces fameux livres . Rassures moi ?

 
la bible n'appartient pas à ces religions , c'est un livre que maintenant tout le monde peut lire et se faire une idée par lui même
qui a pour but de faire connaitre  ce livre, si ce n'est pas l'ECR  et toutes les religions qui y sont rattachées . Gédeon par exemple sais tu qui pilote cette organisation ?
sans l'ECR nous ne serions pas là à en parler . J'ai l'impression que tu confonds ne pas être pratiquante,(ce qui est assez courant ) et ne pas faire partie d'une religion .


quand au terme de Dieu , tu devrais savoir que c'est un terme général , et qu'on peut le connaitre par le livre de la nature au départ sans savoir son nom
Non désolé  de te contredire  dans la chronologies  des religions,  c'est le terme "les dieux " " Eloim " dieu pluriel sémétiques  qui le premier a été utilisé.  Tu devrais  étudier  l'histoire des dieux des mythes des religions, dans l'histoire de l'humanité ma chère loli avant de répondre . Tu  es façonnée  par le monothéisme, sans savoir que c'est la religion la plus tardivement imaginée par les hommes .
Ma réponse n'est pas une insulte loli, c'est une explication , issue  de l'histoire des religions dans le monde .

troubaa a écrit:
au despotisme des curés...
que n'obtenaient-ils pas avec le chantage de l’excommunions ?
Que ne connaissaient-ils pas avec le "secret de la confession" ?
Et que ne brûlaient-ils ou n’écartelaient-ils  pas au motif de sorcellerie  (au sens très large du terme)
Valait mieux ne pas déplaire ni résister au curé....
C'est ce que l'on appelle  la période obscurantiste de l'ECR . Il a fallut attendre  l'arrivée de l'imprimerie  pour vulgariser   les "saintes écritures" et se rendre compte   des anomalies  qui s'y trouvaient !!!Une des raison du schisme protestant  !!!
désolé  de ne pas voir les religions au travers de la foi, du charbonnier, mais seulement au travers de l'histoire  des religions .



bien amicalement


Dernière édition par dan 26 le Jeu 19 Avr - 21:09, édité 1 fois
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Jeu 19 Avr - 21:18

troubaa a écrit:
wolfloup a écrit:A quoi faites-vous allusion, troubaa ?
au despotisme des curés...

que n'obtenaient-ils pas avec le chantage de l'excommunion ?

Que ne connaissaient-ils pas avec le "secret de la confession" ?

Et que ne brûlaient-ils ou n’écartelaient-ils  pas au motif de sorcellerie  (au sens très large du terme)

Valait mieux ne pas déplaire ni résister au curé....

Cher troubaa,

L'histoire a deux vérités, d'où ma citation de Balzac. D'abord, les croisades étaient une nécessité car, les sarrasins (arabes), ne vivaient que de razzias, vols, meurtres, viols, massacres des pèlerins qui, se rendaient en terre sainte. Les croisades ont partiellement stoppé la volonté hégémonique des mahométans. Hélas, leurs méfaits perdurent. Aucune nation, n'a exterminé autant d'humains que les arabo-musulmans. Ils ont à leur actif 670 millions de morts. C'est plus que les deux guerres, Mao, Staline, Hitler, Pol-Pot réunis, les yankees réunis. Je tiens à votre disposition la liste, non exhaustive, de leurs crimes. Nonobstant, entendons-nous bien. Il y a des musulmans, qui ne demandent qu'à s'émanciper de la mainmise par leurs chefs politico-religieux. Ce n'est pas gagné puisque chez les musulmans, l'apostasie est punie de mort. Juste pour l'anecdote, "Atatürk", avait réussi à "occidentaliser" son pays, en ouvrant les portes à la modernité, en permettant aux turcs, de s'instruire, de se faire une place dans la société, adopter le calendrier grégorien etc. etc. Quel est le résultat ? Après la mort d'Atatürk, le pays a replongé dans le moyen-âge. Nous en voyons et, surtout en subissons les effets, avec une islamisation galopante de l'europe (la minuscule est volontaire).

Vous parlez de "chantage", quant à l'excommunication. On peut, en acceptant de tordre la sémantique, appeler cela du "chantage". Mais qu'obtenaient-ils, au juste ?

Sur le secret de la confession, je partage votre point de vue. Elle permettait, effectivement, de garder les ouailles, contre leur gré, parfois, dans le giron de la paroisse, voire de l'église. Néanmoins, elle avait une autre utilité. Elle permettait aux "fidèles", de ne pas encombrer les cabinets psychiatriques et psychanalytiques qui aujourd'hui, sont submergés.

Vous évoquez ensuite, l'Inquisition, la Sainte Inquisition, les procès en sorcellerie qui, n'ont jamais fait autant de morts que, rapporté par des anticléricaux atrabilaires et, athées, bien évidemment. Je vous mets un lien, vers une conférence de Marion Sigaut, historienne, qui démontre avec force détails, que l'inquisition, comme beaucoup d'autres contre-vérités, n'a jamais tué autant de gens.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marion_Sigaut
https://www.youtube.com/watch?v=dD_J-dSG9_4

Je fais l'impasse, sur la Saint Barthélemy. Nonobstant, si vous le souhaitez, nous pouvons aborder le sujet, sans parti pris...


_._._._._._._._._._._._


Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Jeu 19 Avr - 21:22

Wolfloup a écrit:
troubaa a écrit:
au despotisme des curés...

que n'obtenaient-ils pas avec le chantage de l'excommunion ?

Que ne connaissaient-ils pas avec le "secret de la confession" ?

Et que ne brûlaient-ils ou n’écartelaient-ils  pas au motif de sorcellerie  (au sens très large du terme)

Valait mieux ne pas déplaire ni résister au curé....

Cher troubaa,

L'histoire a deux vérités, d'où ma citation de Balzac. D'abord, les croisades étaient une nécessité car, les sarrasins (arabes), ne vivaient que de razzias, vols, meurtres, viols, massacres des pèlerins qui, se rendaient en terre sainte. Les croisades ont partiellement stoppé la volonté hégémonique des mahométans. Hélas, leurs méfaits perdurent. Aucune nation, n'a exterminé autant d'humains que les arabo-musulmans. Ils ont à leur actif 670 millions de morts. C'est plus que les deux guerres, Mao, Staline, Hitler, Pol-Pot réunis, les yankees réunis. Je tiens à votre disposition la liste, non exhaustive, de leurs crimes. Nonobstant, entendons-nous bien. Il y a des musulmans, qui ne demandent qu'à s'émanciper de la mainmise par leurs chefs politico-religieux. Ce n'est pas gagné puisque chez les musulmans, l'apostasie est punie de mort. Juste pour l'anecdote, "Atatürk", avait réussi à "occidentaliser" son pays, en ouvrant les portes à la modernité, en permettant aux turcs, de s'instruire, de se faire une place dans la société, adopter le calendrier grégorien etc. etc. Quel est le résultat ? Après la mort d'Atatürk, le pays a replongé dans le moyen-âge. Nous en voyons et, surtout en subissons les effets, avec une islamisation galopante de l'europe (la minuscule est volontaire).

Vous parlez de "chantage", quant à l'excommunication. On peut, en acceptant de tordre la sémantique, appeler cela du "chantage". Mais qu'obtenaient-ils, au juste ?

Sur le secret de la confession, je partage votre point de vue. Elle permettait, effectivement, de garder les ouailles, contre leur gré, parfois, dans le giron de la paroisse, voire de l'église. Néanmoins, elle avait une autre utilité. Elle permettait aux "fidèles", de ne pas encombrer les cabinets psychiatriques et psychanalytiques qui aujourd'hui, sont submergés.

Vous évoquez ensuite, l'Inquisition, la Sainte Inquisition, les procès en sorcellerie qui, n'ont jamais fait autant de morts que, rapporté par des anticléricaux atrabilaires et, athées, bien évidemment. Je vous mets un lien, vers une conférence de Marion Sigaut, historienne, qui démontre avec force détails, que l'inquisition, comme beaucoup d'autres contre-vérités, n'a jamais tué autant de gens.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marion_Sigaut
https://www.youtube.com/watch?v=dD_J-dSG9_4

Je fais l'impasse, sur la Saint Barthélemy. Nonobstant, si vous le souhaitez, nous pouvons aborder le sujet, sans parti pris...
il serait bien d'ouvrir un sujet pour cela , vous sortez sérieusement du thème .
Le thème pourrait être "l'histoire de l'ECR " je vous suis .
amicalement
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Ven 20 Avr - 20:46

sujet divisé à partir des écrits sur le sujet "forum partenaire"


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Ven 20 Avr - 20:49

wolfloup a écrit:Vous parlez de "chantage", quant à l'excommunication. On peut, en acceptant de tordre la sémantique, appeler cela du "chantage". Mais qu'obtenaient-ils, au juste ?
tout !
Le pouvoir
L'influence
Les églises
La nourriture
Les terres
Le confort de l"époque

tout ce qu'ils désiraient voir peut être aussi la fille du boulanger (ou le fils...)


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Ven 20 Avr - 21:45

troubaa a écrit:
tout !
Le pouvoir
L'influence
Les églises
La nourriture
Les terres
Le confort de l"époque
tout ce qu'ils désiraient voir peut être aussi la fille du boulanger (ou le fils...)
tu as raison  de parler au passé,  maintenant je pense que depuis 1905, leurs pouvoirs et beaucoup plus limités . Heureusement .
Ne pas oublier que cette période est définie comme obscurantiste !!!
L'époque où l'ECR a maintenu pendant des siècles la population dans une obscurité  abyssale .
amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Ven 20 Avr - 21:51

[quote]
Wolfloup a écrit:
Vous évoquez ensuite, l'Inquisition, la Sainte Inquisition, les procès en sorcellerie qui, n'ont jamais fait autant de morts que, rapporté par des anticléricaux atrabilaires et, athées, bien évidemment.

je suis d'accord jamais "autant que ........", mais qui en a fait quand même , ne pas oublier que l'intervention de l'inquisition partait de dénonciations de la part des prétres de l'époque , ou des maires .
donc le problème reste entier , le pouvoir de l'ECR pendant des siècles a été source de malheurs et d'exaction dans de nombreux domaines .
Je rappelle juste un "détail" l'ECR a été contre la déclaration des droits de l'homme à l'époque .affraid affraid affraid

Amicalement
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Ven 20 Avr - 22:11

troubaa a écrit:
wolfloup a écrit:Vous parlez de "chantage", quant à l'excommunication. On peut, en acceptant de tordre la sémantique, appeler cela du "chantage". Mais qu'obtenaient-ils, au juste ?
tout !
Le pouvoir
L'influence
Les églises
La nourriture
Les terres
Le confort de l"époque

tout ce qu'ils désiraient voir peut être aussi la fille du boulanger (ou le fils...)

Je ne partage pas votre analyse. J'ignore ce qui vous pousse à critiquer de manière aussi véhémente, l'Eglise catholique, même si, d'un certain point de vue, je peux être d'accord avec vous, quant à certaines exactions. Nonobstant, n'oubliez pas, cher troubaa, que ce sont les religieux et religieuses, catholiques, qui ont fondé les Universités, les hôpitaux et autres institutions caritatives, les plus belles oeuvres architecturales, les fromages, fleuron de notre gastronomie, les liqueurs comme la Bénédictine, le champagne etc. etc. Vous jetez le bébé avec l'eau du bain. L'Eglise (ce mot se suffit à lui-même car, en dehors de l'église catholique et apparentées, il n'y a pas d'église, mais des sectes) n'est pas parfaite et pour cause. C'est une institution d'humains. Or, l'homme est imparfait. Pour autant, je ne crois pas, qu'il faille jeter l'anathème sur l'institution. J'en suis d'autant plus triste car, je rencontre le même problème en FM. Les gens ne connaissent cette société, qu'au travers d'une seule obédience, ultra médiatisée, alors que, la FM est tout, sauf ce que cette obédience en a fait.

Pardonnez-moi de vous sembler un peu pédant, mais le nom "catholique", du grec ancien "Katholikos", n'a qu'une seule signification, c'est, "UNIVERSEL". Il ne peut être remplacé par aucun autre mot. C'est ainsi.


_._._._._._._._._._._._


Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Ven 20 Avr - 22:16

dan 26 a écrit:


je suis d'accord jamais "autant  que ........", mais qui en a fait quand même , ne pas oublier que l'intervention de l'inquisition partait  de dénonciations  de la part des prétres de l'époque , ou des maires .
donc le problème reste entier , le pouvoir de l'ECR  pendant des siècles  a été source de malheurs et d'exaction dans de nombreux domaines .
Je rappelle  juste un "détail" l'ECR  a été contre la déclaration des droits de l'homme  à l'époque .affraid affraid affraid  

Amicalement

Et elle a eu raison. Nous ne pouvons que constater les dégâts considérables, opérés par cette fausse déclaration qui, donne carte blanche à tout ce que l'humanité compte de plus vil.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Ven 20 Avr - 22:31

Wolfloup a écrit:

Et elle a eu raison. Nous ne pouvons que constater les dégâts considérables, opérés par cette fausse déclaration qui, donne carte blanche à tout ce que l'humanité compte de plus vil.

c'est tout de même très contradictoire  avec  le prétendu message des evangiles, qui prêche la tolérance !!
amicalement
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Ven 20 Avr - 22:35

J'ignore ce qui vous pousse à critiquer de manière aussi véhémente, l'Eglise catholique,
La volonté de faire prendre un conte pour une réalité.

Quant à votre angélisme sur l'Eglise que dire pour le relativiser :simplement par exemple qu'ils ont construit plus d'église que d'école.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Ven 20 Avr - 22:38

Wolfloup a écrit:
Et elle a eu raison. Nous ne pouvons que constater les dégâts considérables, opérés par cette fausse déclaration qui, donne carte blanche à tout ce que l'humanité compte de plus vil.
Comme la religion créée par l'homme. quant on est athée tout en ce que vous croyez, tous les écrits, tous les dogmes, sont l'oeuvre de l'homme, de l'humanité.

L'humanité a écrit la bible et la déclaration des droits de l'homme... Je préfère le deuxième écrit, plus respectueux de mes semblables.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Ven 20 Avr - 22:39

dan 26 a écrit:
Wolfloup a écrit:

Et elle a eu raison. Nous ne pouvons que constater les dégâts considérables, opérés par cette fausse déclaration qui, donne carte blanche à tout ce que l'humanité compte de plus vil.

c'est tout de même très contradictoire  avec  le prétendu message des evangiles !!
amicalement

Ah bon ? As-tu lu, dans les évangiles, une quelconque déclaration des droits de l'homme ? Jésus a dit : « aimez-vous les uns et les autres, comme je vous ai aimés. » Il n'y a là, pas de déclaration, mais une "recommandation". Je te rappelle, que cette déclaration inique, a été édictée par les criminels contre l'humanité de 1789. C'est à dire une bande de criminels sanguinaires, qui ont coupé la tête du Roy de France. Ce qui me rend moins amer, c'est que le guillotineur en chef, le sieur Maximilien de Robespierre, a été lui-même guillotiné. Il n'a eu que ce qu'il méritait.


_._._._._._._._._._._._


Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Ven 20 Avr - 22:50

troubaa a écrit:
Wolfloup a écrit:
Et elle a eu raison. Nous ne pouvons que constater les dégâts considérables, opérés par cette fausse déclaration qui, donne carte blanche à tout ce que l'humanité compte de plus vil.
Comme la religion créée par l'homme. quant on est athée tout en ce que vous croyez, tous les écrits, tous les dogmes, sont l'oeuvre de l'homme, de l'humanité.

L'humanité a écrit la bible et la déclaration des droits de l'homme... Je préfère le deuxième écrit, plus respectueux de mes semblables.

Je ne crois pas que, quelqu'un nie, l'origine humaine des textes "sacrés". C'est un autre débat.

Votre deuxième phrase, me laisse perplexe. Vous estimez donc que, la déclaration des DDH, justifiait les milliers, voire dizaine de milliers de morts, qui l'ont précédée. Vous faites erreur, troubaa.
Je ne sais pas si vous en êtes informé, mais le procès de Louis XVI, a été refait, il y a quelques années. Il a été acquitté et réhabilité.

Une autre information, peu connue du grand public, c'est le prêt octroyé aux yankees, pour financer leur guerre d'indépendance contre la perfide Albion. La France à cette époque, avait prêté aux yankees, 1 milliard de livres tournois. Ils ne l'ont jamais remboursé. Savez-vous, cher troubaa, les choses ne sont jamais simples. On fustige l'oncle Adolf, et le régime nazi. Sachez que, ce sont les américains, qui ont armé Adolf et l'ont poussé à la guerre...
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Ven 20 Avr - 22:58

[quote]
Wolfloup a écrit:

[color=#660099]Ah bon ? As-tu lu, dans les évangiles, une quelconque déclaration des droits de l'homme ? Jésus a dit : « aimez-vous les uns et les autres, comme je vous ai aimés. » Il n'y a là, pas de déclaration, mais une "recommandation".
Et que dit il dans Mat 22-39 , en reprenant l'AT ?C'est bien une déclaration !!Une sorte d'ordre . il faut reconnaitre aussi , pour votre defense que l'on peut trouver tout et son contraire dans ces vieux textes .

amicalement
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Ven 20 Avr - 23:13

dan 26 a écrit:
Et que dit il dans Mat 22-39 , en reprenant   l'AT ?C'est bien une déclaration !!Une sorte d'ordre . il faut reconnaitre   aussi , pour votre defense que l'on peut trouver tout et son contraire dans ces vieux textes .

amicalement

Wolfloup a écrit:Dan, les références au judaïsme dans les évangiles, font partie de la construction théologique, afin de donner une cohérence au corpus. Jésus n'était pas juif. Il les vomissait.
L'histoire de Jésus-Christ est bien différente de celle que, l'on nous vend depuis 2000 ans. Mais c'est un autre débat. Il faut chercher ce qu'il se cache derrière la lettre...
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Sam 21 Avr - 7:21

[quote]
Wolfloup a écrit:
Dan, les références au judaïsme dans les évangiles, font partie de la construction théologique, afin de donner une cohérence au corpus. Jésus n'était pas juif. Il les vomissait.
Ce qui encore une fois est en totale contradiction avec le message que l'on veut faire passer dans les evangiles .
Seriez vous pour une forme évhémérisme en ce qui concerne JC , et proche de la théorie de Daniel massé .
Pour ma part je suis plutôt un mythique , un mythe imaginé sur 4 siècles .

L'histoire de Jésus-Christ est bien différente de celle que, l'on nous vend depuis 2000 ans. Mais c'est un autre débat. Il faut chercher ce qu'il se cache derrière la lettre...
il se cache ce que le croyant aimerait y trouver . Ces textes sont tellement confus , qu'il est simple d'y trouver ce que l'on recherche au plus profond de soi .
Comme je le dis souvent la seule qualité des évangiles , c'est d’être de fabuleux révélateurs psy . On y trouve ce que l'on veut , et cherche .
si c'est un évhémérisme c'est forcement un juif à l'époque . Ne pas oublier aussi que cette histoire est un fabuleux syncrétisme

Bien amicalement
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Sam 21 Avr - 8:07

dan 26 a écrit:
Seriez vous pour une forme évhémérisme en ce qui concerne JC , et proche de la théorie de Daniel massé .
Pour ma part je suis plutôt un mythique , un mythe  imaginé sur 4 siècles .

Dan, tu peux continuer à me tutoyer. Nous avons échangé sur d'autres forums.
Rien à voir avec l’évhémérisme, ni avec la théorie de Massé. Je suis croyant et pratiquant (pas au sens grenouille de bénitier) et croie que, Jésus nous a délivré un message d'Amour, via l'évangile.
Les synoptiques sont davantage des textes hagiographiques qu'historiques. Celui qui mérite toute notre attention, c'est l'évangile de saint Jean, en particulier le prologue.
Que tu ne crois pas à l'existence de Jésus, soit. Tu pourras m'apporter tous les arguments qui plaident en ta faveur, mais en ce qui me concerne, je crois en Jésus-Christ. Christ, qui mériterait
quelques explications car, Jésus s'est identifié à lui. Cela dit, même dans un mythe, il y aune part de réalité.


dan 26 a écrit:il se cache ce que le croyant aimerait y trouver . Ces textes sont tellement confus , qu'il  est simple  d'y trouver ce que l'on recherche au plus profond de soi .
Comme je le dis souvent  la seule  qualité des évangiles , c'est d’être de fabuleux révélateurs  psy . On y trouve  ce que l'on veut , et cherche .
si c'est un évhémérisme  c'est forcement un juif  à l'époque . Ne pas oublier aussi que cette histoire est un fabuleux syncrétisme
Bien amicalement

L'évhémérisme n'est pas spécifique à la religion juive. On y trouve aussi bien Ouranos, Kronos et Zeus.
L'AT, est en effet une concentration de syncrétisme. Pas les évangiles. Les auteurs de ces derniers, n'ont pas connu Jésus. Ils se contentés (ce qui est déjà beaucoup), de mettre par écrit ce que,
témoins oculaires ou non, leur ont raconté. Puis, effectivement, il a quasiment fallu 4 siècles, pour coordonner toutes ces informations.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9022
Localisation : Dijon

Re: Le despotisme des curés

Message par gaston21 le Sam 21 Avr - 10:49

Mais si, Jésus était juif jusqu'au bout du p'tit bout! Même qu'on lui en a enlevé un morceau! Et défendre Louis XVI qui a trahi son pays en appelant l'Autriche etc...à l'envahir puis qui a cherché à "s'tirer" en brouette jusqu'à Varennes... Il a bien mérité qu'on le raccourcisse "au chant des violons, aux flammes des bougies"...Non, ça, c'est du Baudelaire!
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Sam 21 Avr - 11:23

gaston21 a écrit:Mais si, Jésus était juif jusqu'au bout du p'tit bout! Même qu'on lui en a enlevé un morceau! Et défendre Louis XVI qui a trahi son pays en appelant l'Autriche etc...à l'envahir puis qui a cherché à "s'tirer" en brouette jusqu'à Varennes... Il a bien mérité qu'on le raccourcisse "au chant des violons, aux flammes des bougies"...Non, ça, c'est du Baudelaire!

Merci de vos appréciations...
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Sam 21 Avr - 13:03

je suis de ton avis gaston , si ce n'est que pour Louis XVI , il a voulu écouter sa femme marie antoinette , de lui même il n'aurait pas trahi
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Sam 21 Avr - 13:35

loli83 a écrit:je suis de ton avis gaston , si ce n'est que pour Louis XVI , il a voulu écouter sa femme marie antoinette , de lui même il n'aurait pas trahi

Qui, a-t-il trahi ?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Sam 21 Avr - 17:22

voyons Wolf, trahi les français en les abandonnant ( fuite à Varennes )

d'ailleurs lui même n'avait pas la conscience bien tranquille car on a eu l'impression qu'il ne se cachait pas vraiment et cherchait presque à se faire arrêter
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12395
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le despotisme des curés

Message par Dédé 95 le Sam 21 Avr - 18:07

Que pensez vous de ceux qui défendent l'ECR façon Civitas et son fuhrer Escadas ?

Voilà ce que Wolf dénonce :

Déclaration des droits de l'homme
Spoiler:
Déclaration universelle des droits de l'homme
Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot (résolution 217 A (III)).
Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l'homme est célébrée chaque année le 10 décembre.
Ce document fondateur - traduit dans plus de 500 langues différentes - continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration pour promouvoir l'exercice universel des droits de l'homme.




Préambule
Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11

1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 15

1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

Article 16

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.

Article 17

1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Article 20

1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d'une association.

Article 21

1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays.

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

Article 25

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Article 26

1. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
2. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

Article 27

1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

Article 29

1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

Bravo, parfait disciple d'Escadas!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3669
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Le despotisme des curés

Message par geveil le Sam 21 Avr - 19:25

Wolf a écrit:ce sont les religieux et religieuses, catholiques, qui ont fondé les Universités, les hôpitaux et autres institutions caritatives, les plus belles oeuvres architecturales, les fromages, fleuron de notre gastronomie, les liqueurs comme la Bénédictine, le champagne etc. etc.
Ouis, mais l'ECR est aussi à l'origine de l'esclavage des noirs ( Voir la controverse de Valadoïde), ainsi que du vol de 300000 nourrissons déclarés morts à des filles mères mises en institution religieuse pour l'honneur de leur famille,  pour être vendus à des couples fortunés en mal d'enfant en Espagne et en Irlande.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Sam 21 Avr - 20:33

Wolfloup a écrit: Jésus a dit : « aimez-vous les uns et les autres, comme je vous ai aimés. »
Wolfloup a écrit:Jésus n'était pas juif. Il les vomissait.

Le problème est bien là on est bien loin d'une quelconque humanité.

Les curés aussi disaient et pratiquaient la même chose que jesus. Ils se comportaient comme jesus.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Sam 21 Avr - 22:02

mais Troubaa , je ne peux pas te laisser dire cela !

c'est tout le contraire ! il n'y a pas plus humain que Jésus

tu dis toi même que tu ne connais pas les évangiles , que tu ne connais pas Jésus , et voilà que tu tires une conclusion à la seule lecture de 2 phrases de Wolf !

Jésus était bien juif , né juif , vécu juif et mort juif , Wolf n'a aucun argument pour dire le contraire

en fait , Jésus critiquait à juste titre les curés de son temps , l'équivalant des curés à son époque c'était la classe des pharisiens qui volaient le peuple et le tyrannisaient , exactement comme le faisaient la plupart des curés dans le temps
évidemment ces pharisiens étaient juifs , faisaient partie de la nation juive , comme les curés étaient français eux aussi
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Dim 22 Avr - 0:23

loli83 a écrit:mais Troubaa , je ne peux pas te laisser dire cela !

c'est tout le contraire ! il n'y a pas plus humain que Jésus

tu dis toi même que tu ne connais pas les évangiles , que tu ne connais pas Jésus , et voilà que tu tires une conclusion à la seule lecture de 2 phrases de Wolf !

Jésus était bien juif , né juif , vécu juif et mort juif , Wolf n'a aucun argument pour dire le contraire

en fait , Jésus critiquait à juste titre les curés de son temps , l'équivalant des curés à son époque c'était la classe des pharisiens qui volaient le peuple et le tyrannisaient , exactement comme le faisaient la plupart des curés dans le temps
évidemment ces pharisiens étaient juifs , faisaient partie de la nation juive , comme les curés étaient français eux aussi

http://www.democratie-royale.org/2016/12/jesus-christ-etait-il-juif.html
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Dim 22 Avr - 0:28

Dédé 95 a écrit:Que pensez vous de ceux qui défendent l'ECR façon Civitas et son fuhrer Escadas ?

Voilà ce que Wolf dénonce :

Déclaration des droits de l'homme
Spoiler:
Déclaration universelle des droits de l'homme
Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot (résolution 217 A (III)).
Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l'homme est célébrée chaque année le 10 décembre.
Ce document fondateur - traduit dans plus de 500 langues différentes - continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration pour promouvoir l'exercice universel des droits de l'homme.

Préambule
Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11

1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 15

1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

Article 16

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.

Article 17

1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Article 20

1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d'une association.

Article 21

1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays.

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

Article 25

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Article 26

1. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
2. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

Article 27

1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

Article 29

1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

Bravo, parfait disciple d'Escadas!

Et un point Godwin...
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3669
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Le despotisme des curés

Message par geveil le Dim 22 Avr - 0:41

Bien dit, Lolie!


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Dim 22 Avr - 9:06

Wolfloup, j'ai bien lu ton lien ,

il n'y a aucun argument sauf à dire que en plus d'être juif ( par rapport à la religion ) jésus était de la région géographique de la judée , donc judéen

alors si tu n'aimes pas le mot juif , on pourrait le remplacer par descendant d'Israêl (nouveau nom de jacob , petit fils d'Abraham , jacob ou israël qui a donné par ses fils les 12 tribus d'Israêl )

Israël signifiant " Dieu est le plus fort "

Jésus pratiquait le culte religieux des descendants d'Israël , il n'y aucun doute là dessus , les textes sont innombrables , ensuite avec les apotres et après la mort de Jésus Dieu a fait en sorte que ce culte modèle puisse s'étendre à tous les peuples

( je connais même certains judéo-chrétiens avec un forum dédié , preuve que les deux ne sont pas incompatibles )

en tous cas Jésus a bien insisté en disant qu'il n'était pas venu abolir la loi de Moïse mais l'accomplir c'est dire l'élargir à tous

tu as simplement joué sur les mots entre juif et judéen
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8621
Localisation : France

Re: Le despotisme des curés

Message par komyo le Dim 22 Avr - 9:08

gaston21 a écrit:Mais si, Jésus était juif jusqu'au bout du p'tit bout! Même qu'on lui en a enlevé un morceau! Et défendre Louis XVI qui a trahi son pays en appelant l'Autriche etc...à l'envahir puis qui a cherché à "s'tirer" en brouette jusqu'à Varennes... Il a bien mérité qu'on le raccourcisse "au chant des violons, aux flammes des bougies"...Non, ça, c'est du Baudelaire!

La première fois que j'ai entendu une chrétienne me dire que jésus n'était pas juif, j'étais tombé de mon siège !
Les premiers chrétiens le savaient vu le commerce de reliques sensés etre son prépuce. Wink
Vu l'importance qu'il donnait aux mitsvoth tirés de la Tora, cette vue n'appartient qu'aux courants qui ont voulu s affranchir de cet héritage tout en le récupérant, et en le diabolisant !
Perso, vu ce que cela a donné au cours l'histoire, je n'aime pas du tout ! scratch




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Dim 22 Avr - 9:15

loli83 a écrit:Wolfloup, j'ai bien lu ton lien ,

il n'y a aucun argument sauf à dire que en plus d'être juif ( par rapport à la religion ) jésus était de la région géographique de la judée , donc judéen

alors si tu n'aimes pas le mot juif , on pourrait le remplacer par descendant d'Israêl (nouveau nom  de jacob , petit fils d'Abraham , jacob ou israël qui a donné par ses fils les 12 tribus d'Israêl )

Israël signifiant " Dieu est le plus fort "

Jésus pratiquait le culte religieux des descendants d'Israël , il n'y aucun doute là dessus , les textes sont innombrables ,  ensuite avec les apotres et après la mort de Jésus Dieu a fait en sorte que ce culte modèle puisse s'étendre à tous les peuples

( je connais même certains judéo-chrétiens avec un forum dédié , preuve que les deux ne sont pas incompatibles )

en tous cas Jésus a bien insisté en disant qu'il n'était pas venu abolir la loi de Moïse mais l'accomplir c'est dire l'élargir à tous

tu as simplement joué sur les mots entre juif et judéen    

Je ne vais pas polémiquer avec vous, sur le bien fondé de ce que j'avance. Je n'impose à personne, d'adhérer à la thèse défendue par les plus éminents spécialistes de la question et, dont vous semblez ne tenir aucun compte. En ce qui me concerne, je maintiens que Jésus n'était pas juif. Je pourrais vous citer de multiples exemples, tirés des évangiles mais, je n'insiste pas. Il existe plusieurs ouvrages qui traient du sujet, notamment Paul Le Cour...


_._._._._._._._._._._._


Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Dim 22 Avr - 13:12

Je voulais juste non pas parler de la judaïté de jésus dont je me contrefiche complètement mais mettre en évidence que jesus a dit qu'il fallait aimer les gens comme il les aimait. Ors il n'aimait pas tout le monde vu qu'il en "vomissait" certains

Dire "aimez vous les uns les autres" est une belle phrase.

Mais rajouter "comme je vous ai aimé" c'est mettre des limites à l'amour de l'autre. c'est le sens même de la phrase.

Et pour en revenir au sujet oui les curés se comportaient pareil. Ils aimaient uniquement ceux qu'ils voulaient.

Aimer tout le monde leur aurait posé trop de problème.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Dim 22 Avr - 14:39

troubaa a écrit:vu qu'il en "vomissait" certains

non , troubaa , c'est faux , Jésus n'a jamais dit cela à propos des pharisiens , les curés de son temps , par contre il leur a dit avec force leur quatre vérités et il a mis à bas leur commerce malhonnête dans le temple

c'est dans l'apocalypse écrite après la mort de Jésus , que l'apôtre jean aurait eu une vision où jésus ressuscité lui annonce l'avenir , et dans un passage Jésus dit qu'il vomit les tièdes , en comparaison avec la nourriture qui n'est agréable que chaude ou froide mais pas tiède

donc rien à voir avec les pharisiens

quand à Wolfloup , désolé j'ai pris la peine de bien lire le lien en entier , et il n'y arien de plus que ce que j'en ai dit par rapport à l'appartenance de Jésus à la nation juive ou nation d'Israël

d'ailleurs la fête de pâques est la poursuite de la fête qui célébrait la sortie d'Egypte par le peuple juif ou d'ïsraêl si on préfère
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Dim 22 Avr - 14:55

La nourriture n'e"st pas agréable tiède ?.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Dim 22 Avr - 16:52

troubaa a écrit:La nourriture n'e"st pas agréable tiède ?.

en général , les gens la préfèrent chaude ou froide ( mis à part peut être les gateaux )
tu es peut être une exception
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9022
Localisation : Dijon

Re: Le despotisme des curés

Message par gaston21 le Dim 22 Avr - 17:05

Troubaa, tu écris toi-même que tu te "contrefiches" de Jésus, de ses saints (de ses saintes, je n'en sais rien..., il y en a de fort jolies!). Alors, chacun sa cuisine. Apprendre que Jésus n'était pas juif, c'est un peu comme si j'apprenais que Macron était physiquement jupitérien! Qu'il descendait de là-haut! C'est tout simplement débile!
Quant aux curés, ne les mettez pas tous dans le même sac. Il y en a de bien braves. J'en ai connu qui étaient admirables et qui ont consacré leur vie au service des autres. Il n'y a pas que le p'tit curé avec son béret et son bâton! Certains ont eu la main leste, mais ce sont des hommes et les hommes ne maîtrisent pas toujours leur serpent! Ca commence dans la Genèse...
Je conseille à Wolfloup la lecture du vieux Renan. Ca sent la naphtaline, mais c'est un livre très documenté sur le vrai Jésus.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Dim 22 Avr - 17:15

oui , gaston , bien sûr , certains curés sont très bien comme l'abbé Pierre par exemple

c'est pour cela que j'ai écrit "la plupart" et encore en parlant des temps anciens
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Dim 22 Avr - 17:38

gaston21 a écrit:Troubaa, tu écris toi-même que tu te "contrefiches" de Jésus, de ses saints (de ses saintes, je n'en sais rien..., il y en a de fort jolies!). Alors, chacun sa cuisine. Apprendre que Jésus n'était pas juif, c'est un peu comme si j'apprenais que Macron était physiquement jupitérien! Qu'il descendait de là-haut! C'est tout simplement débile!
Quant aux curés, ne les mettez pas tous dans le même sac. Il y en a de bien braves. J'en ai connu qui étaient admirables et qui ont consacré leur vie au service des autres. Il n'y a pas que le p'tit curé avec son béret et son bâton! Certains ont eu la main leste, mais ce sont des hommes et les hommes ne maîtrisent pas toujours leur serpent! Ca commence dans la Genèse...
Je conseille à Wolfloup la lecture du vieux Renan. Ca sent la naphtaline, mais c'est un livre très documenté sur le vrai Jésus.

Merci de votre appréciation.

En effet, je confirme. J'ai été instruit dans l'une de leurs institutions.

Merci. Mais je connais Renan. Sage Cool


_._._._._._._._._._._._


Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Dim 22 Avr - 17:44

oui , c'est débile de prétendre que jésus n'était pas juif , ou alors c'est malhonnête
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 14597
Localisation : ici ou là

Re: Le despotisme des curés

Message par troubaa le Dim 22 Avr - 18:59

tu pardonnes bien plus facilement aux curés qu'aux patrons d'aujourd'hui gaston
Pourtant les premiers ont fait bien pire que le seconds.
Pourquoi tant de mansuétudes ?

Pour en revenir au sujet :

Dans les premiers temps de l’Eglise catholique, on distinguait l’excommunication médicinale et l’excommunication mortelle ; on usait de la première envers les pénitents que l’on séparait de la communion, jusqu’à ce qu’ils eussent satisfait à la pénitence qui leur avait été imposée ; la seconde était portée contre les hérétiques, contre les pécheurs impénitents et rebelles à l’Eglise. Dans la suite, l’excommunication ne s’entendit plus que de cette dernière.

Le premier effet de l’excommunication était de séparer l’excommunié du corps de l’Eglise et de ne plus le laisser participer à la communion des fidèles. Les suites de cette séparation étaient que l’excommunié ne pouvait ni recevoir ni administrer les sacrements, ni être élu à aucune dignité ecclésiastique, ni même recevoir après sa mort la sépulture religieuse ; il était défendu aux fidèles de conserver aucun commerce avec les excommuniés.

Mais une autre conséquence plus grave que l’excommunication, fut celle portée dans le Moyen Age contre les rois, qui privait le souverain de ses états et déliait ses sujets de tout serment de fidélité et d’obéissance. Cela s’appelait mettre le royaume en interdit. Les plus célèbres exemples d’excommunication contre les rois, furent celles de Grégoire VII contre Henri IV, empereur d’Allemagne ; d’Innocent IV contre Frédéric II, également empereur d’Allemagne ; de Boniface VIII contre Philippe-le-Bel ; de Jules II contre Louis XII ; de Sixte V contre Henri III ; de Grégoire XIII contre Henri IV.

Les effets de l’excommunication contre le pouvoir temporel des rois ont été énergiquement repoussés en France par les parlements, et par la déclaration de l’Eglise gallicane, en 1682.


Dans le Moyen Age, les excommunications étaient multipliées ; l’Eglise les employait souvent pour combattre la violence des petits seigneurs, et défendre son temporel ; les monastères, dans leurs querelles, s’excommuniaient réciproquement. La forme de l’excommunication était très simple dans les premiers siècles de l’Eglise. Les évêques dénoncaient aux fidèles les noms des excommuniés, et leur interdisaient tout commerce avec eux. Les cérémonies effrayantes qui accompagnent la fulmination (gravure ci-contre) paraissent ne pas remonter au-delà du IXe siècle. Douze prêtres tenaient chacun une torche à la main, qu’ils jetainet à terre et foulaient aux pieds ; on enlevait tous les vases et ornements de l’autel ; on couchait la croix par terre ; après que l’évêque avait prononcé l’excommunication, on sonnait une cloche, et l’évêque et les prêtres proféraient des anathèmes et des malédictions.

S’il arrivait qu’un excommunié entrât dans une église, on devait faire cesser l’office ; et si l’excommunié refusait de sortir, le prêtre devait abandonner l’autel ; cependant s’il avait commencé le Canon de la messe, il fallait qu’il continuât de la sacrifice jusqu’à la communion inclusivement, après laquelle il se retirait dans la sacristie pour y réciter le reste des prières.

L’absolution de l’excommunication était accompagnée de cérémonies. Lorsqu’on s’était assuré des dispositions du pénitent, l’évêque, à la porte de l’église, accompagné de douze prêtres en surplis, six à sa droite et six à sa gauche, lui demandait s’il voulait subir la pénitence ordonnée par les Canons, pour les crimes qu’il avait commis ; il confessait sa faute, implorait pénitence, et promettait de ne plus retomber dans le désordre. Ensuite l’évêque assis, et couvert de la mitre, récitait les septs psaumes avec les prêtres, et donnait de temps en temps des coups de verge ou de baguette à l’excommunié ; puis prononçait la formule d’absolution.

Aujourd’hui l’excommunication n’est plus employée que très rarement par l’Eglise catholique ; la plus célèbre de ce siècle, est celle de Pie VII contre Napoléon, quand il fit enlever le pape de Rome pour le retenir à Savonne, puis à Fontainebleau.


https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article1962


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Lun 23 Avr - 8:34

je ne comprends pas: pour moi un juif est un pratiquant du judaïsme , on voit bien que dans les évangiles on fait de ce personnage un juif," aller parlementer avec les grand prétres par exemple " " utiliser l'AT" etc .
Alors que Judéen pour moi cela veut dire habitant de la judée .'

amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Lun 23 Avr - 8:43

loli83 a écrit:
non , troubaa , c'est faux , Jésus n'a jamais dit cela à propos des pharisiens , les curés de son temps , par contre il leur a dit avec force leur quatre vérités et il a mis à bas leur commerce malhonnête dans le temple
pharisien voulant dire "sépare" , etait  une branche sacerdotale   qui voulait  séparer les courant juif du courant Héléniste, qui etait en train de se confondre , les sadducéen pour moi sont plus proche des curées  de maintenant . mais c'est un détail .

c'est dans l'apocalypse écrite après la mort de Jésus , que l'apôtre jean aurait eu une vision où jésus ressuscité lui annonce l'avenir , et dans un passage Jésus dit qu'il vomit les tièdes , en comparaison avec la nourriture qui n'est agréable que chaude ou froide mais pas tiède
non désolé  l'origine  de l’apocalypse  vient d'un hérésiarque Cerinthe  , le premier à avoir eu l'idée d'une forme  de  millénarisme .
donc rien à voir avec les pharisiens

d'ailleurs la fête de pâques est la poursuite de la fête qui célébrait la sortie d'Egypte par le peuple juif ou d'ïsraêl si on préfère      
qui elle même à pour origine une tradition agraire de l'époque , la résurrection de la nature !!!Comme c'est étrange n'est ce pas? . Ne pas oublier la fameuse secte des protopaschites  chrétienne , qui se transformèrent en quartodicéman  en voulant feter la paques avec les juifs.

Pour répondre à loli, dans les évangiles on fait dire des paroles à ce personnages qui sont loin d'etre des paroles d'amours et de tolérance désolé de te le faire découvrir , pharisiens langues de vipères , de laisser les pauvres , de vouloir que le monde s'embrase , de s'armer , chasser les marchands du temple etc etc les passages sont très nombreux et totalement contradictoire avec cette notion d'amour du prochain, et de ses enemis

amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13234
Localisation : vallée du vent

Re: Le despotisme des curés

Message par dan 26 le Lun 23 Avr - 9:56

geveil a écrit:
Ouis, mais l'ECR est aussi à l'origine de l'esclavage des noirs ( Voir la controverse de Valadoïde), ainsi que du vol de 300000 nourrissons déclarés morts à des filles mères mises en institution religieuse pour l'honneur de leur famille,  pour être vendus à des couples fortunés en mal d'enfant en Espagne et en Irlande.
des croisades de l'inquisition, des guerres de religion, des cathares, de l'action des missionnaires , des buchers , des pogrom contre les juifs, de antisémitisme le fameux déicides , des armées qu'elle a financées, de la protection des Nazis après la guerre etc etc il y a des milliers d'exactions prepétrées par l'ECR sans compter le maintient de populations dans un obscurantisme catastrophique ,et la destruction de civilisations entières en Amerique du sud par exemple
pour moi la controverse de Valadoïdes n'a rien à voir avec l'esclavage, mais avec le fait que l'ECR disait que les indigènes des pays découverts n'avaient pas d'ame .Par contre l'ECR a laissé faire l'esclavage et l'a même entretenu

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12395
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le despotisme des curés

Message par Dédé 95 le Lun 23 Avr - 10:23

Dan a écrit:pour moi la controverse de Valadoïdes n'a rien à voir avec l'esclavage
Un peu quand même dans la mesure ou le colonialisme de l'époque faisait des populations des esclaves!
Ne pas confondre avec le colonialisme style Amérique du Nord par les anglo-saxons et ll'Afrique du Nord avec la France, où là on as transplanté des populations extérieurs, exemple Espagnole en Algérie!
Un sujet intéressant! Mais très critique pour le capitalisme naissant!

La controverse de Valladolid est un débat qui opposa essentiellement le dominicain Bartolomé de Las Casas et le théologien Juan Ginés de Sepúlveda en deux séances d'un mois chacune (l'une en 1550 et l'autre en 1551) au collège San Gregorio de Valladolid, mais principalement par échanges épistolaires. Ce débat réunissait des théologiens, des juristes et des administrateurs du royaume, afin que, selon le souhait de Charles Quint, il se traite et parle de la manière dont devaient se faire les conquêtes dans le Nouveau Monde, suspendues par lui, pour qu'elles se fassent avec justice et en sécurité de conscience . Wiki


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14502

Re: Le despotisme des curés

Message par loli83 le Lun 23 Avr - 10:54

Valladolid

c'est mieux écrit comme cela !
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9022
Localisation : Dijon

Re: Le despotisme des curés

Message par gaston21 le Lun 23 Avr - 17:09

Troubaa, l'excommunication selon Troubaa, ça sent Google dans le texte! Sans rancune!
Jésus et les marchands du Temple... Imaginez-le au milieu des grands pontes du CAC 40! Ca voudrait "ronfler"! Dan en perdrait le peu de latin qui lui reste...
Wolfloup, moi aussi, j'ai été élevé "par leurs institutions", en l'occurrence les frères maristes. Je ne suis pas le seul du forum. Je ne le regrette pas. Ils m'ont donné le goût de l'effort et de la réflexion.
J'ai connu un jeune curé dévoyé qui s'intéressait plus aux jeunes filles qu'à l'Esprit-Saint. Il s'est noyé dans la Saône en portant secours à un jeune garçon qui se noyait. Dieu a dû lui pardonner...
Dans ma longue vie, j'en ai croisé beaucoup; de braves gens, mais qui souffrent de solitude; il leur manque une Loli attentive...Beaucoup d'ailleurs ont tendance à boire avec autre chose que le calice...
avatar
Wolfloup
Baron

Date d'inscription : 06/07/2017
Messages : 162
Localisation : AUSTRASIE

Re: Le despotisme des curés

Message par Wolfloup le Lun 23 Avr - 17:27

gaston21 a écrit:Troubaa, l'excommunication selon Troubaa, ça sent Google dans le texte! Sans rancune!
Jésus et les marchands du Temple... Imaginez-le au milieu des grands pontes du CAC 40! Ca voudrait "ronfler"! Dan en perdrait le peu de latin qui lui reste...
Wolfloup, moi aussi, j'ai été élevé "par leurs institutions", en l'occurrence les frères maristes. Je ne suis pas le seul du forum. Je ne le regrette pas. Ils m'ont donné le goût de l'effort et de la réflexion.
J'ai connu un jeune curé dévoyé qui s'intéressait plus aux jeunes filles qu'à l'Esprit-Saint. Il s'est noyé dans la Saône en portant secours à un jeune garçon qui se noyait. Dieu a dû lui pardonner...
Dans ma longue vie, j'en ai croisé beaucoup; de braves gens, mais qui souffrent de solitude; il leur manque une Loli attentive...Beaucoup d'ailleurs ont tendance à boire avec autre chose  que le calice...

Merci cher Gaston, pour le clin d'oeil aux religieux. Frères des écoles chrétiennes. Pour ce qui est du célibat des prêtres, mais vous le savez sans doute, ils étaient mariés, tous, sans exception, papes, cardinaux, évêques, curés, jusqu'au XIIème siècle...

Contenu sponsorisé

Re: Le despotisme des curés

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 20 Nov - 6:50