LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par troubaa le Mer 4 Avr - 22:58

Juste histoire de rigoler......C'est tout de même bien fait.
Mais bon faire parler les morts à coups de citations. J'aurais pu le mettre dans la section humour....



Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)


Traduction d’un article paru sur le site Tribune News Service ( edberry.com)

Albert Einstein aurait été très certainement un climato-sceptique s’il avait été encore en vie aujourd’hui comme de nombreux scientifiques réputés et respectés le sont aussi. On ne peut que se réjouir qu’Einstein nous ait laissé en héritage toutes sortes de citations lapidaires qui indiquent quelle serait son attitude vis-à-vis du culte des alarmistes du réchauffement du climat.

Prenez la propagande maintes fois répétée que 97 % des scientifiques soutiennent l’alarmisme du réchauffement global. Dans ce contexte totalement erroné de cette affirmation, Einstein nous aurait à point nommé rappelé l’attaque qu’il subit intitulée « Cent Scientifiques contre Einstein » et publiée en 1931 en Allemagne. Sa réponse à cette diatribe fut tout simplement » Si j’étais dans l’erreur, un seul scientifique aurait été suffisant « .

Son point de vue sur la « pensée de groupe » fut résumée dans un autre commentaire : » Pour faire partie d’un troupeau de moutons, on doit être avant tout un mouton soi-même « . Prenez les affirmations répétées à toutes les occasions par les alarmistes du climat, la plupart d’entre eux n’ont qu’une connaissance négligeable de la science : « La science climatique s’est arrêtée dans un schéma immuable« . Toute discipline scientifique, et en particulier celle relative à l’extrême complexisté du climat de la Terre, n’est jamais figée. Aucun astronome crédible, par exemple, jamais déclarera que l’on connait tout de l’Univers. Comme Einstein l’avait si bien dit : » On ne connait toujours pas plus d’un millième d’un centième de ce que la nature nous a révélé « . Albert Einstein lui-même n’a-t-il pas démontré que la loi de la gravitation de Newton, pourtant largement acceptée, présentait des déficiences majeures ?

Par exemple la loi de gravitation de Newton ne pouvait pas expliquer les ondes gravitationnelles, exactement comme elles avaient été prévues par Einstein, et qui furent démontrées pour la première fois par mes amis de Princeton Joe Taylor et Russell A. Hulse et qui furent récompensé par un Prix Nobel en 1993.

Plus important encore, Einstein aurait prêté une attention toute particulière sur le fait de savoir comment la théorie de réchauffement global était conforme aux expériences. Il fit cette déclaration fameuse à son sujet : » Aucunes expériences, aussi nombreuses soient-elles, ne peuvent prouver que j’ai raison. Une seule peut suffire pour montrer que j’ai tort « .

La Terre a fait l’expérience à laquelle Einstein pensait. Elle s’est réchauffé deux à trois fois plus lentement que ce que prévoyaient tous les modèles. Pour rendre la situation des alarmistes encore plus inconfortable, personne ne sait en réalité quelle est la part d’influence du gaz carbonique sur le petit réchauffement de la Terre. Parce qu’après tout, un réchauffement similaire fut observé il y a une centaine d’années et le CO2 aurait joué un rôle encore plus mince sinon nul. Toute l’histoire des alarmistes s’est révélée fausse par les simples observations expérimentales. Et, très attaché aux observations expérimentales, Einstein aurait été littéralement révulsé par la diabolisation Orwellienne du CO2 comme « polluant carboné ». Les satellites ont montré que le petit accroissement de la teneur atmosphérique en gaz carbonique a provoqué un verdissement mesurable de la Terre en particulier dans les régions arides. Les plantes « respirent » du CO2 et « exhalent » de l’oxygène. Les maraîchers ajoutent tout ce qu’ils peuvent de CO2 dans leurs serres pour améliorer la qualité et la croissance de leurs fleurs, de leurs fruits et de leurs légumes verts. Un être humain adulte exhale chaque jour un kilo de ce CO2 « polluant ».

Durant toute l’histoire géologique, il y a eu majoritairement beaucoup plus de CO2 dans l’atmosphère qu’aujourd’hui. Autant les plantes que les animaux étaient beaucoup plus abondants sur la Terre avec trois à quatre fois plus de CO2 qu’aujourd’hui. Les alarmistes climatiques vont avoir de plus en plus de difficultés avec la science pour justifier leurs affirmations. La Terre refuse de se réchauffer aussi vite que les modèles l’ont prédit. Les épisodes météorologiques extrêmes deviennent de moins en moins fréquents. Le niveau des océans augmente à peu près à la même vitesse qu’au début du XIXe siècle. Les rendements agricoles ne cessent d’augmenter. Au lieu de présenter des arguments scientifiques solides et honnêtes les alarmistes attaquent les sceptiques en les qualifiant de négationnistes, un substantif délibérément choisi pour vilipender une personne comme ils le font pour le CO2.

Einstein était l’objet d’attaques du même genre par envie et parce qu’il était préjudiciable pour bien d’autres scientifiques de sont époque. Son conseil pour gérer ce genre de situation était le suivant : « Les gens faibles cherchent à se venger, les gens forts pardonnent, les gens intelligents ignorent « .

Note. Les premières ondes gravitationnelles ont été détectées instrumentalement en 2016, voir sur ce blog : https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/02/12/les-premieres-ondes-gravitationnelles-detectees/

Le Docteur William Happer est professeur émérite de physique à l’Université de Princeton. Une petite vidéo résume la position de William Happer : https://www.prageru.com/videos/can-climate-models-predict-climate-change


https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/04/04/albert-einstein-serait-il-un-sceptique-du-rechauffement-global-sil-etait-encore-de-ce-monde-william-happer/



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par komyo le Jeu 5 Avr - 9:56

troubaa a écrit:Juste histoire de rigoler......C'est tout de même bien fait.
Mais bon faire parler les morts à coups de citations. J'aurais pu le mettre dans la section humour....



Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)



Traduction d’un article paru sur le site Tribune News Service ( edberry.com)

Albert Einstein aurait été très certainement un climato-sceptique s’il avait été encore en vie aujourd’hui comme de nombreux scientifiques réputés et respectés le sont aussi. On ne peut que se réjouir qu’Einstein nous ait laissé en héritage toutes sortes de citations lapidaires qui indiquent quelle serait son attitude vis-à-vis du culte des alarmistes du réchauffement du climat.

Prenez la propagande maintes fois répétée que 97 % des scientifiques soutiennent l’alarmisme du réchauffement global. Dans ce contexte totalement erroné de cette affirmation, Einstein nous aurait à point nommé rappelé l’attaque qu’il subit intitulée « Cent Scientifiques contre Einstein » et publiée en 1931 en Allemagne. Sa réponse à cette diatribe fut tout simplement  » Si j’étais dans l’erreur, un seul scientifique aurait été suffisant « .

Son point de vue sur la « pensée de groupe » fut résumée dans un autre commentaire :  » Pour faire partie d’un troupeau de moutons, on doit être avant tout un mouton soi-même « . Prenez les affirmations répétées à toutes les occasions par les alarmistes du climat, la plupart d’entre eux n’ont qu’une connaissance négligeable de la science : « La science climatique s’est arrêtée dans un schéma immuable« . Toute discipline scientifique, et en particulier celle relative à l’extrême complexisté du climat de la Terre, n’est jamais figée. Aucun astronome crédible, par exemple, jamais déclarera que l’on connait tout de l’Univers. Comme Einstein l’avait si bien dit :  » On ne connait toujours pas plus d’un millième d’un centième de ce que la nature nous a révélé « . Albert Einstein lui-même n’a-t-il pas démontré que la loi de la gravitation de Newton, pourtant largement acceptée, présentait des déficiences majeures ?

Par exemple la loi de gravitation de Newton ne pouvait pas expliquer les ondes gravitationnelles, exactement comme elles avaient été prévues par Einstein, et qui furent démontrées pour la première fois par mes amis de Princeton Joe Taylor et Russell A. Hulse et qui furent récompensé par un Prix Nobel en 1993.

Plus important encore, Einstein aurait prêté une attention toute particulière sur le fait de savoir comment la théorie de réchauffement global était conforme aux expériences. Il fit cette déclaration fameuse à son sujet :  » Aucunes expériences, aussi nombreuses soient-elles, ne peuvent prouver que j’ai raison. Une seule peut suffire pour montrer que j’ai tort « .

La Terre a fait l’expérience à laquelle Einstein pensait. Elle s’est réchauffé deux à trois fois plus lentement que ce que prévoyaient tous les modèles. Pour rendre la situation des alarmistes encore plus inconfortable, personne ne sait en réalité quelle est la part d’influence du gaz carbonique sur le petit réchauffement de la Terre. Parce qu’après tout, un réchauffement similaire fut observé il y a une centaine d’années et le CO2 aurait joué un rôle encore plus mince sinon nul. Toute l’histoire des alarmistes s’est révélée fausse par les simples observations expérimentales. Et, très attaché aux observations expérimentales, Einstein aurait été littéralement révulsé par la diabolisation Orwellienne du CO2 comme « polluant carboné ». Les satellites ont montré que le petit accroissement de la teneur atmosphérique en gaz carbonique a provoqué un verdissement mesurable de la Terre en particulier dans les régions arides. Les plantes « respirent » du CO2 et « exhalent » de l’oxygène. Les maraîchers ajoutent tout ce qu’ils peuvent de CO2 dans leurs serres pour améliorer la qualité et la croissance de leurs fleurs, de leurs fruits et de leurs légumes verts. Un être humain adulte exhale chaque jour un kilo de ce CO2 « polluant ».

Durant toute l’histoire géologique, il y a eu majoritairement beaucoup plus de CO2 dans l’atmosphère qu’aujourd’hui. Autant les plantes que les animaux étaient beaucoup plus abondants sur la Terre avec trois à quatre fois plus de CO2 qu’aujourd’hui. Les alarmistes climatiques vont avoir de plus en plus de difficultés avec la science pour justifier leurs affirmations. La Terre refuse de se réchauffer aussi vite que les modèles l’ont prédit. Les épisodes météorologiques extrêmes deviennent de moins en moins fréquents. Le niveau des océans augmente à peu près à la même vitesse qu’au début du XIXe siècle. Les rendements agricoles ne cessent d’augmenter. Au lieu de présenter des arguments scientifiques solides et honnêtes les alarmistes attaquent les sceptiques en les qualifiant de négationnistes, un substantif délibérément choisi pour vilipender une personne comme ils le font pour le CO2.

Einstein était l’objet d’attaques du même genre par envie et parce qu’il était préjudiciable pour bien d’autres scientifiques de sont époque. Son conseil pour gérer ce genre de situation était le suivant : «  Les gens faibles cherchent à se venger, les gens forts pardonnent, les gens intelligents ignorent « .

Note. Les premières ondes gravitationnelles ont été détectées instrumentalement en 2016, voir sur ce blog : https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/02/12/les-premieres-ondes-gravitationnelles-detectees/

Le Docteur William Happer est professeur émérite de physique à l’Université de Princeton. Une petite vidéo résume la position de William Happer : https://www.prageru.com/videos/can-climate-models-predict-climate-change


https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/04/04/albert-einstein-serait-il-un-sceptique-du-rechauffement-global-sil-etait-encore-de-ce-monde-william-happer/


Si c'est relayé par Jacques Henry, tu peux effectivement le classer à la rubrique humour ! geek

http://sogeco31.blogspot.nl/2016/10/dans-la-famille-clowns-je.html


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par troubaa le Jeu 5 Avr - 13:36

Attaque ad hominen dans le titre. classique de la part du têtard.

Ton Têtard a un peu trop tendance à mépriser tous ceux qui ne pensent pas comme lui : les insultes fusent. Bref plus que le Têtard mouillé il aurait du choisir comme nom de son blog "le melon gonflé"

Au moins Jacques Henry on sait qui il est ....

Jacques Henry est double doctorant (de mémoire physique et thermo-dynamysme) il a peut-être quelques connaissances scientifiques. Maintenant ce n'est pas dieu le père de la science je le conçois. Mais un clown permet moi d'en douter.

Ceci dit je note que l'article n'est pas de Jacques Henry mais une traduction.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par komyo le Jeu 5 Avr - 15:54

troubaa a écrit:Attaque ad hominen dans le titre. classique de la part du têtard.

Ton Têtard a un peu trop tendance à mépriser tous ceux qui ne pensent pas comme lui : les insultes fusent. Bref plus que le Têtard mouillé il aurait du choisir comme nom de son blog "le melon gonflé"

Au moins Jacques Henry on sait qui il est ....

Jacques Henry est double doctorant (de mémoire physique et thermo-dynamysme) il a peut-être quelques connaissances scientifiques. Maintenant ce n'est pas dieu le père de la science je le conçois. Mais un clown permet moi d'en douter.

Ceci dit je note que l'article n'est pas de Jacques Henry mais une traduction.


Traduction que Jacques Henry relaye avec une certaine délectation, comme toi d'ailleurs, et probablement tous les aficionados de contrepoint.
Qu'il soit ceci ou cela, si il dit des contre vérités scientifiques ne rend pas la chose vraie..
Il ferait mieux de démontrer l'erreur du consensus, comme il en est incapable, il serait mieux qu'il se taise, mais pour les lobbies qu'il soutient ca serait dommage !
Ils n'ont déjà pas grand monde de compétent a leur disposition ! rendeer
Quant au têtard, il relaye certes avec une pointe d'ironie, mais face à la mauvaise foi caractérisée des arguments climato surréalistes, ce n'est parfois pas immérité ! geek



1) Il faut y faire face, la connaissance du réchauffement climatique est indéniable !
Oui !
2) Toutes les études, dans toutes les disciplines arrivent à la même conclusion !
Le temps est venu d'agir !
3) Nous devons confronter cette menace avec fermeté !
Avant qu'il ne soit trop tard !

Stoppez la folie
d'une science devenue folle !
(traduction libre)


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par troubaa le Jeu 5 Avr - 17:53

Le point 2 de ta bd est faux. Tu disais sur les contrevérités scientifiques déjà ?

Il ferait mieux de démontrer l'erreur du consensus, comme il en est incapable, il serait mieux qu'il se taise
Qu'en sais tu ?
le lis tu ?

Tu décrètes qu'il en est incapable... Mais le sais tu ? non quelle importance hein ... ne pas savoir ne t'a jamais empeché d'affirmer.

Quant à tes délires sur les lobbys si tu n'as pas compris dans quel camp il etaient c'est que tu n'as toujours rien compris. (dans les liens que je mets tu pourras lire ce qu'il pense de tes allies climatiques au forum de Davos....)

Alors bonne lecture :
Climat
changement climatique
Crise climatique
perturbation climatique
écologie politique

Voili voilou !
bonnes lectures !
(ce que je sais que tu garderas bien de faire.... mais bon au moins j'aurais essayé)


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8018
Localisation : France

Re: Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par komyo le Jeu 5 Avr - 18:15

troubaa a écrit:Le point 2 de ta bd est faux. Tu disais sur les contrevérités scientifiques déjà ?

Il ferait mieux de démontrer l'erreur du consensus, comme il en est incapable, il serait mieux qu'il se taise
Qu'en sais tu ?
le lis tu ?

Tu décrètes qu'il en est incapable... Mais le sais tu ? non quelle importance hein ... ne pas savoir ne t'a jamais empeché d'affirmer.

Quant à tes délires sur les lobbys si tu n'as pas compris dans quel camp il etaient c'est que tu n'as toujours rien compris. (dans les liens que je mets tu pourras lire ce qu'il pense de tes allies climatiques au forum de  Davos....)


tu n'as toujours pas compris comment marchait le consensus, si saint henry  apporte quelque chose de nouveau, il le publie, c'est analysé par ses pairs qui infirment ou confirment.
1 il n'a rien publié et pour cause.
2) tous les arguments solaires et autres qu'il relaie sont a la poubelle depuis longtemps.

3) l'inversion concernant les lobbies sur la puissance des lobbies verts ne date pas d'hier, spin t en parlait déjà il y a plusieurs posts !

On est toujours avec toi dans la désinformation, à part le changement climatique accéléré en cours, rien de nouveau sous le soleil !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 13115
Localisation : ici ou là

Re: Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par troubaa le Jeu 5 Avr - 23:57

toute ressemblance avec un personnage du forum ne serait pas fortuite....



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray

Contenu sponsorisé

Re: Albert Einstein serait-il un sceptique du réchauffement global s’il était encore de ce monde ? (William Happer)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Juil - 13:20