Nous souffrons d’un mal en apparence incurable : la tyrannie du statu quo.