LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Loi contre les Fake news

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Loi contre les Fake news

Message par komyo le Ven 5 Jan - 16:54

À propos de l’auteurContactL’association DiaCrisisPlan du site
 search
Créé par Olivier Berruyer
5Jan2018
Emmanuel Macron, Président « Néo-illibéral » ? Par Régis de Castelnau
Mots-clefs : Commentaire(s) 33 commentaires Imprimer


Share
Le retour des ciseaux d’Anastasie.

Lors de la présentation de ses vœux à la presse, Emmanuel Macron en ciblant de façon transparente la chaîne d’information continue RT France a montré la conception assez effarante qu’il a de la liberté d’expression. Son intervention est très menaçante, puisqu’au-delà du fait qu’elle fait sienne les délires russophobes qui ont actuellement cours aux États-Unis, elle constitue un sévère rappel à l’ordre des journalistes eux-mêmes. Invités non seulement à respecter la stratégie éditoriale des médias nationaux, tous inféodés aux grands groupes, mais à éviter aussi d’exercer leurs compétences dans les organes de presse situés en dehors de ce périmètre étroit. Au détour de certaines phrases, les menaces deviennent plus précises vis-à-vis de ceux qui ne resteraient pas dans la ligne. Et le président d’ajouter qu’il envisage la création de procédures visant à carrément interdire les organes qui ne seraient pas dans la ligne. Emmanuel Macron prévient que les contrevenants pourraient se voir retirer leur autorisation d’émettre par un CSA « repensé ». On peut pourtant le savoir déjà inféodé à la Doxa, avec un service public devenu, en violation de la loi qui fait du pluralisme une obligation, un outil de propagande monolithique digne de la Pravda soviétique. Ou sa complaisance vis-à-vis du déferlement de propagande dont a bénéficié Emmanuel Macron avant, pendant et après l’élection présidentielle. Il faudrait donc « repenser » le CSA ? On peut légitimement être très inquiet.

Pour justifier ce retour des ciseaux d’Anastasie, le Président de la République, prétend vouloir lutter contre les «fake news », concept commode qui permet de disqualifier la contradiction. Car, on sait bien que cette prétention à la « vérité objective » n’est que le masque d’une volonté de stériliser le débat et d’éviter surtout qu’il soit contradictoire. Comme on l’a vu avec les ridicules tentatives de flicage de décodeurs autoproclamés.

« Marmite qui dit cul noir à chaudron ».

Certains commentateurs disent que le Président souhaiterait protéger les médias, appartenant à ses amis, et en difficulté malgré les aides massives de l’État. Et qu’il aurait été maladroit, avec cette intervention en cédant aux penchants bonapartistes que d’aucuns lui prêtent. C’est plutôt le terme aplomb, voire culot qui vient spontanément à l’esprit et que c’est « marmite qui dit cul noir à chaudron». Il a bénéficié d’une complaisance massive des grands médias, poussée parfois jusqu’au ridicule, notamment pendant la campagne officielle des élections présidentielles. On ne reviendra pas sur le recensement des espaces consacrés à chanter ses louanges. Mais on rappellera quand même que la blitzkrieg judiciaire menée pour disqualifier son principal adversaire a quand même été conduite par des magistrats militants en liaison étroite avec une presse qui l’a relayée avec gourmandise. Il est clair aussi que dans un État de droit respectant ses propres règles, en application des règles impératives du code électoral, une bonne partie du coût de cette propagande aurait dû être réintégré à son compte de campagne. Aboutissant à pulvériser le plafond des dépenses avec toutes les conséquences de droit. Nicolas Sarkozy en sait quelque chose.

Alors techniquement, que nous a annoncé Emmanuel Macron du projet de loi de censure dont il entend saisir le Parlement dès 2018 ? Visant RT France qualifiée d’outil de propagande d’un gouvernement étranger, il nous dit que : «cette propagande articulée avec des milliers de comptes sur les réseaux sociaux qui, en un instant, répandent partout dans le monde, dans toutes les langues, des bobards inventés pour salir un responsable politique, une personnalité, une figure publique, un journaliste ». Outre que cette soudaine conversion fera probablement plaisir à Nicolas Sarkozy, encore lui, qui a eu droit au pilori plus souvent qu’à son tour, force est de constater que cette accusation qui relaie les délires américains, ne repose factuellement sur rien de concret. On relèvera cette russophobie de circonstance, et cette hostilité infondée, vis-à-vis d’un pays avec lequel nous devrions entretenir de bonnes relations. Et surtout le caractère absurde de cette focalisation sur ce média et ce pays, saute aux yeux, puisque de nombreux pays étrangers disposent dans notre pays de chaînes de télévisions qui desservent notre territoire. Et c’est à cette occasion que l’on voit bien que les cibles principales, ce sont les réseaux Internet et la liberté d’expression qui s’y déploie. Tous les états, illibéraux ou pas, la détestent et souhaitent la restreindre et la contrôler. Le Président de la République française n’y échappe pas, que l’on pourra peut être bientôt qualifier de «néo-illibéral».

Emmanuel Macron et ses ruses.

Ce qui n’empêche pas de faire preuve de ruse, puisque le nouveau dispositif de censure serait (dans un premier temps ?) réservé aux campagnes électorales. C’est astucieux, puisque que la communication pendant ces périodes dispose déjà de règles particulières distinctes de celles du droit commun. En matière de diffamations et injures, les procédures font l’objet d’un traitement beaucoup plus rapide en période électorale. La communication est enfermée dans des périodes précises, comme par exemple la clôture du vendredi soir qui interdit toute propagande le samedi et le jour du scrutin. Pour la bonne raison que le temps manquerait alors pour répondre. Ce qui montre bien que le principe à défendre est celui du contradictoire. Les fausses nouvelles, les mensonges, les diffamations, peuvent également être prises en compte si elles ont porté atteinte « à la sincérité du scrutin » et aboutir à une éventuelle annulation de celui-ci avec le retour devant les électeurs. Il y a également la réglementation relative au financement des campagnes électorales. La loi de 1990 a fixé pour des raisons d’égalité devant le suffrage universel des plafonds de dépenses. Le compte de campagne va contenir celles exposées par le candidat, mais également celles que la Commission Nationale des Comptes de Campagne va y réintégrer en considérant qu’elles ont été dépensées pour des actions en faveur de ce candidat. C’est l’application de cette règle très rigoureuse qui a abouti à l’invalidation du compte de Nicolas Sarkozy en 2012. De la même façon, les actions de communication électorale financées par les entreprises privées sont interdites. Mais l’examen très rapide de ces quelques règles démontre que le principe fondamental qui gouverne toujours la liberté d’expression et ses éventuelles limites (qui doivent être restreintes) est que le contrôle doit être judiciaire et à posteriori.

Comment ne pas être atterré lorsque l’on entend Emmanuel Macron nous dire que « En cas de propagation d’une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge à travers une nouvelle action en référé, permettant, le cas échéant, de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l’accès au site Internet ».

En droit français, le « juge des référés est le juge de l’évidence » et ne peut donc prendre que des mesures provisoires à charge pour les plaignants de poursuivre ensuite devant le juge du fond. Eh bien, avec ce que nous promet Emmanuel Macron, ce juge de l’évidence saisi en urgence pourra condamner à mort un média sur la simple accusation de « propagation d’une fausse nouvelle » ! Cela ne pourra donc être autre chose que du contrôle a priori. Et de quoi donc ? De la véracité de ce qui aura été exprimé ? Mais comment ?

Prétendre que Jacques Chirac était mort comme l’avait fait imprudemment Christine Boutin dans un tweet, était à l’évidence une Fake news. Dont elle s’est excusée. Mais, sans remonter aux faux charniers de Timisoara, avoir prétendu que Kadhafi commettait un génocide contre son peuple, pour justifier une intervention militaire illégale, était-ce une fake news ? Était-ce la propagation de fausses nouvelles que de se répandre sur tous les plateaux complaisamment ouverts, comme le firent Glukcksmann, Goupil et autres Bruckner pour, relayant les mensonges de George Bush, affirmer l’existence d’armes de destruction massive en Irak dans le but de justifier une guerre d’agression avec le résultat que l’on connaît ? Comment définir ce que sont la « fausse nouvelle » et la « propagation » de façon suffisamment claire, pour justifier une telle atteinte dans l’urgence, à la liberté d’expression? Et puis, quelle est cette désinvolture à vouloir trancher d’un trait de plume la complexité de la question des liens qu’entretiennent « les faits » et « la vérité » ? À propos de la vérité historique, les plus grands historiens eux-mêmes disent qu’il faut distinguer factualité et vérité, cette dernière étant changeante. Ne parlons même pas de la « vérité judiciaire » toujours relative et si complexe à élaborer.

Non, ce qui est en jeu, au travers de cette opération de diabolisation d’un média étranger et de l’utilisation d’un concept fourre-tout, au caractère volontairement flou, c’est une tentative d’imposer une vérité politique. Et de lui donner un statut irréfragable en en sanctionnant lourdement la contestation.

Il est indispensable que cette manœuvre soit combattue pour ce qu’elle est : une atteinte inacceptable à la liberté d’expression.  https://www.les-crises.fr/emmanuel-macron-president-neo-illiberal-par-regis-de-castelnau/

Message sur les fake news déplacé depuis ce sujet : http://quetedugraal.forumgratuit.org/t1834-medias-et-agenda-politique#105198
L'Admin


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 11890
Localisation : vallée du vent

Re: Loi contre les Fake news

Message par dan 26 le Dim 7 Jan - 12:03

Tous les partis  ont leur médias  dédiés , afin de  propager, leurs idées et les fausses idées des autres .

on appelle cela de la propagande , et avec les NT , cela se propage à vitesse supersonique !!!

qui peu se vanter d'avoir un message neutre et impartial ? Personne , la neutralité n'existe pas

amicalement
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Dim 7 Jan - 12:12

"étrangement" berruryer défend "radio moscou", il démontre son indépendance ?

de plus il nous parle d'une loi qui n'existe pas encore.... la commente et la critique : très drôle !

de toutes les manières je n'écouterais pas plus radio moscou que radio melanchon...

a noter que je ne suis pas principe ni pour cette loi (sauf cas très particulier portant atteinte à l'intégrité des personnes" ni pour interdire radio moscou ou radio melanchon.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Dim 7 Jan - 12:24

concernant les fake news il faut faire attention on peut faire des choses très grave.

j'ai lu par exemple que les nouvelles technologies pouvaient faire dire à trump qu'il déclarait la guerre à la corée de manière très crédible et presque indétectable.

Ors de ce cas extrême on imagine qu'il sera possible de faire dire "n'importe quoi" à n"n'importe qui" sans que cela puisse être contrôlable autrement que par un démenti de la personne.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Dim 7 Jan - 13:06

Lu dans Le Monde:

Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 3 janvier, un texte de loi déposé « prochainement » pour lutter contre la diffusion des fausses informations sur Internet en « période électorale ». Un projet encore flou, mais qui soulève déjà plusieurs problèmes.
Lire l’édito du « Monde » : « Fake news » : les risques d’une loi

L’expression « fausse information » ou « fake news », très prisée des hommes politiques depuis un an – et notamment du président américain Donald Trump –, recouvre en fait plusieurs réalités.

Emmanuel Macron a évoqué la « période électorale », faisant écho aux campagnes de désinformation ayant ciblé les scrutins présidentiels américain et français de 2016 et 2017. Celui qui n’était encore que candidat à l’époque avait par exemple été l’objet de nombreuses rumeurs et intox, comme sur sa prétendue homosexualité, tandis qu’aux Etats-Unis de faux articles annonçaient à tort que le pape soutenait la candidature de M. Trump. Mais les fausses informations ayant circulé pendant ces campagnes sont de différentes natures.

D’abord en ce qui concerne leur origine : si les Etats-Unis accusent la Russie d’avoir tenté d’influencer la campagne présidentielle en diffusant des messages sur les réseaux sociaux – qui ne relevaient d’ailleurs pas seulement de la fausse information –, d’autres types d’acteurs ont aussi diffusé des « fake news » sur Internet. Il existe par exemple de véritables usines à diffuser de faux contenus, qui ont pour but de générer des revenus en publiant des nouvelles frappantes (et donc potentiellement très partagées), peu importe leur impact politique. Sans parler des groupes de sympathisants de tel ou tel candidat qui s’organisent, de façon plus ou moins artisanale, pour relayer de fausses informations sur le camp adverse.

Les méthodes varient aussi. La Russie est par exemple accusée d’avoir « sponsorisé » certaines publications sur Facebook, c’est-à-dire d’avoir payé pour que celles-ci soient plus visibles. C’est ce qu’évoque M. Macron en demandant aux plates-formes une « transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés » et en assurant que « propager puissamment une fausse nouvelle sur les réseaux sociaux ne requiert aujourd’hui que quelques dizaines de milliers d’euros ». Or, certaines fausses informations sont aussi massivement relayées sans que ne soit dépensé le moindre centime.

Les « fake news » impliquent donc différents acteurs, intentions et méthodes :

les individus qui créent ou partagent de fausses informations sciemment, à des fins politiques ;

les individus qui créent ou partagent de fausses informations de bonne foi ;

les fermes à clics, qui créent et diffusent massivement de fausses informations dans un but financier ;

les puissances étrangères qui créent et partagent, en les sponsorisant ou non, de fausses informations à des fins de déstabilisation.

Quelles mesures pour améliorer la transparence ?
M. Macron veut « responsabiliser les plates-formes et les diffuseurs sur Internet ». Sans dévoiler précisément les contours de son futur projet de loi, il a expliqué que « les plates-formes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés afin de rendre publique l’identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent, mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenus ».

Facebook, la principale concernée, a déjà annoncé en octobre 2017 davantage de transparence concernant les publicités politiques diffusées sur sa plate-forme au Canada et aux Etats-Unis – celles-ci sont interdites par la loi en France. Objectif affiché : vérifier l’identité des annonceurs, et permettre aux internautes d’accéder, pour chaque publicité, aux informations relatives à l’annonceur, comme son identité ou les autres messages qu’il a financés sur le réseau social. Twitter a de son côté annoncé des mesures similaires.

Reste à voir si elles seront en mesure de vérifier solidement l’identité des centaines de milliers d’annonceurs avec lesquels elles travaillent. D’autant plus que les sommes engagées sont parfois dérisoires. Au Royaume-Uni par exemple, Facebook aurait détecté trois messages financés par la Russie, pour un montant de… 0,97 dollar, soit 0,81 euro.

Aux Etats-Unis, 3 000 messages sponsorisés par la Russie ont été détectés par Facebook (« fake news » ou non) et vus par 10 millions d’Américains. Mais le réseau social soupçonne 80 000 autres publications, non payantes cette fois, d’être liées aux intérêts russes : elles auraient été vues par 126 millions d’Américains. En Europe en revanche, l’ampleur des publications liées à la Russie semble à ce stade bien moindre.

La loi punit déjà la publication de fausses nouvelles
En France, la loi de 1881 sur la liberté de la presse punit déjà « la publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler ». Des faits pouvant être punis d’une amende de 45 000 euros. Cela concerne les informations relayées « par voie de presse ou par tout autre moyen de publication » : le texte, bien qu’ancien, s’applique donc à Internet.

Par ailleurs, l’article L. 97 du code électoral punit de son côté d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende « ceux qui, à l’aide de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manœuvres frauduleuses, auront surpris ou détourné des suffrages, déterminé un ou plusieurs électeurs à s’abstenir de voter ». Mais dans les faits, les fausses nouvelles ciblées par ces deux lois font rarement l’objet de sanctions.

Dans l’actuel débat relatif aux fausses informations, seule l’Allemagne a légiféré en Europe : une loi appliquée depuis le 1er janvier impose aux plates-formes de supprimer en moins de vingt-quatre heures les contenus illégaux (parmi lesquels les fausses informations) qui leur sont signalés. Elles encourent jusqu’à 50 millions d’euros d’amende. Mais ce texte a pour cible principale les messages haineux, qui ont inondé les réseaux sociaux allemands ces derniers mois.

L’Etat peut-il (et doit-il) arbitrer le vrai et le faux ?
Bien qu’il ait livré peu de détails sur le contenu du futur projet de loi, M. Macron a laissé entendre qu’il pourrait cibler directement les diffuseurs de fausses informations. « En cas de propagation d’une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge à travers une nouvelle action en référé permettant, le cas échéant, de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l’accès au site Internet », a-t-il déclaré mercredi.

Ces propos laissent entendre que dans certains cas, dont les contours restent à définir, la justice se ferait en quelque sorte arbitre de la vérité, jusqu’à entraîner des mesures de blocage de la diffusion de l’information. Un exercice périlleux.

D’abord dans la manière de délimiter les contours des « fausses nouvelles » visées : il n’est pas si évident de distinguer la frontière entre les contenus malveillants évoqués par M. Macron et les erreurs involontaires. La loi de 1881, toujours en vigueur, réprime déjà la diffusion de « fausses nouvelles », mais elle ne s’applique que pour celles qui sont « [faites] de mauvaise foi, [auront] troublé la paix publique, ou [auront] été [susceptibles] de la troubler ». Elargir ce champ d’application pourrait ouvrir la porte à des dérives.

Le fait que l’Etat lui-même puisse se donner un rôle de « vérificateur » pose également question. Une telle posture pourrait donner des arguments aux discours conspirationnistes contre lesquels elle prétend lutter, en renforçant chez certains le sentiment que le pouvoir voudrait contrôler l’information et la pensée.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/04/legiferer-sur-les-fausses-informations-en-ligne-les-problemes-que-cela-souleve_5237606_4408996.html#1dUJmlFYQoOBr2Vj.99


J'ai aimé la dernière remarque:
en renforçant chez certains le sentiment que le pouvoir voudrait contrôler l’information et la pensée.
Encore un qui ne connait pas les méthodes des RG et autres instances gouvernementales de controle des sentiments des citoyens!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Lun 8 Jan - 13:13

La loi de 1881, toujours en vigueur
J'ai retenu cela.
bien sur elle a été complété enrichi
Mais il faudrait peut être la réécrire pour l'adapter aux nouvelles contraintes modernes.

Les fake news provoquent des dégats importants :


  • 55% des Français approuvent l'idée que "le ministère de la Santé est de mèche avec l'industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins".


  • 54% sont d'accord avec l'affirmation que "la CIA est impliquée dans l'assassinat du président John F. Kennedy à Dallas".


  • 32% pensent que "le virus du sida a été créé en laboratoire et testé sur la population africaine avant de se répandre à travers le monde"


  • 31% sont d'accord avec l'affirmation que "les groupes terroristes jihadistes comme Al-Qaïda ou Daech sont en réalité manipulés par les services secrets occidentaux"


  • 19% des Français considèrent qu'à propos des attentats contre Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher en janvier 2015, "des zones d'ombres subsistent" et qu'il n'est pas certain qu'ils aient été "planifiés et réalisés uniquement par des terroristes islamistes", dont 27% des moins de 35 ans, et 30 % des 18-24 ans.


  • 16% des Français pensent que les Américains n'ont jamais été sur la lune.


  • 9% croient "possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l'école".


source : http://www.europe1.fr/societe/selon-une-etude-79-des-francais-croient-au-moins-a-une-theorie-du-complot-3539576

Moi j'aurais rajouté dans le sondage la croyance dans les livres religieux (ces contes ne sont ils pas une fake news aussi)


Est ce par la loi que l'on peut empêcher la croyance dans les fake news : non il faut éduquer apprendre les gens à analyser plus. L'école y est peut être pour quelque chose vu qu'elle éduque les gens à croire en ce qu'elle dit sans trop critiquer l'information enseignée;

Est ce par la loi que l'on peut interdire que les fake news de se rependent dangereusement : oui c'est un des moyens.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Lun 8 Jan - 13:17

Un article du journaliste engagé, Jacques Marie Bourget

En 1981 l'avènement du "socialisme" façon Mitterrand (par ailleurs guillotineur en Algérie), a installé dans la presse et l'édition une "modernité", un "consensus", qui a petit à petit éradiqué toute liberté, toute audace. Ce suicide de presse, puisqu'elle est morte même si elle bouge encore, est le triomphe de l'idéologie dite des "Nouveaux Philosophes", avatars des analyses erronées de Furet et Foucault. La presse a mis la tête sur le billot. Aujourd'hui elle applaudit le censeur Macron . Ollé.

Bienheureux que nous sommes, nous voici face à une nouvelle version du Jupiter : le Jupi-taire. Un dieu propre à faire taire, à étouffer, bâillonner. Le concept de censure démocratique est né. Ouf, on y arrive, le monde du silence approche. Le moment où les « pas contents » devront choisir entre se taire ou aller en prison, couverts d’amendes amères. Comme le fait remarquer Patrick Weil (vrai militant des Droits de l’Homme et professeur à Yale) la différence entre Sarkozy et Macron est que le premier annonçait avec fracas des choses horribles -qu’il n’appliquait jamais- alors que le second proclame du doucereux pour mettre immédiatement en œuvre de l’épouvantable. Le roi nous prie donc, en attendant mieux, d’accepter la censure d’Internet. Avatar symbolique du rétrécissement progressif du champ de la liberté. Vous avez cru entendre le mot Résistance ? Rêvez encore : la censure est là pour le bien de l’homme. Ce sont les médias eux-mêmes, depuis 1981 et l’avènement de Dieu Premier, qui ont rendu les armes face à la pensée juste. La crise économique de la presse, -conséquence de la fabrique de mensonges- et le regroupement des journalistes derrière la oumma des bien-pensants, ont creusé leur tombe et celle des libertés. Ce qui fait une économie de croque-mort.

Un lecteur vétilleux, précautionneux, de ceux qui ne montent à vélo qu’équipés d’une trousse de secours, me dira : « Comment peut-on désapprouver une mesure qui veut bannir le mensonge et la diffamation d’Internet ? ». J’applaudis et précise qu’en France la loi de 1881 -et suivantes ayant le même objet- permettent de traquer la diffamation et le mensonge. L’incrimination de « propagation de fausses nouvelles » n’a pas été abolie. Le tout, en précisant que cette fameuse loi de 1881, qui, soi-disant, définit la liberté de la presse, est au départ un texte scélérat voté pour en limiter l’exercice ; et criminaliser certains propos favorables à la Commune de Paris... Peu importe. Même ce texte approuvé par la droite au XIXe siècle, suffit à poursuivre menteurs et manipulateurs. Tous les apprentis sorciers. Le voici : « La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d’une amende de 45 000 euros.
Les mêmes faits seront punis de 135 000 euros d’amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l’effort de guerre de la Nation. » Que faire de plus ? Affûter la guillotine ? Quand Internet a propagé des « fakes » en forme d’ordures du genre « La France donne à chaque migrant une Carte Bleue bien garnie »... ou encore « En France les vieux payent la télé alors que les gens emprisonnés l’ont gratuitement », pour donner des exemples ordinaires de mensonges forgés dans les ateliers de l’extrême droite, avez-vous vu un procureur poursuivre ces incendiaires ? La fausse nouvelle n’est grave que si elle frôle un homme politique, pire un Président. Comme un outil existe pour évaluer l’importance d’un tremblement de terre, c’est « l’échelle de Richter », un instrument comparable permet de mesurer la considération que porte Emmanuel Macron à la liberté de la presse, c’est « l’échelle Delahousse ». Un président qui tolère ou encourage une séance de flagornerie comparable à celle mise en scène par France 2 -lors d’un entretien à l’Elysée le 17 décembre 2017- ne peut avoir que mépris pour les médias et ses « fonctionnaires ».

La question est donc : pourquoi le président français attaque-t-il la liberté d’Internet alors que l’outil répressif existe ? La réponse est simple. C’est pour rejoindre le flux de tous les néo-libéraux et néo-conservateurs de la planète. Ceux qui estiment que laisser vivre à sa guise un web qu’ils ne maîtrisent pas est un très grand danger pour leur gouvernance. Une menace mortelle pour leur doctrine, l’asservissement par la finance mondialisée et néocoloniale. Les journaux eux-mêmes, petit à petit dépossédés de leur magistère par Internet, ont tout de suite milité pour que tout « site d’information » ne puisse exister « sans être adossé à un « grand média » »... Aux Etats-Unis, le New York Time en tête, nous avons assisté à de telles croisades de limitation du Net. Le tout est resté sans grand effet jusqu’au mois dernier où les géants américains, industriels du web, ont annoncé une restriction progressive de l’accès aux réseaux performants pour tout candidat qui ne soit pas un partenaire puissant ou « convenable ». Voilà où veulent en venir Macron et ses alliés : nous faire taire. Je dis « nous » puisque le débat, l’information plurielle sont devenues impossible en France et que le seul moyen de mettre à jour des sources et des points de vue différents c’est Internet. Tant pis si ce tuyau à deux conduits véhicule les meilleures nouvelles du monde, mais aussi des tonnes d’ordures. Comme devant la poubelle jaune et la poubelle verte, nous assez sommes assez adultes pour affronter le tri sélectif.

Ne soyons pas injustes envers Jupiter, il a bénéficié, comme on le dit en matière d’artillerie, d’une très forte « préparation ». C’est la presse subventionnée par des crédits d’Etat, c’est-à-dire tout, ou presque, ce qu’exposent les kiosques, qui, depuis des années, de docilité en compromission, a poussé le wagon vers l’abîme. C’est elle qui a conçu, financé l’avènement de journaux asexués tous clones de la « bien pensance », des pages dans lesquelles on pouvait lire sans une virgule de doute « Saddam Hussein a des armes de destruction massives » avec schémas à la clé. La doctrine de BHL a triomphé, agissant sur les rebelles comme un agent orange sur la jungle du Vietnam. L’engeance, celle des « nouveaux philosophes » (portée sur les fonds-baptismaux par François Furet avec pichenette de Michel Foucault), a réussi à imposer son néo-catéchisme : toute pensée non tamponnée « Atlantique » ne doit être ni exprimée ni survivre. De bons disciples comme Perdriel, Mougeote, Plenel, Joffrin, Giesbert, Minc, Barbier et leur bouffon Ménard ont veillé à ne jamais offenser Washington. Et la presse française est devenue une feuille d’avis de l’OTAN. Hélas pour eux, cette lecture ne rassemble pas des centaines de milliers de curieux. Ainsi Plenel, celui du Monde en 1999, a compté « 700 000 morts au Kosovo » ( pour un bilan officiel et final 2500) et publié en scoop les détails d’un plan serbe, dit « Fer à Cheval » qui prévoyait la déportation des albanais... Manque de flair, ce « Plan » était un faux bricolé par les services secrets allemands ! Voilà donc des « fakes » avant la mode. Et les « fakes » sont têtus.

Au passage, pour vous faire observer que la maladie de presse est ancienne, je me permets de relater une expérience personnelle. Au début du mois d’aout 1985, en publiant dans « VSD », un hebdomadaire populaire, un article de deux pages chapeauté du titre « La DGSE a fait couler le Rainbow Warrior », je croyais par ces lignes, avoir fait avancer la « vérité ». Et appeler un chat un chat : c’est-à-dire Mitterrand un assassin (un photographe est mort lors du sabotage du bateau avalisé par le Président). A défaut de recevoir une symbolique médaille je m’attendais à ce que mes découvertes éveillent l’attention de mes confrères... Bernique. Hormis Michel Polac, le magnifique trublion, personne n’a bronché. Mieux, Claude Angeli, alors chef du Canard Enchainé, est venu faire le flic de presse : « Toi il faut que tu te calmes ! ». Ah bon ? Et, SVP facteur, de qui vient le message ? Le message venait de « Dieu Premier ».

Cette foi nouvelle dans les vertus d’une presse couchée a été facilitée, aussi, par l’idéologie qui noie les « écoles de journalisme », et par le statut social des étudiants ici recrutés. Croisant un jour place de la Bourse un ancien confrère, devenu prof au Centre de Formation des Journalistes, je lui pose une question : « Enseignez-vous le doute ? »... et entendu sa réponse désabusée : « Non rien que des certitudes ». La pensée unique, née dans le bouillon Kub des idées de Furet, issue aussi des « droits de l’homme » tripotés par le BHLisme, s’enseigne désormais dans ces écoles. Institutions onéreuses pour tout étudiant, ce qui implique une sélection de classe. Pour l’essentiel, les nouveaux journalistes sont donc des fils d’archevêque ; peu inquiets du sort du monde.

Dernier paillasson tendu sous les pieds de Macron et de la censure d’Internet, tous ces sites autoproclamés chasseurs de « Fakes news ». A défaut de s’acheter un miroir et de s’y mirer, Le Monde et Libération se sont constitués en meute pour désigner comme « fake » ou « complot » tout ce qui nuit à la ligne générale dessinée par Niel ou Drahi. Ces innocents ignorent que le concept de « complotisme » a été inventé par la CIA comme outil capable de discréditer tout interlocuteur trop bien informé. Reste dans le canon fumant de ces drôles de censeurs la cartouche de l’antisémitisme, écrire que Netanyahou perd ses cheveux peut vous conduire au pilori. Vous êtes socialement mort.

Dans la battue contre la liberté sur Internet, comme dans les polars, on trouve enfin des « privés ». Des types qui s’ennuyant d’être « rien » -comme le dirait Macron- et qui montent leur propre stand de tir. Dénonçant sur Internet et au doigt mouillé des innocents. Leur but ? Exister, participer à l’honorable festin de la pensée juste pour -rêve d’un jour- être invités aux côtés de Sifaoui sur le plateau des « experts » de BFM.



A suivre


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Lun 8 Jan - 13:32

La question est donc : pourquoi le président français attaque-t-il la liberté d’Internet

Ce que je n'aime pas c'est cette dérive dans le débat : vouloir combattre les fake news c'est vouloir interdire la liberté d'internet.

comme si certains voulaient continuer à se servir d'internet pour diffuser de fausses news.

Je le redis les moyens techniques modernes permettent des choses incroyables.
Par exemple bientôt les doubleurs dans les films auront la même voix et intonation que l'acteur américain par exemple.
Aujourd'hui c'est un peu compliqué et onéreux
Mais demain cela va devenir nettement plus simple et accessible. C'est sur.

Imaginez une intervention de Mélenchon, où dans le discours il dirait "je trouve la politique de Macron dans son ensemble très bonne pour le pays même si je suis opposé sur certains points".
Et ce avec la voix de Melanchon
Son intonation
une synchronisation parfaite avec les lèvres.
Et bien sur tout en étant complètement faux !

Je pense que pour lutter contre les fake news qu'il va falloir qu’internet arrête de diffuser des infos de manières anonymes afin de responsabiliser les auteurs. Le pseudo oui mais derrière l'identité de l'individu devrait  etre accessible à la justice.

Et je pense qu'il faut adapter la loi,  aux outils modernes de propagation et de diffusion de fake news.

Par exemple une fois la fake news juridiquement établies elle devrait être interdite de diffusion sur tous les supports numériques. Sinon à quoi bon. Il n'est pas possible d'attaquer chaque support séparément. Internet est trop gigantesque. Donc chaque diffuseur de l'info après identification de la fake news qui continue de la diffuser devrait être automatiquement sanctionné.
Cela n'existe pas dans la loi.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 11890
Localisation : vallée du vent

Re: Loi contre les Fake news

Message par dan 26 le Lun 8 Jan - 15:35

les fake news n'est ce pas de la pure diffamation pour nuire à quelqu'un ou à un courant d'idées .
Il me semble que tout existe dans notre arsenal juridique , pour combattre ces cancers . Il suffit donc simplement de trouver rapidement les auteurs , et de faire agir la justice aussi rapidement .

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Lun 8 Jan - 17:44

Une suite de Bourget?

Dans la battue contre la liberté sur Internet, comme dans les polars, on trouve enfin des « privés ». Des types qui s’ennuyant d’être « rien » -comme le dirait Macron- et qui montent leur propre stand de tir. Dénonçant sur Internet et au doigt mouillé des innocents. Leur but ? Exister, participer à l’honorable festin de la pensée juste pour -rêve d’un jour- être invités aux côtés de Sifaoui sur le plateau des « experts » de BFM.

Aujourd’hui la nouvelle censure démocratique ne s’exerce pas seulement au pied du mur, c’est-à-dire en refusant l’édition de textes ou d’images jugées inacceptables pour la pensée dominante, elle réussit l’exploit d’un grand bond en arrière en nous renvoyant à Richelieu. Oui, à la « censure préalable », le filtre de l’imprimatur qui évite tout malentendu. N’étant pas gardien du phare des libertés, je n’ai pas en main le décompte des réunions, conférences et autres propositions de débats annulées en France sous la pression du politiquement correct. Depuis 2012, et le début de la guerre en Syrie, il est impossible au pays de Voltaire, de rassembler dans une salle ouverte au public des hommes et des femmes s’exprimant sur cette guerre. Dès l’annonce d’un tel colloque les menaces tombent et les organisateurs apeurés, honteux, annulent le rendez-vous. Dans une salle de l’Assemblée Nationale il a été possible au Front National de réunir la fleur des groupes anti-avortement, mais impossible de trouver un auditorium pour exposer la situation syrienne et la politique étrangère de la France. Que le forum soit « partisan » n’est pas une excuse à la censure dans un pays de libre parole. L’interdiction de ces débats-là vaut aussi pour ceux qui concernent l’Ukraine et mieux encore pour la Palestine. Evoquer ce pays martyrisé c’est additionner les salles de réunion refusées, les intervenants décommandés. Si besoin est, les censeurs s’abritent derrière la menace de « troubles l’ordre public ». Comme si « l’ordre public » était une excuse au mensonge.
Plus caché, feutré mais aussi corrosif a été, en 1994, l’interdit d’édition qui a frappé le colossal historien et philosophe anglais Éric Hobsbawm avec son livre « L’Age des Extrêmes ». Ce bouquin essentiel a été traduit en bantou alors que pas un éditeur tricolore ne s’est aventuré à mettre ce texte en librairie. L’interdit, non-dit et non-écrit donc tacite, avait été édicté par la clique Rosanvallon et Nora, petits maîtres à penser agissant comme des veaux sous leur mère, en l’occurrence François Furet. Pas question qu’un penseur, obstinément marxiste, ouvre sa gueule. Pour lire ce bouquin il a été nécessaire que l’équipe du Monde Diplomatique se joigne à un éditeur belge. C’est vous dire si le libre propos est un sport de combat ! L’exception française, doncarie BOURGET l’esprit de censure, a contaminé la Suisse. Guy Mettan, co-fondateur de la version helvétique de Reporters Sans Frontières (RSF) est un mort vivant depuis qu’il a eu l’idée d’instaurer un débat sur le rôle joué en Syrie par les « Casques Blancs »... C’est Christophe Deloire, le Ménard après Robert, de RSF qui a pulvérisé Mettan. Pour Deloire il n’est pas question de débattre de l’action de ces magnifiques sauveteurs couverts de lauriers par Hollywood, les intervenants ne lui conviennent pas. Pauvre Deloire qui, il y a quelques mois, faisait la retape auprès du dictateur gabonais Bongo. Son but ? Que ce dernier finance un « forum » organisé de concert avec Libération. Résumons ! Nous avons RSF, un machin matricé par l’ultra facho Ménard, qui intervient en tant qu’organisation de journalistes pour réclamer la censure. Après cela étonnez-vous que la presse meure !


A suivre....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Lun 8 Jan - 17:53

excuse moi : pamphlet sans fond sans intérêt.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Lun 8 Jan - 19:22




Wink


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 11890
Localisation : vallée du vent

Re: Loi contre les Fake news

Message par dan 26 le Lun 8 Jan - 19:24

troubaa a écrit:excuse moi : pamphlet sans fond sans intérêt.
les copiés collés sont usant !!!Et à la portée de n'importe qui, sans interet donc .

il suffit d'aller sur google , aucun travail personnel , c'est fade

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Lun 8 Jan - 19:36

On va pas sur Google, on se sert de Google, Google n'est qu'un instrument, ce qui me permet d'y retrouver des écrits, qu'un site m'a emprunté ou que le CERMTRI diffuse!
Signé Dédéfucius ou Blanchard! C'était le bon temps de l'internationale....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Lun 8 Jan - 21:47

il aurait fallu le sanctionner avant...




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Lun 8 Jan - 21:59

bon je vois que de parler du sujet sans tomber dans la caricature ca va être difficile.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Mar 9 Jan - 7:49

Aucun commentaire sur la position de Bourget ?
Dommage, donc je donnes la fin :

.../...Mais Deloire, l’homme en forme de cette fin d’année 2017, va encore faire parler de lui. Cette fois c’est le projet d’une télé russe, diffusée en français, qui ne lui convient pas. Cette chaîne, composée de journalistes tricolores et dûment encartés, n’a pas encore émis une seule image, un seul son que le devin Deloire dit « halte ! ». Lui, Deloire, sait que Poutine, qui n’a que ça à faire entre deux coups de balais donnés à Daesch, écrit lui-même les sujets diffusés sur RT-TV.

Il est fort Deloire, il devrait faire journaliste ! Bizarre, quand Patrick Drahi a lancé « i24 News » une télévision en français qui entend officiellement « montrer le vrai visage d’Israël », Deloire s’est tu. Sans doute enroué ? Et rechute en laryngite contre CNN ou Fox News, qui, même en anglais, diffusent pas mal de bêtises ?

Avez-vous entendu Deloire protester contre la disparition de « Afrique Asie », un mensuel spécialisé dans l’actualité internationale, un journal d’une qualité rare ? Non. Il devait être en RTT. Ce journal historique, fondé par Simon Malley, a été le compagnon de lutte de tous les mouvements de décolonisation de la planète. Ce n’est pas rien. Comme par hasard l’Etat français a commandé un interminable contrôle fiscal contre « Afrique Asie », enquête ridicule au sein d’un journal militant. Mais qui s’est achevée par une amende de 150 000 euros. Majed Nehme, le directeur-héros de cette aventure, a donc été obligé de fermer ce journal exemplaire. Voilà les dernières nouvelles du monde libre, où les français ne parlent plus aux français.

En guise de travaux pratiques je livre à nos lecteurs l’expérience vécue par la grande et courageuse historienne Annie Lacroix-Riz. Au prétexte qu’elle est l’une des seules à s’opposer à la cohorte placée sous la férule de Stéphane Courtois, un communiste très repenti qui passe ses heures à expier son passé, et qui est devenu le guide suprême en matière de marche arrière historique, Lacroix-Riz, avec son sac à vérités, est devenu l’ennemi numéro 1. Comme la dame est imbattable, tant elle est documentée, face à elle il faut fuir ou annuler tout débat. D’autant que la spécialité de l’historienne est brûlante : la collaboration sous toutes ses formes, liens entre nazis et Vatican, construction de l’Europe sous la dictée américaine... Elle a même découvert que, pendant la période nazie, le Zyklon B avait été, pour partie, produit dans des usines françaises...

Un jour c’est France 2 qui la convoque pour évoquer André Bettencourt, un homme trop actif sous Vichy. L’historienne racle ses fonds, prend de son temps et répond aux questions du documentariste. Quelques heures avant la diffusion du « sujet » elle reçoit un SMS : « Désolé, mais faute de place votre témoignage a été coupé ». Ah ça alors c’est vrai, la lutte des places est un phénomène connu !

En 2016 c’est une certaine Juliette Dubois qui, sur RMC TV, se passionne pour une tranche d’histoire « 1939-1945 la face cachée du Vatican ». Lacroix-Riz est incontournable, elle est ici assise dans son jardin. La naïve historienne sort ses archives les plus explosives et attend le passage de la questionneuse... qui, comme Godot, ne viendra jamais. Le dernier acte de censure est aussi lié à ce documentaire de RMC, un conte de fée qui donne la part belle aux hommes de Dieu. Cette fois, le film étant diffusé par la RTBF la télé belge, Lacroix-Riz est convoquée à Bruxelles « pour un débat ». On lui envoie des billets de train...Et, magie habituelle, sans que les TGV de Guillaume Pépy y soient pour quelque chose, l’historienne qui dérange ne se dérange pas : elle est décommandée. Si je mets en avant l’exemple de Lacroix-Riz c’est que la dame, même sans le relais des médias officiels, a une certaine capacité d’alerter un petit réseau. Mais quid des inconnus, des isolés, qui se font moucher dès qu’ils évoquent des sujets touchant à la « contre pensée ». Quid d’un chercheur qui n’embouche pas, pour ses travaux, la bonne trompette, l’écrivain qui n’écrit pas les bons livres ?

Voilà un état des lieux. C’est le mien et vous direz qu’il n’a pas de valeur universelle, rien de « scientifique ». C’est juste le résultat de 50 ans d’expérience dans la presse et l’édition, un demi-siècle à voir de près bouger le monde, et se faire la guerre plus que la paix. Un demi-siècle de mensonges, de presse ou d’Etat, vécus sur le champ. Que dire de plus ? La liberté, valeur sans partage avait un goût, il est devenu light, comme le Coca.


Jacques-Marie BOURGET

PS. « Je déteste ce que vous écrivez, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez continuer à écrire » (Voltaire).


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Mar 9 Jan - 9:33

si tu veux quelqu'un qui parle du sujet sans tomber dans la caricature, ce qui peut etre une autre forme de battage en touche, je te suggère ceci, plus long et argumenté...


https://blog.mondediplo.net/2018-01-08-Macron-decodeur-en-chef


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 11890
Localisation : vallée du vent

Re: Loi contre les Fake news

Message par dan 26 le Mar 9 Jan - 11:56

troubaa a écrit:bon je vois que de parler du sujet sans tomber dans la caricature ca va être difficile.
mon message 9, n'est il pas une réponse , une solution parmi tant d'autres .
La diffamation , par fausses  nouvelles  étant répréhensible , il suffirait  d'utiliser  les moyens qui existent déjà  pour combattre  ces fausses, nouvelles   quand il s'agit de nuire à une personne  par exemple .
seule modification, faire en sorte que la démarche soit rapide et efficace

Amicalement .
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Mar 9 Jan - 12:50

Le problème c'est, comment trouver d'où viennent les fausses nouvelles, et surtout, comment interdire l'accès à ces sites et là on tombe dans la censure du style de la Corée du Nord, et de bien d'autres pays ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Mar 9 Jan - 13:51

Pas vraiment non :
d'où viennent les fausses nouvelles
il suffirait de supprimer l'anonymat sur internet ou de rendre accessible l'identité du pseudo qui a diffusé l'info

comment interdire l'accès à ces sites
Il ne serait pas question d'interdire l’accès aux sites mais de responsabiliser ces sites.






_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Mar 9 Jan - 13:55

C'est quoi un IP et un logiciel proxy ?
http://secretproxy.org/
Comment les RG et autres officines de renseignement font leur travail?
C'est quoi un pseudo sur les forum ?

Et le Dark Web ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Mar 9 Jan - 13:59

et une carte d'identité c'est quoi? Very Happy Very Happy Very Happy
Imagine que pour t"inscrire sur ce forum il faille donnet ton identité(CI + justif domicile par exemple), qui ne sera accessible que par forum actif et les forces judiciaire (pas par moi donc)
Pourquoi le net devrait il etre anonyme ? Sommes nous anonyme dans la vie ?

Pour comprendre de quoi l'on parle :

Qu'est ce qu'une fake news ?

Les fake news (ou fausses nouvelles au Québec) sont des informations délibérément fausses ou truquées (fake veut dire en anglais « faux, truqué ») émanant en général d'un ou de plusieurs médias, d'un organisme ou d'un individu.
c'est à dire qu'il faut qu' y ait volonté de tromper comme je l'ai expliqué avec la possibilté de faire un faux du doublage de discours de Melanchon pour lui faire dire ce qu'il n'a pas dit.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8456
Localisation : Dijon

Re: Loi contre les Fake news

Message par gaston21 le Mar 9 Jan - 17:26

Sous le prétexte de poursuivre les Fake News, j'y vois un moyen très sournois de contrôler la liberté de la presse! Et c'est très grave! Jupiter, une main de fer dans un gant de velours...Un expert du maniement de la balayette...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Mar 9 Jan - 17:46

Oui le risque existe mais attendons de voir la loi.
C'et quand même très français de juger de condamner avant de savoir.


Autre point de vue d"un bon spécialiste du sujet :


« Fake news » : un alibi pour une censure étatique mondiale ?


Se pourrait-il que la notion de « Fake news » soit demain appliquée à tout support ou information « contrariante » ?

Par Yannick Chatelain
Yannick Chatelain est professeur associé et enseignant-chercheur à Grenoble École de Management. Diplômé de Grenoble École de Management, titulaire d’un Doctorat Business of Administration à l’université de Newcastle-Upon-Tyne, ses travaux portent sur Internet, le contrôle social, la contre-organisation sociétale et la liberté d’expression.
Expert du Digital, spécialiste du hacking et de la communauté hacker, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le digital marketing, le hacking et la cybercriminalité. Son dernier ouvrage (2016) « Big data ou BIG CATA? L’effet Snowden », est paru aux éditions Kawa



Ces dernières années les « Fakes news » se sont quantitativement amplifiées. Cela s’explique d’une part par la puissance et la vitesse d’essaimage qu’offrent les réseaux sociaux. Une fois une « information » diffusée, elle ne passe plus par le tamis d’une validation journalistique. N’importe quel utilisateur, vous, moi pouvons la retweeter, la partager, sans recourir à la moindre double vérification .

« FAKE NEWS » : UN MOT INEXORABLEMENT DÉVOYÉ

Depuis sa popularisation et son intégration dans le langage courant, le recours au terme de « Fake news » est de plus en plus dévoyé. Il est usité à l’envi par la classe politique occidentale. Jusqu’à devenir une sorte de réflexe pavlovien.

D’aucuns ont rapidement intégré qu’à la vitesse du réseau, il était plus rapide et moins coûteux de qualifier une information compromettante de « Fake » (fut-elle vraie), plutôt que d’engager une procédure juridique qui rétablirait la vérité. Taxer une information de « Fake » offre ainsi aux États et à leurs représentants deux usages qui sont pour le moins peu glorieux   :

Disqualifier une information et son émetteur.

Ne pas passer dans un premier temps par la case juridique. Comme si l’utilisation du mot magique « Fake news » était nécessaire et suffisante pour jeter l’opprobre et le doute sur une information, en attendant que l’information se noie dans le flux d’une époque à informations continue.


« FAKE NEWS » : UN ALIBI POUR UNE CENSURE D’ÉTAT AUGMENTÉE ?


Naturellement les véritables « Fake news » existent. Elles ne sont qu’une simple évolution des Hoax (facilement vérifiables sur hoaxbuster), à la différence près qu’elles ne servent pas une escroquerie, ni la bonne blague, mais la manipulation d’opinion.

Les États, bien qu’ils s’en défaussent ne manquent pas, tous autant qu’ils sont, d’en produire, d’en dénoncer, à l’instar des pays autoritaires coutumiers du fait, contribuant à mettre en péril ce qui structure nos démocraties.

Pour exemple, et sans pour autant accabler la Russie sous la gouvernance de Vladimir Putin (qui est pour l’Occident, en matière de « Fake news », le bouc émissaire idéal) la fabrique de « Fake news » la plus largement popularisée par les médias occidentaux, qui est une véritable « usine à troll », se situerait dans la banlieue de Saint-Pétersbourg et serait proche du Kremlin (ce qui pour le Kremlin est naturellement une « Fake news »).


« FAKE NEWS », UN ALIBI POTENTIEL POUR UNE CENSURE D’ÉTAT DÉBRIDÉE ?


Il est à noter que les pays qui sonnent l’hallali des fausses informations mélangent bien étrangement les genres : n’est-il pas une différence notable entre l’« usine à troll » évoquée qui fabrique à la chaîne des reportages totalement fantaisistes, et des sites « propagandistes » comme Sputnik (agence de presse russe) ou RT ?

N’est-il pas « inquiétant » que les gouvernances occidentales ne se soient guère montrées émues, lorsque ces supports se sont vu interdire en octobre 2017 la possibilité de toute publicité sur Twitter. Cette censure de la presse étrangère par une Entreprise-État (qu’elle soit télécommandée ou non) ne pose-t-elle pas questionnement ? N’est-elle porteuse d’aucune inquiétude légitime pour toute personne de bon sens ?

Nul ne me contestera qu’il est aisé, quel que soit son pays d’appartenance, en occident comme ailleurs, de positionner les médias par rapport au pouvoir en place. Ce n’est faire offense à quiconque que d’énoncer des faits. Quel que soit le média, celui-ci est plus ou moins proche ou éloigné des idées du pouvoir en place. Certains sont de fait plus prompts que d’autres à vanter ses mérites qu’à s’épancher sur ses travers et vice-versa.

N’apparaît-il pas dès lors tout à fait envisageable pour des États historiquement non autoritaires de masquer aux yeux de la population ce qui correspondrait, in fine, à de la censure pure et simple ? Serait-il inimaginable que sous couvert de faire la chasse aux fausses informations, soit qualifiée de « Fake news » toute information dérangeante ?

Pour être encore plus clair, la chasse menée aux « Fake news » par les Occidentaux, cette soudaine prise de conscience, cette urgence décrétée contre ce qui serait préjudiciable à nos démocraties, ne serait-elle pas un leurre qui cacherait une forêt qui pourrait paradoxalement devenir bien sombre ?

Le vice-président de l’UE, Frans Timmermans fait un juste constat lorsqu’il déclare :

À notre époque, la circulation de l’information et la désinformation sont devenues presque écrasantes.

Mais il ajoute que l’UE a la tâche de protéger ses citoyens des « Fake news » et de « gérer les informations qu’ils reçoivent » ! Outre le fait d’infantiliser les populations et de s’ériger en parangon de vertu, faire une telle assertion n’a-t-il pas de quoi inquiéter ?

Dans cette aspiration au grand tri informationnel, se pourrait-il que la notion de « Fake news » soit demain appliquée à tout support ou information « contrariante » ? Tout contenu mettant en défaut les États-Unis, ses pays alliés, pourrait demain être « bloqué », « éradiqué » sans autre forme de procès. Quels autres supports presse que ceux que j’ai pu évoquer seront demain qualifiés par nos démocraties occidentales de « propagandistes », de « diffuseur de « Fake News » » et feront l’objet de sanctions, de restrictions ? De simples supports d’opposition ?

POUR CONCLURE


Au pays de #JeSuisCharlie, lorsque j’entends le président de la France Emmanuel Macron évoquer la notion de propagande positive (comme si le terme propagande pouvait tolérer un adjectif ), fût-ce pour lutter contre le fléau du terrorisme, permettez-moi d’exprimer quelques inquiétudes quant au devenir de la liberté d’expression. Pire encore dans la configuration actuelle hystérisée, de mettre en garde vis-à-vis d’une ombre encore plus redoutable qui se met à planer sur Internet et sur l’information : le délit d’opinion.

Mais après tout, cet article ne serait-il pas lui-même une ignominieuse «  Fake news » ?

https://www.contrepoints.org/2018/01/08/306663-fake-news-alibi-censure-etatique


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Mar 9 Jan - 20:05



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Mar 9 Jan - 20:08

ienheureux que nous sommes, nous voici face à une nouvelle version du Jupiter : le Jupi-taire. Un dieu propre à faire taire, à étouffer, bâillonner. Le concept de censure démocratique est né. Ouf, on y arrive, le monde du silence approche. Le moment où les « pas contents » devront choisir entre se taire ou aller en prison, couverts d’amendes amers. Comme le fait remarquer Patrick Weil (vrai militant des Droits de l’Homme et professeur à Yale) la différence entre Sarkozy et Macron, est que le premier annonçait avec fracas des choses horribles -qu’il n’appliquait jamais- alors que le second proclame du doucereux pour mettre immédiatement en œuvre de l’épouvantable. Le roi nous prie donc, en attendant mieux, d’accepter la censure d’Internet. Avatar symbolique du rétrécissement progressif du champ de la liberté. Vous avez cru entendre le mot Résistance ? Rêvez encore : la censure est là pour le bien de l’homme. Ce sont les médias eux-mêmes, depuis 1981 et l’avènement de Dieu Premier, qui ont rendu les armes face à la pensée juste. La crise économique de la presse, -conséquence de la fabrique de mensonges- et le regroupement des journalistes derrière la oumma des bien-pensants, ont creusé leur tombe et celle des libertés. Ce qui fait une économie de croque-mort.

Un lecteur vétilleux, précautionneux, de ceux qui ne montent à vélo qu’équipés d’une trousse de secours, me dira : « Comment peut-on désapprouver une mesure qui veut bannir le mensonge et la diffamation d’Internet ? ». J’applaudis et précise qu’en France la loi de 1881 -et suivantes ayant le même objet- permettent de traquer la diffamation et le mensonge. L’incrimination de « propagation de fausses nouvelles » n’a pas été abolie. Le tout en précisant que cette fameuse loi de 1881, qui, soi-disant, définit la liberté de la presse, est au départ un texte scélérat voté pour en limiter l’exercice ; et criminaliser certains propos favorables à la Commune de Paris… Peu importe. Même ce texte approuvé par la droite au XIXe siècle, suffit à poursuivre menteurs et manipulateurs. Tous les apprentis sorciers. Le voici : « La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d’une amende de 45 000 euros.

Les mêmes faits seront punis de 135 000 euros d’amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l’effort de guerre de la Nation. » Que faire de plus ? Affuter la guillotine ? Quand Internet a propagé des « fakes » en forme d’ordures du genre « La France donne à chaque migrant une Carte Bleue bien garnie »… ou encore « En France les vieux payent la télé alors que les gens emprisonnés l’ont gratuitement », pour donner des exemples ordinaires de mensonges forgés dans les ateliers de l’extrême droite, avez-vous vu un procureur poursuivre ces incendiaires ? La fausse nouvelle n’est grave que si elle frôle un homme politique, pire un Président. Comme un outil existe pour évaluer l’importance d’un tremblement de terre, c’est « l’échelle de Richter », un instrument comparable permet de mesurer la considération que porte Emmanuel Macron à la liberté de la presse, c’est « l’échelle Delahousse ». Un président qui tolère ou encourage une séance de flagornerie comparable à celle mise en scène par France 2 -lors d’un entretien à l’Elysée le 17 décembre 2017- ne peut avoir que mépris pour les médias et ses « fonctionnaires ».

La question est donc : pourquoi le président français attaque-t-il la liberté d’Internet alors que l’outil répressif existe ? La réponse est simple. C’est pour rejoindre le flux de tous les néo-libéraux et néo-conservateurs de la planète. Ceux qui estiment que laisser vivre à sa guise un web qu’ils ne maitrisent pas est un très grand danger pour leur gouvernance. Une menace mortelle pour leur doctrine, l’asservissement par la finance mondialisée et néocoloniale. Les journaux eux-mêmes, petit à petit dépossédés de leur magistère par Internet, ont tout de suite milité pour que tout « site d’information » ne puisse exister « sans être adossé à un « grand média » »… Aux Etats-Unis, le New York Time en tête, nous avons assisté à de telles croisades de limitation du Net. Le tout est resté sans grand effet jusqu’au mois dernier où les géants américains, industriels du web, ont annoncé une restriction progressive de l’accès aux réseaux performants pour tout candidat qui ne soit pas un partenaire puissant ou « convenable ». Voilà où veulent en venir Macron et ses alliés : nous faire taire. Je dis « nous » puisque le débat, l’information plurielle sont devenues impossible en France et que le seul moyen de mettre à jour des sources et des points de vus différents c’est Internet. Tant pis si ce tuyau à deux conduits véhicule les meilleures nouvelles du monde, mais aussi des tonnes d’ordures. Comme devant la poubelle jaune et la poubelle verte, nous assez sommes assez adultes pour affronter le tri sélectif.

Ne soyons pas injustes envers Jupiter, il a bénéficié, comme on le dit en matière d’artillerie, d’une très forte « préparation ». C’est la presse subventionnée par des crédits d’Etat, c’est-à-dire tout, ou presque, ce qu’exposent les kiosques, qui, depuis des années, de docilité en compromission, a poussé le wagon vers l’abîme. C’est elle qui a conçu, financé l’avènement de journaux asexués tous clones de la « bien pensance », des pages dans lesquelles on pouvait lire sans une virgule de doute « Saddam Hussein a des armes de destruction massives » avec schémas à la clé. La doctrine de BHL a triomphé, agissant sur les rebelles comme un agent orange sur la jungle du Vietnam. L’engeance, celle des « nouveaux philosophes » (portée sur les fonds-baptismaux par François Furet avec pichenette de Michel Foucault), a réussi à imposer son néo-catéchisme: toute pensée non tamponnée « Atlantique » ne doit être ni exprimée ni survivre. De bons disciples comme Perdriel, Mougeote, Plenel, Joffrin, Giesbert, Minc, Barbier et leur marionnette Ménard ont veillé à ne jamais offenser Washington. Et la presse française est devenue une feuille d’avis de l’OTAN. Hélas pour eux, cette lecture ne rassemble pas des centaines de milliers de curieux. Ainsi Plenel, celui du Monde en 1999, a compté « 700 000 morts au Kosovo » ( pour un bilan officiel et final 2500) et publié en scoop les détails d’un plan serbe, dit « Fer à Cheval » qui prévoyait la déportation des albanais… Manque de flair, ce « Plan » était un faux bricolé par les services secrets allemands ! Voilà donc des « fakes » avant la mode. Et les « fakes » sont têtus.

Au passage, pour vous faire observer que la maladie de presse est ancienne, je me permets de relater une expérience personnelle. Au début du mois d’aout 1985, en publiant dans « VSD », un hebdomadaire populaire, un article de deux pages chapeauté du titre « La DGSE a fait couler le Rainbow Warrior », je croyais par ces lignes, avoir fait avancer la « vérité ». Et appeler un chat un chat : c’est-à-dire Mitterrand un assassin (un photographe est mort lors du sabotage du bateau avalisé par le Président). A défaut de recevoir une symbolique médaille je m’attendais à ce que mes découvertes éveillent l’attention de mes confrères… Bernique. Hormis Michel Polac, le magnifique trublion, personne n’a bronché. Mieux, Claude Angeli, alors chef du Canard Enchainé, est venu faire le flic de presse : « Toi il faut que tu te calmes ! ». Ah bon ? Et, svp facteur, de qui vient le message ? Le message venait de « Dieu Premier».

Cette foi nouvelle dans les vertus d’une presse couchée a été facilitée, aussi, par l’idéologie qui noie les « écoles de journalisme », et par le statut social des étudiants ici recrutés. Croisant un jour place de la Bourse un ancien confrère, devenu prof au Centre de Formation des Journalistes, je lui pose une question : « Enseignez-vous le doute ? »… et entendu sa réponse désabusée : « Non rien que des certitudes ». La pensée unique, née dans le bouillon Kub des idées de Furet, issue aussi des « droits de l’homme » tripotés par le BHLisme, s’enseigne désormais dans ces écoles. Institutions onéreuses pour tout étudiant, ce qui implique une sélection de classe. Pour l’essentiel, les nouveaux journalistes sont donc des fils d’archevêque ; peu inquiets du sort du monde.

Dernier paillasson tendu sous les pieds de Macron et de la censure d’Internet, tous ces sites autoproclamés chasseurs de « Fakes news ». A défaut de s’acheter un miroir et de s’y mirer, Le Monde et Libération se sont constitués en meute pour désigner comme « fake » ou « complot » tout ce qui nuit à la ligne générale dessinée par Niel ou Drahi. Ces innocents ignorent que le concept de « complotisme » a été inventé par la CIA comme outil capable de discréditer tout interlocuteur trop bien informé. Reste dans le canon fumant de ces drôles de censeurs la cartouche de l’antisémitisme, écrire que Netanyahou perd ses cheveux peut vous conduire au pilori. Vous êtes socialement mort.

Dans la battue contre la liberté sur Internet, comme dans les polars, on trouve enfin des « privés ». Des types qui s’ennuyant d’être « rien » -comme le dirait Macron- et qui montent leur propre stand de tir. Dénonçant sur Internet et au doigt mouillé des innocents. Leur but ? Exister, participer à l’honorable festin de la pensée juste pour -rêve d’un jour- être invité aux côtés de Sifaoui sur le plateau des « experts » de C Dans L’air.

Aujourd’hui la nouvelle censure démocratique ne s’exerce pas seulement au pied du mur, c’est-à-dire en refusant l’édition de textes ou d’images jugées inacceptables pour la pensée dominante, elle réussit l’exploit d’un grand bond en arrière en nous renvoyant à Richelieu. Oui, à la « censure préalable », le filtre de l’imprimatur qui évite tout malentendu. N’étant pas gardien du phare des libertés, je n’ai pas en main le décompte des réunions, conférences et autres propositions de débats annulées en France sous la pression du politiquement correct. Depuis 2012, et le début de la guerre en Syrie, il est impossible au pays de Voltaire, de rassembler dans une salle ouverte au public des hommes et des femmes s’exprimant sur cette guerre. Dès l’annonce d’un tel colloque les menaces tombent et les organisateurs apeurés, honteux, annulent le rendez-vous. Dans une salle de l’Assemblée Nationale il a été possible au Front National de réunir la fleur des groupes anti-avortement, mais impossible de trouver un auditorium pour exposer la situation syrienne et la politique étrangère de la France. Que le forum soit « partisan » n’est pas une excuse à la censure dans un pays de libre parole. L’interdiction de ces débats-là vaut aussi pour ceux qui concernent l’Ukraine et mieux encore pour la Palestine. Evoquer ce pays martyrisé c’est additionner les salles de réunion refusées, les intervenants décommandés. Si besoin est, les censeurs s’abritent derrière la menace de « troubles l’ordre public ». Comme si « l’ordre public » était une excuse au mensonge.

Plus caché, feutré mais aussi corrosif a été, en 1994, l’interdit d’édition qui a frappé le colossal historien et philosophe anglais Éric Hobsbawm avec son livre « L’Age des Extrêmes ». Ce bouquin essentiel a été traduit en bantou alors que pas un éditeur tricolore ne s’est aventuré à mettre de ce texte en librairie. L’interdit, non-dit et non-écrit donc tacite, avait été édicté par la clique Rosanvallon et Nora, petits maîtres à penser agissant comme des veaux sous leur mère, en l’occurrence François Furet. Pas question qu’un penseur, obstinément marxiste, ouvre sa gueule. Pour lire ce bouquin il a été nécessaire que l’équipe du Monde Diplomatique se joigne à un éditeur belge. C’est vous dire si le libre propos est un sport de combat !

L’exception française, donc l’esprit de censure, a contaminé la Suisse. Guy Mettan, co-fondateur de la version helvétique de Reporters Sans Frontières (RSF) est un mort vivant depuis qu’il a eu l’idée d’instaurer un débat sur le rôle joué en Syrie par les « Casques Blancs »… C’est Christophe Deloire, le Ménard après Robert, de RSF qui a pulvérisé Mettan. Pour Deloire il n’est pas question de débattre de l’action de ces magnifiques sauveteurs couverts de lauriers par Hollywood, les intervenants ne lui conviennent pas. Pauvre Deloire qui, il y a quelques mois, faisait la retape auprès du dictateur gabonais Bongo. Son but ? Que ce dernier finance un « forum » organisé de concert avec Libération. Résumons ! Nous avons RSF, un machin matricé par l’ultra drotiier Ménard, qui intervient en tant qu’organisation de journalistes pour réclamer la censure. Après cela étonnez-vous que la presse meure !

Mais Deloire, l’homme en forme de cette fin d’année 2017, va encore faire parler de lui. Cette fois c’est le projet d’une télé russe, diffusée en français, qui ne lui convient pas. Cette chaine, composée de journalistes tricolores et dûment encartés, n’a pas encore émis une seule image, un seul son que le devin Deloire dit « halte ». Lui, Deloire, sait que Poutine, qui n’a que ça à faire entre deux coups de balais donnés à Daesch, écrit lui-même les sujets diffusés sur RT-TV. Il est fort Deloire…! Bizarre, quand Patrick Drahi a lancé « i24 News » une télévision en français qui entend officiellement « montrer le vrai visage d’Israël », Deloire s’est tu. Sans doute enroué ? Et rechute en laryngite contre CNN ou Fox News, qui, même en anglais, diffusent pas mal de bêtises ?

Avez-vous entendu Deloire protester contre la disparition de « Afrique Asie », un mensuel spécialisé dans l’actualité internationale, un journal d’une qualité rare ? Non. Il devait être en RTT. Ce journal historique, fondé par Simon Malley, a été le compagnon de lutte de tous les mouvements de décolonisation de la planète. Ce n’est pas rien. Comme par hasard l’état français a commandé un interminable contrôle fiscal contre « Afrique Asie », enquête ridicule au sein d’un journal militant. Mais qui s’est achevée par une amende de 150 000 euros. Majed Nehme, le directeur-héros de cette aventure, a donc été obligé de fermer ce journal exemplaire. Voilà les dernières nouvelles du monde libre, où les français ne parlent plus aux français.

En guise de travaux pratiques je livre à nos lecteurs l’expérience vécue par la grande et courageuse historienne Annie Lacroix-Riz – professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris VII. Au prétexte qu’elle est l’une des seules à s’opposer à la cohorte placée sous la férule de Stéphane Courtois, un communiste très repenti qui passe ses heures à expier son passé, et qui est devenu le guide suprême en matière de marche arrière historique, Lacroix-Riz, avec son sac à vérités, est devenu l’ennemi numéro 1. Comme la dame est imbattable, tant elle est documentée, face à elle il faut fuir ou annuler tout débat. D’autant que la spécialité de l’historienne est brûlante : la collaboration sous toutes ses formes, liens entre nazis et Vatican, construction de l’Europe sous la dictée américaine…Elle a même découvert que, pendant la période nazie, le Zyklon B avait été, pour partie, produit dans des usines françaises…

Un jour c’est France 2 qui la convoque pour évoquer André Bettencourt, un homme trop actif sous Vichy. L’historienne racle ses fonds, prend de son temps et répond aux questions du documentariste. Quelques heures avant la diffusion du « sujet » elle reçoit un SMS « Désolé, mais faute de place votre témoignage a été coupé ». Ah ça alors c’est vrai, la lutte des places est un phénomène connu !

En 2016 c’est une certaine Juliette Dubois qui, sur RMC TV, se passionne pour une tranche d’histoire « 1939-1945 la face cachée du Vatican ». Lacroix-Riz est incontournable, elle est ici assise dans son jardin. La naïve historienne sort ses archives les plus explosives et attend le passage de la questionneuse… qui, comme Godot, ne viendra jamais. Le dernier acte de censure est aussi lié à ce documentaire de RMC, un conte de fée qui donne la part belle aux hommes de Dieu. Cette fois, le film étant diffusé par la RTBF la télé belge, Lacroix-Riz est convoquée à Bruxelles « pour un débat ». On lui envoie des billets de train…Et, magie habituelle, sans que les TGV de Guillaume Pépy y soient pour quelque chose, l’historienne qui dérange ne se dérange pas : elle est décommandée. Si je mets en avant l’exemple de Lacroix-Riz c’est que la dame, même sans le relais des médias officiels, a une certaine capacité d’alerter un petit réseau. Mais quid des inconnus, des isolés, qui se font moucher dès qu’ils évoquent des sujets touchant à la « contre pensée ». Quid d’un chercheur qui n’embouche pas, pour ses travaux, la bonne trompette, l’écrivain qui n’écrit pas les bons livres ?

Voilà un état des lieux. C’est le mien et vous direz qu’il n’a pas de valeur universelle, rien de « scientifique ». C’est juste le résultat de 50 ans d’expérience dans la presse et l’édition, un demi-siècle à voir de près bouger le monde, et se faire la guerre plus que la paix. Un demi-siècle de mensonges, de presse ou d’Etat, vécus sur le champ. Que dire de plus ? La liberté, valeur sans partage avait un goût, il est devenu light, comme le Coca.

Jacques-Marie Bourget, 7/1/2017

PS. « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » [Evelyn Beatrice Hall, résumant sa vision de la pensée de Voltaire dans son livre, The Friends of Voltaire, 1906]


https://www.les-crises.fr/le-president-jupi-taire-invente-la-censure-liberale-par-jacques-marie-bourget/


Dernière édition par komyo le Mar 9 Jan - 20:14, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Mar 9 Jan - 20:13

hé komyo c'est le même texte que dédé a posté 3 messages plus haut.
en 3 messages successifs


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Mar 9 Jan - 20:15

ah c'est qu'il a du bon sens lui aussi ! Wink
supprime le mien si tu veux !

Laughing


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Mar 9 Jan - 20:16

komyo a écrit:

La dernière phrase est fausse.

Erreur volontaire = fake news !



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Mar 9 Jan - 20:21

va savoir, il payent de la tva au moins ! et eux ne détournent rien comme de fausses fakes gouvernementales voulaient le faire croire !
genre les gens aux rsa qui se la coule douce dans des iles, ce qui conjuguent l'ignominie a l'insulte a ces gens !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Mar 9 Jan - 20:57

ca c'est les dires de dan surtout..... ne généralisons pas !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Mar 9 Jan - 21:10

non c'était de je sais plus qui chez les en marche ! que dan relaye ce genre de connerie... ne serait pas un scoop, mais a part DD qui l'aime bien et le lit qui s'en préoccupe ! Laughing



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Mar 9 Jan - 21:57

tiens lle est drole celle là :


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Mer 10 Jan - 8:46



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Jeu 25 Jan - 19:27



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14005

Re: Loi contre les Fake news

Message par loli83 le Jeu 25 Jan - 21:42

en tous cas , je vois que lorsque je critique la ministre de la santé ou les labos , mes propos sont censurés par l'opérateur Orange , alors qu'ils laissent passer tout ce qui est raciste et xénophobe , la liberté d'expression parlons en
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 11890
Localisation : vallée du vent

Re: Loi contre les Fake news

Message par dan 26 le Jeu 25 Jan - 21:49

loli83 a écrit:en tous cas , je vois que lorsque je critique la ministre de la santé ou les labos , mes propos sont censurés par l'opérateur Orange , alors qu'ils laissent passer tout ce qui est raciste et xénophobe , la liberté d'expression parlons en
qui a des propos  racistes  et xénophobes ? Je n'en vois aucun  sur ces forums .

amicalement
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14005

Re: Loi contre les Fake news

Message par loli83 le Jeu 25 Jan - 22:10

en plus d'être idiot , il n'y voit rien , c'est triste pour lui
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 11890
Localisation : vallée du vent

Re: Loi contre les Fake news

Message par dan 26 le Jeu 25 Jan - 22:18

loli83 a écrit:en plus d'être idiot , il n'y voit rien , c'est triste pour lui  
il y en a ras le bol, de me difamer de cette façon sans preuve!!!  je veux des preuves désolé .
C'est à la  porté de n'importe quel idiot du village de diffamer  n'importe qui .
apporte des preuves .
. Cela fais 3 fois que je te demande des liens  comme preuve tu es incapable de les apporter  . C'est de la diffamation loli   désolé .

Et tout cela parce que tu ne supportes pas la contradiction !!!C'est grave, très grave loli .

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Ven 26 Jan - 8:28

Des preuves de forum qui font dans la xénophobie et le racisme?
Tu en veut ?
https://forum.immigrer.com/profile/107384-resident/?do=content&type=forums_topic_post&change_section=1

http://forum.ados.fr/actu/actualites/survivant-fustige-multiculturalisme-sujet_23331_1.htm

Et ceux qui la dénonce:

http://www.debunkersdehoax.org/forum

En effet comme le dit Loli, il vaut mieux être xénophobe que critiquer la ministre de la santé!
C'est pas de toi qu'elle parle, ne soit pas un ane!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8456
Localisation : Dijon

Re: Loi contre les Fake news

Message par gaston21 le Ven 26 Jan - 16:29

Les Fake News? Mais vous les avalez par louches entières! Faites confiance aux sondages! Ce ne sont que de fieffés mensonges! Qui sont ceux qui s'en sont emparés pour manier le peuple à leur guise?  Croyez-vous que les retraités n'ont pas réagi à l'augmentation de la CSG en même temps que l'abrogation de l'ISF et à la Flat Taxe? On nous prend pour des demeurés et on a raison!

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/macron-populaire-merci-mes-chers-200985
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 11890
Localisation : vallée du vent

Re: Loi contre les Fake news

Message par dan 26 le Ven 26 Jan - 16:33

gaston21 a écrit:Les Fake News? Mais vous les avalez par louches entières! Faites confiance aux sondages! Ce ne sont que de fieffés mensonges! Qui sont ceux qui s'en sont emparés pour manier le peuple à leur guise?  Croyez-vous que les retraités n'ont pas réagi à l'augmentation de la CSG en même temps que l'abrogation de l'ISF et à la Flat Taxe? On nous prend pour des demeurés et on a raison!

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/macron-populaire-merci-mes-chers-200985
qui peut déterminer ce qu'est une fake News?
Comment faire la différence entre la propagande, et la vérité !!!
exemple le fameux journal télévisé journalier de merluche est il un ramassi de fake News !!!
Qui peut me donner un seul nom de médias qui serait impartial .

les fake News flagrante doivent etre puni de diffamation .Mais comment déterminer une Fake News ?

amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Ven 26 Jan - 17:23

Un phénomène en croissance sur le web. Très utilisé par les journaux et les médias depuis les dernières élections, le phénomène de « Fake news » ou de fausses informations est en pleine expansion. Les dernières élections présidentielles américaines et françaises ont confirmé la tendance avec de nombreux exemples.

Non ce que cite Mélanchon est facilement vérifiable!

Il ne s'agit pas d'être partial ou pas, mais de donner des nouvelles vérifiables!

Tu confond les termes Dan 26!

http://eduscol.education.fr/primabord/qu-est-ce-qu-une-fake-news


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7676
Localisation : France

Re: Loi contre les Fake news

Message par komyo le Ven 9 Mar - 8:33



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14005

Re: Loi contre les Fake news

Message par loli83 le Ven 9 Mar - 10:59

je viens juste de voir la liste des fake news postée par Troubaa le 9 janvier ( je n'étais pas là )

on doit appeler ça comment cette liste ? de vraies fakenews ou un meli mélo entre le vrai et le faux

pour la première de la liste je vois avec plaisir que les français se rendent compte par eux mêmes de ce problème des laboratoires pharmaceutiques qui ne recherchent que le profit au détriment de la santé des personnes , on le constate tous les jours autour de nous , ceux qui ne le voient pas c'est qu'ils ferment volontairement les yeux , et c'est grave ...
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8456
Localisation : Dijon

Re: Loi contre les Fake news

Message par gaston21 le Ven 9 Mar - 17:24

Croyez-vous qu'on vous dit la vérité sur l'Ukraine, la Syrie etc...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12494
Localisation : ici ou là

Re: Loi contre les Fake news

Message par troubaa le Ven 9 Mar - 19:33

qu'est ce que la vérité ?

Penses-tu que tous les journalistes sont des tricheurs et des malhonnêtes et que seul quelques uns derrière leur écran détiennent la vérité ?

Moi j'ai plus tendance à croire les gens sur le terrain, les gens dont le métier est d'informer, que de croire ceux qui se contentent, derrière leur ordinateur, d'étaler leur certitudes venues "d'ailleurs" sur des forums/blog à tendance manifestement populiste.

Après à chacun ses goûts.

Et toi gaston penses tu que c'est l'armée syrienne qui était à 90% détruite il y a 18 mois qui bombarde les syriens ou penses tu que c'est un pays étranger qui l'arme la forme et la dirige ?

Et toi gaston te trouves tu sensible au discours populiste consistant à toujours accuser les meme pays à chaque problème sans te poser plus de question... ne suffit il pas de te montrer du doigt un certain pays pour que tu approuves d'office ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10604
Localisation : Enfant du Monde

Re: Loi contre les Fake news

Message par Dédé 95 le Ven 9 Mar - 19:54

Ne détournes pas le terme populiste Troubaa, on voit ce que tu veux imposer.....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: Loi contre les Fake news

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 28 Mai - 11:45