LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Ven 12 Jan - 12:31

Moi je vois de moins en moins de travailleurs autour de moi,
normal t'es à la retraite ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 9873
Localisation : Enfant du Monde

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par Dédé 95 le Ven 12 Jan - 13:19

"Il y a des gens qui vivent dans leur Bulle, d'autres qui ont une vie sociale"
Dédéfucius le 12/01/2018 sur La TR.

Ps: Il y en a même qui ont Internet, à défaut d'y trouver la liste Numérotée des produits Lactalis dangereux, ils y trouvent la situation de la main d'oeuvre dans leur entourage, et en plus certains on un fils (à non pas procureur) mais chef comptable à Pôle Emploi!

- Vivement que l'Internet soit controlé pour éviter au peuple de faignant (sic) d'avoir accès à la réalité de leur entourage!

Haut Parleur - Le Pen prépare toi, a peur des gauchistes......


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Ven 12 Jan - 13:25

"Il y a des gens qui vivent dans leur Bulle, d'autres qui ont une vie sociale"
Dédéfucius le 12/01/2018 sur La TR.

une vie sociale de retraité, entourée de retraité ! Very Happy Very Happy Very Happy

tu m'étonnes qu'il voit de moins en moins de travailleur autour de lui.... il est de plus en plus entouré de retraités ! PTDR


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 10828
Localisation : vallée du vent

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par dan 26 le Ven 12 Jan - 13:47

troubaa a écrit:
Moi je vois de moins en moins de travailleurs autour de moi,
normal t'es à la retraite ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
il a raison pour une fois de moins à moins de chercheurs de travail, de plus en plus de demandeurs d'emplois, d'indemnités, ou de chomage!!
Le trop de social a crée la misère . Combien faudra t'il te temps pour s'en rendre compte ?
Amicalement
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Ven 12 Jan - 13:57

désolé non....


source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1374370/HISTO14_f_D5_travail.pdf - Page 2 je ne peux pas recopier le tableau.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 10828
Localisation : vallée du vent

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par dan 26 le Ven 12 Jan - 15:02

troubaa a écrit:désolé non....


source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1374370/HISTO14_f_D5_travail.pdf - Page 2 je ne peux pas recopier le tableau.

impossible à ouvrir aussi de mon coté, ses chiffres m’intéressent ,  j'ai fait une recherche dans ce domaine il y a quelques années , j'avais trouvé entre 1990 et 2015 plus de 5,3 millions  de postes de travail en plus . On avait plus de travailleurs, avec une mutation importante de l'industrie   vers les services les associations et les collectivités locale   , et tenant compte des fonctionnaires, des emplois marchands, associatifs et des emplois expatriés   .

voir par exemple https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1374392/EMPLOIR08c.PDF

Je n'avais pas ce type de moyen à l'époque

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 9873
Localisation : Enfant du Monde

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par Dédé 95 le Ven 12 Jan - 19:25

Vous battez pas, des chomeurs il y en aura de plus en plus!
1 - L'état des patrons impose le départ en retraite plus tardif!
2 - Le même augmente la durée du travail
3 - Le patronat cherche, à cause de la concurrence, la main d'oeuvre la moins onéreuse!
4 - Le controle des naissances stabilise les besoins (le marché).

5 - Trump à prévenu: les étrangers qui nous pique du boulot.....dehors!
6 - Qui va accueillir et donner du travail au, je cite Wiki:
Le nombre de Français inscrits sur les registres des consulats français était de 1 710 945 le 31 décembre 20157. Ces données ne représentent cependant qu'une partie des ressortissants français vivant en dehors du territoire national.

Moralité?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Ven 9 Fév - 22:46

troubaa a écrit:Benoit Rittaud de plus en plus souvent invité dans les débats sur le climat.

(joffrin est vraiment un âne...pire on ne fait pas quelle honte, le pire et il est fier de lui.. puis je lui rappeler qu'à une époque 98% des scientifiques pensaient que le soleil tournait autour de la terre)

L'apocalypse climatique  qui a pour source Adam et Eve est à nouveau évoqué. Logique.

Et il commence à être dénoncé la réaction hystérique des médias au moindre événement météorologique. ! Enfin !

Et à la question y a t il un consensus scientifique sur le climat michel chevalet répond immédiatement non avant d'etre repris et  de se reprendre evidemment....

Enfin voila que  des tenants du réchauffement climatique et du catastrophisme qu'il va provoquer commencent doucement à faire machine arrière :

Les tempêtes "sont fonction des différences de température entre les hautes latitudes et les moyennes latitudes(...), c'est l'un des paramètres qui jouent", explique le climatologue. Et "les climats passés nous montrent que plus il y a de différence de température entre les hautes latitudes et les basses latitudes, plus les vents sont violents". Or avec le réchauffement climatique, cette différence de température "a tendance à diminuer, puisque le réchauffement est plus important dans les hautes latitudes", précise-t-il. Selon le climatologue, "il n'y a pas de raison que la diminution de cette différence conduise à des vents plus importants".

signé :....................... Jean Jouzel  !

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/01/05/97001-20180105FILWWW00236-tempetesavalanches-pas-la-faute-du-rechauffement-climatologue.php

bigre le vent commencerait il à tourner ?
on ne va plus subir des déferlantes de tempête et autre ouragan à cause du "réchauffement climatique". Les prédictions changeraient elles ?

autant de bullshit en si peu de phrases, tu étais en forme le jour ou tu as posté !


Mais Rittaud publie sur contrepoint, il faut croire que ca suffit a le rendre immédiatement expert en climatologie au yeux de certains ! Wink

Benoit Rittaud n'étant pas un expert en ce domaine de la climatologie, il reste donc deux hypothèses comme pour notre ami Jean-Pierre Bardinet :
c'est un menteur/charlatan/escroc, c'est à dire quelqu'un qui sait pertinemment qu'il trompe son monde mais le fait pour poursuivre un objectif précis : gagner plus d'argent grâce à la vente de ses livres
c'est un idiot utile, c'est à dire quelqu'un qui croit savoir mieux que les spécialistes et se laisse leurrer par des scientifiques pseudo-sceptiques tels que Fred Singer qui ne sont motivés que par leur idéologie néo/ultra libérale.
Il est d'ailleurs assez significatif que Benoit Rittaud soit essentiellement reconnu dans la sphère libérale francophone (il est totalement inconnu ailleurs), il a son wikiberal mais pas de wikipedia à l'horizon!

Il publie régulièrement sur Contrepoint et on peut le voir ou l'entendre dans quelques autres medias clairement libéraux comme l'Opinion ou Libertarien TV.


Je me contenterai donc de diriger tout lecteur intéressé vers trois liens permettant d'avoir un avis sur la question :
un article sur iceblog.over-blog dont voici quelques extraits:
c'est que B.Rittaud, dans une vision des choses et un vocabulaires très belliciste,  semble persuadé que les sceptiques ont désormais « gagné », que le « sol se dérobe sous les pieds » des climatologues sous "les coups de boutoirs de l'arméee des sceptiques", et se dit étonné de la soudaineté de cette récente victoire
sans doute B.Rittaud a-t-il l'impression, comme il le dit sur le plateau d'Arrêt sur images, qu'il est désormais « branché d'être climato-sceptique ».  Chacun sait l'importance que le fait d'être branché a dans la validité des théories scientifiques
On retrouve en fait surtout dans ce livre un espèce de gros condensé de la blogosphère climatique, version sceptique: pêle-mêle, références à ClimatAudit, Wattsupwiththat, pensee-unique, skyfal, liens vers les videos de Courtillot, Leroux, vers les « pétitions de 30000 scientifiques qui contestent le réchauffement climatique » , les 450 articles « sceptiques »...
c'est en toute logique qu'on retrouve comme chapitres « scientifiques » principaux du livre, les « tubes » du scepticisme:
- la crosse de hockey est brisée
- la T° globale n'existe pas ( ou ne veut rien dire, ou est fausse..)
- le CO2 suit la T° dans les carottes de glace
- les modèles ne sont pas fiables
Cf le passage assez ridicule sur le décalage CO2/T° dans les carottes de glaces, censé poser un "problème fondamental" aux climatologues, dont l'explication – les GES agissent comme une rétroaction (avec l'albédo) sur le forcage orbital – semble simplement « trop compliquée » pour être vraie à B.Rittaud, et le résultat d'une « imagination sans limite » qu'on ne peut accepter.
Moins drôle, il y a aussi de longs passages pas très clairs – et par conséquent, au final, pas très sains - sur la pseudo-science, Popper, l'absence de preuves, les modèles qui sont des « oracles » et les climatologues pas très différents des « mediums » etc..,
On notera aussi, en toute cohérence avec le reste, l'absence totale de physique (forcage radiatif, effet de serre ?), et, au sortir du livre, il semble que la position de l'auteur soit « on ne sait rien », "c'est complexe", et « bah, la T° peut bien varier toute seule, non ?»

une interview de Jean Jouzel :
C’est un livre qui n’apporte aucun argument scientifique nouveau et étayé et qui mélange parfois des considérations pseudo-philosophiques qui n’ont pas grande pertinence dans le débat. Je ne vois pas notamment l’intérêt de digresser sur le pari de Pascal.
Il reprend des arguments largement débattus et même si certains sont exacts, il ne fait pas avancer la science.
(au sujet de la température moyenne critiquée par Benoit Rittaud) Je ne vois absolument pas pourquoi on ne pourrait pas faire de moyenne mondiale. C’est comme si on disait qu’il n’y avait aucun sens à déterminer un âge moyen au motif que les gens seraient par exemple plus vieux dans le sud qu’au nord de la France. Cette courbe a un sens du point de vue du climatologue même si pour chacun d’entre nous c’est la température dans la région où l’on vit qui est perçue. En ce qui concerne la température moyenne on lui attribue une incertitude largement inférieure au dixième de degré.
(au sujet de la stagnation des températures) C’est vrai qu’il y a une pause. Il faut toutefois rappeler que ces six dernières années sont les plus chaudes depuis plus de cent ans. Plus chaudes que les années 1990, elles-mêmes plus chaudes que les années 1980. (il faut noter que l'interview date de 2010, depuis on sait qu'il n'y a pas eu vraiment de pause et encore moins de stagnation...)
Ceci étant, il est nulle part écrit que les températures doivent augmenter tous les ans avec la régularité du métronome et coller à l’augmentation de la concentration de CO2.
notes de lecture d'un certain hprevot :
Le livre commence et se termine fort bien. Le rappel historique sur l’affaire des « canaux » de la planète Mars invite à se méfier des emballements fondés sur des interprétations hasardeuses de ce que l’on observe.
Puis l’auteur présente de façon parlante les « armées » en présence dans le combat d’opinion au sujet de l’influence sur le climat des émissions de gaz carbonique dues à l’activité humaine : carbocentristes », « solaristes », « océanistes », géologues et mathématiciens. De mon point de vue, il est heureux que, dans ces matières compliquées, le débat soit vivant et que les hypothèses se multiplient. C’est ainsi que progresse la science. (il me semble que le dénommé hprevot confond "opinion" avec "démarche scientifique")
Le chapitre sur la façon dont on a été dessinée la fameuse courbe en forme de crosse de hockey qui montre une très forte croissance des températures après plusieurs siècles de stabilité me paraît assez convaincant. Le livre explique clairement les artefacts qui ont conduit à cette courbe. D’ailleurs, le GIEC ne l’utilise plus. (je ne sais pas si le GIEC ne l'utilise plus*, par contre cette courbe a été confirmée à plusieurs reprises par des équipes indépendantes)
Puis Benoît Rittaud conteste l’idée même d’une température moyenne de la basse atmosphère –celle où vivent les hommes. Mais cette contestation, au fond, n’apporte pas grand-chose. (on ne le lui fait pas dire...)
Il écrit (p. 93) : «  Si cette idée que la ‘température globale’ telle qu’on la considère aujourd’hui est donc trop mal définie pour qu’on puisse l’utiliser aveuglément, on ne peut pour autant lui dénier toute valeur. Un élément parmi d’autres dans ce sens est la théorie solariste : s’il s’avère que la courbe de l’activité solaire est corrélée à celle de la ‘température globale’, alors cela prouvera bien que cette dernière possède une signification » -fin de citation ; je poursuis « tandis que si elle est corrélée aux émissions de CO2, elle n’en a pas ». On retrouve en plusieurs endroits des « dérapages logiques » de ce genre. (pourtant Benoit Rittaud est mathématicien, la logique il devrait connaître...)
avant toute analyse, l’idée d’une rétroaction positive via le CO2 est déclarée « saugrenue ». (car Benoit Rittaud donne son "opinion" et seulement son "opinion" sur le sujet, et son "opinion" est que la rétroaction est "saugrenue")
Le pari de Pascal est analysé et critiqué. On peut se demander ce qu’il vient faire ici. (une sorte d'argument d'autorité de la part de Benoit Rittaud...)
Qu’un mathématicien pense river son clou à Pascal avec un raisonnement comme celui que nous tient B. Rittaud ! Tout se passe comme si son raisonnement était guidé par la conclusion qu’on veut lui trouver. (là j'ai décroché, j'ai dû m'endormir dans ces circonvolutions pseudo-métaphysiques)
Puis, B. Rittaud rappelle qu’il faut comparer le coût de l’action à celui de l’inaction, ce qui est assez évident. En fait tout ce chapitre sur les probabilités n’apporte pas grand-chose. (je pense que Benoit Rittaud ferait un très mauvais actuaire...)
A noter un autre procédé littéraire de B. Rittaud : il parle d’abord de « stagnation » des températures dans les dix dernières années, puis évoque en même temps une baisse (on peut observer une très légère baisse selon la façon dont est calculée la température), puis il ne parle que d’une baisse. Par ailleurs, il fait d’abord remarquer que cette stagnation sur dix ans n’est pas significative, puis il s’y réfère à mainte reprise en oubliant cette réserve. (maintenant il faudrait actualiser ce commentaire avec la constatation que les températures n'ont jamais vraiment arrêté d'augmenter!)
Un rappel à la prudence. Il montre « à l’insu de son plein gré » que cette prudence doit s’exercer à l’égard de tous et de soi-même. J’ai dit en effet comment B. Rittaud s’est laissé aller à des approximations et même des contradictions.
Se disant « sceptique », il se montre en réalité fort convaincu. (c'est bien pour cela que personnellement je préfère parler de pseudo-sceptiques)
B. Rittaud oublie que, quelques pages plus tôt, il a cru efficace d’utiliser ironiquement le « rasoir d’Occam » pour se défaire d’explications qui le gênaient en invoquant le motif qu’elles sont, selon lui, trop complexes. (ah le fameux rasoir d'Occam tellement utilisé à tort et à travers pour faire intello...)
(et ledit hprevot se livre à une parabole que je trouve très pertinente afin de déconsidérer l'attitude des climato-sceptiques qui consiste à dire qu'il ne faut rien faire tant qu'on n'en sait pas assez) : Un jeune couple doit acheter une voiture pour accompagner ses enfants à l’école. Leur budget les oblige à acheter une voiture d’occasion. Chez le vendeur de voitures, ils en voient deux apparemment identiques en tout point ; l’une coûte 1000 € de moins que l’autre. Ils s’accordent pour la choisir mais le vendeur leur dit : « je dois vous prévenir que cette voiture présente un défaut. Il y a une chance sur deux qu’elle s’embrase brutalement ; on ne sait pas d’où vient le défaut ; les chercheurs continuent de chercher. Si elle s’embrasait, ce serait si rapide que vous auriez du mal à en extraire à temps vos enfants ». Notre jeune couple choisit évidemment de dépenser 1000 euros de plus. (personnellement je préfère le parallèle avec la maison ou la voiture que tout un chacun assure, même si le risque est jugé infime...)
Il y a un point sur lequel je suis bien d’accord : éviter que le pouvoir politique utilise l’effet de serre et le réchauffement climatique pour nous « faire la morale ». (là je ne sais pas où hprevot est allé chercher qu'on cherchait à "nous faire la morale", comme si informer les citoyens d'un danger potentiel était "leur faire la morale"; dans ce cas il faut arrêter toutes les campagnes de prévention des accidents de la route, contre le tabagisme, etc. ; je suspecte hprevot d'être lui-même un libéral réfractaire à toute action publique)
Mais B. Rittaud n’avance pas d’arguments qui convainquent d’abandonner l’idée que les émissions de gaz carbonique ont un effet significatif sur l’atmosphère ; rien non plus pour justifier de ne pas prendre de précaution. Plus grave : comme je l’ai montré, il se contredit lui-même et pratique, volens nolens je ne sais, la désinformation. Dans un ouvrage qui se présente comme scientifique et pondéré, c’est plus que regrettable
Ces différents commentaires suffisent à me convaincre que l'achat du livre de Benoit Rittaud Le mythe climatique n'est pas à ranger dans mes priorités du moment.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Sam 10 Fév - 14:01

au moins il est scientifique à la différence du statisticien berruyer...

Benoit Rittaud ....../...c'est un menteur/charlatan/escroc, .../...c'est un idiot utile,
En tout cas cela fait plaisir de voir un peu d'insulte à l'égard des climato-sceptique. on a failli etre en manque.  ouf on a eu chaud !

Preuve en est que les climato alarmiste sont des gens bien, ils insultent à tout va....

Qui est Benoit Rittaud ce soit disant charlatant ?
wikipedia a écrit:Benoît Rittaud est un mathématicien français, sceptique du réchauffement climatique. Il est enseignant-chercheur en mathématiques, maître de conférences à l'université Paris 13, au sein du laboratoire d'analyse, géométrie et applications (Institut Galilée). Il a écrit de nombreux ouvrages de vulgarisation.

Toujours ce mépris des climato-alarmiste pour tous ceux qui ne pensent pas comme eux. ça commence à sentir très mauvais cette mentalité. Je dirais même mieux que cette mentalité pue la merde !  

Tiens un autre exemple :

Encore une atteinte à la liberté d'expression au nom de ton dogme religieux komyo   : ALERTE : La censure frappe François Gervais dans un lycée de Versailles


Mais qui est François Gervais que l'on censure ?

wikipedia a écrit:François Gervais est professeur émérite de l'université François Rabelais, de Tours, où il enseignait la physique et la science des matériaux.

Ses recherches portent notamment sur la thermophysique, l'effet de serre, la réflectivité infrarouge et le ferromagnétisme. Il a à son actif 273 publications, dont 5 livres et 226 articles parus dans des revues à comité de lecture.

Il rédige notamment un ouvrage consacré aux supraconducteurs (1999). Les supraconducteurs posent des problèmes dans le cadre de la théorie BCS, car celle-ci échoue à expliquer la persistance de la supraconductivité à de hautes températures et nécessite des ajouts théoriques pour expliquer un certain nombre de constatations empiriques1.

Il est lauréat du Prix Yvan Peyches de l'Académie des Sciences, titulaire de la médaille de bronze du CNRS (Thermodynamique) et officier dans l'ordre des Palmes académiques2.

Bref encore un pseudo scientifique pour les climato alarmiste qu'il faut vite faire taire !
n'est ce pas komyo ?



Au secours ! !!!!!!!!! L'inquisition est de retour !



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Sam 10 Fév - 19:35

Il pourrait avoir un prix Nobel de mathématique (on en est loin)

si ces théories sont invalidées par la communauté scientifique,
laquelle quoique tu puisses en penser pour continuer a te rassurer n'est pas un église dirigée par le pape
avec une hiérarchie a sa disposition, ca reste du bullshit ?


Comme pour svensmark ton métro de retard finira
bien par se résorber avec le temps ! I love you


En 2009, un certain nombre d'éminents experts, y compris un lauréat du prix Nobel, ont conclu que les graphiques de Friis-Christensen et Svensmark montrant des corrélations apparentes entre le réchauffement de la planète, les taches solaires et les rayons cosmiques étaient profondément erronés. Friis-Christensen a convenu que toute corrélation entre les taches solaires et le réchauffement planétaire qu'il a pu identifier dans l'étude de 1991 s'est effondrée depuis. Il y a, dit-il, une nette "divergence" entre les taches solaires et les températures globales après 1986, ce qui montre que la période actuelle de réchauffement ne peut pas être expliquée par l'activité solaire seule.





_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Sam 10 Fév - 19:40

3 scénarios scientifiques sur le climat
Imaginons un Brad français et appelons-le troubaa pour faire simple.

Ce troubaa serait l'archétype du climatosceptique confronté à la science "officielle" (par officielle j'entends celle qui est prévalente à un moment donné, c'est-à-dire qui fait consensus parmi la quasi-totalité des scientifiques de la planète)

Maintenant imaginons 3 scénarios, qui feraient l'unanimité dans la communauté scientifique, et qui seraient les suivants:
le CO2 n'a aucun effet sur les températures, lesquelles restent stables et ne posent aucun problème que ce soit à court, moyen ou long-terme.
le CO2 a réellement un effet à la hausse sur les températures, mais il vient contrecarrer la variabilité naturelle du climat orientée à la baisse, entrainant de ce fait leur stabilité.
le CO2, sans être contrecarré par la variabilité naturelle du climat, a réellement un effet problématique à la hausse sur les températures sur le long-terme.
Maintenant analysons la réaction de Troubaa face à ces trois scénarios.

Scénario 1 - Il est prouvé, et tous les scientifiques sont d'accord là-dessus, que le CO2 d'origine humaine n'a strictement aucun effet sur les températures; seule la variabilité naturelle du climat agit, à la baisse ou à la hausse, selon des périodicités diverses totalement indépendantes de toute activité humaine.

Dans ce cas, troubaa se fiche complètement du climat et se concentre sur les sujets qui le concernent comme par exemple, au hasard, les mathématiques ou la pêche à la mouche.

Si on lui demande son avis sur les scientifiques spécialisés en climatologie, il dira qu'il a confiance en leurs travaux et leurs conclusions.

Scénario 2 - Il est prouvé, et tous les scientifiques sont d'accord là-dessus, que le CO2 d'origine humaine a réellement un effet à la hausse sur les températures, mais que sans cette hausse la terre se refroidirait à cause par exemple d'une irradiance moindre du soleil, confirmée par des chercheurs renommés comme Vincent Courtillot. Le CO2 que l'homme ajoute donc dans l'atmosphère en grandes quantités est par conséquent une bénédiction puisqu'il permet de maintenir une température agréable; l'humanité est donc vivement encouragée à produire autant de CO2 qu'elle le peut afin d'annuler l'effet à la baisse des températures causé par dame Nature.

Dans ce cas, troubaa est rassuré, il peut continuer sans états d'âmes à consommer tant qu'il veut et utiliser son 4X4 diesel là où et quand bon lui semble, personne ne viendra lui chercher des noises.

Si on lui demande son avis sur les scientifiques spécialisés en climatologie, il dira qu'il a confiance en leurs travaux et leurs conclusions.

Scénario 3 - Il est prouvé, et tous les scientifiques sont d'accord là-dessus, que le CO2 d'origine humaine a réellement un effet à la hausse sur les températures et que cette hausse n'est pas contrebalancée par aucune variation naturelle hormis occasionnellement lors d'éruptions volcaniques ou d'événements El Niño ou La Niña exceptionnels.

Les scientifiques avertissent donc les politiques (ou les politiques sont interpelés par les découvertes des scientifiques) et des solutions sont envisagées, dont la plus importante est bien entendu la diminution de la production humaine de CO2, ce qui implique des changements drastiques dans nos habitudes de consommation, comme par exemple limiter nos déplacements ou chercher des solutions alternatives moins productrices de CO2 afin de remplacer nos actuelles centrales électriques fonctionnant essentiellement au charbon.

Dans ce cas, troubaa est scandalisé, car il va devoir modifier ses comportements et arrêter d'utiliser son 4X4 diesel afin de le remplacer par une voiturette électrique; par ailleurs son idéologie libérale le rend allergique à toute intervention étatique et il rejette d'emblée la notion de toute régulation et a fortiori de toute taxation ou baisse de son niveau de vie consécutive à un renchérissement de ses approvisionnements auxquels il s'était accoutumé (il est en fait devenu carbonaddict)

Si on lui demande son avis sur les scientifiques spécialisés en climatologie, il dira qu'ils n'y connaissent rien et que de toute façon tout ça c'est un complot des pastèques (verts au dehors, rouges en dedans) qui n'ont comme objectif que de contrôler l'humanité sur un modèle écolo-communiste digne descendant des bolchéviques etc.

*****

Et maintenant la question rouge à mille euros : lequel de ces trois scénarios est celui actuellement en cours?






http://sogeco31.blogspot.fr/2015/11/3-scenarios-scientifiques-sur-le-climat.html


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Sam 10 Fév - 21:15

troubaa a écrit:ALERTE : La censure frappe François Gervais dans un lycée de Versailles


Mais qui est François Gervais que l'on censure ?

wikipedia a écrit:François Gervais est professeur émérite de l'université François Rabelais, de Tours, où il enseignait la physique et la science des matériaux.

Ses recherches portent notamment sur la thermophysique, l'effet de serre, la réflectivité infrarouge et le ferromagnétisme. Il a à son actif 273 publications, dont 5 livres et 226 articles parus dans des revues à comité de lecture.

Il rédige notamment un ouvrage consacré aux supraconducteurs (1999). Les supraconducteurs posent des problèmes dans le cadre de la théorie BCS, car celle-ci échoue à expliquer la persistance de la supraconductivité à de hautes températures et nécessite des ajouts théoriques pour expliquer un certain nombre de constatations empiriques1.

Il est lauréat du Prix Yvan Peyches de l'Académie des Sciences, titulaire de la médaille de bronze du CNRS (Thermodynamique) et officier dans l'ordre des Palmes académiques2.

Bref encore un pseudo scientifique pour les climato alarmiste qu'il faut vite faire taire !
n'est ce pas komyo ?



Au secours ! !!!!!!!!! L'inquisition est de retour !





Mon dieu un autre martyr ! mais de quoi ca s'agit ! farao

un peu de désenfumage et débunkage  spécial troubaa   !


Benoit Rittaud ferait un bien piètre avocat.


Dans son billet intitulé ALERTE : La censure frappe François Gervais dans un lycée de Versailles il tente désespérément de défendre son ami François Gervais en donnant lui-même le bâton qui va servir à lui appliquer quelques coups sur le museau.

Son billet est une énième jérémiade sur le thème d'aujourd'hui : « le gentil François Gervais contre les méchants profs de SVT du lycée Hoche » ; on se demanderait presque s'il s'agit d'un billet humoristique au 5ème degré, mais non, c'est bien de 1er degré dont on parle, Rittaud pense vraiment ce qu'il écrit et ses lecteurs itou.

Quel est donc l'objet de la complainte du monumental mathématicien que le monde entier nous envie ?

Benoit Rittaud nous l'explique dès les premières lignes :
Les bons petits soldats du lycée Hoche n’auront pas laissé commettre le crime de laisser parler un scientifique qui ne va pas dans le sens du vent.
On admirera tout d'abord la dialectique employée : on compare les professeurs de SVT (car c'est d'eux que l'on parle) du lycée Hoche à des « bons petits soldats », c'est-à-dire à des quasi-automates qui se contenteraient de suivre des ordres (de qui ?) afin d'empêcher de commettre rien de moins qu'un « crime » qui consisterait à « laisser parler » un non-spécialiste du sujet du climat (car c'est de cela qu'il s'agit) qui a démontré à de multiples reprises sa capacité à désinformer ses lecteurs ou auditeurs, et on termine par « le sens du vent » pour qualifier l'état de la science telle qu'elle est acceptée partout sur la planète, et donc enseignée dans les collèges, lycées et universités.

Seul Benoit Rittaud est capable d'une telle concision, à savoir rassembler en une vingtaine de mots seulement autant de contre-vérités et d'imposture et en faire l'introduction de sa longue défense d'une cause perdue d'avance.

Or donc il se trouve qu'un des enseignants du lycée Hoche (un clone de Murps il faut croire) avait jugé bon, certainement après avoir lu un bouquin de François Gervais, d'inviter celui-ci à une conférence intitulée : l'équation carbone climat énergie ; on comprend que les professeurs de SVT s'en soient émus étant donné le profil de l'intéressé, la conférence a donc été annulée suite à leur intervention prenant la forme d'une lettre que Benoit Rittaud a l'obligeance de retranscrire dans son billet et que je vais reprendre dans la foulée :

Ce courrier s’adresse à vous dans l’urgence pour dénoncer un projet de conférence dangereux pour nos étudiants et pour la réputation du Lycée Hoche.

La conférence de M. François Gervais, intitulée « l’équation carbone climat énergie » participe de la rhétorique climato-sceptique que certains scientifiques ou prétendus tels hors du domaine des Sciences du Climat tentent de promouvoir. Contrairement à ce que son pédigrée pourrait laisser penser, M. Gervais n’est pas un expert des Sciences du Climat, ce qu’un chercheur reconnu du LSCE (CEA -Paris Saclay) a démontré lors de la sortie de son ouvrage « l’innocence du carbone » en 2013 :http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/10/28/les-contre-verites-du-dernier-pamphlet-climatosceptique_3504317_1650684.html

Nous nous opposons catégoriquement à la venue de M. Gervais, dont le pseudo raisonnement est en en désaccord total avec la démarche scientifique que nous nous devons d’enseigner à nos élèves/étudiants. La seule circonstance dans laquelle un tel orateur pourrait être admis, est celle d’une table ronde avec des experts reconnus, que nous sommes tout-à-fait prêts à contacter.

Inviter officiellement un climato-sceptique notoire, hors de toute contradiction, au lycée Hoche pour tenir une conférence devant nos élèves/étudiants est en outre une très mauvaise publicité pour notre lycée. Si l’information de la tenue de cette conférence devait être reprise dans la presse locale et nationale, elle ne pourrait que nous attirer des critiques. Il y a en effet un fort hiatus entre notre mission quotidienne d’enseignement et de formation scientifique des jeunes citoyens et la désinformation organisée véhiculée par ce type de conférence. Certains que les procédés utilisés par M. Gervais rendent difficile de discerner de prime abord son point de vue délibérément polémique, nous vous assurons catégoriquement du danger que ces thèses représentent.

Dans l’attente de votre réponse, nous nous tenons à votre disposition pour discuter des tenants et aboutissants de ce projet.

Les enseignants de SVT, Physique-Chimie et Mathématiques

Cette lettre a d'après Rittaud été envoyée au proviseur, elle n'est donc pas publique et on ne peut la trouver nulle part, je lui fais donc confiance en prenant pour acquis qu'il ne l'a pas déformée et n'a pas « oublié » certains passages.

Pour lui il serait « [d]ifficile de lister d’un coup tout ce qui ne va pas dans cette lettre », en ce qui me concerne je trouve que cette lettre est plutôt bien écrite, bien équilibrée et représente la réalité sans la déformer ; François Gervais est bien un climatosceptique « dont le pseudo raisonnement est en désaccord total avec la démarche scientifique que [les professeurs de SVT se doivent] d’enseigner à [leurs]élèves/étudiants. » ; et la preuve c'est Benoit Rittaud qui la fournit lui-même avec le lien vers l'article du Monde dans lequel un spécialiste du climat, François-Marie Bréon, un véritable climatologue travaillant au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE), démonte morceau par morceau les contre-vérités du sieur François Gervais dans son opus L'innocence du carbone (comme si le carbone était le coupable...)

En interrogeant Google Scholar avec les mots 'François-Marie Bréon climate' et 'François Gervais climate' on peut en première approche avoir une idée sur celui des deux qui est le mieux placé pour parler du climat ; Gervais ne peut se prévaloir essentiellement que d'une étude évaluée par les pairs, publiée en 2016, ce que Rittaud relève d'ailleurs dans son billet :
[La lettre des profs de SVT du lycée Hoche] ment aussi par omission en passant sous silence que François Gervais a bel et bien publié des articles de recherche dans le champ des sciences du climat, comme par exemple dans Earth-Science Reviews en 2016.
On pardonnera aux profs de SVT de s'être uniquement basés sur l'article de François-Marie Bréon paru en 2013, à une époque donc où Gervais n'avait effectivement rien publié du tout sur le sujet du climat ; je soupçonne d'ailleurs ce dernier d'avoir publié en 2016 un article insignifiant afin de pouvoir enfin dire à ses détracteurs « vous voyez bien que j'ai publié sur le climat !», mais en fait que dit ce papier qui n'a pas à ma connaissance bouleversé le consensus scientifique ?

L'étude de Gervais est disponible sur sciencedirect.com, mais comme c'est payant pour en consulter la totalité Benoit Rittaud nous en donne gracieusement l'intégralité. Voyons-en le résumé (avec la traduction approximative) :
Time series of sea-level rise are fitted by a sinusoid of period ~ 60 years, confirming the cycle reported for the global mean temperature of the earth. This cycle appears in phase with the Atlantic Multidecadal Oscillation (AMO). The last maximum of the sinusoid coincides with the temperature plateau observed since the end of the 20th century. The onset of declining phase of AMO, the recent excess of the global sea ice area anomaly and the negative slope of global mean temperature measured by satellite from 2002 to 2015, all these indicators sign for the onset of the declining phase of the 60-year cycle. Once this cycle is subtracted from observations, the transient climate response is revised downwards consistent with latest observations, with latest evaluations based on atmospheric infrared absorption and with a general tendency of published climate sensitivity. The enhancement of the amplitude of the CO2 seasonal oscillations which is found up to 71% faster than the atmospheric CO2 increase, focus on earth greening and benefit for crops yields of the supplementary photosynthesis, further minimizing the consequences of the tiny anthropogenic contribution to warming. (Les séries chronologiques de l'élévation du niveau de la mer sont ajustées par une sinusoïde d'une période d'environ 60 ans, confirmant le cycle signalé pour la température moyenne globale de la Terre. Ce cycle apparaît en phase avec l'oscillation atlantique multidécennale (AMO). Le dernier maximum de la sinusoïde coïncide avec le plateau de température observé depuis la fin du XXe siècle. Le début de la phase décroissante de l'AMO, l'excès récent de l'anomalie globale de la glace de mer et la pente négative de la température moyenne mondiale mesurée par satellite de 2002 à 2015, tous ces indicateurs signifient le début de la phase décroissante des 60 ans cycle. Une fois ce cycle soustrait aux observations, la réponse climatique transitoire est revue à la baisse en fonction des dernières observations, avec les dernières évaluations basées sur l'absorption infrarouge atmosphérique et avec une tendance générale à la sensibilité au climat publiée. L'augmentation de l'amplitude des oscillations saisonnières du CO2 qui se trouve jusqu'à 71% plus rapide que l'augmentation atmosphérique du CO2, se concentre sur le verdissement et profite aux rendements de la photosynthèse supplémentaire, minimisant ainsi les conséquences de la minuscule contribution anthropique au réchauffement.)
Je ne sais pas comment ce charabia a pu passer le barrage de la revue par les pairs, notamment « la pente négative de la température moyenne mondiale mesurée par satellite de 2002 à 2015 » qui ne correspond pas tout à fait à la réalité :

Pourquoi n'évoquer que les données UAH, qui montrent effectivement une légère baisse pendant la période, et non RSS qui affichent une remarquable stabilité ?

Et pourquoi se limiter à la période 2002-2015 ? Si on élargit la sélection en prenant les données depuis leur origine, en 1979, voici ce que cela donne :



Et si l'on garde 2002 comme point de départ mais en continuant jusqu'en 2017 :




Moi aussi je sais faire du cherry-picking quand je veux, dans ce dernier cas je bénéficie de l'effet El Niño de 2016 pour faire monter mes courbes sur une petite période non-significative.

Pour être honnête il semblerait que François Gervais ait commis un autre article, publié en mars 2014, intitulé Tiny warming of residual anthropogenic CO2, passé lui-aussi complètement inaperçu ; ce papier est dans la même veine que le précédent cité, il évalue la contribution du CO2 anthropique à...moins de 0,1°C d'ici 2100, en excluant tout feedback !

On comprend que François Gervais ne soit pas le bienvenu dans un lycée censé instruire des adolescents afin de les préparer pour leurs études à l'université ou leur entrée dans la vie active ; leur bourrer le crâne avec les élucubrations du premier farfelu venu n'est pas la meilleure solution, il faudrait d'ailleurs, si l'on va par là, faire intervenir des créationnistes pour discuter de la théorie de l'évolution, ou pourquoi pas les frères Bogdanov pour parler de la création de l'univers et de son devenir, à moins que l'on préfère Elisabeth Teissier si elle est encore disponible, après tout elle est titulaire d'un doctorat en sociologie et semble tout autant qualifiée que François Gervais pour éduquer des boutonneux post-pubères.

On comprend qu'une conférence de François Gervais ne ferait pas sérieux et pourrait effectivement « attirer des critiques » comme dit dans la lettre des enseignants.

Le rôle d'un lycée est d'enseigner en matière scientifique ce qui est reconnu par la communauté scientifique dans sa quasi totalité, pas de donner la parole à tous les objecteurs de passage tentant de fourguer leur opinion sur un sujet particulier.

François-Marie Bréon, qui est un véritable spécialiste (mais il en existe bien d'autres comme lui) du climat, a bien montré le peu de crédit que l'on se doit d'apporter à François Gervais, malgré ses dénégations.

Il est quand même encourageant de constater qu'il y a des enseignants qui ne tombent pas dans les pièges tendus par les soi-disant climato-réalistes et qui sont capables de faire entendre leur voix afin d'éviter de brouiller encore davantage le message, à savoir que le CO2 d'origine humaine, donc l'homme lui-même, et non pas le carbone, est le responsable du réchauffement climatique constaté.



http://sogeco31.blogspot.fr/2018/02/francois-gervais-persona-non-grata-dans.html


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Sam 10 Fév - 22:33

ha c'est lui l'auteur de la courbe du soleil sans données....  Mémorable !

Effectivement un gars vachemlent sérieux.

T'en as d'autres ?

Au moins Benoit Rittaud et François Gervais ne sont pas anonyme. Tu me diras Tétard est peut etre son prénom, Mouillé son nom et  Ged son surnom.... qui sait ?  une sommité dans le monde de la science qui réalise des courbes du soleil sans données.

Une première !

Le nobel l'attend c'est sur.

PTDR PTDR PTDR PTDR PTDR PTDR


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Sam 10 Fév - 23:10

au moins il a du répondant au niveau scientifique, et tu serais bien en peine de le contredire.

Ceci étant, cela risque fort de te passer au dessus de la tete, ta spécialité étant plutot la production de sophismes que la météo.

Ce que l'on remarque a ta lecture, c'est que sorti des attaques ad hominem le climato irréaliste, qui est un  faux sceptique tant sa croyance le
rapproche de celle des secte, est souvent bien désarmé !

Ils en finissent par etre comiques !   jocolor


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Sam 10 Fév - 23:33

Oui mais c'est un anonyme qui n'ose pas assumer ces écrits. Pose toi la question pourquoi il reste anonyme ? La peur du ridicule peut-être.... enfin simple supposition.

komyo a écrit:au moins il a du répondant au niveau scientifique, rien a voir avec les nullités que tu produits !
ha bon parce que tu es apte à juger ce qui est nul et pertinent en matière de publication scientifique. Bigre rien ne t’arrête.

Tu m’intéresses là. Aurais tu soudainement une formation scientifique de haut vol cachée ? (je taquine...)

Non évidemment tu n'es pas apte à juger mais ce genre d'argument te permet d'éviter de te poser la moindre question... un beau refuge intellectuel !

Evidemment pour toi des directeurs de recherches, des doctorants, des maître de conférence, des chercheurs postdoctorant à berkley si ils ne pensent pas comme toi produisent des conneries ! Evidemment comment pourrait il en être autrement. tu t'en rend compte ou ? tu te rends compte de ce que tu dis... ?

Tes dernières sources : Berruyer un statisticien, un anonyme, un comique. Wahooooooo Tu admettras qu'entre les scientifiques que je te cite, tous reconnus, voir mondialement reconnus, ayant occupé ou occupant les plus hautes fonctions de recherche et tes références il y a comme une différence non ?


Et si tu sortais un peu de ta bulle ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 8:57

troubaa a écrit:Oui mais c'est un anonyme qui n'ose pas assumer ces écrits. Pose toi la question pourquoi il reste anonyme ? La peur du ridicule peut-être.... enfin simple supposition.


de la part de quelqu'un qui s'excite après Dédé parce qu'il veut faire sauter l'anonymat de Dan, je trouve cette remarque totalement déplacée.
Envoie lui la commandantur, il ose etre anonyme pour parler contre les climatosceptiques !!! quand on voit les réactions des demeurés a l'endroit
de guillaume Maurice lors d'une interview il a raison de se méfier de gens complètement illogiques et au comportement de secte.


troubaa a écrit:
ha bon parce que tu es apte à juger ce qui est nul et pertinent en matière de publication scientifique. Bigre rien ne t’arrête.

Moi non mais la communauté scientifique oui !
tu n'as pas relevé le scenario mis plus haut, mais si celle ci allait dans le sens de ta vision du monde (libérale, consumériste)
tu n'aurais aucun problème avec ce groupe d'individus, tu es pourtant intelligent, c'est curieux que tu ne t en rendes plus compte !

troubaa a écrit:
Evidemment pour toi des directeurs de recherches, des doctorants, des maître de conférence, des chercheurs postdoctorant à berkley si ils ne pensent pas comme toi produisent des conneries ! Evidemment comment pourrait il en être autrement. tu t'en rend compte ou ? tu te rends compte de ce que tu dis... ?


la science ne fonctionne pas au doigt mouillé, si ces gens ont des théories valides elles seront reconnues, ce n'est certainement pas troubaa et quelques lobbies derrière lui et d'autres qui vont la faire.

La différence entre toi et moi, c'est que si demain les scientifiques trouve que le le CO2 n'y est pour rien, que la relativité est une fiction, ou les lois de l'évolution, qu'ils le prouvent et que ces preuves soient scientifiques je m'y rangerai toi tu prends tout ce qui traine pour essayer de valider ton point de vue meme les arguments les plus pourris... bref




troubaa a écrit:

Tes dernières sources : Berruyer un statisticien, un anonyme, un comique. Wahooooooo Tu admettras qu'entre les scientifiques que je te cite, tous reconnus, voir mondialement reconnus, ayant occupé ou occupant les plus hautes fonctions de recherche et tes références il y a comme une différence non ?


Et si tu sortais un peu de ta bulle ?


Je conçois que des gens qui relaient des contre informations sur les quelques gugusses qui te servent de référence de déplaise, mais c'est comme ca, ils le font et plutot bien !

continue a t abreuver a la propagande climatoirréaliste je préfère des gens qui relaie de l'information fiable et de qualité !
Je vais d'ailleurs te faire profiter de sa prose, il est marrant intelligent et probablement plus compétent que toi et moi au niveau scientifique.
Je sais tu t en fous seul son CV t intéresse et encore uniquement si il est climato dénialiste ! c'est bien connu que la planète scientifique est
dans un complot et seul un retour a tes idées les rendrait a nouveau crédible (franchement geek )



Conflits d'intérêts et science

Il y a deux sujets qui m’intéressent tout particulièrement :

· Le cholestérol et son supposé danger

· Le réchauffement climatique d’origine anthropique

Si le premier sujet me touche, c'est que mon médecin de famille m’a prescrit des statines pendant dix ans avant que je décide d’arrêter le traitement (j’y reviendrai dans un article ultérieur)

Quant au deuxième sujet il me touche comme il devrait toucher tout le monde sur cette planète, malheureusement une grande partie de l’humanité ne se sent pas concernée.

Ces deux sujets ont une singularité qui m’a frappé, ils fonctionnent, si je puis dire, de façon inverse sur le plan du consensus dont j’ai déjà parlé dans mon précédent article.

Pour la théorie du « grand méchant » cholestérol qu’il faudrait faire baisser à tout prix (c’est le cas de le dire…) il semblerait y avoir un consensus scientifique sur la préconisation de l’usage d’hypocholestérolémiants comme par exemple les statines ; par contre on entend des voix s’élever pour dénoncer ce consensus, notamment en France celle du docteur de Lorgeril (http://michel.delorgeril.info/)

En ce qui concerne le réchauffement climatique il y a aussi un consensus (environ 97% des publications scientifiques ne remettent pas en cause le réchauffement climatique anthropique) et seule une petite minorité se permet de contester soit ce réchauffement, soit le fait qu’il soit d’origine humaine, soit qu’il faille faire quelque chose pour l’atténuer.

Pourtant ma conviction est pratiquement établie que

1. Le cholestérol n’est pas mon ennemi

2. Le réchauffement climatique anthropique est une réalité

Je me trouve donc apparemment devant une situation paradoxale : dans le cas du cholestérol je semble faire partie des sceptiques qui contestent le consensus, alors que dans le cas du réchauffement climatique je suis avec la majorité des scientifiques qui constituent le consensus.

Mais le paradoxe n’en est pas vraiment un si on y regarde de plus près.

Dans le cas du cholestérol qui abimerait nos artères et provoquerait des problèmes cardiaques, les scientifiques qui avancent la thèse officielle (celle que mon médecin de famille reprenait fidèlement et sincèrement) sont pour la plupart (on ne va pas dire pour la totalité, mais on en n’est pas loin…) liés à des laboratoires qui eux-mêmes commercialisent les produits permettant de faire baisser le cholestérol. Ils s’en défendent en assurant qu’ils ne peuvent pas faire autrement, sans quoi ils ne pourraient pas se financer pour faire leurs recherches ; soit, cela-dit un groupe pharmaceutique n’est pas une entreprise philanthropique, il engage des sommes énormes en recherche et doit des comptes à ses actionnaires, ceux-ci s’attendant à recevoir de juteux dividendes, quoi de plus naturel ; dans ces conditions on peut être sceptique sur la capacité des dirigeants de ces grands groupes à admettre que les sommes considérables consacrées à développer un médicament seront à jeter à la poubelle s’il s’avère que les résultats des essais cliniques ne sont pas ceux escomptés ; et on peut raisonnablement s’interroger sur la capacité d’un médecin payé par un laboratoire à lui avouer que le médicament testé n’est pas si efficace que cela, et qu’il peut même se révéler dangereux à l’utilisation…

Il y a manifestement un problème de conflit d’intérêts entre le médecin cautionnant les résultats des essais cliniques et le laboratoire qui le paye pour faire ce travail.

En ce qui concerne le réchauffement climatique que constate-t-on ?

On constate assez facilement que les intérêts en jeu sont colossaux et se trouvent du côté de ce que l’on appelle « Big oil » en anglais ou les « énergies fossiles » en français.

De nombreuses industries voient d’un très mauvais œil une quelconque réglementation en matière de CO², sans parler de la taxation du carbone qui est vécue par les libéraux comme une atteinte à la liberté du commerce.

En comparaison, les moyens financiers du « camp d’en face » sont ridicules.

Pour exemple, le budget annuel en 2013 de Greenpeace était de 293 millions d’euros.

A comparer avec le chiffre d’affaires d’ExxonMobil, pour la même période, de près de 400 milliards de dollars (et un bénéfice de 32,60 milliards)

Et il n’y a pas qu’ExxonMobil, on peut voir aussi Amoco, Arco, Cyprus Minerals, Shell, BP, Texaco, Unocal, DuPont, Dow Hydrocarbons, Sun Oil, American Electric Power Service Corporation…et bien d’autres encore…

On voit bien ici où se situent les conflits d’intérêts : du côté des pseudo-sceptiques niant la réalité scientifique faisant consensus à 97%.

Dans un cas l’argent se trouve du côté de la majorité faisant consensus, dans l’autre il est du côté de la minorité niant le consensus.

Pour en avoir le cœur net, une question à se poser à chaque fois qu’il y a doute : à qui profite le crime ?

Autrement dit (comme dans mon précédent article dans sa conclusion) : Follow the money.
http://sogeco31.blogspot.fr/2015/07/












_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 10828
Localisation : vallée du vent

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par dan 26 le Dim 11 Fév - 9:06

[quote]
troubaa a écrit:
ha bon parce que tu es apte à juger ce qui est nul et pertinent en matière de publication scientifique. Bigre rien ne t’arrête.
En règle générale c'est ce qui correspond à ses propre convictions , qui au yeux de celui qui le dit est le plus sérieux !!!
Ne pas oublier que nombreux lanceurs d'alertes reconnus après les faits étaient en totale opposition avec la pensée unique du moment .D'idiots utiles ils sont devenus avant-gardiste .
Amicalement
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 9:17

dan 26 a écrit:

En règle générale  c'est ce qui correspond à ses propre convictions , qui au yeux de celui qui le dit est le plus sérieux !!!
Ne pas oublier   que nombreux lanceurs d'alertes reconnus  après les faits  étaient en totale opposition avec la pensée unique du moment .D'idiots  utiles ils sont devenus  avant-gardiste .
Amicalement


quand on fait une corrélation, encore faut il qu'elle tienne la route cher dan !

Galilée et Darwin était des lanceurs d'alerte ? le chef des scientifiques de l'époque était le pape et la hiérarchie catholique des chercheurs ?


je te conseille de continuer a lire les créationnistes, c'est un de leurs arguments !

seul contre tous comme Galilée (c'est beau  jocolor )

j'ai remarqué que tu as des problèmes de compréhension concernant le consensus.

a ton avis la terre est elle ronde ou plate ? et qui est le mieux placé pour le déterminer, des gens comme toi ou moi, le pape  ?


Dernière édition par komyo le Dim 11 Fév - 9:27, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 10828
Localisation : vallée du vent

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par dan 26 le Dim 11 Fév - 9:26

komyo a écrit:
j'ai remarqué que tu as des problèmes de compréhension concernant le consensus.

a ton avis la terre est elle ronde ou plate ? et qui est le mieux placé pour le déterminer des gens comme toi ou moi, le pape  ?
nous tous !!! pour dire qu'elle est ronde . Au regard des techniques modernes d’observations que nous avons tous !!
amicalement
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 9:37

dan 26 a écrit:
komyo a écrit:
j'ai remarqué que tu as des problèmes de compréhension concernant le consensus.

a ton avis la terre est elle ronde ou plate ? et qui est le mieux placé pour le déterminer des gens comme toi ou moi, le pape  ?
nous tous !!! pour dire qu'elle est ronde . Au regard des techniques modernes  d’observations  que nous avons tous !!
amicalement

Bien, bravo !  tongue
il y a donc consensus a partir des premiers calculs, puis des constatations répétées, ce que tu ne sembles pas comprendre
et pour cause car c'est un message martelé par des lobbys, il y a un consensus dans la communauté scientifique sur la relation
émission de CO2 climat comme étant le facteur principal.


Oui, il y a un consensus scientifique

La chose la plus importante à comprendre au sujet du consensus scientifique selon lequel les activités humaines causent le réchauffement de la terre est que ce n'est pas le résultat de la pression des pairs ou de quelqu'un qui surveille les opinions des scientifiques. Il résulte de la méthode scientifique
.


«Les scientifiques sont très intéressés par les théories selon lesquelles d'autres facteurs peuvent causer des changements climatiques», explique John Abraham. "Les anticonformistes avancent des idées et les scientifiques du consensus les étudient honnêtement et constatent qu'elles ne supportent pas l'examen scientifique. Cela arrive tout le temps. C'est comme ça que la science fonctionne. En fait, montrer que ces gars-là ont tort rend la science meilleure. « 
John Abraham
Professeur de sciences thermiques et des fluides, Université de St. Thomas School of Engineering

Un consensus scientifique émerge lorsque le poids de la preuve pour une proposition devient si grand que les chercheurs sérieux cessent d'en discuter entre eux. Ils passent ensuite à l'étude et au débat d'autres questions. Il y a un peu de débat scientifique sur de nombreux aspects du changement climatique, mais la question de savoir si les humains réchauffent la planète n'en fait pas partie.

Il y a eu trois études, utilisant des méthodologies différentes, qui ont montré que la quasi totalité des scientifiques travaillant sur le climat - 97 pour cent - acceptent le point de vue du consensus.

Mais que se passerait-il si ces trois pour cent qui rejettent a le consensus soient comme Galilée, qui a contesté l'idée au 16ème siècle que le soleil tournait autour de la Terre?

John Abraham et cinq de ses collègues ont publié une étude cette année qui a révélé que les études rédigées par des anticonformistes climatiques « ont souvent été jugées non fondées au niveau des données »

Cela n'a pas empêché les dénialistes du climat de compiler de longues listes de personnes qu'ils prétendent être des climatologues dissidents. La plus importante d'entre eux était la pétition de l'Oregon, qui a été organisée par un chimiste nommé Art Robinson, fondateur d'un groupe appelé l'Institut des sciences et de médecine de l'Oregon (OISM), qui commercialise également Kit enseignement à domicile pour « les parents préoccupés par le socialisme dans les écoles publiques. «  (une référence du coup, ndlr ^^)

La pétition aurait été signée par "31 000 scientifiques américains" qui s'opposaient au consensus "sur des bases scientifiques publiées dans des revues à comité de lecture". Mais d'après Michael Mann, directeur du Centre des sciences de la Terre de Penn State , la dernière liste comprenait les Spice Girls et plusieurs personnages de Star Wars.

Plus récemment, le déni du changement climatique Marc Morano, qui a travaillé pour Rush Limbaugh et Sen. James "Le changement climatique est un canular" Inhofe (R-OK), a compilé une liste plus petite qu'il dit est la preuve que le consensus est "en train de s'effondrer".

Barry Bickmore, « professeur de géochimie à l'Université Brigham Young, » a examiné un échantillon des noms figurant sur la liste de Morano et a trouvé des ingénieurs en mécanique, un biochimiste et un métallurgiste travaillant pour US Magnesium, mais aucun scientifiques du climat qui aurait publié dans des revues à comité de lecture.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 10828
Localisation : vallée du vent

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par dan 26 le Dim 11 Fév - 12:19

[quote]
komyo a écrit:
Bien, bravo !  tongue
il y a donc consensus a partir des premiers calculs, puis des constatations répétées, ce que tu ne sembles pas comprendre
et pour cause car c'est un message martelé par des lobbys, il y a un consensus dans la communauté scientifique sur la relation
émission de CO2 climat comme étant le facteur principal.
C'est à se demander qui ne comprends pas !!!Il y a consensus sur l'effet de serre , sur le changement de climat , pas sur l'impact de l'homme sur ce changement .
Comment dois je l'exprimer pour que tu puisses comprendre ?

Amicalement
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 12:39

qui te dis cela et comment sais tu que cela est vrai ?


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 14:15

de toutes les manières discuter avec komyo sur le climat c'est comme parler à un mur : il a décrété qu'il n'y avait qu'une seule hypothèse valide et que tous ceux qui ne pensent pas comme lui sont des crétins.

Il tient le même raisonnement que ceux qui s'opposaient à galilée et à darwin il refuse toute avancée de la science au nomde son idéologie et il ne s'en rend même pas compte tellement il est aveuglé. Il croit etre du coté de la sxcience alors qu'il lui crache dessus.


C'est purement du positionnement idéologique et non scientifique. Le jour où il respectera tous les scientifiques le débat pourra avoir un début d’intérêt. Sinon c'est peine perdue que d'essayer de lui faire comprendre que rien n'est établi.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 9873
Localisation : Enfant du Monde

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par Dédé 95 le Dim 11 Fév - 14:24

....et inversement!

Il y a controverse sur la question, il suffit de voir ceux qui de chaque coté on une position!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 14:30

Pourquoi tu m'as vu insulter les scientifiques ? Jamais.

Je ne dis pas que ceux qui publient sur le CO2 publient des conneries ou sont des crétins. Jamais.

J'expose juste les différentes avancées scientifiques sur le climat. Elles ne vont pas toute dans le sens de la doxa médiatique, c'est ce qui insupporte komyo, et tant d'autre, mais je n'y suis pour rien.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 9873
Localisation : Enfant du Monde

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par Dédé 95 le Dim 11 Fév - 14:49

Deux positions opposées, il suffit d'en étudier les raisons!

"Explication consciente d'un processus inconscient " ?
La position des hommes et leurs idées résultent de leur environnement et leur position sociale!
Va savoir ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 66
Messages : 3629
Localisation : France sud-est

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par spin le Dim 11 Fév - 14:50

troubaa a écrit:C'est purement du positionnement idéologique et non scientifique. Le jour où il respectera tous les scientifiques le débat pourra avoir un début d’intérêt. Sinon c'est peine perdue que d'essayer de lui faire comprendre que rien n'est établi.
Pour ce qui est de l'idéologie et de l'intérêt, il suffit de voir le revirement imposé (pour le moment) à son pays par Donald John Trump. Il n'est pas forcément de bonne foi (il faudrait arrêter de le prendre pour un idiot), mais il a vu une autre priorité. A savoir sa principale promesse électorale (ce qu'on n'a pas compris chez nous), s'attaquer au chômage qui est un drame national (les chiffres officiels US ne valent pas mieux que ceux de l'URSS en son temps), et pour ça il estime qu'on doit passer par-là.

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 15:12

troubaa a écrit:de toutes les manières discuter avec komyo sur le climat c'est comme parler à un mur : il a décrété qu'il n'y avait qu'une seule hypothèse valide et que tous ceux qui ne pensent pas comme lui sont des crétins.

Il tient le même raisonnement que ceux qui s'opposaient à galilée et à darwin il refuse toute avancée de la science au nomde son idéologie et il ne s'en rend même pas compte tellement il est aveuglé. Il croit etre du coté de la sxcience alors qu'il lui crache dessus.


C'est purement du positionnement idéologique et non scientifique. Le jour où il respectera tous les scientifiques le débat pourra avoir un début d’intérêt. Sinon c'est peine perdue que d'essayer de lui faire comprendre que rien n'est établi.


comme tu n'es pas un imbécile, je partirai du principe que tu prends les gens pour des cons, si, si !

tu sais très bien ou alors tu l'es vraiment que la corrélation qui consiste a prendre en exemple Galilée était quasiment le seul scientifique de l'époque face a une idéologie religieuse est fausse dans le cas présent, a moins de prendre l'ensemble des scientifiques pour des cons religieux.

Je vais te surprendre, mais je pense que c'est par idéologie que tu refuses le point du réchauffement d'origine anthropique. je suis persuadé que si les scientifiques (le consensus des spécialistes) te disait que polluer c'est bon pour le climat, la nature et tout le tralala tu applaudirai avec les pieds !

on a droit de la part du lobby que tu défends a un combat de tranchée, quand une position est devenue vraiment intenable, genre le réchauffement s'est arrêté, la glace augmente, la terre refroidie, il tente autre chose, l'important n'étant absolument pas la vérité mais de vendre du doute et d'éviter tout changement dans le social et l'économique. Cela n'a strictement rien de scientifique et les rapproche davantage de ceux qui combattaient Galilée que de ceux qui l'ont soutenus !

LE hasard faisant organisant décidément bien les choses tous les climatos (ir)réalistes se réclament du libéralisme et sont sponsorisés par les feuilles de chou, Atlantico et autres qui en font leur cheval de bataille ! si, si ! clown
mais ne dites surtout pas que c'est idéologique, komyo et les scientifiques de tous les pays, oui bien sur !






_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 15:15

ca correspond assez finement a ce que j'ai pu constater !
on voit bien qu'aucune discussion n'est possible, entre les faux fuyant, le complotisme, la mise en avant de scientifiques dont les travaux
sont invalidés par la communauté scientifique, il y a peu d espace pour les convaincre de quoi que ce soit, d'ailleurs le souhaite t il ?
a priori non, l'enjeu est trop idéologique pour eux !



Comment convaincre un climato-sceptique?
A la question posée dans le titre la réponse la plus courte qu'on puisse faire est : on ne peut pas.

Au retour de mes vacances j'ai eu l'agréable surprise de voir dans ma boite aux lettres deux livres que j'avais commandés sur Amazon et que je pensais recevoir seulement en septembre.

Il s'agit de
How to change minds about our changing climate, de Seth B. Darling et Douglas L. Sisterson, deux scientifiques ayant de solides connaissances en climatologie.
This changes everything (sous-titré Capitalism vs the climate), de Naomi Klein, l'auteure notamment du célèbre No logo.
Bien que je n'aie pas encore terminé Collapse (sous-titré How societies choose to fail or succeed), de Jared Diamond (j'en suis à peu près à la moitié) je me suis rué sur le premier de ces livres, d'abord parce qu'il est relativement court (moins de 200 pages) et ensuite parce qu'il se propose de réfuter quelques uns des mythes propagés par les climato-sceptiques.

Pour ce faire les auteurs ont inventé un personnage, un certain Brad, qui est supposé représenter à lui tout seul l'ensemble des climato-sceptiques de la planète (enfin, à vrai dire le livre est surtout axé sur les USA avec quelques rares excursions à l'étranger, mais il est vrai que les USA sont le royaume, ou le paradis, des climato-sceptiques)

La structure du livre est cohérente, voici un extrait de la table des matières :

Misdirections
1 there is no consensus

2 it's a conspiracy
We don't need to worry

3 who says climate change is such a bad thing
Climate change is not happening

6 feels pretty cold...where's your global warming?
It's not our fault

10 there is no link between carbon dioxide and global temperature
There's nothing we can do about it

14 carbon taxes or cap-and-trade systems will destroy the economy, kill jobs, and hurt the poor

C'est un peu différent de la classification habituelle dans laquelle on range les climato-sceptiques :
il n'y a pas de réchauffement climatique
il y a un réchauffement climatique, mais ce n'est pas la faute de l'homme
il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme mais ce n'est pas grave, car ce sera bénéfique
il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme, c'est grave, mais de toute façon on ne peut rien faire

Quoiqu'il en soit, si les auteurs pensent que ledit Brad sera convaincu par les nombreux arguments qu'ils exposent dans leur livre pour contrer chacun des mythes relevés, alors ils se fourrent le doigt dans l'œil et pas qu'un peu.

Je n'ai personnellement jamais rencontré un climato-sceptique se laisser convaincre par le moindre argument.

La tactique du climato-sceptique de base est de toujours rebondir en répondant à un argument scientifique par un autre mythe, jusqu'au point où, à court d'imagination, il en viendra à la théorie du complot ou bien atteindra le point Godwin afin de couper court à la "discussion".

Et si le climato-sceptique répond à l'argument scientifique, il le fera de mauvaise foi en cherchant par exemple à discréditer les chercheurs, à leur nier la moindre légitimité, à mettre en cause leur honnêteté ou que sais-je encor
e.

Il y a quelque temps je classais les climato-sceptiques en charlatans d'un côté et idiots utiles de l'autre, en les opposant aux véritables experts reconnus par la communauté scientifique.

Les charlatans, que l'on pourrait aussi appeler les escrocs-sceptiques, ne pourront jamais au grand jamais être "convaincus" puisque la négation du réchauffement climatique est leur fonds de commerce, leur raison de vivre, ils sont payés pour produire de la désinformation.

Quant aux idiots utiles, que l'on pourrait également qualifier d'idiots-sceptiques, ils sont utiles aux charlatans, car ils apportent de l'eau à leurs moulins, c'est pour cela qu'ils leur sont utiles, et ils sont tellement convaincus d'avoir raison contre la majorité pour des raisons diverses, essentiellement liées à leur idéologie (économique du laissez-faire, de la main invisible du marché qu'il ne faut surtout pas contrarier par des taxes ou une quelconque réglementation, libertarienne, anti-écolo, anti communistes, anti-GIEC, etc.), que c'est peine perdue d'essayer de les déprogrammer en espérant qu'ils réfléchissent un minimum au lieu de répéter bêtement les mythes que les charlatans leur construisent, et c'est pour cela qu'ils sont idiots (mais pour eux évidemment les idiots ce sont les autres)

Je ne me fais donc aucune illusion, la conversion de Troubaa n'est pas pour demain, et dans 5 ans, 10 ans, 40 ans (s'il est encore en vie) troubaa nous ressortira encore et toujours les mêmes mythes, plus des nouveaux que son imagination aura créés pour contrer la Grande Manipulation Mondiale cherchant à faire peur aux foules afin de leur soutirer un maximum d'argent sous forme de taxes (le climato-sceptique est un ennemi avéré des taxes, et encore plus s'il s'agit d'une taxe carbone)

Pour finir un court extrait du livre sous la forme d'une équation que même un non mathématicien comme moi peut comprendre (mais que Troubaa critiquera certainement)

D'abord quelques faits :
l'activité humaine produit en une année environ 30 milliards de tonnes de CO2 (ou dioxyde de carbone)
le CO2 ajouté dans l'atmosphère en une année, toutes origines confondues, est d'environ 15 milliards de tonnes (différence entre les émissions et les absorptions)
la nature (pas les hommes) possède des puits de carbone qui absorbent une partie du CO2 contenu dans l'atmosphère (principalement les océans, mais aussi les sols, les forêts)
On a l'équation suivante :
CO2 dans l'atmosphère = total des émissions - total des absorptions
CO2 dans l'atmosphère = émissions humaines + émissions naturelles - absorptions naturelles
15 = 30 + émissions naturelles - absorptions naturelles
absorptions naturelles = émissions naturelles + 15
D'où l'on voit bien que la nature absorbe bien plus de CO2 que ce qu'elle produit, et que par conséquent c'est bien l'activité humaine qui est la cause du supplément de CO2, comme l'ont prouvé depuis longtemps les scientifiques, mais que continuent à nier les climato-sceptiques (enfin certains, car d'autres ne contestent pas ce fait, il n'y a aucune cohérence dans la communauté des climato-sceptiques)


http://sogeco31.blogspot.fr/2015/08/comment-convaincre-un-climato-sceptique.html


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 15:23

Comment convaincre un climato-sceptique?
- En apportant une preuve scientifique. Tout simplement.

Mais pourquoi ne le font-ils  pas alors ?
- Parce qu'il n'y en a pas, ils ne peuvent pas.

Donc toutes les hypothèses sont envisageables
- Et envisagées par la science. Seuls les obscurantistes refusent de reconnaître les découvertes scientifiques qui ne leur plaient pas.

L'histoire se répète elle alors ?
- non malgré les tentatives la science ne se tait pas et continue à avancer. Seule la propagande médiatique continue de refuser de reconnaître l'avancée de la science


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 9873
Localisation : Enfant du Monde

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par Dédé 95 le Dim 11 Fév - 15:25

Théorie du complot médiatique?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 15:29

troubaa a écrit:
Comment convaincre un climato-sceptique?
- En apportant une preuve scientifique. Tout simplement.

Mais pourquoi ne le font-ils  pas alors ?
- Parce qu'il n'y en a pas, ils ne peuvent pas.



Il n'y a pas d'arguments scientifiques probants....! est ce a dire que les scientifiques valideraient collectivement au niveau de la planète  une croyance comme celle en la trinité, le saint sacrement, le créationnisme !

et les quelques climatos ir(réalistes) auraient eux des preuves de leur incohérences, que ta grande sagacité scientifique te permettrait de comprendre !   sunny  farao

je comprends qu'avec cette boucle tu sois resté dans les starting blocks... Evil or Very Mad

La tactique du climato-sceptique de base est de toujours rebondir en répondant à un argument scientifique par un autre mythe, jusqu'au point où, à court d'imagination, il en viendra à la théorie du complot ou bien atteindra le point Godwin afin de couper court à la "discussion".

Et si le climato-sceptique répond à l'argument scientifique, il le fera de mauvaise foi en cherchant par exemple à discréditer les chercheurs, à leur nier la moindre légitimité, à mettre en cause leur honnêteté ou que sais-je encore.





_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 16:17

Il n'y a pas d'arguments scientifiques probants....!
enfin un parole non dogmatique de ta part !

cela fait plaisir de te voir ouvert.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 16:43

troubaa a écrit:
Il n'y a pas d'arguments scientifiques probants....!
enfin un parole non dogmatique de ta part !

cela fait plaisir de te voir ouvert.


tu n'as pas répondu, normal... clown



Il n'y a pas d'arguments scientifiques probants....! est ce a dire que les scientifiques valideraient collectivement au niveau de la planète une croyance comme celle en la trinité, le saint sacrement, le créationnisme !?


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 17:01

Cela c'est dejà produit par le passé quand la science fut rejetée. N'oublie jamais que le consensus scientifique que tu brandis comme une preuve était que le soleil tourne autour de la terre, que la terre était plate et que dieu avait créé toute chose. Ce fut des siècles durant le consensus scientifique.

Et tout ceux qui disaient le contraire était traité de crétins. Comme tu le fais aujourd'hui pour tous ceux qui ne pensent pas comme toi.

Il n'y a pas d'arguments scientifique probants à quoi ? au RCA ? je te rejoint Laughing  Laughing  Laughing

Si c'est sur le fait que les vents solaires ont des répercussions sur la formation des nuages et sur le climat : si il y en a. ils viennent d’être démontrés. Mais tu refuses de le reconnaitre.

Et la science en matière climatique n'a pas fini de faire de nouvelles découvertes. Il va falloir que tu l'acceptes.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 66
Messages : 3629
Localisation : France sud-est

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par spin le Dim 11 Fév - 17:35

troubaa a écrit:Si c'est sur le fait que les vents solaires ont des répercussions sur la formation des nuages et sur le climat : si il y en a. ils viennent d’être démontrés.
Qui a dit le contraire, et en quoi cela exclurait-il une influence d'origine humaine par le biais du CO2 ?

Pour la terre plate, même si ça n'a rien à voir, tu repasseras. La terre a été reconnue sphérique il y a plus de 2500 ans (Pythagore, et peut-être les Egyptiens bien avant encore).

avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 17:53

spin a écrit:
troubaa a écrit:Si c'est sur le fait que les vents solaires ont des répercussions sur la formation des nuages et sur le climat : si il y en a. ils viennent d’être démontrés.
Qui a dit le contraire, et en quoi cela exclurait-il une influence d'origine humaine par le biais du CO2 ?
Le but n'est pas d'exclure quoi que se soit mais de chercher LES causes des variations climatiques pour mieux essayer de comprendre le fonctionnement du climat.

L'influence du CO2 d'origine humaine sur le climat est à prouver non à décréter ni à exclure.

Quant à la terre plate je n'ai pas dit que la science ne savait pas j'ai dit qu'il y avait un consensus scientifique dessus. Consensus imposé par les autorités politiques et religieuses. Tout déviant au dogme était ...... (je te laisse compléter la phrase).

C'était juste pour mettre en évidence que consensus n’était pas forcément une certitude scientifique.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 66
Messages : 3629
Localisation : France sud-est

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par spin le Dim 11 Fév - 18:08

troubaa a écrit:L'influence du CO2 d'origine humaine sur le climat est à prouver non à décréter ni à exclure.
A partir du moment où il y a une grande majorité des scientifiques concernés qui considèrent que c'est suffisamment prouvé et suffisamment conséquent pour qu'il y ait lieu de rectifier certaines choses, que veux-tu de plus ? Il y aura toujours une marge d'incertitude, dans un sens comme dans l'autre.

avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 18:27

on va passer sur cette affirmation qui relève plus de l'incantation médiatique que d'une vérité scientifique.

La théorie du RCA est née il y a 20 ans et elle reposait sur une certaine connaissance du fonctionnement du climat.

Si cette connaissance évolue en quoi cela ne remettrait pas en cause, ou ne confirmerait pas, la certitude qui date d'il y a une vingtaine d'années.

Il me semble que le Réchauffement Climatique Anthropique n'est pas quelque chose de figé gravé dans le marbre. Si ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 18:33

spin a écrit:
troubaa a écrit:Si c'est sur le fait que les vents solaires ont des répercussions sur la formation des nuages et sur le climat : si il y en a. ils viennent d’être démontrés.
Qui a dit le contraire, et en quoi cela exclurait-il une influence d'origine humaine par le biais du CO2 ?

Pour la terre plate, même si ça n'a rien à voir, tu repasseras. La terre a été reconnue sphérique il y a plus de 2500 ans (Pythagore, et peut-être les Egyptiens bien avant encore).

Parce qu'idéologiquement, c'est une position inconcevable pour lui, elle remet une vision économique et idéologique.
Du coup, il est plus facile pour les adeptes du ne rien changer au mode productif actuel,
de nier toute validité au consensus et de se raccrocher à quelques théorie alternatives, meme si elles s effondrent les unes après les autres...!

dans l'ordre d'apparition :

le réchauffement n'existe pas,
finalement il existe mais il s'est arrêté
finalement, le réchauffement c'est bon pour la nature (oui dans le désert...)
il n'est pas d origine anthropique
Ce n'est pas le CO2 mais le soleil...
il va y avoir une période glacière donc il faut réchauffer... (très scientifique...)

ca permet d'occuper le terrain mental de certains et d'évacuer les conséquences prévus par les scientifiques
(joker, pour compléter, tous les scientifiques qui ne sont pas climato sceptiques soit la majorité, sont des achetés et ont donc des connaissances scientifiques
équivalentes a celle de la hiérarchie catholique sous Galilée...). les autres par contre...



on sent assez vite ce que les anciens appelaient a tort la mauvaise foi, que je préfère qualifier de formatage idéologique ! pig


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 18:39

Parce qu'idéologiquement, c'est une position inconcevable pour lui, elle remet une vision économique et idéologique.

Je ne sais pas d'où tu sors cela, vu que je ne parle strictement jamais ni d'économie ni d'idéologie sur ce sujet.
Encore une croyance de ta part .
Décidément tu les cumules !

Qui plus est, que l’énergie soit produite par des éoliennes installées et  produites par des multinationales ou par du fioul produit par des multinationales je ne vois pas bien la dfférence.

Manifestement toi si. encore un conte auquel tu crois ?.

Enfin on voit bien dans ta remarque que tu n'en as rien à faire du climat, la seule chose qui compte c'est ton combat idéologique.


Dernière édition par troubaa le Dim 11 Fév - 18:40, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 18:40



A quoi bon, tu sautes sur toutes les théories qui passent surtout quand elles sont non vérifiées comme si elles étaient gravées dans le marbre.
Pour le réchauffement anthropique par contre c'est le cas, malheureusement pour tes croyances.

J'ai listé les différents chevaux de bataille. climato dénialistes plus haut, certain ont encore des métros de retard.
Ce qui permet aux de continuer a faire le sale boulot que leur demande leurs commanditaires !
tu as choisi ton camp, reconnais là ! tongue



Dernière édition par komyo le Dim 11 Fév - 18:48, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 10828
Localisation : vallée du vent

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par dan 26 le Dim 11 Fév - 18:46

[quote]
komyo a écrit:
Parce qu'idéologiquement, c'est une position inconcevable pour lui, elle remet une vision économique et idéologique.
Du coup, il est plus facile pour les adeptes du ne rien changer au mode productif actuel,
de nier toute validité au consensus et de se raccrocher à quelques théorie alternatives, meme si elles s effondrent les unes après les autres...!
mais que dis tu là encore , l'économie a bien pris conscience qu'il y avait des choses à changer dans le domaine de la polution, il suffit de voir les modifications faites au niveau des emballages, de la consommation de carburant, dans les énergies renouvelables , dans le traitement des déchets etc etc .,

dans l'ordre d'apparition :

le réchauffement n'existe pas,
finalement il existe mais il s'est arrêté
finalement, le réchauffement c'est bon pour la nature (oui dans le désert...)
il n'est pas d origine anthropique
Ce n'est pas le CO2 mais le soleil...
il va y avoir une période glacière donc il faut réchauffer... (très scientifique...)
tu oublies le principal , ces variations climatiques existent depuis que la terre existe, quand on regarde son évolution sur des milliers d'années .


ca permet d'occuper le terrain mental de certains et d'évacuer les conséquences prévus par les scientifiques
C'est ignorer les exemples que je viens de donner .
tout le monde est conscient qu'il faut faire des efforts, contre la pollution humaine , mais pas forcement pour des problèmes de réchauffement climatiques . Les exemples que je t'ai donnés n'ont strictement aucun lien avec le réchauffement climatique .
Pourquoi mettre tout sur le dos de ce échauffement, et surtout à cause des hommes ?


Amicalement

avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 18:50

dan 26 a écrit:
tu oublies le principal , ces variations climatiques  existent depuis que la terre existe, quand on regarde son évolution sur des milliers d'années .



Amicalement



ca c 'est le summum de la connerie, il faut t expliquer pourquoi, ou il y aille une chance que tu comprennes tout seul ? scratch


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 18:55

tiens revoilà komyo qui décrète ce qui est connerie ou non en matière climatique....

Et pourquoi c'est une connerie ?
Et pourquoi c'est inenvisageable ?
Et pourquoi tu refuses l'hypothèse ?

Tu trouves que l'on comprend suffisemment bien le climat pour ne pas se poser la question ?

Vous allez voir il va nous trouver une vidéo pour neuneu qui explique tout cela en 2 temps 3 mouvements.... ca va etre passionnant encore


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 10828
Localisation : vallée du vent

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par dan 26 le Dim 11 Fév - 19:38

komyo a écrit:
ca c 'est le summum de la connerie, il faut t expliquer pourquoi, ou il y aille une chance que tu comprennes tout seul ? scratch

affraid affraid affraid Ha bon toutes ces périodes climatiques différentes depuis que la terre existe montrent que le phénomène est cyclique dans le temps

amicalement
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 19:44

je ne savais pas que tu t appelais Dan, mais au cas ou vous soyez la meme personne !


Prenons un analogie, c'est plus facile pour les neuneus comme toi, Le sophisme consiste en ceci :

le climat a toujours changé (sous-entendu même quand l'homme n'existait pas)
par conséquent l'homme ne peut pas être responsable du changement climatique actuel

De la même manière nous avons :
le recul des glaciers a commencé avant que l'homme ne puisse avoir un impact sur le climat (i.e. par son activité : rejets CO2 et déforestation essentiellement)
par conséquent l'homme n'est pas responsable du recul actuel des glaciers

Cela revient également au même si l'on affirme :
il y a toujours eu des incendies de forêts (sous-entendu même quand l'homme n'existait pas)
par conséquent l'homme ne peut pas être responsable des incendies de forêts

Mad


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 11529
Localisation : ici ou là

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par troubaa le Dim 11 Fév - 20:16

Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Sacré Komyo !

effectivement c'est du raisonnement de neuneu.

Ce qui est valable pour les incendies de foret ne l'est pas pour le climat !


Une autre analogie :   la puissance des vagues est due à la présence de bateaux bateaux sur l’océan ! En effet on pourrait dire "c'est à cause des bateaux sur l'océan qu'il y a de grosses vagues cela n'a strictement rien à voir avec le fait qu'il y a toujours eu des grosses vagues sur l'océan...c"
Laughing  Laughing

tu vois des analogies pour neuneu on peut tous en faire.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7194
Localisation : France

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par komyo le Dim 11 Fév - 20:29

troubaa a écrit:Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Sacré Komyo !

effectivement c'est du raisonnement de neuneu.
.

si c'est du raisonnement de neuneu évite que ce soit la base de ton argumentation... clown


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 66
Messages : 3629
Localisation : France sud-est

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par spin le Lun 12 Fév - 7:23

troubaa a écrit:Une autre analogie :   la puissance des vagues est due à la présence de bateaux bateaux sur l’océan ! En effet on pourrait dire "c'est à cause des bateaux sur l'océan qu'il y a de grosses vagues cela n'a strictement rien à voir avec le fait qu'il y a toujours eu des grosses vagues sur l'océan...c"
Laughing  Laughing
tu vois des analogies pour neuneu on peut tous en faire.
Quand il y a, parmi les spécialistes concernés, un consensus aussi fort sur la contribution humaine à l'évolution accélérée du climat, même si ce consensus n'est pas total (il n'est jamais total de toute façon, il y a toujours une minorité de spécialistes parfaitement qualifiés de par leur cursus et qui sont créationnistes) il faut peut-être autre chose que du mépris et de la condescendance (ou titiller ses contradicteurs façon troll pour ensuite monter en épingle leurs réactions).


Contenu sponsorisé

Re: climatos sceptiques, la science, le doute et le déni

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 21 Fév - 10:06