LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6818
Localisation : France

bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par komyo le Ven 17 Nov - 8:53

Nommer les choses, permet de les éviter, parait il...

un article intéressant du GEAB, feuille d'analyse payante qui parait mensuellement dont une partie ici est reproduite sur le site "les crises".

Plus de trois ans après la catastrophe euro-russe autour de l’Ukraine, rien ne permet d’espérer une sortie de crise. Au contraire, l’escalade se poursuit inexorablement. Le Donbass est toujours en guerre, l’annexion de la Crimée par la Russie non reconnue par la communauté internationale : les regards se tournent désormais vers la mer Baltique où les démonstrations de testostérone militaires vont bon train des deux côtés du nouveau Rideau de fer1… Non loin de Gdansk, l’ancienne Dantzig dont le corridor fut l’une des causes avérées du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, un autre corridor est l’objet de toutes les convoitises et d’un possible déclenchement de rien de moins qu’une Troisième Guerre mondiale : le corridor ou triangle de Suwalki.


suite : https://www.les-crises.fr/geab-alerte-zone-de-turbulence-eviter-la-troisieme-guerre-mondiale-maintenant/




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12972

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par loli83 le Ven 17 Nov - 10:36

si ça se passe comme les deux précédentes , on ne pourra pas y échapper

des avertissements avaient été lancés aussi
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7634
Localisation : Dijon

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par gaston21 le Ven 17 Nov - 11:15

On la cherche, on l'aura...Quand on voit un déficient mental à la tête du pays le plus puissant du monde!
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10578
Localisation : ici ou là

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par troubaa le Ven 17 Nov - 12:27

sauf que trump n'a encore massacré personne ni envahi quiconque : poutine oui ne l'oublie jamais gaston.
L'un n'a pas encore prouvé qu'il en était capable de le faire,  l'autre a prouvé qu'il en était capable.
Tu saisis la différence ?
D'expérience les plus grandes gueules ne sont pas toujours les plus actifs...

Je constate que l'on est redescendu à la 3iem guerre mondiale fut une époque on en était à la 6ieme ! ! C'est un peu comme les extinctions d'espèces ça va ça vient... Very Happy  Very Happy  Very Happy

tout cela va faire pshittt. Pourquoi :
Soit poutine est réélu et il n'a plus besoin de jouer au grand  nationalistes défenseur de la cause russe
Soit poutine est battu  et une nouvelle relation s'engagera entre les puissances;

De plus aucun intérêt à déclencher une guerre dévastatrice. Pour quelques cailloux : bof.
si une guerre devait y avoir elle serait pour des raisons stratégiques. Mais russes comme ricains ont tout le pétrole qu'ils ont besoin chez eux . Alors n'ayez crainte.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par Dédé 95 le Ven 17 Nov - 14:40

La russie Dénonce, les Etats Unis menace, un journal petit bourgeois l'affirme:
http://www.leparisien.fr/international/les-etats-unis-frappent-la-syrie-07-04-2017-6832623.php

On compare ou se trouve les armées qui interviennent?
Celle de Trump et celle de Poutine ?

De plus aucun intérêt à déclencher une guerre dévastatrice. Pour quelques cailloux : bof.

C'était la réponse des banques et de leurs alliés politiques qui ont conclus les accords de Munich:
Bof, la Tchécoslovaquie ? Un tas de cailloux?

Les accords de Munich furent signés entre l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l'Italie représentés respectivement par Adolf Hitler, Édouard Daladier, Neville Chamberlain et Benito Mussolini (qui s'était commis en intermédiaire) à l'issue de la conférence de Munich, tenue du 29 au 30 septembre 1938. Le président tchécoslovaque, Edvard Beneš, et le secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique, Joseph Staline, ne furent pas invités.

Pense à tes enfants et à toi, bien que tu bne sois pas mobilisable Troubaa!
Mais un conseil, fait comme tes "ncètres bourgeois", collaborre ou va te planquer (pas en Corse) c'est la première région à s'ètre libérée ...de l'accord scéllé à Munich et des libéraux soucieux de leurs sousous proches ou complices de l'hitlerisme et de ses alliés objectifs français et anglais!

Pour la grande nation libérale ? Ses dirigeants sont intervenus quand ils ont vus que leurs intérets , protégés par Hitler, il ne pouvaint plus les défendre! Comme en 1917!  Siffle

Un peu de géopolitique datée ne fait pas de mal Troubaa!

Leitmotiv: La guerre c'est un massacre ...etc!

A toi de choisir ton camp!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10578
Localisation : ici ou là

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par troubaa le Ven 17 Nov - 14:58

donc pour toi la 3ieme guerre mondiale va avoir lieu ? (c'est le sujet)


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6818
Localisation : France

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par komyo le Ven 17 Nov - 15:18

je ne le souhaite pas, mais les américains sont en pleine fabrication d'un ennemi (la Russie) puis la Chine
qui justifierait leurs interventions continues, et tordent le bras à l'Europe pour qu'elle se calle sur leur vision,
cela n'augure rien de bon.

L'humanité survivrait difficilement a un hivers nucléaire, sans compter tout ce qui a pu etre inventé depuis
et serait laché dans la nature si la situation s'envenimait (bactériologique ou chimique)

Nous sommes sur une planète finie avec des ressources qui s'amenuisent et une population
qui augment de manière exponentielle, les besoins allant de pair.

MEme en étant un idéologique du tout va très bien ! que bla Bala les ressources sont suffisantes !
et cerise sur le gâteau, la technique et la science vont régler les problèmes, il n'est pas difficile de voir que ca va coincer de plus en plus !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10578
Localisation : ici ou là

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par troubaa le Ven 17 Nov - 15:58

on ne fait plus la guerre pour 3 complots (vrais ou pas là n'est pas la question) de campagne électorale. Ce que peuvent craindre les russes c'est un retour de bâton du même style lors de leur prochaine campagne... . Mais plus ? j'y crois pas un instant.

T'en a un qui roule des mécaniques sur l'air "vous avez vu comme je les ai roulé ces idiots ! j'suis le plus fort"
Et l'autre de rager : "je l'aurai un jour, je l'aurai !".

Et"l'un" et "l'autre" sont interchangeable en permanence. un coup l'un un coup l'autre....

Même kim le gros fou n'ira pas péter plus haut que son slip....
il est dans le même registre : "suis le plus fort suis le plus fort je tiens tête à trump le vieux".
Oui et alors la suite ?
heuuuuu


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6818
Localisation : France

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par komyo le Ven 17 Nov - 16:04

Des fois dans la rue, deux types s'engueulent et va savoir pourquoi un jour ca dérape et un des deux se fait tuer, parfois pour une connerie, genre un coup d oeil ou un réflexion trop appuyée.
Comme le dis gave, il suffit d'un avion trop près d'une frontière ou d'un missile qui s égare et a force de jouer aux durs, les singes finissent par se massacrer et se demandent ensuite comment cela a pu arriver.
L'histoire de la première guerre mondiale est instructive, quelque mois avant du pic nic, la vie est belle, tout va bien et peut de temps après tu patauges dans la boue en devant éventrer un type comme toi avant qui fasse la meme chose, et si tu résistes on te fusilles pour trahison, couardise ou défaitisme envers la nation...
Idem a la seconde, qui aurait pu imaginer dans ce monde nouveau et plein d'espoirs pour certains, le nazisme et la barbarie qu'il apportait avec lui...
Il y a peu de chance que la réalité est fondamentalement changée !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12972

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par loli83 le Ven 17 Nov - 16:10

en effet Troubaa , tu es naïf ou bien tu veux te rassurer ...

ou bien tu ignores l'histoire ?
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10578
Localisation : ici ou là

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par troubaa le Ven 17 Nov - 17:55

Loli la peur de l'avenir c'est quelque chose tu sais...

komyo a écrit:Des fois dans la rue, deux types s'engueulent et va savoir pourquoi un jour ca dérape et un des deux se fait tuer, parfois pour une connerie, genre un coup d oeil ou un réflexion trop appuyée.
Comme le dis gave, il suffit d'un avion trop près d'une frontière ou d'un missile qui s égare et a force de jouer aux durs, les singes finissent par se massacrer et se demandent ensuite comment cela a pu arriver.
L'histoire de la première guerre mondiale est instructive, quelque mois avant du pic nic, la vie est belle, tout va bien et peut de temps après tu patauges dans la boue en devant éventrer un type comme toi avant qui fasse la meme chose, et si tu résistes on te fusilles pour trahison, couardise ou défaitisme envers la nation...
Idem a la seconde, qui aurait pu imaginer dans ce monde nouveau et plein d'espoirs pour certains, le nazisme et la barbarie qu'il apportait avec lui...
si je comprends bien c'est quand ca va bien que ca va aller mal ?  drunken

Il y a peu de chance que la réalité est fondamentalement changée !
oh que si ! Le monde n'a jamais été aussi différent.

un exemple :
Je me souviens d'il y a peu d'un avion de guerre russe violant l'espace aérien turc. Que s'est il passé ? l'avion russe a été abattu par l'armée turque.
Ensuite.
Poutine a dit "je ne suis pas contant"
Erdogan a dit "je ne suis pas contant"

Ils se sont embrouillés quelques semaines.

Puis on refait ami-ami .

Alors que la Turquie fait partie de l'OTAN...  

Alors oui il faudrait nettement plus qu'une simple escarmouche pour déclencher un conflit mondial.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12972

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par loli83 le Ven 17 Nov - 18:08

troubaa a écrit:si je comprends bien c'est quand ca va bien que ca va aller mal ? drunken

tu ne crois pas si bien dire ! Wink

donc en ce moment comme ça ne va pas si bien , on est relativement tranquille Very Happy
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7634
Localisation : Dijon

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par gaston21 le Ven 17 Nov - 18:26

En 1870, un simple dépêche, un mauvais traducteur , et c'est parti, mon kiki! Les uhlans,en tant qu'uhlans, t'enc...! C'est ça la guerre, " te prendre par surprise!. Troubaa, fais gaffe à tes arrières!
avatar
Admin
Baron

Date d'inscription : 22/06/2015
Messages : 135

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par Admin le Ven 17 Nov - 18:36

oui loli !

Gaston on est en 1870 ? rien n'a changé ? Les rapports entre pays sont les mêmes ?
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par Dédé 95 le Ven 17 Nov - 18:42

Mais non les uns et les autres!
Ca va bien, tant que Troubaa peux engranger des sousous à distribuer à ses actionnaires...
Demain? Bof...après moi le déluge et il restera bien quelques coins de la planête pour se planquer, comme la Suisse en 39/40! Suisse que ne visais, ni les Nazis, ni les anglos-saxons, normal leur maitres y résidait, la guerre c'était : "Un massacre de gens....etc"

Troubaa qui pose la question à DD a écrit:donc pour toi la 3ieme guerre mondiale va avoir lieu ? (c'est le sujet)
Non le sujet est comment éviter une 3ème guerre mondiale.
Et bien je suis un pacifiste et je lutte donc contre TOUT ceux qui rêvent de bruit de bote, en particulier les anciens du Gud, les Le Pen et plus généralement tout ceux qui fondent leurs activitées sur la conquète des marchés et entretiennent la lutte des classes!

Dans les faits, pas dans l'hypocrisie ...preuves à l'appuie!
Mais pour celà il faut avoir vue ce qu'engendre la guerre, et aussi en avoir subit les conséquences, tant mieux pour ceux qui sont pas dans mon cas!

PS: troubaa tu as fait ton service militaire OU ?






_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6818
Localisation : France

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par komyo le Sam 18 Nov - 9:30

Un des problèmes a mon sens, vient de ce que nous conjuguons trois crises en meme temps, démographique, climatique, et économique avec épuisement et la lutte pour les ressources restantes qui va avec.
Une grande partie de l'humanité fonctionne dans le dénie sur ces trois points.
Pour employer une image, cela donne l'impression d etre sur le Titanic avec l'orchestre qui joue et des gens qui dansent en buvant de temps a autre du champagne, et quand on leur parle des risques, t assure que tout est sous contrôle et te suggèrent d'arrêter de la leur faire peur !

anyway...

https://www.les-crises.fr/des-documents-revelent-que-des-gouvernements-du-moyen-orient-craignent-des-penuries-daliments-deau-et-denergie-par-nafeez-ahmed/




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10578
Localisation : ici ou là

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par troubaa le Sam 18 Nov - 11:02

toujours le même discours, entendu au moins des dizaines de fois depuis des années.

nul n'a intérêt à une 3ième guerre mondiale thermo-nucléaire. Même les partisans du chaos destructeur pour repartir sur d'autres bases ne peuvent l'envisager parce que le chaos sera tel qu'aucun schema de reconstruction n'est imaginable.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7634
Localisation : Dijon

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par gaston21 le Sam 18 Nov - 11:16

Komyo, bien d'accord . A force de longer le gouffre on tombe dedans! Lors de la crise des missiles avec Cuba, Kennedy avait donné l'ordre de feu. Et c"est Kroutchev qui a sauvé le monde de l'Apocalypse!
Et on a fait de Kennedy un héros!...Trump n'a pas les scrupules de Kroutchev à l'époque. La menace actuelle vient directement des USA et de nulle part ailleurs.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par Dédé 95 le Sam 18 Nov - 11:22

Qui parles de thermo-nucléaire ?
Une 3ème guerre mondiale, n'a pas besoin de bombe atomique pour détruire l'humanité!
Mais Tu as raison Troubaa, je te cites:
le chaos sera tel qu'aucun schema de reconstruction n'est imaginable.
C'est une vue qui fait frémir, ça voudrait dire qu'on détruit pour reconstruire?
C'est un aveux...
C'est pas Marshall qui te contradira!

Ca voudrait dire quand même avec les bombes atomiques, que ça fera travailler le commerce ....des soins aux irradiés?
Il y a encore des rescapés de Hiroshima et Nagasaki ?
Beau sujet de cours pour les apprentis commerciaux....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6818
Localisation : France

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par komyo le Sam 18 Nov - 15:53

Qu est ce qui pourrait mal se passer...
Franchement on se le demande encore ! Suspect clown


(Qu’est-ce qui pourrait mal se passer ?


Par James Howard Kunstler – Le 6 novembre 2017 – Source kunstler.com

Monsieur Tout-le-monde, son oncle et l’oncle de la mère de son oncle croient que les marchés boursiers vont atteindre de nouveaux records cette semaine, et probablement parce que c’est le moment de l’année pour grossir, tout comme les dindes de Thanksgiving – avant leur abattage en masse.

Le nouveau président de la Réserve fédérale nommé par le président Trump, Jerome “Jay” Powell, “un type à faible taux d’intérêt”, a été choisi parce qu’il est un clone de Janet Yellen moins les testicules, le plus insignifiant des suivistes de la Fed, avec toute une vie de garçon de courses dans les fourrés des avocats financiers comme un petit rongeur animé embrassant les troncs de tous les arbustes vivants pour le compte des firmes spécialisées en dépouillement d’actifs que sont les private equity (huit ans avec le groupe Carlyle, une pierre angulaire de l’État profond), tout à sa vie d’insecte dans la riche litière de feuilles sous ses petites pattes très occupées.

La contribution de Powell au discours de la finance a été son affirmation célèbre que le manque d’inflation était « un peu mystérieux ». Oh oui, en effet, une énigme enveloppée dans un mystère tombé dans un doggie bag avec un sandwich au pastrami. Sauf si vous considérez que tout “l’argent” pompé par la Fed et les autres banques centrales du monde passe par un tuyau vers seulement deux destinations : les marchés obligataires et boursiers, où cet “argent” gonfle à l’air chaud des bulles gigantesques comme des zeppelins et n’ayant aucun rapport avec les économies réelles où les vrais gens doivent fabriquer des vraies choses et les échanger.

Powell aurait pu aller un peu plus loin et déclarer que la finance contemporaine elle-même était “mystérieuse”, car elle a été conçue délibérément par l’équivalent de magiciens de scène qui inventent des ruses, des tromperies et des supercheries toujours plus stupéfiantes alors qu’ils se gavent des revenus que leurs tours de magie génèrent. On dit vulgairement que « les riches s’enrichissent ». Le hic, c’est qu’ils s’enrichissent d’un simple flux d’air et qu’il y a une périlleuse distance entre l’air dans lequel ils sont suspendus et le sol dur dessous.

Powell a noté que l’économie se développe vigoureusement et que le chômage est surnaturellement bas. À l’instar de ses collègues et des vérificateurs de la communauté des services bancaires d’investissement, il se contente de faire prospérer cette merde. Comme feu Joseph Goebbels avait l’habitude de le dire pour décrire sa technique de désinformation, si vous devez mentir, assurez-vous que c’est un gros mensonge.

L’économie ne grandit pas et ne peut pas grandir. L’économie n’est plus que le mort-vivant de quelque chose qui existait auparavant, une économie industrielle qui s’est convulsée puis est morte, et qui est revenue d’entre les morts comme une goule moisie se nourrissant de ses souvenirs fantomatiques. Les actions grimpent parce que les faibles taux d’intérêt, sans précédent, établis par la Fed permettent aux chefs d’entreprise de « faire du leverage » sur leurs obligations émettrices (emprunter de l’argent aux… « investisseurs ») et ensuite utiliser l’argent emprunté pour racheter leurs propres actions pour augmenter la valeur de l’action, afin qu’ils puissent justifier auprès de leurs conseils d’administration dans leurs entreprises l’augmentation de leurs salaires et bonus – sur la base du fantôme de l’idée que des cours plus élevés représentent la création de plus de choses réelles (transpalettes, bâtons de pepperoni, plateformes de forage pétrolier).

L’économie se contracte actuellement parce que nous ne pouvons pas nous permettre l’énergie nécessaire pour faire ce que nous faisions – la plupart du temps simplement circuler – et le chômage n’est pas historiquement bas, il est simplement mal représenté en n’incluant pas les dizaines de millions de personnes ayant quitté le marché du travail. Et une méchanceté épique combinée à de la lâcheté pousse les vieilles entreprises de presse à détourner le regard et à concocter des “narratives” sur cette merveilleuse époque. Si l’un des journalistes du New York Times et du Wall Street Journal comprend vraiment la portée réelle de ces “mystères” de la finance, il a peur de le dire. Les entreprises pour lesquelles ils travaillent sont en train de mourir, comme beaucoup d’autres entreprises dans le domaine non financier de cette fausse économie, et ils ne veulent pas perdre leur salaire jusqu’à ce que les lumières s’éteignent enfin.

La « narrative » est de plus en plus affirmée avant que sa fausseté ne soit prouvée par la tournure des événements, et il y a énormément d’événements là dehors qui attendent de surgir, comme des débutantes habillées pour un bal d’hiver. Le plafond de la dette… La Corée du Nord… Mueller… HillaryGate… Les caisses de retraite de l’État… Tout le monde s’accorde à dire que les États-Unis sont entrés dans un espace permanent de prospérité exquise, signe certain de leur implosion imminente. Qu’est-ce qui pourrait mal se passer ?

James Howard Kunstler)


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6818
Localisation : France

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par komyo le Ven 1 Déc - 8:13

article qui aurait eu sa place à géopolitique. Nommer et identifier les problèmes c'est pouvoir les éviter dit attali, espérons que ca soit le cas !

"Les humains sont des créatures dangereuses, c’est certain. Au cours du XXe siècle, environ un milliard d’êtres humains ont été tués, directement ou indirectement, par d’autres humains."


[spoiler]
Selon ce graphique, 262 millions de personnes ont été exterminées au cours du siècle dernier, principalement par les gouvernements dans une série d’actions que Rummel définit comme des « démocides ». La question est de savoir si quelque chose de semblable pourrait se produire à l’avenir. Il s’avère que les exterminations de masse sont comme les tremblements de terre, leur occurrence ne peut pas être prédite exactement ; mais nous pouvons estimer la probabilité qu’un événement d’une certaine taille se produise. Et plus le temps passe, plus il y a de chances qu’une nouvelle impulsion d’exterminations massives se produise.

Dans cette analyse exclusive pour INSURGE, le professeur Ugo Bardi dissèque les statistiques historiques sur la guerre afin de décrypter les schémas de violence du passé et de découvrir ce que cela dit sur le présent – et notre futur à venir.

Il avertit que les données statistiques suggèrent que nous sommes sur le point d’entrer dans une autre série de guerres majeures qui pourraient entraîner des morts massives d’une ampleur qui pourrait rivaliser avec ce que nous avons vu au début du XXe siècle.

La mise en garde de Bardi ne se fonde pas seulement sur des propos alarmistes, mais sur une évaluation minutieuse des tendances statistiques des données.

Un tel avenir, cependant, n’est peut-être pas gravé dans le marbre – étant donné que, pour la première fois, nous sommes capables d’évaluer notre passé pour discerner ces tendances, d’une manière inconnue auparavant. Peut-être, alors, le chemin vers la libération de ces schémas du passé reste ouvert. La question est : qu’allons-nous faire de cette information ?

Les humains sont des créatures dangereuses, c’est certain. Au cours du XXe siècle, environ un milliard d’êtres humains ont été tués, directement ou indirectement, par d’autres humains.

Ces meurtres n’étaient pas tous intentionnels, mais une bonne partie d’entre eux l’était, dont quelque 262 millions de personnes tuées dans ce que Rummel appelle les « démocides », l’extermination organisée par le gouvernement d’un grand nombre de personnes à des fins politiques, raciales ou généralement sectaires.

Si l’on ajoute le nombre de personnes tuées de manière sporadique, (peut-être 177 millions au cours du XXe siècle), le total est de près d’un demi-milliard de personnes tuées dans la colère par d’autres personnes.

Si l’on considère qu’environ 5 milliards de personnes sont mortes au cours du XXe siècle, on peut dire qu’au cours de ce siècle, la probabilité de mourir tué par une autre personne était d’environ 10%. Pas mal pour des créatures qui prétendent avoir été créées à l’image d’un Dieu bienfaisant.

Aucun autre vertébré sur Terre ne peut rien faire de comparable, même à distance, même si les chimpanzés et les autres singes peuvent être cruels avec leurs semblables et parfois s’engager dans des escarmouches à petite échelle.

Aujourd’hui, en comparaison, il semble que nous vivions une période relativement calme et Steven Pinker a fait valoir que notre époque est particulièrement calme par rapport au passé (bien que « à quel point calme » reste un sujet de débat). Mais il y a une grande question : combien de temps durera l’accalmie ?

C’est, bien sûr, une question très difficile, c’est le moins que l’on puisse dire. Ici, je n’essaie même pas d’y répondre, je ne fais que présenter un bref aperçu des données dont nous disposons, dans le but d’extraire au moins quelques tendances de ce que nous savons.

Comme toujours, une bonne façon de se préparer à l’avenir est de regarder les tendances passées. Dans le cas des exterminations massives, les données historiques sont rares et peu fiables, mais nous en avons certaines. Le catalogue des conflits (ici) est écrit par Peter Brecke et contient des informations sur 3.708 conflits, remontant au XVe siècle. C’est un bon point de départ.

Les données sur les « victimes de guerre » dans le catalogue des conflits comprennent à la fois les victimes civiles et militaires, même si elles ne semblent pas inclure les exterminations massives qui n’ont pas impliqué d’opérations militaires – par exemple l’extermination des Amérindiens en Amérique du Nord. Néanmoins, c’est un ensemble fascinant de données. Voici l’intrigue.



Vous voyez que le graphique est dominé par les guerres du XXe siècle, la Seconde Guerre mondiale marquant le maximum historique. Cela ne veut pas dire que les temps anciens étaient plus calmes : zoomons sur les données en les traçant sur une échelle qui multiplie par 10 les barres de données.



Maintenant, vous voyez mieux les explosions de guerres du passé, y compris la Guerre de Trente Ans au début et au milieu des années 1600, ainsi que la Révolution française et les guerres napoléoniennes à la fin des années 1700 et au début des années 1800.

Maintenant, zoomons par un autre facteur de 10, et voyons le résultat :



es périodes qui semblaient tranquilles ne paraissent pas si calmes, après tout. La guerre semble être endémique (et parfois épidémique) dans l’histoire de l’humanité, du moins au cours des six derniers siècles.

Que pouvons-nous donc dire de ces données ?

Un premier point est l’augmentation apparente de leur intensité avec le temps. Mais les données ne sont pas corrigées pour tenir compte de la croissance démographique, ce qui semble être un facteur clé expliquant cette tendance à la hausse.

Par exemple, la vague mondiale de « démocides » du XXe siècle a fait 260 millions de victimes pour une population mondiale d’environ 2,5 milliards de personnes. La guerre de Trente Ans en Europe, au XVIIe siècle, a fait quelque 8 millions de victimes dans la population européenne qui, à l’époque, était de 80 millions de personnes. Le ratio est presque le même dans les deux cas : environ une personne sur 10 a été tuée. Il semble que l’intensité et le rythme des impulsions de conflit majeur soient à peu près constants en proportion de la population.

Voyez-vous donc des preuves de la périodicité des données ? Apparemment pas dans les graphiques ci-dessus. Mais nous pouvons essayer de lisser la courbe en établissant des moyennes. Voici les résultats d’un graphique réalisé par « OurWorldInData », ces données sont les mêmes que celles que j’ai tracées précédemment, mais sur une échelle logarithmique. Les données ont également été lissées et le résultat est la ligne rouge.



À première vue, ce graphique semble indiquer une périodicité d’environ 50 ans, mais ce n’est peut-être pas le cas. Regardez bien : les cycles ne sont pas tous de la même durée.

Les oscillations sont donc probablement surtout un effet du lissage. En réalité, les exterminations massives ne semblent pas cycliques. elles semblent plutôt suivre une « loi du pouvoir », c’est-à-dire que leur probabilité est inversement proportionnelle à leur taille (Roberts et Turcotte (1998) et Gonzalez-Val Rafael (2014)).

C’est un résultat que nous devons prendre avec prudence car les données sont incertaines et peu fiables, surtout sur de longues périodes. Mais cela semble raisonnable : cela place les guerres dans la même catégorie que les incendies de forêt, les avalanches, les glissements de terrain, les tremblements de terre, etc.

Tous ces événements ont une caractéristique commune : les événements de grande envergure sont déclenchés par de petits événements. Un caillou qui roule peut provoquer un glissement de terrain, tandis qu’une cigarette allumée abandonnée peut causer un incendie de forêt. Il en va de même pour les guerres, où la tendance des petites guerres à en générer de grandes est appelée « escalade ».

Tous ces événements ont tendance à suivre des « lois du pouvoir », ce qui signifie que les grandes guerres sont moins probables que les petites. Mais nous ne pouvons pas dire quand une nouvelle guerre commencera, ni quelle sera son ampleur. Il en va de même pour les tremblements de terre. C’est cette incertitude qui rend les tremblements de terre (et les guerres) si destructeurs et si difficiles à gérer.

C’est pour le moins inquiétant. Cela signifie que, statistiquement, une nouvelle impulsion d’extermination pourrait commencer à tout moment. En fait, plus le temps passe, plus il y a de chances qu’elle commence. En effet, si nous étudions un peu les événements qui ont mené au « démocide » du XXe siècle que nous appelons la Seconde Guerre mondiale, nous constatons que nous avançons exactement dans la même direction.

Nous assistons à la montée de la haine, de la violence, du racisme, du fascisme, des dictatures, de l’inégalité croissante, des idéologies sectaires, du nettoyage ethnique, de l’oppression et de la diabolisation de divers « untermenschen » (sous-hommes) modernes. Tout cela peut être considéré comme le précurseur d’un nouvel engagement de guerre de grande envergure à venir.

Nous assistons déjà à un arc de « démocides » qui commence en Afrique du Nord et se poursuit le long du Moyen-Orient, jusqu’en Afghanistan et qui pourrait bientôt s’étendre à la Corée. Nous ne pouvons pas dire si ces « démocides » relativement limités vont se fondre en « démocides » beaucoup plus importants, mais ils peuvent devenir le déclencheur qui génère une nouvelle impulsion gigantesque d’exterminations massives.

Si la proportionnalité de la taille du nombre de « démocides » par rapport à la taille de la population se maintient, il faut tenir compte du fait qu’aujourd’hui, il y a trois fois plus de gens dans le monde qu’il n’y en avait à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Le « démocide » du XXIe siècle qui en résulterait pourrait donc concerner entre un demi-milliard et un milliard de victimes, voire plus, surtout si l’on considère que cette fois-ci, les armes nucléaires pourraient être utilisées à grande échelle.

Pouvons-nous faire quelque chose pour éviter ce résultat ? Selon Rudolph Rummel (1932-2014), qui a étudié les guerres toute sa vie, les démocraties sont beaucoup moins susceptibles que les dictatures de s’engager dans des guerres.

La promotion de la démocratie pourrait donc être un bon moyen d’éviter les guerres. Cela est discutable : nous pourrions nous demander dans quelle mesure les démocraties occidentales se sont réellement abstenues de s’engager dans des guerres. Ou nous pourrions dire qu’une démocratie saine est une propriété émergente d’une société saine, tout comme la guerre est une propriété émergente d’une société malade.

Ainsi, lorsqu’une société tombe malade, appauvrie, divisée et violente, elle se débarrasse de la démocratie et s’engage dans la guerre. Il semble que c’est exactement ce qui nous arrive aujourd’hui : nous affaiblissons et laissons tomber la démocratie, et nous nous préparons à une nouvelle vague d’exterminations massives.

Les cinquante dernières années de calme relatif, du moins entre les États occidentaux, nous ont peut-être trompés en nous faisant croire que nous sommes entrés dans une nouvelle ère de « longue paix ». Mais ce n’était peut-être qu’une illusion si l’on considère les éruptions de guerre continues de la dernière moitié du millénaire. Les guerres semblent trop inextricablement liées à la nature humaine pour qu’elles puissent être stoppées par de simples slogans et de la bonne volonté. Théoriquement, tout le monde est contre la guerre, mais quand les drapeaux se mettent à flotter, la raison semble s’envoler avec le vent.

Pourtant, il y a plus à dire sur ces tendances. On dit souvent que toutes les guerres sont pour les ressources, mais ce n’est peut-être pas vrai. Les guerres ont besoin de ressources. On pourrait dire que les ressources génèrent des guerres, et non l’inverse. Ainsi, le grand cycle des « démocides » croissants de la moitié du dernier millénaire s’est déroulé dans un contexte d’accroissement de la population et d’accumulation de richesses. Cela a permis de construire et d’entretenir l’appareil social et militaire nécessaire à la guerre.

Mais maintenant ? Il est clair que nous assistons au début d’une phase de diminution de la disponibilité des ressources. Les ressources minérales sont de plus en plus chères, les terres arables sont rapidement dépourvues de nutriments, l’atmosphère est empoisonnée et le climat change rapidement de manière à porter atteinte à l’humanité à des niveaux que nous ne pouvons même pas imaginer à l’heure actuelle. Il y a de moins en moins de surplus à investir dans les guerres.

Bien sûr, il y a encore beaucoup de raisons de se faire la guerre, notamment pour prendre le contrôle des ressources restantes. Et il est vrai aussi que les « démocides » n’ont pas besoin d’être chers ; certains « démocides » récents comme celui qui a eu lieu au Rwanda en 1994 n’ont pas nécessité des armes plus sophistiquées que les machettes. Ensuite, il peut être encore plus facile d’organiser un « démocide » en refusant aux pauvres l’accès à une assistance médicale peu coûteuse. Et je n’ai pas besoin de vous dire dans quel pays cette idée semble aujourd’hui appliquée.

Pourtant, il subsiste de grandes incertitudes alors que nous arrivons à la fin du grand cycle de ce que nous appelons la « civilisation industrielle » qui s’étend sur plusieurs siècles.

Alors que les guerres et les exterminations étaient une caractéristique commune de la phase de croissance du cycle, le seront-elles également en phase de déclin ? On ne peut pas le dire. Ce que l’avenir nous apportera, seul l’avenir nous le dira.

Mais pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, nous sommes en mesure d’avoir une vue générale du passé qui nous renseigne sur les modèles de comportement que nous introduirons dans cet avenir – donc, pour la première fois peut-être, nous pouvons tirer collectivement les leçons de notre passé pour créer un avenir avec des modèles quelque peu différents.

Ugo Bardi est professeur de chimie physique à l’Université de Florence, Italie. Ses recherches portent sur l’épuisement des ressources, la modélisation de la dynamique des systèmes, la climatologie et les énergies renouvelables. Il est membre du comité scientifique de l’ASPO (Association for the Study of Peak Oil) et blogue en anglais sur ces sujets à « Cassandra’s Legacy ».

Source : Insurge Intelligence, Ugo Bardi, 21-10-2017/spoiler]

pour les graphiques et commentaires
https://www.les-crises.fr/etes-vous-prets-pour-une-nouvelle-serie-dexterminations-de-masse-par-ugo-bardi/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

Contenu sponsorisé

Re: bruits de bottes, éviter une troisième guerre mondiale

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 10:54