LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

vaccins

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6651
Localisation : France

vaccins

Message par komyo le Mar 14 Nov - 9:07

LE PRIX NOBEL, LE PROFESSEUR MONTAGNIER À MONTPELLIER LE 22 NOVEMBRE

Les critiques sont prévisibles, en surface, au-dessous de la ceinture : bien sûr, on cherchera à tourner mes propos et ceux du Pr Montagnier Prix Nobel de médecine en dérision. Tout propos contraire à la pensée la plus répandue ou aux croyances est aussitôt tourné en dérision. C’est ainsi. Et au lieu de faire progresser les idées dans l’intérêt de chacun ce sont les haines qui se déchaînent sur le dos des passions pour préserver la situation de certains. C’est une chose de lancer l’anathème, de dire : ses propos ne sont pas fondés scientifiquement ; c’en est une autre de le démontrer ou d’accepter d’en débattre. Pourquoi cette peur de la contradiction ?

A propos des 11 vaccinations voici le communiqué

Les Professeurs Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine et Henri Joyeux, Prix international de cancérologie, résument en 7 points leur conférence de presse commune du 7 novembre 2017.

1/ Nous ne sommes pas contre les vaccinations contrairement à ce que diffusent des médias et des communicants médiatiques, y compris médecins, sous influence directe ou indirecte des laboratoires fabricants. La science vaccinale est complexe, et notre environnement a beaucoup changé depuis un siècle ce qui rend difficile les vaccinations en masse comme autrefois.

2/ Nous nous opposons pour 3 raisons essentielles à l’obligation vaccinale des 11 vaccins proposée dès la 6ème semaine de vie du nourrisson, dont les défenses immunitaires sont en construction :

la somme des vaccins proposés injecte au nourrisson une quantité d’aluminium excessive, adjuvant bio-persistant ayant démontré sa nocivité localement au point d’injection et aussi sa pénétration sous forme d’agrégats aluminiques jusqu’au cerveau et dans d’autres zones du corps (os, reins) comme cela a été démontré chez les ouvriers respirant les poussières lors de l’extraction de la bauxite (maladies professionnelles).

De plus, l’aluminium présent dans les vaccins vétérinaires s’est révélé toxique pour les animaux, responsable directement ou indirectement de sarcomes (cancers de mauvais pronostic) dans la zone de vaccination dans les 3 ans post vaccination et dans d’autres zones du corps 5 ans plus tard : ostéosarcomes, fibrosarcomes, chondrosarcomes.. au niveau des membres, du thorax et de l’abdomen. Nos chats seraient-ils mieux soignés que nos enfants, puisque l’aluminium a été retiré des vaccins vétérinaires par une filiale de Sanofi ?

l’excès de vaccins peut être responsable de mort subite du nourrisson dans les jours ou les mois qui suivent la vaccination : 250 à 300 cas sont répertoriés en France dont 25% des cas n’ont pas de cause précise. Selon une enquête scientifique menée pour un procès aux Etats Unis, l’hypervaccination déclencherait la formation subite de cytokines*, molécules inflammatoires toxiques pour un organisme fragile.

la vaccination contre l’hépatite B pour un nourrisson de 6 semaines n’a aucun intérêt de santé et peut être délétère dans l’avenir, en particulier responsable de phénomènes allergiques, de maladies auto-immunes dont les maladies neuro-dégénératives, sclérose en plaques en particulier, chez des enfants ou adolescents.

3/ La loi actuelle imposant la vaccination contre Diphtérie-Tétanos-Polio avant les 18 mois de l’enfant est raisonnable, et ne doit pas être changée, ce qui implique la re-fabrication du vaccin trivalent sans aluminium, tel qu’il a existé et qui a été imposé par décision du Conseil d’Etat le 8 février 2017. Rappelons également que l’Institut Pasteur avait utilisé le phosphate de calcium comme adjuvant sans danger, et que son partenaire majoritaire a choisi de le remplacer par un composé d'aluminium pour des raisons purement financières.

4/ L’allaitement maternel tel qu’il est recommandé par l’OMS, 6 mois intégral et une année matin et soir avant et au retour du travail est l’idéal pour la santé du nourrisson et celle de sa mère quand elle est en bonne santé. Il assure les défenses immunitaires du nourrisson et évite les vaccinations précoces qui peuvent être prévues au delà de la 2ème année de l’enfant.

5/ Le principe constitutionnel de précaution doit être mis en application à propos des vaccins qui doivent subir les mêmes contrôles que les médicaments avant leur mise sur le marché, et doit rendre la liberté vaccinale à tous les Français, telle qu’elle est appliquée en Suède, Allemagne et dans d’autres pays du monde.

6/ Nous attirons en plus l’attention du législateur à propos du vaccin ROR (contre Rougeole, Oreillons et Rubéole) qui injecte des virus atténués qui ne sont pas sans danger chez des nourrissons fragiles et impose une vaccination au cas par cas.

7/Nous demandons instamment aux parlementaires de ne pas voter cette loi qui va contre l’intérêt de la santé des enfants et impose aux médecins et aux familles un dlcktat industriel et administratif.

Les médecins généralistes ou pédiatres ne doivent pas être dépossédés de leur compétence, et de leurs facultés de juger scientifiquement de l’intérêt de telle ou telle vaccination dans une relation de confiance avec la famille, dont ils gardent la responsabilité.

Professeur Luc Montagnier
Professeur Henri Joyeux


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa le Mar 14 Nov - 10:49

L’allaitement maternel tel qu’il est recommandé par l’OMS, 6 mois intégral et une année matin et soir avant et au retour du travail est l’idéal pour la santé du nourrisson
L'allaitement pendant un an ! 6 mois sans travailler pour allaiter.
Ils vont se mettre à dos les féministes....

Mais Il a raison l'allaitement est bon, pour la mère comme pour l'enfant, mais l'un n’empêche pas l'autre. Allaiter,pendant 4 à 6 mois, et vacciner, c'est ce que nous avons fait. étrange d'opposer les deux.

Nous ne sommes pas contre les vaccinations contrairement à ce que diffusent des médias et des communicants médiatiques, y compris médecins, sous influence directe ou indirecte des laboratoires fabricants.
Par contre ce genre de propos décrédibilisent totalement leur message. Cela dénote un mauvais état d'esprit.

Et eux ils sont sous quels influence ? on est du coup en droit de se poser la question !

Ha oui c'est vrai eux sont bons et parfait, et las autres, ceux qui ne pensent pas comme eux, corrompus.

Pour moi ce genre d'attitude c'est me prendre pour un idiot et est insultant vis à vis de leur collègue.


Dernière édition par troubaa le Mar 14 Nov - 10:53, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7487
Localisation : Dijon

Re: vaccins

Message par gaston21 le Mar 14 Nov - 10:53

Une opinion parmi d'autres...Si on sauve 1000 vies pour en perdre une, eh ben tant pis pour la victime. Non, le vaccin ne doit pas être libre; c'est le non vacciné qui crée l'épidémie.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 le Mar 14 Nov - 13:11

De quel droit on impose la vaccination?
Troubaa tu es pour ou contre ce principe de précaution ?




_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa le Mar 14 Nov - 13:18

d'un coté tu as raison de quel droit imposer le vaccin aux gens ? je ne suis pas un farouche partisan de le rendre obligatoire.
Je préfèrerai l'instruction à l'obligation.
D'ailleurs on voit que dans de nombreux pays où il n'est pas obligatoire les gens se font massivement vaccinés, par intelligence.

Maintenant il y a la désinformation d'internet. Les rumeurs webienne qui ont remplacé les rumeurs citadines. Et cela concerne l'ensemble de la population, dans son intégralité.

donc il 'agit  plus de prévention collective que de droit individuel.

Oui cela ne relève pas du principe de précaution mais de la prévention. La maladie étant un risque connu.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 le Mar 14 Nov - 13:38

Parce que le principe de précaution n'est pas de la prévention?
Maintenant je comprend tes positions sur ce sujet!
Comme le pense Daniel 26, et l'exprime, c'est pour emmerder le producteur et diminuer se profits!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa le Mar 14 Nov - 13:53

bha non le principe de précaution n'est pas la prévention. La prévention concerne un risque certain et connu pas le principe de précaution.

J'en profite pour demander au modérateurs de déplacer ces deux réponses dans le bon sujet et je demande à dédé95 de respecter le sujet. Merci


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7487
Localisation : Dijon

Re: vaccins

Message par gaston21 le Mar 14 Nov - 18:48

Le vaccin n'a rien à voir avec le principe de précaution. C'est un problème de santé publique. Le bilan
avantages-risques est plus que très positif.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 le Mar 14 Nov - 19:11

Ou l'inverse, dois t on se faire vacciner? Ne dois t on pas prendre une précaution avant de le faire?

Dans sa version juridique, le principe de précaution est un principe d'action : « Les autorités publiques veilleront à la mise en oeuvre et à l'adoption de mesures... » Dans sa version populaire, il se mue au contraire en principe d'inaction : « Dans le doute, abstiens-toi. » Avec des effets catastrophiques. Que l'on pense par exemple aux centaines d'hommes et de femmes qui meurent chaque année en France de la grippe contre laquelle ils ont refusé de se vacciner « par principe de précaution ", car la vaccination elle-même tue parfois.
En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/27/02/2015/LesEchos/21887-025-ECH_le-vrai-probleme-avec-le-principe-de-precaution.htm#XSiGEDLrMpfHrmYV.99

Perso je n'ai jamais été vacciné de la grippe, je ne l'ai jamais eue, sinon une ou deux fois dans ma jeunesse! Et là..

Dois-je me faire vacciner contre la polio?
NON, ça servirais à rien me rétorque le médecin, je suis DEJA vacciner, car j'ai eue à 17 ans une grippe myélite!
Non pas qu'un vaccin contre la grippe mais le virus de la polyo.
http://initiativecitoyenne.be/2015/07/un-nouveau-virus-de-type-polio-provoque-des-paralysies-infantiles-aux-etats-unis.html

C'est pourtant récent, moi y a 60 ans!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7487
Localisation : Dijon

Re: vaccins

Message par gaston21 le Sam 18 Nov - 10:35

C'est triste, mais c'est ainsi. Le naufrage d'un esprit brillant...

http://sante.lefigaro.fr/article/le-lent-naufrage-scientifique-du-pr-luc-montagnier/
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 le Sam 18 Nov - 11:45

Je rappelle quand même que la vaccination n'est pas seulement appliqué aux enfants!
Combien la SS dépense d'argent pour la propagande du vaccin contre la grippe?

Juste une question: Pourquoi on découvre d'un seul coup, en l'an 2017, qu'il faut 10 (dix ) vaccins ?
La baisse des taux de profit dans l'INDUSTRIE pharmaceutique est tombé à ce point si bas?
Ou il y a t il surproduction des matières premières pour la fabrication de vaccins!
Et pourquoi pas les "injecteurs de produits" manquent d'activité et cette vaccination et une création d'un marché économique?

Alors moi je dis OUI, mais à condition qu'aucun bénéfice résultent, du "producteur" au "consommateur" de la vaccination ....et UNIQUEMENT sur prescription médicale!

Sinon NIET, NADA, NO allez vous faire voir ailleurs les "grands" qui affirment par leurs lois protéger les populations mais vont admirer les évolutions des avions de combats qu'ils envoient sur ces mêmes populations!

Le fric , toujours faire du fric!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa le Sam 18 Nov - 13:26

Juste une question: Pourquoi on découvre d'un seul coup, en l'an 2017, qu'il faut 10 (dix ) vaccins ?
parce que les gouvernements précédents dans leur tromperie imposaient un paquet de vaccins non obligatoire associé aux 3 vaccins obligatoires.
Mais la supercherie ne marche plus, parce que de plus en plus de gens doutent de la nécessité de se faire vacciner.
Donc plutôt que de refiler en douce des vaccins non obligatoire avec les vaccins obligatoires le gouvernement à décider de tout rendre obligatoire.
Donc pour les labos cela ne change quasiment rien en terme de CA et en plus les vaccins ne sont vraiment pas très rentable.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 le Sam 18 Nov - 13:39

Quand c'est obligatoire on consomme plus! Non?
Donc si tu dis que les labos ne font pas leur beurre en rendant obligatoire (ils ont pas de lobbies dans les gouvernements?), c'étaient de piètres commerciaux auprès du monde médical!
ce que je doute, quand à connaitre les marges sur les vaccins, ne me fait pas rire, c'est pas un sujet qui le mérite!
Tiens rien que le cout de l'innoculation!

http://www.cmete.com/vaccinations/informations-pratiques



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa le Sam 18 Nov - 14:00

Dédé 95 a écrit:Quand c'est obligatoire on consomme plus! Non?
Pas beaucoup plus vu qu'avant c’était vendu avec l'obligatoire. Il n'y avait pas le choix. tu ne pouvais te faire vacciner que pour l'obligatoire et le non obligatoire en même temps.
quant au marché du vaccin en France rapporté au marché du vaccin dans le monde tu vois de que cela représente pour les labos.

Mais bon toujours le même discours : certains se soucient plus des labos que de la santé des gens manifestement. pour toi tout ce qui compte c'est de savoir si les labos vont gagner plus ou pas mais si les gens vont etre moins ou plus malade.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 le Sam 18 Nov - 15:09

Commence déjà par te soucier des raisons des maladies, on verra si les vaccins sont encore nécessaires!
Pour moi c'est la Santé des gens,
pas combien ça coûte à la SS et combien ça coûte au privé! et de se plaindre que la santé des gens soient une charge pour les entreprises!
A propos de la consommation:
Pas beaucoup plus, vu qu'avant c’était vendu avec l'obligatoire.
FAUX, sinon vendu à qui?
Si je vais me faire vacciner contre la grippe, on ne me vend pas les 9 autres avec!
drunken





_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7487
Localisation : Dijon

Re: vaccins

Message par gaston21 le Sam 18 Nov - 17:25

Le coût des vaccins est ridicule face au coût des maladies et des décès évités. N'oublions pas qu'une bonne couverture vaccinale empêche les épidémies, même bénignes. La grippe tue, et comment! Prix des soins et économies faites grâce aux gens qui n'ont pas été contaminés? Rougeole, coqueluche, etc...Coûts des soins évités? Et combien de journées d'école qui ne sont pas perdues?
Les vaccinations ont été un progrès fantastique; je ne comprends pas ce retour en arrière qui n'a aucune base solide.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 le Sam 18 Nov - 17:40

Je dis pas le contraire Gaston, mais alors pourquoi ce qui n'était pas bon hier, l'est aujourd'hui!
Du reste pourquoi 10 vaccins d'un coup et pas 20 ?
Tiens comment tu fais ton choix?
http://vaccination-info-service.fr/Les-vaccins-existants-en-France/Tableau-des-vaccins-existants-en-France
Car le sujet est bien l'OBLIGATION et non la prévention!
Clic sur les noms soulignés c'est édifiant!
Tu mesure l'absurdité de cette loi?
Et pour en revenir au sujet, je dis OK mais à condition que les vaccins soient GRATUIT, POUR TOUS!
Va dire ça aux labos pharmaceutiques!
C'est pas des services publics faut faire du bénef sur la santé, et si les fénéants peuvent pas payer?


Certain auraient besoin d'un vaccin contre le profit!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa le Sam 18 Nov - 21:10

dédé se soucie de tout sauf de la santé des gens...

Le lent naufrage scientifique du Professeur Luc Montagnier


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 Hier à 9:26

Menteur !


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6651
Localisation : France

Re: vaccins

Message par komyo Hier à 9:36

42 jours avant d'entrer en clandestinité

Chère lectrice, cher lecteur,

Onze vaccins obligatoires, c’est trop.

Mais lorsqu’un médecin dit la vérité, il est radié !

Ainsi va la vie en « Absurdie », le nouveau nom que je donne à la France… Sans débat, sans argument scientifique, nos députés ont voté en première lecture l’obligation vaccinale dès le 1er janvier prochain.

Big Pharma se frotte les mains. Onze vaccins, c’est autant de gagné dès la naissance, et c’est la promesse d’une vie entière d’asservissement au système médical. Ainsi on empoisonne à petit feu la population. Malade, affaiblie, elle exigera alors… encore plus de médicaments chimiques !!

Le cercle infernal se referme. Ils ont la force de leur côté : exclusion des crèches, puis des écoles, puis de toute activité collective.

Exclusion des hôpitaux, des maisons de retraite où de plus en plus souvent, on se fait barrer l’entrée si l’on ne peut démontrer qu’on est en « conformité ».

Nous entrons donc en résistance. Bientôt, ce sera la clandestinité. Aussi longtemps qu’on me laissera faire, je continuerai à vous relayer les vraies informations de santé dont vous avez réellement besoin pour votre bien et celui de vos enfants.

Profitez de votre dimanche matin pour lire ou relire l'important message ci-dessous sur ce qui s’est joué ces dernières semaines. Lisez en particulier le résumé des faits scientifiques sur les risques et accidents de chacun des onze vaccins qui seront obligatoires dans les prochaines semaines.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis



Il ne s’agit pas de débattre mais de vacciner !



Chère amie, cher ami,

Le vote en première lecture à l’Assemblée nationale sur l’obligation vaccinale a eu lieu. Vous retrouverez l’intégralité des débats des députés ici sous l’article 34.

Quels étaient les positions du débat entre parlementaires?

D’un côté la force : le gouvernement, représenté par la Ministre de la santé (Madame Agnès Byzun), le rapporteur général du texte (un neurologue) et la majorité.

Tous les députés qui ont pris la parole au nom de ce groupe sont extrêmement sûrs d’eux. Ils semblent penser que la science est avec eux, le progrès est avec eux, le peuple est avec eux.

Ce groupe est favorable à la coercition vaccinale pour le bien de tous. Selon ces députés, il existe des cas de personnes non vaccinées qui meurent de maladies alors que les cas de victimes de vaccins sont rares et peu documentés.

Leur position pourrait se résumer par cette déclaration député Sylvain Maillard : “Il ne s’agit pas de débattre, mais de vacciner !”

Pour être totalement honnête avec ce groupe, citons un député, moins affirmatif. M. Gilles Lurton explique : “(...) je trouve que nous communiquons très mal sur ce sujet. Nous sommes tous assaillis de messages argumentés contre la vaccination, auxquels, en attendant une campagne pour la vaccination qui sera lancée prochainement, nous ne savons pas répondre. Le gouvernement doit faire un très gros effort sur ce sujet.”

En clair, il votera “pour” bien qu’il n’ait aucune idée de ce que pourquoi on lui demande de voter ! Il est loin d’être le seul dans ce cas là.


De l’autre, le doute : Quelques députés tentent de résister. Ils ne s’opposent pas aux vaccins (surtout pas). Mais ils craignent la méfiance du public ou bien ils rejettent la notion d’obligation vaccinale assortie de sanctions lourdes.

Au fil de la discussion et des assauts des autres députés, on voit qu’ils reculent.

Ainsi, Madame Caroline Fiat demande à ses confrères en début de discussion :

“Avez-vous conscience que la décision de l’extension vaccinale de trois à onze vaccins, sans véritable consultation préalable, au mépris de la démocratie la plus élémentaire, vient ébranler l’opinion publique ? Cette précipitation du gouvernement à agir questionne même les défenseurs de la vaccination – dont nous sommes –, pourtant bien conscients de l’enjeu de santé publique qu’elle représente.”

Une autre député courageuse, Madame Blandine Brocard, ajoute :

“Ce sujet touche à la santé de nos enfants et de nos petits-enfants, notamment des nourrissons. La question, très sensible pour nos concitoyens, exige un vrai débat de qualité, mais ce débat n’a eu lieu ni devant nous ni devant les Français.


Nous entendons s’exprimer des voix pour : des médecins, des experts, des hommes et des femmes politiques convaincus, de bonne foi, des bienfaits d’une vaccination généralisée et imposée. Nous entendons aussi des voix contre : d’autres médecins, d’autres chercheurs, qui peuvent émettre des doutes sur les effets secondaires de tel ou tel vaccin, ou mettre en avant un risque non prouvé mais constaté, comme celui inhérent à l’aluminium, entre autres. On a donc des pour, des contre, mais pas de débat entre les deux parties.

Elle précisera, un peu plus loin :

On parle de solidarité, de protection de ceux qui ne peuvent pas être vaccinés, mais qu’en est-il du vaccin antitétanique, parfaitement égoïste ? Quant à la rougeole, on a beau être vacciné, on peut quand même être porteur du virus, donc susceptible de le transmettre. Ne mélangeons donc pas tout : procédons posément, vaccin par vaccin, sans cacher les effets secondaires que certains sont susceptibles d’avoir et pas d’autres, de même que certains comportent des adjuvants aluminiques tandis que d’autres n’en ont pas !

Cet argument est central et j’y reviendrai un peu plus bas. Après quelques tours de passe-passe entre les députés, interviendra le témoignage d’une députée également mère de famille, qui n’ayant pas fait vacciner un enfant, l’a perdu. Ce témoignage fait mouche.

Notre courageuse Madame Brocard y répondra, tout de même, mais en hésitant :

“Il est un peu difficile de reprendre la parole après ce que vient de dire notre collègue. Certaines personnes affirment – je ne sais pas, encore une fois, mes interventions montrent mes doutes, parce qu’on entend dire beaucoup de choses – qu’elles ont fait vacciner leurs enfants et que ceux-ci ont subi des effets secondaires.

Ont-elles raison ou tort ? Je n’en ai aucune idée. Mais peut-on balayer tous les doutes d’un revers de main ? Un tiers du collège des médecins considère qu’il y a peut-être un problème avec les adjuvants aluminiques dans certains vaccins. Là non plus, je ne sais pas, mais ce sont des affirmations qui me posent question.”


Dans ces débats, notons également les positions de Messieurs Nicolas Dupont-Aignan et Alexis Corbière, plutôt opposés politiquement, mais qui, dans ces débats, ont trouvé un ennemi commun : l’industrie pharmaceutique. Ils s’interrogent sur le pouvoir des laboratoires et leur responsabilité par rapport à leur irresponsabilité en cas de dommage vaccinal subi. Madame Danièle Obono va dans ce sens également.


Et le gagnant est…

A l’issue de ces débats déséquilibrés, le vote reflète le rapport de force existant :

Nombre de votants : 75

Nombre de suffrages exprimés : 66

Majorité absolue : 34

Pour l’adoption : 63

Contre : 3



C’est une nette victoire pour la coercition et l’industrie pharmaceutique.

Pourtant, les éléments de discussion portés au débat montrent que la société civile et les associations se sont bien battues. Car la plupart des éléments saillants et délicats du débat sont venus des courriers envoyés et des questions posées par les citoyens aux députés de leurs circonscriptions.

Certains députés, du reste, se sont plaints d’avoir reçu tant d’information de la part de leurs électeurs !

A ce sujet, je tiens à saluer le bon travail fait, dans l’urgence, par la journaliste Senta Depuydt. Elle a envoyé aux députés un document de synthèse, bien référencé, reprenant les points d’interrogation que l’on peut avoir sur l’obligation vaccinale.

On peut ne pas être d’accord avec elle, mais on ne peut pas lui reprocher de manquer d’arguments documentés !

Parmi ces points, l’un des plus marquant à mes yeux est le fait que la rougeole continue à être transmise et contractée par des populations vaccinées.

Ainsi une étude de 1987 (déjà !) rapporte la survenue d’une épidémie de rougeole dans une école au Texas. 14 élèves vaccinés ont contracté la maladie sur 1800 élèves. Et pourtant 99% des élèves étaient vaccinés et 96% d’entre eux disposaient des bons anticorps.


Quelles conclusions tirer de cette étude ?

Qu’il est impossible à l’heure actuelle d’éradiquer la maladie,

Que même vacciné les enfants ne sont pas à l’abri de la rougeole, (Sans compter qu’une petite partie des élèves vaccinés ne disposaient pas des anticorps ! Puisqu’il y a 99% de vaccinés et 96% des élèves disposant des anticorps, même si la différence est ténue.)

Que même avec un taux de couverture vaccinale maximale, la maladie continue à se propager et à se déclarer.

Cert argument remet évidemment en cause la notion de solidarité vaccinale et la culpabilisation des parents qui va avec ! Une fois plus la réalité scientifiques est plus complexe et moins maîtrisée que ce que l’on veut nous faire croire.

D’autres cas d’enfants vaccinés ont été répertoriés en Suisse par exemple (article ici) ou encore aux Etats-Unis ici.

Enfin, vous pouvez d’ores et déjà noter qu’une journée d’action pour la liberté vaccinale, et surtout contre cette loi d’obligation est prévue le 25 novembre 2017. Informations ici.

Sans plus attendre donc, je vous laisse découvrir le texte de Senta Depuydt.

Bonne lecture,

Augustin de Livois

Texte de Senta Depuydt à l’attention des députés français :

A lire avant de voter la loi sur l’extension de l’obligation vaccinale.

L’obligation vaccinale n’est pas une nécessité de santé publique. Tandis que la Suède a déclaré cette pratique inconstitutionnelle plus tôt dans l’année, Angela Merkel vient de se prononcer contre une telle mesure et rappeler l’importance du libre-choix des citoyens.

Effets secondaires non rapportés et dommages neurologiques graves pour les vaccins soumis au vote de l’Assemblée.

ROR (Priorix – GSK)

Une collaboration Cochrane de 2012 souligne le caractère « largement inadéquat» des tests d’évaluation de sûreté, après avoir constaté que le vaccin ROR augmentait le risque de méningite non infectieuse (aux conséquences parfois létales) par 14, même si certaines études parlent d’un risque multiplié par 25 (études concernant 15 millions d’enfants). (1)

Vaccins combinés : Infanrix Hexa (GSK) + Prevenar (Wyeth – Pfizer).

Le risque de dommages neurologiques graves liés à l’administration simultanée de ces deux vaccins est multiplié par 3 ! (2)

Infanrix hexa (Hexavalent GSK)

Le rapport de suivi de 2011 de GSK à l’AEM a dénombré plus de 825 effets secondaires : 503 effets secondaires, dont 56 effets secondaires graves, n’avaient pas été déclarés avant la mise sur le marché du vaccin. (3)

En outre, « seuls 1 à 10% des effets secondaires graves seraient rapportés » d’après notamment la Revue du praticien (4, 5).

Il est urgent de mener une évaluation sérieuse de la sécurité des vaccins pédiatriques, notamment les risques de dommages neurologiques graves. Sinon, il est impossible de déterminer une quelconque balance bénéfices/risques.



Décès par vaccins pédiatriques


Hexyon – Hexavac (Sanofi)

Mis sur le marché en 2000 et retiré en 2005 suite à une augmentation élevée du nombre de décès dans les deux jours suivant la vaccination. (6) Le vaccin Hexyon qui le remplace semble être identique à part un taux d’aluminium plus élevé. Est-il plus sûr ?

Infanrix Hexa :

- D’après le rapport de suivi de 2011, on peut dénombrer 73 cas de décès depuis la mise sur le marché du vaccin en 2000. (7, Cool.

- Un nombre de décès, pourtant signalés dans le 16ème rapport de suivi de GSK à l’Agence européenne du Médicament, ont disparu de la « comptabilité » du 19ème rapport. En minimisant ainsi le risque de décès suivant la vaccination, le rapport contrevient à un devoir de transparence. Celui-ci aurait pu conduire à son retrait du marché, comme ce fut le cas pour l’Hexavac. (9).

Suite à un nombre élevé de décès rapportés pour le vaccin pentavalent, l’OMS a modifié les critères de notification des effets secondaires en abandonnant la ‘classification de Brighton’. En pratique, il est devenu presque impossible de notifier des décès post-vaccinaux. (10)

Il est urgent de mener des études sérieuses sur l’administration des vaccins hexavalents et la mort subite du nourrisson.

L’éradication de la rougeole a peu de chances d’être atteinte, même avec 100% de couverture vaccinale

Le vaccin ROR est peu efficace. Seuls 25% des vaccinés sont encore immunisés après 10 ans. (11). L’immunité vaccinale est largement inférieure à l’immunité naturelle acquise par la maladie et la durée de l’immunité par la vaccination ne cesse de décliner. (12, 13).


Entre 2 et 10% des personnes ne « répondent pas à la vaccination » quelque soit le nombre d’injections administrées (raisons génétiques) (14).

Le virus de la rougeole circule aussi de manière silencieuse, sans présentation de signes cliniques manifestes de la maladie. Cette circulation silencieuse existe chez les vaccinés et les non vaccinés. (15) Il est inutile de calculer les taux de couverture vaccinale requis pour l’élimination d’une maladie, si la vaccination n’est pas entièrement efficace et que celle-ci circule de manière invisible. Ce fait extrêmement important a été présenté dans la communication de Mr Bernard Guennebaud, mathématicien au Congrès d'Épidémiologie de la Sfsp-Adelf à Amiens, le 6 octobre dernier. (16).

En diminuant l’immunité générale à long terme, la vaccination a aussi augmenté le risque et la gravité de la rougeole pour les catégories plus fragiles. Les nouveau-nés courent de plus grands risques, car les mères n’ont plus l’immunité solide acquise par la maladie naturelle. La rougeole à l’âge adulte entraîne des complications plus importantes. (17, 18, 19, 20) Dans quelques années nous risquons de voir la première génération de seniors n’ayant pas eu la rougeole naturelle. Que se passera-t-il pour eux ? Ces faits résultent de la vaccination.

Selon les rédacteurs de la revue Vaccine

« En réalité, on ne peut savoir si l’élimination de la rougeole peut effectivement être atteinte et maintenue.” “Il y a des limites de l’approche en termes d’immunité collective, qui ignore la variabilité individuelle dans la réponse immunitaire et la disposition génétique des uns ou des autres à réagir à la vaccination ou à souffrir d’effets indésirables »21.

Faible efficacité des vaccins pédiatriques

Le vaccin contre les oreillons. Les épidémies dans les campus américains l’ont confirmé, car tous les sujets affectés avaient été vaccinés : l’immunité a disparu et le risque déplacé vers l’âge où la maladie entraîne plus de conséquences lourdes (stérilité). 22

Le vaccin contre la coqueluche. Le bacille Boredetella pertussis mute vers des souches plus virulentes. Les épidémies circulent malgré une forte couverture vaccinale. (23, 24)

Le vaccin contre la polio. Toutes les épidémies de polio actuelles sont dues à des virus vaccinaux qui ont muté et retrouvé leur virulence. (25) En Inde la campagne polio Pulse a fait 50 000 cas de paralysie flasque aigüe. (26) Tout comme pour la rougeole une éradication de la polio est peu probable.

Le vaccin contre les pneumocoques N’est actif au mieux que sur quelques-unes des 100 souches. Après avoir constaté l’augmentation des cas suite aux campagnes avec Prevenar 7, on est passé à un vaccin avec 13 souches. (27)

Le concept de couverture vaccinale et d’immunité collective ne sont pas pertinents pour le vaccin contre le tétanos (non contagieux) et l’hépatite B, qui ne se transmet que par voie sanguine ou sexuelle et dont on ne voit pas l’intérêt chez le nourrisson.

Toutes les maladies contagieuses ont disparu grâce à l’hygiène, l’eau potable et la nutrition et leur cycle d’évolution naturel. Dans certains cas, comme la variole, le succès a été obtenu par une politique efficace de détection et d’isolement des cas et de leurs contacts. (variole, rapport OMS) (voir les ouvrages de Michel Georget détaillant ceci pour toutes les maladies) (28)

Il est indispensable de réévaluer l’utilité de la vaccination pour ces maladies et de développer des stratégies alternatives visant à renforcer l’immunité naturelle de la population.

La jurisprudence récente évolue en faveur des victimes

La Cour Suprême des Etats-Unis a estimé que les vaccins sont ‘inévitablement risqués’ ‘unavoidably unsafe » (29). Entre 1988 et 2011, le gouvernement américain a ainsi dû payer 3,5 milliards de dollars en compensation de 16 600 cas d’accidents vaccinaux (pour 1 300 d’entre eux, des problèmes cérébraux) et 1 200 morts liées aux vaccins. (30)

La Cour de Justice de l’Union Européenne a refusé d’exclure le lien entre sclérose en plaque et vaccination hépatite B, et rendu un jugement de principe selon lequel un faisceau d’indices ‘graves, précis et concordants’ peut suffire en l’absence de consensus scientifique. (vaccin hepatite B de Sanofi) (31).

Ce jugement confirme qu’il n’est plus acceptable d’imposer toute la charge de la preuve aux plaignants.


Il est urgent d’évaluer en termes humains et financiers l’ensemble du coût des campagnes de vaccination et montants d’indemnisation pour dommages subis et de le comparer au coût du traitement des maladies. Supprimer l’obligation permettrait de renvoyer la responsabilité juridique et financière auprès des fabricants.

Conflits d’intérêts au sein des instances pilotant les politiques de santé

Les avis du Center for Disease Control américain sont repris par l’Organisation Mondiale de la Santé et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, et ensuite transmis dans les recommandations nationales.

Le CDC (Centres for Disease Control aux USA, relayé par l’ECDC en Europe)

A un chiffre d’affaires annuel de 4 milliards de dollars en vaccins et détient des brevets sur près de 30 vaccins. Une majorité des experts du comité de recommandation du calendrier vaccinal ont des liens d’intérêts avec l’industrie (65% déclarent des liens officiels), ou même des dividendes sur certains vaccins (Paul Offit a fait 30 millions de dollars de bénéfice sur le brevet Rotateq par exemple) (32).


L’Organisation Mondiale de la Santé est financée et dirigée en ordre d’importance par : les Etats-Unis, la fondation Bill Gates (lui-même actionnaire de l’industrie pharmaceutique), la Grande-Bretagne et l’Alliance GAVI (en partenariat privé-public avec l’industrie). La contribution des autres états membres représente à peine 20% (voir l’émission d’Arte « L’OMS dans les griffes de lobbystes ») (33) Les obligations vaccinales ont été au cœur de la campagne présidentielle américaine. Le président Donald Trump s’est opposé à l’extension des obligations, car il a été témoin de dommages vaccinaux graves chez un de ses enfants. Sa première déclaration politique a été son intention de créer une commission d’enquête sur la sûreté des vaccins. Si Trump y parvient, tout peut basculer d’un instant à l’autre. (33)

Le 12 octobre, 5 millions d’américains ont introduit une demande officielle pour obtenir de vraies études sur la sûreté des vaccins avant d’introduire une action collective envers le responsable de l’Institut Nationale de la Santé. (34)

En Italie, le chef du cabinet de la ministre de la Santé siège au conseil d’administration de la fondation Smithkline Beecham. Le même laboratoire GSK a investi un milliard d’euro dans de nouvelles usines de production de vaccins.

L’extension des obligations crée un chaos en Italie

Les recours contre le décret et procès pour dommages vaccinaux se multiplient. Le Président honoraire de la Cour Suprême Ferdinando Imposimato, ancien héros de l’opération ‘mani pulite’ accuse la loi de mafieuse et contraire à la constitution et appelle à la désobéissance civile. Loin d’instaurer la confiance, la loi divise et radicalise. L’Ordre des Médecins traque les praticiens pour les radier. Certains parents de victimes ont agressé des médecins refusant de reconnaître les dommages après un vaccin. Les mères de famille résistent et paralysent le système médical, scolaire et administratif.

La Vénétie a refusé l’application du décret et exigé un moratoire sur l’obligation vaccinale. Le 22 octobre 2017, la Vénétie et la Lombardie ont tenu un référendum où les citoyens se sont massivement prononcés en faveur d’une plus grande autonomie, notamment en matière de santé. (35)

Il est urgent d’analyser les conséquences politiques et juridiques de l’imposition accélérée des obligations dans un contexte similaire à celui de la France et d’en tirer les leçons.

Risques pour la santé non ou peu évalués pour les vaccins :

La question des adjuvants aluminiques et du préservant à base de mercure.(36)

La présence de nanoparticules cytotoxiques contaminant tous les vaccins (37)

La présence de rétrovirus contaminant la majorité des vaccins.

On ne connaît pas leurs effets sur la fertilité ni les risques cancérigènes.

Les vaccins ne sont pas testés contre placebo, ni en administration combinée, ni à moyen ou long terme.

Rappelons que 60 millions de personnes ont été contaminées par le virus de singe SV40 présent dans les vaccins anti-polio. (38) On le suspecte d’être associé à de nombreux cancers et au lymphome de Hodgkin…

Le vaccin Hexavac a du être retiré du marché, Hexyon est-il plus sûr ?

Le vaccin Infanrix est toujours en circulation alors que des décès pourraient être évités.

Il n’y pas d’urgence à vacciner

De plus en plus de vaccins bénéficient d’une procédure accélérée de mise sur le marché. Celle-ci signifie que moins de tests sont réalisés que pour la procédure normale d’approbation des médicaments. Face au risque accru que cela implique, on ne devrait rendre ces vaccins obligatoires que dans des circonstances exceptionnelles.

Imposer un acte médical ou un médicament dont on ne peut pas prouver la sécurité revient à de l’expérimentation médicale forcée. Prendre ce risque à l’échelle collective est un acte d’inconscience.

Il est nécessaire de demander un moratoire sur la vaccination et d’évaluer l’utilité, l’efficacité et les risques associés à chaque vaccin. Tout comme il faut réévaluer la ‘balance bénéfices-risques’ en terme de coût de humain et financier.

Pour légitimer une limitation des libertés individuelles au nom de la santé publique, une loi doit répondre aux principes de nécessité et de proportionnalité. Au vue de ce qui précède aucune de ces deux conditions ne sont réunies.

Il n’y pas d’urgence à vacciner. Il n’y a pas d’urgence à passer cette loi.

**

Références :

[1] "Vaccines for measles, mumps and rubella in children", 15 février 2012, Cochrane Database Systematic Review, Vaccines for measles, mumps and rubella in children

[2] Infanrix + Prevenar
Documents confidentiels sur le vaccin Prevenar 13 : la preuve que les firmes ET les autorités de santé SAVENT le bienfondé de nos inquiétudes !

[3] 21.Infanrix hexa http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Communique-de-presse-d-IC-du-6-dec.-2012-_doc-confidentie.pdf
http://initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html

[4] 1 à 10% effets secondaires : Revue du Praticien « La pharmacovigilance des vaccins », 27/10/2011, p715.

[5] Hazell L, Shakir S « Under-reporting of adverse drug reactions. A systematic review. Drug saf. 2006, 29 : 385-96
[6] 24. Hexavac von Kries R et al. « Sudden and unexpected deaths after the administration of hexavalent vaccines (diphtheria, tetanus, pertussis, poliomyelitis, hepatitis B, Haemophilus influenzae type b): is there a signal? Eur J Pediatr. 2005 Feb »; 164(2):61-9. Epub 2004 Dec16.

[7] (In)sécurité du vaccin Infanrix Hexa : le document confidentiel de GSK aux autorités.
et Infanrix hexa: le document confidentiel accablant

[8] Zinka, B.; Rauch, E.; Buettner, A.; RueÌff, F.; Penning, R. Unexplained cases of sudden infant death shortly after hexavalent vaccination. Vaccine 2006, 24, 5779–5780. 8

[9] J. Puliyel et al. « Infanrix and Sudden Death : a Review of the Periodic Safety Update Reports Submitted to the European Medical Agency », Indian Journal of Medical Ethics, 7 sep. 2017.

[10] J. Puliyel, A. Phadke, « Deaths following Pentavalent Vaccine and the Revised AEFI Classification », Indian Journal of Medical Ethics, Vol. 2, n04, 2017.

[11] Le Baron “Persistance of measles antibodies after 2 doses of measles vaccine in a postelimination environment”, PMID, 17339511

[12] D.I. Levy, “The future of Measles in Highly Immunized Populations : A Modelling Approach”, American Journal of Epidemiology, vol. 120, n°1, July 1984, pp. 39-48.

[13] Davidkin, Diminution de l’immunité, 1998, Pubmed9815205
Coqueluche

[14] “Personalized vaccines: the emerging field of vaccinomics” (Expert Opin Biol Ther. 2008 Nov ; 8 (11) : 1659–1667.), Gregory A Poland, Inna G Ovsyannikova, Robert M Jacobson

[15] Diane Ninkam Nghemning “Souches africaines du virus de la rougeole : étude de l’interaction virus-cellule et analyses phylogénétiques” thèse doctorale en faculté de biologie à l’Université J. Fourier, Grenoble 1, 9 juillet 2002

[16] Bernard Guennebaud “Sur des fautes méthodologiques et leurs conséquences, l’évaluation d’actions de santé publique” sur questionvaccins.canalblog.com

[17] Perte de l’immunité chez le nourrisson, Lennon 1986, PMID 3701511

[18] Comparaison avec l’immunité naturelle, Itoh 2002, Pubmed, 11980952.

[19] Aggravation chez la femme enceinte et le bébé, Aaby 2003, 12505179

[20] Rapport sur les épidémies de rougeole en France, BEH n°33-34 du 20 septembre 2011, p. 356.W. Moss, P. Strebel

[21] G.A Poland and R. Jacobson « The Re-emergence of measles in developed countries : time to develop the next Generation Measles Vaccines » (Vaccine, 30, 2012, p. 103-104)

[22] www.cdc.gov/

[23] C ; Gill, « The relationship between mucosal immunity, nasopharyngeal carriage, asymptomatic transmission and the resurgence of Bordetella pertussis », F1000Research 2017, 6, 1568

[24] C. Weber et al « Polymorphism of Boredetella pertussis Isolates Circulating for the last 10 years in France, where a Single Effective Whole Cell Vaccine Has Been Used for More than 30 Years », J. Clin. Microbiol. 2001, 39 (12) : 4296-4403

[25] F. Delpeyroux et al. «Eradication de la poliomyélite et émergence de poliovirus pathogènes dérivés du vaccin. De Madagascar au Cameroun ».

[26] J. Puliyel, N. Vashisht,V. Sreenivas « Trends in Non-Polio Acute Flaccid Paralysis Incidence in India 2000-2013 », Pediatrics, 2015 Feb. 135, sup. 1 :S16-7 et Excellence in Pediatrics, Dubai, 6 December, 2014

[27] Impact de la vaccination par le vaccin pneumococcique conjugué 13-valent sur l’incidence des infections invasives à pneumocoques, Epibac et CNR des pneumocoques (réseau CNR-ORP).
[28] Michel Georget, La vaccination, vérités indésirables, Dangles.

[29] Unavoidably safe” Bruesewitz v.Wyeth LLC, 131 S. Ct. 1068, 179 L. Ed. 2d 1 (2011)

[30] Institute of Medicine of the National Academies. Adverse Effects of Vaccines, 2011. Adverse Effects of Vaccines

[31] Hepatite B. Communiqué de presse 66/17 du 21 juin 2017. Affaire C-621/15 N.W vs Sanofi Pasteur

[32] Robert Kennedy Jr. , worldmercuryproject.org

[33] “L’OMS dans les griffes des lobbyists”, Enquête de 2016 menée par Jutta Pinzler et Tatjana Mischke pour la chaîne allemande NDR. Reportage diffusé sur Arte

[34] Informed Consent Action Network www.icandecide.com
[35] www.comilva.org et Referendum autonomia, quando e per cosa si vota in Lombardia e Veneto

[36] Travaux du prof. Romain Gherardi et « Toxic Story », Actes Sud, 2016.

[37] Serge Rader, Antonietta Gatti et Stefano Montanari “Vaccins, oui ou non ?”, éd. Talma, 2017

[38] CIF Vaccinologie 2011 « Fabrication et contrôle des vaccins » cours dispensé à l’Institut Pasteur par Jean-François Saluzzo, directeur de production des vaccins viraux et chef de recherche pour les vaccins anti-SIDA, conseiller à l’OMS

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6651
Localisation : France

Re: vaccins

Message par komyo Hier à 9:44

La pharmaceutique a subit un complet bouleversement de paradigme qui a ruiné la confiance que l’on avait envers elle :

Avant elle cherchait à guérir des malades pour le bien de l’humanité maintenant elle soigne des patients afin d’assurer des bénéfices pérennes aux actionnaires.

Une fois ceci compris on ne s’étonne plus de voir les effets secondaires se multiplier et les médicaments devant être pris à vie sans résoudre le problème définitivement.

anonyme


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7487
Localisation : Dijon

Re: vaccins

Message par gaston21 Hier à 17:35

Vous ne me ferez pas changer de vue d'un iota. Je suis même favorable à ce que la vaccination contre la grippe soit obligatoire. Il n'y aurait plus d'épidémie.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6651
Localisation : France

Re: vaccins

Message par komyo Hier à 18:11

dans la mesure ou le virus mute tous les ans et se partage sur d'autres espèces, a moins de tuer tous les oiseaux qui volent et autres
comme les porcs et les phoques, je doute que cela soit pertinent... Smile

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe#Prospective


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa Hier à 20:01

bien d'accord avec Gaston je me vaccine contre la grippe tous les ans.... Et vous savez quoi ? j'en suis pas mort.

Je m’étais même fais vacciner contre le H1N1, et pourtant l’hystérie anti vaccin avait été à son comble, "on allait etre tous empoisonné" ... résultat j'en suis pas mort et il y a eu plus de mort à cause du virus qu'à cause du vaccin.

avec les vaccins :
D'un coté on a la science, l'expérience, le savoir faire et l'efficacité médicale.
De l'autre des hystériques qui nous annoncent l'horreur absolue à partir de chiffres présentés de manière orientée ou pire en ne faisant que hypothétique analyses...


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8561
Localisation : Enfant du Monde

Re: vaccins

Message par Dédé 95 Hier à 20:28

Moi je demanderais à la science de créer un vaccin contre les méfaits du capitalisme!
Vu le danger qu'il propage, j'ai des craintes!
Il m'a déjà touché, mais c'est pas encore la prémisse de la mort! Merci mon dieu!
La vie m'a un peu vacciné aussi faut dire! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10354
Localisation : ici ou là

Re: vaccins

Message par troubaa Hier à 21:39

demande toujours !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray

Contenu sponsorisé

Re: vaccins

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 6:44