À Davos, Macron persiste sur le modèle étatiste à la française