C'est cette rue, ce sont ces foules hystériques, haineuses, enivrées par le pouvoir du nombre, enhardies par les slogans simplistes et démagogiques qui ont conduit le tribun vers le pouvoir suprême.