LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

profondeur du mépris et du désamour de la France

Partagez
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7187
Localisation : Dijon

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par gaston21 le Ven 13 Jan - 16:36

Un article du Figaro qui montre l'état d'esprit qui règne dans certaines banlieues. A vouloir trop tolérer, on arrive à ces exrémités.


Profs, médecins, policiers... Ils brisent la loi du silence

«Au fil de mon expérience professionnelle, j'ai découvert la profondeur du mépris et du désamour de la France chez ceux qu'elle a accueillis», confie Olivier, médecin généraliste à Saint-Denis.
VOX Vox Societe

Par Alexandre Devecchio
Mis à jour le 13/01/2017 à 10h55 | Publié le 13/01/2017 à 09h00
Confrontés au quotidien à la radicalisation des banlieues, des acteurs de terrain témoignent dans Une France soumise, de Georges Besoussan.
Pour garantir leur sécurité, ils s'expriment anonymement.
Hélène, fonctionnaire préfectorale
Il y a deux ans, j'ai décidé de changer de fonctions et d'aller confronter mes expertises sur les politiques publiques au terrain des banlieues que l'on dénomme aujourd'hui «quartiers populaires». […]
Mon arrivée dans la commune coïncidait avec le mois de ramadan. Le quartier était désert, les commerces fermés, les stores de métal baissés. Pas âme qui vive en début d'après-midi. Comme dans tous les quartiers prioritaires en France, les commerces sont presque exclusivement communautaires et ethniques. De ce fait, les interdits sont plus facilement respectés. […] Les premiers jours dans mon poste ont été difficiles. J'avais envie de fuir, de retrouver un territoire où je retrouverai une vie «à la française». Je me sentais épiée, regardée, véritablement étrangère dans une cité où je croisais des gens vêtus selon un code religieux.
«Négation de l'individu, ces tenues affirment la force du groupe»
Hélène
Les femmes sont vêtues de longues jupes ou de pantalons ; si elles ne portent pas le jilbab, elles portent des tenues qui évitent de montrer leurs formes. Elles ne portent pas de couleurs vives, ne se maquillent pas et sont presque toutes voilées. Les couleurs, le maquillage, les bijoux mêmes sont contre-indiqués pour les femmes qui doivent être les plus neutres possible dans leur apparence, les moins remarquables. Le vernis à ongles, par exemple, est proscrit, car il entrave la bonne pratique des ablutions, l'eau ne pouvant pénétrer sur les ongles maquillés. Certaines entreprises ont néanmoins compris l'intérêt de fabriquer des vernis «halal» qui, selon elles, laisseraient l'eau perler sous le vernis… Quelques rares femmes portent encore la burqa, on ne les croise que très rarement. Les autres ont adopté le jilbab, qui n'est finalement qu'une burqa sans voile sur le visage. De loin, dans ces tenues, les femmes se ressemblent toutes. Négation de l'identité et de l'individu, ces tenues affirment la force du groupe. […]
J'ai cherché à comprendre la position des musulmans «modérés», de celles qui ne se voilent pas, de ceux qui ne portent pas la barbe ou la chemise longue, sur la pratique rigoriste de leurs coreligionnaires. Aucune critique n'est émise à leur égard. Au contraire, ils me font souvent part de leur admiration pour ces «salafis», ces personnes pieuses qui montrent l'exemple, qui ont le courage de vivre selon les principes édictés par le Prophète. À écouter ces modérés, ce sont plutôt le courage et la vertu qui manquent au plus grand nombre pour leur ressembler. Quand je pose la question aux femmes qui ne sont pas voilées, elles sont nombreuses à me répondre qu'elles le seraient si elles le pouvaient mais que la société française les en empêche dans leur travail.
Selon les personnes interrogées, la pression de l'islamisme se fait sans agressivité verbale, par simple occupation ostentatoire de l'espace public et mise en minorité de ceux qui ne font partie de leur groupe.
Selon les personnes interrogées, la pression de l'islamisme se fait sans agressivité verbale, par simple occupation ostentatoire de l'espace public et mise en minorité de ceux qui ne font partie de leur groupe. - Crédits photo : DR
Olivier, médecin généraliste à Saint-Denis
Voilà un peu plus d'une décennie que j'y suis installé. Les choses ont progressivement changé, mais dans le mauvais sens du terme. Au début, j'avais le discours du nouvel arrivant: «C'est exotique»,«Toute cette dynamique, c'est incroyable», «Les gens ici sont vraiment gentils et accueillants». Peu à peu, j'ai acquis une expérience professionnelle singulière, et j'ai découvert la profondeur du mépris et du désamour de la France chez ceux qu'elle a accueillis et - concernant mon univers professionnel, la médecine de proximité - qu'elle accompagne avec bienveillance et générosité.
La France est reconnue pour la qualité, et plus encore la gratuité de ses soins médicaux. Étudiant en médecine, je trouvais cela formidable. Pourtant, cette générosité n'est pas vue comme une force de la France généreuse qu'on remercie, mais bien plutôt comme un tribut normal d'un pays colonialiste qui «doit payer pour ce qu'il a fait». Ces gens sont-ils heureux de devenir français? Pas du tout! Mieux encore, ils m'expliquent pour nombre d'entre eux qu'ils ne veulent pas le devenir. Un jour, un patient que je croyais français naturalisé d'origine algérienne m'avouait: «Moi, Français? Ah non, docteur, ah non, ça jamais! Jamais!» En revanche, le droit du sol avait fait de ses enfants des Français. Dans quel contexte de respect pour leur pays de naissance allaient-ils grandir? Je sentais que j'abordais chez lui un sujet sensible et cela m'a mis très mal à l'aise.
«Ils ne sortent pratiquement jamais de leur banlieue et glorifient un pays dans lequel ils ne bénéficieraient pas du quart de ce qu'ils reçoivent en France»
Olivier
D'autres patients plus jeunes, Français par le droit du sol, m'assurent que leur pays, c'est l'Algérie ou la Tunisie… et qu'ici «c'est secondaire». Ils ne sortent pratiquement jamais de leur banlieue et glorifient un pays dans lequel ils ne bénéficieraient pas du quart de ce qu'ils reçoivent en France: l'éducation, la santé, l'emploi, l'ouverture culturelle, la liberté de circuler, la liberté d'expression. […] La médecine est devenue un bien de consommation: on va faire ses courses, on va chez le médecin, puis on va au parc. Pas de problème, c'est gratuit. Dans les grandes aires urbaines, le médecin est un «consommable» comme le boulanger ou le boucher. La difficulté de son métier, son expertise, est ignorée, voire niée. Les services des urgences des grands hôpitaux en témoignent: surcharge de travail, «bobologie», violences de patients qui croient que le médecin ou l'infirmier sont à leur service exclusif, sans parler des exigences personnelles pour que les femmes soient examinées par des femmes sous peine de scandale ou de menaces.

J.-P. F., professeur d'histoire-géographie en Île-de-France
J'enseigne l'histoire-géographie depuis vingt-cinq ans dont dix-huit dans un lycée de Région parisienne, un établissement sans histoire qui jouissait encoreil y a peu d'une excellente réputation. […]
Le mardi 2 décembre 2014 a lieu le vote concernant la reconnaissance par l'Assemblée nationale de l'État palestinien. On frise l'hystérie dans les couloirs du lycée, tout particulièrement devant ma porte de classe. J'entends mes propres élèves hurler sous mon nez des «inch Allah», avec une joie démonstrative et quelques youyous.
«Une de mes élèves de seconde m'interpelle vivement pendant le cours pour me sommer de me positionner sur le conflit israélo-palestinien»
J.-P. F.
Au cours de cette journée éprouvante, une de mes élèves de seconde, déjà âgée de 18 ans, m'interpelle vivement pendant le cours (sur l'Antiquité romaine) pour me sommer de me positionner sur le conflit israélo-palestinien. Je lui réponds que ce n'est pas le sujet. Elle insiste et parle d'un peuple «chassé de sa terre», accuse les Israéliens de crimes contre l'humanité et précise qu'«ils se servent de kalachnikov pour tuer les enfants». Pendant de longues minutes, elle garde furieusement la parole, s'agite et se lève, cherche à soulever les autres, ce qu'elle ne parvient pas à faire à l'exception d'un seul, un garçon réputé instable et violent, déjà exclu récemment d'un autre établissement.
Après quelques efforts de discussion, je demande à la jeune fille de sortir, elle s'y refuse et insiste dans des débordements qui me sont directement adressés. Je demande: «Dois-je comprendre que vous me menacez?» Elle répond: «Moi, je vous menace, moi je vous menace? D'accord!» Elle range ses affaires dans son sac, s'avance furieusement vers moi. Une fois arrivée à ma hauteur, elle crache par terre à mes pieds en me fixant et me dit: «Je vais te faire un kick», entendez «je vais te casser la gueule».
Son conseil de discipline a lieu le mardi 6 janvier, veille de l'attentat de Charlie Hebdo. Je note le ton aimable, voire conciliant et compassionnel, du proviseur à l'égard de la jeune fille et de son père. Je regrette le ton dur et cassant qu'il m'adresse, ravi à chaque occasion de me rabrouer publiquement. Alors qu'on écoute attentivement la jeune fille qui s'explique, on me demande de justifier avec précision l'enchaînement des faits, comme pour y déceler un manquement quelconque de ma part.
Le CPE qui connaît bien la jeune fille et pourrait témoigner de son comportement est curieusement absent, remplacé par une autre CPE qui ne connaît rien au dossier. C'est mon procès, en somme.
Parce que «j'en fais trop», que mon comportement est qualifié de «jusqu'au-boutiste», gênant, voire suspect. Parce que j'empêche la liberté d'expression de mes élèves. Parce que j'évoque la dérive communautariste et les agressions ad hominem dont je fais l'objet. Parce que je ne peux être victime que de moi-même, le proviseur m'interrompt régulièrement sur un ton peu amène en plein conseil: «Monsieur, vous avez un sentiment, vous avez des impressions, mais personne d'autre que vous ne les partage.»
Après une longue délibération, le conseil de discipline décide une «exclusion définitive… avec sursis». Autrement dit, je retrouve cette même élève dès le lendemain matin dans ma classe, comme si rien ne s'était passé.

Héloïse et Marcel, infirmiers
Certains patients étrangers de culture musulmane ayant une pratique rigoriste justifient leur refus de quitter l'hôpital par des habitudes culturelles: pour eux, il est impossible de recevoir quotidiennement à domicile un infirmier ou une infirmière pour le suivi de soins car ils considèrent que c'est le rôle de leur épouse (restée au pays). Héloïse: «“Vous êtes payée pour ça” est une phrase que j'entends souvent quand j'essaie d'expliquer à un patient qu'il doit faire seul certains soins pour s'autonomiser, comme mettre ses gouttes ou faire son dextro.
Ces hommes ont visiblement l'habitude d'être servis et refusent d'apprendre ces gestes, ils se reposent toujours sur un tiers, si possible féminin: épouse, fille, belle-fille. Quand cela est impossible, nous devons les garder jusqu'à la fin des soins, qui pourraient pourtant se faire à domicile et libérer un lit. Des patients étrangers restent des mois dans le service où je travaille alors que s'ils étaient français ou accueillis par leurs proches en France, ils seraient depuis longtemps retournés à leur domicile. Parfois je me demande si l'administration hospitalière se souvient que c'est le contribuable qui finance cette vision hôtelière de l'hôpital.»
«La gratuité des soins y est pour beaucoup dans l'afflux de patients étrangers dans nos services»
Marcel
Marcel: «Ce phénomène semble s'aggraver depuis une quinzaine d'années sous l'effet de l'attractivité de la CMU et de l'AME. Pourquoi leur pays d'origine n'assure-t-il pas une bienveillance envers ses concitoyens? Refuser de le dire est un déni de réalité: la gratuité des soins y est pour beaucoup dans l'afflux de patients étrangers dans nos services et de certains qui viennent de pays ayant un lien historique avec la France (ce qui ne fait pas d'eux pour autant des francophones!). Ils ont des proches vivant en France qui leur permettent d'entrer sur le territoire pour s'y faire soigner, il ne s'agit pas de malades transférés officiellement d'un hôpital étranger à un hôpital français. Rien que pour l'AP-HP, il y a 118 millions d'euros d'impayés suite à des soins ayant bénéficié à des patients étrangers.

Lucie, responsable d'un centre d'action sociale
Voici maintenant près de vingt ans que je travaille dans le secteur social, d'abord en province, dans un établissement d'accueil d'urgence pour enfants, puis depuis deux ans en tant que responsable d'un centre communal d'action sociale (CCAS) en région parisienne. […]
Dans certains quartiers relevant du territoire, les assistantes sociales, les puéricultrices ou encore les sages-femmes ont vraiment peur lorsqu'elles doivent faire des visites à domicile. Leurs visites ne sont jamais inopinées, les familles sont toujours prévenues. Elles ne peuvent plus entrer dans certains immeubles, dont de jeunes trafiquants empêchent l'accès. Ils surveillent les assistantes sociales, les interrogent sur les raisons de leur venue, exigent parfois le nom des personnes visitées, relèvent la plaque d'immatriculation de leurs véhicules. Désormais, dans certains secteurs, elles se rendent en visite à deux et souvent ne disent pas pourquoi elles viennent. Quand les assistantes sociales vont aux permanences à la maison de quartier, certaines commencent à avoir peur, car le gardien y reçoit la visite de dizaines d'hommes en tenue salafiste qui occupent l'espace et imposent insidieusement leurs exigences par leur seule présence. Elles me disent y ressentir une pression très difficile pour travailler.
Mais tout cela se fait sans agressivité verbale, par simple occupation ostentatoire de l'espace public et mise en minorité de ceux qui ne font partie de leur groupe. Je peux citer ici deux exemples éclairants. Une collègue du territoire conduisait sa voiture aux abords d'un quartier populaire quand un gros 4x4 lui grille la priorité ; elle klaxonne, le 4x4 pile et la bloque. Une femme voilée en descend et l'interpelle: «C'est vous qui m'avez klaxonnée?» Ma collègue confirme en lui rappelant poliment les règles de priorité, à quoi elle se voit répondre: «Mais madame, ici vous n'êtes pas chez vous, vous n'avez pas la priorité.»
«Il faut le vivre au quotidien pour comprendre ce qui se passe, sans violence apparente mais par des regards, des postures qui vous font clairement ressentir que vous n'êtes pas sur votre territoire»
Lucie
Peut-être plus terrible et moins anecdotique, une psychologue de notre institution était au marché pour y faire quelques courses avant de rejoindre le bureau. C'est un marché populaire où l'immense majorité des clients appartient à la communauté musulmane de la cité proche. Elle aperçoit au loin l'imam qu'elle a rencontré dans le cadre d'un partenariat avec les enfants. Il s'avance vers elle, elle le salue, quand elle s'entend dire: «Madame, ici vous êtes chez moi, vous partez immédiatement, vous n'avez rien à y faire.» Elle était tellement stupéfaite qu'elle n'a pas trouvé les mots et est partie dans l'instant. Cet échange l'a profondément marquée. […]
On nous parle volontiers de «vivre-ensemble», mais à quel prix? Où est le respect des droits de chacun? Par exemple, dans le quartier que j'évoque, il est désormais acté qu'on n'a plus le droit d'écouter de musique. Le cours de gymnastique pour les femmes se fait désormais sans musique et c'est de façon tout à fait ostentatoire que les «sportives» voilées en jilbab s'y rendent. Lorsque vous venez dans le quartier, que vous n'y êtes pas résidente, en tant que femme vêtue «à l'occidentale», vous devez supporter les regards inquisiteurs, voire désapprobateurs, des hommes qui discutent groupés à côté de l'épicerie. Tout cela est insidieux.
C'est essentiel de le comprendre: aucune menace physique ou même verbale n'est formulée pour vous dire de quitter les lieux. Il faut le vivre au quotidien pour comprendre ce qui se passe, ce qui se joue, sans violence apparente mais par des regards, des postures qui vous font clairement ressentir que vous n'êtes pas sur votre territoire, mais sur le leur. Je le ressens plus encore depuis les attentats de janvier 2015: chacun reste dans son coin et on se regarde en chiens de faïence. Jusqu'à quand? Avant quoi?

Camille, CRS
Policier depuis une quinzaine d'années et affecté au sein d'une compagnie républicaine de sécurité depuis plus de dix ans, je suis un des très nombreux témoins de cette lente mais inexorable descente aux enfers d'une démocratie en mal de repères. […]
«Où est la laïcité dans ces quartiers qui ne sont plus aujourd'hui que des zones de non-droit et où le communautarisme règne en maître ?»
Camille
Où est la laïcité dans ces quartiers qui ne sont plus aujourd'hui que des zones de non-droit et où le communautarisme règne en maître? Où la police ne peut plus entrer sans faire déplacer une compagnie de CRS pour assurer sa propre sécurité? Nombre de nos concitoyens sont totalement laissés à l'abandon et placés sous la coupe de tel ou tel caïd ainsi autoproclamé. Je travaille dans ces lieux où les pompiers refusent désormais d'intervenir et où les médecins ne se déplacent plus. J'y passe des nuits entières loin des caméras qui accompagnaient, le temps d'une visite éclair, les costumes sombres de nos élites dirigeantes et leur aréopage de thuriféraires depuis longtemps éclipsés. J'y ai été invectivé, sali, agressé, blessé, même.
Les «nique la police» succèdent aux «sales blancs» ou «Allah va vous niquer» que l'on peut entendre à longueur de vacation ou lire sur les murs pourtant régulièrement repeints par les plans d'urbanisme successifs. Le délaissement de ces quartiers s'accroît à mesure que s'enracine la radicalité, exacerbée par les événements tragiques de janvier 2015 et les actes terroristes accomplis ou déjoués depuis. Les actes de racisme antiblancs n'ont cessé d'augmenter depuis le début de l'année dans ces pans entiers de notre territoire où certains habitants revendiquent de plus en plus haut et fort de n'être «pas français», où le sentiment d'appartenir à la même nation, de construire ensemble le monde de demain s'étiole jour après jour. L'angélisme n'a plus cours. L'urgence frappe à la porte de notre République.
J'ai rencontré depuis plusieurs mois de nombreux collègues expérimentés de toutes les compagnies de France qui me font part de leurs inquiétudes légitimes face à des situations de plus en plus tendues. Galvanisés par les événements de janvier 2015, et avant eux par les tueries perpétrées par Mohammed Merah en 2012 à Toulouse et à Montauban, certains délinquants n'hésitent plus désormais à braver l'autorité des fonctionnaires de police, notamment en lançant, sous forme de provocation à peine voilée des phrases telles que: «On vous a bien eus en janvier», «Ce n'est que le début, vous allez voir», «Encore quelques années et Allah va prendre le pouvoir».
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9335
Localisation : vallée du vent

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par dan 26 le Ven 13 Jan - 19:22

[quote]
gaston21 a écrit:Un article du Figaro qui montre l'état d'esprit qui règne dans certaines banlieues. A vouloir trop tolérer, on arrive à ces exrémités.


Chut !!!Gaston on va te traiter de raciste, cela fait des années que nombreux dénoncent ces attitudes inadmissibles, une seule réponse "vous etes raciste!!" voilà comment on a laissé faire des actes inadmissibles .Et nous n'avons pas fini d'en payer le prix .
Je suis d'accord avec toi le trop de tolérance , est dangereux !!!


amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Ven 13 Jan - 19:54

Et tu préconise quoi? Les camps de concentration ? Les bateaux percés (sic) ?

Je parie que tu ne répondras pas,! Very Happy
La critique est facile, mais l'art est difficile!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Ven 13 Jan - 21:10

tu vois dan tu as gagné...
et si en plus tu critiques l'oeuvre des élus de la ceinture rouge ....
tu vois avec eux c'est soit ce qu'ils ont faitssoit l'horreur
il
(bon je vais déplacer les derniers messages dans un nouveau sujet)


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9335
Localisation : vallée du vent

profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par dan 26 le Ven 13 Jan - 21:15

troubaa a écrit:tu vois dan tu as gagné...
et si en plus tu critiques l'oeuvre des élus de la ceinture rouge ....
tu vois avec eux c'est soit ce qu'ils ont faitssoit l'horreur
il
(bon je vais déplacer les derniers messages dans un nouveau sujet)
la solution est simple , tu respectes le pays qui t’accueille ou tu le quittes .
tu respectes ses traditions,ses lois ses meurs, sa religion, etc si non ce n'est pas de l'intégration mais une sorte d'invasion , d'occupation passive .


Amicalement ,
avatar
Admin
Baron

Date d'inscription : 22/06/2015
Messages : 120

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Admin le Dim 15 Jan - 21:52

sauf que pour les gens qui sont nés en France, la France est leur pays.

Le problème n'est pas ceux issus de l'immigration.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Lun 16 Jan - 8:38

Ne pas confondre, les immigrés et les réfugiés.
Beaucoup actuellement, et par xénophobie, font l'amalgamme !


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Lun 16 Jan - 20:38

c'est la même chose !


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Lun 16 Jan - 20:51

bah non!
Si tu veux t'installer dans une maison parceque l'environnement te plais tu est un immigré!
Si tu veux t'installer dans une maison pour te protéger, tu es un réfugier!
Le premier veux rester, le second le fait provisoirement!
J'ai eu et ai encore des contact avec des réugiés, je peux t'assurer qu'ils n'ont qu'une hate....retourner dans leur pays retrouver leur famille et leurs racines!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Lun 16 Jan - 21:34

Immigrés : Installation dans un pays d'un individu ou d'un groupe d'individus originaires d'un autre pays.

tout simplement....

immigrés, migrants, réfugiés climatique, sanitaire, politique, économique..... etc...

De la simple classification administrative !


On ramène l'individu à de la simple classification administrative.

Ils quittent tous leur pays pour s'installer dans un autre pays.
Et que l'installation soir définitive, temporaire, de court terme ou de long terme ne change rien.

Parfois même l'immigré quand il arrive ne connait même pas pour quelle durée il s'installe.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mar 17 Jan - 8:41

Et alors ?
Si c'est un travailleur il n'a pas de frontière!
Si c'est un financier international non plus!
Si c'est un libéral oui, et les frontières ont toujours conduit aux guerres, guerres économiques pour la conquète des marchés ou des matières première!

A bas les guerres et à bas la xénophobie!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12656

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par loli83 le Mar 17 Jan - 10:54

et donc à bas les frontières !
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7187
Localisation : Dijon

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par gaston21 le Mar 17 Jan - 11:25

Loli, les frontières, on ne peut pas s'en passer. C'est triste, peut-être, mais c'est une évidence. On l'a vu avec l'Allemagne. C'est un peu comme si Arnaud Lagardère nous invitait à rentrer dans son lit conjugal pour se partager Jade! Imagine les yeux que ferait gaston! Et je ne parle que des yeux...
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12656

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par loli83 le Mar 17 Jan - 12:01

ben si ! bien sûr qu'on pourrait s'en passer
par contre je sais que ça serait la révolution , et peut être même l'Apocalypse (dans son sens devenu populaire Very Happy )
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mar 17 Jan - 13:30

Gasto ?
Est-ce que tu crois que pour Coca-cola ou pour toutes ces grandes société et leurs dirigeants, les frontières existent?
Quel intérêt à un travailleur de maintenir les frontières?
Si la région ou il vit n'a plus de travail, pourquoi, lui, doit tenir compte des frontières?
Les frontières n'ont qu'une raison d'être, DIVISER POUR REIGNER.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12656

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par loli83 le Mar 17 Jan - 14:44

Dédé a écrit:Les frontières n'ont qu'une raison d'être, DIVISER POUR REGNER.

tout à fait ! je n'en vois pas d'autre
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9335
Localisation : vallée du vent

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par dan 26 le Mar 17 Jan - 21:40

loli83 a écrit:
Dédé a écrit:Les frontières n'ont qu'une raison d'être, DIVISER POUR REGNER.

tout à fait ! je n'en vois pas d'autre
cherche bien tout de même, avant de répondre cela  !!!
en prenant comme exemple ta maison avec sa clôture

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 7:56

dan 26 a écrit:
loli83 a écrit:

tout à fait ! je n'en vois pas d'autre
cherche bien tout de même, avant de répondre cela  !!!
en prenant comme exemple ta maison avec sa clôture

Amicalement

Et bien la maison c'est comme un pays, la cloture c'est comme la frontière, c'est divisé pour régner!
Dans les pays c'est pour protéger l'Etat, dans la maison c'est pour protéger les biens du propriétaire.
D'un côté comme de l'autre c'est pour régner...en maître, ne dit-on pas un maître de maison?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Mer 18 Jan - 20:29

tout cela n'a rien à voir avec DIVISER

les frontières ne divisent pas elles actent une séparation.

Pour qu'il y ait division il faut auparavant qu'il y ait eu union...

Avec mon voisin nous n'avons jamais été uni donc je ne suis pas diviser avec lui, ce qui ne nous empêche nullement de s’apprécier et de sympathiser.

C'est dingue comment dédé voit toujours et uniquement le mauvais coté des choses...

ps : le maître de maison est une coutume des siècles passés.
Enfin chez moi il n'y en a pas.
Pas de chef de famille non plus.

Dans quel monde tu vis, il serait bien qu'un jour tu te mettes à la page......


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 21:03

tout cela n'a rien à voir avec DIVISER

les frontières ne divisent pas elles actent une séparation.
Et acter une séparation n'est pas diviser une population?
Renseignes toi à ce sujet de l'Alsace et de la Lorraine depuis seulement 150 ans!

Pour qu'il y ait division il faut auparavant qu'il y ait eu union...
En effet, regardes au dessus!

Avec mon voisin nous n'avons jamais été uni donc je ne suis pas diviser avec lui, ce qui ne nous empêche nullement de s’apprécier et de sympathiser.
C'est parfait . malheureusement ce n'est pas toujours comme cela que ça se passe!
Quand il y a conflit de possession de terrain, je peux t'assurer que la frontière et les divisions ont des répercussions,!
Pourquoi croit tu qu'il y a un cadastre sinon à résoudre des conflits?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Mer 18 Jan - 21:09

Dédé 95 a écrit:
Et acter une séparation n'est pas diviser une population?
non


Renseignes toi à ce sujet de l'Alsace et de la Lorraine depuis seulement 150 ans!
????

Pour qu'il y ait division il faut auparavant qu'il y ait eu union...
En effet, regardes au dessus!
??????

Pourquoi croit tu qu'il y a un cadastre sinon à résoudre des conflits?
ce n'est pas le but du cadastre.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 21:15

Bon tu répond juste pour paraitre ne pas avoir tort?
Dont acte!

Le cadastre, et les marques de cadastres déterminent la propriété des terrains!!
Tu veux mon exemple en Corse ?

Le cadastre est un service de l'Etat géré directement par la Direction générale des Finances publiques, c'est-à-dire par les services fiscaux. Il regroupe tous les plans et les indications foncières des 36 000 communes françaises ! Chaque ville, chaque village, chaque bourg de France, est divisé en parcelles. Il permet de déterminer, entre autre, la propriété foncière!

OK ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6371
Localisation : France

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par komyo le Mer 18 Jan - 21:23

j'ai appris a me servir de leur site quand je montais des permis de construire en milieu agricole.
C'est bien foutu

http://www.cadastre.gouv.fr/scpc/accueil.do


géoportail aussi !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 21:32

- Moi je suis pour la municipalisation des sols, et à l'abolition des frontières!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Mer 18 Jan - 21:42

Dédé 95[quote] a écrit:Bon tu répond juste pour paraitre ne pas avoir tort?
Dont acte!
j'ai répondu précisément à tes propos.

Le cadastre, et les marques de cadastres déterminent la propriété des terrains!!
nous sommes d'accord mais ce n'est pas la définition que tu as donné dans ton précédent message où nous étions en désaccord.
Pour résumer:
Ta première définition du cadastre était fausse "Pourquoi croit tu qu'il y a un cadastre sinon à résoudre des conflits?"
Ta deuxième juste le cadastre sert à déterminer la propriété.


Je suis contant.



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 22:35

Aurais-je oublié de valider ? Siffle

Tu crois Troubaa que 10m2 sur les champs Elysée c'est pas une source de conflit? Et que c'est pas le cadastre qui détermine cette propriété ?
Tu es bien naif!

Quand on connait l'augmentation du prix des terrains je peux t'assurer que les frontières entre propriétaires sont souvent source de Gueguerre!
Et si il y a ce qu'on appelle le Cadastre c'est bien pour déterminer qui possède quoi!
Pourquoi croit tu qu'il y a des guerres?

Pourquoi tu as un mur chez toi pour te séparer de ton voisin? Sinon pour déterminer qui possède quoi?
C'est un état d'esprit ! C'est pas le mien, je suis contre les frontières qui divisent les peuples....y compris ceux qui ont les mêmes convictions et langues!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9335
Localisation : vallée du vent

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par dan 26 le Mer 18 Jan - 22:41

Pour en revenir au sujet,  Brunet sur RMC info  entre 13heures et 14 heures, fait intervenir  les Français  qui sont partis à l'étranger , et ne veulent plus revenir !!!
un vrai régal de réalisme , ils disent ce que beaucoup nous pensons , et on le courage de faire suivre leurs mots d' actes concrets . Les cerveaux s'en vont, les riches aussi, heureusement  que l'on pense  à compenser par l'invasion  des pays en voie de developpement .

troubaa a écrit:.

Avec mon voisin nous n'avons jamais été uni donc je ne suis pas diviser avec lui, ce qui ne nous empêche nullement de s’apprécier et de sympathiser.
les frontières comme les clôtures d'une maison permettent de définir une famille, avec ses rites, ses habitudes, ses règles ses traditions, ses façon particulière de faire, tout en respectant les autres à coté . Dans la mesure où les personnes sont différentes, c'est normal qu'il y ait une séparation , tout en ayant de bonnes relation avec ses voisins .
C'est le principe des frontières, et des pays .
Ne pas oublier que ce sont les climats qui déterminent les différences de cultures , de lois, de règles , de religions, de traditions, de régimes politiques etc et que celle ci ne sont pas forcement assimilable .

Le rejet des méchants colons par exemple qui ont pourtant fait evoluer certains pays en est un bel exemple . Raison pour laquelle les pays et les frontières sont nécessaires et impératives .
Cela n’empêche pas des bonnes relation de voisinage , mais chacun chez soi
amicalement


Dernière édition par dan 26 le Mer 18 Jan - 22:50, édité 1 fois
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 22:50

Ils disent quoi? T'a peur de le répéter?

Un travailleur n'a pas de frontières.
Exploité en France il sera aussi exploité en Autriche!

Celui qui s'expatrie c'est parce qu'il trouve du travail ailleurs....ou qu'il va se cacher!
Quand aux capitaux eux ils n'ont pas de frontières, mais ça, ça te dépasse!

Qu'elle importance là ou ailleurs?

Quand à ta théorie sur la famille, je te laisses avec ton éducation religieuse !

Si tu veux un autre son de cloche que l'appel des bergers de ton troupeau, une étude à ce sujet:
https://www.marxists.org/francais/engels/works/1884/00/fe18840000.htm

je rajoute un extrait pour Troubaa, car pour Dan ....
Engels, la Famille" a écrit:A côté de la richesse en marchandises et en esclaves, à côté de la fortune en argent, apparut aussi la richesse en propriété foncière. Le droit de possession des particuliers sur les parcelles de terre, qui leur avaient été cédées à l'origine par la gens ou la tribu, s'était maintenant consolidé à tel point que ces parcelles leur -appartenaient comme bien héréditaire. Dans les derniers temps, ils s'étaient efforcés surtout de se libérer du droit que la communauté gentilice avait sur la parcelle et qui leur était une entrave. Ils furent débarrassés de l'entrave - mais bientôt après, ils le furent aussi de la nouvelle propriété foncière. L'entière et libre propriété du sol, cela ne signifiait pas seulement la faculté de posséder le sol sans restriction ni limite, cela signifiait aussi la faculté de l'aliéner. Tant que le sol était propriété gentilice, cette faculté n'existait pas. Mais quand le nouveau propriétaire foncier rejeta définitivement les entraves de la propriété éminente de la gens et de la tribu, il déchira aussi le lien qui l'avait jusqu'alors rattaché indissolublement au sol. Ce que cela signifiait, il l'apprit par l'invention de la monnaie, contemporaine de la propriété foncière privée. Désormais, le sol pouvait devenir une marchandise qu'on vend et qu'on met en gage. A peine la propriété foncière était-elle instaurée que l'hypothèque était inventée, elle aussi (voyez Athènes). Tout comme l'hétaïrisme et la prostitution se cramponnent à la monogamie, l'hypothèque, désormais, marche sur les talons de la propriété foncière. Vous avez voulu la propriété du sol complète, libre, aliénable: fort bien, vous l'avez ... « Tu l'as voulu, Georges Dandin ! »


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Mer 18 Jan - 23:04

Dédé 95 a écrit:Aurais-je oublié de valider ? Siffle
tu ne vas pas nous refaire une crise de persécution.... Laughing  Laughing  Laughing

ceci dit c'est une bonne idée de te remettre en question plutôt que d'accuser les autres... oui peut etre as tu oublié de valider....

Pou t'aider tu pourras vérifier que l'admin ne s'est pas connecté ces 24 dernières heures. ni aucun pseudo de tyoe modérateur (il n'y en a pas sur TR. (ces pseudos sont colorés)

Comme cela tu pourras avoir une réponse objective quand tu auras un doute car l'Admin se connecte très rarement.



Tu crois Troubaa que 10m2 sur les champs Elysée c'est pas une source de conflit? Et que c'est pas le cadastre qui détermine cette propriété ?
Tu es bien naif!
non je ne suis pas haineux moi
donc je ne vois pas de la haine et le mal partout...
on ne se ressemble vraiment pas.

Le cadastre est la pour acter la propriété pas pour résoudre des conflits.

Résoudre les conflits c'est le rôle du juge.

cherche pas plus loin,


Dernière édition par troubaa le Mer 18 Jan - 23:12, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 23:11

C'est cela, mais la loi c'est aussi prévenir les conflits!
Ce n'est pas une question de haine mais de constatation de faits!

Tu es anarchiste maintenant tu préfère laisser faire et ne pas faire de loi?
Bravo, mais pas moi!

Il est vrai que c'est Napoléon qui as créé le cadastre Français, et il passe pas pour un socialiste, plutôt pour un libéral! Siffle


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Mer 18 Jan - 23:19

où tu vas... jaures napoléon...
Essayes de rester au XXI° siecle et de comprendre pourquoi sont faite les chose et non par qui ou comment.

Le cadastre est fait pour acter les titres de propriétés.
C'est l'unique rôle du cadastre.
Dans le cadastre tu vois quoi appartient à qui.

A partir de cette information chacun en fait ce qu'il veut.
Certains en profite pour vendre
d'autres pour louer
d'autres pour occuper
et parfois le juge pour résoudre un conflit.

Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Mer 18 Jan - 23:37

et parfois le juge pour résoudre un conflit.

Tu vois que tu y arrives! Very Happy
Et bien les frontières c'est la même chose!
Si il y a possibilité de conflit la frontière détermine qui appartient à qui!
C'est pourquoi je t'ai cité l'Alsace Lorraine.
Et AUJOURD'HUI le code Napoléon sur le cadastre N'A PAS BEAUCOUP CHANGE!

Maintenant que l'ouvrier ou le commerçant alsacien travaille dans l'Etat Allemand ou français, tu pense que ça change quelque chose pour lui?
Du moment qu'il as de quoi se nourrir et nourrir sa famille....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Jeu 19 Jan - 0:26

tu te trompes d'adversaire je ne suis pas un nationaliste ni un pro frontière, vu que nos pays voisins partagent avec nous le même idéal de justice, de sécurité de paix. Pourquoi mettre des frontières ? Gaston te repondrait "pour éviter que le méchant ouvrie polonais vienne prendre le travail du gentil ouvrier français..."


simplement je ne pense pas que les frontières divisent par contre je pense que l'abscence de frontière unis. Et je préfère militer pour l'union que contre la division. c'est plus positif.

mais bon a déjà tellement de mal à faire sauter la frontière entre la France et la Belgique.... comme si l'on avit abesoin d'une frontière ! pour se protéger de quoi ? on vat faire comme trump construire un mur de 5000km autour de notre pays pour se protéger... mais de quoi ? Ceux qui veulent passer passerons toujours....et parfois même ils n'ont même pas besoin de passer, ils sont nés sur place; Je parle des terroristes bien sur.

Les gens rêvent de mur. d'enfermement. de replis. c'est triste et dangereux.

ps :
pour ta gouverne je n'ai pas de mur devant ma maison, le jardinet devant ma maison de ville (j'habite en ville à 200m de la mairie,   est ouvert à "l'américaine" sur la rue  sans porte, ni portail, ni grillage, ni clôture. Ma maison n'est pas une prison.

Il reste juste lelong de la pelouse près du trottoir un restant de vieux muret rouge de 30cm de hauteur qui sert bien souvent de banc à certaines personnes agées pour "souffler" lors de leur promenade.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7187
Localisation : Dijon

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par gaston21 le Jeu 19 Jan - 17:23

Troubaa, tu me fais bien rire. Eh bien moi, j'ai une clôture; non pour me protéger des gens, car mes deux portails ne sont jamais fermés à clé, mais pour éviter que mon toutou se fasse écraser ou que d'autres ne viennent pisser sur mes salades! Le cadastre? Chacun sait qu'il est indispensable, ne fût-ce que pour protéger l'avenir de ses enfants. Les polonais? J'ai assez travaillé avec des gens d'AFN sur les chantiers SNCF pour savoir qui étaient les exploiteurs et les exploités! Tu veux des noms? Au hasard, quelqu'un qui a eu l'honneur de voir son nom dans l'Huma. et que j'ai eu l'occasion de croiser; ce n'est pas lui qui couchait dans les wagons à bestiaux désaffectés! Mais il faut avoir conscience qu'il y a un seuil dans l'immigration; passé ce seuil, la population locale se rebiffe; c'est ce qui s'est passé en Angleterre ces derniers mois. Enfant, je me souviens des tensions qui existaient avec les italiens qui fuyaient le fascisme. Il ne faut pas rêver!

http://www.humanite.fr/node/18983
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9431
Localisation : ici ou là

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par troubaa le Jeu 19 Jan - 23:54

oui mais moi j'ai pas de clôture. Maison ouverte. Et longtemps ma porte n'etait pas souvent fermée à clefs. Meme la nuit.



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Ven 20 Jan - 9:40

+1 Moi de même.
Et ma maison est ouverte à tout réfugié qui le demande , dans la limite des places disponibles!

C'est cela montrer que la France c'est aussi un pays d'accueil et de protection!
Malheureusement la société qui nous dirige ne pense qu'économie libérale:
http://www.lci.fr/societe/huit-mois-requis-contre-un-agriculteur-qui-avait-aide-des-refugies-clandestins-que-dit-la-loi-2020164.html

On "reste en famille", chacun chez soi, et quelqu'un qui cherche à monter dans le bateau on le laisse se noyer... Selon Mr SIC. affraid

... On Cherche pas à agrandir le bateau.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9335
Localisation : vallée du vent

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par dan 26 le Ven 20 Jan - 18:50

gaston21 a écrit:Mais il faut avoir conscience qu'il y a un seuil dans l'immigration; passé ce seuil, la population locale se rebiffe; c'est ce qui s'est passé en Angleterre ces derniers mois. Enfant, je me souviens des tensions qui existaient avec les italiens qui fuyaient le fascisme. Il ne faut pas rêver!
je suis d'accord pour le seuil, mais un element important aussi des modes de vie qui sont totalement incompatibles dans certains cas . Je connais par exemple un monastère qui a voulu recevoir des roumains , ils ont été obligé de vite faire marche arrière , les styles de vie étaient trop différents .Le fameux choc des cultures, des civilisation il faut en tenir compte .Il y a des modes de vie qui ne peuvent s'assimiler

Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7681
Localisation : Enfant du Monde

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Dédé 95 le Ven 20 Jan - 19:34

Un monastère ? Des Roumains différents en mode de vie? pourtant en matière de religion....la Roumanie !

La légion étrangère ne s'embarrasse pas de ce préjugé très xénophobe!
http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-le-systeme-legion-un-modele-d-integration-des-jeunes-etrangers-61725601.html

Par contre pour agrandir le bateau, chez Dan pas question, un coup de rame sur la poire et hop, retour sous les bombes, NOS BOMBES, autant qu'elles servent.

Qu'Est-ce que c'est que c'est que ces Arabes qui viennent manger le pain de nos Italiens ?
Air connu!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: profondeur du mépris et du désamour de la France

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 0:31