LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Science : l’obscurantisme qui vient

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Science : l’obscurantisme qui vient

Message par troubaa le Mer 20 Juil - 15:46

Science : l’obscurantisme qui vient
Les 5 raisons qui font de notre époque un environnement hostile au progrès et à l’innovation.
Par Patrick Coquart.
Un article de l’Institut économique Molinari



L’Académie des technologies vient de publier un rapport intitulé La perception des risques. Un enjeu pour les sciences et les technologies. Les auteurs – Gérald Bronner et Étienne Klein – y mettent à jour l’inquiétude, la méfiance, voire la défiance envers toute nouveauté. Une peur, souvent injustifiée, qui entrave le progrès technique.

Il fut un temps, pas si lointain, où l’on considérait que les sciences et techniques amélioraient la vie quotidienne de tout un chacun. Elles rimaient alors avec progrès. Aujourd’hui, le terme semble oublié ; on lui préfère celui d’innovation.

Mais si les innovations sont porteuses d’avancées, elles sont, dans le même temps, immédiatement critiquées car grosses de risques potentiels : environnementaux, sanitaires, éthiques, etc.

Suspicion à l’égard de la science

On pourrait rétorquer que tout cela n’est pas bien neuf. De tous temps, les découvertes ont, à la fois, effrayé et enthousiasmé. Cependant, notre époque présente quelques particularités qu’il convient de bien appréhender pour comprendre la suspicion à l’égard de la science et de la technologie. En voici quelques-unes.

Premièrement, le progrès aujourd’hui, écrivent les auteurs du rapport, « devient une affaire de valeurs qui s’affrontent et non plus de principes, que ceux-ci soient éthiques ou normatifs. Or, les valeurs sont en général moins universelles que les principes (la valeur d’une valeur n’est pas un absolu puisqu’elle dépend de ses évaluateurs), de sorte que plus les principes reculent, plus les valeurs tendent à s’exhiber et à se combattre ».

Deuxièmement, la parole des scientifiques est mise en doute. Ils sont soupçonnés de cacher la vérité sur la catastrophe annoncée. De toute façon, ils sont à la solde d’intérêts industriels ou économiques. Ils ne sont pas impartiaux. Et des militants associatifs, la plupart du temps ignorants du sujet dont il est question, sont (auto-)déclarés « experts indépendants ». On est même venu à « inventer la notion oxymorique ‘d’expertise ignorante’… ».

Ce phénomène est renforcé quand nos concitoyens pensent connaître le sujet dont il est question. « Ainsi 25 % [d’entre eux] seulement affirment ne pas faire confiance aux experts des sciences du cerveau, mais ils sont 71 % à confesser ne pas y comprendre grand-chose. En revanche, 58 % déclarent ne pas faire confiance aux scientifiques pour dire la vérité dans le domaine des OGM ou du nucléaire, mais ils ont le sentiment de bien connaître la question (63 % pour les OGM, 67 % pour le nucléaire) ». Donc, plus ils s’estiment informés et compétents, plus les Français doutent de la parole des scientifiques !

Troisièmement, les craintes focalisent l’attention, car elles sont mises en avant. Bronner et Klein parlent même « d’embouteillage des craintes ». Les médias, en effet, diffusent des alertes sur tel ou tel danger. Mais, si les arguments du soupçon sont aisés à produire et à diffuser, ce n’est pas le cas des démentis sérieux. Le rythme de la science n’est pas celui de l’information. Et les médias, qui aiment plutôt vendre de la peur, ne relaient que mollement les démentis qui pourraient apaiser les craintes.

Quatrièmement, internet amplifie le phénomène avec « la propagation d’une forme de démagogisme cognitif qui voit peu à peu s’imposer les points de vue intuitifs et parfois erronés sur toutes sortes de sujets ». Il est vrai que ce sont ceux qui sont le plus motivés sur un sujet qui s’engagent le plus et donnent de leur temps pour occuper l’espace de parole. Du coup, ils arrivent à instaurer « une sorte d’illusion de majorité qui peut affecter le jugement de nos concitoyens les plus indécis ou bien qui n’ont pas le temps de défaire les arguments qui sont, par ailleurs, en apparence convaincants ». Cécile Philippe l’a récemment montré avec le cas du glyphosate.

Cinquièmement, le principe de précaution vire au « principe de suspicion ». Il faut dire que le principe de précaution, tel qu’il est compris, consiste « à revendiquer le droit de vivre tranquillement, autrement dit de ne pas être exposé à une inquiétude, et de réduire non pas le danger mais l’inquiétude, le souci, l’angoisse ». Par conséquent, tous ceux qui entreprennent quelque chose doivent prouver, par avance, que leur activité est sans risque. Ce n’est pas seulement la catastrophe qu’il faut éviter à tout prix, « mais également l’ombre de toute catastrophe possible ». Ce qui est évidemment illusoire.

Les technologies se diffusent dans tous les interstices de la vie quotidienne, nous rendant des services dont on aurait du mal à se passer dès l’instant où on les a essayés. Et, dans le même temps, on voit naître une résistance de plus en plus forte à ces mêmes technologies. Cette opposition se retrouve parfois chez une même personne. Tout le monde connaît quelqu’un qui utilise un Smartphone tout en s’opposant à l’installation d’une antenne relais près de chez lui.

L’obscurantisme serait donc de retour. Pour en sortir, il est nécessaire que les scientifiques, et les intellectuels en général, communiquent davantage, fassent preuve de pédagogie, suscitent des débats contradictoires. Il faut aussi que les consommateurs, les citoyens aient le soin de s’informer vraiment, sans aller au plus visible ou au plus sensationnel. Enfin, il est indispensable que les politiques fassent preuve de discernement en ne légiférant pas à tout va au moindre doute ou à la moindre crainte. C’est peut-être sur ce point que les choses auront le plus de mal à évoluer dans le bon sens.

http://www.contrepoints.org/2016/07/20/260852-lobscurantisme-qui-vient


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5225
Localisation : Val David, Québec

Re: Science : l’obscurantisme qui vient

Message par Le Repteux le Mer 20 Juil - 16:47

À mon avis, c'est faux de croire qu'il n'y a pas de scientifiques obscurantistes. Je présente ma théorie sur le mouvement sur beaucoup de forums, et en général, sur les forums scientifiques, elle est tout simplement rejetée sans discussion, personne ne se donne la peine de l'étudier. Pas parce qu'elle est trop difficile à étudier ou qu'il n'y a rien à étudier, mais sous prétexte qu'elle est différente des théories admises, tout simplement. Rejeter quelque chose sans l'étudier seulement parce que c'est différent de ce que nous pensons, c'est tout simplement ça l'obscurantisme, et nous le faisons tous, sans exception. Les auteurs de ce livre défendent tout simplement les théories admises, et en accusant ceux qui ne sont pas d'accord avec eux d'obscurantisme, ce qui n'est pas très scientifique comme approche selon l'approche scientifique admise. Mais qu'est-ce que cette approche a de différent avec l'approche non-scientifique? Rien, sinon prétendre qu'elle est meilleure. L'inconnu est impossible à prédire, alors il faut se méfier des approchent qui le prétendent.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: Science : l’obscurantisme qui vient

Message par gaston21 le Mer 20 Juil - 18:53

Un article qui ne me semble pas inspiré par Dieu mais par les supporters du glyphosate...L'obscurantisme qui vient? Pas du tout. Jamais on n'a autant poussé les recherches dans tous les domaines. Qu'il y ait des résistances, bien sûr. Un exemple récent, les vaccins. Les dernières recherches montrent que le danger des vaccins a té très largement exagéré. Le professeur Joyeux, d'ailleurs, a été invité à écrire ses mémoires...Ce qu'on peut regretter, par contre, c'est que dans certains domaines, on ait abandonné les recherches pour des questions de rentabilité pas assez "saignante"! De nouveaux antibiotiques? Il faut attendre trop longtemps pour que ça paye, comme dirait Fernand Raynaud! Quasi pas de nouveautés dans les médicaments en France, mais de simples copies pour appâter le client.
Mais dans le domaine de la recherche pure où l'argent n'est pas en cause (recherche fondamentale, astronomie, INRA...), où est donc l'obscurantisme? Curieux cette façon de ne voir les choses que sous l'angle de l'argent.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: Science : l’obscurantisme qui vient

Message par troubaa le Mer 20 Juil - 18:59

Le reptueux ce n'est pas qu'ils sont obscurantistes c'est que tu ne les a pas convaincue.

Obscurantiste c'est voir le mal dans la science, ne pas y croire, s'opposer à sa connaissance.

ce n'est pas parce qu'ils n'adhèrent pas à ta théorie qu'ils sont obscurantistes. Interroge toi su les raisons de ce rejet sans accuser les autre

JE t'adore Gaston tout de suite tu fais toi même la démonstration de ce qu'il dénonce avec ta réaction sur le glyosphate.... on imagine bien que pour toi si quelqu'un défend la science c'est qu'il est vendu....

Sacré gaston, même a ton âge si tu n'existais pas faudrait t'inventer !


Dernière édition par troubaa le Mer 20 Juil - 19:11, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: Science : l’obscurantisme qui vient

Message par gaston21 le Mer 20 Juil - 19:09

En pleine forme, toujours! Amène-moi une houri sur mon bureau et je la transporte immédiatement au 7ème ciel...musulman, bien sûr!
On parle bien du glyphosate dans l'article, non?
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: Science : l’obscurantisme qui vient

Message par troubaa le Mer 20 Juil - 19:14

oui au point 4 comme exemple de désinformation médiatique.
toi tu en conclues que se sont des vendu. retour au point 2. => tous des corrompus.

Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5225
Localisation : Val David, Québec

Re: Science : l’obscurantisme qui vient

Message par Le Repteux le Mer 20 Juil - 19:40

troubaa a écrit:Le reptueux ce n'est pas qu'ils sont obscurantistes c'est que tu ne les a pas convaincue.

Obscurantiste c'est voir le mal dans la science, ne pas y croire, s'opposer à sa connaissance.

ce n'est pas parce qu'ils n'adhèrent pas à ta théorie qu'ils sont obscurantistes. Interroge toi su les raisons de ce rejet sans accuser les autre
L'obscurantisme, c'est aussi de voir les choses sous l'angle du bien ou du mal. Il y a des scientifiques qui trouvent que c'est mal de remettre en question les idées des scientifiques, et qui m'accusent de le faire. Ce qu'il ne faut pas faire, en sciences comme en société, c'est accuser les autres de ne pas penser ce qu'il faut penser. Je n'ai rien contre ceux qui me répondent qu'ils ne sont pas convaincus, mais quand il y en a qui m'insultent ou qui m'accusent, je me défends. Le problème, c'est qu'on ne peut rien faire si les modérateurs ne les sanctionnent pas, et c'est généralement le cas quand ce sont eux-mêmes des scientifiques. Dans ce sens, les obscurantistes ont raison de leur retourner la balle. L'ouverture d'esprit, c'est toujours pour les autres.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux

Contenu sponsorisé

Re: Science : l’obscurantisme qui vient

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 12:32