LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Partagez
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Jeu 27 Sep - 22:45

moi, j'aime bien ces pays où on expose les morts en plein air, pour les oiseaux du ciel et les bêtes du désert . Je souscris à l'incinération, pour ne pas imposer des complications à mes "héritiers" (?), mais je répugne beaucoup à cette solution . Que le corps soit détruit ne m'inquiète pas : je crois , hors ratio, sans doute, au "corps de lumière", que la vie terrestre nous taille à mesure qu'on évolue ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Jeu 27 Sep - 23:21

oui aussi , c'est une solution possible dans ces pays , le squelette est respecté et "rien ne se perd " Wink
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Ven 28 Sep - 7:20

et puis, pour les anthropologues futurs, quelle source d'erreurs grandioses, sur la raison de ces ossuaires de la préhistoire !


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Dim 30 Sep - 18:50

Il est des occasions de philosopher, dans le courant des interactions sociales , en politique , au travail, en famille, sur le net . On s'empoigne sauvagement et , si on est vaincu, c'est une mort symbolique . C'est là qu'on prend la vraie mesure du "vainqueur" .Vae victis
Mais « Le biologiste passe, la grenouille reste. » Jean Rostand, Inquiétudes d’un biologiste -


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Dim 25 Nov - 17:21

Pour Socrate, apprendre à mourir, c'est se libérer de tout ce qui peut nous attacher à la vie.

Le non-attachement est l'enseignement du bouddhisme et du yoga et d'autres sagesses traditionnelles. Nos mystiques modernes attendent de leur pratique solitaire du non-attachement une expérience personnelle, l'éveil, comme un paradis mythique en préemption.
Et si après la mort il n'y avait …Rien?… du moins rien de personnel, pour soi! A quoi aura servi le temps consacré à leur pratique?

L'idéal est de pouvoir se détacher de son égo durant sa vie active jusqu'à pouvoir, une fois les œuvres de sa vie achevées, choisir librement l'heure et les circonstances de sa mort, dans l'indifférence sereine, sans tristesse ni joie.

Socrate en est l'exemple: il était prêt et a pris sans contrainte et sans sentiments la potion mortelle qu'on lui proposait, après avoir veillé seulement à ce qu'on règle ses dettes envers les vivants, se moquant des cérémonies funèbres et prières conventionnelles.
Platon dans Phédon a écrit: 115a,b – "Mais moi, pour parler comme un personnage de tragédie, c'est maintenant, que le destin m'appelle! D'ailleurs ce doit être à peu près l'heure de prendre mon bain; car j'aime mieux m'être lavé avant de boire le poison, pour ne pas donner aux femmes la peine de laver un cadavre".
Quand il eut fini de parler, Criton intervint: "Très bien, Socrate, dit-il. Mais quelles instructions as-tu à nous donner, à eux ou à moi, au sujet de tes enfants ou de quoi que ce soit d'autre? Tout ce que nous pourrons faire pour toi, c'est avec la plus grande joie que nous le ferons.
-"Mais tout simplement, Criton, dit-il, ce que je n'ai jamais cessé de vous dire, rien d'autre! C'est en ayant souci de vous-mêmes que tout ce que vous pourrez faire procurera de la joie, à moi et aux miens, et à vous aussi, même si à présent vous ne prenez pas d'engagement" …

115d – "Eh bien, dit Criton, nous mettrons tout notre cœur à faire comme tu dis! Mais comment devrons nous t'ensevelir?"
- "Comme vous voudrez, dit Socrate. A condition du moins que vous réussissiez à m'attraper, et que je ne vous échappe pas!"
En disant cela, il se mit à rire doucement, et, regardant de notre côté, il ajouta: "Non, je n'arrive pas à persuader Criton, mes amis, que moi, je suis ce Socrate qui dialogue avec vous à cet instant, et qui essaie d'assigner à chacun de ses énoncés la place requise par l'ordre du discours. Il s'imagine que moi, je suis celui qu'il verra dans peu de temps, ce cadavre, et alors il demande comment m'ensevelir, moi.

116a – Sur ces mots, il se leva et alla dans une autre salle pour se baigner.

116b - Quand Socrate se fut baigné, on lui apporta ses enfants (il avait deux fils encore petits et un autre déjà grand) puis les femmes de sa famille arrivèrent. Il s'entretint avec elles en présence de Criton et leur fit part de ses dernières volontés. Ensuite il dit aux femmes et aux enfants de s'en aller, et revint alors auprès de nous. Le soleil était déjà près de se coucher, car Socrate avait passé beaucoup de temps dans l'autre salle. Quand il entra, une fois lavé, il s'assit et après, il ne se dit plus grand-chose.

116e - "Allons, Criton, obéissons-lui, et qu'on apporte le poison, s'il est broyé; sinon que l'homme qui en est chargé le fasse".
Alors Criton: "Mais, Socrate, dit-il, le soleil est toujours sur la montagne, il n'est pas encore couché, il me semble. … Ne te presse donc pas, il y a encore le temps."
117a - Socrate répondit: "Il est tout naturel, Criton, que ceux dont tu parles agissent de cette façon; ils croient sûrement y gagner quelque chose. Quant à moi, il est naturel que je ne fasse rien de semblable, car je ne crois pas avoir rien à gagner en retardant le moment de le boire – sinon me couvrir de ridicule à mes propres yeux en me cramponnant à la vie et en l'économisant, alors qu'il n'en reste déjà plus. C'est assez maintenant, dit-il, fais ce que je te dis, rien d'autre."
117c – Au moins, je suppose, est-il permis –et même obligatoire – de faire aux dieux une prière pour que le sort soit favorable à ce changement de séjour, d'ici vers là-bas. Telle est donc ma prière, et puisse-t-il en être ainsi!"
A peine avait-il dit ces mots qu'il porta la coupe à ses lèvre et tout tranquillement, tout facilement, il la vida.

117d - Mais Apollodore qui, pendant tout le temps qui précédait, n'avait cessé de pleurer, se mit à ce moment-là, à rugir de douleur, à hurler son indignation, si bien qu'ioln'y avait personne, de tous ceux qui étaient présents, dont il ne brisât le courage. A l'exception bien sûr de Socrate qui dit: "Mais que faites-vous donc? Vous êtes vraiment étonnants! Enfin, si j'ai renvoyé les femmes, c'est surtout pour cette raison, pour éviter semblables fausses notes! Car j'ai entendu dire quil faut mourir avec des paroles de bonne augure. Allons restez calmes et tenez bon…

118a – Déjà presque toute la région du bas-ventre était froide, découvrant son visage (car il se l'était couvert), Socrate dit – et ce furent là les derniers mots qu'il prononça: "Criton, nous devons un coq à Esculape. Payez cette dette, ne soyez pas négligents.
- Bien sûr, fit Criton. Mais vois si tu n'as rien d'autre à nous dire?," A cette question, Socrate ne dit plus rien; au bout d'un petit moment, il eut un soubresaut. L'homme lui découvrit le visage: Socrate avait le regard fixe. Voyant cela, Criton lui ferma la bouche et les yeux.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Dim 25 Nov - 19:02

oui , c'est un bel exemple de sérénité !
je note tout de même :
" Au moins, je suppose, est-il permis –et même obligatoire – de faire aux dieux une prière pour que le sort soit favorable à ce changement de séjour, d'ici vers là-bas. Telle est donc ma prière, "

au fait pourquoi avait il décidé de mourir ?
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Lun 26 Nov - 8:13

parceque la société l'avait condamné à mort . Il a préféré le suicide .
L'indifférence , et sa recherche est sans doute un moyen d'éradiquer la souffrance . Marcher pieds nus sur du sable fin est plus facile que de faire de l'alpinisme . Les deux procurent un plaisir différent mais donnent de la saveur à la vie . Le régime sans sel ni affect, non ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 26 Nov - 9:14

intéressant échange.
Oui, Patanjali, toute la Voie bouddhiste mène à cela, mais je pense aussi qu'il vaut apprendre à vivre. Trouver un juste équilibre entre les deux.
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 26 Nov - 10:23

lola83 a écrit:oui , c'est un bel exemple de sérénité !
je note tout de même :
" Au moins, je suppose, est-il permis –et même obligatoire – de faire aux dieux une prière pour que le sort soit favorable à ce changement de séjour, d'ici vers là-bas. Telle est donc ma prière, "
"Telle est donc ma prière, et puisse-t-il en être ainsi!" A peine avait-il dit ces mots qu'il porta la coupe à ses lèvre ..." Il se moque manifestement de la prière, comme il se moquait auparavant de la sépulture, et de toute convention.

au fait pourquoi avait il décidé de mourir ?
Il avait le choix entre se donner la mort ou la fuite en exile. Il a choisi l'honneur.


Acte d’accusation dirigé contre Socrate :
Mélétos de Lampsaque accuse, sous la foi du serment, Socrate d’Alopèce, fils de Sophronisque, des crimes suivants : Socrate est coupable de ne pas croire aux Dieux reconnus par la Cité et d’en introduire de nouveaux ; il est également coupable de corrompre la jeunesse. Pour ces crimes : la mort.

Devant le Tribunal de l’Héliée,
Socrate irrita les juges qui l’avaient reconnus coupable de ces chefs, en leur disant : « Pour m’être consacré au service de ma Patrie et avoir travaillé à rendre mes concitoyens vertueux, je propose de me condamner à être logé dans le Prytanée et nourri aux frais de l’État ». C’est cette provocation qui entraîna sa condamnation à mort (399 av. J-C.)

Socrate refuse de s’enfuir à l’étranger
source
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 26 Nov - 10:34

je ne trouve pas que l'exil soit un déshonneur, quand on est repoussé par une société dont on ne partage pas les valeurs.
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 26 Nov - 10:55

Adrienne a écrit:je ne trouve pas que l'exil soit un déshonneur, quand on est repoussé par une société dont on ne partage pas les valeurs.
C'est qu'à notre époque dégénérée, l'honneur et le respect des lois ne sont plus compris!

Suite de la citation
Socrate refuse de s’enfuir à l’étranger
A Criton, qui lui propose d’organiser son évasion, Socrate répond en imaginant un dialogue avec les Lois : « Si, enfreignant les lois de ta Cité, tu te rends dans une ville voisine, ses habitants re regarderont comme un rebelle aux lois … Alors, auras-tu encore le front de leur répéter ce que tu nous disais ici ? Que la Vertu et la Justice sont ce qu’il y a de plus estimable en ce monde, de même que la Légalité et les Lois."
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 26 Nov - 11:00

je comprends... surtout quand les étrangers sont mal considérés, ce n'est pas une bonne solution.

Mais l'honneur, il est dans la tête plus que par rapport aux autres.

Enfin, je dis cela, mais ce n'est pas vrai: se sentir très mal par rapport aux autres est pesant à la longue.

Il y a un peu des deux. Si je suis sûre de mon bon droit, je m'en fiche de ce que les autres pensent, mais il y a des limites: on a besoin d'être intégré dans la société.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Lun 26 Nov - 11:09

On apprend à mourir à tant de choses , dans la vie, que la dernière ne devrait pas peser . Mais les attachements vous retiennent et mourir, c'est abandonner la famille, les animaux familiers , plonger dans l'inconnu .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Lun 26 Nov - 12:19

bel échange , et merci pour les explications !
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Lun 4 Nov - 16:18

Lola a écrit:geveil tu nous as donné plusieurs fois ton point de vue sur l'état d'un corps après la mort , je ne trouve pas utile que tu reprennes gaston à chaque fois , car il ne peut y avoir de certitudes ni dans un sens ni dans l'autre , je reproche à Dan de rabacher , essaye de ne pas le copier , s'il te plait
Je suis d'accord, il ne peut y avoir de certitude, il est possible qu'une âme quitte le corps pour je ne sais où avec ses souvenirs, sa personnalité, ( Cf. la discussion sur les EMI ), par contre, il est une chose dont je suis certain, même si je ne l'ai pas expérimenté, c'est que la mort n'est pas un sommeil éternel. As-tu déjà vu un squelette ou ce qu'il en reste, et peux-tu imaginer qu'il y ait là quelqu'un qui dort?

Pourquoi j'insiste sur cette idée? Parce que même s'il n'y a aucune certitude sur ce qui se passe après la mort, on peut appliquer le principe de précaution, si j'ai raison, je dis bien "si", la personnalité est anéantie et au moment de cet anéantissement, un être vient à la vie, donc, tout se passe comme si le défunt se retrouvait dans cet être. Or, les humains sont en train de faire de ce monde un enfer, ne parlons pas des exactions entre eux mais de la maltraitance des animaux, vivisection, inoculation de maladie pour faire de la recherche, gavage des oies, élevage en batterie, etc, etc. Or, je n'ai pas du tout envie, au moment de ma mort de me réveiller dans une souris de laboratoire ( Je et Me étant en l'occurrence le Soi, l'âme universelle ).


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Lun 4 Nov - 16:44

L'âme du monde souffre dans chaque âme, si on te suit et je veux bien le croire .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 4 Nov - 17:05

en effet la mort ne peut ressembler à un sommeil. Ce doit être le même état qu'avant notre naissance, mais qui s'en souvient ?
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Lun 4 Nov - 18:25

Un super challenge : After life expedition... en route avec les Thanatonautes... un vaste programme de fantasmes... pas nécessairement érotiques... Very Happy 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 4 Nov - 19:07

tu as lu les Thanatonautes ??? On avait bien rigolé, avec ça, mes enfants et moi, et il y a des choses intéressantes...
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Lun 4 Nov - 20:00

je ne suis pas d'accord avec vous , est ce parce que j'aime le sommeil plus que vous ?

leela tu dis que après la mort c'est peut être comme avant la naissance , là je te suis tout à fait , il n'empêche que je compare quand même ces deux états ( avant et après ) au sommeil profond, pourquoi ?

parce que dans les moments de ce genre de sommeil , on ne pense à rien ,on ne rêve pas , on ne voit pas , on n'entend pas , c'est comme si on était absent

le fait que la bible présente la mort de cette façon me convient et j'ai adopté ce point de vue

tu devrais l'adopter aussi Geveil , cela t'éviterait de t'angoisser pour rien , avec ces histoires de réincarnations qui ne te conviennent pas et qui ne sont pas prouvées

toi si logique , je continue à être étonnée que tu t'embarques dans ces histoires (rocambolesques de mon point de vue )

je fais assez confiance en la bible car quand on l'étudie on se rend compte que ce n'est pas un livre ordinaire malgré ce qu'en pense certains et même beaucoup

la bible compare la mort à un profond sommeil car il n'est pas question d'âme séparée du corps , et ton exemple du squelette qui dort ne vaut rien , car bien sûr que l'image n'est pas là , l'image correspond à la défunte personne qui a disparu et qu'elle soit incinérée , ou que ses os soient toujours là ce n'est pas la question , et c'est cette personne qui a existé qui maintenant n'est plus ( ce qui reste de son corps n'a plus d'importance ) qui est dans un état de non-ressenti qui ressemble à un sommeil profond

à supposer que tous les éléments caractéristiques de sa personnalité soient rangés dans le "grand ordinateur " de Dieu , la personne ne le sait pas et ne s'en rend pas compte , jusqu'au dernier fameux jour où elle sera "relevée"

je te souhaite Geveil de retrouver la sérénité sur ce sujet
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Lun 4 Nov - 20:17

Leela a écrit:tu as lu les Thanatonautes ??? On avait bien rigolé, avec ça, mes enfants et moi, et il y a des choses intéressantes...
J'en ai lu 1/3... et je suis mort...!  What a Face Je n'ai pas réussi à aller plus loin. En fait le débat métaphysique ne m' pas du tout intéressé. Un jour peut être je le reprendrai... J'avais l'impression de me balader dans un catalogues de croyances... J'aime bien la SF concrète, qui analyse une société ou se projette dans des technologies ou des théories plausibles ou "productives" d'effets en retour.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Lun 4 Nov - 20:44

le style ne casse rien et il y a des longueurs (comme toujours avec Werber), mais aussi des idées géniales, comme celles des pubs dans le "tunnel", les point à accumuler ou perdre pour gagner une bonne ou mauvaise réincarnation... Mes enfants avaient retenu la liste par coeur, et "je vais t'aider à faire la vaisselle, ça me fera X points".
Très utile, je t'assure Content Ils devaient avoir 12/13 ans...
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Lun 4 Nov - 22:19

lola83 a écrit:parce que dans les moments de ce genre de sommeil , on ne pense à rien ,on ne rêve pas , on ne voit pas , on n'entend pas , c'est comme si on était absent
Qui est-ce "on" ?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Lun 4 Nov - 23:37

geveil a écrit:
lola83 a écrit:parce que dans les moments de ce genre de sommeil , on ne pense à rien ,on ne rêve pas , on ne voit pas , on n'entend pas , c'est comme si on était absent
Qui est-ce "on" ?
c'est tout un chacun Very Happy 
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Tibouc le Mar 5 Nov - 3:45

Ben moi je ne suis d'accord ni avec lola, ni avec geveil. Donc ça devient compliqué ! Very Happy 
En même temps, c'est normal. C'est un sujet sur lequel on ne sait rien avant d'y être passé. Et donc on ne fait que supputer (mot qui m'a toujours fait rire d'ailleurs, mais c'est un autre sujet LOL ).
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Mar 5 Nov - 6:17

lola a écrit:cette façon me convient et j'ai adopté ce point de vue

tu devrais l'adopter aussi Geveil , cela t'éviterait de t'angoisser pour rien
Quel conseil étrange.... Chacun est différent, non ? Et il est impossible de croire pour faire plaisir à quelqu'un...
Si je devais croire que c'est "un sommeil profond", ce serait ce qui m'angoisserait le plus.  Quelle drôle d'idée... contre nature, à mon avis, ce serait comme si on était congelé...   Suspect 
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Mar 5 Nov - 7:54

On s'endort en confiance, pourtant, le soir .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mar 5 Nov - 9:02

On est mortel... on meurt... "Ciel ! Je me meurs !" un cri de la commedia dell'arte au comique tragique... et alors, une façon de voir ou ressentir... mais nul n'a pu, jusqu'à ce jour, écrire je suis mort... et nous raconter son odyssée ; tout au plus les artefacts des NDE.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Mar 5 Nov - 10:12

J'ai cru, une fois, que j'allais mourir . Une grande sidération, mais calme : j'ai "rectifié la position ", comme le plongeur avant le saut et je plongeai... Bizarre impression, si calme et si "appliquée" à bien réussir le saut ... si... une espèce d'appel à l'aide de la part des gens aimés partis avant ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mar 5 Nov - 11:01

je te retourne le compliment leela : quelle drôle d'idée d'imaginer que lorsqu'on dort on est congelé !

bien au contraire, pour bien s'endormir il faut avoir un peu froid et on se réchauffe en dormant

par ailleurs je ne demande à personne de croire quoi que ce soit , tu transformes ma pensée là
leela a écrit:Chacun est différent, non ? Et il est impossible de croire pour faire plaisir à quelqu'un

d'ailleurs moi même je ne dis pas que je crois , mais que je pense ou que j'espère

et je m'adressais personnellement à Geveil en lui faisant part de ce qui me convient et qui peut être lui conviendrait si de lui même ( pas pour me faire plaisir ) il se penchait sur cette façon de voir .

Elaine te répond judicieusement que le soir quand tout va bien on s'endort en confiance , alors pourquoi avoir peur ?

chacun ses idées , mais nous sommes ici pour partager , n'est -il pas ?Very Happy
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mar 5 Nov - 11:21

Il m'arrive souvent le soir de me dire "à demain, peut-être"... et au matin, "tiens ! encore là !"... un jour ça ne se produira pas.... "La belle affaire".... PTDR  Je fais confiance aux "survivants" pour vaquer à leurs occupations.... sans état d'âme.


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mar 5 Nov - 17:59

lola83 a écrit:
geveil a écrit:Qui est-ce "on" ?
c'est tout un chacun Very Happy 
C'est ce qui s'appelle " botter en touche" ma chère lola. Fuierais-tu ma question ? Je te crois plus de courage.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Mar 5 Nov - 18:48

elaine 23 a écrit:On s'endort en confiance, pourtant, le soir .
je ne compare pas le sommeil à la mort, justement.   Le sommeil n'est qu'une période de réparation, qui est d'ailleurs loin d'être passive, et on sait qu'on se réveillera.
La mort de notre corps est définitive, cela est peut-être notre seule certitude dans cette vie, et on n'est pas sûr de ce qu'il y aura après: on n'a que des croyances, rien de plus.  C'est très différent parce que ce qui se passerait après, -ou ne se passerait pas-, détermine tout le sens de notre vie.  Ce n'est en rien le cas du sommeil/réveil.
Il est évidemment désagréable d'être dans une telle incertitude quand à l'après mort, mais je préfère cela, que d'opter pour une certitude... dont je ne suis pas sûre Content  Heureusement, je ne suis pas angoissée, donc je peux vivre sereinement avec cette incertitude.

Les NDE, si on les accepte, nous montrent qu'une forme de vie est possible après la mort: ce n'est donc pas un sommeil, et apporte un élément très important: une forme de vie est possible sans le corps.  Mais cela ne signifie pas que cela durera, donc le mystère reste entier.



Lola
Exprimer son point de vue, bien sûr, c'est ce que je fais aussi, mais je pense qu'il est difficilement transmissible Wink
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mar 5 Nov - 18:50

geveil a écrit:
lola83 a écrit:
geveil a écrit:Qui est-ce "on" ?
c'est tout un chacun Very Happy 
C'est ce qui s'appelle " botter en touche" ma chère lola.  Fuierais-tu ma question ?  Je te crois plus de courage.
pas du tout , mon cher Geveil ,

pour moi tout un chacun ou chacun de nous , ou toute personne , tout être , toute âme vivante ,

tous ces mots sont équivalents ,

aurions -nous un problème de compréhension ? Very Happy

Leela , je ne cherche pas à transmettre mes idées , je propose quelque chose à Geveil parce que il est tracassé de ce qui se passe après la mort ,
je ne te le propose pas à toi sachant que tu n'es pas intéressée

proposer quelque chose que l'on possède , n'a rien à voir avec transmettre qui emporte l'idée d'imposer quelque chose ( par exemple comme un enseignement que l'on doit apprendre de gré ou de force )
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mar 5 Nov - 20:34

lola83 a écrit:pas du tout ,
Pas du tout, du tout ?

je propose quelque chose à Geveil  parce que il est tracassé de ce qui se passe après la mort ,
Trop aimable !


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mar 5 Nov - 20:47

du tout , du tout et re du tout Very Happy 

j'espère bien que tu me trouves aimable ! Wink 
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mar 5 Nov - 21:11

Oui, je te trouve aimable, mais tu n'as pas marqué un essai, et ce, tout simplement parce que tu n'as pas attrapé le balon, donc en fait, tu n'as pas botté en touche, c'est vrai.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mar 5 Nov - 21:37

geveil a écrit:Oui, je te trouve aimable, mais tu n'as pas marqué un essai, et ce, tout simplement parce que tu n'as pas attrapé le balon, donc en fait, tu n'as pas botté en touche, c'est vrai.
le balon ? avec une seule "aile" , il ne volait pas assez haut , c'est pour cela que je ne l'ai pas attrapé et en effet je n'ai pas pu botter en touche Very Happy 
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mar 5 Nov - 23:55

Où peut-être au contraire, volait-il trop haut ?Siffle 


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov - 10:03

comme tu veux (même avec une aile si elle est bien placée ), mais l'important est d'être sincère , n'est-ce pas ?Very Happy 
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9099
Localisation : Dijon

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par gaston21 le Mer 6 Nov - 10:14

Une vie après la mort...Une sacrée imagination! Vous souciez-vous de ce que devient l'esprit de la mouche que vous écrasez, du poulet que vous mangez? Ils ont pourtant un esprit comme vous et moi! Alors, dites-moi pourquoi vous aurez le privilège de survivre sous je ne sais quelle forme, et pas la mouche ni le poulet..
gaston, la vieille bête...
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mer 6 Nov - 10:17

geveil a écrit:
Lola a écrit:geveil tu nous as donné plusieurs fois ton point de vue sur l'état d'un corps après la mort , je ne trouve pas utile que tu reprennes gaston à chaque fois , car il ne peut y avoir de certitudes ni dans un sens ni dans l'autre , je reproche à Dan de rabacher , essaye de ne pas le copier , s'il te plait
Je suis d'accord, il ne peut y avoir de certitude, il est possible qu'une âme quitte le corps pour je ne sais où avec ses souvenirs, sa personnalité, ( Cf. la discussion sur les EMI ),  par contre, il est une chose dont je suis certain, même si je ne l'ai pas expérimenté, c'est que la mort n'est pas un sommeil éternel.  As-tu déjà vu un squelette ou ce qu'il en reste, et peux-tu imaginer qu'il y ait là quelqu'un qui dort?

Pourquoi j'insiste sur cette idée?  Parce que même s'il n'y a aucune certitude sur ce qui se passe après la mort, on peut appliquer le principe de précaution, si j'ai raison, je dis bien "si", la personnalité est anéantie et au moment de cet anéantissement, un être vient à la vie, donc, tout se passe comme si le défunt se retrouvait dans cet être.  Or, les humains sont en train de faire de ce monde un enfer, ne parlons pas des exactions entre eux mais de la maltraitance des animaux, vivisection, inoculation de maladie pour faire de la recherche, gavage des oies, élevage en batterie, etc, etc.  Or, je n'ai pas du tout envie, au moment de ma mort de me réveiller dans une souris de laboratoire (  Je et Me étant en l'occurrence le Soi, l'âme universelle ).
Geveil c'est quoi "un défunt anéanti" qui se retrouverait dans "un être venant à la vie" ? Un mort-vivant , un zombi.... What a Face LOL 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov - 10:42

gaston21 a écrit:Une vie après la mort...Une sacrée imagination! Vous souciez-vous de ce que devient l'esprit de la mouche que vous écrasez, du poulet que vous mangez? Ils ont pourtant un esprit comme vous et moi! Alors, dites-moi pourquoi vous aurez le privilège de survivre sous je ne sais quelle forme, et pas la mouche ni le poulet..
                                                                            gaston, la vieille bête...
je suis d'accord , pourquoi y aurait-il un tel privilège ?

sauf à ce que les hommes dans leur peur de disparaitre à jamais , se le soient attribué à eux mêmes sans autre justification que des phénomènes paranormaux ( qui s'expliquent par ailleurs sans faire appel à cette notion "âme" qui survivrait à la mort )

mais ce qui n'empêche pas d'imaginer , d'espérer ,( sans l'affirmer ), qu' une recréation soit possible , puisque la création a eu lieu une première fois , pourquoi pas une deuxième fois avec les mêmes individus mais dans de bonnes conditions terrestres
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Tibouc le Mer 6 Nov - 10:51

gaston21 a écrit:Une vie après la mort...Une sacrée imagination! Vous souciez-vous de ce que devient l'esprit de la mouche que vous écrasez, du poulet que vous mangez? Ils ont pourtant un esprit comme vous et moi! Alors, dites-moi pourquoi vous aurez le privilège de survivre sous je ne sais quelle forme, et pas la mouche ni le poulet..
                                                                            gaston, la vieille bête...
Ca doit bien faire plus de 900 fois que tu nous la sors, celle-là. A la 1000e je t'offre le champagne ! Wink
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov - 10:56

oui , mais il faut être juste , dans le sens inverse aussi Tibouc , les partisans de la survie après la mort ,( dont tu fais partie il me semble Tibouc ), n'en finissent pas non plus de nous la servir : la réincarnation sous ses formes diverses et variées ( c'est bien ce qui inquiète Geveil par ailleurs )Shocked Shocked Shocked 
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Tibouc le Mer 6 Nov - 11:05

Oui, mais personne ici ne défend la vieille idée judéo-chrétienne d'une nature humaine fondamentalement différente de celle de l'animal, quelque soit par ailleurs notre vision de la mort. Donc la critique que fait gaston me semble tomber à l'eau.
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mer 6 Nov - 11:22

Tibouc a écrit:Oui, mais personne ici ne défend la vieille idée judéo-chrétienne d'une nature humaine fondamentalement différente de celle de l'animal, quelque soit par ailleurs notre vision de la mort. Donc la critique que fait gaston me semble tomber à l'eau.
Tu veux rétablir l'inquisition Tibouc.... Tronçonneuse 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14521

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov - 11:29

oui dans ce sens tu as raison Tibouc , mais sauf erreur de ma part il me semble que Hitori ne partage pas notre point de vue

pourquoi tu parles d'inquisition Hokmah ? au contraire Tibouc veut offrir le champagne !Very Happy

p.s. vieille idée judéo-chrétienne qui paradoxalement ne correspond pas à l'idée des écrits dits sacrés pourtant juifs et chrétiens ( mis à par l'auto-proclamé apôtre Paul )
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Tibouc le Mer 6 Nov - 12:10

Effectivement je ne pense pas que les inquisiteurs offraient le champagne à leurs hérétiques ! Very Happy 
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 71
Messages : 3803
Localisation : BULGARIE

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mer 6 Nov - 12:45

OK avec vous...! mais ils défendaient indirectement le farouche anthropocentrisme de l'Église avec un zèle inoubliable... De joyeux drilles !!! copains 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."

Contenu sponsorisé

Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 4:29