LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10108
Localisation : Dijon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par gaston21 le Mer 6 Nov 2013 - 18:44

Tibouc a écrit:
gaston21 a écrit:Une vie après la mort...Une sacrée imagination! Vous souciez-vous de ce que devient l'esprit de la mouche que vous écrasez, du poulet que vous mangez? Ils ont pourtant un esprit comme vous et moi! Alors, dites-moi pourquoi vous aurez le privilège de survivre sous je ne sais quelle forme, et pas la mouche ni le poulet..
                                                                            gaston, la vieille bête...
Ca doit bien faire plus de 900 fois que tu nous la sors, celle-là. A la 1000e je t'offre le champagne ! Wink
Bien d'accord, mais du cher! Car beaucoup de crémants sont meilleurs que certains champagnes. Faites l'essai comme je l'ai fait...
Je me répète, oui; mais j'insiste parce je veux démontrer que rien ne nous distingue foncièrement de l'animal; nous avons tous un esprit et un corps; notre seule différence
est  une plus grande complexité de notre cerveau surtout au niveau du néocortex; et ceci est dû à la main et à nos cordes vocales...
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mer 6 Nov 2013 - 19:49

hokmah a écrit:Geveil c'est quoi "un défunt anéanti"  qui se retrouverait dans "un être venant à la vie" ? Un mort-vivant , un zombi.... What a Face LOL 
Toi, par exemple, tu es sorti du néant où venait d'entrer un mortel. Tout se passe comme s'il se retrouvait en toi, je dis bien, tout se passe comme si, je ne dis pas que son âme s'est retrouvé en toi.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov 2013 - 20:17

geveil a écrit:
hokmah a écrit:Geveil c'est quoi "un défunt anéanti"  qui se retrouverait dans "un être venant à la vie" ? Un mort-vivant , un zombi.... What a Face LOL 
 Toi, par exemple, tu es sorti du néant où venait d'entrer un mortel.  Tout se passe comme s'il se retrouvait en toi, je dis bien, tout se passe comme si, je ne dis pas que son âme s'est retrouvé en toi.
mais tu tiens ça d'où Geveil ? ça m'étonnera toujours de ta part Dubitatif 
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mer 6 Nov 2013 - 21:58

J'adooore Geveil ! Bisou  :mdr: Je ne savais pas que j'étais un manoir hanté...



_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov 2013 - 22:17

hokmah a écrit:J'adooore Geveil ! Bisou  :mdr: Je ne savais pas que j'étais un manoir hanté...
moi aussi j'adore Geveil !Very Happy I love you I love you I love you , moi non plus je ne savais pas , je suppose que d'après Geveil je suis dans le même état que toi !Laughing
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mer 6 Nov 2013 - 22:19

La réponse est dans la signature de Hokmanoirhanté.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov 2013 - 22:21

oui , mais devenir ce qui n'est pas encore
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mer 6 Nov 2013 - 22:28

lola83 a écrit:oui , mais devenir ce qui n'est pas encore
C'est bien pourquoi je dis que la mort n'est pas un sommeil éternel, mais un passage vers une naissance, autrement dit, vers ce qui n'est pas encore.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov 2013 - 22:47

personnellement je n'ai jamais parlé de sommeil "éternel" , mais d'une image de l'état de mort comme un état de sommeil profond

et pour moi ce qui n'est pas encore , n'advient qu'un laps de temps variable en fonction du moment de la mort de chaque individu par rapport au moment du "relèvement" général à la fin des temps
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mer 6 Nov 2013 - 22:50

Mais le sommeil, c'est le sommeil de quelqu'un, crois-tu qu'il y ait quelqu'un dans un squelette ?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov 2013 - 22:57

mais geveil , tu m'as déjà posé la question et je t'ai déjà répondu i

et en détails encore , voir mon message n° 70
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mer 6 Nov 2013 - 22:57

On va finir par apprendre à mourir de rire... Un bon programme ! Very Happy 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov 2013 - 22:59

moi , je préfère mourir dans mon sommeil ( pas éternel ) Very Happy 
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Mer 6 Nov 2013 - 23:12

lola83 a écrit:mais geveil , tu m'as déjà posé la question et je t'ai déjà répondu i

et en détails encore , voir mon message n° 70
Tu m'as répondu, certes, mais je ne suis pas satisfait de ta réponse. Tu y parles de la personne qui n'est plus, si la personne n'est plus, il n'y a personne, non ?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Mer 6 Nov 2013 - 23:19

je te recopie la fin de ma réponse :

ton exemple du squelette qui dort ne vaut rien , car bien sûr que l'image n'est pas là , l'image correspond à la défunte personne qui a disparu et qu'elle soit incinérée , ou que ses os soient toujours là ce n'est pas la question , et c'est cette personne qui a existé qui maintenant n'est plus vivante ( ce qui reste de son corps n'a plus d'importance ) qui est dans un état de non-ressenti qui ressemble à un sommeil profond

à supposer que tous les éléments caractéristiques de sa personnalité soient rangés dans le "grand ordinateur " de Dieu , la personne ne le sait pas et ne s'en rend pas compte , jusqu'au dernier fameux jour où elle sera "relevée"

j'ai rajouté n'est plus "vivante"
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Mer 6 Nov 2013 - 23:28

Enfin, je vois que tout le monde est d'accord... pour ne pas être d'accord ! Tronçonneuse 

Je reste perplexe lola Shocked  Qu'est ce que tu nous inventes là : un ressenti qu'on ne ressent pas ! ça ressemble à un non évènement qui en devient un...Laughing  La puissance du Verbe me laissera toujours sur le cul ! LOL 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Jeu 7 Nov 2013 - 1:20

non , ce n'est pas un ressenti qu'on ne ressent pas ,

c'est plutôt que la personne (de mon point de vue ) ne ressent rien en effet , mais elle est potentiellement recréable , comme étant stockée sans qu'elle le sache , dans une sorte de disque dur (c'est une image bien sûr ) qui d'après moi est la mémoire de Dieu  

je note que Geveil a du mal avec les images , ou bien c'est volontaire de ne pas vouloir comprendre la comparaison , je ne sais pas , je m'interroge

Dan on le savait déjà , pour lui une image ça ne lui parle pas

et pour toi hokmah ?
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Jeu 7 Nov 2013 - 6:59

Dans un squelette ,il n'y a pas plus que dans ma voiture quand je l'ai mise à la casse . "Je" est ailleurs, il n'est plus objectivable, ce qui ne veut pas dire qu'il soit inconscient . Les expériences sur le cerveau les plus pointues aboutissent à la dualité platonicienne : mon esprit n'est pas mon cerveau : il s'en sert mais ne s'y confond pas plus que le conducteur avec sa machine .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
Anonymous
Invité
Invité

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Jeu 7 Nov 2013 - 7:08

lola83 a écrit:c'est plutôt que la personne (de mon point de vue ) ne ressent rien en effet , mais elle est potentiellement recréable , comme étant stockée sans qu'elle le sache , dans une sorte de disque dur (c'est une image bien sûr ) qui d'après moi est la mémoire de Dieu  

je note que Geveil a du mal avec les images
ben c'est exactement ce que je voulais dire avec "comme si on était congelé", image que tu n'as pas comprise non plus... Wink Le dégel serait une "résurrection", je parle de la conscience, évidemment, pas du corps.

Pas facile de se mettre dans la tête de l'autre : moi j'arrive toujours pas à comprendre où geveil veut en venir, parce qu'il est clair qu'il attend des "réponses précises", comme dirait l'autre. alien


Dernière édition par Leela le Jeu 7 Nov 2013 - 7:38, édité 1 fois
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Jeu 7 Nov 2013 - 7:35

Ta position, lola, me fait penser à Jean Emile Charon dans son bouquin "J'ai vécu 15 millards d'années" ou "Poussière d'Étoile" d'Hubert Reeve :"rien ne se crée(?), tout se transforme".

Si d'aventure tu m'amènes la "preuve" de tes souvenirs lorsque tu étais une particule de particule... j'arriverai peut être à te comprendre...

En fait c'est un problème de"mémoire"... vive... ou morte... scratch 

Sommes nous la légende de notre vie que nous nous construisons avec de "vrais" et/ou "faux" souvenirs ? Pour moi c'est difficilement imaginable en dehors de notre fonction mythopoétique. Donc indécidable.

Roger-Pol Droit in Nouvelles Clés

«Quelle utilité pour nous aujourd’hui ?

Wittgenstein a modifié l’approche de la logique, de l’analyse du langage, du travail philosophique lui-même. Il est plus connu pour cet aspect de son œuvre, notamment le « Tractatus Logico-Philosophicus », que pour son apport en éthique. Deux grandes leçons se dégagent néanmoins de la vie et de l’œuvre de Ludwig Wittgenstein, qui concernent chacun de nous.

1. La pensée n’est pas extérieure à la vie, ce n’est pas un monde à part, coupé du reste. Si les deux sont étroitement liées, il faut en conclure que changer de vie, c’est changer de pensée, mais aussi que changer de pensée, c’est changer de vie. Entre les trajectoires de l’existence et celles de la réflexion, l’interaction est totale.

2. Analyser correctement un problème peut avoir pour résultat de le supprimer. On constate qu’il ne se pose pas comme on le pensait, qu’on était piégé par des illusions. Il n’y a donc pas que les fours qui soient autonettoyants, les pensées peuvent l’être aussi !»





Dernière édition par hokmah le Jeu 7 Nov 2013 - 7:54, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
Anonymous
Invité
Invité

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Jeu 7 Nov 2013 - 7:41

hokmah a écrit:"rien ne se crée(?), tout se transforme".
dans ce cas, il n'y aurait pas cette espèce d'inconscience dont elle parle, qui est un arrêt de la Vie. Il y aurait selon ce principe soit recyclage (comme la graine qui pourrit et sert d'engrais), soit continuité (la graine qui germe). La conscience est une force colossale.

Je ne serais pas étonnée que ces deux options se retrouvent après la mort.
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Jeu 7 Nov 2013 - 7:56

Leela a écrit:

Je ne serais pas étonnée que ces deux options se retrouvent après la mort.
Et si c'était "pire" que ça....! :affraid: LOL 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Jeu 7 Nov 2013 - 8:53

Benjamin Libet, après expériences répétées en neurophysiolgie déclare nettement que la vie est double: face externe, objectivée : le monde des objets,
et la face interne, où un sujet pense et ressent, consciemment ET inconsciemment . Les deux ne sont pas réductibles l'un à l'autre , pour lui .
Cf "l'esprit auedelà des neurones", chez Dervy Sciences et spiritualités


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Jeu 7 Nov 2013 - 9:12

j'ai très bien compris leela ton image de "congelé " après la mort , elle n'est pas si mal dans l'idée par contre elle est mal choisie , je trouve, car elle emporte l'idée du froid intense donc désagréable voire douloureux , alors que non il n'est pas question de douleur ou de mal être

c'est plutôt une disparition apparente sans ressenti après la mort complète des cellules , mais en fait les caractéristiques de la personne , son esprit , sont retournés à Dieu sous forme d'énergie , l'esprit  ne s'est pas perdu et dans ce sens en effet : " rien ne se perd , rien ne se crée "

une autre image , mais mal choisie aussi , serait de dire que c'est comme un message supprimé mais que l'on peut retrouver dans la corbeille , mal choisie car Dieu n'est pas une corbeille !Very Happy 

hokmah , il n'est pas question de souvenirs , je ne vois pas ce que tu veux dire

ce que j'explique ne sont que des hypothèses que je trouve plausibles et qui me conviennent


pour tout autre échange , je vous dis à samedi , vu mon départ imminent
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Jeu 7 Nov 2013 - 21:08

lola83 a écrit:à supposer que tous les éléments caractéristiques de sa personnalité soient rangés dans le "grand ordinateur " de Dieu , la personne ne le sait pas et ne s'en rend pas compte , jusqu'au dernier fameux jour où elle sera "relevée"

j'ai rajouté n'est plus "vivante"
Dans mon message d'origine ou ailleurs, j'ai bien écrit" sauf s'il existe une âme dotée des caractéristiques de la personnalité du mourant.  Toi, tu parles d'éléments rangés dans le " grand ordinateur". On peut l'imaginer et le croire, mais c'est une croyance, c'est pourquoi je préfère appliquer le principe de précaution, si les traits de caractère disparaissent avec la mort, c'est le néant et non une attente dans le grand tout qui serait en effet une sorte de sommeil ou une congélation, si donc c'est le néant qui nous attend, de même que nous sommes sortis du néant, un être en sortira au moment de notre mort, si c'est un humain, il dira " je" , dans n'importe quelle langue, et si cette terre devient un enfer, je préférerais effectivement un sommeil éternel.  Malheureusement, le " je " est partout, seule la disparition totale et définitive de l'univers pourrait me rassurer.


Dernière édition par geveil le Jeu 7 Nov 2013 - 22:36, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Jeu 7 Nov 2013 - 21:21

En fait le néant c'est la potentialisation de ce qui n'est pas encore actualisé ou l'actualisation en potentialité de ce qui était advenu... Voir les Trois logiques de Stéphane Lupasco... C'est évident, non ? Shocked 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Jeu 7 Nov 2013 - 22:42

J'aime pô la sémantique ! GRRRR ! 

Pour moi, le néant, c'est l'absence de vie, donc de volonté, de sensations, d'émotions, de pensées, de rêves, bref, il n'y a plus rien. "Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien? " demandait je ne sais plus quel philosophe ( Leibniz, je crois ) plus personne, alors que le sommeil est le sommeil de quelqu'un.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Ven 8 Nov 2013 - 1:22

Sans t'imposer la lecture complète de la saga des Non-A de Vant Vogt, tu devrais essayer de lire le tome 2 "Les joueurs du Non-A" ou "La Philosophie du Non" de Bachelard...Very Happy  et en fait pour Lupasco c'est un petit bouquin 10/18 "Les 3 Matières" et non les 3 logiques Mad 
D'ailleurs, cerise sur la gâteux, chez Omnibus-Presse de la cité en plus de la saga Non-A tu as le Cycle des Marchands d'Armes... autour de la notion de pouvoir... toujours de Van Vogt rabbit


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
Tibouc
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Tibouc le Ven 8 Nov 2013 - 2:42

leela a écrit:Pas facile de se mettre dans la tête de l'autre : moi j'arrive toujours pas à comprendre où geveil veut en venir, parce qu'il est clair qu'il attend des "réponses précises", comme dirait l'autre.
Moi non plus je ne comprends pas où veut en venir Geveil. Si je résume : "la mort est un néant, mais la Vie continue". Très bien. Enfin très bien, c'est son idée, sa vision de la mort. C'est une croyance, au même titre que celle de lola du sommeil jusqu'à la résurrection, ou que l'hypothèse de l'âme qui s'envole pour aller dans un autre monde ou dans un autre corps.
Il est important de comprendre ça, nous dis-tu Geveil, car les humains sont en train de faire de cette planète un enfer. Franchement, je ne vois pas le rapport... Neutral 
Quoiqu'on pense de la mort, qu'on croit au néant ou au paradis, en quoi ça nous empêche de lutter contre la misère économique et environnementale ? Vraiment je ne vois pas...
Anonymous
Invité
Invité

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Ven 8 Nov 2013 - 7:31

lola83 a écrit:j'ai très bien compris leela ton image de "congelé " après la mort , elle n'est pas si mal dans l'idée par contre elle est mal choisie , je trouve,  car elle emporte l'idée du froid intense donc désagréable voire douloureux , alors que non il n'est pas question de douleur ou de mal être

c'est plutôt une disparition apparente sans  ressenti après la mort complète des cellules , mais en fait les caractéristiques de la personne , son esprit , sont retournés à Dieu sous forme d'énergie , l'esprit  ne s'est pas perdu et dans ce sens en effet : " rien ne se perd , rien ne se crée "

une autre image , mais mal choisie aussi , serait de dire que c'est comme un message supprimé mais que l'on peut retrouver dans la corbeille , mal choisie car Dieu n'est pas une corbeille !Very Happy 
OK, en fait j'avais oublié à quel point tu détestais le froid Laughing : en parlant de congélation, je pensais au "gel" au figuré, comme on dit "le gel des avoirs" (on ne le mets pas pour cela au frigo!) Wink  Je parlais juste de l'immobilisme, comme tu le décris ici, puisque si on n'a pas de sensations physiques quand le corps est mort.   Et de plus la mort implique un refroidissement du corps, d'où mon image.

C'est OK, j'ai bien compris ce que tu voulais dire.


Pour revenir au titre, qui m'avait intriguée au début mais que je comprends mieux maintenant, je préfère quand même dire "philosopher,c 'est apprendre à vivre", mais cette vie s'organise en fonction de l'inéluctable, qui est la mort. La croyance qu'on adopte pour l'après vie détermine évidemment notre façon de vivre, c'est donc extrêmement important, même si pour certains (comme moi), ils se satisfont d'une incertitude et de vagues possibilités.
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Ven 8 Nov 2013 - 20:28

Tibouc a écrit:
Quoiqu'on pense de la mort, qu'on croit au néant ou au paradis, en quoi ça nous empêche de lutter contre la misère économique et environnementale ? Vraiment je ne vois pas...
Parce que si on croît que la mort est un sommeil éternel, celui qui envisage la mort comme telle peut se dire, " après moi, le déluge" Celui qui croît au Paradis, peut se dire " Je fais confiance à Dieu, il reconnaîtra les siens.", mais celui qui comme croît que la mort est un passage entre deux vies prendra conscience qu'il risque de naître dans un dauphin étouffé par un sac plastique.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Tibouc
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Tibouc le Sam 9 Nov 2013 - 2:19

geveil a écrit:
Tibouc a écrit:
Quoiqu'on pense de la mort, qu'on croit au néant ou au paradis, en quoi ça nous empêche de lutter contre la misère économique et environnementale ? Vraiment je ne vois pas...
Parce que si on croît que la mort est un sommeil éternel, celui qui envisage la mort comme telle peut se dire, " après moi, le déluge" Celui qui croît au Paradis, peut se dire " Je fais confiance à Dieu, il reconnaîtra les siens.", mais celui qui comme croît que la mort est un passage entre deux vies prendra conscience qu'il risque de naître dans un dauphin étouffé par un sac plastique.
A condition d'être égocentrique, effectivement, on peut voir ça comme ça.
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Sam 9 Nov 2013 - 6:12

Geveil, j'ai l'impression que tu es un "homme-feuilleton" comme tous ces métempsychistes qui aiment à s'inventer des vies successives...Very Happy Je t'imagine, face à une immense bibliothèque, en train de te dire, dans quelle livre je vais me réincarner ? Mais qui écrira le livre contenant tous les livres y compris lui même qui mettra un terme à cette Bibliothèque de Babel ? Quel chanceux que celui qui pourra écrire "le jour où le temps s'arrêta" et s'y dissoudre définitivement. Ne sommes nous pas tous "ce rêve étrange....." adressé en l'occurence à une femme, mais qui pourrait simplement s'adresser à soi même...





_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
Anonymous
Invité
Invité

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Sam 9 Nov 2013 - 8:08

geveil a écrit:
Tibouc a écrit:
Quoiqu'on pense de la mort, qu'on croit au néant ou au paradis, en quoi ça nous empêche de lutter contre la misère économique et environnementale ? Vraiment je ne vois pas...
Parce que si on croît que la mort est un sommeil éternel, celui qui envisage la mort comme telle peut se dire, " après moi, le déluge" Celui qui croît au Paradis, peut se dire " Je fais confiance à Dieu, il reconnaîtra les siens.", mais celui qui comme croît que la mort est un passage entre deux vies prendra conscience qu'il risque de naître dans un dauphin étouffé par un sac plastique.
On peut poser la question autrement.

Imaginez vous dans les 3 cas. Je parle de "vous" personnellement, pas "en général":
1. ayant la certitude de l'annihilation totale de l'ego
2. ayant la certitude de l'annihilation de l'ego, mais pas de son "énergie", qui rejoint une sorte d'énergie universelle modifiée par les actes positifs et négatifs
3. ayant la certitude d'une survie où on garde son ego et où on reçoit la récompense de nos bonnes actions, et la punition de nos mauvaises (résurrection, réincarnation)

Est-ce que vos choix de vie, donc voter vie changerait ?

Je répondrais certainement oui, mais comment ?
Il faut que je réfléchisse, que j'essaie de m'imaginer.... parce que j'ai toujours cru, ou voulu croire, en une forme de survie (je suis entre 2 et 3). C'est ma seule "croyance".
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Sam 9 Nov 2013 - 9:07

Je suis comme Leela , entre 2 et 3... mais ça n'ajoute à ma vie que du sens, une valeur ajoutée qui n'influe pas sur ma conduite . On meurt à chaque instant, à tout ce qui a précédé et qui devient irrémédiablement du passé révolu .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Sam 9 Nov 2013 - 9:36

Tibouc a écrit:
geveil a écrit:Parce que si on croît que la mort est un sommeil éternel, celui qui envisage la mort comme telle peut se dire, " après moi, le déluge" Celui qui croît au Paradis, peut se dire " Je fais confiance à Dieu, il reconnaîtra les siens.", mais celui qui comme croît que la mort est un passage entre deux vies prendra conscience qu'il risque de naître dans un dauphin étouffé par un sac plastique.
A condition d'être égocentrique, effectivement, on peut voir ça comme ça.
Pour le coup, c'est moi qui ne voit pas le rapport.

Hokmah (noir en té) , non, non, non, il ne s'agit pas de réincarnation, ou plutôt si, mais du "JE", ce qui dit "je" dans geveil, ne pourra plus le dire dans cette structure, passera par le néant et dira de nouveau "je" dans un humain qui viendra de naître, ou ne dira rien si c'est une larve qui sortira d'un œuf.

Leela, l'anéantissement total de l'ego ( Ce à quoi je crois ) laisse la place à un autre ego. Ce ne sont pas les ego qui manquent en ce monde.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10108
Localisation : Dijon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par gaston21 le Sam 9 Nov 2013 - 10:51

Comme elaine, je suis sans doute près de la mort; il suffit de regarder les statistiques; mais pourquoi se poser tant de questions? Inconscient marqué par des siècles de religions qui lui ont inculqué l'immortalité?  Curieux, à part le vieux Lion qui se voit crapaud ou bousier, on se voit âme passée dans l'au-delà à jouir du paradis ou à cramer sur le brasero, ou à se réincarner en être humain. On oublie la nue réalité; nous sommes foncièrement des animaux, n'en déplaise à Tibouc, et nous aurons un sort identique. Nous rejoindrons l'indifférencié, la Réalité suprême; nous nous y fondrons.
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Sam 9 Nov 2013 - 11:01

Personne ne peut rien affirmer et Geveil pense à une réincarnation instantanée, peut-être moins immédiate qu'il ne le pense et moins intergénérique . Je serais tentée de croire que la distinction des espèces demeure, parceque c'est logique . La vie n'est pas que physique et le facteur psi joue .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10108
Localisation : Dijon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par gaston21 le Sam 9 Nov 2013 - 11:13

elaine, tu crois que mon épagneul n'a pas de facteur psi? Difficile d'admettre que nos amis animaux pensent, réfléchissent, ont des sentiments... Conditionnement entretenu depuis des siècles et dont il est bien difficile de se débarrasser. Wou wou wou...
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Sam 9 Nov 2013 - 11:23

Où ai-je dit ça ? Je pense que le phy et le psi sont indissociables, depuis l'électron jusqu'à l'humain et, peut-être, le divin, quoique le sexe des anges soit controversé .N'empêche: tu ne maries pas ton chien avec ta fille : ils sont d'espèce distincte, mais, qui sait? peut-être retrouve-t-on tout ce qu'on a aimé ?


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Sam 9 Nov 2013 - 14:20

La multiplicité des espèces n'est que pour varier les plaisirs.... J'ai plus de chance de gagner au loto que de trouver la bonne réponse, même combinée, des 3 propositions.... si pauvrement humaine... Arrow 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
geveil
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 83
Messages : 3851
Localisation : l'univers donc nulle part

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par geveil le Sam 9 Nov 2013 - 17:41

elaine 23 a écrit: Geveil pense à une réincarnation instantanée,
Non, pas une réincarnation; la réincarnation implique l'existence d'une âme individuelle qui passe d'une chair à une autre ( carne ). Pour comprendre mon point de vue il faut déjà s'étonner de vivre.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Tibouc
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Messages : 2040

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Tibouc le Sam 9 Nov 2013 - 17:54

geveil a écrit:
Tibouc a écrit:
geveil a écrit:Parce que si on croît que la mort est un sommeil éternel, celui qui envisage la mort comme telle peut se dire, " après moi, le déluge" Celui qui croît au Paradis, peut se dire " Je fais confiance à Dieu, il reconnaîtra les siens.", mais celui qui comme croît que la mort est un passage entre deux vies prendra conscience qu'il risque de naître dans un dauphin étouffé par un sac plastique.
A condition d'être égocentrique, effectivement, on peut voir ça comme ça.
Pour le coup, c'est moi qui ne voit pas le rapport.
Je veut dire que si une personne qui envisage une "vie après la mort" se dit "après moi le déluge", c'est qu'il ne pense qu'à lui-même et pas aux générations futures. C'est donc ne penser qu'à soi-même (égocentrisme).

gaston a écrit: Curieux, à part le vieux Lion qui se voit crapaud ou bousier, on se voit âme passée dans l'au-delà à jouir du paradis ou à cramer sur le brasero, ou à se réincarner en être humain. On oublie la nue réalité; nous sommes foncièrement des animaux, n'en déplaise à Tibouc, et nous aurons un sort identique. Nous rejoindrons l'indifférencié, la Réalité suprême; nous nous y fondrons.
Nous sommes des animaux, foncièrement je ne sais pas. C'est un extrémisme, je trouve, de mettre les (autres) animaux au même niveau que l'humain. C'est un discours qui d'ailleurs dessert la cause animale car il la décrédibilise. Je suis par contre favorable à la démarche des 24 intellectuels qui demande à ce que l'animal ne soit plus considéré comme un meuble.
Quand à l'après-vie, je ne vois pas exactement ce que le fait d'être un animal y change. Les religions monothéistes ont certes considéré que seuls les humains avaient une âme mais ça n'en fait pas une vérité universelle. L'hindouisme (réincarnationiste) par exemple accorde une âme à tous les êtres vivants.
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Sam 9 Nov 2013 - 18:06

Je n'ai jamais vu d'animaux construire de temples ou autres édifices y dédiés, ni avoir de rituels de prières... quoique l'on a pu observer en laboratoire des comportements superstitieux chez des rats... sujet que j'avais abordé ici ou dans un autre forum dont je ne me souviens plus le nom...Alzheimer, quant tu nous guettes... Very Happy 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
elaine 23
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par elaine 23 le Sam 9 Nov 2013 - 18:23

S'étonner de vivre... et de mourir, donc! Je n'arrive pas à me mettre cette évidence dans la tête . Elle me parait invraisemblable et me le rappeler demande un effort de lucidité .
L'évidence que la conscience n'est qu'une faible partie de ce que nous connaissons de nous-m^mes me fait accepter l'idée de développements ultérieurs possibles, compte tenu de l'individuation acquise pendant l'ex-istence, la vie séparée de l'Etre .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
Anonymous
Invité
Invité

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Invité le Sam 9 Nov 2013 - 18:33



de nouveau, pourquoi ne considérer que les extrêmes, les caricatures... Soit nous ne serions "que" des animaux, soit nous serions différents, supérieurs et patati et patata.

Pour moi, notre base est animale, nos instincts aussi, nos comportements sociaux aussi, pour 90%, nos pulsions aussi. Pour le reste, : créativité, arts, recherche scientifique, etc, nous avons indubitablement un "plus", même s'il ne pourrait être que provisoire dans l'évolution.
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Sam 9 Nov 2013 - 20:28

Par "s'étonner de vivre" Geveil entends peut être conserver sa capacité d'enchantement... une forme de jeunesse éternelle... sunny 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Sam 9 Nov 2013 - 20:35

mais geveil , pourquoi présentes-tu ta vision des choses comme une évidence ?

je suis comme Tibouc , je n'arrive pas à comprendre ta croyance , mais qui t'a mis ça dans la tête ?

tu serais beaucoup plus serein si tu laissais tomber cette idée qui n'est basée sur rien

je m'étonne de vivre , oui , mais j'en éprouve de la satisfaction quand tout va à peu près et de la tristesse quand j'ai des problèmes importants , pour autant je ne vais pas m'imaginer être transférée dans un animal de laboratoire ( l'horreur en effet , en espérant qu'à force on arrivera à interdire toutes ces expériences sur les animaux )

pourquoi t'imagines-tu des choses pareilles ? je ne comprends pas ...

tu n'aurais pas un côté masochiste ?
hokmah
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 73
Messages : 3804
Localisation : BULGARIE

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par hokmah le Sam 9 Nov 2013 - 21:05

Geveil s'amuse avec ce qu'il veut ! Pourquoi vouloir en faire un masochiste ? J'accepte ne pas comprendre... un des charmes de la vie, l'incompréhension et le mystère mystérieux de chacun Laughing 


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
loli83
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Féminin Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 76
Messages : 14686
Localisation : paris et toulon

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par loli83 le Sam 9 Nov 2013 - 21:36

je n'ai pas l'impression qu'il s'amuse tant que ça ...

j'aimerais pour lui que ce le soit ...

Contenu sponsorisé

"Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon) - Page 3 Empty Re: "Philosopher c'est apprendre à mourir" (Platon)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 4 Avr 2020 - 17:56